Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 06:31

http://www.keek.fr/article/1859-detection-d-alzheimer-un-nouveau-test-sangui

 

 

 

 

Eviter la démence après 65 ans
(et Alzheimer ? Question d'eva)

Réduire la fréquence du diabète et de la dépression et renforcer les capacités intellectuelles : deux éléments clés pour éviter la démence après 65 ans.

L’élimination du diabète et de la dépression ainsi que l’amélioration des capacités intellectuelles et l'augmentation de la consommation de fruits et légumes sont des mesures susceptibles d’avoir le plus d’impact sur la réduction de l'incidence des démences (nombre de no

 

uveaux cas) dans les années à venir, concluent Karen Ritchie et son équipe (Directrice Unité Inserm 888 “Pathologies du système nerveux : recherche épidémiologique et clinique”, Montpellier) dans un article publié cette semaine sur bmj.com, le site de la revue British Medical Journal. Ces résultats suggèrent des priorités pour les interventions futures en santé publique.

Bien que la cause de la démence reste encore jusqu’alors inconnue, plusieurs facteurs de risque modifiables ont déjà été identifiés, notamment les facteurs de risques cardiovasculaires (pathologies cardiaques, accident vasculaire cérébral, hypertension, obésité, diabète, taux de cholestérol élevé), les antécédents de dépression, le régime alimentaire, la consommation d’alcool et le niveau d’éducation.

Fort de ces données, une équipe de chercheurs basée en France et en Grande-Bretagne a estimé lesquels de ces facteurs pouvaient le plus fortement réduire le poids de la démence, si aucun nouveau traitement n’était disponible.

Ils ont suivi 1 433 personnes en bonne santé, âgées de plus de 65 ans, recrutées entre 1999 et 2001 et habitant dans le Sud de la France (agglomération montpelliéraine). Les participants étaient soumis à des tests cognitifs au début de l’étude, puis 2, 4 et 7 ans plus tard. Un test de lecture (Neale score) a aussi été utilisé en tant qu'indicateur des capacités intellectuelles sur la vie entière.

Les antécédents médicaux, la taille, le poids, les revenus mensuels, le niveau d’éducation, la consommation d’alcool et de tabac ont également été relevés. Le risque génétique individuel de démence a été mesuré.

L’analyse de ces différentes données recueillies par l’équipe de Karen Ritchie, montre que la suppression de la dépression et du diabète et une augmentation de la consommation de fruits et légumes conduiraient à une réduction globale de 21% des nouveaux cas de démences ou de déficits cognitifs modérés; la dépression ayant la plus forte contribution (10%). Cependant, concernant la dépression, les chercheurs soulignent que la nature causale de la relation dépression-démence reste incertaine.

L'amélioration des capacités intellectuelles conduirait à une réduction de 18% du nombre de nouveaux cas, parmi la population générale, sur 7 ans.

Pour autant, estiment les chercheurs, “éliminer le principal facteur de risque génétique connu en population générale –allèle 4 du gène de l'apolipoprotéine E– ne réduirait seulement que de 7% le nombre de nouveaux cas”.

A la lumière de ces résultats, Karen Ritchie et ses collaborateurs suggèrent que les programmes de santé publique devraient inciter aux activités intellectuelles à tout âge, quelles que soient les aptitudes de chacun, au traitement rapide des symptômes dépressifs et à la détection précoce de l’intolérance au glucose et de la résistance à l’insuline, premiers signes du développement du diabète.

“Bien que ces résultats fournissent uniquement une estimation sommaire de l’impact sur l’incidence des démences, ils permettent de définir des priorités en terme de santé publique dans le domaine de la prévention”, concluent les auteurs.

De plus amples études, incluant en particulier des adultes plus jeunes sont désormais nécessaires pour tester l’impact de mesures d’intervention issues de ces résultats.

Séverine CIANCIA
Inserm Pôle presse
06.08.2010



Source :
“Designing prevention programmes to reduce incidence of dementia: prospective cohort study of modifiable risk factors”
K Ritchie, senior research director,1,2,3 I Carrière, research fellow,1,2 CWRitchie, consultant psychiatrist,3 C Berr, research director,1,2 S Artero, research fellow,1,2 M-L Ancelin, research director 1,2



1 Unité Inserm 888 Nervous System Pathologies: Epidemiological and Clinical Research, La Colombière Hospital, 34093 Montpellier Cedex 5, France
2 Université de Montpellier 1, Montpellier, F-34000, France
3 Faculty of Medicine, Imperial College, St Mary’s Hospital, London
BMJ, online first, 5 août 2010

 

http://www.votresante.org/news.php?dateedit=1281072526&page=

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 06:16

Vue du ciel de la centrale nucléaire de Fukushima 1http://www.rtl.fr/actualites/international/article/japon-l-accident-nucleaire-de-fukushima-passe-au-niveau-6-7668589761

 

Les barres de combustible nucléaire à l’air libre dans les piscines asséchées et fissurées pourraient relâcher bientôt 130 tonnes d'uranium directement dans l'environnement


Natural News, Ethan A. Huff, 20 mars 2011


 


      Mercredi, la NRC a dit au Sous-comité sur l’énergie et le commerce de la Chambre zunienne, que l'unité 4 marche totalement à sec. Et, sans eau dans la piscine, il n’existe aucun moyen de refroidir les milliers de barres de combustible irradié pour les empêcher de prendre feu, d’exploser, et de libérer des tonnes d'uranium toxique directement dans l'atmosphère


      Le même jour avant qu’ils ne cessent de les rapporter, les températures à l'unité 4 ont été notées beaucoup plus élevées que celles des autres réacteurs endommagés. Depuis lors, entraînant plus de questions que de réponses sur l'état de l'installation et la menace potentielle, tant pour ceux qui vivent autour de la centrale que ceux en Zunie qui pourraient être atteints par d'énormes panaches radioactifs emportés dans le jet-stream, aucun rapport officiel n’a confirmé l’état de l'unité 4.


      Selon le Los Angeles Times, en se basant sur des informations qui lui ont été fournies par des entrepreneurs zuniens qui auraient été dans la centrale de Fukushima au moment du tremblement de terre, la NRC soupçonne que la piscine de l'unité 4 est fissurée. Et Edwin Lyman, un physicien de l'Union of Concerned Scientists (UCS, Syndicat des scientifiques responsables), estime qu'il n’existe aucune solution possible.


      « Mon intuition est que c'est une situation terrible et qu’elle ne fera qu'empirer, » a-t-il dit. « Il se pourrait qu’il n’y ait aucun moyen d'y faire face. »


      Dans l’intervalle, les panaches faiblement radioactifs des premiers dégagements ont commencé à toucher l'Ouest zunien, avec possiblement les jours prochains dans leur sillage des panaches de plus forte intensité, car les radiations des derniers feux et explosions voyagent à travers l'océan Pacifique. Et malgré un quasi black-out médiatique sur la situation du 19 mars, il y a toujours la menace très sérieuse de retombées radioactives.



Original : www.naturalnews.com/031769_fuel_rods_uranium.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

http://www.alterinfo.net/Fukushima-Risque-de-dissemination-dans-l-environnement-de-130-tonnes-d-uranium_a56567.html

 

 

Difficile de se procurer de l'iode,

difficile de se soigner préventivement.

D'ailleurs, on nous démobilise, comme d'habitude.

"Pas de danger, tout va très bien, Mme la Marquise"

Ca fait partie du programme de dépopulation ?

 

eva R-sistons

 

 

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 05:59

http://www.dailygalaxy.com/my_weblog/2007/09/chinas-cyber-wa.html

Cyber_warfare_2

«Cyber war», le prochain champ de bataille

 

Les prochaines guerres ne se feront plus au moyen de bombes et de canons. La «cyber war», la guerre via ordinateur et internet, sera le prochain champ de bataille. Au Salon sur la sécurité qui a récemment eu lieu à Munich, les plus grands spécialistes militaires sont tombés d’accord: les cyber-attaques représentent une menace pour la société moderne, sous-estimée par la plupart des pays. Ce ne sera pas une guerre des étoiles mais une guerre des ordinateurs, des pro­grammes. Le rêve de militaires et le cauchemar des politiciens se réalisera: les attaques à venir, les batailles, les guerres seront engagées et dirigées depuis un fauteuil. La guerre informa­tique menée depuis un pu­pitre de régie, un scénario qui, il y a quelques années, n’était que pure utopie est aujourd’hui déjà une réalité brutale et bientôt une réalité sanglante.


En terme de temps informatique, cela fait déjà une éternité que la première attaque numérique a eu lieu. C’était en 1982, en Russie, où une station de compression du pipeline de Tcheliabinsk a explosé. Non pas au moyen d’un explosif conventionnel, mais par une bombe «logique». La pression de compression avait été imperceptiblement augmentée jusqu’à être multipliée par 20 et la station avait volé en éclats.


Des ingénieurs du ministère américain de l’énergie ont eu cet événement en mémoire lorsqu’en 2007 ils ont dû estimer, sur demande du Département de la sécurité intérieure (DHS), comment des génératrices diesel et autres groupes électrogènes pourraient être endommagés de façon significative par des virus informatiques. Ils ont seulement modifié légèrement le programme de protection qui, 25 ans auparavant, avait causé de gros dégâts près de Tcheliabinsk et ont fait exploser une génératrice diesel d’essai par les instructions ainsi manipulées.

 

 

 

L’élément essentiel de cette attaque numé­rique était un simple ordinateur qui avait permis de pirater les données de pilotage de la centrale des machines, de les modifier, puis de transmettre les instructions manipulées à la génératrice. Le Département de la sécurité intérieure avait alors immédiatement ordonné la discrétion absolue sur cette expérience dénommée «Aurora» et qui s’est déroulée dans l’Etat de l’Idaho en mars 2007.


 

http://www.alterinfo.net/Cyber-war--le-prochain-champ-de-bataille_a56561.html

 

 

 

Les prochaines guerres ne seront plus sur le terrain,

mais à travers Internet ou des armes sismiques, entre autres.

Notre monde est fou ! Il ne sait plus quoi inventer pour détruire...

eva R-sistons

 

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 05:40
Voici un texte que j'ai publié le matin du 20 mars à la fin d'un post écrit par moi (article relayé par alterinfo le dimanche matin aussi), après l'avoir trouvé sur Juif.org:
0
Helen Thomas : les Juifs contrôlent les Etats-Unis
[ 20/03/2011 - 16:00 ]
Washington – CPI

 

La journaliste américaine, Helen Thomas, a révélé, le samedi 19/3, l'existence d'une conspiration secrète juive mise en œuvre aux Etats-Unis, en disant : "Ce n'est pas un secret, cela est connu de tous".

"Les Juifs contrôlent la Maison blanche, le Congrès et les marchés financiers, et tout le monde dans l'administration américaine est sous l'influence du Lobby juif", a-t-elle ajouté.

Dans un rapport publié samedi par le journal sioniste Jérusalem post, Thomas a déclaré que tout le monde à la Maison blanche et le Congrès est dans la poche des lobbyistes en faveur de l'entité sioniste qui est financée par leurs membres riches.

Elle a souligné que ce qui se passe en Palestine est "injuste", ajoutant : "Je veux que les gens comprennent pourquoi les Palestiniens sont en colère ? Ils sont piégés et vivent dans une prison à ciel ouvert. Je dis aux Israéliens qu'ils doivent quitter les maisons des gens. Il est inacceptable que les soldats frappent à la porte à 3h00 du matin en disant: "C'est ma maison" et expulsent les habitants de leurs maisons où ils ont vécu pendant des centaines d'années".

Notons que Thomas a démissionné de son poste en juillet de l'année dernière après avoir invité les Juifs à quitter la Palestine et à retourner d'où ils viennent, affirmant dans une interview que les Juifs doivent aller en enfer, à l'extérieur de la Palestine.

Helen Thomas, 89 ans, s'est trouvée contrainte d'annoncer sa retraite immédiatement, alors qu'elle est le doyen des journalistes à la Maison blanche et l'une des plus anciennes employées du siège de la présidence des Etats-Unis.

Elle a commencé à travailler à la Maison blanche durant le mandat de l'ancien président américain, John F. Kennedy, pendant les années soixante, et est l'un des chroniqueurs du réseau "Hurst grands médias américains".

Le journal sioniste Jerusalem Post a déclaré que la journaliste Thomas n'a montré aucun regret pour ses propos contre les Juifs, elle a insisté sur sa conviction que les Israéliens ont le droit d'exister, mais dans les pays où ils sont nés.

Elle a souligné que le peuple américain ne sait pas que les lobbys sionistes aux Etats-Unis mènent des actes d’intimidation en créant la conviction que chaque juif est toujours victime de persécution, alors qu’eux-mêmes persécutent les Palestiniens.

 

 

 

 

http://www.palestine-info.cc/fr/


Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Luttes d'influences
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 03:38

 

 

"Les souverainetés nationales ont dépassé le stade de l'efficacité, elles entrent dans le cadre de la nuisance" (Rocard)

 

En septembre 2010, beaucoup avaient découvert, médusés, Michel Rocard, l’homme de gauche, déclarant à l’Université d’été du Medef : "Le seul milieu qui connaisse quelque chose au monde extérieur, ce n’est pas vraiment les journalistes ; ce n’est pas les hommes politiques, ils ne sont référés qu’à leurs seules traditions ; ce n’est pas le monde salarial et ses syndicats ; ce n’est pas les intellectuels, trop sensibilisés à leur langue et à leur culture ; c’est vous les patrons. Vous n’avez pas de substituts. Vous êtes la seule expertise en connaissance du monde extérieur par rapport à ce qu’il s’y passe".

 

L’ancien Premier ministre socialiste avait fini par déclarer la guerre aux souverainetés nationales : "Et l’urgence est qu’il va falloir finir par tomber d’accord pour dire que les souverainetés nationales ont dépassé leur stade d’efficacité, elles entrent dans la période de la nuisance."

 

En parcourant l’ouvrage de l’universitaire belge Geoffrey Geuens, Tous pouvoirs confondus, j’ai enfin compris la logique de cette sortie rocardienne... J’y ai appris que Michel Rocard était membre du conseil international du CFR, le Council on Foreign Relations.

 

Fondé en 1921, le CFR "constitue depuis plusieurs dizaines d’années l’institution privée US la plus influente en matière de relations économiques internationales." Certains voient même dans cette institution un véritable gouvernement "fantôme" des Etats-Unis. Parmi ses membres les plus illustres : des anciens de l’administration Bush (Dick Cheney, Colin Powell, Robert Zoellick, Condoleezza Rice...), d’anciens directeurs et vice-directeurs de la CIA (Franck Carlucci, Bobby Inman, Robert Gates, James Woolsey, George Bush Sr., etc.), et des intellectuels comme Francis Fukuyama et Samuel Hutington. Président honoraire du CFR : David Rockefeller, également président honoraire de la Commission Trilatérale, fondateur et membre du bureau exécutif du Groupe Bilderberg, et ancien dirigeant de la Chase Manhattan Bank.

 

Geoffrey Geuens n’hésite pas à qualifier le CFR d’attaché de presse du complexe militaro-industriel...

 

Mais venons-en à la place qu’y occupe Michel Rocard (p. 89) :

"Mais le Council on Foreign Relations ne limite pas son influence au seul continent américain. Ainsi, sous la présidence de David Rockefeller, celui-ci mit sur pied, en 1995, un Conseil international ayant officiellement pour fonction de commenter les programmes institutionnels, les directions stratégiques et les opportunités pratiques de la collaboration entre le CFR et d’autres institutions. Il est également partie prenante de l’éclairage international, de l’approche multilatérale des problèmes mondiaux contemporains et des dispositifs de "démocratisation" des régimes politiques dont aime à se réclamer le CFR.

 

Ce comité consultatif, regroupant une petite trentaine de personnalités non-américaines, constitue l’un des relais des prises de position du CFR à l’extérieur du territoire US. Parmi ses membres, on trouve des représentants : (...)

 

- du monde politique tels que :

 

Michel Rocard (France) : ancien Premier Ministre français (1988-1991), président du Comité pour le Développement et la Coopération du Parlement Européen..."

 

Anecdote étonnante (pages 90-91) : "Au lendemain des attentats du 11 septembre 2001, le CFR organisa deux journées de travail dans le cadre d’une étude intitulée "La réponse américaine au terrorisme", lesquelles furent pour les dirigeants US du Conseil et les membres de son Comité international, l’occasion de programmer les mesures à prendre pour contrecarrer ledit terrorisme. La première conférence (26 septembre), "Terrorisme et Nouvelle politique étrangère des Etats-Unis : perspectives de l’étranger" donna la parole à Michael Elliot (rédacteur au Time), Sergei Karaganov (membre du conseil international du CFR), Luiz Felipe Lampreia (ancien Ministre des Affaires Etrangères du gouvernement brésilien) et Michel Rocard (ancien Premier Ministre français, membre du conseil international du CFR)."

 

L’appréciation finale de Geuens sur le CFR : "On l’a compris : les intérêts des multinationales sont au coeur des travaux du Conseil. Créé à l’origine par des industriels, des banquiers et des avocats de renom, bien décidés à assurer et à maintenir l’engagement et l’action des Etats-Unis dans le monde, le CFR reste, à l’heure actuelle, le bras privilégié de la classe dominante américaine. Tout ceci, bien entendu, sous couvert de défendre la paix et la prospérité du monde..."

 

Référence : Geoffrey GEUENS, Tous pouvoirs confondus - Etat, Capital et Médias à l’ère de la mondialisation, Editions EPO, 2003.

 

Rappelons que dans ses Mémoires, David Rockefeller admet qu’il conspire avec d’autres à travers le monde pour construire une structure politique et économique globale intégrée - "one world" :

 

 

http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/michel-rocard-porte-parole-de-29610

 

 

 

Repost 0
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 03:13

 

 

 La malbouffe radioactive………

Publié : le 21/03/2011 par voltigeur dans Manipulation, Médical et alimentation
0
 
i
 
2 Votes
Quantcast


Nous sommes atomisés par toutes les nouvelles qui nous arrivent du Japon, c’est dramatique, complètement invisible, incontrôlable et ça nous fait très peur! mais il y a pire….je sais que les états sont capables de tout, piétinant les droits des peuples, s’arrogeant le pouvoir d’instaurer des lois,  abusivement appliquées à la moindre incartade pour les uns, et royalement ignorées pour les autres, de préférence riches et puissants…………..Mais là ils ont fait fort nos politiques, je ne vous fais pas languir plus que ça, lisez et surtout méditez!! je trouve que ça remet en cause, la fiabilité de ce qui va nous être dit dans les jours qui viennent. Ce que vous allez lire a été écrit, et est signé par Stéphane Lhomme en février 2005. C’est ce monsieur que l’on voit sur les chaines de TV tout les jours, nous expliquer la situation à Fukushima, et je pense qu’il sait de quoi il parle. Prenez connaissance du rapport en entier (lien à la fin), et faites circuler…….

 

 

COMMENT ON NOUS PREPARE A MANGER DES PRODUITS CONTAMINES EN CAS DE CATASTROPHE NUCLEAIRE EN FRANCE

L’Observatoire du nucléaire diffuse ce jour une enquête édifiante qui montre de quelle manière les autorités françaises nous préparent, en cas de catastrophe nucléaire en France, à consommer des produits contaminés.

L’objectif est double : préserver les intérêts du lobby agro-productiviste (qui ne veut écouler ses productions, même si elles sont contaminées) et, dans le même temps, accréditer l’idée que l’on peut continuer à vivre presque normalement en zones contaminées. Et donc que, finalement, une catastrophe nucléaire ne justifierait pas de remettre en cause l’industrie nucléaire.
C’est ainsi que les entreprises du nucléaire (EDF, Areva, CEA) et l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), appuyés par le lobby agro-productiviste (FNSEA et structures associées), organisent depuis plusieurs années de curieux programmes.
 
Des programmes « scientifiques » en Biélorussie dans les zones contaminées par la catastrophe de Tchernobyl, et des programmes visant à transposer à la France, pour le cas où une catastrophe nucléaire s’y produirait, les « enseignements » de ces curieuses études. Des simulations sont d’ailleurs déjà organisées en France, par exemple dans l’Aube.
Cette enquête a été menée en 2005 mais ses conclusions sont hélas d’une brûlante actualité. Une catastrophe nucléaire est en cours au Japon, mais une autre est possible à chaque instant en France. Les autorités s’y préparent… de la pire des façons : pour empêcher quoi qu’il arrive la remise en cause du nucléaire français.

Qui veut écouler les productions agricoles contaminées par un accident nucléaire?

Autopsie des programmes Ethos, Core, Sage, Farming
Il y a eu Tchernobyl. Et il y aura peut-être bientôt un nouveau désastre nucléaire, que ce soit aux Usa, au Japon, en Europe et particulièrement en France, royaume de l’atome.

Pessimisme ? Catastrophisme ? En tout cas, il y a des organismes qui se préparent très sérieusement à une si dramatique hypothèse.

Surprise : il s’agit principalement… des entreprises du nucléaire et des autorités. Il est vrai qu’elles sont certainement mieux informées que quiconque de l’aggravation du risque nucléaire : les centrales vieillissent, elle sont soumises à des plans de restrictions budgétaires, elles sont inadaptées au risque sismiques…

Ainsi, divers programmes ont été mis en place pour :

- manipuler et minimiser les informations sur les conséquences de Tchernobyl

- préparer l’éventualité d’un accident nucléaire en Europe de l’Ouest et particulièrement en France

Fait notable, le lobby agro-productiviste, lié à la FNSEA, est partie prenante de ces programmes.

Objectif : empêcher la destruction des productions agricoles contaminées par un accident nucléaire et imposer le postulat que ces productions seraient consommables sans danger ( !) et/ou exportables.

DES PROGRAMMES POUR ECOULER LES PRODUCTIONS AGRICOLES CONTAMINEES

Peut-être doutez-vous que de si machiavéliques projets puisent exister. Alors prenez connaissance de Farming (Food and Agriculture Restoration Management Involving Networked Groups ; www.ec- farming.net).

Il s’agit d’un programme financé par la commission européenne dont l’objectif est de mettre en place « un groupe de travail qui, en cas d’accident nucléaire affectant l’agriculture, l’alimentation et la vie rurale en France, pourrait fournir des données pour des décisions stratégiques », mais aussi de travailler sur « deux problèmes clé : la gestion des produits alimentaires contaminés après un accident ; et les stratégies pour un retour des territoires à la production agricole tout en minimisant les quantités de déchets générés ».

Ces « décisions stratégiques » concernant les « déchets générés » (c’est-à-dire les productions agricoles contaminées) consistent à en minimiser la quantité… en décrétant que la plus grande part de ces productions peut être consommée.

(…) On trouve des représentants :

- du lobby agro-productiviste : FNSEA, INAPG (Institut National Agronomique Paris Grignon), Sol et Civilisation, mais aussi la Sopexa (www.e-sopexa.com/francais/ index.html), une structure spécialisée dans…l’exportation des production agricoles françaises ! (Voir annexe)
- du CEPN qui regroupe EDF, Areva-Cogéma, l’Irsn (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique).
Cf www.cepn.asso.fr

- de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) qui se prépare à cautionner la consommation de produits contaminés
- et bien sûr de l’Etat avec le ministère de l’agriculture mais aussi les ministères… de l’Intérieur et de la Défense, ce qui montre bien que l’affaire est importante… et sensible.

 

LES FRANÇAIS AU POUVOIR DANS LES ZONES CONTAMINEES PAR TCHERNOBYL

Mais, avant de lancer le programme Farming, et pour pouvoir « justifier » la mise à la consommation de produits contaminés, un long travail de désinformation a été mené dans les zones contaminées par la catastrophe de Tchernobyl. Problème : même si le nuage radioactif a traversé une grande partie de l’Europe, ce sont l’Ukraine et surtout la Biélorussie qui ont été les plus touchées.

Or, c’est en Europe de l’Ouest, que le lobby nucléaire est le plus puissant, en particulier en France avec EDF, la Cogéma (désormais composante du groupe Areva), le Commissariat à l’énergie atomique (CEA), ou l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN). (…)

Commentaires :

Il est absolument criminel de considérer que l’on peut consommer des produits qui contiennent du Césium 137 à hauteur de :

100 Bq/l pour les produits laitiers,
200 Bq/kg pour la viande,
20 Bq/kg pour les pommes de terre et le pain.

Les Pr Bandajevski et Nesterenko ont montré que le Césium s’accumule dans les organes et causent de graves maladies dont sont en particulier atteints des dizaines de milliers d’enfants.

Le lobby nucléaire prétend que ces maladies sont psychosomatiques (…)

Lire le rapport en entier pdf

Source observ.nucleaire.free.fr présenté par terresacrée.org

 

 

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article
22 mars 2011 2 22 /03 /mars /2011 03:07

 

 

 

 

 

USA: Ils veulent interdire aux pauvres d’avoir de l’argent!!!

Publié : le 21/03/2011 par Benji dans Argent et politique

 


Ils sont devenus fous!!! Nous avons plusieurs fois parlé du fait que le roman 1984 est devenu un compte pour enfant face au fascisme actuel des USA qui a été prouvé depuis longtemps déjà, nous avons parlé de la panique des banquiers, de la situation économique, mais cela devient de plus en plus grave, la dernière folie en date? Interdire aux pauvres d’avoir plus de 20$ en liquide sur soi! Pire, toutes les prestations seraient payées avec des cartes de paiement qui restreindraient les achats et permettraient une surveillance de ceux-ci! Ils sont fous!


http://lesmoutonsenrages.files.wordpress.com/2011/03/liberty-weeping.jpg?w=299&h=320

Le Minnesota est en tête. Nos Rethuglicans (rethuglicans signifie « voyous politiques« ) ont compris comment mettre fin à la pauvreté: Interdire de posséder de l’argent si vous êtes pauvres!  Il sera interdit d’avoir de l’argent si vous êtes pauvre? Attendez, cela n’a aucun sens.

Les républicains du Minnesota proposent la loi qui ferait que les personnes de l’assistance publique ayant plus de $ 20 en argent dans leurs poches un mois donnéo seraient dans l’illégalité. sic…

 

Cela représente un changement de leur proposition initiale, ce qui leur interdit d’avoir de l’argent à tous. sic…

 

Désormais, la police peut contrôler quelqu’un qui paraît pauvre, et si ils n’ont pas d’argent, les envoyer en prison pour vagabondage; s’ils ont trouvé plus de 20 $, les arrêter pour possession illégale de devises.


Certaines personnes ne me croient pas. Voici le lien vers le projet de loi. Ils veulent donner toutes les prestations via une carte de débit afin qu’ils puissent limiter et surveiller les achats. Et si tel est leur unique source de revenus, cela signifie qu’ils sont seulement autorisés à percevoir une allocation en espèces de 20 $ par mois. Control, contrôle, contrôle.

Le projet de loi est donc phénoménal, totalement hallucinant!!! Je vous en fournis une partie traduite, c’est du lourd!!!
Il est interdit de retirer de l’argent d’un distributeur automatique de billets ou de recevoir de l’argent provenant de fournisseurs ayant la carte de débit EBT. La carte de débit EBT ne peut être utilisée comme une carte de débit.
 
A partir de Juillet 1, 2011, les prestations en espèces pour les programmes énumérés au paragraphe (a) doivent être émisese sur une carte EBT séparé avec le nom du chef de ménage est imprimé sur la carte. La carte doit également indiquer qu' « Il est illégal d’utiliser cette carte pour acheter du tabac, des produits ou des boissons alcoolisées.
Interdit d’acheter du tabac et des produits ou boissons alcoolisées!!! Donc impossible d’acheter un bocal de cornichon, une eau de toilette, du désinfectant, tout ce qui contient de l’alcool!!! La vidéo qui suit est issue de cet article pour aller encore plus loin dans le crétinisme politique!

http://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/03/21/usa-ils-veulent-interdire-aux-pauvres-davoir-de-largent/

Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:36

 

Graphique des constuctions des maisons neuves aux Etats-Unis 

 

.

Pourquoi le Japon peut

nous amener l'hyperinflation

 

Simone Wapler

 

.

▪ Le Japon va devoir panser des plaies profondes. Par rapport au désastre du dernier tremblement de terre de Kōbe en 1995, les dégâts sont plus importants, et surtout, le Japon est beaucoup plus profondément endetté. Le pays lutte contre la récession depuis deux décennies.
Les Etats-Unis perdent avec le Japon un gros acheteur de leurs obligations souveraines à un très mauvais moment. Les événements risquent bien de devenir hors de tout contrôle pour Ben Bernanke, pilote de la Fed et d'un hélicoptère censé déverser des liquidités pour ranimer une économie moribonde.

_________________________

Comment faire des gains sur le Forex ?
Simple : il suffit d'avoir un peu de temps... de discipline... et surtout les conseils d'un spécialiste du domaine ! Si vous avez les deux premiers ingrédients, nous avons le troisième : profitez-en sans plus attendre...

_________________________

Pour ceux qui croient à la fable de la reprise économique américaine, un seul bon graphique vaut mieux qu'un long discours. Gardez à l'esprit que l'immobilier fut le moteur de l'économie américaine et de la consommation. Regardez maintenant les mises en construction de maisons neuves aux Etats-Unis.

Graphique des constuctions des maisons neuves aux Etats-Unis
Source : www.shadowstats.com bulletin N°368

Ce graphe montre que l'immobilier reste en état de mort clinique. N'oubliez pas également que l'immobilier résidentiel est précurseur des dépenses de consommation car beaucoup de l'argent des foyers se concentre sur l'équipement de leur home sweet home.

▪ Qui voudra des bons du Trésor américain ?
Les Etats-Unis vendent leurs obligations souveraines à quatre gros clients : le Japon, les pays du Golfe, la Chine et... la Fed.

"Le Japon et les pays du Golfe représentant à eux seuls 25% du total des 4 400 milliards de dollars de la dette fédérale US (décembre 2010) [...] cette situation nouvelle qui s'affirme au cours de ce premier trimestre 2011, sur fond de réticence croissante de la Chine (20% des bons du Trésor US) a continué à investir dans les titres fédéraux US, porte en germe l'implosion du marché des bons du Trésor US pour le second semestre 2011 ; un marché qui n'a désormais plus qu'un seul acheteur : la Réserve fédérale US" analyse le dernier numéro (N°53) du Global Europe Anticipation Bulletin.

Donc la Fed -- malgré ses dénégations -- va poursuivre dans la voie de la monétisation de sa dette, ce qu'on appelle élégamment le quantitative easing ou plus crûment la politique de la planche à billets.

C'est évidemment la politique habituelle (et pacifique) quand un pays ne peut plus rembourser ce qu'il doit. Cependant, la monétisation à outrance a toujours conduit à l'hyperinflation. Aujourd'hui n'est pas différent d'hier et toutes les bêtises ayant été déjà faites, replongeons-nous dans l'Histoire.

▪ Création monétaire et hyperinflation de A (Allemagne) à Z (Zimbabwe)
Tout le monde se souvient de l'hyperinflation allemande, de celle du Zimbabwe, ou encore de la Hongrie ou du Brésil. On recense 30 cas d'hyperinflation dans le monde depuis le XXe siècle. Le dernier ouvrage de John Mauldin consacre un chapitre au passage de l'inflation à l'hyperinflation. Signalons que, même durant les règnes de monnaies métalliques, le monde a connu de l'inflation sans toutefois basculer dans l'hyperinflation.

Les observations montrent qu'un pays bascule de l'inflation vers l'hyperinflation lorsque son déficit atteint 40%, nous indique John Mauldin. Mais dans certains cas, il suffit de seulement 20%.

Aujourd'hui, les Etats-Unis sont à 10% de déficit. Nous avons de la marge, allez-vous me dire. Erreur, pour deux raisons fondamentales !

-1- Ce déficit arrive alors que l'endettement public est déjà très important. C'est un phénomène nouveau par rapport à la plupart des cas d'hyperinflation connus, car il s'agissait de pays pour lesquels les prêteurs internationaux se montraient beaucoup plus exigeants.

-2- Citez-moi un pays capable de réduire son déficit alors qu'il met en oeuvre une politique de Sécurité sociale, ce qui est le cas du gouvernement Obama. Ne cherchez pas : il n'y a pas d'exemple.

Nous sommes en réalité tout proches de la pente fatale. John Williams pense -- statistiques à l'appui -- que la transition inflation-hyperinflation se fera en 2014. Mais le fait que les Etats-Unis perdent avec le Japon un souscripteur complaisant majeur de leur dette rapprochera cette échéance.

Nous sommes ici face à une grande inconnue : que se passe-t-il lorsque la monnaie d'échange mondiale, le dollar, connaît une hyperinflation ? Cette histoire reste à écrire. Mais vous pouvez déjà imaginer que les conséquences pour vous et votre patrimoine seront immenses.

Pour rester clairement informé, choisissez bien vos sources. Nous vivons une époque extraordinaire. Par la magie d'Internet, les données brutes sont accessibles. Reste à réfléchir lucidement à partir de celles-ci et à en tirer toutes les conséquences pour vos investissements.
 

[Simone Wapler est analyste, journaliste et ingénieur de formation. Elle a déjà contribué à des publications telles que Le Point, Enjeux, Les Echos, Chart's... Spécialisée dans les valeurs industrielles, les matières premières, les énergies, l'or, les minières Simone Wapler est passionnée par les investissements "tangibles" et c'est ce qu'elle met chaque semaine au service des abonnés de L'Investisseur Or & Matières. Elle est rédactrice en chef du magazine MoneyWeek, et analyse chaque mois le secteur aurifère dans la lettre d'investissement Vos Finances.]

 

Retrouvez-nous en ligne sur :
http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans La crise
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:35

Mythologie, La boîte de Pandore, Éditions Atlas

http://joffrey111.ifrance.com/mgpandore.htm

 

Point Presse - Porte-parole de l'Etat major des Armées françaises

France24 edition spéciale 21 mars 2011

 

Ca y est, "l'OTAN pourrait apporter son soutien à l'opération libyenne" !

Et "possible commandement... britannique,

transfert de la coordination générale des opérations" !

Sarkozy était le point de départ programmé,

la suite, on va revivre l'Irak.

La France gaullienne, indépendante, est morte !

 

Et à l'instant, une question embarrasse l'Etat-Major français :

"Quelle différence entre frappes françaises et guerre classique" ?

Tout est dit.

 

A l'instant aussi, on parle du partage des rôles.

4 tanks détruits par l'Armée française.

Centre de commandements, infrastructures logistiques

sont visées par GB et Etats-Unis.

Bref, les miettes pour la France...

 

La caution du Qatar avec ses 4 avions est toujours là,

comme ça l'opération occidentale

a l'apparence d'une opération internationale.

Il ne faudrait surtout pas que les Arabes, et l'Opinion, pensent qu'il s'agit

d'une nouvelle attaque de l'Occident contre les peuples arabes !

Les apparences sont sauves, grâce aux 4 avions du Qatar

qui font de la figuration...

 

En pendant ce temps, Ban Ki Moon

appelle à l'unité,

pas de voix discordantes, surtout !

Il a choisi son camp, lui aussi...

 

Et Adler revient sur nos écrans

distiller ses interprétations très partisanes

sur C dans l'Air, journaliste-juge et partie pour le pays de son coeur, Israël

dont on ne parle pas,

mais qui en coulisses fait corps avec ses alliés occidentaux !

 

Et on parle de troupes au sol..

 

Troupes au sol, OTAN..

Guerre Irak bis, non ?

Sauf que la France a changé de camp,

sans son consentement...

 

eva R-sistons

 

Et à propos de C dans l'Air,

un intervenant souligne en effet

que l'Union africaine est très réticente,

qu'il s'agit bien d'une intervention occidentale,

et qu'on a ouvert (la boîte de Pandore, note d'eva)

la porte, à l'ONU,

donc la possibilité d'interventions de l'Occident

sur terre arabe. C'était le PLAN du NWO, justement...

 

Et qui va payer plus cher son essence?

La Libye, c'est une bonne part du pétrole européen, quand même...


 

 

 

 
Repost 0
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 20:27
Sarko71.jpg
Sarko71.jpg
Sarko70.jpg
http://laplote.blogs.courrierinternational.com/

 

 

LE SENS DE

LA RUPTURE SARKOZIENNE

(P.L. Vincent)

 

Ce qui m'est apparu comme une évidence dans cette affaire, c'est que le sens du mot "rupture" qu'a utilisé Nicolas Sarkozy pendant sa campagne électorale, est à présent clair. Il s'agit de la rupture avec le gaullisme. Avec Sarkozy, la France a tourné le dos au gaullisme, sans que les Français s'en aperçoivent, et il est probable que ce tournant est définitif. 

 

Voici les 3 raisons qui illustrent cette rupture :

 

1 - Pour la première fois, le chef de l'état reconnaît un gouvernement d'opposition à un chef d'état étranger. Jusqu'à présent, tous nos chefs d'état ne faisaient que reconnaître les états et non les gouvernements. C'est ainsi que De Gaulle fut le premier homme d'état à reconnaître la Chine populaire, bien que le régime en place fut responsable de dizaines de millions de morts. N. Sarkozy avait déjà montré ce changement dans notre politique étrangère en soutenant le candidat Ouattara contre Gbagbo, bien avant le résultat de l'élection et en i

ntimant l'ordre à ce dernier de quitter le pouvoir après sa défaite électorale. Avec la guerre lybienne, un pas supplémentaire est franchi en soutenant militairement une faction d'opposition. C'en est donc fini des peuples à disposer d'eux-mêmes. Les peuples doivent être dirigés par les hommes désignés par la gouvernance mondiale.

 

2 - En décidant d'intégrer le commandement de l'Otan et de suivre les intérêts américains, en participant notamment à la guerre d'Afganistan, et maintenant à celle de Lybie, la France tourne le dos à la politique pro-arabe qui fut celle de tous les chefs d'état qui se sont succédés depuis Charles de Gaulle. La France fait volte face et applique désormais une politique pro-israélienne.

 

3 - En décidant de déclarer la guerre au colonel Kadhafi, sans aucune concertation avec nos partenaires de l'Union Européenne, et contre la volonté de l'Allemagne, nous mettons un terme à l'entente franco-allemande, qui fut l'axe autour duquel toute notre politique étrangère s'articulait depuis le Traité de L'Elysée. Cet axe est rompu au profit d'un nouvel axe franco-britannique. Comme la politique étrangère du Royaume Uni est entièrement dépendante de celle des Etats-Unis, cela signifie que mettons un terme à notre indépendance nationale, pour rentrer dans le rang d'un état satellite à la super puissance américaine.

 

La Grande Rupture de Nicolas Sarkozy aura des conséquences qu'il ne nous est pas possible d'évaluer complètement aujourd'hui, mais dont l'on subodore qu'elles seront lourdes de conséquences.

 

a - l'Allemagne, blessée dans son amour-propre, ne passera pas l'éponge. Il est probable qu'elle se rapproche de sa zone d'influence traditionnelle et qu'elle développe ce que les Allemands appellent l'Ost-Politik : établissement d'une vaste zone géo-politique comprenant la Pologne, la Tchéquie, la Slovaquie, L'Autriche et la Hongrie. La conséquence de cette politique sera un isolement de la France au sein de l'Union Européenne qui peut très bien déboucher vers un éclatement de la zone Euro, laissant les mauvais élèves (PIIGS et France) a leur triste sort.

 

b - Les pays arabes vont vite comprendre que la France, ayant perdu sa souveraineté, n'est plus un partenaire sur lequel ils peuvent compter pour faire le tampon entre les intérêts israéliens et les intérêts arabes ou musulmans. Cela fera le jeu des Russes qui ont su garder une attitude plus neutre, et, à terme, le jeu des autres pays dits "BRICS" (Brésil, Inde, Chine). Nous pouvons même y perdre notre siège permanent au Conseil de Sécurité.

 

L'enjeu est donc de taille. La guerre en Lybie a été dénommée par les Américains : Aube d'une Odyssée. L'aube est le moment de la journée juste avant le lever du Soleil. Odyssée fait référence à la Grèce antique et donc à la Méditerranée. Nous ne sommes donc qu'au tout début de la conquête du bassin méditerranéen, voulue par les Américains pour péréniser l'état d'Israël.

 

Nicolas Sarkozy a choisi son camp, pour la France et pour les Français, sans leur demander leur avis. Cela montre la grande fragilité de nos institutions et une absence de démocratie. Un homme et un seul, comme du temps de la royauté, peut encore et toujours décider de l'avenir de tout un peuple. Puissions-nous ne pas avoir à le regretter.

Commentaire 1 - Patrick-Louis Vincent

http://r-sistons.over-blog.com/article-la-grande-trahison-de-la-france-defense-et-de-l-occident-en-libye-69827650-comments.html#comment78846602

 

 

la_rupture

 

 

http://tropicalboy.canalblog.com/tag/la%20rupture

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche