Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 02:19

Georges POMPIDOU

 

... maître des requêtes honoraire au Conseil d'État et 

  ancien directeur général de la Banque Rothschild.

 

http://www.dailymotion.com/video/xk6d48_etienne-chouard-loi-pompidou-1973_webcam#from=embed

 

 

.

 

 

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 01:20

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/media/02/01/3297273134.jpg

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/media/02/01/3297273134.jpg

 

 

Le président du CNT libyen reconnaît ouvertement avoir utilisé des images bidonnées de la « libération » de Tripoli pour les besoins de sa propagande.

Moustapha Abdeljalil, l’allié de Sarkozy et de BHL, avoue sur une télévision arabe avoir menti avec la diffusion d’images de la fausse chute de Tripoli tournées au préalable au Qatar et retransmises à travers le monde.

 

http://www.youtube.com/watch?v=c8_afO3u7eA&feature=player_embedded#!

 

Le CNT cédera 35 % du pétrole libyen à la France en cas de victoire

 

 

Lire aussi :

.

 

Comment les hommes d'Al-Qaida sont arrivés au pouvoir en Libye
Comment les hommes d’Al-Qaida sont arrivés au pouvoir en Libye
Devinez qui le congressman Walter Fauntroy a vu infliger la mort en Libye ?

L’ancien congressman Walter Fauntroy s’était rendu en Libye comme négociateur de bonne volonté pour tenter de stopper la guerre. Prisonnier avec les journalistes du Réseau Voltaire dans l’hôtel Rixos, il n’a échappé que de justesse à la mort : nous pouvons témoigner que la secrétaire d’État Hillary Clinton avait personnellement donné l’ordre de l’exécuter. Il n’a dû son salut qu’à sa foi et à l’intervention d’une très haute personnalité militaire US. De retour aux États-Unis, il a donné une interview à « Afro »
Réseau Voltaire | Washington DC (États-Unis) | 21 septembre 2011
JPEG - 21.5 ko
Le révérend Walter Fauntroy fut le représentant personnel de Martin Luther King Jr. à la Maison-Blanche. Elu démocrate de Washington DC, il siégea à la Chambre des représentants de 1971 à 1991. Il est aujourd’hui très actif dans de nombreuses organisations pour le développement du continent noir.

L’ancien député US Walter Fauntroy compagnon de Martin Luther King, qui est récemment revenu d’une mission de paix en Libye, a précisé qu’il était resté caché pendant un mois après avoir été le témoin d’horribles évènements de cette sanglante guerre civile de Libye, une guerre dont Fauntroy assure qu’elle fut menée par des forces européennes.

La soudaine disparition de Walter Fauntroy et certaines rapides rumeurs avaient donné à penser qu’il avait été tué.

Dans une interview donnée dans sa maison de Northwest DC au journal US Afro la semaine dernière, le fameux leader des droits civiques, rapporte qu’il a vu des militaires français et danois se ruer dans un petit village de nuit, décapitant, mutilant et tuant rebelles et loyalistes pour leur montrer qui était le maître.

« Quel est cet enfer ? Pensais-je. Je me suis sorti de là et je suis parti me cacher » dit Fauntroy.

Les rebelles ont dit à Fauntroy que les forces européennes leur avaient dit de rester à l’intérieur des maisons. Selon Fauntroy les forces européennes voulaient dire au rebelles : « regardez ce que vous avez fait », en d’autres termes les français et les danois avaient ordonné bombardements et tueries pour en rendre responsable les rebelles.

« La vérité là-dessus sortira un jour » a dit Fauntroy

L’ancien député nous a dit que pendant son séjour en Libye, il avait pu parler avec Kadhafi en personne et que celui-ci lui avait assuré qu’il survivrait à cette attaque et que la mission d’unification des nations africaines continuerait.

« Contrairement à ce qui a été rapporté dans la presse, j’ai entendu et observé que 90 % du peuple libyen aimait Kadhafi » dit Fauntroy, il dit également « Nous croyons que le véritable but des attaques contre Kadhafi était de s’opposer aux efforts des leaders africain entrepris pour arrêter la re-colonisation de l’Afrique »

Depuis plusieurs mois le leadership de Kadhafi s’est trouvé face à son plus grand défi. En février, un mouvement radical de protestation appelé Printemps arabe s’est répandu à travers la Libye. Quand Kadhafi a répondu par l’expédition de militaires et de paramilitaires en civil dans les rue pour attaquer les manifestants cela tourna en guerre civile et ce avec l’assistance de l’OTAN et de l’ONU.

Les assertions de Fauntroy n’ont pu être vérifiées par le journal Afro et le département d’État US n’a pas validé la version des faits de Fauntroy. Fauntroy n’a pas agi comme un représentant officiel des USA en Libye.

Quand la rumeur se répandait disant que Fauntroy avait été tué, en réalité il était incognito a t-il dit à l’Afro dans cette interview. Fontroy dit que pendant plus d’un mois il décida de ne pas contacter sa famille mais de continuer sa mission afin de parler avec les leaders spirituels africains au sujet du mouvement d’unification africaine malgré les révoltes arabes.

Je suis toujours là, dit Fauntroy montrant plusieurs parties de son corps « j’ai tous mes doigts et mes orteils, je suis extrêmement chanceux d’être la ! ».

Après les blogs et les rumeurs rapportant que Fauntroy avait été tué, Eleanor Holmes Norton du bureau des députés annonça le 24 août qu’il avait été en contact avec les autorités qui confirmèrent qu’il était sauf et pris en charge par le Comité International de la Croix rouge. Fauntroy est rentré à Washington DC le 31 août.

Dans sa maison Fauntroy sortit plusieurs mémoires et carnets de note pour expliquer pourquoi il voyageait en Libye quand il fut pris dans les révoltes.

« Le récent voyage en Libye était une partie de ma mission qui commença sous Martin Luther King quand il me donna l’ordre de joindre quatre pays africains sur le continent avec quatre de la diaspora africaine dans le but de rendre à ce continent son statut pré-colonial » dit Fauntroy.

Nous voulons que l’Afrique devienne le grenier du monde dit il : « Souvent, les principales routes conduisent dans toute l’Afrique à des ports pour que les ressources naturelles et les richesses soient menées hors du continent afin d’être vendues sur les marchés européens ».

  http://www.voltairenet.org/Devinez-qui-le-congressman-Walter

 

.

Partager cet article
Repost0
3 octobre 2011 1 03 /10 /octobre /2011 01:16
Bulletin électronique Mondialisation.ca



 



La guerre contre le terrorisme est-elle une fraude ?

par Paul Craig Roberts

Le 2 octobre 2011




Dans la dernière décennie, Washington a tué, estropié, forcé à l’exode et créé des veuves et des orphelins par millions dans six pays musulmans différents et tout cela au nom de “la guerre contre le terrorisme”. Les attaques de Washington contre ces pays constituent une pure agression et impactent principalement les populations civiles et les infrastructures de ces pays, ce qui constituent donc, des crimes de guerre d’après la loi internationale. Des nazis ont été exécutés précisément pour ce que fait Washington aujourd’hui.

De plus, ces guerres et attaques militaires ont coûté aux contribuable américains 4 000 milliards de dollars entre ce qui a déjà été payé et les futurs coûts cumulés, ceci constitue un tiers de la dette publique accumulée ! Résultant dans une crise du déficit budgétaire qui menace directement la sécurité sociale, la valeur du dollar et son rôle comme monnaie de réserve mondiale, tout en enrichissant bien au delà de tout ce qui a déjà été vu dans l’histoire, le complexe militaro-industriel et de la sécurité ainsi que ses promoteurs.

Peut-être que le coût le plus élevé de cette “guerre contre le terrorisme” de Washington a été payé par la constitution et les libertés civiles. Tout citoyen américain que le gouvernement accuse se retrouve sans aucun droit et sans droit constitutionnel. Le régime Bush-Cheney-Obama a chamboulé le plus grand succès de l’humanité, celui de rendre le gouvernement responsable devant la loi.

Si nous regardons autour de nous pour la terreur de laquelle l’état policier et une décennie de guerre sont censés nous protéger, cette terreur est très difficile à trouver. A part pour les attentats du 11 Septembre, en assumant que nous acceptions l’explication conspirationiste officielle du gouvernement, il n’y a plus eu d’attaques terroristes sur le sol états-unien. En fait, comme la chaîne de télévision RT l’a démontré le 23 Août dernier, un programme de recherche de l’université de Californie a découvert que les “complots terroristes” domestiques, gonflés au delà du raisonnable par les médias, avaient été ourdis par des agents du FBI.

http://rt.com/usa/news/fbi-terror-report-plot-365-899/

Il y a maintenant 15 000 agents du FBI travaillant sous couvert, dix fois le nombre de ce qu’il y en avait lors de la guerre du Vietnam, lorsque les manifestants étaient suspectés de sympathie communiste. Comme il n’y a pas de complot terroriste à déjouer pour cette fantastique force qui travaille clandestinement, le FBI justifie son budget, ses alertes à la terreur et ses enquêtes invasives sur les citoyens américains en fomentant “des complots terroristes” et en trouvant quelques individus mentalement dérangés à coincer. Par exemple, le complot à la bombe de Washington D.C, le complot du métro de New York, le complot pour faire sauter la tour Sears de Chicago, tous furent des créations organisées et gérées par des agents du FBI.

RT rapporte que seulement trois complots ont pu peut-être ourdis indépendamment du FBI, mais comme aucun ne fonctionna, ils ne sont vraisemblablement pas l’œuvre d’une organisation terroriste professionnelle comme Al Qaïda est supposée être. La voiture piégée de Time Square n’a pas explosé et apparement ne pouvait pas exploser.

La dernière figure de style du FBI a piégé un bostonien, Rezwan Ferdaus, qui est accusé d’avoir voulu attaquer le pentagone et le capitole avec des modèles réduits d’avions bourrés d’explosif C4. La procureur générale Carmen Ortiz a rassuré les Américains en leur disant qu’ils ne furent jamais en danger car les agents du FBI étaient en contrôle du complot.

http://www.usatoday.com/news/washington/story/2011-09-28/DC-terrorist-plot-drone/50593792/1

Le complot Ferdau-FBI pour faire sauter le pentagone et le capitole avec des modèles réduits d’avions a produit une inculpation sur le chef qu’il “avait donné un soutien matériel à une organisation terroriste” et comploté pour détruire des bâtiments fédéraux, un chef d’accusation sérieux qui implique une peine de 20 ans de réclusion criminelle pour chaque building ciblé.

Quelle organisation terroriste Ferdau a t’il servi? Certainement pas Al Qaïda, qui a soi-disant bluffé toutes les 16 agences de renseignement américaines, tous les services de renseignement alliés de l’OTAN et d’Israël, le NORAD, le NSC, le contrôle aérien, Dick Cheney, et quatre fois les sécurités des aéroports en une heure de la même matinée. Une organisation terroriste de cette haute capacité ne s’impliquerait sûrement pas dans un complot aussi pathétique que de faire sauter le pentagone avec une maquette d’avion.

En tant que citoyen américain qui a servi l’état pendant de nombreuses années et qui a toujours respecté et défendu la constitution, un devoir patriotique, j’ose espérer que cette question a déjà traversé l’esprit des lecteurs, à savoir pourquoi sommes-nous tenus de croire un instant qu’un tout petit avion modèle réduit pourrait faire sauter le pentagone là où un avion de ligne Boeing 757 chargé de kérosen ne fut pas capable de faire le boulot, n’y faisant de fait qu’un petit trou certainement pas assez grand pour y faire passer un avion de ligne.

Quand j’observe la naïveté de mes concitoyens quant aux “complots terroristes” absurdes que le gouvernment fabrique, cela me fait réaliser que la peur est la plus formidable des armes à la disposition de tout gouvernment pour faire avancer un agenda non déclaré. Si Ferdaus va au tribunal, il n’y a aucun doute qu’un jury le condamnera pour complot à faire sauter le pentagone et le capitole avec des modèles réduits d’avions. Il sera très sûrement torturé ou forcé pour une négotiation de plaidoirie.

Apparemment, la plupart des Américains sont tellement gouvernés par la peur qu’ils n’éprouvent aucun remord à ce que “leur” gouvernement assassine et force à l’émigration des millions de gens innocents. Dans l’esprit des Américains, un milliard “d’enturbannés” ont été réduits à leurs yeux à l’état de terroristes et méritent d’être exterminés. Les Etats-Unis sont sur la voie d’un holocauste qui fera passer la terreur connue par les juifs sous le national-socialisme, comme un simple précurseur.

Pensez à ceci: n’êtes-vous pas étonnés qu’après une décennie (deux fois et demies la longueur de la seconde guerre mondiale) de massacres de musulmans et de destruction de familles et de leur futur dans six pays différents, il n’y ait pas eu de véritable attaque terroriste ici aux Etats-Unis ?

Pensez une minute seulement au comment il serait facile de perpétrer des actes terroristes aux Etats-Unis s’il y avait des terroristes sur notre sol. Un terroriste d’Al Qaïda, une organisation qui a soi-disant perpétrée le 11 Septembre, la plus humiliante défaite jamais essuyée par une puissance occidentale, “la seule super-puissance mondiale” même, penserait-il encore à détourner un avion face à la sécurité en place, ou en faire sauter un ?

Certainement pas, surtout lorsqu’il y a tellement de cibles plus faciles. Si l’Amérique était vraiment “infiltrée par la menace terroriste”, un terroriste irait tranquillement à une heure de pointe dans un aéroport dans la foule qui attend pour passer la “sécurité” et ferait sauter sa bombe. Cela tuerait bien plus de personnes que de faire sauter un avion et cela rendrait évident le fait que la “sécurité des aéroports” ne donne pas plus de sécurité.

Ce serait un véritable jeu d’enfant pour des terroristes que de faire sauter des centrales électriques relais puisqu’il n’y a personne dedans, juste un grillage de périmètre pour les garder. Ce serait facile de faire sauter des centres commerciaux. Il serait facile de déverser des boîtes de clous dans des rues encombrées et les autoroutes au moment des heures de pointe et ainsi de paralyser les artères de circulation principales pendant des jours. Avant chers lecteurs que vous ne m’accusiez de donner des idées aux terroristes, ne croyez-vous pas que ce genre d’idées soient déjà passées par la tête des terrorisres capables de faire le 11 Septembre ?

Mais rien ne se passe. Alors le FBI arrête un type pour avoir planifié de faire sauter l’Amérique avec des modèles réduits d’avions. C’est très déprimant de constater combien d’Américains vont croire cela.

Considérez également le fait que les néo-conservateurs américains qui ont orchestrés la “guerre contre la terreur”, n’ont aucune protection. Que la protection des services secrets sur Bush et Cheney est minimale. Si l’Amérique était réellement sous la menace terroriste, spécifiquement sous celle de ceux qui ont perpétrés le 11 Septembre, tous les néo-conservateurs, incluant Bush et Cheney pourraient être assassinés en une heure par un beau matin ou une belle soirée.

Le simple fait que les néoconservateurs tels Paul Wolfowitz, Donald Rumsfeld, Condi Rice, Richard Perle, Douglas Feith, John Bolton, William Kristol, Libby, Addington etc, vivent tous sans protection et sans aucune crainte est la preuve même que l’Amérique ne fait face à aucune menace terroriste.

Pensez maintenant aux affaires des complots à la chaussure piégée, celui de la bouteille de shampoing et celui du slip explosif. Les experts, autres que ceux prostitués payés par le gouvernement, disent que tous ces “complots” sont des non-sens total. “les “chaussure et slip explosifs” étaient de la poudre de feux d’artifices colorés qui n’aurait pas fait sauter une boîte de conserve. La bombe liquide, qui devait être mélangée dans les toilettes d’un avion, a été réfutée par les experts comme étant purement fantaisiste.

Quel est le but de tous ces faux-complots ? Rappelons-nous que tous les rapports confirment que le “terroriste au slip explosif” a été amené à l’avion par un officiel, malgré le fait que ce “terroriste” n’avait pas de passeport. Aucune enquête n’a jamais été effectuée par le FBI ou la CIA, ou par quiconque pour savoir pourquoi quelqu’un qui n’a pas de passeport a été admis sur un vol international.

Le but de ces complots arrangés est d’augmenter le niveau de la peur et de créer une opportinité pour l’ancien Tsar de la sécurité intérieure Michael Chertoff de faire une fortune en vendant ses scanners-pornographes à l’agence de sécurité des aéroports (TSA).

Le résultat de tous ces “complots terroristes” gonflés par les médias est que tous les citoyens américians, même ceux avec de hautes fonctions d’état, ne peuvent plus monter dans un avion sans enlever leurs chaussures, leur veste, leur ceinture, se soumettre à des scanners-pornographiques ou être sexuellement molestés dans la procédure de palpation de sécurité. Rien n’est plus évident que le fait que la “sécurité des aéroports” est incapabe de reconnaître un terroriste musulman d’un patriote américain fanatique, d’un sénateur, d’un général des Marines ou d’un agent de la CIA.

Si un passager avait besoin pour des raisons de santé ou autre de quantités plus importantes de liquides et de crèmes au delà de la limite imposée par le TSA sur la quantité de dentifrice, de shampoing, de nourriture ou de médicaments qu’un passager puisse embarquer à bord, celui ou celle-ci devrait obtenir une autorisation spéciale de la dite TSA, autorisation rarement agréée. Un des grands moments de l’Amérique fut ce cas documenté sur YouTube d’une femme mourante dans un fauteuil roulant, qui avait besoin d’une nourriture spéciale et qui a vu sa nourriture être jettée à la poubelle par la gestapo / TSA malgré une autorisation écrite de la même TSA, sa fille arrêtée pour protestations et la femme mourante laissée seule dans son fauteuil dans l’aéroport.

Ceci est Amerika aujourd’hui. (NdT: écrit avec cette ortographe dans le texte original, montrant la volonté de l’auteur de dresser un parallèle entre les Etats-Unis d’aujourd’hui et l’Allemagne nazie) Les attaques sur des citoyens innocents sont justifiées par les décérébrés de l’extrême droite comme étant “des mesures chargées de nous protéger contre le terrorisme”, d’une “menace” qui de toute évidence n’existe pas.

Aucun Américain n’est en sécurité aujourd’hui. Je suis un ancient membre du comité de la défense du parlement. J’ai eu une classification secret défense alors que j’avais accès à des informations relevant de tous les programmes d’armements des Etats-Unis. En tant qu’économiste en chef du comité du budget du parlement, j’avais des informations concernant les budgets de l’armée américaine et de la sécurité. Comme secrétaire d’état au ministère des finances, je recevais chaque matin le briefing de la CIA que recevait aussi le président ainsi qu’une foule d’informations concernant la sécurité de la nation.

Quand j’ai quitté le ministère des finances, le président Reagan m’a nommé comme membre d’un comité super secret qui était chargé d’enquêter sur l’évaluation que faisait la CIA sur les capacités de l’URSS. Ensuite je fus consultant au Pentagone. J’ai obtenu toute sorte de classifications.

Malgré mon passé et mes classifications de haut niveau passées au sein du gouvernement et la confiance portée en ma personne par la confirmation sénatoriale d’une nommination par le président, la police de l’air ne peut pas me distinguer d’un terroriste.

Si j’avais une passion pour les modèles reduits d’avions ou si je participais à des manifestations anti-guerre, je serai sans nul doute également arrêté.

Après mes services publiques dans le dernier quart du XXème siècle, j’ai expérimenté dans la première décennie du XXIème siècle toutes les réussites de l’Amérique, bien que leurs traces aient été effacées. A leur place s’est dressé le désir monstrueux d’hégémonie et de la richesse hyper-concentrée. La plupart de mes amis et les citoyens que je connais sont en général incapables de voir et reconnaitre la transformation de l’Amérique en un état policier va t’en guerre qui a le pire ratio de distribution de la richesse de tout le monde occidental.

Il est incroyable que beaucoup d’Américains, citoyens de la “seule super-puissance au monde”, pensent réellement qu’ils sont menacés par les musulmans, qui n’ont pas d’unité, pas de marine, pas d’aviation, pas de forces nucléaires, pas de missiles capables de traverser les océans.

En fait, un grand pourcentage de ces “populations menaçantes”, spécialement la jeunesse, est amoureuse de la liberté sexuelle qui existe en Amérique. Même les dupes iraniens de la “révolution verte” orchestrée par la CIA ont oublié que Washington a déjà éjecté un de leur gouvernement démocratiquement élu dans les années 50. Malgré une longue décennie d’actions militaires abusives à leur encontre, beaucoup de musulmans regardent toujours l’Amérique comme leur salut. Leurs leaders sont simplement achetés avec de très grandes sommes d’argent.

Avec sa “menace terroriste” et Al Qaïda se dégonflant après le soi-disant assassinat de son leader, Ben Laden, qui fut laissé sans protection et désarmé par son “organisation terroriste internationale”, Washington a créé un nouvel homme de paille ou entité bouc-émissaire: les Haqqanis.

D’après John Glaser et des officiels anonymes de la CIA, le chef d’état major Mike Mullen a “exagéré” le cas contre le groupe insurgent des Haqqanis, quand il clama, afin de donner un motif à une invasion US du Pakistan, que les Haqqanis étaient un bras opérationnel des services secrets du gouvernement pakistanais, l’ISI. L’amiral Mullen se détache maintenant de son “exagération”, doux euphémisme pour un mensonge. Son capitaine aide de camp John Kirby a dit que “les accusations de Mullen visaient à influencer les pakistanais pour qu’ils interviennent contre les Haqqanis et leur réseau”. En d’autres termes, les Pakistanias devraient tuer encore plus de leurs propre citoyens afin d’en économiser la tâche à l’Amérique.

Si vous ne savez pas ce qu’est le réseau Haqqani, ne soyez pas surpris. Vous n’aviez jamais entendu non plus parler d’Al Qaïda avant le 11 Septembre 2001. Le gouvernement américain crée de toute pièce toute homme ou entité de paille nécessaires ainsi que les incidents corollaires afin de continuer plus avant l’agenda néo-conservateur d’hégémonie mondiale, de plus grands profits pour l’industrie de l’armement.

Pendant 10 ans, la population de la super-puissance américaine est restée assise, terrifiée par les mensonges racontés par le gouvernement. Pendant que les Américains étaient terrifiés par des “terroristes” qui n’existent pas, suçant leur pouce, des millions de gens dans six pays différents ont eu leur vie détruite. Aussi loin qu’il y ait de preuve, les Américains sont imperturbables et imperturbés par le nombre extravagant de meurtres d’autres personnes dans des pays qu’ils sont bien incapables de placer sur une carte.

Vraiment, l’Amérik est la lumière du monde, un exemple pour tous.

Article original en anglais : Is The War On Terror A Hoax?, publié le 30 septembre 2011.

Traduction : Résistance 71.

 

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=26893

 

 

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 08:10

Commotion, le projet d'un Internet hors de tout contrôle

Yves Eudes


Un immeuble confortable et anonyme, au cœur de Washington, à quelques rues de la Maison Blanche. Dans une enfilade de bureaux au fond du 5e étage, une vingtaine de jeunes gens, surtout des garçons, travaillent discrètement, dans une ambiance à la fois studieuse et décontractée. Cette petite équipe, composée d'informaticiens, de juristes et de sociologues, est en train de réaliser l'utopie suprême des hackers et des militants libertaires du monde entier : un logiciel permettant la création de réseaux sans fil à haut débit 100 % autonomes, qui fonctionneront sur les fréquences Wi-Fi, sans s'appuyer sur aucune infrastructure existante – ni relais téléphonique, ni câble, ni satellite. Ils seront mouvants, horizontaux, entièrement décentralisés et échapperont à toute surveillance, car le trafic sera anonyme et crypté.

Une vingtaine de jeunes gens finalisent un logiciel permettant la création de réseaux sans fil à haut débit 100 % autonomes, qui fonctionneront sur les fréquences Wi-Fi, sans s'appuyer sur aucune infrastructure existante. Conspiritech / Wikimedia commons.


Ce projet ambitieux – nom de code Commotion– est dirigé par Sascha Meinrath, 37 ans, militant de longue date de l'Internet libre et précurseur des réseaux citoyens – au sein du collectif de journalistes en ligne Indymedia, puis à l'université d'Urbana-Champaign (Illinois), un des berceaux du logiciel libre, et dans diverses start-up et ONG d'action sociale : "J'ai bricolé mon premier réseau autonome il y a dix ans. Les antennes étaient faites avec des boîtes de conserves." Depuis ces temps héroïques, Sascha Meinrath a fait du chemin. Dans sa version actuelle, Commotion est un projet très officiel. Il est hébergé et financé par l'Open Technology Initiative (OTI), département high-tech de la New America Foundation, organisme prestigieux consacré à l'étude des grands problèmes de la société américaine, et présidé par Eric Schmidt, l'un des patrons de Google.

Grâce à cette tutelle, Sascha Meinrath dispose d'un budget annuel de 2,3 millions de dollars (1,6 million d'euros), auxquels est venue s'ajouter une subvention exceptionnelle de 2 millions, octroyée par le département d'Etat. En effet, les diplomates américains s'intéressent de près à la technologie des réseaux sans fil autonomes, légers et faciles à installer. Ils espèrent les déployer bientôt sur le terrain dans diverses situations d'urgence : dans des zones dévastées par une guerre ou une catastrophe naturelle ; dans les régions les plus déshéritées de la planète, où les populations sont privées de moyens de communication modernes ; et, enfin, comme "outil de contournement" dans des pays dictatoriaux, pour aider les dissidents politiques à communiquer entre eux et avec le reste du monde, en déjouant la surveillance policière et la censure. "Fin 2010, se souvient Sascha Meinrath, j'ai appris un peu par hasard que le département d'Etat avait décidé d'aider ce type de recherches. Nous avons déposé un dossier, en concurrence avec d'autres organisations, et nous avons été choisis. Les autres projets s'appuyaient en partie sur les infrastructures existantes, alors que Commotion les court-circuite entièrement."


 

"LE SEUL OUTIL À APPORTER SUR LE TERRAIN, C'EST UNE CLÉ USB"

 

La subvention fédérale n'a pas suffi à transformer l'équipe de Commotion en fonctionnaires. Josh King, 28 ans, le responsable technique, a gardé son look très rebelle – vêtu de noir de la tête aux pieds, avec chaîne, piercing et cheveux en bataille... Son bureau est encombré d'appareils de toutes sortes, sur lesquels il fait des tests approfondis, car Commotion doit pouvoir fonctionner avec un assemblage hétéroclite. Ses logiciels transforment un routeur Wi-Fi ordinaire, un simple PC ou un smartphone en relais intelligents, capables de connaître en temps réel la configuration du réseau, et de trier les données pour les envoyer vers leurs destinataires, ou vers un autre relais, plus proche du but. Par ailleurs, Commotion peut être facilement raccordé au reste du monde : il suffit qu'un seul des appareils soit connecté à Internet pour que tous les autres profitent de l'accès. "En fait, résume Josh King, le seul outil indispensable à apporter sur le terrain, c'est une clé USB contenant les logiciels, qui doivent être installés sur chacun des appareils appelés à faire partie du réseau." Depuis le printemps 2011, OTI propose des éléments de Commotion en téléchargement libre sur Internet. Une version de travail complète sera disponible en septembre, afin que des experts de tous les pays puissent l'étudier et faire des suggestions. Sascha Meinrath ne sait pas exactement qui télécharge quoi, car il ne garde aucune trace des internautes venant sur le site : "Si nous conservions une liste de nos visiteurs, nos serveurs pourraient être piratés par différents gouvernements – y compris le nôtre."

Récemment, OTI a reçu des messages de militants du "printemps arabe", vivant en Egypte, en Syrie, en Libye, à Bahreïn et au Yémen : "Ils veulent se procurer Commotion, mais nous essayons de les dissuader. C'est trop tôt, il n'est pas sécurisé, ce serait risqué de s'en servir contre un régime répressif. Cela dit, si ça se trouve, des groupes clandestins utilisent déjà des versions provisoires, sans nous le dire. Certains interlocuteurs sont peut-être des agents au service des dictatures, mais peu importe, nous montrons la même chose à tout le monde."

Sascha Meinrath se donne jusqu'à fin 2012 pour produire une version utilisable par le grand public. Pour aller plus vite, OTI s'approprie des systèmes mis au point par d'autres équipes. Pour la sécurisation, Commotion va intégrer les programmes du projet TOR (The Onion Router), inventé par une bande d'hackers allemands et américains pour circuler sur Internet en évitant d'être repéré. TOR a notamment été utilisé pour protéger les communications du site WikiLeaks –qui a divulgué en 2010 des masses de documents secrets appartenant au gouvernement des Etats-Unis. L'un des créateurs de TOR, l'Américain Jacob Appelbaum, fut un temps très proche de l'équipe de WikiLeaks. A deux reprises, en 2010, il a été arrêté par la police américaine, qui l'a interrogé sur ses activités au sein de WikiLeaks et a saisi ses téléphones et ses ordinateurs. Or, Jacob Appelbaum est aussi un ami personnel de Sascha Meinrath, qui fait appel à lui comme conseiller pour la mise au point de Commotion.

Pour expliquer cette situation paradoxale, Sascha Meinrath évoque la "schizophrénie" du gouvernement fédéral : "Parmi les responsables de Washington, il y a encore des gens formés pendant la guerre froide, qui rêvent de tout bloquer et de tout surveiller, mais il y a aussi des jeunes arrivés avec Obama, qui sont partisans de la transparence et de la liberté d'expression. En privé, de nombreux fonctionnaires du département d'Etat étaient en colère de voir leur hiérarchie critiquer WikiLeaks aussi violemment. Selon eux, l'affaire aurait pu être l'occasion de montrer au monde que les Etats-Unis savent défendre la liberté d'expression et la transparence, en toutes circonstances."

A présent, Jacob Appelbaum participe à un vaste projet baptisé Freedom Box – un ordinateur basique et bon marché transformé en serveur crypté et sécurisé pour le grand public. Sascha Meinrath envisage d'intégrer Freedom Box au réseau Commotion, notamment pour bénéficier d'une fonction dite de "connexion différée" : "Par exemple, lors d'une manifestation réprimée par la police, un manifestant prend une photo avec un smartphone connecté à Commotion. Internet a été coupé ce jour-là dans le quartier par les autorités, la photo ne peut pas sortir du pays, mais grâce à Commotion, elle est stockée à l'abri, sur une freedoom box locale. Puis, dès qu'Internet est rétabli, la box envoie automatiquement la photo dans le monde entier."


LES ENTREPRISES DE TÉLÉCOMS, ENNEMIS POTENTIELS


OTI songe à intégrer d'autres appareils expérimentaux, qui permettront aux utilisateurs de partager des masses de fichiers lourds, de faire transiter sur Commotion des appels téléphoniques passés avec des mobiles ordinaires, de transmettre des données dans toutes les gammes de fréquences, et même d'interconnecter plusieurs réseaux voisins : "En juillet, raconte Sascha Meinrath, une équipe d'hackers en camionnette a monté un réseau éphémère, couvrant une zone de 60 km sur 30, à cheval sur l'Autriche, la Croatie et la Slovénie. C'est la preuve qu'on peut fournir une connexion Internet à toute une zone frontalière, sans être physiquement présent dans le pays." Commotion n'est pas prêt pour un déploiement dans les zones à risque, mais il peut déjà être testé aux Etats-Unis – par exemple, dans les quartiers pauvres des grandes villes, dont les habitants ne peuvent pas se payer d'abonnement Internet classique. A Washington, à Detroit, et dans une réserve indienne californienne, l'OTI est entré en contact avec des associations de quartiers et des groupes militants qui avaient entrepris de créer des réseaux sans fil sauvages, pour offrir aux habitants des accès Internet gratuits. Grâce à son expertise et à son carnet d'adresses, l'équipe d'OTI a fourni à ces amateurs une aide technique et financière décisive.

Cette fois, les ennemis potentiels sont les entreprises de télécoms, qui pourraient faire pression sur les autorités, pour qu'elles tuent ces initiatives citoyennes à coups de lois et de restrictions bureaucratiques. Sascha Meinrath est conscient de la menace : "Notre technologie va bousculer pas mal de choses, y compris aux Etats-Unis. Si les gens se mettent à construire leurs propres réseaux, le business model des groupes de télécoms va s'effondrer. Il faut s'attendre à ce qu'ils contre-attaquent brutalement." Commotion devra aussi affronter l'hostilité des majors d'Hollywood, car il peut faciliter le piratage des œuvres sous copyright. Sascha Meinrath est à la fois fataliste et optimiste : "Que ce soit aux Etats-Unis, au Moyen-Orient ou ailleurs, qui va mettre en place ces réseaux alternatifs ? Pas des vieux, on le sait. Ce sont les ados qui vont s'en emparer. Ils s'en serviront pour contester l'ordre établi et aussi pour partager leur musique et leurs films. Ce sera peut-être négatif pour les détenteurs de droits, mais le bilan global sera très positif."



http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=5898
 
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 07:25

« Le grand vol des banques », témoignage d’un « insider » sur l’Apocalypse financière qui vient – La mort de l’euro
 
Témoignage choc d’Attila Szalay-Berzeviczy actuel dirigeant de la banque UniCredit qui fait passer celui, controversé, du trader de la BBC pour une « comptine pour enfants ». Au programme, ce qu’il va se passer en cas de défaut de paiement grec…
 


 Note : Nous n’avons pas pu traduire cet article dans sa totalité, puisque il nous est parvenu une traduction google en anglais d’un texte hongrois… Dans l’impossibilité de traduire, nous avons adapté les morceaux choisis les plus importants. Si des lecteurs de langue hongroise peuvent nous apporter une traduction fidèle du texte original, qu’ils n’hésitent pas.
Merci à Pascal Roussel, Denissto et Eddie pour l’info.
L’introduction ci dessous ne fait pas partie du texte original, mais dans le mail reçu, originalement écrit dans un bon anglais et résumant bien la situation, nous avons donc pu le traduire. Pour ceux qui voudraient approfondir le texte original, nous n’avons d’autres choix que de les renvoyer à une traduction google.

« L’Euro est pratiquement mort »

Soit les «yes men » ont infiltré la plus grande banque italienne, et la plus sous-capitalisée, ou le stress des constants et répétés mensonges et de la prévarication a finalement appris à ceux qui savent que leurs moyens de subsistance ne tiennent qu’à un fil, et que le second grand ponzi est en train de détruire leurs boulots, leurs carrières, et leur mode de vie tout entier.
Comme le chef d’UniCredit global securities Attila Szalay-Berzeviczy et ancien président de la bourse hongroise qui a écrit un incroyable texte sur le portail hongrois index.hu, et qui franchement fait passer le discours provocateur d’Alessio sur la BBC pour une comptine pour enfants.
Seulement cette fois, personne ne peut objecter la « naïveté », l’inexpérience ou le désir d’attirer l’attention du public. Si quelqu’un connaît la vérité, c’est le gars au sommet d’Unicredit, duquel nous attendons de rapidement limiter le commerce en bas une fois que nous aurons imprimé. Parmi les assertions stupéfiantes (stupéfiantes dans le sens qu’un banquier actuel ose dire la vérité) voici les suivantes : « l’Euro est pratiquement mort » et l’Europe est face à un séisme financier à cause du défaut grec… « L’Euro est au-delà de tout sauvetage … » « La seule question qui reste est combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce. » … « Un défaut de la Grèce va immédiatement déclencher un séisme de magnitude 10 à travers toute l’Europe. » … « Les détenteurs d’obligations du gouvernement grec devront amortir leur investissement entier, les nations d’Europe du Sud vont arrêter de payer les salaires et les pensions et les guichets automatiques seront vides « en quelques minutes ». En d’autres termes : bienvenue dans l’Apocalypse….
Mais attendez, il y a encore autre chose. D’après Bloomberg :
« L’impact d’un défaut grec pourrait « rapidement » se répandre à travers le continent, il pourrait inciter à une ruée sur les banques les « plus faibles » des pays « les plus faibles ».
« Une telle escalade de la panique peut balayer l’Europe d’une manière auto-réalisatrice conduisant à l’éclatement de la zone Euro », ajoute Szalay-Berzeviczy.
Szalay-Berzeviczy est juste arrivé en Hongrie après un voyage à l’étranger, et n’est pas joignable jusqu’à tard aujourd’hui, un officiel d’Unicredit, qui a demandé à ne pas être identifié car il est n’est pas autorisé à parler à la presse, raconte quand Bloomberg a appelé Szalay-Berzeviczy à son bureau de Budapest à la recherche d’autres commentaires.
Et maintenant, pour nos lecteurs européens (en premier) et tous les autres (ensuite), c’est vraiment le moment de paniquer.


Maintenant voici le texte, traduit par Google du Hongrois à l’anglais. Certaines nuances peuvent être perdues, mais le message est en gras :

La monnaie commune européenne est virtuellement morte. L’euro est dans une situation de condamné. La seule question qui reste est combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce.
Pour le moment, quand Athènes sera déclarée en faillite, un séisme de magnitude 10 va secouer l’Europe, qui sera l’ouverture d’une nouvelle ère dans la vie du vieux continent.
En effet, la Grèce ce n’est pas seulement la banqueroute cela signifie que les détenteurs de titres du gouvernement grec n’ont pas récupéré l’argent investi, mais aussi à l’intérieur de l’Etat qui ne sera pas capable de rembourser ses dettes. Pour le moment seuls parmi les grecs les, docteurs, policiers, militaires, ministres et employés gouvernementaux locaux ne recevront pas leurs salaires, tout comme les séniors ne s’attendent pas à passer de bons moments. L’ATM est vidé en quelques minutes. Les banques locales sont coincées car détenant des titres du gouvernement déclenchant une crise de liquidités immédiate et la dévaluation du système bancaire grec dans un effondrement total. Ainsi l’épargne des déposants est totalement perdue (…) les gens ne seront pas en mesure de retirer de l’argent (…) Le peuple manquera de carburant et de nourriture. La Grèce est pratiquement à l’arrêt complet pour une décennie et il y aura une baisse spectaculaire du niveau de vie dans le pays entier.
Le problème est que, dans ce cas, la catastrophe ne peut pas s’arrêter à la frontière grecque, mais avec sa vitesse et son élan toucher l’ensemble de la zone euro, l’Europe et enfin secouer le monde. Un canal par lequel se répandrait l’infection, bien sûr, un tel scenario serait le retour du système bancaire. En effet, les banques internationales ont subit en Grèce de centaines de milliards d’euros de pertes vont être tôt ou tard obligés de verrouiller les échanges avec les autres banques, qui ont à voir avec un pays où –selon les attentes des investisseurs – l’arc de crise grec frappera à nouveau.
Et quand les banques ne se font plus confiance les unes aux autres, qu’elles arrêtent de se prêter les unes aux autres, les marchés financiers internationaux s’arrêtent. Cela signifie que toutes les institutions financières sont laissées seules avec leurs clients.
Les pays pauvres avec des banques faibles vont commencer à paniquer avec des retraits de fonds de détail. Mais depuis les dépots de détail et les entreprises de prêts sont attribués sous forme de marchés interbancaires, ces banques ne peuvent pour combler leurs déficits, peut être une crise de liquidités immédiate. Toutes les institutions financières pourraient être mises en faillite. (…)
La suite pour les courageux (ou les hongrois) ici :
http://index.hu/gazdasag/penzbeszel/2011/09/28/a_nagy_bankrablas/
 
 
http://infoguerilla.fr/?p=12116

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 07:11

29 septembre 2011


L'UE pourrait-elle s'effondrer ? Inimaginable ! Impossible ! C'est pourtant bien ce qui se disait il y a quelques mois à peine, dans le cas où la Grèce ne réussirait pas à rembourser sa dette. Aujourd'hui, alors que l'UE se débat pour mettre au point un deuxième lot de mesures de renflouage pour ce pays, la conversation porte de plus en plus non sur la manière de sauver la Grèce – et avec elle l'Eurozone, mais sur le moment où et la manière dont cette faillite aura lieu. A présent, tout le monde se demande non seulement si la Grèce va être en faillite mais si ce sera le chaos. L'inimaginable est devenu la question de base.


 
 

Le défaut de paiement de la Grèce, même si en fait il serait bon pour ce pays, provoquera une crise économique, politique et existentielle massive pour l'UE. Un défaut de paiement mettrait une pression énorme sur d'autres économies européennes faibles, en particulier le Portugal, l'Irlande, l'Espagne et l'Italie. Cela causerait une crise parmi les banques européennes. Mais chose plus importante, l'Europe se retrouverait devant un choix : sauver l'€uro ou sauver l'UE ? Pas le temps de forger une pure et simple union fiscale et politique. La seule manière permettant à la fois de protéger les économies viables du nord et du centre de l'Europe et de permettre aux économies plus faibles du sud de se rétablir, c'est que le groupe principal de pays permette - voire exige - que le second groupe quitte l'Eurozone. Ce qui modifierait fondamentalement et irrévocablement le caractère et l'objectif de l'UE. En fait, si la contagion économique touchait la France, l'UE s'effondrerait à coup sûr.

 

Il n'est pas sans ironie que le déclin de l'€uro et la mort de l'UE seront sans doute une aubaine pour l'OTAN. En l'absence d'une UE forte et en expansion, l'OTAN serait la seule force gravitationnelle exerçant une influence unificatrice sur tout le continent. L'OTAN inclut déjà plusieurs pays qui ne sont pas membres de l'UE ; ce nombre augmentera considérablement si une crise de l'€uro éclate.

 

Le plus important est que l'OTAN devra monter la garde auprès de l'Europe pendant une période qui pourrait bien ressembler aux années '30 – du point de vue économique aussi bien que politique. L'OTAN peut aider à stabiliser des gouvernements européens faibles subissant une tension énorme. Il peut également dissuader des puissances étrangères d'exploiter la faiblesse temporaire de l'Europe. Enfin l'OTAN fournit les meilleurs moyens d'optimiser une réserve sans doute amoindrie de capacités militaires transatlantiques.

 

Ces dernières années, en dépit de ses contributions aux conflits en Afghanistan et en Libye, il est de bon ton dans certains cercles d'écarter l'OTAN comme un anachronisme suranné. Il pourrait bien arriver que l'OTAN se révèle le plus important lien états-unien du 21e siècle dans le domaine de la sécurité.

 


Source : Defence Professionals, 22/09/2011

Traduction : Anne Meert pour Investig'Action

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 07:02
Vaccin pour la grippe
Le scandale a juste changé de seringue
samedi 1er octobre 2011
par La rédaction
Deux ans après, le scandale de la fausse pandémie H1N1 n’est toujours pas terminé. Mieux il rebondit, avec un petit arrangement entre amis. Si 18,9 millions de doses vont être détruites [1], l’industrie pharmaceutique [2], avec la complicité des états, ont trouvé un endroit bien pratique - et rentable - pour servir de décharge sauvage : les corps des candidats au vaccin saisonnier. Voilà comment faire des profits, tout en se débarrassant des invendus : refourguer les vieilles souches virales et les vieux adjuvants refusés en les incluant dans les vaccins pour la grippe saisonnière.

Le ministère de la santé et Big Pharma se seraient-ils inspirés des bouchers indélicats de la grande distribution qui sculptent la viande avariée pour lui rendre l’apparence de la fraîcheur ?

Voici l’aveu, tout à fait officiel sur le site du ministère de la santé, de cette forfaiture :


Les souches grippales déterminées par l’OMS pour la saison 2011-2012 sont les mêmes que celles qui composaient les vaccins de la saison 2010- 2011, c’est-à-dire :

- A/California/7/2009 (H1N1), proche des vaccins grippaux pandémiques A(H1N1)2009

- A/Perth/16/2009 (H3N2)

- B/Brisbane/60/2008

Donc, depuis la fausse pandémie H1N1, les souches n’ont pas changé. Avant 2009, le vaccin antigrippal ne contenait que deux souches, changées tous les ans, maintenant, il contient la souche H1N1 en plus.

Or, la propagande officielle du ministère, de son côté, n’a pas changé non plus. Dans les questions-réponses de la brochure diffusée par l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) on lit :

Pourquoi faut-il faire le vaccin contre la grippe tous les ans ?

Réponse de l’INPES :

L’enveloppe du virus de la grippe subit des modifications d’une année sur l’autre, donnant ainsi naissance à des virus suffisamment différents pour que le vaccin inoculé l’année précédente ne soit plus efficace. Le nouveau vaccin produit chaque année tient compte de ces modifications. Pour les personnes de plus de 65 ans ou présentant une maladie chronique, il est nécessaire de se faire revacciner à l’approche de l’hiver. [3]

Si cette réponse était vraie, les vaccins qui garnissent les rayons des pharmacies depuis cette semaine seraient différents de ceux de 2010 et différents de ceux de 2009. Sinon, ça signifie que les vaccins 2011-2012 ne sont plus efficaces, de l’aveu même de l’administration française !


Le « glissement génétique » annuel du virus qui rendrait nécessaire un nouveau vaccin saisonnier chaque année, adapté aux sous-types dominants en circulation, se serait soudainement suspendu, le temps pour Big Pharma d’écouler les stocks invendus des années précédentes, avant que la date de péremption ne soit atteinte. Petit bénéfice supplémentaire, plus besoin de coûteuses études pour obtenir chaque année de nouvelles autorisations : il suffir de refourguer les vieux stocks et la vieille propagande, peu importe les contradictions, les médias à la botte sont là pour matraquer et inquiéter. [4]

En accommodant ainsi les restes, en contradiction avec la propagande vaccinale, la preuve va être faite que les campagnes de vaccination pour la grippe saisonnière servent avant tout à transférer une partie de nos impôts à l’industrie pharmaceutique.

Fort heureusement, la prise de conscience commencée en 2009 se poursuit dans la population (le nombre de vaccinés baissent sans que le nombre de malades, ni de décès, n’augmentent) et, tôt ou tard, les empoisonneurs et leurs complices - quand bien même ils seraient au sommet de l’État -seront appelés à répondre de leurs agissements.

Post-scriptum :
Reproduction autorisée avec le lien : Vaccin pour la grippe : Le scandale a juste changé de seringue

[1] -Grippe H1N1 : la destruction des vaccins restants achevée d’ici fin novembre

[2] Quand Big Pharma s’est retrouvé avec une annulation de 50 millions de doses sur les bras, des engagements sur les saisons prochaines faisaient partie des contreparties

[3] Page 10 de la brochure Des réponses à vos questions sur la vaccination

[4] Tous les bricolages sont permis : VACCIN anti-GRIPPE : AMM pour Agrippal® et Gripguard® de Novartis, extrait : "Les souches grippales pour la saison 2011-2012 étant identiques à celles qui composaient les vaccins de la saison précédente, 2010-2011, l’Afssaps a jugé non nécessaire le dépôt d’une nouvelle étude pour l’ensemble des vaccins grippaux.

Mais le laboratoire Novartis ayant utilisé pour la souche B, une souche dérivée (NYMC BX-35) à la place de la souche B/Brisbane/60/2008 utilisée pour la saison précédente, pour ses vaccins Agrippal® et Gripguard®, l’EMA a demandé qu’une étude clinique soit réalisée."

 

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=632

 


Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 06:04
http://2.bp.blogspot.com/-ek-qAvd42F0/TWbiRXfY_rI/AAAAAAAAAAk/rqZyGsr7DC4/s1600/Apocalypse.jpg
http://2.bp.blogspot.com/-ek-qAvd42F0/TWbiRXfY_rI/AAAAAAAAAAk/rqZyGsr7DC4/s1600/Apocalypse.jpg

(image posée par eva)

Le 27 septembre fût bien apocalyptique.

 

La guerre est déclarée entre l'empire sioniste oligarchique et les peuples antisionistes.


Nous avons été nombreux sur les blogs à scruter de près le jour du 27 septembre car les présomptions apocalyptiques convergeaient précisément vers cette date. Et finalement si on observe les résultats de près concernant les événements qui se sont produits ce jour, on peut dire que le 27 septembre fût apocalyptique non pas seulement pour ce jour précis mais pour tous les événements imbriqués autour de cette date qui voyait le président US s’enfermer dans son bunker à Denverwww.lepouvoirmondial.com sans les journalistes et en pleine reconstitution d’une attaque terroriste simulée! Cela laisse penser à l’état d’esprit global que veut instaurer l’élite mondiale sur l’ensemble de la planète et notamment dans le camp occidental. La peur du terrorisme est un levier puissant pour… la future apocalypse nucléaire.

Regardez ce que sont ces opérations « simulées » anti-terroristes. Aussi vraies que possible pour insuffler suffisamment de terreur dans les esprits et notamment ceux des enfants!


Regardons ensuite les événements qui ont eu lieu ce 27 septembre pour constater que l’actualité est dominée par une forte vague magnétique en provenance du soleil qui a créée de fortes perturbations électriques jusqu’à un nombre importants de déraillements de trains recensés sans oublier le four nucléaire de Marcoul. Ces vagues solaires seront la cause d’explosions électriques que pourront exploiter les gouvernements qui veulent la guerre contre le terrorisme. Jusqu’à la perturbation finale avec l’approche de Nibiru. Est-ce pour cela que le pape envisage de prendre sa retraite en avril 2012www.7sur7.be? Dans son bunker?…


Mais l’événement majeur qui concoure à la destruction finale d’une grande partie de l’humanité c’est bien évidemment la reconnaissance d’un état palestinien par Mahmoud Abbas. Cet événement en cours provoque une scission très nette entre l’empire occidental sioniste leschroniquesderorschach.blogspot.com( USA,Israël,France, Angleterre,Allemagne,Italie notamment) et les autres nations du monde favorables à la création d’un état palestinien. Ainsi Israël crée la fracture mondiale attendue pour déclencher le feu nucléaire comme annoncée.  » Dieu jugera toutes les nations qui se seront liguées contre le peuple d’Israëlwww.info-bible.org« . On est à l’heure du jugement dernier c’est annoncé dans tous les livres sacrés et cela concorde avec la date de destruction finale de la civilisation sur Terre par l’apparition d’une planète gigantesque attisant le feu solaire. C’est bien pourquoi les juifs insistent lourdement pour faire d’Israël un état « purement » juif attisant ainsi la haine racialiste contre lui, et aussi pourquoi les juifs s’organisent en parlement européen « juif » indépendantwikistrike.over-blog.com montrant ainsi qu’il y aura un intérêt juif contre tous les autres. La guerre est déclarée.


Cet événement apocalyptique en cours (Tyché, Nibiru, Elenin), l’oligarchie illuministe peut déclencher sereinement la destruction finale de l’humanité. Plus rien ne les retient. La crise financière mondialisée montre à quel point leurs préoccupations sera de nous voler jusqu’au dernier centime pour qu’on n’ait plus les moyens matériels de se révolter. Une faillite généralisée entraînerait la faillite des systèmes politiques en cours et la reprise en mains des sociétés occidentales par le dénominateur commun à leur survie: leur allégeance à l’OTANwww.michelcollon.info.


La conquête de la Libye puis les menaces contre l’Algérie, la Syrie et l’Iran ne font qu’attiser la haine contre l’Islam et a aussi pour but de couper l’empire chinois d’approvisionnements énergétiques nécessairesinfoguerilla.fr à son développement. Un empire chinois qu’on accule pour le pousser à hausser le ton pour se défendre dans un réflexe de survie légitime, mais enclenchant ainsi le risque de feu nucléaire mondial. Un empire chinois soutenant de plus l’Iran, le Vénézuela deux ennemis déclarés de l’empire sioniste, est voué à l’holocauste nucléaire cela ne fait aucun doute…L’Iran qui a annoncé le 27 septembre menacer directement les USAwww.alterinfo.net en déployant sa marine près des côtes dans une raison donnant-donnant avec la marine US déployée proche du territoire iranien. L’escalade militaire est en route.7


Finalement ce 27 septembre 2011 restera bien dans les mémoires des survivants comme ayant été un jour funeste pour l’humanité. En catalysant autour de lui tous les événements apocalyptiques à venir et notamment donc, la séparation définitive des nations entre les pro-sionistes et les anti-sionistes. Et dans ces mêmes nations la fracture entre une élite pro-sioniste et un peuple anti-sioniste. Un peuple voué à être laminé par la crise financière. L’apocalypse nucléaire finale est commencée dans une course contre la montre avec le soleil et son feu destructeur programmé lui aussi pour 2012.

 

vidéos sur le site

 

http://lesouffledivin.fr/2011/09/29/le-27-septembre-fut-bien-apocalyptique/

 

 

Sur ce blog, aussi :

 

L'occident aime les arabes à genoux, pas debout. Comme son peuple d'ailleurs…

 

lesouffledivin.fr2011

Un autre journalisme...

 

 

L’occident pour faire adhérer sa population à ses guerres systémiques lui dit qu’il défend les valeurs humanistes et démocratiques, qu’il valorise la liberté, le droit des femmes et autres conneries. Conneries car finalement il n’en est rien. Les deux pays bombardés et détruits par la coalition occidentale étaient des pays de progrès social et de droits des femmes. L’Irak et la Libye sont des pays où l’éducation, où la santé étaient construits. Il existait un vrai projet social de sociétélesouffledivin.fr2011 malgré le despotisme de leurs dirigeants. Ils ne sont pas démocrates comme l’entend l’occident mais lorsque l’on voit comment la démocratie à l’occidentale n’est en fait qu’une domination validée de l’oligarchie sur le peuplelesouffledivin.fr2011, on comprend pourquoi ces régimes qui veulent se développer loin de la propagande occidentale, cherchant à les déstabiliser pour s’emparer de leurs richesses naturelles et mettre à la place des régimes toutous et surtout anti-socialistes et anti-nationalistes, sont quasi-obligés d’interdire les médias et les ONG occidentales qui, on le sait , travaillent uniquement pour l’occident et pour son oligarchie.

Mais si l’occident était cohérent avec ses revendications alors il s’attaquerait au régime le plus barbare avec les femmes comme l’arabie saoudite salaffiste. Il n’en est rien parce que bien évidemment le bon critère n’est pas celui-là. Le bon critère définissant un bon arabe est l’arabe à genoux et entièrement soumis à l’empire occidentale et qui accepte de nous donner son pétrole en échange de la corruption pour l’élite et rien pour le peuple. Et nous, petit peuple occidental que nous sommes, nous cautionnons cela en notre nom? Il est vrai que nous sommes déjà à genoux, nous, et c’est comme cela que nous aime nos dirigeants politiques pour continuer à nous raconter des conneries sur la marche du monde et les sacrifices que nous devons faire pour leur permettre de s’enrichir encore plus…

Merci à Michel Collon de rétablir la vérité dans une émission de service public. A noter encore une fois que son propos n’est pas interrompu tant il est de bon sens alors que toute la compagnie présente avait véhiculée la propagande occidentale. Merci de nous redonner une once d’honneur dans cet océan de décrépitude moral, de mensonges, de falsifications, d’impérialisme fascisant…

 

http://lesouffledivin.fr/2011/03/23/loccident-aime-les-arabes-a-genoux-pas-debout-comme-son-peuple-dailleurs/

.


La 3e guerre mondiale? – Flotte navale Iranienne aux U.S.A. ThePlot911

.


Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 05:16
Des antibiotiques et des pesticides dans le miel, selon 60 millions de consommateurs

Mauvaise nouvelle, le miel, dernière ressource que certains pensaient bio est devenu un produit contaminé par toute sorte de produits peu digestes… 35 polluants en tout, une véritable horreur!

Soixante millions de consommateurs a analysé 76 échantillons de miel, bio et non bio, afin de rechercher les résidus de  »91 molécules indésirables (56 pesticides et 35 antibiotiques) ».


Résultats :  »pas moins de 35 polluants différents (pesticides, insecticides, antibiotiques) ont été trouvés dans 74 des 76 miels analysés, avec une moyenne de cinq substances par pot, et ce, également dans des produits labellisés bio ». Même si les teneurs retrouvées dans ces miels sont inférieures aux seuils réglementaires, l’association trouve les résultats inquiétants. D’autant, que certains antibiotiques, dont l’utilisation est très restreinte en France et en Europe, sont retrouvés dans les miels testés, tout comme le chlorfenvinphos, interdit depuis 2007 en France, a été détecté dans plusieurs miels d’origine française…


Si des traces de polluants ont été retrouvés dans les miels bio, ceux-ci arrivent globalement en tête de classement (cinq miels bio sur les six les mieux notés).

 

Source: actu-environnement.com

 

.

http://lesmoutonsenrages.fr/2011/09/30/des-antibiotiques-et-des-pesticides-dans-le-miel-selon-60-millions-de-consommateurs/#comment-25794

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 04:59
Les européens favorables au protectionnisme
par Bernard CONTE

 

dimanche 18 septembre 2011, par Comité Valmy


 

Depuis la fin des années 1970 et l’arrivée au pouvoir des Thatcher et Reagan, l’idéologie (pour ne pas dire la religion) néolibérale a été imposée. Sans cesse ressassé, tant par la majorité des personnalités politiques que par les medias, le catéchisme néolibéral intègre le dogme du libre-échange, c’est-à-dire le « laisser faire » - « laisser passer », pour les marchandises comme pour les flux financiers.


 

 

Le libre-échange et la division internationale du travail qui l’accompagne, seraient les meilleurs vecteurs de croissance économique, de création d’emplois, de progression des revenus… et, in fine, d’augmentation du bien-être des populations. Par conséquent, il est inutile, pour les « élites » au pouvoir, de consulter la population, par un vote ou même par sondage, sur un sujet censé faire l’objet d’un large « consensus ». De plus, il faut éviter le risque de résultats non conformes aux attentes.

Néanmoins, des « agitateurs d’idées 1) » ont commandité, dans plusieurs pays européens, un sondage 2) pour recueillir l’opinion des populations à propos du dogme du libre-échange. Les pays retenus sont : La France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et l’Angleterre.

Les résultats, montrent une profonde divergence entre l’opinion des européens et le consensus officiel des élites.

L’ouverture des frontières aura des effets négatifs sur l’emploi dans l’avenir

Pour une majorité d’européens, l’ouverture des frontières aux marchandises en provenance des pays émergents (Chine, Inde) aura, dans les années à venir, des effets négatifs sur l’emploi : France, 75% ; Italie, 62 % ; Espagne et Angleterre, 56% ; Allemagne, 52%.

Car les produits en provenance des pays émergents sont trop peu taxés

C’est ce que pensent à plus de 65% les Français, les Espagnols, les Italiens et les Allemands. Les Anglais ne sont que 50% à déclarer que les importations en provenance de pays comme la Chine et l’Inde sont insuffisamment taxées.

La nécessité du protectionnisme

Hormis les Anglais, une majorité d’européens – entre 60 et 67% - se déclarent favorables à une augmentation des taxes sur les importations en provenance des pays émergents. Les Anglais ne sont que 45% à partager cette opinion.

A mettre en œuvre à l’échelle européenne, ou à défaut, à l’échelle nationale

Entre 67 et 80% des Français, des Allemands, des Italiens et des Espagnols pensent que les droits de douane doivent être placés à la frontière de l’Europe plutôt qu’à la frontière de leur pays. Les Anglais sont partagés sur cette question.

En cas de refus des partenaires européens de relever les droits de douane vis-à-vis des pays émergents, les Français, les Anglais, les Allemands, les Espagnols et les Italiens sont environ 60% à penser qu’il faut le faire quand même aux frontières de leurs pays respectifs.

Les bienfaits escomptés de la thérapie protectionniste

L’augmentation des droits d’entrée sur les importations en provenance des pays émergents devrait avoir des conséquences positives pour le secteur industriel, l’emploi et la croissance économique. De plus ces mesures devraient assurer la protection du savoir faire des différents pays (sans doute en ralentissant ou en arrêtant le processus de délocalisation). Par contre, les européens, dans leur ensemble, anticipent des conséquences « moins » positives sur les prix des produits de consommation.


Les résultats de ce sondage traduisent la capacité d’analyse et la maturité de la réflexion de la population européenne face à la crise financière, économique et sociale. Malgré la presse-tituée qui relaie un discours pseudo-consensuel sur les « vertus » du libre-échange, les européens remettent en cause ce dogme de façon radicale. Ils ont enfin compris que le libre-échange signifie l’égalisation par le bas des conditions sociales sur l’ensemble de la planète, le libre-échange c’est la Tiers-Mondialisation de la planète.


Mise en ligne : 17 septembre 2011


1) - Il s’agit de l’association : Pour un débat sur le libre-échange, regroupant des universitaires et des économistes, http://manifestepourundebatsurlelibreechange.eu/

2) - Le sondage a été effectué par l’IFOP en France en mai 2011 et en juin 2011 dans les autres pays européens.

A lire, Bernard Conte :"La Tiers-Mondialisation de la planète"

 

.

 

Sur ce site,

 

        La dette : un hold-up, un outil de domination ! Une analyse du Front Syndical de Classe
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1915

       
Hôpital Saint-Vincent de Paul - Journée Militante du 27 septembre 2011: Discours de Bernard Giusti Secrétaire Général CGT de l’hôpital 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1918

       
Journée Militante du 27 9 11 0 l’Hôpital St Vincent de Paul: Discours de Marise Dantin, Secrétaire Générale CGT de l’hôpital Cochin    
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1920

       
Contre la banalisation et la normalisation de l’ingérence - par Pierre Lévy   
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1919

       
Charles de Gaulle : "Je suis couillonné, eh bien, voilà, je fous le camp ! " - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1899

       
Des parlementaires français encouragent, eux aussi, un nouveau bain de sang en Palestine
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1891

       
"La dette de la Grèce est aujourd’hui absolument impossible à rembourser" - Jacques Sapir
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1894

       
La fin des classes moyennes - La lettre volée  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1884

       
CHÁVEZ, EVO ET OBAMA (Première partie) - Fidel Castro Ruz - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1909

       
CHÁVEZ, EVO ET OBAMA (Deuxième partie et fin)- Fidel Castro Ruz - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1910  

       
Un arbitrage anti-national de plus : Le drone israélien préféré à ceux d’EADS  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1914

       
Wadah Khanfar, Al-Jazeera et le triomphe de la propagande télévisuelle par Thierry Meyssan
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1916

       
Côte d’Ivoire, Koné Katinan : ‘‘Voici les instructions de Gbagbo’’ (suite aux ordres reçus par ADO à Paris)    
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1917

       
Egypte : C’est le moment, pour le pouvoir populaire, d’ouvrir le passage de Rafah ! par Haidar Eid  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1913

       
CHARNIER A TRIPOLI ? « ON NOUS MENT »  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1912

       
L’ANCIEN CONGRESSMAN AMERICAIN WALTER FAUNTROY : « J’AI VU LES TROUPES DE L’OTAN DECAPITER DES LIBYENS »

        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1911

        Les communistes Syriens soutiennent le mouvement pour des réformes démocratiques mais mettent en garde sur l’ingérence impérialiste                 croissante et les risques d’un ’scénario Libyen’  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1905  

       
L’art de la guerre - Assiégés dans les forteresses par Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1907

       
L’ancien ministre libanais Michel Samaha : le bouclier antimissile en Turquie contre la Russie et l’Iran  - Dépêches Al Manar...
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1906

       
Tunisie : « Justice – Liberté – Ordre » - Hedy Belhassine  -  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1908

       
Témoignage : sur la situation des chrétiens à homs, syrie http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1904    

       
Yasser Arafat, Mister Palestine for ever - 2/2 par René Naba  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1902

       
Camp Darby. Protection civile à Pise : le commandement étasunien s’en occupe par Manlio Dinucci 
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1901 

       
Chrétiens du Moyen-Orient  - Le Patriarche, les catacombes et la révolution par Agnes-Mariam de la Croix,
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1900

       
"Laïcité Inch’Allah" mercredi dans les salles - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1896

       
L’art de la guerre - L’incendie est hors de contrôle - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1895

       
Journal d’un négociateur en Palestine . Un entretien avec l’avocat Ziyad Clot - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1897


        Le Président Mbeki qualifie l’opération Lybienne de "grand désastre" par Elise Mbock  
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1890

       
Sabra et Chatyla. Contre l’oubli Par Stefano Chiarin  - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1885


        Les européens favorables au protectionnisme par Bernard CONTE - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1875  

       
Les ambassadeurs américain et français hués par la rue syrienne (vidéo) - http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve610

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche