Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 14:41

http://reinderdijkhuis.com/wordpress/wp-content/uploads/2008/09/hyperinflation1-small.jpg

LaRouche : les banques centrales
sont parties pour l’hyperinflation

 

2 décembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Hier, au cours d’une discussion sur la situation financière du monde, l’économiste américain Lyndon LaRouche a fustigé le flux incessant de commentaires et d’explications sur la crise et la décision des banques centrales d’émettre à nouveau de la monnaie de renflouement. « Tout ça n’est qu’un renflouement opéré via les Etats-Unis ; le système est mort et tout ce qu’ils proposent c’est de se lancer dans une folie hyperinflationniste. »


Avec la dernière décision des banques centrales, la Réserve fédérale américaine sert à nouveau de pompe à fric internationale, comme en 2008-2009, et vient voler au secours d’une BCE au bord de la rupture.

 

Mais l’on a beau émettre de l’argent, l’euro et le dollar n’ont plus aucune valeur car ils ne sont plus que des monnaies de renflouement.

 

Il n’est pas surprenant pour qui connaît le véritable ennemi – l’Empire financier de la City de Londres et son annexe de Wall Street – d’apprendre, comme l’a révélé hier Reuters, que c’est la Banque d’Angleterre qui était à la manœuvre depuis 10 jours pour coordonner l’action des banques centrales et les pousser au renflouement hyperinflationniste.

 

http://www.solidariteetprogres.org/LaRouche-les-banques-centrales-sont-parties-pour-l-hyperinflation_08353

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 14:35
http://www.librairie-publico.com/IMG/jpg/La_strategie_du_choc308.jpg
http://www.librairie-publico.com/IMG/jpg/La_strategie_du_choc308.jpg
.
La stratégie du choc
de Naomi Klein,
la stratégie appliquée aujourd'hui
à l'Europe

 

Tout aujourd'hui nous pousse à accepter comme inéluctable les désastres à venir.
 
Tout est enclin à façonner notre conscient et notre inconscient afin de détruire notre vivre ensemble pour offrir aux ultrariches et aux entreprises transnationales nos biens communs que sont les services publics.
 
La santé, l'éducation, le logement, les retraites,...jusqu'à nos infrastructures que sont les bâtiments publics, les routes, les ports ... Tous ces biens sont sur le point d'être bradés aux bandits de grand chemin que sont les "investisseurs"  et "lémarchés".
 
Ces nouveaux dictateurs sont sur le point de remporter la victoire décisive sur les peuples d'Europe. Tout est orchestré pour que nous ne puissions pas envisager d'autres solutions.
 
Le ballet médiatique permanent impose la vision totalitaire des experts autoproclamés de tout poil qui émargent auprès des puissants.
 
Monsieur Sarkozy travesti en "Superman" ou en" Captain América" * s'agite de sommet en sommet pour sauver le monde.
 
En fait l'actuel président est très actif mais dans un tout autre domaine. Il s'acharne à détruire notre modèle social mis en place à la Libération dans une France ruinée et pillée. A cette époque, des hommes courageux et déterminés avaient, au péril de leur vie, combattu la barbarie nazie et élaboré le programme du "Conseil National de la Résistance" destiné à construire "Les jours heureux" que nous avons cru inattaquables.
 
Notre hyper-président nous propose comme inéluctable la fin de la République, la fin de la France en tant qu'état et en tant que nation organisée. Notre seule chance serait de s'arrimer à l'Allemagne afin de devenir un quelconque "Lander".
 
Nous avons le devoir de regarder ces propositions pour ce qu'elles sont et non pas croire stupidement les boniments que l'on nous assène. 
 
Le blog d'Olivier Berruyer "les crises.fr" vient de publier ce 2 décembre une information:"La stratégie du choc de Naomi klein".
 
Je vous parle très souvent du  livre et du film de cette universitaire américaine. Nous devrions tous connaître son travail afin d'échapper au pillage qui se prépare.
 
Je vous communique le lien ci-dessous, mais pour ceux qui n'auraient pas immédiatement le temps je vous propose quelques minutes édifiantes. L'interview de Naomi Klein au Grand Journal de Canal+ après la sortie du film. 

Je n'ai pas pu m'empêcher d'extraire quelques morceaux choisis.
  • Après le passage de Katrina à la Nouvelle-Orléans, quand les gens étaient dans la panique la plus totale et avaient besoin de secours, un rapport du gouvernement de Washington disait:"Solution: Economie de Marché". Suite à l'ouragan ils envisageaient de privatiser les logements, la santé, l'éducation et c'est ce qu'ils ont fait.
  • La France a beaucoup résisté à cette orthodoxie économique, elle a préservé son modèle social.
  • Monsieur Sarkozy à quelque chose de très ambitieux à l'esprit, il veut faire mieux que Margaret Thatcher.
  • Je suis animée par un certain espoir, car cette stratégie est conçue pour tirer parti de nos moments de faiblesse, de nos moments de peur. Cette stratégie ne peut fonctionner  que si l'on ne sait pas qu'elle est à l'oeuvre. Dès lors qu'on l'a dévoilé et que l'on sait qu'elle est à la manoeuvre alors on peut agir...
Vous retrouverez ces extraits dans l'interview de Canal+.
 
 
 
Voici le texte intégral avec le film dans le billet d'Olivier Berruyer
 
.
 
 
Dans le cas où l'accès au film serait difficile voici un lien direct
 

http://youtu.be/MKeiChMRWTU

 

 

En complément, l'intervention dArnaud Montebourg sur LCP le 1° décembre 2011.

 

http://didr06.blogspot.com/2011/11/arnaud-montebourg-invite-de-lcp.html?spref=fb

 

Bonne lecture.
 
 
 
Dans cette période difficile où tous les scénari sont possibles,
je vous invite à agir, si vous le désirez.
Faire circuler cela à vos contacts.
 Assister à toutes les conférences et manifestations pour faire reculer la barbarie qui s'installe.

Par exemple le samedi 3 novembre à 18h,  
salle de la FSGT  27, rue Smolett  à Nice",
une conférence

"Pour sortir de la dette faut-il sortir de l'euro? "  
Par Jacques NIKONOFF
.

Lucien PONS

 

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 07:42
Mercredi 30 novembre 2011 3 30 /11 /Nov /2011 18:30

Plusieurs multinationales se préparent à l'éclatement de l'Euro

 

 

 
(CNN) : Actuellement, plusieurs entreprises internationales se préparent à un éventuel éclatement de la zone euro, selon des entretiens avec des dizaines de cadres de multinationales.

Craignant que les dirigeants politiques européens ne parviennent pas à contrôler la propagation de la crise de la dette souveraine, plusieurs chefs d'entreprises disent qu'ils se sentent obligés de protéger leur société.

Souvenez-vous, lorsque le couple Merkozy avait soulevé la perspective d'une sortie grecque de la zone euro au début de ce mois, pour la première fois, de hauts responsables européens avaient osé remettre en question la pérennité de leurs 13 ans d'expérimentation de l'union monétaire.

Des constructeurs automobiles, des groupes d'énergie, des entreprises de biens de consommation et d'autres multinationales sont entrain de se préserver contre un risque de dévaluation monétaire brutale en plaçant leurs réserves de trésorerie sur des placements sécurisés tout en contrôlant les dépenses non essentielles.

Siemens a même créé sa propre banque afin de déposer des fonds auprès de la Banque centrale européenne et va mettre à la porte 17000 travailleurs d'ici 2013 (25% de ses effectifs) !

Aujourd'hui, les imprimantes des banques centrales (FED, BCE et les autres) ont choisi conjointement de se gaver massivement d'actifs toxiques (obligations-Cetelem européennes) : 


Grèce : 32%
Portugal : 14,05%
Irlande : 8,20% 
Espagne : 6,23%
Italie : 7,22%


Ces niveaux de rendements sont absolument intenables ! 
Ces opérations de mise en lévitation artificielle des marchés ne pourra plus durer longtemps. 


Cette action de dopage aura un effet de très courte durée sur les Bourses mondiales, la paire de devises EUR/USD et les valeurs artificielles des actions (industrielles et bancaires) tomberont de plus haut encore...

Les entreprises bien informées se préparent à la "fin de partie"

Certains se penchent sur des conseils d'experts et sur les conséquences juridiques d'une scission de la zone euro concernant les contrats commerciaux transfrontaliers et les accords de prêt.

En revanche, la plupart des petites et moyennes entreprises ont peu, voire aucune préparation financière et juridique.

Certaines entreprises d'envergure mondiale prétendent qu'un éclatement de l'euro serait sombre, mais gérable. Volkswagen Autoeuropa, la section portugaise du constructeur automobile allemand estime que "la conclusion est que l'impact global ne serait pas si négatif pour notre société, car nous sommes essentiellement exportateurs et notre groupe est présent dans le monde entier."

Certains dirigeants français, italiens et espagnols déclarent que des plans sont en place en cas de turbulences financières et économiques graves, mais ne sont pas préparés en cas de rupture de l'euro

Le risque, à leurs yeux, est que la stabilité de la zone euro pourrait devenir une menace encore plus grande si les gens savaient que les entreprises envisagent le pire.

Remarque personnelle : Pour la France, sachant que le tissu économique est composé de plus de 80% de PME et PMI, je pense qu'il faut nous attendre à ce que l'éclatement de l'Euro conduise à de nombreuses faillites dans ce secteur de l'économie entraînant, de facto, des émeutes dans les grandes agglomérations suite à la fermeture d'établissements bancaires ruinés par la forte dévaluation monétaire et les plans sociaux en cascade.

Pour reprendre l'article du Telegraph, le Foreign Office avertit : « Préparez-vous à des émeutes lors de l’effondrement de l’euro ».
Mes chers lecteurs, le moment de vérité approche mais il est encore impossible de donner un agenda précis tant les politiques, les institutions financières et la press-titution s'efforcent de nous cacher la réelle vérité sur la situation économique.

Efforcez-vous de vous préparer à des événements qui pourraient avoir un impact majeur sur votre vie. Lisez et informez-vous sur la manière dont les gens ont survécu en temps de crise financière extrême dans d'autres pays (Argentine, Zimbabwé, etc...). Vous aborderez les événements de manière plus sereine et serez un réconfort pour votre famille et vos proches.

"La préparation concrète et préventive est un acte d'intelligence et de sagesse"

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 07:24
Logocrs.gif
http://fr.wikipedia.org/wiki/Direction_centrale_des_compagnies_r%C3%A9publicaines_de_s%C3%A9curit%C3%A9

 

 

ALERTE: L'INTENDANCE NE SUIT PAS (suite)
du 30 nov au 3 décembre 2011... :
Voici ce que nous dit un policier d'une compagnie de CRS:


" Je suis CRS, et la crise nous touche également. En effet nos heures supplémentaires du troisième trimestre ne nous ont pas été payées, à priori elles nous serons versées en janvier voire février. De plus nos indemnités de déplacement de novembre et décembre ne nous seront pas payées non plus cette année mais en 2012. Pour faire des économies, plusieurs compagnies ne sont pas employées et restent dans leur cantonnement, avec comme conséquence du repos forcé pour les fonctionnaires de ces compagnies et donc les jours de repos fondent comme neige au soleil. Que fera notre hiérarchie quand les jours de repos tomberont à zéro: chômage technique?

Et on nous reparle de la suppression de compagnies après mai 2012 mais cette fois ce ne serait pas 2 compagnies mais 20 ! Pour cette dernière info, ce ne sont pour l'instant que des bruits de couloirs mais curieusement les délégués syndicaux quelles que soient leurs paroisses ont les mêmes infos, et il n'y a pas de fumée sans feu... Les fonctionnaires des compagnies supprimées seront reversés dans les commissariats en manque d'effectifs, et les casernements seront vendus. Bien entendu nos politiques visent à détruire notre statut spécifique dans la police nationale, nous sommes le seul corps où les heures supplémentaires sont payées, et nous bénéficions d'indemnités de déplacement comme les gendarmes mobiles. Pour répondre à votre question nous nous laisserons pas faire, il y aura un mouvement de grogne mais nos syndicats nous préparent déjà à ces suppressions, je crois que malheureusement tout ceci est inévitable."


Un autre témoignage d'un soldat de base du XXXX, une source indirecte, mais qui va dans le même sens: "Nos primes sont pas payées depuis 10 mois, j'ai des potes qui sont partis 5 mois au XXXX et dont les primes seront payées qu'en janvier, c-a-d que certains mecs ont pris des crédits avant de partir qu'ils devaient rembourser au retour mais sans prime, ça fait mal. Le coup des primes je le vis en direct; et j'ai fait une mission XXXXX l'année dernière qui n'est tjrs pas finie d'être payée; ils ont plus une tune!"

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/a6/CRS_(Police_fran%C3%A7aise)_.jpg/220px-CRS_(Police_fran%C3%A7aise)_.jpg


La conclusion de Jacques Bessy est encore plus intéressante:


Ce que le troupier d'en bas ignore, c'est que ce genre de bug a peu de chances de survenir pour les grands chefs en région parisienne. En effet, il existe un service spécial rattaché à la DGA, la Délégation Générale pour l'Armement: le SPAC. Il s'agit du Service Parisien de l'Administration Centrale qui compte environ 1500 agents dédiés à servir tous les galonnés d'en haut: contrôleurs généraux des armées, administrateurs civils, officiers généraux qui servent au secrétariat général pour l'administration (SGA, au cabinet du ministre, etc. jusqu'au service automobile. Cette appellation discrète donnée à un service pléthorique n'est pas sans rappeler le camouflage du service de renseignement du Colonel Paillole sous l'appellation de Travaux Ruraux opéré pendant la deuxième guerre mondiale. Faut-il in fine avoir recours à la fameuse citation, sans doute apocryphe figurant en exergue des Centurions de Jean Lartéguy: "Que Rome prenne garde à la colère des légions!"


Conclusion: engagez-vous et ouvrez un compte à La Poste dont le système informatique, dès qu'il s'agit de prendre du liquide, est toujours en panne. C'est top. Ah: regardez ici comment les assureurs roulent nos militaires dans la farine.


Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2011

http://www.lepouvoirmondial.com/

 

.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 07:17

 

Voir la carte sur le site

 

 

Depuis le mois de septembre dernier, OWNI, en partenariat avec WikiLeaks et cinq autres médias, a mis à jour les activités et les technologies des sociétés à l’origine de ce nouveau marché de l’interception massive.

 

Pour une part très significative, ces industriels discrets sont implantés dans des démocraties occidentales. Ils fournissent en matériels d’écoutes et d’interception de masse leur propre gouvernement mais aussi de nombreuses dictatures.


 [Lire l'article complet sur owni.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

Depuis le mois de septembre dernier, OWNI, en partenariat avec WikiLeaks et cinq autres médias, a mis à jour les activités et les technologies des sociétés – souvent proches des services de renseignement et des institutions militaires – à l’origine de ce nouveau marché de l’interception massive. Pour une part très significative, ces industriels discrets sont implantés dans des démocraties occidentales. Ils fournissent en matériels d’écoutes et d’interception de masse leur propre gouvernement mais aussi de nombreuses dictatures.


Ces matériels appartiennent à cinq grandes catégories :

  • les systèmes de surveillance d’Internet (Internet monitoring),
  • les outils de pénétration ou chevaux de Troie (Trojan),
  • les systèmes d’écoutes téléphoniques (Phone monitoring),
  • les outils de captation et d’analyse de la voix (Speech analysis),
  • les systèmes d’interception des SMS (SMS monitoring),
  • et les outils de géolocalisation (GPS Tracking).

Les Spy Files sont diffusés par WikiLeaks à cette adresse.

Application pensée par Paule d’Atha, réalisée par Abdelilah el Mansouri au développement et Marion Boucharlat au graphisme /-)



 

Retrouvez notre dossier sur les Spy Files :

- La surveillance massive d’Internet révélée

- La surveillance massive d’Internet révélée

Retrouvez nos articles sur Amesys.

Retrouvez tous nos articles sur WikiLeaks et La véritable histoire de WikiLeaks, un ebook d’Olivier Tesquet paru chez OWNI Editions.


A lire également :

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 07:10


 

 

La guerre, ça suffit !

 

par Mondialisation.ca

 

Le 7 decembre 2011

 

Au cours des dernières semaines, il est devenu évident à la lecture des nouvelles que la dépendance du monde occidental à la guerre est sans bornes. La Libye se remet de l’intervention « humanitaire » de l’OTAN, qui a paralysé un pays auparavant prospère, détruit ses infrastructures, dévasté sa population et lui a volé ses nombreuses ressources. Toutefois, pour les puissances militaires occidentales, cela ne suffit pas. L'Iran, la Syrie, le Yémen – la liste noire prend une ampleur exponentielle, tout comme les enjeux.

L’avarice n’aura pas de limites tant et aussi longtemps que nous ne nous lèverons pas en disant « ça suffit ». En fait, ça dépasse les bornes. Les appels à la guerre se font entendre et c’est à nous de choisir d’y répondre ou de réécrire l’histoire.

À une époque de désinformation médiatique, Mondialisation.ca se concentre essentiellement sur la « vérité non dite ». Depuis ses débuts en 2011, nous avons archivé une importante quantité d’articles, de reportages et d’analyses approfondies sur des sujets à peine couverts par les médias dominants. Depuis ses débuts modestes, pratiquement sans ressources, le Centre de recherche sur la mondialisation est devenu un groupe médiatique alternatif dynamique.

Qu’est-ce qui nous motive? La même chose qui vous motive à visiter notre site web et à lire les articles, regarder les vidéos et à les partager dans vos réseaux : nous voulons la vérité. Nous avons BESOIN de la vérité. Notre vie et celle des générations futures en dépendent.

Il est vrai que vous n’aurez JAMAIS à payer pour avoir accès à l’information dont vous avez besoin pour comprendre ce qui se passe dans le monde autour de vous. Certaines choses n’ont pas de prix. Cependant, maintenir nos opérations et soutenir nos collaborateurs représente un défi financier et puisque nous tiendrons toujours à demeurer indépendants, nous avons besoin de l’appui de nos lecteurs afin de poursuivre notre lutte contre la désinformation.

Si vous pouvez nous appuyer en faisant un don (et sincèrement, CHAQUE dollar compte), alors visitez notre page de dons et voyez comment procéder instantanément à votre paiement en ligne, par la poste ou par fax. Sachez que votre contribution est aussi appréciée que nécessaire.

Nous reconnaissons qu’un grand nombre de nos lecteurs ne sont pas en mesure d’inclure un don ou des frais d’adhésion dans leur budget. Nous vous demandons néanmoins de continuer à propager nos articles et nos vidéos aux quatre coins du monde. Inscrivez-vous à notre bulletin électronique. Joignez-vous à la discussion sur Facebook. Luttons contre les riches médias dominants par la force du nombre et levons le voile sur leurs mensonges.Nous avons un rôle à jouer dans le processus de paix et chaque effort fait la différence.

L'équipe du CRM (Centre de recherche sur la mondialisation)

 

.

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=27941

 

.

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 07:07


Focus sur


Crédit : © Communauté européenne, 2006
Salaires
Smic : + 2,1 % au 1er décembre 2011 - 30.11.2011
Le Salaire minimum de croissance (Smic) est revalorisé de 2,1 % à compter du 1er décembre 2011. C’est ce qu'indique un arrêté publié au Journal officiel du mercredi 30 novembre 2011.
Dernières informations
Journée mondiale contre le Sida
Prospection commerciale
Solidarité
Projet de loi de financement de la sécurité sociale
Sécurité routière
Zoom
Impôts locaux
Téléprocédures
Prothèses
Aide aux victimes
Vie-publique.fr
Vos relations avec l'administration : quoi de neuf ?
Code de la route
Procès-verbal électronique (PVe) : vers une généralisation progressive d'ici juin 2012 - 29.11.2011
Lancé en 2009, le Procès-verbal électronique (PVe) est déployé progressivement sur l'ensemble du territoire. La mise en place générale du PVe doit aboutir d'ici juin 2012. (Lire la suite)
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 06:49

http://spqr7.files.wordpress.com/2008/05/assemblee_nationale_senat_democratie2.jpeg

http://spqr7.files.wordpress.com/2008/05/assemblee_nationale_senat_democratie2.jpeg

En juin : des handi-députés ?

En juin 2012 (c'est....demain) les français, après avoir élu leur Président de la République, seront appelés à voter pour élire les députés qui auront la charge de les représenter au sein de l'Assemblée nationale. La démocratie ne devrait-elle pas imposer que l'Assemblée nationale élue soit à l'image du pays et respecte toutes les diversités et donc toutes les minorités ? On peut rêver.... La route sera longue pour en arriver là. Les personnes...

>> en savoir plus...


 

Jean-Louis Fontaine, formateur et consultant en politiques du handicap, président de l'association Synergie et président du CDH

Actualités
Dépendance : arrêtons de ne parler que d'argent !

Source : latribune.fr

S'il est vrai que la mise en oeuvre de toute politique publique requiert des moyens financiers à la hauteur de ses ambitions, il n'en demeure pas moins que l'argent ne règle pas tout

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
"Le handicap psychique est encore méconnu"

Source : tsa-quotidien.fr

Le groupe Mornay a organisé sa troisième édition des Rendez-vous de la Solidarité. Cette année, il souhaitait aborder le thème de l'emploi des personnes handicapées psychiques, un problème encore méconnu et mal pris en charge. Explications avec Anne-Catherine Duveau, coordinatrice des activités sociales du groupe.(afficher ici)

>> Donnez votre avis 

 
Des nuages assombrissent l''avenir des services à la personne

Source : lagazettedescommunes.com

Les acteurs des services à la personne, un secteur clé pour la création d'emplois en France, s'inquiètent de l'impact sur leur croissance d'une possible restriction du champ de l'avantage fiscal et de la hausse de la TVA annoncée par le gouvernement.

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
« VESTIAIRES » : LA SÉRIE QUI DÉSHABILLE LE HANDICAP

Source : andy.fr

Programmée à la suite du journal de 13 heures sur France 2, la série « Vestiaires » est la surprise télévisée de cet automne. Avec le handicap comme thème central, chaque épisode est suivi par 1,2 millions de téléspectateurs (5 millions tous médias confondus): un vrai carton !

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
Hervé Mariton (UMP) propose d'augmenter le temps de travail des fonctionnaires sans rémunération supplémentaire

Source : lagazettedescommunes.com

Hervé Mariton (UMP) propose d'augmenter le temps de travail des fonctionnaires sans rémunération supplémentaire

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
Grâce à la veille du Cetaf

Source : cetaf.info

Arrêté du 18 novembre 2011 relatif à l'agrément de certains accords de travail applicables dans les établissements et services du secteur social et médico-social privé à but non lucratif Ouvrir.

>> Donnez votre avis 

 
Pour la scolarisation de Camille !

Pétition : à relayer

Camille a 13 ans, et est porteuse d'une anomalie génétique rare : la délétion 22q13. (afficher ici)

>> Donnez votre avis 

 
A lire
LES AUXILIAIRES D'ÉDUCATION DANS LE FLOU

Source : territorial.fr

La fin programmée des employés de vie scolaire et leur remplacement par des assistants d'éducation laissent associations et syndicats sur leur faim. Tant en matière de scolarisation des enfants handicapés que de professionnalisation de ces personnels les questions demeurent

>> Lire la suite >> Donnez votre avis 

 
Formation
Spécial Collectivités : votre catalogue 2012 est arrivé !


Pour consulter la version interactive cliquez ici

Pour recevoir le catalogue cliquez ici

Offre de lancement : -15% sur toutes nos formations du 14/11 au 31/12(hors cycles, cursus et mastère). Code promo à indiquer sur votre bulletin CATFE12MP

Retrouvez l'ensemble de notre offre sur http://formation.territorial.fr

Plus d'informations au 04 76 65 61 00 ou par e-mail formation@territorial.fr

 

.

 

http://www.vendee.pref.gouv.fr/sections/l_etat_en_vendee/agenda_de_la_prefect/septembre_2010/20eme_anniversaire_d/downloadFile/photo_1/20HandiEspoir2.jpg

http://www.vendee.pref.gouv.fr/sections/l_etat_en_vendee/agenda_de_la_prefect/septembre_2010/20eme_anniversaire_d/downloadFile/photo_1/20HandiEspoir2.jpg

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 06:36
La note de la France abaissée de 2 crans par une agence de notation américaine

AFP — L'agence de notation américaineEgan-Jones a abaissé mercredi la note attribuée à la dette de la France à "A", cinq crans en dessous du "triple A" des trois grandes du secteur, Standard and Poor's, Moody's et Fitch.
La note, qui était jusque-là de "AA-", a été abaissée de deux crans au vu des perspectives pour la croissance économique, les finances publiques et le secteur bancaire du pays. 
La France avait perdu son "AAA" chez cette agence en juillet.
Pour la dette publique française, Egan-Jones a constaté une "tendance désastreuse et le pire est encore à venir". Elle table sur une dette publique à 108,6% du produit intérieur brut en juin 2012, et117,1% en juin 2013, contre 100% en juin 2011.
"A mesure que la croissance de l'UE ralentira et que le chômage en France montera, les pressions budgétaires augmenteront", a estimé Egan-Jones.
L'agence parie sur une intervention du gouvernement pour renflouer une ou plusieurs banques du pays d'ici à la fin de l'année. Elle a souligné "la propension de la France à soutenir ses banques", même si l'ampleur des problèmes chez celles-ci est "difficile à quantifier".
"Un déclencheur important sera probablement la clôture des comptes en fin d'année des banques françaises; préparez-vous à ce qu'un programme de soutien important soit annoncé dans les quelques semaines à venir", a expliqué l'agence.
Source: gold-up
.

EURO DOLLAR

Par Menthalo – Le canal est bien marqué. Un rebond éventuel de l’Euro serait coiffé à 1,39.

Les cours se dirigent de manière évidente vers le bas du canal. Il est probable que le support qui a retenu les cours en octobre à 1,3145 cédera pour aller chercher le support suivant vers 1,29/1,30…

La valeur de l’Euro est évidemment dépendante de la résolution des problèmes liés à la dette des états de l’Eurozone, qui sont éminemment politiques, …voire géopolitiques, pour ceux qui croient à un plan machiavélique d’ensemble et à un piège de la dette, mis en place patiemment depuis plusieurs décennies pour asservir les nations européennes.

 

John Adams : “Il n’y a deux manières d’asservir une nation, la première est par le glaive, la seconde par la dette”.

Tout le Monde connaît le rôle des séides de Goldman Sachs dans la falsification des comptes de la Grèce pour la faire entrer dans l’Euro, comme un ver dans le fruit.

Le cursus de Mario Draghi est public. Diplômé du M.I.T. aux Etats-Unis, il a été de 1984 à 1990, directeur exécutif de la World Bank en Italie.

1991 à 2001  directeur général du Ministère public, chargé des privatisations et siégeant au Conseil d’administration des grandes compagnies italiennes publiques, semi-publiques ou para-publiques (Istituto per la Ricostruzione industriale IRI  par exemple), il a privatisé toutes les richesses de l’état italien: Pétrole, Chimie lourde, métallurgie, construction navale, le secteur bancaire, etc… )

En 2002, Mario Draghi devient vice-président pour l’Europe de Goldman Sachs International, entreprise et dettes souveraines, filiale spécialisée en maquillage de bilan des états.

Voir cet article très intéressant du Monde sur le sujet.

http://www.lemonde.fr/crise-financiere/article/2011/10/31/la-grece-dossier-noir-de-l-ancien-vrp-du-hors-bilan-chez-goldman-sachs_1596412_1581613.html

“Donnez-moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois”. Mayer Amschel Rothschild (1744-1812)

Mario Draghi, l’homme de la World Bank et de Goldman Sachs est désormais à la tête de la Banque Centrale Européenne et peut diriger l’eurozone en fonction des intérêts de ses commanditaires outre-atlantique ou des fortunes apatrides.


Les Banquiers n’ont pas seulement pillé l’Italie ouvertement, voire ostensiblement. Quel que soit le gouvernement en place en France ces dernières années, les banksters tenaient les politiques par les c….. et les ont amené à vendre à l’encan les richesses de la nation. Chirac (Saint Gobain, Paribas, TF1, CCF, CGE, Suez,…), Balladur (Rhone-Poulenc, Elf, Renault, UAP, SEITA, Total), Juppé (AGF, CGM, Péchiney, Usinor-Sacilor, BFCE, Bull), Jospin (Air France, ASF, Crédit Lyonnais, France Télécom, Gan, Thomson, CICI, Aérospatiale), Cresson (Crédit Local de France= Dexxia),  Raffarin (Autoroutes Paris Rhin Rhone, SNECMA, Autoroutes du Nord et de l’Est), Villepin (Gaz de France, SNCM, EDF, DCNS, Aéroports de Paris). Quant à NS, il continue en démantelant beaucoup plus discrètement les centres de recherche militaire, et en vendant  immeubles et terrains de notre patrimoine. La bourse est beaucoup trop basse pour qu’il puisse mettre en vente les sociétés encore sous contrôle de l’état.

 

D’une manière générale, pendant toutes ces années, les franc-maçons ont poussé communes, départements, régions et administrations à s’endetter largement. Tous ont oeuvré avec diligence à l’asservissement des citoyens d’Europe; consciemment ou non, ils sont tous responsables et tous coupables.

 

Plus coupables encore sont les dirigeants politiques de l’Europe, aux ordres de l’OMC (et donc de la clique World Bank, etc.. ), qui ont supprimé les droits de douane, encourageant les délocalisations et la désindustrialisation de l’Occident.

 

Nos entreprises ont sous-traité aux fourmis asiatiques sous-payées et sans aucun droits sociaux la fabrication de nos biens d’équipement et de consommation, mettant au chômage nos ouvriers et transmettant des savoir-faire avec la complicité totale de nos gouvernements. Bientôt, les ouvriers occidentaux devront accepter de travailler en s’alignant sur les normes sociales asiatiques. Ceux qui ont vu des reportages sur les dortoirs des usines chinoises peuvent se demander où commence la notion d’esclavage de masse pour ces Messieurs de la Haute Banque, de l’OMC et autres instances du NOM.

 

Je m’éloigne du sujet au fil de la plume en me laissant emporter par la colère. Je me censure avant de partir en vrille sur la grippe aviaire qui a permis à Big Chicken d’imposer les élevages industriels en Asie au détriment des élevages familiaux,  les nuggets de volailles contre les poulets de Loué, de Saint Sever ou d’ailleurs,. etc..

 

Grippe bovine, grippe porcine, H1N1 … ils ont vraiment pris les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages!

 

On vit une époque formidable !

 

Pour revenir au sujet. Souvenez-vous que Lindsey Williams, en octobre dernier, avait révélé que l’agenda de l’élite était d’accroître massivement la dette à Court Terme. On va donc trouver des solutions bancales et très onéreuses, des rustines temporaires qui ne peuvent qu’aggraver le problème sur le fond. Personne ne cherche une véritable solution. Quel est le rôle exact de Merkel ?

 

Quelle opposition réelle existe-t’il entre l’AXE Rouge Merkel-Moscou-Beijin face à l’AXE Noir Goldman Sachs, World Bank, ONU-FAO-FED-FMI-NOM ?

 
88 Comments

Publié par le 1 décembre 2011 dans Non classé

 

Les grandes banques US dégradées

Avant hier, l’agence de notation Standard & Poor’s a abaissé la note des plus grandes banques américaines, à l’occasion d’une réévaluation des notations des 37 plus grandes banques du monde destinée à tenir compte de nouveaux critères de notation. Les notes de Bank of America, Goldman Sachs, JPMorgan Chase, Morgan Stanley, Citigroup et Wells Fargo ont notamment été abaissées. La plupart des notes des banques européennes et notamment françaises étaient inchangées. La nouvelle méthodologie donne une plus grande importance à l’environnement macroéconomique, désormais point de départ de la note des banques, et S&P a affiné son analyse des capitaux et des risques. Parmi les banques américaines, Bank of America, la plus mal en point des plus grands établissements du pays, pourrait pâtir particulièrement de l’abaissement de sa note.

 
14 Comments

Publié par le 1 décembre 2011 dans Non classé

 

Une certaine tension entre Europe et Etats-Unis ?

En privé, les responsables européens sont agacés par l’insistance de la presse américaine à souligner leurs tergiversations. “Les chiffres des Américains sont pires que les nôtres”, glisse l’un d’eux. “Et combien de rapports sur la dette ? Combien de commissions de réduction du déficit pour un pays qui n’a que deux partis, un président et un Congrès. Multipliez ça par 27 !”

 
35 Comments

Publié par le 1 décembre 2011 dans Non classé

 

Trader Noé – Analyse du 1er décembre 2011

Comme vous l’avez bien écrit hier, il est pratiquement impossible de prendre en compte des évènements inattendus (news, attentats, catastrophe naturelle etc…)
Hier, suite à une news, les indices E-mini SP 500 et Future CAC 40 ont réagi positivement.

D’ailleurs, pour ceux qui ont lu notre article lundi, nous avions annoncé que si l’E-mini SP 500 franchissait ses premières résistances et l’indice Future CAC 40 celle des 3025, alors la prochaine résistance serait probablement 3150 points. Ensuite, il y aura peut-être 3240 et 3400.
(En attendant, le E-mini SP 500 a deux résistances très importantes à 1285 et 1312 points).

 

En analyse, il faut toujours anticiper les deux scénarios potentiels. L’indice CAC 40 a cloturé à 3154 points. Le scénario technique proposé lundi a donc bien fonctionné bien que la tendance de fond reste baissière.

Pourtant, concernant notre analyse de fond, cela ne change rien.

 

Pour revenir à l’arc à poulie formé sur les bancaires début novembre, il a bien fonctionné avec une baisse moyenne de 27 %.
L’arc qui s’est mis en place la semaine dernière sur l’indice CAC 40 n’est pas invalidé et sachez que celui qui arrive à la fin de ce mois est un véritable tsunami pour une tendance baissière de 2 années environ.


A la fin, il ne restera plus grand chose à coter et nous assisterons probablement à des scénarios comme “American Air lines” de façon répétitive.

Rien à voir avec l’arc de début novembre qui était une vaguelette.

Alors l’indice peut encore monter (3250-3400 etc…), il a trois semaines pour dépasser les 4200 points et construire sa digue, la grande vague arrive.

Ce qui laisse un taux de probabilité extrêmement faible. Concernant les points, nous vous invitons à consulter ceux de lundi.

 
43 Comments

Publié par le 1 décembre 2011 dans Non classé

 

Chine: délocalisations et chute d’activité mondiale inquiètent les autorités…

L’indice de production industrielle compilé par la banque HSBC montre que les commandes des entreprises chinoises ont reculé, en novembre, à leur niveau le plus bas depuis trente-deux mois. Il y a même une contraction de l’activité. Et novembre a également été le mois le plus tumultueux dans les usines, les grèves se multiplient ici ou là. Il y a de plus en plus de “délocalisations intérieures”, lesquelles sont présentées comme une solution à terme au malaise de migrants souffrant de l’éloignement des familles. Il faut aussi tenir compte d’une hausse des coûts de main-d’œuvre. Tout cela oblige les dirigeants chinois à faire le nécessaire pour éviter la perte d’emplois au profit de l’Asie du Sud-Est.

 

Au moment où la demande mondiale ralentit sérieusement, les marges de manœuvre du patronat sont limitées. Il faut augmenter les salaires en période d’inflation pour retenir des ouvriers qui n’hésitent plus à se rebiffer et se coordonnent par messages SMS et microblogs. A Shenzhen, les autorités locales imposent une augmentation de 15 % du salaire minimum en janvier 2012.(Source: extraits Le Monde)

 

Ces problèmes surviennent au moment où les marchés d’exportation commandent moins et la croissance chinoise a elle-même ralenti à 9,1 % au troisième trimestre, contre 9,7 % en début d’année, sous le poids d’une politique monétaire plus rigoureuse. Solution de court terme, les dirigeants politiques ont décidé de réduire les taxes pour retenir des investisseurs plombés par une hausse du coût de la main-d’œuvre.

 
15 Comments

Publié par le 1 décembre 2011 dans Non classé

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 06:21

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L400xH300/trilaterale-paris-6385e.jpg

http://i.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L400xH300/trilaterale-paris-6385e.jpg

Liste des participants européens de la Trilatérale


 
   Alexandre Adler, Scientific Director for Geopolitics, University of Paris-Dauphine; Journalist and Commentator, Paris
Urban Ahlin, Member of the Swedish Parliament and Deputy Chairman of the Committee on Foreign Affairs, Stockholm
*Esko Aho, Executive Vice President, Nokia, Helsinki; former Prime Minister of Finland
*
Edmond Alphandéry, Chairman, CNP Assurances, Paris; former Chairman, Electricité de France (EDF); former Minister of the Economy and Finance
Jacques Andréani, Ambassadeur de France, Paris; former Ambassador to the United States
Jorge Armindo, Chairman, Amorim Turismo, Lisbon
Jerzy Baczynski, Editor-in-Chief, Polityka, Warsaw
Estela Barbot, former Director, AGA; Director, Bank Santander Negocios; Member of the General Council, AEP -- Portuguese Business Association, Porto; General Honorary Consul of Guatemala, Lisbon
*Erik Belfrage, Chairman of the Board, Consilio International AB; Senior Vice President, Skandinaviska Enskilda Banken; Director, Investor AB, Stockholm
2
Marek Belka, President, National Bank of Poland, Warsaw; former Director, European Department, International Monetary Fund, Washington D.C.; former Executive Secretary, United Nations Economic Commission for Europe (UNECE), Geneva; former Prime Minister and Minister of Finance of Poland; former Ambassador-at-Large and Chairman, Council for International Coordination, Coalition Provisional Authority, Baghdad
Baron Jean-Pierre Berghmans, Chairman, Lhoist Group, Limelette, Belgium
Nils Bernstein, Governor by Royal Appointment, Chairman of the Board of Governors, National Bank of Denmark, Copenhagen
*Georges Berthoin, International Honorary Chairman, European Movement; Honorary Chairman, The Jean Monnet Association; Honorary European Chairman, The Trilateral Commission, Paris
Carl Bildt, Minister of Foreign Affairs of Sweden; former Chairman, Kreab Group of public affairs companies; former Chairman, Nordic Venture Network, Stockholm; former Member of the Swedish Parliament, Chairman of the Moderate Party and Prime Minister of Sweden; former European Union High Representative in Bosnia-Herzegovina & UN Special Envoy to the Balkans
Manfred Bischoff, Chairman of the Supervisory Board, Daimler AG, Munich; former Member of the Board of Management, Daimler AG; former Chairman, EADS
Antonio Borges, Director of the European Department, International Monetary Fund (IMF), Washington D.C.; former Chairman, Hedge Fund Standards Board, London
Tzvetelina Borislavova, Founder, Owner and Chairperson, CSIF; former Chairperson of the Supervisory Board, CIBANK, Sofia
Ana Patricia Botin, Chief Executive Officer, Santander UK; Member of Santander Group’s Management Committee; Member of the Board of Banco Santander and of the Executive committee, Madrid
Jean-Louis Bourlanges, Member, State Audit Court (Cour des Comptes), Paris; Associated Professor, Institute for Political Studies in Paris; former Member of the European Parliament, Brussels; former President of the European Movement in France, Paris
*Jorge Braga de Macedo, President, Tropical Research Institute, Lisbon; Professor of Economics, Nova University at Lisbon; Chairman, Forum Portugal Global; former Minister of Finance
*Lord Brittan of Spennithorne, Vice Chairman, UBS Investment Bank, London; Trade Adviser to the Prime Minister; former Vice President, European Commission
Jean-Louis Bruguière, Representative of the French Presidency of the Republic on the EU Equivalent TFTP Project; former EU High Representative to the United States on the Terrorism Finance Tracking Programme (TFTP/SWIFT); Judge, Paris
John Bruton, former European Union Ambassador & Head, Delegation of the European Commission to the United States; former Prime Minister of Ireland, Dublin
Robin Buchanan, Senior Adviser, Bain & Company, London; former Dean and President, London Business School
Patrick Buffet, Chairman and Chief Executive Officer, ERAMET, Paris
*
François Bujon de l'Estang, Ambassadeur de France; Senior International Adviser, Citi France; Former Chairman, Citi France, Paris; former Ambassador to the United States
Edelgard Bulmahn, Member of the German Bundestag; former Federal Minister, Berlin
Richard Burrows, Chairman, British American Tobacco, London; former Governor, Bank of Ireland; former President, IBEC (The Irish Business and Employers Confederation), Dublin
Erhard Busek, Chairman, Institute for the Danube Region and Central Europe (IDM); President, EU-Russia Centre; President, European Forum Alpbach; former Special Co-ordinator of the Stability Pact for South Eastern Europe; Former Vice-Chancellor and Federal Minister, Vienna
Hervé de Carmoy, Chairman of the Supervisory Board, ETAM, Paris; Honorary Chairman, Banque Industrielle et Mobilière Privée, Paris; former Chief Executive, Société Générale de Belgique
Jürgen Chrobog, Chairman, BMW Stiftung Herbert Quandt, Berlin; former German Deputy Foreign Minister and Ambassador to the United States
Luc Coene, Minister of State; Deputy Governor, National Bank of Belgium, Brussels
3
Bertrand Collomb, Honorary Chairman, Lafarge; Chairman, Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie (IHEST); Chairman, Institut Français des Relations Internationales (IFRI); Member of the Institut de France, Paris
Patrick Combes, Chairman and Chief Executive Officer, Compagnie Financière Tradition and
Viel & Cie., Paris
Iain Conn, Managing Director and Chief Executive of Refining & Marketing, BP, London
*Richard Conroy, Chairman, Conroy Gold and Natural Resources, Dublin; Member of Senate, Republic of Ireland
Jean-François Copé, Member of the French National Assembly; Secretary General of the UMP Party; Former Member of the French Government, Paris
Eckhard Cordes, Chief Executive Officer, Metro Group, Düsseldorf; former CEO Haniel, Duisburg; former Member of the Board, DaimlerChrysler
*Alfonso Cortina, Vice Chairman of Rothschild Europe; Senior Advisor for Spain and Latin America of Rothschild; Senior Advisor for Spain of Texas Pacific Group; Member of the Board of Directors of Mutua Madrileña; Member of the International Advisory Board of Allianz AG, Madrid
Eduardo Costa, Executive Vice Chairman, Banco Finantia, Lisbon; Member, Forum Portugal Global
Enrico Tomaso Cucchiani, Member of the Board of Management, Allianz SE, Munich; Chairman, Allianz S.p.A., Trieste
Caroline Daniel, Editor, FT Weekend, Financial Times, London
Marta Dassù, General Director, Aspen Institute Italia; Editor, Aspenia, Rome
Michel David-Weill, Former Chairman, Lazard LLC, worldwide; Chairman of the Supervisory Board, EURAZEO, Paris
*Vladimir Dlouhy, International Advisor, Goldman Sachs; former Czechoslovak Minister of Economy; former Czech Minister of Industry & Trade, Prague; European Deputy Chairman, Trilateral Commission
Pedro Miguel Echenique, Professor of Physics, University of the Basque Country; President, Foundation Donostia International Physics Center (DIPC); former Basque Minister of Education, San Sebastian
Gabriel Eichler, Founder, Benson Oak, Prague
John Elkann, Chairman, Fiat Group, Turin
Anna Ekström, Director General, The Swedish National Agency for Education, Skolverket, Stockholm
Guy Elliott, Finance Director, Rio Tinto, London
Oscar Fanjul, Vice Chairman, Omega Capital; former Chairman and Chief Executive Officer, Repsol, Madrid
Nemesio Fernandez-Cuesta, Executive Director of Upstream, Repsol-YPF; former Chairman, Prensa Española, Madrid
Jürgen Fitschen, Member of the Management Board and Member of the Group Executive Committee, Deutsche Bank, Frankfurt-am-Main
Klaus-Dieter Frankenberger, Foreign Editor, Frankfurter Allgemeine Zeitung, Frankfurt am Main
Louise Fresco, University Professor, University of Amsterdam; Member of the Board of non-executive Directors, RABO Bank, Utrecht; former Assistant Director-General, Head of Agriculture Department, Food and Agriculture Organization of the United Nations in Rome
Hugh Friel, Chairman, Tourism Ireland; former Chief Executive Officer, Kerry Group, Tralee, Co. Kerry, Ireland

 

http://etranges.revelations.free.fr/Nouvel%20ordre%20mondial/societe%20secrete/societ1.jpg

http://etranges.revelations.free.fr/Nouvel%20ordre%20mondial/societe%20secrete/societ1.jpg

 

 

*Michael Fuchs, Member of the German Bundestag, Berlin; Deputy Chairman of the CDU/CSU Parliamentary Group; former President, National Federation of German Wholesale & Foreign Trade; European Deputy Chairman, Trilateral Commission
*Antonio Garrigues Walker, Chairman, Garrigues Abogados y Asesores Tributarios, Madrid
Clara Gaymard, President and Chief Executive Officer, GE France, Paris; City Initiative Leader for GE International
Wolfgang Gerhardt, Member of the German Bundestag; Chairman of the Friedrich-Naumann Foundation; former Chairman of the Free Democratic Party, Berlin
4
Esther Giménez-Salinas, Rector, Ramon Llull University; Professor of Criminal Law, ESADE Law School, Ramon Llull University, Barcelone
Dermot Gleeson, Chairman of the Governing Body of University College Cork, and of Travelport Jersey Ltd.; former Chairman, AIB Group, Dublin
Pier Francesco Guarguaglini, Chairman and Chief Executive Officer, Finmeccanica, Rome
Federica Guidi, Chief Executive and Vice President, DUCATI Energia, Bologna; Member of the Board of Directors, DUCATI Energia Group; National President of Confindustria Young Entrepreneurs
Elisabeth Guigou, Deputy Chairperson and Member of the French National Assembly; former Minister for European Affairs, Paris
General The Lord Guthrie, Former Director, N M Rothschild & Sons, London; Member of the House of Lords; former Chief of the Defence Staff, London
Nigel Higgins, Chief Executive, The Rothschild Group, London
Wolfgang Ischinger, Global Head of Government Relations, Allianz SE, Munich; Chairman, The Munich Security Conference on Security Policy; former European Member of the Troïka on the Kosovo Status Determination; former German Deputy Foreign Minister and former German Ambassador to the United States and to the United Kingdom
*Mugur Isarescu, Governor, National Bank of Romania, Bucharest; former Prime Minister
Baron Daniel Janssen, Honorary Chairman, Solvay, Brussels
Lady Barbara Judge, Chairman, UK Pension Protection Fund, London; former Chairman, UKAEA (United Kingdom Atomic Energy Authority); former US Securities Exchange Commissioner
Admiral Juhani Kaskeala, former Chief of the Finnish Defence Forces, Helsinki
*Lord Kerr of Kinlochard, Deputy Chairman, Royal Dutch Shell plc; Member of the House of Lords, London; former British Ambassador to the United States; former Secretary General, European Convention; Chairman of the Advisory Group to the Trilateral Commission (Europe)
Lauri Kivinen, Chief Executive Officer, Yleisradio Oy, Helsinki
Sixten Korkman, Managing Director, The Research Institute of the Finnish Economy (ETLA) & Finnish Business and Policy Forum (EVA), Helsinki
Arpad Kovacs, Chairman of the Supervisory Board, Hungarian Power Companies; Professor, Szeged University; former President, State Audit Office of Hungary, Budapest
Gabor Kovacs, Chairman and Chief Executive Officer, Bankar Holding; Founder, KOGART (the Kovacs Gabor Art Foundation), Budapest
Jerzy Kozminski, President and Chief Executive Officer, Polish-American Freedom Foundation; former Ambassador to the United States; former First Deputy Minister of Foreign Affairs, Warsaw
Jiri Kunert, Chairman and Chief Executive Officer, UniCredit Bank Czech Republic; President of the Czech Association of Banks, Prague
Meglena Kuneva, Chairman of the Board, European Policy Center; former Member of the European Commission (Consumer Policy); former Minister of European Affairs and European Commission Chief Negotiator, Sofia
Ulysses Kyriacopoulos, Chairman, S&B Industrial Minerals; former Chairman, Federation of Greek Industries, Athens
Kurt Lauk, Former Member of the European Parliament (EPP Group-CDU); Chairman, Globe Capital Partners, Stuttgart; President, Economic Council of the CDU Party, Berlin; Former Member of the Board, DaimlerChrysler, Stuttgart
Anne Lauvergeon, Former Chief Executive Officer, AREVA, Paris
*Eli Leenaars, Member, ING Management Board Banking; Member and Treasurer, Confederation of the Netherlands Industry and Employers (VNO-NCW), Amsterdam
Enrico Letta, Member of the Italian Chamber of Deputies; former Under State Secretary in the Office of Prime Minister Prodi; former Minister of European Affairs, Industry, and of Industry and International Trade, Rome
*Thomas Leysen, Chairman of the Board, Umicore, Brussels
*Bo Lidegaard, Executive Editor-in-Chief, Politiken, Copenhagen
5
*Marianne Lie, Partner, Vox Politica; former Director General, Norwegian Shipowner’s Association, Oslo
Erkki Liikanen, Chairman of the Board, Bank of Finland, Helsinki; former Finnish Minister of Finance; former European Commissioner
Rachel Lomax, Director, HSBC; Director, BAA; former Deputy Governor of the Bank of England, London
Peter Löscher, Chief Executive Officer, Siemens, Munich
Miroslav Majoroš, Chairman of the Board of Directors and Chief Executive Officer, Slovak Telekom; Chief Executive Officer, T-Com T-Mobil (Deutsche Telekom), Bratislava
Abel Matutes, Chairman, Empresas Matutes Group, Ibiza; former Member of the European Commission, Brussels; former Minister of Foreign Affairs, Madrid
Lord Mandelson, Member of the House of Lords; Chairman, Global Counsel; Senior Advisor, Lazard; former European Trade Commissioner; former First Secretary of State and Secretary of State for Business, Innovation and Skills in the UK; former Secretary of State for Northern Ireland and Former Trade and Industry Secretary in the UK
Friedrich Merz, President, Atlantik-Brücke, Berlin; Partner, Mayer Brown, Berlin; former Member of the German Bundestag; former Member of the European Parliament; former Chairman of the Parliamentary Group of the CDU/CSU in the Bundestag, Berlin
Peter Mitterbauer, Honorary President, The Federation of Austrian Industry, Vienna; President and Chief Executive Officer, Miba, Laakirchen
Dominique Moïsi, Special Advisor to the Director General of the French Institute for International Relations (IFRI), Paris
*Mario Monti, President, Bocconi University, Milan; former Member of the European Commission (Competition Policy and Internal Market); Honorary President, BRUEGEL, Brussels; European Chairman, Trilateral Commission
Sir Mark Moody-Stuart, Chairman Hermes EOS; former Chairman Royal Dutch Shell Group and Anglo American; Chairman, The Global Business Coalition on HIV/AIDS, Tuberculosis and Malaria
Klaus-Peter Müller, Chairman of the Board, Commerzbank, Frankfurt-am-Main; former CEO, Commerzbank, Frankfurt-am-Main; former President, Association of German Banks (BDB), Berlin
Harald Norvik, Chairman of the Board, Telenor; Member of the Board, Conocophillips; former President and Chief Executive, Statoil, Oslo
Ewald Nowotny, Governor of the Austrian National Bank; former Chief Executive Officer, BAWAG P.S.K., Vienna
Denis O’Brien, Chairman, Digicel; Founder, Communicorp Group, Dublin
Arend Oetker, President, German Council on Foreign Relations (DGAP); Vice Chairman, Federation of German Industries; Managing Director, Dr. Arend Oetker Holding, Berlin
*Andrzej Olechowski, Founder, Civic Platform; former Chairman, Bank Handlowy; former Minister of Foreign Affairs and of Finance, Warsaw
Richard Olver, Chairman, BAE Systems, London
Lucas Papademos, Visiting Professor of Public Policy, Kennedy School of Government, Harvard University, Cambridge; Senior Fellow, Center for Financial Studies, Goethe University, Frankfurt-am-Main; former Vice-President, European Central Bank, Frankfurt-am-Main; Honorary Governor of the Bank of Greece.
Alexis Papahelas, Editor-in-Chief, Kathimerini, Athens; Secretary General of the Hellenic Foundation for European & Foreign Policy; Leading Correspondent, The Files
Lord Patten of Barnes, Chancellor of the University of Oxford; Chairman, BBC Trust; Co-Chairman, International Crisis Group, Brussels; former Member of the European Commission (External Relations), Brussels; former Governor of Hong Kong; former Member of the British Cabinet, London
Volker Perthes, Executive Chairman and Director, German Institute for International and Security Affairs, Stiftung Wissenschaft und Politik (SWP), Berlin
Carlo Pesenti, Managing Director, Italcementi, Bergamo
6
Dieter Pfundt, Senior Advisor, Silvia Quandt & Cie., Frankfurt-am-Main
*Ursula Plassnik, Ambassador of Austria to France; former Member of the Austrian Parliament; U.N. Special Envoy for International Women Issues; former Federal Minister for European and International Affairs, Vienna
Ignacio Polanco, Chairman, Grupo Prisa including El Pais and Timon, Madrid
Benoît Potier, Chairman and Chief Executive Officer, Air Liquide, Paris
Borja Prado, Chairman, Endesa; Chairman, Mediobanca Spain for Iberia and South-America, Madrid
Rasvan Radu, Chief Executive Officer, UniCredit Tiriac Bank, Bucharest
Dieter Rampl, Chairman, UniCredit Group, Milan
Luigi Ramponi, Member of the Italian Senate; former Chairman of the Defence Committee of the Chamber of Deputies, Rome; former Deputy Chief of the Defence Staff (Italian Army)
Denis Ranque, Chairman, Technicolor, Paris; former Chairman and Chief Executive Officer, Thales, Paris
Wanda Rapaczynski, Advisor to the Supervisory Board and former President of the Management Board, Agora, Warsaw
Heinz Riesenhuber, Member of the German Bundestag; former Federal Minister of Research and Technology, Berlin; Chairman of the Supervisory Boards of Kabel Deutschland and of Evotec
Alexander Rinnooy Kan, Chairman, Social and Economic Council of the Netherlands (SER), The Hague
Gianfelice Rocca, Chairman, Techint Group of Companies, Milan; Vice President, Confindustria, Rome
Fernando Rodés Vilà, Chief Executive Officer, Havas Group, Barcelona & Paris
Count Jacques Rogge, President, International Olympic Committee, Lausanne; former President of the Belgian Federal Committee and of the European Olympic Committees
H. Onno Ruding, Chairman, Centre for European Policy Studies (CEPS), Brussels; former Vice Chairman, Citibank; former Dutch Minister of Finance
Marcello Sala, Executive Vice Chairman of the Management Board, Intesa Sanpaolo Group, Milan
*Ferdinando Salleo, Vice Chairman, MCC (Mediocredito Centrale), Rome; former Ambassador to the United States
Jacques Santer, Honorary State Minister, Luxembourg; former Member of the European Parliament; former President of the European Commission; former Prime Minister of Luxembourg
Andreas Schmitz, President, Association of German Banks (BDB), Berlin; Chief Executive Officer, HSBC Trinkaus & Burkhardt, Düsseldorf
Henning Schulte-Noelle, Chairman of the Supervisory Board and former Chief Executive Officer, Allianz, Munich
Karel Schwarzenberg, Member of the Czech Senate; Deputy Prime Minister and Minister of Foreign Affairs; Founder and Director, Nadace Bohemiae, Prague; former Chancellor to President Havel
*Carlo Secchi, Professor of European Economic Policy and former Rector, Bocconi University; Vice President, ISPI, Milan; former Member of the Italian Senate and of the European Parliament
Maurizio Sella, Chairman, Gruppo Banca Sella, Biella; former Chairman, Association of Italian Banks (A.B.I.), Rome
Tomasz Sielicki , Vice Chairman, Sygnity, Warsaw
Slawomir S. Sikora, Chief Executive Officer and Citigroup Country Officer for Poland, Bank Handlowy w Warszawie, Warsaw
Stefano Silvestri, President, Institute for International Affairs (IAI), Rome; Commentator, Il Sole 24 Ore; former Under Secretary of State for Defence, Italy
Javier Solana, President, ESADE Center for Global Economy and Geopolitics; Advisor on International Strategy, Acciona Group, Madrid; former Secretary General of the Council of the European Union and EU High Representative for the Common Foreign and Security Policy; former Secretary General of NATO; former Minister for Foreign Affairs of Spain and Member of the Parliament, Madrid
Sir Martin Sorrell, Chief Executive Officer, WPP Group, London
*Ivan Šramko, Advisor for the CEE & SEE Regions, Intesa Sanpaolo Group; Former Governor of the National Bank of Slovakia, Bratislava
7
*Petar Stoyanov, former President of the Republic of Bulgaria; Member of the Bulgarian Parliament
and Chairman of Parliamentary Group of United Democratic Forces; Chairman of Union of Democratic Forces, Sofia
Peter Straarup, Chairman of the Executive Board, Danske Bank, Copenhagen; Chairman, the Danish Bankers Association
*György Surányi, Regional Head of Central Eastern Europe, Intesa Sanpaolo Group; Chairman, Central European International Bank (CIB), Budapest; former President of the National Bank of Hungary
*Peter Sutherland, Chairman, Goldman Sachs International; Chairman of the London School of Economics; UN Special Representative for Migration and Development; former Chairman, BP p.l.c.; former Director General, GATT/WTO; former Member of the European Commission; former Attorney General of Ireland; Honorary European Chairman, Trilateral Commission
Mihai Tanasescu, Senior Adviser and Member of the Executive Board, International Monetary Fund (IMF); former Minister of Public Finance of Romania, Bucharest
Andreas Treichl, Chairman and Chief Executive Officer, Erste Group Bank AG, Vienna
Marco Tronchetti Provera, Chairman and Chief Executive Officer, Pirelli & C., Milan; Deputy Chairman, Confindustria, Rome; former Chairman, Telecom Italia
Elsbeth Tronstad, Executive Vice President, SN Power; former Executive Director, Confederation of Norwegian Enterprise (NHO); former Executive Vice President, ABB, Oslo
Jens Ulltveit-Moe, Founder and Chief Executive Officer, UMOE Group; former President, Federation of Norwegian Industry; former President, Norwegian Shipowners Federation, Oslo
*Raivo Vare, Owner, Live Nature Eesti OÜ; Partner, Sthenos Group and OÜ RVVE Group; Chairman of the Council of the Parliament’s Development Fund, Member of the President’s Academic Advisory Board; former Minister of State and former Minister of Transport and Communication, Tallinn
*George Vassiliou, former Head of the Negotiating Team for the Accession of Cyprus to the European Union; former President of the Republic of Cyprus; former Member of Parliament and Leader of United Democrats, Nicosia
Franco Venturini, Senior Editorial Commentator on Foreign Affairs, Corriere della Sera, Rome
Margrethe Vestager, Member of the Danish Parliament; Chairwoman of the Social Liberal Party Parliamentary Group; former Minister of Education, Copenhagen
*Marko Voljc, Chief Executive Officer, Central and Eastern Europe and Russia Business Unit and Member of the Executive Committee, KBC Group, Brussels; former Chief Executive Officer, Nova Ljubljanska Banka, Ljubljana
Alexandr Vondra, Member of the Czech Senate; Minister of Defence; former Deputy Prime Minister for European Affairs; former Minister of Foreign Affairs, Prague
Joris Voorhoeve, Chair, Oxfam Novib, The Hague; Professor of International Organisations, Leiden; former Member of the Council of State; former Member of the Dutch Parliament; former Minister of Defence
*Panagis Vourloumis, Senior Adviser, N.M. Rothschild; former Chairman and Chief Executive Officer, Hellenic Telecommunications Organization (O.T.E.), Athens
Peter Wallenberg Jr., Chairman, Foundation Asset Management Sweden AB (FAM), Stockholm
*Heinrich Weiss, Chief Executive Officer, SMS, Düsseldorf; former Chairman, Federation of German Industries, Berlin
Nout Wellink, Former President, Dutch Central Bank, Amsterdam
Hans Wijers, Chairman and Chief Executive Officer, Akzo Nobel, Arnhem; Former Minister for Economic Affairs
Alexander Wilmot-Sitwell, Co-Chief Executive Officer, UBS Investment Bank, London
Matthias Wissmann, President, The German Association of the Automotive Industry (VDA), Berlin; former Member of German Bundestag; former Federal Minister
Emilio Ybarra, former Chairman, Banco Bilbao-Vizcaya, Madrid
8
Former Members in Public Service
Grete Faremo, Minister for Defence; former Norwegian Minister of Development Cooperation, Minister of Justice and Minister of Oil and Energy, Oslo
Lord Green, Minister of State for Trade and Investment, London
Toomas Hendrik Ilves, President of the Republic of Estonia, Tallinn
Francis Maude, Member of the British Parliament; Minister for the Cabinet Office and Paymaster General, London

 

http://s.tf1.fr/mmdia/i/65/9/jean-francois-cope-ump-10366659debhi_1713.jpg?v=3

http://s.tf1.fr/mmdia/i/65/9/jean-francois-cope-ump-10366659debhi_1713.jpg?v=3

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche