Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 03:29

Coupon alimentaire contre l’acceptation d’une technologie d’identification biométrique ?

 

 

Aujourd’hui, tout le monde connaît cet extrait de l’Apocalypse de saint Jean : « Et il se fit que tous, petits et grands, riches et pauvres, libres et esclaves, reçussent une marque sur la main droite ou sur le front et que personne ne put acheter ni vendre sans avoir la marque ou le nom de la bête, ou le nombre de son nom ».

Question qui se pose à la lumière des informations diffusées aux Etats-Unis : la crise alimentaire qui frappe les plus démunis sera-t-elle un prétexte pour condamner les pauvres au marquage s’ils veulent manger ?


puceRFIDAux Etats-Unis, des conditions drastiques commencent à être imposées pour obliger les individus voulant bénéficier d’une aide alimentaire à se faire « marquer » d’une manière ou d’une autre. Explication des autorités fédérales : la technologie d’identification biométrique permettra de réduire la fraude. Cette technologie permet d’identifier une personne sur la base de caractéristiques physiques telles que les empreintes digitales, la forme de la main, les yeux du visage, etc.

Ce sujet avait été abordé par plusieurs sites d’informations depuis de nombreuses années. On se souviendra par exemple et tout particulièrement de Serge Monast qui, dans les années 80, a compilé de nombreux documents de première main pour annoncer ce sombre futur qui tend à devenir la réalité du jour.

Selon certains sites d’informations américains, un système d’identification biométrique est actuellement mis en œuvre à un certain niveau en Arizona, en Californie, dans le Connecticut, le Massachusetts, le New Jersey et New York ainsi que le Texas : le scan du doigt. Plusieurs autres Etats s’engagent dans la mise en pratique de cette technologie. Il est cependant difficile de déterminer en l’état actuel l’évolution et les systèmes d’identification biométrique qui seront communément adoptés par les Etats américains au fur et à mesure du déroulement de la crise. D’aucuns évoquent des calendriers d’exécution en fonction de priorités et de considérations internes. Ils affirment que les processus actuellement développés de contrôle des individus ne donnent pas lieu à des problèmes particuliers et rien ne laisse donc entrevoir des objections massives à l’utilisation et au développement d’une diffusion large de la technologie RFID pour ceux qui ont faim.

 
18 commentaires

Publié par liesiletter le 5 décembre 2012 dans Non classé

 

Ces fameux géocroiseurs… que l’on ne doit pas oublier

 

Film ‘Forces occultes’ (1943)

 

A chacun de se faire sa propre opinion mais on ne peut s’empêcher d’établir quelques correspondances entre les scandales des gouvernements actuels et leur politique des « réseaux »… bien loin du bien commun.

En 1943, le film Forces occultes sort sur les écrans. Le scénario de ce moyen-métrage de cinquante minutes a été réalisé par deux ex-frères : Jean Marquès-Rivière et Jean Mamy (sous le pseudonyme de Paul Riche).
Ce film montre certaines facettes d’ordinaire obscures de la franc-maçonnerie dû à son statut de société secrète. Les réalisateurs seront à la fin de la guerre et du régime de Vichy condamnés par la justice, mais Marquès-Rivière arrive à fuir la vengeance des Alliés. Il sera condamné à mort par contumace.
Le film raconte la vie d’un jeune député qui se joint au Grand Orient, influent ordre franc-maçon, afin de relancer sa carrière. Il se confronte alors avec la corruption et les scandales politiques du moment et constate ensuite que les francs-maçons conspirent avec les Juifs et les Anglo-americains pour encourager la France dans une guerre contre l’Allemagne. (Wikipedia)
Merci au lecteur qui a donné le lien permettant de voir le film dans son intégralité.
 
28 commentaires

Publié par liesiletter le 5 décembre 2012 dans Non classé

 

Les règles monétaires ne sont pas favorables aux populations… ni les stratégies mondialistes

OPCVM-Monétaire-2011-07-051

Il y a quelques années, un analyste chevronné du renseignement économique commentait ainsi « la crise » :

« Il y a essentiellement deux types de systèmes dans le monde aujourd’hui. Dans un système de crédit, (…) l’argent est émis par le gouvernement, au nom du gouvernement, et il est soutenu par l’engagement du gouvernement à reconnaître ce crédit. Ce crédit peut alors être légalement monétisé et servir de devise aussi bien que de crédit pour le développement. Par contre, dans un système monétaire, l’argent est en dehors du gouvernement et peut être ou non en accord avec la politique du gouvernement. »

Malheureusement, nous savons vers quel sens le vent a tourné et qui contrôle les banques centrales.

Plus que cela, les politiques criminelles des banquiers centraux sont soutenues par de nombreux politiciens nationaux hyper dépendants des lobbies, eux-mêmes sous la coupe de qui l’on sait.

Dans un tel contexte, peut-on espérer en une sortie de crise favorable aux populations ?

« L’effondrement du système est largement reconnu, et pourtant on a décidé, volontairement, de ne rien faire pour l’empêcher. Il est donc clair que ces gouvernements préféreraient mourir, en condamnant des milliards de gens à mourir avec eux, d’une mort terrible, plutôt que de changer le système. »

Le banquier qui nous a écrit ce commentaire en août 2008 a préféré quitté l’une des quatre plus grosses banques françaises où il travaillait, et regarder la suite de notre histoire commune à l’extérieur du monde bancaire.

 
16 commentaires

Publié par liesiletter le 5 décembre 2012 dans Non classé

 

Chemtrails, Autruches et Bienfaiteurs de l’humanité

Par Menthalo – Avec mes remerciements à Jacques d’Artemisia et à Noam.

Sur ce site, vous trouverez une vidéo (et sa traduction) prouvant que les avions épandeurs militaires sont invisibles aux radars civils car ils ne branchent pas leur transpondeur, l’appareil électronique qui permet aux aiguilleurs du ciel de les voir pour diriger le trafic aérien. Les opérations d’épandage ont lieu à proximité immédiate des avions de ligne dans les couloirs aériens, créant un danger permanent.

evergreen.jp

Evergreen Air

est une des sociétés contractuelles de la CIA spécialisée dans les opérations chemtrails. Ses bases principales sont à Marana Air Park, près de Tucson en Arizona, et à McMinville, près de Portland en Oregon. Evergreen dispose de plus de100 bases secondaires et emploie 4.500 personnes. La société a obtenu ce contrat à la suite d’une adjudication, décrochant du même coup l’accès aux différentes installations de la CIA, qui travaillait jusqu’alors avec l’une de leur société écran Air America. Air America s’est longtemps illustrée dans le trafic d’héroïne dans le Sud-Est asiatique (Laos, Thaïlande, Birmanie) durant et après la guerre du Vietnam, mais également dans la cocaïne au départ de l’Amérique du Sud. Pour mémoire, Bush a dirigé la CIA et a été très impliqué dans ces domaines et dans l’organisation du blanchiment au sein des grandes banques occidentales.

Evergreen sur son site propose ses services pour la modification du climat. Les avions dédiés à l’épandage de la Compagnie Evergreen ont 7 fois la capacité de ceux utilisés par les canadairs pour les incendies de forêts. Ils peuvent contenir 76.000 litres du mélange d’huile, de baryum et de paillettes d’aluminium utilisés pour les chemtrails. Ce mélange en se répandant dans l’atmosphère grâce aux vents d’altitude, crée une couverture réfléchissante, qui permettrait en renvoyant une partie des rayons cosmiques de lutter contre le « réchauffement climatique ».
Evergreen International Aviation jouit d’exemptions à la loi commune, qui sont annoncés publiquement sur leur site web. Elle peut voler n’importe où, sans avoir à respecter les règlements des couloirs aériens.

Les relations publiques d’Evergreen sont gérées par Philip Lader de WPP.  Lader a travaillé sous l’actuel chef de la CIA, Leon Panetta, ainsi qu’à la Maison Blanche, en tant qu’adjoint du cabinet de Bill Clinton. Philip Lader est un «familier de l’intérieur» qui fait autorité sur les affaires internationales et internes. Il est le Président non-exécutif du groupe WPP, conseiller principal auprès de Morgan Stanley International, et membre du conseil du think-tank RAND Corporation. Il est également chargé d’affaire de l’UC Rusal (la plus grande compagnie d’aluminium russe). Cette société n’est pas inconnue de nos lecteurs, qui se rappelleront quel est le jeune banquier très investi dans ce domaine aux côtés des oligarques russes.

Lader est ambassadeur à  l’ONU pour les affaires publiques transatlantiques et membre du conseil de la Fondation Rockefeller sur les relations étrangères. Philip Lader est un acteur clé dans la gouvernance mondiale.

Génocides et Petits Meurtres entre Amis

Si vous voulez entrer dans le détail et découvrir quelques meurtres sanglants d’initiés pris soudain de remords, il va falloir lire ces pages dans la langue de Shakespeare, qui vous révèlent quelques dessous de l’histoire. J’y reviendrai peut être une autre fois.

Témoignage d’un mécanicien de l’aviation civile

« Pour des raisons que vous comprendrez, je ne puis divulguer mon identité. Je suis mécanicien d’aviation pour une importante compagnie aérienne. Je travaille sur l’une de nos bases de maintenance située dans un grand aéroport. Je pense avoir découvert des informations que vous trouverez importantes.  D’abord je devrais expliquer la « hiérarchie » chez les mécaniciens. C’est important pour mon histoire et pour la cause à laquelle vous vous êtes consacré.
La mécanique exige de travailler sur trois choses. L’avionique, les moteurs, ou les commandes de vol. Les mécaniciens qui travaillent sur ces systèmes sont considérée en haut de la « hiérarchie ». Viennent ensuite les mécaniciens travaillant sur l’hydraulique et les systèmes de climatisation. Puis viennent ceux travaillant sur l’office et les autres systèmes non essentiels. Mais en bas même de la liste viennent les mécaniciens des systèmes de traitement des déchets. Aucun mécanicien ne veut travailler sur les pompes, les réservoirs, et les canalisations servant à stocker les détritus des toilettes. Mais dans chaque aéroport où j’ai travaillé il y avait toujours 2 ou 3 mécaniciens se proposant de travailler sur les systèmes des toilettes. Les autres mécaniciens les laissent faire de bon cœur. Pour cette raison vous n’avez que 2 ou 3 mécaniciens travaillant sur ces systèmes dans chaque aéroport. Personne ne prête beaucoup d’attention à ces types et aucun mécanicien ne fréquente un type, qui ne travaille que les systèmes de déchets. En fait, je n’avais jamais beaucoup pensé à cette situation jusqu’au mois dernier.
Comme la plupart des lignes aériennes nous avons des accords réciproques avec les autres lignes aériennes qui utilisent cet aéroport. Si elles ont un problème avec un avion, l’un de nos mécaniciens saura gérer le problème. De même si l’un de nos avions a un problème sur un aéroport où une autre ligne aérienne a une base de maintenance, elle retapera notre avion.

Un jour le mois dernier, j’ai été appelé de notre base pour travailler sur un avion d’une autre ligne aérienne. Quand j’ai reçu l’appel l’agent technique d’exploitation ne savait pas quel était le problème. En rejoignant l’avion, j’ai vu que le problème venait dans le système de traitement des déchets.

Je n’avais rien d’autre à faire que ramper dedans et arranger le problème. Quand je suis entré dans le compartiment je me suis rendu compte que quelque chose ne collait pas. Il y avait là-dedans plus de réservoirs, de pompes, et de canalisations qu’il n’en fallait. J’ai d’abord supposé que le système avait été modifié. Il y avait 10 ans que je n’avais travaillé sur l’un d’eux. Pendant que j’essayais de trouver le problème j’ai rapidement réalisé que la tuyauterie et les réservoirs supplémentaires n’étaient pas reliés au système de traitement des ordures. Je venais juste de découvrir ça quand un autre mécanicien de ma compagnie est venu.  C’était l’un des mécaniciens qui travaillaient d’habitude sur ces systèmes. J’ai été heureux de lui rendre son job. En partant, je l’ai interrogé sur l’équipement supplémentaire. Il m’a dit de « me préoccuper de ma partie d’avion et de le laisser se décarcasser avec la sienne ! »

Le jour suivant j’étais sur l’ordinateur de la compagnie pour rechercher un schéma de câblage. Pendant que j’y étais j’ai décidé de rechercher l’équipement supplémentaire que j’avais trouvé. À ma stupéfaction les manuels ne montraient aucun des équipements supplémentaires que j’avais vu de mes propres yeux le jour précédant. Je me suis même connecté aux dossiers du fabricant et n’ai toujours rien trouvé. À ce moment-là, j’étais vraiment déterminé à découvrir ce que faisait cet équipement. La semaine suivante nous avons eu trois de nos avions dans notre hangar principal pour l’inspection périodique. Il y avait des mécaniciens rampant partout dans l’avion durant ces inspections. Ayant juste fini mon poste, j’ai décidé d’aller voir le système des déchets sur l’un de nos avions. Avec tous les mécaniciens autour j’estimais que personne ne remarqueraient quelqu’un de plus sur l’avion. L’avion que j’ai choisi avait bien l’équipement supplémentaire !

J’ai commencé à suivre le tracé du système de canalisations, des pompes, et des réservoirs. J’ai trouvé ce qui semblait être l’unité de contrôle du système. C’était une boîte de commande d’avionique semblant standard sauf qu’elle n’avait aucune sorte d’inscription. Je pouvais retrouver les fils de commande de la boîte vers les pompes et les valves mais il n’y avait pas de circuit de commande entrant dans l’unité. Les seuls fils entrant dans l’unité étaient l’alimentation raccordée au principal bus de distribution de courant de l’avion. Le système avait un grand réservoir et deux plus petits. C’était difficile à dire dans le compartiment exiguë, mais il semblait que le grand réservoir pouvait contenir 50 gallons ( 190 litres ). Les réservoirs étaient reliés à un [dispositif de] remplissage et à une valve de purge qui traversait le fuselage juste derrière la valve de purge du système de détritus. Quand j’ai eu l’occasion de rechercher ce raccordement sous l’avion je l’ai trouvé ingénieusement caché derrière un panneau, sous le panneau servant à accéder à la vidange des déchets.
J’ai commencé à suivre la tuyauterie des pompes. Ces tubes mènent à un réseau de petites tubulures qui se terminent sur les rebords arrière des ailes et des stabilisateurs horizontaux. Si vous regardez de près les ailes d’un gros avion vous verrez un ensemble de fils, d’environ la grosseur de votre doigt, s’étendant du rebord arrière de la surface des ailes. Ce sont les mèches de décharge statique. Elles servent à dissiper dans l’air la charge d’électricité statique qui s’accumule sur l’avion en vol. J’ai découvert que les tubulures de ce mystérieux système mènent à une mèche de décharge statique sur trois. Ces mèches « avaient été évidées » afin de pouvoir être traversées par ce qui doit être déversé par les tubulures.

C’était pendant que j’étais sur l’aile que l’un des cadres m’a repéré. Il m’a ordonné de sortir du hangar, me disant que mon poste était fini et que je n’avais été autorisé à aucune heure supplémentaire. Les deux jours suivants étaient très occupés et je n’avais pas le temps de continuer mes recherches. En fin d’après-midi, deux jours après ma découverte, j’ai été appelé pour remplacer une sonde de température de moteur sur un avion devant décoller dans deux heures. J’ai fini le travail et suis retourné à la paperasserie.
Environ 30 minutes plus tard le haut-parleur m’a appelé pour que j’aille voir le directeur général. Quand je suis entré dans son bureau j’ai constaté que notre représentant syndical et deux autres que je ne connaissais pas m’attendaient. Il m’a dit qu’un problème sérieux avait été découvert. Il a dit que j’avais fait l’objet d’un procès-verbal et que j’étais suspendu pour avoir fait de fausses écritures. Il m’a remis un formulaire disciplinaire déclarant que j’avais fait de fausses écritures sur la sonde de température de moteur que j’avais installée quelques heures avant. J’étais sidéré et je commençait à protester. Je leur ai dit que c’était ridicule et que j’avais effectué ce travail. Le syndicaliste a alors pris la parole, recommandant d’aller jeter un coup d’œil sur l’avion et voir si nous pouvions tout arranger. C’est à ce moment que j’ai demandé qui étaient les deux autres hommes. Le directeur général m’a dit qu’ils étaient inspecteurs de la sécurité de la ligne aérienne sans me donner leur nom.
Nous sommes allés à l’avion, qui au lieu d’être en l’air, était garé sur notre rampe de maintenance. Nous avons ouvert le capot du moteur et le syndicaliste a retiré la sonde. Il a vérifié le numéro de série et dit à tout le monde que c’était l’ancien instrument. Ensuite, nous sommes allés à la baie des casiers où reviennent les pièces. Le syndicaliste a vérifié mon rapport et a tiré du casier une boîte scellée. Il a ouvert la boîte et a retiré la sonde de température de moteur avec le numéro de série de celle que j’avais installée. Il m’a été dit que j’étais suspendu pendant une semaine sans salaire et de partir immédiatement.

Le premier jour de ma suspension, j’étais assis chez moi me demandant que diable m’était-il arrivé. Ce soir-là j’ai reçu un coup de téléphone. La voix m’a dit : « Maintenant vous savez ce qui arrive aux mécaniciens qui fourrent le nez là où ils ne le devraient pas. La prochaine fois que vous commencerez à travailler sur des systèmes qui ne vous concernent pas vous perdrez votre travail. Comme il se trouve que je me sens chevaleresque, je pensent que vous pourrez retourner au travail bientôt » CLIC.
De nouveau je me suis relevé. J’ai déduit que ce qui était arrivé, était directement lié à mon relevé de la mystérieuse tuyauterie. Le matin suivant le directeur général m’a appelé. Il a dit qu’en raison de mon excellent dossier pour mon travail passé, la suspension avait été réduite à un jour et que je devais me présenter immédiatement au travail. La seule chose à laquelle je pouvais penser était qu’est-ce qu’ils essayaient de cacher et qui sont-ILS ! Ce jour de travail s’est passé comme si rien n’était arrivé. Aucun autre mécanicien n’a mentionné la suspension et mon syndicaliste m’a dit de ne pas en parler. Cette nuit-là je me suis connecté sur Internet pour essayer de trouver quelques réponses. Je ne me rappelle pas maintenant comment j’y suis arrivé, mais j’ai trouvé votre site. C’est alors que tout est venu ensemble. Mais le matin suivant au travail j’ai trouvé une note à l’intérieur de mon casier verrouillé. Elle disait, « La curiosité a tué le chat. Ne regardez pas les sites Internet qui ne vous concernent pas. » Eh bien c’est ça. ILS me surveillent.

Eh bien vous savez déjà ce qu’ils font. Je ne sais pas ce qu’ils pulvérisent mais je peux vous dire qu’ils le font. Je me dis qu’ils utilisent les « camions de douceurs ». Ce sont les camions qui vident les réservoirs de détritus des toilettes. Les aéroports sous-traitent habituellement ce travail et personne ne s’approche de ces camions. Qui voudrait se tenir à côté d’un camion plein de m—e. Pendant que ces types vident les réservoirs de détritus ils remplissent les réservoirs du système de pulvérisation. Ils connaissent le chemin de vol des avions, ainsi ils programment probablement l’unité de commande pour commencer à vaporiser au bout d’un certain temps après que l’avion ait atteint une certaine altitude. Les becs de pulvérisation dans les fausses mèches de décharges statiques sont si petits que personne dans l’avion ne verra le truc.
Dieu nous vienne en aide »

Désinformation et manipulation

Ce site hispanisant explique comment la désinformation supra-gouvernementale désamorce les polémiques des blog en mélangeant des images d’épandeurs civils, agricoles et militaires voire des pompiers de l’air .. laissant les blogueurs s’enferrer sur ces photos avant de les ridiculiser en donnant la nature réelle de ces équipements.

 
100 commentaires

Publié par liesiletter le 4 décembre 2012 dans Non classé

 

Et quid des cycles économiques aujourd’hui ?

schemacrisereprisef2ic

Agefi – Au cours des 50 dernières années, nous avons traversé 8 récessions et de manière classique l’économie a été relancée par des baisses de taux.

Cette récession est différente, c’est la reprise la plus faible alors que les moyens de stimulus sont les plus importants jamais mobilisés.

Cela va en effet faire 4 ans que le taux des Fed Funds n’a pas été modifié, c’est la période la plus longue depuis les années 50 ; parallèlement à cette politique de taux quasi 0, les banques centrales mènent des politiques quantitatives complètement atypiques.

Et l’une des difficultés du moment réside dans le fait que les courbes sont tellement manipulées par les banques centrales qu’il n’est plus possible d’y lire des informations comme on pouvait le faire durant ces dernières décennies. [...]  (Source)

Et si la sortie de cette récession ‘différente’ des autres… n’avait rien à voir avec les schémas précédents ?

 
28 commentaires

Publié par liesiletter le 4 décembre 2012 dans Non classé

 

La crise actuelle doit servir des intérêts supranationaux

Quand Gordon Brown fut Premier ministre britannique, d’aucuns l’ont comparé au Premier ministre fabien de la Grande Bretagne des années 1920 et 30, Ramsay McDonald. Ce dernier mit en place un gouvernement d’unité ouvertement corporatiste.

gordonbrownlefigaroSous le mandat politique de Gordon Brown, ses supérieurs imposèrent une politique visant à mener différentes intrigues pour sauver, coûte que coûte, les refuges financiers offshore et renforcer le FMI afin de mettre en œuvre une dictature monétaire mondiale. La crise de 2008 commençait à peine…

Dans un discours prononcé devant les Nations unies le 26 septembre 2008, Gordon Brown dévoila le plan pour sauver le cadavre du système de taux de change flottants. Rejetant tout retour au protectionnisme, il réclama une structure corporatiste globale, ou ce qu’il appela des collègues internationaux pour chacune des plus grandes institutions financières, destinées à ôter le pouvoir aux gouvernements souverains pour le confier à de nouvelles entités supranationales. Par la suite, Gordon Brown peaufina son plan, proposant de faire du FMI une agence dictatoriale, à laquelle les nations verseraient un tribut annuel sous forme de cotisations.

Rappelons que par souci de l’intérêt national, Gordon Brown dilapida les réserves d’or de la Grande Bretagne, juste avant le début de l’envolée des métaux précieux.

Le cabinet fantôme britannique

Dans la perspective du début de crise majeure nécessaire à la réforme du monde et ouvrant la voie à une période de soumission des Etats nations au ukases des entités supranationales, Gordon Brown a contribué à la création du Conseil économique national (NEC). Cela fut fait le 3 octobre 2008. Ce jour-là, le bureau londonien du Premier ministre publia un communiqué de presse annonçant la formation d’un Conseil économique national (NEC), baptisé le ‘cabinet de guerre économique’ par les initiés à Londres. Il a son quartier général dans la salle de guerre du 10 Downing Street, qu’il partage avec l’ultra-secret comité Cobra, qui prend les décisions en matière de sécurité nationale.

Le président du NEC fut donc le Premier ministre Gordon Brown, son adjoint étant le chancelier de l’Echiquier, Alistair Darling. En sont membres dix-huit ministres et secrétaires d’Etat dont le portefeuille concerne l’économie et les affaires. On y trouve David Miliband, lord Peter Mandelson  et lord Paul Myners, le ministre de la City (un ancien de Rothschild et du Guardian Media Group, qui est considéré comme l’architecte du récent plan de renflouent des banques britanniques).

Or, fidèle à la tradition britannique de pouvoir oligarchique privé, le NEC fonctionne via un réseau d’ambassadeurs commerciaux, comprenant les PDG de tous les grands groupes financiers, industriels et de matières premières de la City – Barclays, Lloyds TSB, Standard Chartered, la Bourse de Londres, BAE Systems et Rio Tinto.

Dernier numéro de LIESI – 30 novembre 2012

 
50 commentaires

Publié par liesiletter le 3 décembre 2012 dans Non classé

 

Club de Rome, Trainées blanches dans le Ciel & HAARP

CJ_napoleon-3,5cmPar Menthalo – Certains voudraient vous faire croire que les trainées blanches qui strient le ciel sont la condensation de l’eau contenue dans l’air après passage dans les turbines d’un avion. C’est un pur mensonge, mais qui est parfois véhiculé par des personnes de bonne foi. Ces traînées blanches sont un mélange d’huile, de poudre d’aluminium et d’autres éléments, répandus par des avions dans le but créer un vaste film protecteur au dessus des zones habitées. Ce film a d’autres fonctions, comme nous le verrons plus loin.

chemtrail

En novembre 1965, une étude américaine publiée par la Maison Blanche parlait déjà de réchauffement climatique sous prétexte de CO2 et évoquait déjà la possibilité d’ensemencer le ciel avec de l’aluminium pour former un bouclier thermique. Elle évoque aussi la possibilité de créer un bouclier thermique marin (Page 127), dont le coût est évalué à 500 millions de dollars par an (17 milliards de $/an aujourd’hui), un investissement raisonnable au niveau mondial.

En 1968, est créé le « Club de Rome » sur l’une des propriétés des Rockefeller en Italie. La famille est alors à l’apogée de sa puissance. Le Club de Rome, qui réunit des scientifiques, des économistes, des industriels et des responsables gouvernementaux de près de 53 pays, va étudier les problèmes futurs de notre Terre liés au développement prévisible de notre société. C’est dans ce cénacle, que vont naître un certain nombre de lignes directrices, qui vont progressivement formater notre société: contrôle des naissances, pollution, eau, climat, etc…  et toute la politique de désinformation ou de manipulation des masses qui va avec. C’est au Club de Rome qu’a été conçu le traité de Kyoto, la taxe carbone et le hoax médiatique du réchauffement climatique.

Dès la fin du XIXe siècle, les astrophysiciens vont évoquer la présence d’un corps céleste inconnu, dont la présence est détectée du fait de son interaction magnétique sur les autres corps célestes aux confins de notre galaxie. Au début du XXe, Percival Lowell va appuyer cette théorie. La découverte de Pluton en 1930 va d’abord satisfaire les savants, mais très vite ils vont se rendre à l’évidence: sa taille est trop petite pour correspondre à la planète mystérieuse. L’amélioration des techniques, tant spatiales, qu’électroniques ou astronomiques, vont peu à peu certifier cette thèse. Dans les années 70, le Professeur Robert Harrington de l’Observatoire de Washington va diriger les recherches astronomiques sur cette dixième planète inconnue. Sur son impulsion, le Jet Propulsion Laboratory (filiale commune de la NASA et de Caltec) va lancer un programme spatial pour vérifier cette réalité. En 1982, deux satellites « pioneer » sont lancés dans l’espace pour essayer de cartographier notre galaxie par triangulation, tout en vérifiant la théorie des astrophysiciens. Les données recueillies par ces satellites vont confirmer l’existence de cette planète inconnue. Pour en savoir plus, la NASA envoie alors de nouveaux satellites astronomiques à infrarouges, « IRAS », dont les données sont non seulement restées secrètes, mais l’ensemble du programme devient alors tabou.

Pour revenir à la fin des années 70, un journaliste, Sitchin, féru d’archéologie va écrire un livre sur la Douzième Planète, dont le cycle dure 3600 ans, Nibiru pour les Mésopotamiens, Némésis pour les Grecs. Son livre en forme de thèse prétend décrypter les tablettes cunéïformes parlant de la création du monde, du règne de ces dieux venus du Ciel et qui ont ensemencés la Terre. Autant de sujets prêtant à polémiques, vous le comprendrez aisément, mais passionnant néanmoins. Une fois recueillies et décryptées les données des satellites « Pioneer », Sitchin a enregistré un interview télévisé avec Robert Harrington. C’était le 30 août 1990. Harrington félicite Sitchin pour ses recherches et lui annonce qu’il avait raison ou qu’ils avaient tous deux raison. Cette planète existe réellement. Elle fait environ 2,5 fois la taille de la Terre, son orbite très excentrique a un cycle de 3600 ans et elle se déplace vers le centre de notre système solaire. Harrington est mort 3 ans plus tard d’une maladie que certains jugent suspecte. Après sa mort, la communication sur la Dixième Planète a changé. La NASA est devenue une tombe et ses services ont progressivement retiré de la consultation libre de plus en plus de données ou de relevés en temps réel, jusqu’alors ouverts au grand public. Cette politique s’est accentuée ces 3 dernières années. Aujourd’hui, la plupart des astrophysiciens s’en tiennent au discours officiel.

Tous les faits et déclarations ci-dessus sont indubitables. Cette planète a traversé la « ceinture Kuiper » et était à proximité de Pluton, il y a déjà 4 ans. Information reprise récemment par le daily-mail 

Imaginez qu’un objet céleste d’une très grande taille s’approche du centre de notre galaxie. Sa masse et sa force d’attraction va perturber l’équilibre millénaire, qui régit la gravitation des planètes entre elles et notre soleil. La Terre elle même doit en être affecté de différentes manière: déplacement du pole magnétique vers l’Est, déchirure du bouclier thermique, réchauffement de l’écorce terrestre et du magma, d’où une accélération des mouvements des plaques tectoniques, …

Dans un tout autre domaine, en décembre 1974, Howard Benedict de l’Associated Press écrivait un article sur la « guerre météorologique » intitulé « Le climat, une arme secrète ?« . Si un journaliste sort un rapport sur le sujet, c’est que ces armes sont à l’étude depuis plusieurs décennies tant au Pentagone que dans son équivalent soviétique et que malheureusement, elles sont déjà secrètement à l’œuvre sans que les masses ne s’en doutent un seul instant. C’est tellement vrai, que lors de la Conférence de Genève sur le désarmement, le texte qui est proposé en août 1975 mentionne l’interdiction de « déclencher des avalanches, de réveiller des volcans, de provoquer des séismes ou des tsunamis, d’exploiter militairement l’énergie des éclairs, de diriger des tornades vers des cibles stratégiques, faire fondre la banquise pour inonder les côtes, changer la direction des rivières, générer des brouillards, de la grêle ou de la pluie ou délibérément détruire des portions de la couche d’ozone. » C’était il y a quarante ans ! Mais ces recherches découlent des travaux de Nicolas Tesla, ce génie né en 1856 et mort en 1943. Un précurseur, qui a inventé les principes de toutes les armes secrètes d’aujourd’hui, développées et utilisées par toutes les grandes puissances. Dans ce rapport, Howard Benedict parle déjà de « la possibilité d’ensemencer l’atmosphère à plusieurs milliers de km d’une région donnée pour y provoquer de terribles sécheresses ».

En 1991, Hughes Aircraft Company dépose un certain nombre de brevets, notamment pour « ensemencer la stratosphère » avec de la poudre d’aluminium pour diminuer le réchauffement climatique et les rayonnements solaires… Diffusés en haute altitude par des avions, si vous prenez le temps de les observer, ces trainées étroites au départ, vont être progressivement étalées par les vents, pour former au bout de quelques temps, un film continu, une sorte de voile, que la plupart des gens ne remarquent même pas.  US PATENT 5003186    Vous pouvez constater que ce brevet est réel. Voilà un autre lien http://www.scribd.com/doc/4296843/US-Pa … -aluminum-
De nombreux brevets sont liés à ce procédé, ils entrent plus dans le détail des diffuseurs, du carburant, ou du mélange répandu dans le ciel. Depuis 20 ans, ces chemtrails (trainées chimiques) rayent le ciel et polluent l’air, l’eau et la terre. En regardant un vieux film à la télévision, vous pouvez le dater à la pureté du ciel, avant ou après 1991. Sur l’image ci-dessous prise de ma fenêtre le 26 décembre 2009, on voit très nettement les ratés du diffuseur de l’une des trainées et le démarrage de l’autre en plein ciel. Si ces trainées étaient dues à la condensation au sortir des réacteurs, elles seraient continues et uniformes.

chemtrail-rates

Dans un premier temps, ces trainées seront expérimentées strictement par des avions militaires. Il y a des sites spécialisés, qui montrent avec des téléobjectifs de grande puissance ces avions sous différents angles et l’épandage de ces chemtrails, mais ce n’est pas le sujet, très largement traité ailleurs. Aujourd’hui, de très nombreux avions de ligne sont équipés de diffuseurs. Il faut croire que l’opération est rentable pour les compagnies aériennes, sinon nos ciels resteraient d’azur. La question que l’on peut se poser, que l’on DOIT se poser, est quelle est la part de cette voute créée au-dessus de nos têtes destinée à :

A) nous protéger d’attaques d’ondes VLF d’une puissance « amie » ou ennemie (comme les tempêtes de décembre 1999, par exemple, qui était une attaque américaine pour imposer les OGM au gouvernement Jospin. Merci Monsanto).

B) nous protéger des radiations solaires et cosmiques naturelles, beaucoup plus fortes depuis la déchirure de la thermosphère naturelle, nous évitant ainsi d’être grillés comme des homards.

C) au contraire, cette voute réfléchissante sert-elle au contrôle des masses par une manipulation permanente des esprits, le « Mind Control »…

Evidemment chaque sujet mériterait d’être amplement développé, mais chaque lecteur est libre de faire ses propres recherches, pour essayer de comprendre et de se faire sa propre opinion. Le fait est là. Cet épandage permanent d’un film d’aluminium réfléchissant au dessus de nos têtes, qui est très dangereux pour vos bronches, votre système nerveux et votre santé en général, devrait vous amener à y réfléchir plutôt deux fois qu’une. Je ne vais pas vous apporter la réponse parce que je ne l’ai pas. Le monde n’est pas tout blanc mais il n’est pas tout noir non plus. Je pense que ce bouclier thermique de substitution pourrait être un mal nécessaire, mais qu’il est utilisé par les forces obscures qui le détournent pour d’autres usages.

H.A.A.R.P.

Ce système est connu de la plupart d’entre vous, les autres n’ont qu’à faire quelques recherches pour en connaitre les bases. Le premier brevet américain a été déposé le 11 août 1987 par Bernard Eastlund sous le numéro 4 686 605. Il est intéressant de découvrir que Eastlund a été financé par ARCO, une compagnie pétrolière américaine, à l’origine de la découverte de l’immense gisement pétrolifère de Prudhoe Bay en Alaska… celui-là même où Lindsey Williams a travaillé dans les années 70. Le Monde est petit. Tout petit, puisque ARCO va investir dans LUKOIL à la chute de l’URSS et que la chaine de stations-services ARCO est vendue à BP en 2000.

Les brevets de HAARP, propriétés de « Advanced Power Technologies INC », filiale de ARCO, sont vendus avec la société APTI à « E-Systems » en 1994, une société sous contrat de la CIA et du Ministère américain de la défense.  E-Systems va être rachetée par « Raytheon Corporation », l’une des plus grosses sociétés dans le domaine du renseignement. Sur cette page, vous trouverez les liens intimes entre ces industriels du pétrole, de la guerre, des semences avec les hommes politiques US.

HAARP-inventaire

Nous savons depuis longtemps, qu’il existe une base américaine en Alaska et une autre russe en Sibérie, mais ce que j’ai découvert récemment, c’est que ces bases ont été multipliées et qu’il existe aujourd’hui des relais un peu partout aux Etats Unis, mais aussi ailleurs dans le Monde. (voir ces videos en anglais à ce sujet) Ces relais permettent de travailler très finement tant dans la manipulation du climat, le trajet des tornades, les pluies diluviennes ou les sécheresses, que dans le « mind control », car je ne crois pas que ces relais servent à créer un dôme magnétique de protection à la manière de Tusla. Malheureusement, ces technologies sont détournées par quelques groupes de nazillions ploutocrates, pour gagner plus de pouvoir. D’évidence, hélas, leurs objectifs sont de réduire la population de la planète de différentes manières. Les désastres agricoles successifs d’une année sur l’autre aux Etats Unis, en Russie, en Amérique du Sud et en Australie pour ne citer que ceux-là montrent les moyens que ces monstres ont l’intention d’utiliser pour réduire les populations. Attendez-vous à entendre parler de terribles famines dans les années à venir, en espérant que vous n’ayez pas à les subir, vous mêmes.

Le « Club de Rome » dont je vous parlais en introduction, est présenté par les médias comme une assemblée œuvrant pour le bien de l’humanité. Al Gore en fait partie. En tant que vice-président des Etats Unis, il a été officiellement en charge de coordonner les efforts internationaux pour remédier au fameux « Bug de l’An 2000″, un hoax planétaire qui a bénéficié aux fabricants américains d’ordinateurs et de logiciels. Puis, il a quitté officiellement toute fonction politique pour promouvoir le film « une vérité qui dérange », se faire le chantre du hoax planétaire du « réchauffement climatique » en cherchant à imposer la taxe carbone, alors même que dans le même temps, il était l’un des principaux actionnaires de la Bourse du Carbone aux USA. Al Gore est un des membres éminents du Club de Rome. Il a reçu le prix Nobel peut être pas pour avoir sauvé le monde du bug de l’An 2000, mais pour avoir essayé de le sauver au sujet du climat.

Nicolas Sarkozy sera t’il lui aussi récompensé pour ses efforts à ce sujet au sommet de Copenhague, qui fut une magnifique claque dans la gueule de ces Messieurs ? Décidément, NS aura été très actif sur beaucoup de dossiers honteux comme la « Pandémie mondiale de H1N1″, « l’Afghanistan », « le réchauffement », « le printemps arabe », la « Syrie », « l’Or de la France »,  etc. Le bon petit soldat sera certainement amplement récompensé par ses maîtres …

WWIII

Journalistes et blogguers évoquent de manière récurrente le déclenchement imminent de la troisième guerre mondiale, tenant leurs lecteurs en haleine et entretenant la peur d’une guerre nucléaire.

La Guerre Mondiale a été déclenchée il y a très longtemps. Elle ne ressemble pas aux guerres de tranchées de 14-18, ni à la Blitz Krieg de 39-40 ou au carpet bombing chère aux américains en 44-45. Elle est multiforme, insidieuse et permanente.

Guerre Financière avec la création de produits financiers extrêmement destructeurs, qui ont ruiné la plupart des banques occidentales, ruiné les administrations, les régions et les états avec la complicité active et passive de réseaux de l’intérieur…

Guerre monétaire, incompréhensible pour les masses et pour la plupart des observateurs. Pourtant, celle-ci fait rage en ce moment même.

Guerre climatique  monstrueuse avec une escalade permanente entre les belligérants, utilisant toutes les techniques pour arriver à leurs fins (Tempêtes, Tsunamis, Déluges, Sécheresses, Tornades, Ouragans, séismes, … )

Guerre électronique et Cyber-wars à tous les niveaux. Il y aurait des milliers d’attaques chaque jour dans tous les domaines. Piratages, mais aussi virus informatiques, qui vivent leur vie propre et frappent désormais à l’aveugle.

Guerre bactériologique (SRAS, H1N1, H5N1,…) mais aussi rouille noire des blés ou autres pour imposer ses semences ou ses traitements.

Quand verrez-vous dans les médias dominants des articles écrits par un correspondant de guerre, décrivant ces batailles terribles et ruineuses  pour ce qu’elles sont ? Non, il ne faut pas réveiller les masses laborieuses. Ensuite, il est difficile de dénoncer l’ennemi, car il est souvent au milieu de nous. Ce sont des financiers et des industriels, gérant des empires tentaculaires, comme nous l’avons vu dans d’autres dossiers. Ils sont au-dessus des frontières, au dessus des lois et le plus souvent au dessus des gouvernements.  Nous ne pouvons que compter les points en cherchant à mettre les nôtres un tant soit peu à l’abri.

Cette  carte, montre que 27 stations américaines sur 28 sont en action pour diriger l’Ouragan Sandy vers NY. Guerre intérieure comme lors du 11 septembre ou entente générale autour d’un scénario commun ?

Vous trouverez en suivant ce lien une attaque équivalente qui a eu lieu sur la côte ouest la semaine dernière et qui a entrainé des orages extraordinaires, mais dont le tonnerre (ou le son du canon) n’a pas résonné jusqu’à nous. Ces apprentis sorciers semblent ne jamais s’arrêter. Depuis   »El Nino », que l’on vous a présenté comme un phénomène naturel, et tous ses Fukushima plus ou moins médiatisés, ces « apprentis sorciers » de l’Est et de l’Ouest sont en pleine escalade, sans maîtriser une seconde les modifications de la terre, qu’ils engendrent sur le Long Terme.

La fonte des glaces du pôle ne doivent rien au hasard. Ces fous furieux organisent ce réchauffement localisé pour avoir accès plus facilement à des ressources jusqu’alors inexploitées. L’appât du gain est leur seul moteur. Peu leur importe que la fonte des glaces va entrainer une hausse du niveau des océans et l’inondation des côtes où vivent une forte proportion des habitants de la planète. Au rythme où vont les choses, mieux vaut ne pas investir dans les zones basses de nos côtes ou de nos estuaires, votre fortune serait vite dans le lac. Souvenez vous que Marie Julie conseillait d’être à plus de 50 km des côtes. Les inondations du littoral de Vendée en 2010 montrent que nous nous rapprochons des événements annoncés.

Carpe Diem

HAARP-Sandy

 
109 commentaires

Publié par liesiletter le 3 décembre 2012 dans Non classé

 
lass="post-11554 post type-post status-publish format-standard hentry category-non-classe">

SANTE : Fin du Monde le 14 décembre

CJ_napoleon-3,5cmPar Menthalo – SANTE : Les compléments alimentaires, la médecine douce, et toutes les solutions alternatives aux poisons officiels imposés par BigPharma, le lobby des laboratoires, vont être muselés dans deux semaines. En effet, le 14 décembre prochain, les nouvelles règles européennes sur les allégations santé entrent en vigueur. Les petits laboratoires comme Eau Positive vont devoir revoir toute leur politique de communication. C’est la Fin d’un monde.

Il ne sera plus possible d’écrire que l’Argent Colloïdal par un simple gargarisme va soigner l’angine, qu’un antibiotique mettrait 3 jours à soigner… qu’il va éradiquer ces infections urinaires, qui font tant souffrir nos compagnes et que les produits proposés par les Grands Laboratoires ne soignent plus… qu’il rend le sommeil aux insomniaques … que c’est le plus extraordinaire des cicatrisants (tant pour la peau que pour les os)… qu’il combat l’acné comme aucun produit officiel… En pulvérisation, il soulage les bronchites chroniques.

Déjà, il était interdit d’en parler comme d’un médicament miracle ou comme complément alimentaire permettant de prévenir la maladie, plutôt que de la soigner… Désormais, il ne sera plus possible que de vanter ses caractéristiques bactéricides, virucides et fongicides qu’en tant que désinfectant ménager.  Néanmoins, rien n’empêchera le client, d’utiliser ce « désinfectant ménager » pour essayer de soigner son Hépatite C, sa tuberculose, ses aphtes buccaux ou ses vilains abcès. Il sera évidemment interdit de citer  la « rémission temporaire » de tel ou tel cancer, d’une sclérose en plaque ou d’une tuberculose.

Hopital

BigPharma avait entamé une campagne cet été avec l’aide de quelques sommités de la faculté de médecine de Suède, dénonçant le fait que les colloïdes d’argent ou les nanoparticules d’argent envahissaient la thérapeutique hospitalière aujourd’hui. Ils servaient à la fois à filtrer l’eau et l’air des cliniques et hôpitaux, mais on les utilisait aussi sous différentes formes pour soigner les grands brûlés, les escarres des grabataires, les blessures des urgences ou les bactéries résistantes aux antibiotiques et notamment toutes celles qui prolifèrent dans les hôpitaux, à l’origine des maladies nosocomiales. On retrouve l’argent dans les cathéters, les valves cardiaques, les sutures, les savons et désinfectants, etc. Le Professeur Asa Melhus du Département de microbiologie clinique au C.H.U d’Uppsala en Suède, et le Professeur Lars Hylander du département des sciences de la Terre, de l’Air et de l’Eau de la même université suédoise, ont co-signé un document mettant en garde des risques que fait courir l’argent-métal dans ses multiples utilisations actuelles.

Ce qui est amusant, c’est que ce qui semble au premier abord une attaque en règle contre l’Argent Colloïdal en fait le panégyrique, listant ses victoires et réussite en médecine. (voir le document en anglais)

L’argument de choc final étant que cette utilisation grandissante de l’argent amenait un risque pour notre organisme d’augmenter les métaux lourds et leurs éventuelles pathologies propres. Mais si vous faites une recherche sur les Métaux Lourds, vous constaterez que l’aluminium est omniprésent dans les vaccins et pire encore dans les chemtrails et quoique reconnus pour sa dangerosité, n’est pas éradiqué des produits des laboratoires agréés. Si vous faites une petite étude (ici ou  ) sur la dangerosité réelle de la plupart des vaccins produits par les laboratoires pharmaceutiques, ces Messieurs mériteraient plusieurs fois la perpétuité pour tentative de génocide. Consultez aussi cette page pour voir comment éliminer les métaux lourds, vous verrez que l’argent n’y est pas cité.

Les liens intimes entre les Laboratoires, le Cartel des Pétroles, les Banques et nos gouvernements ont ils jamais été plus évidents que lorsque Sarkozy a vendu au Mexique un laboratoire Sanofi-Pasteur, pour fabriquer des vaccins H1N1 quelques mois seulement avant la fameuse pandémie mexicaine ?… sans même évoquer comment le gouvernement de l’époque avait acheté massivement des vaccins, aux laboratoires. Ceux qui ont courageusement dénoncé l’extrême nocivité de ces vaccins, je pense à Rauni Kidle, ministre de la santé de Finlande à la Ministre de la santé polonaise, Ewa Kopacz ,  Jane Burgermeister et les blogs, ont fait échec à cette gigantesque forfaiture des gouvernements. Cela s’est passé il y a seulement 3 ans et tout le monde semble l’avoir oublié.

C’est en cherchant comment  protéger mes proches du H1N1 en 2009, que j’ai acheté de quoi fabriquer de l’Argent Colloïdal. Ce n’est que parce que certains amis et relations du web m’en ont demandé pour soigner d’autres pathologies, que j’ai commencé à en commercialiser à très petite échelle 18 mois après, bien avant de créer la boutique de vente sur internet.  Ce que je vous recommande, c’est de chercher dès aujourd’hui toute la documentation disponible sur les médecines alternatives, car dans deux semaines, elle aura été éradiquée du web. Ce n’est évidemment pas la Fin du Monde, mais la fin d’un monde. Notre espace de liberté aura diminué d’un cran de plus.

 
91 commentaires

Publié par liesiletter le 2 décembre 2012 dans Non classé

 

La ‘prophétie’ de Joseph de Maistre sur le devenir des nations

demaistre

Joseph de Maistre (1753-1851), qui avait été franc-maçon mais qui sortira de la Maçonnerie, avait écrit à son ami le vicomte de Bonald :

« Jusqu’à présent les nations ont été tuées par conquête, c’est-à-dire par voie de pénétration ; mais il se présente ici une grande question : une nation peut-elle mourir sur son propre sol, sans transplantation, ni pénétration, uniquement par voie de putréfaction, en laissant parvenir la corruption jusqu’au point central et jusqu’aux principes originaux et constitutifs qui font ce qu’elle est ? »

Que dirait de Maistre aujourd’hui ?

 
127 commentaires

Publié par liesiletter le 1 décembre 2012 dans Non classé

 

Des risques considérables sur le bilan de la BNS

bns

Depuis plusieurs mois, quelques sources expriment leurs inquiétudes quant à la réputation de la Suisse sur de nombreux points. Aujourd’hui, ce n’est plus le sujet du secret bancaire qui est mis en avant, mais la politique monétaire de la banque centrale dont les dirigeants achètent de l’euro pour éviter au franc suisse de s’envoler contre la monnaie européenne. Rappelons que cette stratégie fut mise en œuvre le 6 septembre 2011 avec un taux de change plancher à 1,20 franc suisse pour un euro.

Le plus intéressant est que l’avertissement vienne de Thomas Jordan, l’actuel président de la Banque Nationale Suisse (BNS), s’exprimant devant la société d’économie publique du canton de Berne : l’accumulation des réserves étrangères liées à la stratégie de défense du franc suisse fait peser des risques considérables sur le bilan de la Banque centrale helvète.

Le tout est en effet de savoir s’il est judicieux de se gaver d’euros dans le contexte futur d’implosion de la zone euro, probablement par des révoltes sociales traduites, dans le langage mélenchoniste de l’Internationale, par : guerres civiles ? L’armée suisse hyper équipée et l’éventualité d’une fermeture des frontières du pays avec ses voisins correspondent-ils à une plan B ?

 
64 commentaires

Publié par liesiletter le 30 novembre 2012 dans Non classé

 

Les Turcs poursuivent un troc intelligent avec l’Iran

turquieiran

Au cours des six derniers mois, l’Iran est parvenu à se soustraire à une partie des sanctions américaines par l’importation d’or de Turquie en échange de plusieurs milliards de pétrole vendu. L’un des officiels turcs a parlé de « succès en matière de troc » entre la Turquie et l’Iran. Voilà la réponse à ceux qui s’interrogeaient sur les raisons pour lesquelles les exportations d’or, et tout particulièrement de lingots, de Turquie, sont devenues si importantes en direction de Téhéran.

CNN écrit : selon les statistiques du gouvernement turc, l’Iran a importé des milliards de dollars d’or de la Turquie depuis mars dernier, époque où les mollahs ont été éjectés du système SWIFT.

En fait, les exportations de lingots d’or ont commencé à exploser dès le mois d’avril. Cette hausse dépasse les 400% par rapport à l’année précédente.

gold0En réalité, il y a eu beaucoup de spéculation sur la manière dont l’or est transféré de la Turquie vers l’Iran, mais d’aucuns assurent que le sujet implique également les Emirats arabes unis. « Il est vrai que Dubaï a toujours été la plus importante porte d’entrée économique vers l’Iran », précise un analyste américain. De manière générale, l’on dit que cet or est  transféré par sacs de 50 kilos, qui est la limite de transfert autorisé de Turquie. « Tous ces transferts ressemblent à un film de James Bond. Vous avez des personnages avec des valises noires transportant l’or », a commenté Behzad Yaghmaian, économiste américano-iranien à Ramapo College.

Bien évidemment, les autorités turques vont s’attirer les foudres des ténors américains à la solde des sionistes, mais ne sommes-nous pas dans la période des grandes alliances ? Et les discussions en vue du prochain conflit mondial ne se font certainement devant les grands médias.

Le jeu opéré par la Turquie s’explique par des considérations plus singulières qui furent mises en évidence dans le numéro 264 de LIESI, et qui ont un rapport évident avec le contexte religieux de la prochaine explosion du Moyen Orient.

 
30 commentaires

Publié par liesiletter le 30 novembre 2012 dans Non classé

 

Economie chinoise : un point d’interrogation pour les prochains trimestres

Un analyste de Citigroup anticipe une chute des prix du pétrole

Yellow Submarine : la Chine en plongée

Drôle de fin d’année

La publication des derniers chiffres du chômage doivent être une source d’inquiétude tandis que le nombre de Français qui s’expatrient augmente à une cadence impressionnante. Pour le chômage en France, c’est le dix-huitième mois consécutif de progression !

statchomageide102012.jpg?w=645

Hasard du calendrier, c’est ce même jour que le syndicaliste François Chérèque doit quitter la direction de la CFDT, qu’il dirige depuis dix ans.

Sale ambiance… Même l’OCDE est de la partie avec de sombres prévisions économiques pour la France et l’assurance que la courbe du chômage va poursuivre sa progression pour se stabiliser à 11,25 % à la fin de 2013. C’est loin… mais il faut bien donner de l’espoir. Nous sommes encore dans une projection optimiste ! L’OCDE met en cause non seulement la très faible croissance, mais surtout la faible marge bénéficiaire des entreprises et le niveau élevé de leur endettement. L’OCDE vise une expansion de + 0,3 % en 2013 avant une reprise à + 1,3 % en 2014, alors que le gouvernement n’en démord pas et vise une croissance de + 0,8 % l’an prochain.

bce.jpg?w=300&h=130Dépassant le cadre de la France dans ses projections, l’OCDE prévient que l’économie pourrait replonger dans la récession si les projections concernant la zone euro ne sont pas au rendez-vous. Malheureusement, l’OCDE n’a pas de solution : il est conseillé à la BCE de baisser encore ses taux, de donner un message fort au Marché comme quoi les banquiers centraux poursuivront une politique très accommodante pour de nombreux mois. L’institution assure que l’inflation va décliner encore. Pour les Etats-Unis, ce sont là aussi les même « solutions » recommandées: une politique encore plus agressive d’assouplissement quantitatif de la Fed.

Bref, ils n’ont AUCUNE SOLUTION autre que celle souhaitée par des intérêts financiers supérieurs cherchant à réaliser la perestroïka de notre modèle de société..

nibiru0.jpg?w=300&h=242Dans le même temps, les sectes de l’Apocalypse font de plus en plus d’adeptes. On sait à ce jour que l’affaire Nibiru est un montage. Reste à savoir qui se trouve derrière et qui a intérêt à rendre crédible une grande catastrophe fin décembre 2012. Est-ce simplement, comme le dit Eric Taladoire, professeur d’archéologie précolombienne à la Sorbonne, une instrumentalisation à des fins mercantiles ? On le saura bientôt.

Plus généralement en Europe, les reportages mettent en avant le problème de la crise qui touche l’Allemagne et où le fossé entre riches et pauvres s’accentue. En attendant, si le gouvernement français estime nécessaire de serrer la ceinture de ses contribuables, on va encore trouver quelques centaines de millions, on parle même de 1 milliard d’euros pour la banque DEXIA

 
47 commentaires

Publié par liesiletter le 28 novembre 2012 dans Non classé

 

Vers un contrôle de l’Internet ?

internet-mobile.jpg?w=645Les onusiens souhaiteraient travailler sur un nouveau traité en matière de communication. Comme c’est souvent le cas, les directives viennent de l’Oncle Sam qui a toujours la bonne idée au temps opportun. Les onusiens veulent suivre la voie tracée par le président américain et soutenu par le Congrès en s’attaquant à la liberté d’Internet. Cette volonté de légiférer la censure éviterait bien évidemment à certains de calomnier et dire n’importe quoi parce qu’ils ont la haine dans le ventre, mais aussi de tirer dans le tas. Voyons dans cette manière de faire la certitude que les organisations supranationales nous préparent bien le monde de rêve que les gouvernements promettent à chaque élection. Non, cela n’ira pas mieux demain ! mais sûrement après-demain.

« Internet, explique Allain Jules, c’est quand même 40.000 réseaux d’interconnexion entre 425.000 itinéraires mondiaux, ce qui permet à plus de deux milliards de personnes à travers le monde, de diffuser des messages et autres contenus numériques. Internet c’est aujourd’hui, près de 500.000 nouveaux utilisateurs par jour… »

Ces données permettent de mesurer l’ampleur des enjeux pour les mondialistes.

Beaucoup estiment qu’Internet doit être gratuit. Les mondialistes vont probablement commencer par la taxation. Que feront les gouvernements ?

En attendant, la triste nouvelle d’hier soir est l’annonce française d’une forte augmentation du chômage en octobre. « En comptant les chômeurs en activité réduite, la hausse atteint même 73 600 personnes et frôle les progressions historiques atteintes lors de la crise de 2008-2009″. Et pourtant, pour l’Europe de l’Ouest, la crise n’est pas encore là.

 

___________________________________________________________

 

 

La liste non exhaustive des produits recensés...
Eric Libre Pensador 5 décembre 15:54
La liste non exhaustive des produits recensés dans les chemtrails, en provenance de laboratoires de toutes les régions du monde:

Qu'est-ce qui se trament derrière les épandages récurrents de produits chimiques et bactériologiques par des avions militaires et civils?
La liste des produits rencontrés au fil des analyses comprend :

● le ‘‘dibrométhane’’ : interdit depuis 1984, additif du carburant des avions, insecticide cancérigène, pouvant causer des oedèmes pulmonaires ;

● la bactérie ‘‘Pseudomonas aeruginosa’’, qui peut être à l’état naturel dans le sol, mais est fabriquée par une compagnie au doux nom de ‘‘Patho-genesis’’ ; sur les personnes vulnérables, cette bactérie forme un bio-film qui bloque le système immunitaire ;

● la bactérie ‘‘Pseudomonas fluorescens’’, qui se trouve aussi dans le sol ;

● des ‘‘entérobactériacées’’ : Escherichia coli et salmonelles pour les intoxications alimentaires, Klebsiella pour les infections pulmonaires ;

● la bactérie pathogène ‘‘Serratia marcescens’’, responsable de pneumonies, méningites, endocardites ;

● des streptomycines, composants des antibiotiques ;

● des enzymes restrictives, utilisées en laboratoire pour couper et recombiner l’ADN ;

● des cellules de sang humaines : globules rouges, globules blancs pris dans des agrégats ;

● d’autres bacilles, bactéries et moisissures pouvant provoquer des maladies cardiaques, des difficultés respiratoires et des maladies gastro-intestinales aiguës ;

● du BCTP huileux, antibiotique, décontaminant (sans doute testé après l’épandage d’une bactérie bénigne) ;

● des stéarates et sulfates de , toxiques pour les mammifères ;

● différentes formes d’aluminium, neurotoxiques à l’origine de démences dégénératives (Alzheimer) ;

● des fibres de polymères, dont certains sont analogues aux additifs polymères utilisés en charcuterie pour uniformiser la cuisson au four à micro-ondes.

 

.

Le Nouvel Ordre Mondial en vidéo, quelques mn :

  

R-sistons vidéo 4 : Le Nouvel Ordre Mondial pour les "Nuls"

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 03:12

 

jeudi 29 novembre 2012

L'économie chinoise dans le creuset


Après avoir fait un petit topo de la situation américaine, je vais aborder le cas chinois.

Cette série de graphiques et d'analyses sera regroupée in fine au sein d'une étude complète.

La Chine est frappée de plein fouet par la crise, le prix des denrées alimentaires et le chômage ont explosé. Emeutes de la faim, grèves, conflits, fleurissent un peu partout sur l'ensemble du territoire chinois.

La Chine a officiellement reconnu 80.000 «incidents de masses» (des émeutes et manifestations) en 2007, un chiffre qui est passé à 
120 000 en 2008 avec le début de la crise.

Or, il n faut pas perdre de vue qu'avec 20 millions de nouveaux arrivants par an à intégrer dans le marché de l'emploi, la Chine a l'obligation de dépasser les 7% de croissance chaque année, le seuil minimum. 

 

On le voit, la Chine s'approche dangereusement des 7% qui est pour ma part la limite de rupture.

Au T4 (2012),  la Chine, malgré les commandes de Noël, devrait frôler cette limite.
  
D'ailleurs, ce ralentissement de l'économie chinoise est clairement perçu par les marchés et le Shanghai Stock Exchange (SSE), l'indice qui regroupe toutes les valeurs cotées à la bourse de Shangai,  s'effondre totalement.

Source : zonebourse


Le mur des 1700 points (crise de 2008) sera franchi en 2013 ainsi que le point de rupture des 7% de croissance. Elle devrait atteindre le chiffre de 5% au T4 2013.
Repost 0
Published by Eva R-sistons
commenter cet article
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 02:59

 

 


http://le-paradis-des-anges.forumactif.fr/t588-bertold-brecht
Bertold Brecht

 

 

Prima di tutto vennero a prendere gli zingari e fui contento perché rubacchiavano.

Poi vennero a prendere gli ebrei e stetti zitto perché mi stavano antipatici.

Poi vennero a prendere gli omosessuali e fui sollevato perché mi erano fastidiosi.

Poi vennero a prendere i comunisti ed io non dissi niente perché non ero comunista.

Un giorno vennero a prendere me e non c'era rimasto nessuno a protestare

 

B.Brecht

______________________

 

Traduction:

 

Avant tout, ils prirent les gitans et j'était content car ils aimaient voler (rubacchiavano).

Ensuite, ils prirent les juifs et je n'ai rien dit car ils m'étaient antipathiques.

Ensuite, ils prirent les homosexuels et je me sentais soulagé car ils me gênaient.

Ensuite, ils prirent le communistes et je n'ai rien dit car je n'étais pas communiste.

Un jour, ils vinrent prendre moi-même et il n'y avait plus personne pour protester.

 

.

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 02:45

La France se prépare à intervenir en Syrie contre « les armes de destruction massive »

 

La France se prépare à intervenir en Syrie contre « les armes de destruction massive »
Selon nos informations, tout est prêt pour que les forces spéciales mènent des opérations ciblées afin qu’officiellement ils se saisissent des stocks d’armes chimiques et officieusement, soutenir les rebelles syriens et renverser le président Bachar Al-Assad.

Discrètement, les Français se préparent à intervenir militairement en Syrie. Le schéma qui prévaut actuellement consisterait en une intervention française relativement modeste intégrée à celle d’une coalition multinationale, très certainement sous commandement de l’OTAN qui a autorisé le déploiement de missiles Patriot à la frontière turco-syrienne. Cette organisation se prépare sur le modèle de celle qui s’était mise en place lors de la guerre contre la Libye de Kadhafi.

Celle-ci compterait donc au moins les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, entre autres membres de l’Otan, dont la Turquie sans doute, auxquels seraient associés la Jordanie et peut-être d’autres pays arabes, comme le Qatar et l’Arabie Saoudite. Il est question d’une intervention solidement appuyée par des avions et des hélicoptères, destinés à mettre la main sur le stock d’armes chimiques.

Dernièrement, c’est un contingent de plus de 1000 soldats de la Royal Marines qui attend le feu vert de la « communauté internationale » pour intervenir militairement en Syrie.
Une intervention préventive se profile

Ce qui se profile, c’est une intervention « préventive ». Dans cette hypothèse qui paraît aujourd’hui prendre de l’épaisseur, les forces spéciales des pays constituant une coalition « ad hoc », c’est-à-dire non soumise à l’Otan, lanceraient des raids à partir de la Jordanie et de la Turquie pour se saisir des armes potentielles là où elles se trouvent, avant que toute potentielle « tentation » de s’en servir ait connu un début de réalisation.

La préparation d’une opération préventive n’est pas un mystère et, pour ne citer qu’elles, les forces spéciales françaises ont été mises en place discrètement en Jordanie à cette fin. Aussi bien pour participer elles-mêmes à une telle intervention que pour aider leurs homologues jordaniennes.

Cette intervention frappera des cibles « L » (pour leadership) par des missiles de croisière, concomitantes à une prise de contrôle des stocks chimiques, avant leur sécurisation puis leur transfert.

Après avoir appelé à ce que le régime syrien soit abattu rapidement, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a une nouvelle fois menacé la Syrie, soutenant une intervention « massive et foudroyante » sans feu vert des Nations-Unies (ONU), dans le cas où des armes chimiques ou bactériologiques constitueraient une menace.

Israël avait aussi affirmé au mois de Juillet 2012 vouloir intervenir en Syrie face à la « menace » des armes de destruction massive.


Source : Le Point / Le Journal du Siècle

http://lejournaldusiecle.com/2012/12/06/la-france-se-prepare-a-intervenir-en-syrie-contre-les-armes-de-destruction-massive/ http://lejournaldusiecle.com/2012/12/06/la-france-se-prepare-a-intervenir-en-syrie-contre-les-armes-de-destruction-massive/

 

 

La vidéo sur le site

 

http://www.alterinfo.net/La-France-se-prepare-a-intervenir-en-Syrie-contre-les-armes-de-destruction-massive_a84423.html

.

 

Sur ce site,

Syrie : Qui se charge de l'entraînement des terroristes en Turquie ?

Ils ont détruit la mosquée de Al-Mufaqarah. Encore une fois. (vidéo)

L’actrice américaine Sonia Manzano demande pourquoi les palestiniens devraient « reconnaître » leurs bourreaux

La relative efficacité des drone au-dessus des sables persans…

La Syrie ne sera pas la pomme de discorde entre la Turquie et la Russie

L'autisme a-t-il existé avant les vaccins?

Fuite en avant des apprentis-sorciers: nos autorités complices!

Vaccination massive, grâce à des grains de pollens?

L’assuré et ses ayants droit

LE PEUPLE PALESTINIEN FACE AUX ÉQUIVOQUES DU « Monde Libre » et À LA FELONIE DU « Monde arabo-monarchique »

 

LA PROXIMITÉ DES RÉSEAUX D'EXTRÊME DROITE, ET DES ELITES INTERNATIONALES

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 02:26

http://www.alterinfo.net/Grece-chronique-d-un-systeme-de-sante-en-chute-libre_a84374.html

Grèce : chronique d’un système de santé en chute libre

Grèce : chronique d’un système de santé en chute libre.

 

La résistance du peuple grec est exemplaire et pourtant la troïka ne pense qu'à lui imposer de nombreux sacrifices. La santé publique pose un problème sérieux dans ce pays volontairement ruiné et pillé par la ploutocratie européiste qui prétend imposer ses recettes ultralibérales à tous les pays européens.

 

 L'ONG "Médecins du Monde" autrefois intervenait en Grèce seulement auprès de la population immigrée ultra pauvre, aujourd’hui la moitié de ses interventions sont destinées à la population grecque.

 

Il est clair pour tout le monde que la barbarie imposée à la Grèce constitue le laboratoire ultralibéral en Europe et particulièrement dans la zone euro. Lors du premier "plan de sauvetage" en 2010 le déficit public grec représentait 120% du PIB. Aujourd'hui, après je ne sais combien de mesures visant à améliorer la compétitivité de ce pays et après avoir fait des coupes sombres dans les salaires, les retraites, les services publics, etc...,  afin de réduire le coût du travail, le déficit représente environ 180% du PIB. La richesse produite a reculé de 20% par rapport à 2010.

 

Les gangsters en col blanc, la mafia encravatée de Bruxelles, osent affirmer qu'il faut continuer les "réformes structurelles " afin de ramener le déficit public à 120% du PIB en 2015 ou peut-être en 2020! Pour ces surdiplômés, tous sortis des grandes écoles ou des grandes universités, une question se pose: Soit ils sont complètement idiots, Soit ils mettent au point un plan coordonné afin de réduire la population européenne à l'esclavage.

 

Je ne pense pas personnellement qu'ils soient devenus spontanément idiots. La deuxième solution doit donc être envisagée. Dans la course folle au niveau mondial pour les profits maximums, il faut toujours qu'ils abaissent le coût du travail afin d'affecter la richesse produite prioritairement aux détenteurs de capitaux, leurs maîtres.

 

Dans certains pays de l'Union Européenne, je pense à la Bulgarie et à la Roumanie, le salaire horaire est de quelques euros, je crois que dans certains cas il est de 1 euros de l'heure. Dans la Grande Allemagne que l'on nous cite toujours en exemple, il y  a aussi des salariés à temps partiel et sans contrat, payés 1 euro de l'heure, ce sont souvent des femmes seules!  

 

Les firmes françaises Renault et Peugeot, ont délocalisé leur production dans les deux pays précédemment cités. Elles peuvent à nouveau être plus compétitives sans toucher aux marges bénéficiaires versées aux actionnaires. Je crois même qu'en Bulgarie un projet d'usine intégrée est prévu. Les ouvriers seront logés sur le lieu de travail dans des baraquements aménagés à cet effet afin qu'ils soient disponibles et corvéables à merci pour quelques euros mensuels. Ces camps de travail vont permettre d'améliorer la compétitivité de ces géants de l'automobile.

 

Les travailleurs grecs devant le désastre imposé à leur pays sont obligés d'émigrer vers des cieux plus cléments. En France, à l'aéroport de Nice, une compagnie aérienne Low Coast emploie déjà des travailleurs grecs au tiers du salaire négocié pour la profession. Cette merveille européenne est possible grâce à la fameuse directive Bolkestein. Cette dernière bien que rejetée au parlement européen en séance plénière à Strasbourg en mai 2006, est réapparue sous un autre nom, "La directive service", et n'a plus posé de problème car elle n'a plus été négociée globalement au parlement. La fameuse méthode "des petits pas" a réussi à faire accepter sans encombre, en plusieurs fois, cette directive honnie rejetée par les peuples.

 

La Résistance en Grèce, en Europe, en France est plus que jamais vitale afin d'échapper aux mâchoires de ce monstre froid qui s'appelle "Mondialisation libérale".

 

Lucien PONS

 

 

 

Mardi 4 décembre 2012 http://www.resistance-politique.fr/

Helena Dimitriadis est dans une position intéressante. Sept mois. Des jumeaux. Elle avoue, tristement : « les neuf cents euros à payer pour les examens et l’accouchement, je ne les ai pas ». Elle s’est levée ce matin à six heures et demie, a pris le tramway et est désormais en pole-position dans la queue qui s’étale devant la porte de l’hôpital tenu par Médecins du monde. Le serpent humain, derrière elle, est long et coloré. Deux cents personnes sont en attente d’une visite ou d’une vaccination… gratuite. C’est l’avant-garde de ce million et deux cent mille damnés qui, fautifs d’avant été privés d’emploi depuis plus d’un an en Grèce (et en Europe) ont perdu le plus élémentaire des droits : celui de se soigner.

« Vous voyez tous ces gens ? », demande, amère, Nikita Kasaris, investie bénévolement à Médecins du monde. « C’est une catastrophe humanitaire. Chaque jour qui passe, la queue est plus longue ». La troïka a allumé le feu du dramatique déficit grec. Mais à l’écart de la lumière faite sur la crise financière se consume une tragédie silencieuse où les dommages ne se comptent pas en euros mais en vies humaines. De l’argent, en Grèce, il n’y en a plus. « Et être pauvre et malade est aujourd’hui en Grèce une Odyssée », assène Benédiktos.

L’austérité a contraint le gouvernement à réduire de 15 à 11,5 milliards sur trois ans les fonds destinés à la santé. Objectifofficiel : réduire les gaspillages dans un système où se faire opérer nécessite un pot-de-vin (fakelaki) allant de 150 à 7.000 euros (données Transparency International) quand les fournitures hospitalières coûtent près du double du reste de l’Europe. Mais les résultats n’ont pas été au rendez-vous. « Nous avons déclenché une véritable bombe à retardement », assure Katerina Kanziki, infirmière volontaire à l’hôpital de Psiri. « Nos pharmacies ont épuisé les stocks d’une centaine de médicaments de première nécessité, parmi lesquels l’insuline et les antihypertenseurs. Les antiviraux, indispensables aux malades atteints du sida, vont commencer à manquer et nous n’avons pas les moyens d’en commander ». La situation a fait l’objet de comptes rendus au ministère de la santé. Thomas Zelznitas, représentant du personnel de l’hôpital Geniko Kratico, ajoute : « nous sommes sans seringues, ni gants chirurgicaux, ni coton pour opérer les gens ».

Des appels voués à tomber à l’eau. L’État verse avec retard les salaires des médecins et de nombreuses multinationales ont suspendu ou ralenti les approvisionnements de pharmacies car la Grèce n’honore pas ses dettes sanitaires (les laboratoires Merck l’ont fait même avec un anti-cancer…). Les résultats sont prévisibles : on assiste à la recrudescence de virus et de maladies qui touchent les plus faibles (dans l’est de l’Attique est même réapparue après des décennies une forme endémique de malaria). « Il y a trois ans, nous ne voyions que les immigrés », constate Kasiris. « Aujourd’hui, une bonne moitié des patients de Médecins du monde est grecque ». Christos Kasirs, appuyé sur sa canne de cyprès devant la pharmacie de la place Dragatsaniou à Athènes, est une des victimes collatérales de ce désastre : « regarde, marmonne-t-il en fronçant ses sourcils blancs, soixante-quinze euros pour douze comprimés ». Il ne peut pas se passer d’antiarthritiques. « Sans eux, je ne peux même pas me lever du canapé ». Le problème est que son ordonnance ne vaut pas grand-chose  le gouvernement ne rembourse pas les pharmacies. Ces dernières font alors payer le prix fort au patient.

« Je n’ai pas le choix ! », s’écrit Maria Hatzidimitriou, pharmacienne, la soixantaine, qui vient de faire payer les antiarthritiques à Christos. « Qu’est-ce que vous croyez ? Cette situation ne me convient pas. Ceux qui en ont vraiment besoin peuvent faire crédit. Mais l’État me doit 40.000 euros. Si les choses ne s’arrangent pas, je mettrai la clé sous le paillasson ». C’est arrivé à nombre de ses confrères qui ont vu ces derniers mois leur officine saisie par les banques.

« C’est vrai, les choses vont mal. Mais nous essayons de remettre sur pied un système qui était en passe de s’effondrer », dit de son bureau avec vue sur la mer Égée Michael Theodorou, numéro un d’Evangelismos, le plus grand hôpital du pays. « Regardez nos comptes : en 2009, nous dépensions 157 millions. Aujourd’hui, nous sommes descendus à 113, sans avoir empiété sur les services et la qualité des soins. Un miracle ? Non. Il suffit de donner du bistouri là où les gaspillages sont le plus visibles. Il y a trois ans seulement, le corps médical prescrivait les médicaments les plus coûteux. Aujourd’hui, le choix se fait systématiquement parmi les génériques. Et les résultats ne tardent pas à se faire sentir : le coût des médicaments est passé en deux ans de 39 à 26 millions d’euros, malgré l’augmentation de 20 % du nombre de patients ».   

Dommage que ça n’ait pas suffi à éradiquer les dépassements illégaux d’honoraires. « Que dois-je faire ? Ils m’ont réduit mon salaire de 1.300 à 900 euros, admet un pédiatre de l’hôpital.  Et j’ai un prêt à rembourser. Alors, je soigne au noir de nombreux patients… ». 

Une vieille histoire… Lorsque les agents du fisc d’Athènes ont passé aux rayons X les 150 médecins du quartier de Kolonaki, l’un des plus huppés de la capitale, ils ont découvert, sans surprise à vrai dire, que plus de la moitié d’entre eux déclarait moins de 30.000 euros annuels.

En Grèce, le système de santé est en chute libre. Son niveau d’endettement en fait un cas emblématique au niveau européen. C’est en son nom que le capital exige de la part des travailleurs d’énormes sacrifices. À Athènes comme ailleurs en Europe, le gouvernement promet de faire payer au plus grand nombre la dette publique, qu’il a pourtant délibérément creusée par ses cadeaux fiscaux aux plus riches et le renflouement inconditionnel de banques aux abois. La crise, loin d’être jugulée, sert d’alibi pour amplifier les coupes sombres. Certains, par opportunisme, par défaut de clairvoyance ou tout simplement par intérêt de classe, préconisent d’avoir recours à l’Union européenne ou à la banque centrale européenne pour sortir de la crise… alors que ces organismes sont des facteurs aggravants. On ne sort pas des malheurs du capitalisme avec davantage de capitalisme.

 

Capitaine Martin

 

http://lucien-pons.over-blog.com/article-grece-chronique-d-un-systeme-de-sante-en-chute-libre-113170530.html

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 02:15

DU PRINTEMPS OCCIDENTAL (MAI-68) – AU PRINTEMPS DÉVOYÉ (MAI-2008)

http://les7duquebec.org/7-au-front/du-printemps-occidental-mai-68-au-printemps-devoye-mai-2008/

 

 

ROBERT BIBEAU

Les mouvements sociaux de Mai 1968 en France, en Europe et en Amérique se sont soldés par une «trêve» sociale, résultat d’un pacte social signé entre les bureaucrates syndicaux affairistes et les Conseils des ministres des gouvernements occidentaux sous l’œil complices des organisations et partis politique de la gauche plurielle et travestie (1). Ce pacte social – cette quasi « trêve » – aura duré quarante ans.

Suite à la crise économique de 2008 qui n’en finit plus de saccager l’économie des pays impérialistes en déclin – la débandade structurelle la plus sévère ayant frappé le monde capitaliste depuis 1929 – la classe capitaliste des pays occidentaux a déchiré ce pacte social et lancé de façon concertée des assauts féroces contre les travailleurs et les couches populaires des pays d’Occident et réorienté ses capitaux en direction de l’Asie émergente. La classe sociale des capitalistes monopolistes a alors intensifié et accéléré le processus de délocalisation-relocalisation des industries à fort coefficient de main-d’œuvre, capital variable important (CV) – faible valeur ajoutée (à cause d’une faible mécanisation) et à forte plus-value ouvrière.

Il en fut de même d’une partie des usines à fort coefficient de capital constant (CC), industries innovantes, automatisées et robotisées, délocalisées vers les pays émergents. La classe capitaliste monopoliste de ces pays ascendants (Chine, Corée du Sud, Inde, Taiwan, Indonésie) profite de ce mouvement pour s’intégrer à l’impérialisme dominant, et pour la Chine notamment, se tailler une place au sommet de la pyramide impérialiste mondiale.

Comment les ouvriers des différents pays capitalistes à travers le monde répondront-ils à ces agressions planifiées et répétées contre les conditions de production de leur force de travail – contre leur pouvoir d’achat – contre leur reproduction étendue en tant que classe sociale ?

Voici l’histoire de cette guerre de classe contemporaine en deux épisodes : Mai 68, la « trêve » sociale, et, en deuxième partie, Mai 2008, la révolte sociale dévoyée.

Mai 68, la « trêve » sociale (Première partie)

Les pavés lancés par la jeunesse parisienne font encore rêver les nostalgiques du Grand Soir-des-insurgés, autant qu’ils font trembler ceux que terrorisent les révoltes populaires. Les opportunistes d’hier, incorrigibles idéalistes, proclament aujourd’hui le retour des grands jours de Mai 68 et d’une nouvelle ode révolutionnaire, de l’éducation humaniste contre l’enseignement marchand et autres utopies petites-bourgeoises-opportunistes. Quelles leçons peut-on tirer de Mai 68 et à partir de ce bilan comment peut-on éclairer la route des révoltés entamée depuis quelques années par les ouvriers et la jeunesse du monde entier ?

Question et investigation

Pourquoi la plupart des leaders étudiants de la génération de Mai 68 ont-ils mal tourné ? Étrange malédiction s’acharnant sur ces fils de bourgeois, n’est-ce pas ? Pourquoi autant de néo-fascistes, de révisionnistes, d’opportunistes, de chauvins-nationalistes issus des rangs du mouvement étudiant et s’épandant à tout vent comme du chiendent ?

Deux témoignages nous serviront de guide dans l’exploration de cette grande esbroufe étudiante et populaire. L’essai d’une universitaire, M. Marion, intitulé « Conséquences et héritage de Mai 68 dans la société actuelle », qui présente le point de vue d’une intellectuelle universitaire sur cette série d’événements turbulents (2) et un second article sur l’activité de l’extrême-gauche en France en Mai 68 (3).

Conjoncture économique et sociale de Mai 68

Si en 1960 la France comptait 310 000 étudiants universitaires, en Mai 68 on en dénombrait 800 000 et la croissance se poursuivit, ininterrompue, jusqu’en 1990 (1 300 000 étudiants post-secondaires). Il en fut ainsi dans tous les pays d’Occident. En ce temps-là, l’État n’attaquait pas le droit aux études universitaires; au contraire, il en favorisait l’accès de façon à fournir un personnel scolarisé et de bonne qualité aux entreprises américaines se ruant à la conquête des marchés européen, canadien et australien florissants et exploitant la main d’œuvre de ces pays afin de leur extorquer la plus-value unique source de toutes formes de profit. À l’époque, la « deuxième puissance économique mondiale» était constituée par les oligopoles américains installés en sol européen ce qui n’empêchaient pas les entreprises monopolistes européennes de se consolider et de se chamailler contre les monopoles étatsunien comme De Gaulle le démontra parfois. L’Allemagne elle, sans rechigner, accepta de se muter en atelier industriel de l’Oncle Sam, de même pour le Japon de l’impérialisme Asie-Pacifique (4).

L’impérialisme américain était à l’apogée de sa croissance et de son hégémonie. Les bombardements au napalm décimaient l’héroïque peuple vietnamien qui menait une véritable guerre populaire pour bouter l’assassin étatsunien hors d’Indochine, ce qui advint le 30 avril 1975 après le sacrifice de quelques millions de partisans vietnamiens, cambodgiens et laotiens.

La dame Marion résume ainsi cette période d’effervescence atlantiste succédant au Plan Marshall : « C’est dans une période de plein emploi, de prospérité, au plus fort des Trente Glorieuses, libérée des guerres coloniales (sic) que cette situation « insaisissable » a explosé. Jusqu’à cette fin des années soixante, l’ordre du monde issu de la défaite nazie est bipolaire : Est et Ouest se font face. Mai 68 est un moment charnière qui marque la fin d’un monde.» (5).

Madame Marion poursuit : « Mai 68 marque le passage culturel d’une époque à une autre. La génération du baby-boom, née après la guerre, affirmait ses vingt ans en 1968 et prenait la parole. Contre ses aînés, elle va refuser et ébranler ce partage du monde. C’est un double refus du modèle capitaliste et du modèle stalinien (sic) qui inspire les années soixante. La jeunesse est antifasciste et anti-impérialiste. » (6).

Le troisième monde – la mystique des « non-alignés»

Il faut se rappeler qu’en 1955 Zhou Enlai (Chine), Soekarno (Indonésie), Nehru (Inde), Tito (Yougoslavie), Nasser (Égypte) et le prince Norodom Sihanouk (Cambodge) ainsi que les représentants de 29 pays se sont réunis à Bandung, en Indonésie, afin de promouvoir une soi-disant troisième voie, celle des « non-alignés », celle d’un « troisième monde », en double refus du camp socialiste et du monde capitaliste comme s’il existait sur Terre un troisième système d’économie politique (7). Notez que cette rencontre indonésienne des « non-alignés » survient dix ans avant la nuit de la « Gestapu ». Le 30 septembre 1965 un million de paysans et d’ouvriers membres du PKI (Parti communiste indonésien) furent égorgés par l’armée indonésienne « non-alignée » aux ordres de la CIA très alignée (8).

Par ailleurs, madame Marion et ses comparses « bobos » intellectuels sont incapables de décrire ce « nouveau monde culturel » et ce nouveau mode de production, cette nouvelle économie politique qui serait ni capitaliste, ni socialiste, issue de Mai 68 et des « non-alignés ». Quelques années plus tard la fumeuse théorie des « Trois mondes » endossera l’accoutrement du non-alignement espérant réchapper cette lubie évanescente.

Le XVIe Sommet des pays soi-disant non-alignés a réuni 120 États membres à Téhéran en août 2012 (9). L’Égypte sous tutelle américaine y côtoyait l’Arabie Saoudite sous monarchie féodale de la famille Saoude également sous tutelle américaine. La Côte-d’Ivoire sous domination française côtoyait la néo-colonie camerounaise et l’Inde, siégeant face à l’Afrique du Sud, quelques jours avant que les armées de ces deux pays ne massacrent des dizaines de travailleurs sous-payés (10). Lequel de ces 120 pays n’est pas régi par le mode de production et les rapports de production capitalistes ? Lequel de ces 120 États ne souffre pas sous domination impérialiste mondialisé avec la complicité complaisante de ses dirigeants larbins?

Que reste-t-il de cette utopique voie des « non-alignés – nouveau monde culturel – théorie des Trois mondes » ? Où sont les pays non assujettis à une puissance impérialiste ou à une autre, non spoliés par l’impérialisme mondial ? Nous savons déjà qu’en 1956 le camp socialiste a été miné par les révisionnistes khrouchtchéviens si bien que de nos jours tous les pays du globe sont assujettis à un système unique et soumis aux lois du marché impérialiste que l’économiste de renom J.K. Galbraith présente de cette façon :

« L’économie de marché est volontiers décrite comme un héritage ancien. En l’occurrence, c’est une escroquerie, ou plus exactement une erreur communément admise. Trop de gens apprennent l’économie dans des manuels qui entretiennent encore les dogmes de la production concurrentielle des biens et des services et de la capacité d’acheter sans entraves. En fait, il peut n’y avoir qu’un ou quelques vendeurs assez puissants et persuasifs pour déterminer ce que les gens achètent, mangent et boivent. » (11).

Voilà déjà une immense différence entre Mai 68 et Mai 2008. En 40 ans l’horizon géostratégique, idéologique et géopolitique s’est éclairci; et si le monde est toujours bipolaire, il confronte désormais le monde du travail-socialisé-planifié, sans pouvoir mais plein d’espoir contre le monde du capital financier privé, monopolistique, anarchique, décadent, omnipotent et désespéré. Entre les deux, une coterie de sous-fifres vendant leurs services qui aux impérialistes français, qui aux impérialistes britanniques, qui aux impérialistes américains, qui au social-impérialisme chinois. Certains « nationalistes ouvriers » voudraient que la classe prolétarienne sacrifie sa vie pour «libérer» ces valets plénipotentiaires du joug de leurs maîtres autoritaires ! Que nenni !

L’épanouissement individuel – le droit au bonheur !

Poursuivons notre investigation des caractéristiques idéologiques de Mai 68. Madame Marion écrit : « Mai 68 exalte l’épanouissement de l’individu, son droit au bonheur, contre la rigidité des hiérarchies et des disciplines. Dans le monde entier, des mouvements contestataires analogues retentiront. Mai 68 entraîna d’importants changements culturels. De nouvelles valeurs (sic) dont la naissance d’une contre-culture, c’est-à-dire d’une révolution dans le domaine des rapports sociaux et de civilisation (sic). On assista à une brusque évolution des mœurs, une façon de penser le monde différemment : Mai 68 a accéléré la conquête par les femmes de leur égalité et a vu naître un questionnement sur l’éducation».

Des années plus tard, surfant sur cette vague culturelle réactionnaire, Samuel Huntington, l’intellectuel fascisant, présentera la théorie raciste du « clash des civilisations » afin de promouvoir le devoir d’intervention militaire « humanitaire » contre les civilisations arabe, musulmane et chinoise, soi-disant attardées et sans droit au bonheur (!), en réalité pour le bénéfice des puissances impérialistes occidentales guerrières et en déclin (12). Voilà un bien triste vestige idéologique, héritage des courants opportunistes anarcho-syndicalistes de Mai 68, que l’on voit aujourd’hui resurgir au milieu des présents soulèvements populaires inorganisés.

Hédonisme, égocentrisme, individualisme, narcissisme, féminisme petit-bourgeois – à la Hillary Clinton et à la Margaret Thatcher – seraient des acquis de cette révolte d’éphèbes encore glabres du « Printemps de l’Occident ». Rappelons à madame Marion et aux autres exégètes que de nouveaux rapports sociaux sont obligatoirement le construit de nouvelles forces productives et d’un nouveau mode de propriété des moyens de production. C’est l’existence sociale des hommes qui détermine leur conscience et non l’inverse (Marx). Quel nouveau mode de production sociale et quel nouveau mode de propriété des moyens de production furent initiés en Mai 68 ? Ne cherchez pas, il n’y en a pas. Nous verrons qu’il en fut de même en Mai-2008.

En ce qui concerne la nouvelle façon de penser le monde et la contre-culture « civilisatrice » de Mai 68, cherchons-en les traces tangibles. Quelle contre-culture peut-on observer dans les galas de vedettes qui ne payent pas leurs impôts et se mettent à l’abri dans les paradis fiscaux; dans le mainstream médiatique flagornant la pensée unique; dans les festivals d’été bon enfant; dans la musique éclectique et décapante; dans la littérature crypto-féodale désolante; dans le cinéma hollywoodien violent et déliquescent, tout ceci chapeautant ce nouveau millénaire déprimant où famine et misère ravagent plusieurs pays d’Occident et d’Orient ? Croyez-vous que les ouvriers grecs menacés d’inanition bataillent pour accéder au nirvana du «bonheur» et de la contre-culture petite-bourgeoise ?

En ce qui a trait à l’évolution des mœurs et du mode de penser, la mutation était déjà amorcée suite à l’extension du capitalisme marchand et industriel sur la planète toute entière après l’effondrement du camp socialiste (1956). Le travail émancipateur de la femme, le contrôle des naissances, l’abaissement de la mortalité infantile, l’allongement de la vie « utile » et l’alphabétisation des populations ont suivi partout l’industrialisation et les hausses de productivité dans les champs et les ateliers, ce qui explique l’évolution plutôt que la diffusion de la fumeuse « Révolution culturelle » de la petite bourgeoisie « virtuelle », rêveuse, indolente, « démocrate », électoraliste, futile, narcissique et libertaire de Mai-68.

Il est vrai cependant qu’à cette époque les pays coloniaux étaient « libérés » et placés sous statut néocolonial soumis aux thuriféraires nationaux sous contrôle de quelques puissances impérialistes gérant le camp du capital – le camp impérialiste. Quand un serviteur-sous-fifre ne fait plus l’affaire, un coup d’État, une élection truquée, une « Révolution colorée » vient à point nommé rappeler ce peuple à ses devoirs de soumission « tiers-mondistes ». En Occident, l’élection «démocratique» permettra de changer la garde et les chiens de garde, c’est-à-dire de changer de faction capitaliste dominante (UMP-Socialiste, Libéral-Conservateur, Libéral-Péquiste, Travailliste-Conservateur, Démocrate-Républicain).

Les casseurs de mai revendiquent l’équité et la justice (des riches)

En Mai-68, en Europe occidentale et en France gaulliste, la jeunesse occupait les universités pour réclamer que le système scolaire joue adéquatement son rôle d’instrument de progrès individuel et d’ascension sociale personnelle égocentrique, et qu’il offre l’égalité des chances à tous et chacun d’accéder aux emplois prestigieux et bien rémunérés des bureaux feutrés. De Nanterre et de la Sorbonne la jeunesse exigeait d’être appréciée-évaluée d’après ses capacités et non plus du fait d’être bien née. Elle représentait en-cela toute la jeunesse des pays occidentaux et une fraction bourgeoise de la jeunesse des pays néocoloniaux.

Les fils et les filles de la petite bourgeoisie ont chahuté l’oligarchie établie, prédateurs des sociétés occidentales sclérosées, et ils ont proposé de placer tout au sommet de l’échiquier les valeurs d’égalité et d’équité entre membres de la classe dominante comprenant la petite bourgeoisie florissante à laquelle eux-mêmes souhaitaient accéder. « Il faut partager les profits tirer de la plus-value ouvrière avec la petite et la moyenne bourgeoise », tel était le leitmotiv « révolutionnaire » de cette classe oubliée. En contrepartie la petite bourgeoisie a promis de désarmer idéologiquement et politiquement la classe ouvrière enragée et trahie, ce qu’elle fit.

Les accords de Grenelle (France) et le contrat social occidental

Quelle était la composition de classe des contestataires et des casseurs qui ont tenté de se dégager une place dans l’échelle d’ascension sociale encombrée de la France des grandes Écoles aristocratiques ? Madame Marion répond : « Des centaines de milliers d’intellectuels, de cadres, de médecins, d’étudiants, d’artistes et de chercheurs se sont lancés dans l’action et ont tenté de changer le monde et de réinventer la société». Pour réinventer une société il faut d’abord renverser celle qui est déjà en place – hégémonique et jalouse de ses privilèges de classes. Rien de tel ni en France, ni en Europe, ni au Canada, ni aux États-Unis.

Quelqu’un pourra-t-il nous présenter cette société que les soixante-huitards auraient soi-disant inventée ? Rien ne ressemblait davantage à la société capitaliste d’avant Mai-68 que celle observée après Mai-68 et jusqu’en Mai 2008. Le secteur tertiaire parasitaire hypertrophié, basée sur une frauduleuse pyramide de Pondi boursière spéculative poursuivant ses ravages de l’économie. Les crises de surproduction succèdent aux périodes de récession et la classe bourgeoise spoliant le surtravail des ouvriers.

De fait, après des mois d’échauffourées larvées, en tournante dans différentes capitales européennes, le mouvement souleva Paris. Le grand capital international choisit de tout miser sur la « bataille de France » et d’y casser définitivement le mouvement continental. Le Président français Charles de Gaulle était une pointure politique à la mesure de cette mission diabolique. Effectivement, le mouvement des casseurs revendicateurs fut brisé en France où les accords de Grenelle assurèrent le rehaussement du SMIC (salaire minimum) et un « enrichissement » relatif de l’aristocratie ouvrière française (on commencera alors à spéculer à propos de la «classe moyenne» florissante aujourd’hui en cours de paupérisation). La bureaucratie syndicale, la gauche caviar et les révisionnistes cassoulets, en collusion avec le grand capital venaient de signer une trêve et un pacte social qui devaient durer quarante ans, du moins en Occident (13).

Aussitôt, toutes les capitales occidentales emboîtèrent le pas et accordèrent des conditions similaires à leurs étudiants, à leurs aristocraties syndicales et à leurs « bobos », chiens de garde du système capitaliste pseudo « réinventé » ! Les accords de Grenelle marquèrent la fin du mouvement des récalcitrants de Mai-68. La grande bourgeoisie d’affaire venait d’acheter la paix sociale sur le dos des peuples néo coloniaux qu’il fallait maintenant assujettir fermement afin qu’ils fournissent la plus-value requise pour cette mise en coupe réglée des sociétés occidentales aliénées. La course effrénée à la productivité-compétitivité venait de s’amorcer.

La stratégie guerrière et mortifère des puissances occidentales, et de sujétion des peuples des pays néo-colonisés allait régler cette affaire et entraîner dans ces pays exploités moult guerres «contrôlées» sous les yeux de cette pseudo-gauche veule, repue et collaboratrice se questionnant benoîtement-religieusement à l’effet de soutenir ou non ces guerres de massacre « humanitaire, collatéraux et chirurgicaux ».

Un aspect intéressant de la révolte étudiante de Mai-68 effraie cependant madame Marion, l’intellectuelle universitaire, qui proteste vertement : « Mai 68 a malheureusement vu naître des groupuscules armés anarcho-communistes qui pensaient que la libération du peuple devait passer par la violence. » (14). Gauche Prolétarienne fut un acteur éphémère de ce courant militant. Diverses organisations opportunistes similaires se sabordèrent au début des années 80 sur ordre de leur gourou de tutelle. Voilà enfin la réponse à notre interrogation initiale… « Pourquoi autant de néo-fascistes, de révisionnistes, d’opportunistes, de chauvins-nationalistes issus des rangs du mouvement étudiant de Mai-68 s’épandant à tout vent comme du chiendent ? ».

Mai 2008 – Les anciennes puissances impérialistes sur le déclin

Les récentes révoltes ouvrières, étudiantes et populaires tonitruantes apparaissent comme des protestations et un refus de la répudiation du pacte social convenu par les bourgeoisies impérialistes occidentales empêtrées dans leurs crises économique, financière, boursière et monétaire récurrentes dont le monde impérialiste ne parvient plus à s’extraire. Récemment Noam Chomsky, toujours lui, pleurnichait ainsi cette répudiation : « Les capitalistes américains ont rompu et rejeté le fragile pacte non écrit entre le monde patronal et celui des travailleurs, pacte qui avait existé auparavant à l’époque de la croissance et du progrès (sic) ». Croissance éphémère de la partie occidentale sur le dos des peuples des néo-colonies spoliés, meurtris, exterminés, néglige pudiquement d’avouer le curé Chomsky que les « bobos » acclament comme leur héros (15).

Les crises succèdent aux crises et l’impérialisme vacille sur ses bases. Serait-ce l’éruption de la fin? Le chômage catastrophique frappe les États occidentaux surendettés auprès des banquiers et des requins financiers qui rançonnent les peuples du monde entier.

L’impérialisme américain bat en retraite et se voit contesté dans toutes ses néo colonies en Amérique latine pour commencer, puis au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie. L’aigle américain détermine de moins en moins ce dont demain sera oint. L’Amérique est en faillite (bientôt 24 mille milliards de dollars de dette souveraine). Les dettes cumulées de l’État, des entreprises et des particuliers équivalent à 350% du PIB national. Il faudrait hausser les impôts de 64 pour cent simplement pour équilibrer demain le budget fédéral américain (16). Ils ne parviennent pas à vaincre le peuple afghan révolté et mal armé. Les villes américaines sont en déroute. Par exemple, Détroit se vide, la ville est passée de 2 millions à 700 mille habitants. Le chômage s’accroissant, le surendettement des ménages atteint des sommets épiques – la consommation diminue – et les revenus de l’État périclitent.

Crise de surproduction au milieu de la famine, leur système socio-économique ne répond plus aux stimuli financiers. Les «produits» boursiers dérivés-frauduleux se comptent par milliers de milliards de fausse valeurs qui se volatiseront lors du prochain crash boursier (rappelez-vous des « subprimes » du crash de 2008). La spirale déflationniste détruit les fondements de l’économie, de la plus-value, du profit et de la reproduction élargie et étendue du système capitaliste (17).

Les États-Unis d’Amérique flouent leurs alliés, leurs partenaires et leurs créanciers en imprimant chaque mois, 40 milliards de dollars inflationnistes, de l’argent de Monopoly, de la « monkey money », qui déprécient d’autant la valeur des créances en billets verts détenus par les pays du Golfe (leurs alliés), l’Iran, le Japon et la Chine, ainsi que par les fonds de pension et les caisses d’assurance des épargnants américains. Bientôt cet argent ne vaudra plus rien. Les États-Unis d’Amérique préparent une grande dévaluation de leur monnaie, c’est la raison pour laquelle des milliardaires chinois achètent tout l’immobilier de certaines villes américaines pour se débarrasser de leurs dollars de pacotille. Mieux vaut détenir un parc immobilier que des sous de loup-garou pensent-ils.

Barack Obama a demandé à l’armée américaine d’être prête à intervenir sur le territoire étatsunien pour réprimer toute velléité de révolte plébéienne américaine. Obama a signé, le 31 décembre 2011, le National Defence Authorization Act, qui, ayant préséance sur la Constitution américaine, permet à l’Armée d’arrêter, d’interroger et de tuer des citoyens américains soupçonnés de participer à des activités « terroristes » ou insurrectionnelles, sans aucune preuve, sans aucun mandat, et de les détenir indéfiniment sans procès (abrogation de l’Habeas Corpus) aux États-Unis preuve que la classe impérialiste américaine a déjà identifié son ennemi principal le plus dangereux… la classe ouvrière américaine et ses alliés (18). Classe ouvrière révoltée, enragée, grosse d’une insurrection, qui risque d’être massacrée inutilement par des millions de flics et de soldats, parce que sans organisation, sans direction révolutionnaire pour diriger son mouvement vers la prise de pouvoir d’État (conscience de classe pour soi).

Nonobstant les détracteurs «tiers-mondiste», aujourd’hui le maillon faible de la chaîne impérialiste mondiale est au cœur de l’Amérique aliénée, dépolitisée, rétrograde, dégénérée, opprimée, surexploitée, malaimée et sans alternative. Barak Obama l’a compris et il prépare sa classe à faire face aux vents de révolte appréhendés. Romney, le candidat Républicain défait, ne pouvait pas jouer ce rôle et il risquait de faire tout éclater prématurément. La classe capitaliste monopoliste étatsunienne a compris qu’en ce temps troublé il fallait stranguler l’ouvrier le sourire aux lèvres avec des mots pour l’apaiser plutôt que de le confronter.


LA SEMAINE PROCHAINE : Mai 2008 – La révolte sociale dévoyée (Deuxième partie)

 

.

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 00:33

 

 

Lettre d'info n° 294 de l'AFPS du 03 au 09 décembre 2012



A la Une

La Palestine à l’ONU ! Et maintenant ? Communiqué de l’AFPS
La Palestine vient d’être admise comme Etat non-​​membre au sein des Nations Unies par 138 voix pour, 9 voix contre et 41 abs­ten­tions. Comme elle l’avait fina­lement annoncé la France a voté pour, entraînant des par­te­naires euro­péens sur ce même vote.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/La-Palestine-a-l-ONU-Et-maintenant
Action
Parrainer un(e) prisonnier(e) politique palestinien(ne)s. AFPS
Par­rainer un(e) prisonnier(e) poli­tique palestinien(ne) : plus de 1 500 par­rains inscrits !

Le par­rainage de pri­son­niers poli­tiques pales­ti­niens est une démarche de soli­darité qui vise à la fois à mobi­liser et à sen­si­bi­liser sur cette question en France mais aussi à exprimer une soli­darité concrète envers les pri­son­niers en leur témoi­gnant un soutien direct et en mettant en lumière leur situation à un niveau inter­na­tional. Cette cam­pagne doit notamment per­mettre de mettre une pression inter­na­tionale sur les auto­rités israé­liennes pour qu’elles accèdent aux reven­di­ca­tions légi­times des pri­son­niers poli­tiques palestiniens.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Parrainer-un-e-prisonnier-e



Boycott – Désinvestissement – Sanctions (BDS)

 

L’AFPS est engagée dans la cam­pagne BDS (Boycott, dés­in­ves­tis­sement, sanc­tions) avec ses par­te­naires du Col­lectif national pour une paix juste entre Pales­ti­niens et Israéliens.
Nous mettons en oeuvre une cam­pagne unifiée et coor­donnée pour imposer des sanc­tions contre Israël en tant que puis­sance occu­pante tant qu’il refuse d’appliquer le droit inter­na­tional, les réso­lu­tions des Nations unies et l’avis de la Cour inter­na­tional de Justice concernant le mur d’annexion en Cis­jor­danie, la colo­ni­sation constante de la Cis­jor­danie dont Jérusalem-​​Est et le siège de Gaza.


L’état des procédures engagées sur le tramway de Jérusalem. AFPS
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/L-etat-des-procedures-engagees-sur

Le boycott : une approche juridique. Ghislain Poissonnier
Depuis 2010, près d’une cen­taine de mili­tants asso­ciatifs appelant les consom­ma­teurs à boy­cotter les pro­duits israé­liens fait l’objet de pour­suites pénales en France. Ghislain Pois­sonnier, magistrat et auteur de plu­sieurs articles publiés dans des revues juri­diques sur le sujet et d’un ouvrage sur le conflit israélo-​​palestinien (Les chemins d’Hébron – Un an avec le CICR en Cis­jor­danie, L’Harmattan, 2010), répond à nos questions.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Le-boycott-une-approche-juridique


Témoignage/Opinion


Couvrir Gaza, sous les insultes : journaliste, je ne me tairai pas
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Couvrir-Gaza-sous-les-insultes


Actualité
Cette rubrique reprend des articles de presse et com­mu­niqués per­mettant de suivre au jour le jour l’actualité de la question palestinienne.


La Palestine veut que l’ONU condamne la colonisation.

Mahmoud Abbas, le pré­sident de l’autorité pales­ti­nienne, réclame "une réso­lution contrai­gnante pour qu’Israël arrête ses déci­sions d’expansion destructrices".
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/La-Palestine-veut-que-l-ONU

Palestine : inutiles et improductives représailles d’Israël. Le Monde, éditorial et Laurent Zecchini
La loi du talion se porte bien en Terre sainte. Quelques jours à peine après la recon­nais­sance sym­bo­lique de la Palestine comme Etat non membre des Nations unies, le 29 novembre, Benyamin Néta­nyahou n’a pas tardé à exercer des repré­sailles. Le premier ministre israélien défend désormais un nouveau projet de construction de colonies dans une zone stra­té­gique des ter­ri­toires occupés pales­ti­niens. Cette ini­tiative intem­pestive pourrait rendre encore plus " caduque " la pers­pective de la création d’un Etat de Palestine aux côtés d’Israël.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Palestine-inutiles-et

L’ONU appelle Israël à ouvrir ses installations nucléaires aux inspections. SIPA
L’Assemblée générale a voté une réso­lution par 174 voix pour, six contre et six abstentions.
Lire la suite :http://www.france-palestine.org/L-ONU-appelle-Israel-a-ouvrir-ses

Colonies israéliennes : Washington change de ton. Le Monde​.fr avec AFP et Reuters
Les Etats-​​Unis et plu­sieurs pays euro­péens ont exhorté Israël, lundi 3 décembre, à revoir sa décision de construire de nou­veaux loge­ments dans des colonies, mais le gou­ver­nement hébreu a confirmé son intention d’aller au bout de ses projets.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Colonies-israeliennes-Washington


Analyses
Cette rubrique com­prend des articles de fond, per­mettant d’éclairer les dif­fé­rents aspects du conflit israélo-​​palestinien. Il s’agit d’articles repris dans les médias où d’analyses de spé­cia­listes réa­lisées pour l’AFPS.


"L’Etat de Palestine est né" dans un rare moment d’unité. Le Monde
Pour les com­men­ta­teurs du monde arabe, la pleine recon­nais­sance d’un Etat de Palestine sou­verain ne peut désormais plus se faire sans une récon­ci­lation des camps pales­ti­niens, entre le Fatah de Mahmoud Abbas d’un côté et le Hamas de Ismaïl Haniyeh de l’autre.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/L-Etat-de-Palestine-est-ne-dans-un

Le coûteux soutien d’Israël aux colonies. Danièle Kriegel, Le Point
La part du budget de l’État israélien dans le déve­lop­pement des colonies ne cesse d’augmenter, même en période de crise…
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Le-couteux-soutien-d-Israel-aux

Pourquoi Londres et Paris n’acceptent pas les repré­sailles d’Israël contre les Palestiniens. René Backmann
Ce n’est pas encore une grosse colère, avec riposte coor­donnée à la clé, mais un vif mécon­ten­tement qui suscite déjà davantage que les rituelles déplo­ra­tions en pareille cir­cons­tance. Plu­sieurs des pays majeurs de l’Union euro­péenne dont la France, le Royaume-​​Uni, l’Espagne, la Suède, le Danemark sont allés lundi jusqu’à convoquer l’ambassadeur israélien dans leur capitale pour mani­fester la vigueur de leur répro­bation face aux mesures prises par Ben­jamin Neta­nyahou, en repré­sailles à l’admission de la Palestine comme "Etat obser­vateur non membre" des Nations unies.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Pourquoi-Londres-et-Paris-n

Quand Benyamin Nétanyahou détourne Yitzhak Rabin. Gilles Paris, Blog Le Monde
Pour jus­tifier les mesures israé­liennes adoptées en repré­sailles du vote pour la Palestine de l’Assemblée générale des Nations unies, le 29 novembre, le premier ministre israélien, Benyamin Néta­nyahou, s’est réfugié dimanche 2 décembre der­rière la figure tuté­laire de Yitzhak Rabin.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Quand-Benyamin-Netanyahou-detourne

La force et la douceur. Uri Avnery
Ce fut un jour de joie. Joie pour le peuple pales­tinien. Joie pour tous ceux qui espèrent la paix entre Israël et le monde arabe. Et, en toute modestie, pour moi personnellement.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/La-force-et-la-douceur

Culture

« Vers où Israël ? », un film de Camille Clavel
Qua­rante ans après « Pourquoi Israël » de Claude Lanzmann (1972), « Vers où Israël ? » est un nouveau voyage à travers ce pays, et à travers les racines du conflit israélo-​​palestinien.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Vers-ou-Israel-un-film-de-Camille

Sortie du livre "Georges Ibrahim Abdallah". Editions Al Dante
Ce livre est avant tout un outil contre l’effacement de la mémoire, il rap­pelle les faits, reprécise le contexte poli­tique qui a décidé Georges Ibrahim Abdallah à choisir la lutte armée et offre les éléments per­mettant de mieux com­prendre pourquoi ce com­battant de la cause pales­ti­nienne – contre lequel les États-​​Unis se sont portés partie civile – est tou­jours en prison malgré la fai­blesse des charges qui pèsent contre lui.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Sortie-du-livre-Georges-Ibrahim


L'AFPS proche de chez vous

 

Vous souhaitez agir, adhérer, militer,vous informez... il existe certainement un groupe local de l'AFPS proche de chez vous.
Pour contacter l'un des 97 groupes locaux de l'AFPS, vous pouvez cliquez sur le lien suivant : http://www.france-palestine.org/?page=groupes
Bienvenue au nouveau groupe AFPS de Bondy

Outre le site http://www.france-palestine.org/, plusieurs groupes locaux de l'AFPS ont eux aussi un site dont voici la liste :

- Albertville : http://www.afps-albertville.fr/
- Alpes de Haute Provence : http://www.afps04.fr/
- Amiens : http://sites.google.com/site/assofrancepalestineafpsamiens/home
- Bordeaux : http://palestine33.free.fr/
- Deux-Sèvres : http://www.rezocitoyen.org/-Association-France-Palestine-Solidarite-79-.html
- Dijon : http://solidarite-palestine21.over-blog.com/
- Evry : http://www.evrypalestine.org/
- Gentilly : http://afpsgentilly.wordpress.com/
- Grenoble : http://www.afps-isere-grenoble.org/
- Lille : http://www.nord-palestine.org/
- Lorient : http://www.afpslorient.com/
- Marseille : http://www.palestine13.marsnet.org/
- Metz : http://afps57.free.fr/
- Montpellier : http://afps34.wordpress.com/
- Nantes : http://afps44.france-palestine.org/
- Pau : http://afpspau.wordpress.com/
- Perpignan : http://palestine-perpignan.org/default.aspx
- Reims : http://afps-reims.fr/
- Rennes : http://www.rennespalestine.fr/
- Vierzon : http://palestine18.unblog.fr/
- Villeneuve d'Ascq : http://www.afps-villeneuvedascq.org/


Échos des groupes locaux
Consulter la rubrique écho des groupes locaux sur le site de l'AFPS :http://www.france-palestine.org/spip.php?rubrique32


Solidarité Gaza : bilan de la mobilisation. AFPS

Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Solidarite-Gaza-bilan-de-la

Soutien aux prisonniers palestiniens. AFPS 38
Samedi 1 décembre après-​​midi, le groupe de Gre­noble a dis­tribué sur une place du centre ville un tract en soli­darité avec les pri­son­niers pales­ti­niens enfants et adultes
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Soutien-aux-prisonniers,20929

Manifestation de soutien : entrée de la Palestine à l’ONU. AFPS Nord Franche Comté

Pour une fois c’était une manifestation joyeuse.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Manifestation-de-soutien-entree-de

Manifestation du 29 novembre. AFPS 05
A l’appel de l’AFPS05 un col­lectif a appelé à mani­fester dans le dépar­tement des Hautes Alpes.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Manifestation-du-29-novembre

Nouvelles de la campagne BDS Beauvais. AFPS Beauvais
Des nou­velles de la cam­pagne BDS Beauvais qui a repris avec l’action Orange du samedi 24 novembre à Beauvais.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/Nouvelles-de-la-campagne-BDS

Rendez-vous


Désormais vous pouvez retrouver vos rendez-vous par département et non plus par région pour une meilleure lisibilité. Vous pouvez toujours avoir accès à l'intégralité des rendez-vous avec l'onglet "Agenda global".

Retrouver aussi un agenda radio-télé plus accessible ici : http://www.france-palestine.org/-Radio-Television
avec les "programmes phares" de la quinzaine à venir, avec la possibilité de réagir auprès des chaînes, grâce aux liens proposés à chaque fois.

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 00:18

truth

mercredi 5 décembre 2012

La programmation prédictive:

l'art d'implanter le mal dans le monde

 

La programmation prédictive consiste à utiliser les films de science-fiction, les livres et autres médias pour implanter, par l'inconscient, un système de croyance. Par exemple, dans le film "The Hunger Games", le message subconscient qui y est inséré est que si nous voulons le progrès technologique, il faut être prêt à renoncer à notre liberté pour accepter une forme de gouvernement totalitaire. Ce message est communiqué dans des centaines de films et émissions de télévision. Le résultat est une attitude d'acceptation et l'attente que la société doit évoluer de cette façon. 

La programmation intuitive est une base du contrôle de l'esprit dont un de ses rôles est de créer une société future fondée sur une philosophie occulte. La "Fabian Society" était un regroupement éclectique d'écrivains, de philosophes, d'économistes, de poètes et de dirigeants politiques, les architectes du nouvel ordre mondial.  Par exemple, HG Wells, chef du renseignement britannique durant la Première Guerre mondiale, est l'auteur de nombreux romans de science-fiction, instruments de la programmation prédictive.  Il a écrit des livres de science-fiction comme "L'Homme invisible" (1897), "La Guerre des Mondes" (1898), "L'île du docteur Moreau" (1896) et "La Machine à explorer le temps"(1895). Il a également écrit des livres de non-fiction comme "La Conspiration Ouverte" (1933) et «Le Nouvel Ordre Mondial" (1940).  Les auteurs George Orwell, qui a écrit "1984" (1949) et Aldous Huxley, avec son roman "Le meilleur des mondes" (1932), auraient travaillé pour le renseignement britannique.  Leurs livres sont des exemples évident de programmation prédictive. 

"L'Institut Tavistock", centre de recherche scientifique sur le contrôle de l'esprit, a été fondé par les socialistes de la "Fabian Society".  Il existe un lien direct entre l'Institut Tavistock, "l'École de Francfort" et l'élite financière internationale.  Les opérations basées sur le contrôle de l'esprit ont été financées par la Banque britannique qui serait impliquée dans la mise en place de la Banque Fédérale de Réserve américaine, de Wall Street.et du coeur financier de Londres.  La connexion avec les Rockefeller et les Rothschild n'est plus à démontrer.

"L'Institut Tavistock" a produit la contre-culture des années 1960 et est reliée à la musique rock, à Hollywood, à la culture populaire et aux drogues.  La "pharmakeia" est un terme qui décrit le contrôle de l'esprit par l'utilisation du sexe, des drogues et du rock'n'roll!  Il s'agit de pratiques de sorcellerie qui allient l'occultisme et la pornographie  (voir la "magie sexuelle" d'Aleister Crowley). "L'Institut Tavistock" est encore très active aujourd'hui à travers les enseignements du nouvel âge qui enseignent que l'homme n'a pas besoin de Dieu, qu'il est un dieu capable de s'autodéterminer, et à travers les multiples courants philosophiques et de la psychologie moderne.  Les révolutions sociales et les grands conflits ont été fomentés ("false flag") par ces "maîtres à penser" et plus près de nous, le mouvement "Occupons", le "Printemps arabe" et le "Printemps érable" ne font pas exception! 

La ligne de fond dans tout cela est que l'élite dirigeante, qui est fortement impliquée dans des pratiques sataniques, utilise le contrôle de l'esprit et la sorcellerie pour détruire la classe moyenne et pour établir une élite luciférienne avec ses esclaves travailleurs.  D'ailleurs, Aldous Huxley a dit ceci lors d'un discours à l'université de Californie:

"Un état totalitaire vraiment efficace serait celui dans lequel le pouvoir exécutif des chefs politiques et de leur armée de directeurs contrôle une population d'esclaves qui n'ont pas à être contraints parce qu'ils aiment leur servitude."

C'est grâce au communisme et au fascisme, formés par l'élite dirigeante, les "Illuminati", qu'il y a eu une attaque systématique sur toutes les institutions de Dieu, dont l'unité de la famille et la morale. La programmation prédictive, en suscitant une "humanité laïque" par la destruction de la foi, prépare l'inconscient collectif à la perte des droits et libertés individuelles au nom du bien collectif (Agenda 21), à la soumission aux autorités parce que seules capables de mettre fin aux calamités.  Viendra, très bientôt, la destruction du dollar et l'effondrement économique manufacturé qui serviront à légitimer la venue d'un système économique mondial.  Le prochain conflit global, quant à lui, menaçant la paix et la sécurité des populations, nécessitera une alliance planétaire qui sera commandée et signée par un puissant chef politique, l'Antéchrist.  Et bien sûr, un système de surveillance globale pour assurer la protection du public où tous les citoyens auront l'obligation de détenir une identité biométrique sans quoi ils ne pourront ni vendre ni acheter. 

Les signes des temps s'intensifient chaque jour et nous sommes à quelques pas d'une existence totalement différente... 
 
 
Isabelle

http://www.conscience-du-peuple.blogspot.fr/2012/12/la-programmation-predictive-lart.html
Repost 0
Published by Eva R-sistons - dans Le Futur
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 21:31

. téléchargement egypte

http://bel-abbes.info/?p=12668

 

 

Egypte : Quoi de neuf ?

L'opinion de l'administrateur du site Mai 68

 

Égypte 

Fuite du dictateur Mohamed Morsi (vidéo 1'12)

 

 

Pour voir la vidéo intitulée « Les Frères musulmans sont des menteurs », cliquer le lien ci-dessous:

http://mai68.org/spip/spip.php?article4736

Le dictateur Mohamed Morsi a dû s'enfuir de son palais en hélicoptère après l'alliance de la police avec les manifestants. Les policiers demandèrent aux manifestants de se souvenir de ce qu'ils avaient fait aujourd'hui pour eux le jour où ils seraient jugés ! Aucune rue autour du palais n'est surveillée. Les murs sont tagués avec des slogans du style : « Les Frères musulmans sont des menteurs ! »

Autre référence : un reportage dans l'après-midi du 4 décembre 2012 de Vanessa Descouraux pour France-Info dont vous pourrez écouter un court extrait toujours au même lien :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4736

Le dictateur Moubarak était financé par l'impérialisme US ; et les Frères musulmans, dont fait partie Mohamed Morsi, sont une carte entre les mains de la CIA. Ce n'est donc pas une nouvelle révolution, c'est la même révolution qui continue.


 do
http://mai68.org/spip


Note : au lien que je vous ai déjà donné trois fois, vous aurez aussi quelques commentaires dont celui-ci :

NE DITES PLUS FRÈRE MUSULMAN !
MAIS DITES FAUX-FRÈRE !

 

Ce qui est terrible, c'est la division des Musulmans entre eux, faisant le jeu des Occidentaux. Et ce qui est terrible aussi, c'est que ces "Frères Musulmans" sont prêts à s'allier à leur ennemi, l'Occident, pour supplanter les Chiites et leurs amis (Alaouites de Syrie, par ex). Eva

Repost 0
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 20:57

 

  http://www.wordsfusion.com/?attachment_id=1667

   

Israel and Gaza Conflict

ALERTE ROUGE

L'ARMEE DE L'AIR ISRAELIENNE

EN STAND BY Pour Frapper

Les Sites D'Armes Chimiques De La Syrie

 

Tout le buzz médiatique actuel autour de la dangerosité des armes chimiques de la Syrie aux mains d'Assad vise à justifier une attaque israélienne contre ces sites. Israël a déjà demandé deux fois ces deux derniers mois la permission à la Jordanie de survoler son territoire pour ce faire. Cette dernière a refusé. Israël s'apprêterait donc à attaquer directement la Syrie avec le feu vert des US, UE, OTAN qui pourrait intervenir en lançant une guerre "humanitaire " aérienne à la libyenne pour liquider Assad.

 

 

ALERTE ROUGE L'ARMEE DE L'AIR ISRAELIENNE EN STAND BY Pour Frapper Les Sites D'Armes Chimiques De La Syrie

 

Selon un article publié le 03/12/2012 dans The Atlantic de Jeffrey Goldberg intitulé "Israel Asked Jordan for Approval to Bomb Syrian WMD Sites" " Israël a demandé l'autorisation à la Jordanie pour bombarder des sites d'ADM syriens". Comme son titre l'indique le régime juif sioniste a demandé à la Jordanie de survoler son territoire pour effectuer ses bombardements.

Ci dessous la traduction de cet article

L'inquiétude grandit concernant l'éventualité que Bashar Al Assad désespéré utilise des armes chimiques contre ses ennemis qui proliférent rapidement. La secrétaire d'état Hillary Clinton a mis en garde Assad qu'une telle utilisation d'armes chimiques ce serait franchir la ligne rouge des US : " Je ne vais pas télégraphier les détails de ce que nous ferons au cas où on a des preuves crédibles que le régime d'Assad a utilisé des armes chimiques contre leur (?ndlt) propre peuple. Mais il suffit de dire que nous planifions certainement d'agir."

Ce nouveau niveau d'inquiétude a surgi suite à des informations comme quoi les forces d'Assad avaient déplacé des armes chimiques selon David Sanger et Eric Schmitt dans The Times. Selon leurs informations un responsable américain leur a dit que " les activités que nous voyons suggérent une préparation potentielle d'armes chimiques" bien que ce responsable " ait refusé de donner plus de détails de ce que ces préparations impliquaient".

Les US ne sont pas les seuls à s'inquiéter de cette utilisation possible d'armes chimiques. Des officiers des services secrets m'ont dit récemment que le gouvernement israélien avait par deux fois approché le gouvernement jordanien avec un plan pour détruire plusieurs sites d'armes chimiques de la Syrie. Selon ces deux officiers Israël a cherché à obtenir "la permission" de bombarder ces sites mais les Jordaniens ont- jusqu'à présent refusé de leur accorder l'autorisation.

Bien sûr Israël peut attaquer ces sites sans l'accord jordanien (en 2007 l'armée de l'air israélienne a détruit un réacteur nucléaire syrien - un soit disant réacteur ndlt) mais un officier m'a dit que les Israéliens étaient préoccupés par les répercussions possibles sur la Jordanie d'une telle attaque. "Un certain nombre de sites sont proches de la frontière" a -t-il dit s'expliquant un peu plus : " Les Jordaniens doivent faire très attention de ne pas provoquer le régime et ils supposent que les Syriens suspecteront qu'il y a eu complicité jordanienne en cas d'attaque israélienne".

Des sources des services secrets m'ont dit que des drones israéliens patrouillent le ciel au dessus de la frontière Syrie Jordanie et qu'à la fois des drones américains et israéliens surveillent les sites syriens suspectées de contenir des armes chimiques.

Il a continué en précisant le contexte de la demande israélienne : " vous connaissez les Israéliens - parfois ils veulent bombarder tout de suite. Mais on leur a dit que du point de vue jordanien ce n'était pas le bon moment."

La demande israélienne a été faite ces deux derniers mois transmise par des intermédiaires du Mossad envoyés par le bureau du premier ministre Netanyahou selon ces sources. ( J'ai demandé à l'ambassade israélienne à Washington de commenter cette information mais je n'ai pas eu de réponse).

La Jordanie et Israël coopèrent en matière de sécurité et la Jordanie elle-même est devenu un centre d'activité anti Assad. Des sources m'ont dit que les US la Jordanie et leurs alliés du Golfe ont établi un " QG de guerre" coordonné par le département général des renseignements jordaniens (GID) chargé de trier les militants syriens sympathisants des djihadistes et de fournir à ceux qui ne le sont pas un entraînement et équipement. Le "QG de guerre"a été créé pour partie pour contrer l'influence des combattants anti Assad soutenus par les Turcs et Qataris plus religieux. Les services secrets jordaniens s'inquiètent aussi de l'infiltration de cellules dormantes du régime syrien dans les principaux camps de réfugiés syriens en Jordanie prés de Zaatari et dans les villes jordaniennes qui hebergent déjà provisoirement des dizaines de milliers de réfugiés.

A l'évidence Les US/UE/OTAN/Israël/et les dictatures du Golfe ne s'attendaient pas à une telle résistance de la part du gouvernement Assad et de son armée qui lui est restée majoritairement fidèle de même que la majorité du peuple syrien qui continue de le soutenir.

Désormais ces chiens de guerre sont prés à justifier une attaque aérienne israélienne contre des sites syriens d'armes chimiques. D'où la campagne médiatique de propagande de guerre lancée dans les médias mainstream sur la soit-disante dangerosité d'un Assad "désespéré" prés à tout y compris d'utiliser ces armes chimiques contre son peuple. Délire propagandiste pour justifier une attaque aérienne israélienne que le régime sioniste justifiera par la nécessité bien sûr "de se défendre" préventivement.

Ce n'est pas la première fois qu'une telle propagande se répand complaisamment dans les médias mainstream.

En Septembre dernier le secrétaire à la défense US Leon Panetta avait déjà dit que les renseignements américains qui avaient noté des mouvements sur certains sites syriens d'armes chimiques pensaient que le gouvernement Assad et son armée qui contrôle ces sites avaient probablement sécurisé ces armes pour éviter que les mercenaires ne s'en emparent.

Si le régime sioniste est dissuadé d'intervenir, l'OTAN qui a décidé de déployer ses missiles PATRIOT à la frontière turco syrienne, pourrait se lancer comme en Libye dans "une guerre humanitaire", le prétexte étant la possible utilisation par Assad de ces armes chimiques.

Le gouvernement syrien de Bashar al Assad -qui a à plusieurs reprises affirmé et vient de le refaire qu'il n'utiliserait pas ses armes chimiques dans les attaques incessantes des mercenaires ASL Al Qaeda et consorts- s'inquiète lui plutôt de voir des mercenaires djihadistes tenter de s'emparer d'un stock de ces armes chimiques les utiliser contre des civils syriens et lui en faire porter la responsabilité comme ils lui ont déjà fait porter la responsabilité de massacres de civils syriens qu'eux mêmes avaient tués comme cela a été prouvé.

Un prétexte pour une attaque aérienne de l'OTAN dans le cadre d'une "guerre humanitaire".

Actualisation 05/12/2012

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a mis en garde mardi contre la "militarisation croissante" du conflit en Syrie, en critiquant le déploiement de missiles Patriot en Turquie et les "rumeurs" sur une possible utilisation d'armes chimiques par Damas. A chaque fois, suite à ces rumeurs Moscou vérifie l'information auprès de son allié syrien et "on nous répond que rien n'est préparé", selon lui. Depuis le début, la guerre contre la Syrie s'appuie sur des campagnes de propagande médiatico politiques basées sur des mensonges.

 

Mardi 4 Décembre 2012

 

Mireille Delamarre

 

http://www.planetenonviolence.org/ALERTE-ROUGE-L-ARMEE-DE-L-AIR-ISRAELIENNE-EN-STAND-BY-Pour-Frapper-Les-Sites-D-Armes-Chimiques-De-La-Syrie_a2871.html

Repost 0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche