Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 00:46

Lettre d'information du Réseau Sortir du nucléaire

Samedi 11 juin - Opération "Carton rouge pour le nucléaire"

Le 11 juin, les associations antinucléaires japonaises appellent à de grandes manifestations. Nous relayons en France cet appel et nous invitons tous les militants et sympathisants à participer à cette journée d’action. Fukushima, plus jamais ça !

Pétition "Japon : refusons l’exposition des enfants à une radioactivité élevée !"

Déjà plus de 20 000 signataires... et vous ?

Au côté de nombreuses associations japonaises, aidez-nous à faire pression sur le gouvernement nippon pour qu’il annule l’autorisation d’exposer les enfants à des doses d’irradiation élevées. L’irradiation autorisée a été multipliée par 20, au même niveau que la norme réservée normalement aux travailleurs du nucléaire !

18-19 juin : Journées d’études et Procès du nucléaire

Le week-end des 18-19 juin auront lieu à Toulouse les Journées d’études et de propositions du Réseau "Sortir du nucléaire", ouvertes à tou-te-s. Avec une ambition affirmée : "Changeons de mythe, sortons du nucléaire".

Un des temps forts du week-end sera le Procès citoyen du nucléaire le samedi après-midi. Pour étayer le dossier d’accusation, nous faisons appel à vos témoignages !

25 ans de Tchernobyl : 532 actions dans 27 pays !

Du 2 au 26 avril, grâce à vous, ce ne sont pas moins de 366 actions, d’une grande diversité, qui ont été organisées rien qu’en France ! Et pendant le week-end de Pâques, plus de 100 rassemblements ont eu lieu, totalisant plus de 20 000 personnes.

Opération nationale - Changeons d’ère, sortons du nucléaire

Déjà plus de 170 000 brochures "Changeons d’ère, sortons du nucléaire" ont été diffusées grâce à vous. Participez à la souscription pour faire entendre plus largement notre message avant 2012 !

Après déduction fiscale, une souscription de 40 € ne vous coûtera en fait que 13 €, et nous permettra de diffuser 100 brochures.

 

Faites connaître cette lettre autour de vous, en la rediffusant largement à vos contacts !

Chacun-e peut s’y inscrire en se rendant sur notre site web, à la page :

 

 

http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/rezo-info.html

Vous utilisez Facebook ? Comme près de 10 000 internautes, suivez nos infos sur notre page :
http://www.facebook.com/pages/Reseau-Sortir-du-nucleaire/110825562273368

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 16:26
JPEG - 35.1 ko
                   Dessin de Plantu paru dans « Le Monde » du 25 mai 2011.
Obama, la guerre financière et l’élimination de DSK

                                                                                  par Thierry Meyssan*


On ne peut comprendre la chute de Dominique Strauss-Kahn sans la replacer dans le contexte du projet qu’il incarnait de création d’une nouvelle monnaie de réserve internationale prévue pour aujourd’hui 26 mai 2011. Un projet paradoxalement attendu par les États émergents tout autant que par la finance apatride, mais refusé par le complexe militaro industriel israélo-états-unien. Thierry Meyssan lève le voile sur le coup-fourré de l’administration Obama pour ne pas tenir ses engagements.


 

 

 

 

Les Français ont assisté avec stupeur à l’arrestation aux États-Unis du leader politique le plus populaire chez eux, Dominique Strauss-Kahn. Ancien ministre de l’Économie, l’homme était devenu le haut fonctionnaire le mieux payé au monde (salaire de base annuel, hors primes et frais : 461 510 USD) et s’apprêtait, disait-on, à briguer la présidence de la République. Cette personnalité chaleureuse, connue pour son appétit à table et au lit, parfois accusé de faire de la politique avec dilettantisme tant il aime prendre le temps de jouir de la vie, est accusée d’avoir violé précipitamment une femme de chambre dans un hôtel de Manhattan.

Pendant six jours, les Français sont restés vissés devant leurs écrans de télévision à regarder hébétés l’acharnement judiciaire contre un homme qu’ils s’étaient habitués à considérer comme un recours possible après le catastrophique quinquennat de Nicolas Sarkozy. Sa chute était aussi la fin de leurs illusions.

Le spectacle de ce destin brisé tient de la tragédie antique. Le dicton romain « Arx tarpeia Capitoli proxima » revient sur les lèvres : la roche tarpeïenne d’où les condamnés à mort étaient précipités dans le vide était si proche du Capitole, lieu symbolique du pouvoir et des honneurs.

Indépendamment de toute considération sur son innocence ou sa culpabilité, le broyage d’une si haute personnalité ne peut que provoquer l’angoisse chez le simple citoyen : si celui-là ne parvient pas à se défendre, alors comment pourrions-nous espérer le faire si nous étions accusés comme lui ?

L’ascension et la chute

Cependant les Français étant un peuple politisé, nourri des leçons de Machiavel sans jamais l’avoir lu, n’ont pas tardé à s’interroger sur le bien-fondé de l’accusation portée contre leur concitoyen, DSK. À 57 %, selon des sondages d’opinion, ils n’ont pas cru cette histoire de rut que les médias états-uniens se délectent à raconter. Les uns se sont mis à imaginer les scenari possibles de manipulation, tandis que les autres se demandaient « Cui bono ? » (À qui profite le crime ?).

À ce jeu là, le premier nom qui vient à l’esprit est celui de Nicolas Sarkozy. Comment ne pas y penser lorsque l’on se souvient qu’il est devenu président en portant plainte contre son principal rival, Dominique de Villepin, et en l’empêtrant dans une affaire toute aussi rocambolesque de faux documents. Alors, pourquoi pas un nouveau complot pour écarter un nouveau concurrent ?

JPEG - 35.1 ko
Dessin de Plantu paru dans « Le Monde » du 25 mai 2011.

Et peu importe que les deux hommes aient eu besoin l’un de l’autre pour préparer les prochains sommets internationaux, ni qu’ils aient été tous deux inféodés au suzerain états-unien. On sait bien que les pires crimes exigent le sang des amis ou mieux des parents.

Au demeurant, les Français ignorent les attaches de DSK [1], comme ils ignoraient celles de Nicolas Sarkozy lorsqu’ils l’ont élu [2]. Jamais la presse ne les a informés que, dans les années 90, au cours de sa traversée politique du désert, il avait été engagé comme professeur à l’université de Stanford par une certaine… Condoleezza Rice. Ils ne savent pas non plus que lui et ses lieutenants Pierre Moscovici et Jean-Chrisophe Cambadélis furent chargé du financement du Parti socialiste et de la Fondation Jean-Jaurès par la National Endowment for Democracy —façade légale de la CIA [3]—. Ils n’ont pas suivi ses nombreux travaux et contrats avec les think tanks atlantistes, le German Marshall Fund of the United States [4] ou le Groupe de Bilderberg [5]. En définitive, ils ne savent rien de son engagement pour l’intégration de la France et de l’Europe au sein d’un grand marché transatlantique dominé par les États-Unis.

Les Français n’en savent pas plus sur ses liens étroits avec Israël. Il pilote au sein du Parti socialiste le Cercle Léon Blum, du nom d’un ancien Premier ministre juif. Ce discret et puissant lobby veille à écarter de la scène politique tout individu qui contesterait le projet sioniste. Ainsi fait-il tomber des têtes, comme celle du politologue Pascal Boniface qui soulignait le caractère électoralement contre-productif d’un soutien à Tel-Aviv dans un pays où 10 % de la population est de culture arabe. DSK ne se cache pourtant pas. Il déclare sans ambage : « Je considère que tout juif de la diaspora et de France doit apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël. » Bizarre pour quelqu’un qui brigue la présidence française. Peu importe, il est si jovial.

Néanmoins, rien n’aura été épargné à Dominique Strauss-Khan et à ceux qui l’aiment : pendant qu’il était placé en garde à vue, puis en détention préventive, sans jamais avoir l’occasion de s’exprimer, le procureur de New York faisait distribuer aux médias un acte d’accusation détaillé.

On peut y lire le descriptif froidement clinique du crime imputé : « L’accusé a tenté d’avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec un tiers ; l’accusé a tenté par la force d’avoir des rapports vaginaux avec un tiers ; l’accusé a forcé un tiers à un contact sexuel ; l’accusé a séquestré un tiers : l’accusé a obligé un tiers à un contact sexuel sans son consentement ; l’accusé a de façon intentionnelle et sans raison légitime touché les parties génitales et autres parties intimes d’un tiers dans le but d’avilir cette personne et d’abuser d’elle, et dans le but d’assouvir le désir sexuel de l’accusé.
Ces délits ont été commis dans les circonstances suivantes : le soussigné déclare avoir été informé par une personne connue des services du procureur que l’accusé 1) a fermé la porte de la pièce et a empêché la plaignante de quitter cette pièce ; 2) s’est saisi de la poitrine de la plaignante sans son consentement ; 3) a tenté de retirer de force le collant de cette personne et de toucher ses parties génitales de force ; 4) a forcé la bouche de la plaignante à toucher son pénis à deux reprises ; 5) a pu commettre ces actes en utilisant sa force physique
. »

Tout cela étalé des jours durant au journal de 20h, avec moult détails, sous les yeux écarquillés de parents rentrant du travail, et devant des enfants effarés baissant leur nez sur leur assiette de potage.

Le choc culturel

On ne sait qui est le plus traumatisé : le brillant économiste qui devait sauver l’humanité de la crise financière et se trouve soudain ravalé au rang d’infâme criminel, ou le peuple qui aspirait au repos et envisageait de le choisir pour chef, et se voit contraint d’observer une fois de plus la violence des États-Unis.

À ce sujet, les Français cherchent des excuses au système judiciaire anglo-saxon qu’ils découvrent. Certes, ils avaient déjà vu cette parodie de justice dans des séries télévisées, mais ils n’avaient jamais cru que cela exista pour de vrai. Et du système extra-judiciaire, de Guantanamo et des prisons secrètes, ils n’ont jamais rien voulu savoir. Quelques commentateurs ont tenté d’expliquer la dureté de la police et du premier juge comme une volonté de traiter à égalité les puissants et les faibles. Ils ont pourtant tous lu les travaux d’illustres sociologues montrant que dans ce système inique l’argent est roi, et la justice est de classe.

Couverture de Time Magazine mis en diffusion le 19 mai 2011.Les Français ont aussi accepté sans broncher les reproches de la presse anglo-saxonne. Tout cela est la faute de la presse française, pouvait-on lire, qui n’a pas enquêté sur la vie sexuelle débridée de M. Strauss-Kahn au nom du respect de sa vie privée. Pourtant, poursuivent les puritains, celui qui séduit ostensiblement les femmes, voire les presse, parfois les bouscule, est un violeur potentiel. « Qui vole un œuf, vole un bœuf ! ». En couverture, Time Magazine représente DSK et ceux qui lui ressemblent sous la forme d’un cochon. Nul n’a relevé que l’accusé était directeur du FMI et vivait à Washington depuis 3 ans sans que la presse anglo-saxonne donneuse de leçon ait, elle, enquêté sur ses supposés vices cachés.

L’accusation ayant ouvert le soupçon, chacun se souvient —mais un peu tard— qu’en 2002 DSK avait tenté de forcer une belle journaliste, Tristane Banon. Lorsqu’elle lui avait demandé un entretien, il l’avait invitée dans un appartement particulier, situé dans le quartier historique du Marais à Paris. Il avait accueilli la jeune femme dans un grand loft, dénué de tout meuble, excepté un grand lit. Et comme la belle ne cédait pas au libertin, il l’avait frappée.
Peut-être à New York, cette violence avait-elle submergé le galant homme et l’avait-elle transformé en criminel ?

Rien ne permet de l’imaginer, d’autant que DSK n’est pas un célibataire frustré. Il est marié à une star de la télévision, Anne Sinclair, qui fut la journaliste préférée des Français avant d’abandonner son métier pour l’accompagner, lui, dans sa carrière. Les Français l’ont retrouvée au Tribunal lorsque Dominique Strauss-Kahn comparaissait, toujours aussi belle et volontaire, malgré les années de plus. Petite fille d’un grand marchand d’art, elle dispose d’une confortable fortune familiale. Sans hésiter, elle était venue de Paris pour payer un million de dollars de caution et offrir cinq millions de dollars de garanties bancaires supplémentaires. En cet instant, cette femme d’argent était prête à tout céder pour arracher son époux des mâchoires écrasantes de la justice états-unienne. Elle n’en était que plus admirable. C’est qu’elle ne lui faisait pas grief de ses incartades, elle qui aimait à l’accompagner à la Chandelle, un club échangiste parisien.

JPEG - 19.9 ko
DSK, le dindon de la farce.

Dans toute nation digne de ce nom, on n’aurait pas supporté de voir une personnalité qui était pressentie pour être élue président et incarner le pays apparaître menottée entre des sbires du FBI, jeté à l’arrière d’une voiture comme un malfrat, exhibé devant un tribunal sans avoir la possibilité de se raser. On aurait probablement fait le siège de l’ambassade US en chantant des hymnes patriotiques. Pas en France. On y admire trop les « Américains ». On les contemple comme le lapin hypnotisé par le serpent cobra. Et l’on a du mal à admettre que l’on n’est pas le centre du monde, que si complot il y a, il ne s’est pas tramé aux bords de la Seine, mais sur les rives du Potomac.

La séquestration

DSK est-il coupable de viol ou victime d’une machination ? Il suffit de réfléchir pour répondre à la question.

L’accusé aurait passé la nuit en compagnie d’une call-girl. Il aurait violé la femme de chambre au brunch matinal, puis se serait rendu paisiblement déjeuner avec sa fille, étudiante à Columbia University. Enfin, il aurait été prendre son avion réservé plusieurs jours à l’avance pour aller rencontrer la chancelière Angela Merkel à Berlin. C’est confortablement assis dans un avion d’Air France qu’il a été appréhendé, dix minutes avant le décollage.

Selon le personnel naviguant, les policiers de l’Unité spéciale pour les victimes (celle du feuilleton Law and Order SVU [6]) n’ont pas demandé à leurs homologues de l’aéroport de procéder à l’interpellation, mais ont tenu à la réaliser eux-mêmes malgré le risque d’arriver trop tard. Pour éviter que DSK ne soit prévenu, ils ont par contre demandé que l’on brouille les téléphones portables dans cette zone de l’aéroport le temps nécessaire à leur venue [7]. Or, un tel brouillage n’est pas de la compétence d’une brigade mondaine. Ceci est bien une affaire de sécurité nationale.

Lorsque le suspect a été placé en garde à vue, il a été coupé de tout contact extérieur, hormis avec ses avocats, ainsi que le prévoit le droit états-unien. Mais lorsque la juge Melissa Jackson l’a mis en détention provisoire, il a encore été coupé de l’extérieur. Sans raison. La détention avait-on expliqué est nécessaire car le prévenu pourrait fuir en France, Etat avec lequel Washington n’a pas conclu de traité d’extradition et qui a protégé un autre prévenu accusé de viol, le cinéaste Roman Polanski. Cette décision n’avait pas été prise pour isoler l’accusé et l’empêcher d’influencer des témoins. Cependant la juge avait décidé de le faire enfermer à Rikers Island, une des plus importantes prisons du monde avec 14 000 détenus, et l’une des plus sombres. Un enfer sur Terre. « Pour sa protection », on l’avait alors gratifié d’une chambre individuelle et mis au secret.

Au total, durant 10 jours, le directeur général du FMI a été séquestré. Pendant 10 jours, le fonctionnement de l’institution internationale a été bloqué faute de signature. Pendant 10 jours, les problèmes de l’euro et du dollar, la faillite de la Grèce, et bien d’autres enjeux ont été suspendus au bon vouloir de policiers, de juges et de matons.

Selon la jurisprudence états-unienne, DSK qui n’a pas d’antécédents judiciaires et qui est domicilié à Washington, n’aurait pas dû être placé en détention préventive, mais aurait dû bénéficier d’une liberté sous caution. Il a probablement vite analysé la situation. Par l’intermédiaire d’un de ses avocats, il a réussi à faire parvenir au FMI une lettre de démission. Le lendemain même, contre toute attente, un nouveau juge accédait à sa demande de remise en liberté surveillée. Il n’était en effet plus utile de le maintenir sous écrou puisque le FMI avait recouvré sa capacité à agir.

JPEG - 14.2 ko
Christine Lagarde salue tous ceux qui ont cru aux promesses faites par Washington à M. Zhou.

Christine Lagarde, ministre française de l’Économie qui a fait carrière aux États-Unis en défendant les intérêts du complexe militaro-industriel [8], est pressentie pour succéder au prévenu à la direction du FMI, malgré les cris d’orfraie de la Russie et de la Chine.

Au fait, son second avocat, Benjamin Brafman, n’est pas venu le voir en prison et ne s’est pas présenté à la seconde audience. La star du barreau de New York était partie précipitamment en Israël. Officiellement pour y célébrer une fête religieuse en famille [9]. Mais pour exiger ses honoraires, Me Brafman n’a pas dû se contenter d’allumer les feux de Lag Ba’omer, mais il a dû négocier de l’aide pour son client.

Le projet Zhou

Pourquoi donc déployer des moyens hollywoodiens et bloquer le FMI durant 10 jours ? Deux réponses sont possibles, et elles sont peut-être liées.

En premier lieu, le 29 mars 2009, le gouverneur de la Banque centrale chinoise Zhou Xiaochuan a remis en cause la prédominance du dollar comme monnaie de réserve. Déplorant que le projet de l’économiste John Maynard Keynes de créer une monnaie internationale (le Bancor) n’ait pas été concrétisée à l’issue de la Seconde Guerre mondiale, il proposa d’utiliser les Droits de tirage spéciaux du FMI pour jouer ce rôle [10].

JPEG - 15.2 ko
Zhou Xiaochuan n’a pas dit son dernier mot.

Cédant à la pression, les États-Unis acceptent un triplement des ressources du FMI et l’émission par le FMI de Droits de tirages spéciaux (DTS) d’une valeur de 250 milliards de dollars, lors du sommet du G20 à Londres, le 2 avril 2009. Ils acceptent également le principe d’un Conseil de stabilité financière auxquels seront associés les grands États émergents.

Cette idée est discutée au sommet du G8 à L’Aquila (Italie), le 8 juillet 2009. Poussant le pion plus loin encore, la Russie proposa de ne pas se contenter d’une monnaie virtuelle, mais de l’éditer. Dmitry Medevedev, qui avait fait frapper symboliquement des prototypes de cette monnaie, posa quelques pièces sur la table. D’un côté y figuraient les visages des huit chefs d’État et de l’autre la devise en anglais « Unity in Diversity » [11].

Le projet est soumis aux experts de la Division des Affaires économiques et sociales de l’ONU. Leur rapport, auquel participe le professeur Vladimir Popov de la New Economic School de Moscou, est étudié le 25 avril 2010 lors d’une réunion jointe du FMI et de la Banque mondiale [12].

Le processus devait aboutir, aujourd’hui 26 mai 2011, au sommet du G8 à Deauville (France). Le dollar aurait cessé d’être la monnaie de référence sur fond d’imminente cessation de paiement du gouvernement fédéral des États-Unis. Washington aurait renoncé au financement de son hyper-puissance militaire par la dette pour se consacrer à sa restructuration interne.

JPEG - 29.1 ko
Le dinar libyen, première (et dernière ?) monnaie au monde garantie en or et en Droits de tirages spéciaux du FMI. En 2000, le colonel Kadhafi avait imaginé de créer une monnaie panafricaine basée sur l’or, mais il n’était pas parvenu à faire avancer son idée. Aussi, en 2009, s’était-il spontanément emparé du projet Zhou et l’avait unilatéralement adopté pour son pays.
Le grain de sable

Malheureusement, durant les derniers mois de ce processus, des initiatives militaires et politiques ont bouleversé ce plan. Certains États —dont la Russie et la Chine— ont été floués. L’arrestation de DSK montre que Washington était de mauvaise foi et que ses concessions ne visaient qu’à gagner du temps.

Bien que le détail exact du montage imaginé par Dominique Strauss-Kahn pour créer cette nouvelle monnaie de réserve adossée aux Droits de tirages spéciaux du FMI soit secret, il apparaît que le Libye y jouait un rôle clé : à titre expérimental, c’est la Banque centrale libyenne qui la première avait décidé de fonder sa monnaie, le dinar, sur l’or et au delà sur les DTS. La chose est d’autant plus importante que la Libye dispose d’un fond souverain parmi les mieux dotés du monde (il est même un peu plus riche que celui de la Russie).

Or, en entrant en guerre contre la Libye, la France et le Royaume-Uni ont provoqué un gel théorique des avoirs non seulement de la famille Kadhafi, mais de l’État libyen. Pis, Paris et Londres ont dépêché des cadres de la banque HSBC à Benghazi pour créer une Banque centrale libyenne rebelle et tenter de s’emparer des avoirs nationaux [13]. Sans que l’on sache si Nicolas Sarkozy et David Cameron se sont laissés emporter par l’ivresse de leur force ou ont agi sur instruction de leurs mandants à Washington, le fragile édifice élaboré par Dominique Strauss-Kahn s’est effondré.

Selon nos contacts à Tripoli, au moment de son arrestation, DSK partait à Berlin pour trouver une solution avec la chancelière Angela Merkel. Il devait ensuite partir avec un émissaire de Mme Merkel négocier avec des représentants du colonel Kadhafi —voire avec lui directement—. La signature du Guide libyen étant indispensable au déblocage de la situation.

On assiste désormais à une guerre financière d’une ampleur jamais égalée : alors que la situation économique des États-Unis vacille et que le dollar pourrait devenir rapidement une monnaie de singe, l’accord conclu au G8 et avalisé au G20, mis en œuvre par le FMI en coordination avec la Banque mondiale et les milieux bancaires internationaux dont DSK était le champion, est suspendu. La domination du dollar est intacte quoique plus que jamais artificielle ; ce dollar que les États émergents voulaient relativiser, mais sur lequel le complexe militaro-industriel israélo-états-unien assoit sa puissance.

Dans ce contexte que vaut l’honneur d’un homme ?



 Thierry Meyssan

Intellectuel français, président-fondateur du Réseau Voltaire et de la conférence Axis for Peace. Il publie des analyses de politique étrangère dans la presse arabe, latino-américaine et russe. Dernier ouvrage en français : L’Effroyable imposture : Tome 2, Manipulations et désinformations (éd. JP Bertand, 2007).


Les articles de cet auteur
Envoyer un message


Source Komsomolskaïa Pravda (Fédération de Russie)
Les articles de cet auteur



La version originale de cet article étant parue dans un grand quotidien ne comprenait pas de notes de bas de page. Celles-ci ont été ajoutées par la rédaction du Réseau Voltaire pour faciliter l’approfondissement du sujet par les lecteurs.

 


[1] « Dominique Strauss-Kahn, l’homme de "Condi" au FMI », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 5 octobre 2007.

[2] « Opération Sarkozy : comment la CIA a placé un de ses agents à la présidence de la République française », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 19 juillet 2008.

[3] « La NED, vitrine légale de la CIA », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 6 octobre 2010.

[4] « Le German Marshall Fund, un reliquat de la Guerre froide ? », Réseau Voltaire, 5 octobre 2004.

[5] « Ce que vous ignorez sur le Groupe de Bilderberg », par Thierry Meyssan, Réseau Voltaire, 9 avril 2011.

[6] Série télévisée de Dick Wolf pour NBC, diffusée en France sous le titre New York, unité spéciale et au Québec sous le titre La Loi et l’Ordre : Crimes sexuels.

[7] « Les derniers mots de DSK avant son arrestation », par Michel Colomès, Le Point, 19 mai 2011.

[8] « Avec Christine Lagarde, l’industrie US entre au gouvernement français », Réseau Voltaire, 22 juin 2005.

[9] « Strauss-Kahn’s lawyer to Haaretz : Former IMF chief will be acquitted », par Chaim Levinson, Haaretz, 22 mai 2011.

[10] « La Chine commence à s’écarter du dollar », Réseau Voltaire, 22 mai 2009

[11] « La Russie et la Chine proposent une monnaie commune globale », Réseau Voltaire, 11 juillet 2009.

[12] « Plan de réforme du système financier international » (Extrait du rapport « World Economic and Social Survey 2010 : Retooling Global Development »), par Christina Bodouroglou, Nazrul Islam, Alex Julca, Manuel Montes, Mariangela Parra Lancourt, Vladimir Popov, Shari Spiegel et Rob Vos Réseau Voltaire, 6 juillet 2010.

[13] « La rapine du siècle : l’assaut des volontaires sur les fonds souverains libyens » et « Derrière l’attaque contre la Libye : les stratégies de la guerre économique », par Manlio Dinucci, Réseau Voltaire, 22 avril et 2 mai 2011.

 

 

SOURCE :   http://www.voltairenet.org/article170056.html

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 16:09

 

http://www.bakchich.info/IMG/jpg_facture-EDF.jpg

 

Contrat abusif chez Darty

http://www.bakchich.info/IMG/jpg_facture-EDF.jpg

 



> Attention, si vous achetez de l’électroménager chez Darty (je ne sais pas ce qu’il en est pour le reste des produits), soyez très attentif sur ce que vous signez. > Voici la pratique dénoncée : Une fois la facture établie, le vendeur demande si vous voulez que les tarifs de l’électricité soient bloqués pendant deux ans. Alléchant quand on entend très régulièrement que les tarifs vont augmenter sensiblement ! Un mois après, vous recevez un courrier d’EDF, votre fournisseur d’électricité, vous avertissant que l’abonnement va prendre fin. EDF vous confirmera que vous avez mis fin à votre abonnement lors d’un achat d’électroménager un mois auparavant chez Darty. La feuille signée donnait pouvoir à Darty pour un changement de fournisseur en contre partie d’un blocage des tarifs pendant 2 ans. Darty vous confirmera donc que vous avez signé pour passer à GDF (GDF-Suez). Conclusion : ne signez rien en dehors, si vous le souhaitez, de l’extension de garantie ! Attention ! le feuillet présenté à la signature n’est pas très identifiable ! Il ressemble aux autres feuillets et porte la mention du fournisseur ou de son opération (en l’occurrence dans ce cas « Dolce Vita ») : la première page se présente comme une photocopie du formulaire signé et une annexe comporte, sur plusieurs pages, un tableau et toutes les conditions générales avec, à la fin, un formulaire de renonciation ainsi qu’une autorisation de prélèvement. Si vous vous apercevez que vous avez signé ce papier, il est possible de remplir le formulaire de renonciation. Attention au délai à respecter (Loi Scrivener). Les tarifs régulés d’EDF sont les plus bas du marché (hors promotions des fournisseurs privés pour attirer les clients qui déchantent très vite) ! Ce qui s’est produit avec GDF, peut se produire pour n’importe quel autre fournisseur privé car ils ne parviennent pas à être compétitifs sur la durée. Entre le 1er juillet 2007 et le 30 juin 2010, 5 % seulement des ménages ont quitté EDF pour les opérateurs concurrents. Face à cet "échec", les technocrates européens, relayés par le gouvernement français, veulent imposer à EDF de céder aux autres fournisseurs une partie de sa production nucléaire. Celle-ci est pourtant le résultat de ses investissements payés par ses clients sans aucune intervention de l’Etat actionnaire unique jusqu’à l’ouverture du marché de l'électricité. Cela signifie qu’ils demandent à EDF d’augmenter ses propres coûts de production en diminuant la part du nucléaire dans l’électricité fournie et ainsi de contribuer à la hausse des tarifs pour atténuer les méfaits de l’ouverture du marché et faire croire à la concurrence. Pour en juger, voici quelques sites : à diffuser largement…

 

> > Le site de 60 millions de consommateurs : http://www.60millions-mag.com/libres_echanges/forums/forums/gaz_et_electricite/demarchage_abusif_darty_gdf_dolce_vita
> > Et ici le site de Darty qui propose de changer de fournisseur :
http://www.darty.com/webapp/wcs/stores/servlet/DartyHpgContentDisplay?storeId=10001&contentId=28311

>

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 16:06
Mercredi 25 mai 2011

Déjà en juillet 2009 soit avant le feu vert officiel de l'EMEA pour les vaccins H1N1, que les autorités belges, entre autres, disaient attendre par souci de sécurité, la revue médicale française Prescrire avertissait, preuves à l'appui, que cette agence "censure les données de pharmacovigilance". En effet, plus d'une fois, alors que la revue indépendante avait demandé des informations complémentaires à l'Agence sur la sécurité de divers produits et la fréquence des effets secondaires (informations non publiées sur le site officiel), elle a seulement reçu des feuilles caviardées et très incomplètes au nom de la protection des droits commerciaux des firmes et des droits à la propriété intellectuelle! Cfr p 4/7 du pdf de Prescrire, voir ci-dessous:

 

 

CAVIARDAGE--Prescrire.jpg

 

 

A cela, la revue Prescrire répond, avec pertinence:

 

"Qu'est-ce qui justifierait que des autorités de santé privent les soignants et les patients d'informations de pharmacovigilance? Quel secret industriel serait opposable à la nécessité de protéger les patients de la toxicité des médicaments?

 

Pendant encore combien de temps les autorités vont-elles ainsi nuire à la population et se décrédibiliser en faisant passer les intérêts économiques des firmes avant ceux des patients? "

 

 

La revue nous parle aussi, en page 7 d'une "offensive de la Commission européenne contre la transparence." Voilà qui est clair!

 

 

Ce qui est le plus frappant dans tout cela, c’est la similitude avec ce qui s’est passé en Belgique avec le contrat secret d’achat de vaccins.

 

Un contrat dont seuls 4% avaient été « jetés en miette » au public sur le site de la cellule Influenza, au fur et à mesure de nos actions en justice, afin de faire croire à une pseudo-transparence. Là aussi, le texte était caviardé et incomplet.

 

Là aussi, dans le cadre de ce marché, on a donné priorité aux intérêts commerciaux sur la sécurité puisque les autorités s’engageaient par exemple à ne jamais faire analyser l’adjuvant dont la composition exacte était ainsi tenue secrète.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 16:03

 

 

Attention ! Il semblerait que ce ne soit pas elle, finalement. A suivre...


Pour la défense de Nafissatou Diallo,
victime présumée de DSK

 

 

A l'attention de Parti socialiste et Bernard Henri-Lévy
Le parti socialiste et Bernard Henri-Lévy s'indignent du traitement réservé à Dominique Strauss-Kahn par la justice américaine et estiment que le directeur du FMI devrait bénéficier d'un traitement de faveur.
Depuis trois jours en revanche, ils ne se soucient guère de la victime présumée de cette agression sexuelle, Nafissatou Diallo.
Cette femme de chambre, mère célibataire et immigrée mérite pourtant qu'on la soutienne dans cette terrible épreuve.
Le choix du parti socialiste et de Bernard Henri-Lévy de chercher à dédouaner Dominique Strauss-Kahn est indigne.
Tout comme s'annonce indigne la campagne de dénigrement que vont mener les as du barreau recrutés par DSK pour salir la victime et décrédibiliser son témoignage.
Nous nous engageons à soutenir Nafissatou Diallo, victime fragile face à la puissance, la renommée et les soutiens dont bénéficie Dominique Strauss-Kahn.
Nous réclamons justice et décence vis à vis d'une femme qui jusqu'à preuve du contraire a été agressée sexuellement au cours de son travail et contre laquelle ne pèsent pour l'heure aucun soupçon.

.

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 14:03

 

 

Le Nouvel Ordre Mondial,

l'oligarchie de prédateurs

qui règne sur notre planète

(excellente illustration du post précédent)

 

 


 

 

.

 

Alors voilà la fameuse video dont je vous parlais précédemment, j'en poserai d'autres de lui et de personnes qui lui ressemblent. Analyste financier, certes, mais vous allez le voir, avec la finesse de la métaphysique. Il a écrit un livre : Divine Insidia, Le Piège Divin où, à la manière de Dan Brown, il mêle la réalité à une petite fiction. Un livre à lire... Vous verrez que Bill Gates est pauvre comparé à l'oligarchie de prédateurs qui règne sur notre planète. Vous constaterez qu'il évoque aussi ce dont je vous bassine depuis le début, à savoir qu'il existe une Caste qui s'est maintenue en place de générations en générations, dont les membres se sentent très supérieurs et cherchent à établir un monde conforme à leur vision et à leur intérêts. Leur monde idéal passe par une réduction dragstique de la population, entre autres, avec un clin d'oeil aux Georgia Guidestones. Et à un moment donné, leur route croise Adam Wheishaupt. Il explique vraiment très bien ce qu'il en est, en partant du sommet, jusqu'à la base, citant les sociétés secrètes, maçonniques, les suiveurs, les "agents" et finalement les gens du peuple, très éloignés de la réalité de ce monde caché...qui cherche non seulement à s'emparer du monde visible mais aussi du monde invisible...  écoutez... c'est passionnant...

 

http://nom666.over-blog.com/article-video-pascal-roussel---divina-insidia---le-piege-divin-74640336.html

 

 

 

 

http://dormrf.free.fr/endofline/images/2010/illuminati5.jpg

 

http://dormrf.free.fr/endofline/images/2010/illuminati5.jpg

Partager cet article
Repost0
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 05:56

Voici le post que je viens de publier sur mon blog R-sistons,

citant certains posts de sos-crise (sur Ch Lagarde, par ex)

 

Dernière mn, trouvé cela sur la Chronique Agora. Concis ! Et évocateur :

Prenez DSK, par exemple. Nous sommes prêt à parier qu'il souhaite à présent que sa femme l'ait accompagné durant son voyage d'affaires. Si ça avait été le cas, il serait encore à la tête du FMI... martyrisant des pays pauvres, plutôt que des femmes de chambre ! http://www.publications-agora.fr

 

Sommaire :

 

- Le tragique face à face des peuples et de l'Oligarchie

  par  eva  R-sistons

- L'affaire DSK, suite. Choix de textes

- Qui est Christine Lagarde ? Ses casseroles

- Les sales guerres de l'Occident, liens

 

femme+viol%C3%A9e2+100x+130+2007+copy.jp
Trop de violence à l' encontre des femmes. Battues, humiliées, violées.

http://espanaflorent.blogspot.com/2008/02/murder-of-women-2007-130cm-x-100cm.html

 

 

Le tragique face à face des peuples et de l'Oligarchie

  par  eva  R-sistons


 

Pour arriver au sommet, et surtout y rester, il ne faut pas être très regardant en matière d'éthique. Lorsque j'ai commencé à découvrir la réalité des "ballets roses", des enlèvements d'enfants, des disparues de l'Yonne et autres affaires Dutroux, ou pire encore, des cérémonies satanistes prisées par ceux qui, une fois arrivés au sommet, ne savent plus comment se procurer des sensations délirantes - j'ai chaviré. Des chercheurs de vérité, dans la Police, dans la Gendarmerie (comme le Gendarme Jambert), dans la Presse, dans le monde de la Justice... ont perdu leur honneur, et parfois leur vie, parce qu'ils ont osé comprendre l'opaque, parce qu'ils ont osé rompre les silences, parce qu'ils ont osé braver l'Establishment. 

 

http://reseaux-francais.droitfondamental.eu/wordpress/wp-content/uploads/2009/11/Jambert.jpg

Gendarme Jambert

reseaux-francais.droitfondamental.eu

                                                                      (Pédocriminalité organisée en France)   

 

Jeune, en voyant le film "La Marquise des Anges", j'avais été outrée par la fameuse scène du Frère du roi qui embroche un adolescent, juste pour s'amuser. Plaisirs de Rois ! Lafontaine dépeint aussi ces monarques faisant étape dans une ferme, et mettant en pratique le fameux droit de cuissage dû à leur "rang". Je suis de ceux, et de celles, qui n'ont pas apprécié de voir ce même Establishment accourir (comme ils vont vite, dans ces cas-là !) lorsque "l'honneur" des Polanski, des Cohn-Bendit ou des Frédérique Mitterrand fût mis en cause pour des comportements plus que douteux. Défendre ses pairs ! Même s'ils violent, même s'ils aiment la chair fraîche, et à plus forte raison s'ils font seulement des attouchements déplacés. Après tout, comme dirait J. Lang (vous savez, celui qui a poignardé ses amis du PS en donnant sa voix à la "Majorité" lors d'un vote décisif), "il n'y a pas mort d'homme". Non, seulement la souffrance d'une femme déflorée, abusée, blessée, meurtrie... non, seulement les larmes d'une femme de ménage de Grand Hôtel... non, seulement la douleur d'une jeune mère noire... Et l'"Opposition" monte au créneau pour défendre Celui qui devait la faire gagner en 2012, au prix de tous les reniements idéologiques, au prix de tous les renoncements politiques, au prix de toutes les trahisons de l'électorat populaire. Esprit de corps ? Et le corps de la victime présumée, alors, il ne compte pas ?

 

DSK est présumé innocent, bien sûr. Il serait "tombé dans un piège et la femme de ménage aurait prémédité son geste" - c'est la dernière trouvaille pour blanchir celui qu'on traite de pervers dans les tabloïds anglo-saxons, et, ce faisant, noircir la jeune noire coupable d'être née du mauvais côté. Le problème, c'est que j'ai rencontré Strauss-Kahn, et que j'ai parlé avec lui. Petite parenthèse: Surtout par ma mère, mon milieu de naissance est celui de la Haute Bourgeoisie (lorsque mon ex-mari m'a présentée à sa famille, il a dit : "C'est une grande bourgeoise qui a su s'élever au rang de prolétaire", et j'ajoute que lorsqu'ils changent de camp, comme les Allende, les Guevara ou les Castro, ces gens-là sont ensuite les plus fidèles à leurs engagements). Pendant mes vingt premières années j'ai fréquenté le milieu de DSK, j'ai même fait ma scolarité au Cours Hattemer le préféré de l'Oligarchie (et ma mère s'est plu à me rappeler qu'à 4 ans déjà, je m'en désolidarisais : "Pourquoi tous ces bijoux, tout cet argent, alors que les pauvres n'ont rien ?") et je vous assure que je les connais, les bougres, ils sont enflés d'importance, d'arrogance - se croyant, du fait de leur naissance ou de leur situation, tout permis. Quand je les voyais descendre les Champs-Elysées, à chaque victoire de la Droite, je pleurais en pensant à tous ceux qu'ils allaient encore un peu plus piétiner. Ne vous étonnez pas si, un jour, un ami de la famille a dit de ma soeur et de moi: "C'est le Pôle Nord et le Pôle Sud".

 

Or donc, je la connais, l'Oligarchie, même si rentrée de l'école, je la fréquentais peu, ma mère étant réfugiée russe et préférant ses pairs. Eh bien je peux vous le certifier avec force, comme je l'ai déjà dit sur ce blog : De ma vie, "je n'ai JAMAIS rencontré une personne aussi arrogante que DSK". Vous comprenez ? Vous savez ce que signifie l'arrogance ? Tenez, je vais vous donner l'exemple de ma soeur. Un jour, elle est venue passer Noël avec moi. En ce qui me concerne, mes Noëls préférés étaient ceux où je faisais "la tournée" des clochards afin, ce soir-là (les jours de fêtes étant pour eux les plus durs à vivre), de distribuer des pochettes cadeaux aux oubliés du 24 décembre. Ou lorsque j'allais servir les sdf (tiens, au fait, ma soeur m'a demandé un jour : "Qu'est-ce que c'est, un sdf ?") pour le repas de Noël. Or donc, j'étais invitée à aller m'occuper des plus malheureux, ce soir-là, et n'ayant rien d'autre à faire, elle a souhaité m'accompagner, "pour voir". Et comme il faisait froid, elle a mis son manteau : Un vison ranch, pleines peaux. Et j'ai dit: "Y aller comme ça, avec un manteau de vison ? Pas possible ! Voici un de mes manteaux". (Je l'ai acheté, comme les autres, à Emmaüs ou dans les organismes de  Secours; Je ne m'habille que là. J'achète, par ex, dix pulls pour dix euros, j'en garde un ou deux et je donne les autres). Et, vêtue de l'un de mes manteaux portant la "griffe" Emmaüs, elle m'a accompagnée... comme on va à un zoo ! Pour observer de près les fameux "sdf"...

 

http://www.237online.com/images/stories/actualites/informations/femme-violee.jpg

237online.com

 

Double peine...


 

Ceci pour dire que ces gens-là vivent dans une bulle, coupés du monde, incapables de ressentir les souffrances de ceux qui se battent chaque jour pour survivre, et surtout, surtout, en pensant que tout leur est dû. Il y a la "populace", dont on se moque éperdûment, et "eux". Eux, de droit "divin". DSK, lui, s'il s'avère en effet qu'il est coupable (et personnellement, je le crois, trop de faits, pourtant étouffés jusque là, vont dans ce sens), DSK, donc, profite de sa situation élevée pour écraser, humilier, forcer, soumettre, maltraiter. Violer une vie. Est-ce que l'on imagine la souffrance de la présumée victime ? Croyante, sérieuse, songeant seulement à l'avenir de son enfant, employée modèle... et parce que sur sa route elle a croisé un "Puissant", la voici désormais obligée de se cacher, de vivre en recluse, de ne plus voir sa fille, de subir les soupçons, les attaques, en plus, désormais, de vivre dans un corps amputé de son honneur, de son intégrité !

 

Mais enfin, croit-on vraiment qu'une jeune femme "modèle", croyante musulmane pieuse et sincère, en voyant soudain en face d'elle un vieillard laid et arrogant tout nu, va perdre la tête, va se laisser séduire ? Ou pour de l'argent ? Au risque de briser sa vie (il suffit d'écouter les témoignages de femmes harcelées comme les deux dont, en France, on a parlé aujourd'hui dans les Médias, ayant songé au suicide parce qu'elles auraient été "approchées" contre leur gré par un Ministre)  et celle de sa fille prioritaire pour elle ? Et nous apprenons maintenant que les vautours tentent d'éplucher chaque parcelle de l'existence de la malheureuse pour tenter de la salir, de faire de celle qui est considérée par la Police et par le Jury comme une victime, une coupable ? Il ne suffit pas que la jeune femme puisse avoir subi l'horreur, voici qu'en plus elle devrait vivre l'outrage supplémentaire d'être traînée dans la boue alors que de l'avis de tous, elle est immaculée ? Le sort de "l'honneur" d'un puissant est-il si important, que les petits doivent être sacrifiés, au risque de voir leur vie complètement et définitivement brisée ? Nous vivons là, en direct, le choc des classes sociales, le choc d'un Clan qui se croit tout permis, avec une arrogance inouïe, même d'infliger une double peine (si les faits sont avérés, ce qui à mon avis, devrait être probable), c'est-à-dire le viol d'une vie puis l'estocade ultime de la victime présentée comme coupable aux yeux de la planète entière !

 

http://idata.over-blog.com/1/18/15/06/photos-3/escroquerie-mon-taire-riches-pauvres.jpg

 

L'ombre du Nouvel Ordre Mondial


 

Ce monde-là, c'est le nôtre. Celui où un Noir, un pauvre, un petit, un modeste, doit tout accepter pour satisfaire l'avidité maladive, hautement pathologique, du nanti. Droit de cuissage. Esclavage (je prépare un article sur le sujet). Dépouillement. Bombardement. Etc, etc... Que sommes-nous aux yeux des Maîtres du monde ? Que sommes-nous aux yeux de l'Oligarchie qui décide du présent et de l'avenir de l'humanité ? Des numéros, des consommateurs, des robots, des exploités, de la chair à canons...  taillables et corvéables à merci ! Ce qui fait actuellement la Une de l'Actualité nous ramène inévitablement à notre condition humaine, misérable parce que contrairement à ce que nous dit la publicité de l'Oréal, nous ne valons RIEN aux yeux de ceux qui se sont octroyés tout pouvoir sur chacun de nous, même celui de broyer à leur gré notre existence tout en se faisant passer, grâce aux médias collabos, pour des champions de la démocratie, du Bien, de la Paix, de Dieu... En prendre conscience, c'est refuser les fatalités, c'est préparer d'autres lendemains. Moins malheureux. Plus heureux ?

 

http://storage.canalblog.com/00/71/467595/51709815.jpg

http://storage.canalblog.com

 

 

Le PS démasqué


 

Ceux qui se présentent comme "l'alternance" ont choisi leur camp. Celui du Nouvel Ordre Mondial, celui des Puissants qui orchestrent, au FMI ou ailleurs, l'appauvrissement délibéré des populations. Double forfait, au PS: D'avoir choisi le responsable de l'austérité mondiale pour le représenter en 2012, et celui d'avoir caché ce qu'il savait. Pas seulement, d'ailleurs : Hormis Arnaud  Montebourg qui se désolidarise des prises de position de son parti (par exemple, il plaide pour la "démondialisation" et il juge le choix de Mme Lagarde au FMI "périlleux"), le gratin du PS dissimule mal son dépit de voir "noirci" son vertueux candidat, de voir son favori inculpé comme un vulgaire malfrat. Faut-il que Sarkozy soit déconsidéré, malgré l'annonce d'un "heureux événement", pour que le PS continue de caracoler en tête ! Triste avenir pour la France écartelée entre son Liquidateur d'ultra-Droite, une fausse Gauche et des illusionistes à l'Extrême-Droite ! Et on appelle ça la Démocratie ? Choisir entre deux partis aux mêmes orientations fondamentales (Libéralisme, Europe d'essence nazie, Atlantisme belliqueux, Sionisme aveugle, soumission au Nouvel ordre Mondial...), ou se jeter dans les bras d'un prétendu "Sauveur"... raciste, anti-Républicain, anti-social ? Bigre !

 

Il est temps de sortir des voies sans issue !

 

 

http://medias.lepost.fr/ill/2009/10/17/h-20-1746221-1255760898.jpg

http://www.lepost.fr/article/2009/10/14/1742379_definitions-de-nepotisme-oligarchie-et-ploutocratie.html


 

Les choix de l'oligarchie: Lagarde, Ouattara...


 

Le Nouvel Ordre Mondial tire les ficelles. Il nous a imposé, via les Médias aux ordres, Sarkozy l'agent des Anglo-Saxons et d'Israël : Pour mieux tuer la France dans ce qu'elle a de spécifique. Curieusement - saura-t-on un jour pourquoi, réellement ? - il semble lâcher, aujourd'hui, un de ses plus chauds champions. D'après Bernard Debré, semble-t-il, le sieur du FMI serait un habitué du Sofitel pour y assouvir discrètement ses penchants. Chut ! Jusqu'à aujourd'hui. Est-il allé trop loin ? Dérange-t-il ? A-t-il cessé de plaire ? Que nous prépare-t-on ? Il semblerait que Christine Lagarde soit, elle aussi, tombée en disgrâce, puisqu'on cherche à l'éloigner de France, malgré, ou à cause, des casseroles qu'on lui découvre. Et pour aller où ? Au FMI ! Voilà qui frise la plaisanterie ! Ne rions pas, surtout, des choix du NOM. Et Ouattara ? Un autre du FMI, justement ! Blanc comme neige, celui-là, même noir, pardon du jeu de mots, mais marié à une Blanche, et une anglaise, s'il vous plaît, de surcroît très sulfureuse. Les casseroles d'Ouattara sont innombrables - mais quel nanti n'a pas les siennes, n'est-ce pas ?

 

Ouattara l'"ami" de Sarkozy a donc supplanté Gbagbo, pour le plus grand bonheur des multinationales - Areva, Total, etc -, et des Bolloré et Co. Et de la "démocratie" à l'occidentale - comprenez, élection arrangée, résultats truqués, livraison d'armes, élimination de ceux qui dérangent, propagande des médias, fausses promesses à l'ONU, bombardements, extermination des opposants, viols des pro-Gbagbo, massacres, génocide, et j'en passe. Et qui sera poursuivi devant la Cour Pénale Internationale, d'après vous ? Gbagbo, pardi ! Alors, elle est pas belle, la démocratie à la sauce occidentale ? Alors, elle est pas belle, la France débarrassée (ne riez pas) de sa Centrafrique ? Alors, elle est pas belle, l'oligarchie ? L'Afrique offerte aux amis du Fouquet's, du Medef, et bien sûr aux nouveaux Maîtres de la France (nettoyée de ses élements gaullistes) : anglo-saxons et sionistes ! Du beau travail !

 

La "Communauté internationale" applaudit. L'Occident, en fait. Quant aux autres, russes ou chinois, dehors ! Et ne parlons pas des Africains: Chez eux, et pourtant dressés les uns contre les autres, conditionnés, privés de leurs choix, de leur liberté, et trompés, abusés, traqués, exploités, volés, pillés, bombardés, éliminés, "génocidés".... Esclavage pas mort ! 


 

http://www.ps76.fr/wp-content/uploads/sarkozy-0301.jpg

ps76.fr

 

 

Amis Lecteurs, ces sinistres mascarades doivent cesser. Les faux amis, les fausses démocraties, les fausses gauches, les faux sauveurs, les fausses résolutions de l'ONU, les fausses informations, les fausses solutions... ça suffit ! Il est temps de changer de Système, de dirigeants, de journalistes, d'avenir... Démasquons les imposteurs, jetons en prison les corrompus et les traîtres, nettoyons les Rédactions, mettons les ennemis des peuples hors d'état de nuire, et prenons nous-mêmes en mains notre destin ! Pour nous, et surtout pour les générations futures : En retrouvant le sens de la durée, du long terme, de la sagesse, de l'éthique...

 

Il y a urgence !

 

Eva R-sistons 

 

http://r-sistons.over-blog.com


http://www.demosophie.com/imagenes/portada%20frances.jpg

sur un petit blog que j'ai :

De Jaurès à la Démosophie

 

TAGS : Nouvel Ordre Mondial, DSK, Christine Lagarde, Ouattara, démocratie, Françafrique, démosophie, PS, UMP, Sarkozy, Extrême-Droite, Arnaud Montebourg, Frédérique Mitterrand, Cohn-Bendit, Sofitel, Polanski, Médias, ONU, Gbagbo, Fouquet's, Medef, Areva, Total, Israël, Chine, Russie, Anglo-Saxons, Bernard Debré, FMI, l'Oréal, Oligarchie, esclavage, Gendarme Jambert, Ballets roses, satanisme, Disparues de l'Yonne, Dutroux, la Marquise des Anges, droit de cuissage, J. lang, Afrique, Cours Hattemer, Lafontaine...

 

 

tous unis pour ke tou et emi reste àa faceommek

http://www.faceommek.com/group/tousunispourketouetemiresteafaceommek

  

 

 

________________________________________________________________________________________

 

 

 

alassane_ouattara_Gbagbo_IB_-fa2a3.jpg

Il sera dit un jour que l’obscur Ouattara fut un homme qui a versé beaucoup de sang ivoirien.

http://no-war.over-blog.com/article-cote-d-ivoire-genocide-terreur-de-la-france-pour-asseoir-l-homme-du-fmi-73758681.html

 

 

 

On épouse la femme blanche et on viole la femme noire

 

by Calixthe Beyala

 

 

Ainsi, Dominique Strauss-Khan ex-Président du FMI ne serait pas à son premier coup de viol, comme l’indique Bernard Debré, Deputé UMP – En effet, ce dernier dit connaître parfaitement cet hôtel Sofitel à New-York dirigé par des Français. Dans cet hôtel, travaillent de nombreuses femmes Noires d’origine Guinéenne! Nombre d’entre elles ont été violées par l’ex-président du FMI et ces affaires scandaleuses ont toujours été étouffées par la direction de l’hôtel, exactement comme cela se passait à Sarcelles où plusieurs victimes des agressions sexuelles de DSK ont été réduites au silence ! Il s’arrêtait à New-york à cet endroit pour laisser libre court à sa pathologie, au lieu de prendre son avion à Washington.
 
Il est terrible pour moi mes amis qui connaissais ce côté abject de l’homme depuis des décennies, de voir certains d’entre vous parler de présomption d’innocence. Il me semble scandaleux de soutenir cet homme alors que son avocat voyant arriver cette pauvre noire, dit d’elle qu’elle est laide – parce que noire ?- Il est horrible de se rendre compte que les hommes politiques français plaignent l’agresseur et non l’agressée, se scandalisent du faite qu’il soit menotté alors que des images plus avilissantes de Laurent Gbagbo leurs amenaient le sourire aux lèvres !

Il est traumatisant de se rendre compte que certains noirs ont des chaînes dans la tête et ne se posent pas la question de l’appétence des puissants de ce monde vis-à-vis des femmes Noires, une attirance morbide où les relations n’ont guère changé depuis l’esclavage : on épouse une blanche et on viole la femme noire. Pour ceux qui ont encore quelques doutes, qu’ils s’en aillent faire un tour sur les médias anglo-saxons pour se rendre compte de la pleine culpabilité de DSK! Quant à croire à un coup monté de Sarkozy, c’est méconnaître la situation politique française actuelle. Peu importe le candidat, Sarkozy ne gagnera pas les prochaines élections ! En outre, de même que Sarkozy, DSK était le candidat des grands lobbying financiers, médiatiques, ceux-là qui n’ont qu’un objectif : réduire le Noir à néant et piller l’Afrique !


http://nom666.over-blog.com/article-on-epouse-la-femme-blanche-et-on-viole-la-femme-noire-74586150.html
ou :
http://www.togoforum.com/index.php?option=com_content&view=article&id=806:calyxthe-beyala-on-epouse-une-blanche-et-on-viole-la-femme-noire&catid=33:usa-africa-news&Itemid=10


Lire    aussi :

http://nom666.over-blog.com/article-des-proches-de-dominique-strauss-kahn-auraient-rencontre-la-famille-de-sa-presumee-victime-74664253.html

http://nom666.over-blog.com/article-affaire-strauss-kahn-alan-dershowitz-l-acquittement-sera-tres-difficile-a-obtenir-74684111.html

http://nom666.over-blog.com/article-la-victime-de-strauss-kahn-une-femme-exemplaire-honnete-et-sans-histoire-74681360.html

http://nom666.over-blog.com/article-melenchon-strauss-kahn-au-fmi---un-bilan-nul-et-cruel-74659932.html

Et pendant ce temps, 
en France,  en douce France ....
DSK victime d'un "chantage à des fins financières" de la part de la femme de chambre ?

"A croire Olivier Mazerolle, DSK serait tombé dans un piège et la femme de chambre avait prémédité son geste."

http://fr.news.yahoo.com/dsk-victime-dun-chantage-%C3%A0-fins-financi%C3%A8res-part-152338261.html
Voilà  l'idée  qu'on  commence  à  accréditer...   Des  "zamis",  c'est  utile   !  ( eva ) 

http://jmigruet.free.fr/lagarde.jpg

 

  http://jmigruet.free.fr/politique.htm

 

 

  Les "salades" de Christine Lagarde

 

 

 

La première affaire citée par Mediapart a été jugée en décembre par le tribunal administratif de Paris. Le ministère des Finances a été condamné, mais a fait appel.


"La justice a conclu que la ministre avait agi de manière illégale en interrompant brusquement, fin 2009, une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) susceptible d'incriminer la société Euronext, gestionnaire de la Bourse de Paris", explique Mediapart. La DGCCRF enquêtait sur les accusations d'un trader, assurant qu'Euronext avait "augmenté de manière occulte en 2003-2004" les frais d'entrée que les nouveaux traders devaient payer.


En novembre 2008, un procès verbal de la répression des fraudes indiquait que "l'existence d'une discrimination, absence de contrepartie, désavantage dans la concurrence, se trouvent simultanément réunies" dans cette affaire. Pourtant, fin octobre 2009, "le directeur de cabinet de Mme Lagarde, Alexandre de Juniac, indiquait par courrier au plaignant avoir mis en terme à l'enquête".

Dans ce dossier, le nom de Lagarde n'est pas cité directement, mais Mediapart affirme quelle y est mise en cause. La seconde affaire, qui devrait être jugée "prochainement" devant le même tribunal administratif, lui est en revanche directement liée, mais n'est pas de même nature. "Christine Lagarde est assignée devant le tribunal pour "détournement de pouvoir" par l'une de ses anciennes collaboratrices", indique le site d'info. Lynda Asmani, chargée de mission de communication à Bercy depuis 2002 et conseillère de Paris Nouveau Centre, a été licenciée le 30 juin 2010, officiellement pour cause de réduction d'effectifs à Bercy. Or,"elle estime avoir payé ses prises de position au sein de la majorité et juge que son licenciement est entaché d'illégalités". En 2008, assure le site, "les poids lourds parisiens de la majorité n'avaient pas apprécié de voir la jeune porte-parole du groupe se présenter pour la présidence de la fédération UMP de la capitale. A commencer par Rachida Dati et Christine Lagarde, qui avaient un temps songé à se présenter."


La jeune femme a ensuite démissionné de l'UMP, pour rejoindre le nouveau centre. Elle assure s'être plainte de son licenciement auprès des proches collaborateurs de Lagarde, puis en avoir discuté avec la ministre elle-même, mais aussi avec Claude Guéant lorsqu'il était secrétaire général de l'Elysée et avec François Fillon, ainsi qu'avec son chef de cabinet, Franck Robine. Elle regrette manifestement de ne pas avoir été dirigée vers un autre poste.

 

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=11221

 

Ch. Lagarde: Deux nouvelles casseroles, outre l'affaire Tapie. Qui en parle ?

 

 

christine-lagarde-vc3a9lo-2.jpg?w=450&h=

 

 

voici le niveau intellectuel d'une des femmes les plus puissantes du monde selon les américains...

 


Il est temps de s’intéresser à cette dame et à son parcours puisqu’elle veut revendiquer la place de DSK au FMI au nom de la France et de l’Europe. Or elle n’est ni française ni européenne dans l’esprit. Elle a été parfaitement formatée tout au long de son parcours politique et économique à l’idéologie americano-sioniste qui est une constante pour l’émergence des grands leaders occidentaux. Je dirai même plus c’est une obligation. Amusant de voir que Luc Chatel, ministre français, est né à Berthesda (Maryland) là où a étudié Mme Lagarde, sachant que cela veut dire maison de la grâce en Hébreu. Tout un symbole pour notre pays.

 

 

En dehors de ses casseroles nationales qui risqueraient de faire tâche si on prenait la peine de le faire savoir, Christine Lagarde ne représente nullement les intérêts de la France (amusant à lire venant d’un FAF). A moins bien sûr si l’on pense que défendre les intérêts de la France c’est défendre les intérêts des financiers américains, l’intégration de plus en plus poussée des multinationales US dans la gouvernance de notre pays et de l’Europe, le pacte euro-atlantique qui signifiera la fin de l’idée d’une Europe puissance puisqu’adossée juridiquement et institutionnellement à l’empire anglo-americano-sioniste.

 

Bref si l’on pense que l’intérêt de la France est de se dissoudre dans l’empire alors c’est la bonne personne.


Le bilan de Mme Lagarde au gouvernement Sarkozy est pour le moins édifiant si on le regarde tranquillement. Jamais les riches ne se sont aussi bien portés et jamais les banques n’ont été aussi tranquilles. Elle a même empêché de toute sa morgue américaine, que l’état français rentre au capital des banques après que le peuple français ait été sommé de rembourser. Il est vrai que c’est contre sa culture économique au côté de Zbignew Brezinski et son tropisme anti-socialiste.  L’ennemi c’est l’état, c’est la collectivité, c’est le bien public. Elle a bien retenu sa leçon.


La dame est aussi directement impliquée auprès du gouvernement des USA pour infléchir sa politique étrangère rien que cela! Cette dame travaille d’abord aux intérêts américains avant les nôtres. Oh ne jouez pas les vierges effarouchées c’est le cas de la quasi totalité de notre élite qui a été cooptée par les think tanks US et les grandes écoles anglo-saxonnes depuis longtemps.

 

A gauche comme à droite ils défendent exactement le même point de vue sur l’empire américain dont ils demandent instamment à la France de rejoindre. Avec Sarkozy ils ont au moins eu la satisfaction d’intégrer l’Otan et de voir la France devenir le petit valet de l’empereur. Là aussi c’est une constante. Je vous engage encore une fois à visiter la liste des young leaders de la French Americain Foundation pour le constater par vous-mêmes. Et cela n’est pas anodin croyez-le bien de faire allégeance à l’empire, celui-ci vous sponsorisera s’il pense que vous ayez un rôle à jouer à votre place pour ses intérêts. C’est comme cela que le petit milieu élitiste qui nous fait sans cesse la leçon sur notre système de protection sociale, notre fainéantise etc nous enjoint à devenir des américains, c’est-à-dire des esclaves voués à travailler jusqu’à leur mort…


Enfin tout cela s’accompagne d’un soutien sans faille bien entendu à l’entité sioniste. Elle a travaillé au cabinet du secrétaire US à la défense de Clinton, William Cohen, qui était républicain et qui a donc organisé la 2ème guerre d’Irak entre autres. Certes parfois l’administration américaine poussera un petit coup de gueule contre Israël, aussitôt relayé par le valet français qui voit là un moyen de redorer son blason à peu de frais, mais cela n’ira pas plus loin. C’est Israël qui décide et Israël fait ce qu’il veut. C’est comme ça et il en a jamais été autrement.


Bref voilà cette dame qui entend nous représenter, nous le peuple français, au FMI. Comme il en est de ces grands leaders français qui le font en notre nom. Que ce soit Lamy à l’OMC ou Trichet à la BCE ou auparavant ce pôvre DSK au FMI…tous engagés au service des banques, des USA et de l’Europe libérale. Tous ces grands leaders français qui émergent au niveau mondial le peuvent parce qu’ils ont fait allégeance à l’empire et qu’ils le prouvent dans leurs actions de tous les jours. Mme Lagarde est tout à fait dans cette ligne et elle voudrait prendre la relève tant elle est taillée sur mesure ce job, et pour qu’elle puisse continuer au plus haut niveau une politique au détriment du peuple français et du monde.

 

http://perledediamant.blog4ever.com/blog/lire-article-186499-2366651-christine_lagarde_la_taupe_americano_sioniste_.html

 

Lire aussi :

 

 http://www.marianne2.fr/Les-mauvaises-manieres-de-Christine-Lagarde-un-handicap-pour-le-FMI_a206379.html?preaction=nl&id=5915462&idnl=26340& 

 

 

§§§§

 

La ministre de l'économie, Christine Lagarde, a pris à plusieurs reprises des décisions contraires à l'avis des services de son ministère dans le règlement de l'affaire Tapie-Crédit lyonnais, affirme Le Canard enchaîné paru mercredi 18 mai, en s'appuyant sur un rapport de la Cour des comptes. (..)

 

Début avril, Le Figaro.fr avait fait état de plusieurs "rapports confidentiels remis fin février", dans lesquels la Cour des comptes jugeait "incertaine" la "validité juridique" de la procédure d'arbitrage et relevait de "sérieux dysfonctionnements" dans le règlement de l'affaire Tapie. Dans celui mis en avant mercredi par Le Canard enchaîné, la Cour, citée par l'hebdomadaire, estime qu'"il était nécessaire de s'assurer par toutes les voies appropriées, y compris par la consultation du Conseil d'Etat, que le CDR était habilité à recourir à l'arbitrage".

 

Cible des attaques des députés socialistes pour sa gestion du règlement de l'affaire Tapie, Christine Lagarde est menacée d'une enquête pour abus d'autorité, dont le procureur général près la Cour de Cassation, Jean-Louis Nadal, a demandé le 10 mai l'ouverture à la Cour de justice de la République.

 

http://www.lemonde.fr/economie/article/2011/05/18/affaire-tapie-lagarde-aurait-agi-contre-l-avis-de-son-ministere_1523591_3234.html

 

 

Christine Lagarde: « j’ai des bons amis qui sont allés raconter des salades sur moi »

 

(..) Christine Lagarde sait qu'elle risque d'être renvoyée devant la cour de justice de la République pour avoir recouru à l'arbitrage dans le litige qui opposait Bernard Tapie au Crédit lyonnais. A un an de la présidentielle, la voilà empêtrée dans l'interminable feuilleton. Au risque de plomber son camp.


« Si le président, si le premier ministre considèrent que cela devient un "boulet politique", ils prennent la décision de me sortir de l'échiquier... C'est la vérité », lâche-t-elle. (..)


« Je n'ai pas du tout envie d'arrêter. J'ai de bons amis qui sont allés raconter des salades sur moi », assure-t-elle. La rumeur lui a prêté l'intention de prendre la succession de Dominique Strauss-Kahn au FMI. Le pari est jugé injouable à l'Elysée. « Je ne vois pas comment on pourrait faire passer un Français après un Français », y explique-t-on. Mme Lagarde compte se faire élire députée des Français de l'étranger en Amérique du nord. Pas pour y résider, mais pour parfaire son parcours politique « Cela permet de cocher une case », explique-t-elle. (..)


Pour l'heure, la tempête souffle dans le verre d'eau parisien. Le jeu politique, sa brutalité, ses petites phrases restent rudes. (..)


Arnaud Leparmentier

http://elysee.blog.lemonde.fr/2011/05/14/christine-lagarde-jai-des-bons-amis-qui-sont-alles-raconter-des-salades-sur-moi/

comores-blog-guerre-entre-la-france-et-l

Les sales guerres de l'Occident
particulièrement de la France de Sarkozy.
Les crimes d'Ouattara
La Libye martyrisée
.


http://img.over-blog.com/300x276/0/38/73/31/repertoire-4/dossier-5/Sarkozy-Afrique-1.jpg
http://lintegral.over-blog.com/article-la-liste-des-interventions-militaires-fran-aises-en-afrique-71208212.html
.
C O M M E N T A I R E S  :  I C I
.
Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 19:57

 

Kanaky - Nouvelle-Calédonie - Les horreurs de l’impérialisme français (Vidéo 1h05)
 

Grotte d’Ouvéa : autopsie d’un massacre.

Enregistré sur France 2 le 13 mai 2011 à 0h25.

Pour voir la vidéo, cliquer au lien ci-dessous
 
 

Vous avez vu ? Alors, imaginez maintenant ce que vient de faire et fait probablement encore l’armée française dans la colonie de côte d’Ivoire ! Mais, au lieu d’imaginer, constatez plutôt :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2642

 

Et que fait l’armée française en Libye ? Les pluies parfois venues du désert pour arroser la France trimballeront sûrement jusqu’à nous la radioactivité de nos bombes et munitions à l’uranium dit "appauvri" que nous lâchons en permanence sur la Libye en ce moment-même. Lisez cet article muni de courtes vidéos-preuves :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2488

 

 

Paris_Kanak-corse5.jpg
http://forumdespeuplesenlutte.over-blog.com/article-16897473.html
Voir aussi sur ce site la vidéo :
 
Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 19:33
La carte bancaire coûte cher et rapporte un max à votre banque
focus

L'UFC-Que Choisir a mené l'enquête. Constat implacable: les banques facturent aux 88% de Français qui détiennent une carte bancaire tout un tas de frais, pas toujours justifiés.


50 réactions

 

Par MARIE PIQUEMAL


Flickr/Brett L.

Flickr/Brett L.

 

 

Les banques s'en mettent plein les poches. Jusque là, rien de nouveau. UFC-Que Choisir dénonce régulièrement l'inflation excessive des tarifs bancaires. Mais pour la première fois, l'association s'est penchée de plus près sur les cartes bancaires, deux fois plus utilisées aujourd'hui que le bon vieux chèque. Quelque 58 millions de cartes sont en circulation, 88% des Français en possèdent une, 25% en ont deux. Pour les banques, c'est tout bénef: elles facturent aux heureux titulaires une myriade de frais, plus ou moins obscurs. Le pompon revient aux frais de traitements des incidents bancaires sur lesquels les banques se font plus de 80% de marge brute, selon UFC- Que Choisir. Voici ce qui ressort de l'étude en quatre points.

--> Lire l'étude dans son intégralité en pdf, ici

1) Des frais bancaires exponentiels et exorbitants

Un chiffre d'abord: le montant moyen des frais bancaires s'élève à 157 euros, dont un tiers est lié à l'utilisation de la carte bancaire. Il faut dire qu'à la différence du chèque, gratuit, la carte coûte cher. Autour de 36 euros par an en moyenne pour une carte Visa ou MasterCard classique, 120 euros pour les hauts de gamme. Au total, la cotisation annuelle rapporte 2,8 milliards d'euros par an aux banques!

(Etude UFC Que Choisir)

S'ajoutent tous les autres coûts variables: la plupart du temps, quand vous faites un retrait dans une banque qui n'est pas la vôtre, on vous prélève en moyenne un euro. Il y a ensuite les frais liés aux découverts et autres incidents de paiement. Selon l'UFC-Que Choisir, «les 23% de clients qui ont des découverts non autorisés paient chaque année à leurs banques 2,7 milliards de frais d'incidents dus à la carte bancaire.»

«Or, ces montants sont sans rapport avec le coût réel des incidents pour les banques, dénonce l'association. Le traitement de ces incidents ne coûterait que 459 millions d’euros aux banques, soit 83% de marge réalisée par les banques sur ces frais payés par les clients en difficulté!»

Car à côté des agios (intérêts sur découvert), les banques prélèvent des frais de traitement pour toute opération particulière — ils apparaissent notamment dans votre relevé sous la mention «commission d'intervention». En la matière, les banques ne lésinent pas, comme le relève Maxime Chipoy, l'un des auteurs de l'étude: «A chaque fois qu'il y a un découvert non autorisé -même de deux euros- votre banque vous prélève 8,50 euros en moyenne.» Surtout, il n'existe aucun dispositif légal pour limiter les prélèvements de frais. Autrement dit, à chaque retrait non autorisé, hop, 8,50 euros en moins. C'est l'une des grandes différences avec le chèque, où les frais prélevés, bien qu'élevés, sont forfaitisés (30 ou 50 euros en moyenne selon le montant).

Sur ce point, les cartes à débit différé limitent un peu les dégâts: vous ne payez qu'une seule fois. «C'est tout de même paradoxal quand on sait que les cartes à débit différé sont les plus difficiles à manier et sont souvent choisies par les détenteurs des cartes hauts de gamme, donc les clients les plus aisés», déplore l'UFC.

2) Le devoir d'alerte et de conseil des banquiers

C'est peut-être le plus énervant. Payer des agios et des frais d'incident de paiement parce qu'on a oublié de faire un virement sur le compte joint alors qu'on a de l'argent sur d'autres comptes. Pourquoi donc le banquier n'appelle-t-il pas pour alerter ?

«Leur première mission est de surveiller les comptes de ces clients et de réagir dès que le client passe la ligne rouge», rappelle l'UFC-Que Choisir. Et de dénoncer: «Aujourd'hui, les banques s'autorisent en moyenne à percevoir 44 commissions pour incidents de paiements, soit 376 euros prélevés, avant d'alerter leur client.» Maxime Chipoy a posé la question aux conseillers rencontrés lors de l'étude: «Beaucoup déplorent cette situation. Aujourd'hui, un conseiller se retrouve à gérer un portefeuille de 700 clients en moyenne. Et à côté de ça, il doit vendre tout un tas de produits commerciaux avec des objectifs mensuels. Ils ont une telle pression commerciale qu'ils n'ont pas le temps de faire ce travail de suivi.»

De toute façon, leur marge d'action est assez réduite, le traitement des incidents bancaires est en grande partie automatisé. Votre conseiller n'apprend donc qu'a posteriori (le lendemain) le défaut de paiement. Il lui est techniquement possible de faire sauter les frais, mais on connaît la chanson: ceux qui ont les comptes les plus remplis ont des moyens de pression. Pour les plus fragiles, pas de cadeau.

3) Les incidents de paiements, une spécificité française

Oui, au delà des banques qui n'alertent pas en temps et en heure les clients en difficulté, l'UFC épingle le système de paiement français dans son ensemble, unique en son genre. Quand vous utilisez votre carte, la banque ne vérifie si vous avez l'argent que de manière très aléatoire (une fois sur sept). Vous pouvez donc être à découvert, voir votre carte refusée une première fois et la réutiliser dans l'heure sans difficulté. Ailleurs en Europe, le contrôle est systématique, de sorte que les incidents de paiement liés à la carte bancaire n'existent pas.

4) Des cartes, trop chères et peu adaptées aux besoins

Les banques proposent trop souvent des cartes surdimensionnées par rapport aux besoins réels des consommateurs. En moyenne, relève l'UFC, vous n'utilisez que 16% des capacités proposées par votre carte. Un exemple: on ne trouve pratiquement plus de carte bleue simple (utilisable uniquement en France), alors qu'elle suffirait à beaucoup de consommateurs qui ne vont jamais à l'étranger. La carte internationale (Visa ou MasterCard), plus chère, est devenue la norme, celle que l'on vous propose au guichet quand vous refusez la gamme au dessus (Gold ou Premier).

(Etude UFC Que Choisir)

Autre cas, qui fait bondir l'UFC-Que Choisir: la carte à autorisation systématique (Electron, Maestro) reste trop peu utilisée alors qu'en n'autorisant pas de découvert, elle permet de protéger les plus fragiles des agios et frais d'incidents exorbitants.

L'explication est simplissime: plus la carte est haut de gamme, plus elle rapporte de l'argent à la banque. Une Gold rapporte chaque année trois fois plus qu'une visa classique (99 euros contre 37 euros). Les cartes prestige (Infinite, Platinum) sont encore plus juteuses avec leurs 143 euros de plus par an.

(Etude UFC Que Choisir)

Crédit photo: Flickr/Brett.L

 

http://www.liberation.fr/vous/01012339361-la-carte-bancaire-coute-cher-et-rapporte-un-max-a-votre-banque

 

 

Partager cet article
Repost0
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 18:33

Lagarde : deux nouveaux dossiers embarrassants (Mediapart)
Parla rédactionle 24/05/2011

La majorité de la presse européenne décrit Christine Lagarde comme favorite pour la succession de DSK à la tête du FMI en oubliant de mentionner son implication dans l'affaire Tapie. Les journalistes penseront-ils à ajouter les deux nouvelles accusations portées par Mediapart contre la ministre de l'Economie ? Si elles n'apparaissent pas comme de la même gravité que l'affaire Tapie, elles alourdissent pourtant son dossier. Son cabinet a été condamné en décembre pour avoir interrompu une enquête administrative défavorable à Euronext (qui gère la Bourse de Paris), et est accusé d'avoir licencié une salariée, membre du Nouveau centre et critique contre l'UMP.


Lagarde mise en cause dans 2 nouvelles affaires - Mediapart - 23/05/11

La première affaire citée par Mediapart a été jugée en décembre par le tribunal administratif de Paris. Le ministère des Finances a été condamné, mais a fait appel.

"La justice a conclu que la ministre avait agi de manière illégale en interrompant brusquement, fin 2009, une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) susceptible d'incriminer la société Euronext, gestionnaire de la Bourse de Paris", explique Mediapart. La DGCCRF enquêtait sur les accusations d'un trader, assurant qu'Euronext avait "augmenté de manière occulte en 2003-2004" les frais d'entrée que les nouveaux traders devaient payer.

En novembre 2008, un procès verbal de la répression des fraudes indiquait que "l'existence d'une discrimination, absence de contrepartie, désavantage dans la concurrence, se trouvent simultanément réunies" dans cette affaire. Pourtant, fin octobre 2009, "le directeur de cabinet de Mme Lagarde, Alexandre de Juniac, indiquait par courrier au plaignant avoir mis en terme à l'enquête".

Dans ce dossier, le nom de Lagarde n'est pas cité directement, mais Mediapart affirme quelle y est mise en cause. La seconde affaire, qui devrait être jugée "prochainement" devant le même tribunal administratif, lui est en revanche directement liée, mais n'est pas de même nature. "Christine Lagarde est assignée devant le tribunal pour "détournement de pouvoir" par l'une de ses anciennes collaboratrices", indique le site d'info. Lynda Asmani, chargée de mission de communication à Bercy depuis 2002 et conseillère de Paris Nouveau Centre, a été licenciée le 30 juin 2010, officiellement pour cause de réduction d'effectifs à Bercy. Or,"elle estime avoir payé ses prises de position au sein de la majorité et juge que son licenciement est entaché d'illégalités". En 2008, assure le site, "les poids lourds parisiens de la majorité n'avaient pas apprécié de voir la jeune porte-parole du groupe se présenter pour la présidence de la fédération UMP de la capitale. A commencer par Rachida Dati et Christine Lagarde, qui avaient un temps songé à se présenter."

La jeune femme a ensuite démissionné de l'UMP, pour rejoindre le nouveau centre. Elle assure s'être plainte de son licenciement auprès des proches collaborateurs de Lagarde, puis en avoir discuté avec la ministre elle-même, mais aussi avec Claude Guéant lorsqu'il était secrétaire général de l'Elysée et avec François Fillon, ainsi qu'avec son chef de cabinet, Franck Robine. Elle regrette manifestement de ne pas avoir été dirigée vers un autre poste.

 

http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=11221

 

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche