Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 00:26

                                                                                                                                                                                                                                                                          

Très chers amis,

  

 

J'adresse à chacune et à chacun d'entre vous mes meilleurs Voeux pour l'Année 2012 !

 

Nous abordons une année dont on sait qu'elle sera particulièrement difficile pour les citoyens les plus fragiles et les plus vulnérables, comme le sont les personnes handicapées et les personnes âgées. Celles-ci ont déjà beaucoup donné ces dernières années.

 

-> Diminution du pouvoir d'achat entraînant de graves situations de précarité financière. 

 

-> Déremboursements de médicaments, augmentation des coûts de santé amenant chaque jour un peu plus de précarité sanitaire.

 

-> Aggravation inacceptable du chômage pour les travailleurs handicapés ou pour les seniors.

 

-> Un accès à l'éducation et « aux savoirs » de plus en plus élitiste, interdit aux enfants ayant quelques difficultés.

 

La liste est longue des griefs à retenir contre un système dont plus personne ne veut. Les partis politiques de la majorité comme ceux de l'opposition tentent de nous convaincre de leur volonté de nous en sortir, à l'approche des échéances présidentielles et législatives....Le peuple de France est adulte ! Les français ne sont pas résignés. Mais ont-ils confiance ?

 

A voir les réactions de « replis communautaires » en tout genre on peut en douter.

 

Afin que les candidats lors des prochaines échéances soient conscients que la grande majorité des français, celle qui souffre le plus, ne veut plus des combinaisons « d'appareils» faites sans réel assentiment populaire, le Collectif des démocrates handicapés (CDH), que je préside prend ses responsabilités en initiant la Force citoyenne rassemblant, au-delà du CDH tous les citoyens prêts à ?uvrer ensemble pour assainir le débat politique. Car c'est de cela qu'il s'agit.

 

 Il ne s'agit pas, dans l'intérêt général, de ne faire des choix que par opposition ou par indignation : la solidarité et l'équité de traitement doivent les guider.

 

Je souhaite donc que vous puissiez participer, individuellement ou collectivement, à ce défi de l?an 2012 qui est de permettre au citoyen d'élire ses dirigeants, non pas seulement en fonction de « leurs étiquettes », mais de projets sur lesquels ils s?engagent individuellement. Dégager ainsi des « majorités de projets» plutôt que « partisanes ».

 

L'inclusion scolaire et professionnelle, par exemple, ou la création d?un vrai cinquième risque de protection sociale, sont des projets qui transcendent les clivages partisans et nous concernent tous, personnes en situation de handicap ou pas.

 

Avec mes voeux les plus sincères de bonne santé, de prospérité et de réussite, j'adresse à chacune et à chacun de vous ce message d'espoir : l'avenir peut être ce que vous en déciderez.

 

 

 

Jean-Louis FONTAINE   
Président du CDH
www.cdh-politique.org

 
jean-louis.fontaine2@wanadoo.fr 
"Il n'existe pas d'autre voie vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de la dignité individuelle."  (Pierre Lecomte du Noüy)
   

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Populations sinistrées
commenter cet article
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 00:04

La 3e guerre mondiale se prépare: Contre l'Asie, le plus gros morceau. Via la destruction de l'Iran et de la Syrie, entre autres. Vous avez dit Prix Nobel ? (eva)

La nouvelle stratégie militaire américaine

présentée par Obama‎

Obama présente la nouvelle stratégie militaire américaine ‎

Bien que le budget du Pentagone va être amputé de 487 milliards de dollars en dix ans, le président Barack Obama promet de conserver la "supériorité militaire" des États-Unis dans le monde.

Par Dépêche (texte)
 

AFP - Priorité à l'Asie et fin des longues opérations terrestres après l'Afghanistan: le président Barack Obama a présenté jeudi la nouvelle stratégie américaine de défense, reflet de l'austérité budgétaire qui attend le Pentagone.


Le plan sert de matrice pour l'armée américaine au cours des dix prochaines années. Il privilégie l'arme aérienne et navale pour faire face aux défis posés par l'Iran et la montée en puissance de la Chine, tout en délaissant les longues et coûteuses opérations de contre-insurrection, symbole des années post-2001, comme en Irak et en Afghanistan.


(..) les Etats-Unis vont maintenir leur supériorité militaire avec des forces armées qui seront agiles, flexibles et prêtes à réagir à l'ensemble des circonstances et des menaces", a prévenu le président.

En pleine année électorale où Barack Obama brigue un second mandat, la Maison Blanche a pris soin de présenter l'approche du président comme responsable, fruit des recommandations et conseils des responsables civils et militaires du Pentagone avec qui il a tenu une demi-douzaine de réunions.

(..) "En fait, le budget de la Défense restera plus important que ce qu'il était à la fin de l'administration Bush (début 2009, ndlr)", selon M. Obama. Il dépassera toujours la somme des budgets militaires des 10 dix pays qui dépensent le plus pour leur défense derrière les Etats-Unis.

 

(..) Les huit pages du document prévoient que la "posture" américaine "évolue" en Europe et envisagent un arsenal nucléaire "plus petit".

 

Bien que le secrétaire à la Défense ait promis que les Etats-Unis continueront d'avoir "la capacité de faire face et vaincre plus d'un adversaire à la fois", la nouvelle stratégie met fin à la doctrine selon laquelle l'armée américaine devait pouvoir l'emporter lors de deux conflits majeurs en même temps. Elle ne prévoit plus que d'empêcher un deuxième adversaire "d'atteindre ses objectifs".

 

Extraits du post à lire ici :

 

http://www.france24.com/fr/20120105-barack-obama-maintenir-presence-militaire-americaine-monde-defense-discours-pentagone-strategie-asie

 

 

.

Repost 0
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 00:02

jeu_dames.jpg

 

Le  New-York Times du 3 janvier 2012 titrait "Les ouvertures aux islamistes égyptiens inversent la politique de long terme des Etats-Unis" (Overtures to Egypt's Islamists Reverse Longtime US Policy). L'article de David D. Kirpatrick et Steven Lee Myers souligne que Washington désormais s'accomode des Frères musulmans en Egypte depuis que ceux-ci se sont engagés à respecter les règles démocratiques, le libéralisme économique et les traités avec Israël, tandis qu'ils accumulent les frustrations à l'égard du régime militaire qu'ils accusent de vouloir confisquer le pouvoir.

 

Récemment John Kerry, ex candidat aux présidentielles face à Bush, et aujourd'hui président de la commission des affaires étrangères du Sénat et l'ambassadrice Anne W. Patterson ont rencontré trois hauts responsables du Parti de la justice et de la liberté (Frères musulmans) égyptien, Essam El-Erian, Mohamed Saad Katani et Mohamed Morsi à Washington le 10 décembre dernier. Selon l'administration Obama il s'agirait là d'une nouvelle forme de Realpolitik comme lorsque Reagan a engagé des négociations avec l'URSS sur la course aux armements. Ce renversement d'alliance s'est d'ailleurs illustré lundi dernier lorsque les Etats-Unis ont adressé un ultimatum au gouvernement militaire au sujet des perquisitions chez les ONG pro-occidentales.

 

En réalité le chemin pour le rapprochement avec les Frères musulmans égyptiens avait été balisé dès le mois de février par le directeur du Renseignement national (National Intelligence) James Clapper, qui, devant la Commission du renseignement de la chambre des représentants, avait présenté les Frères musulmans comme un "groupe hétérogène", "largement laïque", et qui refusait la violence.

 

Les convergences entre les Frères musulmans et les intérêts américains ne se limitent pas à l'Egypte puisque Washington comme les islamistes ont eu un intérêt commun au renversement du régime de Kadhafi en 2011 et des régimes relativement laïcs d'Algérie et de Syrie aujourd'hui.

 

Selon certains analystes, la nouvelle stratégie américaine intègrerait même une alliance ponctuelle avec des islamistes sunnites plus radicaux de la mouvance Al-Qaida, qui ont été actifs dans la guerre de Libye (avec notamment Abdelhakim Belhaj et le guide spirituel cheikh Ali Al-Salibi) et aujourd'hui dans l'encadrement de l'Armée syrienne libre (selon le reportage de Daniel Iriarte dans le quotidien espagnol ABC du 17 décembre 2011, deux lieutenants d'Abdelhakim Belhaj dirigeraient cette structure).

 

Un opérateur de l'alliance entre les Etats-Unis et les Frères musulmans est l'émirat du Qatar. En 2011 ce pays a financé les rebelles libyens de Benghazi, fait passer la motion de la Ligue arabe pour les soutenir, fourni de la logistique depuis les talkie-walkie jusqu'aux Chevrolet SUV, puis des missiles anti-tank français Milan, entraîné des miliciens (encore aujourd'hui il existe un programme d'entraînement de soldats libyens en France financé par le Qatar), lancé une chaîne TV anti-Kadhafi Libya al-Ahrar. Le Qatar aujourd'hui exerce une influence perçue comme de plus en plus encombrante sur le gouvernement libyen (voir Time Magazine du 2 janvier), et pourtant l'émirat ne s'arrête pas là. En Algérie, il finance la chaîne de TV d'Oussama Madani, un des fils de Abassi Madani, ancien président du Front islamique du Salut. En Syrie il a fait passer la motion suspendant le gouvernement de Bachar El Assad de la Ligue arabe et aujourd'hui son premier-ministre cherche à discréditer les témoignages des observateurs de la Ligue arabe à Damas parce que ceux-ci ont relevé que le gouvernement syrien était confronté à des groupes armés. Selon le site Debkafiles du 27 décembre, le Qatar a monté de toute pièce en accord avec l'Arabie saoudite une force mobile d'intervention de 2 5000 hommes dont la moitié est composée de combattants du Groupe combattant islamique en Libye (Islamic Fighting Group in Libya-IFG) et des terroristes du Ansar al-Sunna irakien (responsable d'attentats sanglants), les a convoyés de l'Irak et de Libye jusqu'en Turquie pour suivre un entraînement militaire, et assure la logistique de leurs infrastructures de communication, avec la complicité de l'OTAN.

 

Le Qatar est d'aileurs de plus en plus imbriqué dans les structures militaires et civiles occidentales. Le fonds souverain qatarien Qatar Holding multiplie les prises de participation dans le capital des grandes entreprises européennes- Hochtief, Volkswagen, Iberdrola, Veolia, ou encore Vinci. Il a porté en décembre sa part d'actions de 7,6 à 10,07% dans le capital du fabricant d'armes français Largardère (qui contrôle aussi les grands médias de l'hexagone) et lorgnerait vers EADS (voir L'Expansion du 3 janvier 2012)

 

Mais la nouvelle politique pro-islamiste d'Obama, qui correspond à la tradition démocrate (Jimmy Carter a aidé les islamistes en Afghanistan, Bill Clinton en Bosnie-Herzégovine) heurte les Républicains adeptes du choc des civilisations et leurs alliés en Europe et en Israël.

 

Divers blogs républicains ont rappelé que les Frères musulmans continuent de vouloir appliquer la charia et à ce titre ne méritent pas d'être taxés de laïques (secular). Les Républicains reprochent aussi à Hillary Clinton d'avoir reçu, du 12 au 15 décembre, à huis clos à Washington des représentants de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) pour discuter de la mise en oeuvre la résolution 16/18 du Conseil des droits de l'homme de l'ONU relative à la lutte contre l'intolérance, la stigmatisation, la discrimination et la violence à l'encontre des personnes sur la base de leur religion ou de leur croyance. Selon eux, le vote de la résolution en mars dernier avait permis de préserver la notion de liberté d'expression, ce que risque de menacer le droit de regard que Mme Clinton accorde à l'OCI au niveau de la mise en oeuvre. 

 

En Europe José Maria Aznar, ancien Premier ministre espagnol et allié important de George W. Bush pendant la guerre d'Irak, invité du blog de CNBCa révélé le 9 décembre 2011 qu’Abdelhakim Belhaj était un des suspects dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid. L'ex-ambassadeur israélien Dore Gold président du Jerusalem Center for Public Affairs a complaisamment relayé l'information dans le Jerusalem Post tout en mettant en garde le public américain contre le fait que les Frères musulmans pourraient un jour s'allier à l'Iran si elle venait à prendre le leadership du Proche-Orient, comme l'avait fait le gouvernement lié aux Frères musulmans du Soudan dans les années 1990.

 

L'alliance entre Obama et les Frères Musulmans (voire avec certaines tendances d'Al Qaida), dans une relation triangulaire avec les pétro-monarchies est aussi de nature à inquiéter l'Iran et ses alliés du Hezbollah libanais, car nul doute que la force mobile créée par les Qatariens si elle parvenait à s'implanter en Syrie serait aussi d'une grande utilité contre eux. La carte du choc des civilisations chrétiens/musulmans tend ainsi en se transformer dans l'esprit des stratèges en choc chiites/sunnite

 

http://atlasalternatif.over-blog.com/article-les-etats-unis-le-qatar-et-les-islamistes-96195026.html

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Luttes d'influences
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 23:55

Lettre ouverte aux généraux, aux officiers supérieurs, aux officiers, aux sous-officiers et à la troupe.


Abdelkader Rahmani
Jeudi 5 Janvier 2012


Lettre ouverte aux généraux, aux officiers supérieurs, aux officiers, aux sous-officiers et à la troupe.
« La vérité est comme la mer, elle n’apparaît qu’une fois rejetée sur le rivage. Quel dommage qu’il faille tant de naufrages pour enfin l’apercevoir. » Abdelkader Rahmani.



Du Lieutenant Abdelkader Rahmani votre ancien de l’arme blindée et de cavalerie, Compagnon de France, Chantiers de Jeunesse, instructeur à Cherchell (repli de Saint Cyr Quoët Quidan), Chef du peloton d’exécution du ministre Pucheu, occupation de l’Allemagne, Procès de Nuremberg, pelotons d’exécutions de Nuremberg et de Rastadt, survivant du génocide de Sétif -1945-, premier et seul officier « indigène » d’active admis à l’ONU, Guerre de Corée, Affaire des Officiers Algériens. Légion d’honneur à 30 ans, citations françaises, américaines, coréennes. Médaille militaire des Nations Unies -1953- 5 blessures. Grand invalide de Guerre.
Deux arrêts de forteresse pour m’être opposé à la guerre d’Algérie, deux fois mis au secret dans les  prisons de Fresnes, une tentative de « corvée de bois », sauvé par le curé de Castres, Claude Julien directeur du Monde en vacance, une association juive et des médecins… Avancement interrompu et carrière brisée. 16 ans en retrait d’emploi. Toujours officiellement en résidence surveillée avec une retraite minable de 1922, 96 euros après 32 ans de services et sacrifices. Jamais jugé. Jamais réhabilité en quoi que ce soit, ni dans mon honneur, ni dans mes grades, ni dans mes soldes.
Co-fondateur des « Citoyens du Monde », de la « Francophonie » et des « Villes Jumelées. »

« Civis pachem para bellum » César
« Qui veut la paix prépare la guerre. »

Cette maxime impériale qui depuis deux mille ans justifierait la préparation de la guerre est à double tranchant. Comprenez-vous qu’il faille faire absolument la guerre, ou comprenez-vous comme moi que si  vous engagez votre honneur et risquez vos vies, c’est avec la paix pour seul objectif ?
En tout cas au 21ème siècle, l’armée, la Défense, sont là pour garantir la paix, rien d’autre. Sommes-nous militaires pour le plaisir de broyer des vies et perdre notre âme, ou pour servir l’humanité et la sublimer?
Mais aujourd’hui, et depuis 20 ans, ce n’est plus l’armée qui garantie la paix, mais les gouvernements civils qui la fragilisent en poussant l’armée française dans des guerres extérieures injustifiées et injustifiables. C’est une faute historique et morale de les laisser faire plus longtemps. C’est la raison de cet appel.

Une renommée particulière entoure et lie les généraux Leclerc, de Lattre de Tassigny, en Indochine, et de Bollardière, le colonel Barberot, Jean-Jacques Servan Schreiber en Algérie. Leurs engagements pour la paix, leurs désobéissances, leurs renoncements n’ont pas terni leurs honneurs en notre mémoire à tous, bien au contraire. Des hommes ! Sans oublier Mendès France qui a également eu cette conscience et ce courage universels dans le cadre de la décolonisation du Viêt-Nam et de la Tunisie. Et tant d’autres comme Teitgen, chef de la police, démissionnaire contre la torture en Algérie…

Alors c’est à vous aujourd’hui, militaires d’active, de « forcer » la société civile devenue démente, décadente, dans un projet de paix pour le 21ème siècle. C’est à vous de refuser les guerres d’Israël et de l’Otan. Non comme des pacifistes béats, mais comme des hommes conscients du sens de l’histoire de ce siècle. Ce n’est pas en faisant les guerres de l’Otan en position de vassaux que vous ferez l’histoire mais en vous y opposant. La France ne brille de par le monde que par ses « Lumières » qui appellent sans cesse à la paix, et son courage dans la fronde. Cambronne réveille-toi ! (Nom de mon char de commandement.)
Par vous, la France peut se redresser et sauver son honneur. Par vous la France peut retrouver sa souveraineté et un réel rayonnement au cœur du concert des nations en insufflant une politique de paix et de détente en méditerranée, en Afrique et en Asie. Le 21ème siècle est l’enjeu. La paix le levier. Le peuple et la jeunesse ont besoin d’un idéal fort, la paix, et de chefs honnêtes et éclairés pour passer devant. Ainsi la France maintiendra le cap et brillera comme un phare dans l’inconnu du 21ème siècle.

« Ubi solitudinem faciunt pacem appelant » Tacite
« Où ils fondent un désert, ils disent qu’ils font la paix »

César avait tord ! Sa politique de la force n’a pas apporté la paix et l’a conduit à son propre assassinat. La colonisation par la force conduit à la décolonisation par la force. Rome fut plusieurs fois pillée par les vandales, les huns et les carthaginois. Aujourd’hui de même, derrière les belles paroles et les beaux discours justifiant les bombardements démocratiques, ils fondent les déserts de demain.
Aujourd’hui la sagesse et les connaissances universelles accumulées, autant que les grands drames du 20ème siècle, montrent sans cesse le chemin de la paix, de l’entente, de la négociation, de l’échange diplomatique. C’est un chemin plus difficile qu’il ne parait, car les fauteurs de guerre ; les banques internationales et leurs affidés, sont puissants et au pouvoir.
Utilisez votre force pour la paix, réelle, avec le peuple pour allié, car le peuple français ne veut aucune des guerres en cours. Votre force doit être la garantie de la paix et non la cause de guerres, de haines et de ruines. « Faites » la paix. Organisez-vous, faites ce que vous avez à faire en groupe ou individuellement. Dans l’ombre ou au grand jour. Vous êtes l’Armée d’un peuple souverain qui demande la paix. Exécutez la totalité de vos devoirs de soldats et d’officiers, imposez la paix à la France, par la désobéissance s’il le faut. (Cf. Le règlement de l’armée, 3ème partie.)
Souvenons-nous des paroles de l’amiral Pierre Charles de Villeneuve, commandant en chef de la flotte française à Trafalgar face à la Royal Navy de Nelson : « Je n’avais qu’un seul défaut, je ne savais pas désobéir à Napoléon. »

Je suis prêt à porter avec vous ce combat malgré mon âge canonique et vous apporter le fruit de l’expérience de l’incroyable affaire des officiers algériens où 52 d’entre nous, d’entre vous, officiers, tous Légion d’Honneur pour faits d’armes, refusèrent en bloc de servir dans la guerre d’Algérie et proposèrent leurs services pour négocier…Cette action fit prendre conscience à l’opinion et à nombre d’hommes politiques de la réalité de la situation en Algérie…

Opposez-vous à la guerre et préparez la paix du 21ème siècle. Ayez le courage d’en être les héros. Et dans l’urgence, refusez d’utiliser les munitions à l’uranium qui préparent le grand génocide du 21ème siècle. Les médecins de Falludjah demandent aux femmes de cesser de faire des enfants dont 80% naissent difformes et fatalement malades. Refusez d’utiliser des munitions aux métaux lourds. Si on vous demande des explications, dites que l’ordre vient de votre conscience, de votre citoyenneté planétaire, de votre humanisme. La charte des Droits de l’Homme étant supérieure aux ordres de politiciens corrompus.

L’empoisonnement de l’humanité orientale à l’uranium est un génocide qui dépassera tout ce que l’humanité a connu. Osez, vous renseigner de manière indépendante. Osez, faire une recherche photo sur Internet des effets de l’uranium sur les enfants à naître. Pensez à votre propre descendance. La dissémination par les vents et les pluies empoisonneront nos propres enfants, petits-enfants, arrières petits-enfants, et ainsi de suite. Me suis-je tant battu pour en arriver là ? Mes compagnons d’armes sont-ils morts pour ça ? Officiers, sous-officiers, soldats, les cadavres de vos camarades du 20ème siècle, dont vous êtes redevables, vous regardent. Ces armements sont des armes de destruction massives incontrôlables et vous devez les refuser dés aujourd’hui. Le 21ème siècle est réellement entre vos mains.

Les guerres en cours provoquent empoisonnement, « écocide » et haine pour plusieurs décennies, esprit de vengeance aussi. Les gouvernants civils ont perdu la France alors qu’un militaire, de Gaulle, l’avait rendue libre. Quel honneur avec de telles vassalités ? Quelle gloire avec de tels bombardements ? Quelles perspectives de paix avec de tels criminels en cols blancs aux commandes ? Jusqu’à quand accepterez-vous qu’un BHL dicte votre conduite, joue votre honneur, votre âme, votre courage et votre sang-froid pour le compte d’Israël ? Êtes-vous des militaires français ou des mercenaires qui font tout ce qu’on leur demande du moment qu’on les paye ?


Rejetez, refusez, maudissez les munitions à l’uranium.
Désolidarisez-vous de ces crimes !


Hô mes  « p’tits co », mes frères d’armes, il en va de l’honneur de nos morts, il en va de l’honneur de la France, il en va de l’honneur de notre âme et de notre conscience, de nos sacrifices et de notre sang. Il en va de l’honneur de l’Armée. Il en va de la République ; il en va de la Liberté, de l’Egalité et de la Fraternité entre les peuples, ce qui n’est pas rien. Forcez la paix, c’est un ordre ! Un devoir d’homme. Un devoir de Français. Un devoir de Républicain. Un honneur de Soldat.
Je n’appelle nullement à la démission ou à la rébellion, bien au contraire, j’appelle à  changer le cours de « l’Histoire » de l’intérieur par la fermeté dans la pédagogie, la persuasion et l’honneur. Prenez le peuple souverain pour témoin et assumez vos responsabilités de militaires de la République. Secouez une opinion caviardée par la société de consommation, car vos consciences d’hommes d’honneur sont, je vous le dis comme un testament, les derniers remparts des idéaux universels de la Vème République avant le chaos ou la dictature.

Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 24 juin 1793 – article 35 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour chaque portion du peuple, (ndlr : dont les militaires) le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
Déclaration Universelle des Droits de l’Homme - article 19 : Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Bonne année et bon courage aux serviteurs de la paix de la part du
Lieutenant Abdelkader Rahmani. Amazigh !
Le 1er janvier 2012
rahmaniabdelkader@sfr.fr

Amazigh : L’homme Libre.  « La terre n’est qu’un seul pays dont tous les hommes sont les citoyens, un seul village à la suite des découvertes scientifiques et de l’interdépendance indéniable des nations. On peut aimer tous les peuples du monde tout en aimant son propre pays. » A.Rahmani

Auteur :
« L’affaire des officiers algériens » éd Seuil, réed Trois mondes.
« Les Berbères : nos ancêtres les Gaulois ou nos ancêtres les berbères ? » ed Trois mondes
Bande Dessinée Economie franche, ed Citm

Revues (Archives Nationales) :
       -    Trois Mondes (capitalisme, marxisme, tiers-mondisme),
       -    Amazigh
       -    Judéo-arabe.
       -    Hors-série Trois Monde 1991. « La guerre des pauvres : guerre du Golfe » Aujourd’hui, 2012, il a fallu 21 ans pour que ma vérité sur cette guerre soit rejetée par le naufrage du génocide Onusien. (Diffusion ed Trois-Mondes)

Lettres ouvertes LR/AR
      -     François Mitterrand, Président
Nicolas Sarkozy, Président
Jacques Chirac, Président
Simone Veil, ministre
Elisabeth Guigou, ministre

Fondateur (journal officiel) :
      -    Collège International du Tiers-Monde
      -    Académie berbère d’échanges et de recherches culturelles,
      -    Université de l’Ignorance (UDI)
      -    Economie franche.


Nota bene : Lettre ouverte adressée en LR/AR à Shimon Peres,(1) au chef des armées françaises, à Matignon, au Quai d’Orsay, aux perchoirs du Sénat et de l’assemblée Nationale, au ministre des anciens combattants.
Adressé par courrier à l’Etat-major des armées, Ecoles de saint-Cyr, Saumur, la flèche, école de guerre des Invalides, Cercle International des Armées, Amnesty Internationale.
 Adressé par email à l’Onu, l’Otan, la Maison blanche, l’Union Africaine, la Ligue Arabe, Human Right, le Secours Catholique.
A la presse à laquelle je suis abonné :, Le Monde, Le Monde diplomatique, Le Point, Paris Match, Canard Enchaïné, Jeune Afrique, Marianne, Le Monde des Religions, Le Nouvel Observateur, Le Figaro, Alternatives Internationales, Alternatives Economiques, l’Histoire, Le Magazine du monde, la lettre de la société des Gens de Lettre,  Manière de voir, Balkan Infos, Science et Avenir, La Vie, courrier International, et diffusion publique sur Internet. A TF1, au groupe France Télévision, Arte, LCP, BFM.

(1) Monsieur Shimon Peres, Président d’Israël. Souvenez-vous de notre rencontre secrète au palais présidentiel de Senghor au 1er anniversaire de l’indépendance du Sénégal. A ma libération des prisons de Fresnes, je fus mis en résidence surveillée. J’ai décidé d’accepter l’invitation du Président Senghor. Le gouvernement français demanda au Président Senghor de m’arrêter à ma descente d’avion à Dakar. La réponse du président fut ferme et claire : « le Lieutenant Rahmani a pris l’avion à Orly, il vous appartenanit de l’arrêter, pas à moi ! » La présence de la DST à la réception nous obligea à nous rencontrer derrière les buissons du parc de la présidence, avec pour gardes du corps les ministres français Robert Buron et André Malraux. Il a été convenu qu’à Chypre me serait remis un passeport israélien et qu’à Tel-Aviv je serai reçu par Golda Meir, alors ministre de vos affaires étrangères, et sans doute par Ben Gourion le  président d’Israël, en qualité d’émissaire du gouvernement provisoire de l’Algérie –GPRA- dont l’audience internationale était incontestable. Le GPRA était alors le seul intermédiaire crédible pour tenter la paix entre Israël et la Palestine. Israël me reçut presque comme un chef d’Etat alors que l’embargo arabe, suite à Suez, interdisait à tout musulman tout contact avec Israël. Il serait sanctionné par la peine de mort.
Un vendredi matin alors qu’avec Golda Meir dans son bureau nous allions signer une convention de paix arriva un fax du Caire : « moi, Ben Bella, futur chef du gouvernement algérien, je déciderai d’envoyer 100 000 milles algériens détruire Israël. »
Ben Bella s’étant déclaré contre les accords d’Evian et anti-français, il fut mis en résidence surveillée loin d’Alger par le GPRA. Il fut évadé par l’aide d’un curieux pays…la France !!!
Ma mission fut compromise et terminée par un ex adjudant de l’armée française. Au lieu de rejoindre Paris j’ai continué de défier la condamnation des pays arabes en débarquant à Damas, reçu par le président syrien,  puis par le président Fayçal d’Arabie Saoudite et tous les chefs des Emirats arabes.

Que la France cesse de nommer, cautionner, soutenir des mercenaires africains à la tête des états africains et d’outre-mer. Le pillage des ressources fabuleuses de l’Afrique fait la richesse de l’occident. L’ancien continent Afrique/Brésil  doit s’unir à nouveau pour juguler la famine dans le monde.
Le Niger, premier producteur d’uranium exploité et pillé par la France et d’autres pays occidentaux. Les peuples nigériens et tchadiens sont les plus affamés de la planète.
En résidence à Manaus (capitale d’Amazonie) j’ai assisté aux premiers coups de canons qui commençaient à dévaster sa forêt, poumon de la planète.



ANNEXE 1 :
Ce que les informations télévisées se gardent de dire ; l’effroyable boucherie humaine.

Extraits du livre de Nicolas Skrotzky ( !) « Guerres : crimes écologiques » -1991- ed Sang de la terre.
Je recommande vivement sa lecture ! Les passages soulignés le sont par moi-même.

P7 : « Je dédie ce livre a tous les hommes, les animaux et les arbres assassinés, à tous les offensés et les brimés au nom de profit, à la terre saccagée, la plus belle des planètes, la nôtre.
P13 : « Les guerres ne se contentent  pas de tuer des hommes et leur imposer de terribles souffrances, par des mécanismes qu’il serait intéressant d’analyser et de comprendre, pour y porter remède. […] leur spirale mortelle détruit aussi le milieu même qui permet la vie.
Dans ce livre, j’ai tenté un « bilan », aussi précis que possible, des destructions perpétrées au cours de l’histoire, et une « analyse », elle-aussi documentée, des risques mortels que font courir à l’environnement les techniques nouvelles sans cesse améliorées par les militaires, que les hommes politiques incitent à cette escalade.
Ce comportement suicidaire des humains est parfaitement illustré par la récente guerre du Golfe : cette guerre, absurde à tous point de vue, portait en elle tous les germes d’une catastrophe, qu’une récidive amplifié rendrait totale et définitive.
P15 à 28 :« C’est le 2 aout 1990 que les troupes de Saddam Hussein, amassées à la frontière du Koweït, envahissent d’un seul élan le territoire de ce que l’Irak considère comme l’une de ses provinces. […]
    Le 6 aout, le Conseil de sécurité réuni d’urgence adopte la résolution 661, décrétant l’embargo complet de l’Irak et le Koweït occupé. Cette résolution est immédiatement mise en application par toute une armada de navires de guerre. Dans un Koweït quarante fois plus petit que la France s’entassent en conquérants près de 500 000 irakiens. […] On compte au total 4 400 chars lourds et légers, 1 600 pièces d’artilerie, 120 hélicoptères et une flotte aérienne d’environ 500 avions de combat, eux aussi camouflés sous le sable. […] Plus de 500 000 mines truffent le sol. […]
    La résolution 678 du Conseil de Sécurité, adoptée le 2 novembre 1990, autorise l’emploi de la force. […] C’est alors que se forme une coalition groupant, sous le commandement des Etats-Unis, plus de 600 000 hommes, 4 000 chars et blindés, 3 600 canons. A ces énormes moyens terrestres il faut encore ajouter fusées, roquettes et missiles de croisières à la précision diabolique. 1 300 avions – les plus modernes, chasseurs, bombardiers, avions furtifs, avions de détection et de brouillage – 1900 hélicoptère forment le flotte aérienne. S’y ajoutent 400 appareils appartenant aux autres coalisés. Sur mer, veille une puissante flotte de combat, composée elle aussi de navires de différentes nationalités. Toutes les forces terrestres se sont installées dans la zone aride et plate du nord-est de l’Arabie Saoudite, avec l’accord et la participation de cette dernière. […]
    Et le 16, à 22 h 50, la « tempête du désert » se déclenche, par une opération encore jamais réalisée : une flotte aérienne spécialisée, marquée de la lettre E (Electronic) vient aveugler par des ondes électromagnétiques les radars ennemis, interrompre les faisceaux de communication et par-là même, détruire tout le système nerveux de commandement et de défense aérienne. A 23 h 30, des nuées de chasseurs bombardiers, qui vont pilonner les pistes d'envol irakiennes, décollent de toutes leurs bases saoudiennes, ainsi que des sept porte-avions américains. Ils font partie de l'ensemble du système placé sous le commandement du général américain Norman Schwarzkopf.
Prennent aussi le départ les fameux avions furtifs américains, qui vont aller détruire les cibles prioritaires: postes, de commandement, centres de télécommunications, défenses anti-aériennes, rampes de lancement de missiles.
Les Tomahawk, missiles de croisière volant à très basse altitude avec une précision de tir remarquable (marge d'erreur: trois mètres!) frappent leurs cibles sans défaillance. Privés dès les premières minutes de tout moyen de réponse aux attaques aériennes des alliés, les Irakiens sont cloués au sol. Ils ne bougeront plus, comme paralysés. Pendant ce temps, l'offensive, dite « chirurgicale » en raison de la précision des tirs, se poursuit à un rythme soutenu. Le 17 janvier, 1200 sorties de bombardement poursuivent l'œuvre de démolition des cibles prioritaires. Si l'objectif officiel du conflit est la libération du Koweït, l'autre but, moins clairement avoué, est la destruction du potentiel militaire irakien présent et futur. Usines et centrales nucléaires, laboratoires et usines chimiques sont visés: à l'armement classique qu'ils ont acheté à l'étranger - ce qui n'était pas pour déplaire aux industries d'armement -, les Irakiens comptent ajouter les armes nucléaires, biologiques et chimiques. Ils ont d'ailleurs déjà usé de ces dernières, contre les Iraniens et les Kurdes.
Dans cette Mésopotamie où est née la civilisation occidentale, inventant l'élevage, l'agriculture, la céramique […]
Saddam Hussein […] construisait son rêve de grandeur en dépensant annuellement plus de 13 milliards de dollars pour développer son armement, alors que son revenu global (PIB), tiré essentiellement du pétrole, s’élevait à 45 milliards par an. Ainsi plus du quart du revenu du pays était consacré aux achats de matériel militaire. […]
Sur les 90 500 tonnes de bombes lancées sur les Irakiens, 28 365 tonnes seulement ont atteint leurs objectifs! Les rampes de lancement mobiles des Scud ne sont en effet pas neutralisées et les fusées viennent frapper aveuglément des quartiers urbains d'Israël et d'Arabie. Les antimissiles Patriot rapidement mis en œuvre, se montrent, eux, d'une grande efficacité - face, il faut le préciser, à des fusées largement dépassées. […]
La deuxième phase de la destruction des objectifs militaires irakiens se poursuit par le « tapis de bombes » distribué par les gros porteurs B 52. Les vieux stocks de bombes américains vont ainsi être largués par milliers de tonnes, sur les positions irakiennes, rassemblements de blindés, postes de commandement, voies de communications. […]
Les blindés français, américains, égyptiens, syriens et saoudiens foncent  en longues colonnes dans
Le désert. Personne ne s'avise de les surprendre par le flanc, ce qui semblerait si facile! Il s'agit d'enfermer les forces irakiennes et d'atteindre leur fameux noyau vital, la garde prétorienne: 40 divisions de blindés, dit-on. En même temps, la division Daguet attaque sur le front sud.
Pour franchir les zones minées, plusieurs systèmes ont été mis au point: des blindés poussent devant eux des sortes de herses qui labourent le terrain. D'autres blindés propulsent un rouleau compresseur. De son côté, l'aviation bombarde à l'aide d'engins terrifiants. La plus nocive de ces bombes est remplie d'un combustible liquide dispersé et mis à feu par un explosif à une altitude calculée. Une gigantesque déflagration se produit alors, couvrant un terrain d'un kilomètre carré. L'onde de chaleur calcine tout, y compris les pâquerettes, d'où son surnom de « Daisy cutter. » L'onde de choc aérienne est suffisante pour secouer le terrain et faire sauter les mines. L'oxygène de l'air étant consumé, les êtres vivants, même enfermés dans des abris, sont asphyxiés et ont les poumons brûlés. Cette arme possède des performances similaires à celles d'une bombe atomique tactique, sans avoir l'inconvénient de disperser des produits radioactifs. On imagine les ravages que peut causer un tel engin sur la flore et la faune fragiles de ces régions semi-arides. S'y ajoutent les bombes à chaînes de chapelets qui, elles aussi, ont pour objectif principal le nettoyage des champs de mines devant les troupes. Ainsi, en une cavalcade éperdue, les forces alliées avancent sans combattre, sans être attaquées. Les pertes seront de quelques dizaines de morts seulement, chiffre proche du bilan habituel des grandes manœuvres! On peut  se demander comment, en dix jours seulement, 40 divisions ont pu être annihilées. Que sont devenus les 400 000 soldats irakiens On a décompté cinquante mille prisonniers, et une centaine de milliers de blessés Combien de morts Cent cinquante mille, dit-on. […]
    En une nouvelle diabolique alliance, cette guerre a donc marié les techniques les plus sophistiquées à la tactique de la terre brûlée, véritable « écocide » venu d’un autre âge. […]
    Pendant la guerre du Vietnam, de 1961 à 1975, les américains ont lâché 20 millions de bombes de différentes tailles, 230 millions d’obus et 100 millions de grenades. Ces explosifs continuent de tuer. Des milliers de personnes ont-été mutilés après la guerre ; les paysans en labourant, les enfants en jouant, les ouvriers en travaillant. Dans le district de Binh Tri Thieu, 5 000 accidents dus à des mines ont eu lieu depuis 1975. […]
        Les organismes internationaux spécialisés sont incapables de faire le compte des dégâts subis par ce qui restait de la faune sauvage de ces régions, outardes et gazelles par exemple. Fort heureusement, les espèces les plus rares des grandes antilopes d'Arabie Saoudite, les oryx, déjà décimées par les riches Saoudiens (qui les chassent en hélicoptère) et réintroduites dans les réserves d'Arabie, se trouvaient loin des zones de combats.

Cette mer fermée  qu'est le golfe Persique, «respirant» par le seul détroit d'Hormuz, subit depuis des années les nombreuses pollutions dues aux activités pétrolières. Deux cent mille tonnes de brut se sont écoulées des plates-formes pétrolières entre 1980 et 1990, s'ajoutant aux 740 000 tonnes issues de navires touchés par faits de guerre, ou par fortune de mer. Il faut savoir par ailleurs que le pétrole suinte naturellement dans les fonds marins… […]
L'étendue du désastre - près de 500 kilomètres de littoral atteints par le brut -, avait contraint les autorités saoudiennes à limiter, faute de moyens, les actions à entreprendre. Ce n'est qu'avec la cessation des hostilités que les travaux de pompage ont pu commencer. »

« L’Ecocide est un crime tout aussi grave que le génocide. »A.R


ANNEXE 2 :

Afghanistan
Paris Match aout 2008 : Benoît Puga, actuel chef d’état-major particulier de Sarkozy, lorsqu’il se vantait de « la raclée » qu’il avait livrée à la population afghane en vengeance de l’embuscade qui avait vu périr dix de nos soldats. « Les bombardements ont duré trois jours. Ils ont fait 40 morts civils et des dizaines de blessés. Plus de 150 maisons ont été détruites. Les trois villages ont été évacués, le bétail est mort. Plus de 2000 personnes sont désormais regroupés dans un camp… »
Côte-d’Ivoire
Figaro du 3 avril 2011 : « Les enquêteurs de l'ONU dépêchés à  HYPERLINK "http://www.lefigaro.fr/international/2011/04/04/01003-20110404ARTFIG00653-cote-d-ivoire-duekoue-le-nombre-de-refugies-a-quadruple.php" \t "" Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, où un massacre a été signalé la semaine dernière, ont découvert près de 200 corps dans une fosse commune. Le Comité international de la Croix-Rouge a fait état vendredi d'au moins 800 morts dans cette localité de la «boucle du cacao» tombée le 29 mars aux mains des forces fidèles à Alassane Ouattara. »

Canard Enchaîné du 6 avril 2011 : "Selon plusieurs témoignages d'officiers supérieurs au "Canard", la France a appuyé la conquête du sud du pays par les forces de Ouattara. L'un d'eux, proche de l'Elysée, se félicite de "notre efficacité dans l'organisation de la descente sur Abidjan." (...) Un autre galonné, membre des services de renseignements, confie : "On a fourni des conseils tactiques aux FRCI", mais aussi "des munitions et des Famas (fusils d'assaut). […] quatre hélicos PUMA, soutenus pas des MI 24 de l’Onuci, commencent leur pilonnage, frappant au passage des objectifs aussi stratégique que le CHU et un supermarché du quartier de Cocody. »


Libye
Nouvelle République septembre 2011 : Le n° 2 de l'armée de l'air « On sait, en revanche, qu'on n'a jamais autant tiré de munitions ! » a expliqué le général qui, tout en assurant que « l'armée de l'air a de quoi durer tant que durera l'opération » n'a pas caché que son coût obligera à « demander un budget supplémentaire ». Notamment pour reconstituer le stock de munitions... De fait, on apprendra plus tard que le patronat français estime à 200 milliards le « gâteau » de la reconstruction de la Libye, ce qui démontre l’ampleur des destructions civiles et des munitions utilisées.


Bibliographie recommandée :

-« Pour avoir dit Non, actes de refus dans la guerre d’Algérie » d’Hélène Bracco, ed Paris Méditerranée.

-« Le fléau de la Balance » de Maître François Sarda, ed Archipel.

-« Histoire de la IVème République » trois tomes, de Georgette Elgey, ed Fayard.

-« La guerre d’Algérie, genèse et engrenage d’une tragédie » du Colonel Pierre Montagnon, ed Pygmalion/Gérard Watelet.

-DVD : Collection « Le choix des hommes » (8x52 minutes) de Georges Mourier
    -« Combattre ?» (2x52 minutes) Abdelkader Rahmani
    -« Croire ?» Georges Soubirous
    -« Agir ?» Gilbert Brustlein
    -« Trahir ? » Paul Nothomb
    -« Tricher ? » Jacques Rossi
    -« Servir ? » Colonel Hélie de Saint Marc


Conclusion :

Les citoyens français selon le Général Bigeard, qui me réclamait auprès de lui, sont fiers de l’être grâce au foot ! Ils ne trouvent plus le temps de lire, accaparés par l’abrutissement de la TV ; « Qui veut gagner des millions ! » et autres jeux, sans oublier la sordide publicité qui n’incite qu’à se bâfrer vulgairement. Ils ne voient pas les millions de bombes sophistiquées qui tombent sur les populations et vont interdire à jamais l’enfantement. Qui restera-t-il sur notre terre ? Continuons les guerres démentielles, il n’y aura plus d’enfants ni d’animaux. Proverbe africain : « La terre ne nous appartient pas, elle est pour nos enfants et petits-enfants. »

Les torches vivantes, brulées au napalm en Allemagne, les forêts d’Indochine, de Madagascar, d’Algérie et de Corée calcinées, l’Amazonie en feu restant gravées en ma mémoire et mon âme.

Militaires et citoyens de la planète, mon souhait le plus profond pour 2012 est le réveil de votre lucidité !
http://www.alterinfo.net/Lettre-ouverte-aux-generaux-aux-officiers-superieurs-aux-officiers-aux-sous-officiers-et-a-la-troupe_a69157.html
Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 23:35

http://www.pouvoir-achat.fr/pouvoir-achat.jpg

http://www.pouvoir-achat.fr/pouvoir-achat.jpg

Pouvoir d'achat ou pouvoir d'acheter ?

Il existe un phénomène bizarre que personne ne nous explique : Comment avec un pouvoir d’achat en hausse, mon pouvoir d’acheter diminuait ?

 

La théorie est une chose et la pratique en est une autre. Un député ou un ministre ne connaît pas forcément le prix d’un timbre, d’un ticket de métro ou du pain. Idem pour les économistes, ce n’est pas  obligatoirement eux qui font leurs courses. Depuis le début du XXIe siècle, sans parler de la crise où plus de 3 millions de consommateurs actifs voient leurs revenus baisés (chômage, prise de la retraite) les économistes ont confondu pouvoir d’achat et pouvoir d’acheter. Une croissance économique peut augmenter et MON « pouvoir d’acheter » baisser. C’est ce qui s’est et se passe. Les critères des indices de l’INSEE, nous disaient que la croissance augmentait peu, mais sûrement, alors que la moitié des ménages français n’arrivaient plus à faire face à leurs dépenses toujours grandissantes.

 

L’INSEE avait raison et nous aussi. Cette divergence d’opinion s’explique par des phénomènes liés par un urbanisme hors de prix obligeant à s’éloigner des lieux de son emploi, ainsi que par l’emploi de nouvelles technologies appliquées à celui-ci :

 

·         Le progrès a ajouté des outils de communication et de confort à notre vie quotidienne, objets qui nous sont devenus de plus en plus « indispensables » –téléphone portable, ordinateur, Internet, télévision, voiture (souvent deux parce qu’on habite loin de son travail, des écoles, des commerçants), appareils ménagers... Nos besoins « obligatoires et/ou indispensables », augmentent plus vite que nos salaires qui ne sont majorés que du pourcentage équivalent au niveau d’inflation. Pour certaines couches de la société, surfant sur des temps partiels, des mi-temps, des indemnités du chômage, les fins de mois sont encore plus aléatoires. Pour que nous puissions acheter plus que nos moyens le permettent, la Banque Centrale et les banques nationales baissent les taux d’intérêt. Le consommateur a donc tendance à emprunter, ce que lui permettent facilement les magasins, les entreprises, les banques, les organismes de crédit. C’est oublier que le crédit à lui aussi un coût qui augmente d’autant le prix réel du produit acheté, et l’emprunteur arrive vite au surendettement. Intérêts qui ne sont pas pris en considération par les statistiques de l’INSEE.

 

·         Notre inconscient aussi en est responsable. La société nous conditionne pour nous conduire à un comportement compulsif d’achats et non de réparation et d’entretien. On ne reprise plus une paire de chaussettes, on en achète une autre etc…. Une paire de chaussettes reprisées « ça craint ».

 

L’Homme a créé l’économie politique, qui (grossièrement) représente la somme de nos besoins matériels (production, distribution, échange, consommation de produits et services, sans vraiment y inclure nos désirs de « pouvoir acheter », puisque le pouvoir d’achat est la résultante, sans les aspirations). On est dit-on, un pays en bonne santé, si on a un taux de croissance élevé. Quelques économistes, selon les théories de Keynes, ont à l’heure actuelle le raisonnement suivant : les salaires doivent augmenter parce que les produits augmentent, puis comme les salaires ont augmentés, il faudra augmenter les prix, et ainsi de suite. C’est rentré dans un cercle vicieux dont on ne peut se sortir. Mais il parait que c’est très bien ainsi, surtout avant des élections, ce raisonnement faisant augmenter le taux de croissance par un artifice politique. Cela s’appelle l’inflation, et le salarié s’aperçoit qu’il a été grugé puisque son « pouvoir d’acheter », n’a augmenté que pendant quelques heures. Sachant toutefois que ces dits salaires ne peuvent augmenter de plus de 3% par an, puisque les accords européens nous l’interdissent.

 

http://www.societe-solidaire.fr/pages/economie/pouvoir-d-achat-ou-pouvoir-d-acheter.html

 

 

Economie

 


 


Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 23:14

Les rivières débordent de pesticides interdits

5 janvier 2012 Posté par benji sous Écologie, environnement et animaux

Heureusement, on peut couper l’eau avec quelque chose pour amortir le gout des pesticides (et aussi oublier un peu l’horreur de ce qu’on boit…), je propose pastis, whisky…. Bref, c’est l’horreur totale, mais nous nous pouvons vivre sans eau et donc, de ce fait, dans l’obligation de boire celle qui nous proposée pour l’instant…

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/07/28/20110728PHOWWW00117.jpg

Source de l’image: lefigaro.fr

On trouve de tout dans les rivières de France, même des molécules issues de produits agricoles interdits à la vente depuis plusieurs années, comme la simazine, l’atrazine ou encore la terbuthylazine. C’est ce que révèle le dernier rapport de l’agence de l’eau du bassin Rhône-Méditerranée et Corse. Réalisée à partir de 3 millions d’analyses accomplies en un an, cette étude a été publiée au début du mois de décembre. Elle s’alarme de la présence dans 60 % des rivières et 45 % des nappes phréatiques de six pesticides interdits d’usage depuis huit ans. Il semblerait donc que certains agriculteurs finissent d’écouler les stocks de produits achetés avant leur interdiction. D’autres en feraient carrément venir clandestinement de l’étranger.


Notons aussi, dans les conclusions du rapport, la présence massive dans les eaux souterraines du glyphosate, substance active du Round-up. Commercialisé par Monsanto, cet herbicide est utilisé en zones agricoles sur toutes les cultures mais aussi par les collectivités et les particuliers. Plusieurs scientifiques ont démontré les effets cancérigènes de ce produit. « Les micropolluants sont présents sur la totalité des sites de surveillance, dit l’agence. Pour les plus contaminés d’entre eux plus de 100 substances différentes ont été mises en évidence. On peut s’interroger sur les effets que peuvent avoir de tels cocktails sur la faune et la flore aquatique. » Mais aussi sur les humains…


Les traitements conventionnels de l’eau qui circule dans le réseau public ne permettent pas d’éliminer la totalité des polluants chimiques. C’est donc une source probable de contamination. Qui pourrait, entre autres, expliquer le niveau très important de pesticides dans le sang des Français. Des mesures réalisées en 2006 par l’Institut national de veille sanitaire (INVS) avaient mis en évidence des concentrations trois fois plus élevées que chez les Américains ou les Allemands. Les molécules retrouvées étant largement utilisées en agriculture, en horticulture et pour les usages domestiques (insecticides intérieurs, anti-puces, anti-poux, désodorisants, etc.)

.

Source: Bastamag


http://lesmoutonsenrages.fr/2012/01/05/les-rivieres-debordent-de-pesticides-interdits/#more-19311

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 23:05

 

Comment les Médias conditionnent les esprits pour les entraîner sur le terrain des frayeurs apocalyptiques, afin de masquer l'effondrement économique et ses conséquences... Alors, vous vous situez comment ? Crédule - ou conscient, pas dupe de la diversion opérée sur nous ? eva

 

 

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 22:50

De Garaud à Mélenchon, une association bizarre

A la faveur d'une réponse sur le blog Pensée Libre, je repense à Marie-France Garaud.  Souvent je suis passé devant sa propriété, en songeant à sa revue Géopolitique, qu'elle dirige toujours.
Marie-France Garaud était avec Pierre Juillet l’une des deux têtes pensantes qui entouraient De Gaulle. Elle était une partie de lui, en quelque sorte. Elle a beaucoup écrit sur l'homme de Londres, et sur ce qu'il a fait ensuite. Bien sûr ses paroles ne peuvent que céder à la subjectivité. Bien sûr elle n’insistera pas sur ce qui peut être reproché à l’homme, ses tergiversations à propos de l’Algérie par exemple. De "Vive l'Algérie française" aux accords d'Evian, il y a le grand écart, surtout que c'est avec les plus radicaux des patriotes algériens, le FLN, qu'il a traité.  Le MNA a de ce fait disparu en tant que temporisateur.
Mais De Gaulle avait une certaine largeur d’esprit, qui manquait cruellement à ses prédécesseurs. Il avait su rassembler très large, pour trouver une comparaison aujourd’hui, de Villepin à Mélenchon. Les conditions n’étaient pas les mêmes, les enjeux non plus. Il avait contre lui les communistes, moins dispersés alors, les gens d’extrême droite qui ont failli l’abattre, et de vieux radicaux rancis. Dont Mitterrand, peut-être.
Mais il a été suivi d’un Pompidou qui déjà a tout démoli (loi 73-7 du 3 janvier 1973), accompagné (déjà aussi) d’un Giscard. Et la pente s’est accélérée. La loi ci-dessus a été abrogée, puisque c'est désormais un système européen qui la remplace dans des termes similaires.
Quant à l’aspect social qu’ont tant décrié les soixante-huitards jeunes, il était trop vieux et trop pétri des mœurs d’un autre temps, pudibond et plein de religiosité, pour le comprendre. Il n’était pas le seul !
Quand on y repense, la vie était frugale et difficile, mais il y avait sans doute un peu moins de misère, grâce à l'abbé Pierre il faut bien le dire. Le seul avantage de ce temps-là, il a un demi-siècle, était l'assurance d'avoir un travail. Fort mal payé le plus souvent. A l'époque, le SMIG (à ne pas confondre avec le SMIC) était indexé sur les prix, or le salaire moyen à l'époque augmentait plus vite que les prix grâce à l'utilisation de machines qui décuplaient la productivité. Comme les personnes qualifiées étaient rares, elle tiraient le total des salaires vers le haut, mais pas le minimum.

Aujourd'hui, les médias, afin de ne pas brouiller les cartes, ont choisi de mettre en fausse concurrence un des radicaux cités plus haut, avec une droite extrême considérée comme le parangon de la bien-pensance, de la bien-gouvernance, le TINA en somme, qui affecte presque de se démarquer de plus "Vieille France" encore en se parant d'une Europe en lambeaux. Qui se laissera encore enfumer ? Qui osera enfin penser que décidément, aujourd'hui il est grand temps de faire un bond en avant social, avec Mélenchon par exemple. Lui non plus n'est pas exempt de défauts, mais à la différence de tous les autres il est sur le bon chemin. Il y a tant de retard à rattraper ! Voir par exemple ici, ici, , et encore .

N'oublions pas d'y associer tous nos frères humains, très souvent bien plus opprimés encore. Et pour cela, financièrement et administrativement il faudra que des têtes tombent partout. Partout ! Et surtout dans la forteresse du néolibéralisme, protégée par ceux mêmes qu'elle maintient sous son joug par une propagande commençant dès le berceau.
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Regard sur ...
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 22:46

Fin de la dispense de recherche d’emploi pour les seniors : Illusoire et anxiogène !

Décidée en 2008, du temps des ambitions de plein emploi du Président, la suppression de la dispense de recherche d'emploi des chômeurs âgés est appliquée depuis le 1er janvier 2012.

 

Si de l'Elysée, au gouvernement, en passant par l'UMP, on ne jure, ces derniers jours que par le sommet social, dont le Président et Xavier Bertrand nous ont déjà donné les grandes lignes, on notera leur extrême discrétion sur l'application de l'un des volets de la loi n° 2008-758 du 1er août 2008 : La suppression à compter du 1er janvier 2012 de la dispense de recherche d'emploi pour les chômeurs âgés.

Il faut dire qu'avec des chiffres du chômage calamiteux, il valait mieux éviter de rappeler les propos « enthousiastes », tenus par la majorité UMP en juillet 2008 à l'Assemblée Nationale, où on évoquait pêle mêle : La définition de l’offre raisonnable d’emploi, le franc succès de la fusion ANPE/Assedic et la radiation des chômeurs.

L'UMP glissait, à cette occasion, un amendement visant : « (...) à relever progressivement l’âge d’accès à la dispense de recherche d’emploi, jusqu’à la supprimer définitivement en 2012, conformément à la politique d’augmentation du taux d’emploi des seniors (...) » Il était soutenu et justifié par Laurent Wauquiez : « (...) il faut en finir avec l’hypocrisie en matière d’emploi des seniors : la dispense de recherche d’emploi a permis de les expulser du marché de l’emploi, donc d’améliorer les statistiques du chômage, et elle a été pour les employeurs un instrument commode de gestion des ressources humaines (...) le relèvement du seuil doit être progressif, et s’accompagner de la montée en puissance de l’accompagnement personnalisé des seniors (...) »

Sans oublier le très célèbre : « A 57 ans et demi on n'est pas fichu, on peut retrouver un emploi (...) donc, on continue à rechercher et le service public de l'emploi devra mettre sur la table des instruments très spécifiques de formation, de mise à niveau, d'aide à la recherche » de Christine Lagarde

Or, à fin 2011, si la rupture conventionnelle était devenue le premier «  instrument commode de gestion des ressources humaines » pour se séparer des seniors, force était de constater l'échec de l'accompagnement de ceux-ci, dans la mesure où ils représentaient plus de 800 000 des 5 201 300 inscrits à Pôle emploi.

Tout chômeur ayant dépassé les 55 ans, tel votre serviteur, pourrait vous narrer pendant des heures, les mines affligées des conseillers de Pôle Emploi lors de votre inscription, la quasi impossibilité d'obtenir une formation de longue durée nécessaire à un recyclage, ainsi que la diminution de la durée des entretiens au fil des mois. Ce à quoi il faut ajouter l'absence systématique de réponse des entreprises aux candidatures seniors sur les annonces qu'elles publient sur le site de Pôle Emploi.

C'est pourquoi, il n'était pas scandaleux que des chômeurs de plus de 57 ans soient dispensés de recherche active d'emploi en contrepartie de leurs indemnités. Mais, c'était sans compter sur la conjonction du passage de l'âge légal de la retraite à 62 ans et la décision prise en 2008 de supprimer la dispense.

Concrètement, que va-t-il se passer pour les chômeurs âgés dont aucune entreprise ne souhaite s'encombrer ?

Et bien, ils vont être obligés de : « (...) justifier de l’accomplissement d’actes positifs et répétés en vue de retrouver un emploi, de créer ou de reprendre une entreprise (...) » Et bien entendu, de ne pas pouvoir : « (...) sans motif légitime, refuser à deux reprises une ORE (offre raisonnable d’emploi) »

Or, qui peut croire, comme l'écrit Michel Abhervé : « (...) que les services de Pôle emploi, alors qu’ils accueillent ces derniers temps des demandeurs d’emploi toujours plus nombreux (...) auront la possibilité d’assurer à ces demandeurs un accompagnement renforcé, alors que les perspectives de retour à l’emploi sont bien faibles, et que les seniors sont la catégorie où le chômage augmente le plus, + 15 % en un an (...) »

Maurad Rhabi, en charge des questions de l'emploi et du chômage à la CGT, craint à juste titre autant : « l'impact psychologique » représenté par la pression de Pôle Emploi pour leur faire rechercher des emplois « qui n'existent pas » que l'obligation d'accepter, sous peine de radiation, la précarité des sous emplois ou micro boulots de quelques heures

La solution consisterait bien entendu à revenir sur une loi qui ne tient pas compte de la réalité de la crise actuelle de l'emploi. Mais à quelques mois de l'échéance présidentielle, il semble que pour le Président le terme social soit plus associé à celui de TVA qu'à celui de quelques milliers de chômeurs soumis à une situation encore plus anxiogène !


Crédit et copyright photo
L'Alsace

 

Jean Claude BENARD

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/fin-de-la-dispense-de-recherche-d-107433

Repost 0
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 21:44

http://rogergaraudy.blogspot.com/2011/09/theologies-de-la-liberation-communautes.html

Plaidoyer

pour une théologie de libération musulmane


Dans la même rubrique:
< >

Jeudi 29 Décembre 2011 - 13:05 Que pensez-vous de l 'islam ?

Samedi 24 Décembre 2011 - 13:25 noël ou les marchands du temple


En clair : une théologie de libération musulmane est nécessaire pour se prémunir de toute velléité hégémonique sur les musulmans que celle-ci soit interne ou externe. Sans l’élaboration de cette dernière, l’héritage de mille ans d’autoritarisme finira inexorablement par prendre le dessus sur toute volonté d’émancipation des masses musulmanes.

  Notez


Cide
Mercredi 4 Janvier 2012


Plaidoyer pour une théologie de libération musulmane

Au départ, l’islam fut une Révolution. La plus grande que l’Humanité ait connu. Une révolution qui, en si peu de temps, a tout balayé sur son chemin.
Il a combattu avec grand succès le mode des croyances et des vies ainsi que toutes les néfastes traditions héritées et enfouies dans le subconscient des Arabes en général et des Quraychites en particulier.

Ainsi, l’islam s’est attaqué à tout ce qui est répréhensible chez les autres peuples de la terre. Il a, en effet, reproché aux Perses d’adorer le feu, aux Hindous de pratiquer l’idolâtrie, aux Chrétiens d’ériger en dieu Jésus et sa mère.
Bref, quand l’islam passait par une contrée, il change tout sur son passage. Autant dire que la profession de foi musulmane : il n’y a de Dieu que Dieu est, plus qu’une conviction religieuse, un cri révolutionnaire défiant toute force qui, ivre de sa puissance, décide d’assujettir les hommes à son bon vouloir.
En mieux, l’islam a conditionné sa pratique réelle par une absolue égalité entre les hommes devant ce Dieu qui pardonne tout sauf de se prendre pour Lui. Ce fut ainsi à son grand époque, celle de son Prophète et ses Compagnons devenus plus tard ses Khalifes bien guidés. Puis, la gouvernance, la mauvaise, s’en est mêlée.
Rois et princes se sont ingéniés afin de se distinguer des autres musulmans sous leurs responsabilisés. De titres élogieux frôlant, souvent, la mécréance, aux pompeuses apparences de majesté et grandeur dignes des Césars de Rome en passant par une permissivité sans borne, les nouvelles castes qui, par le feu et le sang, régnaient sur le monde musulman ont par leurs agissements rendu caduque tous les fondamentaux de l’islam. Il faut dire que, entre temps, ils furent confortés dans leur démence de grandeur par nombreux Lettrés musulmans plus soucieux de leur confort individuelle que de leur fidélité aux principes islamiques qui, pourtant, prétendent servir. Ces derniers se sont même ingéniés pour sacraliser tous les caprices de leurs princes protecteurs. Et ce, souvent, au détriment des principes inaliénables de la jurisprudence islamique, notamment tout son corpus traitant des questions essentielles comme la justice sociale ou le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. De l’émancipation sociopolitique, en somme.
Et c’est ainsi qu’un islam parallèle s’est fortement développé au point de prendre le dessus sur l’islam d’origine qui, lui, ne badinait pas avec les injustice et ses dépendances.
En fait, cet islam dit officiel s’est avéré une véritable épine dans les pieds des musulmans sur plus de 13 siècles. Cette épine les a empêchés d’avancer par un rythme suffisamment soutenu afin de ne pas régresser dans la marche de la civilisation humaine.
Et, malheureusement, les conséquences furent désastreuses. Ignorances, superstitions, répressions et assujettissements ; bref le quotidien vécu aujourd’hui dans presque toutes les sociétés majoritairement musulmanes.
Seulement, ces dites sociétés poussées au tréfonds de leur humanité, ont fini par se rebeller et braver la peur des despotes qui règnent sur elles en maitre ainsi que les fatwas de complaisance que, sur mesure, leurs tricotent leur islam officiel et ses représentants devenus les fossoyeurs premiers de valeurs et principes islamiques.


Cependant, force est de reconnaitre que certains érudits notoires ont fait exception de cette règle millénaire. On peut en citer par exemple pour le monde musulman le Cheikh Qaradawi du Qatar ou le Cheikh Dedew de la Mauritanie qui, eux, ont dès le début des insurrections dans le monde arabe pris fait et cause pour les peuples contre leur dirigeant. On peut en citer aussi pour l’Occident le Professeur Tariq Ramadan qui, suprême honneur pour l’homme, est interdit de séjours dans la majorité de ces pays “despotiquement très islamiques“.
Quoi qu’il en soit ces exemples-ci, bien qu’ils soient encourageants, restent du moins insuffisants pour contrer une machine de sape de la volonté populaire mise en marche depuis 13 siècles dans le monde musulman, versets et hadiths maniables à volonté à l’appui. Machine dont le seul but est de tuer dans l’œuf toute légitime mobilisation populaire contre la tyrannie d’un despote obscurantiste et destructeur.
Et c’est ici qu’un grand travail est nécessaire pour élaborer en toute urgence un corpus juridique islamique renforçant les musulmans dans leurs droits essentiels et combattant, texte en renfort, l’islam officiel dont la complaisance est, certes entre autres, origine de la régression historique de l’aire musulmane sur ses semblables de par le monde, l’Occident en premier.
En clair : une théologie de libération musulmane est nécessaire pour se prémunir de toute velléité hégémonique sur les musulmans que celle-ci soit interne ou externe. Sans l’élaboration de cette dernière, l’héritage de mille ans d’autoritarisme finira inexorablement par prendre le dessus sur toute volonté d’émancipation des masses musulmanes.
En vérité, le rôle premier des érudits du monde musulman consiste maintenant à accompagner cet élan de liberté que vit le monde arabe par un autre religieux et spirituel le renforçant et le légitimant. Il leur revient, en somme, d’être en synchronisation avec leurs peuples, autrement ils seront dépassés par les événements et laissés à la traine de la marche de leurs sociétés comme ce fut le cas pour l’église catholique durant la Révolution française. Cette dernière option est la pire qui peut se produire, à la fois, pour l’islam comme pour les musulmans et, Dieu merci, ils y en a qui ont, parait-il, compris cela.

 

http://www.alterinfo.net/Plaidoyer-pour-une-theologie-de-liberation-musulmane_a69049.html

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Opinion ou témoignage
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche