Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 22:20

publié par
roland (Dazibaouebmaster) Hier 13H30

Dérive du pouvoirPar Michel Mengneau


Certains vont penser que je fais une obsession en dénonçant à tout bout de champs les dérives vers l'extrême droite de la politique Sarkozienne. J'ai même en un premier temps laissé subodorer, laissé supposer, puis finalement écris ouvertement que chaque jour qui passe nous rapproche du régime de Vichy. Pourtant il ne s'agit pas d'une impression, les faits sont là…


 La délation est en marche. Le flicage des individus en pleine recrudescence, lié à une répression policière qui n'ose pas dire son nom mais néanmoins est de plus en plus active. Les arrestations et gardes à vue se multipliant de jours en jours. Que dire de la vidéo surveillance, de la mise en fiche des références ADN pour un oui pour un nom. C'est tout juste d'ailleurs si par ce biais on n'irait pas chercher le gène du terroriste anarcho-autonome, ce qui confirmerait les théories et la tendance à l'eugénisme du guignol de l'Elysée. Ca donne froid dans le dos quand on pense où ce genre de classification des individus a été pratiquée ayant pour résultat l'issue fatale. Oui j'ai peur, et je pense qu'il est urgent que les citoyens prennent conscience que la peste brune commence à devenir un fléau.


 Alors le peuple manifeste par à-coup pour défendre son bout de gras, plus que pour manifester un véritable rejet du régime en place. Le pouvoir en profite  à l'occasion pour coffrer quelques individus pris au hasard, histoire de montrer qui gouverne. Montrant ainsi que ce n'est certainement pas la rue, qu'il a réussi à contenir pour l'instant ayant endormi les velléitaires avec quelques mesures iniques comme le service minimum dans les transports, dans les écoles, et le bâton toujours en suspend. Ce qui est paradoxale en l'occurrence, c'est que les tribunaux sont engorgés, mais des qu'il s'agit de juger un manifestant il y a comparution immédiate!

 D'autant que pour finir de foutre la trouille aux inquiets, cette frange de la population adepte du tout sécuritaire, il a inventé une menace terroriste. Il l'a baptisé afin d'effrayer les naïfs, d'abord de mouvance, donc un ennemi à priori insaisissable puisqu'il est mouvant, puis là c'est le summum, on a délibérément utilisé le terme « anarchie » accolé à d'autres mots afin que la longueur, qui se veut significative, marque ainsi les esprits. Il faut avouer que le terme de mouvance anarcho-autonome prête plutôt à se foutre de la binette des sbires à Sartko dont la bêtise crasse croit impressionner le bon peuple avec un truc monté de toute pièce.


 Et puis il y a la peur de tous les monarques, des dictateurs, celle d'être le malaimé, celui que la populace conspue ouvertement. Alors pour ses déplacements le facsimilé de Napoléon fait bloquer villes et villages, sa nombreuse garde rapprochée tient le peuple à distance tandis que seuls les apparatchiks et courtisans triés sur le volet sont autorisés à approcher sa majesté et font la claque à la moindre plaisanterie ridicule de celle-ci. Plaisanteries oiseuses dont il est en train de devenir un spécialiste, qu'il réserve donc pour la bonne bouche à un auditoire d'abrutis inconditionnels. Sans oublier le fait du prince qui se sert de son autorité pour imposer à des postes clés ses sbires et autres membres de sa smala, allant même jusqu'au pire de la déviance dictatoriale en voulant mettre les moyens de communication à sa botte, la télé en l'occurrence…

 Et pour compléter le tableau, un ministère de l'immigration qui ressemble à du déjà vu, dans des circonstances qui ne sont pas à la gloire de la France !

A ce constat on comprend que les citoyens s'inquiètent pour leurs libertés, lié à une situation de l'emploi plutôt incertaine. Seulement voilà, l'apathie que ces divers éléments de répression, le contrôle des individus, ont créée a du mal à quitter les esprits et la force revendicative s'en trouve atténué. Néanmoins on voit un peu partout des mouvements de grèves engendrés par des conditions particulières se mettre en action. Mais étant encore trop dispersés cela pourrait même devenir un handicap si les actions ne se généralisent pas. Des cas particuliers il faut en faire une généralité qui servira alors l'ensemble du monde du travail, sinon… C'est simple, il y aura des oubliés et des inégalités.


  L'exemple viendra peut-être des étudiants qui, même si cela n'est pas parfait, tentent d'associer leurs mouvements au sein de coordinations. De toute façon, le pouvoir va vouloir diviser pour régner, c'est le prochain danger. Et une régionalisation des mouvements, des négociations par secteurs, par branches, voire surtout usine par usine, seront la fin des mouvements sociaux! Ne tombons pas dans se piège s'en est fini alors de tout espoir de faire une force de coercition face pouvoir.

 En attendant, comme j'ai commencé par une référence à Vichy, l'histoire étant souvent un éternel recommencement, pour faire un parallèle non-anodin je reproduis ici un passage du N°1 de L'Université Libre paru en novembre 1940. Certes les temps sont différents, mais l'état d'esprit des étudiants est dans le fond le même, et c'est tant mieux ! Pourvu que cela puisse servir d'exemple et que beaucoup s'inspirent du combat mené pour la liberté…


 « L'Université reprend conscience d'elle-même, de sa force, de son rôle historique dans la Nation. Dans les temps tragiques que nous vivons, l'Université a retrouvé son unité, la claire compréhension de sa mission de progrès dans la liberté. C'est un sursaut d'indignation qui a secoué maîtres et étudiants quand ils ont appris l'arrestation de Paul Langevin par les autorités d'occupation. Ils ont tout de suite saisi que c'était le premier signal de l'offensive brutale qui allait être déchainée par le gouvernement de Vichy, contre tous les traitres suspects d'être de bons serviteurs de la science et de leur pays. ….

 Là, une jeunesse fière de ses traditions a osé dire tout haut ce que nous pensions tout bas : que la France ne sera jamais un pays d'esclaves ; ils ont crié leur espoir de voir bientôt la France reprendre son vrai visage. Aussi, les troupes d'occupations sont-elles entrées en action et plusieurs morts héroïques, tombés pour la France, devant l'Arc de Triomphe, ont montré à l'occupant et aux traitres de Vichy que la jeunesse de France, que l'Université n'acceptent pas.

 Au pays de Descartes la raison restera victorieuse Vive l'Université française  Libre. »


 Dans la continuité du combat des anciens, aux côtés des étudiants battons-nous pour une Université laïque et non privatisée !


 Et les étudiants aux côtés des travailleurs doivent préparer l'avenir pour construire la société de demain, une société de partage
.


http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=2902

Partager cet article
Repost0
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 06:46


shimpson.jpg



22 mars 2009 John Pilger, auteur de Freedom Next Time, explique comment la propagande à envahi les médias de l'information, ce que peu de journalistes osent mentionner et qu'en fait ils ignorent très souvent. Edward Bernay, le père des relations publiques à énoncé il y a déjà près de 80 ans qu'il existe un gouvernement secret qui est le véritable pouvoir caché qui dirige les affaires politiques. Ce gouvernement caché utilise les médias, cela depuis l'avènement du journalisme corporatif et professionnel, de la concentration globable des médias et des nouvelles dites équilibrées (impartialité de la presse) qui sont désormais sous la férule d'intérêts multiples puissants


America's Fiscal Collapse, by Michel Chossudovsky. L'effondrement fiscal américain. Un must à lire. Cet article confirme l'annonce du collapse total du système financier américain et mondial. Comme je vous l'ai dit plusieurs fois, tout l'argent est allé pour enrichir les oligarches, banquiers et corporations 'victimes' du krach mondiale qu'ils ont concoctée eux-mêmes en complicité tacite ou active. Vous commencerez à vous rendre compte qu'Obama n'appartient pas aux peuple américain. L'article devrait être traduit en français sous peu.



Le troll Henry Kissinger nous apprend dans une entrevue que le chaos est une opportunité pour établir l'Ordre Mondial. Le rêve de l'Élite. (dérouler un peu la page pour visionner la vidéo de Kissinger). Il est facile de voir et comprendre que le but de cette crise, complètement montée de l'intérieur du système financier US/UK par ceux-là même qui le manipulent, était d'écraser et déstabiliser les gouvernements et leurs finances intérieures. Vider les petits pour renforcir les gros. Descendre les prix et tout racheter à 5 centimes du dollar, à faire mettre à genoux et accepter aux peuples des nations toutes les coupures, sacrifices, privations et dégradations de la société au nom ou à cause de la Crise Financière qui se transforme maintenant en dépression. Aucunes des mesures ne rétabliera le chômage, la rareté et les coûts des produits qui surviendront y compris la famine et pauvreté abjecte qui s'instaurera suite à l'inefficacité, l'impotence et l'ignorance des marionettes/acteurs/mauvais comédiens qui nous gouvernent et sont gouvernés par les corporations.


Europe is doomed ! More and More job losses. G20 has no solutions. (L'Europe est foutue. De plus en plus de chômage, aucune solutions). Et on vous parle encore de récession. Il faut réveiller nos MÉDIAS !


L'affaissement inévitable du dollar US: (ang) Que coyez-vous qu'il arrivera ? L'État Policier et la loi martiale ! Commencez à faire des provisions. D'ici quelques semaines ça va s'aggraver. Vous n'aurez pas besoin de mes avertissements, ils fuseront de toutes parts.


Bien que datant de 1985, cette vidéo présentée pour la première fois avec des sous-titres en français est d’un
Interview de Yuri Bezmenov d'une rare actualité. Yuri Bezmenov, ex-agent du KGB passé à l’Ouest dans les années 1970 y raconte par le menu les techniques de déstabilisation
et de manipulation de l’opinion. Dites-vous que ces techniques sont utilisées partout.


Concentration camps on a google maps. Mettez la carte sursatellite et voilà vous pourrez zomer et visiter. Si vous croyez que c'est une invention, visionnez cette vidéo. Saviez-vous qu'il existait 26 million 700 000 pieds carrés de Walmart vides aux E-U ?Je crois qu'on s'attend à du grabuge. Avec tout ce chômage qui s'en vient, les prix des denrées qui vont monter et la disponibilité des aliments dû au climat difficile, que croyez-vous qu'il se passera ? Ce n'est plus le temps de faire l'autruche. Aucun centime des milliards que vos gouvernements ont versé aux banques et entreprises privilégiées n'est allé vers les projets sociaux, la reprise du marché du travail, de la pauvreté, de la santé et l'éducation. Tout cet argent sera versé à leurs amis. Bien sûr ce sont de belles promesses qui n'aboutiront nulle part dont vous ne verrez aucun résultats sur l'amélioration de la situation. Et dans quelques mois, l'écrasement total. Source des vidéos il y en a d'autres plus bas sur la page. (ang)



Obama a ordonné que les camps de FEMA soit ré-ouverts et entretenus. partie 2, partie 3, partie 4. Video-audio en 4 partie (ang.) qui donne un bon aperçu de ce qui s'en vient aux USA, après le Canada et l'Europe. Les É-U se sont fait un hara-kiri financier, et tiennent la planète en otage et bientôt ce sera un hara-kiri social. Toutes les sociétés divisées entre elles vivront le chaos social des É-U. On a créé l'apocalypse pour le faire arriver avec les prophéties de la Bible, Thorah, Coran, Bagavah Gita, etc. Les soldats auront des choix difficiles à faire. Tirer sur leurs propres concitoyens.



Le Plan du contrôle alimentaire d'Henry Kissinger: maintenant que ses hommes sont en place dans le gouvernement d'Obama, il pourra exécuter son plan pour le contrôle planétaire de la nourriture et son génocide ciblé qu'il a écrit en 1974. Quand on vous dit que ça fait longtemps qu'ils préparaient le Nouvel Ordre Mondial. Ordo ab Chaos. On se prépare mondialement à instaurer la Loi Martiale au moindre chaos social. Les prix et la rareté vont grimper. Les lignes sont de plus en plus longues à la soupe populaire. Les centres ne reçoivent plus seulement des sans abris mais des gens de la classe moyenne, les sans-emplois. Mais la nourriture qu'ils reçoivent en dons diminue à chaque mois alors que la demande monte à chaque mois. Des centaines de milliers d'emplois seront perdus d'ici la fin mars-avril et plus encore en mai. Depuis septembre 2008 que je vous avertis. Commencez à mettre de la nourriture sèche et des conserves de côté. La pratique est terminée je crois.



06 mars 2009
Vers un gouvernement mondial: malheureusement ce gouvernement ne sera pas constitué de gens du peuple, pour le peuple et par le peuple. Mais par des oligarches et plutocrates qui sont arrivés au terme de leur plan mondial: le contrôle de tous les humains sur Terre.


Les déviances de l'eugénisme. Une vidéo à ne pas manquer.



Sarkozy, héritier d'Adam Weishaupt et des illuminatis (1/2) (Partie 2/2



OBAMA, la continuité. Pour ceux qui désirent avoir une idée des gens qui sont derrière Barrack Obama, CFR, voici en rappel une petite vidéo qui démontre que tous ses accolytes sont soit des Bilderbergs, CFR ou Trilatéralistes. Qu'ils appartiennent à l'oligarchie et l'élite du NOM.



L'OTAN se pratique ce mois-ci en Norvèque. 7000 soldats de 13 pays seront présents. Quel est le but de ces pratiques militaires? Contre les protestataires et les soulèvements populaires. Lire la suite (ang.)



CONFIRMÉ ! Tous les policiers à la retraîte, de moins de 60 ans, ont reçu l'ordre de se faire recenser avant le 20 mars 2009 et de réintégrer leurs postes avant le 20 juin 2009. Comme par-hasard, cet échéancier coïncide entre le g20 et la réintégration de la France au sein du commandement de l'otan.Au même moment, "le monde diplomatique" publie un article au titre symptomatique : " comment les armées se préparent au combat urbain". L'auteur, mr Leymarie évoque "les manoeuvres de l'armée française dans des villes françaises, notamment Sedan ou Fréjus, en 2008, dans le cadre de la préparation de la Force de réaction rapide de l'Otan pour "sécuriser" et évacuer des populations , face à une menace de groupes paramilitaires ou terroristes". Imaginez le manque d'eau et de nourriture qui touchera des millions de gens sur la planète d'ici là. Ce n'est pas une blague. Faites des provisions. C'est pour cette raison que je mets le paquet sur l'énergie 'home made' pour se libérer du pétrole. Avec Obama, CE SERA LA GUERRE TOTALE ! Vous n'avez qu'à regarder par qui il'entouré, c'est facile à deviner, non ? Ils veulent faire 'arriver' l'Armaghédon pour renforcir les prophéties, les religions et leur Livre. Les malédictions qui nous affligent ont été prédit par biens des peuples. Les bouleversements climatiques qui nous affligent sont cycliques et ceux qui le savent utilisent ces connaissances pour reprendre le contrôle de la planète, diminuer les populations et planifier la 'survie' des élus et des sélectionnés. Tout cela concocté dans un film ou matrice à la sauce médiatique hollywoodienne


Chuck Norris organise la première réunion de milices pour la sécession du Texas. Quoi ? Des milices ??? Lors du Glenn Beck Show (3 mars), puis dans une tribune publiée par WorldNetDaily (9 mars), l’acteur et militant politique Chuck Norris déclare envisager de se présenter comme « président » du Texas


29 mars 2009
La Banque Populaire de Chine propose l'abandon du US$ - le séisme serait gigantesque. Menaces pour faire peur ? L'article qui provient directement du site de la BPC (People's Bank of China) a été retiré le lendemain de la parution de l'annonce sur ce site. Alors comme je me doutais qu'il disparaîtrait, merci à l'ami qui m'a averti, j'avais copier le document de l'article et le revoici. Ils ne viennent jamais à bout de nous. :-)


Obama dans la continuité de Bush en Amérique latine. On a encore rien vu ! Un malaise est en train de s’installer autour de la politique latino-américaine de la nouvelle administration états-unienne. Alors que les déclarations du candidat Obama laissaient entendre qu’il souhaitait normaliser les relations avec Cuba et le Venezuela, la campagne électorale salvadorienne montre qu’à Washington, les partisans de la Doctrine Monroe ne désarment pas.


Le foundateur de WeAreChange et activiste Luke Rudkowski a été arrêté au Hilton Hotel à New York pour avoir voulu questioner le maire Michael Bloomberg, la continuation, sur son refus de payer pour les soins de santé auxpremiers répondants du 9/11. Il y a un bon clip video de son travail d'activiste, un bout sur sin intervention.


Project Camelot Interviews Richard Hoagland - Part 1 of 3. Il dit tout ce qu'il sait sur la NASA et le complot derrière la couverture des découvertes extraordinaires qui nous ont été cachées et qui pourtant aurait pu changer le monde de tricheries, de compétitions et de misère dans lequel nous somes arrivés. Il y a beaucoup de belles et bonnes gens qui ont joint les rangs des libérés, des rebèles contre le mensonge.


Sarkozy et les parachutes dorés : hypocrisie maximum. Les courtiers de Natixis ne sont pas concernés et pourront toucher leurs 90 millions d’euros ! Et rien n’empêchera une entreprise non directement aidée par l’Etat de licencier en même temps qu’elle accorde des millions à son management. Mais à ce sujet, que signifie directement aidé par l’Etat



Chute catastrophique de la production alimentaire mondiale en 2009. A la suite de la lecture d’articles sur la sécheresse sévissant dans deux pays agricoles majeurs, la Chine et l’Argentine, j’ai décidé d’analyser les conséquences que celle-là pouvait avoir pour d’autres pays à production agricole importante. Après une analyse plus longue que prévue, il apparaît que 2009 se présente comme une année de désastre humanitaire affectant la majeure partie de la planète. Des sécheresses sévères ont commencé à prendre place partout dans le monde. Ces nombreuses vidéos accablantes ici nous donnent un avant goût de ce qui nous guettent et dont nos gouvernements ne font rien pour nous en sortir. Des serres, des seres, des serres, p... de m...



L'hyperdémocratie selon Jacques Attali. Ce personnage a l'habitude de donner son avis sur tout. Mais lorsqu'il se retrouve face à We Are Change et E&R, il n'est plus du tout aussi bavard... Bientôt, les êtres illustres qui nous ont foutu dans la misère noire ne pourront plus se promener en publique. Ils devront se barricader chez eux.



IMPORTANT ! Monsanto propose une loi aux USA pour interdire les potagers des particuliers. De petites fermes ou des particuliers faisant pousser leurs légumes pourraient être placés sous la supervision directe du gouvernement fédéral grâce à une nouvelle législation présentée au Congrès. Bientôt dans une région près de chez vous. La Résolution 875, a été présentée à la Chambre sous le nom de Acte de Modernisation de la Sécurité Alimentaire 2009 en février par Rosa DeLauro dont le mari, Stanley Greenburg, dirige les recherches pour la firme Monsanto - le leader mondial de la production d'herbicides et de semences génétiquement modifiées. Dire qu'Obama avait promis de débarrasser Washington du pouvoir des lobyistes! Alors il les a tout simplement engagés dans son administration. Le plus bel exemple est Monsanto. Sharon Long démissionna l'an dernier du conseil des directeurs de Monsanto pour joindre l'équipe des conseillers scientifiques du président américain. Celui qui contrôle la nourriture, contrôle le Monde. Votre voisin se fera arrêter s'il vous vend ses tomates ? Vous allez laisser-faire cela ?



Sarkozy favorable à une "taxe carbone" contre le "dumping environnemental". Et voilà, c'est parti ! Nicolas Sarkozy s'est dit mardi favorable à une "taxe carbone" qui "permettra de faire participer les importations au financement de notre protection sociale" et de lutter contre le "dumping environnemental". Et le dumping lobbyiste? Où ira l'argent de cette nouvelle taxes? Au même endroit que les milliards injectés dans la crise. Dans les poches des spéculateurs et leurs banquiers. Rien ne sera fait pour l aplanète. C'est une arnaque de première classe. Merci à Al Gore et ses maîtres.


Parlant de taxation, une taxe serait à l'étude sur la publicité sur Internet. Selon Les Echos, le gouvernement envisage également cette piste pour financer l'audiovisuel public. D'autres taxes sur certains produits high-tech ou l'accès à Internet ont déjà été évoquées. Le Nouvel Ordre Mondial sera construit sur nos taxes et nos impôts. Les riches n'en paieront pas.



Des juifs brûlent le drapeau israélien en pleine rue de New York. Ils n'endossent pas le sionisme et les politiques d'Israel. Pour eux le sionisme va à l'encontre des enseignements et croyances traditionelles juives.


Sommet de l'Otan à Strasbourg : drapeaux pacifistes s'abstenir. Il deviendra difficile d'exprimer ses pensées et opinions si elles se dressent contre l'Autorité.


Vidéo interdite - Sarkosy (1). J'ai trouvé une série de clips télé où on commente sur les propositions de Nick Sarko à partir de différents points de vues. C'est là qu'on découvre les double-sens des discours de Sarkosy. Heureusement qu'il y en a qui sont alerte et vigilants. Dans la barre à droite sont les autres vidéos.


Religulous. Un reportage/documentaire de Bill Maher qui a été refusé partout sur Internet. Le voici avec des sous-titres en français. Dépêchez-vous à le télécharger. Vous avez le privilège d'être les premiers à le visionner. Merci aux collaborateurs qui s'affairent à nous apporter ces info en vitesse et à les mettre en ligne. Une satyre sur les côtés farfelus et irrélévants des religions qui nous éloignent de la spiritualité au lieu de nous approcher de notre être, notre âme et de notre prochain. Dieu ne veut pas de zombies. Mon Dieu, délivrez-nous des religions.


Attention l'Europe ! Nouveaux efforts déployés pour fluorer toute l'Europe. Appel urgent lancé aux professionnels et scientifiques européens. Une lobotomie chimique à tous les citoyens. Fini la résistance. Tout le monde est stone avec un quotient intellectuel de 40. Rappelez-vous que le Prozac est de la fluoxétine. Faites le lien.


En plus de l'action de ce corrosif sur les os (faites une recherche sur Google et Google images avec fluorose) et
les cellules (une vidéo qui démontre l'effet du fluor). Faites des recherches. Je vous invite à lire et faire suivre les documents et dossiers sur les deux sites suivants.


Action Fluor Québec et Presse Libre Internationale. Instruisez vos élus. Il faut arrêter ce fléau. On y travaille fort ici au Québec. Déjà trois villes ont résisté et refuser de fluorer l'eau potable sous des principes de précautions après qu'ils furent innondé de documents sérieux et scientifiques sur les effets nocifs de cet 'ancien' poison à rat.


Nous sommes toujours sous le règne de l'Empire Romain. La religion judéo-romaine chrétienne en est le lauréat. Romain 13 verset 1: Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures; car il n'y a point d'autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu.
vers. 2- C'est pourquoi celui qui s'oppose à l'autorité résiste à l'ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. C'est qui l'Autorité? Lire la suite vous verrez d'où ils ont été inspirés pour nous imposer et nous taxer.


Le scandale OGM du riz doré dévoilé. La phase II des essais cliniques d’un riz expérimental non homologué, amélioré en pro-vitamine A par génie génétique, a été menée sur des enfants. Ce riz a le potentiel d’engendrer des malformations congénitales et des anomalies de développement. Dr. Mae-Wan Ho et Prof. Joe Cummins.


23 mars 2009 Comment le FMI sous-développe l'Afrique:
Partie 1, partie 2, partie 3, partie 4, partie 5, partie 6. Le reportage d'un jamaïcain britanique qui retourne dans son pays ancestrale, le Ghana, pour y découvrir la pauvreté abjecte dans ce qui était parmi les pays les plus riche d'Afrique.


Comment le FMI et la Banque Mondiale ont dérobé les richesses planétaires de leurs habitants en privatisant et prêtant de l'argent aux pays sous-développés mais extrêmement riches en resources naturelles.



Comment la Banque Mondiale crée la pauvreté dans le monde. Wolfenson se défend 'pauvrement' en détournant la question et déclarant qu'il est fier des records de la BM. Une mauvaise blague. Le témoignage de l'ancien chef économiste de la BM, Joseph Stiglitz, est ahurissant. Il dénonce les vraies intentions et machinations de la BM.



21 mars 2009
À qui profite la cocaïne ? Partie 1/2, partie 2/2. Un reportage total de France 2 en deux parties d'une heure qui est incontournable pour comprendre ce monde corrompu qui rapporte des milliard$ mais aussi fait partie du plan pour contrôler les populations de la planète et garantir le pillage des ressources naturelles des pays d'Amérique Centrale et du Sud, pour ne mentionner que cette partie du monde. Il n'y a jamais eu de "Guerre à la drogue". Que ce soit la cocaïne, l'héroïne ou les autres produits du marché. Seulement des changements de mains, de pays et de routes. Au contraire la production a augmenté énormément. Les hauts placés des services secrets de vos pays et les escouades spéciales de la drogue le savent. Ils font parties des pions que l'oligarchie, banquiers, corporations et militaires utilisent à leurs fins. J'ai remarqué que maintenant Megavidéo ne vous laisse pas visionner de film plus que 72 minutes. Après vous devez attendre 54 minutes avant de poursuivre ou revenir le lendemain ou bien sûr, payer leur Premium Pack. Alors voici les liens Daily Motion et YouTube où vous pourrez visionner le reportage en plusieurs parties... et les télécharger.



Tensions transatlantiques croissante à la veille du G20. Un rapport de LEAP 2020 à ne pas manquer. Exemple d'une tentative de déstabilisation du système bancaire de l'UE et de l'Euro par Wall Street et la City . Le 'Deal' du siècle commence à être découvert et les criminels du krach seront confondus.



Les chemtrails comme arme biologique. Un article du Gardian de 2002 que "Contre-la-pensée-unique" a traduit porte sur des documents officiels déclassifiés du département de la défense anglaise. Le Ministère de la Défense a transformé de grandes parties du pays en un laboratoire géant pour conduire une série de tests secrets de guerre bactériologique sur le public. Un rapport gouvernemental récemment déclassé fournit pour la première fois une histoire officielle complète des tests d'armes biologiques de la Grande-Bretagne entre 1940 et 1979. Beaucoup de ces tests ont impliqué de répandre des produits chimiques potentiellement dangereux et des micro-organismes sur de vastes pans de la population sans le public soit avertit. Pendant que les détails de quelques tests secrets ont émergé ces dernières années, le rapport de 60 pages révèle de nouvelles informations sur plus de 100 expériences classées secrètes. Le rapport révèle que le personnel militaire était formé pour dire à tout " enquêteur curieux' que les tests faisaient partie de projets de recherche sur le climat et la pollution de l'air. Les tests, réalisées par les scientifiques gouvernementaux à Porton Down, ont été conçus pour aider le Ministère de la Défense à évaluer la vulnérabilité de la Grande-Bretagne si les Russes répandaient des nuages bactériologiques mortels sur le pays.


Barack Obama tend à nouveau la main à Téhéran à l’occasion du Nouvel An iranien. La Maison Blanche a rendu public un message vidéo du président américain sous-titré en farsi dans lequel il appelle les deux pays à résoudre leurs différends. Une tactique de Brejinsky pour tourner l'Iran contre la Russie. Le représentant du NOM américain à l'oeuvre. Il est sublime dans son allocution (qu'il lit sur un prompteur et dont il n' a pas écrit une seule ligne). Il est le gagnant de Star Président Académie.


Ministre Beauchamps contre la vente d'eau mur à mur. Pour encourager la vente de boisson gazeuses ? Il faut à tout prix dénoncer ce qui se trame autour de l'eau embouteillée. Shivaw écrit: "Il faut bien réaliser que TOUTES les civilisations disparues l'ont été à cause de la pénurie d'eau potable (ou de son empoisonnement). Cela ne fait exception d'aucunes civilisations disparues.
Dans les temps anciens, le regroupement citadin a toujours causé un grand problème d'approvisionnement d'eau potable. Ce dernier était intimement lié au problème d'évacuation des déchets. Jusqu'au Moyen-Âge, les agglomérations citadines, les villages, avaient tous leur source où les habitants venaient puiser leur eau potable quotidiennement. C'était un lieu de rencontre, un lieu sacré. Il n'y avait aucune agressivité, les pires ennemis se côtoyaient au puits ou à la fontaine sans heurts.
Il faut à tout prix que tous les citoyens conscientisent que l'eau, tout comme l'énergie (électricité, pétrole) et au coeur de leur réalité. Et qu'ainsi, les Autorités ont tout fait pour en prendre le contrôle.
C'est IMPÉRATIF de réaliser qu'on utilise les Halogènes pour contrôler la conscience populaire.
On a débuté avec l'iode dans le sel de table, puis le chlore dans l'eau potable, a suivi le fluor dans l'eau potable et les dentifrices (et applications dentaires). Le Brome fait partie également de leur plan d'abrutissement populaire : présent dans les piscines et dans les boissons dites énergétiques. À présent, l'industrie des boissons gazeuses et énergisantes veut interdire la vente d'eau embouteillée... pour simplement forcer les citoyens à ingurgiter des produits chimiques. Une grande partie des produits chimiques ajoutés à leurs breuvages influencent les facultés du cerveau humain, et plusieurs sont même activées par certaines fréquences (via satellites, tours micro-ondes des téléphones cellulaires-d'où leur popularité mondiale, et même le circuit électrique-système de son, téléviseur).



18 mars 2009
Gorbachev, le Lucis Trust et la vaccination. Articles de Ringardus. Plein de liens pour de bons livres rares à télécharger, de bonnes photos à capturer dont une avec un hôtel cérémonial en forme de pyramide la pointe vers le bas, dans la cathédrale de Padre Pio, construite après sa mort



“Release Madoff or Risk War”, Israel Warns US. Article de Sorcha Faal. (pour votre divertissement, on en prend on en laisse). "Not being reported in the United States about its worst ever case of financial fraud involving former Mossad agent Bernard Madoff is that the billions in funds collected from the wealthiest American-Israelis were used to finance Israel’s Global intelligence network reported to have been responsible for numerous attacks against its perceived enemies, including the catastrophic attacks upon America on September 11, 2001".



L’étonnante histoire derrière l’escroquerie du réchauffement global. Les acteurs clés sont maintenant tous en place à Washington et dans les gouvernements des autres pays de toute l'Amérique pour étiqueter officiellement le dioxyde de carbone comme un polluant et promulguer des lois qui nous taxent, nous les citoyens, pour nosmoindres émanations de carbone. Seuls deux détails se dressent en travers du chemin, la période économique chancelante et un revirement spectaculaire du temps vers un climat plus froid. Les deux derniers hivers rigoureux ont abouti à un éveil dans la conscience du public au fait que le CO2 n'est pas un polluant et qu'il n'est pas un gaz à effet de serre significatif qui provoque un réchauffement global débridé. Lire la suite...



17 mars 2009
NOUVEAU ! Un moteur qui fonctionne à l'eau. Vous vous souvenez que je vous ai dit en conférence qu'on pouvait faire fonctionner un moteur 4 temps de 29 cc uniquement au HHO. Bien sûr que 29 cc c'est pas la mer à boire et on est loin de la performance désirée, mais ça s'en vient. On travaille sur le circuit. Le plus important dans tout cela est que C'EST POSSIBLE et que si la volonté des gouvernements étaient vraiment là, ils investiraient dans le domaine. Mais pas un centime de disponible pour nous, les vrais chercheurs. Qu'en est-il devenu de Mme Corrèges ? De toute façon, avec tous les formulaires qu'il faudrait remplir, les engagements, normes et rapports qu'il faudrait fournir... on récupérerait nos recherches en un rien de temps. (..)  Dans un 2e temps, ce sera le moteur/génératrice électro-aimant. Tout ceci n'est que dans un but de survie. Car ceux qui pourront produire de l'énergie sans pétrole et de l'électricité sans les poteaux électriques du NOM survivront, si peu soit-il.


SILENCE ON VACCINE: si vous n'avez pas vu ce documentaire, je vous incite à ne pas le manquer et surtout à le diffuser au grand large. Du travail d'information à faire. Ça va aider notre cause contre la vaccination. Sauvons nos enfants. Faites suivre ce lien à tout le monde. URGENT !



Medicaments Psychiatriques - La violence sur ordonnance. Un documentaire trouvé sur Internet fait par le CCDH (Commission des Citoyens des Droits Humains). (Pour téléchargement sur MegaUpload en meilleure définition sous-titré fr.). Vous allez dire tout de suite ils sont mêlés à la scientologie donc ce ne doit pas être crédible. Au contraire. Et c'est bien ce que le cartel pharmaceutique et l'emporium de la psychiatrie désirent que vous pensiez. La plupart des témoins, psychiatres ou professionnels de la santé qui figurent dans ce documentaire n'ont rien à voir avec la scientologie. Ils ont le courage d'attaquer ces deux monstres de front. Il faut bien leur donner cela. Les tueries dans les écoles, les meutres isolés et les suicides dû aux effets secondaires de ces médicaments toxiques deviennent rempants. Aux yeux des psychiatres, nous sommes tous atteints d'un ou plusieurs symptômes de désordre psychologique 'X' qu'ils retrouvent dans leur bible de maladies mentales, le DSM (The Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders). Et le fait de déclarer ceci fait de moi un paranoïac. Le contrôle totale des populations sous psychotropes ou stimulants se répand comme un virus. 330 milliards par année. Le Meilleur des Monde du soma est arrivé. Le CCDH n'est pas le seul à combattre les méfaits de la psychiatrie mais chose certaine, les faits dénoncés dans cette vidéo doivent être entendus et diffusés. Mais je n'endosse pas pour autant les méthodes de la Scientologie. Pour moi c'est comme toutes les religions, de la récupération pure et simple. Pourquoi libérer l'Homme si c'est pour le posséder au bout du chemin?



PSYCHIATRIE : AIDE OU TRAHISON ? Il est urgent de réformer la psychiatrie et ses pratiques "médicales" frauduleuses et dégradantes.
Il est vrai qu'il existe d'autres moyens de soigner les dépressions, ou autres problèmes psychiques que par des médicaments.



13 mars 2009
Quand les banques centrales se relâchent, ça sent l’hyperinflation… Le 5 mars entrera comme une date historique dans l’histoire du XXIe siècle, celle du début de la plus grande hyperinflation des temps modernes. Lire la suite...



EXPLOSIVE BACK BREAKING NEWS: Citibank Financial Black Op Exposed & JP Morgan, a Terrorist Bank. Comment les gens peuvent-ils accepter le rachat de l'argent papier toxique par les banques pour des trillions de $$$ avec notre argent ??? Les magouilles du monde de la haute finance, des spéculations et des produits dérivés dépassent tout entendement. Il faut mettre fin à leur pouvoir fictif qui finira par nous laver de tout ce que nous possédons.



12 mars 2009:
Le Comité d'éthique envisage une pandémie de H5N1. Alors, elle s'en vient cette grippe ou pas? Arrêtez de faire peur au gens. Votre grippe c'est du pipau... Et votre Tamiflu vous le mettrez où vous voudrez. Vous trouvez pas qu'on est un peu trop sur cette Terre?



Diner du CRIF 2009 - Repression juive sur internet. Lors du diner du CRIF, François Fillon à annoncé une accentuation du contrôle idéologique de l’internet français. Derrière la lutte affichée contre le “racisme” et l’”antisémitisme”, c’est bien la liberté d’information et d’expression des Français qui est visée. Qui définira les règles de cette censure sur Internet?



Les effets néfastes du fluor sur les cellules. Une vidéo importante qui démontre grâce à une caméra ajustée à un microscope électronique la preuve des effets toxiques sur les cellules. Nous pouvons les voir se déteriorer devant nos yeux. Vous désirez toujours fluorer les eaux potables de vos villes. Pensez-y deux fois. Il devrait être interdit dans les dentifrices. C'est le monde à l'envers. Les preuves sont claires. Plusieurs biologistes et docteurs luttent contre l'imposture du fluor et sa présumée prévention des caries.



Les leaders communistes étaient juifs. Dans une proportion écrasante de 95% et plus ! Voici la liste exaustive de tous ceux qui ont participé à ce régime et bien plus encore. Pourquoi les historiens ne nous parlent jamais de ça? Pourquoi ne rappelle-t-on jamais que c'est là l'une des raisons principales de la montée en force de l'antisémitisme en Europe et du national-socialisme en Allemagne? Les juifs assument-ils la responsabilité du génocide des Russes ? De la famille royale du Tsar ? Vous aurez un petit cours d'Histoire de Russie 101 que vous n'aurez pas à l'université



La Federal Reserve prête $2 Trillions sans supervision. (ang). On ne sait pas trop où vont tous ces milliards. Savez-vous où iront les milliards du budget Harper? Saurez-vous où sont allés les 40 milliards évaporés de notre Caisse de Dépôt et Placement ? Bonnes questions, non ? Ce sont nos milliards.



AIG-Gate is Now China-Gate. Un rapport (ang.) de Tom Henneghan qui vous instruira grandement sur les allées et venues des grands dans les coulisses de la Haute Finance. "The massive money laundry aka Ponzi Scheme threatens to bring down Warren Buffet's Berkshire Hathaway, the major British insurance firm Lloyds of London and the Mellon Bank of New York." Rien ne va plus, faites vos jeux...



Obama, une affaire américaine. Un reportage d'Envoyé Spécial sur l'évolution sociale aux États-Unis face aux afro-américains depuis les temps de l'esclavage. Le combat des noirs pour se faire reconnaître en tant que citoyens à part entière a duré plus de deux siècles. En dépit du fait qu'Obama désire cicatriser la grande blessure de la ségrégation raciste, la crise n'est pas terminée. Il existe toujours la ligne extrémiste des 'White Suprémacistes", du KKK et néo-nazi. Avec la pauvreté et le chômage grimpant, j'ai peur que la planète va connaître un grand réchauffement social cet été. On se calme, il ne faut pas mordre là-dedans.



The House of Rothchild (La Maison des Rothchild) 1934, avec Boris Karloff entre autre. Un bijou très rare, un collectionneur que je vous suggère de télécharger. Du théâtre bien fait. Il vous mettra dans l'ambiance du vieil Hollywood. La vie de Nathan Rothchild durant le temps de Napoléon. Malheureusement, il y manque des grands bouts. C'est un film qui glorifie la dignité des Rothchilds et d'avoir sauvé l'Angleterre et l'Europe de la dévastation en prêtant de l'argent à tout le monde... Quel monde à l'envers ! Les débuts de la Banque Mondiale et de son FMI.



Voici la forme que vous pourrez faire signer à votre médecin s'il désire vacciner votre enfant ou votre propre personne. Elle devrait être traduite en français. Manque de temps. Y'a quelqu'un ? Lisez-là et vous aurez une idée de ce qu'ils contiennent de A à Z. Dites que c'est contre votre religion :-)



Rétrospective de février: page remplie de photos et liens. Soyez patients. Avez-vous tous oublié Gaza? Les crimes de guerres impunis de ce génocide inhumain. Les bombes au phosphore, à particule fragmentées, à l'uranium apauvri. Les attaques ciblées des civils, enfants et vieillards. Celles mêmes contre l'ONU ! Et puis les déclarations du professeur Martin Van Crevel qu’Israël avait "la capacité d’atteindre la plupart des capitales européennes avec ses armes nucléaires. Nous possédons plusieurs centaines d’ogives atomiques et de fusées et pouvons atteindre nos cibles dans toutes les azimuts, et même Rome. La plupart des capitales européennes font partie des cibles potentielles de notre Armée de l’air". Et comme dessert, l'affaire Kouchner ou la chute d'une idole.



04 mars 2009 Australie: des balaines et des dauphins échoués au large de la Tasmanian. Encore ? Je souçonne fortement qu'on joue de la HAARP un peu fort ces temps-ci dans certaines régions. Ou les champs EM de la Terre sont perturbés par des radiations solaires ou cosmiques. Heureusement qu'on a pu en réchapper un grand nombres.



L'antisémitisme selon Jacques Attali est dû à l'ingratitude des peuples envers les juifs et de la dualité par rapport à leur grande responsabilité en tant que peuple choisi de Dieu, la dette que nous envons envers eux et le droit de s'approprier des banques.



Les CORPORATIONS ne paient pas d'impôt (partie 1). (PARTIE 2) Voilà la raison qui fait que nous sommes dans ce pétrin. Non mais, vous vous rendez compte? Tout l'argent qui ira pour les infrastructures devront venir de nos poches. Les ponts, les routes, qui les brisent ? Éduquer le peuple et le préparer pour l'industrie est aussi notre fardeau. Qui en profite sans payer ? Les corporations devront couper dans leur gateau et nous en laisser sinon... C'est vraiment le monde à l'envers. Je suis déçu de voir que peu de gens ont visionné cette vidéo des plus importantes. Envoyez-la à nouveau aux nouveaux élus.



La SUISSE EST AU BORD DE LA BANQUEROUTE !!! Revue de Presse par Pierre Jovanovic "C'est ENORME et nulle part repris à la une de Libé, ou Figaro, ou TF1, etc.



Après la crise financière, la guerre civile ? Préparez-vous à 'quitter votre région'... Ça vient du journal Le Monde. En provenance d'un rapport de LEAP 2020. C'est regrettable qu'aucun de nos médias soient alertes et informés comme nous le sommes. Ils ont de la rigueur de cacher la vérité afin de ne pas faire paniquer les populations pour leurs bien. Quelle rigueur ? Cacher la vérité, c'est mentir. Et si c'est cela votre souci pour nous, qu'on panique, vous pouvez vous le mettre ou je pense. Et quand ça va fesser, personne ne paniquera ? Bandes de cons.



Pour en avoir le coeur net, profitez du témoignage de Catherine d'Écouflant qui revient de chez les Amerloques. Ici: Ça vous donnera une faible lumière sur ce qui se passe dans cette grande Amérique, qui incidemment, est à deux pas de chez nous. Conserver à l'esprit que nous ne sommes qu'une babiole dans leur cour. Il serait tout à fait ridicule de croire qu'un effondrement complet de leur économie signifierait un effondrement immédiat de celle du Canada ou du Québec.


SILENCE, ON VACCINE. Un film qui soulève bien des questions et qu'on essaie de dénigrer par tous les moyens. Les médias l'ont banalisé et "débunké".



FR3 : Uranium : le scandale de la France contaminée. En Haute Définition. Une vidéo à faire circuler



La crise orientale qui pourrait couler l’Eurozone. La crise du crédit qui couve en Europe de l’Est pourrait emporter l’eurozone dans la tourmente. Que faire ? Accélérer le processus d’entrée dans l’euro des pays de la région, propose-t-il, en abandonnant des critères de convergences devenus obsolètes - voire absurdes - comme celui qui exige de se rapprocher des taux d’inflations les plus bas de la zone, et qui pourrait bientôt se traduire par une obligation de déflation.



Europe de l’Est : risque systémique, par Ambrose Evans-Pritchard
La quasi totalité des emprunts des pays d’Europe de l’Est, d’un montant équivalent à 1700 milliards de dollars, sont détenus par des banques européennes. Lourdement endettés à court terme, ces pays devront rembourser ou refinancer l’équivalent de 400 milliards de dollars cette année. La défaillance de l’un d’entre eux aurait des conséquences catastrophiques sur le système bancaire européen, avertit Evans-Pritchard



Bulle du Crédit : la fête est finie. Dans son édition du 13 juin le Washington Post publie un article de Steven Pearlstein titré Le boom des acquisitions sur le point d’éclater, mettant en garde contre un retournement de conjoncture qui selon lui ne saurait tarder. L’argent à bon marché a entrainé une inflation du prix des entreprises, et permis le montage d’opérations de type LBO [1] de plus en plus risquées. Mais la limite du système est atteinte, estime l’auteur, et le marché va se retourner.



Ce reportage sur le 911 a été interdit aux USA par l'administration BUSH ...


Les Franc-Maçons sont des frères qui travaillent pour leur confrérie et non l'avancement de la civilisation mais celui du plan du grand architecte soit le Nouvel Ordre Mondial.


Puces électroniques nfc et semences Ogm imposées en Europe + la dernière minute liée à l'affaire yvan Colonna. Du nouveau chez Revelations4 sur dossier Clearstream, Kuwait gate...



Les liens étroits entre Obama et les Illuminatis. (video ang.) Le 7e cousin de Dick Cheney et 11e cousin de GW Bush. Ça a été annoncé sur CNN. Obama est également membre du CFR, et cette petite vidéo nous donne une petite idée du pouvoir et mission de ce 'Conseil' des Relations Étrangères. L'avancement de l'UNA (Union Nord Américaine) n'en est qu'une.



L'infiltration des mouvements écologiques et leur intégration dans les instances de l'ONU, par les acteurs d'une mondialisation sauvage, avec leur développement durable, qui n'a de durable que le développement (soit le développement d'une économie sauvage gérée par les banquiers internationaux et leur clique), en vue d'un empire mondialisé dominé et bien tenu en laisse.




Attention aux banquiers qui veulent vous faire des cadeaux. L'interview de Georges Hunt en 1987. (ang.) Les chrétiens ont l'oeil ouvert sur le Nouvel Ordre Mondial. C'est bien. Ils craignent le règne de la marque de la bête. Malheureusement, ils est déjà arrivé. Et les chefs sont en place. Les pays craquent et sont en faillite, banqueroute. Les villes aussi. Le tissus social s'effrite à la vitesse grand 'V'. Aucunes relance économique ne repartira quoi que ce soit pour l'instant. La chute des dollars est imminente. Création de l'Améro ? De l'Union Nord-Américaine, avec comme gouvernante Pauline Marois, la mondialiste qui sait qu'il n'y aura pas de 3e référendum. Le Québec sera une nation de cette Union. Elle s'étendra Pan-Américaine et du libre échange avec l'Europe. Les Illuminati sont en train de créer le chaos total, la bisbille, les échaffourés, les émeutes avec la famines et la pauvreté aidant. Ils pourront alors intervenir dûrement et froidement, instaureront des mesures draconiennes, et se réclâmeront les sauveurs du Système ou de la 'Matrice Regénérée'.




David de Rothchild est en croisade pour les changements climatiques et le nettoyage de la planète. Non mais c'est plaisant d'être milliardaire. Il appuie la taxe mondiale sur le CO2 et est un entrepreneur d'Al Gore qui lui-même est partenaire d'une firme spéculative. Je me demande si c'est avec notre argent que c'est lards, pardon, ces lords se sont enrichis. Il y a plein de vidéos sur David de Rothchild, le sauveur écologique dans la barre de droite de You Tube.
Ne manquez pas le logo de Adventure Écology. Un aventurier qui a les moyens...



Zimbabwe - de l'or pour du pain. La situation s'aggrave. L'argent ne vaut plus rien. L'activiste Sam Chakaipa retourne à son village rural au Zimbabwe pour retrouver ses amis et voisins en train de mourir de faim et réduits à panner de la poussière d'or dans les rivières en échange de nourriture qui est rendu à un prix exorbitant. Un travail des plus ardus que les vieux ne peuvent accomplir. La nouvelle soif de l'or provient du fai que beaucoup de pays se rendent compte que le papier ne vaut plus rien. Plus de garanti.



Le FMI planifie une vente de 403 tonnes d’or. Oui le FMI possederait une réserve d’or de 3 217 tonnes.



Bernard Kouchner: Quel a été le véritable rôle du "French Doctor" (partie 1) dans ces conflits: Gaza, Irak, Yougoslavie, Kosovo, Birmanie, Somalie, Darfour...? Y a-t-il eu manipulation de notre info? Et pourquoi Bernard Kouchner a-t-il menacé Michel Collon d'un procès avant de reculer ? Que vaut son image humanitaire ? Y a-t-il, y aura-t-il d'autres Bernard Kouchner ? Une interview vidéo pour approfondir le débat. En deux morceaux qui forment un tout, avec à la fin quelques références de livres et de vidéos liées au sujet. Partie 2. N'oubliez pas qu'il veut vacciner tous les enfants de la planète.


Présentation de "Sarko n'aime pas les manifs, surtout contre lui". 5 megs téléchargement. Le Grand Frère ou Big Brother des jeunes. 150 manifestants en garde à vue et un préfet renvoyé dans une petite ville de France. Voilà ce que l'on cache dans la presse française.



Tout le monde sa puce. Nouvelle stimulation économique du président Obama qui exigerait que tous les américains soient soumis, sans avoir le choix à un programme gouvernemental de dossier médical électronique. Les défenseurs des libertés sont très inquiets. Les patients le seraient aussi aussi si ils se rendaient compte que des informations comme les avortements, les problèmes de santé mentale, le fait d'être étiqueté comme un "patient qui refuse d'obéir", les poursuites judiciaires contre des médecins et les problèmes sexuels pourraient être accessibles par voie électronique à on ne sait trop qui. Certains groupes voudraient aller encore plus loin dans les détails fichés. Google pousserait aussi à ce que des dispositions lui permette de vendre les informations médicales du patient présentes sur la nouvelle base de données "Google Health", à leurs clients du secteur de la publicité. Rappelons que ces immenses bases de données, prétendument "de santé" constituent la condition préalable au "puçage" des populations avec des puces électroniques implantables (cancérigènes et permettant le contrôle mental), projet dont il a déjà été question à plus d'une reprise aux Etats Unis. Le bon Obama est plus dangereux que GW Bush. On le regrettera celui-là ! Et après Sarkosy, vous regretterez Le Pen :-)




Dieudonné en confidence (4 février 2009, Paris): sur le révisionnisme et le droit d'expression. En tant qu'humain, il se pose des questions, mais on le ridiculise aussitôt qu'il est question de complot. En tant que comédien, il est le maîtres des quenelles pour les cons des médias. « Dieudonné : la liberté d’expression dévoyée - Appel à la mobilisation des consciences » (lien rétabli)



Propagande sioniste: Jewllywood en force. La machine ne s'arrête jamais . À quand le dialogue avant que tout ne pète ? On ne nie rien, on veut reviser l'histoir

e de toutes les religions, les guerres, qui les ont financés, pour qu'elles raisons, de Sumer à aujourd'hui.



Le 911 du crash économique: le 15 septembre 2008, 550 milliards sont retirés des comptes bancaires en 2 heures... Rep. Paul Kanjorski, (D, Penn)



Is FEMA & DHS preparing for mass graves and martial law near Chicago ? Savent-ils que de grandes perturbations sont en préoarations et sur le point d'arriver ?


L'Affaire Tarnac. Un exemple de dérapage de la loi anti-terroriste. Le show de démonstration policière intimidante ne fait que commencer. Julien Coupat et ses amis écrivent, et ils écrivent bien. Et c'est bien cela que leur reprochent l'Etat et sa police politique. Ne pouvant encore censurer tous les écrits qu'il voudrait interdire, l'Etat enferme leurs auteurs sous des accusations fallacieuses. Finalement, avec cette opération l'Etat veut montrer qu'il peut enfermer n'importe qui, même des "intellectuels", enfants d'une classe "moyenne supérieure", soutenus par d'autres "intellectuels" reconnus, en les accusant de n'importe quoi.


L’affaire de Tarnac : symptôme d’une société psychotique. Le 11 novembre 2008, les policiers français ont procédé à la spectaculaire interpellation d’un groupe de « terroristes présumés » dans un petit village de Corrèze. Deux mois plus tard, il apparaît qu’il s’agit en réalité de jeunes gens réfractaires à la société de consommation et de surveillance, et que l’instruction ne dispose d’aucune preuve à charge. Le sociologue Jean-Claude Paye, qui étudie depuis plusieurs années la dérive autoritaire des sociétés occidentales, analyse ici cet étrange usage des lois anti-terroristes.


New World Order et Hollywood: les hauts échelons savent ce qui se passent, ce sont eux qui nous le programment. Les Illuminati commencent à devenir hâtifs au point de s'annoncer.



Nicolas Sarkosy touche des salaires d'extras. En effet ce dernier touche encore son salaire de ministre de l'intérieur. C'est vrai que les temps sont durs.



Uranium : le scandale de la France contaminée. En toute discrétion, dans nos campagnes, à proximité immédiate des villages ou des villes, des déchets radioactifs extrêmement dangereux ont été disséminés, ou ensevelis méthodiquement, depuis des dizaines années. Pire encore, ils ont parfois servi à construire des routes, des parkings, et même des logements, des écoles ou des aires de jeu pour les enfants... Sans aucune mise en garde sur les risques encourus ! Très inquiétant. On se fout bien de notre gueule, de notre santé, tant qu'il y a de l'argent à faire, pourquoi pas.



Un déluge de calamités financières dès la mi-mars. (ang) Dominique Strauss Khan, président du FMI (Fond Monétaire International) dans un discours du début février 2009, devant des banquiers de l'Asie Centrale du Sud , que nous étions dans une grande dépression et que le système bancaire doit être réparé. Comme les dollars en papier vaudront de moins en moins, l'or et l'argent comme tous les autres métaux, risquent de monter drastiquement en valeur.



11 février 2009
Le micropuçage univesel, c'est dans combien de temps d'après vous ? Un document de notre ami Vic Flame. Un rappel pour ceux qui ne l'aurait pas lu.



The Golem: The Story of Israel's Nuclear Arsenal. Un livre d'American Free Press, qui ne sera pas Free longtemps encore. 2009. La mise en place de la police de la pensée mondiale. Israël possède des centaines d'ogives nucéaire et croit dur comme fer en l'armagédon, sinon ils le créeront...



L'Argent Dette de Paul Grignon. À la demande générale. J'étais surpris lors de mes deux dernières conférences de constater que plusieurs, sinon presque tous, n'avaient pas vu la vidéo bande dessinée. Tous les jeunes devraient également le voir. Facile à comprendre et saisir que nous sommes en train de nous faire complètement laver et n'auront rien en retour que le chaos social qui a déjà commencé à s'instaurer. Comment est-ce possible que ceux qui produisent la richesse réelle, nous, soient endettés envers les gens qui ne font que prêter de l'argent, symbole de cette richesse. Le système monétaire est démystifé. Tout va s'effondrer d'ici peu. Ordo ab chaos. Pour créer une nouvelle monnaie mondiale et un nouveau gouvernement mondial, il faut effondrer le système monétaire actuelle et les gouvernements. Bravo Rothchild, Rockefeller, Greenspan, Volker, Iluminati et cie. Mais on vous a tous démasqué, pauvres loques humaines. Votre jeu se termine bientôt. La Matrice va changer de mains.


Ces trésors de la République de France qui disparaissent. Tout le monde se paie la traite.


5 février 2009 ZÉRO- Enquête sur le 11 septembre: lancement de la tournée française du film ZÉRO en mars 2009. 



La GRC-SCRS entraînent des terroristes pour attaquer le Canada ! Les mêmes tactiques que les 3 agents provocateurs à la réunion des chefs pour l'Union Nord-Américaine à Montebello en 2005 qui se préparaient à tirer des grosses pierres aux policiers-confères pour qu'ils aient une raison d'attaquer et tabasser les manifestants syndicalistes. C'est horrible, en qui faire confiance aujourd'hui? Nos propres service secrets fomentent des coups contre ceux qu'ils sont sensés protéger. "Devant un tribunal, un agent de la GRC admet avoir joué un rôle clé dans l'organisation et la gestion d'un camp d'entrainement terroriste (..)



 Les fluocompactes sont très dangereuses pour la santé. Santé Canada refuse de bannir ces mini-bombes pour l'environnement et votre santé. Les ampoules au mercures sont hyper nocives et poison pour la santé. Imaginez des milliards de ces ampoules dans l'environnement, les dépotoirs ou votre poubelle. Les ondes qu'elles dégagent sont très fortes et peuvent causer des maux de têtes et aures malaises.



ALERTE Danger: Gardasil. Le nouveau vaccin Gardasil causent des effets secondaires très sévères pouvant causer la mort. MORATOIRE IMMÉDIAT de ce poison. 14 décès de jeunes filles sont répertoriés. Plus de 2000 cas d'effets secondaires graves. Santé Canada qui est à l asolde des grandes firmes ou cartel pharmaceutique nous ment. 300 millions de dollars s'en iront dans les poches de Merck, au Canada seulement, grâce à cette campagne de vaccination.




CO2 et les changements climatiques partie 1/4: partie 2/4, partie 3/4, partie 4/4. Prof. Robert M. Carter, du laboratoire géophysique de l'Univ. James Cook, Australie, dénonce l'imposture et le mensonge de l'arnaque de Al Gore. En fait nous nous dirigeons vers une période glaciale. Le rayonnement provenant du soleil et du cosmos est la cause des réchauffements soudain sur Terre. HAARP est un autre système qui dérange et contrôle le climat. Il peut chauffer l'océan ou faire fondre le pôle nord. Les contrails sont responsables pour le taux d'humidité, l'effet de serre et du manque de rayonnement solaire.



Un autre scientifique de la NASA qui démontre que les données du GEIC sont fausses. partie 1/4, partie 2/4.



Le silence des abeilles: une vidéo extraite du documentaire. Ce sont les pesticides et herbicides qui sont en train de faire disparaître les abeilles et tous les fruits et plantes qu'elles polinisaient. On a trouvé le mal. Personne ne fait rien au niveau gouverne-mental. Monsanto et Dupont ne veulent pas fermer leurs portes.




Résidus de pesticides dans les vins d'Europe. Une enquête de Arte démontre que les vignes sont infestées de pesticides, herbicides et produits chimiques. Les maladies des viticulteurs apparaissent au quotidien. Et les consommateurs alors ? On en retrouve dans tous les vins testés. Vive le vin bio et la terrevivante. À voir.


Voici un petit video qui demontre bien la censure et la propagande hyppocrite des medias que j'ai passé dans ma conférence 2008



Témoignage édifiant à l'intention des américanophiles... Pensez-y deux fois avant de déménager en Amérique. Le rêve américain n'est qu'un film d'Hollywood. La réalité est tout autre. Obama disait que son pays était le plus prospère et puissant de la planète. J'ai des petites nouvelles pour lui: son pays est banqueroute et en chute libre. Quant à sa puissance, les russes possèdent également des armes à rayons qui pourraient paralyser tout les systèmes électriques/électroniques du monde. Les chinois s'en viennent. Alors qui est le plus fort ?

 

02 février 2009 Climat: histoire d'une guerre secrète. Rien ne sera jamias fait pour lutter contre le climat. JAMAIS ! Voici comment on bourre en info-désinfo les esprits des masses de reportages qui semblent réels pour atteindre un but précis: les abrutir et les amener à accepter des taxes d'émissions comme solution. Lorsqu'on voit l'aspect mercantile, politique et économique qui virevolte autour du "Réchauffement climatique", on se rend compte que tout cela est du vrai Hollywood. On ne parle que de gaz à effet de serre. La plus grande imposture du siècle après le 911 et avant la crise économique actuelle. Rien n'a été fait depuis les années '80 à aujourd'hui pour la pollution de l'eau, du sol ou l'air et on continue toujours d'en parler en nous promettant une taxe du CO2. Personne ne dénie que nous subissons de graves et sérieux bouleversemenents climatiques, mais ce n'est pas l'Homme qui réchauffe la planète, et pratiquement personne ne survivra car aucune mesure n'a été engagé pour sauver les populations de la famine, manque d'eau potable, climat rigoureux, manque d'électricité, etc. Rien. Juste pour l'oligarchie et ses zbires protecteurs et esclaves.

 

L'amero, la nouvelle monnaie Americaine ? Vous comprendrez davantage que la crise actuelle a été créée de toute pièce pour amener le collapse du sytème monétaire actuelle et en proposer un nouveau: une monnaie mondiale. L'améro est une étape, après l'euro, pour arriver à cette fin. Des partenariats de libre-échange mondiaux conduiront à cette solution. Le Canada et l'Europe se préparent à un accord de libre-échange. (..) Ce sera la mondialisation et privatisation totale et sans limite de tout, mais absolement tout ce que votre pays possèdait.

 


  19 février 2009 Big Brother chez soi sans le savoir. Il faudra être vigilant quand vous achèterez des équipements électroniques. Magnavox s'est fait prendre l'oeil dans le sac.



 
WALTOWN: excellent documentaire en français sur six jeunes militants qui s’en prennent à la chaîne de magasins Wal-Mart. Mon coup de coeur vont à ces jeunes qui sont bien branchés. Le coût élevé des "bas prix" = le chômage pour tous et la fermeture des magasins locaux.

 

 
Un concentrateur solaire parabolique écologique facile a fabriqué. Un appareil de survie que vous pouvez mettre sur votre liste. Vous pourrez allumer un feu de bois, cuire un oeuf, bouillir de l'eau en 3 minutes. Autres version commerciales. Des idées pour vous en fabriquer vous-mêmes. Ne pas manquer toutes les autres vidéos sur les four solaires disponiles dans la barre de droite de You Tube.



Le coltan congolais, objet de toutes les convoitises.
Vous savez pourquoi il y a une guerre dans cette région. Un minerai très cher utilisé dans la fabrication de produits de haute-technologie. Nos ordinateurs parmi d'autres produits sophistiqué.



200 milliards aux banques ! La face cachée du budget Flaherty. Article de Michel Chossudovsky. Les médias ont fait grand cas du déficit de 85 milliards sur cinq ans du budget Flaherty, mais ils ont complètement passé sous silence le montant faramineux de 200 milliards $ (12 pour cent du PIB) prévu dans ce que le gouvernement appelle un " Cadre de financement exceptionnel " pour venir en aide aux institutions financières canadiennes. En soi, ce transfert monétaire auprès des banques est la principale cause du déficit budgétaire et de l'endettement du gouvernement fédéral. Lire la suite... 



soleil-vert.jpgSoleil Vert....




http://www.conspiration.cc/


Partager cet article
Repost0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 07:48


L' Europe ?
Une machine
à broyer les peuples ...


Contrairement à la vieille rengaine, l’Europe ne fut jamais celle des peuples, et ne tenta jamais de l’être.

Elle répond à un besoin précis du patronat européen et mondial, réformer le cadre des structures de décisions politiques pour être mieux à même d’imposer la régression généralisée, la contre-révolution permanente.

http://goudouly.over-blog.com/article-29161829.html
Partager cet article
Repost0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 07:06



Criminalisation de la pauvreté :
soutenons les "voleurs de poubelles" !



dimanche 29 mars 2009 par Zone-7

(Source : HSN-Info)

Ce lundi soir 16 mars 2009, à Quissac (Gard) trois individus ont été arrêtés lors d’une récupération de nourriture dans les poubelles d’un supermarché. Le déroulement de cette arrestation fut complètement démesuré : braquage, demande de se coucher au sol, plaquage sur les capots des voitures, menottes, provocation… Elle s’est suivie d’une garde à vue, la soustraction de nourriture dans les poubelles étant considérée exactement au même titre qu’un vol.

Au lendemain matin cette garde à vue a été accompagnée d’une perquisition sur le terrain privé qui leur est prêté. Rien de reprochable n’a été constaté. Malgré ça, ils se retrouvent sommés de quitter les lieux au plus vite. Pourtant il semblerait totalement absurde que qui que ce soit se fasse expulser de chez lui suite à un vol en supermarché. Ou même qu’un squat se voit menacer d’expulsion suite à l’arrestation d’un de ses occupants pour récupération de nourriture dans les poubelles…

Aussi, la prise d’ADN désormais systématique à toute accusation et même suspicion (excepté pour les delits financiers), est imposée au trois accusés. (Notons qu’un prélèvement coûte au contribuable 400 euros par fiches et que l’on comptait déjà 800.000 fiches en 2007.) Soucieux de ce qu’implique cette nouvelle mesure au niveau des libertés de l’individu et de l’application de la justice, l’un d’entre eux refuse cette prise d’ADN.

Il se voit alors convoqué au tribunal le 29 octobre prochain pour ce refus considéré comme un nouveau délit…

Mobilisons-nous contre la criminalisation de la pauvreté.

Rejoignez le comité de soutien des « voleurs de poubelles » : voleursdepoubelles@laposte.net

Précisions

Lundi 16 mars 2009. Comme à notre habitude, nous récupérions de la nourriture dans les containers à poubelles du supermarché Inter de Quissac (30) (deux cagettes de fruits et légumes divers, des produits laitiers, périmés du jour, yaourts, crèmes fraiches, fromages secs…) en tout, six cagettes de produits tout à fait consommables, malgré la date limite de consommation.

Quelle ne fut pas notre surprise lorsqu’en sortant du local, nous nous retrouvons encerclés par quatre gendarmes, dont un tout excité, qui nous braque avec son arme, en nous ordonnant de nous coucher à terre. Calmement, nous posons nos cagettes de récup, et tentons de les raisonner, en leur montrant bien que nous ne faisons rien de mal, si ce n’est sauver de la nourriture, avant qu’elle finisse dans des incinérateurs, ou des broyeurs.

Le gendarme au pistolet menotte quand même l’un de nous. On leur explique notre position et la raison de notre action (contre le gaspillage, convaincus que notre démarche est bien moins condamnable que celle des patrons de supermarchés, qui interdisent la récupération des denrées périmées, voire qui mettent de la javel dans les containers).

L’un des gendarmes nous dit qu’il en a « rien a foutre des problèmes de la société, que tout ce qui l’intéresse c’est son chèque à la fin du mois, et que de toutes façons, il n’est pas Français, et qu’à l’heure actuelle il préférerait être chez lui à regarder la télé. »

Ils nous fouillent, nous lisent nos droits, appellent une autre équipe, car ils n’ont pas assez de place dans leurs véhicules pour nous embarquer. Ils font une perquisition du camion avec lequel on est venu.

Un troisième véhicule arrive, vitesse excessive et gyrophare en marche. Nous sommes maintenant entourés par sept gendarmes, des brigades de Sauve et Quissac.

Ils ne peuvent pas nous emmener tous à la même brigade, car pas assez de cellules pour trois gardes à vue.

Je suis invité à mettre les mains sur le capot d’un des véhicules, nouvelle fouille, puis mains dans le dos et menottes.

Je m’installe donc dans la voiture qui vient d’arriver de Sauve, sans ceinture, car menotté.

On arrive à la brigade en ayant une fois de plus dépassé allègrement les limitations de vitesse.

Une fois dans la brigade, on m’installe sur une chaise et on m’enlève les menottes (pas mécontent, car c’est pas des plus confortable).

Le gendarme P. Ludovic s’occupe de moi et va prendre ma déposition. D’après lui demain matin le procureur devrait vite nous faire sortir.

Ma déposition est simple, mon seul tort et d’avoir enjambé le portail du local à poubelles, afin d’ouvrir à mes camarades. Ensuite je ne considère pas être un voleur, étant donné que ce que nous prenons était de toutes façons condamné à finir détruit.

Fin de la déposition, je passe la nuit dans la cellule (pas d’eau, pas de manger).

Réveil mardi matin. On ne va pas retrouver la liberté tout de suite ; les gendarmes veulent faire une perquisition, sur le terrain qui nous est prêté où nous vivons en camions. Le maire de Sauve, ainsi que le gérant du supermarché sont conviés à la visite de notre campement.

Ils cherchent des objets volés. Au final ils saisissent une tronçonneuse volée il y a plus de dix ans, et achetée aux puces.

Suite à ça le maire nous demande de partir dans les 24 heures !

En début d’après-midi, on nous invite à manger. Non merci.

Suite de la déposition, rien à nous reprocher de plus, mais vu qu’on est quand même des voleurs, ils veulent nous prélever notre ADN, nos empreintes, et faire une petite photo souvenir, en tant que personnes soupçonnées de crime ou de délit (soustraction frauduleuse de denrées alimentaires, par escalade, en réunion).

Je refuse absolument de me soumettre à ce prélèvement, considérant que je ne suis pas un criminel, et que je ne veux pas être fiché en tant que tel, et risquer de me voir accusé de je ne sais quel autre délit, sous prétexte que j’ai perdu un cheveu sur le lieu de ce délit une semaine avant.

Sachant qu’une tel procédure coûte 400 euros par prélèvement, et qu’avec une telle logique on va finir par pucer tous les gamins un peu trop turbulents, sous prétexte qu’ils risquent de nuire à la société, et qu’il faut les surveiller.

Le gendarme P. me dit que je suis un anarchiste, et que si les lois françaises ne me plaisent pas, j’ai qu’à partir, ou alors me présenter à la Présidence (il m’a pris pour Coluche).

Il me dit aussi qu’il regrette son ancienne brigade, où dans ce genre d’affaire, ils intervenaient à quinze, et frappaient avant de discuter. Il me dit aussi qu’il commence à en avoir marre de moi, et qu’il a autre chose à faire, de toutes façons il va m’envoyer en Maison d’arrêt, vu que je fais la forte tête.

En attendant retour dans la cellule, jusqu’à la fin de l’après midi, où on vient me chercher. On me demande de plier mes draps. Maison d’arrêt ou liberté ?

Le gendarme P. finit ma déposition, il me donne aussi une convocation pour le tribunal correctionnel pour le 29 octobre, pour refus de se soumettre aux opérations de prélèvement biologique (ADN) et au relevé signalétique (photos, empreintes). Il me dit qu’après cette convocation, fini la liberté, il s’occupera personnellement de moi !

En attendant, il me relâche.

Lendemain matin, on passe voir le directeur du supermarché, pour se présenter, et essayer de trouver un moyen ensemble de ne pas gaspiller toute cette nourriture. D’accord avec nous, sur le principe, il va en parler à son supérieur, mais il pense sérieusement que l’on ne va pas pouvoir changer le système comme ça. On verra bien !

Deux jours plus tard, rendez-vous avec le maire de Sauve, pour lui donner notre version de cette histoire, et tenter de négocier un peu de répit avant de déménager le terrain.

On voit tout de suite qu’il est vraiment gêné par cette affaire. Il nous apprend que lorsque les gendarmes l’ont appelé pour venir faire la perquisition sur le terrain, ils lui ont dit que nous avions été interpellés en train de voler dans le supermarché en pleine nuit. En oubliant de préciser que c’était les poubelles que nous volions. Il semble scandalisé par cette histoire : finir en garde à vue, menotté, braqué, fiché, pour avoir récupéré de la nourriture dans les poubelles. Malgré cela, il ne peut pas nous autoriser à rester sur sa commune, car il y a un arrêté communal interdisant le campement en camion.

On partira, mais il faut nous laisser le temps de trouver un autre terrain.

Lendemain matin, deux d’entre nous quittent le terrain. En chemin, ils croisent les gendarmes de Sauve et l’agent de police rural, qui viennent nous voir.

Ils veulent savoir si on était en train de partir. On leur répond qu’on ne va pas partir comme ça, qu’on a des choses à faire avant, et que nous ne bougerons pas sans un avis d’expulsion.

Visiblement, ils le prennent mal, ils vont s’occuper de nous personnellement et on ne va pas s’en sortir comme ça.

Pour le moment, pas de nouvelles, on va retourner voir le directeur du supermarché dans la semaine, et continuer à informer les gens des communes alentour, lors de nos passages sur les marchés. On compte organiser un rassemblement la semaine prochaine, certainement un gros pique-nique ou quelque chose du style devant la gendarmerie de Sauve.

Suite…

Hier on est retourné voir le gérant du supermarket Intermachin. On a réussi à s’arranger pour sauver les poubelles. Ce matin 6 heures, on est allés faire la récup, avant que le camion ne vienne les embarquer, les poubelles étaient à l’extérieur du local, donc pas d’effraction.

Grosse récup, comme d’hab.

Donc, y a moyen de négocier avec les gérants, il faut s’organiser, organisons-nous, discutons, on peut le changer ce système !

Ensuite, comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, hier, encore, on est passés voir les gendarmes, pour discuter, et savoir où ils en étaient par rapport à notre présence sur le terrain.

Le chef de brigade nous a rassurés. Il n’y a pas d’avis d’expulsion, ils ne peuvent rien contre nous, on est sur un terrain privé, ça dépend juste du maire, qui n’a rien contre nous. On est du coup beaucoup moins stressés. Il n’était même pas au courant que trois de ses agents étaient passés sur le terrain, voir si on allait partir (excès de zèle).

Voila, sinon, on va quand même continuer à informer les gens, pour que la récup devienne une évidence pour tous et qu’on arrête un peu de gaspiller.

On continue aussi de se battre par rapport au fichage abusif (prise d’ADN), on va entrer en contact avec des avocats prochainement. On sera tous lundi au tribunal de Nîmes, pour soutenir Natanaël, qui passe en jugement, à 14h30, pour les mêmes raisons (récup de poubelles) : il est accusé par les vigiles qui l’ont interpellé, gazé, tabassé, d’avoir tenté de les écraser avec son camion … venez nombreux.

Voilà, encore merci pour votre soutien, je vous tiens au courant de la suite des événements.


Tcho…

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article5432


___________________________________________________________________________________



Commentaires reçus :


Les glaneurs deviendraient-ils hors-la-loi ? Je suis un peu étonnée... Franchement, la récup. en poubelles se fait depuis toujours, comme à la fin des marchés etc... Il s'agit là en plus d'une mesure écologique qui est fortement encouragée. Les meubles jetés peuvent vivre une seconde vie. Je glâne moi-même, récupère même des valises de livres ! Il faudrait quand même faire un peu plus d'investigation... On glâne par besoin ou par idéologie, cela n'a, à mon sens, rien de répréhensible. Des voitures de police se sont déjà arrêtées lorsque je glanais et jamais personne ne m'a rien dit. Il y a aussi du code éthique lorsqu'on glane qui doit être respecté, et entre autres ne pas foutre le bordel dans et hors des poubelles !

Je ne crois pas trop que ces gens aient été arrêtés pour vol dans les poubelles... A approfondir. Salut Eva
Commentaire n° 1 posté par plumedecib hier à 11h17
Voici l'intégralité du témoignage, Eva. Cela change quand même un peu l'histoire. Et maintenant tout va bien pour les glaneurs qui se sont arrangés avec le patron du supermarché pour récupérer la marchandise.... A bientôt
http://forum.aufeminin.com/forum/actu1/__f69106_actu1-Un-nouveau-delit-les-voleurs-de-poubelle.html  
Commentaire n° 2 posté par plumedecib hier à 11h29
Je suis d'accord avec toi, chère Plume de presse
dois-je enlever cet article ???

et moi aussi je glane, j'ai toujours été pour la récupération, contre le gaspillage

cordialement eva
Commentaire n° 3 posté par Eva R-sistons aujourd'hui à 00h36
Partager cet article
Repost0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 06:47
shimpson.jpg

Relier les points : La guerre contre le peuple, Obama et son non-changement, la radicalisation de la droite israélienne, émeutes, pluie de météorites, la fraude du réchauffement climatique, ovnis, créatures étranges et désinformation

 

(Source : Futur Quantique)

 

Dans le contexte de la crise économique globale, nous assistons à un important changement de rhétorique de la part des médias et des élites. Leurs mises en garde quant à des émeutes et des désordres sociaux semblent impliquer que des mesures de contrôle plus draconiennes seront nécessaires, ainsi la « guerre contre la terreur » aura rempli son rôle de modèle de la « guerre contre le peuple ».

Contrairement aux attentes de son peuple, le nouveau gouvernement des États-Unis ne s’éloigne pas du cap fixé par l’administration Bush, les changements ont été jusqu’à présent purement cosmétiques.

En Israël, l’extrême droite se fait encore plus présente avec l’élection de Netanyahu. Ces signes indiquent que les agressions d’Israël à l’encontre de ses voisins palestiniens et/ou iraniens se poursuivront après la pause nécessaire à la formation du nouveau gouvernement.

Toute cette agitation politique et économique a lieu sur une planète déjà affectée par d’étranges phénomènes climatiques et cosmiques.


Aggraver la situation


Il est désormais communément admis que l’économie mondiale - États-Unis inclus - est en piteux état. Tant les médias de masse que les médias alternatifs ont couvert ce sujet. Probablement que vous avez aussi lu nos analyses économiques. Toutefois, la différence est que le discours de la plupart des médias dominants ou alternatifs est alarmiste, confus et truffé de désinformations, et tente rarement d’offrir une analyse responsable et objective - ce qui est l’objectif humblement poursuivi par SOTT. Nous suspectons que le ton pessimiste des médias constitue un point important et voici pourquoi :

Les médias ne font pas que décrire les événements. Ils représentent également un puissant levier de manipulation. Ils sont en fait si puissants qu’ils peuvent jouer un rôle décisif dans la création des explications de la réalité sur laquelle les gens se basent dans leur vie de tous les jours. Les médias sont utilisés en permanence pour façonner nos croyances et orienter notre attention. Nos élites le savent. Lorsque des politiciens se trouvent dans une situation délicate suite à des révélations préjudiciables à leur image, ils peuvent tenter de générer une polémique encore plus grande à partir d’un non-événement afin d’éloigner les feux des projecteurs (visionnez le film « Des Hommes d’influence » pour une caricature amusante de ce phénomène). De même, des leaders populistes et leurs partisans au sein des médias tenteront de diffuser des informations sur les décisions ou les législations gouvernementales qui les feront paraître sous un jour honnête, patriotique, fort, intelligent et capable. C’est la règle générale.

 

Par conséquent, si un sujet s’avère problématique et que le langage des médias et des élites a tendance à en souligner le côté négatif, il faut se demander pourquoi. Cette question est peut-être encore plus importante pour les affaires économiques, étant donné que le modèle capitaliste dépend fortement de la confiance des consommateurs, des investisseurs et des spéculateurs. Ce qui est dit sur l’économie est en soi significatif quelle que soit la réalité économique sur le terrain. Si les pouvoirs en place s’étaient mis d’accord pour remettre l’économie dans l’état où elle était avant la crise, nous entendrions en permanence des messages rassurants comme quoi même si nous traversons une période difficile, le retour de la prospérité est imminent grâce aux solutions si brillamment mises en œuvres par nos dirigeants avisés.

Ce n’est généralement pas ce message qui nous est transmis. Nous devons donc nous demander pourquoi on crée cette atmosphère alarmiste et pessimiste et vers où elle nous mène.

Où ? Elle nous mène manifestement vers un état de désespoir et de confusion qui va aggraver le déclin économie.

Pourquoi ? D’après ce que nous avons jusqu’à présent observé, deux raisonspeuvent nous venir à l’esprit : pour le moment, elle justifie les plans de sauvetage qui vont renflouer les élites ; et elle permet d’hystériser l’ensemble de la société grâce aux perspectives d’émeutes, de pillages, de destruction du tissu social et même de guerre civile.

Face à la crise, le seul type de solutions proposées jusqu’à ce jour sont ces infâmes plans de sauvetage, qui pour faire simple consistent à donner de l’argent à ceux qui sont le plus coupables du chaos actuel (les banques en sont les bénéficiaires habituels) et non pas aux gens qui en ont désespérément besoin. Par exemple, prenez le plan de sauvetage des propriétaires immobiliers proposé par Barack Obama.

Aujourd’hui Barack Obama s’est intéressé aux origines de la crise économique qui touche les États-Unis et le reste du monde ; l’instabilité du marché immobilier étasunien ; et a dévoilé un plan d’aide aux millions de propriétaires en difficultés.

Obama a qualifié l’effondrement du marché immobilier de « crise sans précédent » et a proposé de mettre des centaines de milliards de dollars dans un fonds destiné, selon les estimations, à aider 9 millions de propriétaires.

Le coût pour le gouvernement fédéral s’élèverait à approximativement 275 milliards de dollars (215 milliards d’euros) mais pourrait être revu à la hausse.

Cela semble raisonnable n’est-ce pas ? Mais en fait il ne s’agit pas d’aider les propriétaires en tant que tels, mais les organismes de prêt - ainsi ils se montreront soi-disant plus conciliants avec leurs clients.

Sa solution à l’effondrement du marché immobilier est de distribuer des primes et des subventions aux organismes de prêt afin de soulager les propriétaires immobiliers.

Nous suspectons que si Obama essayait en fait de distribuer directement ces fonds aux propriétaires en difficulté tout en obligeant les organismes de prêt à tempérer leurs velléités il serait traité de « socialiste » (comme si ce mot était intrinsèquement négatif).

Les plans d’aide aux multimillionnaires ont atteint des sommets d’obscénité. Par ailleurs, nous avons entendu parler que certains banquiers irresponsables avaient été « punis » par l’annulation de leurs primes substantielles (pauvre gars, sans son yacht arrivera-t-il à finir l’année ?) Mais il est évident que ces mesures, justes en apparence, sont purement cosmétiques. Comme souligné par Simon Davies et Don Hunt, ce « sacrifice ritualisé des bonus des banquiers » a permis de faire diversion par rapport au véritable problème : la corruption systématique du système capitaliste prédateur. En conclusion, la réaction du gouvernement par rapport à la crise est la concentration de « richesses encore plus importantes dans les mains d’une élite encore plus réduite », pour citer Davies et Hunt.


Mais comment se fait-il que ces derniers temps nous ayons entendu de plus en plus parler d’émeutes et de désordre public ? Pourquoi les discours officiels commencent-ils à suggérer que nous, le peuple, sommes l’ennemi ?


Un enchaînement d’événements malencontreux


Rappelez-vous ces émeutes en Grèce il y a quelques mois. Souvenez-vous qu’à cette époque-là, l’US Army War College (Collège de guerre de l’Armée étasunienne) publiait un rapport avertissant que « l’effondrement de l’économie, le terrorisme et le renversement de l’ordre juridique font partie des chocs intérieurs qui pourraient nécessiter une intervention militaire au sein du territoire étasunien ». Ce rapport fut publié au moment où le directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn, mettait en garde contre « des émeutes et des troubles dus à la crise économique dans diverses grandes puissances » si la crise financière n’était pas gérée de manière adéquate.

Grèce, décembre 2008 - dans le sens des aiguilles d’une montre en partant de l’image en haut à gauche : la police antiémeute fait face aux manifestants ; la police se met en place pour affronter les manifestants ; un manifestant défie la police ; camionnettes brûlées ; une barricade abandonnée ; et des manifestants s’éloignent des gaz lacrymogènes.

À l’époque, nous nous demandions si les émeutes en Grèce n’étaient pas manipulées, dans une certaine mesure, par des agents provocateurs. Permettez-nous de nous interroger à nouveau alors que nous constatons des débuts de révoltes en Islande, en Lituanie, en Corée du Sud, en Grèce, à Paris et en Guadeloupe. Nous ne disons pas que toutes ces manifestations sont téléguidées ; après tout, les gens ont de bonnes raisons d’être en colère, et il est normal qu’ils réagissent. Mais le fait que les élites semblent si bien préparées - même enthousiasmées - par un tel scénario, ainsi que quelques détails supplémentaires ici et là, nous laissent perplexes. Quand nous parlons de « détails » nous entendons par exemple des manifestations pacifiques qui basculent dans la violence, justifiant des interventions policières plus musclées.

L’information la plus révélatrice du mois concerne probablement la déclaration que Dennis Blair, amiral à la retraite et nouveau directeur des services de renseignements étasuniens basé à Washington a faite devant la commission sénatoriale sur le renseignement. Blair a prévenu que la crise économique mondiale et ses implications géopolitiques constituent la première préoccupation liée à la sécurité (pour une fois l’organisation fictive Al-Qaeda n’est plus la menace numéro un). Il a déclaré que cette situation pourrait provoquer un retour aux « extrémismes violents » des années 20 et 30.

L’amiral Blair a prévenu le Sénat qu’« environ un quart des pays dans le monde ont déjà connu des "épisodes d’instabilité modérée", incluant des changements de gouvernement, en raison du ralentissement économique ». Il a souligné que « l’essentiel des manifestations contre l’État » ont eu lieu en Europe et dans les pays de l’ex-Union soviétique, mais que cela ne signifie pas qu’elles ne pourraient pas toucher les États-Unis. Il a déclaré aux sénateurs que l’effondrement du système financier mondial était « susceptible de générer une vague de crises économiques dans les marchés émergents au cours de l’année prochaine. » Il a ajouté que « la majorité des pays d’Amérique Latine, de l’ex-Union soviétique et de l’Afrique subsahariennes manquaient de réserves de liquidité, d’accès aux aides et prêts internationaux, et autres dispositifs de lutte contre la crise. »

« Mon instinct me dit que la baisse des taux de croissance va causer des problèmes et c’est ce que nous surveillons, » a-t-il ajouté. Il a fait référence à des « modèles statistiques » qui montrent que « les crises économiques, si elles durent plus d’un à deux ans, augmentent les risques de désordre menaçant les régimes en place ».

Tout aussi inquiétants sont les mots du commissaire David Hartshorn, chef de la police urbaine du Royaume-Uni qui a déclaré au Guardian qu’un « été de la colère » était actuellement en préparation au Royaume-Uni alors que les victimes de la crise économique descendent dans les rues pour manifester contre les institutions financières. Dans le même registre, l’écrivain Niall Ferguson, professeur à Harvard et gourou de la crise financière a prédit dans un entretien accordé à un journal canadien que « du sang coulerait, dans la mesure où une crise de cette ampleur augmentera inévitablement les [conflits] politiques et économiques. Immanquablement, elle déstabilisera certains pays. Elle déclenchera des guerres civiles qui étaient latentes. Elle renversera des gouvernements modérés et les remplacera par d’autres plus extrémistes. Ces événements sont assez prévisibles. »

Ajoutez à cette liste des promoteurs de l’hystérie, Fox News qui a récemment diffusé une émission étrange où un panel constitué d’ex-agents de la CIA et d’ex-militaires se prononçaient sur la possibilité d’une « guerre civile » lancée par des milices nationalistes contre les « partisans du terrorisme et du marxisme » et contre Obama, défenseur de la redistribution des richesses et de l’immigration clandestine. (Vous comprenez pourquoi les gens sont déboussolés !)

Au final, au moins certaines des menaces et des prédictions décrites ci-dessus pourraient manifestement avoir un effet Pygmalion. Comme Simon Davies l’a récemment expliqué avec éloquence :

[...] Il nous semble que l’immense confusion dominant la crise économique est une clef permettant de comprendre la Matrice. Il nous semble que ceux qui dirigent le monde, les Managers, comptent sur cette confusion pour s’assurer que nous suivrons une voie particulière servant leurs intérêts. Nous pensons que cette voie sur laquelle ils nous mènent est celle d’une débâcle économique quasi totale entraînant le naufrage de l’ordre social existant et l’imposition d’une dictature militaire patente. C’est la finalité manifeste de leurs actes et de leurs intentions.


[...] Évidemment ceux qui aux États-Unis et au Royaume-Uni gèrent la police, l’armée et les services secrets recherchent un conflit généralisé. Ils préparent simplement les esprits aux violences qu’ils ont eux-mêmes projetées de nous faire subir. Ces violences seront utilisées pour justifier une dictature, les répressions contre la société civile, les arrestations de masse et des incarcérations sans procès préalable.


La première étape a consisté en « une guerre contre le terrorisme » ciblant systématiquement le monde arabo-musulman. Elle a permis d’éliminer des millions de personnes au Moyen-Orient et d’amener les populations occidentales à accepter des lois et des orientations politiques totalitaires et draconiennes.

La deuxième étape a débuté avec l’effondrement de l’économie mondiale. Elle a pour objectif de cibler tous ceux qui ont été touchés par la crise - c’est-à-dire 99 % de la population mondiale.

Le hasard faisant bien les choses, il se trouve que ces moyens de répression et de surveillance sont en place juste pour la troisième étape, attendue, selon Dennis Blair, dans un « délai de un à deux ans ». Diantre, on croirait presque qu’ils l’ont vu venir.


En résumé, nous pourrions être en train d’assister à l’évolution depuis une guerre contre la terreur vers une guerre contre le peuple.


Remarquez qu’il s’agit soit d’une extraordinaire coïncidence soit d’événements malheureux (nous ne le pensons pas), soit d’un plan minutieusement orchestré aux niveaux les plus élevés de nos élites. Juste avant les élections étasuniennes nous avons écrit :

Soulignons un événement d’importance : la première brigade de la troisième division d’infanterie (3000 à 4000 soldats) a été déployée en octobre dernier sur le territoire des États-Unis - juste à temps pour les élections. Au fait, cette unité fut la première à prendre d’assaut Bagdad : ils savent donc comment gérer les foules, grâce à leur expérience acquise auprès des Iraquiens en colère.

Il s’est avéré que ce déploiement de troupes étasuniennes n’était pas lié aux élections. Il devient désormais apparent qu’il était destiné aux émeutes à venir. N’est-il pas intéressant que cette décision ait été prise au moment où l’effondrement économique devint officiel ? Si à cette époque personne ne connaissait la gravité et l’ampleur de la crise, comment savaient-ils que dans un futur proche ils auraient besoin de troupes pour maitriser les foules ? Ah oui, nous avions oublié. Tout cela n’est qu’une malheureuse coïncidence, et lorsqu’au bout du compte ils demanderont que nous nous rendions dans des camps d’emprisonnement, ils seront vraiment désolés.

Rob Kall rapporte les informations suivantes :

Je viens de parler à un ami dont l’une des connaissances essaye de quitter l’armée car les soldats qui reviennent de campagne sont entraînés aux techniques de contrôle des foules qui tenteraient de prendre des villes étasuniennes et il ne veut pas faire partie des troupes qui feront face aux citoyens étasuniens. En plus, ces vétérans de la guerre en Irak sont lessivés et « grillés » par les syndromes de stress post-traumatiques et par l’épuisement. Et il ne veut pas prendre les armes contre son propre pays.

Selon cette même source, l’armée est en train d’installer un système de communication autonome. Chez les militaires, sécuriser ou prendre le contrôle des systèmes de communication constitue l’un des premiers objectifs. Si vous envahissez un territoire, vous devrez emporter votre propre système de communication, car il vous faudra escompter que le système existant soit probablement détruit ou endommagé.

Nous n’avons pas confirmation des préparatifs spécifiques que conduisent les militaires, mais les informations mentionnées plus haut font des remarques de Kall plus que de simples possibilités.

Remarquez que si les événements des huit dernières années étaient planifiés, ou plus ou moins orchestrés depuis en haut, cela implique que les sphères de la finance, les banques, l’armée et les services secrets convergent au sommet de la pyramide. Ce que l’on considère habituellement comme l’appareil politique n’est que le département des relations publiques, ce qui explique pourquoi Obama fait des ravages ici et là - et pas seulement à cause de ses regards.

Désolé, pas de changements

Barack Obama est tellement content qu’il a gardé son slogan de campagne « oui nous le pouvons ! »

Cela fait maintenant un mois. Nous sommes désolés d’annoncer que notre déception croît à mesure que nous découvrons Obama. Alors qu’il semble s’efforcer à soigner les apparences, un examen plus attentif de ses décisions politiques laisse beaucoup à désirer. Penchons-nous sur quelques dossiers.

Le professeur de sciences politiques David Michael Green, a qualifié le nouveau secrétaire au Trésor d’Obama, Timothy Geithner de « fraudeur fiscal et [d’] idiot protégé par Henry Kissinger et par Robert Rubin. En plus de faire partie du groupe d’experts qui a écarté la décision de sauver Lehman Brothers, il a également présidé le programme initial TARP de rachat des actifs bancaires toxiques, pillage massif du Trésor fédéral qui était déjà en état de décomposition avancée. Geithner est celui qui a aidé Henry Paulson, le secrétaire au Trésor de Bush, à élaborer le détournement de 700 milliards de dollars des poches des contribuables étasuniens. Il est derrière le plan de sauvetage des banques de deux billions de dollars qui consiste, en résumé, « à faire des contribuables étasuniens les financeurs de pertes quasi incalculables générées par des actifs pourris tout en imposant sacrifices et austérité à tous sauf aux élites, tout en poursuivant la destruction du tissu social du pays. » Par conséquent, les capitalistes de droite n’ont rien à craindre de ce « socialiste ».

Par grand-chose à ajouter quant au plan de Geithner puisqu’il n’est remarquable que par son manque de détails. Devrions-nous interpréter cela comme de l’incompétence, de l’arrogance ou un mélange des deux ?

Mais assez parlé d’économie. Voyons voir si Obama a fait quoi que ce soit pour les droits des citoyens.

Vous souvenez-vous combien nous étions heureux lorsque nous avons appris qu’Obama était en train de signer un décret présidentiel ordonnant la fermeture du camp d’emprisonnement de Guantanamo ? Hé bien, vous pouvez l’oublier, son administration a discrètement accepté de continuer à refuser le droit à un procès à des centaines d’individus suspectés de terrorisme détenus dans un camp de fortune en Afghanistan. S’agit-il d’un malentendu ou d’une erreur ? Aucun des deux ; la guerre contre la terreur est toujours vivante et elle se porte bien.

Des témoignages peu médiatisés ont récemment confirmé que l’équipe d’Obama avait approuvé la poursuite du programme de la CIA de transfert de prisonniers vers des pays tiers en toute illégalité, et de détention illimitée d’individus suspectés de terrorisme sans procès même si ces derniers ont été arrêtés loin de toute zone de conflit.

L’administration Obama a également repris à son compte les arguments de l’équipe de juristes de Bush selon lesquels les procès intentés par d’ex-détenus de la CIA étaient irrecevables sur la base de la doctrine du « secret d’État ». Il a également laissé la porte ouverte à une reprise des procès en cour martiale.

Plus tôt dans le mois, après qu’une cour britannique ait fait mention des pressions exercées par les États-Unis pour que des informations sur les tortures présumées qu’aurait subi un détenu placé en détention provisoire étasunienne ne soit révélées, l’administration Obama a publié un communiqué remerciant le gouvernement britannique « pour son implication durable dans la protection d’informations sensibles pour la sécurité nationale. »

En effet, le département de la Justice d’Obama tente de garder le programme d’espionnage de la NSA initié par Bush à l’abri de toute poursuite, en reprenant l’argument des secrets d’État invoqué par Bush. En outre, le département de la Justice a demandé l’arrêt du procès sur la disparition des courriels de la Maison-Blanche.

Continuons. Quid des promesses d’Obama concernant un retrait d’Irak ? Il a annoncé que les troupes étasuniennes devaient quitter l’Irak d’ici août 2010. Nous sommes désolés mais il n’y a pas non plus beaucoup de raisons d’être optimiste sur ce point-là, étant donné que l’un des objectifs est de libérer des ressources pour l’Afghanistan (voir plus bas). Il semble que l’administration Obama donne d’une main ce qu’elle reprend de l’autre. Et il y a ce détail : après le soi-disant « retrait » d’Irak, pas moins de 50 000 soldats resteront sur place. Certains d’entre eux continueront à « participer à des opérations de combat. » L’Irak continuera à être considéré comme une zone de combat.

Cela est cohérent avec le fait qu’Obama a mis une flopée de bellicistes responsable des affaires étrangères. Il n’est donc pas surprenant de constater qu’il est en train d’envoyer 17 500 soldats en Afghanistan. Il cherche également à mobiliser plus de 200 milliards de dollars pour l’effort de guerre (est-il en train de lancer un plan de sauvetage de l’armée ?)

Au bord de la folie

Loin d’apporter un quelconque changement par rapport à la doctrine Bush, Obama a d’ores et déjà affirmé son intention d’intensifier la guerre en Afghanistan avec une nouvelle approche qui, d’après le New York Times, « privilégierait les combats au détriment du développementdu pays »

Obama a redoublé d’efforts pour dresser la scène de son intensification des combats en Afghanistan, apportant son lot supplémentaire de sang et de destruction dans cette région tout en élargissant le conflit au Pakistan - pays déjà ciblé par des opérations « faux drapeau », par la diabolisation, et par les manipulations des médias le présentant comme un sanctuaire pour terroriste. En effet, la machine de propagande a tourné à plein régime pour justifier l’intensification du conflit décidée par Obama, qui a mis en garde contre « la réduction de la violence en Irak qui provoque une arrivée massive de mercenaires étrangers en Afghanistan rejoignant les insurgés Talibans pour combattre les forces afghanes et internationales ».

pakistani_funeral.jpg Membres d’une tribu pakistanaise priant pendant les funérailles des victimes d’une attaque par missiles le 15 février à Miranshah, une des plus grandes villes du Pakistan.

Richard Holbrooke, envoyé spécial d’Obama dans cette région, a communiqué en personne le message d’Obama sur son « non-changement » à l’Afghanistan, au Pakistan et à l’Inde. Juste après son intervention, les Talibans auraient prétendument attaqué la capitale afghane, cette attaque coïncide parfaitement avec la visite d’Holbrooke et rappelle pourquoi les États-Unis doivent intensifier le conflit. Elle fournit également une opportunité parfaite pour dénigrer le Pakistan, accusé d’être lié à cette attaque.

Les preuves de cette politique du « non-changement » sont flagrantes, avec les tirs actuels de missiles qui ont tué 130 civils malgré les protestations du gouvernement pakistanais, auxquels s’ajoutent les opérations d’agit-prop de la CIA avec ses drones dirigés depuis l’intérieur du territoire pakistanais, et l’entraînement et les conseils prodigués par l’armée étasunienne. Tout cela semble destiné à déstabiliser le gouvernement Zadari, attisant la colère populaire et provoquant des attaques supplémentaires de militants qui s’opposent à l’intervention étasunienne dans la région. Ainsi, pendant que le gouvernement pakistanais tente de trouver des solutions politiques par le biais d’un accord de cessez-le-feu dans la vallée du Swat (accord auquel les représentants d’Obama ont réagi hystériquement dans le Washington Post en le qualifiant de « capitulation déguisée en trêve »), l’équipe d’Obama se démène pour répandre le chaos et l’instabilité qui justifieront que le conflit afghan soit étendu au Pakistan.

Comme Leon Panetta, nouveau directeur de la CIA l’a lui-même déclaré : « rien n’a affecté et rien n’affectera nos efforts visant à pourchasser les terroristes. Nous poursuivons nos opérations dont le niveau d’intensité est en adéquation avec les difficultés que nous rencontrons. Elles n’ont pas diminué et elles ne diminueront pas. » Ou pour le dire d’une autre manière : « nos efforts visant à créer de toutes pièces une menace terroriste afin de dominer cette région n’ont nullement changé ».

Nous avons su qu’il y avait un problème avec Obama dès le moment où il a refusé de s’élever contre la boucherie de Gaza. Au cours d’une interview, Noam Chomsky a déclaré qu’une source israélienne lui avait révélé que l’invasion de la bande de Gaza était totalement préméditée (rien de surprenant ici), et que le silence d’Obama faisait partie du plan. L’idée était de faire subir à Gaza l’attaque la plus violente possible avant que le nouveau président ne prenne ses fonctions, afin qu’il puisse s’en laver les mains. Hé bien, nous avons des nouvelles pour M. Changement. Ses mains, déjà maculées de sang par ce silence injustifiable vont l’être à nouveau. Croit-il vraiment qu’il pourra s’en affranchir ? Demandez à Netanyahu.

Tournez à droite, puis à droite une deuxième fois.

L’hypothèse sous-jacente et erronée sur l’élection israélienne est qu’il existait un choix entre le « centre » et la « droite ». En termes de politique étrangère (et au bout du compte, la politique étrangère est ce qui définit l’identité israélienne, puisque cette dernière a toujours été fondée sur la notion du « nous contre eux ») Israël a toujours été très à droite. Au cours de cette élection Tzipi Livni, ex-officier du Mossad et fille d’un terroriste juif affrontait l’un des politiciens les plus nationalistes qu’Israël n’ait jamais connus. Jetez un œil à notre article- biographie sur Netanyahu.

Stephen Lendman a écrit :

Le 15 janvier, un sondage conduit par Haaretz et Dialog a montré un fort soutien populaire à l’invasion de Gaza avec moins de 10 % d’Israéliens la qualifiant d’ « échec ». Malgré l’immense carnage, les destructions, les souffrances, 82 % des répondants ont estimé que l’armée israélienne n’était pas « allée trop loin ».

Cet élément a joué un rôle prépondérant dans les élections de février où les parties du centre à l’extrême droite ont remporté une victoire écrasante - 104 des 120 sièges ou 86,6 % de la Knesset. Malgré des condamnations exprimées aux quatre coins de la planète, les Israéliens ont maintenu leur soutien au militarisme radical, aux candidats favorisant le conflit par rapport aux négociations, et le maintien de l’occupation de la Palestine plutôt que la paix.

Les négociations visant à former un nouveau gouvernement se poursuivent, mais la ligne politique est claire quel que soit le Premier ministre, Tzipi Livni ou Benjamin Netanyahu, le siège de Gaza continuera. De même que l’oppression de la Cisjordanie, les conflits préférés à la paix, comme affirmé par les dirigeants dans leur rhétorique et leurs choix politiques, et tout cela avec le soutien de la communauté internationale. Des temps difficiles pour les Palestiniens, isolés et ne pouvant compter que sur eux-mêmes après des décennies d’occupation et de mauvais traitements.

S’il y a eu une trêve à Gaza (ou une pseudo-trêve, étant donné les agressions militaires occasionnelles et le blocus des territoires qui se poursuit) c’est seulement parce que les pathocrates israéliens étaient occupés à se battre pour le pouvoir. Le nouveau gouvernement d’extrême droite dirigé par Netanyahu a six semaines pour faire des alliances et nommer son cabinet, nous pouvons donc nous attendre à un mois supplémentaire de calme avant qu’ils ne reprennent leur orgie sanguinaire. Souvenez-vous que Avigdor Lieberman, à qui un poste a été proposé au sein du gouvernement Netanyahu, est un belliciste pathologique aux velléités meurtrières qui veut réserver aux Gazaouis le même traitement que celui des Japonais pendant la Deuxième Guerre mondiale. Il n’est pas nécessaire que nous expliquions ce que cela signifie.

 

Gardez également à l’esprit que Netanyahu parlant comme l’envahisseur conquérant qu’il aimerait être, s’est prononcé contre la réconciliation intra palestinienne. Sans aucun doute, nous allons voir le Mossad israélien avoir recours à quelques procédés peu recommandables, dans le registre de la tromperie, pour attiser le conflit entre Hamas et Fatah.

Yaakov Katz, chef du Parti d’union nationale d’extrême droite, a déclaré joyeusement suite à une rencontre avec le Likud de Netanyahu que le prochain gouvernement israélien serait « plus juif et plus sioniste ». Le climat politique est tout fin prêt pour la guerre.

La victime habituelle du tyran

La propagande contre l’Iran refait surface. Il y en a eu pas mal d’exemples, en provenance d’Israël, des États-Unis et de Grande-Bretagne.

Dan Gillerman, ex-représentant d’Israël aux Nations Unies a déclaré aux médias australiens qu’Israël est prêt à lancer une attaque militaire contre l’Iran en prévention du développement d’armes nucléaires. Il y a eu manifestement un effort concerté avec la diplomatie israélienne, puisque Yuval Rotem, ambassadeur d’Israël en Australie, a « accidentellement » déclaré face à une caméra qui tournait que l’attaque contre Gaza était une « pré-introduction » à la neutralisation de la menace militaire constituée par l’arsenal nucléaire iranien. Il a ensuite demandé au caméraman d’arrêter de filmer et a ajouté qu’il prévoyait que l’Iran stocke suffisamment d’uranium au cours des 14 prochains mois afin d’ « atteindre le point de non-retour ». Que la caméra ait été allumée ou non, le fait est que son message a été diffusé et nous doutons que ce fût purement le fruit du hasard.

Un plan de défense pour l’année 2009 présenté à Ehud Barak, ministre de la Défense israélien et au général de corps d’armée Gabi Ashkenazi, chef d’État-major de l’armée israélienne a décrit l’Iran comme « la menace principale à laquelle l’armée israélienne se prépare. » Les mots de Barak confirment ce point : « il devient urgent de faire face à la menace iranienne. »

La rhétorique des États-Unis n’est pas différente. Robert Gibbs, porte-parole de la Maison-Blanche a déclaré que l’Iran « continue à revenir » sur ses obligations imposées par la communauté internationale et a qualifié ce pays de « problème urgent devant être réglé. » Qu’importe si l’IAEA a concédé qu’il s’agissait très probablement d’une « erreur technique » et que l’Iran a continué à enrichir de l’uranium seulement aux faibles concentrations nécessaires à sa centrale nucléaire qui devrait être bientôt opérationnelle, et non pas au niveau de concentration requis pour fabriquer des armes nucléaires.

Susan Rice, ambassadeur des États-Unis aux Nations Unies, a déclaré que son pays « allait tenter d’arrêter l’Iran dans son projet d’acquisition d’une capacité nucléaire illicite et dans son soutien au terrorisme. Elle s’exprime comme si cette activité illicite et ce soutien au terrorisme étaient évidents, alors qu’ils ne le sont pas. Au vu des preuves actuellement disponibles, il s’agit d’accusations infondées.

Il est intéressant de noter que les commentaires alarmistes des médias occidentaux ont grandement déformé le rapport de l’IAEA. Cela nous rappelle la manière dont, il y a quelques années les mots d’Ahmadijenad avaient été mal traduits et distordus afin de nous faire croire qu’il voulait « rayer Israël de la carte ». Le pouvoir des médias est tel que ces aberrations perdurent encore aujourd’hui.

Malgré un rapport des services secrets étasuniens concluant que l’Iran avait arrêté ses travaux sur l’arme nucléaire, Obama a pris le parti de ses financeurs en déclarant lors d’une conférence de presse qu’il pensait que Téhéran développait la bombe. Dans la même veine, le général Petraeus a accusé l’Iran d’aider les insurgés talibans en Afghanistan. Aucun détail n’a été fourni - encore moins quelque sorte de preuve. Tout cela est inutile quand vous oeuvrez uniquement à créer votre propre réalité.

Sir John Sawers, ambassadeur du Royaume-Uni à l’ONU est à l’origine d’un autre acte de propagande. Dans le cadre d’une révélation (douteuse étant donné sa source) faite à la BBC, il a assuré les téléspectateurs que l’Iran avait proposé d’arrêter d’attaquer les forces alliées en Irak si l’Occident cessait de s’opposer à son programme nucléaire.

Pendant ce temps, Téhéran et Moscou étudient des moyens d’améliorer leur coopération militaire. Ce petit détail a son importance et confère un nouvel intérêt aux propos de Livni accusant l’Iran de violer les conventions internationales en « passant » des armes dans la région.

L’ignoble agence de renseignement frappe à nouveau

Souvenez-vous le mois dernier nous soulignions comment l’effondrement de certains pays - comme le Pakistan ou le Mexique - était pronostiqué. Les indices suggèrent que la Turquie fait également partie de cette liste. L’audace du gouvernement turc devant la belligérance israélienne pourrait mener à un « changement de régime ». Les réponses obligeantes d’Israël dénotent sa dépendance vis-à-vis de la Turquie. Toutefois, un gouvernement islamique modéré est probablement considéré comme inadapté pour un pays qui fait partie de la zone du « Grand Israël »

Après avoir condamné le massacre de Gaza en janvier, le Premier ministre Erdogan a appelé à une radiation d’Israël de l’ONU et à la poursuite de l’enquête sur les crimes de guerre commis par Israël...

« Comment se peut-il qu’un pays qui n’applique pas les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, soit autorisé à passer la porte du [siège] de l’ONU ? »

... tandis que les chefs militaires turcs réagissaient furieusement après que le général israélien Mizrahi ait réprimandé la Turquie pour son hypocrisie, prévenant qu’une dégradation des relations entre Jérusalem et Ankara compromettrait l’intérêt des deux pays. Israël s’est rétracté en obligeant Mizrahi à s’excuser, Israël tenant à éviter tout incident diplomatique supplémentaire.

Généralement les sionistes n’abandonnent pas des querelles publiques. Alors pourquoi Israël s’est-il couché cette fois-ci ?

Israël dépend fortement de la Turquie pour accéder à des armements, des technologies nucléaires et des secrets d’État étasuniens, plus faciles à obtenir pour la Turquie qui est membre de l’OTAN. Israël a plus de mal à extorquer de telles concessions des États-Unis suite à une série de scandales liés à des activités d’espionnage.

L’un de ces scandales a éclaté lorsque Sibel Edmonds a sonné l’alarme sur le rôle pivot du Conseil américano-turc dans le transfert de technologies nucléaires via la Turquie vers le marché noir du nucléaire. En lisant la liste des membres de ce conseil, on croirait parcourir le bottin des néoconservateurs et des porte-paroles d’Israël. En fait, selon Edmonds : « l’AIPAC a aidé à mettre en place le Conseil américano-turc - jetez un œil au Conseil d’administration, regardez qui y siège. Vous verrez les mêmes têtes dans les deux organisations, parce qu’il s’agit de la même opération. »

En plus d’être un véritable « bazar international de l’armement », la Turquie revêt une importance stratégique car les États-Unis et Israël ont besoin d’un corridor allié pour attaquer l’Iran. Le quotidien turc Hurriyet a cité le porte-parole néoconservateur Charles Krauthammeren ces termes : « les Israéliens n’attaqueront pas l’Iran via l’Irak. La solution est de passer par la Turquie... Lorsqu’Israël a attaqué les réacteurs syriens, ils sont passés par la Méditerranée puis par l’espace aérien turc. »

Après tout ce rafut autour de Gaza, la Turquie a décidé d’acheter des drones à Israël, et a pris des options sur des achats ultérieurs. Et quid de la proposition d’ouvrir une route maritime entre Chypre, illégalement occupée et Israël ?

Alors que les offres amicales d’Israël à destination du gouvernement turc donnent l’impression d’une alliance solide, il existe d’autres manières de se faire passer des messages entre « amis » :

Des associations juives étasuniennes mettent en garde la Turquie contre la montée de l’« antisémitisme ».

Un groupe d’organisations juives étasuniennes a pressé le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan de faire cesser ce qu’elles ont qualifié de montée de l’antisémitisme suite à la guerre de Gaza.

Israël suspend des vols à destination d’Antalya suite à une note de la CIA.

Israël a suspendu ses vols à destination d’Antalya suite à un message codé envoyé par la CIA aux dirigeants israéliens et turcs concernant un terroriste d’Al Qaeda qui s’apprêterait à lancer une attaque sanglante contre des passagers israéliens.

Parfois, le rideau s’entrouvre et nous permet d’apercevoir les coulisses où se trament les événements dont nous sommes témoins. En Turquie et au Moyen-Orient, les médias rapportent depuis des mois que le Mossad était impliqué dans la direction voire même dans la création d’un réseau situé politiquement à droite et consacré à l’espionnage et aux activités criminelles connues sous le nom d’Ergenekon, accusé de vouloir renverser le Parti de la justice et du développement (AKP), démocratiquement élu et auquel appartiennent le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et le président Abdullah Gul.

Des manifestants brûlent un drapeau israélien de fortune au cours d’une manifestation de solidarité pour le peuple gazaoui.

Baptisé d’après le nom d’une vallée mythique autrefois célébrée par les Turcs, Ergenekon est une organisation néo-nationaliste où la plupart des couches de la société turque sont représentées. Les preuves rassemblées par une enquête ayant duré plus d’une année et ciblant des centaines de membres a révélé une gouvernance secrète constituée d’officiers de l’armée et de la police, d’hommes politiques, de journalistes, d’écrivains, d’employés du gouvernement et d’hommes d’affaires turcs.

L’année dernière, Jason Burke a décrit la situation en ces termes :

Les crimes reprochés à Ergenekon incluent une série d’explosions meurtrières, une attaque à la grenade contre un journal, le meurtre d’un évêque italien et l’assassinat du journaliste arménien Hrant Dink l’année dernière - selon les enquêteurs, tous ces actes visaient à créer un climat de terreur et de chaos propice à un coup d’État militaire qui renverserait le gouvernement islamiste modéré de la Turquie.

Les enjeux sont importants car ils concernent la stabilité de l’un des pays stratégiquement les plus importants. Cette réalité politique explosive divise la Turquie.

Ses origines remontent à la contre-guérilla, version turque de l’Opération Gladio, une opération menée par l’OTAN et la CIA au cours de laquelle des armées secrètes infiltraient des mouvements politiques de gauche pour mener de violentes attaques terroristes ou même carrément des opérations faux-drapeau. Comme rapporté par le Spiegel, c’est exactement ce qu’Ergenekon a fait ; poursuive la stratégie de la tension de l’OTAN afin de basculer dans dictature militaire d’extrême droite pleinement consciente de ce que ses maîtres sionistes attendent d’elle :

En Turquie, cette situation est connue sous le nom d’ « État profond » (Derin Devlet) qui existait bien avant l’enquête sur l’Ergenekon qui a commencé il y a deux ans après la découverte d’une cache d’armes. Il y a toujours eu des organisations paramilitaires en Turquie qui se sont donné pour mission de protéger la Turquie moderne contre de prétendus terroristes à l’extérieur comme à l’intérieur du pays - contre les Grecs et les Arméniens, puis contre les gauchistes, et maintenant contre les Islamistes.

Selon les procureurs, l’objectif était de plonger la Turquie dans la peur et le chaos avant qu’elle ne soit sauvée par un coup d’État militaire qui réinstaurerait la paix et l’ordre. Après tout, les forces armées se considèrent comme les protecteurs de la nation qu’elles ont héritée de Mustafa Kemal Ataturk, le fondateur de la Turquie moderne.

Par conséquent, la Turquie n’est pas étrangère aux coups d’État militaires conduits par des extrémistes pathologiques.

Bien évidemment, les enquêtes ne mèneront à rien, au contraire elles seront détournées afin d’exploiter les faiblesses de la société turque. Des psychologues ayant étudié le principal suspect du Mossad pendant le procès ont estimé que c’était « probablement un sociopathe » et par conséquent un témoin pas fiable du tout qui pourrait avoir été parachuté au début des enquêtes pour semer la confusion et égarer les enquêteurs. Il en résulte nombre d’allégations, certaines d’entre elles étant infondées, menant souvent à cibler des innocents, divisant et hystérisant encore plus la Turquie :

« Il y a trop d’incohérences, » a déclaré le commentateur Mehmet Ali Birand.

« Il y a trop d’accusés attendant dans une cellule depuis huit ou neuf mois sans même savoir pourquoi ».

Si l’enquête continue à être menée de la sorte, il est possible qu’elle perde toute crédibilité et n’apporte absolument aucun résultat concret - donnant à la Turquie une raison supplémentaire de croire qu

e quelque puissance occulte est à l’œuvre.

Ce contexte permet d’expliquer le comportement contradictoire de la Turquie au cours du mois passé, le même jour où un avocat du gouvernement turc annonçait qu’Israël pourrait être poursuivi pour crimes de guerre, les militaires rappelaient leur détermination « à maintenir les accords bilatéraux » avec Israël en envoyant leurs navires dans le Golfe d’Aden. Toujours le même jour la Turquie bombardait des bases kurdes du PKK au nord de l’Irak. Il se trouve qu’Israël, avec l’aide des sionistes chrétiens étasuniens, est en train de lorgner sur cette même région. Tellement d’intérêts croisés sont en jeu. D’après les enseignements tirés des autres conflits, une chose est claire : tout groupe « terroriste » ou « résistant » peut être infiltré et détourné - si d’aventure il n’avait pas été initialement créé - par le Mossad ou la CIA.

Impliqué dans de nombreux dossiers, le gouvernement turc est en train de demander à son peuple s’il souhaite rejoindre l’Union Européenne ou pas, et si la Turquie est une nation qui cultive son héritage musulman ou qui cherche à le sacrifier en faveur de la réalisation du rêve séculier nationaliste d’hégémonie régionale. Manifestement, le gouvernement turc essaye de jouer de nombreux jeux à la fois, tout en étant le jouet d’agents étrangers ou locaux.

Les vautours du FMI tournoient dans le ciel, envoyant des avertissements manifestement plus explicites au gouvernement turc au sujet de la santé financière de l’économie vacillante de son pays.

Depuis des mois, les investisseurs espéraient que la Turquie garantirait au moins 20 milliards de dollars (15,6 milliards d’euros) de financements du FMI. Nombreux sont ceux qui se demandent désormais si le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, qui a déclaré que la Turquie pourrait s’en sortir avec ou sans l’aide du FMI, signera un accord nécessitant une impopulaire rigueur fiscale.

« Le crédit du gouvernement est en train de disparaître » a déclaré Ahmet Akarli, économiste chez Goldman Sachs. « Les gens ne paniquent pas mais tout le monde suit ce sujet de beaucoup plus près qu’il y a deux mois ».

Le FMI accepte que la dette publique turque augmente cette année, alors qu’il prévoit une contraction du PNB de 1,5 %. Mais il demande une fiscalité plus contraignante et un contrôle des dépenses des municipalités afin de rééquilibrer le budget au cours des années à venir.

On comprend que M. Erdogan rechigne à annoncer une prévision de croissance aussi déprimante et des mesures douloureuses juste avant les élections municipales de mars.

Les Grecs ont un mot pour décrire un événement qui prédit un événement similaire d’une ampleur bien plus importante : Prooikonomia. Ce mois-ci un avion de ligne turc s’est écrasé dans un champ à proximité de l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, le fuselage s’est brisé en trois morceaux et neuf personnes ont trouvé la mort. Cet événement symbolise peut-être l’effondrement de la Turquie dans un futur possible.

Auto tamponneuses et feux d’artifice

Les médias ont rapporté la collision entre un satellite étasunien et un satellite russe au-dessus de la Sibérie. Étant donné la probabilité d’une collision entre deux satellites, il est improbable que ce soit un accident, comme on nous l’a annoncé.

Quelques jours plus tard, un sous-marin français entrait en collision avec un sous-marin britannique. Il nous semble qu’ici aussi la thèse de l’accident est improbable, car nous avons du mal à imaginer que les autoroutes sous-marines soient congestionnées.

Une semaine après l’incident des satellites, le Texas était bombardé par des boules de feu, certaines furent filmées. C’est d’abord la thèse des débris de satellites qui a été avancée (une nouvelle fois improbable vu que les satellites se sont percutés au-dessus de la Sibérie) mais cette explication a été ensuite démentie. En fait, un astronome amateur a découvert l’endroit où est tombée la météorite et ce qu’il en restait.


Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 09:13



Sécurité énergétique, changement climatique


Récemment (cf
http://fr.groups.yahoo.com/group/alerte_otan/message/1871) Jaap de Hoop Scheffer citait parmi les "thèmes à débattre sérieusement" pour l'élaboration du nouveau concept stratégique de l'Otan celui du "changement climatique". On pourrait se demander ce que vient faire alliance prétendument défensive de l'Europe là dedans. Le secrétaire général y répond
«...
dans le Grand Nord, où la fonte de la calotte glaciaire est une réalité, on notera avec satisfaction que le changement climatique n'a pas encore fait monter la tension.  Mais cette possibilité existe, des ambitions s'expriment, et nous devons être prêts à réagir.  Sécurité énergétique et changement climatique sont d'ailleurs deux thèmes qui soulignent également la nécessité pour l'Alliance de repenser fondamentalement sa doctrine maritime. »


L'alliance "défensive" se positionne pour que les ressources nouvellement accessibles soient bien aux mains de l'Occident.

___________________________________________________


La Russie dénonce l'activité
de l'OTAN en Arctique

 
Agence France-Presse, 26 mars
Moscou
 
Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé jeudi l'activité croissante de l'OTAN en Arctique, estimant qu'elle portait atteinte à une coopération efficace entre les pays riverains.
 
«Nous sommes convaincus que l'activité de l'OTAN que nous observons en Arctique peut entraîner la destruction du modèle constructif de coopération entre les pays riverains», a estimé le porte-parole du ministère russe, Andreï Nesterenko, lors d'un point de presse.«Des défis communs se dressent devant les pays de la région: changement climatique, recul de la banquise et d'autres. Des organisations internationales tel que le Conseil arctique travaillent sur ces problèmes et ils doivent être réglés sans la participation des acteurs non régionaux», a souligné M. Nesterenko.
 
Le secrétaire général de l'OTAN, Jaap de Hoop Scheffer, avait déclaré fin janvier que l'Alliance atlantique devrait accroître son rôle dans l'Arctique et pourrait contribuer à la lutte contre les désastres écologiques et aux secours en mer.
 
Quatre des cinq nations riveraines (Etats-Unis, Canada, Danemark, Norvège) sont membres de l'OTAN. La Russie est la cinquième.
 
Après avoir déserté la région après la fin de la guerre froide, la Russie affiche depuis quelques années un intérêt croissant pour l'Arctique. Elle y multiplie les exercices militaires et revendique notamment une extension de son domaine maritime jusqu'au pôle Nord.
 
Plusieurs pays occidentaux revendiquent aussi une portion de l'Arctique, dont le Canada et le Danemark, et y renforcent leur présence militaire.
 
++++++
 
Arctique: l'OTAN pourrait entraver la coopération entre Etats riverains
 
MOSCOU, 26 mars - RIA Novosti. L'activité de l'OTAN en Arctique pourrait violer le schéma actuel de coopération entre les Etats riverains, a indiqué jeudi le porte-parole de la diplomatie russe Andreï Nesterenko lors d'un point de presse à Moscou.
 
"Nous sommes convaincus que l'activité de l'OTAN en Arctique pourrait dévoyer le schéma constructif actuel de coopération entre les Etats riverains, et stériliser l'ordre du jour pour la région arctique", a poursuivi M.Nesterenko.
 
Selon lui, les questions régionales doivent être résolues sans implication des acteurs n'ayant pas de rapport avec la région.
 
Début janvier 2009, le secrétaire général de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer a fait savoir que l'Alliance avait besoin d'une présence militaire en Arctique.
 
++++++
 
La ruée vers l'or noir
dans l'enfer arctique

Arielle Thedrel, envoyée spéciale à Khariaga
23/03/2009
http://www.lefigaro.fr/international/2009/03/19/01003-20090319ARTFIG00504-la-ruee-vers-l-or-noir-dans-l-enfer-arctique-.php
 
La fonte de la calotte polaire s'accélère inexorablement et, avec elle, la compétition pour le contrôle des fabuleuses richesses du pôle Nord.
 
Depuis Moscou, il faut plus de deux heures de vol pour atteindre Usinsk. De toute évidence, le Tupolev 134 qui y mène n'a jamais été rénové depuis son entrée en fonction dans les années 1970. Mais le pilote est un virtuose à en juger l'atterrissage sur un tarmac tapissé d'une épaisse couche de neige qui aurait semé la panique à Roissy pendant au moins 48 heures.
 
Usinsk, cité-dortoir de 44 000 habitants agrémentée de deux églises orthodoxes, d'une mosquée, d'un hôpital et d'un casino, est un fief de la compagnie Loukoil. Créée au début des années 1970, la ville ne vit que par, et pour le pétrole. L'alcoolisme y fait des ravages. Les antennes paraboliques qui pointent bizarrement vers le sol indiquent au visiteur qu'il se trouve sur le toit du monde. Ou presque.
 
À 80 km au nord d'Usinsk, un globe hissé sur un piédestal en béton marque l'emplacement du cercle polaire, et le début d'une zone hostile où seuls les pétroliers osent s'aventurer. Truffée de nids de poule et de joints érodés, la route verglacée qui conduit d'Usinsk au champ de Khariaga (170 km) est un danger public. Malgré la limitation de vitesse et un millier d'alcootests chaque mois, les camions-citernes y foncent à toute allure et les accidents y sont monnaie courante.
 
Passé le cercle arctique, la toundra se substitue subitement à la taïga. Couronnés de forêts de pins et de bouleaux rachitiques, les vallons traversés par la rivière Kolva cèdent la place à un grand désert blanc sillonné par un dédale de pipelines que surmontent ça et là de gigantesques torches actives 24 heures sur 24.
 
Khariaga se situe sur le territoire autonome des Nénets (40 000 habitants pour une superficie équivalente à trois fois la France), à 90 km au nord du cercle polaire. Un champ de pétrole de 320 km² que se partagent Loukoïl et Total. Les difficultés logistiques ne constituent que l'un des nombreux défis affrontés par Michel Pick, responsable des « objets » 2 et 3 exploités par le groupe français, deux joyaux situés respectivement à 1 800 et 2 800 mètres de profondeur. D'abord, la forte proportion de paraffine contenue dans l'huile de Khariaga. « En dessous de 29 °C, elle se fige et ressemble à du cirage ». Il faut donc la chauffer en permanence. Sur des centaines de kilomètres, des câbles électriques sont enroulés autour des oléoducs pour maintenir l'or noir à l'état liquide.
 
Un véritable casse-tête
 
Il y a aussi le H2S, l'hydrogène sulfuré contenu dans le gaz associé au pétrole. La moindre fuite de ce poison sèmerait la mort en quelques minutes. Des travaux sont en cours pour arrêter le «torchage» des 200 000 mètres cube de gaz éliminés chaque jour. Un gaspillage d'énergie, mais aussi une menace pour l'environnement. Car une fois brûlé, le H2S se transforme en SO2, du dioxyde de soufre qui contribue à alimenter l'effet de serre. Moins scrupuleuses ou moins pragmatiques, les compagnies russes éludent pour l'instant ce casse-tête.
 
La nature du terrain est une autre gageure. Le pergélisol, un mélange de roches, de sable et de glace d'environ 300 mètres d'épaisseur, devient spongieux lorsqu'il se réchauffe. Pour éviter que les installations ne s'enlisent, tout doit être construit sur pilotis. Et puis bien sûr, il y a le froid, le plus féroce ennemi, pour les hommes comme pour les équipements. Il n'est pas rare ainsi qu'une des puissantes piles en acier enfoncées à une dizaine de mètres de profondeur se fracasse contre le sol gelé. La moindre tête de puits est isolée par un conteneur équipé d'une soufflante qui apporte un peu de chaleur.
 
Perchés au sommet d'un derrick, sur un monkeyboard, à 28 mètres de hauteur, les «accrocheurs» doivent régulièrement se relayer pour résister à des rafales de vent impitoyables. «Au bout de deux heures, les mâchoires se collent, raconte Éric Verbrugge, un jeune Lyonnais, chef du site. Et à partir de - 40 °C, il est impossible de tenir plus de dix minutes dehors.»
 
Les aurores boréales, les arcs-en-ciel verticaux dessinés par les torches, les visites fugitives de renards blancs ou les passages inopinés de nomades transhumants à la tête de leurs troupeaux de rennes ne suffisent pas à adoucir une vie quotidienne qui peut vite basculer de la contemplation à la folie. Ici, au milieu de nulle part, les hommes, soumis à un régime spartiate, sont mis à rude épreuve, reconnaît Éric. «Deux heures de jour en plein hiver, pas de nuit en été, des températures qui oscillent de - 56 °C à parfois + 30 °C, un sol qui, dès juin, se transforme en cloaque peuplé de moustiques énormes et voraces qui vous harcèlent sans répit pendant trois mois…»
 
N'en déplaise aux âmes romantiques, l'Arctique est un enfer. Les ennemis de la révolution bolchevique y étaient déportés dès le début des années 1930 pour y développer l'exploration minière. C'est ainsi que naquit, à 200 km au nord-est d'Usinsk, le goulag de Vorkouta où séjourna Soljenitsyne.
 
Depuis longtemps, on sait que ce Grand Nord recèle de fabuleuses richesses. Le réchauffement climatique et de nouvelles technologies les rendent désormais plus accessibles. La fonte de la calotte polaire s'accélère inexorablement et, avec elle, la compétition pour le contrôle de l'Arctique. Selon les experts du programme Damoclès de l'Union européenne, la banquise pourrait complètement disparaître en été dès 2015. Si les conséquences sur les écosystèmes s'annoncent inquiétantes voire tragiques pour la faune locale, la fonte des glaces offre en revanche des perspectives économiques considérables, mais aussi susceptibles d'exacerber les tensions politiques et d'amplifier les risques de pollution.
 
Un raccourci entre l'Europe et l'Orient
 
Selon une étude de l'US Geological Survey, le pôle Nord contiendrait 20 % des ressources énergétiques de la planète non encore découvertes. Et parmi les cinq États qui bordent l'océan Glacial Arctique, la Russie, qui détient plus de la moitié de ce littoral, se taille la part du lion. Près de 80 % des réserves de pétrole et 90 % des réserves de gaz et de charbon russes seraient situées dans la zone arctique
. Dans la mer de Barents, le champ offshore de Shtokman, qui devrait entrer en production en 2013, renferme à lui seul 3 800 milliards de mètres cubes de gaz, soit la consommation de la France pendant quatre-vingts ans.
 
Ce nouvel eldorado a aiguisé les appétits du club des cinq (Russie, États-Unis, Canada, Norvège et Danemark) et donné lieu à des revendications territoriales inédites dans la région. Depuis 2001, la Russie réclame ainsi auprès de la commission ad hoc de l'ONU l'extension de son plateau continental via la dorsale Lomonossov, qui lui permettrait de contrôler près de la moitié de la haute mer polaire.
 
Pour faire valoir ses revendications, contestées par le Danemark et le Canada, Moscou a cru utile de les accompagner d'incursions de bombardiers stratégiques aux confins des zones de défense de l'Otan. De quoi interpeller le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jaap de Hoop Scheffer, qui s'est dit «sûr», il y a un mois, que «le Grand Nord va retenir encore plus l'attention de l'Otan dans les années à venir».
 
Les enjeux sont considérables. Selon Serge Ségura, expert en droit maritime, l'ouverture de nouvelles routes maritimes permettra «une économie de distance de 40 % entre l'Europe et l'Extrême-Orient». En octobre dernier, pour la première fois, un bateau de recherche scientifique, le Polarstern, a pu emprunter les passages du Nord-Ouest (le long de l'Amérique) et celui du Nord-Est (le long de la Russie) sans avoir à briser de glace. Mais la fonte de la banquise nécessitera aussi de gros investissements en matière de sécurité en raison d'une augmentation des glaces dérivantes.
 
De même, l'exploitation offshore des hydrocarbures induira une logistique aussi importante que coûteuse en matière de transport. La pêche, elle aussi, pourrait soulever une nouvelle foire d'empoigne, avec la migration attendue de certaines espèces (morue et hareng notamment) vers les eaux réchauffées de l'Arctique.
 
La bataille qui vient de s'engager a focalisé l'intérêt de la communauté internationale sur cette terra incognita. En août 2007, lorsque les Russes ont planté, à grand renfort de publicité, un drapeau en titane à 4 261 mètres de profondeur, il n'existait aucune cellule en charge de l'Arctique au sein du ministère français des Affaires étrangères. Ce n'est plus le cas aujourd'hui.
 
L'Union européenne s'est elle aussi mobilisée. En octobre dernier, sous la houlette de Michel Rocard, le parlement européen a plaidé pour l'adoption d'un traité international destiné à protéger l'Arctique, à l'instar du traité de Washington (1959) qui a fait de l'Antarctique une zone sans souverainetés nationales. Les experts ne se font pas d'illusion. Selon Serge Ségura, «les recettes appliquées pour l'Antarctique, un continent entouré d'océans, sont difficilement applicables à l'Arctique, un océan entouré de terres». L'UE en a déjà pris acte. Si elle vient de préconiser une meilleure gouvernance multilatérale, elle a entériné aussi «la promotion de l'exploitation durable des ressources» du pôle Nord.

++++++
 
Discours du Secrétaire général
de l'OTAN Jaap de Hoop Scheffer
sur les perspectives de la sécurité
dans le Grand Nord
 
http://www.nato.int/docu/speech/2009/s090129a.html
 
Reykjavik, Iceland
29 Jan 2009
 
(traduction)
 
Le Premier ministre,
Ministres,
Excellences,
Généraux,
Mesdames et Messieurs,
 
 
Monsieur le Premier ministre, permettez-moi de commencer mes observations en vous remerciant d'avoir organisé cette conférence en coopération avec l'OTAN et le Collège de défense de l'OTAN. L'ordre du jour de l'Alliance  semble avoir été dominée récemment par les événements en Afghanistan, au Caucase et dans la Corne de l'Afrique - des zones qui peuvent à juste titre être qualifié de "chaudes". Il est donc très bienvenu de déplacer notre attention sur une région plus froide. Cela dit, la raison pour laquelle nous nous concentrons sur le Grand Nord, c'est parce qu'il pourrait ne pas rester si froid à l'avenir. Ici, dans le Grand Nord, le changement climatique n'est pas une idée fantaisiste - elle est déjà une réalité - une réalité qui porte en elle un certain nombre de défis, y compris pour l'OTAN.
 
La conférence d'aujourd'hui offre une occasion unique pour nous de prendre un aperçu détaillé de certains de ces défis, d'envisager des perspectives d'évolution, d'échanger des vues sur les implications probables de sécurité, et d'identifier les rôles possibles de l'OTAN. Et je dois dire que je suis certain que la qualité et la quantité des participants ici, aujourd'hui, est une garantie pour la rencontre soit des plus intéressantes et productives.
 
[...]
Je tiens donc à utiliser mes observations ce matin pour apporter quelques éléments de réflexion. Naturellement, je souhaite qu'il y aura un accord unanime avec mon point de vue - bien que l'expérience me dit que c'est une hypothèse peu probable. Mais, indépendamment de vos opinions, ce séminaire offre une occasion des plus opportunes pour en savoir plus sur une région géographique qui a toujours été d'une grande importance pour l'Alliance. Et bien que les implications à long terme du changement climatique et le retrait de la calotte glaciaire de l'Arctique sont encore flous, ce qui est très clair,
c'est que le Grand Nord va réclamer encore plus d'attention de l'Alliance dans les années à venir.

Permettez-moi de commencer, donc, avec quelques-unes de mes idées sur où mettre l'accent, de mon point de vue de Secrétaire général de l'OTAN.
 
Tout d'abord, la navigation. Certaines routes maritimes qui ne sont actuellement que très peu ouvertes à des périodes de l'année, ou seulement utilisables avec très coûteux navires brise-glace, pourraient devenir accessibles à de plus longues périodes, et sans recours à de tels navires. De même, certaines routes qui sont actuellement totalement infranchissable pourrait devenir commercialement viable. Et  de toutes nouvelles voies pourraient être découvertes. Tous ces scénarios offrent des routes maritimes beaucoup plus courtes, et donc moins cheres,  que beaucoup de celles qui exigent actuellement un passage par les canaux de Suez ou de Panama.
 
Une conclusion évidente est que l'on doit s'attendre à voir augmenter les activités d'expédition dans la région de l'Arctique. Avec l'augmentation de l'activité humaine, le risque d'accidents nécessitant des missions de recherche et de sauvetage va également  augmenter.. Avec potentiellement d'avantage de  transport de ressources énergétiques, on pourrait aussi voir une augmentation du risque de catastrophes écologiques nécessitent des opérations de secours. Dans ces deux cas, je crois que l'OTAN a un rôle évident à jouer. Les pays alliés ont les capacités nécessaires et de l'équipement pour mener à bien ces tâches, et notre  Centre de Coordination Euro-Atlantique de réponse aux catastrophes [Disaster Response Coordination Centre] a la vaste expérience nécessaire pour coordonner les efforts de secours et aider aux opérations de recherche et de sauvetage. [se profiler d'abord humanitaire, bien sûr!]
 
La deuxième question est la celle des ressources. Comme le bouchon de glace diminue, la possibilité augmente d'extraire du Grand Nord des richesses minérales et des dépôts d'énergie fossile. Les estimations sur l'ampleur de ces dépôts varie considérablement, de même que les évaluations de la viabilité commerciale de prospection et d'extraction. Même si les températures devaient augmenter, ce sera toujours un climat hostile et des ressources situées loin des marchés. Mais si nous voyons une augmentation de l'activité dans ce secteur, et dans l'énergie en particulier, alors l'Alliance, mais non exclusivement elle, devra tenir cela en compte
 
[...]
 
La troisième question est celle des revendications territoriales. La Convention des Nations unies de 1982 sur le droit de la mer est le cadre juridique qui s'applique à l'océan Arctique - un fait qui a été réaffirmé par les cinq États côtiers de l'Arctique lors de leur réunion au Groenland en mai dernier. Toutefois, il est déjà clair qu'il existe certaines différences d'opinion entre les cinq Etats sur la délimitation des limites de 200 mile nautiques des "Exclusive Economic Zones", ainsi que sur l'extension du plateau continental. Et, en tant qu'ancien étudiant de droit, je suis pleinement conscient que de nombreux avocats vont s'enrichir de ce genres de différences.
 
Je ne suis pas un seul instant en train de suggerer que l'OTAN doit être un arbitre dans l'une ou l'autre de ces différences d'opinion, ni sur la façon d'interpréter la loi. Mais je pense que l'OTAN offre un forum où les quatre des états cotiers de l'Arctique [Canada, USA, Islande et Norvège], peuvent informer, discuter et partager toutes les préoccupations qu'ils pourraient avoir. Et ce qui me conduit directement sur le prochain numéro, qui est l'activité militaire dans la région.
 
Répondant à l'évolution de l'environnement, plusieurs pays riverains de Arctique sont en train de renforcer leurs capacités, et l'activité militaire dans le Grand Nord n'a cessé d'augmenter. Il est compréhensible et complètement légitime, pour les nations alliées, de se demander comment nous devons aborder, en tant qu'Alliance, mais aussi en tant que communauté internationale, les aspects militaires du Grand Nord.
 
Le séminaire d'aujourd'hui offre une excellente occasion d'examiner certaines de ces options.
 
Est-ce que l'OTAN, en tant qu'organisation, en tant qu'Alliance, devrait discuter de la possibilité d'intensifier son attention dans la région? Et si oui, quelle forme cela devrait-il prendre ? Il pourrait être utile de mener des exercices de recherche  et d'opération de sauvetage, ou même de secours en cas de catastrophe, répondant à certains des scénarios possibles que j'ai mentionnés plus tôt, et de familiariser les équipes appropriées avec les défis uniques que présentent les conditions de l'Arctique.
 
Mais quels que soient les options prises, je pense que nous avons besoin d'assurer la transparence, de renforcer la confiance et de travailler vers la coopération quand il s'agit de ces questions. Et cela inclus la Russie. Il ya une base solide de coopération, jusqu'à présent, entre les pays de l'Arctique. Cela devrait continuer.
 
Je pense que l'OTAN pourrait aussi avoir une contribution à apporter. Bien entendu, le Conseil de l'Arctique devrait rester au centre de beaucoup de discussions et de la coopération entre les États riverains de l'Arctique. Cependant, une fois que les conditions seront réunies pour la reprise des activités normales avec la Russie dans le Conseil OTAN-Russie, (et j'espère que nous verrons bientôt un tel développement), je vois des avantages à utiliser ce forum particulier pour intégrer la Russie dans une coopération plus large, et également comme élément essentiel dans la construction de la confiance mutuelle. L'Alliance et la Russie ont déjà acquis des expériences dans la recherche et le sauvetage, ainsi que dans la gestion des catastrophes. Je crois que ces expériences pourraient utilement se développer, et s'élargir, pour relever les défis communs dans la région du Grand Nord.
 
Avant de conclure: Les changements causés par la fonte progressive de la calotte de glace sont une source de préoccupation pour de nombreux pays au-delà de celles du Conseil de l'Arctique et de l'OTAN. En effet, l'ensemble de la communauté internationale va être affectée par de nombreux changements qui sont déjà en place. Dans cette situation, l'OTAN a besoin d'identifier les domaines où l'Alliance, avec ses compétences, peut apporter une valeur ajoutée.
 
Si le rôle le plus approprié pour l'OTAN dans le Grand Nord est dans le cadre d'une "approche globale", impliquant d'autres acteurs comme le Conseil de l'Arctique et de l'UE, alors nous aurons besoin d'une meilleure compréhension de ce qui se passe déjà, et ce qui est de nature à se produire dans l'avenir. L'OTAN devrait continuer à suivre l'évolution de la situation, mettre à jour nos connaissances et rechercher des opportunités dans notre business quotidien.
 
Je voudrais ajouter une note de prudence. L'indivisibilité de la sécurité des Alliés a toujours été un principe fondamental de l'OTAN. Et c'est un principe que nous ignorons à nos risques et périls. Manifestement, le Grand Nord est une région qui est d'un intérêt stratégique pour l'Alliance. Mais c'est aussi le cas de la mer Baltique, de la mer Noire et de la Méditerranée. Il y a beaucoup de régions -, mais il n'y a qu'un seul OTAN.

Et nous devons veiller à ce que, comme nous regardons aujourd'hui vers le Grand Nord, et peut-être dans l'avenir vers d'autres régions, nous n'allons pas sur la voie de la régionalisation - parce que c'est la voie de la fragmentation. Et c'est une voie que nous devons éviter à tout prix.


http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29553706.html

Partager cet article
Repost0
29 mars 2009 7 29 /03 /mars /2009 07:59

De petites fermes ou des particuliers faisant pousser leurs légumes pourraient être placés sous la supervision directe du gouvernement fédéral grâce à une nouvelle législation présentée au Congrès.


La Résolution 875, a été présentée à la Chambre sous le nom de Acte de Modernisation de la Sécurité Alimentaire 2009 en février par Rosa DeLauro dont le mari, Stanley Greenburg, dirige les recherches pour la firme Monsanto - le leader mondial de la production d'herbicides et de semences génétiquement modifiées.


La nouvelle loi viserait à réduire les risques de contamination par la nourriture: bactéries, produits chimiques, toxines naturelles ou artificielles, virus, parasites, prions et autres agents pathogènes pour l'homme.


Elle concernerait les établissement qui produisent, stockent, font transiter ou vendent toute catégorie de nourriture. Fermes agricoles et aquacoles, ranches, vignobles seraient soumis à une stricte régulation gouvernementale.


Des experts de l'industrie alimentaire, mandatés par le gouvernement, pourraient venir demander de mettre au norme de petites exploitations, causant des mises en faillite nombreuses.


La blogosphère s'agite
et relève les risques suivants:


- Obama et son équipe cherchent-ils à tout nationaliser pour désarmer la population et contrôler la nourriture ?
 

Super ! C'est très "écolo" de la part d'Obama. Quel est son motif véritable ?

Ca va trop loin. La FDA autorise déjà bien assez de poisons dans notre nourriture !


- Si tu meurs de faim, tu ne pourras plus te défendre pour rester libre. Celui qui contrôle la nourriture c'est celui qui fait les règles.

- Le gouvernement a peur de perdre de l'argent en impôt collecté. Imaginez les taxes perdues si tout le monde fait pousser ses légumes? Imaginez si les gens coordonnaient leurs efforts entre amis, voisins et familles? En peu de temps, les gens pourraient manger le produit de leurs propres efforts et vivre en autarcie.

- Ils veulent rendre dépendants du gouvernement. Ils veulent endetter mes arrière-arrière petits enfants, m'enlever mes armes, m'interdire toute médecine parallèle.

Nous avons besoin d'une révolution
contre ce nouveau fascisme.


- Les mises aux normes seront excessivement chères pour les petits exploitants.

- Sans l'ombre d'un doute, ils confisqueront votre propriété en cas de risque de contamination ou si vous n'êtes pas aux normes.

- Ne perdez pas votre temps à raisonner les criminels de Washington. Tout cela se terminera en révolte sanglante.

- Plus je regarde cette loi en apparence inoffensive, plus je la déteste. C'est une façon lâche de pousser les petits exploitants à l'illégalité car nombre d'entre eux feront le choix de ne pas se plier à la loi.


>>> plus d'infos

WorldNet Daily
source



http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-29563855.html



_______________________________________________________________________________________


29.03.2009

Pourtant nous sommes encore en vie...

29318.jpg Face à la crise, certains se souviennent du conseil de Voltaire: "cultivons notre jardin!"...



Comme nous sommes toujours en vie, cela signifie que des pans entiers de l’économie continuent de fonctionner. L’expérience des crises précédentes donne une idée de ce qui survit. En fait, ce sont les secteurs les moins mondialisés difficilement délocalisables, qui répondent à des besoins incompressibles, ou sont marqués par de très fortes spécificités culturelles, voire qu’ils répondent à l’adaptation des ménages à la crise.



En 1997, l’Asie est frappée par une crise d’endettement à court terme. Les Etats-Unis ont servi de bouée de sauvetage pour épargner à cette région la noyade en absorbant ses exportations. Cette crise violente et brève était différente dans sa nature et son ampleur à celle d’aujourd’hui. Cependant, elle donne un éclairage sur les secteurs insubmersibles.



Ce sont en gros :
- la santé. La grippe et autres maladies sont totalement indifférentes aux variations de la croissance, malheureusement.
- l’alimentation. Faut bien se sustenter !
- l’éducation. Les enfants vont toujours à l’école et les adultes mettent à profit ce passage à vide pour acquérir de nouvelles compétences.
- les biens et services culturels comme les livres, locations de DVD...
- et bien sûr, tout ce qui permet d’économiser.



En 1998 et 1999, en Corée, les dépenses d’éducation ont flambé. Plutôt que de se tourner les pouces, de nombreux chômeurs ont revendu leurs voitures, cesser de sortir le soir et consacrer une partie de leur épargne à passer des diplômes supplémentaires. A Hongkong, ville réputée réfractaire aux choses de l’esprit, les librairies ont vu leurs ventes d’ouvrages historiques ou philosophiques exploser. Pris au piège du temps du boom par la « course du rat », les Hongkongais ont eu des loisirs forcés à cause du ralentissement des affaires pour réfléchir au sens de la vie. Quant à Taiwan, alors que l’électronique payait durement la crise, les producteurs taïwanais de sauce ou de conserve ont conservé une profitabilité moyenne de 12%.



Les signes d’un changement de comportements sont déjà perceptibles. Le consommateur ne renonce pas à acheter mais choisi ce qui est moins cher. Aux Etats-Unis, les vendeurs de graines prévoient une augmentation de 25% de leurs ventes pour 2009 informe US News et World Report. Les Américains redécouvrent le jardinage. Au lieu de passer leurs week-ends à tondre leurs pelouses et à tailler des haies improductives, puis à maigrir dans des salles de gym, certains font un verger et un potager. C’est un bon pour la santé, meilleur au goût et, critère déterminant, moins cher.



Se nourrir justement ! On mange autant mais différent. Certains supermarchés britanniques notent un effondrement de 50% de leurs ventes de plats préparés et... une hausse de 50% de leurs ventes de légumes, viandes, œufs, lait. Au lieu de glisser une pizza dans un four à micro-onde, les familles mitonnent.



Aux Etats-Unis encore, fin 2008, alors que le champagne trinquait salement, le mousseux en 10 et 20 dollars la bouteille faisait la fête. Dans l’ensemble, les ventes de vins sur Internet ont baissé de 17% en valeur rapporte The Herald Tribune mais ont augmenté de 15% en volume ! Les mauvaises langues disent que pour oublier on boit. Mais pas seulement ! On dîne plus chez soi, alors pourquoi pas une boutanche pour égayer sa table, non ?



Des produits trouvent un regain inattendu. Comme les préservatifs malgré la publicité contraire que leur a fait récemment un saint homme. En Corée, leurs ventes ont connu, selon The Chosun Ilbo, des hausses de l’ordre de 20% l’année dernière. Les couples hésitent à avoir des enfants, et plutôt que de broyer du noir pendant les soirées de récession...



(par Bruno Birolli)



PS. : Comme « Crise !... » est remis à jour en fonction de l’actualité, il est conseillé de s’abonner à la newsletter à ceux qui souhaitent être tenus au courant des derniers articles.


http://crisevousavezditcrises.blogs.nouvelobs.com/


Partager cet article
Repost0
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 02:06
Alerte !
Réservistes
de la police nationale
mobilisés
 


En application des textes réglementaires, un plan de rappel de la réserve statutaire de la police nationale a été défini dans la perspective de répondre aux rappels individuels ou collectifs du ministre chargé de l’intérieur en cas de menace ou de troubles graves à l’ordre public. Il prévoit notamment que les services d’emploi prennent contact avec les réservistes statutaires afin que chacun d’entre eux connaisse son poste d’affectation.
Pour le 30 juin, l’ensemble des réservistes statutaires devront être affectés de manière opérationnelle.

Mission nationale pour la réserve civile (MINATREC)


Cellule de communication

Place Beauvau

75800 Paris Cedex 08

  01 40 57 97 17

Fax : 01 56 77 75 54

http://schlomoh.blog.lemonde.fr/
http://www.marcfievet.com/article-29548750.html


Voir mon blog http://r-sistons.over-blog.com


Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 06:05



Le roi est nu,
tout le monde le sait,
mais il ne faut pas le dire..!

 

Depuis les accords de Bretton Woods, les Etats-Unis se sont habitués à règner sans partage sur la planète financière. Le déclin progressif de l'Angleterre marquant l'ascension des US de façon progressive et systématique.

 

Alors que de toutes parts les puissances vassalisées réclament une refonte du système monétaire, les USA s'obstinent à vouloir conserver l'exorbitant privilège du $, (comme le dénonçait déjà le Gl De Gaulle).

La crise présente a ceci de particulier :

on en connait les causes, ainsi que les responsables,on en connait les remèdes et pourtant on peut prédire, sans trop se tromper, que depuis le 18/03 à la suite du nouveau plan de la FED, et du 23/03 après l'annonce du plan Geitner, que l'on boira le calice jusqu'à la lie.

Cette comédie a trop de complices pour que l'on puisse en changer la fin..!

 

Le rebond impressionnant de Wall Street c'est un blanc seing aux pompiers pyromanes. Le premier plan Paulson de 700 milliards de $ n'est pas encore financé dans sa totalité, le plan Obama de 800 milliards de $ est encore en construction. Ce sont donc pas moins de 1500 milliards de $ de dettes supplémentaires qui viennent d'être posées en offrande à la sphère financière par Geitner et Bernanke.

Mais d'ou vient tout cet argent ?
Des émissions d'emprunt d'Etat !
Déjà la journée de 25/03 a dû donner des sueurs froides à certains acteurs du marché obligataire.
En effet les émissions anglaises n'ont pas trouvé preneur hier, celle du soir aux USA ne furent guère réjouissantes, et il en reste encore quelques une ces jours -ci, et pas des moins importantes..!

Ces couacs passeront peut-être et dans ce cas, les marchés continueront encore quelques temps leur marche en avant, on pourra clouer les cassandres au pilori..!

Il se profile quelque chose à l'horizon : un "krach obligataire" (comme en 1987)..!
et une crise dont on peut être certain qu'elle finira par la ruine des Etats.
Jusqu'à ce jour les investisseurs prudents ont choisi les placements sécurisés sur les marchés obligataires. La FED en MANIPULANT les rendements pour "forcer" les acteurs à se replacer sur les marchés "actions" n'aura jamais de compte à rendre..!

A chaque rebond des marchés, il faut en profiter pour sortir avant
l'incendie qui
se prépare...
Il y aura la queue à la sortie...!


http://millesime.over-blog.com/article-29493884.html

Partager cet article
Repost0
27 mars 2009 5 27 /03 /mars /2009 05:15


Alerte ! Humanité en danger !
Rassemblement contre le NOM



Vidéo à écouter absolument :

 

Stan MAILLAUD vient de lancer l'appel du 11 Juillet 2009
à Saint Girons (Tour de France) sur:
 
http://www.dailymotion.com/video/x8rdzn_grand_rassemblement-contre-le-nom_news 
 


- instrumentalisation des journalistes pour détourner 
  l'attention des peuples

- événements fabriqués de toutes pièces

- stratégie d'abrutir les peuples, de les amuser (FR2, TF1...)

- plonger les citoyens dans l'ignorance

- destructions organisées

- dégénerescence de notre espèce

- journalistes actifs pour participer aux impostures

- terrorisme d'Etat

- combats vitaux, causes vitales

- mafia médico-pharmaceutiques etc etc

- trahison des dirigeants, corruption

  Alerte ! Nous sommes en danger ! 

  Eva

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche