Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 21:19

http://dfy.fr/CHATS/Comite%20chats%20libres%20Banniere.html

 

 

 

Chats de Port-Vendres : Suite à la pétition qu'on m'avait demandé de relayer sur ce blog au sujet des chats libres de Port-Vendres (66, France), chats suivis par des amis des animaux :

 

Moi-même j'ai été enquêtrice bénévole à la SPA, et j'ai fait stériliser de nombreux chats. La question de la protection animale me touche beaucoup.

 

Or, le Maire aurait été sollicité à la suite de plusieurs plaintes de riverains contre les chats libres (il y a partout des gens qui n'aiment pas les chats, pourtant indispensables dans les villes, et surtout dans les ports, où ils chassent les rongeurs) pour procéder à la capture des animaux par la Fourrière (ce qui se serait terminé par l'euthanasie, les refuges étant pleins).

 

J'ai l'habitude, sur mes blogs, de rectifier mes informations, de les affiner, au fur et à mesure que j'approfondis un sujet. Je rappelle que je traite toujours les sujets dans l'urgence. En rectifiant ensuite si nécessaire...

 

Donc, ce n'est pas le Maire qui envisageait de faire euthanasier les chats, mais des habitants qui lui avaient demandé d'alerter la Fourrière pour procéder à l'enlèvement des animaux. L'Association de protection animale qui m'avait contactée voulait absolument éviter cette solution.

 

Entre temps, je viens d'apprendre que le Maire de Port-Vendres était le premier gêné par cette affaire, car il est lui-même un ami des bêtes: Il aurait, si mes sources sont bonnes, cinq chats, un âne, un hamster, et il y a peu encore, un chien. Voilà qui plaide pour lui...

 

Par conséquent, pour éviter toute erreur d'appréciation à son égard, je tiens, de  moi-même, par honnêteté intellectuelle, par souci de la vérité, et surtout en période électorale (quelle que soit son étiquette, je ne le connais pas), à rectifier ce qui aurait pu laisser penser autre chose concernant ce Maire.

 

Eva R-sistons

 

 

 
Carembar .Pourquoi voulez-vous que je monte aux arbres  .
 
 
Les chats libres version "Prison break" .Combien sont-ils ?
 
 
"Men in black "version chat.Nous dirons donc "Cat in black".
 
 
 
Pistou , vous m'avez reconnu , c'est moi qui joue dans la petite maison dans la prairie.
 
 
Koukoute , Gros minet et Mooghis .Arrêtes de tirer la langue , cela ne se fait pas !
 
 
 
Totor le hérisson .Y'a de la bouffe par ici ? Quand y'en a pour un y'en a pour dix .
 
 
 
J'ai trouvé une nana et celle- la elle ne me casse pas les pattes !
 
 
 
Mais où il est le vrai Mooghis ?
 
 
 
Chanelle et Kirika .Arrêtes chérie tu as les pattes froides.
 
 
Concours de croquettes , à vos marques , prêts , PARTEZ .
Concurents : Beigeos , Le moyen , Tricofoncé et Carembar.
 

Chamalow "Chat qui rit"  

 
Dîtes Blanchette , il se fait froid ce mois de décembre 2010 .
 
 
 
Y'a quelqu'un ?
 
 
 
"Chat sculpture ".
 
 
Je suis passé chez la manucure , ce matin , cela se voit ?
 
 
 
L'heure de la soupe .Les chats libres le bouquet final !
 
CHAT ALORS.........
http://sites.google.com/site/leschatsdemooghiscath/

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 02:20
http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-realiser-des-petits-abris-pour-les-chats-trucs-et-astuces-66706753.html
Sur ce blog,
Danger.jpg
ChatNoir.com

L'arrivée d'un chat dans la maison demande de prendre certaines précautions indispensables. Fils électriques, liquides nocifs, médicaments, produits ménagers, four, plaques électriques, aquarium, fenêtres non sécurisées... la liste est longue. L'important est d'en avoir conscience et d'agir en conséquence en anticipant les moindres faits et gestes des chatons ou chats.

Salle de bain


Généralement le chat essaie de ne pas se faufiler dans cette pièce pleine d'eau (certains chats aiment l'eau !). Cependant si sa litière est dans cette pièce, alors pas le choix. Non seulement le chat y entre régulièrement, mais en plus il s'y sent, à tort, de plus en plus en sécurité.


Attention à la baignoire ! Si vous faites couler un bon bain chaud, fermez la porte. L'eau tombant dans la baignoire amuse les chats joueurs : résultat...un chat à l'eau. Si vous êtes juste à côté, cette mésaventure reste uniquement un mauvais souvenir pour votre chat.

 

En revanche si vous ne l'entendez pas tomber, ce petit accident peut se révéler dramatique ! Si vous faites couler un bon bain chaud, fermez la porte. L'eau tombant dans la baignoire amuse les chats joueurs : résultat...un chat à l'eau. Si vous êtes juste à côté, cette mésaventure reste uniquement un mauvais souvenir pour votre chat. En revanche si vous ne l'entendez pas tomber, ce petit accident peut se révéler dramatique.


Médicaments : pensez à bien ranger vos médicaments dans l'armoire à pharmacie fermée. Si malencontreusement votre chat lèche ou avale un médicament, pensez à amener l'emballage au vétérinaire afin qu'il détermine une éventuelle toxicité. Par exemple l'aspirine est fatale aux chats, même à faible dose. Si malencontreusement votre chat lèche ou avale un médicament, pensez à amener l'emballage au vétérinaire afin qu'il détermine une éventuelle toxicité. Par exemple l'aspirine est fatale aux chats, même à faible dose.


Cuisine


Les chats adorent la cuisine. Elle regorge de choses amusantes mais très dangereuses.


Le four doit toujours rester porte fermée afin d'éviter que le chat ne brûle ses coussinets. Même quand vous le nettoyez, ne laissez pas la porte ouverte trop longtemps, minou pourrait y trouver refuge et y rester enfermé !


Le lave vaisselle, le réfrigérateur et les placards doivent aussi demeurer clos.


Les plaques électriques sont à surveiller de près car une fois éteintes, elles restent encore chaudes un certain temps. Si vous ne disposez pas de recouvre-plaques ou de couvercles pouvant faire l'affaire, fermez la porte de la cusine jusqu'à ce que les appareils chauffants se soient refroidis. Ne laissez pas les queues de casseroles dirigées vers l'extérieur, le chat pourrait avoir une envie soudaine d'y grimper, comme sur une branche, catastrophe assurée!


Pensez à bien fermer votre poubelle et veillez à ne pas laisser le sac (même fermé) sorti de son contenant. Le chaton pourrait faire ses griffes dessus, il suffit qu'il y ait du verre à l'intérieur ou des boîtes de conserves ouvertes, ou des restes de poissons avec leurs arrêtes pour craindre le pire. De même s'il y a du chocolat, mortel pour les chiens ou les chats, tout comme l'ail et l'oignon qui détruisent les globules rouges.


Danger machine a laver

Buanderie

 

Les accidents domestiques de chats prisionniers des appareils électroménagers ne sont hélas pas rares. Avant de mettre du linge dans votre tambour, vérifiez donc bien que votre chat n'y est pas couché. Une fois le linge à l'intérieur, fermez de suite la machine, même si vous souhaitez la mettre en marche ultérieurement.


Vos produits ménagers doivent tous être bouchonnés et rangés dans des placards fermés.


Quant à la table à repasser, mieux vaut la laisser dépliée si la place vous le permet, sinon pensez à la fixer au mur à l'aide d'un petit crochet.Votre chat pourrait se faire mal en jouant avec et elle pourrait lui tomber dessus.


Ne laissez jamais un chaton seul dans la même pièce que le fer à repasser chaud. Il risquerait de se brûler les moustaches...


Jardin, gros travaux intérieurs ou extérieurs


Pensez à bien fermer vos pots de peinture, de colles et de tous produits de bricolage.


Rangez dans un placard fermé vos produits de jardinage.


Pensez également à ne pas laisser traîner un récipient dans lequel il y a eu un produit nocif, ou dans lequel vous mettez de l'eau en vue de le nettoyer plus tard (fréquent avec les peintures acruliques diluables à l'eau), le chat curieux peut y boire !


Danger fenêtre

 

Le risque des étages...


Si vous habitez en appartement, il est important de sécuriser votre balcon par un filet en nylon ou un grillage. Cela étant, ces protections n'empêchent pas le chat de se promener sur la balustrade en faisant aveuglément confiance à son magistral équilibre.


Si vous êtes équipés de fenêtres basculantes, ne pensez pas qu'elles sont moins dangereuses, votre chat peut s'y coincer et s'étrangler. Pour plus de sécurité, posez un système adapté ou fermez-les tout simplement.


L'aquarium peut aussi être source d'ennui. Non pas que votre chat voudra pêcher vos jolis poissons, il y a bien trop d'eau pour cela, mais en voulant sauter sur cet accessoire, le chat peut tomber dedans. Cette hypothèse n'est pas à prendre à la légère puisque des cas de noyade ont été recensés.


Quant à vos joiles bougies parfumées: le chat risque de s'y brûler ou de les renverser, auquel cas nul besoin de vous expliquer les conséquences...


Attention, aux plantes toxiques

 

Plantes irritantes pour les yeux ou la peau


  • Diffenbachia: Cette plante d'intérieur à grandes feuilles vertes et blanches peut aussi être mortelle pour votre chat. Les feuilles sont toxiques. Elle cause des oedèmes de la bouche (enflure), la paralysie des cordes vocales, des désordres digestifs et des difficultés respiratoire.
  • Philodendron:Cette plante d'intérieur à feuilles larges et très découpées peut aussi être mortelle pour votre chat. Les feuilles sont toxiques. Il cause des oedèmes de la bouche (enflure), des désordres digestifs et des difficultés respiratoires.
  • Croton
  • Poinsettia
  • Caoutchouc
  • Ficus

 

Plantes dont le contact provoque des dermites allergiques:

  • Amaryllis
  • Clivia
  • Narcisse: Fleur intérieure(en pot) et extérieure s'apparentant à la jonquille. Le bulbe est toxique.
    Jonquille
  • Sparmannia Le tilleul d'appartement
  • Chrysanthème
  • Primevère
  • Tulipe
  • Chlorophytum
  • Jacinthe
  • Sansevieria

 

Plantes dont l'ingestion provoque des troubles digestifs:

  • Azalée
  • Cyclamen
  • Euphorbiacées
  • Ficus
  • Gui
  • Houx
  • Lilas: Les feuilles et les fleurs sont toxiques. Il cause des oedèmes de la bouche (enflure), des désordres digestifs et des difficultés respiratoires.
  • Mimosa du Japon
  • Pommier d'amour
  • Rhododendron

Plantes dont l'ingestion peut provoquer d'autres troubles:

  • Troubles rénaux graves:
    - Philodendron
    - Ficus

 

  • Troubles cardio-vasculaires:
    - Cyclamen
    - Gui
    - Rhododendron

 

  • Troubles nerveux:
    - Gui
    - Mimosa du Japon
    - Philodendron
    - Pommier d'amour
    - Volubilis

Autres:

  • Laurier rose
  • Digitale: Plante à fleurs en clochette cultivée à l'extérieur. Les feuilles sont toxiques
  • Magnolia
  • Fougère
  • Bégonias: Plantes à fleurs roses, rouges ou blanches. Toutes les catégories de Bégonias sont toxiques.
  • Muguet: Fleurs en clochettes très odorante. Intérieure (bouquets) et extérieures. Très toxique, il est mortel pour votre chat.
  • Ail, oignon, échalotte.

Voir aussi : En cas d'accident

Chatnoir.com

 


Url de cet article:

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-les-dangers-dans-la-maison-pour-le-chat-67464745.html
Partager cet article
Repost0
3 mars 2011 4 03 /03 /mars /2011 22:35

 

loris


Hier sur le marché de Kampot j’ai vu un loris à vendre. Pour 10€ j’aurai pu acheter ce petit animal nocturne et protégé. Une question de conscience se pose souvent dans de tels moments. Faut il céder à la sensiblerie et acheter l’animal pour le libérer ? Par cette question, une réflexion plus profonde s’impose sur l’utilisation de la faune et la flore sauvage au Cambodge.


LGV
Mercredi 2 Mars 2011


Hier sur le marché de Kampot j’ai vu un loris à vendre. Pour 10€ j’aurai pu acheter ce petit animal nocturne et protégé. Une question de conscience se pose souvent dans de tels moments. Faut il céder à la sensiblerie et acheter l’animal pour le libérer ? Par cette question, une réflexion plus profonde s’impose sur l’utilisation de la faune et la flore sauvage au .

kampot marketLe marché de Kampot est un concentré de vie, comme tout les marché du Cambodge. Les fruits étranges et les animaux de tout genre peuplent les étals ; les odeurs nous guident vers telle ou telle spécialité. J’adore me promener le matin au milieu de l’effervescence. Mais hier je ne m’étais pas préparé au choix de conscience que j’allais devoir affronter : au détour d’un marchand, une femme assise à même le sol vendait un loris vivant (mais plus pour très longtemps). La petite bête aux yeux énormes me regardait apeurée et semblait implorer mon aide.
boucherie kampot
Que faire ? est-ce une bonne chose de l’acheter pour le libérer ou le soigner ?
La réponse peut paraître simple pour certains, mais lorsque de grands yeux sombres plongent au plus profond de votre âme, les évidences deviennent discutables. Première chose avant de juger trop rapidement, pourquoi cet animal protégé se retrouve sur l’étal d’un marché ?
Le loris est utilisé au Cambodge dans la médecine et la cuisine traditionnelle.
lorisKampot où je vis, est construit au bord d’une rivière qui longe le parc national de Bokor et se jette dans le golf de Thaïlande 10km plus au sud. Le parc national qui commence derrière ma maison héberge encore de nombreuses et rares espèces animales et végétales, quelques éléphants ont été apperçus l’année dernière et une emprunte de tigre à été prise en photo en 2009. Donc de nombreuses ressources sont disponibles pour le marché ; pourtant les espèces protégées ne sont pas très courantes à Kampot.
marché loris cambodgeLes cambodgiens ne peuvent plus s’offrir les ingrédients rares de la pharmacopée traditionnelle. Le marché mondial, protégé est dopé par la demande chinoise et les voisins thaïlandais et vietnamiens (plus riches) sont très friands de ces espèces disparues de leurs pays (pour en apprendre un peu plus).  C’est pourquoi le marché de Kampot n’est pas le plus riche en espèces protégées, ce genre d’étal, difficile à supporter aux yeux d’occidentaux, est beaucoup plus courant le long de la frontière nord avec la Thaïlande.
slow lorisLa nature cambodgienne, préservée par une histoire politique « mouvementée » est pillée quotidiennement pour les besoins de ses voisins.
Au Vietnam et en Thaïlande, de nombreuses espèces ont totalement disparu. Le Cambodge attise les convoitises, et le peuple cambodgien perd un patrimoine rare sans aucun bénéfice, même à court terme. La protection de la faune et la flore cambodgienne nous concerne tous parce qu’elle recèle des richesses méconnues et rares.
Alors que dois je faire de mon petit loris qui me regarde de ses grands yeux habitués à la nuit en foret tropicale ?
lorisL’acheter ne ferai qu’encourager sa chasse. Même si je le soignai, en prenant toutes les précautions d’usage, je deviendrai un client de plus de ce marché inhumain. Prévenir la police ? Elle ne ferai que s’enrichir d’un bakchich extorqué à la pauvre villageoise. Cette femme vend le loris pour nourrir sa famille. Parce qu’elle n’a trouvé que ce moyen (argent rapide), il n’y a pas de raisons d’enrichir un policier véreux qui la laissera partir chasser dans la foret en échange de quelques milliers de riel et quelques coup de bâton au milieu du marché.
La solution semble beaucoup plus complexe. En écoutant les organismes de protection de la nature, on se rend compte que la solution passe par l’éducation et la sensibilisation de la population. Il est important de sensibiliser la population à la disparition certaine des espèces qu’ils ont toujours connu ; mais il est vain de faire tout ce travail sans proposer d’alternatives intéressantes aux chasses en foret.
kampot boat
L’exemple de Kampot est intéressant à ce sujet. Les gardes forestiers du parc national de Bokor sont en sous-effectifs et sont inefficaces à cause de la corruption généralisée. Les touristes sont demandeurs de treks dans la jungle, de nombreuses possibilités sont possibles pour faire découvrir la richesse du parc tout en le protégeant (exemple des ballades en bateau). Avec une gestion plus saine du parc (sans parler de Bokor), accompagnée peut-être par des instances professionnelles étrangères ; une source de revenus significative peut-être créer pour protéger la vie du parc tout en créant des emplois.
bokorCet exemple de Kampot n’est peut-être pas applicable partout, mais des bonnes volontés suffisent souvent à trouver des solutions. Cette notion de protection de la diversité est acceptée en « occident », mais pour convaincre les cambodgiens il faut leur montrer l’efficacité dans les faits.
Il est beaucoup plus aisé de penser à la planète lorsque nos enfants ne meurent plus en bas âge.
lorisCela peut paraître choquant et l’on sait que la nature nous concerne tous, mais dans l’échelle des priorités ce combat ne leur parait pas encore essentiel. Respectons cela sans imposer nos vues, même si elles semblent primordiales. Trop de « blancs » viennent encore au Cambodge pour aider le pauvre indigène qui ne pourrait s’en sortir tout seul. Ce sentiment d’incapacité détruit la créativité khmer.
Si vous êtes témoin d’un commerce d’espèces sauvages, contactez
source : LGV


Mercredi 2 Mars 2011
http://www.alterinfo.net/Le-Cambodge-pille-sa-pharmacopee-pour-satisfaire-la-demande-de-ses-voisins_a55816.html
Partager cet article
Repost0
26 février 2011 6 26 /02 /février /2011 16:35

 

«Notre modèle agricole et alimentaire est un facteur d’identité dans notre pays. […]
Il doit être aussi un exemple et un modèle pour le monde» Bruno Le Maire.

http://www.l214.com/salon-agriculture-2011/1er-jour-elevage-de-cochons

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

 

 

.

 

 

.

.

.

Le salon de l'agriculture est l'occasion de faire un point sur le modèle agricole et alimentaire tant vanté par notre ministre.


À 9h, chaque matin pendant la durée du salon, L214 diffusera sur son site Internet des images tournées récemment dans des élevages français représentatifs des réalités de ce modèle, si éloignées du tableau bucolique offert par le salon.


9 jours, 9 bonnes raisons de ne pas être fier de notre "identité" agricole et alimentaire.

 

9h → www.l214.com

 

Le « modèle » alimentaire français ?

 

 

L’alimentation des Français est aujourd'hui basée sur une large part de produits d'origine animale. En effet, sur les 3603 kCal que nous ingurgitons en moyenne chaque jour, 1229 proviennent de produits animaux soit 34%. Nous détenons en proportion le record, devant les USA (27%) et devant l'Allemagne (30%) !2


« La France fait partie des pays européens dont les habitants consomment le plus de viande, beurre, fromage et œufs ».3 Elle est également dans le peloton de tête en ce qui concerne les produits de la mer.4


Seul l'élevage industriel et la surpêche permettent un tel niveau de consommation.

Une étude réalisée par l'Institut national de la recherche agronomique (Inra) et le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad) souligne la nécessité d'une « vraie rupture » sur le contenu des assiettes des pays riches.5


Sandrine Paillard, responsable de l'unité prospective de l'Inra a notamment déclaré « si toute la planète mange comme on mange, et notamment autant de viande, la pression sur les ressources naturelles ne sera pas tenable ».

.

Un modèle agricole français exemplaire ?

 

 

En France, plus de 80% des animaux vivent dans des élevages intensifs, confinés dans des bâtiments aveugles, contraints à la promiscuité, à la puanteur, dopés aux antibiotiques pour tenir le coup jusqu'au moment d'être tués. Ces élevages sont de plus gourmands en eau, en intrants et en énergie et génèrent de nombreuses pollutions.

.

Les indicateurs au rouge

 

Une course frénétique aux « protéines animales » est engagée : les pays en développement tentent d’accéder au mode de consommation des pays de l'OCDE.

Pourtant, le prix à payer en termes de vies humaines et animales, ainsi que les conséquences sur l'environnement et les ressources planétaires, déjà catastrophiques aujourd'hui, devraient au contraire conduire le monde entier à rejeter ce modèle centré sur les produits animaux : Viande.info.

Comment se fait-il que la France ne travaille pas d'arrache-pied à bâtir une agriculture durable et respectueuse des animaux, plutôt que de s’acharner à consolider un des pires modèles existants ?

 

 

Rendez-vous quotidiennement à 9h sur L214.com

 

 


Notes :

  1. « 48e édition du Salon international de l’agriculture, du 19 au 27 février, Agri72, 11 janvier2011. »
  2. Données 2005, source FAO, Viande.info : Éléments de comparaison internationale
  3. Agreste, « GraphAgri 2009 », p. 79.
  4. Viande.info : Pêche et aquaculture
  5. INRA & CIRAD, coordination éditoriale de Sandrine Paillard, Sébastien Treyer et Bruno Dorin, Agrimonde. Scénarios et défis pour nourrir le monde en 2050, Editions Quae, 2010. cf. dépêche AFP du 12 janvier 2011 : « D'ici 2050, les pays riches devront réfléchir au contenu de leurs assiettes »

http://www.l214.com/salon-agriculture

 

 

Agir localement pour les animaux

 

De nombreux collectifs locaux relaient les actions et campagnes de L214, chacun à leur manière. Vous pouvez prendre l'initiative dans votre ville ou rejoindre ceux près de chez vous :


Amiens, Angers, Annemasse, Bordeaux, Caen, Clermont-Ferrand, Colmar, Grenoble, Saintes - La Rochelle, Lausanne, Le Fossat, Lille, Limoges, Lyon, Metz, Nancy, Epinal, Millau, Montpellier, Paris, Poitiers, Redon, Reims,
Rennes, Rouen, Toulouse, Strasbourg, Tours.


Carte de France des collectifs locaux

 

 

Un monde d'alternatives

 

 

Poules enfermées dans des cages minuscules, poulets estropiés d’avoir grandi trop vite, truies en stalle contraintes à l’immobilité, canards et oies gavés... les animaux dans les élevages ont généralement des conditions d’existence misérables. Les choix de consommation ne sont pas anodins. Acheter des oeufs de poules élevées en cage, c’est, de fait, condamner des animaux à vivre dans les conditions extrêmes de l’élevage industriel. Acheter du foie gras, c’est, de fait, contraindre un animal au gavage. Nous, consommateurs, devons prendre conscience du pouvoir que nous exerçons par nos actes d’achat.

 

 

Il existe dans le commerce d'innombrables alternatives végétales : fruits, légumes, céréales, légumineuses, oléagineux...


Il est possible ainsi de se nourrir sans faire souffrir grâce à des alternatives sans produits d'origine animale. On peut trouver ces alternatives dans toutes les moyennes et grandes surfaces. Toutefois, les magasins bio sont des lieux particulièrement bien achalandés en alternatives végétales.


En savoir plus sur ces alternatives

 

Il existe des alternatives à l'élevage intensif où les animaux ont accès à l'extérieur une partie de leur vie : viande bio ou label rouge, oeufs « plein air », label rouge (code "1" sur l'œuf) ou bio (code "0" sur l'oeuf). Il y a une grande différence entre une vie enfermée dans une cage (1 an pour les poules pondeuses de batterie) et une vie avec un accès au plein air.


Les vies de ces animaux sont moins pires que celles de leurs congénères maintenus dans les élevages intensifs, mais elles sont loin d'être idylliques et cette vie se termine aussi dans les abattoirs. Il est important de réduire significativement sa consommation de viande également.


Pour plus d'informations sur les différences entre les élevages standards et les élevages bio, labels, consulter le dossier détaillé réalisé par la PMAF (Protection mondiale des animaux de ferme).

Pour plus d'info sur l'impact de la consommation de produits d'origine animale, consultez viande.info.


Nous, consommateurs, nous pouvons refuser les produits animaux, refuser la viande. Pour celles et ceux qui ne veulent pas stopper leur consommation de produits animaux, il est déjà important de consommer moins de produits d'origine animale et choisir ceux ne provenant pas d'animaux enfermés en élevages intensifs. Nous pouvons également choisir des produits cosmétiques et ménagers non testés sur les animaux.




Pétition contre l'élevage des lapins en cages

 

 

 

___________________________________________________________________________________________

 

 

.

Elevage intensif : "Le salon de l'agriculture cache la vérité"

Sarah Ganon lexpress.fr 25 février 2011

samedi 26 février 2011


 

Une vidéo par jour. En plein salon de lagriculture, lassociation L214 mène une campagne au vitriol contre lélevage intensif. Les explications de son porte-parole, Brigitte Gothière.

 

Vous dénoncez lélevage en batterie via une campagne "virale" - une vidéo par jour - sur Internet. Pourquoi avoir choisi ce moyen daction ?

Tous les jours, au salon de lagriculture, on vante les mérites de lagriculture française, présentée comme lune des meilleurs au monde... Nous voulons contrebalancer cette image : en France, plus de 80% des animaux vivent dans des élevages intensifs ! Lidée est de proposer une alternative au mastodonte publicitaire dont bénéficie le salon et de dénoncer une vérité savamment cachée.

Les clips ont deux objectifs : interpeller les consciences sur les conditions de vie délétères des animaux, et faire connaître les effets néfastes quengendre un tel type délevage. A long terme, le but est darriver à une nouvelle politique agricole. Elevage intensif : "Le salon de lagriculture cache la vérité"

L214 dénonce les conditions des animaux élevés en batterie

AFP/Archives/Mychele Daniau

 

Quelle "vérité" dénoncez-vous dans ces vidéos ?

L214 dénonce, au travers de ses vidéos, lélevage intentif qui conduit, par sélection génétique, à lobésité des oiseaux, devenus même incapables de se reproduire. A booster le développement musculaire des animaux sans que les poumons, les os et le coeur ne puissent le supporter. A parquer des animaux qui manquent de place et souffrent de claustration.

Cette technique agricole, néfaste pour les animaux, a également des répercussions négatives pour lHomme. Les animaux élevés en batterie sont soignés aux antibiotiques. Si un animal tousse le matin, des antibiotiques seront administrés à lélevage tout entier par mesure de précaution tant la proximité favorise les épidémies. Cette utilisation massive dantibiotiques entraîne inévitablement le développement de bactéries résistantes et conduit à linefficacité des traitements sur un nombre croissant de patients dans les hôpitaux.

De plus, les Français sont plus exposés à ces risques sanitaires que les autres européens car la France est le pays qui consomme le plus de produits dorigine animale (63% du contenu de notre assiette).

Autre victime de lélevage intensif : lenvironnement, qui est affecté par les gaz à effet de serre que cette méthode produit.

 

Pourquoi lancer le dispositif pendant le salon de l'agriculture ?

Cétait risqué, mais le salon de lagriculture est un condensé des contre-vérités sur lagriculture française. Nous avons saisi lopportunité.

Lorsque Bruno Le Maire, le ministre de lAgriculture, par exemple, vante le modèle agricole français et annonce quil va débloquer 20 millions deuros daide pour les filières de poules pondeuses et de foies gras, il faut préciser que cet argent va servir, comme la demandé lUnion européenne, à agrandir de quelques centimètres seulement les cages de ces volailles. Aucune amélioration significative en vue, donc.

 

Quelles alternatives proposez-vous à l'élevage en batterie ?

Le mieux serait de pratiquer lélevage en plein air ou lélevage bio. A léchelle individuelle, la solution est de diminuer de façon drastique notre consommation de produits animaliers. Pour y parvenir et sensibiliser les gens, nous pensons quun jour par semaine devrait être sacré "journée végétarienne". Cest déjà le cas dans les cantines du IIe arrondissement de Paris.

 

 


1 Premier jour du salon : les cochons

«  Notre modèle agricole et alimentaire est un facteur didentité dans notre pays. […] Il doit être aussi un exemple et un modèle pour le monde » Bruno Le Maire.

Bruno Le Maire vante le modèle alimentaire et agricole français au point de vouloir létendre à lensemble du monde ! En découvrant la vidéo denquête tournée récemment dans des élevages de cochons français, le ministre de lAgriculture sera t-il aussi choqué que lorsquil a découvert les images dun abattoir Charal tournées par L214 ? Aura t-il toujours envie de vanter le modèle français ?

Dossier sur lélevage porcin


2 Lenvers du décor : lélevage des lapins 100% cages


3 Lenvers du décor : lélevage des dindons

Au Salon de lAgriculture, on peut voir quelques dindons emplumés et choyés posant majestueusement dans un décor sympathique.

L214 vous propose de retrouver leurs congénères restés dans les élevages : pinçons-nous le nez et entrons dans cet immense bâtiment agricole où plusieurs dizaines de milliers de dindons sont sur le point dêtre chargés en direction de labattoir.


4 Cailles en batterie : petits plaisirs et grandes souffrances


5 Le prix du lait : marchés aux bestiaux


6 Bruno Le Maire soutient lélevage en batterie


7 Cocorico pour lélevage des poulets ?


8 Le foie gras de batterie : gastronomie française garantie


Transmis par Pierro Reve

Voir les vidéos sur : http://www.bbec.lautre.net/www/spip_truks-en-vrak/spip.php?article956

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 février 2011 4 24 /02 /février /2011 00:04
Opération doyens - Prince et Rozanne, deux amis pour la vie !
 

 

Décidée à adopter un chien de plus de dix ans, une jeune femme n’a pu se résoudre à ne repartir qu’avec un seul animal. C’est donc avec deux qu’elle a quitté le refuge de l’Espoir, situé près d’Annecy, en Haute-Savoie. Pour la Fondation 30 Millions d’Amis, une opération Doyens doublement réussie !


Prince et Rozanne coulent désormais des jours heureuxAussi « pot-de-colle » l’un que l’autre, ils adorent faire des escapades en voiture et apprécient les balades quotidiennes dans la nature savoyarde. Pour Prince, un croisé labrador de 11 ans, et Rozanne, un chien de berger de bientôt 15 ans - tous deux abandonnés par leurs maîtres respectifs durant l’été 2010 - c’est désormais la belle vie ! Et cela grâce à Aline, qui a souhaité leur donner une deuxième chance après des mois passés en box de refuge.

Double coup de foudre

A l’automne dernier, la jeune femme se remet difficilement de la mort brutale de sa chienne Orane à l’âge de 12 ans. Maman d’une petite Loane de 3 ans, elle réfléchit longuement avant de décider d’adopter à nouveau : « Ma fille est très jeune, mais aussi très énergique. Je cherchais un chien plutôt calme et discipliné ». Lors de sa visite au refuge de l’Espoir, en Haute-Savoie (27/11/10), Aline remarque Prince, un magnifique croisé labrador pour qui elle « a eu un véritable coup de foudre » se souvient-elle. Mais quelques minutes après, elle remarque un petit chien de berger. « Le voir comme cela m’a causé beaucoup de peine... alors j’ai décidé d’adopter les deux ! » précise Aline. Elle repart donc en compagnie de Prince et de Rozanne, à Thônes (74).

C’est à présent dans un beau chalet savoyard entouré d’un jardin de 1 000 m² que les deux rescapés s’ébattent. « Mais ils aiment la maison par-dessus tout, s’amuse Aline. Prince se montre très protecteur avec ma petite Loane et ne la quitte jamais, tandis que Rozanne me suit partout et devient très anxieuse lorsque je quitte la pièce ». Une cohabitation désormais bien rodée où les deux chiens se disputent les câlins de leur maîtresse.

Une aide de 600 euros

Aline a dû faire face aux problèmes de santé de ses nouveaux pensionnaires : Rozanne souffrait d’otites qui lui causaient régulièrement des pertes d’équilibre, tandis que Prince, dans l’attente d’un bilan vétérinaire approfondi, aurait une maladie osseuse. Malgré ces difficultés, l’engagement de la jeune femme pour les chiens âgés est définitif : « La mort d’Orane m’a rendue très sensible à la cause des vieux chiens, et après ces premiers mois en compagnie de Prince et de Rozanne, je ne regrette absolument pas mon choix. »

 

Dans le cadre de l’Opération doyens, la Fondation 30 Millions d’Amis participe, pour chaque adoption d’un chien de 10 ans et plus, aux frais vétérinaires à hauteur de 600 euros. 120 refuges, soutenus par la Fondation, participent aujourd’hui à cette opération, qui a permis – depuis sa création en décembre 2005 – de trouver un nouveau foyer à plus de 2 000 chiens âgés.

Article publié le : 14-02-11
http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/2751-prince-et-rozanne-amis-pour-la-vie.html?utm_source=news0211&utm_medium=newsletter&utm_content=maltraitance&utm_campaign=newsletterfev
Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 15:57

orwelisation---levage-2.JPGDocument publicitaire de la firme Nucléus (génétique) qui propose des mâles reproducteurs indemnes des maladies qui sévissent actuellement dans les élevages concentrationnaires (voir tableau ci-dessous), où les porcs ne voient pas le jour (ils sont plus calmes dans le noir), vivent sur caillebotis au dessus de leurs excréments dans des émanations d'ammoniaque (entre autres) pour éviter les manutentions de lisier, sont nourris aux aliments tout prêts composés avec les rebuts de l'industrie agroalimentaire, avec antibiotiques intégrés, et absorbent des calmants pour éviter le cannibalisme car ils ne disposent que de 0,68 m2 chacun en moyenne (chiffre officiel). Dans ces conditions là, s'ils sont malades, dit-on aux éleveurs, c'est parce que des vilains microbes sont partout. Il faut donc tout stériliser ! Le programme est décrit ci-dessous.


 

Site Nucléus

 

http://www.sylviesimonrevelations.com/article-sterilisation-des-elevages-hors-sol-66855682.html

 

Notre époque est diabolique ! L'Occident n'hésite pas à torturer les animaux pour faire du profit - Notre société capitaliste est à l'image de ce traitement d'animaux : Barbare ! (eva)

Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 15:16

Attention, vidéo insoutenable ! (eva)

Jusqu’ou ira la follie des hommes ??? La vache Hublot !!!

Appel à boycott des produits laitiers industriels hollandais.


Voici une “innovation” des services de l’INRA (Institut National de la Recherche Agricole) : Des vaches à hublot.
D’après les chercheurs, ce hublot, qui donne accès à l’un des estomacs de la vache, permet d’analyser de manière simple et non douloureuse le contenu de ce qu’elle mange, afin de lui fournir plus tard la meilleure nourriture possible….


La vache à hublot, une nouvelle torture au nom de la science 

Une séquence est introduite comme cela : “âmes sensibles, s’abstenir”. L’industrie ‘agricole’ hollandaise parvient à faire produire à des vaches 100.000 litres de lait par an.

En s’assurant qu’elles digèrent bien et que le taux d’acidité est correct.
En créant dans leur flanc un orifice (d’un diamètre de +10-15 cm) dans lequel on introduit une sonde. Cet orifice est cerclé de plastique ou je ne sais quoi, afin que j’imagine l’orifice ne se rebouche pas, pour avoir en permanence accès à son estomac ….

Le rumen est le premier des quatre estomacs de la vache. Pour avoir accès plus facilement à l’intérieur de cet estomac, on a cousu ce dernier à la peau et on a ensuite refermé le tout avec un hublot en plastique. Dans les fermes expérimentales, ce hublot permet de passer le bras profondément dans l’animal afin de prélever des échantillons du bol alimentaire.
Détail sordide: lorsque ce hublot est ouvert par temps froid, une vapeur s’en dégage qui monte jusqu’au plafond. Cette vision, accompagnée des chuintements causés par la digestion, donne au visiteur profane l’impression d’un mauvais rêve.



Un documentaire intitulé “La fin des paysans” qui est passé ce 23 octobre, sur Arte à 20h45.                  

Dans un reportage sur Arte sur l’élevage intensif de bovins, ils parlaient du fait que des hormones sont injectées aux vaches pour augmenter leur production de lait. Mais ce traitement contre nature provoque notamment des infections des pis, ce qui implique des traitements à base d’antibiotiques, que l’on retrouve malheureusement dans le lait que nous consommons, ce qui n’est pas sans conséquence… sans parler du pu que l’on retrouve aussi dans le lait, puisqu’avant que l’infection soit détectée et traitée, un peu de pu a le temps de s’écouler avec le lait.

Pour remédier à ces soucis techniques, l’homme dans toute sa splendeur a ainsi inventé les vaches avec un hublot sur le côté… lui permettant de contrôler constamment la qualité de la digestion, et les médicaments à donner pour que tout soit “parfait”…

Il y aurait 3 ou 4 producteurs en France qui utiliseraient cette méthode selon certains journalistes

 

http://revegezvous.unblog.fr/la-charte-des-droits-de-lanimal-unesco/jusquou-ira-la-follie-des-hommes-la-vache-hublot/

 

Partager cet article
Repost0
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 05:31
3112898803_7425c69ce2.jpgLes professions de dentiste équin, ostéopathe et éthologue animaliers sont en grave danger face aux vétérinaires. En effet, ceux-ci ont fait voter le 19 janvier 2011 devant le conseil des ministres, une ordonnance visant à leur interdire de travailler s'ils ne sont pas vétérinaires.
Cette ordonnance de loi (disponible à la fin de ce message) doit être ratifiée par le parlement au plus tard le 22 Mars 2011. Elle indique clairement que toutes les professions visant au confort du cheval et de son cavalier (Dentiste, ostéopathe et éthologue...), tel qu'on l'exerce actuellement doivent disparaître.
Nous demandons à tous ceux qui croient en l’ostéopathie, la dentisterie et l’éthologie de nous soutenir dans nos démarches en allant signer une pétition contre le monopole vétérinaire à l’adresse suivante : www.nonaumonopoleveterinaire.com
 
Non seulement, il est primordial que chacun d'entre nous signe cette pétition mais, en plus, il est nécessaire de diffuser ce site à toutes vos connaissances afin de rassembler un maximum de signature. Ceci n'est qu'une première étape à notre opposition, mais c'est une étape essentielle !
 
On peut voir ainsi que non seulement on essaie de supprimer l'homéopathie et certaines médecines complémentaires, mais que le même procédé est appliqué aux animaux. 
 
Ci-joint le texte de l’ordonnance :
 
JORF n°0017 du 21 janvier 2011
Texte n°27
 
 
ORDONNANCE
Ordonnance n° 2011-78 du 20 janvier 2011 relative aux conditions dans lesquelles certains actes peuvent être réalisés par des personnes n’ayant pas la qualité de vétérinaire.
NOR: AGRG1027105R
 
 
 
 
Le Président de la République,
 
Sur le rapport du Premier ministre et du ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire,
 
Vu la Constitution, notamment son article 38 ;
 
Vu le code rural et de la pêche maritime, notamment le chapitre III du titre IV de son livre II ;
 
Vu la loi n° 2010-874 du 27 juillet 2010 de modernisation de l’agriculture et de la pêche, notamment son article 11 ;
 
Le Conseil d’Etat (section des travaux publics) entendu ;
 
Le conseil des ministres entendu,
 
Ordonne : 
 
 
Article 1
Le chapitre III du titre IV du livre II du code rural et de la pêche maritime est remplacé par les dispositions suivantes :  
 
Chapitre III : 
« Dispositions relatives à l’exercice illégal de la médecine et de la chirurgie des animaux »
 
Art.L. 243-1.-I.
Pour l’application du présent chapitre, on entend par :
« ― “ acte de médecine des animaux ” : tout acte ayant pour objet de déterminer l’état physiologique d’un animal ou d’un groupe d’animaux ou son état de santé, de diagnostiquer une maladie, y compris comportementale, une blessure, une douleur, une malformation, de les prévenir ou les traiter, de prescrire des médicaments ou de les administrer par voie parentérale ;
 
« ― “ acte de chirurgie des animaux ” : tout acte affectant l’intégrité physique de l’animal dans un but thérapeutique ou zootechnique.
 
II. ― Sous réserve des dispositions des articles L. 243-2 et L. 243-3, exercent illégalement la médecine ou la chirurgie des animaux :
« 1° Toute personne qui ne remplit pas les conditions prévues à l’article L. 241-1 et qui, même en présence d’un vétérinaire, pratique à titre habituel des actes de médecine ou de chirurgie des animaux définis au I ou, en matière médicale ou chirurgicale, donne des consultations, établit des diagnostics ou des expertises, rédige des ordonnances, délivre des prescriptions ou certificats, ou procède à des implantations sous-cutanées ;
 
« 2° Le vétérinaire ou l’élève des écoles vétérinaires françaises relevant des articles L. 241-6 à L. 241-13, qui exerce la médecine ou la chirurgie des animaux alors qu’il est frappé de suspension du droit d’exercer ou qu’il fait l’objet d’une interdiction d’exercer.
 
Art.L. 243-2
Dès lors qu’ils justifient de compétences adaptées définies par décret, les propriétaires ou détenteurs professionnels d’animaux relevant d’espèces dont la chair ou les produits sont destinés à la consommation humaine, ou leurs salariés, peuvent pratiquer, sur les animaux de leur élevage ou sur ceux dont la garde leur a été confiée dans le cadre de leur exploitation, dans le respect des dispositions relatives à la protection des animaux, certains actes de médecine ou de chirurgie dont la liste est fixée, selon les espèces, par arrêté du ministre chargé de l’agriculture. Cette liste ne comprend aucun acte réservé expressément par la loi aux vétérinaires, notamment, en application des dispositions de l’article L. 5143-5 du code de la santé publique, la prescription de médicaments, non plus que les actes liés à l’exercice du mandat sanitaire ou à la certification mentionnés respectivement aux articles L. 221-11 et L. 221-13 du présent code.
 
Art.L. 243-3
Outre les soins de première urgence autres que ceux nécessités par les maladies contagieuses, qui peuvent être réalisés par toute personne, des actes de médecine ou de chirurgie des animaux peuvent être réalisés par :
1° Les maréchaux-ferrants pour le parage et les maladies du pied des équidés, et les pareurs bovins dans le cadre des opérations habituelles de parage du pied ;
 
2° Les élèves des écoles vétérinaires françaises et de l’Ecole nationale des services vétérinaires dans le cadre de l’enseignement dispensé par ces établissements ;
 
3° Les inspecteurs de la santé publique vétérinaire, titulaires d’un titre ou diplôme de vétérinaire, dans le cadre de leurs attributions et les agents spécialisés en pathologie apicole, habilités par l’autorité administrative compétente et intervenant sous sa responsabilité dans la lutte contre les maladies des abeilles ;
 
4° Les fonctionnaires et agents qualifiés, titulaires ou contractuels mentionnés à l’article L. 241-16 lorsqu’ils interviennent dans les limites prévues par cet article ;
 
5° Les directeurs des laboratoires agréés dans les conditions prévues par les articles L. 202-1 à L. 202-5 pour la réalisation des examens concourant à l’établissement d’un diagnostic vétérinaire ;
 
6° Les techniciens intervenant sur les espèces aviaires et porcine, justifiant de compétences adaptées définies par décret et placés sous l’autorité et la responsabilité d’un vétérinaire, qui pratiquent des actes de vaccination collective, de castration, de débecquage ou de dégriffage ;
 
7° Les techniciens justifiant de compétences adaptées définies par décret, intervenant dans le cadre d’activités à finalité strictement zootechnique, salariés d’un vétérinaire ou d’une société de vétérinaires habilités à exercer, d’une organisation de producteurs reconnue en vertu de l’article L. 551-1, d’un organisme à vocation sanitaire reconnu en vertu du II de l’article L. 201-1 ou d’un organisme relevant du chapitre III du titre V du livre VI ;
8° Les fonctionnaires et agents contractuels relevant des établissements ou organismes chargés, en application de l’article L. 653-12, des enregistrements zootechniques des équidés, titulaires d’une licence d’inséminateur pour l’espèce équine et spécialement habilités à cet effet, intervenant dans le cadre de leurs attributions sous l’autorité médicale d’un vétérinaire pour la réalisation des constats de gestation des femelles équines. Les fonctionnaires et agents contractuels relevant de l’Institut français du cheval et de l’équitation peuvent être spécialement habilités à réaliser l’identification électronique complémentaire des équidés sous l’autorité médicale d’un vétérinaire ;
 
9° Les fonctionnaires ou agents mentionnés à l’article L. 273-4 lorsqu’ils interviennent dans les limites prévues par cet article.
 
Art.L. 243-4
Sous réserve des dispositions prévues aux articles L. 243-2 et L. 243-3, l’exercice illégal de la médecine ou de la chirurgie des animaux est puni de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 30 000 €. Hormis le cas des personnes visées à l’article L. 243-2, le tribunal peut ordonner la fermeture de l’établissement et prononcer la confiscation du matériel ayant permis l’exercice illégal.
 
Article 2
 
 
Le Premier ministre et le ministre de l’agriculture, de l’alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l’aménagement du territoire sont responsables, chacun en ce qui le concerne, de l’application de la présente ordonnance, qui sera publiée au Journal officiel de la République française. 
 
 
Fait le 20 janvier 2011. 
 
Nicolas Sarkozy
 
Par le Président de la République :
 
Le Premier ministre,
François Fillon
Le ministre de l’agriculture, de l’alimentation,
de la pêche, de la ruralité
et de l’aménagement du territoire,
Bruno Le Maire
 
http://www.sylviesimonrevelations.com/article-petition-contre-une-nouvelle-loi-liberticide-concernant-les-animaux-et-les-pratiques-naturelles-67556537.html
Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 00:50
"La grandeur d'une nation et ses progrès en matière morale peuvent être jugés par la façon dont ses animaux sont traités " Mohandas Gandhi 


chat errant
La situation des chats sans abri en France est dramatique. Une enquête de deux mois réalisée par One Voice en atteste. Vilipendés par la société, ces chats sont confrontés aux pires difficultés pour survivre et sont traqués aujourd’hui comme des « animaux nuisibles ».

 

Les faits sont sans équivoque. Alors que le chat est l’animal de compagnie préféré des Français, il est aussi l’animal le moins considéré : si plus de huit millions d’entre eux ont pris place dans nos foyers, ils seraient presqu’autant à errer misérablement dans les rues, sans abri. Aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est la triste réalité à laquelle notre enquêteur a été confronté au cours de son investigation. Épaulé par une dizaine de structures spécialisées dans la protection des chats sans abri, il a parcouru pendant deux mois la ville comme la campagne, les usines désaffectées comme les cités sur les traces des chats errants en France. Quel que soit le lieu, la même désolation.

 

Liberté égale galère

 
Le chat sans abri, que l’on pourrait croire « libre » et heureux, est en réalité un animal « triste », pétrifié par la peur, souvent malade, toujours sur le qui-vive et dont les seuls buts de la journée sont de trouver sa nourriture et un abri pour se cacher.

 

Comme le montrent les images que notre enquêteur a rapportées, en ville les chats se terrent sous les voitures, dans des vide-sanitaires souvent insalubres, des caves où parfois ils restent enfermés ou emmurés vivants. Hors de la cité, ils se réfugient dans des sites désaffectés ou sous des abris de fortune, une vieille bâche, des tôles abandonnées.

 

Pour se nourrir, les plus chanceux ont droit à des repas préparés par des associations et disposés çà et là. Les autres font les poubelles, sont condamnés à se mettre en chasse ou à se contenter d’un peu d’eau boueuse lapée dans une flaque. La dégradation de leurs conditions de vie est cause de nombreuses maladies. Poil terne, sale, pelage hérissé, yeux purulents sont souvent les manifestations, entre autres, du coryza, de la gale des oreilles, de la teigne ou encore du sida du chat. Un chat sans abri est en effet mille fois plus exposé à la maladie qu’un chat domestique.


Objets de violence

 
Autre aspect du peu de considération des chats dans notre société : la cruauté avec laquelle ils sont traités. Notre enquêteur a rapporté nombre d’exemples de chats martyrisés par les adultes comme les enfants. En la matière, l’imagination est diabolique à l’instar de ce « jeu de l’hélicoptère » consistant à attraper un chat par la queue et à le faire tourner jusqu’à rupture de celle-ci.

 

Chats des villes ou chats des champs, ils sont pareillement les exutoires d’une violence extrême allant des jets de pierre, au coup de fusil ou à l’empoisonnement pour les uns, à l’écartèlement sur une poubelle avec du scotch, aux taillades à coups de cutter ou aux mises à feu pour les autres. Leur prolifération, est aujourd’hui considérée par une large partie de la population et des municipalités comme une nuisance à laquelle l’euthanasie massive est la seule réponse.

 

Cet état de fait est pourtant le fruit de l’irresponsabilité des propriétaires de chats et de l’inaction des pouvoirs publics. Pour un chat stérilisé combien d’autres ne le seront jamais ?

 

Sauver les chats

 
Un autre destin pour ces « compagnons de vie » est pourtant possible. Des expériences menées conjointement par des associations de protection des chats sans abri, des bailleurs et des municipalités ont permis d’instaurer une cohabitation paisible et harmonieuse tout en régulant le nombre de chats. C’est le cas de l’École du Chat de Poitiers (ecoleduchat.poitiers.free.fr/) ou l’École du Chat Val d’Yerres et de Seine (www.chatlibre.org/) en région parisienne que notre enquêteur a pu visiter.

 

Mieux, le chat est au centre de projets pédagogiques ou vecteur de lien social. C’est dans cet esprit qu’a été conçu « Chatipi », un projet porté par One Voice dans le cadre d’une vaste campagne destinée à réhabiliter le chat au sein de la société et à le préserver de la vie misérable décrite dans les deux vidéos ci-après.

 


 

Vie et misère des chats sans abri

 

Vidéo 1 : Sortir pour manger voir la vidéo

Vidéo 2 : La chasse à la cache voir la vidéo

 

Source de cet article: http://www.one-voice.fr/


Url de cet article: http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-enq-62419816.html link

 Les Amis des Chats de Port-Vendres (APCV)

 

____________________________________________________________________________________________________________


.

 

logo_t12.png





« Bien qu'indépendant et débrouillard, le chat errant a dû mal à survivre sans abri et nourriture. Craintif, il erre la nuit et se cache le jour, exposé aux dangers du trafic et aux maladies, son espérance de vie est réduite des deux tiers. Souvent chassé, empoisonné, cible de pseudos chasseurs, le parcours du survivant est tout tracé : Capture, Fourrière, Euthanasie »


Contre tout cela, une seule solution : LA STERILISATION


Ce qu’il faut savoir : 

S’occuper de chats des rues est très prenant. Voici les deux éléments essentiels à savoir pour bien s’occuper d’eux : 

- Il faut les nourrir tous les jours si possible, et par n’importe quel temps.
Veillez à ce qu’ils ne dérangent pas le voisinage, sinon ils risquent d’être chassés et vous pouvez avoir des problèmes.

- Faire une campagne de stérilisation/castration. Il existe 2 solutions : 
Soit le chat est sociable et les associations vous aident à les placer et les faire adopter ou soit le chat est trop sauvage et non habitué aux contacts a l’homme, dans ce cas là, il faut bien souvent le relâcher sur le terrain une fois opéré. 

Pour mener à bien cette campagne de stérilisation/castration, il faut un matériel spécifique car ils sont souvent bien trop sauvages pour se laisser attraper à la main. Il faut donc une trappe et une cage de convalescence. Les associations sont à votre disposition pour vous en prêter. 

La trappe sert à attraper les matoux avec un système de porte se fermant automatiquement quand le chat est à l’intérieur. 
La cage de convalescence permet de garder le chat quelques jours le temps de la castration (environ 3 jours) ou de la stérilisation (environ 8 jours). Une grande cage de transport peut aussi être utilisée. Il faut que vous puissiez garder le chat au chaud le temps de la cicatrisation.



Pourquoi la Stérilisation est-elle si importante ? 

Il faut savoir que les chats vivant dehors ne vivent pas très longtemps (de 2 à 5 ans, contre 13 à 16 ans pour un chat d’appartement). De plus, les chatons, lors des périodes de froid intense, ne survivent pas tous. Les chats des rues sont souvent malades, coryza, puces …. et meurent dans des conditions déplorables. 

Malgré cela, sans stérilisation, vous serez 10 fois plus débordés, car les chats se reproduisent très très vite. Les femelles peuvent avoir jusqu'a 3 portées par an, certaines portées peuvent attendre les 8 chatons ! Si 4 chatons survivent, vous vous retrouverez avec 12 chats de plus la 1ere année. La 2eme année, si tout ces chats se reproduisent encore, cela peut donc allez jusqu'a 144 chats, la 3eme année 1728 chats.... 

On ne s'en sortira jamais sans sterilisation. 

Les frais : 

Souvent, les frais d’alimentation des matoux sont à votre charge.

Pour ce qui est des castrations/stérilisations, certaines associations peuvent vous aider à les financer, ou mieux, vous donner des bons de stérilisation, comme cela se fait à Port-Vendres et de nombreuses communes à travers la France. Vous donnez le bon au vétérinaire qui se fait rembourser par l'association ou la Fondation qui finance les stérilisations (note d'ACPV).

Les chats sont souvent identifiés en même temps que la stérilisation. 

L’identification permet au matou, s’il est attrapé par la fourrière, de ne pas être euthanasié car il appartient alors à quelqu’un, et peut-être récupéré.

 

 

 

 

Trouvé cela sur un site :

 

 

 

Lundi 7 février 2011 1 07 /02 /Fév /2011 19:09

.

 

La Présidente de la Fondation 30 Millions d'Amis, Reha Hutin, a remis le Ruban d'Honneur de la Fondation à Nicolas Dupont-Aignan, Député-maire de la ville d'Yerres dans l'Essonne, pour l'action de sa municipalité en faveur des animaux.


La  Fondation 30 millions d’amis décerne un prix, le ruban d’honneur, à une municipalité qui fait des efforts en faveur des animaux de compagnie. En 2010, c’est la ville de Yerres qui a reçu cette distinction. Son député-maire, Nicolas Dupont-Aignan, est ravi. «Je ne m’y attendais absolument pas, assure-t-il aux caméras de l’émission 30 Millions d’amis. Donc on a un sentiment de joie, c’est le sentiment d’un travail récompensé et un travail sur le long terme.”

 

 

 

 

En présence du conseil municipal des jeunes, des enfants de 10 à 12 ans arborant fièrement leur écharpe tricolore et des membres d'associations locales de protection animale, la Présidente de la Fondation 30 Millions d'Amis a remis symboliquement ce Ruban d'Honneur au Député-maire de la ville. L'occasion de préciser la valeur et la signification de cette distinction et l'importance de sensibiliser les plus jeunes au respect de la nature et de la vie sous toutes ses formes.


La ville d'Yerres voit ainsi son engagement en faveur des animaux mis à l'honneur.

 

Un engagement concrétisé entre autres par la désignation d'un élu chargé de la cause animale au sein de l'équipe municipale et le refus systématique du premier édile de permettre aux cirques itinérants de s'installer sur sa commune, dès lors qu'ils détiennent des animaux sauvages.

 

Outre ses prises de positions sans ambiguïté contre la tauromachie, Nicolas Dupont-Aignan s'est illustré auprès des Yerrois par la mise en place d'une brigade équestre permettant à la police municipale d'intervenir en tous lieux de la commune et de faciliter le contact des forces de l'ordre avec la population grâce aux animaux.


Pour les associations locales de protection des animaux, comme l'Ecole du Chat Libre Val d'Yerres-Val de Seine, le soutien de la municipalité est essentiel.

 

Quant aux vaches écossaises qui ont pris possession de l'île Panchout à l'est de la ville, elles permettent un entretien éco-responsable de cet espace urbain. (suite: http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/1642-la-ville-dyerres-recoit-le-ruban-dhonneur-de-la-fondation.html)

 

ruband'honneur.jpg

 

Trouvé ça :

 

Garçon chat

Source: Les Chats d'Audenge (Arcachon)
6a00d83420153053ef00e54f7053598834-640wi

Les plantes connues pour leurs propriétés répulsives et disposées aux endroits stratégiques peuvent se révéler utiles pour éloigner les chats des massifs fragiles.

Parmi elles, on peut citer la rue des jardins ou herbe de grâce. C'est une plante arbustive qui peut atteindre 1 m de hauteur pour 60 cm de largeur. Ses feuilles sont vert bleu et ses fleurs sont jaunes. Son odeur forte a la propriété d'éloigner les chats, les rongeurs, les escargots et les limaces, ses feuilles repoussent les pucerons.

 rue_f_tide_1rue_f_tide_2

LA RUE FETIDE


On peut aussi planter des herbes aromatiques à odeur forte comme l'ail décoratif, l'oignon, la marjolaine, le romarin ou le basilic.

-> Certaines odeurs sont particulièrement repoussantes pour l'odorat sensible des chats: écorces d'oranges ou de citrons, naphtaline, marc de café, à déposer autour des plantations. On peut aussi fabriquer à peu de frais un répulsif naturel efficace contre les chats en diluant de la moutarde forte additionnée de poivre de Cayenne dans de l'eau chaude.

-> Pour protéger les massifs, rien de tel que de multiplier les obstacles: des rosiers rampants ou des cactus autour des fleurs; des branchage, des pommes de pins ou des petits cailloux près des plates-bandes. De plus, en gardant la terre toujours humide, on évite que le chat, qui déteste se mouiller les pattes, gratte dans les semis.

-> En dernier recours, et si vous prenez sur le fait un chat trop curieux pour des semis tout frais, effrayez le en l'arrosant au jet d'eau. Cette "punition tombée du ciel" lui fera passer l'envie de jouer avec la terre fraichement retournée.

Source: http://leschatsdaudenge.canalblog.com

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 00:21

document

Association Chadhal 

SOS pour les 60 CHATS

du Jardin des HALLES de Paris en voie de démolition

par le maire Delanoë et ses complices "écologistes"

 

Appel à tous les amis des animaux

 

 

 

photo

 

Février 2011


Des palissades sont érigées en vue de la destruction imminente du jardin Lalanne et d'une grande partie du jardin des Halles de Paris.

 

 

Chat des halles

 

L'association CHADHAL recherche donc d'urgence:

 

 

- des lieux d'hébergement publics ou des familles d'accueil patientes, disposant d'un grand appartement ou d'un jardin, dans toute la France, afin d'accueillir des chats libres du jardin, adultes, qu’elle a fait tatouer et stériliser.


 

- des adoptants, même en appartement, pour les plus jeunes chats, encore craintifs, mais doux, paisibles et joueurs tels des chatons.


 

Ces chats libres, nourris par l'homme, sont magnifiques, pacifiques mais non domestiqués. Ils sont menacés par l'ampleur des travaux à venir qui les privera d'un territoire stable.


 

Plusieurs années de chantier sont prévues ainsi que des centaines de camions, pelleteuses et autres engins de chantier.                                 

                             

** PLEASE DESCRIBE THIS IMAGE **

 

MERCI D'AVANCE DE FAIRE SUIVRE

 

 

Renseignements: chadhal@free.fr

Tél. uniquement si vous avez une solution : 06 08 62 44 36

 

Pour en savoir plus : Cliquez ICI

 

 

 

Articles liés: 

 

http://www.chatsnoirs.com/rubrique,chats-du-jardin-des-halles,1179798.html

http://www.accomplir.asso.fr/association/presse.php

 
Les chats des halles en grand danger (Atoutchat):
http://chadhal.free.fr/cariboost_files/Chadhal_20-_20Atout_20Chat.pdf


L'association Accomplir remet le 1er prix de la concertation-bidon à Delanoë, maire de Paris:
http://jardindaventure.free.fr/docs/diplome_delanoe.pdf

 

 

Delanoë a décidé la destruction du jardin d’aventure des Halles:

http://www.jardindaventure.fr/docs/communique_presse_06-06.pdf

 
Rénovation du Jardin des Halles: le premier scandale de la nouvelle mandature:

http://www.archicool.com/cgi-bin/presse/pg-newspro.cgi?id_news=4303


Photos du jardin des Halles avant sa démolition:
http://www.accomplir.asso.fr/association/photos/jardin_lalanne/index.php
et: http://www.accomplir.asso.fr/hier/Peters%20Paris_%20Les%20Halles.pdf

A comparer avec le projet démentiel de la mairie de Paris:
http://www.paris.fr/portail/viewmultimediadocument?multimediadocument-id=48457

 

Vif échange Delanoë/associations:
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/12/03/01011-20081203FILWWW00666-vif-echange-delanoeassociations.php

 

La destruction du jardin des Halles par Delanoe met à la porte des centaines de chats


Urgence chats des Halles PARIS

 

Photo du jardin: http://www.flickr.com/photos/8989278@N03/3926908348 

  

Titre original: SOS pour les 60 CHATS du Jardin des HALLES de Paris en voie de démolition

 

http://chadhal.free.fr/


Le Jardin Lalanne est mort (1986 - 2011)


Le Jardin Lalanne a fermé définitivement le 2 janvier 2011. Le destruction va commencer dans les prochains jours conformément à la volonté du Maire de Paris, de l'Adjointe chargée des Espaces Verts, de l'Adjoint chargé de la Culture et avec la complicité du Ministre de la Culture. Le tout dans l'indifférence totale de la presse, malgré un communiqué en date du 31 décembre 2010.

 

Merci à tous ceux qui ont tenté de le sauver. Rien n'a pu s'opposer aux bulldozers et tronçonneuses de M. Delanoë, Maire de Paris, de Mme Giboudeaux, Maire-Adjointe aux Espaces Verts, de M. Christophe Girard, Maire-Adjoint à la Culture, et d'Unibail-RODAMCO, propriétaire du Forum des Halles.

 

L'art de Mme Claude Lalanne, les enfants et leurs parents, vos témoignages, les manifestations, le soutien des maires du 1er et 2ème arrondissements (voir la page actions)... Rien n'aura compté face à la volonté de détruire ce lieu de poésie et d'aventure (voir le diaporama) qui a eu le tort de se trouver à l'entrée du futur temple de la consommation du centre de Paris.

 

A chacun d'en tirer ses conclusions.


La Mairie de Paris savoure sa victoire en mettant cette photo sur sa revue Info-Chantier.


Le Ministère de la Culture a laissé faire.


La destruction d'une oeuvre d'art commence.

 

Le communiqué de la coordinatrice du Comité de Soutien et de Promotion du Jardin d'Aventure des Halles

L'année commence tristement pour tous les amoureux du Jardin Lalanne vu qu'il a fermé définitivement un mois plus tôt que prévu, le 2 janvier dernier. La Ville de Paris ne nous a bien sûr pas informés, a profité des fêtes de fin d'année ignorant la trêve des confiseurs, et nous a privés d'un adieu à ce lieu où nous avons avec nos enfants tant de souvenirs réjouissants

 

Laetitia MOUGENOT

Le dernier Noël du Jardin Lalanne...

 

http://lesamisdeschatsdeportvendres.over-blog.com/article-sos-pour-les-60-chats-du-jardin-des-halles-de-paris-en-voie-de-demolition-66879976.html  link

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche