Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 12:26

 

Économie Hier à 15h31

«Nous avons sauvé les gens plutôt que les banques»

L'ancien ministre de l'Economie argentin, Roberto Lavagna, a sorti son pays de la crise en 2002, en se passant des services du FMI. Il préconise la même solution pour la Grèce.

356 commentaires

Recueilli par Gérard Thomas, à Buenos Aires  


L'ancien ministre de l'Economie argentin, Roberto Lavagna (REUTERS)

 

L'ancien ministre de l'Economie argentin Roberto Lavagna, 69 ans, est le principal artisan du redressement de l'Argentine engluée dans une terrible crise économique il y a dix ans. Lorsqu'il prend ses fonctions, en avril 2002, le peso vient d'être dévalué de 70%, le pays est en cessation de paiement, la dette privée s'élève à plus de 72 milliards d'euros, l'inflation annuelle flirte avec les 125% par an, le chômage explose, les petits épargnants sont ruinés et les troubles sociaux ont déjà fait plus de 30 morts dans le pays. Cet ancien ambassadeur auprès de l'Union européenne décide immédiatement de se passer de « l'aide » du Fonds monétaire international (FMI) et des marchés financiers. Quelques pistes à suivre pour la Grèce.

 

Quelles sont les grandes similitudes entre la crise argentine de 2001-2002 et la crise grecque ?

Au plan économique, tout est semblable. L'Argentine avait établi une parité fixe entre le peso et le dollar, la Grèce est ficelée à l'euro, perdant ainsi le contrôle de sa monnaie. Un taux de change fixe associant des pays à forte productivité et d'autres dont la compétitivité est beaucoup plus faible ne peut qu'engendrer une crise. La Grèce est déjà dans sa quatrième année de récession, l'Argentine l'était également. Le déficit fiscal, le déficit des comptes courants, la chute vertigineuse du PIB, l'endettement, l'explosion du chômage... toutes les grandes données macro-économiques sont similaires. En revanche, la situation sociale de la Grèce est bien meilleure que celle de l'Argentine à l'époque. Au plan institutionnel, l'Argentine était par ailleurs un pays isolé alors que la Grèce fait partie de l'ensemble économique le plus puissant du monde.


Comment avez-vous tiré l'Argentine du chaos ?

Dès mon entrée en fonction, en avril 2002, j'ai décidé de changer radicalement notre manière de penser la sortie de crise.. Le mois suivant, j'étais à Washington pour rencontrer les dirigeants du Fonds monétaire international et leur expliquer que nos rapports allaient s'en ressentir. Depuis le début du marasme économique, en 1998, nous avions déjà eu deux programmes du Fonds pour un total de 51 milliards d'euros. Les deux ont été des échecs retentissants et certaines voix s'élevaient pour demander une troisième tournée de quelque 17 milliards supplémentaires.

Je n'ai pas voulu suivre cette voie et j'ai expliqué au Fonds que nous ne voulions plus de prêt et que nous sortirions seuls de la crise. La seule chose que j'ai demandé était un roll over partiel de toutes les échéances. Je me suis également engagé à payer les intérêts de la dette et une partie du capital. Mais pas tout et pas tout de suite. Cette position était tout simplement impensable pour le FMI car nous affichions notre volonté de fixer nous même notre propre politique économique. J'ai du leur expliquer trois fois de suite ma position avant qu'ils finissent par comprendre. A partir de là nous avons arrêté de soutenir financièrement les banques alors que le FMI nous l'imposait, exigeant même que nous privatisions la Banque de la Nation. Mais comme nous étions sorti du jeu, le Fonds n'avait plus de moyen de pression sur l'Argentine!


Vous avez donc oeuvré contre le FMI et vos principaux créanciers ?

Le sorties de crise se font en dehors des chemins tracés par le FMI. Cette institution propose toujours le même type de contrat d'ajustement fiscal qui consiste à diminuer l'argent qu'on donne aux gens - les salaires, les pensions, les aides publiques, mais également les grands travaux publics qui génèrent de l'emploi - pour consacrer l'argent économisé à payer les créanciers. C'est absurde. Après 4 ans de crise on ne peut pas continuer à prélever l'argent aux mêmes. Or c'est exactement ce qu'on veut imposer à la Grèce! Tout diminuer pour donner aux banques. Le FMI s'est transformé en une institution chargée de protéger les seuls intérêts financiers. Quand on est dans une situation désespérée, comme l'était l'Argentine en 2001, il faut savoir changer la donne.


Selon vous les plans d'austérité et de rigueur ne sont pas nécessaires mais c'est pourtant ce qu'on impose à la Grèce...

A tort car l'argent prêté risque de ne jamais être remboursé et le déficit fiscal grec est plus élevé aujourd'hui qu'avant la première injection d'argent frais. Ce sont les mêmes éternelles erreurs. C'est le secteur financier qui impose sa manière de voir les choses au monde entier. On préfère sauver les banques plutôt que les gens qui ont des crédits immobiliers à rembourser. La première chose qu'on a faite nous, c'est de rallonger les échéances pour les propriétaires endettés. Les fonctionnaires du FMI nous ont alors dit que nous violions les règles essentielles du capitalisme! Ils oubliaient simplement que des gens ruinés ne consomment plus, ce qui obère une relance par la croissance.
Au lieu de payer les banques, la Grèce devrait investir dans l'éducation, les sciences et la technologie, financer des infrastructures et récupérer ainsi une certaine productivité, ne serait-ce que dans les secteurs des services ou du tourisme.


Vous devez avoir beaucoup d'ennemis chez les banquiers...

Ils me détestent! Ce qui ne les a pas empêché de frapper à notre porte pour nous prêter de l'argent 48 heures exactement après que nous avons terminé la restructuration de notre dette en 2005! Or j'ai refusé ces offres intéressées en leur répondant que nous ne reviendrons pas sur le marché financier avant 2014 car nous n'en avons plus besoin. Pourquoi 2014, simplement parce qu'a cette époque la dette sera seulement de 30% du PIB, la moitié des critères européens de Maastricht! Je pense qu'un pays comme l'Argentine ne doit pas être tout le temps présent sur le marché financier. C'est un risque beaucoup trop grand d'augmenter à nouveau la dette. Le problème c'est que ce sont les banquiers eux-mêmes qui estiment qu'il est positif pour l'image d'un pays d'emprunter à l'international. Il est clair que si je vendais des tomates, je trouverai très bien qu'on en mange! Eux ils vendent de l'argent.

 

http://www.liberation.fr/economie/01012390907-nous-avons-sauve-les-gens-plutot-que-les-banques

 

Merci Bab de m'avoir signalé ce post ! eva

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 11:44

Entretien avec Mikis Theodorakis, Athens News [Traduction]

Posted: 19 Feb 2012 07:53 AM PST

Mikis Theodorakis s'adresse aux manifestant prendant une manifestation contre les nouvelles mesures d'austérité, devant l'Université d'Athènes.
Est-ce que la destruction d'Athènes était prévue ? Y a-t-il un danger d'explosion sociale? Mikis Theodorakis : C'était basé sur un plan visant à effrayer les gens. S'il n'y avait pas eu les gaz, la police anti-émeute et ce déchaînement de violence , un million de personnes auraient entouré le parlement. Les personnes en cagoules, main dans la main avec la police anti-émeute, nous battaient. Puis vous avez eu des gangs, des voleurs et des racailles, qui tirent profit du pillage et des incendies. Vous obtenez une situation cauchemardesque, où la vérité - des centaines de milliers de manifestants pacifiques - est cachée sous un nuage de gaz et de fumée. Ce que contenait la colère, le dégoût et la rage est ce qui effraie les pouvoirs en place, qui tentent de le repousser par tous les moyens, principalement par la destruction. Ainsi, la seule partie responsable de l'enfer d'aujourd'hui est le leadership politique. Le gouvernement !

[Live !] Grèce – Manifestations anti-austérité -19 février 2012 – 19fgr

Posted: 19 Feb 2012 06:22 AM PST

Loukanikos - 17 février 2012

Après les manifestations de vendredi 10 , samedi 11, dimanche 12, et celle d'hier en solidarité avec le peuple grec la population revient à Syntagma aujourd'hui. Comme toujours, OkeaNews répond à l'appel de l'information citoyenne et partage les évènements. Je vous invite à relire ce billet, ce cours de Moutza, geste bien utile pour montrer son mécontentement. Comme toujours, les évènements peuvent également être suivis sur twitter avec les hashtag #19fgr, #Syntagma et chez prezatv qui regroupe les différents broadcast ( zougl@, StopCartelTV et Skai).

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:49

 

Exclusivité WikiStrike

la-video-sur-internet-pourrait-bientot-etre-bridee_10700_w2.jpg La source est un lien IRC (16h50 le 19 février 2012) qui a disparu quelques instants après. Nous avons cependant pu le suivre, et ce que l’on en a lu fait froid dans le dos. Voici ce à quoi il faut se préparer. Vous comprendrez pourquoi le ménage actuel dans les réseaux sociaux.

  Exclusif, tiré d'un e-mail crypté envoyé directement de la maison blanche : Barrack Obama a appelé les chefs d'états des principaux pays du monde afin de discuter de la sécurité et du contrôle de l'information sur Internet afin de, éventuellement, demander aux différents F.A.I. de par le monde de cesser leur activités en attendant qu'un Internet 3.0 soit mis en place. Cet Internet serait contrôlé par chaque gouvernement et l'accès ne serait possible qu'après passage d'une carte d'identité électronique dans un lecteur de carte à puce officiel.

 Peuple du Monde, révoltez-vous, le fachisme arrive...

 Ghisham Doyle pour WikiStrike


 Source:  Anonymous/ lien IRC

http://www.wikistrike.com/article-exclusivite-wikistrike-version-3-0-vous-ne-pourrez-plus-aller-sur-internet-sans-carte-d-identite-996771

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:42
Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:39

 

L’assemblée générale de Monsanto infiltrée par un activiste


 

L’assemblée générale de Monsanto infiltrée par un activiste

Illustration de The Art of David Dees

 

Natural Society, Anthony Gucciardi, 18 février 2012

 

      Dans une excitante action de résistance populaire à Monsanto et ses OGM qui ravagent la planète, l’activiste Adam Eidinger a infiltré une assemblée d’actionnaires de cette compagnie et a posté la vidéo sur Youtube. Eidinger soulève l'impact négatif sur la santé humaine et l'environnement des cultures d'OGM, du Roundup, et d'autres créations de Monsanto. C’est pourquoi, un porte-parole choqué de Monsanto (identifié par Eidinger comme étant le directeur général Hugh Grant) a fait de son mieux pour écarter les soucis et assurer à l'activiste que la compagnie – celle-là même qui a été prise en train d’exploiter des groupes d'esclaves [*] dans ses champs d’OGM – s’inquiète beaucoup des préoccupations de ses actionnaires.
[* Ndt : C’est une tradition familiale chez Monsanto, qui était à l’origine une famille juive propriétaire et marchande d’esclaves.]

 

      L'un des soucis majeurs mis en exergue par l'activiste Adam Eidinger, qui s'identifie comme un " occupy activist " [activiste s’appropriant le terrain, ndt], c’est la progression de l’usage des pesticides sur les cultures, dû à l’échec des cultures d’OGM sécrétrices de Bt, conçues par Monsanto. La Bt est une toxine sécrétée par les cultures génétiquement modifiées dans le but de tuer divers insectes, bien que l’on ait dévoilé dernièrement que le recours à la Bt a par la suite fait naître des populations d'insectes résistantes au biopesticide. Au moins 8 populations d'insectes ont développé une résistance, 2 résistant aux pulvérisations de Bt et au moins 6 espèces globalement immunisées contre les cultures Bt.

 

      Quelle en est la conséquence ? Il en découle que les agriculteurs doivent pulvériser considérablement plus de pesticides. Cela fait que des aliments génétiquement modifiés encore plus farcis de pesticides sont consommés par un grand nombre de gens sans qu’ils le sachent.

 

      Tout ceci est également mieux démontré encore par l'Environmental Protection Agency (EPA), qui a aussi constaté l’inefficacité du maïs génétiquement modifié de Monsanto. L’agence a même découvert que ces cultures ont fait naître des chrysomèles résistantes. L'EPA a découvert que ces chrysomèles résistantes, en constante évolution pour résister à l'insecticide, sont présentes actuellement en Iowa, Illinois, au Minnesota et dans le Nebraska.

 

      Dans une autre vidéo, Adam Eidinger demande combien dépense exactement Monsanto pour contrecarrer les campagnes en faveur de l'étiquetage des OGM. Il est naturellement possible que vous vous souveniez que Monsanto avait admis influer sur l’issue de l'initiative d'étiquetage au Colorado, qui n’a pas abouti. Avec un certain nombre de protestants et d’agriculteurs bidons en faveur des OGM, vraisemblablement soudoyés par Monsanto, la compagnie a réussi à inverser le résultat. Ces agissements remettent en question la raison pour laquelle Monsanto interdirait aux consommateurs le droit de savoir si leurs aliments contiennent des ingrédients génétiquement modifiés.

 

      La compagnie veut peut-être en finir avec le fait que ses ventes diminuent considérablement, car le consommateur comprend les dangers des aliments génétiquement modifiés. Monsanto a réussi à engranger pour 11,8 milliards de dollars de ventes au cours de l'exercice 2011, qui s'est terminé le 31 août, et elle n'a pas l'intention de ralentir sa funeste production – même si ça entraîne la destruction de notre santé et l'intégrité génétique de la planète.

 

      Voici la réunion des actionnaires filmée par Adam Eidinger :

 


VIDEO sur le site alterinfo

 

Original : naturalsociety.com/monsanto-shareholder-meeting-infiltrated-by-activist-video/
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

http://www.alterinfo.net/L-assemblee-generale-de-Monsanto-infiltree-par-un-activiste_a71594.html

 

EN CAS D’ACCIDENT NUCLÉAIRE, EDF A PRÉVU 9,15 € D’INDEMNISATION PAR HABITANT DE LA RÉGION CONCERNÉE…

 


Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:32
Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 08:03
Jeudi 16 février 2012

Comment conserver son pouvoir d’achat en travaillant 3 jours ?

http://www.philippetastet.com/contenu/abonnes/Magic/images/pouvoir-d-achat.jpg

http://www.philippetastet.com/contenu/abonnes/Magic/images/pouvoir-d-achat.jpg

 

 

Bonsoir,

Voici un article un peu long mais intéressant du

M.P.D.H.

Mouvement Pour un Développement Humain

 

Au lieu de chercher à augmenter le pouvoir d'achat, ne devrait-on pas plutôt diminuer l'offre ??? Ne serait-il pas judicieux d'obliger les entreprises à fabriquer du solide, du durable. Ce serait non seulement bon pour le pouvoir d'achat mais aussi bon pour la planète.

Il s'agit d'une analyse plus sociétale que politique, mais je pense que les politiques devraient en prendre connaissance s'ils veulent vraiment être utiles à notre Pays. Car balancer des promesses à tout va en surfant sur l'opinion publique, allez caresser le bras de commerçants triés parmi les fans de Sarkozy comme cela vient d'être fait en ce premier jour de campagne mensongère pour que le Prince se sente aimer de ce peuple qu'il traite de salaud et qui lui fait si peur, ne va certainement pas nous aider à vivre mieux. Le navire France tangue dangereusement. On n'en est plus aux petits arrangements entre amis. Le sauve qui peut risque de bientôt retentir....

 

Comment conserver son pouvoir d’achat en travaillant 3 jours ?

Jean-Christophe Giuliani

La réduction du temps de travail nous invite à réfléchir sur les stratégies et projets de loi à mettre en œuvre pour permettre à chaque individu de satisfaire ses besoins en travaillant 3 jours. En effet, la semaine de 3 jours nous confronte à l’enjeu du pouvoir d’achat qui sera au cœur du débat pour les présidentielles de 2012. Afin de l’augmenter, l’UMP proposera de baisser les impôts et d’augmenter le temps de travail, tandis que le PS proposera une hausse des salaires. Avant de choisir entre l’une ou l’autre de ces mesures, il est nécessaire de calculer le montant du pouvoir d’achat optimal qui permettra aux ménages de satisfaire ses besoins et de s’assurer un minimum de qualités de vie. Ensuite, comme une offre illimitée nécessite un pouvoir d’achat illimité, pour en retrouver, nous proposerons aux citoyens de déterminer l’offre marchande dont ils ont besoin. Ayant limité l’offre, nous aborderons, d’une part, le mode de production qui permettra de réduire le coût de production, et, d’autre part, la loi sur le taux de marge commerciale qui permettra de baisser le prix de vente. Pour terminer, après avoir étudié les causes et les conséquences de la hausse des prix du logement, afin de retrouver du pouvoir d’achat sans pénaliser la compétitivité des entreprises, nous aborderons les moyens législatifs qui permettront de réduire considérablement le budget alloué au logement.

 

  • Comment calculer un pouvoir d’achat optimal ?

Pour que la semaine de 3 jours soit viable, il est indispensable de procurer à chacun un revenu lui permettant de satisfaire ses besoins essentiels. Le pouvoir d’achat étant fortement conditionné par la nature illimitée ou limitée de l’offre, le calcul d’un revenu optimal (revenu permettant de satisfaire l’ensemble des besoins essentiels) nécessite, d’une part, de définir le montant d’un revenu permettant d’assurer un haut niveau de qualité de vie, et, d’autre part, de limiter la nature des besoins que l’offre marchande peut satisfaire. Afin de calculer le montant du revenu optimal, nous utiliserons le graphique du rapport entre la qualité de vie et le PIB/habitant.

PIB/hab en parité de pouvoir d’achat et de satisfaction de vie

Ce graphique fait apparaître une corrélation logarithmique (R2 = 0,52) entre le PIB par habitant et la qualité de vie. En effet, tant que le PIB par habitant n’a pas atteint 15 000 $ ou 10 345 € par an (taux de change 1,45 $ pour 1 €), la croissance du PIB contribue à améliorer la qualité de vie. Par contre, au-dessus de cette somme, il n’y a plus de corrélation entre le PIB par habitant et le bien-être des individus. Le PIB par habitant de la France et du Japon est respectivement de 24 000 $ et de 30 000 $. Pourtant, le sentiment de bien-être des Français est supérieur à celui des Japonais. Mais surtout, le niveau de bien-être des Français et des Japonais est égal, voire inférieur, à celui de la population de certains pays, dont le PIB par habitant est inférieur à 15 000 $.

Ce constat étant le même pour le niveau de scolarisation, l’espérance de vie  et la qualité des soins, il est possible d’affirmer qu’à partir d’un certain niveau de croissance du PIB par habitant, l’évolution du bien-être et de la qualité de vie n’est plus objective, mais subjective. En travaillant 3 jours par semaine « il risquait surtout d’échapper à l’emprise de la rationalité économique découvrant que plus ne vaut pas nécessairement plus, que gagner et consommer plus ne signifie pas nécessairement vivre mieux, donc qu’il peut y avoir des revendications plus importantes que les revendications salariales » .

Même si gagner toujours plus ne garantit pas forcément l’amélioration de la qualité de vie, l’individu a tout de même besoin d’un revenu minimum pour garantir la satisfaction de ses besoins essentiels. De ce fait, afin de lui garantir un haut niveau de qualité de vie, il est nécessaire de lui procurer un revenu optimal annuel supérieur ou égal à 10 345 €. Par conséquent, un revenu optimal mensuel compris entre 862 et 1 000 € permettrait à un individu de satisfaire l’ensemble de ses besoins essentiels et de s’assurer un haut niveau de qualité de vie en travaillant 3 jours par semaine.

Après avoir calculé le montant du revenu optimal, il est nécessaire de s’interroger sur la nature de l’offre marchande. Dans les pays industrialisés, l’offre marchande ne cherche plus à satisfaire des besoins essentiels, mais des besoins psychologiques. Pour satisfaire ces besoins, par nature, illimités, les ménages revendiquent une augmentation illimitée de leur revenu. Par conséquent, avant de limiter le revenu optimal à 1 000 € par mois, il est nécessaire d’étudier les conséquences d’une offre illimitée et limitée.  SUITE ICI

 

 

.

http://o-pied-humide.over-blog.com/article-comment-conserver-son-pouvoir-d-achat-en-travaillant-3-jours-99481470.html

 


 

Repost 0
20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 07:48

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2010/02/mossad-logo1.jpg

http://www.mecanopolis.org/wp-content/uploads/2010/02/mossad-logo1.jpg

Résistance à l’empire: le vent tournerait-il ? Les services de renseignement indiens démantèlent une cellule du Mossad impliquée (entr’autre) dans le trafic de drogue !

le février 20, 2012 par Résistance 71

Le 2ème Bureau français avait commencé le trafic de drogue au Laos et en Indochine française, repris par a suite par la CIA à la puissance 10 avec la fameuse compagnie aérienne de la CIA: “Air America” lors de la guerre du Vietnam.

Les services britanniques avaient géré le trafic d’opium à en inonder la Chine du XIXème siècle. La CIA protège ses champs de poppies en Afghanistan et le Mossad fait l’intermédiaire via l’Inde à destination du Kosovo, plaque tournante européenne du trafic de drogue sous contrôle des barbouzes de la CIA et de l’OTAN… Quoi de plus normal en somme. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

– Résistance 71 –


Les services de renseignement indien RAW nettoient les opérations du Mossad en Inde


Wayne Madsen 
Opinion Maker

Le 18 Février 2012,

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

Un couple israélien de la secte Chabad, le rabbi Sheneor Zalman et sa femme Yaffa Shenoi, ont été avertis par la police de Kerala de quitter l’Inde sous quinzaine. Les deux personnes sont suspectées par le service de renseignement indien, le Research and Analysis Wing (RAW), d’être impliquées dans une opération secrète en Inde ayant des ramifications avec l’attaque terroriste de 2008 à Mumbai lors de laquelle six membres de la secte Chabad ont été tués dans une fusillade entre  les gangsters basés au Pakistan de Dawood Ibrahim et les résidents de la maison Chabad de Mumbai. L’incident fut rapporté comme un acte terroriste majeur alors qu’en fait, ce n’était qu’un règlement de comptes entre le cartel de la drogue d’Ibrahim et les Chabadniks qui étaient perçus comme faisant une incursion dans le réseau de la drogue de Mumbai, contrôlé par Ibrahim.

Le Wayne Madsen Report (WMR) a rapporté précédemment que les maisons Chabad du monde entier seraient, d’après un bon nombre de services de renseignement, des centres d’activité du Mossad œuvrant sous couverture d’activités religieuses.

Les agents du RAW sont intervenus dans la résidence de luxe du couple à Kochi, alors que des réunions tardives impliquant des suspects sous surveillance des services de renseignement indien, s’y tenaient. Le couple israélien vivait à Kochi depuis près de deux ans. Après que des preuves d’espionage furent présentées par les services de police et de renseignement au district Ernakulum de Kochi, celui-ci décida de l’expulsion du couple israélien.

Les juifs de la secte Chabad et le Mossad ont été obligés d’abandonner leur ancienne base de Goa, dû à une recrudescence de la surveillance de la police fédérale indienne et des agents du RAW, leurs activités sont suspectées d’importer des cargaisons d’héroïne d’Afghanistan et de les exporter vers l’Asie du sud-est et les Emirats Arabes Unis à destination de l’occident. Le mossad israélien et la secte Chabad ont relocalisé leurs opérations à Kochi, qui a remplacé Goa comme point de transit majeur pour la drogue.

De plus, le suspect des attentats à la bombe de Mumbai David Headley aurait maintenu des contacts avec le Mossad et leur station de Goa avant les attaques terroristes. Il aurait également eu des liens avec le consortium maffieux d’Ibrahim au Pakistan ainsi qu’avec le groupe terroriste Lashar-e-taiba, dans la planification d’attaques terroristes  fausse-bannière en Inde. Lorsque le feu vert pour les attaques sur Mumbai fut donné, les hommes de main d’Ibrahim décidèrent sd’utiliser cette occasion pour attaquer également leur concurrence dans le commerce de la drogue, ceux de la maison Chabad.

Kochi a aussi servi, d’après les sources du renseignement  indien du WMR, de centre de communication clandestin pour les sous-marins israéliens de la classe Dolphin et son contingent de nageurs de combat opérant dans l’océan indien et la mer d’arabie. Les sous-marins cibleraient l’Iran dans le cas d’une ouverture des hostilités entre Israël et l’Iran.

Les services de renseignement indien pensent également que les israéliens de Kochi ciblaient les communications secrètes de la base navale indienne de Kochi, le quartier général de la marine indienne pour la région sud. En ciblant la base navale de Kochi et son renseignement anti-sous-marins là et sur l’île de Willingdon, les Israéliens augmentaient leur capacité de prévenir les forces israéliennes des mouvements de transit du sud de tous les vaisseaux de guerre dans la région, incluant l’Inde, la Chine, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France et de leur passage vers les eaux de la Mer Rouge et de la Mer d’Arabie.

Rabbi Zalman et sa femme ont nié toutes les accusations contre eux et ont insisté sur le fait qu’ils rencontraient des gens jour et nuit pour rendre service à la communauté juive locale.

Nos sources nous disent qu’après des années de manipulation par le Mossad, les services indiens du RAW ont finalement pris la décision d’agir contre une cellule majeure du Mossad opérant dans le pays.

* * *

 

L’auteur Wayne Madsen est un ancien officier de la marine américaine qui opéra un des premiers programmes de sécurité informatique pour la marine. Il travailla ensuite pour la NSA et le centre de données de la marine américaine au ministère de la défense américain. Madsen est membre de la Society of Professional Journalists (SPJ) et du National Press Club.

1 commentaire »

Repost 0
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 10:15

.

Vivant après deux mois dans sa voiture bloquée par la neige

.

  Reuters

neigevoiture2.jpg

 

 

STOCKHOLM (Reuters) - Un Suédois a été retrouvé vivant après être resté prisonnier deux mois de sa voiture bloquée par la neige sur un chemin forestier, qui plus est sans nourriture, ont rapporté samedi la police et les médias locaux.


L'homme de 45 ans a été découvert vendredi non loin de la ville d'Umea, dans le nord de la Suède, par des hommes circulant à motoneige. Allongé dans un duvet à l'arrière du véhicule et le visage émacié, il n'a pu balbutier que quelques mots à ses sauveteurs.

"C'est tellement incroyable qu'il soit toujours en vie alors qu'il n'avait pas de nourriture, mais aussi qu'il a fait vraiment froid après Noël", a déclaré un secouriste au quotidien régional Vasterbottens-Kuriren.


L'hôpital Umea University a fait savoir dans un communiqué que l'homme se portait bien étant donné les circonstances. Les médecins ont expliqué que l'être humain pouvait normalement survivre environ quatre semaines sans nourriture. En plus de manger de la neige, le rescapé a probablement survécu en se plongeant dans un état de torpeur.

"Un peu comme un ours qui hiberne. Les hommes peuvent faire ça", a expliqué le docteur Stefan Branth au quotidien.


La raison pour laquelle l'homme s'est retrouvé piégé par la neige dans la forêt reste inconnue, a déclaré la police.


Anna Ringstrom, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Tangi Salaün

 

http://fr.news.yahoo.com/vivant-apr%C3%A8s-deux-mois-dans-sa-voiture-bloqu%C3%A9e-223155280.html

 

.

.

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Opinion ou témoignage
commenter cet article
19 février 2012 7 19 /02 /février /2012 09:29
Dimanche 19 février 2012
-cid_005c01ccee29-2c7ab1d0-0601a8c0-alfac.jpgGuerre d’Iran: Lettre ouverte du 24 janvier 2012 au gouvernement fédéral allemand

par Christoph R. Hörstel

Madame la Chancelière fédérale,
Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Nous sommes actuellement confrontés à une situation1,2 dans laquelle le monde n’est ­éloigné que d’un pas minuscule d’une grande guerre symétrique que l’OTAN, sous la pression des USA, dissimule ou mène de façon asymétrique depuis plus de dix ans.
Le gouvernement fédéral que vous représentez, mène notre pays dans cette position actuelle totalement agressive, malgré d’innombrables avertissements de l’extérieur et de l’intérieur, notamment de notre voisin russe,3 dont nous lésons de toute façon les intérêts de sécurité justifiés de façon permanente, dans le cadre de l’OTAN.
Inquiet, le monde regarde deux démarches hautement provocantes des puissances occidentales majeures qui accordent le droit à l’Iran – pour autant que le droit ait encore de la valeur sur notre planète mal dirigée par les alliés des USA – de tirer immédiatement sur les porte-avions américains croisant dans le golfe Persique et sur les navires d’accompagnement français et britanniques. Permettez-moi s’il vous plaît de préciser que je n’admets ni oublie les centaines de violations des droits de l’homme, de prévarications et de corruption commis en Iran. Cependant ce sont nos alliés américains, dont le ministre de la Justice de l’époque de Bush, qui justifièrent la torture, fondèrent et entretiennent jusqu’à présent le camp de torture de Guantánamo et qui ont contribué directement ou indirectement, durant ces dernières vingt années, à la mort d’environ trois millions de musulmans.4 Heureusement, l’Iran possède une tradition de paix vieille de plusieurs centaines d’années, dont l’Allemagne, les USA et l’OTAN ensemble ne peuvent cependant que rêver. J’expliquerai cela comme suit:
L’Union européenne, comme clairement annoncé lundi matin par vous, Monsieur le ministre Westerwelle, décide de sanctions sévères contre l’Iran. Ces sanctions vont frapper les gens de ce pays, au départ aussi cultivé que germanophile, encore plus durement que ne l’a déjà fait notre politique inintelligente pratiquée jusqu’ici. De pareilles sanctions destinées à empêcher un pays de maintenir des relations commerciales internationales ordonnées, nuisent fondamentalement à son fonctionnement économique, politique et social. On ne peut comparer ces sanctions qu’au blocus maritime agressif des USA contre le Japon, alors régionalement très agressif et oppresseur, qui força le pays dépendant totalement des importations à la contre-attaque: avec les forces aériennes japonaises sur Pearl Harbour, le 7 décembre 1941. On sait que la guerre se termina par l’épouvantable crime terroriste du largage de deux bombes atomiques sur les grandes villes de Hiroshima et de Nagasaki. A présent, avec l’Iran, les USA mettent à nouveau un pays dans cette situation, dans laquelle il ne peut finalement que recourir aux armes auxquelles quelques pays membres de l’OTAN recourent maintenant déjà. La politique américaine rend une grande guerre de plus en plus difficilement évitable. Et l’Allemagne y participe toujours, comme si ni hier ni demain existaient.
Aujourd’hui, la base américaine de Diego Garcia abrite d’immenses bombes à l’uranium de 15 tonnes, uniquement pour l’engagement contre l’Iran.5 Israël a reçu des centaines de bombes à l’uranium destinées uniquement à une attaque planifiée contre l’Iran. Ces armes qui, en raison de leur effet de masse diffus, blessent forcément aussi en partie des populations civiles, violent le droit en vigueur et auraient dû être interdites depuis longtemps. Contrairement à la loi, l’Allemagne n’a rien entrepris pour aider à obtenir une pareille interdiction. Monsieur le ministre Westerwelle, lorsque les meilleurs experts de notre pays s’adressèrent à votre cabinet pour expliquer les effets dévastateurs, génocidaires de ces armes et pour exiger des démarches politiques contre leur usage répété par nos alliés les plus importants, vos fonctionnaires les ont froidement éconduits. L’­Allemagne, qui ne possède méritoirement pas d’armes à l’uranium, est cependant coresponsable des crimes en question, parce qu’elle est l’alliée et qu’elle coopère avec des Etats qui les commettent.
Revenons aux sanctions contre l’Iran. L’Europe et les USA justifient ces sanctions par un mauvais comportement iranien dans la poursuite de son programme atomique6 qui est en réalité aussi justifié que légal. Oui, c’est vrai: les premières années, l’Iran n’a pas révélé correctement ses activités. Mais les USA, l’Allemagne et d’autres pays occidentaux étaient intensément occupés durant des décennies à vendre autant au Pakistan, pays livreur principal de l’Iran, qu’à celui-ci directement, tous les équipements et pièces nécessaires, à préserver les acheteurs des deux pays des poursuites par les autorités et forces de sécurité occidentales et à «accompagner» véritablement les programmes atomiques des deux pays. Aux USA, un témoin de la CIA, prêt à témoigner en justice de ces événements, fut très sévèrement harcelé et sa vie professionnelle et privée furent ruinées. Laissons en suspens qu’il y eut partiellement du sabotage dans la politique de livraison des USA. Ces faits avérés et certifiés ne sont surpassés que par une corruption sans exemple de la politique occidentale, principalement américaine, autour de l’Agence atomique internationale de Vienne. Non content que l’ancien directeur de l’AIEA Mohammed El-Baradei ait personnellement été mis sous pression pour falsifier des conclusions objectives de son agence dans le sens d’une politique de pressions américaines contre l’Iran, allant jusqu’à des attaques d’écoutes téléphoniques contre l’agence, il faut savoir en plus que celles-ci sont combinées avec des attaques d’écoutes constantes contre l’ONU. Non content que notre allié américain fût intervenu massivement et en violant toutes les règles de la bienséance dans la décision concernant le deuxième mandat d’El-Baradei, c’est en plus actuellement un zélé directeur de l’AIEA complaisant surtout envers les USA qui est en fonction et qui cause par son attitude des dégâts considérables aux deux, à l’office et à son autorité.7 Il aurait aussi été le devoir de l’Allemagne de faire obstacle à ces machinations dangereuses et d’empêcher ainsi que la communauté d’Etats occidentale continue de perdre sa réputation dans le monde, réputation déjà éprouvée par de nombreuses agressives infractions à la loi.
Le dernier rapport de l’AIEA fourmille par conséquent d’affirmations contraires à la vérité, de vieilles histoires vérifiées sur place et réfutées, basées sur des sources de services secrets fausses et falsifiées. Il tire des conclusions fausses, cite en plus de façon illégale des noms de soi-disant scientifiques atomistes qui travaillent effectivement mais seulement en partie pour le programme atomique iranien. Mais au vu du programme américano-israélien d’assassinats, il met en danger la vie de toutes les personnes citées, ainsi que celle de leur entourage, y compris les membres de leur famille et d’autres innocents qui n’y sont pour rien. Tout ceci se déroule bien que beaucoup de courageux connaisseurs du programme atomique iranien comme El-Baradei, l’expert de l’office de l’énergie atomique us-américaine Clinton Bastin et bien d’autres, affirment clairement que l’Iran ne travaille ni à la construction d’armes atomiques ni sera à longue échéance capable de fabriquer de pareilles armes.
Ces actions et de nombreux autres attentats meurtriers, des attentats à la bombe et d’autres opérations armées de services secrets, allant jusqu’à l’incitation à la révolte de la population, particulièrement d’ethnies agitées, et de plus une opposition contre le gouvernement de Téhéran, requinquée artificiellement au-delà de son état habituel, seraient difficilement pensables sans la présence de porte-avions américains devant les côtes de l’Iran. Par conséquent, en application du droit à l’autodéfense, l’Iran serait en droit d’attaquer des troupes qui depuis des années sont de plus en plus impliquées dans des activités agressives et hostiles contre le territoire et la population iraniens.
La deuxième grande provocation de l’OTAN consiste dans le fait que, malgré les avertissements francs et justifiés de l’Iran, deux porte-avions des USA, accompagnés par des unités des marines britannique et française, ont pénétré ces dernières heures dans le golfe Persique. Un troisième se tient à portée de tir contre l’Iran. Trois groupes de porte-avions suffisent pour attaquer l’Iran; l’Irak a d’ailleurs été illégalement attaqué la dernière fois en 2003 avec une force armée de cette importance.
Ces dernières années, comme des milliers de citoyens allemands, j’ai adressé au Bundestag et à vous-même directement des avertissements et des demandes disant qu’en cas de guerre, l’Allemagne, en raison de l’utilisation de guerre américaine des bases aériennes US sur sol allemand, deviendrait automatiquement, selon le droit international public, nation combattante de chaque agression future dirigée par les USA. Ce qui fait que l’Allemagne se trouve prise en otage. A vous, Madame la Chancelière et Monsieur le Ministre des Affaires étrangères, je reproche que vous n’ayez pas, malgré votre serment professionnel, voulu préserver notre pays de ce dommage et de tous les autres dommages qui pourraient éventuellement encore en résulter, en violation8 de la Loi fondamentale (art. 26,1). A cette occasion, Madame la Chancelière Merkel, vous devez accepter qu’on vous demande pourquoi, le 28 octobre 2009 vous n’avez pas levé la main9 pour confirmer votre dernier serment professionnel: était-ce pour ces raisons, et en toute connaissance de cause? Si c’était le cas, toutes les violations dommageables du droit de votre politique commises depuis seraient placées automatiquement sous le soupçon d’un acte délibéré.
Le monde ne se trouve pas loin de l’éclatement d’une guerre, qui pourrait très bien dégénérer en guerre mondiale si d’autres peuples se comportent ne fût-ce qu’à peu près aussi agressivement que votre politique et celle de l’OTAN depuis des jours, mois, années et décennies à l’encontre du peuple iranien, lequel, en comparaison, est pacifique.
Qu’est-ce qui peut encore vous émouvoir, vous deux qui avez effectué votre carrière professionnelle dans ce paysage politique? Peut-être la déclaration de l’ancien secrétaire d’Etat à la défense Willy Wimmer, CDU, un membre de longue date de la Commission des Affaires étrangères du Bundestag qui parla précisément à la radio iranienne10 d’une trace de sang que la communauté des valeurs occidentale aurait laissée dans la politique internationale depuis 1998? Sont-ce les événements de la Seconde Guerre mondiale avec ses 56 millions de morts, qui paraissent apparemment si lointains que plus personne ne semble envisager leur répétition, bien qu’elle s’amorce durant ces heures? N’est-ce pas carrément pervers que l’Allemagne coresponsable se trouvera alors impliquée et se fourre dans la troisième guerre mondiale, cette fois avec les droits d’un volontaire et d’une direction faite d’une politique de lâcheté, de faiblesse et de corruption? Je vous le demande: êtes-vous deux en train de faire en sorte qu’à l’avenir les guerres d’agression d’Adolf Hitler apparaissent comme les précurseurs de la politique criminelle de l’OTAN?
Madame la Chancelière Merkel, au mépris de notre Loi fondamentale, vous avez déclaré raison d’Etat la sécurité de l’Etat d’Israël qui, ces dernières années, se comporte de façon de plus en plus agressive. Croyez-vous que l’actuelle marche à la guerre sera en mesure de vous rapprocher de votre but – ou rendra la région plus sûre?
Croyez-vous que la complicité allemande actuelle avec les USA est bonne pour l’amitié de nos peuples – et ne nuit pas en vérité à l’allié parce que politiquement celui-ci s’écarte désespérément du droit chemin? Et pensez-vous aux gens des deux pays qui sont de plus en plus critiques envers leurs dirigeants politiques et ne savent plus s’y prendre avec ce désagréable mélange de promesses électorales rompues, de lois violées et de politique corrompue, comment peuvent-ils opposer quelque chose à ce mélange entre-temps devenu explosif?
Vous êtes-vous demandé comment les futurs écoliers du monde entier vont juger vos décisions actuelles?
Pouvez-vous nier que le monde tombe aussi dans cette situation explosive et dans une guerre qui s’en suivra, parce qu’une forte dégringolade attend les USA – la puissance dirigeante de l’OTAN – ainsi que l’Union européenne, grâce à une politique économique, financière et monétaire avide, stupide et notamment corrompue? Croyez-vous que le peuple soit assez bête pour ne pas remarquer cette dernière sale combine de votre politique? Ou croyez-vous que, depuis qu’il y a des armes irradiantes11, avec lesquelles on peut, sans laisser de traces, plaquer au sol des manifestants devant la Chancellerie, où ils hurlent de douleur, vous puissiez vous retrancher dans le quartier du gouvernement?
A la fin d’une lettre, il y a normalement des salutations polies. Mes problèmes commencent par la question de savoir comment je peux séparer mon respect de votre fonction de mon épouvante concernant l’évolution de la situation, de mon rejet profondément ressenti de votre politique et de mon grand souci pour la paix, pour notre avenir à tous. Je sollicite votre indulgence: ce n’est ni de l’impolitesse, ni mon intention, mais simplement mon impuissance de trouver ici les mots qui conviennent.     •
(Traduction Horizons et débats)

1    www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,810695,00.html
2    www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,810732,00.html
3    www.spiegel.de/politik/ausland/0,1518,810770,00.html
4    Christoph R. Hörstel: Sprengsatz Afghanistan, München 2007, S. 167f.
5    www.heraldscotland.com/news/world-news/final-destination-iran-1.1013151
6    http://info.kopp-verlag.de/hintergruende/geostrategie/john-lanta/iaea-mit-unlauteren-tricks-gegen-den-iran.html
7    www.guardian.co.uk/world/julian-borger-global-security-blog/2010/nov/30/iaea-wikileaks
8    http://info.kopp-verlag.de/hintergruende/-europa/john-lanta/aussenpolitische-kriminalitaet-friedens-aufruf-stoert-die-taeter.html
9    www.rp-online.de/politik/deutschland/die-hand-beim-eid-blieb-unten-1.2297636
10    http://german.irib.ir/analysen/interviews/item/200391-interview-mit-willy-wimmer
11    http://en.wikipedia.org/wiki/Active_Denial_System

Faits concernant le détroit d’Ormuz

 Quand il est question d’une éventuelle aggravation du conflit concernant les installations nucléaires iraniennes, on mentionne souvent la possibilité du blocage du détroit d’Ormuz par la marine iranienne. C’est une raison suffisante, pour se pencher de plus près sur ce détroit par lequel sont transportées la majorité des cargaisons du pétrole destiné à approvisionner notamment la Chine, l’Inde et le Japon. C’est une des raisons principales pour laquelle les Etats susmen­tionnés n’ont participé qu’à contre cœur aux mesures de boycott imposées à l’Iran …
En réalité, la marine iranienne dispose de bien plus de possibilités d’intervention dans le détroit d’Ormuz que ce que la plupart des observateurs (superficiels) en savent. En fin de compte, l’ensemble du trafic maritime y a lieu en coordination avec elle et la marine du sultanat d’Oman! Les conventions actuelles prévoient que tous les navires ayant l’intention de transiter dans le golfe Persique doivent impérativement passer par les eaux iraniennes et les navires dans la direction opposée (d’ouest en est) doivent passer par les eaux territoriales d’Oman.
Jusqu’à présent, l’Iran a autorisé de bonne foi (et conformément aux dispositions de la Partie III de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer) le passage de tout navire par le détroit d’Ormuz dans la mesure où il navigue de manière «continue et rapide entre un port et une partie de la haute mer». Dans cette Convention le «passage en transit» est prévu pour le détroit d’Ormuz comme pour tout autre détroit. Mais du point de vue purement juridique, Téhéran n’est pas obligé de s’y tenir, car il a – tout comme les Etats-Unis – bien signé cet accord mais ne l’a jamais ratifié. Cela pourrait être l’occasion d’une revanche. Lors d’événements belliqueux, l’Iran serait, selon l’actuel droit international de la mer, autorisé à interdire tout trafic maritime international dans ses eaux territoriales dans le détroit d’Ormuz, sans porter atteinte à un quelconque accord international!
Dans les deux directions, le trafic maritime devrait alors trouver son chemin à travers les eaux territoriales omanaises, et dans ce cas, la plupart des spécialistes en navigation s’attendent à de sérieuses perturbations. La marine américaine – qui a actuellement au moins un porte-avion, dix croiseurs et cinq grands bâtiments amphibies dans les eaux du golfe Persique – en serait d’ailleurs également concernée. Une «sortie forcée» par le détroit d’Ormuz ne semble guère possible en raison de son étroitesse, au cas où l’Iran s’y oppose. Au point le plus étroit, le passage n’a qu’environ 20 kilomètres de largeur et l’Iran dispose de centaines de petits torpilleurs – dont chacun peut tirer une douzaine de missiles –, de nageurs de combat bien formés et d’autre matériaux de guerre qui en situation de crise peuvent, suite à la proximité, représenter un danger très sérieux – même pour les navires les mieux protégés.
Dans une étude top secrète de la marine américaine, on prévoit – en cas d’une confrontation ouverte dans le détroit d’Ormuz – une éventuelle perte totale de toute la flotte et la mort de près de 20 000 soldats américains! Ce n’est pas en dernier lieu pour réduire cette importance stratégique du détroit d’Ormuz que la plupart des émirats travaillent de toutes leurs forces à la construction d’un oléoduc.

Source: Vertrauliche Mitteilungen, nº 3964 du 31/1/11

 

 

http://www.horizons-et-debats.ch/index.php?id=3145

 

398723 263878063667647 100001363671692 642542 1997285331 n

 

 

 

Et voici ce que j'ai fait de ce post

sur mon blog R-sistons,

Aux Militaires, aux Gendarmes, aux Policiers, et à tous les individus de bonne volonté

 

.

 

 

.

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche