Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 14:29

Retour sur info

Une étude russe qui prouve que les OGM stériliseront l'humanité au bout de 3 Générations

ogm eugenisme russe

On soupçonnait déjà que la perte de la fertilité était au nombre des graves  dégâts occasionnés, une étude récente va dans ce sens. Une étude qui, si elle n'est pas étouffée, pourrait avoir un grand impact sur les décisions à prendre à l'avenir!

En 2009, près de 3% des terres agricoles étaient couvertes d'OGM avec 134 millions d'hectares, selon l'ISAAA, qui, chaque année, fait état des cultures des plantes transgéniques dans le monde. Et le dossier des OGM alimentaires - dont de très nombreuses pages restent encore floues à ce jour - pourrait bien s'alourdir prochainement alors qu'une nouvelle pièce en provenance de Russie est sur le point d'y être ajoutée. 

 

Celle-ci prend la forme d'une étude, dont les résultats les plus frappants viennent d'être présentés à la presse en Russie dans le cadre de l'ouverture dans ce pays des Journées de Défense contre les Risques Environnementaux. Elle est même évoquée par Jeffrey Smith, fondateur de l'Institute for Responsible Technology aux Etats-Unis et auteur de référence dans le monde des OGM avec notamment son ouvrageSeeds of Deception (littéralement «les semences de la tromperie») publié en 2003. Menée conjointement par l'Association Nationale pour la Sécurité Génétique et l'Institut de l'Ecologie et de l'Evolution, cette étude russe a duré deux ans, avec pour cobayes des hamsters de race Campbell, une race qui possède un taux de reproduction élevé. Ainsi, le Dr Alexey Surov et son équipe ont nourri pendant deux ans et d'une manière classique les petits mammifères, à l'exception près que certains d'entre eux ont été plus ou moins nourris avec du soja OGM (importé régulièrement en Europe) résistant à un herbicide.

Au départ, quatre groupes de cinq paires (mâles / femelles) ont été constitués: le premier a été nourri avec des aliments qui ne contenaient pas de soja, le second a, quant à lui, suivi un régime alimentaire qui comportait du soja conventionnel, le troisième a été alimenté avec en complément du soja OGM et enfin le quatrième groupe a eu des plateaux repas dans lesquels la part de soja transgénique était encore plus élevée que dans ceux du troisième.

 

A la fin de cette première phase, l'ensemble des quatre groupes a eu en tout 140 petits. L'étude s'est poursuivie dans une deuxième phase par la sélection de nouvelles paires issues de chacun de ces premiers groupes. Et, dans la logique du déroulement, les nouvelles paires de la deuxième génération ont, elles aussi, eux des petits, créant de fait la troisième et dernière génération de cobayes. Ainsi, il y a eu au final 52 naissances parmi les spécimens de troisième génération qui n'ont pas consommé du tout de soja, 78 parmi ceux qui ont consommé du soja conventionnel.

 

Mais le troisième groupe, celui qui a été nourri avec du soja OGM, n'a eu que 40 petits, dont 25% sont morts. Et, pire, dans le groupe qui a mangé le plus de soja génétiquement modifié, une seule femelle a réussi à donner naissance, soit 16 petits au total, dont 20% sont finalement morts.

 

Ainsi, à la troisième génération, les hamsters qui, pour les besoins de l'étude, ont eu, dans leur menu, une part importante de soja OGM, n'étaient plus capables de se reproduire...

 

Mais une autre surprise de taille a été observée: certains de ces hamsters issus de la troisième génération se sont retrouvés avec des poils ... dans la bouche, un phénomène d'une extrême rareté.

 

Voici, à ce sujet, les photos publiées par Jeffrey Smith, dans son billet

 

Selon Jeffrey Smith, l'étude du Dr Surov et de son équipe pourrait bien «déraciner» une industrie qui vaut plusieurs milliards de dollars. L'affaire est donc à suivre, mais, quoi qu'il en soit, depuis l'introduction en 1996 dans l'environnement et dans la chaîne alimentaire de produits agricoles transgéniques (issus de semences dans lesquelles y sont ajoutées un ou plusieurs gênes étrangers afin de conférer à la plante une propriété spécifique), les risques qui y sont liés restent encore très largement inconnus car très peu observés, faute d'études suffisamment longues et indépendantes, mais aussi à cause du refus des semenciers de publier leurs propres études (sauf sous la contrainte juridique) pour des raisons de stratégies industrielles et commerciales.

 

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le principe de précaution, dans ce domaine, semble effectivement illusoire, alors que les incertitudes scientifiques qui demeurent devraient justement le mettre au cœur du processus d'évaluation. Et, d'ailleurs, l'on peut même supposer que cetteabsence de précaution large et de manque de transparence vis-à-vis du public nuisent par la même occasion aux OGM agricoles expérimentaux (de seconde génération) qui ne peuvent pas être évalués dans les meilleures conditions puisque ceux qui sont actuellement sur le marché ne l'ont été que partiellement (voir le proverbe de la «charrue avant les boeufs»...).

 

Car l'ennui, au fond, c'est que nous tous, les consommateurs, sommes au bout de cette chaîne alimentaire: alors finalement dans l'histoire, qui sont réellement les cobayes?

 

http://www.sebastienportal.eu


Source:   www.mediapart.fr/club/blog/sebastien-portal/250410/ogm-l-etude-russe-qui-pourrait-deraciner-une-industrie

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 03:56

 

Un ministre japonais prie ses concitoyens de mourir, et vite

 

22/01/13 - 15h11 © afp.

Le ministre japonais des Finances Taro Aso a accablé ses compatriotes âgés d'un lourd sentiment de culpabilité dans le cadre des réformes d'austérité qu'il impose au pays. Vu le vieillissement de la population, la sécurité sociale japonaise est aux abois. Le Japon compte en effet un tiers d'habitants (et d'électeurs...) de plus de 60 ans. Une facture lourde à digérer pour l'état nippon.


Le grand échiquier japonais, qui est également vice-Premier ministre, estime que les personnes âgées devraient avoir l'occasion de ne pas prolonger inutilement la fin de leur existence. Mourir à temps - et si possible plus tôt que tard - est à ses yeux une bonne économie. "Que Dieu vous préserve de continuer à vivre alors que vous voulez mourir", a déclaré Taro Aso. "Je ne pourrais pas me réveiller le matin en sachant que c'est l'Etat qui paie tout ça pour moi".

Le ministre, qui est bien connu pour ne pas mâcher ses mots, a par ailleurs 72 ans. Il affirme avoir ordonné à ses proches de l'euthanasier quand son heure serait venue. Dans son discours, le ministre a ciblé les "gens pendus au bout d'un Baxter" et leur entourage qu'il a culpabilisés avec des mots très durs: "La problématique des dépenses faramineuses en gériatrie ne sera résolue que si vous les incitez à se dépêcher de mourir".

Héritier d'une famille de riches industriels, le ministre de l'économie avait déjà affirmé en 2001 vouloir faire du Japon "une terre où tous les Juifs les plus riches voudraient s'installer". Son franc-parler ou sa grossièreté - c'est selon - a déjà fait la une des journaux, notamment lorsqu'il déclarait (au sujet des prix du riz) que "même une personne atteinte d'Alzheimer sait dire si 16.000 ou 78.000 yens est plus cher".

 

.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1566553/2013/01/22/Un-ministre-japonais-prie-ses-concitoyens-de-mourir-et-vite.dhtml

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 05:05

 

Article que j'ai écrit sur mon site officiel (eva)

 

retraite-Euthanasie.JPG

 

 

Nos "vieux" vont-ils être

euthanasiés ?

Par Chantal Dupille

 

 

Ceux qui veulent discréditer le bien-fondé de nos positions, ou notre goût pour la vérité, ou encore notre simple clairvoyance, nous taxent de "conspirationnistes". Non seulement nous ne conspirons pas, non seulement nous ne sommes pas des obsédés de conspirations contre les peuples, mais nous nous contentons de mettre en garde contre les plans à venir : Et par exemple, j'ai alerté mes Lecteurs sur les risques de déstabilisation volontaire de toute l'Afrique, et déjà, contre la déstabilisation d'un pays comme l'Algérie que l'Occident rêve de re-coloniser et de piller en toute liberté en mettant à sa tête une marionnette docile (comme ici, article pour non-initiés :  Clefs pour comprendre la guerre impérialiste contre le Mali (eva R-sistons)). Mon tort est généralement d'avoir raison trop tôt, comme lors de l'attaque de la Libye lorsque, la première, j'ai dit en ayant sous les yeux d'anciens articles du Monde, du Diplo, du Courrier international... : Attention, on va détruire un pays de cocagne et tuer un très grand dirigeant ! 

 

Or, sur le sujet de l'"euthanasie" des plus âgés, cela fait plusieurs années que je tire la sonnette d'alarme (en évoquant d'ailleurs le film Soleil Vert), chaque fois en criant dans le désert : "Attention ! demain, on euthanasiera les retraités !" Et pourquoi pensais-je cela ? Seulement parce que j'avais saisi au vol une phrase inquiétante de l'Ambassadeur en France du Nouvel Ordre Mondial, Jacques Attali, d'abord dans un de ses livres, ensuite dans ses "Conversations d'Avenir" (LCP). Il disait quelque chose comme cela : Demain, on peut imaginer que l'on euthanasiera les retraités improductifs, piètres consommateurs, inutiles et surtout coûteux. Bigre ! J'ai sursauté. Je venais d'entendre la semaine précédente que l'Opéra serait à terme condamné parce que trop coûteux lui aussi : Que dites-vous d'un couple de chanteurs (dans le meilleur des cas) et d'un piano ? Déjà, on commence à nous habituer aux opéras modernes, c'est à dire sans costumes d'époque... première étape ! .

 

Lorsque dans les années 70-80 je militais au sein du PS, j'avais choisi de diriger la Commission 3e âge car déjà, je sentais la grande détresse des personnes âgées isolées. Il y a peu, j'ai mis en place un site destiné aux seniors.

 


Les dents du diable - Anthony Quinn Image 3 sur 4

Le couple et la vieille mère

 

 

Très jeune, j'avais vu un film qui m'avait beaucoup impressionnée :  Les Dents du Diable, avec Anthony Quinn. Vie très dure dans l'Arctique canadien. Je n'oublierai jamais une scène : Celle de l'abandon de la vieille mère dans la glace, devenue bouche inutile à nourrir... J'avais pensé : Barbarie !

 

Comment les Amérindiens traitaient-ils leurs anciens ? Avec respect pour leur savoir-faire, leur expérience, leur sagesse, leur patience... Un modèle pour tous ! Et chez nous, il  y a peu encore, les différentes générations cohabitaient, et tout le monde y trouvait son compte.

 

Et voici que se profile l'ombre du Nouvel Ordre Mondial totalitaire et barbare : Va-t-on se débarrasser de nos anciens ? Déjà, on envisage des réformes sociétales - pour pallier l'absence de réformes sociales - sous le Gouvernement Hollande, mettant en cause tous les fondements humains de notre société; et ainsi, pas à pas, nous allons dériver de l'euthanasie pour malades incurables à l'euthanasie pour convenance personnelle... qui préfigureront plus tard l'euthanasie pour tous les retraités improductifs, inutiles, coûteux ! Nous sommes en train d'entrer dans un engrenage que nous ne maîtriserons plus, réforme après réforme. Déjà, on nous familiarise avec l'idée de "délocaliser" les retraités... et quoi encore ? ( Alerte ! On commence à "délocaliser" les retraités trop coûteux ! )

 

Notre société est de plus en plus déshumanisée, virtuelle, technique, robotisée, impitoyable... allons-nous tolérer qu'elle finisse par euthanasier nos parents ?

 

Bon sang, allons-nous ouvrir les yeux sur tout ce qui se prépare, sur la réalité du Nouvel Ordre Mondial cher à nos dirigeants, et en particulier aux Sarkozy-Attali ?

 

Il est temps de dire non à l'intolérable avant qu'il ne soit trop tard. Alerte ! Il y a urgence !

 

Chantal Dupille

 

http://chantaldupille.over-blog.com

 

TAGS : Vieux, euthanasie, Dents de la Mer, PS, retraités, Nouvel Ordre Mondial, Jacques Attali, Sarkozy, Hollande, réformes sociétales, Amérindiens, barbarie, Afrique, conspiration, opéra, Libye, Conversations d'avenir, Amérindiens, LCP...

 

Mort aux vieux !

Mardi 1 Janvier 2013 Elie Arié - Chroniqueur associé
Elie Arié
Cardiologue, enseignant à la chaire d’Economie et de gestion des Services de santé au... En savoir plus sur cet auteur
 

 

Dans une société basée sur le profit, où l'on considère l'humain comme une unité de production tout juste bonne à être remplacée une fois devenue inutilisable, quelle place gardera-t-on pour les « usagés », source de dépenses sans contrepartie ?

 

Photo extraite du film "Soleil Vert"
Photo extraite du film "Soleil Vert"
J’ai été frappé par la récente coïncidence de deux événements survenus la semaine dernière, et a priori sans rapport entre eux:

- Le fait que l’article de Laurent Neumann, sur Marianne.net, mettant l’accent sur la situation financière très préoccupante des régimes des retraites, ce qui devrait angoisser tous les Français, a été lu par beaucoup de monde, mais n’a fait l’objet que d’un nombre assez faible de commentaires, ce qui semble témoigner d’un certain fatalisme et d’une sorte de sidération face à une catastrophe annoncée,

- Et la programmation sur Arte, du film « Soleil Vert », racontant comment, dans des villes surpeuplées du futur, les personnes âgées seront encouragées à se faire euthanasier, pour être ensuite transformées en biscuits alimentaires pour les plus jeunes. Ce film de science-fiction de Richard Fleischer, sorti en 1973, est  inspiré d’un roman de Harry Harrison publié en 1966. Or, aujourd’hui, tous deux paraissent  beaucoup moins « fictionnels» qu’il y a près d’un demi-siècle.

Pendant longtemps, dans la plupart des cultures, les vieux étaient à la fois moqués (le « barbon »),  mais aussi respectés, car supposés gagner en sagesse, en savoir et en expérience. Et le système des retraites par répartition a été inventé, créant une solidarité entre générations qui n’est, au fond, sachant que nous serons tous vieux un jour, que de l’égoïsme collectif et intelligent à long terme.

Mais nous sommes en train de changer de société et de culture.

Nous sommes entrés dans le monde du court terme, dans lequel tout objet ne vaut que tant qu’il peut être source de bénéfices, mais qui, dès qu’il se révèlera défectueux, se trouvera totalement dévalorisé et envoyé à la casse. Et, très logiquement, l’homme devient un « objet » et est progressivement traité comme tel.

C’est déjà, depuis longtemps, le cas des salariés-kleenex, mis à la poubelle non seulement lorsque leur savoir-faire ne répond plus à aucune demande du marché, mais lorsque leur âge les rend nécessairement moins performants : « dégraissages » et quasi-impossibilité de retrouver un autre emploi dès la cinquantaine.

Mais il n’y a aucune raison pour que cette logique économique s’arrête là. Comme le faisait remarquer dès 2002 le psychanalyste Charles Melman (1), « cette économie libidinale (...) est aujourd’hui au principe des relations sociales, à travers la façon de se servir du partenaire comme un objet que l’on jette dès qu’on l’estime insuffisant » : c’est vrai pour les mariages, comme ce sera bientôt vrai pour les vieux.

Et de poursuivre sa démonstration : « Le problème de la prolongation de l’existence, par exemple, va poser des questions qu’il faudra résoudre. La masse des vieux coûtera cher à toute une génération. Et celle-ci devra trouver le moyen, avec des apparences honnêtes, de régler ce problème, c’est-à-dire de jeter ce qui, après avoir servi, est devenu usagé, source de dépenses sans contrepartie. (...)  Je vois très bien se profiler cette perspective : les compagnies d’assurances versant des primes aux personnes âgées qui auront souscrit des polices afin qu’elles servent à assurer un héritage à leur descendance, moyennant euthanasie pour raccourcir un parcours socialement onéreux. Le dire comme cela paraît abominable et monstrueux. Mais on voit régulièrement des choses semblables se passer. Alors pourquoi pas celle-là ? On développera toutes les argumentations et les théories nécessaires pour justifier l’affaire. Il y aura même des volontaires, il y en a d’ailleurs déjà. Alors on commencera par accepter, légaliser  l’euthanasie, et puis à partir de là... »

Complétons le raisonnement : de l’euthanasie pour mettre fin à des souffrances sans espoir de rémission et que la médecine est incapable de soulager, on glissera progressivement vers l’euthanasie pour convenance personnelle sans justification médicale (« ma vie ne m’intéresse plus ») , puis à la pression sociale culpabilisatrice envers ceux  qui, refusant l’euthanasie, s’obstinent à constituer une charge improductive pour la société, alors qu’ils pourraient, en anticipant le moment de l'héritage, contribuer à la prospérité des jeunes générations encore actives : processus dont les biscuits alimentaires de « Soleil Vert » ne constituaient que le symbole prémonitoire...

On vit une époque formidable : bonne année à tous !

1- Dans son livre  « L’homme sans gravité », Folio Essais, Denoël, 2002
.
http://lucien-pons.over-blog.com/article-mort-aux-vieux-le-film-soleil-vert-devient-realiste-113978567.html
.
Vers l’obsolescence programmée de l’humain

Vieux indésirables ?... Un débat pour le siècle qui vient.

Jacques RICHAUD

Le ministre Cahuzac lance un ‘ballon d’essai’, en testant la réactivité de ‘l’opinion’ qui remplace désormais les traités de Jaurès, en répondant complaisamment à une proposition du MEDEF du 15 janvier 2013 , visant à ce que la hausse des pensions de retraite soit inférieure à l’inflation jusqu’en 2017. Théophraste a eu raison de remarquer que ‘Les syndicats sont contre. La CFDT pourrait l’accepter.’ Et de nous préciser que ‘Nicolas Sarkozy avait toujours refusé une telle mesure.’ (1) : ‘Cahuzac : haro sur les vieux, ces pelés, ces galeux dont nous vient tout le mal

La longue saga de la collaboration de classe :

Au bon temps de la ‘Refondation sociale’ du MEDEF, vous savez cette ‘avancée’ qui devait nous faire entrer dans la modernité, la compétitivité, le flexibilité, en un mot l’age d’ Or de la collaboration de classe, et du capitalisme sans entrave…

En ce temps d’apogée de la CFDT, qui portait l’étendard de l’illusion des ‘partenaires sociaux réunis’ élevée au rang de vertu prolétarienne.

En ce temps où triomphaient les idéologues et manipulateurs sémantiques de la Nouvelle Droite, pour effacer les ‘mots’ de la lutte des classes et les remplacer par ceux de la servitude volontaire. En ce temps où le Travailleur, producteur de richesse, est devenu le ‘salarié’ bénéficiaire d’une aumône qui amputait les profits des Actionnaires (2)…

En ce temps là, j’avais ‘détourné’ un dessin humoristique montrant le néo camarade Chérèque, enfant spirituel de Nicole Notat sortant d’une ‘négociation patronale’ a ses yeux victorieuse… (Vous savez Nicole Notat, ce brillant exemple de l’ascenseur social qui fit d’une institutrice méritante, la première femme en France à diriger une organisation syndicale. Elle fut aussi le leader attendu du CNPF de l’époque, pour que l’ingestion de couleuvres remplace les augmentations de salaires et accompagne le démantèlement du Code du Travail… Celle-ci finira son parcours en quittant ses fonctions de Secrétaire générale de la CFDT pour créer une agence de notation éthique "VIGEO"… Ah l’Ethique ! Le baume au cœur des Entrepreneurs sarko-catho compatibles, l’hostie syndicale du consensus entre exploités et exploiteurs !).

En ce temps, donc, je détournais la ‘bulle’ d’un dessin humoristique, faisant dire au jeune promu Chérèque « Les négociations ont été difficiles, mais victorieuses… Ils voulaient nous prendre un œil, un bras et les couilles… Nous avons sauvé l’oeil et la main. Reprenons le travail mes amis ! » … C’était autour des ‘grandes grèves’ de 1995 je crois…

C’était bien après le ‘temps déraisonnable’…

C’était bien après le ‘temps déraisonnable’…
Bien après le temps des ‘camarades’…
Juste avant que nous vienne un Messie qui prêche ‘Avec moi, tout devient possible’ et ‘Le travail rend libre’, souvenez vous… (3) (4)

Ce propos sur le travail nous disait déjà, parce que les mots ont une vie mentale au-delà du mot lui-même, parce que les mots portent des « images » subliminales qui peuvent rester inconscientes, parce que les mots contribuent à un « métalangage » qui participe au formatage de la pensée, ce propos sur le travail nous disait déjà quelque chose qui concerne ‘les vieux’... Dans le cas qui nous préoccupe ce métalangage induit le non dit que « sans le travail », l’homme serait sous-classifié, présumé non libre et peut-être ne pouvant prétendre aux même droits ? Cette affirmation première, liant travail et liberté, devait être utilisée demain pour discriminer les droits en fonction du statut d’actif ou de chômeur, et aussi en fonction de l’age , lorsque l’individu , sorti de l’age du ‘labeur’ devient trop vieux, ‘à charge’ ! Ce à charge devenu stigmatisant dans le langage libéral…

Le porteur de ce langage, dont nous connaissons l’inspirateur en la personne de Buisson, son gourou maître penseur issu de la Nouvelle Droite, a pu réaliser certains de ses fantasmes (5) , même si la ‘manière’ alimentait parfois aussi le sarcasme (6). Mais le pire serait à venir si les successeurs s’interdisaient la ‘rupture’ promise lors de la campagne électorale qui a ramenée la ‘gauche’ au pouvoir, quelle gauche au fait ? (7) (8)

Vieux indésirables ? Il s’agit bien d’un débat pour le siècle qui vient…

Que faire de nos ‘Vieux’… ? Dans un commentaire ancien succédant à une chronique de Théophraste consacrée à un ‘vieux’ singulier, Alain Minc, enfant d’un plus vieux que lui et conseiller intime du Président en exercice, je développais l’argument ici repris.(9)

Oui nous vivons dans un monde où tous les improductifs sont indésirables aux yeux des libéraux qui nous gouvernent. Les déclarations hallucinantes d’un conseiller du Président sont un morceau d’anthologie de l’inhumanité et du cynisme qui nous gouverne. Alain M ! Vous savez l’auteur de ‘La Mondialisation Heureuse’... Alain , le fils qu’aucun d’entre nous ne souhaiterait avoir ? Celui qui disait par avance ‘entre ses mots’ quelques mois plus tôt, que son deuil aurait été un soulagement en même temps qu’une économie ; les mots ont un sens et les siens sont terribles… Alain méritait le respect d’une circonstance qui l’affectait (Le décès de son père) ; mais nous obligeait aussi à penser autour de ses propos qui nous concernent tous. En fait le fils ne parlait pas à son père ni ‘de son père’ ; sa pensée toute entière mise au service du ‘marché’ résonnait comme celle d’un consultant qui conseille à un DRH un plan social pour augmenter la satisfaction des actionnaires… Pour certains, la famille aussi n’est qu’une affaire de management, pour que l’investissement reste rentable sans trop amputer le patrimoine… Abject mais logique…Au-delà de ce cas incroyable, d’une parole qui dérapait en public dans le champ le plus intime, par conséquence du formatage d’une pensée par une idéologie infâme, le problème posé est bien celui de la vision des libéraux qui nous gouvernent vis-à-vis de nos ‘vieux’…

Déjà, rémunérer un ‘travailleur’ seul producteur des richesses est considéré comme une ‘charge’ qu’il convient de réduire autant que possible ! Alors payer des soins à un improductif devient une dilapidation stupide… Non ?

Et si le pire était à venir ?

L’actuel Président, dans ses promesses de campagne, a inclus une réflexion et une évolution législative concernant la fin de vie et l’aide à mourir.

Je suis de ceux qui soutiennent cette réflexion, mais appréhendent tous les dérapages possibles et craignent que s’inscrive un jour dans la Loi des mesures qui seront pour nos vieux indésirables et à charge le ‘Casse toi pov’ con’ du XXI me siècle. Le coût prévisible que nul ne peut nier, de la prise en charge sociale et solidaire de la dépendance d’un nombre croissant de nos aînés est un défi à la société, un défi au socialisme. Espérons que les réponses proposées ne reproduiront pas la pente naturelle qu’inspirait Alain Minc au précédent gouvernement…

Vivants encore, leur précarité ou leur misère, qui réduit le prix de la solidarité intergénérationnelle, n’est qu’une part de la solution finale qui passera par d’autres ignominies programmées. Elles le seront, au nom du droit d’interrompre une ‘vie qui ne mérite plus d’être vécue’ et du ‘droit’ de ‘mourir dans la dignité’ (3). Le ‘droit’,le seul, qui sera concédé encore à l’ancien militant qui ne dresse plus le poing et tremble parfois de sa main retombée… A quoi bon même leur verser une retraite ? A quoi bon même les soigner, n’était ce pas ce que Alain Minc, l’ami du Président d’avant, disait au sujet de son propre père ? . Que chacun soit ‘responsable’ bon sang ! Qu’il devienne auto entrepreneur de sa ’vieillitude’ et cesse de peser sur la collectivité ou entraver la compétitivité !

Nous savons bien que l’actuel débat sur la cinquième branche de la sécu ne peut être séparé de la réflexion éthique, aux incidences sociales considérables sur le vieillissement, l’accompagnement des mourants, l’aide au suicide et la tentation eugéniste en arrière fond de tous les non dits sur le sujet.

Les tentations les plus radicales traversent certains esprits, y compris chez des professionnels de santé, et il faut comprendre les arrières pensées qui peuvent animer certains de ceux qui militent pour ‘l’aide au suicide’, l’abandon des soins ou le ‘droit de mourir dans la dignité’.

Une vie peut elle être ‘indigne’ ? C’est le vrai débat :

Des militants profèrent déjà l’idée que certaines vies seraient ‘indignes’ selon des critères qu’ils seraient prêts demain à définir eux-mêmes. Les défenseurs de l’association pour le droit de mourir dans la dignité possèdent en leur sein une fraction qui milite activement pour la reconnaissance, au delà de la question de la "fin de vie", du concept de "vie qui ne mérite pas d’être vécue", avec tous les dangers de cette dérive qui rejoint la demande des eugénistes, y compris les plus extrêmes.

Cet amalgame n’est pas fait par tous les militants, loin s’en faut, mais il est rare que le grand public fasse la distinction. Une idéologie qui pour certains d’entre eux est celle de la nouvelle droite, assez intelligente pour ne jamais afficher son affiliation, met toujours en avant la "liberté" (de mourir), mais c’est la "sélection" qui est rendue possible et parfois souhaitable.

L’idée même ‘d’une vie qui ne mérite pas d’être vécue’ obsède certains bien portants, que la douleur d’autrui indispose, car elle reflète leur propre finitude et la peur d’un destin semblable.

Ne doutons pas que les critères que certains voudraient inscrire dans la Loi seront ‘aussi’ médico économiques et ne seront qu’un nouvel avatar de la pensée eugéniste révisée par le libéralisme.

Le raisonnement éthique de l’immense majorité des soignants, concernés par ce débat, sait à la fois ne pas sombrer dans l’acharnement thérapeutique et en même temps reconnaître une ‘dignité humaine inaliénable’ à chaque individu, quel que soit son age ou défaillance physique ; cela impose au moins de ne pas réduire la parole qui le considère à un discours de négoce, un discours sur le prix à payer.

Sur ce thème et au sein de la revue ‘Pratiques- Les Cahiers de la Médecine Utopique’, j’ai eu l’occasion de développer certains éléments du débat (10) (11)

Certains de ceux qui répondent, sans avoir été éclairés peut-être sur tous les termes du débat, à certains sondages, « Les français pour une loi sur l’euthanasie à l’unanimité » (12) ne mesurent sans doute pas tous l’usage qui pourrait être fait de certaines manipulations de l’opinion… (13)

La stigmatisation du troisième age .

Il a été amplement diffusé, depuis que la droite à la prétention de réformer la sécu, l’hôpital, les retraites, en détricotant maille par maille le Contrat Social issu du programme du Conseil National de la Résistance, l’argument selon lequel ‘ Il a été établi que 70 % des dépenses de santé se font dans les six derniers mois de la vie.’ … On omet volontiers de dire que cette « sur dépense » est observée à l’approche de la mort à tous les âges de survenue de celle-ci. On semble s’étonner qu’une maladie mortelle, un accident fatal, ou simplement le vieillissement soit facteur de dépenses !

Cette stigmatisation du troisième âge est socialement dangereuse car ouvrant la voie à des tentations inacceptables : Dans le journal du dimanche à Paris le 7 9 2003, cité par le monde diplomatique d’octobre 2003, Alain COTTA proposait « Une sorte d’autorégulation organisée par la société, créant une fonction sociale, celle de donner la mort à partir de 90 ans » (!).

Mais, à côté de cette position extrême, que faut-il penser, au décours de la canicule du mois d’août 2003, perçue comme une aubaine, du projet de création d’une ‘nouvelle branche’ pour la sécurité sociale, consacrée à la dépendance et aux Vieillards ? Qui peut croire sérieusement que serait affectée à cette nouvelle branche la proportion des ressources actuellement dédiée à ces soins, c’est à dire 70 % ?

Comment ne pas voir qu’il s’agirait ici de créer un « Panier de soins pour vieux », dont le contenu serait moins coûteux et correspondrait à des soins de confort minimum ? Comment ne pas voir que l’insuffisance programmée des prestations poussera chacun à cotiser, si il en a les moyens, à une assurance privée complémentaire, les autres étant privés de l’accès au soin qui leur était précédemment garanti sans discrimination d’age ou de fortune. Cette innovation, dont la mise en œuvre se précise actuellement, a déjà suscité l’adhésion d’une part de l’opinion en obtenant le consentement au renoncement d’un jour férié pour son financement (Fini le lundi de Pentecôte !). Le MEDEF a applaudi à cette « solidarité nouvelle » ; mais il faudrait être naïf pour imaginer que l’effort pour nos aînés sera à la hauteur de l’annonce. Si le MEDEF applaudi, c’est que le secteur des assurances voit venir à lui une nouvelle clientèle captive, insuffisamment protégée par la solidarité collective.

Il paraîtrait essentiel, au contraire, que nous refusions collectivement cette discrimination, en réaffirmant qu’un « vieux » reste un bénéficiaire à part entière de toute la solidarité nationale, sans discrimination aucune. Toute forme de « Panier de soin pour vieux » serait une honte pour la nation tout entière ! Que ce soit la droite ou la gauche qui le propose n’est pas la question. Il nous suffit de regarder outre-Manche pour observer un pays où, déjà, après Margareth Thatcher comme après Tony Blair, l’accès à certains services de réanimation, dialyse rénale ou certains actes chirurgicaux, n’est plus autorisé après soixante et dix ans !

Comment ne pas relever le paradoxe, dans le discours, de ceux qui se félicitent de l’accroissement de l’espérance de vie et se désolent du coût présumé induit par ce vieillissement ?

La médecine est au coeur des injonctions paradoxales d’une société qui s’interroge sur le ’coût’ sans s’interroger sur le ’sens’...Tentons de rester du bon coté de la question. Ce sera très difficile et nous ne serons pas les plus nombreux !...

L’ombre de Thanatos :

Combien de siècle mettront nous à concilier, dans le soin et le social, la recherche des meilleurs pratiques et la préservation des libertés, sans consentir au corsetage de la norme rassurante, réductrice et parfois tragiquement discriminative, voire criminogène ?

Ceux qui veulent nous utiliser pour le contrôle social, qui veulent nous entraîner dans le consentement, la servitude volontaire et le renoncement, ont des schémas simples que nous savons être faux. La résistance au pire est plus difficile que le ‘consentement meurtrier’ (14)

De rares moments jubilatoires surviennent, qui disent ‘face au politique’ d’une voix claire, l’essentiel, comme ce fut le cas par la présidente départementale de l’ANACR, Claude Roddier, résolue à dénoncer l’hypocrisie de ceux qui laissent « se dissoudre la France », ceux qui ont "déclaré une guerre totale au programme du Conseil national de la Résistance" , osant lors d’une cérémonie mémorable : « Ces Résistants de 44 nous regardent, se demandant jusqu’où nous allons accepter l’inacceptable. » (15)

Ici et maintenant, dans le débat autour de la prise en charge et l’accompagnement de nos aînés, on nous démontrera demain qu’un praticien compétent et humaniste, ou un citoyen tentant d’entourer de l’affection la plus prolongée possible même un être diminué par les ans passés, avec une demande de prise en charge collective comme chacun la souhaiterait pour lui-même, n’est qu’un sociopathe qui s’ignore, un délinquant fossoyeur du progrès et du profit, qui dilapide les efforts de tous…

Ils seront stigmatisés, ceux là ; et l’opinion sera dressée contre eux. Ils auront la vie dure ceux, professionnels du soin, qui fuiront les rangs des mercenaires clonés de la ’nouvelle médecine’, celle des ’producteurs de soins’ soucieux de remplir des ’objectifs’ en respectant les quotas, les coûts, les injonctions d’une éthique utilitariste, demain écrite par des assureurs et des banquiers, confortés par quelques esprits forts issus de leurs rangs, issus de nos rangs.

Ils auront la tache difficile, ceux qui tenteront résister à une idéologie contaminés par l’inquiétude que soulève les effets ’bénéfiques’ d’une médecine, qui produira de plus en plus de vieux ’à charge’ de la collectivité. Les mêmes sont déjà contaminés par l’idéologie qui s’emploie depuis deux décennies à gommer toutes les solidarités...

Lorsque la logique du moins disant social (16) convergera avec l’extension de la notion de ‘Fin de droit’ (17) ; les conditions de la fin de l’humain, les conditions de l’humain jetable, seront réunies. Après l’obsolescence programmée de l’objet consommable, qui permet par son renouvellement l’entretien du marché ; l’obsolescence programmée de l’humain fixera la date de péremption de nos simulacres résiduels de solidarité.

Il est à craindre que ‘nos vieux’ représentent le maillon faible et sans défense, sur lequel s’exercera l’indifférence globale d’un bio techno pouvoir dont la promotion du profit est le seul objectif déclaré. Capitalisme oblige, n’est ce pas ? There is no alternative…

Sur la neige du matin, ce 20 janvier 2013, se lève un Soleil Vert magnifique !

Jacques Richaud

(1) 19 janvier 2013 Cahuzac : haro sur les vieux, ces pelés, ces galeux dont nous vient tout le mal-Théophraste R.
http://www.legrandsoir.info/+cahuzac-haro-sur-les-vieux-ces-...

(2) 24 février 2009 Note sur quelques dépossessions sémantiques - Social - Santé : les mots sont importants. Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/Social-Sante-les-mots-sont-impor...

(3) 19 mai 2007 « Le travail rend libre » : plus qu’une provocation- À propos d’un mot d’ordre du président Sarkozy- par Jacques Richaud
http://lmsi.net/Le-travail-rend-libre-plus-qu-une

(4) 30 mai 2007 Sarkozy France d’après... Europe d’après... ? La mouvance mussolinienne fasciste s’affiche avec Sarkozy. Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/Sarkozy-France-d-apres-Europe-d-...

(5) 10 janvier 2008 Avec LUI (et avec NOUS ?) tout devient possible. Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/Avec-LUI-et-avec-NOUS-tout-devie...

(6) 24 février 2008 Sarkozy, le Warholien compulsif Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/Sarkozy-le-Warholien-compulsif.h...

(7) 22 mai 2007 Nous n’avons pas encore touché le fond. A quand la gauche « décomplexée » ? Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/Nous-n-avons-pas-encore-touche-l...

(8) 16 décembre 2007 Une gauche, ... ou deux gauches ? Dominique Strauss-Kahn, le "Chicago boy" du FMI venu de Sarcelle nous donne la réponse. Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/Une-gauche-ou-deux-gauches-Domin...

(9) 13 janvier 2011 Alain et Joseph (ou le « meurtre du père »). Théophraste R.
http://www.legrandsoir.info/+Alain-a-tue-son-papa+.html
Mon commentaire portait déjà sur « Vieux indésirables ? » Et « Un débat pour le siècle qui vient… »

(10) Jacques Richaud répond à … : Thanatos et le DSM..., aide au suicide ou soulagement d’une fin de vie ?
http://www.pratiques.fr/Euthanasie-Jacques-Richaud-repond.ht...

(11) THANATOS ET LA DIGNITE : Jacques Richaud répond à Anne Perraut Soliveres http://www.pratiques.fr/Euthanasie-THANATOS-ET-LA-DIGNITE.ht...

(12) Les français pour une loi sur l’euthanasie à l’unanimité 31/10/2010
http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/10/31/...

(13) (4) Euthanasie : une voie très dangereuse http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/201...
Le 31 octobre, un auteur du Post intitule « Les français pour une loi sur l’euthanasie à l’unanimité » son article faisant état, comme d’autres médias, d’un sondage Ifop pour Sud-Ouest Dimanche d’après lequel 94% des français seraient favorables à la légalisation de l’euthanasie (…..) Robert Holcman évoque, à propos d’une éventuelle légalisation de l’euthanasie, la « résurgence sous une forme moderne d’une pratique ancestrale caractéristique des économies de subsistance, qui incite au décès anticipé des moins productifs ». Tel est en effet le danger évident, dans une société dominée par l’argent et dont l’évolution tend à priver de plus en plus brutalement les personnes âgées de moyens de subsistance…etc.

(14) Marc Crépon- Le consentement meurtrier.
http://www.hansen-love.com/article-le-consentement-meutrier-...

(15) 17 janvier 2011 Du CNR a la servitude : "l’affaire de Signes" Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/Du-CNR-a-la-servitude-l-affaire-...

(16) 8 avril 2012 Salaire minimum ou esclavage Jacques RICHAUD
http://www.legrandsoir.info/salaire-minimum-ou-esclavage.htm...

(17) « Fin de droit ! »……L’ultime dépossession. Jacques Richaud
http://www.npa31.org/tribune/fin-de-droit-……lultime-depossession.html

  ..

Le Grand Soir

 

.

Cahuzac : haro sur les vieux, ces pelés, ces galeux dont nous vient tout le mal

Le MEDEF a proposé le 15 janvier, que la hausse des pensions de retraite soit inférieure à l’inflation jusqu’en 2017. Les syndicats sont contre. La CFDT pourrait l’accepter.

Nicolas Sarkozy avait toujours refusé une telle mesure.

Dans une interview aux Echos (15 janvier), le ministre du budget, Jérôme Cahuzac, a estimé que cette désindexation serait un « élément d’appréciation très important » pour le gouvernement (du président adversaire de la Finance. N. de Th.).

A ce jour, on ignore toujours si des riches capilliculteurs ont eu un compte en Suisse. Quant aux anciens leaders de la CFDT, aujourd’hui retraités, quelqu’un sait-il ce qu’ils deviennent avec leurs maigres pensions de militants ?

Théophraste R. (Responsable au GS de l’évaluation des aides des seniors à leur descendance chômeuse, et donc à l’économie).

PS. VERNISSSEZ VOS CANNES, REPASSEZ VOS ECHARPES ET VOS CASQUETTES A CARREAUX, CIREZ VOS BOTTES FOUREES, GRAISSEZ VOS DEAMBULATEURS CAMARADES !
IL VA FALLOIR SORTIR DANS LA RUE (oui, je crie, parce qu’à cet âge-là…)

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
9 décembre 2012 7 09 /12 /décembre /2012 14:46

http://las-vegan-parano.skyrock.com/3128919462-NON-AU-TELETHON.html
NON AU TELETHON
 

Samedi 8 décembre 2012 

Le Téléthon finance des recherches sur l’embryon humain : Vous trouvez ça normal ?

Demain en France l'embryon humain sera moins protégé par la loi que certains embryons d'animaux.


Tribune libre de Jean-Marie Le Méné*

 

Depuis des années, la Fondation Jérôme Lejeune alerte sur les dérives éthiques du Téléthon. L’édition de cette année prend une tonalité particulière au regard de l’actualité politique : le Sénat vient d’autoriser la recherche sur l’embryon humain. Dans ce contexte, la Fondation Jérôme Lejeune lance une campagne de sensibilisation, « Vous trouvez ça normal ? », contre l’autorisation de la recherche sur l’embryon.

Ce week-end se déroule la 23e édition du Téléthon, opération médiatique de grande ampleur.

Pratique venue des États-Unis, le partenariat entre les chaînes de télévision et une association (en l’occurrence l’Association française contre la myopathie ou AFM) donne chaque année une visibilité à la recherche sur les maladies neuromusculaires. Dans ce cadre, l’AFM-Téléthon expose pendant 48 heures, à grand renforts de people, mais aussi de jeunes malades et de parents, les besoins financiers nécessaires pour faire avancer la recherche.

En soi, rien de scandaleux à cela, même si ce n’est pas du goût de tous, loin s’en faut. Et si certains dénoncent la privatisation de la recherche qui résulte de la puissance financière de l’AFM (Jacques Testart), l’instrumentalisation des malades (Marc Lits) ou encore la quasi-exclusivité médiatique dont jouit le Téléthon (Pierre Berger), ce n’est pas sur ces points que la Fondation Jérôme Lejeune soulève ses principales objections.

Le problème, avant tout autre, concerne le respect de la vie humaine. Une partie des fonds recueillis à l’occasion du Téléthon sert en effet à financer des recherches utilisant l’embryon humain. Et non seulement les donateurs ne sont pas au courant, mais en outre l’AFM, interpellée à ce sujet, refuse de flécher les dons, c’est-à-dire d’utiliser le don pour le programme choisi par le donateur (contrairement à la pratique de la plupart des autres organismes).

En outre, il y a confusion entre innovation et transgression, ainsi qu’entre légalité et respect de l’éthique. Après avoir œuvré pour la légalisation du diagnostic préimplantatoire (obtenue en 1994) puis milité en faveur du clonage humain, l’AFM insiste, en lien avec ses chercheurs, pour que les travaux utilisant l’embryon humain soient aussi autorisés par la loi.

 

« Une partie des fonds recueillis à l’occasion du Téléthon sert en effet à financer des recherches utilisant l’embryon humain. Et non seulement les donateurs ne sont pas au courant, mais en outre l’AFM, interpellée à ce sujet, refuse de flécher les dons, c’est-à-dire d’utiliser le don pour le programme choisi par le donateur. » 

Le diagnostic préimplantatoire a d’ailleurs permis, pendant plusieurs années, de présenter aux téléspectateurs des enfants « guéris » d’une myopathie alors que, en réalité, ils n’en avaient jamais été porteurs : ils ont été conçus in vitro – en éprouvette –, et un diagnostic ayant montré qu’ils n’étaient pas porteurs de la maladie redoutée, ils ont été implantés dans l’utérus maternel, tandis que les autres étaient éliminés (ou utilisés pour la recherche).

Les déclarations des scientifiques financées par le Téléthon comme les communiqués de presse de l’AFM montrent leur volonté d’obtenir coûte que coûte la légalisation de la recherche utilisant l’embryon humain. Le 5 février 2011, Marc Peschanski avait ainsi expliqué sur France Inter qu’il se trouvait « entravé » dans ses projets et que, « en attendant un nouveau cadre législatif, la France [prenait] du retard dans un domaine crucial de l’innovation médicale ». La révision de la loi de bioéthique de 2011 a en effet maintenu le principe d’interdiction de la recherche sur l’embryon humain en France. Celui-ci est cependant assorti de dérogations.

Mardi 4 décembre 2012, les sénateurs se sont fait les avocats de Marc Peschanski en votant une proposition de loi « autorisant sous certaines conditions la recherche sur l’embryon et les cellules souches embryonnaires ». D’un régime d’interdiction assorti de dérogations la France passera, si le texte est adopté dans les mêmes termes par l’Assemblée nationale, à un régime d’autorisation encadrée : le principe de protection de l’être humain va devenir une exception.

Pourtant, en ce qui concerne l’utilisation de cellules souches embryonnaires, aujourd’hui les chercheurs n’espèrent plus réellement guérir des maladies en utilisant ces cellules. Quant à la modélisation de pathologies et au criblage de médicaments, on sait parfaitement les réaliser avec des cellules iPS, depuis la découverte du Pr Yamanaka, Prix Nobel de Médecine 2012. L’utilisation de l’être humain comme matériau de laboratoire est donc non seulement immorale, mais aussi compliquée (il faut passer par l’assistance médicale à la procréation), et surtout inutile. En somme, plus la recherche sur l’embryon s’avère inutilement immorale, et plus le pouvoir en place libéralise les conditions de son utilisation comme un simple matériau de laboratoire.

Dans ce contexte, la Fondation Jérôme Lejeune lance une campagne de sensibilisation « Vous trouvez ça normal ? » contre l’autorisation de la recherche sur l’embryon humain. Plateforme de ce mouvement, le site www.vous-trouvez-ca-normal.com présente :

- une série d’annonces publiées dans 4 hebdomadaires (Le Figaro Magazine, Valeurs Actuelles, Télé Obs et Famille Chrétienne),

- des clefs de compréhension du débat,

- une pétition en ligne contre la recherche sur l’embryon humain.

Cette campagne a pour objectif de ne pas laisser l’enjeu de la recherche sur l’embryon en dehors des débats sociétaux actuels, alors même qu’un changement législatif fondamental s’apprête à être adopté par le Parlement. Il en va de la protection de l’être humain, qui reste un principe fondamental de notre droit.

*Jean-Marie Le Méné est le Président de la Fondation Jérôme Lejeune.

Source: http://www.ndf.fr/poing-de-vue/08-12-2012/le-telethon-finance-des-recherches-sur-lembryon-humain-vous-trouvez-ca-normal#.UML886yE-40

--------------------------------

- Téléthon 2012 - Appel à la solidarité : ne nous laissons pas manipuler !

 

.

 

(..) Car le téléthon est la deuxième grand’messe juive du week-end sur nos écrans. Ces juifs messianiques attachent énormément d’importance au patrimoine génétique et entendent le contrôler. Nous savons que la dépopulation mondiale jusqu’à 500 millions d’âmes est le grand projet eugéniste des Illuminati, nous savons que ces juifs veulent rester « purs » pour sauvegarder leur lignée génétique qui remonteraient à Elohim et feraient d’eux le peuple élu de Dieu. C’est pourquoi les enseignements de la Torah ont été complétés par le Talmud pour rappeler à tous ceux qui se revendiquent juifs combien ils sont au-dessus de tous les autres peuples et qu’ils ne doivent surtout pas se mélanger.
Le téléthon donc ne consiste pas à trouver des solutions génétiques aux problèmes mais bien à décrypter le génome et ses failles pour éliminer les embryons indignes de vivre. C’est se substituer à la loi naturelle de Dieu et sa sélection naturelle. Qui mérite de vivre? qui décide? (..)

 

http://litinerantcitoyen.wordpress.com/2012/12/09/miss-france-2013-une-grandmesse-juive/

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 06:02

 

 

 

evolution-logo-01.JPG

 

 

 

Vers l'élimination des indésirables ?

Darwinisme social.

De la civilisation à la barbarie ?

Par Chantal Dupille


 

Notre société est abominable : Généreuse et indulgente envers les puissants, avare et impitoyable envers les petits, les faibles. Oui, Darwin a pris le pouvoir. La jungle si chère aux Américains se généralise partout...

 

J'ai été très frappée en écoutant Jacques Attali, l'ambassadeur du Nouvel Ordre Mondial en France, oser dire dans ses "Conversations d'Avenir" (Chaînes Parlementaires) que l'on pourrait envisager, à l'avenir, de se débarrasser des retraités, inutiles, piètres consommateurs, et si coûteux. C'est d'un cynisme effroyable ! Au lieu de dorloter nos anciens (comme dans toute civilisation digne de de nom), il faudrait donc se débarrasser à l'avenir, dans notre société "moderne", des vieux - comme Hitler en son temps des malades mentaux, des grabataires, des handicapés ? Déjà, en G.B., on ne soigne plus les personnes âgées trop malades. Et en France, on commence à dérembourser les médicaments pour l'hypertension : Eugénisme qui ne dit pas son nom !

 

N'a-t-on pas imaginé le virus du sida pour se débarrasser des Noirs et des homosexuels ? Bill Gates ne vaccine-t-il pas "généreusement" les Africains pour à la longue, rendre stériles les jeunes femmes ? Jusqu'où cela pourrait-il aller ? Jusqu'à l'élimination de tous les "indésirables" - pauvres, faibles, malades, vieux, handicapés - et un jour les orphelins ou les chômeurs ? Alors, civilisation, ou barbarie ? Déjà, comment traite-t-on aujourd'hui, en Europe, les populations nomades, les itinérants, les Tsiganes, les Roms ? Ils sont indésirables partout !

 

Mme Florence Gatineau, sur le site de Michel Collon, nous montre le sort des plus pauvres en Colombie. En Amérique Latine, j'ai vu de près la misère, la faim, le désespoir. Je pense en particulier à une ribambelle d'enfants qui un jour, m'ont entourée dans un restaurant andin alors que je m'apprêtais à manger une soupe improbable (agrémentée de pain noir) seul plat proposé ; j'ai vu dans leur regard tant de détresse, tant d'envie, tant de souffrance, que je n'ai rien pu avaler et que je suis ressortie sans rien manger. Les petits s'étaient jetés sur la maigre pitance comme s'il s'agissait d'un festin... C'est quelque chose que l'on ne peut oublier.

 

Alors, on a des milliards pour les banquiers repus, et on ne peut pas nourrir tous les humains ? Va-t-on se débarrasser de tous les affamés de la terre pour détourner le regard, refuser de partager, réduire les parts du gâteau naturel commun ? Jusqu'où iront la cupidité, l'arrogance, l'égoïsme des puissants ? 

 

Quant à nous, notre apathie, notre résignation, notre aveuglement, notre inertie, notre indifférence, même, sont coupables. Et ils nous préfigurent des lendemains redoutables...

 

Chantal Dupille

 

 

http://chantaldupille.over-blog.com


 

Le darwinisme social

Le darwinisme social servit de fondement idéologique aux anglais, aux impérialistes et racistes d'autres nations. C'est pourquoi sa propagation fut rapide. Théodore Roosevelt, le président américain était l'un des célèbres adhérents de la doctrine. Il fut à l'origine du nettoyage ethnique des peuples indigènes d'Amérique.

http://harunyahya.fr/fr/works/2755/la-solution-les-valeurs-du/chapter/878

 

 

 

 

Vivre dans les égouts de Bogota
Florence Gatineau

6 décembre 2012

Article en PDF : Enregistrer au format PDF

Le gouvernement colombien développe une nouvelle image de son pays afin d’attirer massivement les capitaux étrangers tandis que l’extermination des individus jugés indésirables se perpétue dans la capitale.



 

C’est au mois de septembre dernier, lors de l’ouverture d’un match de football contre l’Uruguay, que la Colombie a dévoilé ce qu’elle désigne comme sa « nouvelle identité visuelle » à travers le lancement d’une vaste campagne publicitaire. (1)


« La Colombie traverse un bon moment. Nous sommes en train de construire ensemble un pays meilleur. Aujourd’hui on nous regarde avec d’autres yeux, on parle de notre pays comme d’une étoile fulgurante. Nous possédons tout ce dont le monde a besoin et nous allons lui apporter des solutions » déclare le Président colombien Juan Manuel Santos dans le film publicitaire de la « Marque Colombie » aux côtés du Ministre du Commerce, et dont la diffusion coïncidait avec l’annonce de négociations de paix avec la guérilla. (2)


« La respuesta es Colombia »


Avec un budget publicitaire de 3 millions de dollars, l’Etat colombien vient en effet de s’offrir une nouvelle vitrine en déployant une opération médiatique d’envergure afin de promouvoir les différents secteurs de son économie pour tenter de « rectifier l’image négative » du pays et attirer les investisseurs du monde entier : ‘La respuesta es Colombia’ (La réponse c’est la Colombie). (3) Un autre projet d’envergure verra le jour en 2014 à Bogota puisque la Colombie est en train de faire construire son plus haut gratte-ciel (66 étages), un projet immobilier pharaonique de 186 millions de dollars, symbole de cette ascension fulgurante que Monsieur Santos et son gouvernement ambitionnent pour les années à venir. (4)


La paix, une affaire rentable


Après cinquante années d’un conflit interne sanglant financé par les Etats-Unis à hauteur de 10 milliards de dollars via le Plan Colombie, et au cours duquel des dizaines de milliers de vie auront été sacrifiées, il est bien évident que le pays en paie un lourd tribut.


La guerre coûtant chaque année deux points de croissance à l’économie du pays, la signature hypothétique d’un accord pour mettre fin au conflit qui frappe le pays depuis plus d’un demi-siècle pourrait ainsi avoir des conséquences profondes sur l’économie nationale.


Pourtant, tandis que le Président Santos a le regard tourné vers les étoiles et se prend à rêver que le monde entier ne peut plus se passer de lui, de profondes inégalités sociales demeurent au cœur du conflit toujours en cours et d’innombrables violations des droits humains restent une constante à travers tout le pays.


Parmi un des aspects de cette véritable crise humanitaire que vit la Colombie, une réalité particulièrement sordide se déroule tout juste sous les pieds des habitants de Bogota, puisque c’est au fond des égouts que les sans-abris ont trouvé un bien sinistre refuge, pour tenter d’échapper aux opérations de « nettoyage social » que les forces de police colombiennes et les escadrons de la mort pratiquent régulièrement dans la capitale.


Le nettoyage social en Colombie, une pratique de longue date


Le phénomène du « nettoyage social » ou limpieza social n’est pas nouveau en Colombie et fait son apparition à la fin des années 70.


Ce sont les individus jugés indésirables pour la société, les « habitantes de las calle » (« habitants des rues ») qualifiés de « desechables » (« jetables ») qui sont les cibles de cette éradication de la pauvreté : enfants des rues, délinquants, toxicomanes, sans-abris, prostituées, travestis… Afin de « nettoyer » la société, des escadrons de la mort, les milices paramilitaires d’extrême droite, mais également les forces de police colombiennes, se livrent littéralement au massacre de ces personnes, depuis plusieurs décennies et en toute impunité. Une vaste tragédie dont l’écho est à peine perceptible et qui persiste jusqu’à ce jour.


Le « nettoyage social » est un phénomène diffus en Colombie et connaîtra différentes phases au cours des décennies avec, parfois, la diffusion de tracts dans certaines villes annonçant la venue de ces escadrons de la mort. Mais c’est peut-être plus particulièrement à Bogota, capitale de 8 millions d’habitants, qui compte la plus grande population de réfugiés du pays, que s’exerce sans relâche ce procédé infâme auquel les autorités colombiennes ont recours. (6)


Descente aux enfers


Un documentaire intitulé « Les égouts de Bogota », réalisé par Vice Magazine, nous emmène au fond des égouts de la capitale colombienne et dévoile le sinistre quotidien de ces personnes condamnées à la déchéance. Transis de froid, crevant de faim, des hommes, des femmes et des enfants survivent dans l’obscurité, au milieu d’excréments humains, entourés de rats et de détritus, dans la misère la plus extrême et sous la menace permanente du « nettoyage social » dont ils savent qu’ils sont la cible. (7)


Le Docteur Jaime Jaramillo est une des rares personnes en Colombie à venir en aide aux personnes vivant dans les égouts et a fait sortir des centaines d’enfants des canalisations de Bogota. C’est dans les années 70 que le Docteur Jaime Jaramillo, ou comme on le surnomme en Colombie « Papa Jaime », a commencé à descendre dans les égouts afin de sauver les enfants des rues des abus et de la mort. (8)


« J’étais asthmatique et je n’arrivais pas croire que des êtres humains puissent vivre comme çà », raconte le Docteur qui a créé la Fondation Enfants des Andes, une organisation sanitaire et sociale qui recueille, soigne, éduque et socialise ces enfants qui ont vécu les pires souffrances. « Malheureusement, pour pouvoir manger ces enfants doivent voler, et pour voler ils doivent prendre de la drogue. C’est un cercle vicieux. » explique t-il.


« Quand c’est ton tour, c’est ton tour »


Contraints de se terrer dans les égouts où ils continuent d’être traqués par la police et les escadrons de la mort, des hommes, des femmes et des enfants sont les victimes d’agressions barbares. Pedro, qui a survécu à une agression au couteau, témoigne : « Il y a six mois les paramilitaires sont venus et ont mis le feu à une petite fille. Ils ont versé de l’essence sur elle et l’ont enflammée. C’est terrible. » Lorsque leurs agresseurs ne peuvent pas les atteindre par balles ou au couteau alors ils déversent de l’essence dans les bouches d’égouts et y mettent le feu. 22 enfants sont ainsi morts brûlés vifs. Le harcèlement par la police, qui agit généralement le dimanche, est permanent et les pousse à se réfugier au plus profond des canalisations de la ville.


« Ils viennent constamment ici, t’attrapent et t’emmènent au poste de police. Là ils te frappent dur et t’aspergent avec un puissant jet d’eau. Ils te disent que tu es bon pour le nettoyage social. Ils ne te disent pas quand mais quand c’est ton tour, c’est ton tour », raconte Roberto. Un autre homme, Pablo, raconte qu’il a perdu sa femme, emportée par une brusque montée des eaux dans les canalisations lors d’une forte pluie à Bogota.


L’année dernière, une pétition en ligne a été lancé sur internet par le site Care2 afin d’attirer l’attention de l’opinion internationale sur le cas du « nettoyage social » en Colombie et pour demander au Président Juan Manuel Santos, au Ministre de la Défense et au Directeur de la Police Nationale que cesse enfin le massacre des sans-abri par les forces de l’ordre et autres escadrons de la mort. La pétition a rassemblé près de 25.000 signatures des quatre coins du monde mais n’aura, semble-t-il, connu aucune suite…(9)


Alors que viennent tout juste de s’engager des pourparlers entre le gouvernement et la guérilla, la Colombie, troisième pays le plus inégalitaire au monde, figure toujours sur la liste noire des différents organismes des droits de l’Homme. Tout récemment, la Cour pénale Internationale vient d’émettre un rapport sur la situation de la Colombie et adresse clairement, à travers celui-ci, un dernier avertissement à l’Etat colombien afin que des changements importants soient mis en œuvre dans la politique pénale de ce pays. (10)


Une vidéo qui raconte : http://www.youtube.com/watch?featur...;;v=X4koXeZvAfg

Source : Libertad


(1) La marque Colombie se déplace partout dans le monde – vidéo 10 septembre 2012
http://www.youtube.com/watch?featur...;;NR=1&...
(2) Marca Colombia (La Marque Colombie) – vidéo 7 septembre 2012
http://www.youtube.com/watch?v=ktW5...
(3) Marca Colombia – site internet du gouvernement colombien
http://www.colombia.co/
(4) Financement participatif pour le plus haut gratte-ciel de Colombie – article SmartPlanet du 10 octobre 2012
http://www.smartplanet.fr/smart-peo......
Projet BD Bacata (Bogota Downtown) – vidéo 17 juillet 2012
http://www.youtube.com/watch?v=KpVb...;;feature=share...
(5) Marginalité et répression en Colombie : le cas du « nettoyage social » (Thèse de Doctorat de Delphine Minotti-Vu Ngoc, 2002, Département d’Etudes ibériques et ibéro-américaines) http://delphine.minotti.free.fr/the...
(6) Colombie : La nouvelle phase du « nettoyage social » - article Tlaxcala du 5 avril 2009
http://www.tlaxcala.es/pp.asp?lg=fr...;;reference=7381
(7) Les égouts de Bogota – vidéo 18 mai 2012
http://www.youtube.com/watch?v=X4ko...
(8) Qui est Papa Jaime ? - vidéo 2011
http://www.youtube.com/watch?v=MWpM...;;feature=relat...
(9) Des milliers de sans-abri massacrés, obligés de vivre dans les égouts - article Care2 petitionsite du 5 décembre 2011 http://www.care2.com/causes/thousan......
Colombie, stop à l’assassinat des sans-abri au nom du nettoyage social ! (pétition en ligne)
http://www.thepetitionsite.com/1/co......
(10) La Cour Pénale Internationale adresse un dernier avertissement à la Colombie - article Fédération Internationale des Droits de l’Homme du 15 novembre 2012
http://www.fidh.org/La-Cour-Penale-...

 

 

Sur ce site,



Une historienne éclaire l'absurdité du Prix Nobel de la paix attribué à l'UE - Annie Lacroix-Riz
D’après Elio Di Rupo, il faut être culotté pour prétendre que l’UE n’a pas apporté la paix. Vraiment ?

*

Comment l'Europe courtise l'industrie d'armement israélienne - David Cronin
De la conférence au champ de bataille : la promotion du savoir-faire israélien parrainé par l’UE.


Femmes du Mali, disons "Non!" à la guerre par procuration - Aminata Traoré
" Le poisson se trompe s’il croit que le pêcheur est venu pour le nourrir ".

Que peut-on attendre de la Chine pour les prochaines années ? - Marc Vandepitte
Compte-rendu du 18e congrès du Parti, un congrès qui pourrait influencer le futur de la planète.

Réponse à la gauche anti-anti-guerre - Jean Bricmont
Faut-il vraiment confier le bien-être des peuples aux gouvernements étasuniens ?
.

 

 

 

Petit-Prince-01.JPG

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 01:36

 

Des vaccins pour éliminer le tétanos du nourrisson !

Aujourd’hui encore, le tétanos tue un bébé toutes les neuf minutes dans le monde. C’est pourquoi, Pampers s’engage depuis quatre ans, aux côtés de l’Unicef, pour fournir des vaccins et parvenir à éliminer ce fléau.


Publié le lundi 15 novembre 2010

 

Dernière modification le vendredi 18 mars 2011

 

Des vaccins pour éliminer le tétanos du nourrisson !

La vaccination antitétanique est très efficace et permet une protection quasi parfaite.

 

 

http://www.unicef.fr/contenu/actualite-humanitaire-unicef/des-vaccins-pour-eliminer-le-tetanos-du-nourrisson-2010-11-15

 

 

Je viens de voir une pub à la télé sur Pampers. Ils offrent sur l’achat d’un paquet de couches, un vaccin contre le tétanos du nourrisson… Pampers c’est le groupe « Procter & Gamble » et ils sont dans le programme de dépopulation… Ce sont des eugénistes !

 

Combien de mères de familles vont encore se faire piéger ?

 

.

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 09:13

 

samedi 12 mars 2011

Mise à jour le 26/04/2011

dd395-Franken+%2528site%2529.jpeg

L'ALIMENTATION, 
OU COMMENT COMMETTRE UN GÉNOCIDE PLANÉTAIRE 
MONSANTO et Cie   

 
Si vous contrôlez le pétrole, vous contrôlez les nations,
mais si vous contrôlez les semences, vous contrôlez l’alimentation.
Et celui qui contrôle l’alimentation tient la population en son pouvoir.
Henry Kissinger, protégé des Rockefeller 

 


Depuis des années déjà, je constatais combien notre qualité alimentaire se dégradait. Les aliments perdaient de leur saveur mais gagnaient en goût et arrière-goût médicamenteux. Ils devenaient aussi plus difficiles à cuisiner.
Au fur et à mesure que je me formais à toutes ces nouvelles techniques, je pris de plus en plus conscience de l’impact de l’alimentation sur notre santé et de l’importance de sa qualité.
Aussi, j'arrêtai de consommer certains aliments (.)
Il y a une bonne dizaine d’années maintenant que ma base alimentaire a changé pour devenir de type méditerranéen, à base d’huile d’olive, de légumes et de fruits...avec toujours un peu de sucreries mais surtout du chocolat.
Je consomme beaucoup de produits bio que je n’achète que dans les magasins dédiés.
Je suis contre les OGM et en général, contre tout ce qui est n’est pas naturel.
Je savais déjà beaucoup de choses mais ce que j’ai découvert est tout simplement monstrueux. 

(..).


S’éduquer est la clé de notre survie sur cette planète.

Tant que l’humanité est maintenue dans l’ignorance, elle laisse le pouvoir à ceux qui décident pour elle de sa vie ou de sa mort, de son exploitation, de son asservissement, de son oppression.
Dès que la connaissance se diffuse, la chappe commence à prendre l'eau à partir du moment bien sûr où l’on accepte de voir les choses telles qu’elles sont, aussi difficile que cela puisse être et que l'on agit en conséquence.   ( .)

MONSANTO ET SA CLIQUE
Si, désormais, nous savons qu’il ne tient qu’à nous de faire le choix de développer nos pouvoirs psychiques, il est par contre un domaine où l’on a besoin d’aller chercher à l’extérieur, l’énergie qui sert de carburant à notre corps.
Nous avons besoin de nous nourrir !

Voilà à portée de main de gens malintentionnés, un moyen facile pour instiller dans nos corps les poisons qui amènent maladies et mort via la souffrance et la dégénérescence puisqu’il n’est pas question pour ces individus de ne pas nous torturer.

Le nouveau programme alimentaire mondial dont le processus est déjà bien enclenché a pour but, via l’introduction massive des OGM, de nous contraindre à nous approvisionner en aliments dénués de toutes vitamines, oligo-éléments et contenant des substances qui modifieront notablement la génétique humaine afin de façonner une nouvelle race homogène et sans d’identité d’esclaves. 
      
C’est une véritable déchéance physique qui nous attend  puisque la nourriture ne nous apportera plus les nutriments nécessaires. Notre système immunitaire s’effondrera, ouvrant grand la porte à toutes les maladies jusqu’à que nous ne puissions plus résister au moindre microbe.

Vous n’avez encore pour l’instant qu’une très vague idée de ce que ces êtres peuvent faire mais vous allez découvrir au fur et à mesure pourquoi je dis et j’affirme que ce sont les ennemis de l’humanité. 
Les informations et documents que j’ai recueillis et vous transmets sont à lire avec attention.
Je le dis à nouveau clairement, c’est la mise à mort d’une grande partie de l’humanité qui est programmée avec une cruauté inconcevable pour un esprit  «humain» normal.
Dans son livre OGM, semences de destruction  l’arme de la faim, paru aux Editions Jean-Cyrille Godefroy, William Engdahl écrit : «Trois des quatre géants des OGM, Monsanto, Dow et DuPont sont issus de multinationales de la chimie engagées depuis des décennies avec le Pentagone dans des projets militaires chimiques et biologiques secrets. Les cauchemars des contaminations par l’Agent orange, la dioxine, le PCB et le maquillage des responsabilités qui s’ensuivit proviennent de ces mêmes compagnies qui réclament à présent que nous leur confions le patrimoine semencier de l’humanité.» 1 
Ça commence fort. Voilà que ceux qui sont en train de verrouiller le système pour avoir le total contrôle de la production alimentaire mondiale, sont les mêmes qui ont fabriqué des produits chimiques hautement toxiques. 
 
Vous avez bien lu, ce sont au départ des entreprises de chimie !   
        
Monsanto, par exemple, s’est transformé en une entreprise agricole alimentaire utilisant son savoir faire pour asseoir une position hégémonique.

MONSANTO 
 
(. ) Ces entreprises n’ont pas vocation à nourrir les populations.  Leur passé démontre clairement leur penchant à nuire, et à détruire et ce n’est pas parce qu’elles se sont travesties en entreprise «agricole alimentaire» qu’on doit croire à leur changement et leur faire confiance. Il n’y a qu’à regarder de plus près leur stratégie commerciale qui est triple : empocher le maximum d’argent en asservissant fermiers et producteurs, tout en générant un génocide à l’échelle mondiale qui détruira la grande partie de l’humanité, soumettra les populations qui survivront et rendra les terres stériles !    
C’est un plan politique hautement diabolique.
Et ces gens sans conscience sont prêts à tout pour arriver à leurs fins.
Aujourd’hui si nous en sommes là, c’est encore et toujours à cause des Américains. Après avoir dominé le monde pendant tout le 20ème prônant l’image du «rêve américain», ils sont en train de retourner totalement la situation en devenant les leaders mondiaux du nouvel esclavage mondial via l’instauration d’un régime totalitaire.

Les dirigeants Américains sont les rois du cinéma mais surtout de la mise en scène. Ils savent parfaitement créer et mettre en scène une situation pour que des actions s’imposent d’elles-mêmes, de manière naturelle et cohérente sous le prétexte  fallacieux de protéger le peuple alors qu’il n’en est rien. Leur véritable motivation et leur but final sont  la mise sous contrôle de l'être humain (pour ceux qui survivront) durant «la phase de transformation de son ADN» en vue de devenir un être domestiqué, un esclave.

Il est nécessaire pour ces gens d’opérer cette transformation  en douceur  via la fabrication des conditions socio-politiques qui favorisent ensuite la propagande pour l’instauration de ces mesures.   
Pourquoi ? 
Parce que l’être humain a un potentiel de pouvoir immense  dont il n’a pas idée et que s’il en était, ne serait-ce que, conscient, il écraserait son ennemi en un rien de temps. 
Ces monstres le savent, c’est la raison pour laquelle ils mettent tous les moyens en oeuvre pour éviter le maximum de vagues en attendant que ce potentiel soit complètement détruit et que l’être humain soit  reprogrammé comme robot-esclave.      
      
C’est un revirement total qui est train de s’opérer aux États-Unis à l’opposé de l’intention de départ des Pères Fondateurs lorsqu’ils créèrent la Constitution de 1776. Nous aborderons ce sujet au chapitre Histoire.
Il est important de suivre de très près l’évolution des évènements outre Atlantique via des informations non politiquement correctes qui ne sont ni filtrées ni manipulées.
Il n’est pas question de paranaoia ou d’affabulation, il est question d’ouvrir les yeux, de regarder, d’écouter et d’étudier sérieusement la question en s’informant via différentes sources (je vous donne de nombreuses références et sites que je vous encourage à consulter pour vérifier par vous-mêmes). Ce ne sont ni les grands médiats, ni la télévision bien sûr qui nous servent un discours policé n’ayant plus rien à voir avec la réalité qui vous informeront. Leur rôle est au contraire de renforcer toute forme de divertissement et de diversion.      
Voici ici quelques phrases du discours qu’a donné Hillary Clinton, Secrétaire d’Etat américaine le 8/09/2010 au CFR (Council of Foreign Relations) : « Le monde compte sur nous maintenant comme il a compté sur nous dans le passé. Les USA peuvent, doivent et mèneront ce nouveau siècle. Même si les moyens de leadership sont différents de ceux utilisés dans le passé. Mais nous devons être audacieux. Nous n’avons aucun rival. Nous sommes en train de travailler sur la nouvelle architecture mondiale, comment sera organisé le monde selon notre vision et aujourd’hui, nous pouvons dire avec confiance que ce modèle de leadership américain qui met tous les moyens à notre disposition afin d’être utilisés au nom de notre intérêt national fonctionne.» 2
Tout au long de sa présentation, elle affiche un comportement déterminé, arrogant, sûre d’elle, du droit et du devoir des Etats-Unis à imposer au monde entier «la nouvelle architecture» qui n’est autre qu’un régime totalitaire qui contrôlera les faits, gestes et pensées de chacun.
Voilà l’ambiance !

Les Etats-Unis sont aujourd’hui en train de se transformer en état totalitaire. Toutes les mesures sont prises au nom de la SÉCURITÉ intérieure (comprenez terrorisme) ou de la PROTECTION en tout genre comme la protection alimentaire avec le Codex Alimentarius. Et comme l’a dit Hillary Clinton, «Ils doivent et continueront à mener le monde.»          
Henry Kissinger a déclaré en 1970 que le premier moyen d’asservissement se fait par le contrôle de l’alimentation.
Il est évident que cette stratégie alimentaire hautement politique est l’étape fondamentale pour asseoir le nouveau pouvoir politique mondial.  
En fait, il est totalement impossible aujourd’hui de séparer le moindre domaine de notre vie de la politique, que ce soit l’alimentation, la gestion de la santé, la médecine, l’histoire... pour la simple raison que cette stratégie étend ses tentacules partout pour prendre possession de la planète et surtout de nos vies.
Dans le domaine alimentaire qui nous occupe pour l’instant, c’est l’entreprise Monsanto qui a ouvert la voie pour elle et sa clique. 
Monsanto a créé et commercialisé l’hormone laitière rBGH, l’herbicide Roundup et de nombreuses plantes OGM avec des conséquences désastreuses dénoncées par de très nombreux scientifiques indépendants. Mais elle créa aussi la saccharine (ce sucre artificiel) vendu à Coca-Cola et dont elle devint un des principaux fournisseurs.
Lorsque le moment fut venu pour l’entreprise Monsanto de mettre ses produits OGM  sur le marché, elle ne voulait pas perdre de temps avec les «tracasseries administratives», arguant de ses énormes investissements en R&D aussi elle infiltra la  FDA (Food and Drug Administration qui est l'agence gouvernementale américaine en charge de la santé publique concernant les denrées alimentaires et les médicaments) et se débrouilla très habilement pour leur «suggérer» le texte à rédiger concernant la réglementation des substances qu’elle avait l’intention de vendre.

Cette infiltration fut grandement facilitée par George H.W Bush père, partisan de l’agroalimentaire biotechnologique et de la déréglementation, qui était à ce moment-là vice-président du gouvernement Reagan.

William Engdahl toujours dans son livre  OGM, semences de destruction  l’arme de la faim nous dit : «En 1986, le vice-président Bush invita une délégation de l’équipe dirigeante de la gigantesque  firme chimique Monsanto, de Saint Louis, Missouri pour une rencontre stratégique à la Maison Blanche. Selon Claire Hope Cummings, l’objet de cette rencontre officieuse était la «dérégulation» de l’industrie biotechnologique en plein essor. Monsanto avait un copieux passé de collaboration avec le gouvernement américain et même avec la CIA dirigée par George Bush. La firme avait développé l’Agent orange, un herbicide mortel utilisé au Vietnam pour la déforestation de la jungle dans les années soixante. Elle avait une longue liste d’arnaques, de corruption et de coups tordus à son actif.»
  
Il s’ensuivit que études et tests ne furent pas suffisamment menés puisque les administrations concernées furent infiltrées par ceux qu’elles étaient censées contrôler.

Le résultat fut que leur mission de base qui est de «protéger la santé des consommateurs» fut totalement éclipsée au  profit  de Monsanto. Les quelques scientifiques de la FDA qui émirent des réserves sur les conséquences des OGM sur  la santé humaine ne furent pas écoutés. 
Il se mit en place une manière de faire extrêmement malsaine dont les peuples allaient payer les conséquences,  sous couvert et bénédiction des gouvernements. 
Monsanto une fois validé par la FDA pouvait alors s’attaquer aux autres pays avec le ticket d’entrée FDA du genre «La FDA américaine dit que c’est sans danger, alors c’est sans danger pour tout le monde et vous devez suivre  le doigt sur la couture» puisque les Etats-Unis décident comment nous devons vivre chez nous en France comme partout ailleurs.

Tout ce qui arrive aux États-Unis arrive chez nous, ce n'est qu'une question de temps, et un espace de temps qui se raccourcit de plus en plus.     

(. ) ces substances OGM soi-disant identiques ont été brevetées parce que substantiellement transformées


Le cadre légal de la brevetabilité de ces plantes fait partie des règles de l’OMC sur les droits de la propriété intellectuelle en rapport avec le commerce (Agreement on Trade Related Aspects of Intellectual Property Rights, TRIPS). 4 
 
Ce qui démontre la malhonneteté des gouvernants et gouvernements, des institutions nationales et mondiales qui n’ont aucun problème à utiliser la contradiction au gré de leurs intérêts.  
À l’intention du consommateur, il déclarent la semence OGM identique à celle conventionnelle donc sans aucun risque pour la santé tandis que concernant les lois commerciales, la semence n’est plus identique, elle devient originale et doit donc être protégée via notamment le paiement de royalties.
Bref le fait est qu’il n’y eut donc pas de nouveau texte, ni de nouvelle loi mise en place par la FDA. Grâce au vide juridique, les semences OGM purent être intégrées aux cultures.  

"Tout le monde dans les milieux du pouvoir à Washington  savait que c’était une arnaque mais Bush père militait depuis longtemps pour une déréglementation afin de favoriser l’industrie notamment en réduisant les entraves administratives." 5

La santé des consommateurs devint ainsi une question subalterne, pire encore, ils allaient servir de cobayes ! 
Les conséquences furent que les terres américaines se retrouvèrent envahies par ces nouvelles cultures OGM.
Et nous n’allions pas tarder à voir le problème arriver en Europe et en France.
A ce jour, c’est grâce aux actions de certains comme José Bové, la Confédération paysanne, Marie-Monique Robin et bien d’autres que l’invasion des cultures OGM a été ralentie en France où il y a, en plus, une obligation légale d’étiqueter un aliment qui contiendrait  au delà du seuil de 0,9% d’OGM. Même si ce n’est pas parfait, c’est quand même beaucoup mieux qu’ailleurs.
Nous avons donc la possibilité lorsque nous faisons nos courses de vérifier la présence ou non d’OGM dans les produits que achetons, ce qui n’est pas le cas des Britanniques ni des Américains. En effet, chez eux, il est illégal d’informer le consommateur !!! (sic) de la présence ou non d’OGM par l’étiquetage du produit, grâce encore à la FDA.

Une FDA, désormais infestée de personnes travaillant pour Monsanto qui établit la réglementation en faveur de ce dernier, supprimant ou aménageant tout ce qui peut  poser problème. 

Il y eut d’abord Michael Taylor, juriste, qui fut placé par Monsanto pour «éviter les tracasseries administratives» et faire en sorte que les OGM passent pour ce qu’ils ne sont pas (c’est vraiment une constante que nous retrouverons partout et dans tout ) avec le principe d’équivalence en substance et ensuite nous apprenons :   «Au début des années quatre vingt-dix, le directeur scientifique de Monsanto, Margaret Miller, occupait également un poste de haut niveau à la FDA en tant que directrice adjointe pour la Sécurité Alimentaire humaine. A  ce poste, le Dr Miller avait augmenté sans explication d’un facteur supérieur à 100 la dose d’antibiotiques dans le lait admissible par la FDA. Par cette initiative, elle permit d’un trait de plume une explosion du marché de l’hormone rBGH de Monsanto. Un club confortable était en train d’émerger où se retrouvaient les firmes de biotechnologie privées et les agences gouvernementales qui auraient du les contrôler.» 6
        
Il faut savoir que la FDA a désormais ses bureaux au Royaume-Uni. Il est impossible d’identifier si un produit (non biologique) contient des OGM ou non. Par exemple, prenons le maïs de la marque Géant Vert.(. )
Après avoir regardé de plus près, les produits que proposent les supermarchés britanniques, il parait clair qu’ils sont d’ores et déjà envahis de denrées génétiquement modifiées.
La cuisine ayant toujours été une part importante de notre patrimoine culturel, nous sommes, en France, plus imperméables qu'ailleurs à avaler n’importe quoi ! (c’est le cas de le dire )
Même si la situation alimentaire s’est considérablement dégradée, notre alimentation reste l’une des moins pires et nous avons aussi moins de personnes obèses que dans d’autres pays. Le problème est que simultanément les frontières tendent à s’effacer alors qu’adviendra-t-il des cultures liées à ces frontières ?

La seule chose qui peut faire la différence, retarder voire stopper le processus, à condition bien sûr d’avoir l’information et de prendre conscience des enjeux, est la résistance des citoyens grâce à leurs actions.

Au Royaune-Uni, les Britanniques sont en grande majorité inconscients et consomment les produits alimentaires sans se poser la moindre question aidés en cela par la propagande que font  les agences gouvernementales d’ores et déjà asservies à l’industrie OGM (..) Pire encore Madame Wallace parle de tolérance zéro pour les produits non OGM et ce pour toutes les cultures européennes et que cette ligne politique est d’ores et déjà soutenue par la FDA et la DEFRA (Department for Environment, Food and Rural Affairs du Royaume-Uni).

Le Dr Wallace nous précise que les demandes de l’industrie sont reflétées par les documents remis au groupe de travail par la FSA, et notamment sur le fait que d’ici à 12 mois, les producteurs et les revendeurs de soja non-OGM devront revoir leur position car il n’y aura plus d’approvisionnement disponible. Le gouvernement (britannique) a recommandé l’ouverture des discussions dans un contexte élargi d’approvisionnement mondial en prenant en compte la production alimentaire mondiale sur le long terme et sur la modification de prix. ( .)

Le lien historique entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni, principalement l'Angleterre, en fait actuellement une passerelle pour l'Europe. L'Angletrerre est  le point d'entrée des Etats -Unis en Europe.
 

 

monshop_dees.jpg


Monsanto contrôle 95% des semences OGM dont les principaux produits sont le maïs et le soja OGM créés pour être résistants au Roundup. Les autres sociétés Dow, DuPont, BASF, Syngeta et Bayer ont adopté la même stratégie.

Loin de régler le problème de la faim, les semences brevetées vendues en package avec les herbicides enfermeraient les fermiers dans un cycle de pauvreté dépendant de plus en plus de ces multinationales. En plus Monsanto et d’autres compagnies ont mené un lobbying très actif pour recevoir des subventions de la part du gouvernement américain pour des carburants !

Bref Madame Wallace termine son courrier en disant « Je reste convaincue que ce processus a été mis en place pour soutenir et fournir des preuves de la bonne foi de l’industrie OGM sur le dos des contribuables. La FSA apparaît activement engagée à utiliser le soi-disant dialogue pour mener à bien la stratégie de l’industrie OGM : focalisant le débat sur un futur inexistant où les cultures OGM nourriraient le monde ; faisant pendant ce temps pression pour mettre un terme à la possibilité d’identification entre les semences OGM et non OGM entrant au Royaume Uni et en Europe et s’opposant à l’étiquetage des viandes et produits laitiers fabriqués avec des semences OGM». 
Cette lettre édifiante est une preuve supplémentaire de la corruption au plus haut niveau au détriment de la santé et de la volonté des consommateurs.

Monsanto et sa clique veulent supprimer toute possibilité d' identification pour le consommateur entre les denrées OGM et non OGM, ce qui est dans la droite ligne du programme d'harmonisation Codex Alimentarius qui concerne le monde entier.
Le but est de supprimer toute alimentation non OGM afin d'une part de réduire considérablement la population mondiale, voeu très cher à Bill Gates, et de reprogrammer l'ADN des survivants à ce génocide.
Pour information Bill Gates, de son vrai nom, William Gatinsky soutient l'industrie OGM à coup de milliards !     
  
Ce qui se passe là est extrêmement grave puisque, je répète, c’est la démonstration que de puissantes entreprises directement ou via leur fondation ont le pouvoir d’imposer leurs volontés aux gouvernements qui répercutent les ordres sur les institutions et organisations gouvernementales contre les intérêts des citoyens, contribuables et consommateurs. Nous sommes arrivés au point où le pouvoir de l'argent règne en maître incontesté à des années-lumière des valeurs humaines ou du moindre état d'âme. ( .. )
   
La FSA se présente sur son site comme «protecteur de la santé publique et de l’intérêt du consommateur en relation avec l’alimentation». Curieusement cette institution a été créée il y a peu de temps, en l’an 2000 !
Monsanto et sa clique ont investi avec leurs  OGM tous les secteurs de l’alimentation : céréales, fruits, légumes,  produits laitiers, viandes, volailles, et poissons ... leur attribuant mille et une qualités qui ne sont que d’odieux mensonges. Il n’y a qu’à regarder autour de soi pour constater dans quel état de santé sont les êtres humains et ce n’est rien en rapport de ce qui nous attend !
     
Ce type d’entité agit en s’infiltrant partout, soit en achetant les gens, soit en se débarrassant de ceux qui ne se laissent pas acheter d’une manière ou d’une autre. Ces sociétés qui démontrent une extrême malveillance vis-à-vis de la vie humaine sont prêtes à tout pour arriver à leurs fins. Et même si on peut lire sur certains articles que Monsanto bat en retraite, je n’y crois pas une seconde, ce n’est qu’une tactique ou un incident de parcours pour mieux resurgir plus fort là où on s’y attend le moins.
Ces gens ne lâchent jamais ! Il faut que nous fassions pareil et soyons extrêmement vigilants.

A l’heure où des lois cruciales relatives au Codex Alimentarius sont en passe d’être votées par le Congrès des Etats-Unis (d’autres ont déjà été adoptées), sites et blogs fleurissent sur la toile américaine pour prendre le relais de ses sociétés criminelles en désinformant à tout va.

( . ) Heureusement, il y en a beaucoup qui luttent pied à pied contre la désinformation, preuves à l’appui. Des preuves qui démontrent que les tests et études scientifiques sur lesquelles s’appuient ces entreprises sont manipulés afin d’obtenir les résultats désirés.   Pour la simple et bonne raison que nombre d’instituts scientifiques ont été financés par l’industrie OGM pour rendre le verdict qu’on attendait d’eux.

Peu nombreux sont ceux qui osent s’opposer à la toute puissance de ces gens car ils savent qu’ils seront virés avec perte et fracas et traînés dans la boue.

LE PROFESSEUR BELLÉ 

 

(. )  Au cours de la rentrée 2010, une levée de boucliers s’est levée pour dénoncer la Safety Food Bill S.510 qui devait être votée en novembre 2010. Cette bill dont le nom est destiné à tromper la population fait partie du Codex Alimentarius. Curieusement, elle est proposée par le « Homeland» la sécurité intérieure américaine et non pas par la FDA.

Elle a pour BUT D’ELIMINER TOUTE ALIMENTATION BIOLOGIQUE, TOUTE LA   PRODUCTION DES PETITS FERMIERS ET DES PETITS PRODUCTEURS EN LA RENDANT  ILLÉGALE ET VA JUSQU'À INTERDIRE QUE VOUS ET MOI FASSIONS POUSSER NOS PROPRES FRUITS ET LÉGUMES DANS NOTRE JARDIN SOUS PEINE D'EMPRISONNEMENT. 
(voir Codex Alimentarius) 


LES PRODUITS BIO

 Des études récentes viennent démontrer ce que déjà beaucoup d’entre nous pensent, à savoir, que les produits biologiques sont bien meilleurs pour notre santé que les produits conventionnels.
Comme le soutient le Dr Ho, "un changement radical dans la pratique agricole est urgent, avant que le cataclysme agricole s’étende davantage...."15
Le simple fait qu’ils veuillent les éliminer prouvent deux choses:   

1- les produits bio sont effectivement meilleurs pour la santé humaine que les produits conventionnels  

2 - il y a là une intention de nuire à la santé humaine caractérisée de plus en plus visible et lisible. 
Il est important de prendre conscience que presque TOUT CE QUI EST INTERDIT,  DIFFAMÉ, CALOMNIÉ, DISCRÉDITÉ, EN PASSE DE DEVENIR ILLÉGAL L'EST PARCE QUE JUSTEMENT C'EST BON ET POSITIF POUR LA SANTÉ HUMAINE.     
Plus aucune denrée, plus aucun complément alimentaire qui apporte les nutriments essentiels à l’organisme ne sera autorisé. Ils deviendront illégaux!

Tout est écrit et documenté. Il suffit de commencer à faire ses propres recherches.    
En fait, TOUT ce qui est mis en place l’est sous le prétexte fallacieux de NOTRE SÉCURITÉ.
Ce ne sont que des mensonges et de la propagande, ces gens ne veulent pas notre sécurité, ils veulent notre mort, nous détruire en nous faisant payer le prix fort pour s’en mettre plein les poches au passage.   
Depuis le 11 septembre 2001, la SÉCURITÉ est l’alibi parfait pour faire passer toutes les procédures et les lois qui nous retirent petit à petit nos libertés et qui permettront aux autorités de nous traiter de plus en plus de manière inhumaine, comme du vulgaire bétail. (Tout cela est favorisé par les attentats du 11/9, une fable pour nous faire accepter les mesures "sécuritaires", liberticides ! Note d'eva)

LA FDA

Actuellement, la FDA a  mis en place un système de «recall» (rappel) pour des produits soi-disant à problèmes, donc dangereux pour la santé.
Ce qui est choquant au fil de l'étude que j'ai faite et des informations trouvées, est de décrypter la stratégie vicieuse qui a été engagée depuis des décennies et qui s’étale donc sur plusieurs générations de populations. Si l'élite qui promeut cette politique se passe le témoin d’une génération à l’autre, ce n’est pas le cas des peuples qui, à moins d'étudier en profondeur et au delà des apparences, ne réalisent pas ce qui se passe. 
La tactique est de générer le problème pour ensuite lancer une propagande pour remédier au problème qu’ils ont eux-mêmes créé en glissant au passage un poison dans le remède.

Nous verrons que cette «recette» est reprise dans tous les domaines notamment politique et dans tous les pays du monde.
La FDA qui a été créée en 1906 par le Food and Drug Act sous la présidence de Roosevelt avait pour mission de créer des standards de qualité minimum requis pour les produits alimentaires et médicaments. Elle a donc admis dans ses «standards» un pourcentage de natural contaminants, autrement dit de «défauts» ou substances que l’on peut trouver dans son assiette et qui ne peuvent pas être soi-disant totalement évitées dans le processus de production (cheveu, poil de rat, insecte, matières fécales...).(.)
Tout le processus en cours s’est mis en place progressivement depuis la fin du 19ème siècle afin de s’étaler dans le temps, d’être moins lisible par la succession de générations de populations tout en paraîssant le plus cohérent possible. 

Il est en effet difficile pour la majorité des gens de décoder  une stratégie s’étalant sur des dizaines voire des centaines d’années de leur point de vue d’une vie. Ils n’assistent qu’à un petit bout de la stratégie qui correspond à leur durée de vie. Si la stratégie est bien montée, ils ne voient rien de toute leur existence. 

Maintenant, les Américains sont dans la phase «recall» (une partie du site de la FDA lui est dédié) ou régulièrement des produits sont rappelés car ils représentent un danger pour les consommateurs.  C’est une stratégie pour paniquer les gens sur un problème de santé publique et faire passer le plus naturellement du monde sous le prétexte fallacieux de protection de la population, des procédures obligatoires d’irradiation (officiellement appelée "ionisation"), de stérilisation de tous les produits alimentaires.

Le but est que toute la nourriture absorbée soit morte, ne contenant plus une seule substance nutritive dont notre corps a un besoin vital pour être en bonne santé ou tout simplement pour rester en vie.  Si nous acceptons cette alimentation sans plus aucune substance vivante, nous acceptons de fait par voie de conséquence que notre santé se détériore et que nous soyons de plus en plus dépendants des médicaments. C’est un cercle vicieux qui finalement amène la mort.
.
Ma priorité est d’exposer ceux qui sont responsables de l’état du monde, de mettre à nu leur tactique puisqu’ils sont assez vicieux et retors pour avoir pensé une stratégie où ils n’apparaissent jamais ou presque sur le devant de la scène, préférant manipuler leurs pions.

Ils sont passés maîtres dans l’art de la manipulation et de l’imposture !

LE CODEX ALIMENTARIUS

Le programme qui régit ces nouvelles règles alimentaires porte le nom de CODEX ALIMENTARIUS. Il a été établi par l’OMS, Organisation Mondiale de la Santé mais au départ pensé par le World Trade Organization. 
Le texte qui suit est un extrait du livre La révolution par l’alimentation de Danielle Toussaint publié par le CIRIS (Centre d’Innovation, de Recherches, d’Informations Scientifiques) qui vous donne une idée de la situation.
.

Le Codex Alimentarius 
 Des dangers bien réels
.
(Voir article 2,
génocide planétaire via alimentation)
.

 

 

Notes : ( ..)

     

13 - Le Monde selon Monsanto de M.M Robin p 92 à 94
de l'édition La Découverte/Poche.
.
.
Tout est ici,
et bien d'autres choses encore comme :

.
.
prescrire-medicaments.jpg
 
Un système pour maintenir la maladie  
..
Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
14 juillet 2012 6 14 /07 /juillet /2012 13:07

Nouvelle offensive de l’euthanasie active aux USA,

Newsweek dit qu’il faut débrancher les vieux

qui nécessitent trop de soins,

et cela avec un argument financier.

Soleil vert, tu nous tiens !


Euthanasie

http://fonzibrain.wordpress.com

 

 

 

AU SECOURS: LES HOPITAUX ANGLAIS TUENT LES VIEUX

POUR CAUSE DE CRISE ECONOMIQUE
 

 

Non, non, je ne délire pas, lisez bien cet article du Telegraph DE CE LUNDI "Hospitals letting patients die to save money.

 

Hospitals may be depriving elderly patients of food and drink to hasten their deaths as part of cost-cutting measures to free up bed space, leading doctors warn", autrement dit les patients en fin de parcours sont privés de nourriture pour accélrer leur "départ" vers l'au-delà. Et cela pour alléger le budget réduit par la crise... .

 

Chers Lecteurs, on vient de franchir un nouveau cap dans cette crise, et vous voyez que le pire se passe sous nos yeux... 

 

Là on s'approche juste du livre et film "Soleil Vert" où on donne les morts comme nourriture aux vivants.

 

Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2012

 


.

 

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 09:00

 

tibetains.jpg

 

NEW YORK, 10 mai 2012 ( C-FAM ) - Le gouvernement britannique a donné 268 millions de dollars au gouvernement de l'Inde pour un programme qui stérilise de force les femmes et des hommes pauvres, selon le journal The Guardian . Ces nouvelles arrivent quand la Fondation « Bill & Melinda Gates » se prépare à co-accueillir un sommet de la planification familiale avec le gouvernement britannique à Londres, ce Juillet.

 

Je pense que cette info mérite un très très très large écho médiatique. Non seulement, l'Inde était un comptoir de la Grande-Bretagne, mais maintenant il les remercie en leur empêchant de procréer. Est-ce réellement à l'Angleterre de décider cela ?

 

Si je vois la Reine, je lui mets une claque. Puis je m'excuse... (ou pas)

 

Ghisham Doyle pour WikiStrike 

Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article
10 avril 2012 2 10 /04 /avril /2012 02:33

 

Bill Gates veut rendre l'eau des toilettes buvable

 

media_xll_4747817.jpgBill Gates est officiellement réputé pour son implication financière dans différentes causes humanitaires et officieusement pour vouloir stéréliser le monde. Selon le Dailymail, l'homme d'affaire planche aujourd'hui sur un nouveau projet, qui pourrait "sauver des millions de vies".


Le fondateur de Microsoft finance en effet des chercheurs qui tentent de rendre l'eau des toilettes buvable. Selon les scientifiques, il y a énormément d'énergie à tirer des productions humaines, et il serait intéressant de développer des techniques afin d'exploiter cette énergie.



Le projet de Sarah Haigh, une chercheuse, intéresse beaucoup Bill Gates. Il permettrait de récoleter l'eau usée des toilettes et de la rendre potable. "Ce ne sera pas de l'eau minérale mais on pourra la boire en toute sécurité", a expliqué la chercheuse.



Pour Bill Gates, cette invention pourrait permettre de sauver "des millions de vies dans le tiers-monde": le manque d'eau diminuerait drastiquement dans les régions concernées.


Reste à voir si l'idée de boire l'eau des toilettes sera ou non acceptée du grand public!

 

Source: 7s7.be

 

Sur ce blog,

Les radiations de Fukushima avancent dans l’océan Pacifique.

 

Reçu ce courriel :


Le projet de Bill Gates visant à faire consommer l'eau des toilettes par les citoyens a pour seule finalité, rendre stérile toute la population, ceci grâce à la présence des œstrogènes issus de la pillule contraceptive contenue dans l'urine. La stérilité des femmes serait temporaire quant aux hommes ils risqueraient des mutations irréversibles, en somme une stérilité définitive.

 



Published by Eva R-sistons - dans Eugénisme
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche