Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 20:39

 

Ca remet en cause les recherches sur le cancer, dont certaines ont données, d’après leurs découvreurs, des résultats probants qui ont été discrédités voire ridiculisés. La raison pourrait bien être que, guérir cette horrible maladie, mettrait en difficulté tout ceux qui en vivent. Si on réfléchit, il est évident que les fabricants de machines sophistiquées, de produits poisons pour chimiothérapie, et les cliniques et instituts qui sont exclusivement réservés aux malades du cancer, devraient fermer leurs portes…..Parce que la bonne santé ne rapporte pas. Pourquoi tout ces travaux ne sont pas ou peu médiatisés? Le déficit abyssal de la sécurité sociale (qui n’existe pas :) ), doit être moins abyssal, que les profits générés par tout les acteurs qui vivent de ce qui pourrait être assimilé, si ces recherches sont volontairement dissimulées, à une industrie choquante du profit, au dépend de la vie…………


C’est très court mais très explicite!

 

 

 

 

Le Profit Ou la Vie - Choquant !

.

Mis en ligne par


Pour en savoir plus, retrouvez les sur « Ce Que Cachent Vos Médias » :

 

http://www.facebook.com/pages/Ce-Que-Cachent-Vos-Medias/159124017455829

 

Partagé avec Jo^^ l‘EVEIL2011

 

http://lesmoutonsenrages.fr/

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 20:04

http://s2.lemde.fr/image/2010/02/02/540x270/1300320_3_03c1_l-amiral-michael-mullen-chef-d-etat-major-des.jpg

http://s2.lemde.fr/image/2010/02/02/540x270/1300320_3_03c1_l-amiral-michael-mullen-chef-d-etat-major-des.jpg

Les chefs d’Etat-major des forces américaines se mobilisent pour éviter la guerre

30 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Une source haut placée du magazine EIR dans le renseignement américain, a confirmé hier que le Comité des chefs d’États-majors interarmées (Joint Chiefs of Staff – JCS) est pleinement mobilisé pour éviter une guerre, craignant que le Président Obama ne soit devenu – pour employer un euphémisme – « imprévisible ». La source a insisté sur le fait que, tant que la situation iranienne restera incertaine, les plus hauts gradés des forces américaines s’opposeront à toute opération militaire, y compris contre la Syrie.

Ce qu’ils craignent le plus, étant donnée l’instabilité mentale d’Obama, c’est d’être embarqués dans une guerre à laquelle ils s’opposent virulemment et qui résulterait d’une attaque israélienne contre l’Iran, entraînant à son tour une riposte iranienne contre Israël, les forces américaines et les alliés des Etats-Unis dans le Golfe persique. Les Etats-Unis ont des accords bilatéraux avec plusieurs pays membres du Conseil de coopération du Golfe (GCC), accords qui seraient activés dans l’éventualité d’attaques iraniennes contre eux.

Une fois les Etats-Unis embarqués dans une telle guerre, il n’y aura aucune limite au conflit, y compris le recours à l’arme nucléaire. De plus, la source a insisté sur le fait que les Etats-Unis sont toujours déployés en Irak, et que les relations avec le Pakistan sont devenues extrêmement complexes. On craint davantage une crise militaire avec le Pakistan, qu’un conflit impliquant la Syrie. Et il y a toujours une possibilité réelle que la Libye tombe dans une violence sectaire qui se transforme en guerre civile. C’est pour toutes ces raisons, a insisté la source, que les responsables du Pentagone sont clairement opposés à une quelconque escalade contre la Syrie ou l’Iran. La source a rajouté que la seule guerre dans laquelle le Pentagone souhaite s’engager, et immédiatement, c’est une guerre contre le Congrès et ses coupes budgétaires dans la Défense.

La source a aussi reconnu que la position russe sur les plans américains de bouclier antimissile (BAM) en Europe de l’Est est parfaitement légitime, et doit être prise en compte. Ni l’administration Obama ni aucun des pays de l’OTAN n’ont fait suffisamment pour qu’un véritable partenariat puisse s’établir avec la Russie sur le BAM. Cet état de fait s’est notamment confirmé par la détérioration des relations d’Obama avec Medvedev et Poutine.

 

http://www.solidariteetprogres.org/Les-chefs-d-Etat-major-des-forces-americaines-se-mobilisent-pour-eviter-la_08341

 


À lire ou voir aussi...

 

.

Le plan Pike pour Trois Guerres Mondiales

by bodyspiritzen

29 novembre 2011 | Auteur: Jo ^^ La 3ème Guerre Mondiale est inévitable parce qu’elle est prévue depuis longtemps, parce qu’elle est déjà enclenchée (avec l’entrée des États-Unis en Irak) et parce que tous les indices géopolitiques sont actuellement manifestés pour qu’elle se produise dans les prochaines semaines ou prochains mois.  L’idée ici n’est pas de [...]

Lire la suite

 

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 19:55

 

Lire ce post :

http://sos-crise.over-blog.com/article-crise-il-est-temps-d-organiser-de-preparer-votre-survie-avec-eva-r-sistons-89763287.html 

 

Je viens de recevoir ce livre.  A lire absolument !

Vous saurez tout...  Accrochez-vous ! Eva

 

Piero San Giorgio est un Haut Fonctionnaire.
Commander l'ouvrage ici :

.

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 19:31

  http://a2.idata.over-blog.com/393x131/0/44/42/51/xx---partir-de-1946/Kennedy-assassinat-3.jpg

http://a2.idata.over-blog.com/393x131/0/44/42/51/xx---partir-de-1946/Kennedy-assassinat-3.jpg

 

Mondialisation – Ils ont assassiné 4 Présidents américains qui s’étaient attaqués à leur « Business » !

Posted on 28 février 2011 by admin

Sous le sceau du plus grand secret, je vous dirai que la CIA est devenue notre propre “police secrète”, échappant à tout contrôle du Gouvernement Américain, le 27 Décembre 2000, lorsqu’un Bill Clinton sur le départ, signa en catimini, entre Noël et le Jour de l’an, la Loi qui la plaçait hors d’atteinte de toute investigation ou poursuite judiciaire.


Nous avons été régulièrement obligés de faire des exemples, comme avec les assassinats des Présidents Lincoln et Garfield, qui tentaient de mettre en place des systèmes d’émission de la monnaie américaine et de financement de la dette publique des Etats-Unis, dépendants de l’administration américaine, qui nous auraient conduits à la ruine.


Malgré ces exemples, un jeune Président plein d’avenir, mais trop idéaliste, ne l’a pas compris et malgré les nombreux avertissements que nous lui avions fait passer, y compris par son propre père qui lui avait dit un jour : « Si tu fais cela, ils te tueront », a tenté à son tour d’entraver notre marche en avant. Nous avons alors été contraints de faire de l’assassinat du Président Kennedy, en novembre 1963, une démonstration particulièrement spectaculaire de notre inexpugnable force, qui a finalement dissuadé tous les présidents qui lui ont succédé, de tenter quoi que ce soit contre nous.
Notre Satanisme triomphera par la violence et le faire croire…


Vous avez été récemment les témoins des plus horribles actes de guerre au Liban, puis dans le bande de Gaza. Nous avons utilisé les troupes de Tsahal, si bien nommée « armée de la Paix », pour y semer la terreur et y tester de nouvelles armes chimiques. Nous avons spécialement visé et détruit des écoles, des hôpitaux, des stades, des bâtiments publics où étaient réfugiés des civils palestiniens terrorisés.
Nous avons, à cette occasion tout testé, même la stimulation des troupes Sionistes par les substances hallucinogènes les plus récentes et des techniques modernes de « Brain Control » alliées à des substances chimiques d’ « effacement de la mémoire récente », sans compter les prêches de nos pseudos rabbins militaires chargés de prêcher la guerre sainte contre le « Terrorisme Islamiste »…

- Nous n’avons d’ailleurs pas lésiné sur les moyens, puisque c’est un total de 989 containers d’armes que nous avions envoyé en Israël, depuis les Etats-Unis, pour organiser ce spectacle. Croyez-vous que nous avons fait cela parce que nous craignions le Hamas ?
NON, nous avons fait cela pour inonder les télévisions du monde d’images d’horreurs, saupoudrées de phosphore blanc, noyées dans le sang d’innocentes victimes et saturées d’actes abjects ; de parents fusillés devant leurs enfants, d’enfants assassinés devant leurs parents, de chars tirant à bout portant sur des jeunes filles avec leurs cartables d’écolières, ou de très jeunes adolescents lançant des pierres…


Nous avons fait cela pour conditionner les populations du monde au rejet de toute guerre afin de les prédisposer à accepter l’abdication inconditionnelle de leurs pays en faveur du gouvernement mondial que nous comptons leur imposer…Nous avons fait cela pour imposer notre paix au monde.

C’est ainsi que nous assujettirons les états à notre super gouvernement. Il leur suffira de savoir que nous sommes sans pitié avec les désobéissants, pour les décourager.


George W. Bush a parfaitement fait passer le message au monde politique au soir du 11 Septembre 2001, « Soit vous êtes avec nous dans cette lutte contre le terrorisme, ou vous serez considérés comme des terroristes ».


Nous avions pris soin d’informer préalablement tous les dirigeants et oppositions du monde, par le biais de nos missions diplomatiques, que c’était bien notre CIA qui organisait ces attaques et que l’explication des 19 terroristes islamistes dirigés par Mohamed Atta, sur ordre d’Osama Ben Laden n’était qu’une opération psychologique destinée à tromper les populaces et nous permettre d’envahir l’Afghanistan, et l’Iraq, puis d’engager le Clash des Civilisations que nous transformerons plus tard dans le plus fabuleux des business ; la Troisième guerre mondiale, puis la reconstruction de la terre entière... 


NB : « La Mondialisation » est un livre digital gratuit diffusé sur le site benperi.eu. Il a été réalisé pour vous faire prendre conscience que toutes les tragédies qui frappent l’humanité sont le résultat d’une sauvagerie sournoise organisée par les prédateurs de la finance internationale benperi.eu.

 

http://blog.benperi.eu/page/5/

 

Mondialisation – Ils ont assassiné 4 Présidents américains qui s’étaient attaqués à leur « Business » !

 

 

 

A lire aussi :

 

Kennedy : « J’ai cru pouvoir être plus fort que le Cartel des Banques, et mettre fin à leur effroyable entreprise ! »

Milton Friedman : « Le Cartel des Banques a organisé toutes les crises économiques du monde ! »

Sarkozy sauvé par sa « Majorité » (mdr)

Le soutien Financier du « Cartel des Banques » à Adolf Hitler

Le Président Wilson : « Une banque centrale à capitaux privés est une plus grande menace aux libertés, qu’une armée sur pieds »

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 19:18

 

Les 10 choses que les hommes recherchent chez une femme
Les 10 choses que les hommes recherchent chez une femme

Les études se multiplient, tentant de brosser le portrait-robot de la femme parfaite. Quels sont les critères les plus importants aux yeux de ces messieurs ? A quoi ressemble cette femme que tous les hommes convoitent ? La réponse en dix points.


1/ Elle a les yeux clairs

C’est le Journal des Femmes qui relève ce constat après un sondage lancé auprès de 900 internautes. Loin devant les autres critères physiques (3% pour la voix, 6% pour les cheveux, 15% pour le look, ou 21% pour le sourire), le regard remporte à lui seul 40% des suffrages. Mais attention, tous les iris ne se valent pas : il faut qu’ils soient verts ou bleus.

2/ Elle est douce

Toujours d’après ce sondage,  l’intelligence est plutôt secondaire (18% des sondés), c’est la douceur (46%) qui séduit la majorité des prétendants. L’humour, lui, arrive en troisième position…

3/ Elle a des formes

La dictature des régimes serait-elle une erreur ? C’est fort probable selon le sondage mené par le site L’Internaute auprès de 2000 hommes. 45% des interrogés désirent rencontrer une femme aux formes avantageuses, là où 34% se pâment devant les filles minces.

4/ Elle a un look féminin

On oublie le look baggy basket des poupées R’n’B, tout comme la tenue trop décontractée du dimanche, pour 50% des interrogés du site L’Internaute une femme c’est des talons hauts, des bijoux et une jupe. Une envie qui se précise avec l’âge, puisque ce même pourcentage grimpe à 55 % chez les 45-54 ans et à 54 % chez les plus de 55 ans.

5/ Elle a une fossette sur le menton

C’est ce que souhaitent 42% des hommes ! Viennent ensuite les tâches de rousseur avec 23% des votes, puis le grain de beauté au dessus de la lèvre avec 21%… Vous possédez un piercing ? Aïe… Vous échouez dans les 6%.

6/ C’est Kelly Brook

Selon des chercheurs scientifiques, Kelly Brook serait la femme parfaite. Ces études menées sur des personnalités du monde entier ont porté sur plusieurs critères dont la chevelure, la forme du visage, l’écartement des yeux, la position des sourcils, les mensurations et la taille. A noter que cette étude ne portait pas sur les stars étant passé par la case chirurgie (mouais…).

7/ Elle est française

Une enquête réalisée en ligne par Harris Interactive pour Meetic, auprès d’un échantillon de 5 090 adultes en France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et Italie indique qu’au lit c’est la française qui plait avec 26% des votes !

8/ Elle est brune

Les blondes ont fait leur temps… C’est en tout cas ce que révélait un sondage IPSOS mené pour Reservoir Prod : 53% des hommes sont attirés par les brunes fatales comme la belle Monica Bellucci.

9/ Elle a des cheveux longs (et détachés !)

58 % des sondés de L’Internaute s’accordent à dire que les cheveux longs sont un atout séduction ! Attention toutefois, il suffit d’une queue de cheval et d’un chignon pour faire chuter le pourcentage à 9 %…

10/ Elle est entreprenante !

Eh oui, si la règle voulait que ce soit les hommes qui prennent les initiatives, aujourd’hui ils sont près de 60 % à préférer une femme qui prend les choses en main selon le Journal des Femmes. Alors Mesdames, vous savez ce qu’il vous reste à faire…  Un premier pas.

 

Gabriel Seyrig © Pampa Presse

 

http://fr.pourelles.yahoo.com/les-10-choses-que-les-hommes-recherchent-chez-164100157.html

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 19:11
http://www.xn--lecanardrpublicain-jwb.net/local/cache-vignettes/L150xH85/arton431-71fbf.jpg
http://www.xn--lecanardrpublicain-jwb.net/local/cache-vignettes/L150xH85/arton431-71fbf.jpg

.

Qui a peur des électeurs ?

.

 Madame, Monsieur,

Veuillez trouver ci-dessous un communiqué de l'Association pour une Constituante.
Cordialement

André Bellon
Président de l'Association
www.pouruneconstituante.fr

30/11/11
Au-delà du côté emberlificoté de la formule, remercions ce fin analyste de dire clairement que l’apparence prime sur le fond ou, comme on le dit savamment, que l’essentiel réside dans la communication.
Dans la même logique superficielle, nombreux seront les commentateurs officiels à entonner le vieux refrain appris sur les fonds baptismaux de la Ve République : les Français sont attachés à l’élection présidentielle au suffrage universel. Mais en est-on si sûr ? La marmite dite gaulliste ne sert plus aujourd’hui qu’à réchauffer la soupe amère d’un président omnipotent par rapport aux citoyens, sans pouvoir par rapport aux forces extérieures. Comment penser autrement lorsqu’on voit les agitations pathétiques de Nicolas Sarkozy face à une Allemagne dont l’ombre géante l’a tout à fait recouvert ?
Un peuple sans pouvoir élisant un président d’apparence, telle est aujourd’hui la situation. Et si cette élection rassemble plus d’électeurs que les autres, c’est sans doute que son côté « jeu de massacre télévisé » suscite quelque suspens distrayant : spectacle du cirque plus que débat raisonné, voilà qui peut attirer le chaland. Mais qu’importe au regard des enjeux sociaux, économiques et géopolitiques ?
Tout est faussé dans cette élection bizarre. Ces derniers jours, ce fut l’étrange, mais loin d’être anodine, polémique sur l’accord PS/Verts. Dans ce texte obtenu de haute lutte, les deux partis s’entendaient entre autres sur l’avenir énergétique du pays, la place de la France à l’ONU, ou encore la nature institutionnelle de l’Union européenne. Un naïf en aurait déduit que le PS et les Verts cherchaient un candidat unique dont ils précisaient ensemble les grandes lignes de campagne. Il semble bien pourtant que leurs couleurs seront défendues par deux personnes différentes, comme a semblé le prouver l’organisation de primaires. Mais alors pourquoi ne laisse-t-on pas aux électeurs le choix du programme qui leur convient le mieux ? Pourquoi la négociation a-t-elle lieu avant le scrutin et non sur la base de ses résultats ?
Période merveilleuse que celle d’aujourd’hui où flotte une atmosphère de théâtre d’ombres. L’élection qui cristallise l’attention semble ne servir à rien, sauf à choisir une personne à laquelle le fonctionnement institutionnel national et supranational confèrera la plus grande irresponsabilité politique. A ceci près que si tout pouvoir échappera aux électeurs, les décisions seront largement dans la main des opérateurs financiers qui donneront à l’heureux élu le véritable mandat.
------------------------------------------------------

L'association pour une Constituante, 13 rue du Pré Saint Gervais 75019
Paris, www.pouruneconstituante.fr, a pour but l'élection en France d'une Assemblée Constituante au suffrage universel direct.
Interrogé sur France Culture à propos des chances de réélection de Nicolas Sarkozy, un « spécialiste de la politique » a récemment déclaré d’un ton sentencieux que tout dépendrait « de sa capacité à donner l’impression qu’il n’est pas impuissant devant la crise ».
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 18:51

http://img.src.ca/2011/11/29/635x357/AFP_111129_b358e_attaque_ambassade_uk_iran_sn635.jpg

http://img.src.ca/2011/11/29/635x357/AFP_111129_b358e_attaque_ambassade_uk_iran_sn635.jpg

 

 

Commentaire sur un article du blog Affaires étrangères de Jauvert

IRAN. Pourquoi l'ambassade britannique a été visée

 

 

Si vous comprenez l'anglais, peut-être que cet article vous édifiera
http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/liam-fox-adam-werritty-and-the-curious-case-of-our-man-in-tel-aviv-6268640.html

Mais les média ne parlent jamais quand l'occident planifie à bombarder les autres. Seuls les "civilisés" ont ce droit


 

Liam Fox, Adam Werritty, and the curious case of Our Man in Tel Aviv
This odd trio met six times - not that the Government wants you to know that, of course. What did they discuss? Did it include Iran? And who exactly is Adam Werritty? Brian Brady investigates a Whitehall mystery which is slowly unravelling

 

 

They were the Odd Couple: the men with identical morning suits, matching jackets and jeans but from radically different generations. They commanded more column inches than any X Factor wannabe. The Mysterious Case of the Defence Secretary and the Strange Bloke with the Cheap Business Card gripped us all, until it culminated in Liam Fox's resignation.

What on earth had they been up to, the nation wondered. The plot thickened somewhat when an official inquiry confirmed that the curious duo was in fact, at times, a trio. They had had two meetings with Matthew Gould, Britain's ambassador to Israel, adding to claims that they were running a pirate (pro-Israel, or anti-Iranian?) foreign policy. Then, before we had got to know Adam Werritty properly, it all went quiet.

He has not been seen in the UK or abroad for several months; no neighbour has reported his presence at any of the various addresses unearthed when he was being sought by every news outlet in the country.

However, the trail has not gone cold because it emerges that Liam Fox and his adviser met Britain's ambassador at least four times more than was previously admitted. So why were we not told this before? Isn't this yet more evidence that they were operating outside the control of the Foreign Office?

The fog seems to extend even to the Cabinet Secretary, Sir Gus O'Donnell, whose report into the affair, which sealed Dr Fox's fate, identified just the two meetings between the former minister, Mr Werritty and Mr Gould.

The three men met in Tel Aviv at "a private dinner with senior Israelis" and, before Mr Gould took up the ambassador's post in Tel Aviv, for "a general discussion of international defence and security matters". Sir Gus observed that Mr Werritty was invited "as an individual with some experience in these matters".

Even this was a bit unsatisfactory, said Sir Gus. His report highlighted the September 2010 meeting in the UK with Mr Gould, then the UK ambassador-designate to Israel, ruling that "as a private citizen, with no official locus, it was not appropriate for Mr Werritty to have attended this meeting".

Yet it has been left to the former UK ambassador Craig Murray to uncover four more similar meetings – although Sir Gus claimed last week that "some of those ... took place before the election".

The suspicion of even more secret meetings, an inquiry which did not cover all the ground and the spectre of a favourite bogeyman is a gift to conspiracy theorists. However there are legitimate questions to be answered. The IoS revealed last month that Mr Werritty had visited Iran on several occasions and was so highly regarded by the Israeli intelligence service Mossad that he was able to arrange meetings at the highest levels of the Israeli government.

The disclosure that he – and Dr Fox – had met Britain's most senior official in Israel on more occasions than previously thought underlines their interest in the region.

The Labour MP Paul Flynn questioned why the official inquiry into the Fox affair had failed to investigate all the activities of Mr Werritty. He asked the Cabinet Secretary, during his appearance before the Public Administration Select Committee: "Are you satisfied that you missed out on the extra four meetings that took place, and does this not mean that those meetings should have been investigated because of the nature of Mr Werritty's interests?"

The accusation was not received well. Sir Gus rejected any criticism of his work, noting instead that: "If you look at some of those meetings, some people are referring to meetings that took place before the election." Mr Murray, however, has established that there have been at least five meetings altogether since the election and one beforehand.

Sir Gus added that "some issues arose where I wanted to be sure that what [Dr Fox] was doing had been discussed with the Foreign Secretary. I felt reassured by what the Foreign Secretary told me."

Craig Murray submitted a Freedom of Information request to the Foreign Office very late one night last week, asking for all communications between Mr Gould and Mr Werritty; barely an hour later, he received a rejection, explaining that his request was "likely to exceed the cost limit". Given that Freedom of Information requests normally take at least a fortnight to be answered, the swift, late-night reaction has done nothing to douse suspicions.

"It is plainly nonsense that to gather correspondence between two named individuals would be too expensive," Mr Murray said. "They could just ask Gould."

The Foreign Office remains nonplussed by questions about Mr Gould's conduct. "The FCO has total confidence that Matthew Gould has acted appropriately at all times and at no stage was he acting independently, or out of line with government policy," a spokesman said yesterday.

Clearly not satisfied with the efforts of Sir Gus and his attempts to question him last week, Paul Flynn is calling for a wider investigation. He said: "Witnesses before a select committee have said that the inquiry into the Werritty affair was rushed and inadequate, and possibly in breach of the ministerial code as it was not conducted by the only person who is the enforcer of the code: the independent adviser on ministerial affairs [Sir Philip Mawer].

"As the inquiry was conducted for reasons of political expediency to avoid embarrassment for the Government, and as new evidence is available, should we not have a full legitimate inquiry conducted by Sir Philip?"

The demand has, so far, received a response that would make Sir Gus's reaction seem enthusiastic

 

http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/liam-fox-adam-werritty-and-the-curious-case-of-our-man-in-tel-aviv-6268640.html

http://www.independent.co.uk/news/uk/politics/liam-fox-adam-werritty-and-the-curious-case-of-our-man-in-tel-aviv-6268640.html

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 11:54
UN SCANDALE DE CORRUPTION INTERNATIONALE SECOUE LA BCE !
29 novembre 2011 Posté par Un lecteur du blog sous Vos alertes-infos

ÉNORME ! Si on avait un seul tout petit doute, le voilà effacé ! LE SYSTEME FINANCIER EST POURRI JUSQU’A LA MOELLE !

Traduction: Chasouris19

Par Wolf Richter – testosteronepit.com

Ce nouveau scandale de corruption arrive au pire moment pour la Banque Centrale Européenne. Déjà quotidiennement aux prises avec la crise de la dette dans la zone euro et défendant son indépendance contre les demandes d’imprimer des quantités illimitées d’euros et les demandes d’achat d’obligations souveraines merdiques des membres les plus faibles de la zone euro, voici maintenant qu’ Ewald Nowotny, membre du Conseil d’administration de la BCE, se trouve plongé dans l’eau chaude jusqu’au cou.

Un porte-parole du Procureur de la République de Vienne (Autriche), a annoncé lundi qu’une enquête criminelle portant sur une affaire de corruption internationale qui couvait depuis un certain temps, avait été étendue à plus de 20 suspects. Six administrateurs actuels de la Banque nationale autrichienne (OeNB), notamment son gouverneur Ewald Nowotny (Handelsblatt http://www.handelsblatt.com/politik/international/ezb-ratsmitglied-im-visier-der-justiz/5897404.html ), sont mêlés à cette affaire. 

Le scandale est centré sur une division de l’OeNB, l’Oesterreichische Banknoten-und Sicherheitsdruck GmbH, (OeBS), qui ferait littéralement des affaires lucratives avec la planche à billets. L’OeBS aurait joué un rôle actif  lors de la sollicitation pour des billets de banque provenant de gouvernements étrangers depuis l’année 2000. Sur son site, http://www.oenb.at/en/rund_ums_geld/bargeldinfrastruktur/oebs/oesterreichische_banknoten-_und_sicherheitsdruck_gmbh.jsp l’OeNB prétend qu’elle « excelle à combiner des fonctions de sécurité innovantes avec des conceptions modernes ».  Apparemment, elle excelle également dans la corruption, les commissions occultes et le blanchiment d’argent.

Selon l’accusation, l’OeBS aurait payé 17 millions d’euros en pots de vin à des fonctionnaires syriens dans le but d’obtenir des commandes du gouvernement syrien (Wiener Zeitung http://www.wienerzeitung.at/nachrichten/wirtschaft/oesterreich/414727_OeBS-Krimi-Verfahren-gegen-Nationalbanker.html ). Des paiements auraient été acheminés vers des établissements offshore, telles que la société de mailbox panaméenne Venkoy, via des représentants en Suisse.  Le procureur enquête également sur 1,7 millions d’euros de dessous de table qui auraient été retournés vers l’Autriche (Die Presse  http://diepresse.com/home/wirtschaft/economist/707600/OeBSAffaere_Provisionszahlungen-von-Wien-gesteuert?from=rss ). Des arrangements similaires avec l’Azerbaïdjan sont aussi examinés. Il y a deux semaines, quatre personnes – le directeur du management et le responsable du marketing de l’OeBS ainsi que deux avocats – auraient été arrêtés. Des bribes de cette affaire auraient commencé à voir le jour en Juin dernier lorsque des questions avaient été soulevées par les autorités fiscales autrichiennes concernant la déductibilité de ces paiements.

L’OeNB a confirmé lundi que des poursuites pénales avaient été engagées contre six de ses administrateurs, parmi lesquels son gouverneur Ewald Nowotny, son vice-gouverneur Wolfgang Duchatczek, et son directeur Peter Zöllner, qui seraient accusés d’avoir eu connaissance de la corruption d’agents publics étrangers dans le cadre de l’acquisition de commandes d’impression de billets de banque. Bien sûr, l’OeNB a défendu ses administrateurs arguant que les accusations étaient fondées sur des déclarations d’employés licenciés et  que par conséquent cela n’impliquait rien d’autre qu’une vengeance. Elle a déclaré que, se basant sur l’information dont ils disposaient à l’époque, les administrateurs avaient supposé que les paiements correspondaient à des services réels et légitimes et que l’acquisition de commandes respectait toutes les règles et lois applicables.

Mais le 9 Novembre, le journal quotidien Kurier  http://kurier.at/wirtschaft/4313511.php basé à Vienne a créé l’émoi lorsqu’il a annoncé avoir obtenu une copie du procès-verbal des réunions des admnistrateurs du conseil d’administration de l’OeNB. Selon ce document, les administrateurs étaient au courant depuis des années que des millions d’euros de pots de vin étaient versés pour acquérir des commandes de billets de banque de la part de gouvernements étrangers.

Par exemple, le 24 Mars 2010, le directeur général de l’OeBS informait le Conseil d’administration de l’OeNB d’une possible commande de 150 millions de billets de banque de la part de l’Azerbaïdjan assorti d’une « commission » de 10%. Et comment le Conseil d’administration a-t-il réagi ?  « Duchatczek a demandé au Directeur général de démarrer les activités d’acquisition de telle sorte que les années 2011 et 2012 seraient à pleine capacité. »

Au fil des années, le document montre que Nowotny, Duchatczek, et leurs collègues avaient posé des questions au sujet de différents paiements, mais n’avaient rien fait. Par exemple, le 15 Décembre  2008 Nowotny a questionné au sujet du montant d’une commission et du destinataire en Azerbaïdjan. Le directeur général l’a alors « informé qu’il y a un représentant en Suisse » et que la Commission se monterait à 20% de la commande. Et ce fut tout.

L’OeNB avait déjà essayé d’éteindre le feu et de protéger ses administrateurs en tirant sur le directeur général et sur le directeur du marketing de l’OeBS. Raison invoquée http://www.friedlnews.com/article/oenb-dismisses-management-of-money-printing-subsidiary ? Un audit interne révélait des « actions illégales et une dissimulation d’information de la part du Conseil de Surveillance. » À l’époque, la corruption des fonctionnaires syriens avait déjà fait surface, avec 600.000 euros de «dépenses inhabituelles. »

Selon le Handelsblatt, la peine maximale pour corruption est de dix ans de prison,. Mais étant donné l’impunité avec laquelle les banquiers centraux agissent, je doute que Nowotny ou les autres banquiers centraux ne feront jamais face à de sérieux risques de se retrouver emprisonnés. Nowotny pourrait même ne pas perdre son emploi à l’OeNB et à la BCE. Et son avenir, étant donné qu’il s’agit d’un banquier central, semble brillant.

La Proton Bank en Grèce avait siphonné plus d’1 milliard de dollars dans un schéma de fraude, de détournement de fonds, de blanchiment d’argent et de sociétés-écrans offshore. Et elle a obtenu d’être renflouée.  Depuis, une bombe a explosé ….  Le Fonds de sauvetage européen paye pour le blanchiment d’argent grecque et la fraude http://www.testosteronepit.com/home/2011/11/17/european-bailout-fund-for-greek-money-laundering-and-fraud.html .

Wolf Richter – testosteronepit.com pour ZERO HEDGE.

*Déjà en aout 2011, le journal Libération avait abordé ce sujet épineux.
Il s’agissait à l’époque du business entre l’Autriche et la Syrie: ICI

L’enquête sur la corruption en Autriche s’élargit au gouverneur de la banque centrale, Ewald Nowotny‏

L’enquête sur la corruption en Autriche s’élargit au gouverneur de la banque centrale, Ewald Nowotny

VIENNE, 28 nov (Reuters) – Le parquet de Vienne élargit son enquête pour corruption présumée dans l’Unité de fabrication de billets de la banque centrale autrichienne « OeBS » afin d’y inclure le gouverneur Ewald Nowotny et d’autres membres du conseil de surveillance.

« Le conseil de surveillance de l’OeBS rejette fermement les accusations formulées à son encontre »,  a déclaré la banque centrale autrichienne dans un communiqué publié lundi.
Elle déclare que les membres du conseil n’étaient pas au courant de la corruption de fonctionnaires étrangers en vue d’obtenir des contrats, ainsi qu’un  ancien membre du personnel de l’OeBS l’a allégué.

La déclaration ne nomme pas les membres du conseil de l’OeBS faisant l’objet d’une enquête, mais un porte-parole de la banque centrale a confirmé qu’ils incluent Nowotny, le vice-gouverneur Wolfgang Duchatczek et le  Directeur exécutif Peter Zoellner.

Les procureurs ont élargi l’enquête à l’OeBS « en raison de la suspicion de connaissance de la corruption de fonctionnaires étrangers lors de la signature de contrats pour l’impression de billets de banque. Cette suspicion est fondée sur les déclarations d’un ancien membre du personnel de l’OeBS accusé d’abus de confiance. »

La banque centrale a suspendu le responsable du management de l’OeBS en Octobre après avoir découvert des irrégularités dans un audit de routine interne. Elle avait cité à l’époque « des indications sur la conduite d’affaires illégales ou du refus de transmettre l’information au conseil de surveillance ».  Le conseil de l’OeBS avait informé les autorités et avait suspendu un responsable du management ainsi qu’un chef de département à l’OeBS, a t-elle ajouté.

Selon son site internet, l’OeBS compte parmi ses clients la Banque Centrale Européenne et d’autres banques centrales nationales à travers le monde.

Un porte-parole des procureurs de Vienne a déclaré lundi que l »enquête se focalise sur les frais payés pour obtenir des contrats de fabrication de billets, y compris en Syrie et en Azerbaïdjan.  Les autorités ont étendu l’enquête jusqu’à y inclure des membres du conseil de surveillance » de l’OeBS, car il y a des détails compromettants et la suspicion amène à les inclure», a t-il dit. Il a précisé que l’enquête en est à ses premiers stades.  Des condamnations pourraient entraîner une peine maximale de 10 ans en prison.

(Reportage par Michael Shields, Angelika Gruber et Sylvia Westall)

 

source


C’est une bombe cette info!!!! Nous a-t-on pas déjà dit qu’en cette période « d’apocalypse », tout serait mis au grand jour, que le voile tomberait? ;)

C’est une jouissance totale de voir tous ces scandales éclater un à la suite de l’autre, principalement avec celui-ci, mais il faut absolument trouver un moyen d’abolir cette impunité dont profitent ces banquiers centraux et tous les foutre en prison.


Jo ^^

Source  : Zero Hedge via l’éveil2011
By: heaventramp


http://lesmoutonsenrages.fr/2011/11/29/un-scandale-de-corruption-internationale-secoue-la-bce/#more-17027

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 11:49

ALERTE: LES MILITAIRES NE SONT PLUS PAYES


breaking newsDepuis quelques jours, diverses informations et mails me faisaient état que les policiers, militaires, crs, marins et pompiers (français, pas albanais) n’étaient pas remboursés de leurs primes de déplacement, frais, prime para TAP, etc. Mises bout à bout, ces informations vous montrent que l’Etat français est bien en faillite. Mais maintenant c’est encore plus grave: ce sont leurs soldes qui ne sont plus payées ou alors avec beaucoup de retard. Quand vous pensez que ces hommes risquent leur vie… Commentaire de XX à qui j’ai demandé confirmation, et je l’ai eue, « De toute manière, les seules balles qui aient jamais frôlé les généraux qui conseillent Sarkozy, c’est des balles de tennis; ils ne voient même pas ce qui se passe dans les régiments, en bas, sur le terrain, alors que vous, journaliste, vous arrivez à le voir. Ils ne payent plus leurs hommes. Dans la Marine, c’est même pire. ». Et voici une autre source qui nous le confirme:

 » Des dizaines de militaires de l’armée de terre n’ont toujours pas été soldés pour le mois d’octobre 2011.

Nous ne pouvons passer sous silence le fait que de nombreux militaires (de l’Armée de Terre) n’ont toujours pas été soldés au titre du mois d’octobre. On est en droit de se demander s’il s’agit d’un effet de la crise financière qui secoue notre pays ou d’un bug informatique extrêmement fâcheux? Les militaires, après avoir rendu compte à leur hiérarchie, tiré toutes les sonnettes à leur disposition et face à la passivité de leurs chefs et des services censés les administrer, se sont tournés alors vers l’Adefdromil. Que le ministre Longuet se rassure : toute l’armée française ne nous a pas téléphoné! Enfin, pas encore!
Mais, une vingtaine de militaires d’un régiment du Sud, plusieurs dizaines dans l’Est, une quinzaine en Ile-de-France nous signalent n’avoir rien reçu sur leur compte bancaire.A cela s’ajoutent le retard important dans le paiement des frais de déplacement et de changement de résidence, qui correspondent au coût de la mobilité imposée aux militaires, ainsi que des délais interminables de paiement des soldes OPEX sur divers territoires. Lire la suite ici.  »

Explication donnée: bug informatique. Ben voyons! Comme à La Poste et dans les autres banques? Comme les gros chèques que les banques perdent et qui resurgissent soudain au bout de 20 jours? Personne n’est dupe. Ensuite bug logiciel chez les paras aussi? Un autre pour les marins? etc.?, sachant que tous ces gens sont de toute manière gérés par des administrations totalement distinctes… Et c’est la même chose pour les CRS… Les frais, primes et autres ajustements ne sont plus renboursés…. Le décalage de paiement des frais atteint parfois de 10 mois! (voir info suivante) Les chefs de corps n’arrivent plus à tenir leurs hommes.

Question: quelle mouche à piqué l’Elysée? Ne pas payer la garde prétorienne revient à se suicider, au pire, à ce qu’elle se révolte et prenne le pouvoir voyant que d’un côté ils dépensent des milliards à bombarder la Lybie, et que de l’autre ils ne payent pas le soldat de base? C’est du jamais vu… Ou plutôt si. On sait comment cela se termine quand les gens d’armes ne sont pas payés par les politiques… J’espère pour les ministres de Nicolas Sarkozy que les policiers du service de protection des hautes personnalités ne vont pas s’énerver à attendre le remboursement de leurs primes et frais…

PS: Voilà une information que vous ne verrez pas dans le Figaro et ailleurs, et pour cause… Le Figaro appartient à un marchand d’armes. Bien le bonjour à Mr Longuet et aux officiers du SIRPA.


 Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2011


.
Si c'est vrai, eux aussi vont être sinistrés ! Dans cette société, on ne ménage que les Financiers ! De toutes façons, comme je l'ai déjà écrit dans différents articles, ces professions seront, elles aussi, à terme, menacées ! Le monde tel que nous l'avons connu est en train de disparaître... Des mercenaires étrangers sans foi ni loi remplaceront un jour policiers et militaires, gendarmes et soldats du feu. Et des robots occuperont la plupart des emplois ! Sale temps pour l'humanité au seul profit des banksters  eva
.
Confirmation :
Des dizaines de militaires de l’armée de terre n’ont toujours pas été soldés pour le mois d’octobre 2011.(Par Jacques BESSY, Président de l’Adefdromil) [Actualisé]
Article publié le 28 novembre 2011

Nous ne pouvons passer sous silence le fait que de nombreux militaires – de l’armée de terre – n’ont toujours pas été soldés au titre du mois d’octobre.

On est en droit de se demander s’il s’agit d’un effet de la crise financière qui secoue notre pays ou d’un bug informatique extrêmement fâcheux ?

 


Les militaires, après avoir rendu compte à leur hiérarchie, tiré toutes les sonnettes à leur disposition et face à la passivité de leurs chefs et des services censés les administrer, se sont tournés alors vers l’Adefdromil.

Que le ministre Longuet se rassure : toute l’armée française ne nous a pas téléphoné ! Enfin, pas encore !

Mais, une vingtaine de militaires d’un régiment du Sud, plusieurs dizaines dans l’Est, une quinzaine en Ile-de-France nous signalent n’avoir rien reçu sur leur compte bancaire.

A cela s’ajoutent le retard important dans le paiement des frais de déplacement et de changement de résidence, qui correspondent au coût de la mobilité imposée aux militaires, ainsi que des délais interminables de paiement des soldes OPEX sur divers territoires.

Au dernier conseil supérieur de la fonction militaire (CSFM), les représentants tirés au sort de la communauté militaire s’étaient plaints de ces retards. Et le ministre, auquel le service de santé avait certainement dû faire une piqûre pour le rendre sympathique, s’était engagé à remettre de l’ordre. Une promesse qui n’engageait que ceux qui l’avaient reçue, comme d’hab !

On nous dit que le non paiement des soldes ne serait qu’un simple accident de parcours et que les intéressés sont peut-être aussi à l’origine de leur désagrément, faute d’avoir vérifié leurs données personnelles à l’occasion du passage de la gestion manuelle à la gestion informatisée dans l’armée de terre, avec la mise en service du logiciel Concerto ? Il n’est pas sûr, cependant, que leur hiérarchie de proximité leur ait réellement et surtout sérieusement fait effectuer cette vérification.

On nous dit aussi qu’il y a quelques années, en 2002-2003, lorsque ce changement important de modalités dans la gestion des ressources humaines, désormais responsable de la solde a été décidé, la troïka des contrôleurs généraux des armées Bodin, Piotre et Roudière a laissé chaque armée se doter de son propre logiciel de gestion du personnel, et qu’il est, comme il fallait s’y attendre, particulièrement difficile de connecter ces sept ou huit logiciels dans lesquels figurent les données ressources humaines au super calculateur Louvois de paiement de la solde. Outre cette absurdité technique, le gaspillage d’argent public est évident. Comment justifier 7 à 8 logiciels différents de gestion des RH, un pour chaque armée et service ? Que fait la Cour des comptes ?

Et comme toujours, on va nous dire que c’est la faute : à pas de chance, à la crise, au constructeur du logiciel, etc…mais en aucun cas aux différents ministres, à leurs grands subordonnés, la bande de joyeux contrôleurs généraux aux commandes. Comme le disait un adage de l’ancien régime : « Le roi ne peut mal faire !».

L’armée de terre, pour une fois en pointe peut être satisfaite, son biniou technologique de gestion des RH, le logiciel Concerto a reçu en 2009 une Victoire de l’innovation pour la fonction publique d’Etat. Mais Louvois n’aime pas le Concerto.

Ce que le troupier d’en bas ignore, c’est que ce genre de bug a peu de chances de survenir pour les grands chefs en région parisienne. En effet, il existe un service spécial rattaché à la DGA, la Délégation Générale pour l’Armement : le SPAC. Il s’agit du Service Parisien de l’Administration Centrale qui compte environ 1500 agents dédiés à servir tous les galonnés d’en haut : contrôleurs généraux des armées, administrateurs civils, officiers généraux qui servent au secrétariat général pour l’administration (SGA, au cabinet du ministre, etc… jusqu’au service automobile. Cette appellation discrète donnée à un service pléthorique n’est pas sans rappeler le camouflage du service de renseignement du Colonel Paillole sous l’appellation de « Travaux Ruraux » opéré pendant la deuxième guerre mondiale …

Faut-il in fine avoir recours à la fameuse citation, sans doute apocryphe figurant en exergue des « Centurions » de Jean Lartéguy : « Que Rome prenne garde à la colère des légions ! » ? Tant il est vrai et terriblement humain d’être légèrement énervé lorsqu’on n’est pas soldé en fin de mois, après service fait.

 

http://adefdromil.org/17959

 

L’Adefdromil § prend position pour la liberté d’association et du droit d’expression des militaires. Elle souhaite donner aux militaires le moyen de faire valoir leurs problèmes et de défendre leurs intérêts, dans le plus grand respect des principes de neutralité et de discipline qui s’attache à leur statut.

 

§ Association (Loi 1er juillet 1901) de DEFense des DROits des MIlitaires

 

Voir aussi :
Lettre au Président de la République

.
.
Et à propos de la France,
voici la dernière déclaration de Chevènement sur sa souveraineté :

 

..

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 08:34
http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/1125949-1442668.jpg?v=1289419515

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/1125949-1442668.jpg?v=1289419515

.

Obama rallume la mèche pakistanaise
dans la poudrière mondiale

29 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) – Dans un contexte international d’escalade militaire et après des centaines d’assassinats ciblés par drone sur le sol pakistanais, l’ « inexplicable » attaque des forces américaines de l’OTAN samedi sur deux bases militaires frontalières du Pakistan n’a fait qu’augmenter la possibilité de déclenchement d’une guerre mondiale. Pour les autorités pakistanaises, c’est la « bavure » de trop ; le porte-parole des forces terrestres, le général Akhtar Abbas, a déclaré que ce raid aérien aura « des conséquences très sérieuses ». Rappelons que le Pakistan dispose de l’arme atomique et entretient des relations étroites avec la Chine.


C’est dans le cadre d’une opération du Commandement conjoint des forces spéciales américaines (JSOC) à l’intérieur des frontières du Pakistan, avec la bénédiction de l’OTAN, que des drones, des hélicoptères et des bombardiers ont attaqué simultanément deux bases de réapprovisionnement pakistanaises dont les coordonnées GPS avaient été fournies par les forces de l’OTAN. L’incident est vite monté en épingle, des «  officiels occidentaux à Kaboul  » appartenant à l’OTAN affirmant que des pakistanais ou des insurgés proches de leurs bases, ont tiré les premiers sur les forces du JSOC. Même si elle était vraie, cette « justification » est absurde, car les forces américaines ont attaqué de manière massive les bases pakistanaises durant deux heures ; on est loin d’une simple mésentente.


Évidemment la Présidence Obama n’a fait aucune déclaration. Si la secrétaire d’Etat Hillary Clinton et le secrétaire à la Défense Leon Panetta ont exprimé leurs condoléances pour les soldats pakistanais tués, le Pentagone n’a en revanche pas exprimé le moindre regret concernant l’attaque. Comme nous l’avons rapporté ces derniers mois, le JSOC s’est transformé en véritable armée secrète, très prisée par le Président Obama pour mener à bien son programme d’assassinats ciblés.


La veille de l’attaque et dans cette même région, les armées pakistanaise et chinoise venaient juste de terminer d’assez importantes manœuvres militaires antiterroristes. En effet, la Chine et le Pakistan coopèrent étroitement dans la lutte contre les séparatistes armés ouïgours qui utilisent les zones tribales pakistanaises comme base-arrière. Les deux pays sont des partenaires stratégiques et coopèrent étroitement dans le domaine commercial, industriel, infrastructurel, diplomatique et militaire.


L’agence de presse Xinhua a rapporté que suite à une réunion d’urgence du Comité de la Défense du Cabinet (DCC), présidé par le Premier ministre Syed Yusuf Raza Gilani, le Pakistan a demandé samedi aux États-Unis d’évacuer la base aérienne de Shamsi (sa base de drones) dans le Sud-ouest de la province du Baloutchistan d’ici 15 jours, et a également décidé de fermer sur le champs et pour une durée indéterminée la route d’approvisionnement logistique de l’OTAN en Afghanistan, qui passe par le Pakistan et son port de Karachi.


Au sein de la population pakistanaise, cette attaque de l’OTAN n’a fait que renforcer les partisans du candidat présidentiel et agent britannique Imran Khan, qui ont multiplié les manifestations dans tout le pays samedi soir et dimanche, demandant la fin de la coopération avec les U.S.A. La montée d’Imran Khan, un pachtoune – et donc apprécié des militaires à cause des problèmes d’Islamabad dans les zones pachtounes – est une victoire impériale britannique car elle ne sert ni la stabilité du Pakistan et de la région, ni la sécurité des États-Unis.


Cette escalade est le fruit de la politique va-t-en-guerre de l’agent britannique Barack Obama, dont les forces armées réitèrent de telles attaques en viol de la souveraineté pakistanaise dans le simple but – comme l’ont confirmé des sources américaines à nos collègues de l’EIR« de les frapper par en haut pour leur rappeler qui commande ». Pour Lyndon LaRouche il s’agit d’une « guerre psychologique absolument délirante » qui prend un tour dangereux dans le contexte d’escalade militaire entre les forces de l’OTAN et la Russie et la Chine.


Dorénavant, certains dans les cercles militaires pakistanais de haut niveau ainsi que parmi les politiciens alliés au ferment anti-Américain autour d’Imran Khan, craignent que le Président Zardari puisse remettre les clés des installations nucléaires pakistanaises aux Américains – qui, d’une manière ou d’une autre, vont se les procurer. Des agents secrets du JSOC cherchent déjà à localiser l’ensemble des installations et les militaires pakistanais tentent de les détourner avec des leurres et des fausses pistes. A l’heure actuelle, la Chine est au courant de cette situation et, dans une zone au Nord du Pakistan, garde les yeux sur les installations nucléaires, à la demande des militaires pakistanais.


Il est donc clair que les politiques délirantes de l’empereur Obama mènent droit à une confrontation thermonucléaire, et ne peuvent être stoppées que par sa destitution, et rapidement.

 

http://www.solidariteetprogres.org/Obama-rallume-la-meche-pakistanaise-dans-la-poudriere-mondiale_08335

 

Dernière minute : la Chine accuse
les États-Unis de répandre la terreur


Dans une brève publiée hier soir, l’agence Reuters rapporte : « Mardi, le principal quotidien du régime chinois a accusé les États-Unis de bafouer le droit international et d’attiser le terrorisme après l’attaque de l’OTAN qui a tué 24 soldats pakistanais, avertissant que la capacité d’Islamabad a assurer la sécurité pourrait être dangereusement affaiblie (...) »

...la suite en anglais ici.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche