Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 08:32
La constitution européenne parachève la tragédie européiste
que redoutait l’Homme du 18 juin
 

TraiteElyseeDeGaulleAdenauer-20dd8 Colombey-les-deux Eglises. Encore un 9 novembre à assister au pitoyable cortège des fossoyeurs du gaullisme. Encore un défilé auto-satisfait de nos gaullophiles de bazar, pour ce quarantième anniversaire de la mort du Général. Tous revendiquent leur part de dépouille, mais pas un qui ne lui parvient à la cheville et très peu qui ne piétinent pas sur sa tombe. L’Europe en est le plus bel exemple.
Tout a été dit ou écrit sur l’ambition européenne du Général de Gaulle. Celui qui a réconcilié la France et l’Allemagne aurait-il signé les Traités de Maastricht, d’Amsterdam et la Constitution européenne devenue traité de Lisbonne ? Evidemment non. Nul ne peut sérieusement se réclamer du gaullisme, sans avoir relu ce que le Général déclara à ce sujet, lui qui, plus « Européen » que tous les « pères fondateurs » réunis, moins de vingt ans après le grand choc avec l’Allemagne nazie, tendit la main au chancelier et au peuple allemands afin de réconcilier nos deux pays et signer un traité historique. Sur l’Europe, il y a bien sûr les discours et les conférences de presse, bien connus, mais il y a aussi ces mille confidences et « petites phrases » croustillantes lâchées au fil des jours, devant un Alain Peyrefitte attentif et qui allait tout noter scrupuleusement, pour l’Histoire. En voici le recensement, avant de vous inviter, par un extrait choisi, à relire les chapitres sur l’Europe et le monde des « Mémoires d’Espoir » (tome I), où le général de Gaulle, parvenu au soir de sa vie, fixa davantage sa ligne.


« A quelle profondeur d’illusion ou de parti pris faudrait-il plonger, en effet, pour croire que des nations européennes, forgées au long des siècles par des efforts et des douleurs sans nombre, ayant chacune sa géographie, son histoire, sa langue, ses traditions, ses institutions, pourraient cesser d’être elles-mêmes et n’en plus former qu’une seule ? » A quelle profondeur de mépris pour de Gaulle et pour l’Histoire, les militants de l’Europe de Maastricht à Lisbonne, vont-ils encore s’enfoncer ? 

.

(http://www.observatoiredeleurope.com/)

http://www.gaullisme.fr/?p=10604

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 06:24
Les Secrets de la Réserve Fédérale
( Eustace Mullins )
Prix à l'unité (pièce): €22,00


Les Secrets de la Réserve Fédérale
 
Eustace Mullins
 

 
Prix à l'unité (pièce) : € 22,00

La quatrième de couverture :

La plupart des gens, aux Etats-Unis, en Europe et dans le reste du monde, pensent que les dollars en circulation sont créés par le gouvernement américain. Que le nom de Réserve Fédérale, mentionné sur chaque billet, désigne une administration gouvernementale. Or, il n'en est rien : la Réserve Fédérale est une institution privée, possédée par des banques commerciales.
Ce livre, traduit pour la première fois en français, a représenté quarante années de travail pour son auteur. C'est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C'est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C'est une enquête minutieuse, servie par l'honnêteté et la compétence. C'est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde depuis un siècle.
Dans ce livre, vous apprendrez entre autres choses que : le système de la Réserve Fédérale n'est pas fédéral. En outre, il ne possède pas les moindres réserves. C'est un syndicat d'émission monétaire, dont les membres se sont octroyé le privilège exorbitant de fabriquer l'argent que vous gagnez durement. Sans ce système, il est probable que les deux guerres mondiales n'auraient pu être ni déclenchées, ni financées.
Et surtout vous apprendrez que, pour citer Henri Ford, un grand capitaine d'industrie et un VRAI Américain : "l'unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes inextinguibles." Des mots qui, à l'heure actuelle, prennent une actualité brûlante...
436 pages, dos carré collé.
Lire un extrait

http://www.scriptoblog.com/index.php?page=shop.product_details&category_id=6&flypage=flypage.tpl&product_id=39&option=com_virtuemart&Itemid=59

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 04:49

affiche aliments irradiés

http://www.irradiation-aliments.org/Campagne-contre-l-irradiation-des.html

 

 

Aliments irradiés : Aurons nous le choix ?

 

L’agence de sécurité sanitaire européenne EFSA s’apprête à rendre un avis sur l’irradiation des aliments, qui risque fort de permettre dans l’année à venir une mise à niveau de la réglementation européenne vers la norme du Codex Alimentarius (dernière révision en 2003) qui autorise et promeut l’irradiation de tous types d’aliments, quasiment sans limitation de dose (en cas de "nécessité technologique").

La toute récente dénonciation des collusions d’intérêts incarnés par l’actuelle présidente de l’EFSA pourrait accélérer cette décision.

Pierre PICARD
05.11.2010

Pour en savoir plus :


 http://www.irradiation-aliments.org

Atome, malbouffe et mondialisation

L'irradiation des aliments est officiellement une technologie idéale au service de la sécurité sanitaire mondiale, permettant d'éliminer des pathogènes responsables de millions d'infections d'origine alimentaire, en partie mortelles. Souvent présentée comme une alternative bienvenue à l'usage d'autres dispositifs, comme les produits chimiques (devenus interdits ou impopulaires parce que toxiques), c'est cependant et surtout une technologie multi-usages (conservation, décontamination, ralentissement du mûrissement, inhibition de la germination) servant à merveille les intérêts de multinationales, répondant à des normes de gestion du risque calibrées pour la production et la commercialisation industrielle de masse à l'échelle mondiale, et ainsi un outil de domination économique stratégique.

Après la vache folle, à côté des pesticides et des 0GM, l'irradiation des aliments...

Dans cet ouvrage collectif, des scientifiques, écologistes, économistes, syndicalistes et consommateurs apportent leur regard sur l'irradiation des aliments et le contexte dans lequel son usage se répand. C'est en réalité un instrument méconnu - mais emblématique - de la mondialisation des échanges agro-alimentaires, sous-influence pro-nucléaire. Une technologie en plein développement au niveau mondial, encouragée par les institutions internationales et certains états, malgré des conséquences sanitaires, environnementales et socio-économiques non négligeables. Les risques pour la santé qu'elle induit et les conséquences socio-économiques et environnementales de sa prolifération ne sont pas anodins: perte de vitamines, risques de perturbations génétiques et de promotion de tumeurs cancéreuses; conséquences pour l'emploi et l'économie locale par la délocalisation des productions; risques liés au fonctionnement d'installations et au transport de matières nucléaires, et aux modes de production et de distribution industriels de masse (pollutions, changement climatique, atteinte aux milieux naturels et à le biodiversité). Si nos institutions - mondiales, européennes et nationales - taisent ces enjeux sous couvert de « sécurité sanitaire » et de satisfaction de la demande des consommateurs, il revient aux citoyens de s'informer et d'agir...

Ouvrage coordonné par la direction du Collectif français contre l'irradiation des aliments.
Editions Golias, 271 pages, format 20 x 13 cm.

 

 

 

Les aliments irradiés, dits « ionisés»

 

Savez-vous que certains aliments sont irradiés ? L’irradiation est un traitement (coûteux) auquel on soumet délibérément un aliment afin d’améliorer sa conservation et de détruire les insectes, parasites et microbes qu’il contient. Quels sont les effets sur notre santé ?

.

aliment ionise
.
1/ Pourquoi irradier un aliment ?
2/ Effets indésirables, effets nocifs
3/ Les aliments concernés par l’irradiation
4/ L’information du consommateur
5/ Les risques liés aux installations d’irradiation
6/ Ne pas confondre aliments « contaminés » et aliments « irradiés »

1/ Pourquoi irradier un aliment ?

L'objectif du traitement par irradiation est de ralentir la dégradation du produit afin qu'il se conserve plus longtemps, et augmenter les qualités hygiéniques de l'aliment. Pourtant, l'irradiation à forte dose détruit les bactéries mais elle n'a pas d'incidence sur les toxines qu'ont produites ces bactéries. Or, bien souvent, ce sont les toxines, et non les bactéries, qui sont responsables des intoxications alimentaires.


2/ Effets indésirables, effets nocifs

Sauf dysfonctionnement, un aliment irradié ne devient pas radioactif. Sa nature est cependant profondément altérée. En effet, outre les effets recherchés, l’irradiation provoque des effets indésirables avec des conséquences qui sont encore mal connues. (...)

L’irradiation provoque :
- la destruction (en proportion variable selon la dose et la radiorésistance des molécules) d'acides aminés et de vitamines (notamment A, B1, B6, B12, C, E, K, PP et acide folique)
- la rupture des équilibres naturels : or, tous les micro-organismes contenus dans la nourriture ne sont pas nuisibles ; certains ont des fonctions utiles.


3/ Les aliments concernés par l’irradiation

La liste des aliments dont l’Europe autorise l’irradiation est limitée à 3 catégories de produits : herbes aromatiques séchées, épices, condiments végétaux.
Huit Etats membres de l‘Union européenne autorisent l’irradiation d’aliments autres que les trois catégories spécifiées par l’Europe : la France, la Belgique, les Pays-Bas, la Pologne, le Royaume-Uni, la Tchéquie, la Hongrie et l’Italie.
En France, la réglementation autorise l’irradiation d’autres produits comme :
Epices et aromates, Gomme arabique, Flocons et germes de céréales , Farine de riz, Viande de volaille, Cuisses de grenouilles Congelées Crevettes décortiquées ou étêtées congelées Blanc d’œuf liquide déshydraté ou congelé Légumes et fruits secs Aulx, oignons, échalotes Fraises Camembert au lait cru...

A cette liste s’ajoutent bien sûr les aliments irradiés importés des 34 Etats non membres de l’UE qui pratiquent l’irradiation. Parmi ceux qui ont autorisé l’irradiation d’un nombre élevé de produits, on peut citer l’Afrique du Sud, le Brésil, la Turquie, les USA, le Ghana, la Fédération de Russie, l’Inde, le Mexique et la Croatie.


4/ L’information du consommateur

Le consommateur n'a aucun moyen pour identifier par lui-même les aliments qui ont été irradiés. Il ne peut compter que sur l’étiquetage. En France, comme en Europe, toute denrée irradiée doit porter la mention « traité par rayonnements ionisants » ou « traité par ionisation ». Les entreprises et les distributeurs qui jouent la transparence ne sont pas nombreux. On peut en outre trouver sur certains produits (importé d’Afrique du sud notamment) le symbole dit RADURA.

logo aliment irradieLa situation s’est améliorée depuis l’enquête que la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) a effectuée en 1994 pour la Commission européenne (service politique du consommateur) mais il reste encore de sérieux progrès à réaliser, en particulier en matière de contrôle des obligations d’étiquetage (notamment en France). C'est ce logo, représentant une fleur dans un cercle, qui indique l'irradation d'un aliment. Et non, ceci ne signifie pas que l'environnement est protégé, ou que le produit est sain, comme on aurait pu le croire à première vue !


5/ Les risques liés aux installations d’irradiation

Les installations d’irradiation qui utilisent une source radioactive sont classées INB, c’est-à-dire Installation Nucléaire de Base (catégorie des installations les plus dangereuses où figurent également les réacteurs nucléaires, usines de retraitement, etc). Les études de dossiers effectuées dans le passé par le laboratoire de la CRIIRAD montraient des insuffisances notables, tant sur le plan de la radioprotection que de la sécurité : protection insuffisante vis-à-vis des risques externes, qu’ils soient accidentels ou liés à des actes de malveillance, mauvaise prise en compte des risques liés au transport des sources radioactives, défaut d’information et de préparation des services de secours, etc.


6/ Ne pas confondre aliments « contaminés » et aliments « irradiés »

Lorsque l’on parle de « contamination radioactive » ou de « pollution radioactive », cela signifie que des particules radioactives (et plus précisément des atomes radioactifs) sont présents dans l’aliment.

Les atomes radioactifs sont des atomes dont le noyau est instable. A un moment donné, il va se désintégrer en émettant des rayonnements très énergétiques, dits rayonnements ionisants car ils sont capables d’arracher des électrons aux atomes et molécules de la matière qu’ils traversent. Les lésions ainsi créées peuvent entraîner la mort de la cellule ou sa mutation et participer au processus de cancérisation.

Les produits radioactifs peuvent provenir de nombreuses sources : gaz et aérosols radioactifs que de nombeuses installations rejettent dans l’atmosphère (rejets chroniques autorisés par l’administration) ; fuites non maîtrisées ; réactions de criticité dans des stockages de déchets nucléaires ; retombées des essais nucléaires atmosphériques ; recyclage de matériaux contaminés, etc.

En cas de rejet radioactif dans l’environnement, les légumes, fruits ou céréales sont contaminés par absorption au niveau des feuilles ou des racines.
Dans un premier temps, la contamination est externe mais les particules radioactives sont ensuite métabolisées par la plante.

Les aliments d’origine animale sont contaminés de façon indirecte : le bétail pâture des herbages contaminés et les polluants radioactifs se retrouvent dans le lait et la viande. On note des différences importantes d’une espèce à l’autre qui s’expliquent par les caractéristiques du régime alimentaire et du métabolisme. Pour une même contamination de l’environnement, le lait de chèvre ou de brebis présente ainsi des niveaux de contamination en iode radioactif très supérieurs au lait de vache.

Lorsque nous consommons un aliment contaminé, nous ingérons évidemment les produits radioactifs qu’il contient. Notre organisme est en effet incapable de reconnaître les éléments radioactifs et de les éliminer. Il les métabolise comme s’il s’agissait des éléments stables dont il a besoin pour fonctionner. En fonction de leurs caractéristiques physico-chimiques, les produits radioactifs vont donc se concentrer dans des organes particuliers (l’iode dans la thyroïde, le strontium dans les os…). L'irradiation persiste jusqu'à ce que tous les atomes radioactifs soient éliminés (physiologiquement ou par décroissance radioactive).

L’ingestion de ces produits radioactifs est néfaste pour la santé. Ces contaminations vont provoquer des lésions au sein des tissus, lésions qui peuvent être à l’origine de mutations cellulaires et favoriser l’apparition de cancers chez la personne exposée ou de maladies génétiques dans sa descendance (si les altérations se produisent au sein des cellules reproductrices, ovules ou spermatozoïdes).

Document publié par la CRIIRAD (Commission de Recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité)

 

http://nucleaire-nonmerci.net/aliments-irradies-ionises.html

 

 

DES ALIMENTS IRRADIÉS ? NON MERCI !

 

Aliments irradiés : aurons nous demain le choix ?

affiche aliments irradiés

Collectif français contre l’irradiation des aliments
Communiqué de presse – Paris, 15 octobre 2010

Lettre ouverte
Depuis plusieurs années, des associations se mobilisent dans l’Union européenne pour informer les citoyens et exhorter leurs institutions, communautaires et nationales, à réellement évaluer l’ensemble des risques liés à l’irradiation des aliments et à appliquer le principe de précaution.

Considérant que l’avis de l’EFSA sur cette technologie, demandé par la Commission européenne et attendu avant fin 2010, risque fort d’ouvrir la voie à une extension importante, sinon totale, de la liste des produits autorisés et des doses admises, 47 organisations européennes appellent, dans une lettre ouverte, leurs représentants politiques et les institutions de l’Union européenne à la plus grande prudence et à traiter ce sujet dans toute sa complexité.

Consulter la lettre ouverte

Communiqué de presse – Paris, 11 octobre 2010
Collectif français contre l’irradiation des aliments

Conférence et point presse, le 14 octobre 2010 à 14h30
Paris, Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque, 75002 Paris

Alerte !!! L’agence de sécurité sanitaire européenne EFSA s’apprête à rendre un avis sur l’irradiation des aliments, qui risque fort de permettre dans l’année à venir une mise à niveau de la réglementation européenne vers la norme du Codex Alimentarius (dernière révision en 2003) qui autorise et promeut l’irradiation de tous types d’aliments, quasiment sans limitation de dose (en cas de "nécessité technologique").

Lire le communiqué

Aliments irradiés : aurons-nous demain le choix ?

28 Septembre 2010

Conférence et point presse, le 14 octobre 2010 à 14h30
Paris, Mairie du 2ème arrondissement, 8 rue de la Banque, 75002 Paris

La réglementation européenne actuelle, datant de 1999, définit les conditions d’irradiation pour les aliments et leur commercialisation, avec une liste commune de produits autorisés (herbes aromatiques séchées, épices et condiments végétaux). En réalité, avec les dérogations accordées à quelques pays et du fait de la liberté de circulation des biens au sein de l’UE, plus de 30 types de produits sont en réalité autorisés dans l’UE. Les directives prévoient certes des contrôles dans les Etats membres au niveau du traitement par irradiation et de la commercialisation, mais les contrôles sont insuffisants, peu fiables et disparates ; de fait, les volumes de produits commercialisés sont inconnus.

Lire le communiqué

La République tchèque rejoint le club des dérogataires à la liste courte de l’Union Européenne de denrées alimentaires autorisées à l’irradiation

15 Septembre 2010

La directive 1999/3/CE limite à trois catégories de produits (herbes aromatiques séchées, épices et condiments végétaux) les denrées alimentaires autorisées à l’irradiation au sein de l’Union Européenne.

Selon les textes, les pays membres souhaitant maintenir leurs autorisations outre la liste commune devaient le communiquer avant le 20 septembre 2000. Nous constatons cependant que la République Tchèque a rejoint le club des dérogataires en 2009, en autorisant le plus grand nombre de catégories de produits à l’irradiation, soit la quasi totalité des catégories autorisées par plusieurs Etats membres : 28 en plus des 3 catégories déterminées par la directive 1999/3/C.
Rappelons que les échanges internationaux européens au sein de l’Union européenne de denrées alimentaires se font sans contrôle.

Consultez la liste des autorisations des Etats membres relatives aux denrées et ingrédients alimentaires pouvant être soumis à un traitement par ionisation

Pétition contre l’irradiation des aliments : Plus de 11700 signatures ignorées par le Ministère de l’économie !

Le 22 décembre 2009

Communiqué de presse
Le 15 décembre 2009, une délégation du Collectif contre l’irradiation des aliments s’est rendue au Ministère de l’économie pour remettre plus de 11700 signatures de la pétition contre l’irradiation des aliments demandant les éléments suivants : un dispositif d’information transparent, le respect de la loi concernant l’étiquetage, des programmes d’analyse et d’enquêtes sur les aliments irradiés commercialisés illégalement, des mesures de sanction effectives pour les entreprises qui ne respectent pas la législation en matière d’étiquetage et de contrôle, la signalisation de tous les aliments irradiés ou contenant des ingrédients irradiés distribués dans la restauration, en particulier dans les cantines scolaires. Face à cette mobilisation importante, le ministère n’apporte aucune réponse et aucune garantie, notamment sur la sécurité sanitaire des produits irradiés et sur l’information des consommateurs au-delà des quelques contrôles réalisés chaque année depuis 2003. Seule (maigre) avancée : une possible amélioration des contrôles par la DGCCRF , à partir de recommandations du collectif…

Lire le Communiqué

Technologies nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture :
Jusqu’où accepterons-nous d’aller ?

Le 27 octobre 2009

Conférence et point presse à Paris, le jeudi 26 novembre 2009 (15h)
(sur inscription)
L’irradiation des aliments - officiellement appelée « ionisation » - est une technologie nucléaire utilisée par l’industrie agro-alimentaire, souvent présentée comme moins nocive que d’autres modes de conservation ou de décontamination.
Par ailleurs, se développent des technologies incitant par irradiation la mutation de semences, parallèlement à la conduite des recherches de manipulation génétique introduisant des séquences de gènes étrangers (OGM).

Le dossier du Collectif : "Technologies nucléaires dans l’alimentation et l’agriculture : jusqu’où accepterons-nous d’aller ?

Lire le communiqué


chatons amour autres chats france - photo droles
http://www.la-musique-rai.com/photo-chatons-amour-autres-chats-france-315.html
Les chats ne supportent pas les aliments irradiés

Le 5 novembre 2009

En novembre 2008, l’entreprise « Champion Petfoods Ltd » a rappelé des produits d’alimentation animale vendus sous la marque « ORIJEN » commercialisés en Australie. Comme il ressort du document publié par l’entreprise à ce sujet (« Orijen cat food, summary of actions in Australia », 03/12/2008), ce retrait faisait suite à l’enquête du groupement de vétérinaires australiens chargé des inspections. Ce dernier avait en effet constaté des troubles neurologiques sur des chats ayant été nourris avec des produits ORIJEN. La nourriture avait été préparée avec des produits frais transformés à une température relativement faible (90°C) et irradiés à des doses élevées (60 kGy).

Ces faits ont conduit le gouvernement australien à annuler l’obligation d’irradiation qu’il avait édictée il y a plus de dix ans pour ce type de produits (cf. article « Cat-food irradiation banned as pet theory proved », The Sidney Morning Herald, 30/05/2009).

NB : Ceci renforce les inquiétudes du Collectif français contre l’irradiation des aliments quant à la réglementation et aux pratiques en cours au sein de l’Union européenne. En effet, d’une part, la réglementation sur l’irradiation est la même pour l’alimentation humaine et l’alimentation animale, qui est donc soumise à l’obligation d’étiquetage et autorise les mêmes denrées. D’autre part, ces effets neurologiques sur le chat de la consommation d’aliments irradiés ne peuvent qu’inviter à la plus grande prudence concernant l’irradiation des aliments. Nous resterons attentifs aux résultats des recherches en cours de l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) et à leurs avis sur l’irradiation des aliments.


SEMENCES ET ALIMENTS IRRADIES

Par Thierry Folliard, Mars 2009

Cette technique, issue de l’atome, a pour but de prolonger la conservation des aliments importés sur de longues distances. Mais au prix de mutations du génome de l’espèce irradiée.

L’irradiation des aliments vient s’ajouter à une longue liste de technologies destinées à la conservation des aliments : appertisation (stérilisation par la chaleur dans des contenants hermétiques), congélation, surgélation, pasteurisation et traitement UHT…. Ici, un rayonnement ionisant inférieur à 10 kGray (dose absorbée moyenne) est projeté sur les aliments afin d’éradiquer germes, champignons, œufs d’insectes et parasites. Néanmoins, cette dose ne permet pas d’éliminer toutes les bactéries, ni les toxines, ni les virus, ni le prion. Les aliments n’en sortent pas radioactifs, mais de nouvelles molécules éventuellement génotoxiques, cytotoxiques et cancérigènes sont générées. De plus, la toxicité de ces produits de radiolyse n’a été que très peu étudiée, au mépris du principe de précaution.

Lire la suite


Menaces sur la biodiversité « L’industrie génétique remet en cause la possibilité même de nos enfants de se nourrir »

Par Sophie Chapelle, 11 mars 2009

OGM de deuxième génération, plantes mutées à coup de radiations, semences de synthèse dont les gènes seront numérisés et privatisés… Guy Kastler nous décrit ce que préparent les multinationales de l’industrie génétique et agroalimentaire. Des projets à faire frémir. Le délégué général du Réseau semences paysannes explique également comment nous, jardiniers paysans ou simples citoyens urbains, pouvons empêcher cette destruction programmée du vivant.

Lire la suite sur le site de Basta !


Les semences mutantes irradiées, nouvelles Stars du Salon de l’agriculture ?

Paris, le 27 février 2009 – Communiqué de presse des Amis de la terre, membre du Collectif français contre l’irradiation des aliments

Le Salon international de l’agriculture qui ferme ses portes dimanche devrait être l’occasion de mettre en valeur les savoirs paysans et de promouvoir une agriculture respectueuse de la nature et de l’être humain. Ce n’est pourtant pas le cas. Après les OGM, les plantes modifiées par irradiation envahissent nos assiettes… Cela, sans que le consommateur en soit informé ni que des études soient menées pour écarter tout risque pour la santé et l’environnement.

Lire le communiqué

Lire l’article de Thierry Folliard du Collectif français contre l’irradiation des aliments sur les semences irradiées (Biocontact, février 2009)

 

http://www.irradiation-aliments.org/Campagne-contre-l-irradiation-des.html

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2010 1 15 /11 /novembre /2010 04:27
14 novembre 2010 7 14 /11 /2010 01:55
!

408_vaccination_succes

http://www.dessinateur.biz/blog/2009/11/25/nactualites-pourquoi-la-vaccination-a-enfin-du-succes/

 

Après le silence coupable sur la toxicité de l'Avandia, les essais illégaux de vaccins par GSK sur des enfants, voici l'affaire des vaccins périmés et non conformes de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA)! On va le voir, la mafia pharmaceutique n'a rien à envier à la mafia-de-rien-du-tout traditionnellement abordée dans nos bons et gentils médias, que du contraire!

 

Cette mafia pharmaceutique est PARTOUT, sur tous les continents et s'exerce en permanence avec, de temps à autres, des scandales retentissants qui ne sont, hélas, en réalité, que les seules pointes de ce sinistre iceberg...

 

 

10 ans de prison ferme contre l'ex-PDG de l'Institut Pasteur

  mercredi 13 octobre 2010

 

 

La juge a, en outre, confirmé l’ordonnance du juge d’instruction relative au mandat d’arrêt lancé contre l’ex-président-directeur général.

 

L’ex-P-DG de l’institut Pasteur a été condamné hier, par contumace, à 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 10 millions de dinars. Le tribunal pénal de Sidi-M’hamed a condamné, dans la même affaire, l’ex-conseiller du P-DG et le représentant du laboratoire indien à 6 ans de prison ferme.



La présidente du tribunal de Sidi-M’hamed a rendu hier le verdict relatif au procès des vaccins périmés importés par l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA). Des peines allant d’une année de prison avec sursis à 10 ans de prison ferme ont été prononcées à l’encontre de l’ex-président-directeur général et de six ex-cadres de l’institut. Ces peines ont été également assorties d’amendes allant jusqu’à un million de dinars.



La juge a, en outre, confirmé l’ordonnance du juge d’instruction, relative au mandat d’arrêt lancé contre l’ex-président-directeur général, alors que le conseiller de l’ex-P-DG, Abdelmadjid B., et le représentant du laboratoire indien (Serum Institute of India), A. Amar, seul accusé en détention, ont écopé de 6 ans de prison ferme.



La directrice commerciale, Nadia T., a été condamnée, pour sa part, à 4 ans de prison avec sursis. Cette dernière avait d’emblée affirmé, lors de l’audience, qu’elle a été “relevée de ses fonctions sur ordre du secrétaire général du ministère de la Santé”.



La mise en cause avait précisé que le secrétaire général en question avait exercé des pressions sur elle, car elle a “refusé de reconnaître la conformité des vaccins H1N1 acquis en 2009. Dans le même contexte, la prévenue, qui était poursuivie pour “complicité dans le détournement de deniers publics et d’avoir bénéficié d’avantages”, a déclaré qu’elle a fait l’objet d’un licenciement arbitraire et abusif “sur ordre de l’ancien ministre de la Santé, Saïd Barkat”.



L’accusée B. Djamila a été condamnée à 2 ans de prison avec sursis et A. Ahmed a écopé d’une année de prison avec sursis alors que deux autres accusés ont bénéficié de la relaxe. D. Hamid, le directeur général adjoint à la direction commerciale, et qui est toujours en poste, a été condamné à 2 ans de prison avec sursis.

 

Dix accusés, dont l’ancien directeur général de l’Institut, étaient poursuivis dans cette affaire pour “conclusion de marchés en violation de la législation, obtention de privilèges illégitimes et mauvaise gestion ayant entraîné la dilapidation de deniers publics”.

 

Le représentant du parquet de Sidi-M’hamed avait requis 10 ans de prison ferme assortis de un million de dinars d’amende à l’encontre des 9 cadres de l’Institut Pasteur d’Algérie.

 

À noter que l’un des experts a déclaré à l’audience qu’entre 2002 et 2006 l’Institut Pasteur a procédé à la passation de 65 et 70 transactions avec des laboratoires étrangers spécialisés dans la fabrication des vaccins pour l’acquisition, sept années durant, de 750 000 doses de vaccins périmés contre la grippe, la tuberculose, la rougeole et des vaccins pour nourrissons.



 Source: Algérie360.com

 

 

 

Fait intéressant, si on cherche un peu, on peut lire que cet ex directeur de l'IPA, condamné par contumace en première instance, et contre lequel un mandat d'arrêt aurait été lancé "en vain", "serait employé dans un laboratoire français dont l'entête n'a pas été révélée" (1).

 

Qui se doute réellement, parmi les citoyens, des sombres marchés conclus par les "autorités de santé" et les industries pharmaceutiques dont elles sont les complices?

 

Ainsi, une sorte de troc avait été conclu entre l'état algérien et l'état cubain qui consistait à échanger du pétrole avec Cuba contre des vaccins (diphtérie-tétanos-coqueluche)-(2).

 

Etrangement, à l'époque où l'état algérien était sur le point de conclure un accord avec une firme indienne concurrente, une rupture de la chaîne du froid s'est produite, pendant plus de 48h, périmant ainsi du même coup les millions de doses en provenance de Cuba...

 

Mme Touabti, une des accusées de ce procès, qui avait pourtant déjà dénoncé ces manoeuvres en 2005 auprès du ministre et au sein de son institution, s'était alors vue mutée à un autre poste. En 2009, la même directrice commerciale refuse l'approbation de vaccins H1N1 de GSK car ils étaient non conformes et avaient d'ailleurs été refusés par la France (3)



Elle a alors fait l'objet de violentes pressions dont des menaces de mort.

Malgré son refus d'approuver ces vaccins non conformes -qu'à cela ne tienne (!)- le directeur général du laboratoire de contrôle des médicaments signa à sa place...

Mme Touabti fut ensuite congédiée par son directeur général, «sur instruction du secrétaire général du ministère de la Santé du temps de Saïd Barkat parce qu'elle avait refusé de signer».(2)



Selon cette spécialiste en chimie et en pharmacie, «heureusement que les vaccins importés n’ont pas été utilisés, sinon l’Algérie aurait vécu une tragédie». (5)



Toutes ces magouilles mafieuses sont donc réalisées avec la bénédiction des états et des autorités publiques. Les coupables, ministres ou ex directeurs d'Institut, sont toujours en fonction alors que ceux qui dénoncent sont victimes de menaces et condamnés...

Autrement dit, que peut-on vraiment attendre de cette redite de procès qui va s'ouvrir, en appel, devant la Cour d'Alger le 24 novembre prochain (4)?

 

Nous pensons en tout cas d'ores et déjà, comme l'a écrit le site "All Africa", que "ce procès a le mérite de dépasser la simple affaire de conclusion de marchés contraires à la législation. Il révèle que les lobbys dans ce secteur sont prêts y compris à tuer des personnes pour s'en mettre plein les poches." (2)

 

http://www.initiativecitoyenne.be/article-criminalite-sans-frontieres-et-trafic-de-vaccins-60925402.html

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 15:53

 

Documentaire français d’Yves Billy et Richard Prost

http://www.docnet.fr/images/crash.jpg

 

Documentaire français d’Yves Billy et Richard Prost

 

Les conséquences de la flambée des cours des matières premières agricoles sont catastrophiques pour les populations les plus défavorisées, et notamment pour les paysans pauvres qui n’ont plus les moyens d’acheter des semences et pour les citadins pauvres qui n’ont plus les moyens de se nourrir. De nombreux pays parmi lesquels la Côte d’Ivoire, l’Égypte, Haïti, Madagascar, le Mexique, le Pakistan ou encore le Sénégal ont été récemment le théâtre de violentes manifestations, véritables « émeutes de la faim » qui risquent de se multiplier.

 

Selon le Fonds international de développement agricole (Fida), une agence des Nations unies, pour chaque augmentation de 1 % du prix des denrées de base, ce sont 16 millions de personnes supplémentaires qui sont plongées dans l’insécurité alimentaire. Cela signifie « que 1,2 milliards d’êtres humains pourraient souffrir de faim chronique d’ici 2025 ; 600 millions de plus que prévu. » souligne le rapport. Catastrophe humanitaire, la crise alimentaire est également lourde de menaces pour la paix.

 

Pour Jean Ziegler, le danger est bien réel : « On va vers une très longue période d’émeutes, de conflits, de vagues de déstabilisation régionale incontrôlable ». Pour Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’Onu, la priorité immédiate est de nourrir les populations. Pressant la communauté internationale de fournir au PAM l’aide d’urgence de 755 millions de dollars dont il a besoin pour faire face à la situation, il a déclaré : « Si elle n’est pas gérée correctement, cette crise pourrait en provoquer une cascade d’autres et (…) affecter la croissance économique, le progrès social et même la stabilité politique à travers la planète. »

 

http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Crash-alimentaire/2316294.html

 

 

 

1er volet, autres vidéos ici :
http://www.internationalnews.fr/article-vers-un-crash-alimentaire-film-documentaire-2h-60873883.html

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 16:48
Samedi 13 novembre 2010 6 13 /11 /2010 14:41
Mad Tea Party

Mark Bryan peint la guerre comme elle est, joyeuse et jolie. Voir d'autres d'œuvres ici et ici.

http://abracadanews.blogspot.com/2007_09_16_archive.html

 


Cette victoire sanctionne surtout un président qui n'a tenu aucune de ses promesses électorales, emporté par une crise dont il a toujours nié l'ampleur, jusqu'à garder dans son cercle de privilégiés les responsables des plus grandes faillites du système américain.

 

En 2008 les américains désavouaient la politique de Bush en optant pour Obama sans toutefois se faire de grandes illusions quant aux démocrates. Ce que Obama semblait avoir oublié c'est que sa victoire reposait sur l'Irak, la crise, Wall Street, les scandales financiers et économiques retentissants, comme fannie Mae, l'éclatement de la bulle immobilière, la mise sur le carreau non pas des plus pauvres mais de la middle class, l'Afghanistan, Guantanamo...

 

Obama sacrifié sur l'autel d'une Amérique à la dérive prend maintenant officiellement le rôle de pantin manipulé par des pouvoirs plus ou moins occultes, dont il n'a jamais dénoncé l'agenda. Aujourdhui c'est clair.

(Le monde est dirigé par toutes autres personnes que ceux qui nous gouvernent).

 

Surfant sur l'illusion qu'ils ont trouvé les responsables de tous les maux, les terroristes, les musulmans, les mexicains, les étrangers...et les solutions miraculeuses pour sauver les Etats-Unis, les républicains offrent non pas à l'Amérique moyenne,mais aux lobbies,financiers, banquiers, militaires l'illusion que la grandeur d'une nation se réalise dans les victoires, et leur programme n'est qu'un vaste projets de guerres, guerre économique, guerre financière, guerre militaire...la panoplie du dernier millénaire.

 

L'Europe dispose de deux nouvelles années pour imposer la vision du 21ème siècle, l'Union Européenne doit enfin prendre son rôle de "leader" au sérieux.

 

L'Euroland saura-t-elle montrer toute sa capacité à défendre les innovations dans le domaine de la gouvernance et de la gestion commune de la crise et des instruments dont elleest en train de se doter ? C'est aussi une façon d'aider les Etats-Unis à ne pas totalement sombrer..!

 

http://millesime.over-blog.com/article-le-tea-party-pour-faire-croire-que-le-reve-americain-peut-etre-sauve-60891685.html

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 16:39

 13/11/2010

AFP_100106mur-cisjordanie_8

Le mur Israélo-Palestinien au prisme du 7ème Art : fiction et documentaires

http://lesmistons.typepad.com/blog/page/2/



79 organisations des droits de l’homme arabes et internationales ont mis au jour « un nouveau complot tramé par les Etats-Unis et Israël contre la cause palestinienne, un complot visant à annuler le 7ème clause des droits de l’homme aux Nations Unies sur les questions de l’occupation, de la résistance et du droit des Palestiniens à décider de leur sort.
 
Dans un communiqué conjoint, les organisations ont indiqué : « Depuis des semaines, les deux délégations américano-israéliennes ont adopté une nouvelle politique visant à camoufler les paragraphes parlant des questions précitées de l’agenda périodique du conseil des droits de l’homme ».
 
« La délégation américaine et ses amis ont exprimé leur soutien à la proposition israélienne d’annuler la septième clause liée aux territoires palestiniens occupés et aux territoires arabes occupés, en Cisjordanie, Al Qods, Gaza et le Golan », ont-ils révélé.
 
« Ceci complique les débats sur le plateau du Golan occupé, et limite au minimum le débat sur la cause palestinienne, à travers un rapport tous les quatre ans », ont ajouté les organisations des droits de l’homme.
Les délégations membres du conseil des droits de l‘homme ont appelé à faire face aux propositions américano-israéliennes et à mettre fin aux pressions exercées sur les autres délégations.

http://www.almanar.com.lb http://www.almanar.com.lb


http://www.alterinfo.net/notes/
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 15:55
http://jaysesblogs.blogspot.com/2008/02/th2me-mondialisation-et-uniformisation.html
1983

"Crack," i.e., high ph, non-soluble [water], Cocaine makes its debut on US streets.

PHOENIX II, U.S.A.F, NSA:

Location: Montauk, Long Island
Electronic multi-directional targeting of select population groups
Targeting: Medium range
Frequencies: Radar, microwaves. EHF UHF modulated
Power: Gigawatt through Terawatt
Purpose: Loading of Earth Grids, planetary sonombulescence to stave off geological activity, specific-point earthquake creation, population programming for sensitized individuals
Pseudonym: "Rainbow", ZAP

Nikolai Khokhlov, a Soviet KGB agent who defected to the West in 1976, interviews recently arrived scientists and reports: "The Soviet mind- control program is run by the KGB with unlimited funds." (From The Spectator, Feb 5, 1983, reported in "New World Order Psychotronic Tyranny" by C. B. Baker.)

Center Lane was the codename for the operational unit of the remote-viewing program, redesignated from Grill Flame in late 1983.

Control of the unit shifted from INSCOM's operation group to the more direct control of Albert Stubblebine. The unit was known as INSCOM Center Lane Project (ICLP). (Schnabel, Jim, Remote Viewers: The Secret History of America's Psychic Spies, Dell, 1997, pg 280)

In late 1983, four more individuals were recruited to Center Lane: Captain Ed Dames, Captain Bill Ray (counterintelligence specialist), Captain Paul Smith, and Charlene Cavanaugh (civilian analyst with INSCOM). These four began a training program, which began at The Monroe Institute and concluded with personal training with Ingo Swann. (Schnabel, 1997, pg 292-3)

After Gen. Stubblebine's retirement in 1984, Center Lane was completely without support in the Army. Jack Vorona arranged for the unit to be transferred directly to the DIA's Scientific and Technical Intelligence Directorate when Army funding ran out in late 1985, at which time it was redesignated Sun Streak. Until that time, the unit was given no official taskings. (Schnabel, 1997, pg 319)

CENTER LANE started when Ingo Swann at SRI came across a breakthrough in his techniques in 1983. He developed a training program and trained six military officers, including Ed Dames, over a period of six months. After finishing the training in late 1983, the viewers returned and started applying their knowledge. The unit was renamed CENTER LANE, with Dames as the operations and training officer.

"Dames took a 'let's see what this baby can do' approach, replacing theunit's former intelligence collection methodology with the breakthrough technique." (Dames, Ed "Ed Dames Sets the Record Straight") [Keep in mind that Dames is a major disinfo artist.]



1984

In England, British Telecom is 'privatized.'

"USSR: New Beam Energy Possible?", possibly associated with early Soviet weather engineering efforts over the U.S. (From "Tesla's Electromagnetics and Its Soviet Weaponization" by T. E. Bearden.)

According to former Reagan aide Barbara Honneger, "the fundamental reason for the increased interest [in psi research] is initial results coming out of laboratories in the United States and Canada that certain amplitude and frequency combinations of external electromagnetic radiation in the brain-wave frequency range are capable of bypassing the external sensory mechanism of organisms, including humans, and directly stimulating higher-level neuronal structures in the brain. This electronic stimulation is known to produce mental changes at a distance, including hallucinations in various sensory modalities, particularly auditory." (McRae, Ronald, Mind Wars, St. Martin's Press, 1984, pg 136)

[Hambone writes in regard to the above]

The overlap between these two fields can be described as:

Mis-identification

Some ELF mind-control studies have been discussed under the heading of psychotronics. Many, myself included, don't agree with this label, as there is no psychic component in the study of the effects of electromagnetic radiation on the central nervous system.

Coincidental Findings:

As in most scientific fields, research that is tangential for one project may be central to another. Navy studies in ELF communications included a portion on possible health effects. When these findings were revealed, the possibilty of using ELF as a weapon arose, and studies were continued in that direction. However, we can't say that all of the Navy's research into ELF radio was a front for mind-control, as they have a definite interest in communication with their submarines.
The same may be true for remote-viewing studies. Studies at SRI and elsewhere measured and analyzed subject's brain waves, and also studied the effects of ELF waves as a possible carrier for telepathic information.

Tech Enhanced Psi:

Some studies, especially those involving dolphins, tried to use technology to enhance psychic phenomena. Most of this is pure bunk, including most of the inventions I've seen created by the Russians and the US Psychotronic Association. Some of it resembles telepathy simulated by technology, such as the attempt to carry signals from dolphins to humans via the Neurophone. This would seem to to fit better under misidentification.

Cover:

Remote viewing, like UFOs, has been postulated by some researchers as being used as a cover story for covert mind-control experiments. This plan would convince the victims that the "voices" or sensory data they were unnaturally receiving was due to channeling, telepathy, or remote-viewing. It would also have the "high-weirdness" factor, which would preclude a serious treatment of the subject by the mainstream media. However, I'm hesitant to lump the entire spectrum of government interest in psi in this category.

Cutting Edge:

Both psychic ability and things like non-lethal weapons are considered to be on the "cutting edge" of military theory. This is an alternative explanation as to why individuals like John Alexander and David Morehouseare interested in both fields.

The degree to which these cross-overs apply to specific cases are dealt with individually, and to this subject as a whole in the conclusions.



1985

Founded by Ed May, the Cognitive Sciences Laboratory was formed at SRI in 1985 and moved with May to SAIC. May and the Cognitive Sciences Laboratory are currently at a "small start-up research place called the Laboratories for Fundamental Research". (Email from Ed May, 8/7/96)

Joe McMoneagle is listed as a research associate. Other staff members include S. James. P. Spottiswoode, Earling DeGraff, Nevin D. Lantz, Philip Wasserman, Laura V. Faith, Ellen Messer, and Stephan A. Schwartz.

Click here to visit their home page, which May claims has the only declassified information on the remote-viewing program on the net.

"I (Dean Radin) took a leave of absence from Bell Labs in 1985, and spent that entire year at SRI International, working with Hal Puthoff and Ed May. Since then I spent about half my time in academia (Princeton, Edinburgh, UNLV) and half in industry (Contel Technology Center, GTE Labs). My academic research was exclusively on psi phenomena, and my industrial research included about 20% on psi."

"I'm not in favor of developing or using psi for any military purposes, but unfortunately there are those in the world who would use psi as a weapon if they could. Thus, I reluctantly suppose that R& D on psi for intelligence and possibly military purposes can be justified for defensive reasons. It would be naive to think that someone, somewhere is not working on this right now." (Interview with the RetroPsychoKinesis Project)

Since the early 1970s, Puthoff had been a part-time, paid consultant to Bill Church regarding alternative fuel sources. At Puthoff's urging, Church developed a company, Jupiter Technologies, to research zero-point energy. In the summer of 1985, after giving only two weeks notice, Puthoff left SRI to work for Church full time. (Schnabel, Jim, 1997, pg 323)

Women in the peace camps at Greenham Common began showing various medical symptoms believed to be caused by EM surveillance weapons beamed at them. (See "Zapping: The New Weapon of the Patriarchy", Resonance#13, pp 22-24. Research by Woody Blue.)



1986

Attorney General's Conference on Less Than Lethal Weapons. Reviews current weapons available, most date back to 1972: the Taser, the Nova XR-5000 Stun Gun (can interrupt a pacemaker); the Talon, a glove with an electrical pulse generator; the Source, a flashlight with electrodes at the base. These devices are useful only at close range, except for the Taser, and are generally restricted to correctional institutions. Photic driving strobe lights tested by one conference delegate on 100 subjects, produced discomfort. Closed eyelids do not block the effect. Evidence that ELF produces nausea and disorientation. Suggestion to develop fast acting electrosleep inducing EM weapon. Discusses problem of testing weapons on animals and human "volunteers". (From "Report on the Attorney General's Conference on Less Than Lethal Weapons", by Sherry Sweetman, March 1987, prepared for the National Institute of Justice. Research by Harlan Girard.)

"The Electromagnetic Spectrum in Low-Intensity Conflict" by Captain Paul Tyler, MC, USN quotes the above passage and further elaborates on the theme. (Published in Low Intensity Conflict and Modern Technology, Lt. Col. David J. Dean, USAF, ed., Air University Press, Maxwell AFB, AL. Research by Harlan Girard.)

On 2/10/86, Cleve Backster's lab was visited by National Research Council's Committee on Techniques for the Enhancement of Human Performance. The NRC was evaluating enhancement and parapsychological studies conducted for the Army, so it is likely that Backster's research was involved with the government. (National Research Council, Enhancing Human Performance, National Academy of Sciences, 1988, pg 193-8)

 

1988

The Pentagon is ordered by courts to cease EMP tests at several locations due to a lawsuit filed by an environmental group. (From The Washington Post, May 15, 1988, see "US and Soviets Develop Death Ray", Resonance 11, p 10. Research by Remy Chevalier.)

Senator Claiborne Pell from Rhode Island. Member of the Council on Foreign Relations and the Club of Rome. Decorated by the Knights of Malta. Along with Charlie Rose, Pell is one of Washington's biggest supporters of psychic research. In1988 he introduced a bill to get government funding for the new age group the National Committee on Human Resources (Al Gore was a co-sponsor). On the advisory board of the International Association of Near-Death Studies, and on the board of the Institute of Noetic Sciences and the Human Potential Foundation

 

1989

TRIDENT, ONR, NSA:

Electronic directed targeting of individuals or populations
Targeting: Large population groups assembled
Display: Black helicopters flying in triad formation of three
Power: 100,000 watts
Frequency: UHF
Purpose: Large group management and behavior control, riot control Allied Agencies: FEMA
Pseudonym: "Black Triad" A.E.M.C

Human Potential Foundation Founder and president: C.B. Scott Jones Board members include Clark Sandground and Claiborne Pell. Received original funding from Laurance Rockefeller. Passes funds from Rockefeller to UFO abduction researcher John Mack. Worked with Dr. Igor Smirnov.

Michael Persinger feels that he is able to replicate alien abduction and other supernatural phenomena through the use of three solenoids (attached to a modified motorcycle helmet) passing a magnetic pulse through the frontal lobes of the brain.

Solenoids are called "magnetic coils" by psychiatrists, who use them as a non-intrusive alternative to implantable electrodes for stimulating the brain. (see Hallett, Mark and Cohen, Leonardo, "Magnetism: a New Method for Stimulation of Nerve and Brain", JAMA, 7/28/89, pg 530)

John Alexander: I have served as chief of Advanced Human Technology for the Army Intelligence and Security Command (1982-84) and, during the preparation of the EHP [Enhancing Human Performance] Report, was director of the Advanced Systems Concepts Office at the U.S. Army Laboratory Command."

Alexander stated: "..psychotronic weapons lack traditional scientific documentation, and I do not suggest that research projects be carried out in that field." (Alexander, Col. John, "A Challenge to the Report", New Realities, March/April 1989

Psi Tech Founded in 1989 by President Ed Dames. Their Vice President is Jonina Dourif. A John L. Turner is listed as a monitor. Board Members include John B. Alexander and Gen. Albert Stubblebine

 

1990

The Internet [f/k/a the ARPA-net] is made available to civilians willing to pay for access.

According to an anonymous BBC television reporter, Dr Louis West headed up the medical oversight for the Ft. Meade remote-viewing operational unit. (Constantine, Alex, "'Remote Viewing' at Stanford Research Institute or Illicit CIA Mind Control Experimentation?") West was also a "Member of the medical oversight board for Science Applications International Corp. remote-viewing research in early 1990s"

RF MEDIA, 1990, CIA:

Electronic, multi-directional subliminal suggestion and programming
Location: Boulder, Colorado (Location of main cell telephone node, national television synchronization node)
Targeting: national population of the United States
Frequencies: ULF VHF HF Phase modulation
Power: Gigawatts
Implementation: Television and radio communications, the "videodrome" signals
Purpose: Programming and triggering behavioral desire, subversion of psychic abilities of population, preparatory processing for mass electromagnetic control
Pseudonym: "Buzz Saw" E.E.M.C.

TOWER, CIA, NSA:

Electronic cross country subliminal programming and suggestion
Targeting: Mass population, short-range intervals, long-range cumulative
Frequencies: Microwave, EHF SHF
Methodology: Cellular telephone system, ELF modulation
Purpose: Programming through neural resonance and encoded information
Effect: Neural degeneration, DNA resonance modification, psychic suppression
Pseudonym: "Wedding Bells"

More than 1500 six-month old black and hispanic babies in Los Angeles are given an "experimental" measles vaccine that had never been licensed for use in the United States. CDC later admits that parents were never informed that the vaccine being injected to their children was experimental.

Dr. Auguste Meessen: "There are too many independent eyewitness reports to ignore. Too many of the reports describe coherent physical effects, and there is an agreement among the accounts concerning what was observed... But of course there are also physical effects. The Air Force report [of the F-16 jet scramble incident on the night of March 30-31, 1990] allows us to approach the problem in a rational and scientific way. The simplest hypothesis is that the reports are caused by extraterrestrial visitors, but that hypothesis carries with it other problems. We are not in a rush to form a conclusion, but continue to study the mystery." From an interview with French journalist, Marie-Therese de Brosses. Dr. Auguste Meessen was Professor of physics at the Catholic University in Louvain and one of the scientific consultants for the Belgian Society for the Study of Space Phenomena (SOBEPS)



1991

SRI's remote viewing project moved to SAIC

The era of the modern personal computer begins with the release of Microsoft's MS-DOS 5.0 ¨ and Windows 3.1 ¨ operating systems for use on new 400 series 32 bit x86 microprocessors with built-in math co-processors.

According to Defense News, April 13 - 19, 1992, the US deployed an electromagnetic pulse weapon (EMP) in Desert Storm, designed to mimic the flash of electricity from a nuclear bomb. The Sandia National Laboratory had built a 23,000 square meter laboratory on the Kirkland Air Force Base, 1989, to house the Hermes II electron beam generator capable of producing 20 Trillion Watt pulses lasting 20 billionths to 25 billionths of a second. This X-ray simulator is called a Particle Beam Fusion Accelerator. A stream of electrons hitting a metal plate can produce a pulsed X-ray or gamma ray. Hermes II had produced electron beams since 1974. These devices were apparently tested during the Gulf War, although detailed information on them is sparse



1992

Eldon Byrd told me [Dick Farley] about it [lawsuit w/ Randi] over dinner at C. B. "Scott" Jones home one evening of several we spent together back in '92 and '93 there"

"Byrd said that Uri Geller put up $10,000 for his legal costs. Byrd and Geller are good friends, from back in the '70s..." "Byrd says he had been "set-up" by postal inspectors, part of some initiative to discredit him because he was too public with his personal interests in "psi," etc. He'd allegedly had some Navy security clearance issues dog him, which contributed to his early retirement as one of their senior most civilian scientists."

"When he was still with the Navy, Dr. Byrd was the contract manager for some of the research Michael Persinger did, on 'neuro-impacts' of various EMFs and ELFs. Something about wave-propagation and influences on submariners if somebody "beeped" them with mind-influencing EMF signals, etc., that kind of thing." (Farley, Dick, "False Memory Spindrome")


John Alexander. Last year, Alexander organized a national conference devoted to researching 'reports of ritual abuse, near-death experiences, human contacts with extraterrestrial aliens and other so-called anomalous experiences,' the Albuquerque Journal reported in March 1993

December. "The U.S. Army's Armament Research, Development and Engineering Center is conducting a one-year study of ACOUSTIC BEAM TECHNOLOGY ... the command awarded the one year study to Scientific Applications and Research Associates of Huntington Beach CA. Related research is conducted at the Moscow based Andreev Institute." (From "U.S. Explores Russian Mind Control Technology", by Barbara Opal, Defense News, Jan 11-17, 1993. Research by Harlan Girard and others.)

 

1993

John Mack: According to Dick Farley, former aide to C.B. Scott Jones, Laurance Rockefeller funnelled "$194,000 to Mack's Harvard- affiliated 'Center for Psychology and Social Change,' via the Washington, D.C. chartered 'Human Potential Foundation, Inc.'in the 1993-1994 period. Mack's group then started 'PEER' (Program for Exceptional Experience Research) and operated an 'alien abductee support group' who, among other functions they served, became fodder for Dr. Mack's 1994 'Abductions.'"

According to Donna Bassett, who infiltrated Mack's abductee support group, the Center for Psychology and Social Change (co-founded by Robert Jay Lifton) receives $250,000 a year from Rockefeller. Rockefeller also gave $194,000 to PEER (Program for Extraordinary Experience Research), along with various other donations. According to Bassett, Mack claims to have received funding from an ex-CIA source

Kit Green Director of General Motor's Biomedical Research department. Attended closed meetings with Dr. Igor Smirnov, under the auspices of his membership in the National Academy of Sciences panel on 21st Century Army Technologies. (Defense Electronics, 7/93. Reprinted in Flatland

Smirnov gave a series of closed meetings in Northern Virginia, starting on 3/17/93, to the FBI, CIA, DIA, and ARPA concerning Russian developments with a device that allegedly implanted thoughts in a subject's mind. The FBI was considering using this device to implant the voice of God in David Koresh's mind, telling him to surrender.

Other, non-intelligence participants included Dr. Richard Nakamura of the National Institute of Health [I think he may now be the director].

This technology was supposedly used by the Russians against civilians in Afghanistan, and possibly on the Red Army to prepare them for battle.

The American rights to this technology is owned by a Richmond, Virginia company called Psycotechnologies Corp. (Defense Electronics, 7/93. Reprinted in Flatland #11)

February 28, beginning of 51 day siege on the Branch Davidians at Waco Texas, which ended in the death of more than 80 people. Until this incident, the electromagnetic weapons had kept a very low profile. But in the documentary video, "Waco: The Big Lie Continues", footage from the British Broadcasting (BBC) shows at least three EM weapons used by U.S. government agents. First, the noise generators used against the Davidians. Second, a powerful strobe light, shown during a nighttime sequence. And the third was the Russian psycho-acoustic weapon, considered, but agents deny use of this weapon against the Waco people. FBI agents met with Dr. Igor Smirnov in Arlington VA to discuss the possiblility of using the weapon against the Davidians. (From "A Subliminal Dr. Strangelove", by Dorinda Elliot and John Barry, Newsweek, Aug 22, 1994)

The Russian government is offering to share with the United States in a bilateral Center for Psychotechnologies the Soviet mind-control technology developed during the 1970s. The work was funded by the Department of Psycho-Correction at the Moscow Medical Academy.

"Acoustic psycho-correction involves the transmission of specific commands via static or white noise bands into the human subconscious ...".

The Russian experts, among them former KGB General George Kotov, present in a paper a list of software and hardware available for $80,000. (From Opal article, "U.S. Explores Russian Mind Control Technology".)

The HAARP Program is jointly managed by the US Air Force and the US Navy, and is based in Gakona, Alaska. It is designed to "understand, simulate and control ionospheric processes that might alter the performance of communication and surveillance systems." The HAARP system intends to beam 3.6 Gigawatts of effective radiated power of high frequency radio energy into the ionosphere in order to (all of which may be disinformation):

  • Generate extremely low frequency (ELF) waves for communicating with submerged submarines
  • Conduct geophysical probes to identify and characterize natural ionospheric processes so that techniques can be developed to mitigate or control them
  • Generate ionospheric lenses to focus large amounts of high frequency energy, thus providing a means of triggering ionospheric processes that potentially could be exploited for Department of Defense purposes,
  • Electron acceleration for infrared (IR) and other optical emissions which could be used to control radio wave propagation properties
  • Generate geomagnetic field aligned ionization to control the reflection/scattering properties of radio waves,
  • Use oblique heating to produce effects on radio wave propagation, thus broadening the potential military applications of ionospheric enhancement technology.

During 1993, John Alexander and his team were working with Dr Igor Smirnov




1994

The Republicans win a majority of the seats [i.e. take control] of the US House of Representatives.

The US joins the WTO.

By controlling the nature of the magnetic fields, causing them to simulate brain patterns, Persinger is able to stimulate strong emotions and hallucinations, including the illusion of touch and movement. (Blackmore, Susan, "Alien Abduction: The Inside Story", New Scientist, 11/19/94, pg 29-31. Persinger is shown demonstrating this device on the British TV show Horizon entitled "Close Encounters", written and narrated by Susan Blackmore. For their efforts, both Persinger and Blackmore have been accused of being in the Aviary.)

Persinger was on the Board of Advisors for the False Memory Syndrome Foundation. Informal advisor to SRI's remote viewing program

As of 1994, Smirnov has worked at Moscow's Institute of Psycho-Correction, using subliminal technology as therapy for drug abusers and others. The Institute has been strapped for cash after the the fall of the Soviet Union, but it has refused to accept business from the Russian Mafia. (Elliott, Dorinda and Barry, John, "A Subliminal Dr. Strangelove", Newsweek, 8/22/94, pg 57) However, Smirnov works with the Human Potential Foundation and John Alexander.

Note: I'm not sure how Smirnov's device is supposed to work. Later reports claim it would work using inaudible, subliminal suggestions (spliced into phone conversations in the case of David Koresh). The device is definitely supposed to make the subject "hear" voices, as the FBI wanted to use Charlton Heston as the voice of God. This is definitely a different strategy from other subliminal techniques, which are designed to produce mere suggestions.

 

1995

James Randi: I told an audience at the annual meeting of the American Physical Society about the hilarious claims that Eldon Byrd made in court concerning important projects he'd been working on as a parapsychologist. One was a wrist watch that would protect the lucky wearer against the deadly effects of hair dryers and electric razors that bombard the brain with those 60-Hertz electrical waves. The watch would sense the phase of the offending waves and generate an opposing field to protect the subject.... But by far the best laugh of the trial was generated by Byrd when he proudly announced that, as a result of reading and believing the book, The Secret Life of Plants, he had a project going to train seaweed so that it could warn naval divers of danger." (Randi Hotline, 3/27/95

SAIC Military contractor, located in California. Click here for their home page. [I couldn't find anything on remote viewing.] SAIC took over the research aspect of the remote-viewing program from SRI when director Ed Mayand his Cognitive Sciences Laboratorymoved there in 1991.

"SAIC, previously indicted on ten felony fraud counts by the Justice Department relating to its management of a Superfund toxic cleanup site, has several prominent board members: Admiral Bobby Inman, former NSA Director and Deputy Director of the CIA; Melvin Laird, Richard Nixon's Defense Secretary; and retired General Max Thurman, Commander of the Panama Invasion. Previous board members include: Robert Gates, former CIA Director; William Perry, current [1995] Secretary of Defense; and John Deutch, current [1995] CIA Director."

SAIC owns Network Solutions, Inc. (NSI), which in September, 1995 took over control of Internet Domain Name registration from the National Science Foundation. ("Spooks Spook Net Users", Paranoia, Issue 12, pg 26)

SAIC is also working with non-lethal weapons, but I haven't heard any details. (Brandt, Daniel, "Mind Control and the Secret State")

U.S. Government admits that it had offered Japanese war criminals and scientists who had performed human medical experiments salaries and immunity from prosecution in exchange for data on biological warfare research.

Dr. Garth Nicolson, uncovers evidence that the biological agents used during the Gulf War had been manufactured in Houston, TX and Boca Raton, Fl and tested on prisoners in the Texas Department of Corrections.

The Federal Building in Oklahoma City, OK is bombed and virtually destroyed. 168 people are killed.


Greenbaum Speech on mind control: (..)



In LKJ's article Aliens and Cosmic COINTELPRO, she quotes Richard Dolan who reports:

(..)



Nous sommes influencés à notre insu - les Américains plus que quiconque

Depuis plus de 25 ans, le Bilderberg des médias est à Sun Valley, en Idaho

Hackers et guerre cybernétique -- Internet: zone de guerre? -- Les services secrets et l'armée engagent des pirates informatiques -- L'appel de la Terre Promise -- Eric "Goolag" Schmidt, petit frère de Big Brother -- The Jews behind the Internet

The Globalist Manifesto

La science et le futur de la torture

Les Conférences Macy et l'homme cybernétique de demain

Curiosités

Les Directives Prioritaires: les supposés principes "illuminati"

Le dessein (chap.20 de La controverse de Sion, par Douglas L. Reed)

Les théories de conspirations ne disparaîtront-elles jamais?

Les sociétés secrètes et leur influence au 20e siècle

Kabbale révolutionnaire

Le rabbi explique le grand secret de la kabbale


Pour voir le futur, regardez ce que vivent les Palestiniens

Les drones israéliens: admirez le futur

Cela doit rester ainsi

L'empire mondial anglo-américain: une marionnette des Rothschild?

Documentaire sur l'empire "anglo-américain"

Abattage casher de l'économie et holocaustes des nations

 

http://pascasher.blogspot.com/search?q=macy

 

à suivre

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 15:30

http://infoguerilla.fr/?p=3447

 

 

Pour vous qui ne savez pas ce qu’est la FEMA, la FEMA (Federal Emergency Management Agency), c’est l’agence qui est dirigée par les chefs de la CIA et de l’élite du Nouvel Ordre Mondial, la FEMA a mis en oeuvre ces programmes de formation et construit des camps de concentration pour les personnes qui résisteront au Nouvel Ordre Mondial.

Ceci est peut-être nouveau et choquant pour vous, mais c’est réel. Les gens qui ont travaillé à ce plan depuis plus de 40 ans visant à mettre en place un gouvernement mondial sont très proches de leur objectif, à l’aide du 9/11 et de la guerre en Irak et en Afghanistan, le Nouvel Ordre Mondial a induit en erreur le public américain afin d’atteindre ses objectifs.

Dans la vidéo vous voyez un instructeur de la FEMA critiquer les pères fondateurs de l’Amérique, et aussi utiliser la fameuse expression du Nouvel Ordre Mondial « diviser pour régner« .

La FEMA a également préparé des millions de cercueils en prévision de tels événements quand ils se produiront. Les centaines d’entrepôts que la FEMA possède sont remplis de millions de nouveaux cercueils fabriqués spécialement pour le peuple américain qui résistera à ce Nouvel Ordre Mondial.

S’il vous plaît faites vos propres recherches si vous ne me croyez pas ou ce qui est dit dans cette vidéo. REVEILLEZ-VOUS LES AMIS…

 


 

http://infoguerilla.fr/?p=6338

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 15:05

Van Rompuy sonne le glas de l’Etat nation

Posted 12 nov 2010 — by Lazy French Bastard
Category UERSS, guerre de l'information, nouvel ordre mondial

L’inquiétant président de la non moins inquiétante UERSS, vient de dévoiler un peu plus son jeu pervers. L’homme lige du Bilderberg, le bourreau des peuples européens, a annoncé calmement la fin des nations, entités  »obsolètes » selon lui. Un pas symbolique fort au moment ou semble s’accélérer « le grand oeuvre »….

« Le temps des Etats nations homogènes est terminé », a balancé le vénérable Van Pouypouy à Berlin le 11 novembre. En pleine célébration des morts de la Première guerre mondiale, morts pour Wall Street. Véritable boucherie qui permit de porter à l’Oligarchie de porter un coup très meurtrier aux vieilles nations européennes, tout en accouchant de la première institution supra nationale : la SDN, ancêtre de l’ONU et première pierre posée à la pyramide mondialiste. Un discours qui sonne comme un affront aux morts qui faute de mourir pour leur patrie, ont étés décimés par millions pour la cause mondialiste.

Ainsi le résident de la tour de Babel européenne vient il en cette date très symbolique nous annoncer froidement la poursuite du plan de mise en esclavage des européens. Avec sa tête d’austérité, et après avoir sucé les fonds publics jusqu’à la moelle pour ses maîtres, Hermann vient nous dire que ces foutus nations qui ont sauvé ses potes banquiers internationaux, ne seraient pas à même de survivre dans le monde actuel. « l’idée qu’un pays puisse survivre seul est plus qu’une illusion, c’est un mensonge! » assène t-il avec conviction..

Le Daily Mail, qui rapporte l’info, voit dans ce discours, « la première salve d’une nouvelle campagne pour accélérer le transfert de souveraineté vers Bruxelles- transfert momentanément interrompu par la défaite de la constitution européenne et du traité de Lisbonne dans les référendums « .

C’est donc le top-départ pour le pillage des nations : privatisations, transferts de pouvoirs etc… Pour cela, Van Rompuy peut compter en France sur un des plus zélés agents de la cause mondialiste en la personne de celui qui nous sert de résident de la République.

Un coup d’accélérateur alors que la révolte contre l’austérité, à peine étouffée et cassée par les médias en France, semble se diffuser dans d’autres pays d’Europe, notamment l’Angleterre. Le temps presse pour les élites mondialistes, il s’agit de vider les coffres avant le réveil de l’opinion. Et quand cela sera fait, quand l’UERSS sera devenu un pilier solide du futur Nouvel Ordre Mondial, la tour de Babel montrera son vrai visage, qui sera peut être similaire à celui des camps concoctés par la FEMA….

En tout cas, c’est avec sa célèbre tête de « serpillière humide » que notre cher, et légitime, président de l’UERSS nous dévoile son Système aux contours incertains, sauf sur le fait qu’il se construit de manière autonome sans que jamais les peuples n’aient leur mot à dire.

De tout cela, l’inénarrable Figaro ne retient que les habituelles auto congratulations autour du G20 aux mains du « gourou ». Mais nous rappelle les sages paroles de Van Rompuy et Barroso :

MM. Barroso et Van Rompuy rappellent que « l’UE, qui est en train d’adopter un mécanisme solide pour faire face aux déséquilibres macro-économiques, va continuer à apporter son expérience ». Les dirigeants de l’UE se félicitent en outre des engagements du G20 pour « combattre le protectionnisme », « finaliser les négociations du cycle de Doha » sur les échanges, ainsi que de son appel à obtenir un résultat positif au sommet sur le climat prévu à Cancun (Mexique) à la fin du mois.

Sur ce, nous vous souhaitons une joyeuse mise en esclavage avec l’Union Européenne et son sinistre Père fouettard Van Rompuy :)

 

http://infoguerilla.fr/?p=6360

 

 


novembre 12, 2010 par fonzibrain

The President of the European Council has finally revealed his true colours. ‘The time of the homogeneous nation state is over,’ declared Herman Van Rompuy in Berlin yesterday.
According to Mr Van Rompuy, the idea that a country can survive alone is not merely an illusion: ‘It is a lie!’
He has clearly never heard of the Battle of Britain.


une bonne tete de tueur en série…

suite http://www.dailymail.co.uk

Tranquillement ce petit con avec sa tete de tueur froid nous dit que les 1500 ans d’histoire de l’état nation France ou de l’état nation anglais n’ont plus à exister, rien que ça, devenez des citoyens européens du grand village mondial, super programme !!! surtout en tant qu’esclaves des banques et empoisonnés par les lobby nucléaires, pharmaceutiques et agro-chimiques. IG farben, le retour !!!!!

 

SANS LE CADRE NATIONAL, C’EST LE FASCISME ASSURÉ
 

 

L’Autorité sera impersonnelle et trop lointaine, les technocrates seront les nouveaux commissaires politiques, cette europe sent le totalitarisme à plein nez, on ne détruit pas les nations, seuls les desaxés veulent cela.

Souvenez vous des conférences macy et du documentaire Das Netz

Nous découvrons ainsi, à l’instar du psychologue gestaltiste Kurt Lewin, que la nouvelle culture globale du monde à venir a efficacement « détruit les anciens équilibres et valeurs pour rendre les relations fluides. De nouveaux équilibres et valeurs peuvent alors être établis et seront consolidés de façon durable par l’auto régulation. La rééducation devient de l’auto rééducation. Le monde est censé se transformer en une société mondiale post-nationale et multiethnique sans frontières codifiées. Les participants des conférences [Josiah] Macy pensent pouvoir fournir les outils et les plans de construction nécessaires à l’avènement de ce nouvel ordre mondial. Des machines à calculer nouvelles et plus rapides ainsi qu’une théorie des systèmes et des modèles cybernétiques grâce auxquels tous les domaines de la science, de la culture et de la politique pourront être contrôlés et dirigés. Cela doit permettre la programmation d’un homme nouveau, un homme anti-autoritaire. »

Lisez cela pour aller plus loin dans la compréhension de l’influence des juifs extrémistes dans l’abrutissement des masses et leur manipulation psychique…

 

http://fonzibrain.wordpress.com/2010/11/12/6422/

 

 

 

plus que la révision du traité réclamée par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, ou les exigences budgétaires de David Cameron, le véritable événement du récent sommet de Bruxelles est le pas décisif de l'Europe  vers l'avènement d'un super Etat.

 

Pendant que la presse britannique se  concentrait sur les enjeux nationaux, de véritables événements historiques se produisaient en Europe. Le Royaume-Uni est peut-être dirigé pa son premier gouvernement de coalition depuis 70 ans, mais l'Europe fait encore mieux. L'Union Européenne vient d'accomplir un  pas décisif sur la voie de l'Etat unique en transférant les politiques budgétaires et fiscales du niveau national au niveau fédéral.

 

Une décision prise en catimini

 

Le fait qu'une des décisions les plus controversées de l'histoire européenne moderne ait été prise dans une telle discrétion et presque sans débat n'est que la marque de style hiérarchique adopté par les élites européennes.

En dépit de tous ses défauts, la version européenne et élitiste de la démocratie représentative pourrait rester dans l'histoire comme une méthode bien plus efficace que les modèles américain et britannique, plus populistes, lorsqu'il s'agit de gérer les délicats compromis exigés par la nouvelle donne géopolitique mondiale.

 

L'histoire commence -comme la plupart des événements récents - par la crise financière. après la faillite de Lehman Brothers en 2008, il était presque inévitable que l'Europe soit gagnée par la panique et voit sa monnaie fortement menacée.

 

La crise a frappé l'Europe à l'automne  2009 et a atteint son apogée durant le week-end du 8/9 mai 2010, lorsque le gouvernement grec s'est trouvé dans l'impossibilité de rembourser des crédits arrivant à échéance le lendemain. Les dirigeants européens ont compris que la faillite de l'Etat grec entraînerait dans sa chute toutes les banques du pays mais également celles d'Irlande, du Portugal, d'Espagne et d'Europe centrale. En l'espace de quelques jours, si ce n'est de quelques heures, les euros des banques grecques, espagnoles et italiennes ne vaudraient plus qu'une fraction de ceux des banques allemandes et néerlandaises. L'euro aurait cessé d'exister.

 

Dans la nuit du 9 mai, l'Europe était au bord de l'abîme. Ses dirigeants ont mis au point un mécanisme financier d'un montant de 750 milliards d'euros afin d'aider les pays ne pouvant plus se refinancer auprès d'investisseurs privés. Plus important encore, Angela Merkel a fini par s'asseoir sur ses principes pour accepter la suspension de la "clause de non-renflouement", ajoutée in extrémis dans le traité de Lisbonne afin de garantir aux allemands qu'ils ne seraient pas financièrement responsables des largesses des gouvernements du "club med".

Tout aussi incroyable, le Trésor britannique a accepté de participer au programme de crédit européen afin de contrôler les projets budgétaires depuis Bruxelles, créant de fait un budget fédéral européen.

"çà a été vraiment une nuit des miracles" reconnaît Emma Bonino, ancienne commissaire européenne italienne.

 

Le plan de sauvetage de l'euro n'avait aucune chance de survivre si les gouvernements ne s'étaient pas engagés un minimum à pérenniser les garanties collectives sur la dette des pays de la zone euro. Ces garanties n'auraient jamais pu fonctionner sans mécanisme de transfert budgétaire dans le zone euro, et ces transferts n'auraient jamais été acceptés par Allemagne et les autres Etats créanciers sans un renforcement du contrôle central sur les budgets nationaux, ce que personne n'avait encore suggéré.

 

Le principe de ces mécanismes a été approuvé la semaine dernière à Bruxelles. La plupart des journaux ont titré sur des questions secondaires comme la défense du rabais britannique de David Cameron ou l'insistance d'Angela Merkel à réviser les traités européens. Pourtant la vérité est que Allemagne a cédé, une fois encore. Les gouvernements européens ont tous accepté l'idée qu'aucun pays ne pourrait être contraint de sortir de la zone euro pour défendre sa monnaie.

 

Tôt ou tard, l'union politique

 

Même si personne, pas même les dirigeants européens, ne peut préciser les termes de cetaccord, il en résulte que l'UE devrait créer des mécanismes de soutien financier mutuels et permanents pour toute la zone euro et qu'ils figureront dans les prochains traités européens.

 

Loin de protéger les contribuables allemands des déboires financiers de leurs partenaires, les demandes répétées d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy pour une révision des traités renforce l'engagement des pays européens sur de futurs renflouements. En modifiant explicitement la clause de non-renflouement, les révisions demandées permettront de doter le budget fédéral européen d'un statut légal irrévocable.

 

Pourquoi les allemands accepteraient-ils de nouvelles obligations si coûteuses ?

Il y deux raisons :

la première est que les milieux industriels et financiers allemands dépendent fondamentalement de la stabilité et de la prospérité de la zone euro.

La seconde est que l'union politique est un objectif que les élites politiques et économiques allemandes se croient destinées à accomplir depuis longtemps.

 

Les allemands ne sont pas stupides, ils n'accepteront pas de jouer les garants permanents des pays les plus imprudents sans un net renforcement du contrôle des finances. La création d'un budget fédéral nécessite un certain degré de centralisation politique qui parait peut-être encore difficile à imaginer mais semble de plus en plus inévitable.

 

Comment concevoir par exemple, que des pays puissent présenter une telle disparité sur l'âge de la retraite,leur niveau de pensions, et leur système de sécurité sociale si les coûts de ces différentes politiques sont garanties conjointement ?

 

D'un point de vue strictement économique, la convergence de l'âge de la retraite à 67 ans en Europe est donc l'une des conséquences les plus bienvenues de la crise financière.

 

L'intégration européenne a toujours progressé par à-coup et une grande avancée vers le fédéralisme politique et budgétaire  est devenue irréversible après cette année de crise .

C'est exactement ce que les artisans avaient en tête..!

http://millesime.over-blog.com/article-l-europe-federale-elle-vient-de-naitre-60893020.html

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche