Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 17:14

 

http://medias.lepost.fr/ill/2008/04/03/h-20-1176491-1207218732.gif

 

 

 

La crise économique n’a pas atteint tout le monde de la même manière. Certains ont perdu leur emploi, ou leur logement, tandis que d’autres se sont enrichis…


Les inégalités se creusent et il y a de plus en plus de riches, selon une étude du Boston Consulting Group (BCG). Désormais, 1% des foyers détiennent 39% de la richesse mondiale, alors qu’ils n'en détenaient « que » 37% en 2010.

 

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 17:07

Logement, santé, transports, fiscalité... Jamais les dépenses contraintes des ménages n'ont autant augmenté. Et ce n'est qu'un début, selon les calculs exclusifs réalisés par "L'Expansion" sur le pouvoir d'achat.

L'escalade des dépenses n'est pas finie. Factures mensuelles pour un ménage de 4 personnes au revenu moyen. Sources : Automobiles Clubs, Unis, Ufip, EDF, GDF Suez, Snui, Arcep, SymphonyIRI Group. (1) Pour un patient trentenaire : cotisation à une mutuelle de santé gamme 2 + dépenses restant à sa charge après remboursement de sa mutuelle pour une couronne dentaire, une paire de lunettes de vue à 150 euros, une consultation de généraliste, trois consultations de spécialistes à dépassement d'honoraires moyen et les franchises médicales sur 12 boîtes de médicaments. Source : Mutuelles.com. (2) Pour une Renault Clio à essence. (3) Pour un appartement moyen de 83mètres carrés.

Pour la deuxième année consécutive, le pouvoir d'achat des ménages risque de subir un sérieux coup de rabot en 2011. Du jamais-vu depuis la conversion de la gauche à la rigueur en 1983 et 1984. Mais si la baisse de 2010 (- 0,2 % selon l'Insee) s'expliquait avant tout par la crise, celle qui se profile en 2011 sera due surtout à l'accélération de l'inflation. De fait, jamais autant de factures n'ont grimpé simultanément. "Toutes les charges auxquelles un ménage ne peut échapper - logement, transports, alimentation, santé - augmentent bien plus vite que les revenus, et ce n'est pas fini", confirme Elisabeth Waelbroeck-Rocha, directrice générale du Bipe. La faute d'abord aux matières premières, qui flambent pratiquement toutes. Globalement, elles valent deux fois plus cher que fin 2008, et une baisse paraît peu probable. Avec de multiples effets en aval sur l'alimentation, le textile, les carburants, etc. A cela s'ajoutent les hausses de tarifs publics déjà dans les tuyaux, comme l'électricité, et les augmentations d'impôts, qu'il faudra bien supporter pour réduire les déficits publics. Toutes ces dépenses incompressibles pourraient s'envoler d'au moins 10 % environ d'ici à la fin de 2013, presque deux fois plus vite que les revenus. Résultat : leur part dans le budget des ménages va encore croître, alors qu'elles en représentent déjà la moitié pour les familles les plus modestes. Si bien que la consommation ne sera plus un moteur, mais un frein à la croissance.

 

Logement : + 7 % hausse minimale attendue d'ici à 2013Une note énergétique qui fait exploser le budget

La crise du logement est un mal français dont les symptômes sont de plus en plus visibles dans le budget des ménages. D'après les calculs du Crédoc, les charges liées à l'habitat (loyer ou remboursement de crédit, énergie, assurances...) engloutissent chaque mois presque le quart du revenu des ménages, loin devant les transports et l'alimentation. Pour les 30 % de Français les plus modestes, ce poste absorbe désormais la moitié des revenus ! Paradoxalement, ce n'est pas la flambée du prix de la pierre qui a fait le plus mal. Avec la baisse des taux d'intérêt et l'allongement de la durée des prêts, les mensualités des crédits sont restées relativement stables. Parallèlement, la relance de la construction neuve par le dispositif Robien a soulagé les pressions haussières sur les loyers, notamment dans la périphérie des grandes villes. Deux facteurs qui devraient encore jouer dans les années qui viennent.


Pour les Français les plus modestes, le loyer absorbe la moitié des revenus.

En revanche, toutes les factures liées à l'habitation ont grimpé en moyenne de près de 10 % depuis 2007, d'après nos calculs. Et une inflexion de tendance est peu probable. La note énergétique va continuer d'enfler, alors que près de 3,3 millions de ménages brûlent déjà plus de 10 % de leurs revenus pour se chauffer. Les tarifs réglementés du gaz et de l'électricité, gelés jusqu'à l'élection présidentielle de 2012, devraient à nouveau flamber. Les investissements nécessaires pour moderniser le parc nucléaire et les réseaux de transport du courant ainsi que le coût du développement des énergies renouvelables vont embraser les prix. A EDF, on parle d'une hausse de 30 % d'ici à 2015 ! Le prix du gaz va également grimper, dans le sillage du cours du pétrole. Même si le prix du mètre cube s'est effondré sur les marchés au comptant, le tarif payé par les particuliers dépend des contrats de livraison à long terme signés entre GDF Suez et ses fournisseurs, qui sont indexés sur le prix du brut. Et aujourd'hui la barre des 100 dollars le baril semble un solide pivot.


Transports : + 10 % hausse minimale attendue d'ici à 2013Prix de l'essence et frais d'entretien s'emballent

Très chère voiture... Même s'ils ont mis un coup de frein à leurs déplacements, depuis quatre ans les Français ont vu s'accroître les dépenses consacrées à l'automobile. Le propriétaire d'une Renault Clio à essence neuve qui parcourt un peu moins de 10 000 kilomètres par an a été obligé de débourser presque 210 euros par mois en 2010, contre 160 en 2007. Résultat : cette année encore, les automobilistes ont dépensé plus d'argent pour se déplacer que pour se nourrir. "Le transport représente désormais 14 % du budget total des ménages, soit le deuxième poste le plus lourd après le logement", calcule Elisabeth Waelbroeck-Rocha.

La vie quotidienne, toujours plus chère

En 2011, les dépenses de transport ont dépassé celles de l'alimentation

REUTERS/Pichi Chuang

1 sur 3

 

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/pouvoir-d-achat-plus-chere-la-vie_256497.html

 

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 16:57
http://img.over-blog.com/600x417/2/27/21/01/image_a37/sem11mc-Z9-refugies-bangladesh-libye-tunisie.jpg

http://img.over-blog.com/

cp/ Silence : on meurt en Méditerranée !

Vendredi, 03 Juin 2011 10:01

Nous savons que plus de 900 000 personnes sont déplacées à la suite du conflit libyen. 900 000 dont plus de 400 000 en Tunisie – insistons sur ces chiffres !


Nous savons que quelques dizaines de milliers de réfugiés sont littéralement coincés au sud de la Tunisie, malgré les efforts des organisations internationales et tunisiennes et malgré l’immense solidarité du peuple tunisien. Coincés parce que la plupart des pays européens refusent toute perspective de réinstallation sur notre territoire, France en tête. C’est ainsi que depuis le camp de Choucha, devant l’absence de perspectives, des gens rentrent en Libye et essaient de fuir ce pays par la mer. 


Nous savons que chaque jour des hommes, des femmes, des enfants meurent en Méditerranée – 1500 – 2000 – 3000 – on ne sait plus très bien.  Nous savons et nous nous taisons.


Le silence et l’indifférence de l’Europe deviennent une non assistance à réfugiés en danger.  Les pays de la coalition sont entrés en guerre autour du concept de protection des populations civiles. En quoi ce concept de protection ne concernerait-il pas les hommes et les femmes qui fuient le chaos libyen et qui tentent de rejoindre l’Europe pour sauver leur peau ? 


Comme si nous ne savions pas que la machine à fabriquer des réfugiés, des sans papiers, des naufragés, augmente chaque jour au rythme des bombardements  et de la poursuite de la guerre. Est-il encore possible d’imaginer un sursaut moral de l’Europe, d’imaginer que les navires de l’Otan, que les forces navales françaises et italiennes, que l’agence Frontex mettent d’abord leurs moyens en œuvre pour sauver des vies et non pour se protéger des migrants et des réfugiés ?


Paris, cp/France terre d'asile, le 03/06/2011

 

http://www.france-terre-asile.org/component/flexicontent/item/5551-cp-silence-on-meure-en-mediterranee-

 

http://actualite.portail.free.fr/monde/a-la-une/20-04-2011/les-refugies-oublies-du-camp-de-shousha/shousha-libye-tunisie-refugies-onu-pam-oim-297404-jpg_181333.JPG

 

http://actualite.portail.free.fr/monde/a-la-une

 

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 16:46
http://files.avocats.fr.s3.amazonaws.com/member/nicolas.creisson/682ED095-6E43-4C88-8159-131CD29DD20C.image_200.jpg?110513025135
http://avocats.fr/space/creisson/content/une-nouvelle-taxe-pour-les-justiciables_682ED095-6E43-4C88-8159-131CD29DD20C
Communiqué du SAF

Le projet de Loi de Finance rectificatif actuellement en discussion au Parlement prévoit la création d’un droit de timbre de 35 euros pour la quasi-totalité des procédures.


Ainsi un consommateur victime d’une clause abusive, un salarié victime d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse, un accidenté du travail victime d’une faute inexcusable de son employeur ou tout simplement un citoyen qui souhaiterait engager une procédure de divorce devra préalablement à l’engagement de toute procédure acquitter une taxe de 35 euros.


Les avocats avaient pourtant, lors de la discussion de la Loi de Finance 2011, tiré la sonnette d’alarme et dénoncé l’absence d’anticipation budgétaire de la réforme de la garde à vue.

Alors que d’autres solutions existent : taxe sur les contrats juridiques, taxe sur les compagnies d’assurance ou tout simplement prise en charge par le budget général de l’État, les pouvoirs publics ont choisi, pour financer chichement l’intervention de l’avocat en garde en vue, de réintroduire les frais de justice pourtant supprimés il y a des dizaines d’années.


Le syndicat des Avocats de France invite les associations de consommateurs, les syndicats des salariés et toutes les composantes de la Société Civile à réagir très vite afin que ne soit pas enclenché l’engrenage inéluctable privant de fait une partie des citoyens de l’accès au Juge.


Il prendra dans ce combat toute la part qui lui incombe.


Paris, le 31 mai 2011

 Télécharger le communiqué

 

http://www.lesaf.org/index.php?option=com_flexicontent&view=items&cid=45:informations&id=438:en-catimini-le-gouvernement-reintroduit-les-frais-de-justice&Itemid=136

 

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

 

 

Une nouvelle taxe pour les justiciables

L'article 20 du projet de loi de finances rectificative pour 2011 instaure une nouvelle taxe, destinée à financer le paiement des avocats intervenant lors des auditions de garde à vue.

A compter du 1er octobre 2011, cette une contribution de 35 euros sera perçue par instance introduite en matière civile, commerciale, prud'homale, sociale ou rurale devant une juridiction judiciaire, ou par instance introduite devant une juridiction administrative.

L'acquittement de cette contribution conditionnera la recevabilité de la demande en justice (le projet de loi renvoie à un décret le soin de réglementer cette irrecevabilité).

Seul le demandeur sera assujetti et cette taxe ne sera pas incluse dans les dépens (en cas de plusieurs procédures successives devant la même juridiction et pour une même instance, une seule contribution sera due).

Cette contribution ne sera pas due par l'Etat ou lorsque la partie est bénéficiaire de l'aide juridictionnelle.

Elle ne sera pas non plus due pour les procédures introduites devant la CIVI, devant le juge des enfants, et devant le juge des tutelles, pour les procédures de traitement des situations de surendettement des particuliers et les procédures de redressement et de liquidation judiciaire, pour les recours introduits devant une juridiction administrative à l'encontre de toute décision individuelle relative à l'entrée, au séjour et à l'éloignement d'un étranger sur le territoire français, ainsi qu'au droit d'asile.

L'exposé des motifs indique que cette taxe n'est pas exigible pour les affaires pénales, mais le projet de loi ne parle que d'exclusion devant le juge des libertés et de la détention et pour les procédures de référé-liberté.

La partie civile auteur d'une citation directe, le prévenu qui saisi directement la Chambre de l'instruction, le justiciable qui introduit une procédure en indemnisation d'une détention provisoire, etc. ne seront donc pas exonérés.

Lorsque la procédure est introduite par un avocat, ce dernier l'acquittera pour le compte de son client, par voie électronique. Lorsque la procédure est introduite sans auxiliaire de justice, la partie l'acquittera par voie de timbre mobile ou par voie électronique.

Enfin, une dernière mesure est destinée à dissuader le gardé à vue de faire appel à un avocat : la personne qui a bénéficié de l'intervention d'un avocat commis d'office et qui n'est pas éligible à l'aide juridictionnelle sera tenue de rembourser au Trésor public les sommes exposées par l'État (peut importe qu'il ne soit finalement pas condamné).

En résumé, notre justice devient de plus en plus chère.

Je me demande comment le législateur va concilier cette future loi avec la loi n°77-1468 du 30 décembre 1977 instaurant la gratuité des actes de justice devant les juridictions civiles et administratives. Mais il est vrai que nous n'en sommes plus à une incohérence prés !

Liens :

Le dossier législatif sur le site de l'assemblée nationale

L'article 20

 

 

 

http://avocats.fr/space/creisson/content/une-nouvelle-taxe-pour-les-justiciables_682ED095-6E43-4C88-8159-131CD29DD20C

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 16:31

EDF a gagné sa bataille sur le prix de vente de l'électricité nucléaire. A 42 euros le MW/h, ce tarif risque de faire exploser la facture d'électricité des Français, et de pénaliser la libéralisation du marché. Explications.

La centrale nucléaire de Saint-Laurent.
Regis Duvignau / Reuters

C'est une nouvelle victoire pour Henri Proglio, le patron d'EDF. Dans le cadre de la loi Nome, qui fixe l'obligation pour EDF de vendre jusqu'à un quart de sa production nucléaire à ses concurrents, l'ancien monopole public pourra revendre son électricité 42 euros le mégawatheure, a déclaré ce mardi Eric Besson, le ministre de l'Industrie et de l'Energie. Soit exactement le montant que réclamait l'électricien. Pour mettre en application cette nouvelle loi de régulation du marché de l'énergie, il restait en effet au gouvernement à fixer le prix de vente de cette électricité nucléaire, connue sous le nom d'Arenh (Accès régulé à l'électricité nucléaire historique). Un prix qui risque de faire exploser la facture d'électricité des consommateurs, et de pénaliser la libéralisation du marché français. Explications.

 


Pourquoi EDF l'a emporté ?


Ce prix, particulièrement attendu, faisait l'objet depuis plusieurs mois d'une bataille acharnée entre EDF et ses principaux concurrents (GDF Suez, Poweo, Direct Energie, etc). Le patron d'EDF, Henri Proglio, se battait en effet pour obtenir 42 euros/MWh, seuil au-dessous duquel il estimait que son entreprise se serait fait "piller". Son grand concurrent GDF Suez lui en réclamait 35 euros/MWh, considérant qu'au dessus de ce prix, la concurrence ne pourrait pas être compétitive. C'est finalement EDF qui a emporté la bataille, au terme d'un arbitrage rendu par le président de la République lui-même. Le gouvernement a tout juste ménagé une période de transition de 6 mois pendant laquelle le prix de l'Arenh sera de 40 euros/MWh. A partir du 1er janvier ce prix sera de 42 euros. Un montant bien plus élevé que ce que recommandait le rapport Champsaur, qui avait préconisé qu'en moyenne le prix "s'établisse à 39 euros le mégawatheure ".

La catastrophe de Fukushima a-t-elle joué un rôle dans la détermination de ce prix ? C'est en tous cas ce qu'a laissé entendre Eric Besson. "Il s'agit de sécuriser l'approvisionnement des Français, de conforter EDF qui est une entreprise majeure pour notre électricité et de tenir compte pour l'avenir, par précaution, des travaux qu'EDF pourrait être amené à engager après la catastrophe de Fukushima et l'audit de nos centrales nucléaires", a déclaré ce mardi le ministre de l'Industrie, selon qui "la seule boussole » du gouvernement a été l'intérêt général. EDF a beau ne pas avoir été favorisé, selon Eric Besson, en Bourse la tendance ne s'est pas faite attendre. A 9h20, l'action EDF s'inscrivait en hausse de 4,30%, à 27,78 euros. Dans le même temps, le petit concurrent de l'électricien français, Poweo, voyait son titre chuter de 7,83%.

 

 

Quelles conséquences pour la libéralisation du marché de l'énergie?


Si l'on s'en tient à la réaction des investisseurs, cette nouvelle est une catastrophe pour les fournisseurs alternatifs d'énergie, qui misaient énormément sur la loi Nome pour devenir un jour rentables. Le modèle économique de ces derniers est assez simple: revendre l'électricité moins chère qu'EDF en faisant des économies sur les structures de coûts et de distributions. Le problème c'est que depuis leur création, les fournisseurs alternatifs d'énergie peinent à atteindre leurs objectifs. En 2010 par exemple Poweo, qui a creusé ses pertes, a vendu son électricité à un prix moyen de 49 euros le MW/h pour un prix d'achat de ... 49 euros. Soit sans aucune marge. Avec les nouveaux tarifs de la loi Nome, les choses ne devraient pas s'arranger. En effet, tant que les tarifs réglementés (tarifs bleus pour les particuliers ou jaunes et verts pour les entreprises) resteront plus faibles que les prix de l'Arenh, les fournisseurs alternatifs n'auront aucune chance de gagner de l'argent. Au mieux, ils en perdront un peu moins. "Finalement la vraie problématique n'est pas sur le prix de l'Arenh - qui à 42 euros le mgw ne semble pas excessif comparé aux investissements et dépenses de maintenance, d'exploitation et de démantèlement des centrales d'EDF- mais sur les tarifs régulés qui aujourd'hui sont trop faibles pour instaurer une libre concurrence", explique Julien Quistrebert, analyste du secteur chez KBL Richelieu. La seule chance pour que Poweo et Direct Energie survivent serait donc que le gouvernement décide d'augmenter véritablement les tarifs. Un geste politiquement dangereux à la veille d'élections présidentielles...

 

 

Les prix de l'électricité vont-ils augmenter ?


C'est ce que craignent les associations de consommateurs, au premier rang desquelles l'UFC-que-choisir, qui a dénoncé ce mardi une décision "qui va mécaniquement faire flamber les tarifs de l'électricité". Or malgré le démenti formel d'Eric Besson, cette augmentation mécanique aura bien lieu. Toute la question étant de savoir quand. En effet, la loi Nome prévoit qu'à partir de 2016, le prix réel de production d'EDF - d'environ 34 euros le mgw- soit remplacé par le prix de l'Arenh dans le calcul de la facture finale du consommateur. Aujourd'hui, cette formule de calcul est encore vouée à évoluer. Mais il y a tout juste un an un document de travail de la Commission de régulation de l'énergie (CRE) estimait qu'avec un prix de revente du nucléaire à 42 euros le MW/h, la facture d'électricité des Français augmenterait de 25 à 30% d'ici à 2015. Reste donc à savoir si le gouvernement aura le courage, en pleine crise du pouvoir d'achat, de remonter les prix de l'électricité jusqu'en 2012 - jusqu'ici une seule hausse de 1,7% est prévue en juillet prochain. Ou s'il le fera progressivement, une fois passées les élections.

Quoi qu'il arrive, le prix de l'Arenh ne sera pas la seule cause de la hausse de la facture des Français. La CSPE notamment qui permet de financer le développement des énergies vertes, est aussi amenée à augmenter. Tout comme le prix de l'acheminement de l'électricité, qui risque d'être revu à la hausse dans le cas d'un développement des éoliennes en mer.

 

http://lexpansion.lexpress.fr/entreprise/edf-la-victoire-qui-va-faire-flamber-les-tarifs_253047.html

 

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 16:25

P&ampeacute;tition pour le maintien du vote papier 

 

 

 

Vous avez signé (ou vous allez signer ! Note d'eva, qui a signé) la pétition d'Ordinateurs-de-vote.org contre les machines à voter. Aujourd'hui, certains partis qui ont combattu à nos côtés ces machines opaques et invérifiables organisent des votes par internet alors que ce type de vote pose encore plus de problèmes !


C'est le cas d'Europe-Ecologie - Les Verts qui organise ses primaires partiellement par Internet à partir du 15 juin prochain.

Vous pouvez signer une pétition contre l'organisation de cette primaire par internet ici: http://www.ecolocitoyen.org/petition/

Le combat doit continuer partout où le vote électronique s'insinue.

Merci de faire circuler.

Pierre Muller, président d'Ordinateurs-de-Vote.org

 

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 16:21
http://3.bp.blogspot.com/_J5QtteoC_70/TJEF47IoAnI/AAAAAAAABEo/LnKBq9gVF78/s1600/bacterie-jpg.jpg
Concombre
  
Et si la bactérie Escherichia coli provenait
du laboratoire P4 de Hambourg ?
 
 
 
    Bonjour à toutes et à tous,
 
Cet article donne une liste d’éléments qui prouve qu’il est bel et bien possible que la toute nouvelle souche de bactérie Escherichia coli qui a tué presque 20 personnes ayant séjourné en Allemagne pourrait bien provenir du laboratoire de "haute sécurité" de Hambourg, qui est l’un des très rares laboratoires de la planète à pouvoir faire des expériences sur les bactéries et virus les plus dangereux. Ceci n’est pas une accusation, mais une question. Il s’agit juste d’envisager aussi cette piste, puisqu’aujourd’hui toutes les pistes sont ouvertes.

L’épicentre de l’épidémie est Hambourg en Allemagne

Commençons par remarquer que les concombres espagnols sont maintenant hors de cause et qu’on commence à accuser tous les produits maraîchers. Une chose de sûre, c’est que la région la plus touchée est celle de la ville de Hambourg et paraît-il que toutes les personnes atteintes sont passées par l’Allemagne. Le centre de cette nouvelle épidémie n’a rien à voir avec l’Espagne, mais avec Hambourg en Allemagne.

Une souche inconnue jusqu’alors

Une autre chose de sûre, c’est que la souche bactérienne d’Escherichia coli en cause dans l’épidémie est une toute nouvelle souche inconnue jusqu’alors. En voici la preuve par le biais d’une dépêche de l’agence Reuters :

http://fr.news.yahoo.com/quatorze-décès-dus-à-e-coli-en-allemagne-164154707.html

Extrait :

« La souche de la bactérie en question, décelée dans des concombres importés d’Espagne, est inconnue, ont fait savoir les autorités, avant une réunion de crise à Berlin. »

Quand la souche d’une bactérie est inconnue, la question se pose de savoir s’il s’agit d’une nouvelle souche fabriquée artificiellement par l’homme grâce à la haute et bienveillante technologie OGM :

http://mai68.org/spip/spip.php?article1162

Ceci est très possible, puisque le centre de l’épidémie est Hambourg où se situe un laboratoire de "haute sécurité" destiné à faire se reproduire les microbes les plus dangereux, tels les virus de classe 4 comme Ebola par exemple, afin de faire diverses "expériences".

De tels laboratoires sont très rares…

Comme par hasard, une souche inconnue de la bactérie Escherichia coli apparaît non loin d’un tel labo, alors que de tels laboratoires sont très rares… On comprend que les Allemands aient assez vite eu des doutes sur le fait que la bactérie vienne d’Espagne. D’autant plus que, comme par hasard aussi, tous les malades sont passés par l’Allemagne. Sans exception à ce jour !

Source pour le labo de Hambourg : Infections virales émergentes

http://revue.medhyg.ch/print.php3?s…

Extrait :

Les virus de classe 4 sont des pathogènes qui demandent un niveau de sécurité maximal pour leurs manipulations ainsi qu’une législation extrêmement stricte. Moins d’une dizaine de laboratoires dans le monde remplissent les conditions draconiennes de sécurité nécessaires pour procéder au diagnostic d’un patient, pour étudier ces agents ou pour développer des tests diagnostiques. Ces règles strictes sont compréhensibles, sachant que pour pouvoir réaliser ces deux dernières activités par exemple, ces virus doivent être multipliés à des millions d’exemplaires à l’aide de cellules en culture ou d’animaux, avec tous les risques potentiels que cela comporte. La majorité de ces laboratoires habilités se trouvent aux Etats-Unis, mais plus près de chez nous, le Bernhard Nocht Institute à Hambourg ou le laboratoire P4 de l’INSERM à Lyon sont aussi actifs dans ces domaines. »

Il y a déjà eu au moins un accident dans ce laboratoire de Hambourg.

source : Accident de recherche sur le virus d’Ebola : une chercheuse en quarantaine

17 mars 2009

http://www.google.com/hostednews/af…

Extrait :

Une chercheuse a été placée en quarantaine après s’être piquée avec une seringue qui avait contenu le virus de la fièvre mortelle Ebola, a annoncé mardi la clinique universitaire de Hambourg.

La chercheuse, qui travaille dans un laboratoire de haute-sécurité à l’Institut des maladies tropicales de Hambourg, s’est piquée jeudi à la main à travers ses gants de protection, a précisé la clinique dans un communiqué.

"Comme elle ne montrait à ce moment-là aucun symptôme, il n’existe aucun risque de contamination pour les personnes qui ont été en contact avec elle", souligne l’établissement.

La souche du virus qui était contenue dans la seringue étant mortelle à 90% et "en l’absence de tout moyen prophylactique ou de traitement, il a été décidé, en accord avec des experts internationaux, de lui appliquer un protocole personnalisé, basé sur un vaccin testé avec succès au stade pré-clinique aux Etats-Unis", poursuit la clinique.

De plus, ce qui est curieux, c’est la virulence de cette bactérie. Jamais aucune souche de cette bactérie ne l’avait été autant. Normalement, c’est une bactérie inoffensive. On en a tous des milliards dans notre corps !

Les labos de haute sécurité, ou P4, travaillent couramment sur la bactérie Escherichia coli.

Voici en effet ce que raconte Wikipedia sur Escherichia coli :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Escher…

Extraits :

Découverte en 1885 par Théodore Escherich

E. coli constitue alors tout au long de la vie de l’hôte l’espèce bactérienne dominante de la flore anaérobie intestinale. E. coli est sans doute l’organisme vivant le plus étudié à ce jour : en effet, l’ancienneté de sa découverte et sa culture aisée (division cellulaire toutes les 20 minutes à 37 °C dans un milieu riche) en font un outil d’étude de choix. La profusion de publications scientifiques qui la mentionnent en témoigne, et elle joue le rôle de « cheval de labour » dans tous les laboratoires de biologie moléculaire.

Remarque : la biologie moléculaire est la science des OGM (Organisme Génétiquement Manipulés)

La piste d’une toute nouvelle souche d’Escherichia coli ayant été artificiellement fabriquée à Hambourg est donc une piste qu’il serait imprudent de négliger.

Si cette bactérie provient effectivement du Bernhard Nocht Institute (le laboratoire de haute sécurité — P4 — de Hambourg), alors la question se posera de savoir si elle s’est échappée accidentellement de ce labo, ou si elle a été répandue volontairement.

Notons toutefois que si la bactérie s’est échappée accidentellement d’un labo, c’est alors très probablement de celui de Hambourg, puisque cette ville est l’épicentre de l’épidémie. Mais que si elle a été répandue volontairement, alors elle a pu être fabriquée n’importe où dans le monde.

Si c’est un accident, l’enquête sera alors close, il faudra "seulement" en tirer les conséquences.

Mais si on se dit qu’il est possible qu’une telle bactérie ait été volontairement utilisée pour contaminer des aliments, biologiques de surcroît, une autre question se pose. Et elle est essentielle :

Quel est le mobile du crime ?

S’il y a eu effectivement crime, peut-être la réponse à la question du mobile tient-elle dans une question SMS que j’ai entendue à C dans l’air sur France 5 le 31 mai 2011 :

« Culture bio = engrais naturel = excréments = Escherichia Coli. vive le bio ? »

(Explication : Escherichia coli se trouve à l’état naturel dans les intestins de tous les animaux et est normalement inoffensive)

Réponse :

Et si cette bactérie d’une toute nouvelle souche inconnue jusqu’alors avait été commanditée et jetée volontairement sur des aliments bio par des industriels de l’agro-alimentaires pour faire de la propagande anti-bio, prétendant que la nourriture industrielle est bien plus sûre que le bio ?

Je tiens à préciser qu’à plusieurs moments, dans cette émission sur France 5, j’ai eu l’impression que l’on faisait de la propagande contre le bio et pour la bouffe industrielle !

Comprenons-nous bien, Je n’accuse pas France 5 ni les participants de cette émission, ni même son animateur, d’avoir intentionnellement fait de la propagande anti-bio, mais peut-être sont-ils tout simplement tombés dans un piège monté par des industriels de l’agroalimentaire qui auraient empoisonné des aliments bio avec une souche mortelle d’Escherichia coli dans le but de "prouver" que le bio c’est pas aussi bien qu’on le pensait.

Voilà, je répète que je n’affirme pas ici qu’il s’agisse d’un coup monté. Je n’affirme pas même que cette nouvelle souche, inconnue jusqu’alors, d’Escherichia coli provienne effectivement d’un quelconque laboratoire P4. je dis seulement qu’il est indispensable d’envisager de faire des recherches sérieuses sur cette piste.

Merci pour votre attention,
Meilleures salutation,
do
http://mai68.org/spip

Post-scriptum :

1°) La bactérie tueuse est une combinaison de gènes jusqu’ici inédite !

Cette bactérie est effectivement toute nouvelle et, surtout, elle est la résultante d’une combinaison de gênes d’autres bactéries déjà existantes.

Par conséquent elle est de plus en plus probablement une bactérie fabriquée en laboratoire.

http://mai68.org/spip/spip.php?article2897

2°) Ce qu’il faut noter aussi, c’est cette curieuse coïncidence :

— C’est par l’Espagne qu’est entrée la révolution arabe en Europe grâce aux indignés de la Puerta del sol de Madrid ;
— Et c’est l’Espagne qui a été accusée (injustement) d’avoir transmis cette souche mortelle de la bactérie ECEH (ou Escherichia coli, ou colibacille, ou E. coli).

Cette bactérie mortelle permet de faire une sacrée diversion !

En France et dans les autres pays d’Europe, au lieu de parler et de penser à l’extension du mouvement des indignés qui sont de plus en plus nombreux à occuper les places centrales de diverses grandes villes, on parle et on pense à la bactérie mortelle.

Cela fonctionne évidemment encore mieux en Espagne, pays accusé, et pays justement où le pouvoir a le plus besoin de diversion pour faire oublier "los indignados" puisque c’est là que ce mouvement de révolte est le plus fort en Europe.

Bien sûr, grâce à cette toute nouvelle bactérie mortelle, au lieu de continuer à penser à contester l’État, les gens songent plutôt à avoir recours à lui pour les "sauver" de ce nouveau danger.

Du coup, cette bactérie sauve effectivement l’État, et donc le capitalisme, d’une contestation qui risquait fort de devenir aussi puissante que dans les pays arabes.

La question de savoir si cette souche toute nouvelle d’Escherichia coli a été commanditée et volontairement répandue sur les légumes de Hambourg se pose par conséquent avec d’autant plus d’acuité.

 

 

Reçu d'un Lecteur avisé :

 

Et si cette bactérie tueuse avait été introduite volontairement pour faire chuter les cours, et liquider ainsi les petits producteurs afin de favoriser l’industrie agro-alimentaire ?

 

A creuser…

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 15:42

Le peuple élu par Dieu

 

Le nouvel ordre mondial ou l’achévement du projet juif talmudique (Opinion)

 

Non le monde n’est pas gouverné en sous-mains par des extra-terrestres reptiliens ou je ne sais quelle race réfugiée dans les entrailles de la Terre ou ayant colonisé la lune pour mieux nous observer. Ceci ne veut pas dire entendons-nous bien qu’il n’existe aucune possibilité de vie extra-terrestre. Nous avons des témoignages troublants chaque jour pour nous rappeler combien les ovnis font désormais partie intégrante de notre vie. On pourrait d’ailleurs se demander pourquoi cette divulgation ET a lieu aujourd’hui de façon si massive et à qui cela profite. Si on se rappelle le discours de Reagan à l’ONU alors cela doit profiter à l’avènement d’un nouvel ordre mondial soudant les nations dans une défense commune contre une menace extérieure. Or qu’est finalement ce nouvel ordre mondial sinon le projet juif talmudique achevé?

Je me base sur des faits que l’on peut trouver partout sur internet si on a la volonté de chercher. Je fais partie de ceux qui cherchent, qui réfléchissent et qui essayent d’apporter des réponses à la réalité de notre monde. Je ne me prétends pas détenteur de la vérité ultime universelle néanmoins c’est ma réflexion.

Si l’on regarde l’histoire du monde des deux derniers millénaires, puisque c’est de ceux-ci que nous avons le plus d’informations exploitables, alors nous pouvons dire que nous vivons dans une ère juive au sens global du terme. Tout nous y ramène.

 

Les tables de leur loi

 

 

En premier lieu la religion puisque tous les livres sacrés des religions monothéistes sont issus de cette région du monde qu’est Israël. N’oublions pas que les juifs furent à l’origine chassé d’Egypte mais non pas pour fuir l’esclavage puisque les dernières découvertes scientifiques et archéologiques montrent que l’esclavage n’a pas existé pour construire les pyramides.  Alors pourquoi? Ont-ils dérobé le savoir secret des égyptiens? La construction du temple de salomon est une symbolique tellement forte à travers les âges que le maître constructeur, Hiram, est la figure vénérée de la franc-maçonnerie mondiale. Le compas et l’équerre sont un hommage au grand bâtisseur du temple. Quelle est la finalité de ce temple pour que des siècles après l’ordre du monde combatte avec autant de férocité encore pour achever sa construction? Sera-t-il une stargate? Une porte d’espace temps permettant la connexion avec Orion comme le symbolise si parfaitement les pyramides de gizeh? Seuls les initiés au grand œuvre, ceux qu’on appelle les Illuminati, savent réellement la finalité de la construction de ce temple. Le retour du messie juif Jésus? Peut-être. La venue des habitants d’Orion sur notre planète? Pourquoi pas.

Oui Jésus est juif au cas où certains l’auraient oublié. Dans les trois religions monothéistes c’est une figure reconnue mais pas pour les mêmes raisons. Pour les chrétiens c’est Dieu (Dieu est donc juif), pour les musulmans c’est un prophète respecté, pour les juifs c’est un imposteur qui mettait à mal le pouvoir local puissant des pharisiens et fût mis à mort. Jésus est donc une figure juive pour laquelle le monde se déchire encore aujourd’hui. Jésus a-t-il vraiment existé? Ce sert-on de lui pour accomplir le projet juif aujourd’hui? Le projet de la domination du plus petit des peuples sur la masse des peuples mondiaux. Projet mené par une petite élite, par quelques familles ayant signé un pacte de sang entre elles les enjoignant à essaimer partout sur la planète pour prendre le contrôle des nations et finir par les rassembler sous un même gouvernement mondial qu’ils contrôleraient. Pure délire? peut-être mais comment expliquer l’extraordinaire puissance de ce petit peuple sinon qu’il est appuyé sur un socle de connaissance dont ils sont les détenteurs et qu’ils utilisent pour asseoir leur domination.

De tout temps les juifs ont été honnis par l’ensemble des nations, des peuples souverains, qui font passer, et c’est bien naturel, leur bien-être avant tout. Les juifs n’ont jamais partagé ce projet puisque le leur est finalement de dominer les nations en tant que peuple élu. En contrôlant l’or et la magie ils arrivent à leurs fins. Les templiers initiés au secret de l’usure ont pu prospérer et faire fortune jusqu’à devenir une menace pour les nations, c’est ainsi que Philippe Le bel décidât de leur extermination. Les juifs furent persécutés pour les mêmes raisons mais revinrent toujours auprès du pouvoir car indispensables. eux seuls maîtrisaient avec autant de talent ce pouvoir de faire monnaie qui est le nerf de la guerre. De toutes les guerres.
La magie c’est gouverner les esprits en masquant la réalité du monde par une réalité fabriquée. La magie aujourd’hui c’est de ne voir jamais parler dans nos informations la dangerosité du lobby juif talmudique alors qu’on nous bassine sans cesse sur le danger musulman, catholique ou autre. Pourquoi? Parce que par la grâce de leur savoir, qu’ils ont dérobés ou non, ils ont fait la preuve de leur exception pour parvenir à devenir incontournable dans les affaires d’état. Ceci bien sûr s’est passé au fil des siècles et après de multiples péripéties. Mais quand on a l’or et qu’on a aucune retenue dans l’accomplissement du grand œuvre puisqu’il dépasse le simple cadre des nations, donc des peuples, on est prêt à employer tous les moyens pour parvenir à ses fins. Qu’on soit au côté du roi d’Angleterre, de France ou d’Allemagne on roule toujours pour le grand oeuvre.

Ce livre est intéressant à lire, et il se lit assez vite, parce qu’il explique bien le projet juif et le mépris envers les peuples. A juste raison d’ailleurs tant nous sommes soumis à leur pouvoir alors qu’ils sont si peu nombreux. N’est-ce pas de la magie cela?

 

 

L’ère moderne est inauguré avec les grandes révolutions citoyennes maçonniques entièrement sous contrôle juif et ayant pour objectif de détruire les pouvoirs temporels monarchiques et spirituels des religions en imposant la laïcité. La maçonnerie est une émanation juive qui a pour finalité la reconstruction du temple de salomon. En s’enrôlant dans les loges on participe directement ou indirectement au grand œuvre. La mise en place de ce pouvoir occulte au côté du pouvoir bancaire et financier a donné inévitablement un pouvoir exponentiel à ceux qui le contrôlent: les juifs. Disons les grandes familles juives historiques qui n’ont jamais cessé à travers l’histoire de mener le jeu ou de le vouloir. Ce sont encore les mêmes aujourd’hui que l’on retrouve derrière tous les outils de contrôle des nations et donc des gouvernements.

Dès lors les grands événements mondiaux trouvent tous leur origine dans leur finalité: un gouvernement mondial. Les juifs ont financé Hitler et Staline pour déstabiliser les peuples et surtout les nations. Interdire à tout jamais l’idée d’une idée nationaliste contraire à l’établissement d’une gouvernance mondiale transnationale. Ce sont eux donc qui se sont empressés de faire l’Europe pour l’atteler aux USA, qu’ils contrôlent intégralement, et en faire un instrument au service de l’accomplissement de leur grand œuvre. Alors peu importera les peuples, les nations, puisque les gouvernements seront alliés dans une même défense d’Israël. Croyez bien qu’il n’y a jamais eu 6 millions de morts juifs pendant la shoah. Ceci est une imposture comme tant d’autres véhiculés par les juifs qui contrôlent le pouvoir magique de la propagande et du formatage des esprits.  Je ne sais pas si vous vous rendez compte de la boucherie que cela représente si jamais cela était vrai!? Mais que beaucoup de juifs furent déportés, c’est le mot, en Palestine pour la peupler de juifs ça oui. Qu’il y en ait refusant de partir, qui sont morts dans des camps de travail forcés ça oui. Avec des communistes, des idéalistes humanistes, des marginaux, des minorités de toute sorte esclave du III ème reich sioniste.

Regardez la réalité de notre monde aujourd’hui. Les USA sont sous contrôle juif comme l’Allemagne et l’Angleterre. Le mariage princier avec une juive est venu finaliser tout cela au plus haut niveau de la société anglaise. La France abrite en son sein la plus forte communauté juive et cela fait partie du projet comme expliqué dans le document SCRIB plus haut. Une communauté qui se fait la courte échelle pour contrôler notre pays et qui y arrive magnifiquement bien. Ils sont partout! Ils contrôlent tout. Nous sommes un peuple sous surveillance pour permettre à notre armée, troisième puissance mondiale, d’être aux ordres lorsque le conflit final commencera. Le conflit qui décidera de l’accomplissement du grand oeuvre.

Le projet final n’est pas de conserver la Terre telle qu’elle est mais de la dominer. Il faudra réduire drastiquement sa population et pour cela rien de tel qu’un grand conflit nucléaire mondial. N’en sont-ils pas les inventeurs? N’est-ce pas un secret qu’ils conservent depuis la nuit des temps et qu’ils distillent aux initiés suivant l’époque.
Pour le dire franchement je n’ai jamais cru aux génies comme Einstein, Tesla ou Léonard de Vinci. D’où provenaient leur connaissances extraordinaires pour l’époque qui leur a donné une autorité suffisante pour être admiré à travers les temps? Est-ce la grâce divine? Ou bien ont-ils été initiés à des secrets jalousement gardés et savamment distillés pour influencer leur époque. Des secrets gardés entre quelques mains à travers les siècles et que l’on appelle: les Illuminati.

L’architecture mondiale, notamment en occident, est toute entière tournée vers l’Egypte. Nos monuments sont tous d’inspiration égyptienne et font référence à la grandeur égyptienne. Pour quelles raisons? Pourquoi la suprématie de la civilisation égyptienne est-elle si profondément ancrée dans nos esprits alors pourtant que l’on dit qu’ils réduisaient les juifs en esclavage. Il y a là quelque chose qui ne colle pas. En fait la fin de la civilisation égyptienne ne correspond-elle pas avec l’essor des religions monothéistes juives organisant l’essor des civilisations sur des connaissances acquises et dérobées? le savoir égyptien est-il passer entre les mains des juifs? Du moins de certains juifs, des initiés, ce qui leur a permis de garder un temps d’avance sur toutes les civilisations.

Tout ça pour en arriver au projet ultime de contrôle total du monde par cette poignée d’initiés juifs. Le temple de salomon n’est-il pas finalement une connexion avec Orion donnant la suprématie matérielle et physique à ceux qui en contrôleront le savoir et la puissance? Jésus n’était-il pas finalement un envoyé d’Orion? Alors toute son histoire racontée s’explique. C’était un initié récupéré par la bible l’idée qu’il fallait croire en un Dieu pour sa propre rédemption. Que nous étions trop indignes pour nous sauver nous-même de notre sauvagerie brutale. Etait-il envoyé pour lutter contre ce grand œuvre juif ou fait-il partie de la gigantesque supercherie devant amener la conversion de Jésus au talmud au final? La soumission de Jésus au pouvoir juif serait un retournement de l’histoire suffisamment puissant pour déclencher le chaos mondial. La guerre finale sera alors entre ceux qui l’acceptent et ceux qui la refusent…

Toutes les hypothèses sont envisageables car la réalité du monde est bien celle-là: Nous sommes gouvernés par des juifs pour mettre en place le grand projet juif. Certains l’acceptent d’autres pas. La frontière est souvent entre l’élite et le peuple. En attendant ce sont eux qui mènent le monde et nous qui la subissons. Jusqu’à quand? Jusqu’où? C’est toute la question. tout ce que l’on peut dire avec certitude c’est que tout se met en place. Les nations occidentales sont sous contrôle, les nations arabes sont en cours de renouvellement. On vire des dictateurs trop vieux, trop corrompus, pour les remplacer par des technocrates à la solde de l’empire et qui n’hésiteront pas le temps venu à se ranger à ses côtés. Dehors le Kadhafi juif mais trop engagé dans la panarabie. Il faut des dictateurs soumis. C’est ce qui se passe actuellement aussi au Pakistan où il faut à tout prix prendre le contrôle sur un pays ayant l’arme atomique tout en n’étant pas fiable. Ce sera ensuite le tour de l’Inde, de la Chine, de la Russie. Même si là déjà le pouvoir juif est déjà infiltré au plus haut sommet. Medvedev est juif et saura s’en souvenir le temps venu s’il est réélu. La Chine est travaillée de l’intérieur pour ne pas intervenir dans le conflit proche-orient. Bref le grand oeuvre semble s’accélérer et devenir inéluctable.

Pourquoi tant de précipitations à prendre le contrôle du monde avant 2012? Parce que la Terre est à l’aube de voir se terminer un grand cycle cosmique de 320 000 ans amenant à un saut quantique favorisant l’élévation des consciences et donc la fin du grand projet? Imaginons que nous soyons tous initiés au savoir alors la domination d’un petit groupe sur les autres n’aurait plus lieu d’être. La construction du temple si ardemment revendiquée par les juifs talmudiques ,  par les chrétiens de la renaissance aussi notamment, par les évangélistes protestants, annonçant la venue d’un messie, ou le retour de Jésus sera pour le plus grand malheur des peuples du monde tant il signifiera la main mise totale et en toute exclusive sur nos consciences d’un pouvoir spirituel sans partage. Le vrai fascisme.

NB: La réalité vient nous dire que le temple de Salomon ne sera pas reconstruit sur le mont du temple mais à Londres pour les JO de 2012. Londres considérée comme la nouvelle Jérusalem abriterait le futur temple de salomon annonçant l’arrivée de l’antéchrist dans un rituel païen de dimension cosmique n’en doutons pas! Les JO de 2012 vont incontestablement jouer un grand rôle dans l’accomplissement du grand œuvre.

 

http://lesouffledivin.fr/2011/06/02/le-nouvel-ordre-mondial-ou-lachevement-du-projet-juif-talmudique/

 

 

Billets liés:

  1. L’Egypte déclare la guerre au lobby sioniste mondial.
  2. A qui profite le terrorisme d'Al-Qaeda?
  3. A qui profite le terrorisme d’Al-Qaeda?
  4. Le salut de l'occident passera par la soumission d'Israël.
  5. La révolution populaire sera anti-talmudiste.
  6. La révolution citoyenne en marche inquiète l’ordre mondial impérialiste occidental.
  7. La révolution citoyenne en marche inquiète l'ordre mondial impérialiste occidental.
  8. Jacques Attali le raciste!

 

Derniers posts sur ce blog :

  1. Le refus de la globalisation imposée par le nouvel ordre mondial.
  2. Le projet sioniste ou l'apocalypse révélée.

 

 

Des juifs US se lèvent contre l’AIPAC.

 

Refusons le fascisme.

 

 

 

A quand des juifs français contre le CRIF qui décide pour eux ce qui doit être bon ou mauvais? On sait bien que ces lobbys sionistes qui prétendent représenter la communauté juive ne représentent en fait qu’une minorité d’entre eux. La majorité est silencieuse.


Mais il est temps maintenant aussi de se lever pour faire entendre une autre voix. Tous les juifs ne sont pas sionistes et ne veulent pas une guerre avec le monde entier  comme le montre l’arrogance israélienne. Alors c’est à vous juifs de France de nous débarrasser du CRIF, de la LDJ, du Betar qui sont des émanations israéliennes qui montrent une mauvaise image de votre communauté. Si vous voulez la paix il faut aussi le montrer physiquement. Shalom.

 

http://lesouffledivin.fr/2011/05/31/des-juifs-us-se-levent-contre-laipac/

 

 

 

D'une façon générale,


il y a un divorce peuples-dirigeants - qui ne les représentent pas


(note d'eva R-sistons)

 

 

.

 


Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 03:03
Cela fait trois ans que je cherche un moment
pour traiter ce sujet : " Diviser pour régner".
J'ai reporté ce moment à cause de la
multiplicité des documents amassés.
En attendant, voici un article qui aborde cette question
eva R-sistons
.
Un entretien avec Mahdi Darius Nazemroaya
La balkanisation de la Libye :
les plans des États-Unis et de l’OTAN

Cet entretien avec Mahdi Darius Nazemroaya réalisé le 26 avril 2011 traite de l’impasse de la guerre en Lybie, et de la stratégie du Pentagone et de l’OTAN pour diviser ce pays. Il aborde également le rôle de la Turquie et de l’Allemagne, ainsi que les plans de l’Union européenne d’envoyer une force de maintien de la paix. Il souligne l’importance économique de Misrata.


11 mai 2011

XU JINGJING : Il semble que la coalition occidentale ait ralenti ses actions durant les trois dernières semaines. À votre avis, quelles sont les raisons de cette impasse ?

NAZEMROAYA : L’impasse en Libye est calculée. Les États-Unis et l’OTAN veulent maintenir une impasse stratégique entre le Gouvernement libyen à Tripoli et le Conseil transitoire à Benghazi. Ils se servent de cette impasse pour manipuler à la fois Tripoli et Benghazi. Plus les parties seront fatiguées et affaiblies, plus elles seront disposées à se tourner vers les États-Unis et ses partenaires de l’OTAN pour mettre fin au conflit. Le Conseil transitoire sera également enclin à faire davantage d’offres aux États-Unis et à l’UE. Le régime libyen à Tripoli demandera aux États-Unis et a l’UE de mettre fin au conflit et fera aussi des concessions. Les États-Unis et l’UE veulent que les deux côtés, à Benghazi et à Tripoli, soient plus dépendants de Washington et de Bruxelles comme arbitres de la situation en Libye.


Le résultat final sera que la Libye va se transformer en ce que les États-Unis et l’Europe de l’Ouest voulaient qu’elle soit depuis la fin de la seconde guerre mondiale en 1945. Leur objectif est de faire de la Libye un pays divisé. Ils sont experts en cela. Ce sont des experts à dresser les gens les uns contre les autres et à détruire des nations.

 


Les divisions

( titre ajouté par eva )

 

Ils ont divisé les Arabes qui devraient n’être qu’une seule nation.

Ils ont contribué à diviser le peuple de l’Inde.

Ils ont divisé les Slaves du sud dans les Balkans.

Ils ont divisé les peuples de l’Asie du Sud-est.

Ils ont travaillé à diviser l’île de Taiwan de la Chine continentale.

Ils ont œuvré pour que l’Ukraine se batte contre la Russie.

Avec Israël et l’Arabie Saoudite, ils ont divisé politiquement les Palestiniens et les

Libanais.

Maintenant les États-Unis et l’UE ont l’intention de diviser davantage les Arabes,

et de créer aussi des divisions dans les pays d’Afrique

et d’Amérique du Sud.

Et ils continuent à diviser les musulmans en les identifiant comme chiites ou sunnites.

Ils continuent aussi à travailler d’arrache-pied pour diviser la Russie, l’Iran et la Chine.


Avant 1951, les États-Unis, la France, l’Italie et la Grande-Bretagne avaient tous des accords entre eux pour diviser la Libye en sphères d’influence et ils ont même tenté d’empêcher la Libye de devenir un pays uni et indépendant. Ces puissances impérialistes voulaient à l’origine que la Libye soit divisée en trois territoires distincts. Le peuple libyen s’y est farouchement opposé.


Washington, Londres et Paris ont même eu des entretiens avec l’URSS sur l’établissement de trois mandats des Nations Unies appelés tutelles en Libye. Un de ces mandats aurait concerné la Cyrénaïque sous contrôle britannique, un autre le Fezzan sous contrôle français et le dernier la Tripolitaine sous contrôle italien. Les États-Unis supervisant l’ensemble. Mais les Soviétiques avaient des idées différentes sur la question et désiraient le mandat en Tripolitaine ou le partager avec l’Italie. Finalement, aucun accord ne put être conclu et la Libye devint indépendante après un débat à l’ONU.

Quand les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Italie tombèrent d’accord pour donner l’indépendance à la Libye, il fut décidé que cela se ferait sous la forme d’un État fédéral sous la férule du roi Idris. Idris fut placé comme chef de l’État libyen par les Britanniques et les puissances coloniales et, dans le cadre de ce système fédéral, les autres petits émirs dirigeraient la Cyrénaïque et le Fezzan et seraient les représentants non-élus de ces deux territoires.

En Tripolitaine, où se concentrait la vaste majorité de la population libyenne, les représentants libyens seraient choisis par le peuple, mais dans le cadre d’un système fédéral qui donnerait une importance équivalente à la Tripolitaine, à la Cyrénaïque et au Fezzan. Les représentants choisis par le peuple libyen seraient ainsi placés en minorité face aux émirs et aux cheikhs.

Dans le système fédéral souhaité par Washington, les émirs non élus représentant les populations plus réduites de la Cyrénaïque et du Fezzan seraient majoritaires dans l’Assemblée nationale libyenne. Ce que les États-Unis et leurs alliés essayaient de faire était d’éliminer toute forme d’auto-détermination de la part des Libyens. Les États-Unis et leurs alliés tentaient de transformer la Libye en un émirat comme le Bahreïn, le Qatar, le Koweït ou les Émirats Arabes Unis.

Aujourd’hui les États-Unis et l’UE sont en route pour imposer un nouveau système fédéral en Libye ou pour diviser le pays entre au moins deux administrations, à Tripoli et à Benghazi. Ces pays poussent à une guerre tribale en Libye, ce qui transformerait le pays en une seconde Yougoslavie. Les guerres tribales en Libye se répandraient au-delà des frontières de la Libye dans le reste de l’Afrique, de l’Afrique de l’Ouest à l’Afrique centrale et à l’Afrique de l’Est.

XU JINGJING : Les négociations politiques sont-elles dans une impasse ou au-delà ? Comment voyez-vous ces pays attribuer les obligations de la guerre et les intérêts de l’après-guerre ?

NAZEMROAYA : Les Britanniques ont élaboré un schéma selon lequel les membres arabes de la coalition contre la Libye enverront leurs troupes en Libye ou financeront une armée massive de mercenaires étrangers.

Une invasion terrestre partiellement privatisée de la Libye aura lieu. À cet égard, les Britanniques veulent que les pays arabes comme le Qatar et les Émirats Arabes Unis financent des mercenaires britanniques et américains en Libye. Comme les Britanniques l’ont déjà fait à Oman il y a plusieurs années, Londres va même autoriser des membres de l’armée britannique à quitter temporairement l’armée pour aller travailler ou combattre en Libye comme mercenaires. Voilà pourquoi les États-Unis étaient contre l’inclusion d’un article dans la résolution de l’ONU 1973, qui aurait permis de poursuivre en justice des mercenaires étrangers qui ne sont pas parties à la cour internationale de justice.

Alors que les États-Unis ont été chargés de diriger l’attaque contre la Libye, ce seront les Européens de l’Ouest qui se chargeront de l’occupation.

L’UE veut maintenant occuper la Libye. Ils le feront sous la couverture d’un mandat d’une force de maintien de la paix. Ceci ne fera que diviser la Libye plus avant. Et ce sera sous les yeux d’une force de maintien de la paix de l’UE que les deux gouvernements de Tripoli et de Benghazi s’éloigneront irrémédiablement l’un de l’autre. Très probablement, la Libye sera gouvernée par deux gouvernements séparés ou dans le cadre d’un système fédéral.

Les États-Unis et l’UE ont contribué à créer à Benghazi une nouvelle banque centrale, ainsi qu’une nouvelle compagnie pétrolière nationale. Les États-Unis veulent sans doute se positionner militairement en Libye et peut-être même essayer d’y établir plus tard le QG de l’AFRICOM. Wall Street et les grosses banques européennes géreront également les finances de la Libye. Le secteur de l’énergie sera partagé entre les États-Unis et l’UE, avec l’inclusion du Qatar en récompense à son émir pour les services rendus. Celui-ci est déjà responsable de l’accord entre la nouvelle compagnie pétrolière nationale à Benghazi et Al Jazeera a également contribué à créer les stations médiatiques du Conseil national transitoire.

XU JINGJING : Voyez-vous des dissensions au sein des pays de la coalition se battant contre Kadhafi ? Ont-ils des buts et des intérêts nationaux différents ?

NAZEMROAYA : Je ne vois aucune preuve de dissensions majeures entre les États-Unis et leurs alliés. S’il y en avait cela ne pourrait se produire qu’entre la partie anglo-américaine d’un côté et franco-allemande de l’autre. Ce sont les deux piliers de l’OTAN. Tout le monde au sein de l’OTAN suit un de ces fronts.

Il a été dit que l’Allemagne et la Turquie ont des vues opposées à celles des États-Unis, de la Grande-Bretagne et de la France. Avec Rome quelque part entre les deux. Mais les actions des dirigeants de ces pays en disent plus long que leurs paroles. Le gouvernement allemand a soutenu la guerre dès le début. Parce que le peuple allemand ne l’aurait pas permis, Berlin n’a pas pu prendre directement part à l’attaque contre la Libye. Ce que le gouvernement allemand a fait en revanche, est d’envoyer plus de ressources militaires en Afghanistan de façon à ce que davantage de ressources de l’OTAN puissent être consacrées à la Libye.

La Turquie et l’Allemagne auraient pu empêcher l’utilisation de l’OTAN si elles avaient vraiment été contre cette guerre. Un des QG opérationnel de cette guerre est basé en Turquie. La Turquie est aussi l’autorité administrative à l’aéroport de Benghazi et elle fournit une aide dans les opérations navales contre la Libye.

Oui, il y a des intérêts divergents entre le bloc américano-britannique et le bloc franco-allemand, surtout en ce qui concerne le contrôle des réserves énergétiques en Libye et en Afrique du Nord. Contrairement aux États-Unis, les pays de l’UE sont dépendants de l’énergie libyenne, en particulier l’Italie. Il est dans leur intérêt stratégique de contrôler les ressources pétrolières et gazières en Afrique du Nord. Si Washington et Londres gagnent le contrôle majeur de ces réserves, ils contrôleront la sécurité énergétique de l’UE. Mais je crois que les États-Unis et l’UE travaillent en associés en Afrique du Nord et coordonnent en fait des opérations contre la Chine et ses alliés en Afrique.

XU JINGJING : Les combats dans la ville de Misrata attirent toute l’attention maintenant. Que pensez-vous de l’importance de cette ville ? Comment le résultat de cette bataille peut-il influer sur les mouvements de l’opposition libyenne ?

NAZEMROAYA : La ville de Misrata est le Shanghai de la Libye. Pour le Conseil transitoire ce serait une victoire économique majeure. Elle est une importante base industrielle et commerciale pour la Libye et l’Afrique. Certaines des plus grosses compagnies africaines sont basées à Misrata, y compris la Libyan Iron and Steel Company. Misrata est aussi un port très important. Beaucoup de compagnies nationales libyennes et d’industries ont leur siège à Misrata et dans les districts avoisinants.

Voilà pourquoi l’Allemagne et l’UE veulent envoyer des troupes à Misrata sous prétexte de maintien de la paix. L’UE veut envoyer des militaires là-bas pour des raisons purement stratégiques et économiques et pas du tout pour des raisons humanitaires. La force de l’UE est composée des mêmes pays qui font partie de l’OTAN. Ils utilisent simplement un autre nom. La différence entre la force de l’UE et l’OTAN est purement technique.

Ceci qui est aussi ridicule, c’est que les pays qui veulent envoyer leurs soldats comme soldats de la paix, sont des combattants de cette guerre. De fait, parce que l’OTAN est entrée en guerre de manière collective, toute nation faisant partie de l’OTAN est une nation combattante. Ceci inclut l’Allemagne. Ceci devrait disqualifier l’ensemble des nations européennes comme force de paix en Libye. Seules des parties neutres et non combattantes peuvent faire office de force d’interposition et de maintien de la paix.

Des nations comme la Russie, la Chine, l’Algérie, le Kazakhstan, l’Ukraine, l’Iran, la Biélorussie, le Brésil, la Malaisie et le Venezuela devraient envoyer des forces de maintien de la paix. Les Russes et leurs partenaires militaires dans l’espace post-soviétique pourraient tous jouer un rôle majeur en tant que gardiens de la paix. Même l’Organisation de Coopération de Shangai pourrait jouer un rôle. Il est dans l’intérêt stratégique de la Chine et ses alliés de s’assurer que la Libye ne soit pas colonisée ou victimisée comme l’est l’Afghanistan sous les forces d’occupation de l’OTAN. Pour l’alliance militaire occidentale, les évènements de Libye sont des préalables dans sa politique d’isolement et de confrontation vis-à-vis de l’Iran, de la Russie, et de la Chine et de l’Eurasie.

XU JINGJING : Pensez-vous que les États-Unis sont toujours l’acteur décisif ? Pourquoi ?

NAZEMROAYA : Oui, sans l’ombre d’un doute.

Pour répondre à cette question, définissons en premier lieu la coalition qui est impliquée dans cette guerre d’agression contre la Libye. Le Pentagone a transféré les opérations militaires à l’OTAN après quelques jours. Ainsi la guerre est officiellement pilotée par l’OTAN. Quelques autres pays comme le Qatar, la Jordanie, les Émirats Arabes Unis et la Suède, sont aussi partenaires sous commandement de l’OTAN.

Dès lors et avant que je n’analyse l’OTAN, voyons de plus près une autre alliance militaire datant de la guerre froide appelée le Pacte de Varsovie. Washington et l’Europe occidentale avaient l’habitude de critiquer l’ancienne Union soviétique en disant que le Pacte de Varsovie était en fait une organisation fictive, qu’en fait ce n’était que l’Armée Rouge soviétique. En d’autres termes que la Bulgarie, la Roumanie, l’Allemagne de l’Est, la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Hongrie et l’Albanie n’avaient pas de force réelle au sein du Pacte de Varsovie et que ce Pacte n’était que l’Union soviétique agissant sous le masque du multilatéralisme en Europe de l’Est. Je ne discuterai pas ce point.

L’OTAN est bien plus compliquée que le Pacte de Varsovie et n’est pas gérée par un seul pays. Les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne sont les piliers de cette force et ils sont le vrai pouvoir décisionnaire à Bruxelles. La Turquie, à cause de l’héritage de Kemal Atatürk a aussi une certaine indépendance au sein de l’OTAN. Toutes les autres nations ou bien suivent les anglo-américains ou bien suivent le bloc franco-allemand. Mais dans tout cela, l’OTAN est juste un Pacte de Varsovie plus sophistiqué Les États-Unis devraient se regarder dans le miroir. L’argument critique de Washington envers le Pacte de Varsovie s’applique à eux-mêmes et à l’OTAN.

L’OTAN d’aujourd’hui n’est pas très différente de ce que les États-Unis qualifiaient le Pacte de Varsovie d’être, à savoir l’Union soviétique sous un drapeau multilatéral. L’OTAN elle-même et les commandants du Pentagone disent que l’OTAN n’est presqu’exclusivement constituée que de l’armée états-unienne. En d’autres termes, l’OTAN est l’armée états-unienne, renforcée par la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, la Turquie, le Canada, l’Italie et quelques autres pays européens comme auxiliaires. Les États-Unis font la guerre, puis envoient ces pays pour occuper les pays défaits, pour privatiser leurs économies sous contrôle étranger. Au bout du compte, l’OTAN est en réalité l’armée états-unienne avec le soutien politique et financier de ces autres pays. Le sénateur MC Caïn et le Sénat états-unien ont demandé il y a quelques semaines que le reste de l’OTAN finance les États-Unis pour la guerre contre la Libye. La plupart des membres de l’OTAN sont en fait des pays satellites des États-Unis.

L’OTAN sans les États-Unis n’aurait jamais pu faire la guerre en Yougoslavie et en Afghanistan, sans même parler de lancer une guerre dévastatrice contre la Libye. Il suffit de regarder le rôle que les États-Unis ont joué dans les bombardements en Libye. Ils y ont fait l’essentiel des bombardements et du pilonnage. En fait, réellement, les États-Unis se cachent derrière l’image de multilatéralisme offerte par l’OTAN. Ils ne veulent pas apparaître comme étant en charge de tout ce qui se passe. Washington a peur de l’opinion publique. C’est pourquoi Obama, Clinton et Gates ont prétendu publiquement que le gouvernement états-unien était contre la création d’une zone d’exclusion aérienne au dessus de la Libye et ce jusqu’au tout dernier moment lorsque les véritables objectifs des États-Unis sont devenus transparents. Dans le même temps où l’Administration Obama disait être contre la zone d’exclusion, les États-Unis se préparaient pour attaquer la Libye. Paris et Londres ont juste joué les rôles principaux sur la scène publique.

Je désire ici faire une remarque finale et importante. Le président Obama, le premier ministre Cameron, le président Sarkozy se cachent tous derrière le paravent de l’OTAN ; parce que l’OTAN est une organisation internationale qui échappe à toute forme de responsabilité politique. Il n’existe aucune circonscription d’électeurs vis-à-vis desquels l’OTAN doive rendre des comptes. Les États-Unis et la Grande-Bretagne peuvent bombarder la Libye pendant des mois et clamer que tout cela est dans les mains de l’OTAN, que l’OTAN est en charge de la guerre. De fait. Obama, Cameron et Sarkozy essaient tous d’échapper à leurs responsabilités d’hommes politiques vis-à-vis du public en laissant l’OTAN faire la guerre et en se cachant derrière elle pour se protéger.


Entretien avec Mahdi Darius Nazemroaya spécialiste du Moyen-Orient et de l’Asie Centrale, réalisé le 26 avril 2011 par Xu Jingjing pour le magazine chinois Life Week.


Mahdi Darius Nazemroaya est chercheur associé au Centre de recherche sur la mondialisation (CRM), spécialisé en géopolitique et stratégie.

Traduction de l’anglais en français par Résistance 71 (30.04.2011), révisée par JPH (11.05.2011).

 

 

Article original en anglais (28.04.2011) :
http://www.globalresearch.ca/index.php ?context=va&aid=24527.

 

http://www.silviacattori.net/article1604.html

Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 02:51

Malheureusement tous les organes sont atteints

Par Pascal Roussel – Les grands media préfèrent toujours évoquer les événements nouveaux du moment et passent sous silence les problèmes plus anciens même s’ils ne sont pas résolus. De plus l’information est loin d’être neutre et seule une recherche personnelle, active en se basant sur diverses sources, permet d’y voir un peu plus clair. Ainsi si l’on n’y prend pas garde, on peut se laisser entraîner à suivre le point de vue des media traditionnels en « oubliant » des problèmes parfois bien plus graves. En courant le risque de se laisser surprendre lorsqu’un de ces problèmes refait surface.

Dans un contexte de guerre des monnaies et de conflits mondiaux entre grands groupes d’intérêts, il est bon de faire une liste des risques en présence. Chacun de ces problèmes, pris individuellement, pourraient probablement être résolus mais le fait est qu’ils interférent les uns avec les autres.

Nous sommes par conséquent face à une situation financière excessivement fragile. Dans cet environnement, le moindre événement exogène et imprévisible peut mettre le feu aux poudres. Je pense à des catastrophes naturelles ( ?) (par ex un tremblement de terre aux US sur la faille de New Madrid, une explosion de yellowstone, …etc.) ou à des attentats criminels ( par ex l’explosion d’une bombe sale à Chicago). Ce ne sont malheureusement pas les exemples qui peuvent manquer.

Mon but n’est pas d’entrer dans les détails de chaque risque systémique car ils ont déjà été décrits dans d’autres articles. Je suis bien conscient que le classement ci-après est purement subjectif mais il s’agit là d’une simple tentative de prendre de la hauteur pour avoir une vue d’ensemble.


Evénements qui ont ou auront un impact sur une durée relativement courte (moins d’une année):

  • Grave sécheresse en Chine : lourd impact probable sur le prix de la nourriture et donc sur la population avec un risque d’instabilité dans ce pays.
  • Foreclosure gate : quel impact financier pour les banques américaines?
  • Quantitative Easing 3 : à mon avis inévitable pour la Fed avec comme conséquence un effet dilutif sur la valeur d’échange du USD.
  • Pakistan : une zone de tensions géostratégiques qui pourraient bien dégénérer.
  • Dette grecque : à quand la restructuration ? Et aussitôt après l’Irlande et le Portugal risquent de lui emboiter le pas.
  • Royaume-Uni : pendant combien de temps encore le quantitative easing va-t-il continuer ? Et si le marché se lassait de la Grèce et prenait conscience de la situation catastrophique de la dette souveraine anglaise ? Et combien de temps encore, les Ecossais vont-ils supporter cette situation ? Et finalement, si les pétro monarchies et autres oligarques  du monde entier désertaient la City ?

Evénements qui ont ou auront un impact sur une durée moyenne (moins de 3 années):

  • Flambée des prix de la nourriture.
  • Mouvement sociaux grandissants en Europe.
  • « Révolutions » au Moyen Orient avec risque d’entraînement de l’Otan dans des guerres religieuses sans fin.
  • Grave défaut de paiement de certains Etats américains avec risque de sécession de certains autres. A quand les Etats-Désunis d’Amérique ?

Evénements qui ont ou auront un impact durable sur une longue durée (plus de 3 années):

  • Fukushima : aucune solution rapide en vue, avec le temps la pollution ne cesse d’augmenter. Impact durable sur la production d’électricité, sur l’agriculture nippone et potentiellement sur la ville de Tokyo.
  • Explosion de la bulle immobilière en Chine, en Australie et au Canada.
  • Les conséquences de la pollution de BP dans le golf du Mexique.
  • Immobilier US : la chute qui n’en finit pas avec un impact inévitable sur les produits toxiques dont la plupart sont, soit sur le bilan des banques centrales, soit dangereusement garantis par des Etats inconscients.
  • Creusement de l’écart entre les plus riches et les plus pauvres.
  • Guerre des monnaies entre ceux qui veulent garder leurs devises nationales, ceux qui veulent une monnaie mondiale sous le contrôle exclusif des sphères financières et ceux qui veulent une monnaie mondiale sous le contrôle du complexe militaro industriel.

Evénements qui peuvent avoir un impact du type « explosif » (brutal et soudain) :

  • Marché de l’or et de l’argent : de plus en plus en plus de demandes pour des livraisons de métal physique alors que de gros acteurs ont vendu des métaux qu’ils ne possèdent pas.
  • Dette Italienne : et si les Italiens avaient fait du maquillage de statistiques sur leur niveau réel d’endettement, autrement dit comme les Grecs mais en pire ?
  • Prix de l’essence aux US qui dépasse la barrière psychologique  des 4USD/Gallon avec le risque d’engendrer de véritables mouvements sociaux aux Etats-Unis.
  • Flash crash majeur sur les bourses US avec effet d’entraînement incontrôlable sur les autres places financières.

La liste n’est bien évidement pas exhaustive mais tandis que la Grèce est sur toutes les lèvres, il n’est pas inutile de rappeler que nous ne vivons plus au Ve siècle av. J.-C. et donc que ce pays n’est plus le centre du monde !

Pascal Roussel, auteur de « Divina Insidia, le Piège Divin », analyste au sein du Département des Risques Financiers de la Banque Européenne d’Investissement (BEI).

Les opinions exprimées sont celles de l’auteur et ne reflète pas nécessairement l’opinion de la BEI ou de son management.

 Cette lettre d’information financière a initialement été éditée sur le site eurasianfinance.com

Email: pasroussel@gmail.com

 

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/06/01/malheureusement-tous-les-organes-sont-atteints/

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche