Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 06:36

Conférence de presse du chef du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, à Beyrouth le 9 août 2010.

 

 

Assassinat de Rafic Hariri
Le Hezbollah accuse Israël

Après la Syrie, le Hezbollah accusé de la mort de Hariri. Vraiment ?

 

Des membres du Hezbollah mis en accusation pour l’assassinat d’Hariri

30 Juin 2011 - Juif.org

.
Une imposture de plus !
Pour se débarrasser des Syriens,
on a fait d'eux le coupable idéal.
Exit les Syriens du Liban.
Maintenant, on veut sortir le Hezbollah, en le discréditant.
Donc, c'est le nouvel accusé du moment.
Un mensonge de plus !
Comme les armes de destruction massive en Irak.
En réalité,
c'est probablement le MOSSAD qui a executé l'attentat
pour se débarrasser de ses adversaires
(syriens puis du Hezbollah).
Plus insidieux, mais machiavélique :
On tente de se débarrasser, maintenant,
du Hezbollah résistant non-aligné,
en le faisant passer pour l'auteur
de l'attentat contre le milliardaire Hariri.
Comment ? En divisant les Libanais sur cette affaire,
pour qu'il y ait guerre civile.
En somme, les Israéliens, probables auteurs du forfait,
font faire le sale boulot à leur place,
par les Libanais eux-mêmes, déchirés !
Comme en Yougoslavie, en divisant les communautés entre elles,
et un peu partout dans le monde.
La technique, diabolique, est éprouvée.
Diviser les populations pour mieux régner...
Ce n'est pas Kadhafi le dirigeant aimé de son peuple
(et qui a fait de son pays le plus riche d'Afrique,
avec Education et Services de Santé de pointe, par ex,
et cela en soustrayant la rente du pétrole
aux multinationales de l'Occident
pour que la manne du pétrole profite au peuple libyen)
qui devrait être poursuivi, mais les dirigeants de l'Occident
à l'origine des pires crimes de la planète.
eva R-sistons
.
La propagande israélienne
et de l'occident, sur ce site :

Des membres du Hezbollah mis en accusation pour l’assassinat d’Hariri - © Juif.org
Quatre membres du groupe terroriste musulman chiite Hezbollah ont été inculpés dans l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri, ont rapporté jeudi les medias libanais.
 
Une délégation du tribunal spécial pour le Liban a déposé un acte d’accusation pour l’assassinat de Rafic Hariri au procureur général du Liban, Saïd Mirza.
 
Les membres du tribunal soutenu par l’ONU ont rencontré Mirza jeudi et lui ont remis le rapport de 163 pages, qui comprend quatre mandants d’arrêt contre des membres du Hezbollah.
 
La chaîne de télévision libanais LBC a rapporté que l’un des principaux suspects nommé dans l’acte d’accusation est Moustafa Badr Aldin, un membre important du Hezbollah, qui est aussi le beau frère de l’ancien « chef de cabinet » de l’organisation terroriste, Imad Mughniyah.
 
Selon le site internet al-Nahar, Aldin, âgé de 50 ans, est accusé de la planification et de la supervision de l’assassinat. Les autres suspects nommés dans l’acte d’accusation sont Hassan Issa, Assad Sabra et Salim Ayyash.
 
Ayyash, aussi connu sous le nom d’ « Abou Salim », détient la citoyenneté américaine et aurait orchestré l’assassinat et participé a l’opération elle-même.
 
Si ces informations s’avèrent exactes, le nouveau gouvernement, dirigé par l’homme d’affaire Najib Mikati, proche du Hezbollah, sera mis à l’épreuve, alors que le groupe terroriste chiite détient aujourd’hui un pouvoir considérable dans le gouvernement.
 
Saad Hariri, premier ministre sortant (…) du Liban et fils de l’ancien premier ministre assassiné, a répondu à ces informations en disant que « la justice a gagné, maintenant personne ne peut plus échapper a ses responsabilités ».
 

« Le temps des assassins arrive à sa fin. C’est un moment historique et une victoire pour le Liban, la justice internationale, et les âmes des morts, » a-t-il déclaré dans un communiqué publié par son bureau.

 

 

 

Hezbollah Accuses israel of Assassinating Rafiq Hariri.

 

 

 

L'OBSERVATEUR DU PÉRIL INNOMMABLE

Le Hezbollah accuse formellement Israël d'avoir assassiné Rafik Hariri. Nasrallah :nous avons des données qui accusent Israël dans l’assassinat d'Hariri 'Mossad tied to Hariri probe' The Hariri Assassination: Israel's Fingerprints Surface VIDEO - Cheneys death squads & Mossad Behind Rafik Al-Hariri And Eli Hobeika Assasinations Sur ce blog: Est-ce le début d'une nouvelle guerre de l'entité...

 

http://www.wikio.fr/video/hezbollah-accuses-israel-of-assassinating-hariri-3826151

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 06:12

Retour sur une polémique ancienne qui pourrait resurgir à l’occasion du débat qui s’ouvre sur le financement de la dépendance. La fin de vie se monnaie-t-elle ?


yartiMinc02Alain Minc, à 61 ans et demi, agace parce qu’il est un peu partout dans le paysage médiatique, et malgré ses airs de bon élève, il est capable de faire beaucoup de provocation. Économiste, conseiller de nombreux dirigeants d’entreprise et d’hommes politiques (en particulier Nicolas Sarkozy), il se présente volontiers comme une boîte à idées à l’influence non négligeable.

Critiqué, il est pourtant un fort en thème : ingénieur des Mines Paris, Science Po Paris et sorti major de l’ENA (promotion Léon Blum, celle de Martine Aubry). Collègue de Jean-Paul Cluzel à l’Inspection des Finances, il est bien introduit dans les médias (il a longtemps présidé le conseil de surveillance du journal "Le Monde") et publie environ un livre par an, essentiellement des essais (trente-deux à ce jour).

Sa mère Lisa a disparu en 1999 et son père Joseph vient de s’éteindre discrètement il y a quelques jours. Il avait écrit en 2006 avec son fils son autobiographie : "L’Extraordinaire histoire de ma vie ordinaire" (éd. Le Seuil).

La vie de Joseph, originaire de la communauté juive polonaise de Brest-Litovsk (qui était alors russe), fut assez exaltante. Elle l’a fait quitter la Pologne avant la Seconde guerre mondiale, contraint à l’exil en raison de son engagement au Parti communiste polonais en 1924 (il était né en 1908), et adhérer au Parti communiste français qu’il a quitté en 1967. Pendant la guerre, il a été soldat dans l’armée polonaise en France, puis résistant au sein de la Main d’œuvre immigrée. Il a rencontré entre autres Ramon Mercader (l’assassin de Trotski) ainsi que Menahem Begin (Premier Ministre israélien).

Pourquoi évoquer la mémoire de Joseph Minc ?

Parce qu’Alain Minc l’avait en quelque sorte instrumentalisé pour développer une idée à faire bondir, sur France Info le vendredi 7 mai 2010, qu’on peut réécouter sur la vidéo (à la vingt et unième minute).

Voici la réflexion d’Alain Minc : « Il y a un quatrième problème dont on ne parle jamais, mais pour lequel nous en sommes là où nous en étions sur les retraites en 1990 lorsque Michel Rocard avait commandé le livre blanc, c’est l’effet du vieillissement sur la hausse des dépenses d’assurance maladie et la manière dont on va le financer. Je vais vous l’illustrer à travers un exemple qui me fascine et où je vais tenir un propos peut-être plus progressiste que ce que vous avez vous-mêmes en tête. En tout cas, c’est ce que m’a dit un jour un syndicaliste. Moi, j’ai un père qui a 102 ans. Il a été hospitalisé quinze jours dans un service de pointe. Il en est sorti. La collectivité française a dépensé cent mille euros pour soigner un homme de 102 ans. C’est un luxe immense, extraordinaire, pour lui donner quelques mois ou, je l’espère, quelques années de vie. Je trouve aberrant que quand le bénéficiaire a un patrimoine ou quand ses ayants droits ont des moyens, que l’État m’ait fait ce cadeau à l’œil. Et donc, je pense qu’il va falloir s’interroger sur le fait de savoir comment on récupère les dépenses médicales sur les très vieux, en mettant à contribution ou leur patrimoine, quand ils en ont un, ou le patrimoine de leurs ayants droit. Et ça, j’attends de voir dans le programme socialiste. Ce serait au programme socialiste de dire ce genre de choses. ».

Notons entre parenthèses que le "Livre blanc sur les retraites" commandé par le Premier Ministre Michel Rocard fut publié le 24 avril 1991. Un peu plus tard, un rapport sénatorial sur la question des retraites datant du 25 juin 1999 encourageait le Premier Ministre Lionel Jospin à yartiMinc01réformer au plus vite (rapport Vasselle).

Ces paroles d’Alain Minc sont des propos violemment polémiques qui viseraient à rompre l’égalité des personnes devant la sécurité sociale (égalité proclamée par l’ordonnance du 4 octobre 1945). À partir de quel âge la collectivité devrait-elle refuser la prise en charge ? Des propos qui sont d’ailleurs assez stériles puisque les dépenses de la sécurité sociale ne dépendent pas de l’âge des patients mais de leur maladie : la plus grande partie des dépenses se fait dans la dernière année de vie, quel que soit l’âge (représentant 8% de la dépense totale d’une vie).

L’excellent journaliste et médecin de France 2, Jean-Daniel Flaysakier, l’a très bien écrit dès le 8 mai 2010 sur son blog : « En dehors d’un acharnement thérapeutique aussi inutile que dégradant, il n’y a pas de raison de refuser de soigner un individu en se fixant sur sa seule date de naissance, à moins d’instituer une politique eugéniste. » et ironise ainsi : « Et pourquoi se limiter à la date de naissance ? Un patient atteint d’un cancer du poumon inopérable avec des métastases et qui fait une infection pulmonaire sévère devrait-il payer aussi de sa poche s’il est, par exemple, PDG d’une entreprise et qu’il a fumé deux paquets par jour pendant dix ans ? ».

Et il a bien pointé les conséquences : « Cette proposition [d’Alain Minc] est extrêmement dangereuse, car elle crée une brèche dans un système imparfait et ruiné, certes, mais qui reste encore fondé sur la solidarité. » en craignant une évolution très insidieuse : « Parce que j’y ai vécu, je n’ai aucune envie de voir le système des États-Unis s’imposer ici peu à peu. Voir des personnes atteintes de cancer ne pouvoir avoir un scanner ou une IRM ou devoir renoncer à la radiothérapie faute d’argent, par exemple. ».

C’est aussi l’avis d’Éric Taillandier, un militant associatif : « Si un politique donnait suite à cette proposition (…), cela constituerait un précédent, une brèche irrémédiable. ».

Dans ses déclarations, Alain Minc n’était pas exempt de mauvaise foi et même de malhonnêteté intellectuelle pour étayer son interrogation : yartiMinc03le coût des soins de son père a été volontairement majoré d’un ordre de grandeur. C’est lui-même qui l’a reconnu le 10 mai 2010 à Mourad Guichard, journaliste de "Libération" : « Écoutez, c’était illustratif. Ce montant est sans doute plus élevé que la réalité. (…) Seize jours de service de pointe, ça doit être vingt ou vingt-cinq mille euros (…). J’ai délibérément pris un chiffre qui frappe ; le montant que j’imaginais qu’on puisse me réclamer. ».

Autre inexactitude dans les statistiques, le fait que ce sont les "très vieux" qui coûteraient le plus cher. Les rapports du Haut Conseil pour l’avenir de l’assurance maladie (à télécharger ici) constatent au contraire que les dépenses de soins pour les personnes âgées de plus de 85 ans sont équivalentes aux dépenses pour les enfants de moins de 10 ans.

Le pire, c’est que sous prétexte de vouloir faire payer les riches, l’argument pourrait en effet être repris par certaines personnalités politiques. Ainsi, le 8 mai 2010, l’ancien Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté et à la Jeunesse, Martin Hirsch, a affirmé : « Alain Minc, à partir de son cas personnel, pose une question intéressante pour l’assurance maladie. Faut-il que la prise en charge des soins soit la même quel que soit le revenu ? Et question encore plus fondamentale, faut-il que ce qui reste à payer de la poche du malade soit le même, quel que soit le revenu ? ».

Et d’en profiter pour ressortir son projet de "bouclier sanitaire" : « Si Alain Minc veut bien donner un coup de main, cela pourrait aider. D’autant plus que le bouclier sanitaire me semble plus que jamais utile. Utile pour mieux protéger les malades modestes. Utile pour contribuer à la maîtrise des déficits publics. ».

Le journaliste médical Jean-Yves Nau a bien compris la manœuvre qu’il a qualifiée le 13 mai 2010 de « bonne stratégie de cheval de Troie » : « Postulat populiste : ceux-là [ces malades très vieux et très riches] ont suffisamment joui de la vie pour que le prix du prolongement de leur existence terrestre n’incombe pas à la collectivité des plus jeunes et des plus pauvres. On ne pourrait qu’applaudir s’il ne s’agissait là de la première lézarde irréversible dans le principe de l’égalité à l’accès et à la prise en charge des soins médicaux, l’un des derniers yartiMinc09ciments encore solides de l’identité de la collectivité nationale française. ».

Cheval de Troie, c’est aussi ce qu’en pense Luc Brossy, un élu local socialiste, qui a évoqué un coup monté : « La sortie d’Alain Minc était suffisamment préparée pour ne pas croire deux secondes à une improvisation malheureuse de sa part. Sur fond de crise, ses propos n’avaient qu’un seul objectif : préparer les esprits à une prochaine loi sur la dépendance qui fera appel au patrimoine des personnes âgées dépendantes. ».

Comme on le voit, l’argument comptable peut resservir avec plusieurs sauces : celle de la fin de vie (à quoi bon pour quelques mois à vivre ?) et celle d’aider les plus modestes (faisons payer les riches pour payer les soins des pauvres) sans penser que, dans les deux cas, il faudrait bien fixer des critères arbitraires (âge, seuil de revenus) qui pourraient dangereusement évoluer au fil du temps et au fil des inquiétudes comptables.

Cette polémique pourrait sans doute polluer le nécessaire débat sur le financement de la dépendance et, dans une moindre mesure, l’éventuel débat sur l’euthanasie.

Au final, comme le dit si bien Jean-Daniel Flaysakier : « Je n’ai pas envie de voir des personnes âgées plus mal traitées que des chiens et voir des médecins manier la calculette en même temps que le stéthoscope. ».

Calculette et stéthoscope, c’est tout le défi des prochaines années pour fonder le cinquième pilier de la Sécurité sociale, celui de la dépendance.



Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (14 janvier 2011)
http://www.rakotoarison.eu

Pour aller plus loin :

Vidéo de l’émission "Parlons net" du 7 mai 2010 avec Alain Minc.
Le blog de Jean-Daniel Flaysakier.

 

http://rakotoarison.over-blog.com/article-sr-64914105.html

 

 

 

 

Les vieux, inutiles, coûteux.

Euthanasier les vieux,

Jacques Attali

Et il ose se réclamer du socialisme,

pour le discréditer ?

Euthanasie des "parasites", des "inutiles" ?

Des nazis au Nouvel Ordre Mondial,

la barbarie en marche

(eva R-sistons)

 

 

Eloigné de nous, il l’est à plus d’un titre… Et ses conclusions nous motivent d’autant plus : « Dès qu’il dépasse 60-65 ans l’homme vit plus longtemps qu’il ne produit et il coûte cher à la société. La vieillesse est actuellement un marché, mais il n’est pas solvable. Je suis pour ma part en tant que socialiste contre l’allongement de la vie. L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures. »


 

Il n’est que de lire «  L’Avenir de la Vie » aux Editions Seghers pour mesurer le fossé qui nous sépare… Mais dans son ouvrage « Une brève histoire de l’avenir », Jacques Attali tentant de décrire l’histoire des cinquante prochaines années, met à bas toutes les représentations du monde qui conditionnent notre quotidien et nos rapports aux autres… La question qui se pose est de savoir si le monde qu’il décrit est une fiction ou une anticipation

 


http://www.lesmanantsduroi.com/articles/article71256.php

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 06:10
Vendredi 1 juillet 2011
Tout baigne à Fort Calhoun, y a pas le feu à Los Alamos

 

Après avoir essayé à Fukushima de nous faire prendre les vessies pour des lanternes, voici venu le temps du secret, de la dissimulation, de la désinformation, voire du mensonge sur les évènements concernant le nucléaire américain.


A Fukushima, on commence enfin à savoir ce qui s’est passé, même s’il subsiste de vastes zones d’ombre.

Comme le dit Alain de Halleux dans cette vidéo, la situation est insoluble.

« Il n’y a aucune solution possible (…) la pollution va continuer à se répandre dans l’hémisphère nord pendant des années comme le pétrole dans le Golfe du Mexique, avant que l’on trouve une solution. On ne peut pas mettre de sarcophage comme à Tchernobyl, c’est impossible… »

Les tentatives de décontamination des 120 000 tonnes d’eau radioactive se soldent par des échecs successifs, et les quelques centaines de litres qui ont été dépollués, ne le sont qu’imparfaitement, avec un résultat très éloigné des espérances. lien

Il faut donc remettre continuellement de l’eau pour éviter une augmentation de la chaleur, et cette eau radioactive que l’on ne peut évacuer, ira rejoindre l’océan tôt ou tard. lien

Tepco veut installer une immense toile en plastique au dessus du réacteur n°1 pour tenter de le protéger des pluies torrentielles de la mousson qui s’annonce.

De l’azote a été injecté dans les réacteurs n°1 et n°2 afin de réduire les risques d’explosion, mais pour le n°3, celui qui contient du mox (plutonium+uranium enrichi), c’est impossible compte tenu du niveau de radioactivité. lien

Pendant ce temps, le corium ronge tranquillement le béton, et atteindra fatalement la nappe phréatique, ce qui provoquera une dispersion considérable de radioactivité dans l’atmosphère et dans l’eau.

Sur ce lien, on peut observer en continu la webcam qui filme la centrale, centrale qui semble attirer régulièrement des corbeaux semblant sortis tous droits d’un film d’Hitchcock. lien

La logique voudrait qu’une bonne partie des japonais soient évacués, mais où installer des dizaines de millions de personnes ? Et comment les évacuer ?

Pour l’instant, ce ne sont que 90 ménages supplémentaires qui ont été encouragés à évacuer leurs habitations, lesquelles sont pourtant hors de la zone interdite. lien

Alors 300 000 enfants et femmes enceintes vont être équipés de dosimètres…mais prendre la température d’un malade n’empêche pas celle ci de monter.

Les 2 millions de personnes qui vivent dans le secteur de Fukushima vont subir un contrôle de santé, au moment où l’on a découvert des traces de césium dans les urines de 15 japonais.

Alex Borreca, ce français expatrié au Japon, bien connu des internautes pour ses vidéos quotidiennes faisant le point sur la situation, vient de rentrer en France, et on pourra l’écouter sur l’antenne de la radio « ici et maintenant », le 1 juillet à 14 heures sur ce lien.

Michelle Rivasi, députée européenne, et fondatrice de la CRIIRAD de retour du Japon, a dénoncé, lors d’une conférence de presse, le manque d’information donné à la population. lien

Bruno Chareyron, de la CRIIRAD lui aussi, et de retour lui aussi du Japon, accuse les autorités « de n’avoir pas évacué la population sur un périmètre suffisant » ajoutant « bien au delà de la zone interdite de 20 km autour de la centrale, il y a des doses de radioactivité qui induisent des risques de cancer inacceptables (…) 20 fois supérieures à celles communément admises (…) les pastilles d’iode n’ont pas été distribuées assez rapidement (…) et on laisse les habitants consommer des aliments contaminés ». lien

Chaque jour qui vient amène son lot de nouvelles dissimulations de Tepco : le 29 juin, on a appris qu’une fuite d’eau contaminée (1000 millisieverts par heure) sétait produite en provenance du réacteur n°2, l’eau s’étant déversée dans une tranchée située à 180 mètres de l’océan. lien

Et puis un mystère plane sur le surrégénérateur de Monju, où des informations contradictoires se multiplient, centrale nucléaire dans laquelle une grave avarie, pas encore réparée, se serait produite en décembre 2010.

Suite à une mauvaise manipulation, un tube de trois tonnes serait tombé dans la cuve du réacteur. lien

Mais c’est maintenant aux USA que ça se gâte.

La crue continue de monter à Fort Calhoun et comme le « boudin de caoutchouc » de 3 mètres de haut a été percé, l’eau s’est engouffrée dans les bâtiments de la centrale. lien

Toutes les installations étant au niveau du sol, on devine sans peine tous les risques qu’entraine cette intrusion de l’eau. lien

Du coup la digue de sacs de sable a été relevée de 2,5 mètres, mais comme on peut le voir sur ces images, cela n’a pas suffit.

Le niveau du Missouri à atteint les 1007 pieds, et le risque de fusion du réacteur sera une réalité si le niveau atteint les 1010 pieds. lien

Pour l’instant la décrue n’est pas à l’ordre du jour (lien) et la population a été évacuée dans un rayon de 16 km autour du site. lien

Diane Sawyer, sur l’antenne d’ABC News affirme que tout est prêt pour un désastre.

On commence aux USA a réaliser qu’il n’y a pas de réel plan d’évacuation en cas d’accident nucléaire, et de la difficulté qu’il y aurait a gérer le déplacement de 17 millions d’américains dans un rayon de 50 miles autour d’Indian Point, par exemple. lien

La tentative d’Obama pour imposer un black out sur cette affaire a fait donc long feu.

A propos de feu justement, le LANL (laboratoire national de Los Alamos) installation nucléaire où fut fabriquée la première bombe atomique, est menacé depuis le 26 juin (lien) par un incendie d’importance qui a déjà carbonisé 58 000 hectares d’une foret de pins, et il pourrait doubler, voire tripler en taille. lien

Cette installation nucléaire comporte environ 2000 bâtiments, et 15 000 personnes y travaillaient. lien

L’incendie aurait brièvement pénétré sur une surface de 0,4 hectare à l’intérieur de la zone qui abrite le complexe nucléaire. lien

Mardi, à la mi journée, l’incendie se trouvait à environ 15 mètres du périmètre du LANL. lien

Ce serait la ligne à très haute tension qui aurait provoqué cet incendie.

Douglas Tucker, pompier en chef, assure qu’il a la capacité, grâce a des « mousses retardantes » de protéger le site.

Or cette foret de pin entoure le site nucléaire sur trois cotés et sur celui-ci sont stockés  30 000 barils de déchets de 200 litres contaminés au plutonium. lien

D’après Kevin Roark, porte parole du LANL, les barils contiennent « des manteaux, des bottes, des gants, des casquettes contaminés…

Comme d’habitude, en haut lieu, on est rassurant et Carl Beard, directeur des opérations pour le laboratoire a déclaré « qu’il n’y avait pas de menace immédiate pour la sécurité publique ». lien

Pourtant cet avis n’est pas partagé par tous et Joni Arends porte parole des écologistes, craint que la chaleur produite par l’incendie ne fasse éclater les containers, laissant échapper la radioactivité. lien

EPA (agence de protection de l’environnement) a envoyé le 29 juin un avion afin d’analyser la qualité de l’air, de façon a détecter une éventuelle radioactivité, et plusieurs capteurs ont été installés au sol pour surveiller les émanations. lien

En 2000, un incendie avait déjà ravagé la région, et depuis des améliorations importantes avaient été mises en place, avec un centre de contrôle « ultra moderne », 35 camions de pompiers, nettoyage et entretien des arbres et de la végétation entourant les installations, couloirs anti-incendie…ce qui manifestement n’a pas empêché l’incendie actuel. lien

En attendant, lundi, les 11 000 habitants de Los Alamos ont été évacués.

John William, porte parole du mouvement anti-nucléaire affirme que sur ce site, il y aurait trois tonnes de plutonium hautement radioactif dans le sous sol de l’un des bâtiments du complexe, et que les 30 000 containers sont soit empilés à l’air, sur le goudron, soit sous des tentes, ou même enterrés. lien

Et aux dernières nouvelles, une nouvelle centrale nucléaire, celle de Salem, dans le New Jersey, connaitrait des « difficultés ». lien

Aujourd’hui, au Japon, aux Etats Unis, et ailleurs dans le Monde, la contestation anti-nucléaire s’étend chaque jour un peu plus.

Il faut dire que l’action TEPCO a perdu 80% de sa valeur et que l’exploitant de Fukushima affiche une perte sèche de 10,7 milliards d’euros. lien

Décidément, le nucléaire ne se porte pas bien en ce début de millénaire, ce qui n’a pas empêché l’autocrate présidentiel d’allouer le 27 juin dernier, un milliard d’euros à l’industrie nucléaire, au moment ou près de 80 % de français souhaitent sortir du nucléaire. lien

Comme disait Einstein : « il y a 2 choses d’infini au monde : l’univers et la bêtise, mais pour l’univers, j’en suis pas si sur ».

Merci aux nombreux internautes qui m’ont permis de réaliser cet article.

L’image illustrant l’article provient de « nibiru-investigation.xxooit.fr »

 

http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/tout-baigne-a-fort-calhoun-y-a-pas-96832

 

 

 

 

Lire  aussi :

Fukushima, le mensonge organisé (Olivier Cabanel)


Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 03:18

 

" Le fait de prendre ma retraite a été plus ou moins comme un couteau sur la gorge : la loi pour la retraite des mères de 3 enfants n’existera plus en juillet, et je suis dans ce cas-là. Je peux certes choisir de travailler jusqu’à 67 ans pour toucher une retraite plus conséquente, mais qui peut se projeter dans 12 ans ? Pas moi en tout cas ! J’ai donc pris la décision de partir plus tôt que prévu. Aujourd’hui, je me sens très en colère contre cet Etat qui change les lois et m’oblige de ce fait à chambouler ma vie ! Mais je me sens aussi au bout du rouleau niveau fatigue. Et puis j’en ai un peu assez de ne pas avoir de temps pour faire certains loisirs. Sans compter qu’au mois de mai, je vais avoir un petit fils, et j’aimerais pouvoir être libre au cas-où ! »


Ce témoignage d’une salariée mère de famille illustre tristement ce que représente, pour des centaines de milliers de travailleurs de notre pays, la réforme des retraites imposée à l’automne dernier par le gouvernement, et dont l’une des mesures les plus emblématiques prend effet aujourd’hui : le début du report, à raison de quatre mois par an, de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans et le report de 65 à 67 ans pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein.


Je me suis battue contre cette réforme, notamment en proposant un referendum, parce qu’elle est d’une injustice choquante pour la très grande majorité des Français.


Elle pèse en effet quasi-exclusivement sur les salariés. Reporter l'âge légal d’ouverture des droits à la retraite de 60 à 62 ans pour ceux qui ont les trimestres suffisants et reporter à 67 ans l'âge auquel on peut prétendre à une retraite à taux plein (c'est-à-dire sans pénalités si on n'a pas tous ses trimestres de cotisations), c'est taxer les salariés et préserver les revenus du capital qui doivent pourtant leur existence et leur accroissement au travail des salariés. Le gouvernement a en fait créé un impôt sur le travail et ne demande pas l'effort correspondant aux actionnaires des banques et des grandes entreprises.


La deuxième injustice choquante de cette réforme c'est le sort qui est fait aux femmes. Elles subissent déjà, durant leur carrière professionnelle, une inégalité salariale totalement inacceptable et qui se perpétue dans les niveaux de pension de retraites (38% d'écart entre les retraites des femmes et celles des hommes). Le report à 67 ans de l'âge pour obtenir la retraite à taux plein va aggraver leur situation puisqu'elles ont des carrières incomplètes qui rend difficile l'obtention du nombre suffisant de trimestres de cotisations et obligera nombre d’entre elles à travailler jusqu’à 67 ans.


La troisième injustice, c’est celle subie par les salariés exposés à des métiers pénibles puisque le gouvernement et la majorité UMP ont refusé d’engager même la discussion sur la reconnaissance de professions comportant des conditions de travail pénibles (exposition à des produits dangereux, horaires décalés, fatigue physique intense, etc.)

 

La quatrième injustice, c’est celle qui frappe les ouvriers et des employés ayant commencé à travailler jeunes. Ils vont être obligés de travailler plus longtemps alors même qu’ils auront une durée de cotisation dépassant les 40 annuités et que ce sont eux qui ont les métiers les plus pénibles.


La cinquième injustice, c’est celle que vont subir les salariés en fin de carrière : le taux d’emploi des seniors en France est parmi les plus faibles d’Europe. Le report de l’âge légal de départ à la retraite ne fera qu’aggraver cette situation.


Pourtant, d’autres solutions existent

pour assurer la pérennité de notre système de retraites.

 

L’ordre social juste que je veux instaurer en France consisterait à répartir les nécessaires efforts en mettant également à contribution les revenus du capital. La mise à contribution des revenus tirés du capital avec la suppression de niches fiscales (75 milliards de manque à gagner chaque année) et sociales (70 milliards par an de manque à gagner) représentent une source de financement considérable et très peu exploitée.


Je serai une Présidente équitable pour remettre à plat la reforme des retraites, rétablir le droit à partir à la retraite à 60 ans, reconnaître la pénibilité des métiers, revaloriser les pensions inférieures au seuil de pauvreté et sécuriser les ressources des caisses de retraites en impliquant des revenus qui échappent aujourd'hui au devoir de financement de la protection sociale.

En 2012 nous devrons sauver et refonder le système de sécurité sociale et de retraites par répartition que nous ont légué les résistants qui avait écrit le programme du Conseil National de la Résistance.



Voila le sens de l'ordre social juste et de la Présidence équitable que je propose.


Bien amicalement

Ségolène Royal

 


Blog : http://www.leblogdesegoleneroyal.fr

Compte Facebook: http://www.facebook.com/segoleneroyal

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 23:27

http://www.pyepimanla.com/10-mai-juin-0229/france/images/avenir-solidaire.jpg

http://www.pyepimanla.com/10-mai-juin-0229/france/images/avenir-solidaire.jpg

 

Programme d'Avenir Solidaire
.

Le programme d’Avenir Solidaire est fondé sur une nouvelle conception de la politique, de la richesse et de l’économie.
Ce programme présente les opérations successives pour organiser une démocratie citoyenne pour plus de justice sociale.
Il reprend les points abordés dans la Charte et présentés de manière plus complète dans le Projet de Société et le Projet Economique d’Avenir Solidaire.

Ce programme sera possible en donnant au peuple les moyens de contrôler les décisions politiques et économiques afin de développer la coopération et le partage.
Dans cette perspective, les responsables doivent être avant tout des serviteurs du peuple.

Les problèmes environnementaux et humains sont liés ; pour cela ils doivent être traités simultanément, selon les propositions du projet de société et du projet économique d’Avenir Solidaire.

Les définitions qui suivent (concernant la politique, la richesse et l’économie), correspondent à la pensée d’Avenir Solidaire.

© 21 juillet 2010, première mise en ligne du Programme.
© 09 février 2011, dernière mise à jour du texte.

La politique
La politique est le pouvoir d’un peuple qui décide de sa façon de vivre en société, selon ses valeurs.
La richesse
La richesse est l’ensemble des activités humaines qui favorisent l’harmonie sociale et l’épanouissement humain tout en préservant l’environnement.
Elle reflète l’utilité des activités sociales.
L’argent n’est donc pas la richesse, mais il la représente de manière aussi juste que possible.
L’économie
L’économie organise la vie sociale dans ces aspects matériels, quantifiables, pour améliorer la création de richesses.
Les décisions économiques doivent être soumises aux décisions politiques.
L’économie doit ainsi faciliter le fonctionnement de la démocratie.
L’économie doit ainsi favoriser la coopération et le partage équitable des richesses.
Plan de financement du Programme
Le plan de financement du Programme d’Avenir Solidaire est actuellement établi.
Il sera dévoilé au moment opportun, afin d’éviter d’éventuelles polémiques qui feraient perdre un temps précieux.

La plupart des gouvernements précédents ont créé la pauvreté du peuple en laissant détourner l’argent du travail vers la spéculation financière.
Inversement, le programme d’Avenir Solidaire permettra au peuple de bénéficier de la richesse qu’il aura créée.
Par exemple, ce programme permettra de produire en quantité suffisante et raisonnable des biens de qualité accessibles à tous.

Cette richesse facilitera aussi les échanges humains pour développer l’harmonie sociale et l’épanouissement humain tout en préservant l’environnement.

La plus grande part de ce plan de financement est destinée au revenu vital.
Trois grandes périodes pour le Programme
  • Dans les six mois.
  • Dans les dix-huit mois.
  • Dans les deux ans et au-delà.

Ces trois grandes périodes sont de simples indications car des chevauchements seront nécessaires ainsi que de probables corrections pour appliquer effectivement ce programme le plus rapidement et le plus efficacement possible.

Ce programme est présenté de façon synthétique.
Pour plus de détails, le lecteur peut aller vers les textes suivants d’Avenir Solidaire :

Première période du Programme
Dans les six mois…
…Pour instaurer une démocratie citoyenne…

  • Institution du vote blanc.
  • Mise en place du plan de financement du Projet de Société.
  • Instauration du revenu vital permettant une vie décente, cumulable avec les salaires, retraites et autres revenus, qui sera imposable proportionnellement à l’ensemble des revenus :
    • Un niveau pour les adultes ;
    • Majorations pour les handicapés selon le degré de handicap ;
    • Deux types de minorations pour les enfants.
  • Reprise en main de l’économie :
    • Nationalisation des systèmes bancaire et financier ;
    • Réorganisation de la Banque de France ;
    • Réorganisation de la monnaie :
      • en tant que moyen d’indépendance,
      • en tant que moyen d’échanges plus justes ;
    • Réorganisation du crédit ;
    • Organisation du remboursement anticipé de la dette publique.
  • Organisation des Comités de vigilance économique :
    • Locaux ;
    • Départementaux ;
    • National.
  • Amélioration du rôle et du travail de l’éducation nationale :
    • Modification des programmes pédagogiques :
      • développement de l’intelligence en favorisant la curiosité de l’enfant sur les choses de la vie plutôt qu’en limitant sa perception en le focalisant sur des éléments techniques,
      • instruction des jeunes à la compréhension de la vie sociale et du respect mutuel,
      • apprentissage de la pensée en utilisant les programmes tels l’histoire et l’économie qui facilitent le sens critique et la compréhension des liens de causes à effets,
      • apprentissage de la musique et pratique instrumentale,
      • proposition de l’apprentissage de l’Espéranto,
      • … … …
    • Respect absolu de la laïcité ;
    • Amélioration de la qualité des établissements scolaires ;
    • Réorganisation de la formation des enseignants ;
    • Stimulation des vocations éducatives ;
    • Apprentissage de l’écoute et du respect mutuel à l’école qui seront la base du dialogue au sein des familles et dans la société ;
    • … … …
  • Relocalisation des entreprises.
  • Relance de la planification française :
    • Révision de l’aménagement du territoire pour un meilleur équilibre dans les infrastructures pour favoriser la coopération et le partage ;
    • Mise en œuvre d’un programme de logements et d’urbanisme sous responsabilité directe de l’État et des collectivités territoriales avec financements publics ;
    • Réorganisation des monopoles d’État ;
    • Restructuration de la production énergétique ainsi que des transports ;
    • Stimulation des PME dans le respect de l’environnement ;
    • Dynamisation de l’artisanat et du petit commerce de proximité ;
    • Réduction puis suppression de l’agriculture hors sol ;
    • Stimulation de l’agriculture de proximité et de la meilleure qualité ;
    • … … …
  • Réorganisation de l’enseignement supérieur et de la recherche :
    • Révision voire suppression de l’autonomie des universités ;
    • Nationalisation de tous les secteurs de recherches sensibles ;
    • Développement de la recherche sur les énergies libres ;
    • Mise en place d’un programme de financement public exclusif des universités reconnues par l’État, et de tous les secteurs de la recherche liés à l’indépendance ;
    • … … …
  • Mise en place d’un contrôle publicitaire sévère :
    • Pour une publicité objective ;
    • Pour une publicité exclusivement adressée aux adultes ;
    • Pour une publicité sans pollution mentale ou environnementale.
Deuxième période du Programme
Dans les dix-huit mois…
…Pour dynamiser la vie sociale…

  • Transformation de la Constitution pour développer la démocratie en garantissant :
    • Le pouvoir du peuple par :
      • la reconnaissance du vote blanc,
      • les divers types de référendums,
      • les Comités de vigilance économique ;
    • La laïcité ;
    • Le revenu vital ;
    • La primauté de la langue française sur tout le territoire ;
    • La diversité de la presse (suppression des monopoles et interdiction d’associations avec les milieux d’affaires, financiers, etc.) ;
    • L’indépendance artistique ;
    • L’autonomie informatique et l’aide au développement des logiciels libres ;
    • La facilité d’entreprendre dans des activités socialement utiles ;
    • … … …

---L’homme doit être le point focal de toute réflexion politique.
La Constitution doit donc faciliter pour le peuple la réappropriation de ces valeurs humanistes afin qu’il assume sa souveraineté avec lucidité.---

  • Institution des divers modes de référendums :
    • D’initiative populaire :
      • locaux,
      • départementaux,
      • nationaux ;
    • D’initiative du Président de la République ;
    • D’initiative du Président de l’Assemblée Nationale ;
    • D’initiative du Garde des Sceaux ;
    • A mi-mandat pour tous les mandats électoraux.
  • Création de l’Europe des peuples avec pour effets :
    • Seules les démocraties reconnaissant réellement le pouvoir du peuple pourront y participer ;
    • Chaque peuple pour y participer devra se prononcer par référendum ;
    • Réinstallation des monnaies de chaque pays participant, et donc du Franc pour la France ;
    • Instauration de l’Euro en tant que monnaie continentale commune en remplacement de la monnaie unique ;
    • La mise en commun de compétences et de moyens pour faciliter de grands projets bénéfiques à l’homme ;
    • La liberté pour chaque pays de pouvoir participer aux projets qui lui conviennent ou de s’en désengager ;
    • Développement des pays les plus pauvres vers le niveau des pays les plus riches ; lequel développement bénéficiera aussi aux pays riches, ce qui élèvera d’autant plus la richesse de l’ensemble ;
    • L’Europe des peuples entrainera de fait la dénonciation des différents traités de l’Union européenne actuelle ;
    • … … …
  • Séparation réelle des trois pouvoirs organisés de la République :
    • Exécutif ;
    • Législatif ;
    • Judiciaire.
  • Suppression du cumul des mandats électoraux.
  • Réorganisation des fourchettes de salaires du secteur public et du secteur privé.
  • Réorganisation du système fiscal :
    • Baisse progressive puis suppression de la TVA et autres taxes ou impôts indirects ;
    • Compensation progressive de la TVA et autres taxes ou impôts indirects par l’impôt sue le revenu ;
    • Augmentation des tranches de l’impôt sur le revenu ;
    • Révision des bases des impôts locaux et de leurs niveaux d’imposition.
  • Réorganisation des retraites sur la seule base de la répartition.
  • Nationalisation des grands groupes industriels :
    • En situations de monopoles de fait ou organisés ;
    • Liés à l’indépendance industrielle.
  • Révision du système judiciaire :
    • Institution du budget indépendant de la Justice ;
    • Élection du Garde des Sceaux ;
    • Attribution au peuple de la possibilité de sanctionner les abus de pouvoir ;
    • Rédaction de textes de lois clairs et compréhensibles pour tous ;
    • … … …
  • Réorganisation des services publics :
    • Aménagement de certains emplois de la fonction publique en transférant leur responsabilité à la Justice :
      • travailleurs sociaux,
      • gendarmerie,
      • police,
      • inspection du travail ;
    • ... ... ...
  • Aménagement de restrictions pour les réélections à l’ensemble des mandats publics.
  • Traitement des évasions fiscales, sans complaisance.
  • Mise en place d’une lutte efficace contre le grand banditisme, le trafic de drogue, le proxénétisme, et contre toute spéculation ou attitude parasite qui détériore les valeurs et la richesse sociale.
  • Annulation totale de la dette des pays pauvres.
  • Proposition de réorganisation de l’ONU :
    • Élargissement du Conseil de Sécurité ;
    • Suppression du droit de veto des membres du Conseil de sécurité ;
    • Suppression, remplacement ou réorganisation des organismes ayant gravement perturbé la paix et la solidarité :
      • Banque Mondiale,
      • FMI (Fond Monétaire International),
      • OMC (Organisation Mondiale du Commerce),
      • … … …
    • Équipement de la Force de Maintien de la Paix de l’ONU pour remplacer l’OTAN.
Troisième période du Programme
Dans les deux ans et au delà…
…Pour stimuler l’harmonie sociale et l’épanouissement humain tout en préservant l’environnement


  • Réorganisation du système de santé :
    • Augmentation du taux de remboursement des frais de santé, en incluant les frais dentaires, d’optique, d’audition…
    • Simplification du système de remboursement des frais de santé ;
    • Stimulation des vocations médicales et augmentation du nombre de médecins ;
    • Officialisation des médecines douces reconnues ;
    • Augmentation du nombre des établissements hospitaliers de proximité ;
    • Régulation sévère du pouvoir de l’industrie pharmaceutique ;
    • … … …
  • Organisation sur le terrain d’un authentique référendum d’initiative populaire.
  • Diversification des médias.
  • Réorganisation des collectivités territoriales pour plus de démocratie, de simplicité et de souplesse de fonctionnement.
  • Simplification de la vie administrative et des démarches administratives.
  • Organisation d’un service citoyen pour les jeunes :
    • Dans le service humanitaire et la coopération à l’international ;
    • Dans le service aux armées ;
    • Dans le service aux administrations ;
    • Dans le service aux associations.
  • Développement de la coopération avec les pays pauvres.
  • Mise en place de transferts de savoir faire pour les pays en voie de développement et pour les pays pauvres.
  • Soutien au développement technologique et industriel pour une abondance raisonnable et une garantie d’autonomie des pays pauvres.

--- Les différentes parties du programme seront présentées plus en détails ultérieurement. ---

 

http://www.avenir-solidaire.fr/programme.html

 

 


Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:43
Alerte ! C’est de l’euthanasie déguisée ! C’est la mort assurée pour les plus faibles et les sans revenus !

 

http://img.over-blog.com/300x228/4/22/78/80/secu-vieux-pauvres-fond-trou-L-1.jpeg

http://img.over-blog.com/300x228/4/22/78/80/secu-vieux-pauvres-fond-trou-L-1.jpeg 

 

 

Affections de longue durée (ALD)

Suppression de l’hypertension artérielle sévère de la liste des ALD

Publié le 29.06.2011

Un décret publié au Journal officiel du dimanche 26 juin 2011 supprime l’hypertension artérielle sévère de la liste des Affections de longue durée (ALD).

Cette suppression ne concerne toutefois pas les exonérations en cours (jusqu’au terme de leur durée de validité). A noter qu’à l’issue de cette durée de validité, ces exonérations peuvent être renouvelées dans les mêmes conditions.

Une ALD exonérante est une maladie dont la gravité et/ou le caractère chronique nécessite un traitement prolongé et une thérapeutique ouvrant droit à la prise en charge à 100 % pour les soins liés à cette pathologie.

Légifrance, site public d’accès au droit

Assurance maladie

Haute Autorité de santé (HAS)

Vie-publique.fr

Lien : http://www.service-public.fr/actualites/002090.html

 

 

 

 

Écrit par Webmaster CFLHTA

Suppression de l'hypertension des affections de longue durée

 

 

Le 24 juin 2011 le Journal Officiel a publié un décret indiquant la suppression de l'hypertension artérielle sévère de la liste des affections de longue durée.

 Le Comité de lutte contre l’HTA, la Société Française d’HTA, le Collectif Interassociatif Sur la Santé et l’Alliance du Cœur sont opposés à cette décision et informent que cette suppression aura des conséquences très défavorables pour les hypertendus et sur la santé de la population.  Depuis le décret n° 2011-726 du 24 juin 2011 aucun nouveau patient hypertendu ne pourra plus faire une demande d’ALD lorsqu’il présentera une hypertension artérielle sévère.  

Selon les estimations réalisées dans l’enquête FLAHS 2009 par le Comité Français de lutte contre l’HTA, les hypertendus traités sont 11 millions et ceux en ALD en 2009 étaient au nombre de 4,2 millions.

 

http://www.comitehta.org/index.php

 

 

 


Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:26
http://www.digilume.com/LeBroc.jpg
http://www.digilume.com/LeBroc.jpg
Un village qui résiste face aux malotrus UMP et Cie

de :
mardi 28 juin 2011 - 16h37

parole de témoin :

 

Au Broc, la démocratie a gagné face aux malotrus

Le Broc, c’est un village des Alpes Maritimes dont le dynamisme et la volonté de défense des terres agricoles et de l’environnement sont connus mais se heurtent aux tentatives d’hégémonie de Nice et du Conseil Général ...

(Vous savez, dans le 06, on n’a pas de chance : on a à la fois le brillant ministre motodidacte Estrosi ; et le sentencieux sécuritaire Ciotti ne craignant pas les faux témoignages sur TF1 ; et aussi le Conseiller Général Damiani qui ne s’occupe que des communes qui lui plaisent...). Alors, voici le dernier de leurs exploits :

ça c’est passé, un jour d’été (le 27 juin), dans un havre de paix ! la vallée du Var, au bout de la zone industrielle de Carros, sur la commune du Broc que chacun sait très impliquée dans les questions d’environnement, de tri sélectif, de protection de nos espaces tellement menacés.

Ce jour-là est prévue l’inauguration, par le Conseil Général, du Centre de Valorisation Organique des déchets ; belle œuvre collective à multiples financements qui a pu voir le jour, entre autres, parce que la commune du Broc a cédé (oui, vous avez bien lu : cédé !) le terrain.

Rien que cet aspect me donne envie d’y aller. Vous pensez… quand nos concitoyens reconnaissent tous le grand besoin d’usines de traitement des déchets, de logements sociaux, d’aires d’accueil des Gens du Voyage… oui, mais pas chez eux ! Allons saluer le travail des concepteurs et ouvriers mais aussi le civisme des Brocois qui ont accepté cette implantation sur leur commune. Ce n’est pas si fréquent dans notre département.

De nombreuses personnalités sont là, bien sûr, et l’ambiance est bon enfant bien que nous attendions bien longtemps l’arrivée de Mrs Ciotti et Estrosi. L’exactitude est la politesse des rois … il est vrai qu’ils ne sont pas rois…

Après une visite menée au pas de charge où seules les personnalités ont eu le privilège d’entendre les explications, voici venue le temps des prises de paroles.

Logiquement, c’est d’abord M. Tornatore, le Maire du Broc, qui nous accueille donc sur sa commune en rappelant les différentes participations des Brocois aux équipements dépassant largement leurs intérêts locaux et malgré les multiples obstacles rencontrés et les promesses non tenues. Il salue, notamment, le travail des employés du SMED et de l’entreprise VALCO

Et soudain, ô stupéfaction,,

au milieu du discours qui n’a pas l’heur de plaire à M. Ciotti, celui-ci quitte la tribune en faisant signe, d’un geste impérieux, à ses voisins de le suivre. Ceux-ci obtempèrent comme des toutous, M. Estrosi en tête, suivi du représentant du préfet et de M. Damiani, sous les yeux sidérés des participants puis sous les huées devant un tel manque d’éducation et de respect de la fonction d’élu.

Heureusement que M. Allemand sauve l’honneur du Conseil Régional en demeurant, digne et attentif comme il se doit. De même, saluons l’indépendance d’esprit du président du SMED, M. Velay qui est resté avec nous comme la plupart des autres personnalités et notamment les maires des communes.

Savent-ils, ces Ciotti, Estrosi, Damiani et leurs valets … combien de fois la courtoisie la plus élémentaire et le respect de leur fonction (même s’ils y manquent eux-mêmes) nous ont fait subir stoïquement leurs discours que je ne qualifierai pas aujourd’hui, ni sur le fond ni sur la forme ? Pensent-ils, ces élus, qu’ils l’ont été, non pas pour censurer de façon stalinienne et pourrir la vie de ceux qui travaillent quotidiennement sur le terrain mais pour servir l’intérêt des populations ?

Ce qui m’a le plus choquée, c’est la servilité du représentant du préfet qui a suivi le mouvement d’une façon pavlovienne démontrant inconsciemment où le portent son cœur et ses choix personnels alors qu’il doit représenter l’Etat impartial et l’intérêt collectif. Mais dans quelle République bananière nous sommes-nous laissés glisser ?

Triste cortège que ces voitures officielles à chauffeurs et groupies quittant un lieu de fête, la queue basse et l’air pincé !

Heureusement, devant une foule d’autant plus attentive, M. Tornatore a poursuivi son discours, saluant la coopération entre les collectivités, la richesse de la vie démocratique à l’échelon communal et l’importance du contrôle citoyen sur les élus. Ovation méritée, non seulement par lui mais aussi par tous ceux qui sont soucieux de prendre leur juste place dans la vie de la cité.

M’approchant d’un journaliste que j’avais vu cesser de filmer au moment du départ des « personnalités », je me heurte à un refus (inhabituel et peu déontologique) d’indiquer pour quel média il travaille. Il se permet donc d’être là incognito ?! J’en reste perplexe… J’apprendrai plus tard qu’il s’agit du service de presse du Conseil Général. Je comprends mieux…

Finalement, peu importent le micro coupé ( !!!), l’apéritif vite remballé (! !!) par des employés un peu trop zélés (petites mesquineries qui prêtent à sourire). L’ambiance était à la fête : la démocratie avait gagné face aux malotrus.

Vous voulez encore des surprises ? La plaque gravée en prévision de la cérémonie, mentionne la présence du préfet, du président du Conseil Général, du Conseil Régional, du SMED mais… pas du maire du Broc ! Cette ostracisation était donc bien calculée à l’avance ?

Pas sûr que ces faux démocrates s’en sortent bien glorieux !

De : - 28 juin 2011

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 08:03
http://imageshack.us/photo/my-images/708/carteeurasie.jpg/

 

Vers l'Europe de Lisbonne à Vladivostok ? (A. Latsa)

 

(..) Du 22 juin 1941 au 9 mai 1945, soit en un peu moins de 4 ans, cette guerre civile européenne coûtera à la Russie 27 millions de morts (..).

 

Dès le printemps 1942, les Russes au bord du gouffre surent réagir. Les troupes allemandes sont repoussées hors de Moscou et les combats vont se déplacer vers le sud et vers le Caucase. Les batailles terribles de Koursk et Stalingrad contribueront à l’anéantissement du potentiel militaire allemand et contribueront à réduire à néant le plan d’Hitler pour l’Europe. On connaît l’histoire, l’armée rouge poursuivra la guerre jusqu’à Berlin, où la capitulation sera signée le 8 mai 1945 peu avant minuit.


Dès lors et pendant près d’un demi-siècle de guerre froide, l’Europe sera coupée en deux, Ouest et Est délimités par le rideau de fer. En 1989, avec l’effondrement du mur de Berlin, l’éclatement de l’URSS et la dissolution du Pacte de Varsovie, on pouvait penser à une détente réelle en Europe. Mais l’extension rapide de l’UE et de l’OTAN vers l’est a créé de nouvelles inquiétudes. Depuis 1989 la frontière physique que représentait le mur de Berlin a été remplacée par une autre frontière, invisible, mais tout aussi pernicieuse, et qui s’est juste déplacée plus à l’est. Ces "clichés hérités du passé et qui planent au dessus de l’Europe" disait récemment le premier ministre russe ont permis à cette frontière psychologique de prospérer. Ces clichés et méfiances datent d’une période pourtant révolue, la guerre froide, durant laquelle Russes et Occidentaux se firent face, risquant un 4ème conflit mondial dont on préfère ne pas imaginer ce à quoi il aurait pu aboutir.


Mais une nouvelle frontière pourrait renaître en Europe, matérialisée aujourd’hui par la volonté des Américains d’installer un bouclier antimissile, qui séparerait l’Europe de l’ouest de la zone Russie-Ukraine-Biélorussie et constituerait une nouvelle sorte d’épée de Damoclès au dessus du continent.  Pourtant, je l’écrivais dans ma précédente tribune, effacer cette frontière est possible. Le vendredi 17 juin 2011 par exemple et pour la première fois dans l’histoire de l’OTAN,  un pays membre (la France) livrait du matériel militaire conséquent (le contrat Mistral) à la Russie, brisant ainsi cette méfiance maladive de certains décideurs occidentaux qui vivent encore dans la guerre froide. Bien sur, certains membres du congrès américain ont fait entendre leur mécontentement, et le gouvernement letton a affirmé se sentir désormais préoccupé, mais l’important n’est plus là, le contrat Mistral s’insère dans une idée plus vaste.

 

L’inauguration la semaine dernière d’un monument commun à la mémoire du corps expéditionnaire russe que le Tsar avait fourni à la France, en 1916, tout comme l’histoire de l’héroïque escadrille Normandie-Niemen que personne n’oublie rappellent que de Paris à Moscou, un rapprochement est non seulement une réalité historique, mais aussi qu’il est en route. Une entente réelle est non seulement possible et réalisable sur le continent, mais au 21ème siècle elle est surtout devenue vitale. Les pays d’Europe centrale et de l’est, qui ont pensé que la sortie du parapluie soviétique justifiait l’entrée sous le parapluie de Union Européenne et de l’Otan pour se protéger de la Russie se sont sans doute fondamentalement trompés. Les intérêts des Européens en 2011, ne coïncident en effet plus forcément avec ceux des années 1990. Avec la prise de conscience que la menace postsoviétique ou russe n’existe plus, on peut même se demander l’intérêt de l’Europe à être sous tutelle militaire de l’Otan, organisation qui a servi durant la guerre froide, comme l’a résumé son secrétaire général Hastings Lionel Ismay, à "garder les Russes à l’extérieur, les Américains à l’intérieur et les Allemands sous tutelle".

En outre l’espace européen (51 pays) ne coïncide pas non plus avec l’espace de l’Union Européenne (27 pays). En matière de sécurité et d’économie, une architecture beaucoup plus vaste est sûrement nécessaire. Par conséquent, l’avenir de l’Europe en gestation, tel qu’il se préfigure désormais, va sans doute vers une intégration renforcée entre l’est et l’ouest du continent. Le renforcement concret des liens entre les deux puissances de l’ouest du continent, que sont la France et l’Allemagne, avec la puissance de l’est du continent qu’est la Russie est un signe qui annonce que lentement mais sûrement, l’Europe continentale s’unifie et que l’axe Paris-Berlin-Moscou se met en place.

Cette alliance continentale souhaitée par le général de Gaulle est également le projet défendu par les dirigeants russes d’aujourd’hui, que l’on songe aux déclarations de Vladimir Poutine sur la création d’une communauté des économies de Lisbonne à Vladivostok ou encore à la  proposition de Dimitri Medvedev de créer une architecture européenne de sécurité. Une architecture nécessaire dans un monde en plein bouleversement afin que l’Europe puisse mettre en place les moyens nécessaires pour préserver la paix mais surtout traverser le 21ème siècle de façon souveraine et indépendante.

 

Alexandre Latsa 29 juin 11 - http://fr.rian.ru/tribune/20110629/189981613.html

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 07:47

http://img.over-blog.com/567x586/1/37/01/11/Numero-3/Grece-cure-austerite.jpg

http://img.over-blog.com/567x586/1/37/01/11/Numero-3/Grece-cure-austerite.jpg

La Grèce commence à faire jurisprudence… le jeu de massacre se poursuit

Aujourd’hui, le Parlement grec est de nouveau sous le feu des projecteurs, avec un deuxième vote crucial pour l’avenir financier du pays et la zone euro, sur fond de vague d’austérité d’un bout à l’autre de l’Europe. Après l’adoption d’un plan de rigueur draconien hier, aussitôt salué comme il se doit par l’UE qui craint une contagion de la crise grecque à d’autres pays de la zone euro, les députés doivent décider dans le détail des mesures
d’économies et privatisations à engager en Grèce au cours des quatre ans à venir. Read the rest of this entry »

 
Leave a comment

Publié par le 30 juin 2011 in Non classé

 

Italie : des mesures de crise surprenantes !

MILAN (Italie) – Le gouvernement italien doit approuver jeudi l’instauration d’une taxe de 0,15% sur les transactions financières dans le cadre de son nouveau plan d’austérité, a-t-on appris de source gouvernementale.
Le gouvernement, qui se réunit à partir de 13H00 GMT pour adopter ce plan, doit également approuver une hausse de la taxe sur les bénéfices tirés par les banques de leurs activités sur les marchés financiers, selon la même source.

 

Publié par le 30 juin 2011 in Non classé

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 07:44

 

Les étapes programmées du Nouvel Ordre Mondial (Partie I)

En 1834, le révolutionnaire italien Guiseppi Mazzini fut choisi par les Illuminati, un Ordre très secret qui se trouve derrière la Révolution française et qui chapeaute toutes les Sociétés occultes importantes dont la Maçonnerie, pour être le Directeur de leur programme révolutionnaire mondial. Il demeura à ce poste jusqu’en 1872.

En 1840, le Général Pike fut attiré chez les Illuminati sous l’influence de Mazzini, à cause de son différent avec le Président Jefferson Davis. Pike accepta alors l’idée d’un Gouvernement Mondial et devint plus tard le Grand Prêtre de l’Eglise Luciférienne. Pendant sa présidence à cet Ordre, Mazzini correspondit avec lui. Pike se chargea des aspects théosophiques des opérations, Mazzini de ceux qui avaient trait à la politique. Lorsque les loges franc-maçonniques du Grand Orient furent discréditées à la suite des activités révolutionnaires de Mazzini en Europe, celui-ci présenta un plan génial à Pike.

 

Read the rest of this entry »

 

 

Les étapes programmées du Nouvel Ordre Mondial (Partie II)

Albert Pike et Mazzini étaient-ils les « architectes » de ce Plan ?

Telle est bien la question à laquelle doit aboutir tout chercheur honnête. Albert Pike et Mazzini étaient-ils le « grand architecte » du Plan prévoyant les trois conflits universels qu’ils annoncent ? S’agissant, par exemple, du troisième conflit mondial, Albert Pike évoquait une guerre « entre les Sionistes politiques et les dirigeants du Monde Islamique ». Que se passe-t-il aujourd’hui ? Un homme pouvait-il prévoir cela ? Non. Qui inspirait alors Albert Pike ?

 

Read the rest of this entry »

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche