Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 03:38

 

montitanic

 

Un site à découvrir :

 

 

montitanic.e-monsite.com

 

 

 

montitanic.e-monsite.com

 

 

.

 


Image : Conservation - Bocaux de chutney

 

 

Conservation des aliments .

 


Les oeufs .


Vous augmenterez grandement la conservation des oeufs (et donc vous pourrez les acheter en gros conditionnements "moins cher"
en les manipulant avec un gand de vaisselle bien huilé .
Le but est de boucher tous les pores de l'oeuf par de l'huile .
 

 

Faire des conserves .


Ne faites pas de "conneries" avec les conserves ... la toxine botulinique ça ne pardonne pas !!!!

Quelques sites :

 http://www.leparfait.fr/faire-ses-conserves

http://www.cfaitmaison.com/culinaire/conserve-sucre.html

http://www.cfaitmaison.com/culinaire/sterilisation.html

http://www.cfaitmaison.com/culinaire/conserve-alcool.html

http://www.cfaitmaison.com/culinaire/conserve-vinaigre.html

http://www.cfaitmaison.com/culinaire/conserve-huile.html

http://www.cfaitmaison.com/culinaire/conserve-sel.html

 

 

 

Conservation

La conservation des aliments a toujours été pratiquée. Ainsi, la conservation par le froid était utilisée par les Indiens du Pérou qui enterraient les pommes de terre sous la terre gelée pour les périodes de disette.

toutes les recettes de Conservation
Traduire/Translate this fiche de cuisine

Que savons-nous de la conservation ?

La conservation des aliments a toujours été pratiquée.
Ainsi, la conservation par le froid était utilisée par les Indiens du Pérou qui enterraient les pommes de terre sous la terre gelée pour les périodes de disette.
Nicolas Appert en 1810 remporta le concours du gouvernement du Directoire pour la découverte d'un procédé de conservation des aliments qui était destiné à l'armée. On lui doit la méthode de stérilisation appelée "appertisation" : conservation en boîtes de fer-blanc hermétiques.
Clarence Birdseye, un Américain, déposa, lui, le brevet de "surgélation" rapide qui préserve au mieux la saveur des aliments.
En 1960, en Europe, apparaît le congélateur.

Les différents moyens de conservation

La congélation
La réfrigération
La dessiccation
La stérilisation
La lyophilisation
Les produits isolants (graisses, huiles)
Les antiseptiques (sel, sucre, acides, vinaigre, fumage, alcool)

La conservation chez soi

S'organiser, prévoir. Plus le budget est "petit" et plus il est nécessaire de le prévoir.
huile d'arachidefarineAvoir toujours les aliments dont on se sert chaque jour (huile, farine, etc).

Bien gérer l'alimentation, c'est éviter le gaspillage, les coups de coeur, le gâchis.
Tenir un état exact des produits contenus dans les placards, réfrigérateur, congélateur, etc.
• Faire "tourner" son stock afin d'éviter les pertes inutiles (aliments ayant dépassés les dates limites de conservation).
• Faire ses conserves au moment de l'abondance de production des fruits et légumes (prix plus bas)... et de la période de la récolte pour ceux qui ont la chance d'avoir un jardin.


Congélation, réfrigération

 La congélation

congélateurCongeler, c'est amener à basse température une viande, un poisson, un légume, un fruit, un plat préparé en vue d'une conservation prolongée. La congélation consiste à transformer en glace l'eau contenue dans les aliments. Sous l'effet d'une température inférieure à 0°C, l'eau que contiennent les produits animaux ou végétaux se transforme en cristaux de glace. Ce procédé de congélation artificielle est connu depuis une bonne centaine d'années.
Aucun aliment ne se conserve indéfiniment au congélateur !
Pour plus de détails, voir notre fiche technique "congeler".

La réfrigération

Réfrigérer, c'est conserver au froid les aliments périssables en diminuant ainsi l'action des bactéries. Ce mode de conservation ne peut en général excéder quelques jours :
- 2-3 jours : viande fraîche ou cuite, poissons frais ou cuits, crustacés, fruits et légumes frais ou cuits,
- 3 à 10 jours : charcuterie, lait, crème, volaille sous vide, fromages, oeufs.
Toujours vérifier la date limite de conservation sur les emballages des produits !


Dessication, stérilisation

 La dessiccation

tomates séchéesLa dessiccation a pour but de supprimer l'eau que contient un aliment en le desséchant. Elle permet de supprimer le développement des microbes. Un taux de 14 % d'eau doit être atteint pour réussir la dessiccation.
Pour plus de détails, voir notre fiche technique "dessiccation".

La lyophilisation

Technique industrielle de séchage par congélation brutale (entre - 40 °C et -80 °C environs) avec sublimation sous vide. Utilisée principalement pour le café en poudre qui garde ainsi plus d'arôme.

La stérilisation

stérilisation haricots vertsLa stérilisation ou appertisation permet de conserver légumes, fruits, plats préparés dans des bocaux portés à une température moyenne de 90° (plus ou moins selon les produits).
La destruction des micro-organismes contenus dans les fruits et légumes s'obtient dans des bocaux fermés hermétiquement, portés à ébullition pendant un temps précis. La température varie en fonction des aliments, de la taille des bocaux, de l'acidité des fruits ou des légumes. Plus un aliment est acide, plus les micro-organismes sont rapidement détruits par la chaleur.
Pour plus de détails, voir notre fiche technique "stériliser" et "stérilisation des fruits"

Attention !

L'O.M.S. nous informe sur le botulisme alimentaire : "il survient lorsque (la bactérie) Clostridium botulinum se multiplie et produit la toxine dans des aliments qui sont ensuite consommés sans avoir été suffisamment cuits pour inactiver la toxine. Comme il s’agit d’une « bactérie anaérobie », elle ne peut se multiplier qu’en absence d’oxygène. Il en résulte que le phénomène tend à survenir dans des produits à faible teneur en oxygène, lorsque les conditions de stockage et de conservation s’y prêtent. C’est le plus souvent le cas pour des aliments qui n’ont pas subi un processus poussé de conservation : poissons ou produits carnés fermentés, salés ou fumés, conserves ménagères d’aliments faiblement acides, comme les légumes, en boîte ou en pot. Les aliments incriminés habituellement varient d’un pays à l’autre en fonction des habitudes alimentaires locales et des méthodes de fabrication des conserves. Il arrive que des produits du commerce soient également impliqués.
On a retrouvé la toxine botulique dans une grande variété d’aliments : légumes peu acides en conserve, comme les haricots verts, les épinards, les champignons ou les betteraves ; le poisson, comme le thon en boîte ou le poisson fermenté, fumé ou salé ; les produits carnés, jambon, poulet, saucisse.

Une cuisson normale (5 minutes à 85 °C ou quelques minutes d’ébullition) détruit la toxine. Clostridium botulinum ne se développe pas, et donc ne produit pas de toxine, dans les aliments acides (pH inférieur à 4,6). Toutefois, si celle-ci est déjà présente, les pH acides ne l’inactivent pas."
Sources : http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs270/fr/

 


Graisse et fumage

 Les produits isolants

confit cuisses canardgraisse confitLa graisse et les confits
Les morceaux de viande à confire (oie, canard, poule, porc, foie gras) sont cuits lentement dans la graisse et conservés dans des bocaux, sous une épaisse couverture de graisse, à l'abri de la lumière.
Pour plus de détails, voir notre fiche technique "confits".

poivrons à l'huileL'huile et la macération
Macérer dans l'huile, c'est faire tremper un produit cru ou séché dans de l'huile pour que les deux ingrédients s'imprègnent mutuellement de leur parfum (huiles parfumées à l'ail, aux piments, au basilic, etc. Tomates séchées à l'huile, citrons confits, etc).

Les antiseptiques

jambon fuméLe fumage ou goudrons, utilisé surtout pour la charcuterie, au bois vert (hêtre, laurier, genièvre, orme, bouleau, charme). Les vapeurs chargées de goudrons affermissent l'albumine qui offre moins de prise à une décomposition. L'acide produit par la distillation lente du bois (acide pyroligneux) agit comme antiseptique et permet la conservation.


Salaison

La salaison à sec

jambonOn compte environ 2 kg de sel pour 10 kg de viande. Frottement des morceaux de viande sur toutes leurs faces, particulièrement autour des os pour faire pénétrer le sel. Dans un saloir (grand récipient), on dispose une couche de viande et une couche de sel. Au bout de six semaines, la viande a perdu 25 % de son poids.
Pendant que les aliments sont en contact avec le sel, il y a développement de bons microbes (les ferments lactiques, comme dans la choucroute) qui sécrètent de l'acide lactique.Très utile pour les légumes, viandes, poissons.

La salaison par saumure ou sel sec

citron confitcitrons confitsSaumure : immersion des aliments dans un bain d'eau et de sel (250 g par litre d'eau); utilisée pour les légumes (haricots, tomates, olives, cornichons). On peut aromatiser avec du thym et laurier.
Pour dessaler, tremper dans de l'eau pure, changer l'eau et faire cuire dans de l'eau non salée.

Sel sec : la salaison des viandes (jambon, lard, etc) ou des poissons (morue) est réalisée avec du sel sec; les viandes sont frottées de sel jusqu'à saturation puis comprimées pour obtenir une disparition de l'eau.


Sucre, alcool

 Le sucre

siropgelée de citronécorces de pomélos confitsSirop - Gelée de citron - Ecorces de pomélos confits

Ce mode de conservation ne peut se faire qu'à chaud. L'aliment doit perdre par évaporation une partie de l'eau qu'il contient. L'ébullition, puis éventuellement la stérilisation de la conserve favorisera la concentration du sucre.
Par le temps d'ébullition et la quantité de sucre, on va obtenir des préparations d'aspects différents :
• aspect liquide : les sirops.
• aspect visqueux ou de gelée : les gelées et confitures, .
• aspect pâteux : les pâtes de fruits, les fruits confits (fruits imprégnés et enrobés de sucre.

L'alcool

mendiant au rhumAntiseptique parfait, il tue les microbes. Utilisé pour conserver des fruits; ceux-ci ne gardent pas toutes leurs qualités car les principes sucrés et aromatiques sont dissous dans l'alcool.
Il faut, pour que la conserve soit consommable, y ajouter du sucre.
On emploie de l'eau-de-vie blanche, sans goût, ou de l'"alcool pour fruits" du rhum, que l'on trouve dans le commerce.
Choisir des bocaux à large ouverture (pour mieux sortir les fruits). La fermeture doit être hermétique (bouchon de liège ou bocal à conserve avec couvercle de verre et rondelle de caoutchouc).

Pour une meilleure conservation de vos liqueurs de ménage, tenir les bouteilles debout, au sec, au frais et à l'obscurité.


Le vinaigre

 Le vinaigre

 Excellent antiseptique grâce à l'acide acétique. Les microbes ne peuvent se développer dans un milieu très acide.
Dégorger au sel les aliments à conserver ou les faire blanchir à l'eau bouillante pour éliminer leur eau.

cerises au vinaigreraisins au vinaigrePour garder aux légumes leur couleur verte, pour qu'ils restent fermes, utiliser un vinaigre d'alcool à 8° chauffé.
Pour faciliter la saisie du produit, stériliser des bocaux à large ouverture avec une fermeture hermétique.
Datez vos conserves : Vous faites attention aux dates de péremption indiquées, vous en achetez toute l'année.
Pour vous rappeler dans quel ordre les consommer, utilisez une pointe de feutre pour les nantir d'une date et ainsi assurer une rotation chronologique à votre consommation.

 

http://www.supertoinette.com/fiche-cuisine/599/conservation.html

26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 23:26

 

Puits et forage: De l’eau à disposition dans son jardin

Catégorie : Aménager son jardin


La loi autorise tout particulier à disposer librement des eaux de sources souterraines présentes sous son terrain. Pour cela, encore faut-il les trouver, définir quel type de puits construire et réaliser les démarches nécessaires. Le point sur ce que vous devez savoir avant de sortir votre baguette de sourcier.

Puits et forage: de l’eau à disposition dans son jardinAvant de choisir d’installer un puits ou un forage chez vous, il vous faut déterminer si votre sol est propice à sa construction. L’observation attentive de votre environnement peut parfois suffire pour vous en assurer. Une infiltration dans la cave, la présence de cours d’eau à proximité de votre habitation ou des voisins ayant eux-mêmes installé un puits vous apportera confirmation de la présence d’eau souterraine. Pour les cas moins évidents, vous pouvez vous adresser aux collectivités territoriales qui vous renseigneront sur la localisation des nappes d’eaux de votre région, ou consulter une des cartes géologiques de la BRGM (Bureau de Recherche Géologique et Minière). Des entreprises de forage pourront également réaliser des études afin de trouver l’eau tandis que certains préféreront faire appel à des sourciers travaillant souvent en collaboration avec des foreurs
et des puisatiers. En bref, la recherche d’eau est une affaire de spécialiste, voire de croyance

Puits traditionnel ou forage

Il existe différents types de «puits». En général, un amalgame est fait entre le «puits traditionnel», également appelé puits creusé, et forage.

  • Puits traditionnel
  • Le puits traditionnel, réalisé en maçonnerie et qu’on trouve encore sur le terrain de certaines veilles maisons, est un puits de faible profondeur construit pour collecter principalement des eaux de surface. Son principe consiste en la récupération des eaux pluviales, qui en s’infiltrant dans le terrain vont remplir le puits via les parois perméables de l’ouvrage. Ce type de puits est encore réalisable mais les techniques de construction ont largement évolué: “Avant, le puits traditionnel se bâtissait à la main, en pierre. Maintenant on fore à l’aide de machines et on utilise des buses de ciment qu’on peut faire descendre pendant ou après le creusage du puits. Les buses ont des trous qui vont laisser s’infiltrer l’eau au fond du puits. Autour de ces buses on place du gravier pour “tenir” le terrain et empêcher le sable de passer” explique José Estevez, gérant d’O jardin d’Eole, entreprise spécialisée dans la construction de puits à St Rémi de Provence (13).
    Puits et forage: de l’eau à disposition dans son jardinPrincipaux avantages de ce type de puits: il n’est pas nécessaire de creuser très profond pour récolter l’eau, “entre 7 et 8 mètres, pour un bon puits traditionnel” selon José Estevez. De plus, l’eau n’étant pas profonde, une pompe de surface, équipement plus économique que les pompes de forage, sera suffisante. Un inconvénient néanmoins, ce type de puits ne peut pas être réalisé sur tous les terrains car certaines caractéristiques de sol ne permettent pas ou peu l’infiltration de l’eau de pluie.

  • Le forage
  • Puits et forage: de l’eau à disposition dans son jardinAutre technique: le forage. “Le principe est totalement différent, explique Mr Ruménièras, gérant de Aube forage, société spécialisée dans le forage de puits basée à Eguilly-sous-bois (10). On réalise un ouvrage qui est d’un diamètre beaucoup plus faible, environ 200 à 250 mm, et on descend des tubes en PVC pour capter les ressources souterraines comme des veines d”eaux, des rivières souterraines ou la nappe phréatique”. Le forage permet d’obtenir un débit d’eau beaucoup plus important car on va chercher celle-ci en profondeur. “Pour un forage, on peut escompter des captages qui vont au minimum de 2 à 3 m³/h jusqu’à plus de 5 m³/h. La grosse différence entre un puits et un forage c’est essentiellement le diamètre, la profondeur et la quantité d’eau qu’on va pouvoir exploiter” précise Christophe Ruméniéras.
    Puits et forage: de l’eau à disposition dans son jardinAinsi si vous souhaitez utiliser votre puits pour l’alimentation de l’eau collective de toute votre maison, ou encore pour la consommation, le forage sera une solution plus avantageuse car elle autorisera un débit important. Attention toutefois, ce type d’ouvrage engendre des coûts plus importants en termes de chantier et d’achat de pompe.

    Le puits artésien: pas besoin de pompe!

    Dans la famille des puits forés, le puits artésien offre la solution la plus pratique puisqu’il s’agit d’un puits ou forage ne nécessitant pas l’intervention d’un système de pompage. Christophe Ruméniéras explique: “Ce qu’on appelle puits ou forage artésien, c’est un forage d’où l’eau sort spontanément. Pour cela, il faut qu’à l’endroit où l’on a foré, la nappe phréatique soit sous pression. Lorsque l’on perce, l’eau préfère remonter par la colonne du forage plutôt que de continuer son chemin habituel.” Ce type de puits vous permettra de faire l’économie d’une pompe mais ne peut se réaliser dans tous les types de sol, car ces conditions de pression ne sont pas présentes partout.
    Puits traditionnel, forage ou puits artésien, il vous faudra dans tous les cas respecter certaines règles d’implantation: “Il est interdit de forer à moins de 5 m d’une route, ou de 40 m d’un cimetière. Ainsi qu’à proximité des installations septiques, des fosses à fumier, et des champs agricoles” explique Christophe Ruméniéras.

    Prix et législation
    Puits et forage: de l’eau à disposition dans son jardinQue votre puits soit un puits traditionnel ou un forage, le prix se définira en fonction de sa profondeur et du type de sol. D’après José Estevez: “un puits de 1 mètre de diamètre coûte entre 2000€ et 6800€ HT”. Pour ce qui est du forage, Christophe Ruméniéras précise: “Le prix se calcule en fonction du diamètre, de la profondeur et de l’équipement. En général il faut compter environ 100€ par mètre creusé. Certaines entreprises facturent par pallier. Vous pouvez alors avoir une facturation de 0 à 10 m, de 20 à 30 m etc.”

    Si vous destinez l’eau de votre puits à une utilisation domestique, n’oubliez pas qu’il est obligatoire depuis début 2009 de déclarer son ouvrage, ou son projet d’ouvrage en mairie. Est considéré comme relevant de “l’usage domestique” tout prélèvement inférieur ou égal à 1000m3 d’eau par an et destiné à l’alimentation, l’hygiène ou l’arrosage. Deux déclarations sont alors nécessaires: la première un mois avant les travaux et la deuxième dans le mois de l’achèvement de l’ouvrage. Pour un puits ou un forage excédant 10m de profondeur, il vous faudra également faire une déclaration à la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE).
    Enfin si l’eau que vous prélevez est destinée à la consommation, il faudra le signaler à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) et procéder à des analyses pour être sûr que celle-ci est potable.
    Une fois ces formalités accomplies, vous pourrez bénéficier d’une eau gratuite à l’année. Cette gratuité ne doit pas pour autant rimer avec gaspillage, la préservation des ressources naturelles étant le devoir de chacun.

     

    http://www.travaux.com/dossier/jardin/11885/Puits-et-forage:-de-l-eau-a-disposition-dans-son-jardin.html

26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 00:40

Que faudrait-il pour survivre à une apocalypse ?

http://lesmoutonsenrages.fr/2013/03/25/que-faudrait-il-pour-survivre-a-une-apocalypse/


 

La question est intéressante, car si ce n’est pas une apocalypse qui doit survenir sur la planète, les troubles annoncés n’en sont pas moins rassurants… Donc, une infographie a été mise en ligne par le site National Geographic, celle-ci est en anglais et est en valeurs anglaises, cela permet quand même de lancer un petit appel intéressant à la suite.


apocalypse2

 

Combien serions-nous à savoir quoi faire si nous étions confrontés à une apocalypse ? Une infographie réalisée par National Geographic tente de nous en donner une petite idée !

Dans le but de faire un peu de pub au nouvel épisode de son émission Doomsday Preppers, National Geographic vient de publier une infographie posant une question : pourriez-vous survivre à une apocalypse ? En tout cas, en cas d’apocalypse, sachez qu’il vous faudra 757 litres d’eau par personne pour tenir une année. Sans compter sur la nourriture : chaque survivant aurait besoin de 40 kilos de fruits, de légumes, 9 kg de viande, 27 kg de sucre, etc. pour tenir, là encore, une année.


Aussi, en cas d’apocalypse, la profession de docteur serait considérée comme la plus importante, suivie par ingénieur, soldat, fermier et pêcheur. Voilà qui viendrait remettre à zéro les codes établis par notre société! 

Source: Gizmodo.fr


apocalypse

Le pire se prépare, comme beaucoup j’ai stocké quelques infos et ebooks pouvant être utiles dans les mois à venir, seulement, le papier est plus important et durable qu’une version virtuelle. Allons-y pour le grand partage de sources donc, si vous avez des livres à conseiller que cela soit sur le jardinage, la cuisine, le bricolage, les astuces de grand-mères, les médecines douces et bien plus encore, n’hésitez pas à mettre le titre et/ou l’auteur dans les liens, sachez que cela sera réellement utile pour ceux qui souhaiteraient se procurer l’ouvrage. Par avance, merci!

0

16 réponses à Que faudrait-il pour survivre à une apocalypse ?

  1. Moi j’ai un livre à conseiller, je l’avais et ne le retrouve plus!!
    C’est le « Guide de survie de l’armée américaine » !

  2. nos capacités à survivre dépendront déjà de ce qui a causé cet apocalypse et ce ce qu’il reste de notre civilisation et de la viabilité de la surface du globe.

  3. petite liste de livres que je pense indispensables et que j’ai toujours à portée de main !!

    survivre à l’effondrement économique de piero san giorgio
    ce livre est une mine d’or de renseignements !!

    aventure et survie
    ce livre vous apprend plein de choses et techniques de survie !!

    plantes medicinales
    les plantes qui guérissent
    petit larousse des plantes meédicinales
    indispensables pour se soigner par les plantes , j’y ai retrouvé ce que ma grand mère faisait quand on partait promener dans les champs pour ramasser des plantes !!

    le guide complet des secrets et astuces de grand mère

    les huiles essentielles , ça marche !!
    j’ai également trouvé des recettes pour se soigner sur le net !!

    pour le jardin

    le guide des plantes compagnes
    les bonnes associations de plantes au potager
    jardinez au naturel
    jardinez sans travail du sol de dominique soltner

    des que je fais une économie sur quelque chose , je m’achète un livre
    depuis 3 ans , aux fêtes d’anniversaire , noël , fête des mères , on ne m’offre que des livres !!
    et les gens ne cherchent pas , j’ai une liste d’envie de cadeaux ils piochent dedans !!

    les plus urgents sont les 2 premiers , surtout que le merdier arrive à grands pas !!

    • y a aussi des livres sur les plantes sauvages comestibles que je recommande en plus de la liste de LA BICHEDESBOIS ( ceci dit en passant MERCI), c’est bien d’en avoir un aussi chez soi, c’est important car même en ville , il y a des plantes comestibles qu’on n’aurait soupçonné pouvoir manger.

  4. bien entendu, s’ils nous lachent une bombe nucléaire ou chimique ou si un astéroïde nous percute , on aura plus besoin de rien , on sera rayé de la carte !!

  5. Quand on parle de l’apocalypse on parle de quoi ?
    est ce que l’on parle uniquement de krach boursier, de monde financier entier qui se casse la gueule et qui par en couilles (guerres, guerres civiles, violence…….)

    est ce que l’on parle d’un changement climatique ?

    Notre histoire nous a montré que dans le passé, de grandes catastrophes se sont passées assez rapidement
    période glacière (congélation quasi instantanée de notre terre) ou un dégat des eaux avec ce que l’on a appelé le déluge. Est ce que ce ne serait pas plutot ça l’apocalypse final ??
    Le calendrier maya (et d’autres civilisations le disent aussi) qu’il y a des périodes cycliques avec une période de destruction et de recommencement)

    je vous invite à regarder cette video entièrement (désolé, c’est long mais ça vaut le coup)
    http://www.dailymotion.com/video/xw74hk_le-secret-cache-des-pyramides-d-egypte-revele_news#.UVCg7EbMgng

    la conclusion pourrait expliquer bien des choses, notamment l’apocalypse selon st jean et de nombeurses visions prophétiques qui parlent de choses horribles (et plusieurs prophètes se rejoignent sur ce sujet)
    sans parler de FATIMA

    BON VISIONNAGE

  6. par contre dans le documents, il parlent de prostituées !!!!???
    En quoi le sexe est obigatoire à la survie ??
    idem pour le café !
    et pourquoi pas 100 balles et un mars tant qu’on y est ??

2 mars 2013 6 02 /03 /mars /2013 01:49

 

Survivalisme: Bienvenue en enfer….

 

Dans cette période où beaucoup se questionnent sur l’avenir, trouver de véritables réponses est un challenge des plus difficiles, donc certains se préparent comme ils peuvent, en potassant, en regardant des films ou des reportages sur le survivalisme, et c’est aujourd’hui un témoignage qui vient éclairer un peu notre lanterne sur le sujet. C’est plutôt effrayant, mais qui sait, peut être un jour serons-nous confrontés à cela…

L’homme qui répond aux questions ci-dessous, raconte comment lui et son clan ont survécu pendant un an dans une ville de 60 000 habitants durant l’effondrement de la Bosnie en 1992.


Sans eau, sans électricité, sans pétrole, sans système de santé, sans protection civile, sans systèmes de distributions ou de réseaux traditionnels, ce survivant devenu par la suite survivaliste, témoigne sans détours d’une survie urbaine crue et pragmatique.
L’échange est long, et ce qui est présenté ici n’est qu’une ligne droite pouvant nous faire conscientiser certaines lacunes, ou encore remettre en cause certaines idées quant a l’effondrement de la normalité dans un univers urbain.
L’avantage de ce retour d’expérience, est qu’il est bâtit sur un questionnement purement survivaliste issu du forum “Survivalist Boards”, et que l’orientation de l’entretient est donc extrêmement ciblé sur les réalités d’une survie urbaine durant un effondrement de la normalité.
Sur ce site,
.
A voir,
...
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 06:18

 

Une maison autonome ET sans factures !

Le rêve, mais pour cela, il faut accepter certains petits sacrifices, comme de réduire sa dépendance technologique, son confort, vouloir sortir aussi un peu du système. Plusieurs idées dans ce sens ont déjà proposées sur le blog, voici de nouvelles pistes… Au passage, un clin d’oeil à un ami qui a décidé de partir habiter une « maison de hobit » au fond des bois.

maison-autonome

Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau ? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies  tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels.

Allumer la lumière, c’est aussi facile qu’un clic sur un bouton, pourtant chez Christophe, dans sa chaleureuse petite maison au bord du Vidourle, c’est une autre histoire ! Ici, on est complètement autonome, on se débrouille tout seul pour produire l’électricité dont on a besoin et on pompe l’eau en fonction de sa consommation. La vie de cette famille de 4 personnes est-elle pour autant pavée de sacrifices, de privations et de restrictions ? Non pas du tout ! Ils sont tous très bien portant, heureux et surtout fièrs et c’est ça qui nous a beaucoup plu. 

La maison autonome au bord du lac 154 panneaux solaires photovoltaïques assurent l’entière couverture de leurs besoins en électricité. Ils sont installés bien verticalement à l’entrée de la maison. L’avantage ? Un simple coup de jet suffit comme entretien et la pose est très facile. L’énergie est stockée dans des batteries, qui distribuent le courant aux différents postes de la maison.

Pour se contenter de si peu, il n’y a pas de secret, il faut consommer peu de courant. Laissons tout de suite de côté les radiateurs électriques, les plaques de cuisson, les halogènes, la machine à laver, le Chaîne hifi maison !sèche-linge, le four électrique et tout autre appareil énergivore. Christophe utilise l’électricité avec parcimonie et ses seuls besoins vont vers quelques lampes, une chaîne hifi « home made », un ordinateur portable, un lecteur de DVD et un chargeur de piles.

Résultat : La famille consomme moins que l’électricité produite par les trois panneaux solaires. Et pour le reste, comment font-ils ?

Et quand il n’y a pas de soleil ou qu’il faut alimenter de gros outils (électro-portatif un peu gourmand etc …), il y a un groupe électrogène à diesel, qui tourne avec de l’huile de friture recyclée ! Vous trouverez en bas de page une fiche de savoir à ce sujet …

La maison autonome au bord du lac 09

Dans la cuisine ?

Ils ont un four et des plaques de cuisson à gaz. L’hiver, ils l’alimentent avec des bouteilles et l’été, ils composent leurs déchets et fabriquent leur propre bio méthane !! C’est beaucoup plus facile que ce que l’on imagine : on accumule les déchets dans une cuve, que l’on emboîte d’un couvercle de taille juste inférieure avec un robinet sur le dessus. Les déchets fermentent en-dessous et le couvercle remonte, poussé par le gaz. On branche alors un tuyau sur le robinet vers un réchaud et hop on cuisine !

Fabrication du bio-méthane La maison autonome au bord du lac 07 La maison autonome au bord du lac 08

Pour faire cuire de grandes quantités d’aliments, ou en appoint du gaz, ils ont un poêle à bois d’extérieur fait maison à très fort rendement. Il suffit de peu de branchettes pour l’allumer et l’alimenter, toute la chaleur se concentre directement sur la cocotte au dessus ! Vous trouverez une fiche de savoir en bas de page pour en construire un vous aussi …

Dans les jours de beaux temps, Christophe a aussi bricolé un four solaire, pour cuire des gâteaux ou pour les cuissons lentes. Il est différent de celui que nous avons ici, chez Bruno à Vauvert. Celui-là se présente sous la forme d’une boite avec des miroirs à l’intérieur. On cuit en beaucoup plus de temps qu’avec les cuiseurs paraboliques, mais au moins on n’a pas à trop surveiller l’installation, rien ne déborde et on évite de se brûler.

Dans la cuisine il n’y a pas de réfrigérateur. Cela ne veut pas dire qu’ils ne consomment pas de produits frais, au contraire même ! La famille est végétarienne, ce qui évite de se poser des questions concernant la conservation de pas mal de produits. En ce qui concerne les périssables, ils les consomment rapidement après ouverture (comme le lait de riz, une brique dans la journée) et vont faire les courses plusieurs fois par semaine chez le maraicher bio à deux pas de là !

La maison autonome au bord du lac 14Dans le lavabo, on pompe de l’eau directement dans la source d’eau potable 5 mètres au dessous. Ils sont chanceux d’avoir cette installation et en sont conscients. L’action de pomper aide à n’utiliser que ce dont on a besoin. C’est plus facile d’être économe qu’avec un robinet !

Les poubelles de la cuisine sont minimalistes. Les épluchures et autres déchets organiques finissent au compost et retourneront à la terre d’ici 6mois/1an. Les contenants sont bien entendu recyclés, ce qui laisse peu de place aux autres déchets non identifiables…

Dans le salon ?

Le chaleureux salon est équipé d’un petit lecteur de DVD pour les enfants, des livres et des jeux de société pour les longues soirées d’hiver. Pas besoin de beaucoup d’électricité, juste de quoi s’éclairer !

La maison autonome au bord du lac 13Pour se chauffer, ils ont disposé un poêle à bois avec des briques de terre compressée tout autour, pour accentuer l’inertie thermique et répartir la chaleur. La maison est bien isolée (bois et paille) il suffit donc de quelques stères l’hiver pour être heureux au chaud !

Et pour laver le linge ?

Ne vous inquiétez pas, la maman n’est pas redevenue lavandière au lavoir du coin ! Christophe a bricolé un astucieux système de lave-linge à pédale. C’est un objet incroyable, qui nous a beaucoup plu ! Il a démonté le tambour d’une vieille machine et l’a couplé avec une courroie à la roue arrière d’un vieux VTT. Il suffit de pédaler 15 minutes pour laver son linge ! On ajoute simplement un peu d’eau chaude chauffée au poêle à bois dehors et on rince à l’eau froide. Pour essorer on redonne quelques tours comme avec un panier à salade et hop ! Le linge est prêt à être étendu avec peu d’efforts et en prime un peu de sport. La force musculaire, c’est la plus économe après tout ! Par ailleurs, on redécouvre les notions de « propre » et de « sale ». En fait, on devient efficace et on réduit les gaspillages que l’on est plus tenté de faire lorsque l’on n’a qu’un seul bouton à presser.

La maison autonome au bord du lac 19 La maison autonome au bord du lac 16

Et la salle de bain ?

La salle de bain est très minimaliste, un lavabo avec une pompe et un bac de douche. Ils ont choisi de se doucher à la cruche, avec de l’eau chauffée au poêle à bois à l’extérieur. C’est un choix que certains trouveront extrême, j’y pensais justement et je me disais qu’avec une douche solaire que l’on accroche au mur et que l’on chauffe avec un panneau thermique ou avec de l’eau chauffée au poêle, on peut vraiment s’en sortir économiquement et écologiquement sans trop sacrifier son confort.

La maison autonome au bord du lac 03Les toilettes sont près de l’entrée et sont sèches bien entendu ! Quelle aberration de dépenser des litres d’eau potable pour tirer la chasse … Ils ont installé une pièce avec un trône tout à fait digne des fessiers royaux, avec un grand tonneau de sciure à côté. Christophe nous expliquait que si c’était à refaire, il ferait des « toilettes brouette ». C’est-à-dire qu’au lieu d’un seau que l’on vide quand il est plein, on remplit une brouette que l’on sort par une porte de derrière et qu’on dépose au compost beaucoup plus facilement.

Il recouvre ensuite son tas de compost (remplit donc d’épluchures et des déchets des toilettes) de paille et au bout d’un an environ, il a un super engrais ! C’est pas la peine de faire la moue, sachez que de toute façon, la terre c’est du caca de vers de terre ! Et ne parlons pas du fumier et du lisier ;)

Et où vont les eaux grises s’ils ne sont pas raccordés au réseau ? Elles vont dans laphytoépuration ! Deux premiers bacs avec des gros cailloux et des roseaux pour filtrer une première fois l’eau sale (qui vient donc de la douche et des lavabos), et trois autres niveaux avec des plantes de différentes sortes pour sortir à la fin une eau si claire qu’on en boirait ! Mais attention, ils n’a pas encore fait d’analyses précises pour étudier la pureté de l’eau, on l’utilise alors pour le jardin !

La maison autonome au bord du lac 06Bon, avec tout cela je suis sûre que vous vous dites que cela prend un temps fou de s’occuper de toutes ces installations et qu’on a mieux fait de vivre avec des factures. Hey bien sachez que Christophe et sa femmes ne travaillent pas, pour justement prendre le temps de vivre comme ils ont envie. A quoi bon passer sa vie à la gagner si l’on a presque plus de dépenses ? Des petits boulots qui leurs conviennent, des échanges de services leurs suffisent pour vivre de manière simple et agréable et surtout, ils ont le temps de profiter de leurs deux enfants, de les élever dans l’amour et de faire pleins de loisirs enrichissants avec eux. Christophe fait l’école à la maison à sa fille de 10 ans et en profite pour voir toute la journée son bout de chou d’un an, elle est pas belle la vie ?

Vous pensez peut-être que cette façon de vivre est extrémiste, c’est aussi ce que j’ai pensé jusqu’à ce qu’on aille leur rendre visite. Ils ont l’air tellement heureux, en bonne santé, plein de sourire et loin du stress. Leur maison est simple mais si belle et chaleureuse … Pourquoi ne pas prendre exemple sur cette façon de vivre en piochant ce qui nous intéresse en l’adaptant à notre propre quotidien ?

Et pourquoi tout ça? Pour une empreinte écologique soutenable pour la planète, par rapport au nombre d’habitants. L’empreinte idéale c’est 1,8 Ha par habitant. Le français moyen est à 5 Ha, un américain à 8. Christophe pense, à juste titre que prendre plus que sa part prive forcément quelqu’un ailleurs, puisque nos ressources ne sont pas infinies. Il nous a d’ailleurs cité cette maxime de Ghandi :  « Vivre simplement, pour que d’autres puissent simplement vivre ». Chez Christophe, l’empreinte est à 1,2 Ha ce qui est excellent au regard des chiffres évoqués plus haut. A savoir, 2 des particularités du mode de vie de Christophe qui leur permet d’avoir ce chiffre si bas : l’absence de voiture dans la famille et leur végétarisme.

Avec Nicolas, nous sommes partis plein d’idées et d’envies. Quand nous rentrerons, il est par exemple certain que nous ne rachèterons pas de machine à laver !! Nous irons plutôt faire un tour à la casse du coin pour récupérer de quoi faire un lave-linge à pédale.

Christophe n’est pas avare et partage très volontiers ses inventions avec qui le veut. C’est pour cela que nous vous proposons en premières « fiches de savoir », celles qu’il a réalisé pour son site internet « les outils de l’autonomie », qu’il nous a très gentiment prêté pour vous !

-> Apprenez à construire un lave-linge à pédale

-> Faîtes votre propre pocket-rocket ou cuiseur à bois

-> Apprenez à recycler votre huile de friture pour de petits moteurs diesel

 

La maison autonome au bord du lac 05La seule ombre à ce tableau, c’est la future expropriation de toute la famille …Leur magnifique havre d’autonomie est construit sur un terrain inondable et la mairie a décidé de fermer la zone par sécurité. Ils partiront au début de l’été vers la Bretagne, dans un endroit plus frais ou Christophe pourra faire pousser encore beaucoup de légumes, d’idées et d’outils pour l’autonomie !

Merci à eux pour leur accueil et leur gentillesse. Keep in touch’ !

 

 

Source : nature-construction.com via les brindherbes


http://lesmoutonsenrages.fr/2012/12/20/une-maison-autonome-et-sans-factures-2/#more-35569

 


10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 16:42

 

 

A partir de la situation la plus difficile - en ville, sans électricité et sans provisions - apprenez à « assurer » en toutes circonstances. Que vous soyez en milieu urbain ou en pleine campagne, en France ou à l'étranger, chez vous ou en randonnée, ce petit manuel plein d’humour et d’idées se glisse dans votre poche : c’est le guide tous terrains tous pays dont vous avez toujours rêvé.

Ecrit par un globe-trotter des missions humanitaires habitué aux situations extrêmes, il vous enseigne comment « boire l’eau de la Seine » dès demain, manger et vous soigner avec un minimum de moyens. Sous forme de dialogue, des réponses écologiques et sympas, simples et faciles à mémoriser, qui vous permettront désormais de voyager léger. A lire avec vos enfants et avec les amis dont vous désirez … qu’ils survivent avec vous !

 

 

Date de parution mars 2009
Editeur Larousse
Collection France et ses trésors

Voir les caractéristiques

Un potager sur mon balcon

(Auteur) - Guide (cartonné). Paru en 03/2009

Coups de cœur des Libraires (3)
9€55
http://livre.fnac.com/a2526939/Collectif-Un-potager-sur-mon-balcon?Origin=EF_GOOGLE_PS_LIV&LGWCODE=2526939;19139;53

J'aime ce site,

parce qu'il est utile

pour les sportifs

comme pour les prévoyants.

Et c'est donc un bon tuyau ! (eva)



S
écuriser Organiser Survivre
(cliquer sur l'image)

Bienvenue à votre boutique d'approvisionnement d'Urgence

8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 06:15

 

Israël – Iran : un avis parmi tant d’autres

iranisraelLors d’une interview de Geopolitika, le journaliste vedette du Réseau Voltaire Thierry Meyssan s’exprime sur la guerre Israël/Iran annoncée depuis tant d’années. Son avis diffère du bourrage de crane médiatique annonçant le déclenchement de cette guerre comme imminente plusieurs fois par an pour justifier, bien souvent, une manipulation haussière des cours du pétrole.

Geopolitika : « Est-ce qu’on peut s’attendre à une attaque de l’Iran l’année prochaine, et dans l’hypothèse d’une intervention militaire, quel serait le rôle d’Israël ? Est-ce que l’attaque des installations nucléaires est le vrai objectif de Tel-Aviv, ou est-ce qu’Israël est poussé dans cette aventure par une structure mondialiste, intéressée par une large déstabilisation des relations internationales ? »

Thierry Meyssan : « Il se trouve que l’Iran est porteur d’une Révolution. C’est aujourd’hui le seul grand pays qui propose un modèle d’organisation sociale alternatif à l’American Way of Life. Les Iraniens sont un peuple mystique et persévérant. Ils ont enseigné l’art de la Résistance aux arabes et s’opposent aux projets du sionisme, non seulement dans la région, mais dans le monde. Ceci dit, malgré ses rodomontades, Israël est bien incapable d’attaquer l’Iran. Et les Etats-Unis eux-mêmes ont renoncé à l’attaquer. C’est un pays de 75 millions d’habitants où chacun ambitionne de mourir pour sa patrie. Tandis que l’armée israélienne est composée de jeunes gens dont l’expérience militaire se borne à ratonner des Palestiniens, et que l’armée US est composée de chômeurs qui n’ont pas l’intention de mourir pour une solde de misère. »

 

.

 

Sur ce site, le Liesi, 

http://liesidotorg.wordpress.com/2012/12/07/piero-san-giorgio-survivre-a-leffondrement-economique/

 

Piero San Giorgio : Survivre à l’effondrement économique

 

 

 

07 déc

 

De nombreux lecteurs connaissent Piero San Giorgio et partagent son opinion sur le constat qu’il dresse économiquement, monétairement et financièrement de notre monde. Il estime que l’effondrement économique est pour bientôt « et que ses conséquences sociales seront telles que la meilleure solution sera de développer une Base Autonome Durable (BAD) ».

Voici une interview courte mais qui donne des éléments de réflexion utiles pour le monde de demain.

 

.

 

MON  COMMENTAIRE  :

 

 

rsistons

8 décembre 2012 at 6 h 29 min


Bonjour. Il y a plusieurs possibilités.

 

Se dire comme mon voisin, « ce monde n’est pas le mien, en cas de chaos je ne me battrai pas pour survivre ».

 

Se dire je suis prévoyant, je fais des emplettes longue durée comme ici (je connais personnellement l’administrateur, car il m’a contactée et il habite dans le Sud aussi, il est super, c’est un jeune idéaliste, c’est rare) : http://www.stockalimentaire.com/2012/07/bienvenue-votre-boutique.html, et j’attends de voir.

 

Ou alors faire comme Piero, ce qui n’est pas à la portée de tous. TB livre d’ailleurs, je le relaie.


Et voyez aussi : http://sos-crise.over-blog.com/article-crise-il-est-temps-d-organiser-de-preparer-votre-survie-avec-eva-r-sistons-89763287.html.

 

Voilà, vous êtes équipés, ou presque ! Votre eva


NB on devrait se retrouver par région, non ?


eva R-sistons, pseudo de blogueuse pour Chantal Dupille (nom de naissance et de journaliste-écrivain) http://chantaldupille.over-blog.com

 

.

 

Commander l'ouvrage ici :

 

 

.

7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 03:42

 

Excellent site, à visiter !

Parmi les risques,

on peut ajouter celui de l'effondrement économique,

et celui d'une guerre mondiale.

eva R-sistons

 

Rappel :

http://sos-crise.over-blog.com/article-crise-il-est-temps-d-organiser-de-preparer-votre-survie-avec-eva-r-sistons-89763287.html

.

Comprendre le survivalisme

(..)

 

Si certains pensent que le survivalisme n’est que la réponse animale basée sur les conséquences d’une catastrophe ou d’un cataclysme réduisant l’humanité toute entière à un univers hostile , d’autres adoptent une démarche plus altruiste ,réaliste et pragmatique …

 

Cependant, nous devons prendre conscience que des événements imprévisibles naturels ou technologiques , bien que moins apocalyptiques , peuvent nous amener , qu’on le veuille ou non, à faire face à certaines éventualités (incendie , inondation , coupure d’electricité , accident nucléaire , pénurie …)

Or , l’ensemble de la population tend à occulter ces éventualités par le seul argument que si il y a un problème, l’Etat le résoudra .
Mais « l’Etat-sauveur  » ne doit  pas être synonyme d’un manque de lucidité , de perspicacité et d’une absence totale  de responsabilité citoyenne et de solutions personnelles  en cas de crise ou d’événement grave.

N’a t’on pas vu à maintes reprises , des états pourtant riches et organisés , incapables de faire face à des situations dramatiques de grande envergure surtout quand le nombre de victimes ou l’intensité de l’événement dépasse les possibilités logistiques de l’Etat ?

Petits rappels
-
Fukushima au Japon

- Tsunami en Indonésie
- Tremblement de terre a Haiti
- Ouragan Katrina aux Etats Unis …

Admettre  que  l’Etat a ses limites, c’est promouvoir la responsabilité citoyenne, et proposer des solutions  individuelles, familiales , communautaires…

Le gouvernement Français reconnait quatre types d’incidents majeurs:

1- Les incidents liés a des risques naturels

Avalanches, mouvements de terrains, canicules, cyclones, éruptions volcaniques, feux de foret, grand froid , inondations, séismes, tempêtes…

2- Les incidents liés à des risques sanitaires

Menaces sur la santé publique , pandémie …

3- Les incidents liés à des risques technologiques

Accidents industriels,  accidents nucléaires, risques miniers,  rupture de barrage,  transports de matières dangereuses…

4- Les incidents liés à des menaces majeures

Menaces  visant la sécurité de la population, l’intégrité des institutions ou les activités économiques et sociales (menaces terroristes…)

Reconnaitre ces types d’incidents ne veut pas dire « être prêt et paré en cas de … » L’Etat peut ne pas avoir les solutions, les effectifs , la logistique pratique ( pas seulement  théorique ) ou les structures  requises pour résoudre le problème…

Alors , ne confiez pas votre sécurité et celle de votre famille à une entité externe , surtout à notre époque où  » confiance aux instances étatiques »  rime avec aberration !

La préparation,  l’anticipation et  la responsabilisation de chacun sont aujourd’hui des valeurs  encouragées par bon nombre de  gouvernements, prouvant que le survivalisme est avant tout une démarche vraie et pertinente s’appliquant  à la réalité dans sa nature la plus pragmatique .

A.Wakener

 

http://www.survie-et-survivalisme.com/comprendre-le-survivalisme/

 

19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 05:07

 

autonomie-de-la-martiniere-vivre-libre-et-autonome.jpeg
http://www.socloz.fr/product/de-la-martiniere-vivre-libre-et-autonome

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie

17 novembre 2012

Attention, il y a déjà de bons articles sur l’autonomie sur le blog, en voici un exceptionnel écrit par « Homme des bois » qui est un habitué du blog. Car c’est bien beau de vouloir se préparer (ou pas) à un éventuel effondrement du système, c’est bien beau de parler d’autonomie énergétique, mais le faire sans réellement savoir par ou commencer rend parfois les choses difficile. Voici donc de bonnes pistes sur le sujet, des liens, des explications qui, j’en reste persuadé, vous serons très utiles le moment venu! Un grand merci à « Homme des bois » pour cet article relativement complet et intéressant.


http://www.heol2.org/maison3e/images/6maison3eavantcouverture.jpg

J’espère que ça vous plaira et que ça aidera ceux qui veulent s’y mettre. puis que ça ouvrira les yeux a certains moutons pas enragés du tout qui lieront ça pas hasard.

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie

Bonjour à tous. Bon, comme ça se dit souvent sur internet, il est temps maintenant de passer à l’action et de faire quelque chose d’utile et de bien. On est tous d’accord, les manifestations ne servent à rien, les pétitions encore moins et les grandes actions ne sont pas assez suivies pour avoir un effet. Mais alors qu’est ce qu’on peut faire ?

L’idée qui tourne beaucoup sur internet en ce moment, c’est l’idée de l’autonomie. Le principe est que comme nous n’avons aucun pouvoir pour faire changer le système, alors nous pouvons nous en passer tout simplement, et ne plus le financer. Sans consommateurs, le système n’existe plus. Les plus optimistes se disent même que si ça marche pour eux, ça va inciter beaucoup de gens qui n’avaient pas eu le courage de le faire ou qui n’en avaient pas eu l’idée à passer à l’acte, et de toute façon, d’après certains autres, ce système n’en a plus pour longtemps.

Bon, on n’en est pas encore là. Pour l’instant je vais essayer de rassembler dans un article tout ce qui pourrait aider ceux qui sont prêts à se lancer. Une sorte de petite encyclopédie des autonomistes pour les gens qui n’ont pas beaucoup d’argent sous le matelas (l’article est un peu long, mais il y a beaucoup de choses à dire). Bien sur, je ne connais pas tout, et si vous avez des infos à ce sujet, envoyez-les!! C’est important pour nous de réapprendre les anciennes techniques de construction, et pourquoi pas, les mélanger avec des nouvelles tant que c’est encore possible.

Voilà pour l’intro. Maintenant, les choses sérieuses… Ce que tout aspirant autonomiste va devoir trouver en premier, c’est une terre. Et bien j’ai là trois solutions, a vous de choisir celle qui vous convient. Mais déjà !


LA TERRE


Combien il en faut ? Pour tout aspirant autonomiste, le plus difficile est de loin de trouver un endroit se prêtant bien à la chose. Et pourtant, on a besoins de moins que ce que l’on pense en général : un hectare de terre (100mx100m : 10.000m2), en fonction de sa qualité et de la façon dont il est cultivé, peut nourrir entre 5 et 35 personnes ! Quand même 20 personnes en moyenne. Moi ça me laisse rêveur… Seulement 500 m2 de potager sur une terre moyenne, et vous êtes presque sur de n’avoir jamais faim. C’est déjà un sacré progrès que de ne plus subventionner l’industrie agroalimentaire, les supermarchés et tous les autres intermédiaires, et en plus là, c’est des vraies tomates.

On peut l’acheter : La terre s’achète. Si on y réfléchit ça a l’air con, mais c’est comme ça ici depuis un moment. Le prix de terre classé «terre cultivable» est en moyenne de 5000€ l’hectare. Le prix varie beaucoup selon les régions. Il peut baisser à moins de 2000€ dans les régions complètement désertées comme le centre de la France et monter à plus de 10.000€ en région Parisienne ou en Provence. Dans d’autres pays d’Europe et du monde les prix sont ÉNORMÉMENT plus bas, si l’exil vous botte.

Voilà une petite carte des prix de la terre en 2011 :

http://www.proprietes-rurales.com/fr/pageseditos.asp,pk,37.rwi.html

Selon la loi, ces terres sont «inconstructibles », mais on à quand même le droit de construire sur chaque parcelle jusqu’à six locaux de 20m2 maximum, sur lesquels on n’aura pas d’impôts. Là-dessus, comme on est un peu des bandits, on peut jouer avec la loi et se faire une maison de six pièces reliées entre elles par des couloirs couverts sans murs. C’est légal, le problème c’est qu’il faudrait faire beaucoup plus de murs et chauffer plusieurs pièces.

On peut aussi se faire classer comme structure touristique ou camping de moins de six place, quelques formalités en plus, mais là il est tout à fait légal d’installer des « structures démontables » comme les yourtes, caravanes ou bungalow (le terme « démontable » est un peu vague, et là aussi on peut jouer avec) et surtout, il n’y a pas d’impôts.

On peut se la faire prêter : Il existe des associations qui peuvent vous permettre d’accéder à la terre pour vraiment pas cher, ou même gratuitement si vous rêvez de vous reconvertir dans l’agriculture bio (Ou même mieux en permaculture) comme « terre de lien », « passerelle éco » ou « le mouvement colibri » (vous connaissez pierre Rabhi ?)

http://www.colibris-lemouvement.org/

http://www.terredeliens.org/spip.php?page=accueil

http://www.passerelleco.info/

C’est des exemples, mais il y en a beaucoup d’autres, et si c’est ce que vous voulez, il est possible avec un beau projet bien fait d’avoir votre petit chez vous autonomiste et un travail assuré.

Si vous préférez vivre dans les bois, il y a aussi l’Office National des Forêts (ONF) qui peut vous accorder un bail allant jusqu’à 99 ans pour être le garde forestier. (Souvent pas payé, faut pas rêver non plus) Avec l’autorisation, et même l’incitation à être autonome.

http://www.onf.fr/

On peut la squatter : Toutes les solutions d’avant sont totalement légale, il en reste pourtant une dernière qui elle, est illégale mais tolérée. C’est la solution qui est nettement la moins cher : le « squat » de villages, abandonnés après l’exode rural. Déjà parce qu’ils sont isolés au milieu de la campagne, en général en montagne dans des zones ou le tracteur ne passe pas bien et ou il n’y a pas de grandes étendues plates, personne ne viendra vous déloger tout simplement parce que personne n’a besoin de cette terre. Puis parce qu’il y reste des maisons encore debout, ou au moins les matériaux de construction qui vous seront utiles ensuite (pierres, tuiles, cuves, puits etc.) Autant de choses en moins à trouver à construire ou à acheter faute de mieux.

Là un ancien article des moutons parlant de squats de villages dans les montagnes espagnoles.

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/10/30/vivre-sans-argent-a-la-conquete-des-villages-abandonnes/

Et une carte très détaillée des villages abandonnés en Espagne, (Certains sont déjà habités par des communautés autonomes). Pour ceux que la troisième solution intéresse, c’est l’outil indispensable pour les trouver. Je cherche encore la même carte des villages abandonnés mais pour la France. Si quelqu’un a une piste, je suis preneur.

http://www.pueblosabandonados.com/mapa


COMMENT FABRIQUER SA MAISON POUR VRAIMENT PAS CHER :


Une règle toute bête pour construire pas cher, c’est déjà de le faire sois même. Une deuxième règle c’est de se servir des matériaux qu’on a à portée de main ou de récup, et maintenant qu’on a une terre, quelque chose qu’on peut trouver vraiment tout près, et bien c’est la terre elle-même pardi ! Comme les ancêtres, la maison en terre ! Pour ça, plusieurs techniques.

On ne peut pas apprendre à faire une maison en un article, mais ce n’est quand même pas très compliqué. Un peu de logique seulement. On peut aussi se faire aider par des gens qui s’y connaissent un peu plus en postant une annonce sur les sites de chantiers participatifs. Pour chacune des techniques dont je vais parler il existe aussi des tas de livres et de vidéos très bien faites destinées aux auto-constructeurs, et des forums comme ceux là par exemple :

http://www.onpeutlefaire.com/forum/

http://ardheia.free.fr/ardheia/index.php?option=com_content&view=article&id=129&Itemid=159&lang=fr

Bon si on veut construire en terre il va d’abord falloir tester la quantité d’argile que contient le sol. Une petite cuisine très simple : Vous prenez un bocal en verre assez fin, et vous le remplissez de terre au quart. Vous complétez jusqu’en haut avec de l’eau, vous fermez, secouez bien fort, puis vous laissez reposer quelques heures. Quand il n’y a plus de terre en suspension dans l’eau, vous regardez de près, et vous verrez des phases (couches) de couleur différente. La plus basse c’est du sable, la deuxième, Le limon (ou silt), et celle du dessus c’est l’argile, celle qui nous intéresse.

Sur cette page, plusieurs tests de la terre.

http://3pa.over-blog.org/article-33934047.html

Si vous avez plus de 40 ou 50% d’argile, alors vous pouvez monter directement des murs avec ça, ça tiendra des siècles : Comme ces vieilles maisons du moyen-âge encore debout aujourd’hui. L’essentiel étant que l’eau de pluie ne ruisselle pas dessus, donc un toit qui déborde bien et un bon drainage autour de la maison. (Au Yémen ils font des tours jusqu’à 60m de haut avec cette technique. Pour dire que ça tient, et en plus c’est très joli)

Tour du Yémen :

http://www.linternaute.com/voyage/magazine/photo/yemen-la-beaute-farouche/hadramaout-couleur-terre.shtml

Voilà un site qui explique en long et en large comment faire une maison en terre, et en BTC (brique de terre crue, qu’on fabrique grâce à une presse à main.)

http://www.lamaisondurable.com/terre-crue.html

Il y a aussi le bois cordé, si vous n’êtes pas loin d’une forêt ça peut être vraiment pas cher et rapide à monter. Il y aura juste besoin d’acheter quelques sacs de chaux pour mélanger à l’argile. Bonne isolation (c’est une technique qui nous vient de Scandinavie ou du canada), et joli aspect :

http://fr.ekopedia.org/Bois_cord%C3%A9

Si le test du bocal révèle que vous avez beaucoup de sable il vous reste le super-adobe ou éco-dôme :

Le principe très simple. C’est comme les murs en sac de sable de l’armée, (sacs en toile de jute ou en polypropylène tissé du genre sac à gravats) mais pour faire une maison. Ils sont maintenus solidaires entre eux par des barbelés, puis le tout est recouvert d’enduit. On trouve quelques info sur cette technique, mais pas assez. Si ça vous intéresse, le plus simple est d’acheter le livre de Nhader Kahlili, l’architecte qui à inventé ça. (Malheureusement la plupart des sites et des livres sont en anglais seulement) Les formes arrondies sont les plus pratiques, mais si vous préférez vous pouvez faire des carrés ^^ l’intérêt du dôme est qu’il n’y a pas de structure en bois et que le toit est déjà fait.

Le rouleau de 500m de sac coûte de 500€ à 1000€, et avec ça on fait bien 50m2 (ça n’était tellement pas cher et tellement solide que l’ONU a refusé de l’utiliser pour les camps de refugiés de peur qu’ils ne s’installent définitivement) Attention il faut prendre des sacs solides.

http://www.oxygenes.com/rouleau-sacs-polypro-2.php

http://www.dzogchen.fr/index.php/mes-articles/4-mes-articles-/8-les-superadobes-ecodomes.html

http://detoientoit.wordpress.com/2008/10/15/le-superadobe-une-technique-constructive-peut-etre-bientot-realisee-sur-la-lune/

http://eco-dome.designblog.fr/

Un peu plus cher, mais mieux isolé, (bien mieux que n’importe quelle maison conventionnelle) la maison en botte de paille. (C’est plus cher à cause de la structure en bois mais si vous avez l’argent pour l’acheter ou la possibilité de le trouver gratuitement c’est vraiment parfait, ou alors vous construisez en rond, et là pas besoin de structure) ça se monte tout seul, en quelque jours, mais il faut faire le toit avant les murs (ou bien bâcher contre la pluie pendant la construction)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_en_paille

Dans la catégorie vraiment pas cher du tout et tout simple : le mur en palette et en bois de récup. Vous remplissez de paille, vous enduisez d’un mélange argile/sciure/chaux sur les deux côtés et vous avez des murs isolés, jolis et montés en un clin d’œil.

http://www.habitat-eco-responsable.fr/2008/11/la-maison-palette/

Pour finir avec les maisons, dans la catégorie des fous, ou des génies, on sait pas, un petit documentaire amusant et instructif : La construction en recyclage de poubelle de l’architecte Mike Reynolds le « garbage warrior ». Si l’auto construction pas cher vous intéresse je vous conseille de regarder ça :

http://www.youtube.com/watch?v=YrMJwIedrWU

Le documentaire est en anglais mais je l’avais déjà trouvé sous-titré. A vous de le chercher.

Une dernière petite technique de récup, pour faire les fondations : les vieux pneus de voiture, remplis de terre et de chaux à la masse, bien tassé, c’est très solide et ça ne bouge pas. Si le néo-classique vous tente on peut aussi imaginer faire des colonnades avec. Une fois enduit ça peut le faire.

http://www.lamaisondurable.com/2009/06/fondation-pneu-tassement.html


LE TOIT :


Là-dessus, je n’ai encore rien trouvé de très bon marché, à part pour l’éco-dôme mais justement parce qu’il n’y a pas de toit. Le dôme est tout simplement enduit à la chaux et lissé.

A moins que vous ayez un four capable de chauffer à plus de 1000C°, vous ne pourrez pas faire de tuiles en terre cuite. Mais il reste le tavaillon, la tuile en bois. C’est étanche, ça dure longtemps, facile à faire et à monter, pas cher et vous pouvez facilement changer quelques tuiles en cas de problème. Puis ça donne tout de suite un aspect sympathique.

Le problème sera pour la récupération d’eau de pluie si vous avez traité le bois (mais ce n’est pas obligé non plus puisque l’eau n’est pas stagnante). A moins que vous ne traitiez avec un produit naturel ou que vous preniez un bois imputrescible comme le cèdre ou le pin rouge. (Mais c’est tout de suite beaucoup plus cher.) On peut aussi en recouvrir les murs si on trouve ça joli.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tavaillon

La toiture végétale est aussi une solution, mais ça prend du temps et ça demande des matériaux qu’on est obligé d’acheter. Voilà un site qui répertorie les différentes toitures. C’est aussi comme ça qu’on fait une maison de Hobbit.

http://www.be-green.com/fr/news/eco/autoconstruction-toiture-vegetalisee-de-la-conception-a-la-realisation-_62/

La tôle, tout le monde comprend le concept… Ce n’est pas joli, mais pour la récupération d’eau c’est parfait et pas cher, puis c’est très rapide à poser.

Le toit terrasse : c’est de loin le plus compliqué à construire sous nos climats humides. Pas forcément le plus cher, juste le plus compliqué, mais ça peut être très chouette pour prendre l’apéro ^^ Voilà deux forums :

http://www.maisons-et-bois.com/discussions/viewtopic.php?pid=146675

http://www.forumconstruire.com/construire/topic-163092.php

Dans le deuxième ils parlent du prix.

Bon, maintenant que vous avez bien travaillé, vous avez votre maison, et vous prendrez bien un petit verre (d’eau bien sur, on n’est pas des sauvages… Quoi qu’il y ait une théorie comme quoi l’homme est devenu sédentaire quand il a découvert que les fruits fermentés c’était vachement bien : l’alcool).


L’EAU :


Bon pour l’eau, il n’y a pas 36 façons d’en avoir. Sois vous avez un puits ou une rivière, sois vous êtes raccordé, sois vous récupérez la pluie. Il faut savoir que, comme pour la terre, on pense qu’il nous en faut énormément alors que c’est faux. Là il va falloir faire quelques calculs. (Au fait, l’eau de pluie est potable si elle est bien conservée, même si elle n’est pas minérale du tout. Les minéraux vous les trouverez dans vos légumes de potager, qui eux en sont pleins)

Pour une personne en litres et par jour : (voyons très large)

-La boisson 3 litres

-Se laver 50 litres

-le ménage 10 litres

On obtient 63 litres. Ce qui fait en mètre cubes : 0,063m3 pour la journée

On rajoute 100 litres pour le potager, en voyant large : 0,163m3

Multiplié par 365 jours : 60m3 Pour l’année.

Disons que vous stockez pour deux semaines, vous devez donc pouvoir stocker 1582 litres. 1,582m3

En prévoyant les saisons ou les pluies sont plus faibles, 2000 litres, donc 2m3

http://www.recuperateurdepluie.fr/ressources/calculer-la-contenance-de-votre-recuperateur

La cuve : Le meilleur matériau de stockage de l’eau est la pierre calcaire ou le béton. Le béton (basique) permet de neutraliser l’acidité de l’eau de pluie et donc de la rendre potable. Si vous avez une cuve en acier ou en plastique (beurk) placez à l’intérieur un parpaing, ça fera le même office… C’est mieux d’enterrer la cuve pour certaines raisons que j’ai oublié.

Phyto-épuration : L’eau est une chose précieuse quand on ne la trouve pas au robinet. (Si vous avez déjà du vous trimballer des sceaux sur des centaines de mètres tout les jours, vous savez de quoi je parle.) C’est pourquoi, même quand elle à été utilisée pour la vaisselle et le lavage, il ne faut pas la jeter bêtement par les fenêtres. Pour pouvoir retraiter l’eau de vaisselle ou de la douche(les eaux grises) en eau pour le potager, il existe une technique : La phyto-épuration, dont je mets une explication juste ici :

http://www.passerelleco.info/rubrique.php?id_rubrique=4

http://www.terrevivante.org/497-une-solution-alternative-la-phytoepuration.htm


LA SALLE DE BAIN :


Une salle de bain, c’est déjà de l’eau chaude! Comment chauffer l’eau si on n’a ni électricité, ni gaz de ville? Il y a deux techniques assez faciles à mettre en place :

Le Chauffe eau solaire : (version luxe) Pour construire un chauffe eau solaire, il vous faut un peu de matériel. Une caisse en bois ou en métal assez plate que vous isolerez sur le fond et les bords, une vitre ou un plexiglas, Des tuyaux, en cuivre de préférence, de la peinture noire mat et un ballon bien isolé pour stocker l’eau chauffée.

La boite en bois isolée est peinte en noir à l’intérieur, la vitre est posée sur le dessus et les tuyaux, peints en noir aussi, serpentent dedans. L’eau à l’intérieur des tuyaux est en circuit fermé, et serpente aussi dans la cuve, ce qui réchauffe l’eau. Au lieu de l’eau dans les tuyaux vous pouvez mettre du glycol, (liquide de refroidissement de voiture, qu’on retrouve aussi dans les mousses à raser et les chewing-gums « goût frais ») ça chauffe plus vite que l’eau, ça ne boue pas et ça vous évitera de devoir faire la vidange en hiver puisque ça ne gèle pas non plus. Un dessin vaut milles mots :

http://www.mon-chauffe-eau-solaire.com/

http://zouaoui.club-sciences.over-blog.com/article-systeme-solaire-thermique-66649105.html

http://www.solaire-chauffe-eau.info/panneau-solaire-thermique.html#introduction

Sur ces sites ça parait très compliqué, mais en fait c’est très simple et vous n’êtes pas obligé te tout faire. Attention en été la température de l’eau du ballon peut monter jusqu’à l’ébullition. Si vous avez un ballon électrique, il y a dessus une soupape de sécurité que vous pouvez utiliser et qui vidange le ballon si l’eau y est trop chaude.

Chauffe eau solaire, version récup : Plein de bouteilles en plastique, pleins de cannettes en métal (bière par exemple ^^) n’importe quel tuyau, et une bassine :

http://blog.ecoexperimentos.com.ar/2012/01/calentador-solar-gratis-con-botellas.html#comment-form (C’est en espagnol, mais il y a tout les dessins qu’il vous faut pour comprendre comment ça marche.)

La méthanisation : Méthode « Jean Pain » si vous ne connaissez pas, je vous conseille de télécharger ou d’acheter son bouquin. http://www.ebooks.telechargementgratuits.com/telecharger-LES_METHODES_JEAN_PAIN–76363.html Un vrais génie ce gars là.

La méthanisation, c’est de faire fermenter dans l’eau et dans une cuve étanche des matières organiques. La fermentation produit un gaz, le méthane. C’est un gaz très inflammable et inodore, donc parfait pour la cuisine ou le chauffage. La cuve est raccordée par un tuyau à un ballon (des chambres de camion ou de tracteur, c’est parfait) et une fois que le ballon est plein, vous n’avez plus qu’à l’utiliser. Apparemment ça produit beaucoup de gaz pour pas beaucoup de travail. (Mais je n’ai pas encore essayé, ça ne saurait tarder.) La matière organique fermentée peut être utilisée ensuite pour faire du compost. Rien ne se perd. (À voir dans la méthode Jean Pain une technique pour chauffer la maison grâce au compost)

Pour fabriquer sois même son évier, bac de douche, baignoire, carrelage enduit de salle de bain ou de cuisine : le tadelakt. Juste de la chaux et du savon, et une petite technique Marocaine. Y’a pleins de vidéo et de bouquins si ça vous intéresse. http://fr.wikipedia.org/wiki/Tadelakt


LES TOILETTES :


A ça, on ne peut pas y couper. Mais il faut quand même y penser, et il y a plus utile que de faire un trou au fond du jardin. (Mais c’est aussi une solution)

Les toilettes sèches, Un bac, de la sciure. C’est tout bête et ça ne sent rien. N’utilisez pas de papier blanchit ou teint si vous voulez le jeter dedans aussi.) Là-dessus il y a de bons livres (celui de Patrick baronnet par exemple) pour comprendre pourquoi c’est si important, peut être l’une des choses les plus importantes de notre époque.

Bon, puisque c’est des matières organiques, et si ça ne vous dégoûte pas trop, on peut aussi faire du méthane avec la méthode Jean Pain.

Puis on peut le composter et le renvoyer dans le potager, mais attention, il doit composter un an avant de pouvoir l’utiliser pour être sur qu’il n’y ait plus aucunes bactéries pathogène. Je vous conseille le compostage en tas allongé, mélangé à de la paille plutôt que dans un bac. C’est juste beaucoup plus pratique pour le retourner tout les six mois. Pas d’inquiétude, si votre compost est bien fait il ne sent pas mauvais.

http://www.terre-humanisme.org/IMG/pdf/FP_19.pdf

à connaitre aussi, la paille activée : On fait un tas de paille, on la mouille avec de l’eau et on danse dessus pendant dix minutes à plusieurs en chantant des chansons. (Les chansons ne sont pas obligatoires mais recommandées ^^) pour séparer les fibres et les imprégner d’eau. La paille composte deux fois plus vite.


NOURRITURE :


Pour le potager, le sujet est vraiment trop vaste et il aurait besoin d’un article complet. Je ne peux que vous encourager à lire « la révolution d’un seul brin de paille » de Masanobu Fukuoka.

Voilà pour les fainéants :

http://jardinons.wordpress.com/2008/05/07/la-revolution-du-brin-de-paille/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Masanobu_Fukuoka

http://www.soltner.fr/pdf/prospectus-gudejardin09.pdf

Pour une cuisson sans bois, ni gaz ni électricité : les fours solaires. La parabole ou la boite. Ça marche vraiment super bien, ça m’a impressionné, et ça vous évitera la corvée de bois.

Sur ce site, 21 prototypes.

http://solarcooking.org/francais/plans.htm


ENERGIE :


On peut utiliser le méthane créé pour faire tourner un groupe électrogène, lire la méthode Jean Pain, qui est vraiment un génie. http://www.ebooks.telechargementgratuits.com/telecharger-LES_METHODES_JEAN_PAIN–76363.html

Pour compléter un peu, voila un lien donné par le mouton Badboy pour une 50aines de machines à construire soi-même, dont plusieurs machines pour l’énergie : http://chroniquedelinfo.wordpress.com/2012/11/13/open-source-ecology/


SITES DE DONS :

 

Si il vous manque des matériaux, vous pourrez peut être les trouver sur les sites de dons comme Freecycle ou Donnons.org (Il y en a d’autres encore) Il faut juste s’inscrire.

http://donnons.org/

http://fr.freecycle.org/accueil/


PLUS D’INFOS ?


Ce site là, donné par domi26 est une mine d’or ! Il y a TOUT ou presque!

http://www.habiter-autrement.org/index.htm

Allez donc faire le tour des sites et des forums survivaliste. Ils sont peut être un peu près de leur flingue mais ils ont de bonnes idées.

La carte de leur réseau, fournie par Ikyro :

https://maps.google.fr/maps/ms?msid=201343372535628073587.0004c5c0e9afeea857c66&msa=0&ll=48.709088%2C2.246704&spn=3.157243%2C8.453979

Et quelques sites :

http://fr-fr.facebook.com/pages/RSF-MERE/395455927137280

http://www.survivalisme-attitude.com/

http://lesurvivaliste.blogspot.fr/2012/09/reseau-survivaliste-francophone-forum.html

Et d’autres comme celui là :

http://www.onpeutlefaire.com/forum/

Et pour terminer, et surtout pour vous donner envie de vous lancer le plus vite possible : http://www.youtube.com/watch?v=SpDAoOUkfo8

Une conférence Inculture sur la fin du pétrole, ça devrait passer à la télé, si seulement la télé voulait bien faire son travail!

Voilà, il y a pleins de truc que j’ai oublié sans doute, mais il y à là l’essentiel. Ça m’a fait réviser et j’espère que ça sera utile à quelqu’un. L’autonomie est possible ! C’est pas la vie de château, mais mieux, et pour tout le monde. Du fauché intégral à celui qui a des économies. On n’est pas obligé d’être riche pour se lancer, ni d’être un bon bricoleur, il suffit d’en avoir envie et d’y aller. Le premier pas est le seul qui soit difficile. C’est ça que je voulais montrer.

Et pour ceux qui se sentiraient intéressés, l’article en version PDF: Vivre libre mode d’emploi de l’autonomie 

 

17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 10:25

  .

J'ai actualisé ce post si utile, je le republie (note d'eva)

Le monde vu par Ibara, talentueux dessinateur - http://espace-ibara.com

a-planete-precipice.jpg

 

Je mettrai régulièrement ce post,

actualisé,

en tête de sos-crise

et de mes autres principaux blogs.

Il sera mis en valeur, car d'utilité publique !

eva R-sistons

NB: Vous pouvez contribuer en envoyant des tuyaux,

vos conseils, ici : evaresis@yahoo.fr

je publierai éventuellement

 

Autarcies : le livre.
http://www.autarcies.com/Pourquoi-/Pourquoi.html
4.00 € 

livreautarcies200.jpg 
http://www.autarcies.com

 

Introduction d'eva R-sistons

 

Se préparer aux pénuries

suite à l'effondrement économique

 

 

Voici plus bas un extrait de l'article de la Chronique Agora

sur le chaos à venir, intitulé :

"Choisissez entre l'exode urbain et les émeutes de la faim".

Chaos financier, économique, social: Tous les détails. Les conséquences

(également sur ce site).


- pour attirer votre attention sur la nécessité impérieuse de quitter les villes (il y a un an je vous avais promis un article très fouillé, très novateur - car j'y faisais une analyse originale et prémonitoire, des plans du Nouvel Ordre Mondial  pour inciter les populations à s'agglomérer dans les villes afin de mieux les y  étouffer - sur le sujet, mais suite à des préparatifs de déménagement, je n'ai toujours pas retrouvé mes notes)

- pour au fur et à mesure, ajouter les conseils, les tuyaux, et les bonnes adresses de survie. Vous trouverez ce post en présentation de mon blog, en haut, et à droite :

A savoir absolument
  en temps de crise
  (posts sur ce blog):

 

j'y adjoindrai une liste d'entreprises conseillées, d'appareils utiles pour accéder au maximum à l'autonomie nécessaire.

 

Comme déjà écrit dans plusieurs posts, si vous êtes en ville, soit trouvez-vous famille ou amis pour vous accueillir "au vert" le moment venu, soit troquez votre voiture contre un fourgon (à partir de 1000 euros) que vous aménagez en camping-car, ou encore mettez une boule à votre véhicule, et ajoutez une remorque pour mettre une caravane (à partir de 250 euros) que vous aménagerez au fur et à mesure avec les équipements utiles que je vous conseillerai après les avoir expérimentés. Pour une meilleure autonomie en caravane, en mobil-home, en fourgonette, en camping-car, etc, et même à pied (équipement de base, voir "sac de survie" §) ! 

 

A bon entendeur, salut !

 

Cordialement votre eva

 

§ Attention crash mondial : Anticiper, stocks survie - Sac de survie

 

http://1.bp.blogspot.com/-bn7ACgYm-ts/ToM0Xq-hZOI/AAAAAAAAD9w/L0cD-qEiNmk/s400/euro-crash.jpghttp://1.bp.blogspot.com/-bn7ACgYm-ts/ToM0Xq-hZOI/AAAAAAAAD9w/L0cD-qEiNmk/s400/euro-crash.jpg

 

SE  REGROUPER,

équipements et services collectifs :

 

Je vous conseille le regroupement, regroupement pour les achats (collectifs, comme équipements solaires, groupe électrogène, four à pain, etc), regroupement pour la complémentarité des biens et des services, les échanges etc. Solidarité d'abord : Familiale, amicale, de voisinage.... C'est la base ! Ne pas rester isolé.. TOUT mettre en commun, se regrouper ! (eva)

 

 

http://us.123rf.com/400wm/400/400/garycookson/garycookson0811/garycookson081100001/3945161-simple-style-voiture-et-caravane-avec-un-vert-sur-le-th-me-de-la-position-de-vacances.jpg

http://us.123rf.com/400wm/400/400/garycookson/garycookson0811/garycookson081100001/3945161-simple-style-voiture-et-caravane-avec-un-vert-sur-le-th-me-de-la-position-de-vacances.jpg

 

 

CHOISISSEZ ENTRE L'EXODE URBAIN

OU LES EMEUTES DE LA FAIM

 

 

 

Si vous parlez aux témoins de la Grande dépression encore vivants, leurs récits ont une chose en commun : ceux qui étaient à la campagne s'en tiraient mieux que les autres.

Ma propre mère (née en 1923 et élevée en province) me racontait que les retours à la ferme se sont multipliés lors de la crise de 1929. L'artisan ou ouvrier en ville retrouvait le chemin de la ferme familiale. Le frère resté rural voyait revenir celui qui, il y a peu, le traitait de haut comme un bouseux ou péquenaud. Pas rancunier pour autant, il mettait une bêche ou une fourche dans les mains du citadin qui réapprenait vite comment gagner son vivre et son couvert. "On a vu réapparaître la vraie solidarité, pas celle du Secours populaire, celle de la solidarité rurale", se souviennent mes oncles et tantes.


Bien sûr, de nos jours c'est impossible. L'agriculture est bien trop mécanisée. Aujourd'hui, il n'y a plus qu'un million d'exploitants agricoles en France, représentant à peine 4% de la population active. Ils étaient 10 millions d'actifs agricoles en 1945...


De plus, l'agriculture de subsistance a été remplacée par une agriculture modernisée, liée à l'industrie agroalimentaire, et dépendante d'un approvisionnement permanent en pétrole pour les machines, et en engrais chimiques et pesticides.


Cela va dire que si notre système social venait à disparaître, des millions de citadins se retrouveraient sans aucune solution de repli. Et le monde agricole serait aussi profondément ébranlé.


De graves troubles sociaux éclateraient immédiatement, avec, à la clé, des émeutes, des pillages, le retour au couvre-feu et l'intervention de l'armée -- si elle existe encore...

La guerre civile serait à nos portes.


Nous serions piégés.


A ce moment-là, j'espère que vous aurez pris vos précautions.


Même si nous n'en arrivons pas à des situations aussi extrêmes, il est aujourd'hui évident que l'augmentation de la population mondiale va provoquer dans les années à venir une hausse considérable des prix des denrées alimentaires.


C'est ce qu'annonce déjà la FAO (l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture). Se nourrir coûtera encore plus cher au cours des prochaines années en raison des prix élevés des produits alimentaires de base, de la forte diminution des stocks et de la faible production de la plupart des cultures.


Ajoutez à cela la volatilité et la hausse des matières premières qui vous obligeront à abandonner voiture et autres conforts modernes... et vous aurez une idée de la chute du niveau de vie en France dans les années à venir. L'appauvrissement sera généralisé. La classe moyenne, pilier de la démocratie, se diluera au profit d'une classe pauvre. C'est alors l'ordre social qui sera profondément bouleversé et la démocratie menacée.

 


Retrouvez-nous en ligne sur :

 
http://www.publications-agora.fr
http://www.la-chronique-agora.com

 

Alerte, la France bientôt en faillite ! Voici pourquoi.. et voici les conséquences

Chaos financier, économique, social: Tous les détails. Les conséquences

 

Blog de pixelman :Pixelman Photographies, Caravane écolo...
http://pixelman.blogzoom.fr/707867/Caravane-ecolo/

 

Sélection (à suivre) :
.
homepage_book_presentation.jpg
Commander l'ouvrage ici :
(Cliquer sur le lien)

 

.

A propos du livre

Les problèmes auxquels le monde va devoir faire face dans les dix prochaines années sont considérables : surpopulation, pénurie de pétrole et de matières premières, dérèglements climatiques, baisse de la production de nourriture, tarissement de l’eau potable, mondialisation débridée, dettes colossales, immigration massive, violences urbaines, révoltes, révolutions, guerres


La convergence de tous ces problèmes entraînera  un effondrement économique massif et global qui ne laissera personne, riche ou pauvre, indemne. Comment se préparer ? Comment survivre à ces prochaines années de grands changements qui seront à la fois soudains, rapides et violents ?
.
Piero San Giorgio: 1/2 - Survivre à...
Piero San Giorgio: 2/2 - Survivre à...
Entrevue avec Piero San Giorgio

Interview Audio

 

 

.

Survivre à l'effondrement économique

  .

 

http://mavisiondelabible.wifeo.com/images/arche-noe.jpg

http://mavisiondelabible.wifeo.com/images/arche-noe.jpg

 

 

 

Le pain... très longue conservation 

Bon et peu encombrant

. Pain complet
La base de l’alimentation en cas de crise.
Nourrissant et bon marché.
Très longue durée (jusqu'à 20 ans)
et très bon, je l'ai goûté (eva).
Pratique pour randonnées et sportifs !
L'essayer, c'est l'adopter.
Le pain est produit en Allemagne  
et ne contient aucun conservateur
seulement du gruau de seigle, de l'eau,
du sirop de betterave, du sel, de l'extrait de malte et de la levure. 
D'un fabricant de pain longue conservation
qui n'utilise que des produits bios.
.

 

 

SANTE : 

 

Argent Colloïdal :
phytomortier

L'argent Colloïdal, la médecine naturelle et ses multiples bienfaits

Se procurer ce  remède naturel bienfaisant, et aussi de l'huile

essentielle de Ravintsara et de tee-tree - et un kilo au moins de

tisane aubépine (seul remède efficace contre la peste)

 

 

Graines de lin :

 

Pour une bonne santé, et contre le nucléaire.

En magasins bio, en vrac (environ 5 euros le kg,

une cuillère à soupe par jour au moins)

  .

 

argile-en-poudre-et-verre.jpg

.L'argile verte

 

L'argile verte est un moyen extraordinaire que nous offre la nature pour soigner de nombreux maux d'une manière extrêmement efficace.  Elle était déjà connue et utilisée dans l'Antiquité. Gandhi la recommandait. De nos jours, de nombreux peuples proches de la nature l'utilisent encore. Les animaux, eux, ne l'ont jamais oubliée, ils ont toujours pris des bains de boue argileuse pour se guérir de leurs blessures.


Des naturopathes allemands ont contribué à la renaissance de l'argile depuis plus d'un siècle, si bien que son utilisation est à nouveau connue. C'est une terre qui est extraite dans des carrières et que l'on fait sécher au soleil. On peut la trouver en magasins de produits biologiques, diététiques ou en pharmacie pour l'utilisation domestique. 

 

Le post complet :

http://www.sos-detresse.org/conseils-pratiques/argile.htm#proprietes-de-l%27argile

 

.

CHARBON ACTIVE POUDRE - 150 g SFB

 

Le Charbon végétal en poudre

CHARBON ACTIVE POUDRE - 150 g SFB

Laboratoires SFB

Le charbon végétal activé est reconnu pour ses propriétés absorbantes et assainissantes. Son usage polyvalent le rend indispensable dans la gamme des produits à avoir toujours sous la main.

 


- Aide à réduire les ballonnements et l’apparition des gaz intestinaux.
- Favorise le soulagement des douleurs de l’estomac et facilite la digestion.


Conseils d’Utilisation : 1 cuillère à soupe à prendre le matin à jeun (espacé de 3 heures de toute prise médicamenteuse).

 

 

http://www.coursengo.com/supermarche/img?IMG_ID=108221


Très nourrissant, peu encombrant, délicieux,

sans additif ni colorant, sans graisse, sucre ou  produit chimique,

vendu en grandes surfaces ou en petits commerces, le meilleur choix !

J'en consomme quotidiennement... comme le Gerblé !

Et on peut le stocker presque 2 ans ! 

2 tranches/ jour + de l'eau, permettent la survie !

2 euros 30 environ les 12 pains.

Attention, tous les pains azymes ne se valent pas ! Votre eva

 

http://www.inakis.fr/image-eco-alimentation-bio/epicerie-bio/sucre-farine/zoom-146731-melasse-noire-de-canne-a-sucre-bio-le-bocal-de-450g.jpg

 

Un des cinq aliments "miracle",

dixit G. Hauser, fondateur de la Diététique.

Pour vivre en bonne santé !

Peut remplacer le sucre. Je l'utilise aussi. Eva

 


 

 

http://alliance-pour-la-sante.com/wp-content/uploads/2011/07/httpwww.kokopelli.asso_.fr_.jpg

SEMENCES

Pour vos semences,

pour la santé, c'est Kokopelli !

 

Adhérer à Kokopelli

Ouvrages français
Calendrier

http://www.kokopelli.asso.fr/boutic/index.html

Association Kokopelli
Oasis. 131 impasse des Palmiers - 30100 Alès

Tél : 04 66 30 64 91 ou 04 66 30 00 55
Fax : 04 66 30 61 21
Pour les commandes : semences@kokopelli.asso.fr. 

 

Graine d'amarante bio :

 

Graine d'amarante bio
Markal
poids: 250g
Web ecologie
1,47 € - 5,88 € /L ou /kg
Acheter >
Graine d'amarante bio Markal - 250 g
Propriétés :
Origine IndeAssocié à des céréales, légumineuses, noix ou d'autres graines, l'amarante élève la valeur nutritionnelle totale de l'aliment. En effet, l'amarante contient deux fois plus de fer et quatre fois plus de calcium que le blé dur. Elle peut être utilisée telle quelle pour toutes sortes de muëslis, de soupes ou d'omelettes.
Ingrédients :
Graines d'amarante issues de l'agriculture biologique.
Voir l'article ici :
(..) Chaque plante produit environ 12.000 graines par an, et les feuilles contiennent des vitamines A, C et des sels minéraux.
Ils conseillent d’utiliser les graines moulues d’amarante, mélangées à celle du blé pour faire du pain à qui elles donnent un délicieux goût de noisette.
« Elle neutralise le prédateur, et s’installe dans des lieux ou elle pourra nourrir l’humanité en cas de famine. Elle supporte la plupart des climats, aussi bien les régions sèches que les zones de mousson, et les hautes terres tropicales et n’a pas de problèmes ni avec les insectes, ni avec les maladies, donc n’aura jamais besoin de produits chimique ».

L' Amarante va-t-elle terrasser Monsanto ?

 

L’amarante, plante espiègle

amarante-1f481.jpg


 

lampe-radio-solaire.jpg

Lampe-radio dynamo et énergie solaire

 

Prévoyez un équipement solaire de base,

lampe, radio, chargeur de piles, briquet etc,

mieux encore, aussi douche et four solaire !

Personnellement, j'ai tout cela (eva)

 

Douche solaire de poche 10L

 

Poche solaire pour chauffer l'eau

- sert aussi de douche

 

http://vivre.wifeo.com/images/z9005720.jpg

 

Et n'oubliez pas l'incontournable bouilllotte !

 

 

http://medias.pearl.fr/images/produits/grand/S/SD6/SD66_2.jpg

Et dans la foulée, les chaufferettes !

Paire de chaufferettes prêtes à l’emploi qui fonctionne au contact de l’air. Action continue jusqu'à 8 h.

.

 

Eqwergy - Sac à dos solaire CITADIN

 

Coup de coeur d'eva pour ce

sac à dos solaire

Survie et balade :

Survie : Eva R-sistons craque pour un sac à dos... solaire !

(Sac sur Site bio, produits naturels) http://www.greenweez.com/

 

..

Conserve d’eau Seven Ocean

Conserves d'eau. Des rations d’eau.

Longue conservation et sécurité.

http://www.lacrise-achats.com/35-conserve-deau-seven-ocean.html


..

 

Tout pour fabriquer un poulailler mobile

Des oeufs de survie, des oeufs naturels, des oeufs pour le troc !

Les poules sans coq, c'est possible pour ne pas déranger ses voisins ! (eva)

 

Tracteur à poules 2.0 : l'arpent nourricier

Le poulailler mobile. - Basse-cour et volière

 

 

tracteur à poules 2.0

  

chicken tractor

.
Infos utiles, voir aussi :
Jeudi 15 décembre 2011

 

La caravane d'eva R-sistons

caravane-eva-interieur.jpg

.

EQUIPEMENT DE SURVIE,

OU AU MOINS DE BASE,

DE PROTECTION :

 

Je vous les présenterai au fur et à mesure.

Sélection rigoureuse.

A partir de mon expérience,

j'ai un petit camping-car

et une caravane à équiper

en prévision des événements à venir.

Il faudra aussi prévoir un équipement léger de survie,

un "sac de survie" comme on dit.

Il y aura aussi des suggestions de choix

(comme four à pain, filtre à eau, générateur électrique, etc),

pour ceux qui se regroupent sur un terrain

en famille, entre amis, etc...

Sortez des villes si vous pouvez  !


http://www.capvacances.fr/media/render/index/id/337/cap_337.jpg

http://www.capvacances.fr/media/render/index/id/337/cap_337.jpg 

 

A suivre, patience !

 

Voir aussi, pour compléter ce post :

http://le-projet-olduvai.kanak.fr/t342-kit-de-survie-en-photos

 

Survie. Appel aux propriétaires de terrains: Partagez-le en temps de chaos !

Survie (chaos,pénuries). Appel. Créer des "campings de survie" (eva R-sistons)

 

Anticiper : stock de nourriture, d´eau, d´énergie (article actualisé)

Préparer un sac de survie, l´eau, les gestes qui sauvent.

http://lesmoutonsenrages.fr/projet-oprhee/

 

http://media03-ak.vivastreet.com/classifieds/52/8/40627448/large/1.jpg?dt=886ef2e06cb8f054d1f7b3d14209318f.

http://media03-ak.vivastreet.com/classifieds/52/8/40627448/large/1.jpg?dt=886ef2e06cb8f054d1f7b3d14209318f

.

Utile aujourd'hui, se protéger : Les techniques de Self Défense, en vidéos

Quelques liens de rappel de self defense et d'aikido pour s'entrainer:

 

.

 Chaos à venir,Survivalisme: Tout pour s'organiser, se préparer, provisions

 

.

 

Voir sur ce blog liste articles à CATEGORIES ,

en présentation de ce blog,
un peu plus bas.
Articles regroupés par thèmes :
Infos, conseils pratiques, alternatives, alerte danger...

 

Guide du savoir vivre en autosuffisance, 16 euros

 

.Le Guide des Alternatives

Un Editeur à connaître : Eco-habitat, vacances écologiques, alternatives..

.

 

C O M M E N T A I R E S  :  I C I

 

 

.

.

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche