Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 02:55
Mercredi 4 mai 2011 3 04 /05 /Mai /2011 23:03

murgraffitisqu3

 

.

L’Académie Américaine de Pédiatrie (AAP) est une Association Professionnelle qui compte 60.000 pédiatres.

 

Elle publie les lignes directrices des programmes de vaccinations.

 

Au cours des dernières années, le public a pu prendre connaissance que l’AAP avait reçu d’énormes sommes d’argent des firmes pharmaceutiques qui fabriquent les vaccins et a refusé de dévoiler aux médias les sommes reçues de Big Pharma. [1]

 

Dans les années 1980, l’AAP a exercé un lobbying auprès du Congrès en vue de protéger les pédiatres et les compagnies pharmaceutiques de toute poursuite judiciaire ayant trait aux effets secondaires des vaccins. Dans le même temps, les parents d’enfants dont la santé avait été endommagée à la suite des vaccinations déployaient un maximum d’efforts pour obtenir que soient reconnues les nouvelles dispositions concernant le consentement libre et éclairé dans le « National Childhood Vaccination Injury Act »  de 1986[2] qui a déjà permis de dédommager les familles dont un ou plusieurs membres avaient eu à souffrir des suites de vaccinations et ce pour un montant de 2 milliards de dollars.[3]

 

Aujourd’hui, quand un pédiatre continue de vacciner un enfant qui a déjà expérimenté des effets secondaires s’aggravant au fil des doses reçues, ce praticien ne peut être tenu pour responsable devant une juridiction civile si l’enfant finit par manifester des dommages cérébraux ou décède en raison de sa négligence professionnelle.

 

 

Source : Barbara Loe Fisher, NVIC Newsletter, 25 avril 2011.

 

 

Effets secondaires vaccinaux: immunité juridique pour les pédiatres américains

 



 

 

[1] Lagorio C. How Independent Are Vaccine Defenders? CBS News. July 25, 2008

[2] NVIC. Federal Law National Childhood Vaccine Injury Act of 1986.

  [3] Health Resources and Services Administration (HRSA). National Vaccine Injury

 

 

En Belgique aussi, la Société de Pédiatrie est liée aux industriels du secteur comme on peut le voir sur leur site, dans la partie partenaires et dit "se faire un devoir de promouvoir la vaccination des enfants".

Va-t-on, chez nous aussi, en arriver à un tel délitement de la responsabilité ?


Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 01:30

 

 

Michio Ishikawa de l'institut japonais de technologie nucléaire parle des conditions du coeur du réacteur
http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/05/japon-1er-mai.html
http://ex-skf.blogspot.com/
http://www.kokopelli-blog.org/?p=375
Le pire est devant nous par Serge Sargentini:
http://www.megaupload.com/?d=B9K517GR
Corruption protège TEPCO:
http://www.megaupload.com/?d=5NZK3JDW
http://www.next-up.org/Newsoftheworld/DonateAiderNextUp.php
http://www.cartoradiations.fr/

 

Fukushima : M. Ishikawa "Tout le combustible a fondu"

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 01:04

http://2.bp.blogspot.com/_FemmgOeVVRk/TOE8plJU-TI/AAAAAAAAAH0/pFQf24F-GjM/s1600/7754029.jpg

hgwarloplfmalaga.blogspot.com

 

 

La croix celtique est le symbole de l’OTAN


Enregistré sur France 5 le 1° mai 2011


Cette vidéo dénonce que bien des membres de certains Services Secrets occidentaux furent recrutés après la "seconde guerre mondiale" parmi les anciens nazis et fascistes.


Elle dénonce aussi que ces mêmes services pratiquèrent sans scrupule aucun la manipulation du terrorisme dans le but d’empêcher le communisme d’arriver au pouvoir dans les pays européens.


Sont cités entre autre le réseau Gladio et son cerveau, la Loge P2 ; et aussi les Brigades Rouges, la Fraction Armée Rouge, les Tueurs fous du Brabant, etc.


Cette vidéo est très importante en particulier parce qu’elle montre à quel point la France était colonisée par les Américains après guerre avant la cinquième république.


L’important témoignage de Constantin Melnick, qui fut un temps le chef officieux des services secrets français, donne une grande valeur à cette vidéo en dévoilant un secret d’État : une fraction des Services Secrets français (11° choc), ainsi que la CIA, soutiennent l’insurrection d’Alger en avril 1961 contre de Gaulle et la cinquième république !

 

Pour voir la vidéo (54'36''), cliquer sur le lien ci-dessous :

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article2747

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 00:55
Le gouvernement coupe une partie des vivres à l’Institut National de la Consommation !
Jean-François Chalot

jeudi 28 avril 2011, par Comité Valmy

.


Un 27 avril noir pour les consommateurs !

La lettre hebdomadaire : Confo Info cesse de paraître....

L’aventure avait commencé avec 1544 éditions sur papier de « Consommateurs Actualité » puis d’ « INC Hebdo » avant le passage à l’électronique et les 61 numéros de cette édition....

Voici une fin programmée et voulue par ce gouvernement.

Il a réussi en réduisant d’une manière drastique les crédits à l’INC à faire disparaître une publication intéressante et fort utile.

Les associations de consommateurs disposaient là d’une source de documents sérieux, fiables pour leur intervention et les journaliste y puisaient des informations nombreuses et variées.

L’Institut National de la Consommation a pris cette décision douloureuse après avoir constaté qu’il n’était pas possible de poursuivre,sans moyens,son projet éditorial

L’INC est un service public et comme tous les services publics il subit de plein fouet les conséquences de la politique ultra libérale de ce gouvernement.

L’Institut national de la consommation (INC) est un établissement public à caractère industriel et commercial créé en 1967, et placé sous la tutelle du ministre chargé de la consommation.

Il constitue un centre de ressources et d’expertise, au service des consommateurs et des associations qui les représentent et les défendent.

.Il édite- pour combien de temps encore ?- la revue 60 millions de consommateurs.

Ce « Conso info » gênait le pouvoir en place en communiquant un certains nombre d’éléments sur la hausse des prix de denrées de base et des sources d’énergie.

Rien n’était masqué...Il suffisait qu’il produise des chiffres pour « importuner » ceux qui nous dirigent si mal !

Voici un extrait du dernier éditorial d’Eric Briat, directeur de l’INC , ce texte montre à la fois la perte subie et à la fois la volonté des équipes en place de poursuivre leur action

« Après avoir sollicité l’avis des associations de consommateurs au cours de la réunion de la commission du cahier des charges de l’INC du 10 février 2011, nous avons pris la décision de préserver ce qui leur paraissait essentiel, à savoir la production hebdomadaire des fiches pratiques et des études juridiques et économiques. Tout comme les bases documentaires de l’INC, ces documents continueront d’être accessibles sur le portail Conso.net, et leur parution vous sera régulièrement signalée par la lettre gratuite d’information de ce site.

En revanche, nous ne sommes plus en mesure d’assurer la rédaction des articles hebdomadaires sur l’actualité de la consommation. Je voudrais aujourd’hui rendre hommage aux journalistes qui les ont produits pendant toutes ces années, ainsi qu’aux experts de l’INC, juristes et économistes qui ont contribué à la qualité de l’information délivrée à nos abonnés »

Il est nécessaire et indispensable que les associations de consommateurs et les associations familiales se mobilisent pour que le gouvernement revienne sur sa décision de réduction des crédits à l’INC.


Jean-François Chalot

Jeudi 28 avril 2011

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1422

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 00:50

Vincent Bénard, Président de l’Institut Hayek, vient de publier Foreclosure Gate. Les Gangs de Wall Street contre l’Etat US et de lancer le site Comprendre le Foreclosure Gate. Entretien.


 

"ces pratiques frauduleuses ont été au centre de la formation de la bulle de crédit que nous venons de vivre."


Vincent Bénard, vous venez d’écrire un ouvrage sur le Foreclosure Gate. Quelle est donc cette « plus grande fraude économique de tous les temps »?

Le Foreclosure Gate, c’est la prise de conscience que l’essentiel des produits financiers dérivés des créances hypothécaires, vendus aux USA depuis le début du millénaire, sont frauduleux, car basés sur des prêts dont la qualité ne correspond pas à celle qui a été déclarée aux investisseurs à travers les autorités de  marché.

« Pour masquer ces fraudes, les banques ont omis de transmettre dans les formes légales toute la documentation réglementaire des prêts »

Pour masquer ces fraudes, les banques ont omis de transmettre dans les formes légales toute la documentation réglementaire des prêts - »subprime », « Jumbo », « ARM », etc…- ainsi délivrés de façon très cavalière, aux fonds émetteurs de ces produits dérivés, afin de masquer les traces de leur comportement délictueux à l’origine des prêts.

Le problème est qu’en ne transmettant pas ces documents de façon irréprochable, les banques se sont créé un énorme problème juridique: les tribunaux sont de plus en plus nombreux à estimer qu’elles ne peuvent pas, de ce fait, saisir les maisons données en garanties par les emprunteurs, car la chaîne légale de preuve de propriété est rompue. Cela peut passer pour un « simple problème technique », c’est d’ailleurs ce que les grandes banques ont voulu faire croire un temps, mais cela est bien plus grave: le risque est que les banques ne puissent tout simplement plus lever les hypothèques sur les millions de prêts en défaut de paiement !

Y a-t-il un vrai risque pour l’économie américaine ?

Une grande partie du risque s’est déjà matérialisé sous la forme de la crise financière que nous vivons: ces pratiques frauduleuses ont été au centre de la formation de la bulle de crédit que nous venons de vivre. L’encours de crédit hypothécaire est passé de 5000 à 12 000 milliards de dollars entre 1998 et 2007 aux USA, dont 4 000 milliards, au minimum, relevaient d’une pure expansion spéculative à caractère « bullaire ».

« seule la moitié de ces 4 000 milliards ont été purgées du bilan des grandes banques« 

Le problème est qu’aujourd’hui, seule la moitié de ces 4 000 milliards ont été purgées du bilan des grandes banques US.

Si aucun mécanisme de purge des faillites « en bon ordre » n’est mis en place aux USA pour les très grands réseaux de collecte hypothécaires et les grandes banques d’affaires (les fameuses banques « too big to fail », en abrégé TBTF), alors la révélation de l’étendue des pertes nouvelles désorganisera gravement le système financier, avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer sur l’économie réelle.

Mais ce n’est pas l’hypothèse la plus probable. Le risque le plus important, et porteur de bien plus graves dangers à moyen terme, est que l’état fédéral, une fois de plus, n’organise un sauvetage, officiel ou furtif, des TBTF, un nouveau « bailout » succédant à celui de 2008 qui a déjà considérablement dégradé l’état des finances du gouvernement américain. Cela signifierait un accroissement encore plus incontrôlable de la dette américaine, un recours à la monétisation des dettes accru, amplifiant les menaces de retour d’une forte inflation.

Mais pire encore, un tel « bailout » reviendrait une fois de plus à dire aux américains: « être honnête ne paie pas. Devenez too big to fail ». Il reviendrait à légitimer le mode opératoire de certains dirigeants qui, abrités derrière l’irresponsabilité de fait que leur procure le statut de TBTF, dirigeraient l’argent de la finance vers des investissements spéculatifs générateurs de profits et de bonus à court terme, mais qui n’aideraient absolument pas la croissance de nouvelles entreprises de croissance à long terme.

L’Amérique sortirait alors de la crise avec une classe moyenne totalement lessivée, qui ne pourra pas investir comme elle a pu le faire par le passé, dans les technologies gagnantes de demain, et un secteur financier dominé par des grandes banques générant du mal-investissement. Sans oublier une confiance dans le capitalisme fortement altérée.

Les banques européennes doivent-elles redouter quelque chose de cette affaire ?

A priori, ce n’est pas sur ce dossier que les banques européennes sont le plus exposées. Certes, Deutsche Bank, à travers sa filiale américaine, est accusée d’avoir participé au grand bal des titrisations frauduleuses par le rapport du sénateur Levin. Certes, la première phase de la crise a envoyé par le fond les banques islandaises, et quelques autres poids lourds du secteur ont failli passer à la trappe, comme Royal Bank of Scotland, UBS, Natixis, etc… Tout ce petit monde n’a dû son salut qu’aux sauvetages publics.

Mais depuis 2008, la plupart des banques européennes ont réussi à se délester d’une grande partie de leurs titres « toxiques ». On peut donc supposer que s’il reste des pertes potentielles dans leurs bilans, elles ne devraient pas excéder une part raisonnable de leurs fonds propres.

Cela ne veut pas dire que l’immobilier ne posera pas de problème auxbanques européennes – Il a déjà coulé les banques irlandaises-  mais ce sera le notre, pas celui des USA…

Quelles mesures devraient alors être envisagées pour éviter qu’une telle affaire ne se reproduise ?

Il n’y a pas de mesure miracle. Simplement, tout ce qui s’est passé a été favorisé par l’existence d’une réglementation pléthorique, accumulée sur des années, permettant aux cadors surpayés des grandes banques d’affaire d’y trouver toutes les failles possibles et imaginables.

Ajoutez à cela la volonté politique de l’état US de modifier le résultat de l’action d’agents économiques libres sur un marché libre, ce qui a conduit à subventionner lourdement le crédit aux ménages pauvres…

Par contre, lorsque les signes avant coureurs de fraudes massives sur le marché du crédit immobilier se sont manifestés, dès le début des années 2000, l’administration américaine et sa justice ont pointé aux abonnés absents: cela aurait compromis les résultats de la machine à « rendre les pauvres propriétaires »… Sans oublier de forts soupçons de corruption de la vie publique américaine pour cause de financement des campagnes électorales…

« plutôt que de chercher à réglementer les fonds propres des banques, ce qui ne servira pas à grand chose, [l'Etat] doit juste forcer les bilans bancaires à être transparents et honnêtes »

L’état doit cesser de croire qu’il peut trouver « La » bonne régulation. Il doit laisser les banques choisir leur modèle économique, mais doit restaurer la pleine et entière responsabilité des entreprises financières et de leurs dirigeants, en cas soit de faillite, soit de fraude avérée. En outre, plutôt que de chercher à réglementer les fonds propres des banques, ce qui ne servira pas à grand chose, il doit juste forcer les bilans bancaires à être transparents et honnêtes, à réduire l’usage d’outils « hors bilan » off shore, et laisser les investisseurs scruter les forces et faiblesses de ces banques dans ce cadre transparent.

Une réforme des lois de faillite bancaire permettant une conversion rapide, car prévue à  l’avance, des dettes financières bancaires en capital en cas d’insolvabilité, aiderait grandement à assainir la situation, car alors la peur de grandes paniques bancaires disparaitrait. Mais il est évident que ni les actionnaires actuels des banques ni leurs créanciers (en général d’autre banques !) ne veulent d’une telle solution. Ils préfèrent que leur mal-investissement soit épongé par le contribuable !

Pensez vous que de telles mesures peuvent être adoptées ?

On ne prend pas le chemin d’une amélioration du climat bancaire outre-Atlantique. A peine votée, la loi de « régulation » du secteur financier dite « Dodd-Franck », 2300 pages, a déjà été décortiquée par de nombreux analystes qui en ont relevé les faiblesses structurelles, même si elle a tenté d’apporter quelques bonnes réponses aux problèmes découverts. Nul doute que les grands établissements financiers savent déjà dans quelles failles ils vont s’engouffrer: la législation règlera les problèmes de la dernière crise mais créera les conditions de la prochaine, comme à chaque fois.

En outre, de grands acteurs des fraudes découvertes, comme les ex PDG de Fannie Mae, de Lehman Brothers, ou de Countrywide, n’ont pas été condamnés au pénal, et les condamnations civiles de banques telles que Goldman Sachs pour des faits qui peuvent difficilement être qualifiés autrement que de tromperie grave des investisseurs, ont été très inférieures aux bénéfices que ces manœuvres ont permis d’engranger.

« il y a aux USA plus de 4000 banques de taille petite et moyenne qui n’ont pas commis les mêmes excès »

Enfin, tout semble fait pour permettre aux grandes banques d’engranger des profits faciles le temps nécessaire pour compenser les inévitables pertes futures provenant du secteur immobilier, à travers la politique ultra accommodante de la FED tant vis à vis des taux directeurs maintenus très bas que de la prise en pension directe par la FED de plusieurs milliers de milliards d’actifs toxiques, révélée grâce à la loi Dodd Franck, justement.

Dans ces conditions, aucune chance que le secteur financier US ne redevienne vertueux. C’est dommage, car si il y a une vingtaine de gros poissons un peu pourris au sommet de l’establishment, il y a aux USA plus de 4000 banques de taille petite et moyenne qui n’ont pas commis les mêmes excès et qui pourraient très bien reprendre le marché sur des bases plus saines.

 

http://lebulletindamerique.com/2011/05/04/le-foreclosure-gate-la-plus-escroquerie-economique-de-tous-les-temps-entretien-avec-vincent-benard/

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 00:28
Référendum en Islande :
seconde torgnole à la finance mondiale

Par Le Yéti | yetiblog.org | 11/04/2011 | 14H21

 

http://img.over-blog.com/600x384/2/27/21/01/image_a6/sem25-E-referendum-islande-icesave-Grimsson.jpg

 

http://montesquieu.over-blog.fr

 

 

Et paf, seconde torgnole ! Près de 60% de « non » sans condition ! Après une première claque retentissante en mars 2010, nos volcaniques amis islandais ont réitéré par référendum, le samedi 9 avril, à la finance internationale et à leur gouvernement, leur refus de payer les pots cassés de la Grande Crise.

Ou plus précisément ceux de la brochette d'imprudents clients anglais et néerlandais lors de la faillite de la banque Icesave en 2008. La population islandaise persiste et signe : pas question d'éponger les pertes d'une banque privée avec des fonds publics.


Tête des dignitaires de la haute finance interlope devant l'affront fait à leur toute-puissance, tête de leurs zélés défenseurs (Fonds monétaire international), tête du gouvernement islandais de centre-gauche, sorte de PS local, qui n'avait pas ménagé ses efforts en faveur du « oui », avec le soutien empressé des élites et des médias du coin (un classique ! ).

Les cris d'orfraies

des (mauvais) perdants


Après cette nouvelle dérouillée, plaintes vénéneuses et menaces à peine voilées des perdants :

« La pire option a été choisie. Le vote a coupé le pays en deux. Nous devons tout faire pour éviter un chaos politique et économique après ce résultat. » (Johanna Sigurdardóttir, premier ministre islandais).

« Le temps des négociations est passé. C'est désormais une affaire pour les tribunaux. » (Jan Knees de Jager, ministre néerlandais des Finances).

« Nous avons l'obligation de récupérer cet argent, et nous poursuivrons nos efforts jusqu'à ce que nous y parvenions. » (Danny Alexander, ministre britannique du Trésor).

Il faut dire qu'ils s'étaient donné du mal, nos confits déconfits, pour essayer de sauver leurs joueurs de billes en péril. Ils avaient même sorti les sondages de circonstance annonçant la victoire à quelque 61,3% du « oui » au plan concocté par Johanna Sigurdardóttir.


« Vos créances pourries,

vous vous les gardez ! »


Mais repaf ! Le syndrome du référendum sur la constitution européenne ressurgit ! Avec juste un peu plus de constance que celle manifestée par les cousins irlandais.

Est-ce à cause de ceux-là, mais aussi des Grecs et des Portugais, avant les Espagnols et les Italiens, que l'annonce des résultats de ce second référendum est passée assez inaperçue dans nos unes médiatiques ?

Le symptôme d'une maladie tenace avec fort risque de propagation virale est flagrant. Imaginez que les premières victimes expiatoires de la grande débandade européenne se sentent gagnées par la révolte islandaise et entonnent avec la vigueur tempétueuse d'une Björk survoltée cet infernal couplet :

« On s'en fout de votre aide ! On n'en veut pas et on n'en peut plus ! Vos créances pourries, vous vous les gardez ! On reprend nos billes et on se débrouille tout seuls ! »


Les Portugais, Irlandais, Grecs

devraient s'inspirer des Islandais


De fait, il y a fort à parier qu'ils y seront tôt ou tard contraints. Car il est de plus en plus évident que le monde court tout droit à UN INEVITABLE BLOCAGE SYSTEMIQUE !

Celui-ci ne menace pas seulement l'Europe. Les Etats-Unis républico-obamiens viennent une nouvelle fois de sentir le vent du boulet passer tout près et usent de ficelles de plus en plus improbables pour reculer l'échéance. Les pays asiatiques voient déjà la surchauffe mettre en péril leur fragile émergence.

Les pénitents actuels, portugais, irlandais, grecs (si mal en point, ceux-là, qu'ils vont bientôt devoir demander une seconde aide pour rembourser la première ! ) gagneraient à s'inspirer de l'exemple islandais.

Et s'épargner cette période pénible d'humiliations à laquelle leurs « partenaires » encore rescapés les contraignent en pure inutilité. Arrêter enfin cette interminable agonie ubuesque.

 

Photo : Olafur Ragnar Grimsson, président d'Islande, dans un bureau de vote de Reykjavik, le 9 avril 2011 (Ingolfur Juliusson/Reuters).


Lien : http://www.rue89.com/yeti-voyageur/2011/04/11/referendum-en-islande-seconde-torgnole-a-la-finance-mondiale-199458

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 00:10

 

 

 

valmy-moulin-j-copie-3.jpg



Comité Valmy : www.comite-valm.org ----- info@comite-valmy.org

nouveautés

Réflexions sur la légalité de la Résolution 1973 du CSNU pour la Libye et son application par Miguel d’Escoto Brockmann http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1451

Le président Hugo Chávez dans le labyrinthe colombien - Par MAURICE LEMOINE http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1442

Libye : un incendie qui peut tout embraser - Fidel CASTRO - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1434

L’attentat de Marrakech et le mouvement populaire au Maroc - par Mohamed Belaali http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1436

Réflexions sur l’annonce officielle de la mort d’Oussama Ben Laden - Thierry Meyssan http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1449

APRÈS OUSSAMA, VOICI OBAMA ! - Comaguer - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1447

La croisade contre la Libye : une recolonisation impérialiste de l’Afrique - Ley-Ngardigal Djimadoum http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1443

PRCF : Classe ouvrière, nation et combat communiste des retrouvailles urgentes ! http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1420

Tribune libre : Mélenchon n’est pas une bonne candidature - Gilles Questiaux, militant communiste parisien http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1450

La seconde mort d’Ossama Ben Laden - par Paul Craig Roberts - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1444

Islamabad veut que Karzaï lâche les Américains - Par Marie-France Calle -http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1445

Etats-Unis : la CIA, « label » au bois dormant du terrorisme - par Jean LEVY - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1440

Sacré 21 avril, vive le 29 mai ! André Bellon - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1439

MENSONGE, VOICI TA VÉRITÉ - LETTRE OUVERTE D’AYCHA KADHAFI AU PEUPLE FRANÇAIS http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1441

Derrière l’attaque contre la Libye les stratégies de la guerre économique - Manlio Dinucci http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1438


Mauvais coup - Alain Liaigre, "L'ECHO de la Haute-Vienne" - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1437

La Russie doute que les frappes de l’Otan n'aient pas Kadhafi pour cible - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1425

Abbas et Mechaal vont signer l’accord de réconciliation mercredi au Caire - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1435

Portugal : Bruxelles se prépare pour la saignée de Lisbonne par Pierre Lévy - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1433

La révolte des élus contre l’intercommunalité par Roland Hureaux - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1432

Le chaos arabe. Un printemps ou un mirage ? par Chems Eddine Chitour - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1429
L’Occident entrave le développement militaire de la Chine - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1431

Syrie : Un complot aux épisodes connus - par Soraya Hélou - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1427

AMINATA TRAORÉ : L’ART DE VAINCRE SANS AVOIR RAISON EST LE PROPRE DE L’OCCIDENT. http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1430

ALGER, Deux généraux décryptent la crise libyenne - par Kamel LAKHDAR-CHAOUCHE http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1423

Le gouvernement coupe une partie des vivres à l’Institut National de la Consommation - Jean-François Chalot http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1422

La bataille pour la Syrie est décisive + Al-Jazeera et la fin du professionnalisme http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1417

Extension du domaine de la manipulation - Que se passe-t-il en Syrie ? par Domenico Losurdo http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1419

Le grand malaise des employés du nucléaire Par Sébastien Darsy - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1416

Les Predator surarmés arrivent en Libye - Manlio Dinucci- http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1415

PRCF :LE CONTENU DE CLASSE DE LA RÉSISTANCE LINGUISTIQUE AU TOUT-ANGLAIS http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1418

Libye : Le zèle de la France en suspicion - par René Naba - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1413

Le vent d’espoir souffle aussi sur le Maroc - par Mohamed Belaali - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1414

La mémoire courte de l’ex-candidat républicain à la Maison Blanche - Manlio Dinucci http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1412

Afghanistan : 500 résistants s’évadent de a prison de kandahar - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1411

Bahreïn : Les dessous de l’intervention saoudienne - Nidal Hamadé - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1410

 

 

 

________________________________

 

 

 

.

4 mai 2011

De Saddam Hussein à Oussama Ben Laden : du bon usage de l'assassinat
politique en terre arabe.
par Pierre PICCININ

L'annonce faite par l'administration Obama, ce lundi 2 mai 2011, de la
mort du fondateur d'al-Qaïda, Oussama Ben Laden, vient ajouter un nom
supplémentaire à la liste déjà longue des leaders arabes qui, après avoir
étroitement collaboré avec Washington et ses alliés européens, étaient, à
la suite d'événements et de retournements de situation divers, devenus
gênants pour leurs anciens alliés.

Il ne s'agit pas, ici, de polémiquer sur les circonstances (...)

->
http://www.legrandsoir.info/De-Saddam-Hussein-a-Oussama-Ben-Laden-du-bon-usage-de-l-assassinat-politique-en-terre-arabe.html

..........................................................

4 mai 2011

Pas le droit de parler des droits des Palestiniens ?
par EMCEE

Ceux qui critiquent la politique d'Israël et qui défendent les droits des
Palestiniens sont dans la ligne de mire de certaines associations
pro-israéliennes. Avec toujours les mêmes méthodes d'intimidation :
black-out médiatique, entrave à la liberté de réunion, accusations
d'antisémitisme, menaces de suppression de subventions, tentatives de
censurer les militants de la cause palestinienne en criminalisant leurs
actions et pressions pour empêcher les débats, en particulier, en milieu
(...)

->
http://www.legrandsoir.info/Pas-le-droit-de-parler-des-droits-des-Palestiniens.html

..........................................................

4 mai 2011

Fukushima/2012 : Contamination radioactive de la chaîne alimentaire
planétaire
par Dominique GUILLET

En août 1945, alors que le Japon s'était militairement effondré, la mafia
globaliste des prédateurs militaro-industriels initia la 3 ème guerre
mondiale en détruisant les vies de centaines de milliers de civils Japonais
en l'espace de quelques secondes. Les deux bombes atomiques, lâchées sur
Hiroshima et Nagasaki, annonçaient une guerre totale et génocidaire à
l'encontre de l'humanité entière avec la radioactivité comme arme de
destruction massive. Le désastre (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Fukushima-2012-Contamination-radioactive-de-la-chaine-alimentaire-planetaire.html

..........................................................

4 mai 2011

La seconde mort d'Oussama ben Laden
par Paul CRAIG ROBERTS

Si nous étions le 1er avril et non le 2 mai, nous pourrions prendre pour
un poisson d'avril les gros titres de ce matin annonçant que Ben Laden a
été tué dans une fusillade au Pakistan et rapidement immergé. En
l'occurrence, nous devons les considérer comme une preuve de plus que le
gouvernement des États-Unis a une croyance illimitée en la jobardise des
Américains.

Pensez-y. Quelles sont les chances pour qu'une personne réputée atteinte
d'une grave insuffisance rénale (...)

-> http://www.legrandsoir.info/La-seconde-mort-d-Oussama-ben-Laden.html

..........................................................

3 mai 2011
Liquidation d'Ossama Ben laden
Le Temps Du Massacre
par Pathé MBODJE

La liquidation de Ben Laden, le Premier mai, ouvre de nouvelles
perspectives au président Obama au plus bas dans les sondages mais laisse
de grandes zones d'ombre sur les conditions de la mort du N° 1 de la
nébuleuse "Al Qaïda" ; son discours aux relents de campagne électorale
appelle à l'unité et à une confiance au pouvoir qui continue de traquer le
Mal mais occulte le fond réel : au terrorisme intellectuel de l'Occident
qui s'impose en modèle unique, avec comme tête de file les (...)

-> http://www.legrandsoir.info/Le-Temps-Du-Massacre.html

..........................................................

3 mai 2011

BUSH est MORT !
par Badi BALTAZAR

Quelle ne fût pas ma surprise ce matin, en écoutant la radio dans ma
voiture pour me rendre au travail. "Oussama Ben Laden est mort." J'ai même
failli emboutir une bagnole qui avait brusquement freiné au même moment ! A
croire que son conducteur était branché sur la même fréquence que moi. A
peine arrivé au bureau, je croise une collègue qui avant même de me saluer
me lance : "Tu sais quoi ? Ben Laden est mort !" Encore étourdi par mon
trajet radiophonique, je n'ai rien trouvé d'autre à lui (...)

-> http://www.legrandsoir.info/BUSH-est-MORT.html

..........................................................

3 mai 2011
Israël
Boycott-Désinvestissement-Sanctions : De nouvelles barrières tombent
(Dissident Voice)
par Eric WALBERG

Du 7 au 20 mars, plus de 75 groupes universitaires sur les six continents
ont tenu leur septième Semaine Annuelle de l'Apartheid Israélien (IAW).
Selon le militant palestinien Omar Barghouti : "Il nous arrive enfin
aujourd'hui ce qui est arrivé en Afrique du Sud. " "La version israélienne
de l'apartheid est plus sophistiquée que celle de l'Afrique du Sud. Sa
forme a évolué ; en Afrique du Sud, le plan général était d'exploiter les
noirs, pas de les mettre dehors" explique Barghouti dans son (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Boycott-Desinvestissement-Sanctions-De-nouvelles-barrieres-tombent-Dissident-Voice.html

..........................................................

3 mai 2011

Libye : « L'aube de l'Odyssée », une contrefaçon de l'épopée homérique
par Fethi GHARBI

Ulysse, épuisé par la guerre de Troie, mais assoiffé du désir de retrouver
sa douce Pénélope, embarque et entame dans la précipitation un long et
périlleux périple. Sa dulcinée lui est apparu e en rêve...majestueuse...son
corps élancée, couleur d'ébène, était paré d'or...des diamants
atournaientde manière exquise ses cheveux et son cou... ses pieds
baignaient dans un parfum enivrant aux senteurs étranges...

On est en l'an onze du vingt et unième siècle. « L'aube de l'odyssée »
(...)

->
http://www.legrandsoir.info/Libye-L-aube-de-l-Odyssee-une-contrefacon-de-l-epopee-homerique.html

 

 

 

 

____________

 

 

 

Investig'Action - michelcollon.info

BEN LADEN :
L'assassinat extrajudiciaire de Ben Laden ! - Robert Bibeau
Imaginons que le Nicaragua, adoptant les vues d'Obama et de Sarkozy, envoie un commando aux USA...

Ben Laden « Justice Est Faite » - Sébastien Fontenelle
L'empressement à exécuter Ben Laden et à faire disparaître son cadavre laisse perplexe

SYRIE :
Les États-Unis financent l'opposition syrienne depuis 2006 - Cécile Chams
Six millions de dollars versés aux opposants... Quelle générosité !

Au crible des informations tendancieuses, la situation en Syrie - Agnès-Mariam de la Croix
Témoignages sur place et contradictions avec tous les médias

PALESTINE :
L'Egypte derrière l'accord Hamas-Fatah - Alain Gresh
L'accord entre le Hamas et le Fatah reflète aussi et surtout la nouvelle politique extérieure égyptienne

Le « texte » de l'accord Hamas-Fatah. Convaincant ? - Ali Abunimah
Comment gouverner quand les ministres Hamas seront menacés d'arrestation ou d'assassinat ?

FRANCAFRIQUE :
Côte d'Ivoire, la loi du sang - Pierre Cherruau
Ce sont encore les armes qui règlent conflits et enjeux de pouvoir en Côte d'Ivoire

Burkina Faso : La France doit cesser de soutenir un dictateur ! - Survie
L'explosion de colère de la jeunesse burkinabé face au régime s'étend à tout le pays

AMERIQUE LATINE :
Retour sur la rébellion zapatiste et le commandant Marcos- Bernard Duterme
Quelle est la situation actuelle de la révolte indienne au Chiapas ?

Chavez, complice des FARC ou de la CIA ? - Maurice Lemoine
Mais pourquoi Chavez a-t-il envoyé un journaliste dans les geôles colombiennes ?

ATTENTION, MEDIAS !
Al Jazeera, la fin d'un rêve - Soraya Hélou
En Egypte et en Tunisie, « Al Jazeera » faisait une couverture « non stop », et au Bahreïn ?

REFLEXES ANTICAPITALISTES

De l'Egypte au Wisconsin, les luttes sociales nous concernent tous - Lode Vanoost
Ce qui se passe aux USA, au Bengladesh, en Egypte nous concerne tous.

Un employé de France Télécom s'immole par le feu. Les raisons. - A. Lantier et A. Lerougetel
La méthode France Télécom ? Six étapes d'angoisse et de dépression pour pousser à quitter son emploi.

La Tunisie à la croisée des chemins - Mireille Court et Chris Den Hond
"Si on s'obstine à reproduire le même modèle de développement, on aura certainement les mêmes résultats."

MUSIQUE :
Yusuf Islam, un artiste qui chante les révoltes arabes - Silvia Cattori
Après vingt-cinq ans de silence, la “pop star” Cat Stevens revient avec un autre nom.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 00:00
http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/esclavage/abolition.jpg

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/esclavage/abolition.jpg

.

Cérémonie de commémoration de l'abolition de l'esclavage à Paris mardi 10 mai 2011 à 18 h place du général-Catroux 17e arrondissement, métro Malesherbes
 
La loi de 2001 déclarant l'esclavage et la traite crimes contre l'humanité ne s'use que si l'on ne s'en sert pas !
 
 
Depuis 2009, à Paris, tous les 10 mai, les descendants d'esclaves et de victimes de la traite, Antillais, Guyanais, Réunionnais, Haïtiens, Africains, et ceux qui les soutiennent, de toutes couleurs et de toutes opinions, pour manifester leur opposition au racisme et leur mépris des manifestations misérabilistes ou coloniales, se rassemblent à 18 heures devant le monument au général Dumas (fers brisés de Driss Sans-Arcidet) érigé par la ville de Paris à l'initiative de l'écrivain Claude Ribbe au mois d'avril 2099 en remplacement d'un monument installé en 1913 à la gloire du premier général d'origine afro-antillaise de l'histoire de France, père de l'écrivain français le plus lu dans le monde, un monument abattu par les collborateurs français en 1943, précurseurs des racistes décomplexés de 2011.
Ce rassemblement est la manifestation nationale la plus emblématique, la plus populaire, la plus digne et la plus légitime de la journée du 10 mai.
Il a contribué, par son ampleur, au fait que la loi de 2001, qui fête cette année ces 10 ans, ne soit pas abrogée.
En 2010 près de deux mille participants ont honoré cette manifestation de leur présence
 
 
Au moment où un discours raciste digne des pires moments de la IIIe république voudrait se banaliser, au moment où la pire sottise s'exhibe volontiers dans une complète obscénité, face à des politiques dépassés, indifférents ou complices, et sous l'loeil bienveillant de certains médias
 
 
Profitons de la commémoration de l'abolition de l'esclavage
et du 10e anniversaire de la loi déclarant l'esclavage et la traite
crimes contre l'humanité, pour venir célébrer les héros français oubliés ou méprisés !
 
mardi 10 mai 2011 à 18 h à Paris place du général-Catroux (17e) Métro Malesherbes (ligne 3) !
Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 23:44

http://farm5.static.flickr.com/4085/4834418813_bb7d979b85.jpg

http://www.reopen911.info/News/2010/07/26/top-secret-america-le-nerf-de-la-guerre-vu-par-le-washington-post-12/

 

Selon un haut fonctionnaire initié,

Ben Laden est mort en 2001 et le 11 septembre

était une opération sous fausse bannière

Paul Joseph Watson

Jeudi 5 Mai 2011


Selon un haut fonctionnaire initié, Ben Laden est mort en 2001 et le 11 septembre était une opération sous fausse bannière


      Steve R. Pieczenik, ancien sous-secrétaire adjoint au ministère des Affaires étrangères sous trois administrations différentes, déclare être prêt à indiquer à un grand jury fédéral le nom du général de haut rang qui lui a directement révélé que le 11/9 était un attentat sous fausse bannière


Prison Planet, Paul Joseph Watson, 4 mai 2011


      Haut fonctionnaire zunien initié, le Dr Steve R. Pieczenik est quelqu’un qui a occupé plusieurs postes influents divers sous trois présidents différents, et qui travaille toujours pour le ministère de la Défense. Hier, à l’émission d’Alex Jones, il a révélé ce qui est un véritable scandale : Oussama Ben Laden est mort en 2001. Et il s’est dit prêt à témoigner devant un grand jury de la manière dont un général lui a directement dit que le 11/9 était un attentat sous fausse bannière monté de l’intérieur.


      Pieczenik ne peut être traité de « théoricien du complot. » Il a servi comme sous-secrétaire adjoint au ministère des Affaires étrangères sous trois administrations différentes, Nixon, Ford et Carter, tout en travaillant sous Reagan et Bush père, et travaille toujours comme consultant pour le ministère de Défense. Ancien capitaine de la marine de guerre, Pieczenik a obtenu deux prix Harry C. Salomon prestigieux à la Harvard Medical School, en terminant simultanément son doctorat au MIT.


      Recruté par Lawrence Eagleburger au poste de sous-secrétaire adjoint à la gestion du ministère des Affaires étrangères, Pieczenik est passé au développement « des principes de base de la guerre psychologique, du contre-terrorisme, des stratégies et tactiques de négociations transculturelles pour le ministère des Affaires étrangères, les communautés militaire et du renseignement, et d'autres organismes gouvernementaux de Zunie, » tout en développant des stratégies de base pour le sauvetage des otages, qui ont été ensuite utilisées dans le monde.


      Pieczenik a aussi servi à titre de planificateur principal des politiques sous les ministres Henry Kissinger, Cyrus Vance, George Schultz et James Baker, et a participé à la campagne électorale de George W. Bush contre Al Gore. Ses antécédents mettent en évidence le fait qu'il est l'un des hommes les plus étroitement liés aux milieux du Renseignement depuis plus de trente ans.


      Jack Ryan, un personnage apparaissant dans de nombreux romans de Tom Clancy et aussi joué par Harrison Ford dans Jeux de guerre, un film populaire de 1992, s’inspire également de Steve Pieczenik.


      En avril 2002, plus de neuf ans auparavant, Pieczenik avait déclaré à l’émission d’Alex Jones que Ben Laden était déjà « mort depuis des mois, » et que le gouvernement attendait le moment le plus propice politiquement pour étaler son cadavre. Il se pourrait bien que Pieczenik soit en situation de savoir. Il a personnellement rencontré Ben Laden et travaillé avec lui pendant la guerre par procuration contre les Soviétiques, en Afghanistan, au début des années 80.


      Pieczenik a dit qu’Oussama Ben Laden est mort en 2001, « Non pas parce que les forces spéciales l’ont tué, mais parce qu'en tant que toubib, je savais que les médecins de la CIA l'avaient soigné et qu'il était indiqué dans la liste de renseignements qu'il avait le syndrome de Marfan. » Il a ajouté que le gouvernement savait que Ben Laden était mort avant l’invasion de l'Afghanistan.


      Le syndrome de Marfan est une maladie génétique dégénérative pour laquelle il n'existe aucune rémission permanente. Cette maladie réduit considérablement la durée de vie de la victime.


      Relevant la manière dont des toubibs de la CIA avaient visité Ben Laden en juillet 2001 à l'hôpital zunien de Dubaï, Pieczenik a déclaré : « Il est mort du syndrome de Marfan ; Bush junior le savait ; la communauté du Renseignement le savait. »


      Affirmant que Ben Laden est mort dans son complexe de grotte à Tora Bora peu après le 11/9, Pieczenik a continué : « Étant déjà très affecté par le syndrome de Marfan, il était déjà mourant. C’est pourquoi, personne n’avait à le tuer. »


      Se référant aux racontars de dimanche prétendant que Ben Laden a été tué dans ses quartiers au Pakistan, Pieczenik a déclaré : « La communauté du Renseignement ou le médecin de la CIA étaient-ils au courant de sa situation, la réponse est oui, catégoriquement oui. » Se référant aux images publiées par la Maison Blanche, qui prétendent montrer Biden, Obama et Hillary Clinton regardant l’opération d’assassinat de Ben Laden en direct sur un écran de télévision, il a ajouté : « La totalité de ce scénario où vous voyez un groupe de zèbres assis là à zieuter un écran, et qui regardent comme s’ils étaient concentrés, c’est des balivernes. »


      « Il s’agit d’une tromperie intégrale faisant penser que nous sommes dans un théâtre de l'absurde à la zunienne... Pourquoi nous faire ça en plus... Cet homme était déjà mort il y a neuf ans... Pourquoi le gouvernement a-t-il menti à plusieurs reprises au peuple zunien, » a demandé Pieczenik.


      « Oussama Ben Laden étant mort de pied en cap, ils ne pouvaient donc ni l’attaquer, ni l’affronter, ni le tuer, » a dit Pieczenik qui a rajouté en plaisantant que, la seule façon que cela se puisse arriver aurait été que les forces spéciales attaquent un cimetière.


      Selon Pieczenik, la décision de lancer cette mystification a été prise maintenant parce qu’Obama a atteint des abysses avec la chute de sa côte de popularité et l’affaire de son certificat de naissance bidonné qui lui saute à la gueule.


      « Il a dû démontrer qu'il était plus que Zunien... Il a dû se montrer énergique, » a dit Pieczenik selon qui cette farce était aussi un truc pour isoler le Pakistan en représailles à sa vive opposition au programme de drones Predator, qui massacre des centaines des Pakistanais.


      Qualifiant cet épisode de « Plus grand mensonge jamais entendu, » Pieczenik a continué, « C'était orchestré. Voilà des zèbres assis à ne rien faire regardant un sitcom, en fait le cœur opérationnel de la Maison Blanche, et un président déboulant quasiment à la manière d’un zombie vous raconte qu'ils viennent de tuer un Oussama Ben Laden qui était déjà mort il y a neuf ans. Je veux dire que c’est aberrant. »


      Rejetant l’affabulation gouvernementale de l'assassinat de Ben Laden comme un « blague d’un goût douteux » faite au peuple zunien, Pieczenik a dit : « Ils se désespèrent tellement de la viabilité d’Obama, de nier le fait qu'il ne peut pas être né ici, des questions sur ses antécédents, de toutes les irrégularités sur ses origines, de lui donner un air sûr de soi... de réélire ce président pour que les Zuniens soient dupés une fois de plus. »


      L'affirmation de Pieczenik, que Ben Laden est mort il y a environ dix ans, est reprise par de nombreux professionnels du Renseignement ainsi que par des chefs d'États à travers le monde.


      Ben Laden, « a été utilisé tout comme le 11/9 a servi à mobiliser les émotions et les sentiments du peuple pour l’entraîner dans une guerre qui devait être justifiée par un roman que Bush junior et Cheney ont imaginé à propos du monde du terrorisme, » a déclaré Pieczenik.


      Hier, lors de son entretien à l’émission d’Alex Jones, Pieczenik a aussi affirmé qu'il avait été directement informé par un général de premier plan que le 11/9 était un laissez-faire (stand down) et une opération sous fausse bannière, et qu'il est prêt à aller devant un grand jury pour révéler le nom du général.


      Citant Dick Cheney, Paul Wolfowitz, Stephen Hadley, Elliott Abrams, et Condoleezza Rice, entre autres, comme directement impliqués, Pieczenik a affirmé : « Ils ont organisé les attentats. »


      Ajoutant être « furieux » et « savoir ce qui s'est passé, » Pieczenik a déclaré, « C’était appelé un stand down, une opération sous fausse bannière visant à mobiliser l'opinion publique sous de faux prétextes... Cela m’a même été dit par le général du personnel de Wolfowitz – J’irai devant un comité fédéral et dévoilerai sous la foi du serment le nom de cet individu afin que nous puissions le forcer à avouer. »


      « J'ai enseigné le stand down [*] et les opérations sous fausse bannière au National War College, je les ai enseignés avec tous mes agents, je savais donc exactement ce qui a été monté pour le public, » a-t-il ajouté.
[* Ndt : Au sens militaire stand down signifie se démettre de son devoir. Wayne Madsen a récemment révélé que Cheney avait, juste avant les attentats, fait passer un décret présidentiel interdisant à l’aviation de défense d’intervenir contre les menaces aériennes sans son autorisation explicite. Le stand down dont il est question fait sans doute référence à la non intervention (obligée) des forces aériennes de défense contre les drones israéliens précipités sur les tours.]


      Pieczenik a répété qu'il était parfaitement disposé à révéler devant un tribunal fédéral le nom du général qui lui avait dit que le 11/9 était un coup monté de l’intérieur, « de sorte que nous puissions éclaircir cette affaire en toute légalité, et non pas avec la stupide Commission sur le 11/9 qui était une absurdité. »


      Pieczenik a expliqué n’être ni un libéral, ni un conservateur, ni un membre du tea party, seulement un Zunien profondément préoccupé par la direction prise pas son pays.

 

Original : www.prisonplanet.com/top-us-government-insider-bin-laden-died-in-2001-911-a-false-flag.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard


La fiction de Ben Laden

par Manlio Dinucci
Partager cet article
Repost0
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 03:46
Hier, stats sos-crise, visiteurs uniques :
  • 12 909 pages vues 
  • 6 237 visiteurs uniques 

 

 

Les 9 morts de ben Laden

 

 

 

.
Voici ce que je viens d'ajouter sur mon blog R-sistons à l'intolérable :
.
Ceci est mon millième article sur ce blog.
Hier, stats visiteurs uniques blog R-sistons :
  • 8 775 pages vues 
  • 4 157 visiteurs uniques

Ce blog va sur ses 900.000 visiteurs individuels.

Merci à mes Lecteurs et à mes Lectrices.

Un autre de mes blogs, http://sos-crise.over-blog.com,

plus récent et interrompu pendant six mois,

va sur ses 800.000 visiteurs uniques.

 

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L496xH368/L_americain-0dde2.jpg

http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L496xH368/L_americain-0dde2.jpg

 

 

Sarkozy et la guerre

Bientôt la guerre contre le Pakistan ?

Additif d'eva R-sistons, le 4 mai 2011


 

La France, pays supplétif des aventures impériales anglo-saxonnes, est à la pointe du combat contre les pays arabes, et plus généralement à la pointe des guerres. Donc, Sarkozy est le premier à exiger des éclaircissements du Pakistan: Je vous l'ai dit, cette pantalonnade est un prétexte pour redéployer les troupes, sortir la tête haute du bourbier afghan  (mais en laissant sur place des conseilles très spéciaux et des mercenaires) et prendre pied au Pakistan pour le soumettre et le piller.

 

2 constatations: Dans cette lutte impitoyable pour la conquête des espaces vitaux, des dernières ressources à exploiter (et alors que des pays comme la Chine participent au développement d'un pays en échange du droit d'exploitation), les Anglo-Saxons et leurs alliés sont les plus forts: Et leurs démocraties irréprochables n'ont aucun scrupule. Elles bombardent, point. Le Pakistan, de surcroît, a l'arme nucléaire. L'Occident veut la contrôler - et tout contrôler, d'ailleurs.

 

Ensuite, nous avons pour notre malheur et pour le malheur du monde, un Président (flanqué d'un pseudo philosophe en réalité au service des intérêts militaro-financiers de son clocher - Israël -  et de celui de ses alliés, vous avez reconnu Bernard-Henri Lévy)  jamais aussi heureux que lorsqu' il s'amuse à faire des guerres. Sarkozy, en guerroyant, a trouvé un domaine où il fait parler de lui et où le cow-boy qui sommeille en lui peut s'épanouir. Les bastons, il adore, notre shérif ! Pauvres peuples tributaires des décisions de caractériels...

 

Enfin, ajoutons que Sarkozy, pour redorer son blason en vue de 2012 (contre DSK le candidat de la Gauche ultra-libérale plébiscité par les Médias de l'Occident), a sorti la dernière carte qui lui reste : Sa femme, qui était à "gôche", la voici complètement à droite, maintenant, inconditionnelle des politiques de son merveilleux Président de mari, et inconditionnelle de la France, qu'elle qualifie de "mon pays". Lorsqu'on sait qu'elle déteste la France, comme son époux, on peut rigoler ! Autant que dans l'affaire du siècle (après le mariage du siècle): La mort du terroriste le plus terrorisant de la planète. La politique serait comique si ses conséquences, austérité pesant sur les peuples ou guerres, n'étaient aussi tragiques (eva R-sistons)


 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche