Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 03:33

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img12/fallofrome.jpg

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img12/fallofrome.jpg

 

Comment Londres

est à l’œuvre en Syrie

 

26 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Le drame qui se joue actuellement en Syrie n’est pas local mais international, car c’est un des foyers d’instabilité créé par l’oligarchie financière britannique pour déclencher un conflit mondial. A l’heure où l’empire financier offshore de la City de Londres est au bord de l’effondrement, ce sont bien diverses agences britanniques qui sont à l’œuvre pour forcer l’opinion mondiale à soutenir la destruction de la nation syrienne, quoi que l’on pense de son régime actuel.

Comme le révèle le site d’information de la gauche américaine Huffington Post, « pour la première fois, une société de collecte de renseignements “mainstream” basée aux Etats-Unis même, remet en question la ligne éditoriale sur la Syrie ». Agence privée basée au Texas, Stratfor vient en effet de publier un rapport où sur la base d’une série d’exemples étayés, il conclut que « la plupart des dénonciations faites par le Conseil national syrien (CNS) se sont avérées grossièrement exagérées ou tout simplement fausses, révélant ainsi plus la faiblesse de l’opposition que le niveau d’instabilité au sein même du régime syrien ». Le rapport mentionne aussi comme acteur de cette propagande l’Armée syrienne libre et l’Observatoire des droits de l’homme, et explique que « les forces de l’opposition ont intérêt à évoquer des massacres imminents, espérant ainsi engendrer les mêmes conditions qui ont conduit à une intervention militaire en Libye ».

Ainsi, l’Observatoire syrien des droits de l’homme, organisme basé à Londres, est non seulement la seule source de tous les médias internationaux lorsqu’ils évoquent le bilan totale des affrontements en Syrie, mais il est aussi la source des chiffres annoncés par le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme. Et cet « Observatoire » est à son tour alimenté par une autre officine londonienne, le Strategic Research and Communication Center présidé par Ausama Monajed, un opposant syrien adopté par le MI6 et choyé par le Project Democracy américain. Ce qui laisse à penser, selon l’ancien agent de la CIA Phil Giraldi, que les bilans chiffrés des victimes civiles en Syrie émanent en fait directement des services britanniques.

D’autre part, la multiplication des attentats, sabotages et attaques contre les services de sécurité syriens démontrent la présence de troupes entraînées à la guérilla et approvisionnées en armes depuis l’extérieur. Grande-Bretagne, France et Etats-Unis sont à l’œuvre côté turc pour former et ravitailler les combattants syriens : « ils utilisent le printemps arabe et les manifestations comme couverture, comme ils l’ont fait en Libye », a déclaré Paul Craig Roberts, ancien officiel de l’administration Reagan. « Ce ne sont pas des protestions spontanées et dans un Etat autoritaire comme la Syrie, on n’est pas censé trouver une opposition capable de s’armer militairement ». D’ailleurs, et ce n’est plus un secret puisque les grands journaux en font état, de nombreux rebelles libyens sont à pied d’œuvre en Syrie.

Comme l’ont rapporté l’envoyée spéciale du Figaro, qui s’est infiltrée au sein de l’Armée syrienne libre, et plusieurs autres journalistes, parmi les Libyens présents l’on trouve Mahdi al Hatari et Adem Kikli, les lieutenants d’Abdelhakim Belhaj, le dirigeant d’Al Qaida Libye utilisé par les Occidentaux pour renverser le régime libyen et devenu depuis commandant militaire de Tripoli. Belhaj était le chef du Groupe des combattants islamistes libyens (GCIL), un groupe terroriste « made in Britain » né dans les années 90 en Afghanistan puis fondu au sein d’Al Qaida.

http://www.solidariteetprogres.org/Comment-Londres-est-a-l-oeuvre-en-Syrie_08433

 

À lire ou voir aussi...

 

 

Noël : notre mobilisation internationale

contre la guerre qui rôde

 

A l’heure où tout le monde a le nez dans la dinde, c’est l’histoire de l’humanité qui se joue. Avec l’imminence de l’effondrement financier et depuis l’assassinat extra-judiciaire de Kadhafi, le monde est précipité vers la guerre par une alliance anglo-américaine dans laquelle la France sert de caniche éclaireur. Les politiques de changement de régime en Syrie et de frappes préventives contre l’Iran servent de déclencheur pour provoquer un conflit entre les puissances nucléaires de l’OTAN et celles du monde Asie-Pacifique. Des deux côtés de l’Atlantique et sur les cinq continents, notre mouvement est mobilisé pour identifier le véritable ennemi — l’empire monétaire en faillite de la City de Londres et de Wall Street —, éviter le pire et faire se lever une résistance.

Pendant les « fêtes » des centaines de milliers de tracts sont distribués par nos militants et sympathisants en Allemagne, aux Etats-Unis, en Italie, en Argentine, au Mexique, en Belgique, en Australie, en Suède, au Canada, etc.

 

http://www.solidariteetprogres.org/sp_HP-Guerre.php

 

artoff8439.jpg?1324998564
27 décembre 2011 - Brèves
artoff8438.jpg?1324980545
27 décembre 2011 - Brèves
artoff8437.jpg?1324976875
27 décembre 2011 - Brèves
artoff8433.jpg?1324917405
26 décembre 2011 - Brèves
artoff8432.jpg?1324903589
26 décembre 2011 - Brèves
artoff8431.jpg?1324726772
24 décembre 2011 - Déclarations de Lyndon LaRouche
artoff8430.jpg?1324659828
23 décembre 2011 - Brèves
artoff8427.jpg?1324641224
23 décembre 2011 - Brèves
artoff8423.jpg?1324543110
22 décembre 2011 - Brèves
artoff8420.jpg?1324481823
21 décembre 2011 -
artoff8417.jpg?1324468376
21 décembre 2011 - Brèves
artoff8413.jpg?1324396199
20 décembre 2011 - Brèves
artoff8411.jpg?1324389351
20 décembre 2011 - Brèves
artoff8408.jpg?1324372878
20 décembre 2011 - Déclarations de Lyndon LaRouche
artoff8405.jpg?1324305871
19 décembre 2011 - Brèves
artoff8404.jpg?1324216856
18 décembre 2011 - Brèves
artoff8398.jpg?1323955347
15 décembre 2011 - Brèves
artoff8393.png?1323885684
15 décembre 2011 - Brèves
artoff8392.jpg?1323883513
14 décembre 2011 - Brèves
artoff8391.jpg?1323877286
14 décembre 2011 - Brèves
artoff8388.jpg?1323785040
13 décembre 2011 - Brèves
artoff8387.jpg?1323781049
13 décembre 2011 - Brèves
artoff8382.jpg?1323619417
11 décembre 2011 - Brèves
artoff8381.jpg?1323610239
11 décembre 2011 - Brèves
artoff8380.jpg?1323532311
10 décembre 2011 - Brèves
artoff8379.jpg?1323521367
10 décembre 2011 - Brèves
artoff8376.jpg?1323426948
9 décembre 2011 - Brèves
artoff8373.jpg?1323338227
8 décembre 2011 - Brèves
artoff8372.jpg?1323334885
8 décembre 2011 - Brèves
artoff8370.jpg?1323263334
7 décembre 2011 - Brèves
artoff8363.gif?1323165382
6 décembre 2011 - Interview
artoff8360.jpg?1323085234
5 décembre 2011 - Brèves
artoff8359.jpg?1323080955
5 décembre 2011 - Brèves
artoff8358.jpg?1322941143
3 décembre 2011 - Brèves
artoff8355.jpg?1322824802
2 décembre 2011 - Brèves
artoff8354.jpg?1322820089
2 décembre 2011 - Brèves
artoff8352.jpg?1322763178
1er décembre 2011 - Brèves
artoff8342.jpg?1322669678
30 novembre 2011 - Brèves
artoff8341.png?1322643480
30 novembre 2011 - Brèves
artoff8340.jpg?1322642122
30 novembre 2011 - Brèves
artoff8335.jpg?1322561094
29 novembre 2011 - Brèves
artoff8333.jpg?1322501873
28 novembre 2011 - Brèves
artoff8332.jpg?1322492486
28 novembre 2011 - Brèves
artoff8324.jpg?1322251237
25 novembre 2011 - Brèves
artoff8319.jpg?1322161768
24 novembre 2011 - Brèves
artoff8315.jpg?1322130923
24 novembre 2011 - Brèves
artoff8309.jpg?1322037710
23 novembre 2011 - Brèves
artoff8308.jpg?1321960781
22 novembre 2011 - Brèves
artoff8306.jpg?1321908691
22 novembre 2011 - Brèves
artoff8302.jpg?1321879642
21 novembre 2011 -
artoff8300.jpg?1321802767
20 novembre 2011 -
artoff8297.jpg?1321795601
20 novembre 2011 - Brèves
artoff8295.jpg?1321708631
19 novembre 2011 - Brèves
artoff8289.jpg?1321620804
18 novembre 2011 - Brèves
artoff8288.jpg?1321614739
18 novembre 2011 - Brèves
artoff8287.jpg?1321613039
18 novembre 2011 - Brèves
artoff8282.jpg?1321538300
17 novembre 2011 - Brèves
artoff8281.jpg?1321534337
17 novembre 2011 - Brèves
artoff8280.jpg?1321525982
17 novembre 2011 - Brèves
artoff8277.jpg?1321462238
16 novembre 2011 - Brèves
artoff8276.jpg?1321459808
16 novembre 2011 - Brèves
artoff8275.jpg?1321451592
16 novembre 2011 - Brèves
artoff8272.jpg?1321364928
15 novembre 2011 - Brèves
artoff8271.jpg?1321354085
15 novembre 2011 -
artoff8269.jpg?1321347319
15 novembre 2011 - Brèves
artoff8265.jpg?1321283126
14 novembre 2011 - Vidéos
artoff8263.jpg?1321120041
12 novembre 2011 - Brèves
artoff8257.jpg?1320931823
10 novembre 2011 - Brèves
artoff8252.gif?1320841209
9 novembre 2011 - Brèves
artoff8249.jpg?1320762375
8 novembre 2011 - Brèves
artoff8246.jpg?1320750411
8 novembre 2011 - Brèves
artoff8243.jpg?1320679929
7 novembre 2011 - Brèves
artoff8242.jpg?1320668584
7 novembre 2011 - Brèves
artoff8239.jpg?1320502003
5 novembre 2011 - Brèves
artoff8238.jpg?1320486668
5 novembre 2011 - Brèves
artoff8236.jpg?1320427931
4 novembre 2011 - Brèves
artoff8235.jpg?1320414535
4 novembre 2011 - Brèves
artoff8219.jpg?1320075276
31 octobre 2011 - Brèves
artoff8205.jpg?1319719599
27 octobre 2011 - Brèves
artoff8192.jpg?1319623817
26 octobre 2011 - Brèves
.
VOIR  AUSSI sur le site alterinfo :
Repost 0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 02:53

http://lasserpe.blogs.sudouest.fr/media/02/02/854082075.jpg

http://lasserpe.blogs.sudouest.fr/media/02/02/854082075.jpg

Vrais chiffres chômage novembre 2011, + 59000 chômeurs, 288800 radiations, un désastre

Vrais Chiffres du Chômage NOVEMBRE 2011, + de 8,5 MILLIONS environ de demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres et précaires, intermittents. (+ de 3 millions de chomeurs totalement invisibles des statistiques)


288 800 RADIATIONS en NOVEMBRE juste pour :


- défaut actualisation 199 000 + 8,9 % ( - 2,2 % sur 1 an ) 

- radiation administrative (punis) 36 000 - 25 % ( - 20 % sur 1 an ).

- mystérieuse rubrique "autre cas" 53 800 - 5,3 % ( - 3,8 % sur 1 an ) 

Les radiations pour maladie, maternité, retraite 34 600 - 1,4 % ( - 7,5 % sur 1 an ) 7,6 % des sorties totales

Les radiations pour entrée en stage 31 600 - 5,7 % ( - 0,3 % sur 1 an ) 6,9 % des sorties totales

 

Quand aux sorties des listes pour "reprise d'emploi déclaré", 101 300 + 6,1 % ( + 11,2 % sur 1 an) et ne représentent que 22,2 % des sorties totales des 5 listes.

Décryptage donc des vrais chiffres connus ( Novembre 2011 ) des demandeurs d’emploi, ceux dont les médias conventionnels ne parlent quasi jamais.

Les Médias "conventionnels" en France c'est une CATASTROPHE, pas plus tard que le 23 mai dernier, ils titraient TOUS suite à interview de Monsieur Christian Charpy, directeur général de Pôle-Emploi, que les radiations administratives ( punitions) étaient d'environ 2 000 par mois, TOUS dans la propagande, sans exception .. la réalité etant environ 40 000 à 50 000 par mois ! et vous pouvez toujours leur dire, qu'ils se plantent etc, ils en ont strictement RIEN A FAIRE, ils ne publieront JAMAIS un article, pour rectifier, JAMAIS.

Ils occultent donc, les catégories D et E quasi systématiquement, les DOM TOM quasi systématiquement, et encore pire, une énorme partie des radiés mensuels (des centaines de milliers tout les mois, radiés, pour autre motif que reprise d'emploi ), et ils ne parlent évidemment JAMAIS des centaines de milliers de demandeurs d’emploi qui ne dépendent carrement pas du tout de pôle emploi pour diverses raisons. ( explications plus bas, environ 3 millions en tout ne sont comptés nulle part )


NOVEMBRE 2011, les chiffres sont toujours catastrophiques.
Les chiffres des travailleurs précaires et pauvres toujours énormes, en même temps que celui du chômage de longue durée qui ne cesse d'augmenter + 13,7 % en 1 an, et de très longue durée ( + de 3 ans ancienneté ) + 21,8 % sur 1 an ( pour seules catégories A B C ) donc + dans la réalité.

A noter que 50,1 % des demandeurs d’emploi inscrits, ne sont aucunement indemnisés, ni par les Assedics, ni par la solidarité nationale (RSA ou ASS).

Chomeur de 50 ans et +, + 15,3 % sur 1 an.

Plus de 8 millions de demandeurs d'emploi et travailleurs précaires par intermittences, soit 25% à 30% de la population active, on est très très très loin des annonces mensongères de environ 9,5% de chômeurs (seule catégorie A, inscrits chez pôle-emploi qui sert à la propagande)

DOM TOM compris en chiffres bruts Pôle Emploi, on est à + de 5 MILLIONS de demandeurs d'emplois inscrits chez Pôle-emploi.
Officiellement ( données brutes ) + 4,4 % sur 1 an 5 203 100 ( dom tom compris ) du jamais vu !!

Mon analyse :
VRAIS chiffres du chômage NOVEMBRE 2011 : 

+ 29 900 chômeurs disent les médias catégorie A , ou + 51 800 catégorie A, B et C ? 
 
Réalité : résultat net, catégories A, B, C, D et E + 59 000 demandeurs d’emplois inscrits à Pôle Emploi entre Octobre 2011 et Novembre 2011 :
 
catégorie A + 1,1 % ( + 5,2 % sur 1 an )
catégorie B + 0,2 % ( + 4,4 % sur 1 an )
catégorie C + 2,5 % ( + 7,8 % sur 1 an )
catégorie D STABLE ( - 5,8 % sur 1 an )
catégorie E + 2,1 % ( - 0,4 % sur 1 an )
 
catégorie A : 2 844 800
catégorie B et C : 1 400 000 
catégorie D et E : 589 600 

catégorie A, B, C, D et E Octobre 2011 : 4 775 400 (hors dom-tom)
catégorie A, B, C, D et E Novembre 2011 : 4 834 400  (hors dom-tom) + 4,5 % sur 1 an

TOTAL : + 59 000 demandeurs d’emploi, par rapport à Octobre. 

 LE POT AUX ROSES est toujours là donc (les chiffres JAMAIS JAMAIS JAMAIS mis en avant) : 

sorties des listes de pôle emploi pour autres cas que ces 3 cas là : 

  • reprise d’emploi déclaré ( 101 300 ) + 6,1 % ( + 11,2 % sur 1 an ) seules "vraies" sorties.. et encore pour quels emplois ?! y compris contrats aidés de 7h/semaine. 
  • ou entrée en stage ( 31 600 ) - 5,7 % ( - 0,3 % sur 1 an ) 
  • ou arrêts maladie, retraite, maternité ( 34 600 ) - 1,4 % ( - 7,5 % 1 an ) 

donc les Radiés qui échappent complètement au 5 catégories, à toutes les statistiques que l'on peut entendre dans les médias "conventionnels"  : 

  • disparitions des listes pour cessation d’inscription suite à défaut d’actualisation : 199 000 personnes pour ce mois de Novembre 2011 + 8,9 % - 2,2 % sur 1 an VOILA LA COMBINE ... ce chiffre, il represente à lui seul 43,6 % des sorties des listes.
  • disparitions des listes pour radiation administrative ( les punis ) 36 000 personnes pour ce mois de novembre ( - 25% de difference par rapport à octobre, - 20 % sur 1 an )
  • sorties des listes inexpliquées, classées dans mystérieuse rubrique "autres cas" 53 800 personnes ( - 5,3 % - 3,8 % sur 1 an ) 

soit 288 800 demandeurs d’emploi sortis artificiellement des 5 listes A B C D et E ... ce mois ci 

 

Ne sont donc pas comptés dans ces chiffres de 4 834 400 demandeurs d'emploi "officieux" :

  • Des RSastes qui pour une grosse partie ne sont pas inscrits à pôle emploi , (autre suivi) seuls 703 400 inscrits, sur environ 2,02 millions, soit  1 316 600 RSastes environ echappent aux statistiques
  • Des personnes en AAH ou sous pension d'invalidité, qui ne dépendent pas de pôle emploi, environ un million de personnes
  • Les dom-tom ( Réunion, Guadeloupe, Martinique et Guyane ) , estimation 500 000 personnes minimum 
  • Des sans droits, car moins de 25 ans, qui ne perçoivent RIEN, incalculable ( les + concernés, par trafics de stup, prostitution, violences, vols, braquages, meurtres par réglements de comptes, ou lors de bavures, engorgement des tribunaux et des prisons, suicides ) 
  • Des sans droits radiés ou désinscrits, car dépassement du plafond de ressources dans un couple, qui sont donc privés du RSA ou de l’ASS et qui n’ont droit à rien ( exemple votre époux perçoit 600€ d'assedic, vous n'aurez pas droit vous même au RSA, car vous depasserez le plafond de ressources couple 588€ ) des centaines de milliers de personnes
  • Des retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre ( loyer, énergie, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste ..) incalculable
  • Des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires incalculable
  • Des auto-entrepreneurs qui ne gagnent rien ou presque de leur activité et cherchent un emploi 

Estimation 3 MILLIONS au bas mot à rajouter aux chiffres "officieux", soit en tout, + de 8,5 MILLIONS de demandeurs d’emploi et travailleurs pauvres intermittents, ce qui correspond à un taux de demandeurs d'emploi, de 25% à 30% environs de la population en age de travailler ( entre 16 et 67 ans )

Seuls 39% des 55 ans et +, sont encore en activité

Seuls 32% des 16/24 ans sont en activité en France, j'invite ces jeunes à lire, mon analyse sur le RSA JEUNES : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/rsa-jeune-c-est-du-pipeau-86935

Source ayant aidé au décryptage rapport de 19 pages de la DARES : http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/PI-Mensuelle-Halst54-2.pdf et non pas simple communiqué de presse de 2 pages, qui entre bien moins dans les détails et qui est envoyé aux médias.

Rendez-vous Mercredi 25 Janvier 2012, après 18h00, pour connaitre les vrais chiffres du chômage de Décembre 2011.

-catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;

-catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (de 78 heures ou moins au cours du mois) ;

-catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (de plus de 78 heures au cours du mois) ; 

-catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’un arrêt maladie court, d'un arrêt maternité …), sans emploi, on y trouve des travailleurs gratuits, ou c'est le patron qui est payé 5€ de l'heure ou +. 

-catégorie E : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (essentiellement bénéficiaires de contrats aidés ou l'employeur peut avoir de 50% jusqu'à 105% du salaire payée par l'état et les collectivités locales) on y trouve très souvant, tri en déchetterie, ménage, repassage, aide à la personne, élimination de gravats, débroussaillage, plonge en restauration collective ou non, mais ça touche aussi parfois des métiers à BAC + 5 dans des domaines divers et variés ( tourisme, commerce, administrations, etc ) !!

 

par patdu49 (son site) mardi 27 décembre 2011

 

http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/vrais-chiffres-chomage-novembre-106974

Repost 0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 02:08
Bonsoir EVA,
Vous vous souvenez de l'article sur le vote du sénat américain concernant l'internement de tout citoyen soupçonné de terrorisme ? J'avais terminé l'article par :  Prochaine étape du programme, LA LOI MARTIALE.
Je crois que le gouvernement américain vient de franchir la ligne rouge. La loi martiale vient d'etre promulguée.

Ci-dessous l'article y afférent 
Cordialement

 

 

 

http://www.investisseur-particulier.fr/wp-content/uploads/2011/08/statue-libert%C3%A9-pleure.jpg

http://www.investisseur-particulier.fr/wp-content/uploads/2011/08/statue-libert%C3%A9-pleure.jpg

.

Repost 0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 01:53

 

Fouilles, contrôles d'identité, amendes... : neuf choses à savoir

 

2010_03_01_police_identite_controle_papiers_inside.jpg « Vos papiers s'il vous plait », « Rangez vous sur le côté », « Videz vos poches »... La loi, l'ordre, la sécurité, le code de la route : on nous rabâche tellement nos devoirs qu'on en oublie nos droits. Voilà neuf choses que nous ne sommes pas toujours obligés de faire.

1

Seul un policier ou un gendarme peut exiger vos papiers

 

« Vos papiers s'il vous plait » « Vous d'abord ! » Police municipale, contrôleurs SNCF et RATP ou agents de sécurité ne sont pas habilités à faire un contrôle d'identité, sauf flagrant délit d'infraction. Ils peuvent vous demander une pièce d'identité, mais rien ne vous oblige à la leur fournir.

Cependant, s'ils font du zèle, ils ont le droit de vous retenir (sans contact) jusqu'à l'arrivée de la police judiciaire qui, elle, y est habilitée. Pour le reste, lorsqu'il s'agit bien de la gendarmerie et de la police nationale, on ne peut déroger à un contrôle d'identité.

Comme on peut le lire sur Service-public.fr , il en existe trois types :

  • le contrôle judiciaire, « lié aux recherches ou poursuites d'infraction »
  • le contrôle dans le cadre de la convention de Schengen, qui « permet de vérifier le respect de l'obligation de détention, port et présentation des titres et documents obligatoires »
  • le contrôle administratif, dont le but est de « prévenir toute atteinte à l'ordre public » : il peut avoir lieu dans une rue ou une gare et concerner toute personne, quel que soit son comportement.

Autrement dit, les gendarmes et les policiers peuvent vous demander vos papiers en toute occasion.

2

On n'est pas obligé d'avoir sa carte d'identité sur soi

 

Avoir en permanence sur soi sa carte d'identité nationale n'est pas obligatoire . Cependant, tout individu doit pouvoir justifier de son identité à tout moment.

Faute de carte d'identité, on peut présenter un passeport, un permis de conduire, un état civil, un livret de service militaire, un visa, une carte de séjour, une carte professionnelle, ou encore une carte vitale, voire même un témoignage.

Les forces de l'ordre peuvent quand même se réserver le droit de faire une vérification d'identité, particulièrement si il n'y a pas de photo sur le document.

Que ce soit au poste ou sur place, une vérification d'identité ne peut pas dépasser quatre heures, pendant lesquelles on peut prévenir le procureur de la République, un avocat, un témoin, ou sa grand-mère.

Enfin, seul un ordre du juge d'instruction ou du procureur autorise la prise de photo et/ou d'empreintes. A noter, en accord avec l »article 78-3 du code de procédure pénale , si vous n'êtes l'objet d'aucune enquête, votre vérification d'identité ne doit pas être fichée et tous les éléments, procès verbal compris, doivent être détruits dans les six mois.

Sachez que toute vérification d'identité donne lieu à un procès verbal. Si vous n'êtes pas d'accord avec ses termes, vous n'êtes pas obligé de le signer et pouvez faire appel a un avocat pour porter plainte pour voie de faits.

3

Ne fouille pas qui veut comme il veut

 

Même lors d'un contrôle d'identité dans les règles , les fouilles ne sont pas autorisées au delà de la palpation dite « de sécurité ».

Donc, hormis vous palper par dessus les vêtements de la tête au pied, on n'a pas le droit de vous vider les poches ou de fouiller votre sac : pour cela, il faut une commission rogatoire signée par un juge ou un ordre du procureur de la République.

Comme l'indique Me Claire Boutaud de la Combe, avocat en droit pénal et droit routier :

« Seuls les officiers de police judiciaire sont habilités à effectuer des fouilles corporelles, lesquelles ne sont pratiquées qu'en cas d'infraction flagrante ou, en cas d'enquête préliminaire, avec l'accord exprès de la personne.

 

L'officier qui opère la fouille doit être du même sexe que la personne et la fouille doit être faite dans un commissariat ou une gendarmerie. »

Ladite « fouille corporelle » a pour but le retrait de tout objet dans les vêtements et dans les bagages à main ou pour constater des traces sur le corps.

La fouille peut nécessiter que la personne retire ses vêtements et que les cavités internes du corps soient examinées. Dans ce cas, un médecin est appelé pour effectuer l'examen.

Tous les policiers ne sont pas de la police judiciaire, vous êtres en droit demander sa carte à un agent. Manifestations, douanes et plan Vigipirate font exception car elles tombent sous le joug de l'action préventive.

Bon à savoir. A l'aéroport, les agents de sécurité dépendent d'organismes privés. La loi ne les autorise qu'à opérer une inspection visuelle de vos bagages. Ils ne peuvent les fouiller qu'avec votre consentement.

Enfin, toute fouille doit donner lieu à un procès verbal. Si vous n'êtes pas d'accord avec ses termes, vous n'êtes pas obligé de le signer et pouvez faire appel a un avocat pour porter plainte.

4

La fouille d'une voiture est réglementée

 

Comme pour la fouille corporelle, la fouille du véhicule nécessite une commission rogatoire et doit être faite par un officier de la police judiciaire.

Aussi, la fouille du véhicule doit être effectuée en présence du conducteur ou du propriétaire du véhicule. Sans commission rogatoire, une fouille peut se faire dans deux cas de figure :

  • s'il existe « une ou plusieurs raisons plausibles de soupçonner » qu'un des occupants a commis ou tenté de commettre un crime ou délit flagrant ; 
  • pour « prévenir une atteinte grave à la sécurité des personnes et des bien », ce qui élargit beaucoup le champ des possibilités. Reste que, sans autorisation du conducteur ou commission rogatoire, la fouille est illégale.

Toutefois, la police peut exiger de contrôler votre roue de secours, et donc vous faire ouvrir votre coffre sans commission. Les zones de frontières et les postes de douane font là aussi exception.

Bon à savoir. D'après l »article 78-2-2  du code de procédure pénale, le véhicule ne peut être immobilisé que le temps strictement nécessaire au déroulement de la fouille.

Une fois la fouille réalisée, si elle n'est pas concluante, les forces de l'ordre doivent vous laisser partir. Me Claire Boutaud de la Combe avocat en droit pénal et droit routier précise :

« L'article L.233-2 du code de la route  dispose : “le fait pour tout conducteur de refuser de se soumettre à toutes vérifications prescrites concernant son véhicule ou sa personne est puni de trois mois d'emprisonnement et de 3 750 euros d'amende.”

 

Toutefois, ce texte ne permet pas aux officiers de police judiciaire de procéder à la fouille du véhicule. Ce texte leur permet uniquement de vérifier si le véhicule est en règle et si le conducteur est apte à conduire. »

5

On est en droit de refuser un scanner corporel sans être interdit de vol

 

La finalité de départ à beau être sécuritaire, les armes ne sont pas les seules mises à nu par le scanner corporel. Prothèses, implants, parties génitales, formes...

Tout y passe. A ce délicat flirt avec la protection de la vie privée s'ajoute que certains appareils utilisent les rayons X, dont les effets sur la santé soulèvent beaucoup de questions.

Comme l'indique Me Olivier Proust, avocat aux barreaux de Paris et de Bruxelles,

« La Commission Européenne a procédé à une brève période d'essai de ces dispositifs (les premier scanners on été installés en France en 2010), avant d'adopter de nouvelles règles d'encadrement  entrés en vigueur en Décembre 2011 et applicables aux pays de l'Union. »

Les rayons X seront donc interdits dans les aéroports de l'Union européenne et le règlement stipule que le passager doit être parfaitement informé des conditions d'utilisation des scanners et du dessein de leur utilisation.

D'après le projet de rapport déposé en février 2011  et adopté en novembre par la commission européenne, les images du scanner doivent être anonymes, ne doivent pas être conservées, copiées ou imprimées.

Aussi, et surtout, si le passager ne souhaite pas passer au scanner corporel, il doit alors être soumis à un autre type de contrôle comme la palpation et le détecteur de métaux.

On ne peut donc pas vous refuser l'accès au vol dans les aéroports de l'Union européenne.

6

La police ne peut entrer chez vous sans autorisation

 

« Ouvrez s'est la police ! » Oui, et alors ? Comme pour la fouille, sans commission rogatoire ou flagrant délit, pas de perquisition sans votre accord.

Mais la perquisition prévoit aussi d »autres contraintes .Elle doit être faite en votre présence, ou en présence d'un témoin. Doit aussi être présent un officier de police judiciaire et la police ne peut en aucun cas commencer une perquisition entre 21 heures et 6 heures du matin (sauf affaire de stupéfiants).

Même en cas de tapage nocturne, la police n'a pas le droit de pénétrer dans votre domicile.

Bon à savoir. Si on trouve chez vous des armes ou des stupéfiants, même si ce n'est pas l'objet de la perquisition, c'est un flagrant délit. Comme pour une fouille, une perquisition doit donner lieu à un procès verbal.

Si vous n'êtes pas d'accord avec ses termes, vous n'êtes pas obligé de le signer et pouvez faire appel a un avocat pour porter plainte pour voie de fait ou violation de domicile.

7

A vélo, trottinette ou en tracteur ? On ne peut pas vous retirer des points de permis

 

Tous égaux face au guidon. Par le simple principe d'égalité face à la loi, il n'y a pas de raison pour que les cyclistes détenteurs du permis de conduire soient plus pénalisés qu'un cycliste sans permis pour une même infraction commise à vélo.

Me Claire Boutaud de la Combe avocat en droit pénal et droit routier explique :

« Le Conseil d'Etat a rappelé dans deux arrêts du 8 décembre 1995  qu'il ne pouvait y avoir de retrait de points sur un permis de conduire que pour les infractions commises par des conducteurs de véhicules pour la conduite desquels un permis de conduire est exigé, exception faite des contraventions commises par d'autres personnes, notamment par des passagers, lesquels ne sont pas nécessairement titulaires d'un permis de conduire. »

Donc, en vélo, en cyclomoteur, au volant d'une voiture sans permis, ou même sur un tracteur agricole, on ne peut pas vous retirer de points. Bien sûr, personne n'est dispensé d'amende.

« Si toutefois des points étaient malencontreusement retirés du permis du cycliste verbalisé, il conviendrait de faire un recours gracieux envoyé en recommandé avec accusé de réception auprès du ministre de l'intérieur, Fichier national des permis de conduire, Place Beauvau, 75800 Paris »

Bon à savoir. En cas de responsabilité dans un grave accident, ou de prise de guidon en état d'ébriété, un juge peut décider d'une suspension de permis de conduire, voire d'une annulation.

8

Le stage de récupération des points n'est pas toujours obligatoire

 

S'il existe des cas de stages obligatoires, notamment dans le cadre du permis probatoire (trois ans après obtention, ou deux si conduite accompagnée), le stage de récupération des points est fondamentalement volontaire et peut être effectué tous les ans, explique Me Claire Boutaud de la Combe. Ce stage permet de récupérer quatre points.

Pour un titulaire d'un permis probatoire à six points, le stage n'est obligatoire qu'en cas de perte de trois points ou plus. Il permet dans ce cas notamment de demander un remboursement de l'amende après réalisation.

Les stages de récupération des points ne sont pas à confondre avec des stages de sensibilisation à la sécurité routière qui sont eux obligatoires car ordonnées pas décision de justice et ne permettent pas de récupérer de points.

9

Attention, faire respecter ses droits peut avoir un coût

 

Faire respecter ses droits c'est bien, mais attention, ne le faites pas n'importe comment ni quand. Réclamer la présence d'un officier de police judiciaire pour prouver votre identité (point 1) peut vous coûter de précieuses heures.

Refuser de signer un PV (point 3) peut vous coûter de l'argent. Un avocat comme Me Bouteau de La Combe, peut facturer 200 euros de l'heure à 3 000 euros d'honoraires forfaitaires, prix augmentant avec l'ancienneté et la réputation du juriste.

Reste que vous pouvez toujours choisir de vous défendre seul, ou faire appel à l'aide juridictionnelle .

 

Source: Rue89

http://www.wikistrike.com/article-fouilles-controles-d-identite-amendes-neuf-choses-a-savoir-94936431.html

Repost 0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 16:01

Qu'en est-il de la durabilitée de la nourriture en boîte?

http://shop.conserva.de/Nourriture-longue-conservation/Quen-est-il-de-la-durabilitee-de-la-nourriture-en-boite

 


Nous savons que la vraie date limite de consommation des aliments dépasse normalement la date de consommation minimum indiquée. C'est pour cette raison qu'on la nome date limite de consommation minimum.

Dans le cas des conserves la date limite de consommation du produit dépasse la plupart des fois de plusieurs fois la DLC indiquée comme on montrera dans les rapports suivants.

Comme on explique dans la rubrique "que décide la conservation des aliments de base?", il y a plusieurs facteurs qui ont une incidence sur ce point. Il est décisif pour les aliments qui sont en conserve dans la boîte de savoir de quel aliment s'agit-il. Il est en plus important de savoir s'il a été introduit dans la boîte de conserve au vide ou s'il a été produit, chauffé ou (conserves / demi-conserves) traité à l'autoclavage (brièvement chauffé). En plus de mon conseil de garder dans les endroits les plus frais possibles afin d'améliorer leur conservation, consistance et goût, je voudrais profiter cette occasion pour donner aussi quelques exemples qui sembleront à la plupart des lecteurs pour le moins étonnants.

 


En principe les conserves ont une durée de conservation presque illimitée avec des températures modérées (jusqu'à 23°C), Canned Food Alliance, USAComme l'indiquent entre autres la Canned Food Alliance (CFA), une corporation des États-Unis de fabricants de produits alimentaires ainsi que de producteurs de boîtes en conserve et d'acier, les aliments en boîte de conserve possèdent une date limite de conservation pratiquement infinie, ceci sous des conditions de conservation modérées de stockage (températures allant jusqu'à 23°C).

À la question de combien de temps les conserves restent mangeables ou conservent leur valeur alimentaire après leur achat, les experts de la CFA répondent la chose suivante:

"Les aliments en conserve ont une date limite de consommation d'au moins deux ans après leur fabrication. Ils conservent bien au delà des deux ans leur valeur alimentaire et peuvent être consommés en sécurité. Des changements qualitatives peuvent cependant surgir, comme par exemple dans leur couleur et consistance. La fabrication de conserves est un processus de traitement à haute chaleur qui stérilise techniquement les aliments. La sécurité alimentaire ne pose ici, avec des produits qui resteront stockés de longues périodes ou qui sont gardés dans des chambres-réservoirs, aucun problème. En principe les conserves ont une durée de conservation presque illimitée avec des températures modérées (jusqu'à 23°C). Des conserves datant de 100 ans trouvées dans des bateaux sombrés dans la mer ont été analysées et certifiées microbiologiquement sûres! Nous déconseillons cependant de stocker pendant 100 ans des conserves, mais si la boîte de conserve est intacte, le contenu restera mangeable. La rouille ou les creux dus au coups n'influencent pas le contenu, tant qu'il n'y ait pas des perforations. Si la boîte de conserve devait avoir des fuites ou ont devait observer des gonflements sur la partie inférieure ou supérieure, on ne devra dans aucun cas, goûter leur contenu." (Source: http://www.mealtime.org)

 

Le pain en conserve datant de la deuxième guerre mondiale peut être consomméLe pain en conserve datant de la deuxième guerre mondiale peut être consommé

Comme le journal DIE WELT avait publié en juillet 2002, un homme âgé de 84 ans avait trouvé dans un coin de son garage un carton avec 20 boîtes de conserve avec du pain datant de la deuxième guerre mondiale. Il mit ces boîtes en conserve à disposition du Musée du pain européen de Ebergötzen (Allemagne du Nord). L'inspection des produits alimentaires régionale d'Osterholz-Scharmbeck a examiné ce pain noir et l'a classé comme étant "encore prêt à sa consommation". Les experts étaient stupéfaits. Selon les temoins de l'époque et selon les experts la limite de conservation du pain en conserve devrait se situer sur les dix ans. La date limite de consommation qui est affichée aujourd'hui est d'à peine deux ans. Vous trouverez ici l'article du journal "le pain en conserve qui entre dans le musée". Vous trouverez une photo du "ravitaillement pour la campagne militaire" en cliquant ici.

Le pain en conserve peut donc atteindre une conservation de plus de 50 ans!

 

Un anglais mange du poulet en provenance d'une boîte de conserve de plus de 50 ansUn anglais mange du poulet en provenance d'une boîte de conserve de plus de 50 ans

Pour leur mariage en 1956 le couple britannique Les et Beryl Lailey avait reçu entre autres cadeaux une boîte de conserve de poulet. Ils ont conservé leur boîte jusqu'à la célébration de leur 50ème anniversaire de mariage dans un armorie de la cuisine, jusqu'à que monsieur Lailey décida de passer à l'action. Il avait toujours affirmé qu'il ouvrirait et mangerait le contenu de la boîte de conserve lors du 50ème anniversaire de son mariage. L'homme âgé de 73 ans trouva le poulet de 50 ans juteux et excellent. Monsieur Lailey le trouva uniquement un peu salé.

Vous trouverez l'article et une photo du couple ici.




Aussi le beurre et le fromage en boîte de conserve peuvent tenir en bon état très longtempsDans nos recherches sur le beurre et fromage en boîte de conserve nous nous sommes confrontés d'un côté à la donnée répandue d'une date limite de consommation d'au moins dix ans, et de l'autre à une date limite de consommation de 1-2 ans à partir de la date de leur mise en boîte.

À notre demande, un grand fabricant américain d'articles pour l'approvisionnement d'articles de prévention de situations de catastrophes, nous a donné quelques informations intéressantes. Selon ce fournisseur un fabricant de fromage et beurre en boîte de conserve ne donne jamais une durée plus étendue de conservation parce qu'il reçoit lui même une garantie de son fournisseur de deux ans maximum sur chaque boîte. Au delà de cette période aucun fabricant de boîtes de conserve de fromage et de beurre ne serait prêt à engager sa propre responsabilité. Le fait est cependant, selon le fournisseur d'articles pour la prévention de catastrophes, que le fromage pasteurisé contenu dans la boîte de conserve devrait rester sûr microbiologiquement tant que la boîte reste étanche et qu'aucun oxygène pénètre dans celle-ci, indépendamment de l'instant où on l'ouvre.

Les inspecteurs nord-américains de sécurité alimentaire exigeaient une DLC sur les produits, tant qu'on ne puisse pas présenter une étude sur la conservation qui confirme de manière empirique et irréfutable que le produit puisse tenir plus de 5 ans. Les fabricants trouvent cependant sensé d'entreprendre les mesures et efforts nécessaires pour celà que dans les cas les plus rares. Le fournisseur nord-américain mentionné ci-dessus a commandé lui-même une telle étude en tant qu'importateur de ces produits, il a payé les taxes à l'USDA américaine et il a passé avec succès et sans modifications les tests reálisés. Ils n'avaient en réalité plus besoin de donner une date limite de consommation, puisqu'ils pouvaient désormais certifier une date limite de consommation de 5 ans. L'université qui avait réalisé cette étude par ordre de USDA ne voulait cependant pas garantir une durée de conservation allant au delà de ces cinq ans. Cette université aurait du engager à son tour elle même la responsabilité correspondante.


Lors d'une conversation avec le manager responsable de l'assurance-qualité d'un fabricant de fromages nous avons découvert qu'ils peuvent offrir un fromage en boîte de conserve produit par eux-mêmes uniquement dans le cadre de la chaîne du froid fermée avec une date limite de consommation d'un an, mais que cependant un de leurs employés avait donné au laboratoire un fromage en boîte de conserve de sept ans en provenance de leur propre chambre de stockage et qu'ils avaient pu le tester microbiologiquement comme étant impeccable! Le fromage possédait un goût excellent.

 

 

ABC du stockage à long terme

Facteurs qui influent sur la durabilité

Qu'en est-il de la durabilitée de la nourriture en boîte?

Application des extracteurs d'oxygène

Application des sachets en alliage aluminium

 

 

Facteurs qui influent sur la durabilité

Hände halten WeizenSi nous achetons par exemple un sac de blé, il mentionne en général une durée de conservation de 1 à 2 ans. Si on ne laisse pas le sac de blé posé dans un coin, mais si on tient compte de certains facteurs de base, il est possible d'atteindre une durée de conservation de 10 ou 20 ans par exemple pour le blé dur, on trouve même des preuves de blé conservé pendant 30 ans et toujours bon.


Quels facteurs déterminent la durée de conservation du blé ou d'autres céréales, des légumineuses comme les haricots secs, du riz , ou des pâtes au blé dur ?


Posons-nous la question, qu'est ce qui fait pourrir les aliments, leur donne mauvais goût ou les rend immangeables.

Ou bien des vermines se sont glissées dans nos réserves d'aliments, soit des micro-organismes comme certains champignons et bactéries qui, à cause de leur produit de dégradation, rendent nos aliments mauvais ou toxiques. Aux microbes aérobies, qui respirent de l'oxygène, s'ajoutent quelques micro-organismes anaérobies, qui respirent du CO2, mais dans notre cas ils ne sont pas très importants.

Ces animaux microscopiques et micro-organismes ont besoin - tout comme les humains - d'un milieu particulier pour vivre. Nous conservons nos aliments de façon à ne pas "inviter" ces hôtes indésirables et en leur retirant l'élément indispensable à la vie - pour les insectes, c'est l'oxygène qu'ils respirent; pour les micro-organismes aérobies c'est l'oxygène mais aussi l'environnement chaud et humide, et dans le cas de certains micro-organismes anaérobies c'est aussi le gaz carbonique.

Des changements de goût de l'aliment peuvent se produire par l'oxydation lente des aliments en présence d'oxygène. Le retrait de l'O2 peut être utile.


Voici la solution:


Les aliments de base comme les céréales, les légumes secs, le riz et les pâtes devraient être...


Erstens

aussi secs que possible,

Zweitens

à des températures aussi froides que possible,

Drittens

dans un environnement sans oxygène (et le cas échéant sans CO2-),

Viertens

à l'abri de la lumière du soleil,

Fünftens

dans un récipient étanche à l'air et à l'eau


...pour leur conservation!


Même si je peux séparer ces différents facteurs, aucun d'entre eux n'est vraiment indépendant des autres. Si je peux assurer un taux d'humidité de 12% au lieu des 10% préconisés pour les céréales, mais les stocker à une température constante de 10°C au lieu de 20°C, la basse température compensera un peu le taux d'humidité élevé. Mais si je les stocke dans un environnement riche en oxygène ou si mes céréales ont un taux d'humidité de 14%, leur durée de conservation va se réduire considérablement.

 

Ce n'est pas étonnant que ces conditions optimales de stockage coïncident avec celles qui assurent une longue durée de germination aux graines , alors que le pouvoir de germination est nettement plus court que la durée de consommation.

Examinons tous les facteurs un par un.




ErstensLe taux d'humidité


Le taux d'humidité des aliments de base comme les céréales ou les légumes secs a un effet considérable sur leur durée de conservation. Les valeurs de référence en matière de taux d'humidité : la durée de conservation est avant tout basée sur les recherches de James F. Harrington (1916-2002), dans ses. "Harrington rules of thumb" et notamment formules de Harrington .

Selon une de ces règles, la durée de conservation des graines diminue de moitié (avec un pouvoir de germination identique), chaque fois que le taux d'humidité augmente de 1% (Harrington, 1972). Cette règle s'applique aussi pour un taux d'humidité de 5% à 13% et elle fonctionne aussi à l'envers; si on réduit le taux d'humidité de 1%, on double la durée de conservation. A partir de 13% d'humidité, les champignons et l'échauffement provoqué par la respiration, provoquent une germination très rapide.

Nous ne sommes pas essentiellement concernés par la germination, mais plutôt par  la comestibilite. Cependant, on peut se baser sur ces valeurs. Les céréales devant être conservées ne doivent pas avoir un taux d'humidité supérieur à 13% (en Allemagne, on considère qu'un taux d'humidité inférieur à 14% est "stockable", cependant cette valeur concerne le stockage dans des silos spéciaux et pas le stockage pendant plusieurs années). Avec un taux d'humidité de 11 à 12% , en respectant les autrs facteurs, on peut déjà arriver à une durée de conservation de plusieurs années, notamment si on stocke à des températures basses (maximum 12°C). 10% ou moins sont une valeur optimale pour une longue conservation, même plus de 10-30 ans.

Mesurer l'humidité
Le taux d'humidité des céréales peut être mesuré avec un hygromètre. On en trouve dans les magasins spécialisés, mais aussi sur internet, et ils coûtent de 50 EUR à plusieurs centaines d'euros. Plus l'appareil est cher, plus les mesures seront exactes. Un hygromètre que j'ai acheté 50 EUR , a par ex. une précision de +/- 0,6% pour des valeurs inférieures à 14% et mesure le taux d'humidité du blé, seigle, maïs et riz dans une fourchette de 8% à 20%.

Réduire l'humidité
Un sac de blé bio de 25kg que j'ai acheté, présentait un taux d'humidité d'environ 12-13% peu après l'achat, et après l'avoir conservé dans une pièce chauffée et très sèche pendant quielques jours, ce taux est tombé à environ 11,5%, après 2 à 3 semaines sous les 10%. Pour un séchage plus rapide, on peut aussi étaler les céréales sur le sol.

La diminution du taux d'humidité au moyen de déshydratants est très fiable, même si elle est un peu onéreuse. Ils absorbent l'humidité environnante. Par exemple, si on les place dans un récipient étanche avec des céréales, ils vont retirer l'humidité des céréales. Mais pour cela, une assez grande quantité est nécessaire.

Exemple: Nous voulons réduire le taux d'humidité de 20 kg de blé de 15% à10%. Multiplions le poids du blé (20kg) par le taux d'humidité (15%) et nous obtenons la teneur en eau: 20kg x 0,15 = 3kg d'eau (= 3 litres d'eau). Nous voulons en retirer un tiers (pour passer de 15% à 10%), soit un litre d'eau. De très bons déshydratants peuvent absorber jusqueà 40% de leur poids en eau , on a donc besoin d'au moins 2,5 kg de déshydratant (en Europe on calcule généralement en teneur de matière sèche ou TMS, 2,5 kg correspondent à un TMS de 80), pour retirer un litre d'eau. Le déshydratant (par exemple du gel de silice) serait placé dans un voile non tissé anti-poussière, dans le récipient étanche contenant les céréales, et retiré après 1 à 2 semaines d'utilisation et les céréales à humidité réduite (après une mesure de contrôle) peuvent être scellées et stockées, en respectant les autres facteurs. Beaucoup de déshydratants sont réutilisables, en les chauffant dans un four pour les sécher, ils sont réactivés.

Pour de très grandes quantités de céréales, il faudra faire appel à un prestataire de service spécialisé pour le séchage. Il possède de très grandes installations de séchages destinées à cet effet.




ZweitensLa température


En principe: Plus la température de stockage est basse, plus longue est la conservation. Selon une autre formule de Harrington, la durée de vie de graines est doublée avec une baisse de température de 5,6°C dans une fourchette de température de 0°C à 50°C. Cette formule requiert un taux d'humidité constant , et ce n'est qu'une règle générale. Si le taux d'humidité est inférieur à 14%, la durée de vie ne sera pas affectée par des températures négatives, car le grain ne pourra pas geler.

Si on stocke par exemple du blé dur avec un taux d'humidité d'environ 10% après avoir enlevé l'oxygène et en respectant les autres facteurs à environ 20°C (la température d'une pièce), on pourra compter sur une durée de conservation de 8 à 12 ans. Si on baisse la température de stockage de 20°C à 10°C constants, la durée de conservation est encore rallongée de plusieurs années.


On trouve le résumé ci-dessous sur de nombreux documents d'information américains en prévision de crises. Je ne peux pas attester de ces valeurs, ces informations sont données ici sous toutes réserves, mais elles représentent à mon avis assez globalement le rôle de la température dans la durée maximale de conservation. La véritable durée de conservation dépend de toute façon d'autres facteurs, et elle peut être plus longue ou plus courte. Les valeurs du tableau sont basées sur la supposition que les céréales ne contiennent pas d'oxygène, ont un taux d'humidité de 10% et sont stockées dans un récipient étanche à l'abri de la lumière. Par expérience, il a été démontré qu'une température de stockage constante d'environ 21°C permettait d'atteindre une durée de conservation d'au moins 10 ans. Si on utilise la formule de Harrington, qui se réfère à l'origine non seulement à la conservation générale des graines, mais à leur durée de vie avec une faculté de germination acquise, on obtient les valeurs suivantes:

 

temperature
ans
4,2°C
40
9,8°C
30
15,4°C
20
21°C
10
26,6°C
5
32,2°C
2,5
37,8°C
1,25



Ces valeurs ne peuvent pas être vraiment étranges. Il existe de nombreuses preuves de céréales stockées pendant plus de 10 ans , et qui ont été classées "absolument comestibles" par des analyses de laboratoire.

Mis à part le refroidissement artificiel réalisé avec des armoires refrigérantes ou des frigos, nous pouvons atteindre les mêmes basses températures en stockant dans le sol, par exemple dans la cave. Dans un bâtiment, le côté orienté au nord est le plus froid.

Il faut également noter que ce n'est pas seulement la température qui influence la durée de conservation, mais aussi l'amplitude thermique et les variations de température. La durée de conservation optimale est assurée par un stockage à température basse constante.





DrittensL'environnement sans oxygène


Il y a quelques années, en prévision de crises, on a utilisé une méthode assez coûteuse, pour retirer l'oxygène des récipients contenant des aliments de base: L'oxygène était remplacé par de l'azote, en injectant de l'azote par le bas du récipient. L'oxygène était ainsi lentement expulsé du récipient en raison de son poids moléculaire élevé. Une autre méthode a été l'utilisation de neige carbonique (gaz carbonique solide), qui - placé dans le récipient sous les céréales- se sublimait en gaz carbonique et repoussait les molécules d'oxygène une par une vers le haut du récipient.

Finalement, les absorbeurs d'oxygène ont trouvé leur place dans le stockage des aliments et leur conservation. Ces sachets de qualité alimentaire à l'extérieur sont essentiellement remplis de poudre de fer, qui s'oxyde en présence d'oxygène, et le capture lors de cette réaction.

Les absorbeurs d'oxygène ne remplacent pas l'oxygène de l'air, mais ils le fixent. Dans un récipient fermé, ceci se produit contrairement à la méthode décrite ci-dessus qui remplit d'azote une partie de vide. Le taux d'azote de l'air d'environ 21% est retiré s'il y a suffisamment d'absorbeurs.

Bien sûr, l'efficacité des absorbeurs d'oxygène est tributaire de plusieurs facteurs décisifs (voir Application des extracteurs d'oxygène pour plus d'informations), mais ils permettent à tout le monde d'utiliser une solution très simple, facile et efficace. Vous trouverez ici notre offre d'absorbeurs d'oxygène .

 

Il faut toutefois utiliser un récipient stable ou souple (voir facteur 5). Enfin, le vide partiel qui se forme peut aspirer vers l'intérieur et plier les parois d'un récipient non stable ou qui n'est pas complètement rempli . Il peut ainsi occasionner des déchirures de la paroi ou une déformation, qui peut influencer l'étanchéité du couvercle à l'air et à l'eau.




ViertensProtection contre la lumière solaire


La lumière solaire produit d'une part de la chaleur, pourrait contrecarrer la basse température forcée, d'autre part le rayonnement UV peut influencer la conservation des aliments. Un environnement sombre est conseillé pour la conservation longue durée des céréales notamment. des aliments de base.




FünftensUn récipient étanche à l'air et à l'eau (vapeur)


Si j'ai retiré l'humidité des céréales et obtenu un faible taux d'humidité, et aussi enlevé l'oxygène grâce aux absorbeurs d'oxygène, ces conditions devraient être maintenues pour assurer une conservation longue durée. Le récipient utilisé pour la conservation doit obligatoirement être étanche à l'air et à l'eau (vapeur).

Bien sûr je peux stocker mes céréales dans des bidons, des boîtes ou des tonneaux. Cette variante trouve son utilité dans le stockage longue durée de céréales et autres aliments de base - même en utilisant des absorbeurs d'oxygène. Pour le conditionnement en boîte, une machine spécifique est nécessaire. Pour les bidons ou les tonneaux, je dois m'assurer qu'ils sont faits en HDPE alimentaire (Heavy Duty Polyethylen, à paroi épaisse et résistante) avec joint de couvercle en caoutchouc. A part aux USA , ce type de récipients en HDPE avec joint caoutchouc est relativement rare en Europe et relativement cher (récipient de 20 litres environ 20-30 Euros). Les mieux adaptés sont les produits haut de gamme de la marque hollandaise CURTEC (http://www.curtec.com), en particulier le vaste assortiment de fûts (à grande ouverture, à ouverture totale, résistants aux UV), et de qualité alimentaire, étanches à l'eau et à l'air, disponibles dans de nombreuses dimensions. Sources d'approvisionnement disponibles sur demande.

Lors du remplissage direct des boîtes ou des tonneaux,  même le HDPE (paroi épaisse) présente un risque de se plier par la formation de vide lors de l'absorbtion de l'oxygène. Cela m'est déjà arrivé plusieurs fois. En plus, cette solution est assez onéreuse, comme nous l'avons vu.

Aluminium-Verbund-BeutelSachet en alliage aluminium - le récipient idéal?
L'emballage dans des récipients "flexibles" est donc idéal, qui sont aussi étanches à l'air et à l'eau, une sorte de boîte flexible, qui est facile à fermer.
Les sachets plastique normaux ne sont pas du tout adaptés, car ils ne disposent pas d'une barrière suffisante contre l'air et la vapeur d'eau. Cette barrière peut toutefois être réalisée par un laminage d'aluminium dans le sachet. Je parle ici des sachets en alliage aluminium, que nous vous proposons dans notre boutique. Il s'agit de sachets en matière synthétique, recouverts à l'intérieur d'une couche de polyéthyleène alimentaire, au milieu une feuille d'aluminium (servant de barrière contre l'air et la vapeur d'eau) et à l'extérieur une autre couche de polyester stable et flexible.

L'avantage principal de ces sachets est qu'une épaisseur d'environ 110 µm (mikromètres) offre une barrière très solide contre l'air, la lumière et la vapeur d'eau, et de plus ils sont parfaitement adaptés aux déformations résultant du vide obtenu avec l'utilisation des absorbeurs d'oxygène. Ce n'est pas sans raison que ces sachets sont utilisés pour des repas déshydratés, des rations de survie ou pour la longue conservation d'autres aliments. Comparé à 20-30 Euros pour un fût alimentaire étanche à l'eau et à l'air de 20 litres, il faut compter environ 3 Euros pour un sachet d'une contenance de plus de 30 litres ou environ 4 Euros pour un sachet d'une contenance de plus de 25kg de blé.

Les sachets sont très résistants, mais peuvent parfois être déchirés par des éléments pointus. Pour un remplissage maximum, les sachets devraient idéalement être conservés dans des récipients solides. Les sachets remplis sont très difficiles à empiler. Mais il n'est pas nécessaire d'utiliser des récipients ou des fûts étanches. A la place, je peux prendre un bidon normal (prix : environ 2-3 Euros pour un seau de 20 litres avec couvercle).

 

Des coûts supplémentaires sont possibles, si on utilise à la place du fer à repasser une méthode plus confortable et plus sûre pour sceller les sachets : Machine professionnelle à sceller ou pince à sceller les sacs plastique (coût 200 Euros).

Suivre Application des sachets en alliage aluminium pour plus d'informations sur l'utilisation des sachets d'emballage alu. Vous trouverez ici notre offre de sachets en alliage aluminium.

 

 

Repost 0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 15:40

http://elssy.com/amerique.img/wall_street.jpg

http://elssy.com/amerique.img/wall_street.jpg

"Wall Street a détruit la merveille qu’était l’Amérique !"

 27 décembre 04:29

Et c’est Newsweek, le magazine américain tout ce qu’il y a de plus grand public qui le dit.

 

L’Amérique change décidément bien vite. Alors qu’il y a un an encore, il n’était pas rare de traiter de socialiste ou de communiste -injure suprême outre-atlantique- tout porteur d’un discours économique un peu sceptique sur les bienfaits du capitalisme financier, la crise a généré une onde de choc intellectuelle qui change les lignes du débat politique américain.

Dans un article du magazine hebdomadaire Newsweek, il est ainsi écrit que l’Amérique est dans le même état de dévastation qu’un champ jonché de cadavres après la bataille tandis que son commandement en chef a traversé la guerre (la crise) indemne. Wall Street contemple les ravages de la crise du haut de son balcon en ne se préoccupant que de ses bonus de fins d’années et pas du tout de l’état de l’économie réelle.

Et Michael Thomas, l’auteur de l’article, de rappeler que lui-même a fait une carrière de banquier d’affaires, commençant chez Lehman Brothers avant de s’embarquer dans 30 ans de "deals", de "léchages de culs" et de mensonges qui lui ont permis de s’habiller sur mesure et d’avoir le numéro privé de Madame Claude à Paris. Tout en parvenant pas à atteindre le sommet du management de Wall Street parce qu’il était incapable de développer vraiment une indifférence absolue à l’intérêt général, ce qui selon lui, est la clé de toute réussite dans l’industrie financière new yorkaise.

Dans les années 60, G. Keith Funston était le président de la bourse de New York et selon Michael Thomas avait l’habitude de répéter que "le grand public a toujours tort. Toujours". Et c’était avant même que ne s’installe à Wall Street dans les années 70 une culture du mensonge généralisé et de l’appât du gain sans scrupule quels que soient les moyens employés pour gagner de l’argent ! Et le papier de Newsweek de parler du grand mensonge de Wall Street, ce grand mensonge aussi vieux que le capitalisme lui-même, "tout ce qui ne va pas, tout ce qui a provoqué la crise, tout ça est de la faute des gouvernements", pas des banques ni des marchés.

Mais il se pourrait bien que les banquiers et hommes d’affaires new-yorkais voient leur arrogance se retourner finalement contre eux car la crise de 2011 est bien plus profonde que les récessions précédentes. Cette fois-ci la colère populaire ne pourra pas être détournée et malgré les réserves philosophiques ou politiques qu’on peut concevoir au sujet d’Occupy Wall Street, le mouvement a eu le mérite de lancer la boule de neige qui pourrait bien se transformer en avalanche. L’Amérique est en train de prendre conscience du processus sinistre par lequel les richesses ont été concentrées dans un nombre toujours plus réduit de mains. Et même si le gouvernement a pu laisser s’installer le phénomène, il n’a fait que l’accompagner mais c’est bien Wall Street qui l’a engendré.

Pour Thomas, il faut cependant que les 99% de protestataires apprennent à faire la part des choses entre ceux dans le 1% des plus riches qui sont de véritables créateurs de richesses dont l’action bénéficie à tous et ceux qui n’ont fait que prélever indûment des sommes énormes sur des richesses produites par d’autres au mépris de toutes les souffrances causées au passage.

 

Source : Atlantico.fr
Repost 0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 15:34

Entre Prométhée et Frankenstein, le STIC, nouvelle croyance policière

 

Par William Bourdon, avocat à Paris
et Philippe Pichon, commandant de police
 

http://libertes.blog.lemonde.fr/2010/05/27/entre-promethee-et-frankenstein-le-stic-nouvelle-croyance-policiere/

01-2009-sarko-ps-bouton.1267116793.jpg

L’être humain a presque toujours eu le sentiment qu’il vivait sous le contrôle ou la menace de forces qui le dépassent. Les démocraties contemporaines doivent à ce titre répondre à deux redoutables défis. Comment concilier liberté et sécurité, sachant qu’elles sont à la fois inséparables (l’insécurité est une servitude) et contradictoires (plus il y a de sécurité et moins il y a de liberté) ? Comment concilier liberté et justice, sachant qu’elles sont à la fois inséparables (la grande misère est un esclavage) et contradictoires (toutes les mesures qui visent à assurer l’égalité entre les citoyens se font aux dépens des libertés) ?

Au lieu de se rendre sur les lieux où il effectuera une perquisition, le policier-enquêteur peut, depuis son bureau, solliciter un autre service pour qu’il lui remette des documents ou lui fournisse des renseignements. Cette voie prend aujourd’hui une importance considérable avec la multiplication des fichiers informatisés et des archives qui ne le sont pas forcément. Les praticiens peuvent ainsi interroger à distance des sources d’information de nature pénale : F.N.A.E.G.[1], F.A.E.D.[2], F.I.J.A.I.S.[3], etc. et jusqu’au méga-fichier S.T.I.C., le système de traitement des infractions constatées.

Ces sources sont des fichiers automatisés créés aux fins de faciliter la recherche des infractions et de leurs auteurs. Ainsi, la preuve par empreintes génétiques ou A.D.N (acide désoxyribonucléique) william-bourdon.1274904194.jpgest souvent présentée aujourd’hui comme la preuve parfaite et absolue permettant de confondre par exemple l’auteur d’un viol ou d’un homicide volontaire dès lors qu’il a laissé sur les lieux du crime ou sur le corps de la victime quelques cellules de son sang, sperme, salive… et qu’une comparaison pourra être faite avec des cellules appartenant à son propre corps s’il est soupçonné. D’où un engouement pour ce procédé dans beaucoup de pays , spécialement dans leur législation. En effet, la Recommandation du Conseil de l’Europe, n° R(92)1 du Comité des ministres invite les Etats membres à introduire cette technique dans leur système de justice pénale. N’oublions pas cependant les risques d’erreurs et le fait que l’on ne sait pas le jour et l’heure où la trace a été déposée [C. Puigelier, Science et droit. Réflexions sur un malentendu, J.C.P., 2004.I.1386, n°9].

« Science, d’où prévoyance ; prévoyance, d’où action », notait Auguste Comte. Action, d’où généralisation des fichiers automatisés, selon les policiers. Ce qui caractérise en effet la police scientifique contemporaine, c’est qu’elle est précédée par la science : pas de colorants sans chimie, pas de présumés coupables sans fichiers.

A la fois Prométhée et Frankenstein

Prométhée est, dans la mythologie grecque, le héros qui a volé le feu aux dieux pour le donner aux hommes. Bonne transgression : le feu, c’est le symbole de la technique tout entière (grâce à lui, l’homme fait cuire ses aliments, invente l’art de la poterie et de la métallurgie, etc.) Frankenstein est, dans le roman de Mary Shelley, au XIXe siècle, le savant illuminé qui recrée de la vie à partir de cadavres et vole ainsi à Dieu son secret. Le sous-titre du roman est : Le Prométhée moderne.

Le STIC est à la fois Prométhée et Frankenstein : les deux faces de la technique informatique dans ce qu’elle a de plus utile et dans ce qu’elle a de plus inquiétant. La légende rose du STIC insiste sur pichon-316.1274904209.jpgson caractère libérateur. C’est au fichier informatisé qui recense plus de 34 millions de personnes plus qu’aux sermons que nous devons, ainsi qu’aurait pu le faire remarquer Diderot, une bonne part de notre sécurité. Le fichier STIC arrache l’humanité à la malédiction de la misère et de la récidive délinquante et elle enclenche une vertueuse réaction en chaîne : moins misérables, les hommes seront moins malheureux ; moins malheureux, ils seront moins méchants ; moins méchants, ils seront moins délinquants. Le STIC débouche sur des progrès sinon moraux du moins sociaux. Certes, le fichage, comme toute puissance, peut commettre des dégâts, mais seule la technique peut corriger les défauts de la technique.

Face à ces docteurs « tant mieux », quelques docteurs « tant pis » (dont les auteurs) s’insurgent. Contre cette légende rose, ils récitent la légende noire – une histoire de violence et de mort dont le fichier André Tullard des juifs à la veille des 16 et 17 juillet 1942 est l’explosive illustration, une affaire de corruption de l’âme et de délitement des relations humaines et, pour finir, la disparition de l’homme lui-même devenu superflu dans un monde dominé par la haine.

Le fichage ne libère pas l’homme vers plus de sécurité, elle le supprime. Rousseau l’avait déjà constaté : la technique fait tout pour me rendre autrui peu aimable ; au mieux, je l’utilise comme un objet, au pire, je cherche à l’oublier ou à m’en débarrasser.

A cet égard, la domination du « télé- » (le préfixe d’origine grecque signifie « loin » ; le symétrique « près » n’existe pas) dans le monde contemporain est significative : la télévision, la télécommande, le téléachat, le télétravail, la téléconférence, la télématique…  L’idéologie sécuritaire de la communication et de la proximité n’est là que pour donner le change. Nous devons au fichage le marché à distance, la guerre à distance et même l’amour à distance.

Une puissance de discrimination

D’un côté, le STIC n’a jamais mis autant de forces et d’informations à disposition des policiers ; mais de l’autre, en complexifiant et en dynamisant notre monde, le fichage contribue à le rendre toujours plus insaisissable et dangereux. Ainsi, le STIC échappe à l’homme tout en l’emprisonnant. Il est par nature créateur d’inégalités puisqu’on y recense victimes et auteurs, présumés innocents et condamnés définitifs, amnistiés et relaxés, réhabilités judiciairement et acquittés. Le STIC agit comme une puissance de discrimination entre ceux qui peuvent l’utiliser et ceux qui ne le peuvent pas, entre ceux qui l’alimentent et le consultent et ceux qui n’y ont qu’un accès indirect, via la CNIL ou le procureur de la République.

stic.1274904891.jpgLe STIC menace donc directement la démocratie, d’une part en mettant le tissu social en charpie, d’autre part en conférant à une minorité de décideurs tous les pouvoirs de décision de fichage. Dans l’effondrement de la citoyenneté ainsi provoquée, l’homme de la décision technique, l’expert, le gestionnaire du fichier, le surveillant que personne ne surveille, acquiert un pouvoir considérable et quasiment incontrôlé. Corollairement, le fichage est un alibi très efficace pour cacher ou nier les difficultés sociales ou des options politiques. Le STIC impose ses certitudes massives à la contingence des relations humaines. Conformément à une tendance générale du capitalisme financier qui privatise les bénéfices et les avantages et collectivise les pertes et les risques, les fichiers policiers informatisés se glorifient de leur succès mais refusent de reconnaître leurs responsabilités dans les catastrophes judiciaires (et donc humaines) qu’ils ont rendues possibles.

Le fichage généralisé va à rebours de la sagesse. Aucune règle juridique ne l’arrêtera, sa seule limite est l’impossibilité numérique. Et l’homme se transforme lui-même en transformant ses conditions de vie : la métamorphose de la terreur en confiance, véritable odyssée à travers l’émotivité humaine, voilà ce que le STIC apporte à l’homme. Le fichage transforme son utilisateur et son possesseur : un policier devant le clavier d’un ordinateur n’est plus le même. Ce n’est plus le même sujet en présence d’un nouvel objet, c’est un autre sujet, un autre citoyen, un méta-citoyen.

Le fichage peut ainsi supprimer des croyances policières anciennes, en créer de nouvelles et en transformer d’autres. Le STIC, d’abord destiné à satisfaire les besoins en recoupements d’informations criminelles, s’est mis au service des désirs policiers d’identification rapide, puis de leurs fantasmes de résolution de crime sans enquête.

L'informatique mène l'enquête

Curieux phénomène : l’informatique mène l’enquête, le STIC a remplacé le voisinage – comme la voiture a remplacé l’individu. On parlait jadis de la conduite de soi – on parle aujourd’hui de la conduite automobile. Le STIC dispose d’un pouvoir qui lui est propre ; les fichiers de police automatisés ne sont plus de simples instruments, ils deviennent des sortes de partenaires. Significativement, le fichage le plus grossier retrouve cette part magique, irrationnelle, que la technique paraissait avoir détruite par ailleurs. L’assimilation du policier à son fichier, du sujet à son objet, la symbiose est telle qu’un enquêteur dira simplement de son concitoyen : il est « sticqué » comme un automobiliste dirait : je me suis garé là, je suis tombé en panne, comme si le fichier ou la voiture, c’étaient eux. Le fichage constitue ainsi un formidable alibi où l’existence se perd à mesure que les choses se gagnent. La production et la consommation de sécurité et de justice pénale sont les deux seules fonctions qui restent alors à l’être humain : travailler plus pour acheter plus, ficher plus pour condamner plus (et non pas mieux) et celui qui ne peut faire ni l’un ni l’autre n’est plus rien – au mieux « inconnu des services de police ». On n’est plus ce que l’on est, on est ce que l’on a de nous sur une fiche : l’appendice, presque le parasite, le tube digestif du STIC.

Ainsi, parce qu’il est tout entier tourné vers le futur, le STIC est par excellence un système policier fondé sur la pensée du risque : l’activité policière ne va pas sans risque d’échec – et sans la volonté concomitante d’y mettre fin. Ainsi y a-t-il une course infinie entre la montée des risques et les stratégies pour les réduire, le risque s’achevant avec l’accident ou la mort. Autant dire que le « risque zéro » fait partie, comme la « tolérance zéro » en matière de sécurité, des mythes scélérats du monde contemporain.

Pourtant, à l’inverse de saint Thomas qui ne croyait que ce qu’il voyait c’est-à-dire constatait, le policier consommateur du STIC ne voit que ce qu’il croit et que ce qu’il lit dans le fichier. Ainsi, l’enquêteur moderne préfère croire que savoir. Parce que croire est facile : cela dispense de penser. Il suffit d’adhérer aux informations contenues dans le STIC, comme l’huître à son rocher. Croire signifie toujours obéir. Pour savoir, il faut apprendre, réfléchir, douter, et cela implique du temps, des efforts et des risques.

Mais il arrive que la crostic2.1274904934.jpgyance policière soit aussi une action ; dès lors, elle possède une efficacité propre qui a sur la réalité sociale un certain impact (à défaut d’un impact certain) quand bien même la personne sur laquelle l’enquête porte est innocente. Les exemples de cet effet paradoxal sont nombreux dans les prétoires ! On a qualifié d’« auto-réalisantes » les croyances policières en la culpabilité d’un innocent qui donnent par le seul fait qu’elles existent consistance à sa mise en cause judiciaire. De même, les horoscopes sont des histoires à dormir debout, mais dès lors que certains employeurs en tiennent compte dans leurs entretiens d’embauche, ils acquièrent ce plan d’objectivité que peut contenir cette illusion. Dans un commissariat, il arrive donc que croire en la culpabilité d’un innocent fasse exister sa culpabilité !

Les gardes à vue ne font pas que sanctionner l’état réel de la délinquance, ils donnent une forme réelle à des anticipations (de décisions judiciaires) qui ne sont, en dernier ressort, que les traductions de craintes et d’espérances, donc de spéculations sur le futur probable.

La croyance s'alimente d'elle-même

La croyance policière dans l’efficacité du STIC en terme d’élucidation a en effet ceci de commun avec la panique qu’elle s’alimente d’elle-même. On ne croit pas quelque chose parce que l’on a vérifié le fait mais parce que les collègues croient à la force du STIC. La croyance constitue pour elle-même son propre critère de validité.

Et la pensée du policier devient à l’image de la vie et de l’action. Le pragmatisme (au sens vulgaire du terme) triomphe. Tous les domaines de l’enquête sont désormais pris et jugés par l’utilité. Dire d’une information qu’elle est inutile (parce que l’on enquête à charge) vaut pour condamnation. Le fichage impose ses valeurs d’efficacité et de performance, à telle enseigne que le STIC est devenu pour le policier un véritable modèle d’action, comme si le hasard, la fantaisie, voire le risque et l’erreur, irrécusables signes de liberté, ne pouvaient plus être féconds pour l’enquête. Le doute est l’ennemi du STIC. Le STIC sait tout et sur tout le monde. Mieux que le marc de café. La fuite en avant est devenue la philosophie de l’histoire policière : l’idéologie du progrès technique a pour corollaire le chantage au retard.

Le croyant est convaincu de l’existence de Dieu, il n’en est pas à proprement parler certain. Mes chefs sont des fanatiques du STIC qui poussent à l’extrême leur conviction qui est de l’ordre du sentiment quant à son efficacité. Le fanatisme nous interdit ainsi de reconnaître dans la sincérité une valeur sans défaut : en effet, nul n’est plus sincère qu’un chef policier fanatique – à cette aune, un chef peut-il se tromper ?

Le monde contemporain est en grande partie bâti sur le mensonge. Dans l’immense jeu social aujourd’hui mondialisé, tout se passe comme si le mensonge avait remplacé l’illusion. L’être humain a en effet perdu une bonne partie de ses anciennes illusions religieuses, mais il est tombé sous l’emprise d’un système de mensonges d’Etat tel que le monde n’en a probablement jamais connu auparavant d’aussi fort. Conçu pour être au service de ses utilisateurs avant de l’être à celui des citoyens, le STIC est par excellence puissance de mensonge. Avec le STIC, le déni, qui est une perversion du sens critique, dégénère en perversité.

*


[1] Le F.N.A.E.G, fichier national automatisé des empreintes génétiques, a été créé par une loi du 17 juin 1998 (art. 706-54 et suivants du code de procédure pénale). Le principe est celui de la comparaison de traces d’A.D.N. prélevées sur les lieux de l’enquête avec des empreintes génétiques nominatives de personnes définitivement condamnées pour des infractions énumérées.

[2] Le F.A.E.D., fichier automatisé des empreintes digitales, enregistre les empreintes des personnes à l’encontre desquelles il y a « des indices graves ou concordants rendant vraisemblable, qu’elles aient pu participer… à la commission d’un crime ou d’un délit et des personnes mises en cause dans une procédure pénale dont l’identification s’avère nécessaire » (décret du 8 avril 1987, modifié par un décret du 27 mai 2005).

[3] Le F.I.J.A.I.S., fichier judiciaire national automatisé des auteurs d’infractions sexuelles et violentes, créé par la loi du 9 mars 2004 (art. 706-53-1 à 706-53-12 du code de procédure pénale), est alimenté « afin de prévenir le renouvellement des infractions mentionnées à l’art. 706-47 » (viols, autres agressions sexuelles, corruption de mineur, etc.) « et de faciliter l’identification de leurs auteurs » (art. 706-53-1 du code de procédure pénale).

Voir aussi la réaction de la Ligue des droits de l'homme.

Repost 0
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 15:27

Chavez se retire du FMI et de la Banque mondiale

Le président Hugo Chavez a qualifié lundi, à la veille de la fête du travail, ces institutions de «mécanismes de l'impérialisme» destinés à exploiter les pays pauvres.

(REUTERS)
Le Venezuela a décidé de se retirer, avec effet immédiat, de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international, a annoncé le président Hugo Chavez, qualifiant ces organismes de "mécanismes de l'impérialisme" destinés à exploiter les pays pauvres. «J’annonce notre sortie de la Banque Mondiale et du Fonds monétaire international. Ils doivent nous rendre les fonds», a déclaré Hugo Chavez dans une allocution prononcée lundi, à la veille de la fête du travail.

Le président vénézuélien compte créer une institution bancaire régionale, financée par les revenus que le Venezuela tire de ses hydrocarbures, qui se substituerait aux deux institutions responsables, selon lui, de la pauvreté en Amérique du sud. La veille, déjà, Hugo Chavez avait affirmé devant les représentants des pays alliés du Venezuela que l’Amérique latine irait mieux sans la Banque mondiale et le FMI.

«Il vaut mieux que nous sortions avant qu’on nous ait pillés. Pourquoi? Parce que (ces institutions) sont en crise. J’ai lu dans la presse que le FMI ne pouvait pas payer les salaires», a-t-il déclaré lors d’une adresse à la nation. Le chef de l’Etat vénézuélien a chargé à cette occasion son ministre des Finances, Rodrigo Cabezas, de transmettre à ces deux organismes la sortie du Venezuela de leur sein.

«Ici (au Venezuela) c’est le FMI qui commandait, ce mécanisme aux mains de l’impérialisme nord-américain (…) afin de lui imposer des politiques économiques et sociales brutales», a poursuivi le chef de file de la gauche radicale latino-américaine réélu en décembre. Selon lui, les ministres des Finances vénézuéliens des cabinets précédents répondaient à des intérêts étrangers. «Ils vivaient pratiquement là-bas à Washington et c’était presque une condition requise qu’ils parlent anglais. Moi j’ai un ministre des Finances qui parle espagnol», a-t-il souligné.

Les Etats-Unis ont accusé Chavez d’être un élément destabilisateur en Amérique Latine. La secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice a déclaré mercredi que le président vénézuélien détruisait son pays«économiquement et politiquement».

 Source: Libération

.
Repost 0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 19:28

 

  Le puzzle se met en place.

http://lesouffledivin.fr/2011/06/17/la-troisieme-guerre-mondiale-est-commencee/

 

  Nous avons tous besoin de Poutine,

  par eva R-sistons

 

Provocation ? Si au moins j'avais écrit "Poutine est un mal nécessaire pour le monde", mais non, j'ose braver la Pensée Unique de manière frontale ! Et vlan, j'annonce carrément : Poutine est nécessaire, le monde a besoin de lui à la tête de la Russie !

 

Quoi, ce "dictateur" ? Hé hé, amis Lecteurs, vous savez bien que les Médias menteurs font de la propagande de guerre... Avez-vous vu, par exemple, l'émission de faux débats C dans l'Air présenter Poutine comme une "menace pour l'humanité" ? Dans toute la Presse, c'est la curée contre lui, partout, et à chaque instant ! Faut-il s'étonner, ensuite, si la Presse française est lanterne rouge de l'information ?

 

Donc tous les non-alignés, tous les empêcheurs d'hégémonie (anglo-saxonne) en rond, sont affublés d'un titre identique : Dictateurs. Vous avez reconnu, pêle-mêle, Gbagbo, Kadhafi, Bachar-el-Assad, Poutine, Ahmadinejad, Castro, Chavez etc. Alors, on discrédite, on déstabilise, on élimine, on assassine, tout est bon pour se débarrasser des gêneurs, des indésirables. On, c'est-à-dire, bien sûr, les Anglo-Saxons et leurs alliés sionistes auxquels il faut ajouter, évidemment, le caniche bien de chez nous..

 

http://www.cpolitic.com/cblog/wp-content/uploads/2009/04/chien_sarkozy.jpg

http://www.cpolitic.com/cblog/wp-content/uploads/2009/04/chien_sarkozy.jpg

 

Pour se débarrasser d'eux, aujourd'hui, on a une arme: Les élections soi-disant truquées : Signal de départ d'une campagne orchestrée par les réseaux sociaux, conditionnés par les spécialistes anglo-saxons de la manipulation. La recette est efficace, via les médias aux ordres : Les veaux gobent la propagande, et l'Oligarchie se frotte les mains. Vous avez d'un côté 0,1 % de la population, contre le restant, soit 99, 99 %.  Vous savez compter ?

 

Donc, allez, je vais faire l'éloge des "dictateurs". Pas ceux qui se déguisent en démocrates, pour mieux nous rouler, mais ceux que nos journalistes pointent du doigt...

 

La côte de popularité de Chavez augmente sans cesse, sa politique socialiste et anti impérialisme yankee fait mouche auprès du peuple §. Et il respecte le résultat  des votes ! Mais pour l'Occident, c'est un dictateur. Point !

 

Au moment où le champion de la démocratie à la sauce occidentale, Bush, daignait enfin survoler la Nouvelle-Orléans en ruines - après tout, son Administration avait refusé les crédits nécessaires à la consolidation des digues -, Castro, lui, à 80 ans, passait 2 nuits et une journée à orchestrer la protection du pays, à prévenir les conséquences de la tempête annoncée comme devant être la plus dévastatrice de l'Histoire de Cuba. Résultat ? Aucun mort ! Qui dit mieux ? Qui aime son pays, d'après vous ? Bush avec tous ses morts sur la conscience - s'il en a une -, ou Castro qui protège son peuple, et qui envoie ses médecins sauver des vies humaines un peu partout, et même redonner la vue aux aveugles ? Mais c'est un dictateur, voyons, puisque la Presse occidentale nous l'assure !

 

Gbagbo, lui, voit son pays amputé de la moitié du territoire, le plus riche, au profit de l'homme du FMI. Puis arriva Sarkozy (qui d'ailleurs a marié à Neuilly le sieur Ouattara à une anglaise sulfureuse). La suite, on la connaît. Gbagbo est élu, mais la Presse assure que l'élection est irrégulière. Le chef d'Etat défend son pays contre la coalition militaro-financière qui veut s'emparer de toute la Côte d'Ivoire pour la piller en toute impunité, et il se retrouve devant la Cour Pénale Internationale parmi les dictateurs. Au passage, à la barbe des militaires français, sa très chrétienne d'épouse aurait été sinon violée, du moins bien molestée... C'est un euphémisme, naturellement !

 

Kadhafi, lui, a promis d'être bavard et de dévoiler des choses pas très gentilles sur l'Occupant de l'Elysée, qui ne serait pas blanc comme neige. Le "dictateur" libyen qui a fait de son pays - le plus arriéré - le plus prospère du continent, et qui a été le bienfaiteur d'une partie de l'Afrique, se retrouve, avec l'accord de la Françafrique, torturé, sodomisé, lapidé, flagellé, et assassiné, par les amis islamistes de l'Occident. Il est vrai que Kadhafi ne portait pas dans son coeur les extrémistes. Le champion de la laïcité et de l'Islam modéré a donc été liquidé avec une sauvagerie indescriptible par les Occidentaux et leurs nouveaux amis islamistes. Ses bourreaux n'intéressent pas la CPI ? Leur cause était juste, susurrent les Médias en choeur, la population devait être défendue contre son "dictateur"...

 

http://www.lense.fr/wp-content/uploads/2011/11/libye_ruine-600x403.jpg

La "nouvelle" Libye délivrée de son "dictateur"

 

Ahmadinejad (élu démocratiquement) et Bachar-el-Assad mènent une vie simple, en famille, près de leur peuple (reportage d'Arte, il y a quelques années, sur le Président syrien, très apprécié de son peuple "je n'ai pas d'ennemis, je roule sans escorte"), ils aiment leur pays, n'en déplaise à leurs adversaires locaux ou de la prétendue "Communauté internationale", ils travaillent à la défense de leur Etat contre les visées impérialistes. Dehors les "dictateurs" !  La Syrie et l'Iran vont-ils connaître le sort de la Libye, via les champions de la "démocratie" occidentale ? Pas facile de venir à bout de pays protégés, et armés, par les Russes et les Chinois. Alors, on tente de les déstabiliser de l'intérieur. Seront-ils ensuite rayés de la carte par les puissances nucléaires occidentales ?

 

http://3.bp.blogspot.com/-xmFTkuWl8GI/TowbcOkYhDI/AAAAAAAAB8Q/NDuXCSIugLU/s400/platon_poutine.jpg

http://3.bp.blogspot.com/-xmFTkuWl8GI/TowbcOkYhDI/AAAAAAAAB8Q/NDuXCSIugLU/s400/platon_poutine.jpg

 

Mais la Russie veille. Celle de Poutine, évidemment ! Car l'autre, celle de Medvedev, est plus conciliante, plus docile, plus ouverte aux sirènes de l'Occident, plus libérale, plus sioniste - plus "moderne", puisque c'est le mot à la mode ! Donc, Medvedev est épargné. Alors que l'Histoire s'accélère, alors que l'Empire attaque de tous côtés en même temps en prévision de l'affrontement planétaire nucléaire final contre la Chine - chaque pays "neutralisé" doit avoir son pion estampillé Empire usraélien et héberger une base militaire US -, la Russie fait de la résistance. Une Russie redevenue forte, via un homme fort, vous avez reconnu Poutine qui a rendu au pays sa fierté, et cette Russie-là (c'est bien embêtant pour ceux qui veulent la dévorer), a une puissance nucléaire redoutable, pouvant rivaliser avec l'Américaine. Choc de Titans ? En Syrie, la Russie a un débouché maritime. Et tandis qu'elle est encerclée, menacée, elle protège ses dernières bases, ses derniers territoires. Bien évidemment !

 

Gorbatchev, l'Homme du Cartel Anglo-Saxon, et l'alcoolique Eltsine, avaient disloqué l'URSS au profit de l'Occident. La région infiltrée par les "bienfaiteurs"  anglo-saxons plongea dans une misère noire et fit le bonheur de quelques oligarques, elle fut presque ravalée au rang d'Etat du tiers monde, et discréditée, déconsidérée. Poutine arriva, et son énergie à poigne fit merveille dans un pays attendant son Rédempteur. Energie musclée ? Certes, mais nécessaire pour relever un pays à terre. Poutine redressa la Russie, et lui rendit son honneur. Le pays avait trouvé son héros, et il l'adula.

 

Et c'est ce pays, aujourd'hui, qui en bonne partie songe à redonner la première place à Poutine, et à narguer l'Empire. Quoi ? Le Conseil de Sécurité, après la Libye, ne peut récidiver en Syrie ? Au travers de sa route prédatrice, il y a donc la Russie ?  Et celle de Poutine, ferme, non-alignée, pas celle de Medvedev, accommodante ! A mort l'obstacle, à mort l'intrus, à mort le gêneur, à mort l'empêcheur de piller en rond !

 

Les Médias interviennent, pour propulser en Russie un blogueur extrémiste, sulfureux, fascisant, Alexeï  Navalny  (comme dans les pays arabes les Islamistes les plus intransigeants, tout est bon pour l'Ogre financier), la propagande est martelée chaque jour, sans nuance et évidemment sans débat. Et pour nous dépeindre Poutine le résistant à l'Occident sous les traits d'un dictateur impitoyable. On connaît la chanson : Ceux qui dérangent, comme Gbagbo, Kadhafi, Chavez, etc, sont représentés sous les traits les plus noirs. Allons, honnêtes gens, il y a deux camps, mettez-vous ça dans la tête, de gré ou de force : Il y a les promoteurs du Bien, les démocrates, les protecteurs des populations, et de l'autre, les dictateurs. Les DICTATEURS ! 

 

Ce qu'on ne dit pas, c'est que Poutine, lui, en défendant fermement l'indépendance de la Russie, son intégrité, défend en fait, aussi, la paix dans le monde. Quel enjeu ! Car en lui, l'Occident trouve un frein à ses appétits criminels, et même un obstacle. Un obstacle qu'il faut renverser, par tous les moyens ! La calomnie, pour commencer. L'élimination, sinon ?

 

http://a7.idata.over-blog.com/500x351/4/23/42/31/11/aap1.jpg

 

Car en contenant les visées guerrières de l'Occident contre la Syrie, visées menant directement à la guerre mondiale réductrice de population (au profit des fameux "0,1 %" de "bien nés", ou plutôt de bien mal enrichis sur le dos des peuples), eh bien Poutine empêche l'Empire "usraélien" d'allumer la mèche fatale qui mettra le feu aux poudres désormais nucléaires. Car en fait, tout se joue, une fois de plus, au Moyen-Orient. Très précisément, en Syrie et en Iran, postes avancés de la Russie et de la Chine menacées par les puissances terroristes de l'Occident avides de contrôle et de nouvelles terres à piller. Si la Syrie est attaquée, puis l'Iran, les jours de l'humanité sont comptés... Il faut un contre-poids à la puissance hégémonique d'un seul, et avec Poutine, c'est possible, comme du temps de la guerre froide ! Poutine ne veut pas la guerre, il veut la paix, lui ! Et cela change tout...

 

Concrètement, en envoyant les navires russes au large des côtes syriennes, en opposant son véto au "Conseil de Sécurité", la Russie de Poutine défend nos intérêts, elle défend la paix, ce Bien le plus précieux. Celle de Medvedev capitulerait... Et c'est parce que l'Occident le sait, qu'il salit en permanence l'homme qui se met en travers de ses ambitions. 

 

Résistons aux mensonges de la Pensée Unique véhiculés par la Presse aux ordres des Puissances militaro-financières ! Si Poutine tombe, nous tomberons avec lui. Et nos enfants seront perdus ! Est-ce cela que nous voulons ? 

 

A l'heure de tous les dangers, et même si Poutine est loin d'être sans reproches, défendons-le. En le défendant, nous protégeons la paix. Et le devenir de l'humanité !

 

La partie qui se joue est décisive. Et elle n'a rien à voir avec celle qu'on nous présente, une fois de plus, dans les Médias vendus à l'Oligarchie militaro-financière !

 

Eva R-sistons

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Russie, Poutine, Medvedev, URSS, Occident, Anglo-Saxons, guerre, médias, Gorbatchev, Eltsine, Iran, Syrie, Libye, Cuba, Vénnézuela, Côte d'Ivoire, Gbagbo, Kadhafi, Chavez, Castro, Bush, Nouvelle-Orléans, Pensée Unique, Etats-Unis, Israël, Alexeï Navalny, Ahmadinejad, Bachar-el-Assad

 

§

VENEZUELA : POURQUOI LA POPULARITE DU PRESIDENT CHAVEZ CONTINUE DE MONTER

.

 

http://www.casafree.com/communaute/tribu-172.html
.
A lire :
       SOLIDARITÉ ANTI IMPERIALISTE AVEC LA SYRIE - Réunion publique le samedi 7 janvier 2012 à Paris
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2126

        Les orangers de Baniyas : Récits de visites à des blessés de « l’armée des barbouzes » en Syrie - Témoignage - par Marie-Ange Patrizio
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2099

        L’Armée syrienne libre est commandée par le gouverneur militaire de Tripoli - par Thierry Meyssan
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2114

        Aider le peuple syrien  - Message de Mère Agnès-Maryam de la Croix à l’occasion de Noël   
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2127

        Thierry Meyssan: « L’expression printemps syrien est une pure fiction » F B - Le Temps d’Algérie        
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2110

        Troisième lettre ouverte d’un prêtre Arabe de Syrie à Monsieur Alain JUPPÉ, Ministre français des Affaires Étrangères  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2111

        Gérard Araud, Ambassadeur de France à l’ONU -"Nous sommes des vautours qui nous nourrissons des conflits" - Franck de Bouvines 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2100

        Tendances de l’Orient - Lundi 12 décembre 2011 no61 - par Pierre Khalaf - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2102

        Le Patriarche Lahham : Nous refusons l’ingérence étrangère… Les Syriens sont capables de régler leurs problèmes
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2101

        L’art de la guerre - Les smart bombs de Wall Street - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2098

        Le testament d’Auguste 2/2 par René Naba  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2106

        Salah Hamouri dément les propos de Richard Prasquier, président du CRIF - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2122

        Le Sénat américain approuve la détention militaire de citoyens américains - Par Bill Van Auken
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2113

        L’URSS devait être sauvée (Poutine) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2120

        Qui veut la peau de Vladimir Poutine ? - par Léon Camus - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2116

        Le laser iranien a réussi à pirater l’avion-espion de la CIA - G.Hobballah - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2108

        L’art de la guerre - En Irak la guerre est « subrogée » - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2119 

        L’Occident en déclin : La fuite en avant d’une 3e guerre mondiale - par Pr Chems Eddine Chitour
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2096

        Koné Katinan, porte-parole de Laurent Gbagbo : - "Les législatives ivoiriennes ont enregistré la participation la plus faible jamais connue"
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2097

        Noël en Palestine: http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve632      

        Euro dictature ou souveraineté    

        Nous, peuple souverain, sommes citoyens, non sujets européens - Anicet LE PORS
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2125

        La crise de la zone Euro et la responsabilité historique des dirigeants européens - Jacques Sapir  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2123

        L’Europe est-elle en cours de "Tiers-mondialisation" ? - Entretien avec Bernard Conte 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2121

        Emmanuel Todd : "Annulons la dette du Vieux Monde !" - Propos recueillis par Elisabeth LÉVY pour Le Point  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2118

        La peur dernier rempart de l’Euro ? par Laurent Pinsolle  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2115

        Démasquons les Insiders ! Bernard CONTE - Économiste politique - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2112

        MES : Main basse sur les leviers économiques nationaux - Un appel de BRN 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2107

        Appel solennel de la conférence nationale du PRCF aux militants du mouvement ouvrier et aux patriotes républicains.  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2103

        UNE FORCE NUCLEAIRE NATIONALE DE DISSUASION : POURQUOI ? Contre-Amiral (2S) Claude GAUCHERAND
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article641

        Vaclav Havel n’est plus... rien.  - Descartes - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2117

        LA CGT A LAQUELLE J’ASPIRE par Jacques Tourtaux - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2105
.
.
http://www.comite-valmy.org/IMG/siteon0.jpg

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Opinion ou témoignage
commenter cet article
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 18:26

Kaolack : le bio-digesteur soulage les femmes rurales …

26 décembre 2011

Posté par voltigeur

Kaolack : le bio-digesteur soulage les femmes rurales …

 

 

De l’énergie gratuite et bio pour les femmes rurales du Sénégal, avec le bio-digesteur bien sur il faut du fumier animal…


Kaolack, 22 déc (APS) – L’usage du bio-digesteur (un biogaz) dans la cuisine, l’éclairage et la fabrication d’engrais organiques est en train d’alléger les travaux ménagers dans plusieurs localités de la région de Kaolack (centre).

Une visite de presse organisée par le Programme national de biogaz domestique (PNB) à Koutal, Tallène et Toubacouta a permis de constater à quel point le bio-digesteur facilite l’accès des populations rurales à l’énergie.

Fatou Kâ et Fatoumata Sy, deux dames rencontrées lors de cette visite, utilisent des fourneaux alimentés avec de la bouse de vache transformée en énergie, pour préparer les repas. Elles ne tarissent pas d’éloges à l’endroit de cette technologie venue améliorer leur faciliter les travaux ménagers.

‘’Le bio-digesteur installé avec du sable, du gravier, de l’eau, du ciment […] m’a permis de gagner du temps’’, se réjouit Mme Sy. Elle ne va plus chercher du bois de chauffe en brousse. Le biogaz a l’avantage de ne pas dégager de la fumée, signale-t-elle, ajoutant qu’il lui permet même de ‘’vivre mieux’’.

Chaque jour, elle alimente son bio-digesteur de trois seaux remplis de bouses de vache, ce qui lui permet d’assurer la préparation des trois repas quotidiens. Elle souhaite la vulgarisation de cette technologie qui, selon elle, peut ‘’donner un autre visage au monde rural’’.

Le bio-digesteur sert en même temps à la cuisson des repas et à l’éclairage des ménages. La ‘’fumure organique’’ qu’elle dégage sert à enrichir les terres des bénéficiaires, selon Mactar Sylla, le responsable technique du PNB. Cette structure est en train de vulgariser le bio-digesteur dans la région de Kaolack.

‘’Les femmes utilisant cette technologie seront moins exposées aux maladies respiratoires dues à la fumée’’, affirme M. Sylla.

En leur faisant gagner du temps, ce biogaz leur donne l’occasion de vaquer à d’autres activités comme le maraîchage, la pisciculture, etc., selon le technicien du PNB. Il permettra aussi aux enfants des localités bénéficiaires et non raccordées au réseau électrique d’améliorer leur scolarité, grâce à sa production d’énergie, souligne M. Sylla. A Koutal, dit-il, cette technologie a permis aux éleveurs de couper de moins en moins du bois.

‘’Nous exigeons de tout demandeur d’un bio-digesteur d’avoir au moins trois à quatre vaches, d’être un agropasteur pratiquant la stabulation et la semi-stabulation, et de disposer d’un espace pouvant abriter la technologie. Il faut aussi respecter les distances réglementaires entre le bio-digesteur et les étables…’’, souligne Bassirou Sarr du PNB.

Cette structure, selon ses agents, a installé 325 bio-digesteurs dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine de juin 2010 à maintenant. Elle en installera environ 8.000 d’ici à 2013, selon Mor Ndiaye, chargé du marketing au PNB.

PON/ESF/ASG

Source : www.aps.sn partagé avec terresacree.org

 

Kaolack : le bio-digesteur soulage les femmes rurales …

 

Kaolack : le bio-digesteur soulage les femmes rurales …

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche