Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 03:49
Notre problème est l’obéissance civile et non pas la désobéissance civile. Notre problème est le nombre de gens a travers le monde qui ont obéis aux diktats des leaders de leurs gouvernements et qui sont allés à la guerre. Des millions et des millions de tués à cause de cette obéissance. »

~ Howard Zinn ~

Les huit raisons pour lesquelles les jeunes aux Etats-Unis ne se révoltent pas: comment les Etats-Unis ont annihilé tout esprit de résistance

Les huit raisons pour lesquelles les jeunes aux Etats-Unis ne se révoltent pas: comment les Etats-Unis ont annihilé tout esprit de résistance
Pourquoi la jeunesse aux Etats-Unis ne se révolte pas: les gouvernements successifs, aux ordres du Capital, y ont veillé
Ce texte, « 8 Reasons Young Americans Don’t Fight Back: How the US Crushed Youth Resistance « , de Bruce E. Levin, psychologue clinicien, parle de lui-même. Tout y est. 
Nous-mêmes n’en sommes pas loin. Si nous avons pris du retard, c’est à cause de ces fichus services publics et des dispositions mises en place, entre autres, par le CNR et qu’il a fallu démanteler une à une. Mais l’équipe au pouvoir s’y attèle avec un zèle remarquable. Bientôt, ces mesures surannées ne seront plus qu’un vieux souvenir, qui ne hantera que les pires cauchemars du médèfe. Les huit raisons pour lesquelles les jeunes aux Etats-Unis ne se révoltent pas: comment les Etats-Unis ont annihilé tout esprit de résistance
Ce sont les jeunes qui ont toujours dynamisé les mouvements démocratiques. et donc, c’est un sacré exploit qu’ont réalisé les classes dirigeantes en créant des structures sociétales qui ont assujetti les jeunes en Amérique et brisé leur esprit de résistance à la domination.
Les jeunes aux Etats-Unis –plus encore que les autres générations – semblent avoir intégré l’idée que la « corporatocratie » peut les arnaquer complètement et qu’ils sont impuissants à réagir face à cela. Un sondage Gallup réalisé en 2010 demandait: « pensez-vous que le système de Sécurité Sociale pourra vous verser une pension quand vous partirez à la retraite? Parmi les 18-34 ans, 76 % ont répondu non. Pourtant, bien qu’ils pensent qu’ils n’auront pas accès à la Sécurité Sociale, peu d’entre eux ont manifesté pour que cette institution soit renflouée en imposant les riches plus équitablement; la plupart semblent résignés à se voir prélever davantage de cotisations sociales, même s’ils pensent qu’ils n’en bénéficieront pas.
Comment donc la société a-t-elle réduit la jeunesse américaine au silence?
1. Les remboursements des prêts étudiants.
Un énorme endettement – et l’angoisse qu’il engendre – est un « facteur de paix ». 
Il n’y avait pas de frais de scolarité à payer à l’Université publique de New York quand je faisais mes études dans les années 1970, une époque où les frais de scolarité étaient si abordables dans de nombreuses universités publiques américaines qu’il était facile d’obtenir une licence, et même des grades universitaires plus élevés, sans avoir à accumuler les dettes pour rembourser des prêts-étudiants. 
Alors que cette époque est révolue aux Etats-Unis, les universités publiques sont toujours gratuites dans le monde arabe, et sont soit gratuites, soit demandent une participation minime dans de nombreux pays du monde entier.
Les millions de jeunes Iraniens qui risquaient de se faire tirer dessus en manifestant contre les résultats des élections présidentielles de 2009, les millions de jeunes Égyptiens qui risquaient leur vie pour exiger le départ de Moubarak, et les millions de jeunes Américains qui manifestaient contre la guerre du Vietnam ont tous en commun qu’ils n’avaient pas à rembourser de prêt étudiant. 
Actuellement, aux Etats-Unis, deux tiers des étudiants en dernière année de licence (quatrième année, NDT) ont un crédit à rembourser. Alors que l’endettement des étudiants s’élève à près de 25000 dollars en moyenne, de plus en plus d’étudiants licenciés me disent qui auront à rembourser près de 100.000 dollars. 
A une époque de la vie où il serait plus facile de contester l’autorité parce qu’on n’a pas de charge de famille, beaucoup de jeunes gens ne s’inquiètent que du coût que représenterait le fait de s’en prendre au pouvoir, de perdre son emploi et de se retrouver dans l’incapacité de rembourser une dette en constante augmentation.
2. Traiter la rébellion comme une psychopathologie
En 1955, Erich Fromm, psychanalyste de gauche très respecté à l’époque, et qui militait contre l’autoritarisme, écrivait:
« Aujourd’hui, la fonction de la psychiatrie, de la psychologie et de la psychanalyse menace de devenir l’instrument de la manipulation des êtres humains ».
Fromm est mort en 1980, l’année même où une Amérique de plus en plus autoritaire élisait Ronald Reagan à la tête de l’Etat, et où une « Association Américaine de Psychiatrie » de plus en plus autoritaire ajoutait à sa bible de classifications des diagnostics (appelée alors le DSM-III) les troubles graves du comportement chez l’enfant et l’adolescent, comme le « trouble oppositionnel avec provocation » de plus en plus en vogue. 
Parmi les symptômes officiels du « trouble oppositionnel avec provocation » on trouve: « souvent contestataire ou refuse d’obéir aux ordres ou aux règles donnés par des adultes », « souvent en conflit avec les adultes » et « agit souvent dans l’intention d’exaspérer les autres ». 
De nombreux contestataires connus en Amérique, parmi lesquels Saul Alinsky (1909–1972), l’ »organizer » légendaire , auteur de « Reveille for Radicals » et « Rules for Radicals », seraient sans aucun doute diagnostiqués comme étant atteints de trouble oppositionnel avec provocation et d’autres troubles du comportement. 
Evoquant son enfance, Alinsky raconte:
« Il ne m’était jamais venu à l’idée de marcher sur une pelouse, jusqu’à ce qu’un jour, je tombe sur un panneau: ‘pelouse interdite’. Par la suite, quand j’en voyais un, je piétinais la pelouse de long en large ».
Des puissants neuroleptiques (comme le Zyprexa et le Risperdal) sont actuellement les médicaments qui réalisent le plus de bénéfices aux Etats-Unis (16 milliards de dollars en 2010). Une des raisons principales, selon le « Journal of the American Medical Association » en 2010, c’est que beaucoup d’enfants qui prennent ces neuroleptiques ne souffrent pas de trouble oppositionnel avec provocation ou d’autres troubles du comportement (ce qui est particulièrement vrai pour les patients en pédiatrie assurés par Medicaid).
3. Des écoles qui apprennent l’obéissance, pas la démocratie
Lors de la remise du prix du Professeur de l’Année décerné par la ville de New York le 31 janvier 1990, John Taylor Gatto choquait une grande partie de l’assistance en déclarant:
« La vérité, c’est que les écoles n’enseignent pas grand chose en réalité, si ce n’est à obéir aux ordres. C’est un grand mystère pour moi parce que des milliers de personnes dévouées et attentionnées travaillent dans les écoles en tant qu’enseignants, assistants et administrateurs mais la logique abstraite de l’institution neutralise leurs contributions individuelles ».
Il y a une génération de ça, la question de l’éducation obligatoire en tant qu’instrument servant à créer une société autoritaire faisait l’objet de nombreux débats, mais, alors que la situation est bien pire aujourd’hui, on n’en entend pratiquement plus jamais parler. 
La nature de la plupart des classes, quelle que soit la discipline enseignée, prépare les élèves à être passifs et à être dirigés par d’autres, à obéir aux ordres, à prendre au sérieux les récompenses et les sanctions données par les autorités, à faire semblant de s’intéresser à des sujets qui ne les intéressent pas, et à se convaincre qu’ils sont impuissants à changer cet état de fait. 
Un professeur peut faire un cours sur la démocratie, mais les écoles sont essentiellement des lieux antidémocratiques, et donc, ce n’est pas la démocratie qui est enseignée aux élèves. 
Jonathan Kozol, dans ‘The Night Is Dark and I Am Far from Home », parle de la façon dont l’école nous retient de nous livrer à des actions courageuses. 
Kozol explique comment les écoles nous enseignent une sorte de « sollicitude inerte » où le fait de se sentir concerné – en soi et de soi-même, et sans risquer les conséquences d’une véritable action – est considéré comme « éthique ». L’école nous apprend que nous sommes « moraux et mûrs » si nous affirmons nos préoccupations poliment, mais la nature de l’école – son exigence d’obéissance – nous apprend à ne pas chercher à provoquer des frictions.
4 – Les réformes éducatives « No child left behind » et  » Race to the Top »
La corporatocratie a imaginé un moyen de rendre nos écoles déjà autoritaires encore plus autoritaires. 
Les politiques à la fois des Démocrates et des Républicains ont engendré les guerres en Afghanistan et en Irak, l’ALENA, le PATRIOT Act, la guerre contre la drogue, le sauvetage de Wall Street, et les actions éducatives comme les programmes « No child left behind  » (« aucun enfant laissé pour compte » – gouv. Bush, NDT) et « Race to the Top » (la course au sommet – gouv. Obama, NDT).
Ces politiques consistent essentiellement à soumettre les élèves à la tyrannie de tests normalisés, générateurs de crainte, ce qui est, pour une société démocratique, antinomique avec l’éducation. 
L’angoisse pousse les élèves et les professeurs à ne plus travailler que pour répondre aux exigences de ceux qui élaborent les sujets des tests. Elle annihile la curiosité, l’esprit critique, la remise en cause de l’autorité et la contestation et la résistance à l’autorité illégitime. 
Dans une société plus démocratique et moins autoritaire, on mesurerait l’efficacité d’un enseignant non pas à des résultats de tests imposés par la corporatocracy, mais en demandant aux élèves, aux parents et à toute la communauté si le professeur incite les élèves à être plus curieux, à lire davantage, à se cultiver indépendamment de l’école, à chercher à former son esprit critique, à remettre en cause les autorités, et à contester l’autorité illégitime.
5. Montrer du doigt les jeunes qui prennent au sérieux l’éducation – mais pas les études.
Une enquête réalisée en 2006 aux Etats-Unis montre que 40% des enfants entre le CP et le CE2 lisent tous les jours, mais quand ils arrivent en CM1, ce pourcentage tombe à 29 %. Malgré l’effet anti-éducatif de l’école, les parents et les enfants sont de plus incités par la propagande à croire que ne pas aimer l’école, c’est ne pas aimer apprendre. 
Cela n’a pas toujours été le cas aux Etats-Unis. On se souvient de la réflexion de Mark Twain: « je ne permets pas à mes études de nuire à mon éducation ». Vers la fin de la vie de Twain, en 1900, seulement 6 % des Américains avaient un diplôme de fin d’études secondaires. 
Actuellement, environ 85 % des Américains ont un diplôme de fin d’études secondaires, mais ce n’est encore pas assez pour Barack Obama qui a déclaré en 2009:
« Et abandonner le lycée avant la fin des études n’est plus possible. Ce n’est pas seulement faillir à soi-même, c’est faillir à son pays ».
Mais, plus les Américains font d’études, moins ils sont conscients de la lutte des classes qui a lieu actuellement, et plus ils sont incapables de contester la classe dirigeante. 
Dans les années 1880 et 1890, les agriculteurs américains qui avaient fait peu ou pas du tout d’études avaient créé un mouvement populiste qui avait mis en place la plus importante coopérative de travailleurs en Amérique, avaient formé le Parti Populaire qui avait recueilli 8 % des voix aux élections présidentielles de 1892, conçu un projet de « sous-trésorerie » (qui, s’il avait été appliqué aurait permis aux agriculteurs de bénéficier de meilleurs crédits et aurait cassé le pouvoir des grandes banques), envoyé 40.000 conférenciers dans toute l’Amérique pour l’expliquer, et avaient développé toutes sortes d’idées politiques, de stratégies élaborées, que la population instruite d’aujourd’hui est incapable de concevoir. 
Aujourd’hui, les Américains sans diplômes universitaires sont constamment montrés du doigt et qualifiés de ‘losers ». 
Pourtant, Gore Vidal et George Carlin, deux des détracteurs les plus intelligents et cohérents de la corporatocratie en Amérique, ne sont jamais allés à l’université, et Carlin a abandonné les études en classe de 3eme.
6. La banalisation de la Surveillance.
La crainte d’être surveillée rend la population plus facile à maîtriser. On a beaucoup entendu parler de la National Security Agency (NSA) qui a intercepté les mails et écouté les conversations téléphoniques de citoyens américains, et alors que les dispositifs de contrôle sont de plus en plus fréquents en entreprise, les jeunes acceptent de plus en plus d’être surveillés par la corporatocratie parce que, y ayant été habitués dès l’enfance, la surveillance est, pour eux, une pratique normale. 
Leurs parents consultent systématiquement Internet pour connaître les notes des tests de leurs enfants et savoir quelles tâches ont été accomplies, et, tout comme les patrons, ils surveillent les ordinateurs de leurs enfants et leurs pages Facebook. Certains parents utilisent le GPS des téléphones portables de leurs enfants pour les localiser et d’autres parents ont installé des caméras de surveillance chez eux. Je rencontre de plus en plus de jeunes gens qui n’osent pas organiser une fête quand leurs parents sont partis et, donc, comment pourraient-ils oser se lancer dans l’organisation d’un mouvement démocratique sous l’œil des autorités?
7. La télévision
En 2009, la Nielsen Company disait qu’il n’y a jamais eu autant d’Américains devant un écran qu’actuellement, si on compte les trois écrans »: le poste de télé, l’écran de l’ordinateur et celui du téléphone. Les enfants sont en moyenne huit heures par jour devant un écran, que ce soit pour la télévision, les jeux vidéo, les films, Internet, les téléphones portables, les iPods, et d’autres appareils (en dehors de l’usage qu’il en est fait pour l’école).
De nombreux progressistes s’inquiètent de l’énorme contrôle sur le contenu exercé par les medias de masse, mais le simple fait de regarder la TV— quel que soit le programme – est le facteur de paix fondamental (les prisons privées ont reconnu que fournir des postes de télévisions aux prisonniers peut être une méthode plus économique pour les faire tenir tranquilles que d’embaucher davantage de gardiens).
Pour une société autoritaire, la télévision est le rêve devenu réalité: les gros capitalistes possèdent pratiquement tout ce que les gens regardent.
Les programmes-télé qui suscitent l’angoisse rendent les gens plus craintifs et plus méfiants vis-à-vis des autres, ce qui est parfait pour une classe dirigeante dont la méthode se résume à « diviser pour régner ». La télévision isole les gens de façon à ce qu’ils ne se rassemblent pas pour organiser la résistance contre les autorités; et quels que soient les programmes, les ondes cérébrales des téléspectateurs sont au ralenti, ce qui les met dans un état proche de l’hypnose, et qui n’est pas propice au développement d’un esprit critique. 
Même si les jeux vidéo ne réduisent pas autant leurs adeptes à l’état de zombies que la télévision, ces jeux sont devenus pour beaucoup de garçons et de jeunes hommes leur seule expérience de la puissance, or cette « puissance virtuelle » ne constitue pas une menace pour la classe dirigeante.
8. La religion fondamentaliste et le consumérisme fondamentaliste.
La société américaine offre à la jeunesse le « choix » entre la religion fondamentaliste et le consumérisme fondamentaliste. Toutes les formes de fondamentalisme réduisent notre vision et inhibent notre esprit critique. Alors que certains progressistes se plaisent à appeler la religion fondamentaliste l’ »opium du peuple », ils oublient trop souvent la nature lénifiante de l’autre fondamentalisme majeur aux Etats-Unis. 
Le consumérisme fondamentaliste annihile l’autonomie en formant des individus qui se sentent complètement dépendants des autres et qui sont ainsi plus enclins à remettre le pouvoir de décision aux autorités, exactement ce qui ravit les classes dirigeantes. 
Un système de consumérisme fondamentaliste légitime la publicité, la propagande et toutes sortes de manipulations, y compris les mensonges; et quand une société légitime les mensonges et le pouvoir de manipuler, elle détruit la capacité de la population à se faire confiance mutuellement et à organiser des mouvements démocratiques. Le consumérisme fondamentaliste favorise l’égocentrisme, qui empêche la solidarité nécessaire pour organiser des mouvements démocratiques. 
Ces aspects ne sont pas les seuls de notre société à désarmer la jeunesse américaine et anéantir leur résistance à la domination. 
Le complexe industriel agroalimentaire a contribué à créer une épidémie d’obésité infantile, de dépressions, et de passivité. 
Le complexe industriel carcéral se charge de discipliner ceux qui sont réfractaires à l’autorité (et, en plus, maintenant à cause de la crainte de se retrouver devant des juges comme les deux de Pennsylvanie qui avaient touché 2,6 millions de dollars de la part des prisons privées pour qu’ils veillent à ce que les mineurs soient condamnés à des peines de prison). 
Comme l’a dit Ralph Waldo Emerson: « tout ce qui est en place est à la fois bon et mauvais. Le mal s’attaque à toutes nos institutions de la même façon ».
 »Bruce E. Levine est psychologue clinicien, auteur de Get Up, Stand Up: Uniting Populists, Energizing the Defeated, and Battling the Corporate Elite (Chelsea Green, 2011). Voir son site web ici.
Psychiatric Drugs and Poor Kids (Les neuroleptiques et les enfants des milieux pauvres. Les enfants qui sont assurés par Medicaid – assurance publique pour les familles pauvres – risquent quatre fois plus de se voir prescrire des neuroleptiques que les enfants assurés par le secteur privé, même s’ils n’ont pas de symptômes psychotiques …).
Note perso:
Pour ce qui est des dettes étudiantes, l’évolution s’est faite progressivement. Jusqu’à ce que le système soit complètement corrompu, les étudiants qui faisaient des études supérieures avaient la possibilité de trouver un emploi rémunérateur et, donc, de rembourser leur crédit relativement rapidement. Ce qui explique d’une certaine façon leur manque de réaction à l’époque. 
Mais, aujourd’hui, les diplômés n’ont plus l’assurance de trouver un emploi à la sortie de l’université (délocalisations, licenciements, crise économique, etc.), et s’ils en trouvent un, ils ne sont pas assurés de le conserver, sans compter que la Sécurité Sociale est de moins en moins à la charge de l’employeur, ce qui signifie qu’il leur faut déduire de leurs salaires les cotisations pour l’assurance maladie ou la retraite.
J’ajouterai aussi que les jeunes des pays occidentaux, et en particulier aux US, sont très cloisonnés, ils ne se rencontrent pas, et leurs aspirations et leurs chances de trouver un emploi sont très dissemblables.
 
Url de l’article original en anglais:
http://www.alternet.org/story/151850/8_reasons_young_americans_dont_fight_back_how_the_us_crushed_youth_resistance?page=entire
~ Traduit de l’anglais par Emcee ~
http://www.alterinfo.net/Les-huit-raisons-pour-lesquelles-les-jeunes-aux-Etats-Unis-ne-se-revoltent-pas-comment-les-Etats-Unis-ont-annihile-tout_a62207.html
Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 03:44

CAC40… un rebond ?

Par Menthalo – Regardez la symétrie de la figure.
Le rebond actuel sur la dernière résistance 2987 avant les 2.500 pourrait se terminer sur 3400 si les cours réussissent à repasser au-dessus de 3287. (Cliquer pour lire la suite.) Read the rest of this entry »

 
49 Comments

Publié par le 10 août 2011 in Non classé

 

Trader Noé – « Cela sent le sapin pour les bancaires »

Le titre Société Générale évolue toujours dans une configuration baissière. Désormais, des résistances importantes se situent à 28.5 et 32 euros.
Le titre corrige fortement et des pressions vendeuses sont perçues en salles de marché.
Les prochains supports se situent à 23 – 17 – 11 euros.

Comme nous l’avions mentionné :

Le titre BNP se rapproche des 35 et 28 euros.

Le titre Crédit Agricole se rapproche des 6 – 5 – 3 euros.

De même AXA a pour supports 10 et 5 euros.

L’or pourrait décoller, il faut juste un petit coup de pouce de la main anonyme !

 
8 Comments

Publié par le 10 août 2011 in Non classé

 

Trader Noé – CAC40 et complément

Revenons sur le CAC 40 : si la zone des 3200-3300 points sert de  » Pull Back » sur l’indice CAC 40, alors nous rejoindrons très rapidement les 2980 points !
Cela fait bien longtemps que les agences de notation sont silencieuses.

Qui sera la prochaine victime ?

Le grand titre des journaux sera peut être « vingt mille lieues sous les 3000 points »

De la découverte de CDS perdus, des bons du trésor US vendus aux banques européennes (voir le prochain numéro de LIESI du 15 août), à la faillite d’un grand établissement financier, à la perte du AAA de la France, etc., il y a bien des éléments catalyseurs pour une prochaine étape de crise.
Pourvu que cela ne soit pas cela !

 
24 Comments

Publié par le 10 août 2011 in Non classé

 

Trader Noé – EDF et TOTAL donnent des signes inquiétants…

Comme nous l’avions mentionné hier, le CAC 40 fait une pause avant d’attaquer le seuil des 3000 points.

Pourquoi effectuer une telle descente alors que rien n’a été fait? Cette descente a probablement un but, rien n’est fait au hasard.

Ce qui devient très intéressant, c’est le cours de Total et EDF.
Comme nous l’avions annoncé le titre Total a également corrigé de 20 %, et hier il cédait 0.56 % alors que l’indice montait.
Le titre évolue toujours dans une configuration baissière et le prochain support se situe à 30.5 euros. Une clôture sous ce niveau pourrait être très délicate.

Est ce que cette correction anticipe déjà un conflit au Moyen Orient ?

Bref, sous les 30.5 euros, la tendance baissière pourrait s’amplifier avec des supports à 28 – 24 – 22 et finalement un support majeur à 15 euros.
Espérons que le cours saura rebondir sur les 30.5 euros.

Depuis que nous avions parlé de EDF, le cours a dévissé de 24 % environ. Hier, malgré la hausse de l’indice, celui ci a continué à corriger. La tendance de fond reste baissière et si le cours évolue sous les 20.5 euros, celui ci pourrait tester les 19.5 euros. Sous ce support, le support majeur serait à 13 euros.

 
3 Comments

Publié par le 10 août 2011 in Non classé

 

Commentaires de J.-C. Juncker sur l’abaissement de la note de la dette US

Pour Jean-Claude Juncker, la décision de Standard and Poor’s ocncernant l’abaissement de la note de la dette américain va provoquer des dégâts collatéraux. En effet, dit-il : « On n’a jamais vu un Etat de la taille et de la nature des Etats-Unis perdre la meilleure note. Il est évident qu’une telle décision des agences de notation vient ajouter la méfiance à une absence déjà perceptible de confiance ». « Et il serait surprenant que le reste de la planète, l’Europe en particulier, échappe aux répercussions ». Dernier commentaire de Jean-Claude Juncker : « On ne peut plus parler de crises financières régionales, comme naguère. C’est le même phénomène qui frappe partout, au même moment. La crise de la dette se combine à une crise bancaire, le fondement de la confiance est ébranlé », affirme le Premier ministre luxembourgeois.

Dans les propos exprimés par le président de l’Eurogroupe, c’est la référence à la perte de confiance qui est sans doute le mot le plus intéressant. Car c’est bien la perte de confiance dans le système et tout particulièrement dans la monnaie qui nous entraînera vers l’hyperinflation.

 

 
Leave a comment

Publié par le 10 août 2011 in Non classé

 

Attentats de Norvège : point de vue d’un service de renseignement privé américain

Executive Intelligence Reveiw / Strategic Alert – Concernant l’enquête sur les attentats en Norvège, qui ont fait 93 morts en tout, un enquêteur italien bien connu ayant investigué des cas majeurs de terrorisme en Italie, a confié à l’EIR qu’il suivrait la piste de l’existence d’un « réseau » derrière l’auteur présumé des deux attentats, Anders Behring Breivik. Il semble impossible qu’un seul individu ait pu organiser et la voiture piégée et la fusillade, en termes de véhicules, explosifs, armes, munitions, logistique, etc. – opérant tout seul depuis une ferme à l’extérieur d’Oslo. (…)

Quant au profil de Breivik, on dispose de suffisamment de renseignements pour présumer qu’il s’agit d’un « candidat manchu », c’est-à-dire un individu manipulé à qui on inculque une structure de croyance toute faite (en  l’occurrence celle d’un fondamentaliste chrétien de droite) et dont les contacts sont limités au cercle étroit de ses contrôleurs. Un zombie qui ignore la dimension plus large de l’opération dans laquelle il agit, et n’est peut-être pas l’auteur des écrits politiques qu’il est censé avoir rédigés. Dans son Manifeste de 1500 pages, selon le journaliste Hans Rustad, les points 6 à 23 ont été copiés de l’Unabomber, le professeur américain devenu écologiste extrémiste qui avait envoyé seize colis piégés pendant dix-huit ans avant d’être arrêté.

 

 
15 Comments

Publié par le 10 août 2011 in Non classé

 

James Turk Interview Jim Sinclair

code pour intégrer la vidéo

Pour Jim Sinclair, il y a un seuil très important pour l’or, c’est 1764. Lors de cette interview ce week-end, lors de la réunion du GATA à Londres, J.S. a annoncé que si on passait ce seuil, les cours pourraient devenir exponentiels et leur progression passer d’arithmétique à géométrique.

Cela marquerait la perte totale de confiance dans la monnaie fiduciaire, et de ce fait, la perte totale de contrôle par les autorités. (Cliquer pour lire la suite.) Read the rest of this entry »

 
28 Comments

Publié par le 9 août 2011 in Non classé

 

L’EUR-DOL –

Par Menthalo -

Valse à deux temps
Chaque jour l’Euro fluctue par rapport au dollar dans un canal.
Les traders ont un jeu facile en vendant sur le haut et achetant sur les bas. (Cliquer pour lire la suite.) Read the rest of this entry »
 
22 Comments

Publié par le 9 août 2011 in Non classé

 

Trader Noé interroge la « main anonyme »

Pour l’ OR : demande de permission de franchir 1777 avant décollage.

 
27 Comments

Publié par le 9 août 2011 in Non classé

 

La rédaction de LIESI – Lisez et diffusez pour éclairer ceux qui ne veulent rien voir ce que disait un très haut initié en 1938

Voici une extrait du prochain numéro de LIESI.

« Imaginez vous-même, si vous le pouvez, qu’un petit groupe de personnes ayant un pouvoir illimité grâce à la possession d’une vraie richesse, et vous verrez qu’ils seront les dictateurs absolus des marchés financiers et de l’économie… Si vous avez assez d’imagination alors … vous verrez leur influence anarchique, moral et sociale, c’est-à-dire une influence révolutionnaire… Comprenez-vous ? »

Christian Rakovsky, 1938.

« ll y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des événements ». BALZAC

Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 03:25

Bien entendu, cette vidéo ne concerne pas le Soleil, mais nous concerne tous. Je n'ai jamais trouvé d'analyse plus vaste et précise sur la situation actuelle. Après 7 années de regroupements d'informations passées sur internet, j'ai exactement la même vision que cet homme si intègre, humain et courageux.

 

Je fais plus que conseiller le visonnage intégral de cette vidéo, si vous voulez avoir une chance de survivre à ce qui se dessine actuellement sous nos yeux, lorsqu'ils sont ouverts.

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 01:35

http://www.desinfos.com/local/cache-vignettes/L375xH379/timbres-2e49b.jpg

http://www.desinfos.com/local/cache-vignettes/L375xH379/timbres-2e49b.jpg

  .

 

Arafat, Chirac et Sarkozy

par eva R-sistons

 

 

Mon texte sera court.

 

Il n'y a pas besoin d'un long texte pour dire son émotion.

 

Je trie mes vidéos: 850, toute l'Histoire récente défile devant moi.

 

Mort d'Arafat, mort d'un Grand résistant,

mort d'un combattant formidable,

mort d'un mythe vivant,

mort de celui qui a rendu aux Palestiniens leur honneur volé.

 

Israël, ivre de la rage d'ériger à tous prix

le grand Israël, l'Israël "historique" des cerveaux fanatiques, 

Israël avide de faire main-basse sur le gaz off-shore,

Israël jaloux de la gloire d'Arafat dans le monde

alors que lui-même est haï presque partout pour sa politique insensée,

Israël, très probablement,

a corrompu celui qui devait assurer la sécurité du Rais :

Et le Prix Nobel de la Paix a été empoisonné.

Après avoir été enfermé comme un rat à Ramallah,

confiné de 2001 à 2004.


Israël occupante, Palestine résistante.

 

Arafat a été pris en charge par la France,

à l'Hôpital militaire de Percy, à Clamart.

Sur intervention de Jacques Chirac lui-même.

Le 11 novembre, le héros de la Palestine est décédé.

 

Je regarde avec beaucoup d'émotion les honneurs militaires

qui lui ont été rendus par la France.

Un vibrant hommage ! Comme il sied à une grand figure de l'Histoire.

Le Président Chirac a su, à la tête de notre pays,

prendre les décisions libres qui honorent la France,

pour Arafat ou contre la scandaleuse guerre d'Irak.

La France, en ce temps-là, était grande,

respectée dans le monde pour sa différence,

pour son audace, pour son non-alignement

sur les crimes de l'Empire usraélien.

 

Aujourd'hui, notre pays se vautre dans la fange,

vendu aux Puissances anglo-saxonnes criminelles,

couché devant Israël et devant les Seigneurs

de l'Industrie et de la Finance. 

Un philosophe raté, ultra-communautariste, BHL,

fait la loi au profit d'Israël, et la France se prosterne.

Notre pays s'est aligné sur les positions de l'Empire,

il a réintégré l'OTAN de surcroît sans la moindre contrepartie,

et il a pris la tête des croisades militaires impérialistes.

Le Ministre de la Défense, Gérard Longuet,

l'homme aux innombrables casseroles,

l'ex beau-frère de Vincent Bolloré

qui régente de nombreux secteurs sur le continent africain

(comme le Transport),

mène le bal macabre en Libye.

Dieu seul sait, et surtout le Diable,

pourquoi la France tient à abattre

un Etat souverain prospère et stable.

La France, après avoir remplacé Gbagbo

(en réalité réellement élu, lui)

par une marionnette du FMI, Ouattara,

a pris la tête des guerres impériales.

Honteuse page de notre Histoire !

Vous avez dit guerres "humanitaires" ?

Alors pourquoi les dépôts de vivres libyens

sont-ils sans cesse bombardés ?

Pour affamer et coucher la population ?

 

Honte à cette France-là, vendue aux intérêts étrangers !

Honte aux Médias collabos des criminels !

 

Heureusement, le héros de Palestine,

ce géant de l'Histoire,

est entré dans la légende par la France,

celle de Chirac qui n'est pas celle de Sarkozy.

 

Qu'aurait fait l'Occupant de l'Elysée, aujourd'hui ?

Il aurait ordonné aux Médias de déverser

leur mépris, leur venin. 

Et il aurait lui-même craché sur la tombe

de celui qui, comme le Gl de Gaulle,

sut si bien incarner l'esprit de résistance

à l'oppression immonde.

 

Alors oui, en revoyant ces images de 2004,

je me dis: Quelle chance nous avons eue,

et nos amis Palestiniens, qu'Arafat nous ait quittés

sous la Présidence de Jacques Chirac plutôt

que maintenant, sous la houlette de l'Occupant de la France !

 

La France libre, la France indépendante, la France souveraine,

la France respectée, la France visionnaire,

la France résistante, courageusement résistante,

n'est plus. Elle est dépecée, liquidée, dénaturée

par Celui qui a menti aux Français pour se faire élire.

 

L'Histoire tranchera. Pas celle écrite par le Clan

qui occupe aujourd'hui la France, pour son malheur,

mais celle qui s'inscrit en grandes lettres

dans la conscience de l'humanité.

 

Eva R-sistons

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Arafat, Chirac, Sarkozy, Palestine, Israël, France, Médias, Libye, Ouattara, Gbagbo, FMI, BHL, Irak, Gd Longuet, OTAN, Vincent Bolloré, Afrique

 

 

http://www.lelitteraire.com/IMG/jpg/arafat_intime.jpg

http://www.lelitteraire.com/IMG/jpg/arafat_intime.jpg


.

 

Analyse et décryptage - Professeur Chems Eddine Chitour - 10/08/2011 - 0 Commentaire
Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 00:36

http://www.rougemidi.org/local/cache-vignettes/L200xH104/arton6031-67c45.jpg

http://www.rougemidi.org/local/cache-vignettes/L200xH104/arton6031-67c45.jpg

 

Les ouvriers chinois sont devenus trop chers, trop revendicatifs et trop fragiles. C'est le constat du patron du groupe taïwanais Foxconn qui va les remplacer ... définitivement par des robots, d'ici trois ans.

La logique actuelle de l'économie de marché est simple et particulièrement perverse. Afin d'optimiser les profits des entreprises, les salaires doivent rester bas. Le pouvoir d'achat qui en découle, implique que les produits doivent coûter de moins en moins cher. D'où une production située dans les pays à bas coûts salariaux et sans protection sociale.

 

 [Article complet : marianne2.fr]

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 00:27

Crise stress tests

En cas d'aggravation de la crise dans les pays en difficulté, la France est l'Etat européen (encore "épargné" par la crise) qui en subira le plus les conséquences. C'est ce qui ressort des documents publiés par l'Autorité bancaire européenne.

Ridicule ! Pour une fois, la planète finance est unanime. Les stress tests bancaires menés par l'Autorité bancaire européenne sont absurdes, aberrants... ridicules. Quelques exemples. Dans le pire des scénarios, le taux de chômage portugais est... meilleur que celui qui sévit actuellement. Idem pour la France. Et le risque de défaut partiel de la Grèce n'a pas été pris en compte. Résultat : il ne manquerait que 2,5 milliards à une poignée de banques européennes exotiques pour faire face à la crise. En même temps, personne ne s'attendait véritablement à mieux ; Six mois après les premiers stress-tests de 2010, Allied Irish Banks, une banque irlandaise qui avait été déclaré "sûre", a fait faillite. De la belle ouvrage...

Les chiffres pour de vrai, ou presque...

A ce jour, si l'on se contentait de prendre en compte la dégradation réelle des actifs bancaires liés aux dettes grecques, portugaises et irlandaises, il faudrait supprimer de 50 milliards à 100 milliards de la balance comptable de nos banques. + 150 milliards d'euros si l'on intègre l'Italie - qui vient de voter un plan économique d'urgence - et l'Espagne - dont la situation se dégrade d'heure en heure.

Faites vos jeux, les jeux sont faits... rien ne va plus !

Selon une étude de JPMorgan Cazenove, 20 banques européennes auraient 80 milliards à lever pour éviter la cata à venir. En mars dernier, l'agence de notation Standard & Poor's avait mené ses propres tests de résistance : elle estimait alors que les banques européennes auraient besoin de 250 milliards d'euros de capitaux supplémentaires. Goldman Sachs prédisait, elle, que les banques européennes devraient lever au moins 29 milliards d'euros pour pouvoir suivre le rythme.

Vous suivez ? Non. En réalité, personne ne suit plus rien. Sauf les cours de bourse. Il faut néanmoins souligner un petit graphique qui résume assez bien la situation, publié dans les colonnes du Wall Street Journal. Basé sur les chiffres relevés par l'Autorité bancaire européenne, il représente l'exposition des grosses banques européennes, pays par pays, aux risques de dégradation de la situation économique du Portugal, de l’Irlande, de l'Italie, de la Grèce et de l'Espagne. Surprise ! Avec 300 milliards d'euros, la France arrive en troisième position, juste derrière l'Espagne et l'Italie (forcément...). Pas franchement rassurant.

Crise stress tests

"Qui prête à rire, n'est pas sûr d'être remboursé", disait Raymond Devos. Ce qui est évidemment faux... dans le monde financier !

[Sources et liens : telegraph.co.uk, finance.blog.lemonde.fronline.wsj.com, eba.europa.eu, lefigaro.fr]

Fichier attaché Taille
crise-stress-tests.jpg 12.58 Ko

(Article publié sur le site "Les mots ont un sens")

 

A lire également :

.

 

Commentaire : 

 

.

Par Anonymous, le mar, 19/07/2011 - 22:01.

Atous les lecteurs de ce blog

je ne peux que vous conseiller de lire le livre de Pierre JOVANOVIC BLYTHE MASTERS et vous verrez je dis bien vous verrez les liens qui lient les banques entre elles, les pays liés aux banques, et que tout va se casser la figure et comme vous avez bêtement vendu votre OR VOUS DEVIENDREZ PAUVRE a leur solde en un mot leurs ESCLAVES

car la valeur de la monnaie papier ne vaut même pas l'encre qui est sur les billets

la seule monnaie universelle est l'or et l'argent dans le monde entier
vous pourrez faire une transaction
à bon entendeur salut
.
Partager cet article
Repost0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 00:03
Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 23:45
Libye – OTAN : Échec de la coalition ! Cesser de bombarder des civils !

Publié le9 août 2011 par

78

 

Rafale

TRIBUNE LIBRE DE DJERRAD AMAR

Notre ami Djerrad Amar s’insurge de la situation inique qui prévaut en Libye. Il décrypte l’hypocrisie et la barbarie de l’OTAN. Il dénonce ceux qui se présentent en sauveur de l’humanité mais qui commettent des crimes contre l’humanité. Nous avons simplement modifié le titre de son article, en l’écourtant. (Allain Jules).

 

Que reste-t-il à faire après avoir épuisé tous les moyens funestes pour faire tomber un homme que soutient l’écrasante majorité de son peuple ? Au moins 5 millions et demi dont 2 millions ont été armés, pour un pays de 7 millions d’habitants – (observons les manifestations récentes, les plus remarquables : Tripoli le 1er juillet, 1million 750 000 ; Sebha le 8 juillet, 800 000 ; Laadjilet  le jeudi 14 juillet, 1 million ; Zliten le vendredi 15 juillet,1 million ;  Ezzaouiya le samedi 16 juillet, 600 000 et bien d’autres endroits -  soit 80% au vu des autres manifestations dans plusieurs régions y compris celles de l’Est). Que reste-t-il des faux prétextes qui ont « justifié » l’agression de cette Libye qui vivait en paix et dans l’abondance jusqu’au jour où des brigands, des envieux, ont décidé de concert de la saigner pour accaparer ses richesses et ses biens. Que reste-t-il des mensonges et de la «stratégie» utilisée consistant à « protéger des civils » des mains d’un « dictateur » car on a fait, jusque-là,  qu’en tuer, intentionnellement, par des bombardements aériens croyant ainsi  susciter une révolte populaire. Que reste-t-il de ce Conseil fantoche, de type CNT, qui s’est avéré un ramassis  de traitres libyens sans dignité et principes, composés d’opposants qui vivent pour leur majorité en Occident depuis plus de 30 ans, qui emmargent à la CIA et le MI6, d’ex-ministres opportunistes de dissidence récente, de quelques militaires renégats, d’ex haut fonctionnaires félons et d’affairistes qui ne reconnaissent de la Libye que ce qu’ils peuvent tirer comme richesse personnelle. Les plus cités sont entre autres Abdeljalil, Bouchena, Hafter, Younes, Tarhouni, Chemmam, Chelgham , Dogha, Djibril, Koussa, Logelli, Fethi, Hassouna,  Hariri , Aissaoui et Baiba  qui sollicitent  des frappes destructrices et désignent les objectifs  de ce qu’ils disent être leur pays, dirigent des milices auxquels se sont alliés l’Aqmi d’Al Qaida et le front islamique libyen que représentent entre autres  Lahssadi, Salabi,  Benguemou, Belaaradj et Fertas. Que reste-t-il des vantardises continues et médiatisées des « héros de la liberté » qui conquièrent de nouveaux territoires et qui seraient depuis 4 mois aux portes de Tripoli ? Que reste-t-il enfin après cet acharnement, par vengeance, à ‘sanctionner’ une population qui refuse l’abdication en se ‘cristallisant’, contrairement aux calculs, encore plus autour de son Guide face à l’adversité ? 2000 tributs et  plus de 5 millions de manifestants qui renouvellent leur soutien franc et solennel à Kadhafi n’est pas chose banale malgré les 6788 frappes de missiles sur 17794 vols de reconnaissance des avions de combat au 6 aout 2011, surtout de nuit.  Frappes qui ont atteint ou détruit des habitations civiles, des hôpitaux, des écoles et collèges, des bâtiments administratifs dont les locaux de police et des renseignements généraux chargés de la corruption, la cité de l’enfance, des infrastructures de bases, des dépôts de nourritures, des réseaux de communication, la télévision, des check point ;  tuant des milliers de personnes civiles parmi eux des femmes,  des vieillards, des hommes de religions dans leur lieu de culte, des enfants, des bébés et ce en plus des dizaines de viols de jeunes filles suivis d’assassinats (des scènes terribles filmées surtout à Mesrata). Tous les moyens politiques, militaires, juridiques, religieux et de propagandes ont été utilisés sans interruption mais surtout sans succès! Que pouvait-il bien rester comme cartes devant un enlisement annoncé lorsque tout était construit sur du mensonge et du faux ! S’entêter et bombarder encore et encore, les mêmes cibles souvent, pendant aussi le mois sacré de Ramadhan, le mois de foi et de générosité, de surcroit au moment des prières surérogatoires (Tarâwih)? Pour tuer, inutilement et gratuitement, encore plus de civils et détruire encore plus pour une cause et une face déjà perdue ? Cela rappelle les nazis avec leur solution finale.  Que reste-il comme mensonge et propagande subversive ? Les répéter ? Comme l’annonce de la  2ème mort de Khamis Kadhafi qui dirige la brigade la plus redoutée; information que démentent les libyens et qui vient comme diversion afin de masquer les crimes récents commis à Zliten.
-
L’Otan mène bien des actions criminelles pour un projet funeste issu d’une pensée obscurantiste, en filoutant l’Onu, en s’alliant à des groupes criminels et terroristes qu’elle prétend toujours combattre, pour un projet néocolonialiste plus étendu qui ne s’arrête pas aux frontières de la Libye. Par CNT interposé l’Otan, mais surtout la France de Sarkozy et la GB de Cameron – qu’appuient les Émirs du Qatar et des Émirat ainsi que le sinistre Amr Moussa et des Cheikhs de services – croient utiliser les islamistes pour leur projet et ces derniers jouent le jeu pour leur projet aussi. L’Otan le sait, mais en se croyant la plus maline. L’occident « démocratique »  sait aussi que l’écrasante majorité des libyens soutiens Kadhafi, mais il n’est pas venu pour cela. Il n’a que faire de la démocratie dans ces contrées utiles. Ce qui l’intéresse c’est les intérêts, le pétrole et le gaz, et rien d’autres.  Que valent ces foules d’idiots arabes, de musulmans, d’africains – utilisés comme faire valoir et chair à canon – devant des citoyens européens dans la mesure où les méfaits qu’ils commettront se dérouleront chez eux et entre-eux ! Dans le cas de la Libye, il s’agit d’un complot extérieur exécuté par des libyens qui doivent s’entretuer dans une guerre fratricide, pour des intérêts étrangers. Cette conception chauvine, égoïste, raciste et belliqueuse des relations internationales, aura sans aucun doute, de graves conséquences que l’esprit étriqué des dirigeants actuels occidentaux incompétents ne peut encore saisir. Nous avions bien dit, par ailleurs au sujet de l’ignoble pression de Sarkozy sur le Mali pour faire libérer, des mains de l’Aqmi, un citoyen français pris en otage, par le paiement d’une rançon  aux terroristes que par ce geste volontaire la France venait « d’ouvrir le “boîte à Pandore” » en entrant, en plein, dans un engrenage infernal … !  La voici maintenant, cette France, se servir du  même groupe pour les besoins de ses objectifs en Libye, elle qui ne cesse de se considérer, avec arrogance,  chantre dans cette lutte anti-terroriste.  Mensonge et mensonge quand on constate qu’elle n’est pas à sa première ineptie, notamment dans l’affaire de l’Arche de Zoé dans le trafic d’enfants,  ou bien l’affaire dite des ‘infirmières bulgares’ ou encore l’affaire du Rwanda et de la Côte d’Ivoire. Au vu de  l’évolution des choses, les islamistes – en avançant leurs pions, en gagnant du terrain, en renforçant leurs moyens en armes – s’avèrent les vrais meneurs de jeu ! « A malin, malin et demi ». Ce CNT qui ne décide rien sans l’accord de Sarkozy  et du sioniste milliardaire Bernard-Henri Lévy, le coordonnateur  – ce « philosophe proconsul de Cyrénaïque (capitale Benghazi) » comme le titre un chroniqueur ou ce titre « narcissisme guerrier »  de Daniel Salvatore Schiffer ( Médiapart) - s’avère épouvantail  entre les mains des islamistes qui se permettent même d’assassiner, après d’atroces tortures,  leur allié chef de guerre Abdelfattah Younes du CNT, avec une facilité troublante ; liée sans doute aux luttes intestines pour l’influence et la destinée des aides financières de l’Occident mais aussi à la débâcle de Bréga ( « plus de 600 mort » selon une source libyenne ).  La brigade « Abou Oubeida Aljarah » serait derrière cet acte.  Malgré cela la coalition des diablotins de l’Otan  – dont il ne reste que la France en tête, la GB, le Qatar et les Émirat – continue à fournir encore plus d’ «aides» et de « logistique » qui prennent, pour une bonne partie, d’autres directions pour d’autres destinations et usages. Un vrai business d’armes s’est installé.   Quelle arnaque, quelle escroquerie du siècle ! Sarkozy et Cameron doivent se mordre les doigts.  Par les actions bafouant le droit international que se permet l’Otan dans son agression  – et de connivence avec l’ONU – il devient désormais légitime de ‘blanchir’ de l’argent, de faire de la piraterie, d’aider les terroristes, de prendre d’assaut les ambassades, d’aider les séparatistes, d’user des mercenaires, de tuer  les chefs d’Etat et de gouvernements en cas de conflit.
-
Alors que les milices de Benghazi s’étaient alliées entre elles, en faire-valoir de l’Otan -  contre le « dictateur de Tripoli qui bombarde sa population » – les voici maintenant,  s’apercevant sûrement de la haute supercherie, s’entretuer par vengeance sur ‘font tribal’ à l’image de la composante d’un CNT hétéroclite, renégat, sans principes et sans projet pour la Libye que de la détruire et  subtiliser ses avoirs, qui a transformé Benghazi et sa région en lieu où règne la terreur, les règlements de comptes, l’insécurité et où les habitants ne disposent plus de revenu, du minimum vital, que l’on a transformé en quémandeurs de nourriture. Quelle avilissement quand on constate que le pays jouit du 3ème  revenu national brut (RNB) par habitant d’Afrique et affiche de bons indicateurs de développement humain (IDH) et qui aidait d’autres pays dans le besoin ! Situation que n’ont cessé de mettre en garde des analystes politiques éclairés dont la télé libyenne par l’image et les preuves ; depuis février. La vedette est l’analyste politique le Dr Youssef Amine Chakir – ex opposant– devenu la bête noire de l’Otan, du CNT et d’Aljazeera. Ces milices – composées de prisonniers libérés de Benghazi, d’islamistes graciés, de frustrés et de ratés qui ont trouvé l’occasion de se venger et de s’enrichir,  de bandits, de voyous, de plusieurs groupes d’Al-Qaïda surtout de l’Aqmi qui profite de la situation pour s’armer, de jeunes désœuvrés abrutis, dupés ou forcés – sont affublés du titre de «combattants de la liberté» malgré leur nombre réduit tandis que les millions de libyens qui défendent leur pays contre un agresseur dévastateur, tueur de civils et d’enfants qu’aide des traitres et des aventuriers , sont taxés de terroristes et de mercenaires. L’Otan pratique ou autorise tous les interdits dont elle accuse, par diversion, l’armée libyenne. C’est la perversion. Sur le terrain, à Benghazi, c’est la débandade des insurgés qui ne savent plus à quel chef se vouer et qui constatent le non-respect de leurs morts surtout ceux à Bréga  que l’on a enterré, discrètement, dans des fosses communes près de Jdhabia ou de nuit au cimetière Al Haouari (des charniers en vue de les imputer à Kadhafi ?). C’est les combats de rues, les violations de domiciles, des hôpitaux et les enlèvements. C’est la liquidation des Ourfallis et Tarhounis (137 morts). C’est aussi ces mêmes fils de tribus avec ceux originaires de Zliten qui manifestent, en drapeau vert à Benghazi, leur soutien à Kadhafi et leur rejet du CNT et de l’Otan. C’est le chaos et la frustration des rebelles après l’échec aussi de Tidji  puis de Mesrata et leur fuite de Zliten, de Dafnia et de Jdhabia non sans avoir semer des mines ; ils blâment tous leurs commandants. C’est les bombardements quotidiens et au hasard des villes qui ont manifesté leur soutien au Guide. C’est la fuite éperdue des Qataris vers Tobrouk. C’est les manifestations réclamant les salaires qui n’arrivent jamais. C’est les « bavures » qui se multiplient en bombardant encore des…insurgés. C’est des tribus qui menacent d’envahir surtout Benghazi et Mesrata pour les libérer. Citons Allain Jules : « Les évènements récents à Benghazi ont démontré le degré avancé de putréfaction du nid de vipère caché derrière le CNT … la dislocation du CNT arrive à la vitesse grand V. … le CNT ne survivra pas à la mort du général Younès… C’est clair, Mouammar Kadhafi est entrain de gagner sa lutte contre la coalition impérialiste …». C’est le clan  Younes, que soutiennent d’autres groupes, qui menace de faire parler les armes si toute la lumière n’est pas faite sur cet assassinat dans 3 jours. On apprend, en dernière, que 15 agents de l’OTAN ont été capturés à Benghazi ; en échange de leur libération, les Libyens réclament le retrait immédiat de l’OTAN de leur sol. Chakir soutient mordicus que Younes a été assassiné à la suite d’un complot monté par Abdeljalil et Hafter de connivence avec les islamistes de l’Aqmi. Il donne pour cela les détails troublants du quand, comment et pourquoi. Cela est confirmé dans un article de « Sharq el Awsset », du dissident Mohamed Abdelmoutrib El Houni posant 21 questions, intitulé « des questions qui demandes réponses ». Chakir avait déjà averti dans plusieurs émissions passées qu’il y avait des luttes de clan au sein du CNT et qu’ils vont certainement « s’entretuer ». Un document filmé par portable a été diffusé montant une prise de bec, entre responsables à Benghazi dont des éléments barbus connus pour leur « qaidisme » et des militaires dissidents, après la débâcle de Bréga. Cet assassinat montre que le CNT de l’Otan est une « duperie » de traitres sans dignité qui vont s’exterminer dans leur course, à qui mieux mieux, pour ‘arnaquer’ l’Occident. C’est enfin le coup de grâce lorsque le porte-parole du gouvernement Libyen, Ibrahim Moussa, répond aux évaluations des experts de l’OTAN, selon laquelle les capacités défensives du régime libyen aurait été réduits de 20% par  «nous avons encore des réserves impressionnantes / des armes / mais ne jugeons pas nécessaire de les utiliser ».
-
 Malgré tous les signes et indices d’un échec consommé de ce qui reste de la coalition -  humiliée  par un petit pays maghrébin de 7 millions d’habitants, qu’elle a cru faire abdiquer en quelques jours, mais qui résiste encore à 5 mois de bombardement aux missiles,  tout en la défiant – il se trouve encore des hurluberlus comme le ministre de la défense britannique qui déclare a peu près ceci : « on s’attendait à une présence des islamistes d’Al Qaida, qu’on sait qu’ils sont présents mais on s’étonne de leur présence en Libye » ( ?!) pour ensuite affirmer l’incapacité des insurgés à gagner et qu’il faudra « trouver des traitres proches du cercle de Kadhafi» (et le CNT alors ?). A mister Haig de pérorer que l’intervention en Libye a permis de « sécuriser la Tunisie et l’Egypte » (pouah !).  Gérard Longuet demande, quant à lui,  au million 750 mille tripolitains qui ont soutenu récemment (le 1er juillet) Kadhafi  « de se révolter » alors que Juppé reconnait une erreur dans l’appréciation des forces de Kadhafi. Tous se permettent encore de dicter, tels des suzerains, l’avenir d’un pays souverain et indépendant  et d’exiger le « départ de Kadhafi ». Rien que des niaiseries ou stupidités de responsables incompétents – entrées frauduleusement en politique  – qui essayent de se mesurer à un Maitre. Au moment où ce dernier réussissait sa révolution en 1969 à l’âge de 27 ans, en faisant abdiquer le Roi Idriss, ces drôles de cocos étaient encore en culotte courte ! Si les  Américains – qui se sont retirés sur la pointe des pieds  de ce piège libyen – trouve maintenant matière à faire de la politique politicienne en orientant/imputant  les choses à l’Iran qui soutiendrait  Al Qaida comme ils l’ont fait pour l’Afghanistan c’est qu’ils admettent  l’échec de cette aventure.   Hugo Chavez assène « nous refusons d’une manière catégorique  cette pantomime d’un Conseil de  transition et l’attirail farineux de ces pays européens et d’autres  qui ont reconnu un groupe de terroristes et lui ont donné une légitimité. Cela viole et détruit les bases du droit international ».
-
 Les libyens et Kadhafi combattent légitimement, légalement et avec bonne conscience pour défendre leur pays contre une coalition d’agresseurs, de brigands, de barbares sans foi ni loi et sans morale, aidés par d’exécrables traitres à leur pays. Les premiers sont dans la gloire, la respectabilité et le martyr tandis que les seconds sont dans l’ignominie, le déshonneur et la poubelle de l’histoire. Rappelons-nous les objectifs du projet « Grand Moyen Orient » devenu « Nouveau Moyen Orient ». Selon ce projet qui se base sur les travaux de Bernard Lewis, Ralph Peters et Zbigniew Brzezinski, il s’agit de recomposer le monde musulman et arabe avec un nouveau tracé géographique qui doit reposer sur le principe «diviser pour régner» en créant des mini-États pétroliers et ethniques et ce, pour mieux contrôler et s’assurer cette richesse et surtout sécuriser Israël. Cet objectif, disions-nous par ailleurs, ne peut aboutir qu’en agitant les peuples, en suscitant des conflits entre arabes et persans, entre sunnites et chiites, entre musulmans et chrétiens pour ensuite manipuler et recomposer dans le sens souhaité. On parle de Sykes-Picot 2. La Libye et la Syrie étant les pays déterminants pour la réussite de ce projet. A l’Université de Tel Aviv, en compagnie de Tzipi Livni, BHL déclare, en se comportant comme un dirigeant de l’insurrection en Libye « si nous réussissons à faire tomber Kadhafi ce sera un message pour Assad ».
-
  Mais ces deux pays résistent. La Libye encore plus au regard de l’enlisement de l’Otan, dans ce petit pays, sans possibilité d’une sortie honorable. La seule issue est d’arrêter immédiatement les bombardements des civils, contraire à la résolution 1973, et laisser les libyens trouver eux-mêmes la solution à leurs problèmes sans se voir dicter quoi que ce soit.  Sarkozy et Cameron se retrouvent dans la situation suivante : fournir de l’argent au CNT qui en réclame de plus en plus, mais sans avancée sur le terrain des combats;  ne pas en fournir et voir sonner le glas du CNT que l’on a reconnu et par conséquent accepter l’échec en Libye sans possibilité de  négociation ;  demander au CNT de négocier par le biais de l’UA et s’en sortir du guêpier à bon compte. Dans tous les cas c’est Kadhafi qui aura le dernier mot car, fort d’un soutien populaire majeur. Sarkozy et Cameron et d’autres  se sont bien fait avoir pour leur incompétence, leur penchant à la prédation et l’envie. Pour une Organisation dite du Traité de l’Atlantique Nord, destinée à faire face aux géants russe et chinois, quelle déchéance !  La Libye sera bien la malédiction de L’Otan, de l’ONU et des meneurs de cette coalition démoniaque !
Voir aussi du même auteur:
 
.
http://allainjules.com/2011/08/09/libye-%E2%80%93-otan-echec-de-la-coalition-cesser-de-bombarder-des-civils/
Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 20:39

http://a4.idata.over-blog.com/300x211/1/18/15/06/Dossier-6/vaccin-survivant.jpg

http://a4.idata.over-blog.com/300x211/1/18/15/06/Dossier-6/vaccin-survivant.jpg

Nouvel Orde Mondial: Ministères de la « protection sociale » orwelliens et eugénisme de masse… Le cas de l’Irlande

le août 9, 2011 par Résistance 71

Nous l’avons dit dans un article il y a quelques jours, le but final de l’oligarchie criminelle prend ses racines dans leur haine fondamentale du peuple et leur désir viscéral d’éliminer la vermine, les cafards que nous sommes à leurs yeux.

L’eugénisme, la dictature de « l’élite » sur la plèbe, soi-disant incapable de prendre des décisions dans son idiotie naturelle et qui doit être dirigée par « la lumière du petit nombre » est un dogme pseudo-scientifique (darwinisme-social) très profondément ancré dans les esprits de ces dégénérés psychopathes.

Neil Foster, journaliste irlandais le dit sans détour en fustigeant ce projet eugéniste du gouvernement  larbin irlandais, larbin comme tous les gouvernements, gérés par des politiciens à la botte des lobbies / groupes de pression de l’oligarchie des cartels banquiers et industriels transnationaux.

Quand y aura t’il des journalistes en France capable de porter le fer là où il se doit. L’Irlande, tout comme l’Espagne, le Portugal, est dans le collimateur du FMI et de l’UE, les vautours du capitalisme poubelle tournent autour de la carcasse bientôt prête pour la curée. La France sera la suivante.

Le projet est le démantèlement total des économies européennes et l’asservissement de gré ou de force des peuples aux diktats du Nouvel Ordre Mondial fasciste… Ces mesures vont aller en s’accélérant par le truchement des politicards, tous à la solde de l’oligarchie. Nous sommes prévenus, une action coordonnée et directe s’impose.

Information, réveil, conscience sociale, action directe, dans cet ordre mais sans qu’il n’y ait l’épaisseur d’un cheveu entre chaque segment, mèneront à la révolution sociale et l’émancipation des peuples, et donc à la Liberté et la véritable démocratie.

– Résistance 71 –

Joan Burton: ‘Adminis(traître)ice et Facili(traître)ice de la dépopulation irlandaise’: Faites les vaccins ou voyez vos bénéfices sociaux disparaître !

par Neil Foster – The Sovereign Independent –

Url de l’article original:

http://www.sovereignindependent.com/?p=24444

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~


Dans un article de l’Irish Independent de Vendredi dernier, la ministre actuelle de la protection sociale, Joan Burton, a dévoilé les projets de lier le règlement des allocations familiales pour les familles avec le taux d’absentéisme et… tenez-vous bien: les vaccinations !

http://www.independent.ie/national-news/burton-to-take-on-child-benefit-fraud-in-overhaul-2834761.html

Ceci n’est rien de moins qu’un programme de vaccination forcée sur les enfants de la nation et particulièrement ceux venant de milieux sociaux défavorisés, qui dépendent beaucoup des aides de l’État.

La théorie veut que les parents devraient être “incités” à faire vacciner leurs enfants par la menace de voir leurs allocations familiales suspendues s’ils ne le faisaient pas.

Il apparaît donc que les parents vont avoir le choix de soit refuser au gouvernement le droit d’avoir leurs enfants injectés avec des produits chimiques toxiques reconnus très largement comme étant néfastes à leur santé et de fait faire face aux conséquences de voir leurs enfants être contraints à la sous-alimentation dûe à la pauvreté ou alors acquiescer avec le système de contrôle psychotique et tuer leurs propres enfants en autorisant le gouvernement, agissant comme intermédiaire des gros laboratoires pharmaceutiques, à appliquer leur programme de contrôle de la population sur votre famille.

Ceci pour moi ressemble à s’y méprendre à du despotisme et je suis sûr que bon nombre de lecteurs seront d’accord avec moi.

Il est très intéressant de noter, que dans une période de mesures d’austérité forcées, le gouvernement ponde juste cette idée sans que cela ne soit influencé de l’extérieur, vraiment ? Nous savons aujourd’hui que les campagnes de vaccinations ont été utilisées non seulement pour créer des pandémies, mais aussi ont été utilisés dans de vastes campagnes de stérilisation des masses dans des pays comme le Brésil, qui est cité dans l’article comme un des modèles de réalisation de ce programme. Le titre ci-dessous d’Août 2008 devrait sans aucun doute faire froncer les sourcils au sein du lobby anti-avortement en Irlande.

“Une campagne brésilienne de vaccination de masse provoque des doutes quant à un programme dissimulé de stériisation”

Vous pouvez lire l’article complet ici: (NdT: en anglais): http://www.lifesitenews.com/news/archive/ldn/2008/aug/08081407

Je suggère que vous lisiez également les autres liens qui figurent  au bas de l’article pour vous donner une idée d’à quel point cet agenda est diabolique.

Dans le cas du Mexique, autre pays cité dans l’article où ce type de programme fut effectué, nous trouvons cette perle de F. William Engdahl à la page 273 de son excellent ouvrage “Les semences de la destruction”:

Au début des années 1990, d’après un rapport de l’Institut Mondial de la Vaccination,  l’OMS supervisa d’énormes campagnes de vaccination contre le tétanos au Nicaragua, au Mexique et aux Philippines. Le Comite Pro Vida de Mexico, une organisation de l’église catholique, devint suspicieuse des motifs derrière le programme de l’OMS et décida de faire tester un bon nombre de fioles contenant les vaccins et découvrît que ceux-ci contenaient de la Gonadotrophine chorionique humaine ou hCG. Ceci était un mystérieux élément de la composition de vaccins destiné à protéger les gens contre le syndrome de la « machoire bloquée » provenant d’infection avec des clous rouillés ou d’autres mises en contact avec une certaine bactérie que l’on trouve dans le sol. La maladie du tétanos était en outre très rare.

Ceci était aussi très curieux car l’hormone hCG est une hormone naturelle nécessaire pour maintenir une grossesse. Mais, combiné avec un porteur de la toxine du tétanos, cela stimulait la formation d’anti-corps contre l’hCG, rendant les femmes incapables de mener à terme une grossesse, une forme d’avortement dissimulé si on veut. Des rapports similaires de vaccins infectés à l’hCG, parvinrent également des Philippines et du Nicaragua. Le Comite Pro Vida confirma également quelques autres faits très curieux à propos du programme de l’OMS. Le vaccin du tétanos ne fut administré qu’à des femmes dans la tranche d’âge de le fécondité maximum, entre 15 et 45 ans. Il ne fut pas administré aux hommes et aux enfants. De plus, ce vaccin était généralement injecté en une série de trois vaccins seulement espacés de quelques mois afin d’assurer que les femmes aient une dose massive d’hCG, alors qu’une seule injection était efficace pour l’immunisation contre le tétanos pendant 10 ans. La présence de cette hormone était une indication tres claire que ces vaccins étaient contaminés. Aucune des femmes qui reçurent ces injections ne fut avertie que les vaccins contenaient un agent avortant. L’OMS l’avait planifié de cette façon manifestement.

Pro Vida fouilla plus avant et apprît que la fondation Rockefeller, en coopération avec le conseil de la population John D. Rockefeller III, la Banque Mondiale, le programme de développement des Nations-Unies, la fondation Ford (NdT: essentiellement contrôlée par la fondation Rockefeller) et d’autres qui ont travaillés avec l’OMS pendant plus de 20 ans pour développer des vaccins anti-fertilité utilisant l’hormone hCG combiné avec le tétanos, ainsi que d’autres vaccins.

Parmi les autres agences impliquées dans le financement des recherches de l’OMS figurait une liste qui incluait l’Institut des Sciences Médicales de l’Inde, ainsi qu’un nombre d’université comme Uppsala en Suède, l’université d’Helsinki et l’université de l’état de l’Ohio. La liste aussi incluait le gouvernement des Etats-Unis au travers de son Institut National de la Santé Infantile et de Développement Humain, une branche de l’Institut National de la Santé. Cette dernière agence gouvernementale fournît l’hormone hCG dans quelques expériences de vaccins anti-fertilité.

Le respecté British Medical Journal, le fameux Lancet, confirma dans un article publié le 11 Juin 1988 et intitulé: “Essais cliniques d’un vaccin de contrôle de la natalité par l’OMS”, les trouvailles de Comite Pro Vida de Mexico. Pourquoi un porteur de toxine tu tétanos ? Parce que le corps humain n’attaquera pas sa propre hormone hCG, le corps humain doit être leurré afin qu’il traite l’hormone comme un ennemi envahisseur afin de développer un vaccin anti-fertilité efficace utilisant les anti-corps hCG, d’après G.P. Talwar, un des scientifiques impliqués dans la recherche.

A la mi-1993, l’OMS avait dépensé au total 365 millions de dollars de ses maigres fonds de recherche sur ce qui est appelé par euphémisme “la santé de la reproduction”, incluant l’implantation d’hormone hCG dans les vaccins du tétanos. Les officiels de l’OMS ont refusé d’expliquer pourquoi les femmes qui ont été vaccinées ont développé des anti-corps à l’hCG. Ils ont balayé les découvertes sur ce programme en déclarant que les accusations venaient de “sources anti avortement et catholiques”, comme si cela devait forcément impliquer une partialité quelconque. Si vous ne pouvez pas nier la véracité du message, essayez au moins de discréditer le messager.

L’extrait ci-dessus comme nous l’avons dit fait référence à des évènements qui ont eu lieu dans les années 1990, mais nous pouvons être sûr que les techniques des bouchers de big pharma se sont améliorées depuis.. Bill Gates est bien sûr soutenu par la même clique eugéniste dans son organisation Planned Parenthood. Voici ce que Bill a eu récemment à dire à propos des vaccins sous la couverture du grand mensonge que le CO2 est un gaz polluant:

Bill Gates veut que chaque être humain sur la planète soit vacciné, à l’exception je présume de lui-même et de ses amis psychopathes, dans la mesure où il n’y a plus rien d’humain les concernant.

Il est clair que la vaccination obligatoire est le plan d’envergure parfait pour ceux qui désirent distiller leurs poisons à la ronde, à travers les sociétés; venant du livre pré-cité, il est très clair également que cela vient du plus haut niveau, les va t’en guerre non élus et irresponsables des Nations-Unies.

Ce sont leurs politiques qui sont remises aux nations, dans le cas qui nous préoccupe, l’Irlande, et ce par l’intermédiaire de l’ONU: l’Union Européenne. Ceci n’est pas un délire élaboré par Joan Burton, une comptable de profession et membre du parti travailliste irlandais (NdT: équivalent du PS en France). Son titre de “ministre de la protection sociale” semble sorti tout droit du roman “1984”, ce qui ne devrait plus nous surprendre outre mesure, puisque nous vivons maintenant la roman d’Orwell dans le réel au quotidien.

Il y a bien sûr un autre aspect de la chose, qui est celui de faire des coupes franches dans les paiements des prestations sociales des plus démunis de la société; ceux qui décident de choisir le droit de  ne pas donner à leurs enfants soit un cocktail stérilisant, soit un cocktail d’endommagement de la santé à terme par les vaccins, ordonnés par une clique de bureaucrates gouvernementaux qui n’ont aucune expertise en matière de santé et ne font que répéter comme des perroquets la propagande de big pharma pour “informer” le public des bienfaits et des mérites de médicaments toxiques, qu’ils vont ensuite acheter en utilisant les deniers publics à ces mêmes labos pharmaceutiques qui ont eux-mêmes donnés aux lobbyistes la propagande qui redescend ensuite au niceau des politiciens. Ceci n’est juste qu’un confortable club de la corruption du début à la fin de la chaîne.

Alors Joan Burton, êtes-vous prête à affamer des enfants afin de pouvoir vacciner de force le reste du public et très certainement enlever les enfants à leurs parents qui refusent de céder au chantage par des criminels de votre espèce et votre gang du gouvernement ?

Vous n’avez aucun droit d’imposer des législations qui retirent le droit des parents de décider ce qui est le mieux pour leurs enfants, et ce quelque soit leur place dans la société.

En agissant de la sorte, vous vous enlevez le droit de vous appeler “ministre de la protection sociale”.

 

http://resistance71.wordpress.com/

2 commentaires »

Partager cet article
Repost0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 20:17

L’ONU confirme le « Plan Alpha » : controler les armes afin de s’assurer la victoire contre les peuples en révolte

Posted 09 août 2011 — by Chercheur_de_vérité
Category nouvel ordre mondial

Le « Plan Alpha » décrit dans le document dévoilé par Serge Monast « L’aurore rouge » (lire le point numéro 24 ici) prévoit de contrôler les armes avant le chaos social, pour mater les populations. Sans la réussite de ce plan, écrivent-ils, « il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des Etats visés ». C’est donc un élément essentiel pour la réussite de leur Nouvel Ordre Mondial. D’ailleurs, ce qui va permettre de justifier et d’accélérer cette volonté, c’est de créer, je cite : « un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un contrôle plus serré des armes à feu », par l’utilisation de tireurs fous, mais aussi « utiliser la « Chute des Conditions Economiques » des Etats-Nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du Social; donc augmentation de la violence ». Une hypothèse serait que ce contrôle soit total aux Etats-Unis après des premières émeutes armées, en parallèle de l’utilisation du Super Congrès votant l’interdiction totale du port des armes.

 

Avant d’en arriver jusque-là, nous pouvons déjà voir au sein de l’ONU les prémices d’une interdiction au niveau mondial, et cela même pour les armes dites légères :

L’ONU fait des recommandations pour améliorer le contrôle des armes légères

25 avril 2011 : Dans ce rapport examiné par le Conseil de sécurité lors de consultations à huis-clos lundi, Ban Ki-moon note que le Mécanisme de coordination de l’action des Nations Unies concernant les armes légères (CASA) bénéficie maintenant de la participation de 23 entités des Nations Unies contre 16 en 2008, et s’est doté d’une stratégie pluriannuelle.

« L’élaboration des normes internationales sur le contrôle des armes légères et des directives techniques internationales sur les munitions avance bien », ajoute-t-il. « De plus, les États ont accès à des outils tels qu’un guide législatif, un guide technique et une loi-type sur le Protocole des Nations Unies relatif aux armes à feu, un centre de documentation en ligne sur les armes légères, un nouveau modèle pour les rapports établis dans le cadre du Programme d’action, et la mise en adéquation coordonnée des ressources et des besoins. »

De plus, un traité spécial de l’ONU est en cours :

Non aux fusils de chasse dans un traité de l’ONU

«L’ONU tente de créer un traité pour réglementer l’acquisition et la circulation de toutes les armes conventionnelles qui ne sont pas nucléaires, chimiques ou biologiques. Ils veulent tout couvrir, des lances aux porte-avions, a déclaré M. Bernardo. Ce que le Canada dit, c’est qu’il ne veut pas que les armes des civils et les accessoires liés aux armes à feu soient sur le même pied d’égalité que les armes militaires.»

Une réglementation plus stricte des armes conventionnelles permettrait qu’elles ne tombent pas dans n’importe quelles mains, réduisant ainsi les risques qu’un peuple révolté renverse les oligarques. Une réglementation de ce type est sans doute nécessaire avant l’interdiction totale des armes. A noter aussi qu’ après les attentats d’Oslo, l’armée est intervenue dans les rues pour sécuriser, et un jeune portant un couteau sur lui a été arrêté.

A lire aussi : l’UE exploite les attentats en Norvège pour étouffer la dissidence
Le gouvernement américain admet ouvertement avoir armé les gangs de la drogue mexicains avec 30 000 armes à feu – mais pourquoi?


http://infoguerilla.fr/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche