Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 01:51

 

L’accord de Doha sur la constitution d’une "coalition nationale" sert les intérêts d’Israël et du Qatar

 

Clauses de l’accord ayant servi de base à l’édification de la "concordance patriotique syrienne des forces révolutionnaires et de l’opposition" élaboré à Doha par le ministre des affaires étrangères du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem Al Thani ; l’ancien ambassadeur des États-Unis en Syrie, Robert Ford ; le délégué du Conseil d’Istanbul, Riad Seif ; le ministre des affaires étrangères turc ; le ministre des affaires étrangères des Émirats. (Ndlr)

 

20 novembre 2012

http://www.silviacattori.net/IMG/jpg/L_accord_de_Doha_texte.jpg 

1- Réduction du nombre des soldats de l’Armée syrienne à 50 000.

2 La Syrie ne pourra faire valoir son droit à sa souveraineté sur le Golan que par les moyens politiques. Les deux parties signeront des accords de paix sous l’égide des Etats Unis et du Qatar.

3- La Syrie doit se débarrasser, sous la supervision des Etats Unis, de toutes ses armes chimiques et bactériologiques et de la totalité de ses missiles. Cette opération doit se dérouler sur les terres de Jordanie.

4- Annulation de toute revendication de souveraineté sur Liwa Iskandaroun et désistement au profit de la Turquie de certains villages frontaliers habités par les Turkmènes dans les « mouhafadhas » d’Alep et d’Idlib.

5- Renvoi de tous les membres du Parti des Travailleurs du Kurdistan ; ceux recherchés par la Turquie lui seront livrés. Inscription de ce parti sur la liste des organisations terroristes.

6- Annulation de tous les accords et conventions signés avec la Russie et la Chine dans les domaines des forages du sous sol et de l’armement.

7- Permettre le passage à travers le territoire syrien d’un gazoduc Qatari à destination de la Turquie puis de l’Europe.

8- Permettre le passage à travers le territoire syrien des conduites d’eau en provenance du barrage Atatürk et à destination d’Israël.

9- Le Qatar et les Emirats arabes unis s’engagent à reconstruire ce qui a été détruit par la guerre en Syrie à la condition que leurs sociétés aient l’exclusivité de la reconstruction et de l’exploitation du pétrole et gaz syrien.

10- Gel des relations avec l’Iran, la Russie et la Chine.

11- Rompre les relations avec Hezbollah et les mouvements de résistance palestinienne.

12- Le régime syrien sera islamique et non salafiste.

13- Le présent accord entrera en application dès la prise du pouvoir.

Article orginal en Arabe :

http://www.shamtimes.net/news_de.php ?PartsID=1&NewsID=5052

 

.

 

http://www.silviacattori.net/article3947.html 

 

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 01:34

 

EXCLUSIF : Calendrier des crimes de la France outre-mer

Publié le 23 novembre 2012

37

 

De l’Afrique aux Antilles en passant par l’Asie, le calendrier des crimes de la France outre-mer est effarant et morbide. Bien sûr, dans ce document exclusif, on peut rajouter ceux de Libye et de Côte d’Ivoire. Quand on monte au cocotier dit l’expression, il vaut mieux avoir les fesses propres. Les donneurs de leçons refusent de regarder derrière le miroir et ont toujours la force de regarder dans un miroir. Ils ont jeté la honte aux chiens, et osent parler de repentance. Triste. Découvrez ce chapelet de crimes. 

Janvier
• 9 janvier 1899: Sac de Sansanné-Haoussa (Soudan)
• 13 janvier 1963: Assassinat de Sylvanus Olympio, premier président élu (Togo)
• 13 janvier 1955 : Claude Bourdet: « Votre Gestapo d’Algérie. » (Algérie)
• 13 janvier 1672 : Prime de 13 livres pour chaque tête de nègres importés (Colonies)
• 15 janvier 1971: Exécution publique de Ernest Ouandié, leader de l’UPC (Cameroun)
• 17 janvier 1961: Assassinat de Patrice Lumumba à Élizabethville (Congo ex-belge)
• 22 janvier 1952 : Jean de Hautecloque : « Jusqu’ici, nous avons bandé mou,
maintenant, il nous faut bander dur. » (Tunisie)
• 24 janvier 1845: Bugeaud: « Je brûlerai vos villages et vos moissons » (Algérie)
• 28 janvier 1993: Assassinat de Philippe Bernard, ambassadeur de France à Kinshasa
(Zaïre)
• 29 janvier 1944: Répression de Rabat-Salé et Fès (Maroc)
• 30 janvier 1950: Fusillade de Dimbokro (Côte d’Ivoire)
• Février
• 1er février 1962: Asphyxiés dans un wagon entre Douala et Yaoundé (Cameroun)
• 1er février 1743: Loi contre le marronnage (Colonies)
• 2 février 1950: Fusillade de Séguéla (Côte d’Ivoire)
• 19 février 1964: Répression du putsch militaire par les troupes françaises (Gabon)
• 25 février 1791 : Le mulâtre Ogé subit le supplice de la roue pour avoir cru à l’égalité
(Haïti)
• 26 février 1885 : Conférence de Berlin : l’Europe met l’Afrique en tutelle (État
indépendant du Congo)
• Mars
• 10 mars 1966: Ossendé Afana, dirigeant de l’UPC, est tué par les forces de répression
franco-camerounaises (Cameroun)
• 14 mars 1957 : Asphyxiés dans un chai à vin
• 15 mars 1843: De Montagnac: « Anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds
comme des chiens. » (Algérie)
• 19 mars 1831: Esclaves à vendre (Île de la Réunion)
• 23 mars 1946 : Le travail forcé se perpétue, cent ans après l’abolition de l’esclavage
(AOF)
• 25 mars 1909 : Bloy: « Ces équarisseurs d’indigènes, incapables, en France, de
saigner le moindre cochon. » (Vietnam)
• 29 mars 1988: Assassinat de Dulcie September, représentante de l’ANC en France
(Afrique du Sud)
• 30 mars 1947: Massacre de Moramanga par l’armée française, 2000 morts?
(Madagascar)
• Avril
• 5 avril 1803: Rochambeau : « Vous devez leur donner des nègres à manger » (Haïti)
• 7 avril 1947: Émeute des tirailleurs sénégalais à Casablanca: plus de 60 morts
(Maroc)
• 7 avril 1803: Mort de Toussaint Louverture emprisonné au fort de Joux (Haïti)
• 8 avril 1994 : La France reconnaît de facto le gouvernement intérimaire rwandais quiorganise le génocide (Rwanda)
• 11 avril 1948: Naegelen est chargé de faire de « bonnes élections » (Algérie)
• 16 avril 1917: Mangin broie du Noir au Chemin des Dames (France)
• 17 avril 1825: La France reconnaît Haïti, contre l’indemnisation des planteurs (Haïti)
• 25 avril 1890: Prise et carnage d’Ouossébougou par le commandant Archinard
(Soudan)
• 27 avril 1994 : Paris reçoit les organisateurs du génocide (Rwanda)
• Mai
• 1er mai 1898: Sac de Sikasso par le colonel Audéoud (Soudan)
• 2 mai 1899: Massacre de Birni-N’Konni (Soudan – Niger)
• 5 mai 1947: Massacre de Moramanga par l’armée française, 165 morts (Madagascar)
• 6 mai 1687: Promulgation du Code Noir à Saint-Domingue.
• 8 mai 1945: Événements de Sétif (Algérie)
• 9 mai 1945: Répression de l’insurrection de Sétif et Guelma (Algérie)
• 17 mai 1802: Rétablissement de l’esclavage (Antilles)
• 24 mai 1960 : Les forces de l’ordre égorgent les prisonniers (Algérie)
• Juin
• 7 juin 1802: Toussaint Louverture arrêté par traîtrise (Haïti)
• 18 juin 1845: « Enfumades » de la grotte de Ghar-el-Frechih (Algérie)
• 21 juin 1957 : L’assassinat de Maurice Audin par les paras est maquillé en évasion
(Algérie)
• 26 juin 1856 : Renan: « L’immixtion des races tout à fait inférieures aux grandes
races ne ferait qu’empoisonner l’espèce humaine » (France)
• Juillet
• 9 juillet 1871: L’Illustration : « Avec les kabyles, la supériorité du chassepot est
effrayante » (Algérie)
• 10 juillet 1878: « Ils ne réclament rien moins que l’extermination en masse par tous
les moyens de la race indigène. » (Nouvelle-Calédonie)
• 14 juillet 1953: A Paris, la police tire sur des Algériens, six morts (Algérie)
• 14 juillet 1904: La cartouche sanglante du 14 juillet à Fort-Crampel (OubanguiChari)
• 15 juillet 1871: L’Illustration : « À la fin du siècle, la race des Kanaks aura sans
doute disparu » (Nouvelle-Calédonie)
• 15 juillet 1099: Sac de Jérusalem par les Croisés (Palestine)
• 19 juillet 1972: Planter du blanc (Nouvelle-Calédonie)
• 20 juillet 1948: Le dirigeant des insurgés du Sud , Michel Radaoroson est tué
(Madagascar)
• 25 juillet 1943: Répression de l’émeute de Philippeville (Algérie)
• 28 juillet 1885: Jules Ferry: « Les races supérieures ont un droit sur les races
inférieures » (France)
• 29 juillet 1949 : Un officier français : « On tourne et le prisonnier crache. »
(Vietnam)
• Août
• 6 août 1870: Sacrifice des tirailleurs à la bataille de Froeschwiller (Algérie)
• 7 août 1928: « Les travaux du chemin de fer Congo-Océan se poursuivent avec
méthode. » (Congo)
• 8 août 1899: Les tirailleurs sont payés avec des captifs (Soudan)
• 8 août 1951: Henri Martin, ancien résistant FTP, condamné à 5 ans de prison pour
« tentative de démoralisation de l’armée. » (Vietnam)• 13 août 1730: Dictionnaire de Trévoux: « Les Nègres vendent quelquefois leurs
propres femmes » (France)
• 20 août 1953: Déposition du sultan Mohammed V (Maroc)
• 20 août 1955: Exécutions sommaires à El-Halia (Algérie)
• 22 août 1955 : Répression des émeutes dans le Constantinois (Algérie)
• 22 août 1871: L’Illustration: « Une sévère leçon qu’il était grand temps de donner à
ces populations turbulentes et incorrigibles. » (Algérie)
• 26 août 1973: Assassinat d’Outel Bono à Paris (Tchad)
• Septembre
• 1er septembre 1878: Le grand chef Ataï est tué par un traître canaque(NouvelleCalédonie)
• 3 septembre 1958: Ruben Um Nyobé, dirigeant de l’UPC, est abattu (Cameroun)
• 8 septembre 1926: Ceux qui refusent de récolter le caoutchouc sont conviés au « bal
de Bambio » (Oubangui-Chari)
• 13 septembre 1930: Les affamés demandent une baisse des impôts, on envoie des
avions les bombarder (Vietnam)
• 24 septembre 1945: Les colons tirent sur les grévistes (Cameroun)
• 28 septembre 1957 : Torturée par les paras en présence du colonel Bigeard.
• Octobre
• 4 octobre 1948: Condamnation des parlementaires malgaches du MDRM
(Madagascar)
• 9 octobre 1915: Décret de mobilisation de tout indigène de dix-huit ans (AOF)
• 13 octobre 1671: Répression du marronnage (Martinique)
• 15 octobre 1960: Assassinat de Félix Moumié, chef de l’UPC (Cameroun)
• 15 octobre 1896: Exécution sur ordre de Galliéni du ministre Rainandriamampandry
(Madagascar)
• 15 octobre 1987: Assassinat du président Thomas Sankara (Burkina Faso)
• 16 octobre 1945: Répression de Conakry (Guinée)
• 17 octobre 1961: Massacre des algériens par la police parisienne sous les ordres de
Papon (Algérie)
• 21 octobre 1926: Massacre de Bodembéré (Oubangui-Chari)
• 25 octobre 1961 : Chant du déshonneur (Algérie)
• 26 octobre 1956: La paix des Nementchas: Les blessés sont égorgés au couteau de
cuisine (Algérie)
• 29 octobre 1965 : Enlèvement de Ben Barka à Paris par deux policiers français
(Maroc)
• Novembre
• 2 novembre 1965 : Enquête sur la disparition de Ben Barka où l’appareil d’État
français est complice (Maroc)
• 7 novembre 1805: Le Code Civil: « La distinction des couleurs est indispensable. »
(Colonies)
• 18 novembre 1892: Le colonel Dodds pille et incendie Abomey (Dahomey)
• 18 novembre 1801: Bonaparte entreprend d’anéantir à Saint-Domingue le
gouvernement des Noirs (Haïti)
• 23 novembre 1946: Bombardement de Haïphong : 6000 morts (Vietnam)
• 27 novembre 1954 : « Bientôt un malheur terrifiant s’abattra sur la tête des rebelles. »
(Algérie)
• 30 novembre 1900: « Tout porteur levé pour la corvée ne revoit jamais son village. »
(Soudan)• Décembre
• 1er décembre 1944: Massacre de Thiaroye (Sénégal)
• 5 décembre 1952: Assassinat de Farhat Hached (Tunisie)
• 8 décembre 1952: Répression des manifestations de Casablanca (Maroc)
• 14 décembre 1871 : Renan : « Une race de maîtres et de soldats, c’est la race
européenne. » (France)
• 15 décembre 1958 : Corvée de bois: « On nettoie le pays de toute la racaille. »
(Algérie)
• 16 décembre 1805 : Le Code Civil réaffirme le maintien du Code Noir (Colonies)
• 31 décembre 1926 : Gide: « Le CFCO est un effroyable consommateur de vies
humaines. » (Tchad)

>>> Tous les crimes de la France

http://allainjules.com/2012/11/23/exclusif-calendrier-des-crimes-de-la-france-outre-mer/

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 01:30
LE RACISME ANTIMUSULMAN au service du projet de domination sioniste

Les islamophobes sont immanquablement du côté du plus fort, n'ont pas la décence de dire non à l'escroquerie intellectuelle qu'ils ont pris l'habitude de gober.


Thami BOUHMOUCH
Vendredi 23 Novembre 2012

«L'islamophobie est programmée et organisée par les services du sionisme international»

LE RACISME ANTIMUSULMAN au service du projet de domination sioniste
Le racisme est une des composantes majeures du monde moderne… L'article précédent a été axé sur la montée de l'islamophobie dans les pays de tradition chrétienne. (1) Il s'agit ici d'aborder des questions quelque peu occultées : pourquoi l'Islam est-il attaqué par les officines sionistes, partout et sans ménagement ? Comment expliquer ce besoin frénétique d'agresser les Musulmans, le soutien inconditionnel et exalté au judéo-sionisme ? Comment l'opinion publique occidentale est-elle manœuvrée ?
 
Incitation à la haine religieuse
L’islam est une religion dont les enseignements ne concordent pas avec les modes de pensée en vigueur en Occident. De fait, il est habilement associé au «terrorisme» et accusé de tous les maux de la terre.
 
En France, on se rappelle de la sortie de J.-F. Copé (d'origine algéro-roumaine) qui voulait, en 2011, imposer le français dans les mosquées. L'idée était d'instrumentaliser la langue nationale pour stigmatiser les citoyens musulmans, afin de rabattre les voix du FN sur le parti au pouvoir. Sur ce point, G. Gastaud écrit : «Voudrait-on faire haïr la langue de notre (de leur) pays par les Français d’origine maghrébine, qu’on ne s’y prendrait pas autrement ! M. Copé exigera-t-il aussi dans la foulée que dans les synagogues les juifs ne lisent plus la Thora en hébreu, que les orthodoxes n’utilisent plus le grec ou le slavon, ou que les catholiques traditionalistes renoncent à dire la messe en latin ? Le chef de l’UMP compte-t-il aussi proscrire les messes en breton, en basque, en corse, en alsacien, en occitan, en flamand ou en catalan ?». (2) C'est ce même Copé, il y a un mois, qui a «entendu parler d’un enfant qui s’est fait arracher son pain au chocolat par des voyous, parce qu’on ne mange pas pendant le Ramadan». Il lui aurait été facile de s'assurer de la vraisemblance de son mensonge : cela fait deux ans que le Ramadan a lieu au milieu des vacances scolaires (et jusqu'en 2014). Comment alors un enfant peut-il prendre prétexte de ce mois de jeûne pour empêcher un autre de manger ?
Un délit commis par un délinquant de parents jadis immigrés doit être imputé, non pas à l'islam, mais bien à la violence sociale ; il est pourtant systématiquement attribué aux «islamistes» pas les médias. Ce qui amène D. Sieffert à s'interroger : «Cet islamisme à la française, que l’on semble découvrir, est-il autre chose qu’une délinquance bien de chez nous ? […]  Et cette violence, son origine n’est-elle pas plutôt dans la crise sociale qui frappe si durement nos banlieues ?» (3) V. Geisser se range à cet avis : «Lire à travers ce prisme religieux des phénomènes qui peuvent être assimilés à la délinquance ou à des attitudes déviantes, c’est déjà une lecture quasi-raciste. L’idée que l’appartenance religieuse expliquerait ces comportements ne tient pas compte des réalités sociales et politiques dans notre pays». (4) Pour se convaincre du cynisme de cet amalgame, il suffit de se rappeler le cas de ce sergent américain en Afghanistan (mars 2012), qui a eu plaisir à abattre deux familles paysannes (seize personnes), puis a mis le feu à leurs corps… Quelqu'un dans ce pays ou ailleurs a-t-il traité ce monstre de «terroriste chrétien» ? 
 
Les peuples musulmans connaissent bien les atrocités que les puissances réputées chrétiennes avaient commises dans le passé et commettent aujourd'hui, sans jamais pour cela s’en prendre au christianisme, ni ne le qualifient de religion terroriste… C'est le constat que fait A. Damoune : «Les chrétiens ont colonisé la moitié du globe, exterminé les Indiens en Amérique et les Aborigènes en Australie, ils ont capturé et asservi les Noirs d’Afrique, ils ont massacré à tour de bras lors des Croisades, sans raison valable, ils ont sévi contre le peuple andalou qu’ils ont chassé, pourchassé et finalement exclu de la péninsule, ils ont colonisé des pays entiers et ont pillé leurs ressources, ils ont usé de moyens de guerre illégaux comme les gaz chimiques, ils ont largué deux bombes atomiques sur des populations civiles… mais malgré cela, personne n’a jamais osé s’en prendre au Christ, car le christianisme est une religion saine, propre, qui a été mise à mal par ses adeptes qui ont tué, massacré, pillé, "génocidé" en son nom». (5)
En Europe, lorsque les temps sont durs (comme en ce moment), les citoyens musulmans servent de «variable d’ajustement». Sous cet angle, les masses font l'objet d'un véritable conditionnement et d'un lavage de cerveau intense. On travaille à créer au sein de la société une forte hostilité antimusulmane, en diabolisant l'islam par tous les moyens possibles et en propageant l'idée d'une guerre contre les tenants de cette religion. L'appareil de propagande dispose pour cela de moyens considérables.
 
Le projet sioniste
Les mensonges les plus improbables sont proférés pour inciter le citoyen occidental à abominer les Musulmans afin de lui faire accepter les massacres en Afghanistan et bientôt la guerre contre l'Iran… Ainsi, à chaque fois qu’un illuminé décide de devenir célèbre, il invente une avanie à l'encontre de l’islam de la manière la plus vile possible… Cela avait commencé avec un plumitif appelé Salman Rushdie, puis c'était le tour d’un obscure caricaturiste danois, suivi du journal Charlie Hebdo, pour finir par un cinéaste américain véreux en octobre dernier. Comment acquiescer à cette sacro-sainte liberté d’expression que les agitateurs invoquent quand elle les arrange ?   
Le fait est révélateur : à la sortie du film calomniant le Prophète («L’Innocence des musulmans»), médias et commentateurs occidentaux se sont tus sur l’implication sioniste ; ils ont plutôt insisté sur la présence d’un producteur copte, pour amplifier le différend confessionnel en Egypte… Il s'est révélé que le soi-disant cinéaste, promoteur immobilier de son état, qui avait des liens étroits avec des Chrétiens extrémistes comme le pasteur Terry Jones, avait pu réunir les cinq millions de dollars qu’a coûté son film auprès d’une centaine de bailleurs de fonds judéo-sionistes. La responsabilité des Etats et institutions est bel et bien engagée, car ces intrigants «n’auraient pu produire leur film satanique s’ils n’avaient été financés par l’alliance impérialo-sioniste et si, surtout, des lois fermes protégeaient l’islam comme sont protégées les autres religions, sur le territoire américain et dans les pays occidentaux plus globalement». (6) Le film n'avait donc rien à voir avec la liberté d’expression, mais avec une stratégie consciente au service de l’entité sioniste. C'est, d'après T. Meyssan, «à la fois un moyen de pression pour rappeler à l’ordre Washington, tenté de s’éloigner du projet de domination sioniste, et un moyen de poursuivre ce projet en blessant dans leurs croyances ceux qui lui résistent». (7)
 
Le matraquage islamophobe, qui porte aujourd'hui ses fruits en Occident, sert indubitablement le projet sioniste. Il s'agit précisément de diviser et d'opposer les catégories sociales selon une logique blancs/immigrés afin de délégitimer le soutien au peuple palestinien spolié. «Ainsi le néocolonialisme à l’œuvre dans les pays du sud se retrouve sous certaines de ses formes dans les quartiers populaires des pays du Nord, néocolonialisme qui permet de brimer les populations immigrées et de les isoler dans leur soutien à la cause palestinienne». (8) Et l'on arrive à comprendre le lien entre l’oppression coloniale en Palestine et l’oppression sociale en Europe qui légitime les menées racistes et les tartuferies islamophobes les plus infâmes.

L'Empire atlantiste, dont les visées géopolitiques sont bien connues, a bel et bien besoin de la doctrine du choc des civilisations. Le phénomène créé de toutes pièces appelé Al-Qaeda a permis justement de brandir cette doctrine pour justifier la démesure meurtrière de ses équipées. A cet égard, la publicité placardée partout à New-York est assez éloquente : «Dans toute guerre entre l'homme civilisé et le sauvage, soutenez l'homme civilisé. Soutenez Israël, anéantissez le djihad». (9) L'étasunien moyen a déjà tendance à être particulièrement ingénu, cette harangue pourrait l'achever…
 
En France, où l'islamophobie se durcit, il ne s'agit pas seulement de «neutraliser le potentiel contestataire des populations immigrées en France, en fabriquant l’image d’un Musulman antirépublicain, sexiste et violent, en marge du code culturel dominant» ; il s'agit désormais d'«ôter toute légitimité aux mouvements islamiques de résistance contre l’impérialisme et le sionisme à travers le monde, et à contrer toute forme de soutien en France aux peuples arabo-islamiques luttant pour leur émancipation, notamment au peuple palestinien qui combat le sionisme depuis plus de 100 ans». (10)

Le droit de liberté d’expression, accordé sur-le-champ à un journal publiant des caricatures outrageantes, est refusé à ceux qui se permettent de décrier le sionisme et l’islamophobie. Voilà pourquoi l'humoriste Dieudonné a été étiqueté ad vitam aeternam ennemi public numéro 1, Saïd Bouamama, Saïdou et Zebda sont dans le collimateur de la justice, Houria Bouteldja est poursuivie pour «racisme anti-Blanc»… Ce concept est bien commode : il criminalise systématiquement toutes les prises de position qui risquent d'égratigner le système de propagande sioniste. «Cette inversion des rôles de l’oppresseur et de la victime vise à étouffer toute parole d’opposition au racisme institutionnel. Il s’agit là d’une technique bien rôdée chez les sionistes, lesquels sont les principaux idéologues de l’islamophobie. Traquer systématiquement toute expression  qui pourrait fissurer la domination sioniste : telle est la fonction de cette chasse aux sorcières». (11)
Les attaques récurrentes contre l’islam sont en effet presque toujours le fait des agents du sionisme ou soutenues par les supporters fanatiques du sionisme… mais les Églises évangéliques implantées dans le monde musulman ne sont pas en reste. «C'est ainsi que les évangéliques sont les premiers à organiser, en liaison avec les néoconservateurs étasuniens dont on connaît les engagements pro-israéliens, des campagnes visant à assimiler l'islam au terrorisme, donc à l'Axe du Mal…». (12) Des prédicateurs nombreux ne se privent pas d'instrumentaliser les Arabes chrétiens (en Irak, Syrie, Liban, Palestine Egypte), en recourant à des méthodes sournoises, à l'insu des pouvoirs publics. Comme le note C. Saint-Prot, «au Liban, chaque été des missionnaires parcourent le pays, selon un itinéraire préparé en liaison avec l'ambassade des États-Unis. Ces activités s'accompagnent d'un fort prosélytisme antimusulman qui n'est pas pour rien dans la montée en puissance du confessionnalisme […] En Irak les missionnaires des sectes évangéliques sont arrivés dans les fourgons de l'armée étasunienne et ont désormais pignon sur rue». (13) C'est ainsi que dans ces pays est détruit progressivement le climat d'entente millénaire et que sont créées des tensions confessionnelles qui n'existaient pas auparavant. Tout est pensé et organisé pour diviser, déstabiliser, affaiblir
 
 
 
A la réflexion…
Etre hostile à une catégorie religieuse est un signe d'ignorance et de lâcheté. Ignorance, parce que l'animosité découle essentiellement de préjugés et de clichés malveillants. Lâcheté, parce que la catégorie en question est une minorité  au sein de la société ; elle est forcément vulnérable. Les islamophobes sont immanquablement du côté du plus fort, n'ont pas la décence de dire non à l'escroquerie intellectuelle qu'ils ont pris l'habitude de gober. Les subterfuges appelés «laïcité», «identité nationale», «racisme anti-blanc» sont aujourd'hui, à n'en pas douter, de véritables armes de guerre antimusulmane utilisées par les milieux sionistes et pro-sionistes.

 
 
Thami BOUHMOUCH
Novembre 2012
__________________________________________________
 
(1) Cf. T. B., "Racisme antimusulman à l'heure du recul du droit", in http://bouhmouch.blogspot.com/2012/11/le-racisme-antimusulman-lheure-du-recul.html  Novembre 2012.
(4) Vincent Geisser (entretien), http://www.michelcollon.info/Vincent-Geisser-Lutter-contre-l.html Juin 2011.
(5) Abdallah Damoune, Al Massae, 16/09/12. Traduction : http://www.panoramaroc.ma/fr/lis-par-abdallah-damoune/
(13) ibid.
 
Publié par Thami BOUHMOUCH
http://www.alterinfo.net/LE-RACISME-ANTIMUSULMAN-au-service-du-projet-de-domination-sioniste_a83954.html
Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 01:09

 

Allô ... Allô... J'ai été Copé !!!!!!!!!!!!!!!!!


Le journal de personne
Vendredi 23 Novembre 2012


Appel aux juifs

Allô ! allô! Allô!
C'est un appel radio
L'appel de l'ombre
Allô! Allô !
C'est un rappel à l'ordre
Des braves et des justes
Un appel que j'adresse à tous les juifs
Pour qu'ils renoncent au sionisme
À l'impérialisme politique et pathologique
De leurs faux maîtres à penser
Qui n'ont jamais entendu parler
Des tables de la Loi... véritables
Je m'adresse aux juifs du monde entier
Pour qu'ils dénoncent l'iniquité
L'injustice et la cupidité de leurs dirigeants
Et qu'ils exigent la création immédiate
D'un État Palestinien contigu à un état Israélien
Pour laver leur judéité de tout soupçon
Et affirmer leur amour pour la paix et la fraternité
Allô ! allô! Allô!
Juifs du monde, vous m'entendez ?
Qu'est-ce que vous attendez pour vous dresser
Contre les faux- frères qui souillent votre nom, votre action et votre religion
Qu'est-ce que vous attendez pour rendre à Lazare ce qui appartient à Lazare...
Et à Dieu ce qui appartient à Dieu...
Pas d'Israéliens ... sans Palestiniens
Main dans la main configurez aujourd'hui même ou demain
la création de deux états libres et divins.
Les mécréants ce sont tous ceux qui n'y croient pas ou vous empêchent d'y croire.
Allô ! allô! Allô!
Merde c'est le noir complet
J'ai dû déranger quelqu'un de très haut placé
J'ai été Copé !

 http://www.lejournaldepersonne.com

 

http://www.alterinfo.net/Appel-aux-juifs_a83963.html

 

 

 

Voir aussi :

 

Les réalités de Gaza

 

Soraya Hélou
Vendredi 23 Novembre 2012


Les réalités de Gaza
Huit jours après son déclenchement, l’agression contre Gaza a pris fin. Après un déluge de feu sans précédent et d’une sauvagerie typique de l’ennemi israélien qui n’a épargné ni les civils, ni les enfants, ni les journalistes, ni les bâtiments publics et qui a commencé par une tromperie dont seul cet ennemi est capable, un accord a été conclu qui sauve la face à l’ennemi, mais ne trompe personne. L’ennemi israélien a même demandé cette trêve, en essayant de trouver des scénarios pour avoir l’air de céder aux pressions internationales, et curieusement, ce sont les Etats-Unis qui n’en voulaient pas, préférant qu’elle ait lieu sous leur parrainage pour bien montrer à leur allié israélien qu’il ne peut rien faire sans eux. Netanyahu, Barak et Liberman ont eu beau crier à la victoire, assurant que cette opération a atteint ses objectifs, leurs affirmations n’ont convaincu personne, sans doute pas eux-mêmes. D’ailleurs, Shaoul Mofaz ne s’y est pas trompé puisqu’il a parlé de cuisante défaite. Plus même, un attentat s’est produit à «Tel Aviv» et les Israéliens n’ont pas osé riposter pour ne pas remettre en question les négociations en vue de la trêve. En tout cas, il faudra attendre quelque temps pour que l’impact de cette guerre sur l’entité sioniste se précise.

Mais on peut d’ores et déjà en tirer quelques conclusions, au moins sur le plan arabe. Premièrement, cette guerre a montré qu’en dépit de toutes les tentatives de pousser les organisations palestiniennes à abandonner le choix de la résistance, ces organisations, toutes tendances confondues, ont fait preuve d’une grande mobilisation et d’une grande efficacité, montrant à qui veut le voir que la résistance reste leur choix principal, leur raison d’être et leur démarche pour reconquérir leur terre.
Deuxièmement, la Résistance palestinienne ne s’est pas contentée de lancer des missiles contre les colonies de peuplement proches, elle a pour la première fois dans l’histoire du conflit israélien, bombardé «Tel Aviv», Al-Qods (Jérusalem) et «Hertzilia» à 85 kms de Gaza, prenant ainsi de court l’ennemi qui croyait ces régions à l’abri. De ces huit jours de bombardements, le monde entier retiendra ces images incroyables des Israéliens de «Tel Aviv» et de «Jérusalem» prenant le chemin des abris, les Israéliens de «Hertzilia» terrorisés par quelques obus.


Les réalités de Gaza
C’est un renversement total des données. D’habitude, ce sont les Palestiniens et les populations arabes que l’on voit effrayés et prenant la fuite. Cette fois, ce sont les Israéliens, qui ont soudain perdu leur arrogance et leur sentiment de supériorité. Toutes leurs armes, tout l’appui occidental et même le fameux «Dôme d’acier» n’a pas réussi à les protéger des missiles d’un peuple si longtemps bafoué, d’une bande soumise à un blocus depuis 5 ans, affaiblie, manquant de presque tout mais pas de dignité. Tout a été fait pour détruire l’esprit de résistance chez les Palestiniens et chez les arabes et quelques missiles (iraniens notamment comme le fameux Fajr 5) ont jeté tous ces efforts à l’eau. En voyant leurs missiles atteindre «Tel Aviv», «Jérusalem» et les villes lointaines, les Palestiniens de Gaza ne se souciaient plus des obus qui leur tombaient sur la tête, ne pleuraient plus leurs morts, fiers et heureux de retrouver l’espoir de libérer un jour la Palestine. Ce sentiment-là, c’est à coup sûr le début de la victoire. La Résistance est dans une courbe ascendante et l’ennemi dans une courbe descendante. Aucun analyste du monde ne peut nier cette réalité nouvelle. La grande leçon de cette guerre, c’est que l’esprit de résistance est plus vivace que jamais. Il n’y a pour s’en convaincre qu’à revoir le film des négociations, comment les Israéliens voulaient la trêve et les Palestiniens posaient des conditions, comment aussi dès les premiers jours les Israéliens menaçaient de lancer une offensive terrestre sans y croire et sans être crédibles, alors que la Résistance palestinienne souhaitent encore en découdre avec l’ennemi. Cette réalité là, nul ne pourra non plus l’ignorer.


Les réalités de Gaza
Désormais, le processus de la résistance ne pourra plus être étouffé et les Palestiniens (et avant eux les Libanais) ont eu un avant-goût de la victoire décisive et ils ne peuvent plus l’oublier. Comment après cela revenir à l’humiliation, à la mentalité du vaincu, au désespoir et à la résignation ? Cette réalité aussi, nul ne peut plus l’occulter et surtout pas les régimes arabes qui préfèrent justifier leur résignation et leur abandon de la lutte par un soi-disant souci des vies humaines et par un rapport de forces défavorable aux Palestiniens et aux résistants en général. Cette thèse si longtemps développée a montré ses limites à Gaza et auparavant au Liban. Et ceux qui s’empressent d’envoyer des armes à l’opposition syrienne pour qu’elle détruise son pays et tue ses concitoyens devaient sérieusement songer à envoyer celles-ci aux Palestiniens qui ont montré qu’ils savent les utiliser au bon endroit et contre le véritable ennemi. Sinon, les Arabes, toutes populations confondues, pourraient un jour ne pas leur pardonner. Quant à l’Histoire, celle qui parle des grands hommes et des grands moments, elle évitera soigneusement de les mentionner parce qu’ils n’auront servi qu’à retarder la victoire finale qui devient avec chaque nouvelle confrontation avec l’ennemi israélien, plus proche et plus certaine.

http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Soraya_Helou.231112.htm http://www.palestine-solidarite.org/analyses.Soraya_Helou.231112.htm

 

 

..

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 01:08

 

La descente aux enfers des chômeurs américains 


Gilles Bonafi
Jeudi 22 Novembre 2012


La descente aux enfers des chômeurs américains !
La plupart des journaux mettent en avant la baisse du nombre de chômeurs aux USA. Cependant, ils n'analysent pas ces chiffres qui révèlent une autre réalité.

En effet, le chômage baisse car des millions d'américains ont dépassé la durée maximale de perception des allocations chômage. Ils ne perçoivent donc plus ces allocations et disparaissent des statistiques.

La plupart des Etats américains versent une allocation chômage (State Unemployment Insurance Benefits) pour une durée maximale de 26 semaines alors que la durée moyenne de chômage est de 40,2 semaines !

"Benefits can be paid for a maximum of 26 weeks in most States" dans le document ci-dessous à la section benefits..
Source : United States Department of Labor

Pour bien percevoir l'ampleur du désastre social américain, le graphique de la durée moyenne du chômage est éloquent, une belle exponentielle (en rouge) !


Source : FED of St Louis research

Depuis le mois de juillet, ce chiffre est en constante augmentation (+ 1 semaine en deux mois).

Tout va donc mieux et je remercie mes confrères journalistes de la presse écrite pour leur remarquable travail. Encore un petit effort et il ne se vendra plus de journaux bientôt.

D'ailleurs, selon l'USDA,  le département de l’Agriculture des États-Unis chargé de l'alimentation et de l'agriculture, 15% des ménages américains étaient en insécurité alimentaire en 2011.





Source graphique page 12/37 : USDA

47 millions de  personnes bénéficiaient de coupons alimentaires (Food Stamps) au mois d'août 2012, avec, là aussi, une belle exponentielle :









Partager cet article
Repost0
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 01:01
Pour Chavez, les États-Unis peuvent «inoculer le cancer»

Mots clés : Cancer, Amérique latine, États-Unis, Venezuela, Hugo Chavez, Cristina Kirchner, Fernando Lugo

Par Jérémy MACCAUD Mis à jour le 29/12/2011 à 14:53 | publié le 29/12/2011 à 12:31 Réactions (264)


Hugo Chavez et Dilma Rousseff, lors d'un sommet à Montevideo, en Uruguay, le 20 décembre.
Hugo Chavez et Dilma Rousseff, lors d'un sommet à Montevideo, en Uruguay, le 20 décembre. Crédits photo : HANDOUT/Reuters

 

Habitué des provocations, le président vénézuélien affirme que trop de leaders sud-américains souffrent de cancers pour que ce soit une simple coïncidence.

http://www.lefigaro.fr/icones/coeur-.gif

Les cancers qui touchent les chefs d'État d'Amérique latine sont-ils le fruit d'un complot américain? C'est la question soulevée par Hugo Chavez, le chef d'État vénézuélien. Tout commence mardi soir, lorsque les Argentins apprennent que Cristina Kirchner, leur présidente, est atteinte d'un cancer de la thyroïde et sera opérée début janvier, avec un diagnostic très optimiste. Son nom s'ajoute à la liste des leaders d'Amérique latine atteints de cette maladie: Fernando Lugo, président du Paraguay, a un cancer du système lymphatique depuis 2010 en phase de rémission. Lula, l'ex-président du Brésil, est pour sa part atteint de ce mal à la gorge, et serait en passe de le vaincre. Celle qui lui a succédé, Dilma Rousseff, a pour sa part gagné ce combat en 2009, face à un cancer lymphatique.

«C'est très bizarre»

Une série noire ne serait peut être due au hasard, estime Hugo Chavez, qui a lui-même déclaré s'être débarrassé d'un cancer en septembre mais dont il souffrirait toujours. «C'est très bizarre», s'est-il exprimé lors d'un discours prononcé devant des soldats et retransmis à la télévision.

D'après le Vénézuélien, le nombre de cancers chez les leaders d'Amérique latine serait «difficilement explicable selon les lois de probabilité», sans préciser ou développer son argument. Et de tourner une fois de plus les yeux vers les États-Unis qu'il n'a de cesse de provoquer depuis des années: «Serait-il étrange qu'ils aient développé une technologie pour inoculer le cancer sans que personne n'en soit au courant?», s'est demandé le chef d'État. Chavez joue même la carte de l'humour: «Je vais prendre grand soin des présidents de la Bolivie (Evo Morales) et de l'Équateur (Rafael Correa) de peur qu'on leur diagnostique aussi un cancer!»

Un précédent dans l'histoire des États-Unis

Pour appuyer sa théorie, le leader vénézuélien a rappelé que les Américains ont déjà pratiqué des expérimentations douteuses de ce type dans les années quarante. Dans le cadre d'une étude sur les effets de la pénicilline, des centaines de Guatémaltèques s'étaient vu inoculer des maladies sexuellement transmissibles, comme la syphilis, entre 1946 et 1948, par des scientifiques américains. Depuis, Washington a présenté officiellement des excuses.

Hugo Chavez mène depuis des années une politique très hostile à l'administration des États-Unis. Il n'hésite d'ailleurs pas à les appeler les «yankees de merde» et les a souvent accusés par le passé d'avoir tenté de le renverser, voire de l'assassiner. Cette nouvelle accusation apparait donc comme une nouvelle provocation, le dirigeant vénézuélien n'ayant pas avancé l'esquisse d'une preuve tangible et se gardant bien pour le moment de proférer une «accusation irréfléchie».

Le sommet des survivants

Avant cette sortie polémique, Hugo Chavez a été le premier à apporter un franc soutien à son alliée Cristina Kirchner. «Nous allons vivre et nous allons conquérir», lui avait-il transmis. Cette dernière lui a répondu qu'elle insisterait alors pour devenir la «présidente d'honneur» du sommet des survivants. Un clin d'œil à une plaisanterie sortie précédemment par Lula et Hugo Chavez, qui avaient proposé d'organiser un sommet pour tous les présidents d'Amérique latine qui ont vaincu le cancer.


http://www.lefigaro.fr/medias/2011/12/29/130a8bd8-3219-11e1-9c8a-3f69ced2348e.jpg

Cristina Fernandez de Kirchner, réélue en octobre à la présidence de l'Argentine, a annoncé deux jours après Noël être touchée par un cancer de la glande de la thyroïde. Aucune métastase n'aurait été détectée. Elle va donc subir le 4 janvier une ablation partielle ou complète de cette glande, une opération qui affiche un taux de survie de près de 95%. L'intérim sera alors assuré par son vice-président, Amado Boudou, entre le 3 et 23 janvier.

En juin, Hugo Chavez disparaît subitement pour une opération en urgence à la Havane, à Cuba. Pendant un mois, le président vénézuélien est invisible, les rumeurs enflent. On l'annonce mort tous les deux jours ou dans un état critique. Il revient finalement, triomphant, début juillet, et annonce qu'on lui a enlevé avec succès une tumeur cancéreuse. Le combat n'est cependant pas terminé et il continue les séances de chimiothérapie à Cuba. S'il dit aller mieux, même son entourage politique ne sait vraiment de quel cancer il est atteint et dans quel état il se trouve vraiment.

Le Paraguayen Fernando Lugo, ancien évêque, est devenu le premier président de gauche de l'histoire du pays en 2008. Il a annoncé l'été 2010 qu'il était atteint d'un cancer du système lymphatique. L'évolution de sa maladie a particulièrement été scrutée par l'opposition car s'il lui devenait impossible de conserver les rênes du pays, c'est alors son vice-président de droite, Federico Franco, qui devrait prendre le pouvoir. Mais Fernando Lugo est resté en place et son cancer serait en phase de rémission.

Un an après avoir quitté la présidence du Brésil, qu'il a gouverné de 2003 à 2010, Luiz Inacio «Lula» da Silva, se rend à l'hôpital pour un simple mal de gorge. Un cancer du larynx lui est alors diagnostiqué, il doit débuter une chimiothérapie. «Je suis prêt à faire face à cette autre bataille et je crois que je vais réussir», a-t-il déclaré à ce moment là. Dans la foulée, et pour prévenir les effets secondaires de son traitement, il se rase les cheveux. Le très populaire Lula, désormais méconnaissable, se bat. Quant à Dilma Rousseff, qui lui a succédé au poste suprême, elle a aussi été atteinte d'un cancer lymphatique en 2009. Elle est depuis totalement guérie.

 

http://www.lefigaro.fr/international/2011/12/29/01003-20111229ARTFIG00277-pour-chavez-les-etats-unis-peuvent-inoculer-le-cancer.php

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 08:57

 

Pédophilie: Les Défenseurs des Enfants Persécutés par la "Justice"

.

.
Après Marcel Vervloesem persécuté et emprisonné par la Belgique pour avoir osé dénoncé un immense réseau pédophile, c'est maintenant au tour de certains activistes comme Janett Seemann (compagne de Stan Maillaud, disparu depuis le 22 Septembre 2012) et de certains autres d'être emprisonnés en France, dans le cadre d'une affaire d'enfant apparemment maltraité et abusé sexuellement accusés trop rapidement d'avoir voulu kidnapper un enfant, ce qui permet de les faire taire et de les empêcher de continuer d'enquêter.


collectif
Mercredi 21 Novembre 2012

 

  • Pédophilie: Les Défenseurs des Enfants Persécutés par la "Justice"

Janett Seemann est depuis plusieurs années la compagne de Stan Maillaud, ancien gendarme connu en France pour son engagement – très controversé par les autorités – contre les réseaux pédophiles.


Ce français d’une quarantaine d’année fait l’objet d’un mandat d’arrêt suite à une condamnation à un an de prison ferme pour « soustraction de mineur ». Après avoir été incarcéré trois semaines en préventive pour cette accusation, Stan Maillaud refuse, depuis 2007, de se soumettre à la justice de son pays.
C’est donc par défaut qu’il a été condamné par en 2009 à un an de prison ferme pour ladite accusation de « soustraction de mineur ».


Il s’agit d’une affaire peu ordinaire et jamais élucidée réellement jusqu’à aujourd’hui. Les activistes internationaux de lutte contre la pédophilie semblent unanimes pour dénoncer une machination de la justice française : A l’époque des faits, entre 2006 et2007, Stan Maillaud aurait apporté son aide et sa protection à un enfant de dix ans et à sa mère. La justice française aurait été défaillante pour établir la vérité sur cette affaire dans laquelle l’enfant de dix ans dénonçait les violences sexuelles commises par son père. Défaillante donc, d’après Stan Maillaud, pour protéger un enfant en péril, d’où l’intervention de l’activiste.

Pour de nombreux observateurs, rien ne justifiait ni l’inculpation ni l’incarcération de l’activiste en 2007, et la justice française aurait étouffé une affaire de crimes sur enfants en réseau dans cette région du sud de la France (Perpignan, Pyrénées Orientales).
L’activiste français était donc en cavale depuis courant 2007 jusqu’au 22 septembre 2012, jour où, pris en chasse par des gendarmes après un contrôle routier, il n’aurait plus réapparu.


Là encore, le contexte de cette disparition est étrange. Il apparaît que le couple d’activistes, Stan Maillaud et Janett Seemann, faisaient des enquêtes clandestines sur des affaires de violences sexuelles sur mineurs non reconnues par la justice française, du moins de leur point de vue d’activistes.


Janett Seemann, avant d’être elle aussi arrêtée dans des circonstances troubles, avait réuni des dizaines d’activistes de plusieurs pays d’Europe pour dénoncer publiquement le comportement complice des autorités françaises vis-à-vis des réseaux pédophiles. Et exiger surtout que son compagnon « lui soit rendu ».


C’était le samedi 20 octobre dernier à Amancey ( région du Doubs vers Besançon) où Janett Seemann faisait une conférence de presse devant une assemblée d’une soixantaine de personnes, et une caméra de France 3 Télévision. Les représentants de la gendarmerie locale étaient présents mais assuraient, interviewés par les journalistes de la presse officielle, n’avoir pas réussi à rattraper l’ancien gendarme fugitif.

Conférence d'Amancey :

 

 

Reportage de France 3 :

 


Pourtant, pour Janett Seemann ça ne faisait aucun doute : Stan Maillaud avait bel et bien été arrêté mais serait maintenu au secret. En effet, ce fameux samedi 22 septembre, d’importants moyens avaient été déployés pour traquer l’activiste. Mais curieusement, la presse locale n’en avait rien relaté avant que Janett Seemann n’alerte les milieux activistes.

Une manifestation publique pour dénoncer un réseau pédophile impuni :

Le jour de cette manifestation citoyenne à Amancey, colonel Burlet de gendarmerie déclarait également devant la caméra de France 3 ne pas comprendre non plus les allégations portées par Janett Seemann, concernant notamment un réseau pédophile local et impuni. D’après l’activiste allemande, il y aurait au cœur du problème une jeune fille de vingt ans actuellement victime de ce réseau, et en danger de mort au titre de témoin gênant.
Les accusations publiques de Janett Seemann lors de sa conférence furent d’une gravité troublante : Elle affirmait que c’était dans le cadre d’une enquête clandestine effectuée sur un réseau pédophile de la région du Doubs menée par son compagnon, deux autres activistes et elle-même, qu’ils étaient venus à Amancey avec deux véhicules. C’est à cette occasion que son compagnon fut contrôlé, comme par hasard, à bord du véhicule conduit par un autre activiste, avant de disparaitre poursuivi par de nombreux gendarmes.

Au cours de son discours, Janett Seemann affirmait que le réseau en question était composé de notables de la région protégés par les autorités locales. La jeune fille, que les activistes étaient venus rencontrer le samedi 22 septembre dernier en vue de la secourir, serait prostituée par sa mère et son beau-père pour le compte du réseau, depuis qu’elle est enfant.


Aux dires de Janett Seemann, la jeune fille aurait été formellement identifiée, depuis l’incident, par les criminels du réseau comme étant un témoin les mettant en péril. L’activiste allemande en veut pour preuve le fait que les gendarmes seraient venus trouver le dit témoin deux jours après la chasse à l’homme lancée contre Stan Maillaud dans la région d’Amancey : D’après une communication survenue par la suite entre les activistes et leur précieux témoin, les gendarmes auraient cherché à intimider la jeune fille, lui racontant que l’activiste serait un assassin en cavale.


Cette allégation n’a du reste pas été démentie par les gendarmes.


L’histoire est sordide. La jeune femme n’aurait jamais été prise au sérieux par les gendarmes locaux et serait au secret, elle aussi depuis les dénonciations publiques de Janett Seemann.


La jeune victime serait, depuis la conférence du samedi 20 octobre dernier, entre les mains des autorités françaises qui affirment du coup, donner une suite à l’affaire.


En effet, la semaine suivant la conférence de presse de Janett Seemann, de nombreuses arrestations ont été effectuées. Dont la sienne et celle de trois autres activistes de son groupe. Un réseau d’origine serbe, effectuant le trafic de jeunes filles, aurait également été démantelé.


Mais les équipes internationales d’activistes crient au scandale, affirmant qu’il s’agit d’un contre-feu qui protège le réseau dénoncé par Janett Seemann. Les activistes dénoncent même une stratégie de confusion, affirmant qu’un couple de parents qui se battaient pour récupérer leurs enfants se sont subitement retrouvés dans le rôle d’accusés, et sous les verrous.


Un piège tendu par les autorités :


La dernière fois que Janett Seemann donnait signe de vie, c’était le mardi 23 octobre dernier. Elle quittait les équipes venues la soutenir à Amancey pour se rendre à Besançon et rencontrer la jeune fille victime, le témoin en danger.


Janett Seemann aurait reçu un appel téléphonique ce mardi matin : le témoin lui demandait de venir la retrouver à Besançon assurant ne vouloir parler qu’à elle.
Selon les dernières personnes à avoir vu Janett Seemann ce jour-là, elle redoutait un piège tendu par les gendarmes, ou pire, le réseau lui-même.


Mais Janett Seemann est d’une trempe hors du commun qui inspire le respect. Elle décida de se rendre malgré tout à ce curieux rendez-vous, forte de sa conviction de ne rien avoir à se reprocher, et déterminée à prendre tous les risques pour sortir le témoin de sa dramatique situation.


Janett Seemann et Jérémy Lehut, l’activiste français qui l’accompagna pour la protéger, tombèrent effectivement dans un piège.


Après deux jours d’une disparition qui inquiéta tous les amis de la jeune activiste allemande, un article de presse révélait qu’elle et le jeune activiste qui l’accompagnait étaient en garde à vue à Besançon.


Pour les observateurs les plus objectifs, le procédé des autorités françaises choque et attise les soupçons les plus sérieux sur leur intégrité, et surtout leur réelle intention. Egalement sur leur rôle réel dans ce que dénonce justement Janett Seemann. Les gendarmes ont attendu la fin du meeting et attirée Janett Seemann loin des équipes internationales d’activistes pour l’arrêter froidement. Ce malgré la parole du Colonel Burlet de gendarmerie de ne pas l’inquiéter…


Plus tard, de nouvelles précisions faisaient état du transfert des deux activistes dans la prison de Saintes, une petite ville située à l’autre bout de la France, vers la côte atlantique.
Janett Seemann et son camarade activiste français Jérémy Lehut (MAJ: Sorti de prison le 13 Novembre 2012) sont accusés « d’association de malfaiteurs avec objet de commettre un kidnapping ». Entre temps, d’autres activistes pour la protection de l’enfance viennent discrètement remplir les cellules, accusés de faire partie eux aussi de cette association de « malfaiteurs ».


L’accusation est particulièrement sérieuse et justifierait, d’après les autorités, l’incarcération directe de Janett Seemann et de ses amis, en préventive. Pour les activistes qui apprennent la nouvelle, il s’agit de représailles dignes d’une dictature. Ceux-ci s’attendent tous plus ou moins à faire partie de ce qu’ils qualifient de véritable « rafle », dénonçant à leur tour un coup monté, probablement initié au plus haut niveau de l’institution judiciaire française.
Un coup monté qui ferait d’une pierre deux coups ; détourner l’attention du public pour protéger le suspecté réseau du Doubs, et neutraliser Janett Seemann et ses amis activistes.
D’un point de vue parfaitement objectif, l’effet constatable de cette « opération judiciaire » reste celui dénoncé.


Incarcérée pour avoir mené des enquêtes citoyennes ?


Car, si Janett Seemann se retrouve en prison, son compagnon Stan Maillaud n’est pas réapparu, et si réseau il y a autour de cette disparition étrange, tous les projecteurs s’en détournent effectivement.


Quant à la jeune fille victime de ce réseau intouchable, si tel est bien le cas, les pires craintes sont alors effectivement de mise.


Si la presse traditionnelle se désintéresse totalement des dénonciations de Janett Seemann, ne faisant que des entre filets discrets et orientés, quant à son incarcération, les activistes internationaux pour la protection de l’enfance et la lutte contre la pédophilie en réseau tentent toujours, le choc encaissé, de faire éclater la vérité.

 


De premiers éléments concernant l’enquête interdite du couple d’activistes apparaissent sur la toile, ça et là.


Ces éléments mettent en évidence la réalité d’un véritable procès d’intention intenté à Janett Seeman, à son compagnon porté disparu et à leurs amis, pour justifier des dernières mesures privatives de liberté appliquées sans état d’âme contre le petit groupe.
Le projet de « kidnapping » est mis en avant par les enquêteurs français, peu actifs par contre pour travailler sur les graves dénonciations de Janett Seemann. Seulement voilà ; les éléments publiés au fur et à mesure sur la toile par les activistes- encore libres – font état d’une toute autre réalité :


Janett Seemann et Stan Maillaud avaient des activités d’enquêteurs, certes clandestines. Des interviews de mamans apparemment brimées par la justice française dans le cadre de problèmes liés à la pédophilie et au sort de leurs enfants, réalisés par Stan Maillaud, font en ce moment surface sur Internet. Le principal site qui relaye ces informations en diffusant ces travaux interdits est www.pedopolis.com, site qui dispose d’un programme de traduction automatique en de nombreuses langues pour les textes écrits.


Parmi ces « enquêtes clandestines », celle sur une famille vivant à Montendre. Ville faisant partie de la juridiction de Saintes, le tribunal qui maintient Janett Seemann et ses amis en détention.


Les autorités françaises prétendent que le couple aurait projeté le kidnapping des trois enfants placés à la garde de cette famille – leur père et les parents de celui-ci – , suite à une commande leur mère. Cette mère isolée, Sandrine Gacahdoat, avait il y a quelques années dénoncé des actes pédophiles commis sur ses enfants par son mari et la mère de celui-ci. La justice lui ayant donné tort, prétendant qu’elle souffrait de troubles psychiatriques, Sandrine Gachadoat s’est enfui quelques mois avec ses enfants avant d’être arrêtée.
La femme d’une quarantaine d’année a effectivement été interviewée par l’activiste Stan Maillaud l’été dernier, vraisemblablement dans le cadre d’une grande enquête menée par lui dans toute la France. Cette interview fait partie des dernières publications tout dernièrement effectuées sur Internet par les équipes d’activistes français, au milieu de plusieurs autres interviews du même type et du même auteur.


Le thème qu’elles ont en commun est toujours le même : l’intervention des autorités pour retirer la garde d’enfants au parent qui saisit celles-ci dans le cadre d’une suspicion d’agressions sexuelles commises par un conjoint.


Aujourd’hui, cette mère, Sandrine Gachadoat est elle aussi incarcérée à Saintes, à nouveau, et au titre de « commanditaire d’un projet de kidnapping ».


Seulement, les nouveaux éléments recueillis par des équipes d’enquêteurs activistes – dont celle du Wergroep Morkhoven de Belgique – mettent en lumière la forte probabilité qu’il ne s’agisse que d’un véritable procès d’intention, lequel serait parfaitement inique.
Si le couple d’activistes a effectivement effectué une surveillance cet été de la famille de Montendre, jusqu’à prendre contact secrètement avec les enfants de Sandrine Gachadoat, ce qui semble confirmé, ce serait uniquement dans le cadre de leur enquête et à titre de vérification.


De là à affirmer, comme le font aujourd’hui les autorités françaises, qu’il s’agissait d’un projet de kidnapping, au point de jeter Janett Seemann et ses amis en prison, le pas semble trop facilement franchis, et ce au détriment des textes européens relatifs aux Droits de l’Homme.


Car nous devons préciser que de telles mesures de privation de liberté rentrent dans un cadre exceptionnel, aucunement explicité par l’accusation. Au contraire, le flou total et les inquiétudes les plus vives quant au sort de Janett Seemann entourent cette affaire plus que surprenante.


Concernant cette accusation de « association de malfaiteurs en vue de projet de kidnapping », deux arguments sont opposés sans détour par les activistes. Premièrement, qu’elle qu’aurait été la nature du dit projet, il semblerait bien que celui ait été ajourné par le couple, puisque ceux-ci avaient entre temps bouclé leur reportage pour voler au secours de la jeune fille de Amancey.


Car force est de reconnaître que les gendarmes n’ont aucunement interrompu un quelconque accomplissement dudit projet. Les gendarmes, à l’occasion d’un « simple et inopiné contrôle routier » d’après leurs propres dires, n’ont en réalité interrompu que la prise de contact de l’équipe d’activistes avec un témoin majeur, dans le cadre d’une autre affaire, et ce environ trois semaines plus tard. La fameuse affaire du témoin d’Amancey.
Deuxièmement, personne ne trouve de logique dans le fait que Stan Maillaud et Janett Seemann aient pu risquer d’alerter la famille de Montendre de leurs « intentions de kidnapper » les trois enfants, en décidant de rencontrer ceux-ci. Car la rencontre aurait bien eu lieu, non suivie d’une quelconque tentative de kidnapping. Un film en caméra cachée serait entre les mains d’activistes, démontrant ce fait.


Donc, de toute évidence, il s’agissait effectivement d’une vérification des dires des enfants et de leur situation actuelle, probablement pour s’assurer de leur sécurité et de réaliser si nécessaire une audition « clandestine ».


A noter que Sandrine Gachadoat, tout comme d’autres personnes interviewées par Stan Maillaud, déclare n’avoir jamais eu accès à ses droits relatifs à la consultation de son dossier pénal, en l’occurrence l’audition que les enquêteurs officiels auraient recueillie de la part des enfants suite à la dénonciation d’agression sexuelle.


Quelle suite aurait été donnée, par les activistes, à une confirmation de faits de viols intrafamiliaux recueillie par les activistes au cours de cette vérification ? Tout peut être imaginé, ou plutôt « prétendu ». Sans oublier qu’en principe c’est à la justice de prouver l’existence d’un délit, et non aux accusés de prouver son inexistence, le procès d’intention ne rentrant pas dans un cadre de droit européen.


Mais nous sommes du coup forcés de nous interroger sérieusement quant à la probable légitimité d’une intervention citoyenne, au moins pour venir en aide à la « manifestation de la vérité » dans ce type de problématique.


Et la question serait alors embarrassante pour beaucoup, que de savoir dans quelle mesure la confiance placée par les citoyens français vis-à-vis de leur institution judiciaire ne serait pas effectivement bafouée, dans un cadre aussi sensible que celui de la protection des enfants victimes de pédophilie.


Affaire d’Etat et incident diplomatique : la fin d’une omerta ?


Quoi qu’il en soit, les faits ne sont aucunement en faveur de l’accusation. Les faits démontrent l’existence d’une grande enquête citoyenne réalisée par le couple d’activistes, preuves à l’appui. Ils démontrent également, ce qui est plus grave en l’occurrence, une volonté de ne pas kidnapper les enfants de Sandrine Gachadoat, mais de les entendre au risque d’être par la suite « découverts ». Ce qui effectivement dans le cadre d’une enquête ne portait pas plus préjudice que cela au couple activiste.

Surtout, et c’est bien plus préoccupant aujourd’hui pour les autorités françaises : toute l’histoire met en évidence un rôle extrêmement trouble des enquêteurs et magistrats français dans le cadre d’investigation des activistes Stan Maillaud et Janett Seemann.
Leurs travaux d’enquête tendent à démontrer l’existence d’un réel parti pris de la part des autorités françaises en faveur des personnes qui se retrouvent suspectées de viols sur mineur et à l’encontre des enfants et de leurs parents protecteurs. Ce de façon systématique (1).


Pour ajouter de l’eau au moulin de cette problématique, un rapport réalisé en 2003 par un rapporteur officiel de l’ONU qui épingle les autorités françaises sans détour.Celui-ci n’a pas donné de suites satisfaisantes, du moins du point de vie de l’activisme pour les droits de l’Enfance, laissant la situation perdurer et s’aggraver.


Les enquêtes clandestines de Stan Maillaud et Janett Seemann semblent démontrer cette aggravation.


Aujourd’hui, l’activisme international pour la protection de l’enfance et la lutte contre la pédophilie en réseau monte au créneau à un niveau Européen. Les autorités allemandes sont en ce moment saisies par les équipes d’activistes quant à une probable violation des Droits de l’Hommes de Janett Seemmann dont se rendraient coupables de toute évidence les autorités françaises.


La notion d’incident diplomatique vient compliquer cette affaire d’Etat jusque-là restreinte à la France, que provoque la mise au secret de Janett Seemann et la disparition de son compagnon Stan Maillaud.


A la clôture du présent article, Janett Seemann, ressortissante allemande et activiste pour les Droits de l’Enfance, demeure privée de liberté par décision des autorités françaises sans que sa famille n’ait pu obtenir de précisions relatives à son incarcération. Si ce n’est que Janett Seemann serait tenue aux fers pour quatre mois !

 

1) Affaires du même genre ou les protecteurs des enfants sont inquiétés par l'institution judiciaire et ou rien n'est fait pour protéger les enfants:

 

 

Source:

  • http://www.lesamisdestanmaillaud.org/blog/soutien-de-personnalites/une-activiste-allemande-contre-la-pedophilie-incarceree-en-france-traduire-en-allemand-et-diffuser-en-allemagne.html

 

 

Informations Supplémentaires :

 

Reportages sur l'Affaire en Belgique de Marcel Vervloesem :

 

 

 

A Propos de Laurent Louis

Laurent Louis est un député Belge, qui est le seul politique en Europe à oser dénoncer publiquement le traitement scandaleux des affaires de pédophilie par les institutions :

 

 

 

 

Le Pouvoir de la Corruption :

 

 

Liens de Stan Maillaud et Janett :

 

Informations d'Autres Affaires de Pédophilie :

Articles d'Affaires de Pédophilie

 

 

TOUTES LES VIDEOS sur le site :

 

 

http://www.alterinfo.net/Pedophilie-Les-Defenseurs-des-Enfants-Persecutes-par-la-Justice_a83864.html

 

 

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 08:54

 


J'ai récemment découvert un livre qui m'a beaucoup interpellée par les troublantes visions qu'a eu une vieille guérisseuse Chippewa aveugle No-Eyes concernant les changements qui attendent l'Humanité et notre planète, ces visions furent transmises entre 1982 et 1983 à Mary Summer Rain qui fut son élève et qui les publia dans son livre "L'envol du Phénix".....Et ce que nous vivons actuellement semble correspondre avec justesse à ce qu'elle avait prédit en son temps....

Fichier hébergé par Archive-Host.com

"Nous partageâmes cette vie pendant deux années. Et puis, un jour, elle repartit vers sa terre natale pour y mourir.

Au cours de ces deux merveilleuses années que je passai avec mon amie No-Eyes, nous parlâmes de bien des choses étonnantes. Elle était d'une logique imparable, d'une sagesse inébranlable. Pourtant, parmi tout ce qu'elle avait à me révéler, rien n'était plus important et plus urgent pour elle que ce qu'elle appelait le réveil du Grand Phénix. Pendant de longues semaines, je dus me concentrer sur ce sujet avec le plus grand sérieux et la plus grande attention.

Ces leçons du Phénix furent pour moi très difficiles à supporter. Ces jours-là, elle me parlait toujours d'un ton grave et sérieux. Je n'aimais pas que nous abordions ce sujet, parce qu'il était terriblement déprimant, et pourtant, je savais qu'il me fallait à tout prix entendre cela. Je ne voulais pas écouter mais je devais le faire. Il fallait que je connaisse les signaux d'avertisssement, les signes de la fin des changements de notre monde actuel, les signes de la naissance du Phénix."

Mary Summer Rain


NoeyesBlog1.jpg 




Ce récit de la naissance du Phénix, fait dans le langage des Indiens d'Amérique,est une métaphore à la fois mythique et physique des changements planétaires attendus dans les temps à venir...

 

Ci-dessous la vision générale de No-Eyes des signes des temps, pour les explications détaillées de chaque signe, je vous recommande vivement de lire son livre "L'envol du Phénix" :


Fichier hébergé par Archive-Host.com

CHRONIQUES DU PHENIX



Les Contractions / Aspects économiques

* Grèves massives dans les usines
* Relocalisation de grandes entreprises dans les pays d'Asie
* Automatisation des usines
* Embargos et taxation massive des importations
* Accroissement du chômage
* Nombreuses fermetures d'entreprises
* Fiscalité trop lourde
* Faillite de petites entreprises
* Insolvabilité de nombreuses banques
* Déclin du marché des valeurs
* Effondrement de la construction
* Dévaluation de l'immobilier
* Augmentation de la criminalité financière
* Baisse de production de biens manufacturés
* Renforcement des monopoles, fusions d'entreprise
* Augmentation des faillites personnelles
* Licenciements massifs
* Nombreux emprunts non remboursés
* Argent liquide seul moyen de paiement accepté


La Naissance / Catastrophes naturelles

* Désastre de Californie
* Tremblements de terre dans de nouvelles régions du monde
* Réactivation de volcans éteints
* Déstabilisations des montagnes
* Retour des vents desséchants
* Inondations records
* Accroissement de la fréquence et de l'intensité des tornades
* Liquéfaction du sol sous les failles géologiques
* Accroissement des dégâts dus aux ouragans
* Brusques coups de vent provoquant des accidents
* Erosion du sol
* Augmentation des niveaux de radon
* Glissements de terrain et éboulements
* Invasions d'insectes
* Création d'entonnoirs d'effondrement
* Inversions de température très rapides
* Hivers très froids/tempêtes de neige mortelles
* Orages d'été avec grêle et éclairs violents
* Fuites de nappes de gaz (incendies, explosions)
* Feux souterrains
* Grands incendies en surface
* Tremblement de terre important sur la faille de New Madrid (Sud de l'Illinois ou nord-est de l'Arkansas) mettant en danger toute la vallée du Mississippi
* Teinte verte dans l'atmosphère. Jours du Phénix
* Accroissement de la population


Le Regard / Accidents des transports

* Fréquence accrue des accidents d'avion
* Accidents de navigation
* Fréquence accrue des déraillements et accidents ferroviaires


L'Ecoute / Morts et accidents catastrophiques et imprévisibles

* Catastrophes dans les parcs d'attraction
* Augmentation du nombre d'homicides et des suicides
* Accidents domestiques imprévisibles
* Apparition d'épidémies
* Plusieurs explosions catastrophiques de propane
* Fuite accidentelle d'armes bactériologiques



La Respiration / Désaccords entre nations

* Graves différends économiques
* Course aux armements
* Incidents armés
* Augmentation du terrorisme
* Guerres non déclarées
* Négociations clandestines entre pays
* Augmentation du secret


Les ailes repliées / Agitations et éveil spirituel

* Interrogations dans la population
* Action politique des Eglises
* Interventions gouvernementales
* Répression de certaines sectes religieuses
* Accroissement du nombre d'observations d'OVNI
* Relations avec d'autres êtres intelligents
* Acceptation du paranormal
* Acceptation de la survie de l'âme (vie après la vie)
* De plus en plus de sectes religieuses passent par les tribunaux pour imposer aux public des mesures restrictives


La plainte / Accidents nucléaires

* Plusieurs fuites radioactives et fusions de réacteurs évitées de peu
* Fuites de déchets radioactifs sur des sites de décharge
* Deux fusions de réacteurs catastrophiques
* Pollution radioactive de la terre et des rivières
* Plusieurs accidents importants de transport de missiles nucléaires et de déchets radioactifs
* Fuites radioactives causées par l'instabilité géologique


L'attente / Agitation et troubles

* Révolte populaire et mouvements de résistance passive
* Refus de la conscription
* Le public découvre qu'on lui a dissimulé des informations
* Echange de missiles nucléaires


L'élan / Révoltes populaires et crises gouvernementales

* Refus de l'impôt
* Résistance à la guerre
* Désaccords dans le gouvernement sur la politique à suivre
* Bouleversements importants dans les gouvernements


L'envol / Aube de l'âge de la Paix

* Egalité totale entre tous les hommes
* Cessation de la consommation de viande
* Changements dans les méthodes de construction
* Cessation de la plupart des catastrophes naturelles
* Innovations non polluantes dans le domaine de l'énergie avec l'utilisation du champ magnétique terrestre
* Relèvement de la nation indienne avec l'adoption généralisée de son mode de vie en harmonie avec la nature et de sa profonde philosophie humaine.

Fichier hébergé par Archive-Host.com 

"L'envol du Phénix n'a pas été écrit pour saper le moral de l'humanité et la détourner de toute réflexion. Si vous lisez entre les lignes, vous y verrez la conviction que l'humanité est et demeurera à la fois forte et adaptable, qu'elle finira par surmonter tous les obstacles pour s'unir dans un lien de paix et triompher en tant que fraternité universelle de l'homme.

Maintenant que nous savons ce qui nous attend, peut-être les hommes vont-ils se mettre à penser à un niveau plus élevé, affronter les forces qui les menancent et modifier leur comportement en prenant conscience de leur destinée commune. Peut-être l'énergie positive produite par ces améliorations sera-t-elle capable de modifier au moins en partie ce qui doit arriver. Après tout, l'intérêt de voir dès aujourd'hui les conséquences futures de nos actions présentes est que cela nous offre une chance unique de ne pas emprunter ces voies négatives qui, de toute évidence, ne peuvent mener qu'au mal et à la destruction."

Mary Summer Rain

Fichier hébergé par Archive-Host.com


Pour conclure, l'essentiel dans les messages de No-Eyes et des peuples amérindiens en général n'est pas de prédire un futur, mais d'avertir et de faire comprendre que ces manifestations sont des signes,....les signes des temps qui annoncent que nous sommes à l'aube d'une profonde transformation qui sera salutaire ou destructeur selon la voie que l'Humanité aura choisi de suivre.....

Puissent briller la Lumière dans nos coeurs et la Sagesse dans nos pensées....



Merci à Frédéric d'avoir porté ce livre à ma connaissance.



Fichier hébergé par Archive-Host.com 


Source :

http://lilifloria.blogspot.com/2009/06/les-signes-des-temps-prophetises-par.html


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-33650983.html

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2012 5 23 /11 /novembre /2012 08:45

 

http://alqods-palestine.blogspot.fr/2010_04_21_archive.html
Soldats de Tsahal protégeant les colons voyous (eva)
Trêve à Gaza
 
Quand les USA ordonnent, Israël obéit !
 
 
(Cliquer sur le lien ci-dessus pour voir la vidéo liée à cet article.
Il s'agit d'un Extrait du soir 3 enregistré le 21 novembre 2012)
 
    Bonjour à toutes et à tous,

L’impérialisme US utilise les Frères musulmans pour faire la guerre en Syrie. Or, le Hamas, qui dirige la bande de Gaza, est une organisation affiliée aux Frères musulmans. Il est par conséquent impossible aux USA de faire la guerre en Syrie avec l’aide des Frères musulmans, si leur principal allié dans la région, Israël, fait en même temps la guerre au Hamas !

Israël voulait la guerre et avait d’ailleurs mobilisé 70 000 soldats pour une attaque terrestre ; mais, les USA, parce qu'ils utilisent les Frères musulmans pour faire la guerre à la Syrie, ont ordonné à Israël de stopper sa guerre. Israël s’est aussitôt exécuté !

Ceci prouve une fois de plus que ce n’est pas Israël qui commande aux USA, mais bien les USA qui donnent leurs ordres à Israël.

C’est très probablement le Mossad qui a organisé l’attentat contre le bus de Tel Aviv, histoire de tenter de convaincre les USA qu’Israël n’avait pas le choix et devait faire la guerre contre Gaza ; mais, les USA, étant des spécialistes en manipulation du terrorisme, ne sont pas tombés dans le piège.

Par contre, on peut se demander pour quelle raison le Hamas a dit sa joie devant cet acte terroriste.

Quand on veut analyser une organisation comme le Hamas, il faut commencer par regarder ses contradictions internes. La principale étant entre sa base, qui se veut réellement résistante, et sa direction qui, appartenant aux Frères musulmans, est donc manipulée par l’impérialisme américain. En effet, les Frères musulmans sont une carte entre les mains des USA :

http://mai68.org/spip/spip.php?article2240

Et, à son origine, la direction du Hamas a été financée par la CIA, en se servant du Mossad comme d'une société-écran :

http://mai68.org/ag/543.htm

Ce qui explique que la direction du Hamas ait pu récemment trahir la Syrie pourtant très antisioniste de Bachar el-Assad, auquel l’impérialisme US est en train de faire la guerre :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4530

Tout comme la grande majorité des habitants de Gaza, la plupart des militants de base du Hamas, réellement résistants, auraient préféré une alliance antisioniste avec la Syrie, afin d'avoir une chance de vaincre un jour l'ennemi commun : Israël ; mais, ce n'est pas le choix fait par la direction du Hamas, direction qui est aux ordres de la CIA. Ainsi s'exprime la contradiction principale interne au Hamas, celle entre sa base résistante d'un côté, et sa direction collabo de l'autre.

La réaction du "Palestinien de la rue" face au récent attentat de Tel Aviv s’explique facilement :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4667

Extrait : « Le piège tendu par Israël consiste à faire constater les réactions prévisibles des Palestiniens à cet attentat. Il est en effet évident que, vu ce qu’ils subissent tous les jours en ce moment, sur les nerfs et ne prenant pas le temps de réfléchir, leur réaction première ne pouvait être qu’une réaction de joie, voire de "revendication", que l’on pourra montrer à la télé pour prouver que les Palestiniens sont tous des terroristes qu’il faut éradiquer comme des ratons. »

Pourquoi la direction du Hamas n’a-t-elle pas aussitôt calmé les Palestiniens en leur expliquant que réagir ainsi était contreproductif et ne faisait que justifier la guerre israélienne contre Gaza, et donc augmenter leur martyr ? Très probablement parce que les Américains lui ont donné l’ordre de n’en rien faire, histoire que l’image des Palestiniens soit salie, ce qui est une petite compensation pour Israël qui s'est vue interdire sa guerre contre Gaza par l'impérialisme US, c'est-à-dire par son chef.


    Bien à vous,
    do
    http://mai68.org/spip


N'oubliez pas que pour visionner la vidéo correspondant à cet article, il vous faut cliquer le lien ci-dessous :

http://mai68.org/spip/spip.php?article4672

.

 

 

À QUI PROFITE LE CRIME ?
  

 

.

Et si l'attentat de Tel Aviv, ce mercredi 21 novembre 2012, était en fait une provocation organisée par le Mossad pour justifier les habituelles saloperies d'Israël à Gaza ?

Remarquez bien que ça fait des années que les Palestiniens ont arrêté de faire ce genre d'attentats aveugles. Et que, quand ils en faisaient, il y avait de nombreux morts alors que là, il n'y a que des blessés. La charge semble avoir été calculée pour ne pas tuer !

Le piège tendu par Israël consiste à faire constater les réactions prévisibles des Palestiniens à cet attentat. Il est en effet évident que, vu ce qu'ils subissent tous les jours en ce moment, sur les nerfs et ne prenant pas le temps de réfléchir, leur réaction première ne pouvait être qu'une réaction de joie, voire de "revendication", que l'on pourra montrer à la télé pour prouver que les Palestiniens sont tous des terroristes qu'il faut éradiquer comme des ratons.

C'est l'un des buts recherchés par ce qu'on appelle "une provocation" dans le langage des services secrets.

Il faut aussi remarquer que cet attentat survient juste après l'échec d'une manif pro-israélienne qui n'a réuni que quelques centaines de personnes à Paris, hier mardi 20 novembre 2012. Gageons qu'avec de tels attentats terroristes aveugles à Tel Aviv, attribués au palestiniens dans le spectacle, les prochaines manifs pro-israéliennes attireront un peu plus de monde.

Mercredi 21 novembre 2012

Bien à vous,
do
http://mai68.orr/spip

Par ailleurs, il est intéressant de constater que les dirigeants occidentaux, se sont empressés de "condamner" cet attentat en soulignant qu'aucune circonstance ne justifiait qu'on vise des civils ; alors que ça fait environ une semaine que les Israéliens assassinent à Gaza des civils par dixaines, femmes et enfants compris, sans que personne parmi tous ces grands personnages ne se soit levé pour condamner fermement une telle attitude. Au contraire, ils soutiennent Israël en prétendant qu'il ne fait que se défendre et qu'il y a bien droit, le pauvre !



FAIRE CIRCULER RAPIDEMENT !

 

.

 

 

 

 

 

Traduction : Hussardelamort.

 

Une destruction en bonne et due forme de la propagande israélienne, par la chaîne Russia Today.


Ils y évoquent le blocus sur les produits de premières nécéssités, sur les jouets pour enfants, le chocolat, les chaises roulantes pour les amputés, etc... qui fait office de guerre psychologique et de déshumanisation. Ils y évoquent aussi l’utilisation du phospore blanc sur les écoles encore pleines d’écoliers, les manipulations sur l’envoi de tracts pour avertir les gazaouis. Et pour finir ils parlent des raisons de cette agression à quelques jours d’une demande à l’ONU pour la création d’un état palestinien.

 

 

La France et Israël:
Une relation stratégique

 

 

 

 


Alain Gresh, directeur adjoint du Monde diplomatique, spécialiste du Proche-Orient est l'invité aujourd'hui de l'Esprit d'actu. Alain Gresh est l'auteur de plusieurs livres dont De quoi la Palestine est-elle le nom aux éditions Actes Sud.

 

 

 

POURQUOI CETTE AGRESSION ISRAÉLIENNE CONTRE GAZA ?

  

robertbibeau@hotmail.com

21.11.2011

 

http://les7duquebec.org/7-au-front/pourquoi-cette-agression-israelienne-contre-gaza/

 

À l’évidence, l’armée israélienne sanguinaire n’a pas reçu l’ordre de bombarder l’enclave de Gaza emmurée, surpeuplée (1,6 millions d’habitants) et d’y massacrer femmes et enfants encerclés, à la merci de leurs bombardiers lourdement armés (plus de 100 victimes en 5 jours), afin de stopper une invasion des gazaouis contre les boîtes de nuit de Tel-Aviv !

  

Combien les correspondants des médias planqués à Jérusalem ont-ils dénombré de F-16 et d’hélicoptères de combats palestiniens dans le ciel israélien ? Aucun bien évidemment. L’assassinat par Tsahal, le 14 novembre dernier, d’Ahmad Jaabari chef militaire du Hamas à Gaza, a brisé la trêve et déclenché la riposte palestinienne, voilà la vérité.

  

Les sous-fifres journalistiques colportent toujours les mêmes fumisteries empruntées à l’État-major de Tsahal, à l’effet que ces jeux de massacre seraient une guerre entre deux armées de métier; une partie détenant l’arme thermonucléaire, des  sous-marins nucléaires et des tanks Merkava; l’autre partie, équipée de vieux pétoires et de quelques rockets artisanaux; les deux «armées de métier» combattant à armes égales sur le champ de bataille israélo-palestinien. Malgré leurs prétentions d’objectivité, ces observateurs «engagés» s’agitent, mais n’éclairent nullement l’horizon, car pour ce faire ils devraient dévoiler la mission de leur ami «bibi» Netanyahou, l’adjudant au Levant de l’impérialisme israélien et de ses alliés européens et américains.

  

La question demeure donc: pourquoi cet assaut meurtrier contre Gaza l’enfermée ? Pour résoudre ce mystère il faut retourner un mois en arrière. Le 16 octobre dernier, sans motif apparent, Benjamin Netanyahou, premier-ministre majoritaire à la Knesset de Jérusalem occupée, déclenche des élections anticipées afin de renforcer sa crédibilité face à Barak Obama dont la réélection semblait déjà assurée, n’en déplaise aux sondeurs d’opinion étatsuniens qui ont tenté de maintenir le suspense du scrutin jusqu’à la fin (1).

  

Quelques jours plus tard, «Bibi» annonçait la coalition du Likoud avec le paria Lieberman, un sioniste hystérique Ministre des affaires étrangères, signifiant en cela que sa faction israélienne n’entendait pas céder aux pressions de ses alliés américains et européens une fois conclue l’élection du Président décevant. «Décevant», ont prétendu certains collabos car quelques âmes bien nées avaient laissé penser qu’Obama mettrait Israël au pas, là où ses prédécesseurs avaient échoué…ou fait semblant d’échouer.

  

Quelques mois auparavant, un rapport secret – habilement exfiltré via les services secrets iraniens – avait laissé entendre que l’appareil d’État étatsunien – qui fera bientôt face à la pire crise économique-bancaire-boursière-monétaire de son histoire – se questionnait sur l’avenir d’un Proche-Orient sans soldats «hébreux», sans «État» terroriste-sioniste israélien (2).

  

Pire, le 10 novembre 2012, « quelques jours avant son assassinat, Ahmed al Jabari, l’homme fort du Hamas à Gaza, avait reçu le projet de texte d’une trêve permanente avec Israël qui comportait des mécanismes pour maintenir le cessez-le-feu dans le cas d’éruptions de violence entre Israël et différentes factions de la bande de Gaza. » (Haaretz). (3)

  

La classe capitaliste monopoliste israélienne a horreur de ces soumissions palestiniennes visant à céder à leurs admonestations et réclamations, lesquelles, nonobstant ses atermoiements, forcera un jour l’État «hébreu» à commencer à discutailler afin d’éventuellement signer un traité visant à concéder un bantoustan sur une portion de terre spoliée au peuple palestinien.

  

Deux courants de pensée bouleversent la diaspora sioniste en Israël et dans la «communauté internationale occidentale» : le premier courant espère fortement que si Tsahal rend la vie insoutenable aux millions de Palestiniens accrochés à leurs terres ancestrales, ceux-ci finiront par quitter leurs propriétés non encore occupées-spoliées et alors le Grand Israël des boniments de la Torah pourra émerger comme une mystique « Terre promise ».

  

Le second courant de pensée sioniste, ceux que l’on qualifie de réalistes car moins hystériques, comprend fort bien qu’il est impossible d’exterminer 5 à 8 millions de Palestiniens (selon que l’on comptabilise ou non les ressortissants vivant en apartheid depuis la Nakba au sein de l’État hébreu  de 1948). Ceux-là comprennent que les 5 millions de Palestiniens enfermés à Gaza et en Cisjordanie colonisée n’ont nulle part où aller et qu’il faudra donc, tôt ou tard, leur concéder un bantoustan que les laquais de l’Autorité palestinienne administreront sous le joug israélien. Pour eux, l’État hébreu serait mieux aviser de régler cette infâme négociation au plus pressant, pendant que Mahmoud Abbas est toujours en poste malgré son illégitimité.

  

Nous venons de résumer la cause palestinienne observée du côté impérialiste de la lorgnette. Le dilemme des impérialistes-internationaux se résume à ceci : la conjoncture est-elle favorable pour concéder ce bantoustan aux thuriféraires palestiniens et de le laisser reconnaître par l’ONU ; où vaut-il mieux attendre encore d’avantage dans l’espoir que quelques acres de terres supplémentaires puissent être arrachées à ce peuple prisonnier?

  

L’autre question à résoudre pour les Sionistes et leurs alliés étatsuniens et européens tient à la mainmise que leurs sous-fifres et leurs larbins palestiniens détiennent réellement sur le peuple palestinien.

  

Chaque comploteur sioniste comprend qu’il est inutile de céder quelques arpents de désert à Mahmoud Abbas, plénipotentiaire du Fatah, parangon de l’État croupion palestinien – quel qu’en soit le statut pourvu qu’il soit «reconnu par l’ONU» – si demain le Hamas, le FPLP ou le Jihad Islamique peuvent surgir sur l’avant-scène palestinienne répudier le traité de capitulation signé par la ridicule Autorité et quémander la restitution de plus de terres expropriées et exiger davantage de subsides de la «communauté internationale» complice de ces malversations anti-palestiniennes.

  

Le pire des scénarios pour les sionistes – le plus probable – serait qu’un référendum populaire palestinien – impliquant les réfugiés des camps de la misère dans les pays arabes voisins (Liban, Irak, Jordanie, Syrie, Égypte) – répudie ces ententes licencieuses-frauduleuses. Toute la «négociation-capitulation» serait alors à reprendre dans une position défavorable pour les sionistes spoliateurs de terre et pour leur armée de guerre déglinguée (que le Hezbollah a déjà humiliée).

  

En tant que représentant politique de la diaspora impérialiste sioniste, Benjamin Netanyahou sait déjà tout cela et il intervient aujourd’hui par ces attaques criminelles contre Gaza la résistante afin de défier ses alliés étatsuniens et européens qui jonglent avec ses flagorneries et voudraient bien le voir s’asseoir à la table de négociation pour enfin céder le bantoustan palestinien à une faction palestinienne en mesure d’imposer ces compromissions au Peuple palestinien en prison.

  

En exécutant le chef militaire du Hamas et en détruisant le siège de l’organisation à Gaza, Netanyahou tente d’affaiblir cette faction et de donner une chance aux factions rivales (FPLP et Jihad islamique) de s’emparer du pouvoir à Gaza – pour qu’ensuite ces groupuscules – décrétés «extrémistes» par les analystes à la solde des impérialistes – présentent leurs revendications que «Bibi» déclarera irréalistes, exagérées, folles, délurées, justifiant ainsi son refus de nouvelles négociations… ce qui, ses alliés le savent bien, ne fera que reporter l’échéance obligée de ce conflit vieux de 65 années de plus en plus superfétatoire compte tenu du déplacement du centre de gravité géostratégique mondial vers l’Asie-Pacifique.

  

Le présent épisode des massacres sionistes contre le peuple palestinien martyr n’est que le baroud d’honneur d’une faction impérialiste israélienne déshonorée et désespérée. Le peuple palestinien ne doit rien céder, ne doit rien signer, ne doit rien concéder et il doit persévérer et résister encore et toujours sans désespérer. Le jour viendra où, la conjoncture internationale se détériorant chaque jour davantage pour les impérialistes, y compris pour leur faction israélienne dégénérée, il sera alors approprié pour ce peuple courageux d’imposer ses conditions de règlement pour mettre fin définitivement à cette ignoble occupation qui, nous en convenons, a déjà trop duré.

   

  robertibeau@hotmail.com

    

(1)    http://www.elwatan.com/international/une-agression-sur-fond-de-campagne-electorale-en-israel-17-11-2012-192582_112.php

(2)    http://les7duquebec.org/7-au-front/de-lextinction-de-letat-israelien/

(3)    http://www.michelcollon.info/Israel-attaque-Gaza-Michel-Collon.html

(4)    http://www.assawra.info/spip.php?article1564

(5)    http://www.oulala.info/2012/11/cadavres-exquis-en-palestine-occupee-recit/

 

 

Voir aussi :


http://www.planetenonviolence.org/Entite-Coloniale-Juive-Sioniste-Un-Puits-Sans-Fond-De-Haine-De-L-Autre-L-Arabe-Le-Palestinien_a2851.html

 

.

 

Guerre psychologique et militaire sur Gaza
20 novembre 2012 | .

Un article de Christophe Oberlin
« La France parle avec tout le monde...sauf le Hamas ! »
20 novembre 2012 | « Lors d’une conférence de presse récente, commentant la nouvelle attaque israélienne sur Gaza, François Hollande a eu une formule lapidaire « La France parle avec tout le monde », avant d’ajouter avec un rien d’agacement : « sauf le Hamas ! »

L’accord de Doha sur la constitution d’une "coalition nationale" sert les intérêts d’Israël et du Qatar
20 novembre 2012 | Clauses de l’accord ayant servi de base à l’édification de la "concordance patriotique syrienne des forces révolutionnaires et de l’opposition" élaboré à Doha par le ministre des affaires étrangères du Qatar, cheikh Hamad ben Jassem Al Thani ; l’ancien ambassadeur des États-Unis en Syrie, Robert Ford ; le délégué du Conseil d’Istanbul, Riad Seif ; le ministre des affaires étrangères turc ; le ministre des affaires étrangères des Émirats

Un article de Mazin Qumsiyeh
Gaza, ça recommence !
19 novembre 2012 | Les forces d’Israël ont attaqué Gaza ; elles détruisent les réseaux d’électricité, détruisent l’infrastructure et massacrent les civils. Elles ont amplifié leur attaque brutale quand deux roquettes artisanales ont été lancées sur Tel Aviv. Les hôpitaux à Gaza essayant d’accueillir les victimes alors que depuis des années ils sont en état de siège, sont au point de rupture.

 

 

.


Gaza, tous coupables - Yace
Qui porte sa part de responsabilité? La réponse en dessin.

« Plom durci » dans les têtes - Mouâd Salhi, Vanessa Stojilkovic
Les connaissances du conflit testées auprès d'étudiants en communication-journalisme.

 

 


Partager cet article
Repost0
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 17:16

 

 

 

Israël, parlons-en !

 

Face à Israël,

armez-vous des bons arguments ! 



Chacun s'interroge : que puis-je faire pour arrêter Israël ? S'armer. Des bons arguments. Tel est le but de notre newsletter...



1. Il s'agit d'une occupation coloniale de la Palestine. C'est illégal en droit international. On a le droit de résister, proclame la Charte des Nations-Unies. Armez-vous de la connaissance des faits, c'est dans ce but que nous avons rédigé le livre Israël, parlons-en ! Il rassemble tout ce qu'il faut savoir pour convaincre. Et comment s'y prendre.


2. Rester neutres ou prendre parti ? La neutralité n'existe pas. Se taire, c'est laisser l'agression se poursuivre, c'est se rendre complice de l'assassinat de centaines et bientôt de milliers de Palestiniens.


3. Mais pouvons-nous y changer quelque chose ? Oui. Des années de conscientisation avec des manifestations de plus en plus larges ont mis fin à la guerre du Vietnam. Des années de conscientisation et de boycott ont mis fin au colonialisme raciste blanc en Afrique du Sud. La leçon ? Les populations se sont mises en mouvement, elles ont pris parti, elles se sont informées.


4. En pratique ? Notre dossier spécial vous fournit les infos pour prendre parti et convaincre. Pour imposer la paix, il va falloir prendre les armes. De l'info et de la discussion active. Tenez-nous au courant de vos expériences !

Michel Collon et l'équipe Investig'Action

 

POURQUOI CETTE AGRESSION :


« Israël va utiliser la tension militaire »
- Michel Warschawski, Samir Amin, Mohamed Hassan
C'était annoncé. Et cela reflète la faiblesse croissante des responsables sionistes.

Gaza, assassinats et désinformation - Alain Gresh
C'est Israël qui depuis trois ans ne cesse d'agresser. Faits méconnus...



CONTRER LES MEDIAMENSONGES :


Les 10 grands médiamensonges d'Israël
- Michel Collon (vidéo)
L'argumentaire complet pour réfuter la propagande de Netanyahou, Barak et Cie...

Monsieur Obama, à propos de vos deux filles, vous oubliez quelque chose. - Michel Collon
La réponse au bon vieux cliché accusant les Palestiniens

L'EUROPE COMPLICE :


Comment l'Europe concourt à l'occupation de la Palestine
- David Cronin
L'hypocrite n'est nullement neutre, mais très engagée et intéressée. A nous de le faire savoir...

LES TRUCS DE LA PROPAGANDE (PRO-) ISRAELIENNE :


À quoi sert la hasbara (propagande israélienne) ? - Nidal
A nous persuader que nous sommes "tout seuls" ?

Comment écrire un article sur la « réalité » israélo-palestinienne - Rudi Barnet
Pense-bête à l'usage du journaliste chargé d'écrire sur le Moyen-Orient

RAPPEL : Israël attaque Gaza - Michel Collon teste un média (vidéo)
On veut nous mettre dans la peau de gens avec qui nous n'avons rien à voir


Prochaines conférences
de Michel Collon (Philippeville 23/11, Bruxelles 25/11) et de Bahar Kimyongur (Paris (26/11)


Offre spéciale livres et DVD


Vous avez envie d'offrir de bons livres ou DVD à vos proches (famille, amis) à l'occasion des fêtes ? Et à vous-même aussi ? Mais le portefeuille est serré en ces temps de crise ?
Du 10 novembre au 15 décembre, Investig'Action vous offre un livre ou un DVD gratuit pour tout achat de 45 ? ou plus. Avec dédicaces personnalisées.



POUR COMMANDER ET PROFITER DE CETTE OFFRE :


Répondez directement le bon c-dessous à secretariat@michelcollon.info pour indiquer votre commande et le cadeau que vous choisissez. Nous vous enverrons toutes les indications. Attention à la date limite ! Voici les titres disponibles...

- Israël, parlons-en ! - Michel Collon 18 ?
Les 10 grands médiamensonges du sionisme. Comment argumenter et convaincre.

- La stratégie du chaos - Michel Collon & Grégoire Lalieu 20 ?
Guerres, classes, religions : Iran, Egypte, Tunisie, Turquie, Arabie saoudite, Afghanistan... à la loupe

- Les 7 Péchés d'Hugo Chavez - Michel Collon 20 ?
Pourquoi l'Amérique latine est pauvre. Comment Chavez lui rend l'espoir. Et à nous aussi ?

- Libye, Otan et médiamensonges - Michel Collon 9 ?
Manuel de contre-propagande : comment repérer la désinformation

- Syriana - Bahar Kimyongür 9 ?
Le plan de la CIA pour remodeler le Moyen-Orient. Que vaut notre info sur la Syrie ?

- Les Damnés du Kosovo - Michel Collon & Vanessa Stojilkovic 9 ?
Les dessous et les conséquences de la guerre de l'Otan contre la Yougoslavie

- Bruxelles - Caracas, les Vénézuéliens répondent - Vanessa Stojilkovic 10 ?
Dignité et espoir : la parole aux gens d'en bas, ignorés par les médias.

Donc, pour chaque commande de 45 ?, vous recevrez gratuitement, au choix :
- un livre Libye ou un livre Syriana
- un DVD Kosovo ou Venezuela

JE DESIRE COMMANDER :
... fois Israël, parlons-en ! 18 ?
... fois La stratégie du chaos 20 ?
... fois Les 7 Péchés d'Hugo Chavez 20 ?
... fois Libye, Otan et médiamensonges 9 ?
... fois Syriana 9 ?
... fois Les Damnés du Kosovo 9 ?
... fois Bruxelles - Caracas 10 ?

JE CHOISIS COMME CADEAU GRATUIT :
- Libye, Otan et médiamensonges
- Syriana
- Les Damnés du Kosovo
- Bruxelles - Caracas
(Vous obtiendrez deux cadeaux en cas de commande atteignant 90 ?, etc.)

Je renvoie ce bon dès maintenant à secretariat@michelcollon.info ! Et je recevrai un mail indiquant les frais de port et payer par paypal, virement bancaire ou (en France) par chèque. Vous indiquerez ensuite les noms des personnes à qui nous dédicacerons les livres ou les DVD.
Merci pour votre soutien, Investig'Action - michelcollon.info a besoin de vous pour se faire connaître et se développer.
 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche