Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:53
19 vérités sur la Libye !

Pourquoi le peuple libyen soutient tant Kadhafi et pourquoi après 6 mois de bombardement de l’OTAN, il n’est pas tombé. 

Pourquoi le nombre de libyens en France ou d’autres pays d’Europe ne se compare pas avec celui des pays du Maghreb comme les algérien(ne)s, les marocain(ne)s ou encore les tunisien(ne)s ? 





1) L’électricité à usage domestique est gratuite.


2) L’eau à usage domestique est gratuite.


3) Le prix d’un litre d’essence est de 0,08 EUROS.


4) Le niveau de vie en Libye est 100 fois moins élevé que la France. (exemple : le prix de 40 baguettes (demi baguettes à la française) ne coûte que 0,11 EUROS. Sachant que le prix d’une demi baguette en France est de 0,40 EUROS, le prix de 40 demi baguettes en France est de 145 EUROS).


5) Des prêts des banques sans intérêt.


6) Pas d’impôt à payer et la TVA n’existe pas.


7) L’Etat a investi beaucoup d’argent pour la création de diverses emplois. 


8) La LIBYE ne doit de l’argent à personne et ne doit aucun cent à personne. La France a 233 milliards de dettes en janvier 2011 soit 67% du PIB 


9) Le prix pour l’achat d’une voitures (Chevrolet, Toyota, Nissan, Mitsubishi, Peugeot, Renault…) est au prix d’usine (voitures exporter du japon, Corée du sud, Chine, Etats-Unis…).


10) Pour chaque étudiant voulant faire ses études à l’étranger, le gouvernement attribue une bourse de 1 627,11 EUROS par mois et l’enseignement supérieur est gratuit à l’étranger.


11) Tout étudiant diplômé reçoit le salaire moyen de la profession du cursus choisie s’il ne trouve pas d’emploi.


12) Lorsqu’un couple se marie, l’Etat paie le premier appartement ou maison (150 mètres carrés).


13) Pour chaque famille libyenne sur présentation du livret de famille, celle-ci recevra une aide de 300 EUROS par mois.


14) Il existe des endroits appelant « Jamaiya » où on vend à moitié prix les produits d’alimentation, pour toute grande famille sur présentation du livret de famille.


15) Pour tout retraité, celui-ci reçoit une aide de 200 EUROS par mois.


16) Pour tout employé dans la fonction publique et lors d’une mobilité nationale à travers la Libye, L’Etat fournit une voiture et une maison et sans rien à payer. Et quelques temps après, ces biens sont à lui.


17) Dans le service public, même si la personne s’absente un ou deux jours, pas de déduction de ces jours sur son salaire et pas de justificatif de maladie.


18) Pour toute personne libyenne, n’ayant pas de logement, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat, et il lui sera attribue un sans qu’il n’avance aucun et sans crédit.


19) Pour toute personne libyenne, souhaitant faire des travaux dans sa maison, il s’inscrit auprès d’un organisme de l’Etat et il lui sera fait gratuitement par des entreprises de travaux publics choisie par l’Etat.

 

SOURCE :
 
Publié par Julius FOX
 
.
Bientôt, tous ces avantages seront finis  ! L'Occident va "moderniser" le pays : Austérité pour tous, et dettes puisque les banques seront privatisées et le pétrole  offert aux multinationales étrangères ! eva
.
Opinion du chercheur Smaïn Bedrouni (sur http://news.stcom.net


Question : malgré les révélations sur internet de la manipulation médiatique de la fausse prise de Tripoli par les rebelles, les médias persistent de manière suicidaire dans leur mensonge. Pourquoi selon vous ?


Sa réponse : Leur objectif est de gagner du temps afin d'influencer les spéculations en bourse. Depuis l'annonce de la fausse prise de Tripoli, les actions ont pris de la valeur. Les spéculations boursières vont bon train à travers le monde. En quelques jours, ce sont des sommes énormes qui s'échangent dans les marchés boursiers. Chaque jour rapporte des fortunes aux spéculaueurs. Chaque jour de mensonges représente des millions de dollars et d'euros échangés sous la confiance créée par les médiamensonges.

 

.

.

Libye : La vérité,

c'est que la page n'est pas encore tournée !

 

C'est symptômatique. Ce matin, le site de Reuters ne consacre aucune ligne à ce qui se passe du côté de Tripoli. Les autres paraissent hébétés : oui, le complexe fortifié imprenable de l'ancien dictateur farfelu est pris, mais il est vide. Les "insurgés" déchargent leurs armes en l'air, en signe de joie, mais aussi d'impuissance et d'inquiétude. On ne sait rien des commandos qui avaient investi les abords des ambassades, pour bloquer l'évacuation des journalistes non "embedded". Ceux-là pourraient vraiment faire rater l'offensive médiatique qui a été lancée avec tant de hargne dans les pays de la coalition dite "OTAN".

Il faut se souvenir que certains "combats" se sont déroulés devant des décors de carton-pâte, maladroitement différents des lieux où ils étaient sensés se dérouler. La désinformation a pris des allures grotesques, tant il fallait à tout prix paraître avoir gagné. Maintenant, le désenchantement est là chez les agresseurs, dont bien peu, sinon aucun, sont d'authentiques opposants venus de l'est, et de cette Cyrénaïque toujours frondeuse vis-à-vis de la Tripolitaine.

Image ajoutée par Hémisphère Gauche

 

Donc, ce matin, il est clair que les envahisseurs de l'OTAN vont faire profil bas. Sans doute continueront-ils en sourdine à chercher les membres de la famille du Guide, à traquer les journalistes rétifs. Mais l'engouement sera passé.

Reste que le but réel est en cours de réalisation : les "alliés" vont pouvoir se partager tranquillement les dépouilles d'un pays qui voulait emmener l'Afrique tout entière vers une libération vis-à-vis des Occidentaux, quelle horreur ! Un homme de paille sera nommé Commandeur des Vaincus, tel ce transfuge, juge magnanime, qui avait condamné à mort les infirmières bulgares quand il était le bras droit de l'homme en fuite. Un Moubarak bis en somme, un Ben Ali de complaisance, un Ouattara nouveau.  L'important n'est-il pas que désormais cet opposant malencontreux qu'était Kadhafi ne se dresse pas contre la mainmise totale du Capital sur l'Afrique ? Les petits problèmes collatéraux, bah ! de toute façon lémédia n'en parleront pas, donc cela n'existera pas.

Amis européens, soyons fiers. Grâce à nos impôts, une certaine liberté vient de régresser de façon significative dans le monde. Avons-nous donné notre accord ? Bien sûr que non, personne ne nous l'a demandé. Prisonniers d'un $Y$TEM, nous serons voués à l'opprobre des nations du sud, pour avoir laissé piétiner le droit et la justice par des politiciens qui s'enorgueillissent d'être élus par nous. Il faut pourtant savoir qu'aller aux urnes aujourd'hui ressemble à ce choix qui est donné à un condamné à mort, entre mourir vite dans la douleur, ou avec une douleur un peu atténuée, mais bien plus longue. Dilemme absurde.

La vie continue.... mais son goût est de plus en plus fétide.

 

http://www.hemisphere-gauche.net/art-12713-libye-la-page-est-tournee-hum-.html

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:50

http://www.courrier-picard.fr/var/plain_site/storage/images/actualites2/telex/l-idee-d-une-contribution-des-mega-riches-pour-reduire-la-dette-fait-flores/5763949-1-fre-FR/L-idee-d-une-contribution-des-mega-riches-pour-reduire-la-dette-fait-flores_reference.jpg

http://www.courrier-picard.fr/var/plain_site/storage/images/actualites2/telex/l-idee-d-une-contribution-des-mega-riches-pour-reduire-la-dette-fait-flores/5763949-1-fre-FR/L-idee-d-une-contribution-des-mega-riches-pour-reduire-la-dette-fait-flores_reference.jpg

 

Pour une contribution "habituelle" des plus fortunés

Contribution "habituelle" .. écrit Paul Jorion

Devant l'appel de seize riches français pour une contribution "exceptionnelle" de leur part à la guerre contre la dette publique, la première réaction pourrait être le scepticisme, voire la moquerie Si en effet le mal est chronique, pourquoi la contribution devrait-être exceptionnelle ?

Si le problème est constant, pourquoi le "sacrifice"  (qui à ce niveau là de fortune n'en est pas véritablement un) devrait-il être lui ponctuel ?

 

Il est tentant de rapprocher la signature de l'appel de Maurice Levy, P-DG de Publicis, des propos qu'il a tenu dans une tribune libre du "Monde" il y a moins d'une semaine, où il réclame à demi-mot d'achever le programme néo-libéral avant de se perdre plus avant dans d'oiseuses considérations.


"Une profonde réforme de nos structures administratives et de nos systèmes sociaux, écrit-il, au besoin et en complément, par un programme de privatisation dédié exclusivement au désendettement..;réduire sensiblement les coûts des charges qui pèsent sur les salaires"

 

(sans pour autant porter la moindre attention à ces derniers).

 

Le rêve de Hayek donc, enfin réalisé, en échange d'un impôt "exceptionnel" affectant quelques riches français?

On a connu des marchés de dupes beaucoup moins choquants,


et François Leclerc a raison d'ironiser quand il écrit :

" Appel éminemment louable bien entendu dans son esprit, mais à condition sans doute d'en ignorer les termes:

la contrepartie exigée, par Maurice Levy, au nom de ces seize riches français:

"une vraie, une sérieuse, une profonde réforme de nos structures administratives et de nos systèmes sociaux, pour pouvoir à l'avenir réduire drastiquement nos coûts".

Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, il ajoutait : "osons nous attaquer aux vaches sacrées".

(décidément, les grands gestes généreux et désintéressés ne sont plus ce qu'ils étaient !).

 

Toutefois !

Il suffit de lire ce qu'écrivent quelques autres "très hauts revenus" : ceux qui refusent de signer l'appel, pour que tout fin sourire qui pourrait encore égayer notre visage se fige aussitôt. Car le gouffre qui sépare les seize signataires de cet autre type de riches est profond.! exemple :

 

Bertrand Puech et Patrick Thomas, Gérants d'Hermès :

"Notre seul souhait est que la charge fiscale soit appliquée sur tous les revenus afin de ne pas conduire à la vente forcée d'entreprises; L'effort des mieux nantis doit être suffisamment clair pour être perçu et compris par tous".

 

Autrement dit : "il y a les bons et les mauvais super-riches. Nous, on est les bons, aussi, fichez-nous la paix !"

 

Et Claude Bébéar, président de l'institut Montaigne :

"Rapporter ces enjeux vitaux à la simple instauration d'une taxe exceptionnelle sur les riches me paraît dangereusement démagogique".

Autrement dit : "circulez, y a rien à voir !"

 

Ou encore, Henri de Castries, P-DG d'Axa :

"La priorité du pays n'est pas une taxation supplémentaire, fut-elle symbolique, des "riches"

autrement dit : "ce n'est pas aux riches d'avoir honte".

 

Alors ???

Une Initiative à simplement ignorer, parce qu'il ne s'agirait que de grandes fortunes dont les unes ont le cran de dire : "Casse toi" , tandis que les autres se sentent obligées de s'écraser parce que les circonstances de l'heure l'exigent et que faire autrement passerait pour de la provocation pure et simple.

Difficile de trancher tant qu'il reste cet "exceptionnel" dans l'expression "contribution exceptionnelle".

 

Ils ne sont que seize en faveur de la "contribution exceptionnelle", combien seront-ils à sauter le pas et se porteroont volontaires pour une "contribution habituelle" de ceux qu'ont eu de la chance, en faveur de ceux qui n'en ont pas eu ?

 

(Peut-être y a-t-il aussi  un peu la "frousse" que les choses changent...!)

 

extrait d'un article de Paul Jorion : " journaliste presslib"

 

http://millesime.over-blog.com/article-pour-une-contribution-habituelle-des-plus-fortunes-82349409.html

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:32
http://www.merkur-online.de/bilder/2009/07/21/417845/1429722375-deutsche-bundesbank.9.jpg
http://www.merkur-online.de/bilder/2009/07/21/417845/1429722375-deutsche-bundesbank.9.jpg
Pour la Bundesbank, le renflouement de l’euro est illégal !

24 août 2011 (Nouvelle Solidarité) – Dans son dernier rapport mensuel, la banque centrale allemande déclare de fait que la politique de renflouement de l’euro est illégale et appelle explicitement à renforcer la fameuse « clause de non-renflouement » contenue dans les traités européens. Bien que le langage de la Bundesbank soit très policé et monétariste, il intervient alors que la Cour constitutionnelle allemande examine une série de plainte contestant la légalité des renflouements.

Publié le 22 août, le rapport de la Bundesbank se montre très critique des décisions prises lors du sommet européen du 21 juillet, dont, rappelons-le, le script fut rédigé par les dirigeants de BNP et de Deutschebank. Ces décisions pourraient « affaiblir le cadre institutionnel de l’Union monétaire européenne », ce qui revient à dire que la zone euro a perdu tout fondement.

Le rapport explique que les pays faisant l’objet d’un plan de sauvetage seront poussés à s’endetter encore plus, ce qui « crée le danger d’un accroissement de l’endettement des Etats-membres et que la politique monétaire commune soit exposée à de grandes pressions pour avoir conclu des arrangements lâches ». Il met ensuite en garde : « Les derniers accords signifient que des risques supplémentaires considérables vont être transférés aux pays fournissant l’aide et à leurs contribuables, et franchissent un cap vers la collectivisation des risques venant d’Etats aux finances publiques incertaines. »

« Si aucun changement fondamental de régime impliquant un abandon considérable de souveraineté fiscale nationale n’intervient, il est impératif que la clause de ’non-renflouement’ – toujours en vigueur dans les traités – et la relative discipline des marchés, ne soient pas totalement éliminées ; et au contraire, soient de nouveau renforcées. » En d’autres termes, la Bundesbank affirme elle aussi que les renflouements violent les traités européens.

Mais soyons clairs : ces renflouements ne servent pas à sauver des pays en difficulté, mais à renflouer les banques européennes en faillite avec la sueur, le sang et les larmes des peuples, et en piétinant nos Constitutions. Il n’y a plus qu’un remède : mettre en banqueroute organisée ces spéculateurs.

 
Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:07

 

Message de Mouammar Kadhafi au monde, le 24 août 2011


Opprimés du monde entier, la bataille a commencé. Ne perdez pas espoir, l'aide est forte. Est-ce que vous réalisez que c'est la nuit du pouvoir? Qu'est-ce que la nuit du pouvoir? C'est celle qui vaut plus que des milliers d'autres nuits, c'est le destin qui s'accomplit, c'est quand les cieux s'ouvrent pour recevoir vos milliers de prières serrées.

Regardez ce qui se passe en ce moment en Amérique. Les avons-nous frappés avec nos missiles? Non, ils sont venus et nous ont bombardés, 64 missiles sur Bab Al-Aziziya, qui est maintenant en ruines, et j'ai finalement été obligé de quitter ma maison, où ils ont tué bien des innocents. Mais je ne quitterai pas la Libye et cette bataille sera celle de la victoire ou la mort.

Vous autres aux USA, je ne suis pas votre dirigeant. Vous appartenez à un Etat en faillite que vous devriez vous préparer à quitter. Allez au Vénézuéla. Si vous restez, vous devez suivre les traces de mon représentant, le guide spirituel Louis Farrakhan. Ecoutez-le. Il vous dira tout ce que vous avez besoin de savoir sur ce qui se déroule.

Vous les Européens, vous devriez aussi vous préparer à vous trouver noyés sous les évènements et les calomnies. Vous n'êtes pas assez nombreux à avoir relevé la tête. Vous aller devoir en subir les conséquences. Les bons éléments parmi vous devraient viser l'Afrique. Allez en Afrique de l'ouest. L'Afrique du nord n'est pas sûre maintenant que la région est devenue un champ de bataille. En Afrique de l'ouest vous trouverez des logements et du travail.

Vous qui êtes en Serbie, vrais amis de la Libye, vous êtes avec moi. Ne perdez pas espoir, le drapeau des rats flotte au-dessus d'une maison sur un million. Vous pouvez tous préparer vos drapeaux verts, rectangles de 1 x 2, c'est votre drapeau, le drapeau du pouvoir populaire, de l'espoir, de la vérité, de l'avenir.

Vous tous de par le monde qui défendez la vérité, la liberté, la Jamahiriya, accrochez-le sur des millions de maisons, de voitures. Le drapeau vert est à vous, et il appartient aux masses du monde entier. Avec l'aube de l'autorité populaire et la fin des gouvernements, nous avons choisi le drapeau vert et avons choisi une couleur et des dimensions pratiques pour tous. Choisissez n'importe quel vert. Que la hauteur mesure la moitié de la longueur, exactement, et emportez-le partout avec vous.

   Bientôt le drapeau vert claquera partout dans le monde, et les gouvernments s'effondreront, ils ont failli envers leurs peuples, et à moi seul, j'ai fait plus qu'eux tous. Ils ont servi différents maîtres. Ils n'ont pas essayé de servir le peuple, jamais. Ils sont la propriété d'autres puissances. Ils ne font rien pour vous. Ignorez-les et ils disparaisent. Préparez-vous à former des comités, ouvertement ou en secret, bâtissez vos propres "mathaba", vos "centres pour l'anti-impérialisme" pour vous rencontrer et partager. Tracez votre chemin. Le drapeau vert appartient à tout le monde.

  L'avenir, c'est la jamhiriya, partout. Des sociétés où les masses s'auto-gouvernent. Les congrès de base populaires, et les comités du peuple. Les comités verts pour guider, défendre, exposer, appeler, montrer le chemin vers la prise du pouvoir par le peuple. Tout cela se trouve dans le Livre Vert, lisez-le, recopiez-le, partagez-le. Utilisez vos systèmes de communication, ne vous reposez pas sur l'ennemi. Faites votre propre communication. Reprenez en mains vos ressources, n'ayez pas peur du pouvoir, il faut vous emparer du pouvoir. C'est votre pouvoir, votre richesse, vos armes que les gouvernements, les banques et les militaires vous ont volés.

 Vous ne pouvez pas demander à d'autres de vous représenter. Vous ne pouvez pas faire confiance à ceux qui pillent votre richesse. Vous ne pouvez pas demander à d'autres de se battre et de mourir pour vous, pour vous défendre. C'est votre responsabilité humaine, et quand vous ferez cela, le monde sera libre, organisé, le système jamhiri s'implantera, avec la liberté, le bonheur, l'abondance de richesses pour tous.
 
  L'ère des gouvernements touche à sa fin et ils livrent leur dernière bataille, ils sont à bout. C'est la banqueroute pour eux, et pas seulement en matière de finances, mais aussi quant à la morale, la religion, l'éducation, l'intelligence, les idées, ils n'ont pas d'issue. Ils sont sur la pente de l'effondrement. Cet effondrement est une bonne chose pour les peuples du monde qui souffrent parce qu'ils ne sont pas libres.
 
Vous tous les bonnes gens du monde entier, sachez que l'islam n'est pas ce que les ignorants qui font un grand étalage de prières en public vous montrent, parce qu'en fait ils servent le diable. L'islam, c'est la soumission à la volonté d'Allah, le Dieu unique de toute l'humanité. C'est la nuit de la prière, ce soir. Vos prières sont exaucées. vous êtes les musulmans, tous ceux qui prient et n'associent personne d'autre à Allah.
 
Peuple de Bosnie, beaucoup parmi vous sont dans l'erreur, vous, les Arabes, faibles et inutiles comme vous êtes.  Le peuple de Serbie qui est chrétien et d'autres encore seraient plus proches de Dieu. Il n'y a qu'un seul Dieu. C'est le Dieu qui est avec la vérité partout où on la trouve, lisez le Coran pour connaître la vérité, n'écoutez pas ceux qui peuvent vous égarer. Si Dieu est avec vous, qui peut être contre vous?

 Quelle autre Charia pouvez-vous chercher en plus de celle que nous avons, depuis que j'ai été le premier à apporter le Coran comme loi de la société dans la Jamahiriya? Est-ce la Charia de l'injustice?  De l'oppression? De la lâcheté? Du meurtre? De la démence? Des drogues? Est-ce la Charia qui fait se soulever le rat en armes, et qui lui permet de torturer, de violer, de piller? Non, ce n'est pas la Charia, l'ignorance de tout cela est expliquée dans le Coran.
 
  Les prières sont exaucées. Plus de quarante armées se sont jetées sur moi, seulement parce que je dis la vérité, parce que je ne laisserais pas les voleurs me faire passer en Afrique. J'ai promis à l'Afrique que je ne vous trahirai pas. J'ai promis au monde, à vous, aux millions de gens qui me portent dans leur cœur, que je me battrai jusqu'au bout.
 
  N'écoutez pas leurs trompettes. Celui qui les écoute se trompe. Vous avez votre propre mathaba pour vous renseigner, débattre et vous rencontrer. Ne leur accordez aucune attention. Cela devrait être clair pour vous, à présent. Le feu est l'eau, l'eau est le feu. Sachez que l'avenir vous appartient, les gouvernements sont finis, une nouvelle ère des masses s'annonce, comme cela est prédit dans le Livre Vert..
 
Je vous entends. Beaucoup de vos messages parviennent jusqu'à moi. Je ne peux pas vous répondre individuellement, mais je ressens votre douleur. Certains d'entre vous ont été tellement affectés par les mensonges de ces jours derniers que vous avez même envisagé le suicide. Non! Non, jamais, le suicide n'est jamais une option, lorsque nous sommes aux portes d'une grande victoire. Les coûts seront élevés, mais nous ne devons pas flancher.

Je vous vois, vous les Africains de par le monde, jusqu'en Australie, vos images me parviennent. Je vous vois collecter de l'argent pour secourir l'Afrique de l'est. Ce sont les blancs qui ont amené ces problèmes et qui nous empêchent d'aider nos frères et nos sœurs. Merci pour vos prières. Mais gardez votre argent. Utilisez-le plutôt pour combattre ces agresseurs.
 
Formez des comités verts autour de vous, réunissez-vous en secret ou bien ouvertement. Proclamez votre allégeance à la charte verte. Etudiez le Livre Vert. Annoncez vos conférences populaires, encouragez d'autres personnes dans le monde entier, préparez le futur congrès mondial sur les crimes contre l'humanité, vous avez six mois pour vous préparer.

La marche de l'année prochaine peut être le plus grand congrès du peuple, vous pouvez faire que cela le devienne. Préparez-vous sans attendre. Créez un site web, vous devez le faire, pour notifier tous les crimes. Tandis que nous nous battons pour défendre notre nation, vous vous battez sur le champ de bataille de la vérité, parce que la plume est plus puissante que l'épée.

  Certains d'entre vous sont arrivés jusqu'à notre frontière occidentale, mais ont dû repartir. Vous avez des familles dont il faut prendre soin. Maintenant le chemin à suivre est clair, mais l'OTAN ne laissera pas la paix revenir. Ils ont peur de l'exemple de la grande Jamahiriya. Ils peuvent détruire vos réussites physiques, mais ils ne peuvent pas venir à bout de la vérité. Plus ils essayent, et plus nous serons victorieux, la victoire est avec le peuple, jamais avec les oppresseurs.
 
Des milliers d'entre vous attendent en plusieurs points. Je vous vois en Tanzanie, au Congo, au Ghana, au Nigéria, et en bien d'autres point de l'Afrique. Comment allez-vous pouvoir traverser les déserts jusqu'en Libye? Regroupez-vous plutôt là où vous êtes. Si la bataille n'est pas gagnée en Libye, elle se déplacera jusqu'à vous. Préparez-vous. Préparez des pièges pour les envahisseurs. Vous devez défendre vos bases.

  Les gouvernements africains ne sont pas forts. Ils contrôlent à peine quelques centre-villes. Souvent, ils n'assurent pas de services, et les gens se débrouillent sans eux. Ils ne vont pas être à vos côtés le moment venu. Ils sont pauvres. Ils ont été pillés par les racistes, les colonialistes, les pillards blancs du nord. Affrontez-lez seulement s'ils vous affrontent. Soyez prêts. Défendez votre continent.

  Ils ne peuvent attaquer qu'avec leurs bombes, alors que nous nous défendons avec la vérité. Ils ne peuvent jamais se battre au corps à corps. Ce ne sont que des lâches, des déments qui se cachent derrière des machines, ils ne peuvent jamais faire face aux Africains d'homme à homme. Les enfants africains peuvent mettre en déroute n'importe quel mercenaire blanc, voilà pourquoi ils se cachent et détruisent avec haine, mais de loin.
 
Ne les laissez pas vous utiliser. Soyez unis. Edifiez vos défenses parce qu'ils arrivent s'ils arrivent à passer sur la Libye. S'ils détruisent la Libye, alors attaquez-les par derrière.

Evitez le combat si vous le pouvez. L'ennemi souhaite que nous soyons tous subordonnés à leur champ de bataille, ce qu'ils veulent c'est nous plonger tous dans la guerre. L'Afghanistan est maintenant avec nous, l'Irak est avec nous, le Vénézuéla est avec nous. Nous voulons la paix. Nous voulons la justice. Travaillez à des conférences sur les crimes contre l'humanité, utilisez vos réseaux anti-impérialistes mathaba, car ce sont les Q G des comités verts. Allez de l'avant, la victoire est à nous!

 

Source : http://news.stcom.net/modules.php?name=News&file=article&sid=6157

 

A diffuser largement

Merci

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 09:01
Auteur : M'sili - Source : Le blog de Mounadil al Jazaïri

Même si tout n’est peut-être pas encore terminé en Libye, on peut dire que dans son combat, le colonel Kadhafi, sa famille et ceux qui en Libye lui sont restés fidèles n’ont pas manqué de courage et même de panache. Certes Kadhafi est un dictateur (je ne suis pas d'accord, note d'eva) au visage boursouflé par le botox mais il a fait preuve d’une classe qui fait défaut à ses adversaires occidentaux, de Sarkozy à Cameron en passant par Obama et le Canadien Harper. Pour tout dire, la France avait fait beaucoup moins bien avant de demander un armistice au Reich allemand en juin 1940.


Ils ont parfaitement fait honneur au nom de leur pays, Libye, un nom que déjà les Egyptiens anciens prononçaient alors que le monde civilisé n’avait que vaguement entendu parler du Gharb, ce mot sémitique qui donnera Europe. Les Lebou ou Libyens étaient en effet ces  tribus et Etats berbères qui affrontaient régulièrement l’Egypte des Pharaons, la superpuissance de l’époque. Une dynastie impériale égyptienne au moins sera d’ailleurs d’origine libyenne.

Au nom du Parti Socialiste français, Harlem Désir déclare se réjouir de la fin du « régime dictatorial » libyen. De fait, le PS de Martine Aubry a soutenu dès le début l’aventure néocoloniale lancée par MM. Sarkozy et Cameron. Ce n’est pas une erreur d’appréciation ou d’analyse de la part des dirigeants socialistes mais simplement un signe de leur adhésion idéologique à ce genre d’entreprises.

Après tout, Bernard Kouchner, le pionnier du retour aux vertus de l’ingérence humanitaire ne fricotait-il pas avec le PS avant d’aller rejoindre le gouvernement de M. Fillon ? Il y a des logiques profondes que l’enrobage des discours peine pourtant à masquer complètement.

Et au fond, quand on écoute Me Thibault de Montbrial, avocat en France de Mme Nefissatou Diallo, on est confondu par le niveau de la gangrène qui pourrit le Parti Socialiste.

Il faut beaucoup de sang froid, d’informations et d’esprit d’analyse pour naviguer dans le brouillard et les écrans de fumée de la propagande occidentale. C’est ce que fait, il n’est bien sûr pas le seul, avec brio Pepe Escobar dans un article d’Asia Times où il expose non seulement les objectifs stratégiques et économiques de l’OTAN et des Etats Unis en Libye, mais aussi la structure de l’alliance «démocratique  et humanitaire» où se mêlent des démocraties reconnues comme le Royaume Uni et les nouvelles grandes démocraties que sont la Jordanie ou l’Arabie Saoudite. Martine Aubry ne pipe mot à ce sujet d’ailleurs.

Enfin il explique en quoi a consisté l’opération «Sirène », une action planifiée de bout en bout par l’OTAN qui n’a ménagé non plus aucun effort logistique, sans parler de sa contribution en hommes et sans omettre bien sûr des opérations massives de bombardements dont les victimes civiles se comptent pas milliers.

Lisez attentivement l’article, il nous permet de comprendre plus précisément la nature monstrueuse et foncièrement inhumaine de ces puissances qui prétendent agir à des fins humanitaires.

Bienvenue à la ‘démocratie’ libyenne

par Pepe Escobar, Asia Times (Hong Kong) 24 août 2011

Big Kadhafi vient à peine de quitter les lieux – le complexe de Bab-al-Azizia – que les vautours occidentaux tournoient déjà au-dessus; c’est la ruée pour s’emparer du “gros lot” – les ressources pétrolières et gazières libyennes.

La Libye est autant un pion dans une importante partie d’échecs géopolitique, géo-économique et géostratégique qu’une saynette moralisatrice présentée sous forme de reality-show ; des “rebelles” idéalistes gagnent contre l’ennemi public N°1. Autrefois, cet ennemi public était Saddam Hussein puis Oussama ben Laden et c’est aujourd’hui Mouammar Kadhafi. Demain ce sera le président Bachar al-Assad en Syrie, un jour ce sera le president mahmoud Ahmadinejad. L’ennemi n’est jamais l’ultra-réactionnaire famille Saoud d’Arabie.

Comment l’OTAN a gagné la guerre

Malgré la spectaculaire réapparition du fils de Kadhafi Seif al-Islam, l’OTAN a pratiquement gagné la guerre civile libyenne (ou “activité militaire kinétique,” selon la Maison Blanche). Les masses « populaires libyennes » ont été au mieux spectatrices, ou en petite partie actrices sous la forme de quelques milliers de « rebelles » munis de kalashnikovs.

Le haut de l’affiche a été tenu par la R2P (Responsabilty To Protect, “devoir de protéger”). Dès le début, la R2P brandie par la France et la Grande Bretagne avec le soutien des Etats Unis s’est comme par enchantement muée en changement de régime. Ce qui a amené dans cette production des acteurs non cités dans le casting: des “conseillers” fournis par les monarchies arabes ainsi que des “contractors” ou “mercenaires”.

L’OTAN a commence à l’emporter en déclenchant l’opération Sirène au moment de l’Iftar (rupture du jeune du mois de Ramadan – samedi soir dernier. « Sirène » était un nom de code pour l’invasion de Tripoli. C’était le coup de force final – et désespéré – de l’OTAN après que l’absence complète de résultats des rebelles chaotiques après cinq mois de lutte contre les troupes de Kadhafi.

Jusqu’alors, le plan A de l’OTAN avait été d’essayer de tuer Kadhafi. Ce que la claque de la R2P – de droite comme de gauche – a baptisé « l’usure régulière de l’OTAN » se résumait à prier pour trois résultats : Kadhafi est tué, Kadhafi se rend, Kadhafi fuit.

Non que rien de tout ça ait empêché des bombes de tomber sur des maisons, des universités, des hôpitaux où même près du ministère des affaires étrangères.  Tout – et tout le monde – était une cible. “Sirène” comportait une distribution haute en couleurs de “rebelles de l’OTAN”, de fanatiques islamistes, de journalistes crédules « embedded », des foules enthousiastes pour la télévision, et des jeunes de Cyrénaïque manipulés par des transfuges opportunistes du régime de Kadhafi qui s’attendent à de gros chèques de la part des géants pétroliers Total et BP.

Avec “Sirène”, l’OTAN est arrivée dans le flamboiement (au sens littéral) de toutes ses armes: des hélicoptères Apache tirant sans discontinuer et des avions bombardant tout ce qui ce qui est à leur portée. L’OTAN a supervise le débarquement de centaines de combattants venus de Misrata, à l’est de Tripoli tandis qu’un bateau de guerre de l’OTAN leur fournissait des armes lourdes.

Rien que dans la journée de dimanche, il y dû avoir 1300 civils tués à Tripoli et au moins 5000 blessés. Le ministère de la santé a annoncé que les hôpitaux étaient débordés. Quiconque croyait à ce moment là que les bombardements incessants de l’OTAN avaient quelque chose à voir avec le « devoir de protéger » et la résolution 1973 de l’ONU s’est retrouvé dans une unité de soins intensifs.

L’OTAN a fait précéder “Sirène” par des bombardements intensifs sur Zawiya – une ville clef avec sa raffinerie de pétrole à 50 kilomètres à l’ouest de Tripoli. Ce qui a stoppé l’approvisionnement de Tripoli en carburant. Selon l’OTAN elle-même, au moins la moitié des forces armées libyennes a été “dégradée” – le Pentagone parle ainsi des tués ou des blesses graves. Ce qui signifie des dizaines de milliers de morts. Ce qui explique aussi la disparition mystérieuse des 65 000 soldats chargés de défendre tripoli. Et explique aussi largement pourquoi le régime de Kadhafi, au pouvoir depuis 42 ans, s’est alors effondré en à peine 24 heures.

Le lancement de l’opération Sirène par l’OTAN – après 20 000 sorties aériennes et 7 500 frappes sur des cibles au sol – n’a été rendu possible que par une décision cruciale de l’administration Obama début juillet, autorisant, ainsi que l’avait rapport le Washington Post, « le partage des matériaux les plus sensible avec l’OTAN, y compris l’imagerie et les interceptions de signaux qui pouvaient être transmises aux forces spéciales françaises et britanniques sur le terrain en plus des aviateurs dans le ciel. »

C’est que, sans la puissance de feu inégalée du Pentagone, son know how, ses satellites et ses drones, l’OTAN serait encore empêtrée dans l’Opération Bourbier Interminable – et l’administration Obama ne pourrait pas savourer une grande victoire dans ce « drame kinétique. »

Qui sont ces gens ? 

Qui sont ces gens qui ont soudainement manifesté bruyamment leur joie sur les écrans de télévision européens et US? Après les sourires pour les caméras et les tirs en l’air à la Kalashnikov, préparez-vous  à quelques grands feux d’artifice fratricides.

Les troubles ethniques et tribaux sont condamnés à exploser. Beaucoup de Berbères venus des montagnes de l’ouest et qui sont entrés à tripoli par le sud ce dernier weekend sont des salafistes rigoristes. Il en va de même avec la nébuleuse salafiste/Frères Musulmans de Cyrénaïque qui a été entraînée militairement pas les agents de la CIA présents sur le terrain. Autant ces fondamentalistes se sont servis » des Européens et des Américains pour se rapprocher du pouvoir, autant ils pourraient se transformer en force de guérilla agressive en cas de marginalisation par les nouveaux maîtres de l’OTAN.

La grande “révolution”  basée à Benghazi, vendue à l’Occident comme un mouvement populaire a toujours été un mythe. Il y a seulement deux mois, les « révolutionnaires » en armes étaient à peine un millier. La solution de l’OTAN a été de bâtir une armée de mercenaires – avec toutes sortes de types louches allant d’anciens membres des escadrons de la mort colombiens à des recruteurs venus du Qatar et des Emirats Arabes Unis qui ont ramassé de nombreux Tunisiens au chômage et des membres de tribus mécontents de Tripoli. Tout ça en plus de l’équipe de mercenaires de la CIA – salafistes de Derna et de Benghazi – et de l’équipe se la famille Saoud – le gang  des Frères Musulmans.

Il est difficile de ne pas se souvenir du gang de ka drogue de l’UCK au Kosovo –la guerre que l’OTAN avait “gagnée” dans les Balkans. Ou des pakistanais et des Saoudiens, soutenus par les Etats Unis, qui armaient les « combattants de la liberté » en Afghanistan dans les années 1980.. 

Et nous avons maintenant  l’équipage de personnages douteux du Conseil National de Transition basé à Benghazi.

Son chef, Mustapha Abdeljalil, ministre de la justice de Kadhafi de 2007 jusqu’à sa d&mission le 26 février a étudié la charia et le droit civil à l’université de Libye. Ce qui pourrait lui permettre de croiser le fer intellectuellement  avec les fondamentalistes islamiques à Benghazi, el-Beïda et Derna – mais il pourrait utiliser ses compétences pour faire avancer leurs intérêts dans un arrangement pour le partage du pouvoir.

Quant à Mahmoud Jibril, le président du bureau executive du Conseil, il a étudié à l’université du Caire puis à celle de Pittsburgh. Il est l’homme clef de la connexion qatarie – car il a travaillé dans la gestion des avoirs de Sheukha Mozah, l’épouse très en vue de l’émir du Qatar.

Il y a aussi le fils du dernier monarque de Libye, le roi Idriss, déposée par Kadhafi il y a 42 ans (sans effusion de sang); la famille royale saoudienne adorerait une nouvelle monarchie en Afrique du Nord. Et le fils d’Omar Mokhtar, le héros de la résistance contre la colonisation italienne – une personnalité plus séculière..

Le nouvel Irak?

Croire que l’OTAN va gagner la guerre et laisser les “rebelles” assumer le pouvoir relève de la blague. Reuters a déjà signalé qu’une « force relais” d’environ 1 000 soldats du Qatar, des Emirats et de Jordanie va venir à Tripoli pour faire la police. Et le Pentagone laisse déjà entendre que des soldats US seront sur le terrain pour “contribuer à sécuriser les armes”. Une délicate attention qui donne à comprendre qui sera réellement aux responsabilités : les néo-colonialistes « humanitaires » et leurs sous-fifres Arabes. 

Abdel Fatah Younis, le commandant “rebelle” tué par les rebelles eux-mêmes, était la carte des services secrets français. Il a été tué par la faction des Frères Musulmans – au moment même où Nicolas Sarkozy tentait de négocier la fin de la partie avec Seif al-Islam Kadhafi, le fils de Kadhafi étudiant de la London School of Economics de retour de chez les morts.

Les grands gagnants sont donc, au final, Londres, Washington, la monarchie saoudienne et les Qataris (ils ont envoyé des avions de guerre et des « conseillers », ils gèrent déjà les ventes de pétrole). Avec une mention spéciale pour le complexe Pentagone/OTAN – considérant qu’Africom mettra finalement en place sa première base africaine en Méditerranée, et que l’OTAN se rapproche du moment où elle pourra déclare la méditerranée « lac OTAN. »

L’islamisme? Le tribalisme? Ce pourraient être les moindres maux de la Libye comparé à un nouvel Eldorado ouvert au néo-libéralisme. Il n’est guère douteux que les nouveaux maîtres Occidentaux vont essayer  de recréer une version plus sympathique de l’infâme et rapace Autorité Provisoire de la Coalition, et de transformer la Libye en rêve idéal des néoèlibéraux en s’appropriant 100 % des avoirs libyens, en s’assurant le rapatriement de l’ensemble des profits, les banques étrangères achetant les banques locales, avec un faible impôt sur les revenus et les sociétés.

En attendant, la fracture profonde entre le centre (Tripoli) et la périphérie pour le contrôle des ressources énergétiques  va s’aggraver. BP, Total, Exxon et les géants pétroliers occidentaux seront généreusement récompensés par le Conseil National de Transition – au détriment des entreprises russes, chinoises et indiennes. Les troupes de l’OTAN sur le terrain aideront certainement le Conseil à retenir le message.

Les cadres dirigeants du secteur pétrolier estiment qu’il faudra au moins un an pour un retour de la production pétrolière à son niveau d’avant la guerre civile, 1,6 million de barils par jour, mais ils affirment que les revenus annuels du pétrole pour les nouveaux dirigeants pourraient s’élever à 50 milliards de dollars.  On estime en général les réserves de pétrole à 46,4 milliards de barils ; 3 % des réserves mondiales pour une valeur de 3 900 milliards de dollars aux cours actuels du brut. Les réserves connues de gaz s’élèvent à quelques 1500 milliards de m3.

Donc, au bout du compte, la R2P (responsabilité de protéger) gagne. L’impérialisme humanitaire gagne. Les monarchies arabes gagnent. L’OTAN en tant que Robocop mondial gagne. Mais ce n’est quand même pas assez pour les habituels suspects impérialistes qui appellent déjà au déploiement d’une « force de stabilisation. » Tout ça au moment même ou des progressistes déboussolés sous toutes les latitudes continuent à saluer la sainte alliance du néocolonialisme occidental, des monarchies arabes ultra-réactionnaires et des salafistes radicaux.

Ce ne sera terminé que quand la grosse bonne femme arabe [l'Arabie saoudite] chantera. Quoi qu’il en soit, passage à l’étape suivante : Damas.

 


Auteur : M'sili - Source : Le blog de Mounadil al Jazaïri

 

http://www.dazibaoueb.com/article.php?art=25595&rech=48655#48655

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 08:36

http://denistouret.fr/textes/meyssan1.jpg

http://denistouret.fr/textes/meyssan1.jpg

Guerre criminelle en Libye: Message de Thierry Meyssan…

le août 25, 2011 par Résistance 71

UN MESSAGE DU JOURNALISTE FRANÇAIS THIERRY MEYSSAN

« Pas de joie, de la terreur. Pas de liberté, l’occupation étrangère ».

Tripoli. 24 août 2011. Heure 21.30

Thierry Meyssan confirme : la Croix-Rouge internationale (CICR) a extrait tous les journalistes de l’Hôtel Rixos. Leur évacuation par bateau vers Malte est prévue demain à midi.

24 AOÛT 2011

Dès sa sortie Thierry Meyssan a fait cet inquiétant constat : « Le centre de Tripoli est occupé par les rebelles. La population est cloîtrée chez elle. Pas de joie, de la terreur. Pas de liberté, l’occupation étrangère ».

Source: http://www.silviacattori.net/article1850.html

3 commentaires »

Les journalistes indépendants ont été évacués de l’hôtel Rixos à Tripoli !!…

Posté dans actualité, média et propagande le août 25, 2011 par Résistance 71

 

Aux dernières nouvelles (Global Research) tous les journalistes indépendants et alternatifs dont Mahdi Nazemroaya et Thierry Meyssan, ont été évacués de l’hôtel Rixos sous les auspices de l’organisation de l’ONU: UN International Organization for Migration (IOM).

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 07:44

L'Occident et sa « compassion » soudaine pour les peuples opprimés
La guerre contre la Libye. Un modèle efficace pour le contrôle de la gouvernance mondiale ?

 

 

 

L'année 2011 a permis d'observer un changement notoire dans l'approche des grandes puissances occidentales dans le déploiement de leurs opérations de conquête, d'occupation et de contrôle des territoires et des ressources stratégiques. En premier lieu, nous avons été à même de constater que les deux principales approches de la politique étrangère des États-Unis, soit celui de la puissance intelligente et celui de la main tendue, ont été appliquées dans le processus d'émancipation des peuples arabes de l'Afrique du Nord et du Proche-Orient, d'abord en Égypte et en Tunisie et ensuite en Libye, à Bahreïn, au Yémen et en Syrie. À plusieurs reprises, l'Administration Obama et les pays membres de l'UE ont indiqué aux divers protagonistes la voie à suivre tout en leur offrant leur collaboration.  

Les États-Unis et l'Union européenne ont introduit, en effet, dans leur discours et leurs interventions un nouveau volet, soit celui de la compassion pour les peuples opprimés de ces pays. Cette variation nouvelle dans la voix de l'impérialisme nous a paru tout de suite extrêmement trompeuse quand on sait très bien que la nature de l'impérialisme n'a jamais été assortie de sentiments et de traitements humanitaires pour la majorité. Bien au contraire, la main mise sur les ressources a toujours passé par le contrôle et l'asservissement des peuples. La collaboration au développement de la puissance des empires est récompensée, tandis que la résistance est sévèrement punie ou tout simplement éradiquée.

La guerre contre la Libye. Un modèle efficace pour le contrôle de la gouvernance mondiale?

La guerre livrée contre la Libye, en s'appuyant sur une résolution du Conseil de sécurité de l'ONU, a été essentiellement définie dans un contexte dans lequel les membres les plus puissants de l'OTAN ont été autorisés à survoler et à bombarder à volonté le territoire libyen tout en assurant la protection de la population civile. C'est ainsi que les bombes larguées par cette organisation qui ne rend de comptes à personne ont été qualifiées, en dérision, comme étant des bombes « humanitaires ». Elles ont, dans les faits, servi à soutenir l'avancée des forces rebelles en direction de Tripoli dans des combats acharnés, au sol, qui ont causé un grand nombre de victimes. Il y a lieu de nous demander en quoi ce caractère soi-disant humanitaire ait pu se traduire dans la réalité. La guerre des tous puissants sacrifie, dans les faits, la vie et l'avenir de la population d'un pays tout entier.

Cette approche ou ce modèle opérationnel qui sera désormais suivi pour évincer du pouvoir tout leader infidèle semble se définir ainsi:

- Infiltration dans les réseaux sociaux de messages faisant appel au renversement du pouvoir en place et déstabilisation des institutions nationales;

- Accusations de crimes de guerre ou de crimes contre l'humanité logées contre le Président du pays et son régime devant être évincé du pouvoir;

- Constitution d'un gouvernement provisoire rendu légitime par une reconnaissance formelle de la part des gouvernements occidentaux;

- Résolution du Conseil de sécurité autorisant le recours à la force armée contre le régime en place dans le but de « sauver » des vies humaines;

- Création d'une zone d'exclusion aérienne;

- Demandes répétées au Président ou au Premier ministre de quitter illico le pouvoir, demandes accompagnées par des menaces de sanctions;

- Adoption de sanctions économiques et politiques;

- Reconnaissance de la victoire obtenue par les combattants maintenant perçus par Washington comme étant des révolutionnaires.

La raison d'être de cette guerre a résidé, selon les analystes avertis, dans la nécessité pour les forces impérialistes d'étouffer l'influence du leader libyen dans l'ensemble du continent africain à l'instar de celle qu'exerce Hugo Chavez en Amérique latine. La neutralisation des interventions de M. Kadhafi en Afrique et ailleurs dans le monde était devenue nécessaire et même impérieuse pour l'Italie, la France, le Royaume-Uni qui sont encore les principales puissances à spolier et à se partager les richesses du continent africain. Selon le Président des États-Unis, M. Barack Obama,  « cette opération militaire avait permis de mettre un frein aux avancées du colonel Kadhafi et prévenir un massacre qui aurait pu ébranler la stabilité d'une région entière » (AP, AFP et La Presse Canadienne, 2011).

La puissance intelligente des États-Unis, dans ce conflit, s'est sans doute affirmée dans leur retrait du commandement direct de cette opération guerrière qui sera dirigée désormais par d'autres belligérants, membres de l'OTAN, sur lesquels ils exercent déjà un parfait contrôle et sur lesquels ils pourront compter lorsque viendra le temps de se partager les ressources de territoire conquis.  

La guerre contre la Libye s'est aussi exercée dans les médias. Ceux de l'Occident ont été submergés par deux dépêches principales: la diabolisation de Mouammar Kadhafi d'une part et la détermination et le courage des membres du Conseil national de transition libyen (CNT) et de leurs combattants sur le terrain d'autre part. Dès le début des bombardements on a voulu glorifier ces insurgés qui avaient pour objectif de renverser, dans un laps de temps très court, le régime en place et de chasser le colonel Kadhafi du pouvoir et même du pays. De plus, l'OTAN et les insurgés agiraient avec l'aval de l'ONU. Au départ, ces éléments ont été suffisants pour convaincre une partie importante de l'opinion publique du bien-fondé de cette agression armée. Après six mois de guerre, même si l'appui à cette opération s'est affaibli en Europe et dans tous les pays engagés les combats se sont poursuivis jusqu'à la chute du régime. La reconnaissance formelle du Conseil national de transition (CNT) libyen comme étant le nouveau gouvernement légitime de la Libye qui s'est opérée en dehors du cadre de l'ONU a été un autre élément déterminant à l'intérieur de ce processus. La déclaration du président Barack Obama disant que "Kadhafi doit renoncer 'expressément" au pouvoir est venue consacrer la fin de cette guerre. Le grand patron avait parlé...

Conclusion

L'ordre mondial dicté et maintenu par les forces impérialistes n'est plus tout simplement tolérable. Partout, dans le monde, des voix s'élèvent pour crier: Assez, c'est assez! Cet ordre, il est sans cesse mis en place selon une approche qui fait fi des droits humains et des libertés fondamentales. Il est bâti suivant un processus de conquête, de domination et d'occupation systématique des continents, des océans et de l'espace. Tout doit être sacrifié pour l'expansion de l'empire. La moindre résistance au développement de ce processus fait l'objet d'interventions qui peuvent prendre de multiples formes: assassinats de leaders politiques, renversements de régimes politiques, sanctions économiques, instauration de plans d'austérité, aide militaire, agressions armées, etc.

Les révoltes auxquelles nous avons assisté en Tunisie et en Égypte ont suivi le plan d’intervention des grandes puissances. La Secrétaire d’État des États-Unis, Madame Hillary Clinton, en tournée éclair, dans ces deux pays, s’est montrée satisfaite du processus de transition en cours. Pourrait-on alors parler de révolutions avortées ou inachevées? Rien n’a vraiment changé dans ces pays. En Égypte, l’armée nationale entraînée et équipée par les États-Unis détient le pouvoir et veille à ce que la «démocratie» s’installe sur les bases de l’ancien régime et selon les termes de la diplomatie étasunienne, soit ceux de la «puissance intelligente» et de la «main tendue». Comment aurait-on pu assister à un autre scénario quand on connaît le haut degré d’assujettissement de ce pays vis-à-vis des forces impérialistes? Les choses ne pouvaient changer en un jour. Peut-on encore espérer que les Tunisiens et les Égyptiens se libéreront un jour de ces chaînes qui continuent de les attacher? Il faudrait plus qu’un c

L’un des derniers chapitres en cours a été marqué par la plus grande imposture que l’on puisse imaginer. Un scénario tissé de mensonges éhontés : Une intervention militaire par les forces de plusieurs pays occidentaux contre la Libye. Une intervention avalisée par le Conseil de sécurité de l’ONU voulant soit-disant protéger la population libyenne, une opération qui, dans les faits, a provoqué, par les bombardements (plus de 1200 missions de frappes aériennes) (V. Mazataud, 2011) la mort de plus d'un millier de civils libyens et la destruction des infrastructures du pays qui n'a jamais demandé, par d'ailleurs, à l'OTAN d'intervenir. On ne peut imaginer un acte aussi cruel et barbare et une action aussi illégale et injustifiée. hangement de garde.

Les médias occidentaux nous ont fait rager plus d’une fois, mais ici, dans le processus de préparation de cette intervention armée, leur servilité aux plus puissants a été exemplaire. Ils ont mis en exergue, en première page et en primeur, de façon systématique, les mensonges véhiculés à l’échelle mondiale et ils ont su, comme ils l’avaient fait avec Saddam Hussein, diaboliser au plus haut point le colonel Khadafi et ses partisans tout en glorifiant les «insurgés» dont les motifs et l’origine ont été gardés secrets jusqu’à maintenant.

Dans ce contexte horrifiant, heureusement quelques voix se sont levées pour demander un cessez-le-feu et faire appel à la diplomatie dans la résolution de ce conflit armé. Comment pouvons-nous accepter qu’un pays souverain fasse l’objet d’une attaque militaire alors qu’il n’a jamais agressé un autre pays? Le droit international a été encore une fois piétiné et le système onusien, comme en Côte d’Ivoire, s’est montré soumis aux ordres des grandes puissances. Quelle tristesse et quel avenir commun nous est réservé !

Les appels répétés pour l’instauration de réformes sociales et politiques par les forces impérialistes, en Tunisie, en Égypte, au Yémen, et en Syrie cachent les véritables intentions de l’Empire : assurer le contrôle à un accès facile et soit disant légal aux ressources stratégiques de ces espaces. L’impérialisme impose ses lois implacables par la violence armée selon la doctrine de la «guerre permanente» et de celle de «l’intervention militaire préventive». Nous croyons que seule l’union des peuples, dans un environnement révolutionnaire mondial, pourra mettre un terme aux tueries barbares de l’Occident

Enfin, le discours de Madame Hilary Clinton sans cesse répété sur la nécessité pour les chefs d'états arabes de procéder à une transition marquée par des réformes dans la gouvernance et la dispensation des services publics n'est certes pas inspiré par un sentiment de compassion et de solidarité pour les peuples concernés. Les États-Unis et les membres de l'UE entretiennent des relations d'affaires avec tous les pays de la planète; ils ont rarement éprouvé de la sympathie pour ceux et celles qui n'obéissent pas aux doctrines de la 'démocratie' à l'occidentale.


Références

AFP. 2011. Des disparus par centaines en Égypte. Le Soleil, le 16 février 2011, p. 22.

AFP. 2011. Vote sur la Libye à l'ONU. Le Soleil, le 17 mars 2011, p. 23.

AFP. 2011. Bavure de l'OTAN à Brega. Le conflit en Libye risque de s'enliser. Le Devoir, le 8 avril 2011, p. B9.

Associated Press. 2011. Les alliés de Kadhafi condamnent les frappes. Le Soleil, le 17 mars 2011, p. 3.

Associated Press et AFP. 2011. La Libye attaquée par air et par mer. Le Soleil, le 20 mars 2011, pp. 2-3.  

Associated Press et AFP. 2011. L'OTAN prendra les commandes. La coalition accentue la pression sur Kadhafi. Le Devoir, le 25 mars 2011, p. 1 et 10.

Associated Press, AFP et La Presse Canadienne. 2011. Intervention militaire en Libye. Obama défend l'opération. Le Soleil, 29 mars 2011, p. 20.

DINUCCI, Manlio. 2011. La doctrine d'Obama de la guerre. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), le 30 mars 2011. En ligne: 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24054  

DINUCCI, Manlio. 2011. La nouvelle conquête coloniale de la Libye. Montréal, Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), le 10 juin 2011. En ligne: http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=25209  

GUILLEMETTE, M. 2011. Kadhafi viole le cessez-le-feu. La résolution de l'ONU n'est pas négociable, dit Barack Obama. Le Devoir, les 19 et 20 mars 2011, p. 1.

LEMONDE.FR. 2011. La guerre en Libye: chronologie des événements. Lemonde.fr. Le 19 août 2011. En ligne: http://www.lemonde.fr/afrique/article/2011/08/17/la-guerre-en-libye-chronologie-des-evenements_1559992_3212.html  

LE PARISIEN.FR. 2011. EN DIRECT: Obama: Kadhafi doit renoncer 'expressément' au pouvoir. le Parisien.fr. Le 22 août 2011. En ligne: http://www.leparisien.fr/intervention-libye/en-direct-obama-kadhafi-doit-renoncer-expressement-au-pouvoir-22-08-2011-1574490.php   

Libye: "un millier de civils tués par l'Otan". Le Figaro.fr, le 13 juillet 2011. En ligne: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/07/13/97001-20110713FILWWW00577-libye-un-millier-de-civils-tues-par-l-otan.php  

MAZATAUD, Valérian. 2011. Libye. La bataille de Tripoli fait toujours rage. Le Devoir, le 23 août 2011, p. A1.

REUTERS. 2011. Remous dans les rues du Yémen. L'opposition a accepté d'entamer des pourparlers avec le président Saleh. Le Devoir, le 14 février 2011, p. B1.

RIOUX, C., 2011. Kadhafi prévoit une guerre longue, tandis que des divergences commencent à poindre chez les alliés. Le Devoir, le 21 mars 2011, p. 1.

TALBI, K. 2011. Kadhafi plie, l'ONU doute. Le Soleil, le 19 mars 2011, p. 41.

 
Jules Dufour, Ph.D., est président de l'Association canadienne pour les Nations Unies (ACNU) /Section Saguenay-Lac-Saint-Jean, professeur émérite à l'Université du Québec à Chicoutimi,   membre du cercle universel des Ambassadeurs de la Paix, membre chevalier de l'Ordre national du Québec. Il est associé de recherche au CRM (Centre de recherche sur la Mondialisation).

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=26163

Partager cet article
Repost0
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 00:00

.

 

 

 

 

Le général Wesley Clark affirme que dix jours après le 911 les invasions militaires de l’Irak et de la Libye, et de plusieurs autres pays du Moyen-Orient, étaient déjà prévues et réglées d’avance. Maintenant, nous avons l’explication pour la guerre d’Irak, celle de Libye, et toutes les autres guerres à venir dans un futur proche. Il serait sage pour nous de garder les yeux sur la Syrie, le Soudan, la Somalie, le Liban, et/ou l’Iran, et les autres pays que Clark cite sur la liste pour un projet d’invasion occidentale.


L’invasion de la Libye par l’ONU, et l’invasion de l’Irak en 2003, ont toutes deux été lancées un 19 Mars, comme de nombreux autres conflits militaires.

 

suite ici :

 

Au cas où il y aurait encore des sceptiques

.

.

Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 23:03
Partager cet article
Repost0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 21:04

 

http://a34.idata.over-blog.com/1/76/20/75/d-sinfo-3-juin-09/Dossier-4--avril-10/resister-NOM.jpg

 

Le devoir de dénoncer les mensonges des Médias

et de résister au vrai terrorisme : Celui de l'OTAN

par eva R-sistons

 

.

En triant mes dossiers en vue d'un prochain déménagement, je tombe sur un étonnant texte de Pie XII (3 octobre 1953) :

 

" Répéter que le simple citoyen ne doit pas se faire juge de ce qui correspond ou ne correspond pas au bien commun, ne paraît pas capable d'emporter les convictions. Il faut être logique : Ou bien l'on veut former des citoyens dociles aux propagandes ou l'on veut former des hommes LIBRES, un PEUPLE et non une masse et dans ce cas il faut assurer le RESPECT des consciences... AUCUNE instance supérieure n'est habilitée à commander un ACTE IMMORAL. Il n'existe aucun droit, aucune obligation, aucune permission d'accomplir un acte en soi immoral, même s'il est commandé, même si le refus d'agir entraîne les pires dommages personnels".

 

Personnellement, je ne suis qu'une journaliste ayant un seul souci : Informer réellement, comme le COMMANDE notre métier lorsqu'on est un journaliste digne de ce nom, attaché au pluralisme et à la neutralité aujourd'hui totalement piétinés. Et bien entendu, il est impossible de recommander la passivité face aux atrocités qui pleuvent sur les peuples ! Le devoir commande d'appeler à résister à l'intolérable... au moins pour que nos enfants aient un avenir viable ! 

 

En effet, les Médias de la Communauté internationale (c'est à dire en fait de l'Occident dirigé par une bande de hors-la-loi, de criminels sans foi ni lois et surtout sans scrupules, ivres de pouvoir, se prosternant devant le Veau d'Or en sacrifiant les peuples qu'ils méprisent au point de tout faire pour les dépouiller et réduire leur nombre tout en se proclamant démocrates, attachés à la liberté, bons croyants - quelle hypocrisie, quel cynisme !) aux mains des laquais du Nouvel Ordre Mondial génocidaire, n'ont plus rien à envier à ceux de Berlusconi ou de Goebbels - loin d'être dans une démocratie, nous sommes entrés dans un Système totalitaire qui rappelle celui des nazis. Et il suffit de voir nos "Médias" crachant tous la même version des événements, la Pensée unique mensongère et partisane de propagande (avec comme en ce moment même des Adler pour débattre, soi-disant, de l'Actualité) pour comprendre que nous sommes déjà rentrés dans un cadre totalitaire, fasciste. La main-mise sur les Médias est la première préoccupation des dirigeants aujourd'hui. Et elle signe la fin de la démocratie, de la liberté !

 

Or, comme dit le Pape Pie XII, nous ne devons pas transiger avec l'éthique; Celle-ci, notamment en Libye, est scandaleusement bafouée, une fois de plus, et tout est inversé : Ainsi, Celui qui avec panache DEFEND son pays, le Colonel Kadhafi, un des derniers grands dirigeants de notre temps - car attaché au Bien de son peuple, qu'il aimait sincèrement - est présenté comme un dictateur. En triant mes dosiers, je trouve toujours plus d'articles le présentant comme le seul vrai démocrate - c'est le peuple qui gouvernait, "démocratie directe" -, un vrai héros du Tiers-Monde, tête de proue du combat contre l'impérialisme des prédateurs occidentaux. Et nous devons en effet nous souvenir de ses combats, qui doivent être un MODELE pour tous :

 

Kadhafi était en première ligne des pays Non-Alignés.

 

Le non-alignement à l'Occident colonial et assassin, est un idéal à re-découvrir, un héritage à fructifier. Si nous sommes vraiment attachés à la LIBERTE, à la JUSTICE, nous devons porter très haut le non-alignement aux crimes d'un Occident dessiné par la Mafia du Nouvel Ordre Mondial. 

 

A l'instant, j'apprends qu'on offre une grosse prime pour la tête de Kadhafi : Nous sommes bien au Texas, avec des primes offertes pour ceux qui capturent un individu "mort ou vif" ! Voilà à quoi ressemble l'Actualité modelée par les Bush et leurs disciples aujourd'hui français, avec en particulier un dirigeant spécialement choisi pour nous par la CIA et le CRIF. Merci à nos bienfaiteurs !

 

Nous devons informer nos concitoyens, démasquer, rétablir la vérité... Les individus qui ont été élus grâce à la propagande des Médias nazis de l'Occident, doivent apparaître comme ils sont : Des adorateurs de Mâmon, des psychopathes ne pensant qu'au pouvoir, à l'argent, aux honneurs, des hors-la-loi, des crapules commettant des crimes contre l'humanité et donc relevant d'un authentique Tribunal des peuples... Tout n'est que mensonges : En réalité, l'attaque du pays souverain qu'est la Libye, pays le plus prospère du continent africain grâce à son Guide suprême le Colonel Kadhafi (héros de la lutte anti-impérialiste), cette attaque est guidée non par la soif de démocratie, des raisons humanitaires, la pseudo protection du peuple (dont on bombardait les réserves de vivres, et à qui on a promis - mensonge de plus - qu'on ne voulait pas la peau de son Chef), mais par de SORDIDES motifs coloniaux, de prédation, d'hégémonie, de contrôle des peuples et même du continent africain. En ce sens, on peut dire qu'aujourd'hui, c'est toute l'Afrique qui a été vaincue par la horde sauvage des terroristes de l'OTAN.

 

On nous parle de dictature en Libye, et de démocratie en Occident. Mais ne vaut-il pas mieux une "dictature" au SERVICE du peuple, plutôt qu'une "démocratie" contre ses intérêts ?

 

Et les médias scélérats passent en boucle les images du bonheur des Libyens. Comme en Irak, lorsque la statue de S. Hussein a été abattue devant les caméras. Tout est artificiel, mise en scène, montage avec des Libyens manipulés, conditionnés, abusés, vendus, ou tout simplement avec des figurants ou avec des agents de la CIA...

 

On parle des "mercenaires" de Kadhafi, alors qu'il s'agit du peuple libyen - des millions de manifestants contrastant avec les dizaines de figurants dûment cadrés de près par les médias collabos - défendant son pays, et ce sont les vrais héros des batailles provoquées par l'Occident convoitant ressources, pouvoir, contrôle.

 

On ose nous montrer des "Libyens" remerciant l'OTAN (leurs futurs bourreaux, donc, qui vont détruire toutes leurs conquêtes sociales et s'emparer de leurs richesses notamment pétrolières), la GB et la France. On ose nous présenter Sarkozy comme un Sauveur, alors qu'il n'est motivé que pas sa ré-élection (pour continuer la destruction de la France), par sa haine d'un dirigeant qui en sait trop sur lui, par sa servilité envers ses vrais Maîtres (au sommet), et par le souci de défendre les intérêts du MEDEF, du CRIF (lutte d'influences Israël-Chine, "36.000 Chinois" seraient en Libye a-t-on appris sur C dans l'Air l'émission de faux débats ne confrontant jamais les points de vue) et même de ses potes du Fouquet's comme Bolloré qui supervise une partie du fonctionnement de certains secteurs en Afrique - comme par hasard !

 

La nausée. Voilà ce que nous inspire l'Actualité, avec le blanchiment (grâce à des avocats payés à coups de millions pour transformer les plus riches bourreaux en victimes) d'un Grand de ce monde alors que les faits plaident apparemment contre lui, et de partout (mine de rien cela encouragera les Puissants à écraser un peu plus le petit peuple, en toute impunité); et avec les événements de Libye, provoqués par les vampires du Nouvel Ordre Mondial. Néo-colonialisme pas mort ! Au contraire, plus que jamais vivant, et cynique ! Et ce cynisme-là, via les Médias collabos, prend des proportions jamais atteintes. 

 

Il est temps que les peuples refusent l'intolérable, comme même un Pape nous incite à le faire.

 

Si les dirigeants se vautrent dans la fange, montrons-leur que pour nous, l'éthique doit rester première !

 

Eva R-sistons aux crimes de l'OTAN et du NOM

 

http://r-sistons.over-blog.com

 

TAGS : Libye, Kadhafi, Tiers-Monde, Non-alignés, terroristes, OTAN, Pie XII, Afrique, résister, Occident, Nouvel Ordre Mondial, Sarkozy, Chine, Israël, GB, CRIF, Medef, Bolloré, Adler, C dans l'Air, Texas, prime, nazis, Berlusconi, Médias, totalitaire, fascisme, Irak, S. Hussein, Fouqet's.

 

NB : Crise, gestion en vue de la campagne électorale de 2012, mesure purement symbolique et médiatique: Les Français les plus riches - relayés par les Médias aux ordres - sont prêts à redistribuer momentanément 1% de leurs gains. En Italie, pourtant pays de Berlusconi, les mêmes patrons contribueront à raison de 10%. Quels imposteurs ! Ras-le-bol des banksters, ras-le-bol des politiques présentant comme un exploit la contribution symbolique de quelques milliardaires, alors qu'on pourrait annuler la dette en ponctionnant réellement, enfin, les grandes fortunes !

 .

http://2.bp.blogspot.com/-WRMYmbgBkKI/ThErCOInKtI/AAAAAAAAS_g/4WL4ZZ1EpIM/s1600/Mensonge-mediatique.jpg

 

Derniers posts sur le blog R-sistons à l'intolérable :

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche