Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 15:58

 

 

Les ultrasons pour réduire la population mondiale….
31 mars 2012 Posté par voltigeur sous complots et théories, Réflexion

 

Nous en avions déjà parlé, nous sommes trop nombreux, et notre empreinte sur notre environnement amène des contraintes. Pendant que l’on s’interroge sur les moyens d’alléger notre impact, d’autres réfléchissent et se proposent de passer à l’action, avec des technologies invisibles si l’on en croit cet article de Natural-News.


Titre initial:
Les fonds de Bill Gates technologie servent à détruire votre sperme.

La vaccination de masse n’est apparemment pas la seule stratégie de dépopulation qui soit employée par la Fondation Bill & Melinda Gates. De nouvelles recherches financées par l’organisation visent à développer une façon de détruire délibérément des spermatozoïdes en utilisant la technologie des ultrasons.

« BBC News » rapporte que la Fondation Gates a passé un accord avec les chercheurs de l’Université de Caroline du Nord (UNC) pour développer cette nouvelle méthode de contraception.

Pour leur étude, l’équipe UNC a testé les ultrasons sur des rats de laboratoire et a constaté que deux doses de 15 minutes ont « considérablement réduit » à la fois le nombre et la qualité des spermatozoïdes.

Lorsqu’elle est administrée à deux jours d’intervalle dans l’eau tiède salée, la dose d’ultrasons permet de réduire le nombre de spermatozoïdes à moins de dix millions par millilitre, ce qui représente cinq millions de moins que le niveau de fertilité minimal, pendant une durée de six mois. 

Le rapport affirme que cette technologie est développée à des fins contraceptives et non pour stériliser la population. Toutefois, le Dr James Tsuruta, qui a dirigé la recherche, a déclaré aux journalistes qu’il n’est pas clair si oui ou non cette technologie peut entraîner des dommages irréversibles. Davantage d’essais sont nécessaires pour déterminer si oui ou non,le fait de recevoir des ultrasons de façon répétée peut causer des dommages permanents.

La Fondation Gates a attribué 78 projets de recherche différents avec une subventions de 100 000 $ chacun dans le cadre de ses « Grands défis en Programme de santé globale. » Dix de ces projets abordent spécifiquement les nouvelles technologies de contraception selon « TIME »; l’un d’eux concerne une pilule qui inhibe la croissance et la maturation des spermatozoïdes, et un autre cherche à créer les composés chimiques qui empêcheraient les spermatozoïdes d’atteindre l’ovule.

« Nous pensons que cela pourrait traiter les hommes avec une fiabilité maximale de six mois, pour un coût faible,avec une méthode contraceptive non hormonale et au cours d’une simple tournée », notent les chercheurs dans leur rapport. « Notre objectif à long terme est de diffuser des ultrasons comme moyen de stérilisation masculine réversible, peu coûteux et pour le long terme,. Elle convient bien au développement des pays du tiers monde. »

Retour en 2010, Bill Gates a expliqué aux participants, à la Conférence TED de cette année, ses idées pour diminuer la population mondiale. L’une d’elles est d’augmenter les taux de vaccination.

Maintenant, son organisation finance activement une recherche de pointe sur des méthodes contraceptives qui pourraient rendre les individus stériles. Coincidence?

Un article de Ethan A. Huff, traduit par Boxer pour Terre sacrée et publié par

 

NaturalNews

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/03/31/les-ultrasons-pour-reduire-la-population-mondiale/#more-23234

Partager cet article
Repost0
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 17:50

http://rense.com/1.imagesH/guidestone_dees.jpg

http://rense.com/1.imagesH/guidestone_dees.jpg

Nouvel Ordre Mondial: Fin de partie eugéniste pour l’oligarchie

le mars 1, 2012 par Résistance 71

Le but ultime du Nouvel Ordre Mondial est celui-ci: réduction de 90-95% de la population planétaire, tandis que les élites auto-proclamées goûtent  et s’abreuvent à la fontaine de jouvence du transhumanisme.

Peut-on faire plus psychotique que cela ?

L’article original en anglais est truffé de références (en anglais) à consulter…

– Résistance 71 –


Un nouveau documentaire expose au grand jour le plan de folie déclanché par le Nouvel Ordre Mondial

PrisonPlanet.tv

Le 29 Février 2012

url de l’article original:

http://www.infowars.com/new-film-exposes-the-blueprint-of-madness-unleashed-by-the-new-world-order/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~


“Au lieu de recommander l’hygiène aux pauvres, nous devrions encourager le contraire. Dans nos villes, nous devrions faire les rues plus étroites, mettre plus de gens dans chaque maison, et tout faire pour un retour de la peste noire.”

- Sir Thomas Malthus, 1798

*  *  *

 “Si je devais être réincarné, je désirerais revenir sous la forme d’un virus mortel afin de réduire le niveau de la population.”

- Prince Philippe d’Angleterre, époux de la reine Elisabeth II

*  *  *

“Je ne prétend pas que le contrôle de la natalité est le seul moyen par lequel nous pouvons empêcher la population de croître… La guerre, comme je l’ai fait remarquer il y a un moment, a été une déception en ce domaine, mais peut-être qu’une guerre bactériologique sera peut-être plus effective. Si une peste noire pouvait se développer dans le monde à chaque génération, les survivants pourraient procréer librement sans remplir le monde… L’affaire serait quelque peu désagréable, mais qu’importe ? Les gens hautement spirituels sont indifférents au bonheur, spécifiquement celui des autres.”

- Lord Bertand Russell

*  *  *

 


Un nouveau documentaire D’Alex Jones déclare définitivement la guerre aux tentatives de contrôle de population au moyen de la peur et de faux dangers. Les faits sont là: le terrorisme comme menace mondiale est une escroquerie. Ce sont les gouvernements et les élites qui les contrôlent, qui se posent en véritable menace pour l’humanité. Ce nouveau documentaire servira de preuve au fait d’établir que le gouvernement est le plus gros assassin de l’histoire, avec des régimes politiques variés clâmant la vie de plus de 262 millions de personnes dans le seul XXème siècle. Maintenant, une tyrannie corporatiste technocrate mondiale ne cherche plus à tuer des millions.. mais des milliards au moyen de super-armes, du modèle des banques centrales et de la doctrine eugéniste.

New World Order: Blueprint of Madmen, qui a été montré à guichet fermé en avant-première dans deux évènements en relation avec un “Modèle pour battre le Nouvel Ordre Mondial” à Dallas et à Orlando, sera visible pour les abonnés de Prison Planet.TV dans les heures qui viennent et plus tard pour le public, dans l’espoir qu’il serve d’avertissement.

Regardez la bande annonce du film:

New World Order: Blueprint of Madmen (bande annonce)


Le documentaire commence avec une introduction humoristique, se moquant de la fausse impression de pouvoir s’emparant de ceux qui servent le système en dénonçant les “terroristes” potentiels. Alex Jones joue un citoyen lambda obéissant au service du gouvernement, dénonçant les terroristes potentiels qui paient en liquide pour leur café ou qui utilise un café internet pour communiquer en ligne. Il fait partie de la “famille fédérale” dont parle grande sœur Janet Napolitano (NdT: directrice du département de la sécurité de la patrie ou Department of Homeland Security, DHS, la stasi ou securitate de l’empire du goulag levant (USA), partie intégrante d’une paranoïa s’auto-alimentant qui assume que tout le monde peut-être un terroriste, n’importe où, n’importe quand. La campagne récente du FBI “Les communautés contre le terrorisme” est un exemple flagrant de ceci, campagne qui dépeint dans les grandes largeurs comment des citoyens ordinaires, les soldats revenant des zones de combat et les activistes politiques peuvent-être des terroristes potentiels et des extrémistes au sein de la nation.

Oublions la peur. Les activités routinières de la vie normale posent plus de danger que la marionnette de l’ombre de la CIA appelée Al Qaïda. Ainsi, Alex révève une foule de statistiques de la vie ordinaire qui prouve que celle-ci est bien plus meurtrière. Clairement, ces statistiques montrent que le terrorisme global est une escroquerie. Il a été délibérément créé comme une fausse-alarme pour abreuver de dollars les contractants de l’industrie de la sécurité nationale en bâtissant un état Stasi (NdT: “Stasi” est le diminutif de Staatsicherheit ou sécurité de l’état, la police secrète omni-présente de l’ex-RDA) construit afin de contrôler la population par le “pouvoir de la peur”.

Mais quelles sont les véritables menaces auxquelles doit faire face notre société ?

Alex retourne la propagande constante au sujet d’un ennemi projeté. Il documente des recherches scientifiques valides sur le “democide” ou “la mort par gouvernement”, démontrant par là même que les véritables tueurs tout au long de l’histoire ont toujours été dans les gouvernements. De Mao en Chine communiste à Staline en URSS, en passant par Hitler et le nazisme, puis Pol Pot et le régime Khmer Rouge et bien d’autres, les gouvernements ont tué plus de 260 millions de personnes dans le dernier siècle seulement.

Avec ce documentaire très important, vous allez comprendre comment les mega-assassins de l’histoire se préparent maintenant non pas à tuer des millions de gens mais des milliards dans une nouvelle ère de dominance sous un gouvernement mondial. Les élites dirigeantes psychopathes, en compagnie de leurs sbires technocrates, poursuivent une vision tranhumaniste où ils sont à la recherche de la déité pour eux-mèmes tandis que les masses de l’humanité sont sacrifiées au nom de la sauvegarde de la planète, tout en risquant l’existence mème de celle-ci au cours de leur expérience destructrice.

Le danger existant inhérent au gouvernement a été démultiplié par les plans d’une élite qui essaie de légitimer son système de gouvernance mondiale corporatiste, lancé en partie pour réduire la population mondiale.

Cachés derrière une autre escroquerie, les mêmes milliardaires sanctifiés pour leur philanthropie, se sont rencontrés dans une réunion secrète pour “résoudre” le problème de la surpopulation en poussant des mesures chevaux de troie comme les vaccins, les OGM et d’autres armes d’assassinat lent, disséminés à l’échelle mondiale.

A l’abri dans des bunkers, entretenant des chambres fortes à graines en Arctique, bénéficiant d’une richesse sans fin et de l’abondance d’une alimentation bio privée, l’élite a en fait livré une guerre de siège, utilisant la nourriture comme arme afin de dépeupler la terre. Des études ont confirmé que les cultures OGM produisant leur propre pesticide/insecticide, sont liées à des troubles vitaux de la santé au niveau des organes, de la stérilité et d’autres dangers; malgré cela, tester ces produits et même leur étiquettage (NdT: aux Etats-Unis en tout cas) ont été bloqués par les régulateurs gouvernementaux achetés et corrompus par les grosses entreprises de l’agro-alimentaire telles Monsanto, mettant ainsi en danger la santé publique.

En même temps, ces mêmes élites ont été pris la main dans le sac de l’hypocrisie: de David Rockefeller à la reine d’Angleterre, Bill Gates, en passant par la classe dirigeant chinoise et les employés de la firme Monsanto et les chercheurs travaillant sur les projets, tous ces gens qui poussent pour la consommation massive d’OGM refusent eux d’en manger. La même chose est vraie en ce qui concerne les vaccins, comme dans le cas où les politiciens allemands reçurent un vaccin anti-grippe “nettoyé”, alors qu’ils exposaient le public au cocktail expérimental de virus non atténué. L’élite auto-proclamée connait bien les risques et le potentiel génocidaire de ces politiques dangereuses, ainsi que les effets de centaines d’autres produits chimiques qu’on a déversé dans notre style de vie moderne. Du fluor au PBA en passant par l’aspartame (édulcorant) et bien plus, réduisant la fécondité, introduisant le cancer, ceci a été fait sciemment depuis des décennies.

L’empoisonnement discret de la population n’est que le début du projet de mega-mort envisionné par l’élite du pouvoir. Nous entrons dans le XXIème siècle aprés que de longues expériences et tests extensifs aient pris le risque d’ouvrir la boîte de Pandorre. Dévérouiller les codes de l’énergie atomique, de la guerre chimique et bactériologique, de la manipulation génétique etc, a déjà mis à risque l’existence globale sur terre. Les scientifiiques ont théorisé et essayé l’explosion de l’atmosphère dans les années 1950. Aujourd’hui, le canon à particules super hadron du CERN et d’autres technologies de pointe refusent de reconnaître les possibilités de la création d’un trou noir et autre phénomène, alors que la nano-technologie, la manipulation génétique et l’avénement d’un âge de guerre bactériologique, incluant de rares armes biologiques racialement spécifiques, ont encore menacé d’éliminer des peuples entiers. Le “jackpot” pour ces eugénistes est la réduction de la population mondiale de l’ordre de 90 à 95%, comme cela a déjà été demandé répétitivement dans leur stratégie de fin de partie bien documentée.

Ils ont cependant été si insouciants et destructeurs que pas même l’élite n’est à l’abri. Suintant de suffisance, ils pensent être des dieux, mais ne le sont bien évidemment pas. Comme tous les dictateurs déchus avant eux, leur échec viendra de leur arrogance. Il n’y a aucun moyen de véritablement contrôler et cantonner les contagions multiples qu’ils ont lâchées ou qu’ils attendent de relâcher.

“Une des plus grandes menaces à laquelle nous devons faire face est que ces eugénistes qui contrôlent nos gouvernements ont produit littéralement des centaines de super-armes et ils attendent juste d’avoir leur grille de super-état policier en place pour les lâcher dans la nature”, dit Alex Jones dans le documentaire.

Oui, ils ont la volonté et ils attendent d’utiliser la puissance destructrice qu’ils ont construit depuis longtemps. Comme une main enfilant un gant, l’élite a utilisé la science et la recherche en laboratoires, bâtit les pouvoirs de sécurité et d’urgence nationaux, nous ont psychologiquement conditionné à penser que l’humanité est une menace et ont préparé les masses à s’en remettre a leur gouvernement en cas de désastre majeur, tout en jouant avec la destruction. Le fait que nous stoppions ou non ces psychopathes va déterminer notre futur, notre destinée en tant qu’espèce. Ce qui se passera sera votre décision.

Ce documentaire est un autre outil puissant pour dénoncer et fustiger les fausses menaces créées et utilisées par l’élite pour nous contrôler. Il met en pleine lumière la quête mégalomanique de la puissance totale. Il est grand temps de voir au travers de la propagande et de faire face aux véritables menaces auxquelles l’humanité doit faire face

.

2 Commentaires »


http://resistance71.wordpress.com/

Partager cet article
Repost0
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 05:22
Propagande médiatique, politique, idéologique
Bill Gates sponsorise des techniques
pour nous stériliser


Ethan A. Huff
Jeudi 2 Février 2012

 

Bill Gates sponsorise des techniques pour nous stériliser

 

Natural News, Ethan A. Huff, 1er février 2012


 

      La vaccination de masse n’est apparemment pas la seule stratégie de dépopulation adoptée par la Fondation Bill & Melinda Gates, puisque de nouvelles recherches financées par cette organisation ont développé un moyen pour détruire à volonté les spermatozoïdes avec un système à ultrasons. BBC News signale que la fondation Gates a accordé une subventions à des chercheurs de l'université de Caroline du Nord pour développer cette nouvelle méthode de contraception.

 

      Dans le cadre de son étude, l'équipe de l’université de Caroline du Nord a testé les ultrasons sur des rats de laboratoire et constaté que deux doses de 15 minutes « réduisaient considérablement » tant le nombre de spermatozoïdes que leur intégrité. Quand ils sont administrés à deux jours d'intervalle dans un bain d'eau tiède salée, les ultrasons font chuter le nombre de spermatozoïdes sous les dix millions par millilitre dans le sperme de rats, ce qui représente cinq millions de moins que le seuil de stérilité, et le sperme reste dans cet état jusqu'à six mois durant.

 

      L’article affirme que cette technique servira uniquement à la contraception et non pas à provoquer la stérilité. Or, le Dr James Tsuruta, qui a dirigé la recherche, a déclaré aux journalistes qu'il n'est pas clair si ce moyen peut ou non créer des dommages permanents, et que d’autres recherches sont nécessaires pour le déterminer.

 

      La fondation Gates a adjugé 100.000 dollars à chacun des 78 projets de recherche différents dans le cadre de son « Grand Challenges in Global Health Program » [Programme de santé mondial et ses grands défis]. Selon le TIME, parmi ces projets, dix concernent précisément les nouvelles techniques de contraception, l’un d’eux s’intéresse à une pilule qui inhibe la croissance et la maturation des spermatozoïdes, et un autre vise à créer des composés chimiques qui empêchent les spermatozoïdes d'atteindre l'ovule.

 

      « Nous pensons que cela pourrait faire bénéficier les hommes d’une contraception non hormonale fiable à faible coût, d’une durée maximum de six mois en une seule séance de traitement, » ont écrit les chercheurs dans leur rapport. « Notre objectif à long terme est d'utiliser les ultrasons... comme un contraceptif masculin, peu coûteux, de longue durée, réversible, adapté pour l’usage dans les pays du tiers monde en expansion. »

 

      En 2010, Bill Gates a expliqué aux participants à la conférence TED de cette année-là ses idées pour réduire la population mondiale, dont une impliquant l’augmentation du taux de vaccination. Aujourd’hui, son organisation finance efficacement la recherche de méthodes contraceptives perfectionnées qui pourraient rendre les individus stériles. Coïncidence ?



Original : www.naturalnews.com/034834_Bill_Gates_sperm_infertility.html
Traduction copyleft de Pétrus Lombard

 

http://www.alterinfo.net/Bill-Gates-sponsorise-des-techniques-pour-nous-steriliser_a70587.html

Partager cet article
Repost0
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 01:23

 

Henry Kissinger veut un Nouvel Ordre Mondial.

 

Le 18 Janvier 2005, Henry Kissinger est apparu sur Charlie Rose, un programme télévisé sur PBS. Interview de l’un des ennemis potentiels du monde, ancien secrétaire d’état américain, qui nous vante le besoin impérieux et criminel de se soumettre au nouvel ordre mondial en marche.

 

Cliquez sur le lien ci-dessous pour la vidéo

x6bafh_h-kissinger-et-le-n-o-m_news#from=embediframe

 

 


 


Henry Kissinger, Le choix est entre un nouvel ordre mondial ou le chaos


Henri Kissinger brosse le tableau du futur ordre mondial tel qu’il le souhaite.


« Ce qui est illégal, nous le faisons immédiatement. Ce qui est inconstitutionnel prend un peu plus de temps. »


« La dépopulation devrait être la plus haute priorité de la politique étrangère envers le tiers monde, parce que l’économie américaine aura besoin de quantités considérables et toujours croissantes de minerais provenant de l’étranger, en particulier des pays les moins avancés. »


« Le pouvoir constitue l’aphrodisiaque ultime », et « Les personnes âgées constituent autant de bouches inutiles. »


« La population mondiale doit être réduite de 50% »


Dr. Henry Kissinger

 

http://blideodz.wordpress.com

 


Partager cet article
Repost0
31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 15:29


Une entrevue télévisée avec Dr. Eric Pianka:
* Faites une recherche sur les "Georgia Guidestone"...


Un scientifique de haut niveau a donné un discours à la Texas Academy of Science (académie Texane des sciences) le mois dernier [en 2006], un discours dans lequel il préconisait la nécessité d'exterminer 90% de la population par le virus Ebola qui se transmet par l’air. Les commentaires qui donnent froid dans le dos du Dr. Eric R. Pianka et leur réception enthousiaste soulignent encore une fois l'agenda de l'élite visant à décréter des mesures horrifiantes de contrôle des populations 
On avait ordonné que les mots de Pianka soient tenus hors des enregistrements avant même qu'il ait commencé, alors que les caméras étaient éloignées et que des centaines d'étudiants, de scientifiques et de professeurs s’asseyaient dans le public.
Disant que le public n'était pas prêt à entendre l'information présentée, Pianka a commencé en hurlant : "Nous ne sommes pas meilleurs que des bactéries!", alors qu’il sautait dans un trip malthusien de fin du monde au sujet du surpeuplement qui détruit la Terre.
Se tenant devant une image de crânes humains, Pianka a joyeusement défendu le virus Ebola, transmis par l’air, comme étant sa méthode préférée pour exterminer les 90% nécessaires d'humains, le préférant au SIDA en raison de sa période plus rapide de mise à mort. Les victimes de l'Ebola souffrent de la plus affreuse des morts imaginable, au fur et à mesure que le virus les tue en liquéfiant leurs organes internes. Le corps se dissout littéralement alors que la victime se tord de douleur en saignant par chaque orifice. Pianka a alors cité le leurre du pic du prix de l’essence comme une autre raison pour lancer le génocide mondial. "Et les combustibles fossiles s'épuisent," a-t-il dit, "aussi je pense que nous pourrions devoir retrancher de nouveau deux milliards (de personnes), ce qui correspondrait environ à un tiers des personnes nécessaires (devant être tuées)."
Plus tard, le scientifique a fait bon accueil à la dévastation potentielle due à la grippe aviaire et a brillamment parlé de la politique obligatoire de limitation des enfants de la Chine, avant de commenter avec zèle : "Nous devons stériliser tout le monde sur Terre."
A la fin du discours de Pianka, l’assistance n’a pas éclaté en un chœur de huées et de sifflements mais en une réception rauque d’applaudissements et d’acclamations alors que les membres du public clamèrent pour se rapprocher du scientifique afin de lui poser des questions ultérieures. Pianka s’est vu remettre, plus tard, une récompense de scientifique distingué par l'académie. Pianka n'est pas un cinglé. Il a donné des conférences dans des universités prestigieuses du monde entier.
Un observateur horrifié a été capable de prendre des notes sur ce discours et notre gratitude va à Forrest M. Mims
http://www.sas.org/tcs/weeklyIssues_2006/2006-04-07/feature1p/index.html pour avoir porté cet écoeurant discours à l’attention du monde.
À travers l'histoire, les élites ont inventé une justification à des pratiques barbares en tant que couverture pour leur véritable agenda de pouvoir absolu et de contrôle sur les populations. Jusqu'au 19ème siècle, le commerce transatlantique des esclaves a été justifié en disant que la pratique était biblique et donc moralement rachetable en nature, malgré le fait qu’aucun passage de ce genre n'existe dans la Bible.
De 1932 jusqu'en 1972, le Tuskegee Study Group (http://en.wikipedia.org/wiki/Tuskegee_syphilis_study) (illustré ci-dessous) a délibérément infecté les communautés noires pauvres en Alabama avec la syphilis sans leur consentement et en empêchant tout traitement alors que les malades écumaient la ville, tuant des familles entières. En 1951, le gouvernement israélien a utilisé la technologie fournie par le gouvernement des USA afin d’irradier 100.000 enfants juifs (http://www.prisonplanet.com/articles/october2005/281005ringwormchildren.htm) lors d’une expérience atomique de masse menée sur une génération entière de jeunes Sépharades utilisés comme cobayes. 6.000 moururent juste après les expériences et le reste souffrit pendant le restant de leurs jours de maladies débilitantes et du cancer.
L'avertissement digne du jugement dernier de Pianka concernant le boom de la population, pour lequel Mims prétend qu’il n’a présenté aucune preuve que ce soit, est de la pseudo-science complète. Les populations dans les pays développés diminuent et elles n’augmentent de façon dramatique que dans les pays du tiers-monde. L'industrialisation elle-même égalise les tendances de population et même en dépit de cette population mondiale, les modèles prouvent par habitude que la population de la Terre s'égalisera à 9 milliards d’individus en 2050 et diminuera lentement par la suite. "La population des pays les plus développés restera pratiquement inchangée à 1,2 milliards d’individus jusqu'en 2050," déclare un rapport des Nations Unies (http://www.cnn.com/2005/US/02/24/un.population des Nations Unies).
L’étude propre de Conservation Internationale (http://www.cnsnews.com/ViewCulture.asp?Page=%5CCulture%5Carchive%5C200212%5CCUL20021206b.html ) a révélé que 46% de la surface de la Terre était une zone sauvage intacte, ce qui signifie des secteurs de terre et qui n’incluent pas la mer. On accepte généralement que la population entière du monde pourrait se tenir dans l'état du Texas et que chacune pourrait posséder un acre de sa propre terre.
Pensez à l'importance des déclarations de Pianka. Il veut tuer neuf personne sur dix de votre famille et il veut les tuer par l’un des moyens les plus douloureux et agonisant imaginables.
Si Pianka, ou « The Lizard Man » (« l'Homme-Lézard » comme il aime s'appeler, est si véhément dans la nécessité de massacrer la population humaine, fera-t-il un pas en avant pour être le premier sur la liste ? Sacrifiera-t-il ses enfants pour le soi-disant plus grand bien de la planète? Nous en doutons. Les étudiants qui ont salué de façon si enthousiaste ses idées rentreront-ils à la maison et se tueront-ils eux-mêmes pour la cause, si cette cause est si juste ?
On a remarqué la façon dont Pianka a présenté son argument avec le genre de joie que vous verriez chez un serial killer dément avant qu’il achève sa victime. C'est une attitude que nous avons rencontrée à de nombreuses reprises. Discuter du massacre de 90% de la population mondiale par l'intermédiaire d'une maladie terrifiante est suffisamment malade en soi mais vous vous attendriez au moins à ce que ses défenseurs soient sérieux et sobres dans leur approche du sujet. L'opposé semble être le cas, où le sujet est abordé dans un contexte de joyeux lèchement de babines et frottement de mains comme si l'individu était sur le point de plonger ses dents dans un bifteck à l'os.
Cette fenêtre nous donne une vue claire sur la raison exacte pour laquelle ces salauds de dérangés mentaux entourent cette idéologie. Ils aiment la mort et leurs vies sont motivées par de sombres influences très différentes de vous ou de moi
L'approbation de Pianka sur la façon dont l'état-policier chinois a efficacement contrôlé sa population nous indique que cette rhétorique est juste la colle qui fait tenir le véritable agenda de l'élite. Une attaque biologique montée de toutes pièces et reprochée à des terroristes pourrait être la couverture parfaite pour mettre en place le programme de réduction de la population et de l'usurpation des libertés qu’il nous reste.
Au 21ème siècle, l'élite s’inquiète du fait que depuis plus de 6 milliards de personnes pourrait jaillir une nouvelle élite pour défier leur emprise sur les rênes du pouvoir. C'est une raison pour le désir d’exterminer la population jusqu’à un niveau maniable. Un autre raison est le contrôle du comportement des cerfs existants et de les mener en troupeau, comme du bétail, jusqu’à l’abattoir
Comme nous l’avons documenté, les membres de l'élite sont assez ouverts dans leur convoitise fébrile que pour commettre des meurtres de masse et le nettoyage ethnique. Dans l'avant-propos de sa biographie « If I were an Animal » (« Si j'étais un animal », le prince Philip a écrit : "Dans le cas où je serais réincarné, je voudrais revenir en tant qu’un virus mortel, afin d’être de quelque utilité pour résoudre la surpopulation."
Le National Security Memo 200, daté du 24 avril 1974, et intitulé "Implications de la croissance de la population mondiale pour la sécurité des Etats-Unis et les intérêts d'outre-mer," dit : "Le Dr. Henry Kissinger a proposé dans son mémorandum au NSC que « la dépopulation devrait être la priorité la plus élevée de la politique étrangère des Etats-Unis envers le Tiers- Monde. » Il a cité des raisons de sécurité nationale, et parce que l'économie des Etats-Unis exigera de grandes et croissantes quantités de minerais provenant de l'étranger, particulièrement des pays moins développés...
Partout où une diminution de la population peut augmenter les perspectives pour une telle stabilité, une politique de population devient appropriée aux ressources, aux approvisionnements et aux intérêts économiques des Etats-Unis." Kissinger prépara pour le président Jimmy Carter un manifeste de dépopulation appelé « Global 2000 » ( http://www.schillerinstitute.org/food_for_peace/kiss_nssm_jb_1995.html )qui détaillait l’utilisation de la nourriture comme une arme afin de dépeupler le Tiers-Monde.
Une des plus effrayantes reconnaissances d'intention mortelle provint des lèvres du défunt Jacques Cousteau, la sainte icône environnementale. Dans une entrevue avec l’UNESCO Courier de novembre 1991, le célèbre océanographe a dit: "Les dégâts que les gens causent à la planète sont dûs à la démographie -- ils correspondent au degré de développement. Un Américain encombre la Terre beaucoup plus que vingt habitants du Bangladesh. Les dommages sont directement liés à la consommation. Notre société se tourne vers davantage de consommation inutile. C'est un cercle vicieux que je compare au cancer...."
"C'est une chose terrible à dire. Afin de stabiliser la population du monde, nous devons éliminer 350.000 personnes par jour. C'est une chose horrible à dire, mais c’est tout aussi mauvais de ne pas l'exprimer."
Le Melbourne Age (http://www.prisonplanet.com/Pages/100604_burnets_solution.html) a rendu compte de documents récemment découverts détaillant le projet du microbiologiste qui a gagné le Prix Nobel de la Paix, Sir Macfarlane Burnet, visant à aider le gouvernement australien à développer des armes biologiques pour utilisation contre l'Indonésie et autre pays "surpeuplés" de l'Asie du Sud-Est.
Traduction: James Rusty
Article-source: Alex Jones

 

Blog Conscience du peuple

Partager cet article
Repost0
26 janvier 2012 4 26 /01 /janvier /2012 22:56

 

Sommes-nous trop nombreux sur Terre ?

La question revient sur le devant de la scène. Profiter au maximum de ce qu’il reste à disposition pour encore un peu de temps, ou s’obliger à revoir notre façon de vivre pour laisser à ceux qui viendront après nous, les moyens de vivre tout simplement? on devrait se poser les bonnes questions……

 


Tribunal pour les générations futures

Intervention de Didier Barthès à la conférence du mardi 17 janvier 2012 organisée par le magazine Usbek et Rica et  tenue à la Gaité Lyrique dans le cadre de la série  « Tribunal pour les générations futures ».  Le thème en était : Sommes-nous trop nombreux sur Terre ?

Cette intervention a fait suite à celle du démographe Gilles Pison qui a dressé un panorama démographique mondial et a décrit le mécanisme de transition démographique. Elle a précédé celle de l’écrivain Théophile de Giraud (organisateur de la fête des « non parents » et auteur de « L’art de guillotiner les procréateurs ») qui a présenté une vision antinataliste forte et celle de Thierry Keller, rédacteur en chef d’Usbek et Rica, qui, revenant à une vision plus conventionnelle, a insisté sur le rôle prédominant du mode de vie plutôt que sur celui des effectifs. 

Dans cette mise en scène sous forme de procès, le démographe constituait l’expert présentant le contexte, Didier Barthès et Théophile de Giraud, les accusés pour leurs propos et Thierry Keller le procureur.

La conférence a été suivie du vote d’un jury tiré au sort qui à l’issu d’un bref échange avec les intervenants a répondu « non » à la question qui constituait l’intitulé de la conférence.

_____________________________________

EXTRAIT:

M. Barthès : Les différentes simulations que Monsieur Pison nous a présentées l’ont bien montré : l’avenir est incertain. On s’en doutait ! Selon les différents scénarii, on peut avoir une explosion, on peut avoir une diminution, on peut avoir une stabilité.

Malgré ces incertitudes, il y a un point sur lequel je suis prêt à prendre un pari. Ce pari c’est que, de façon obligée, au cours de ce siècle, l’humanité devra mettre la question écologique au cœur de ses préoccupations.

Nous n’avons pas le choix, parce que l’alternative c’est tout simplement l’impossible :

C’est un monde invivable, c’est un monde pollué, c’est une absence de forêts, ce sont des sols dégradés, pour une bonne part d’ailleurs, tout simplement asphaltés, ce sont des animaux qui ont disparus, ce sont des poissons qui ont disparus. Pour les poissons, d’une certaine façon, c’est déjà fini : les stocks de poissons sont aujourd’hui de 80 à 90 % plus faibles que dans les conditions naturelles.

Donc, nous n’avons pas le choix.

1. La démographie : Un facteur négligé

Cette inquiétude elle se voit déjà : elle se voit dans les discours au moins.

Elle se voit dans la création d’un certain nombre de partis écologistes.
Elle se voit également dans les partis traditionnels à travers l’élaboration d’un certain nombre de volets écologiques à leur programme. Elle se voit enfin dans le monde commercial où pratiquement tous les produits, aujourd’hui, nous vantent leur innocuité environnementale.

Ces discours, ces mesures, sont une façon de reconnaitre les pressions que l’homme fait peser sur l’environnement. Les contraintes que l’on nous impose, par exemple : économisez l’énergie, recycler les matériaux etc. Tout cela constitue une façon de répondre aux facteurs de pression, de lister ces facteurs et de les acter.

Dans toutes les discussions sur l’écologie il existe un débat sur chacun de ses points: sur la pollution, sur la pêche, sur la protection animale etc. Et puis curieusement, il existe un facteur, un facteur de pression à mon avis absolument évident, c’est le nombre des hommes.

Ce facteur-là, il est tabou, ce facteur-là, il est interdit, ce facteur-là, il est ignoré et il est ignoré même de mouvements écologistes dont on pourrait pourtant penser qu’ils devraient le mettre en tête de leurs préoccupations.

Je reviendrai sur le « pourquoi » il faut mettre en avant ce facteur ainsi que sur les raisons et les conséquences de cette négligence.

Je veux m’arrêter sur les chiffres, et vous présenter quelques données.

2. Les chiffres, les ordres de grandeurs. (en partie, commentaires de graphiques à l’écran).

Ce graphique représente l’évolution de la population mondiale depuis 10 000 ans, depuis ce que l’on a appelé la révolution néolithique, c’est-à-dire depuis que l’Homme est passé d’une économie de prédation à une économie de production.

Ce n’est pas pour vous montrer l’extraordinaire taux de croissance, celui-là, vous le connaissez déjà, c’est pour m’arrêter sur deux points.

- Nous sommes en haut de la pyramide, juste à l’extrémité, cela veut dire, et c’est souvent négligé dans les débats sur la démographie, et là je suis d’accord avec M. Pison, il faut prendre du recul, cela veut dire que l’on vit une époque absolument exceptionnelle. C’est un point spécial de l’Histoire de l’Humanité.

Je veux dès à présent désamorcer certaines critiques, je sais que cela ne va pas continuer comme cela, ce n’est pas possible. Nous sommes dans un moment absolument particulier, nous vivons sur une pointe, nous n’avons jamais connu cela et nous ne le connaitrons jamais plus.

- L’autre point que je veux évoquer, c’est l’ordre de grandeur. A l’époque, il y a 10 000 ans, l’INED était encore balbutiante, nous ne savons pas exactement combien nous étions, mais l’on estime généralement qu’il vivait sur la Terre entre 5 et 10 millions d’hommes. Nous sommes 7 milliards aujourd’hui, c’est-à-dire très précisément 1 000 fois plus nombreux !

Ce n’est rien de le dire comme ça, mais je vous demande de vous y arrêter. Imaginez un monde ou pour 1 000 hommes qui vivent aujourd’hui il y en avait un seul ! Nous étions dans un autre monde. En 10 000 ans, ce qui n’est pas grand-chose dans l’Histoire de la vie sur Terre mais ce qui n’est même pas énorme à l’échelle de l’Histoire de l’Humanité, nous avons multiplié notre nombre par 1 000 !

Je vous montre maintenant le même graphique que M. Pison mais avec une présentation différente. C’est M. Garnier, président de Démographie Responsable qui a établi cette courbe. Voilà ce qui s’est passé sur les 2 000 dernières années.

Ce recul de 2 000 ans est intéressant parce, lorsque l’on analyse les évènements à cette échelle il y a des propos qui nous sont toujours opposés, c’est la célèbre phrase de la Genèse : « Croissez et multipliez ».

Elle est remarquable cette phrase, parce qu’elle nous est opposée par beaucoup de gens et par des gens de nature très différentes.

- Elle nous est opposée par des croyants assez traditionalistes qui s’attachent au texte.

- Elle nous est opposée par des gens qui ne sont pas forcément croyants mais qui partagent ces valeurs : L’Homme est sacré, le nombre d’hommes est sacré, on ne doit pas chercher à le limiter.

- Elle nous est opposée enfin, par une catégorie tout à fait différente, faite de non-croyants militants qui nous disent : « Voyez : c’est cette phrase qui est responsable ! Au lieu de nous présenter vos chiffres : attaquez-vous aux religions, ce sont elles les coupables.»

Ce n’est pas notre affaire, évidemment. La question de la foi est une question intime, propre à l’âme de chacun, nous n’avons pas à aborder cela au sein de Démographie Responsable.

Par contre, il est intéressant de montrer qu’à chacun d’entre eux, et malgré leurs différences, quelles que soient leurs positions, on peut faire exactement la même réponse.

Auteur : Didier Barthès

Source et suite sur : www.demographie-responsable.org via TerreSacree

 

.

Sommes nous trop nombreux sur Terre?….

 

.

 

Et oui!! on devrait se poser les bonnes questions!
S’il y avait partage des richesses, aide et assistance on ne se les poserait pas .
Mais vu le pillage généralisé des ressources, et le gaspillage qui va avec des pays « riches », on
pourrait la poser sous un angle différent, qui serait:
On éradique cette moitié de la population qui manque déjà de tout,
mais qui a des terres riches et inexploitables par eux mêmes.
pour permettre à l’autre moitié qui profite de tout, de continuer
à s’empiffrer égoïstement sans vergogne!
Voilà une autre façon de poser LA question plus simpliste, beaucoup plus logique et moins hypocrite à mon sens,
mais avant que le mouton lambda se la pose, il devra mettre en doute sa façon de vivre, et
voir la propre durée des générations qui suivront, avec ce qui restera de ce qu’il aura bien voulu leurs laisser
c’est à mon avis, la seule solution pour avoir la réponse.
C’est à nous de réfléchir sur les moyens de permettre à TOUS de vivre décemment. On nous
a créé des besoins dont certains sont futiles et qui en paie le prix?
Ce n’est pas une question de nombre d’humains, mais d’économie et de simplicité pour que
tous puissent vivre. Sinon on va droit dans le mur et dans quelques décennies on ne se posera
même plus cette question qui dérange tant..

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 11:14
Blog de neila-dreama-free :Free spirit... Esprit libre... Daily-censorship, Eugénisme & darwinisme social....
http://neila-dreama-free.blogspace.fr/r60022/Cobayes-humains-nazis-Eugenisme-Depopulation/
janvier 25, 2012 par Résistance 71

Les deux piliers du détournement de la science par l’oligarchie  sont  :   1) Le profit pur et simple   2) Un agenda eugéniste de dépopulation motivé par leur conviction idéologique pseudo-scientifique puisée et justifiée par le malthusianisme (néo-malthisianisme) et le darwinisme-social

 

 

 

Monsanto bouffe aux deux rateliers et ses dirigeants sont les maîtres des “revolving doors” entre le gouvernement américain et le cartel des multinationales financières et industrielles.

Sur le sujet eugéniste, plus d’infos ici, on y retrouve toujours les suspects habituels: fondations Rockefeller (qui finança le programme eugéniste nazi au travers du Kaiser Wilhem Institute), Carnegie et la litanie des multinationales affiliées. Monsanto n’est qu’une version moderne de la fange psychopathe qui sévit au sein de “l’élite” depuis au moins le XVIII ème siècle (Malthus). Du reste, comme expliqué dans l’article ci-dessus mentionné (le lien “ici”), suite à l’horreur nazie de la seconde guerre mondiale, la terminologie “eugénisme” a été remplacée par un mot plus moderne: la “génétique”. tout ceci n’est que la continuation du programme obsessionnel des psychopathes du pouvoir de l’ombre pour contrôler tous les aspects de la vie sur terre, du micro-organisme à l’humain en passant par la technologie.

– Résistance 71 –

 

 

Monsanto: “Il n’y a aucune raison de tester si les aliments génétiquement modifiés sont sains pour les humains”

  

Ethan A. Huff



Le 24 Janvier 2012

  

Url de l’article original:

http://www.infowars.com/monsanto-there-is-no-need-for-or-value-in-testing-the-safety-of-gm-foods-in-humans/print/

  

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 

Il y a de plus en plus de preuves scientifiques qui prouvent que les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont différents des organismes naturels de manière inhérente, ceci incluant la façon dont le corps les assimile, ainsi que la façon dont le système immunitaire réponds à leur présence. Mais Monsanto, le plus gros fabricant d’OGM au monde pense que les OGM ne sont pas différents des organismes naturels et que tester les OGM est à la fois inutile et sans valeur intrinsèque.

Dans la section de leur page “Sécurité alimentaire” sur leur site internet à la question de “Pourquoi de tests cliniques humains concernant les cultures OGM n’ont-ils pas été entrepris ?”, le géant de la biotechnologie explique son opinion sur le fait que les OGM sont “substantiellement équivalents” aux organismes naturels. D’après Monsanto, puisque les concentrations de proteines, d’hydrates de carbone et autres nutrients varient parmi les cultures naturelles aussi bien que parmi les cultures OGM, alors ces différences sont automatiquement classées sans importance dans le domaine de la sécurité alimentaire des OGM.

De plus, Monsanto affirme que ses injections d’ADN étrangères dans ses cultures OGM sont également saines car, accrochez-vous bien, l’ADN est également présente dans la culture naturelle. Aucune importance que l’ADN injectée est étrangèrre à la variété et non naturelle et qu’elle est utilisée pour altérer la structure génétique entière de la plante OGM; d’après Monsanto, son ADN non naturel est automatiquement non-toxique, parce que chaque plante a aussi son ADN. Circulez y a rien à voir…

En utilisant cette même logique de l’absurde, il n’y aurait pas de problème à injecter de l’ADN d’animal dans un foetus humain par exemple, parce que le bébé contient également de l’ADN, correct ? Ou bien aussi boire de l’antigel qui est fait d’atomes et votre corps est fait d’atomes ? Sur les bases pseudo-scientifiques de Monsanto qui n’ont aucun sens, tout peut-être considéré comme non-toxique et sain parce que tout est fait d’atomes, tout comme nos corps !

 

http://neila-dreama-free.blogspace.fr/r60022/Cobayes-humains-nazis-Eugenisme-Depopulation/


De l’ADN étrangère dans des OGM responsable d’inflammations causant des maladies et des désordres auto-immunitaires


Au sujet de l’injection d’ADN étrangère dans les cultures OGM, l’association Physicians and Scientists for Responsible Application of Science and Technology (PSRAST) a pris une approche plus scientifique de la question en enquêtant sur la façon dont le corps métabolise l’ADN étrangère, leurs études ont montré que les choses ne sont pas aussi rose que Monsanto veut bien le dire. Comme on pouvait s’y attendre, l’ADN étrangère n’est pas bien reconnu par le corps et stimule négativement le système immunitaire de telle façon que cela cause des inflammations causant des maladies. (http://www.saynotogmos.org/scientific_studies.htm).

Monsanto ne se préoccuppe pas de la science et a juste pris la décision arbitraire de ne pas tester les résultats d’ingestion d’OGM chez les humains pour prouver ce qu’elle avance. En concluant par sa diatribe sans substance scientifique que les tests OGM sur les humains ne sont pas nécessaires, le géant de l’agriculture dit ici simplement: “Pas la peine, aucune valeur” dans les tests de sécurité des OGM, en d’autres termes, si Monsanto dit que c’est sain, alors.. c’est sain !

Le simple fait que quiconque puisse considérer cette déclaration aveugle ne servant que des intérêts particuliers comme étant scientifiquement valide paraît être singulièrement effrayant par lui-même, sans compter que le gouvernement américain approuve sans sourciller et ouvertement un tel non-sens et l’a utilisé pour établir une politique alimentaire. Pour le dire plus simpement: les OGM n’ont jamais été testé proprement sur les humains parce que Monsanto pense que cela n’est pas nécessaire, et la plupart de ceux en contrôle de la politique alimentaire sont tout à fait satisfait de cet état de fait.

 

Les sources pour cet article incluent:

http://www.monsanto.com/newsviews/Pages/food-safety.aspx

http://resistance71.wordpress.com/

Nouvel Ordre Mondial et détournement perpétuel de la science à des fins économico-eugéniste

 

 

§§§§§§

 

Eugénisme & darwinisme social....


Blog de neila-dreama-free :Free spirit... Esprit libre... Daily-censorship, Eugénisme & darwinisme social....

  Article du 4 août 2009... Source: http://les7duquebec.wordpress.com/2009/08/04/eugenisme-darwinisme-social/

Darwinisme social

 

Le darwinisme social est une déformation de la théorie de la sélection naturelle, faisant passer celle-ci du statut d’explication de l’évolution des êtres vivants à celui de précepte appliqué aux populations et sociétés humaines. Le darwinisme social participe, à la fin du XIXe siècle, à l’émergence des thèses racialistes et eugénistes.

Cette théorie est basée sur l’idée de la «sélection des plus aptes» pour survivre (Survival of the fittest). Le darwinisme social suggère donc que l’hérédité (les caractères innés) aurait un rôle prépondérant par rapport à l’éducation (les caractères acquis). Il s’agit ainsi d’«un système idéologique qui voit dans les luttes civiles, les inégalités sociales et les guerres de conquête rien moins que l’application à l’espèce humaine de la sélection naturelle» (Source)

Charles Darwin

Les plus importants personnages à être de ce courant de pensée sont Thomas Malthus, et Francis Galton, un cousin de Charles Darwin, qui fonda l’eugénisme et Herbert Spencer. (Source)

Sur le plan politique, le darwinisme social a servi à justifier scientifiquement plusieurs concepts politiques liés à la domination par une élite, d’une masse jugée moins apte. Parmi ceux-ci notons le colonialisme, l’eugénisme, le fascisme et surtout le nazisme. En effet, cette idéologie considère légitime que les races humaines et les êtres les plus faibles disparaissent et laissent la place aux races et aux êtres les mieux armés pour survivre (Ernst Haeckel).

De nos jours, le darwinisme social inspire encore certaines idéologies d’extrême droite.

Thomas Robert Malthus

 

Le malthusianisme est une politique prônant la restriction démographique, inspirée par les travaux de l’économiste britannique Thomas Malthus

Le malthusianisme du XIXe siècle justifia l’égoïsme des personnes et groupes favorisés par la fortune, en paraissant théoriser l’idée que les pauvres étaient responsables de leur état, et que toute entreprise en leur faveur était non seulement inopérante, mais même contraire à leurs intérêts. (Source)

Origines et brève histoire de l’eugénisme

La notion de ségrégation des personnes considérées inaptes à la reproduction date de l’antiquité. La pseudo-science eugénique qui a suivi avait pour but «d’améliorer» la race humaine. Ce mouvement eugénique est apparu au 20e siècle en deux aspects d’une philosophie commune à propos de la valeur humaine. Le britannique Sir Francis Galton inventa le mot « eugénisme » en 1883. Il le percevait comme une philosophie morale pour améliorer l’humanité en encourageant les sujets plus doués et en santé à avoir plus d’enfants. L’approche idéologique de Galton est communément connue pour être de l’eugénisme positif. Au tournant du dernier siècle, les idées de Galton furent importées aux États-Unis au moment même où les principes d’hérédité de Gregor Mendel étaient découverts. Les eugénistes américains croyaient avec une ferveur religieuse que les concepts mendéliens déterminants la couleur et la taille des pois, du maïs et du bétail gouvernaient aussi le caractère social et intellectuel de l’homme.

D’une autre part, l’eugénisme négatif préconise d’empêcher les personnes les moins favorisées par la vie de faire partie de la population sélectionnée et autorisée à se reproduire pour préserver les aptitudes de l’humanité. Les mouvements eugéniques aux États-Unis, en Allemagne et en Scandinavie ont favorisé l’approche négative.

En 1898, Charles B. Davenport, un biologiste américain important, débutait en tant que directeur d’une station de recherches en biologie basée à Cold Spring Harbor où il expérimentait avec l’évolution de plantes et animaux. En 1904, Davenport recevait des fonds de la Carnegie Institution pour fonder la Station d’expérimentation évolutive. L’Eugenics Record Office ouvra en 1910 pendant que Davenport et Harry H. Laughlin commencèrent à faire la promotion de l’eugénisme (Source). En 1936, les contributions de Harry Laughlin à l’hygiène raciale en Allemagne ont été reconnues avec un diplôme honoraire de l’Université de Heidelberg.

(Cliquez sur l'image pour zoomer)

En 1904, la Carnegie Institution établissait donc ce complexe de laboratoires à Cold Spring Harbor sur le Long Island qui stocka des millions de fiches sur des Américains ordinaires alors que les chercheurs planifiaient de neutraliser des familles, des lignées de sang et des populations entières. De Cold Spring Harbor, les eugénistes plaidaient auprès des législatures des États-Unis ainsi que des agences de services sociaux de la nation et autres associations en faveur de leur idéologie. Cela entrainera, avec l’aide de différentes théories sur la dégénérescence, notamment de l’américain Harry Clay Sharp et son équipe médicale, la première loi eugénique des États-Unis qui sera passée en 1907 en Indiana avec l’appui du président Woodrow Wilson, rendant la stérilisation obligatoire pour les «dégénérés».

L’idéologie de l’eugénisme deviendra ensuite communément présente dans la culture populaire américaine entre 1920 et 1930. Bien que certains eugénistes appuyaient en privé l’euthanasie et même le génocide de ceux jugés inaptes, le mouvement eugénique américain se limitait à appuyer la pratique légalisée de stérilisation obligatoire. Mais cette idéologie sera particulièrement populaire parmi la classe dirigeante, les scientifiques et plusieurs intellectuels de l’époque. Des éléments de cette philosophie seront alors appliqués dans une trentaine d’états américains comme politiques nationales et prendront forme de lois de stérilisation, de ségrégation, de restrictions maritales et d’immigration. En 1909, la Californie deviendra le troisième état à adopter de telles lois et deviendra un épicentre pour le mouvement eugénique américain. Quelques 65 000 Américains seront stérilisés contre leur gré des suites de ces politiques, sans compter les mariages interdits et les milliers qui furent mis à l’écart en des «colonies», isolés.

L’eugénisme serait demeuré un sujet bizarre et peu populaire s’il n’y avait pas eu l’important financement de philanthropes corporatifs, spécifiquement celui de la Carnegie Institution, la Rockefeller Foundation  la fortune des chemins de fer de Harriman. Ils faisaient bande commune avec certains des scientifiques les plus respectés de l’Amérique provenant de prestigieuses universités telles que Stanford, Yale, Harvard et Princeton. Ces universitaires ont embrassé la théorie et la science raciale et ont ensuite trafiqué les données pour servir leurs buts eugéniques et racistes. (Source)

Kaiser Wilhelm Institute of Anthropology, Human Genetics, and Eugenics à Berlin, 1927

Pendant ce temps, l’eugénisme prenait de l’ampleur en Allemagne – avec l’aide de l’Amérique. En 1927, la Rockefeller Foundation financera la construction du Kaiser Wilhelm Institute of Anthropology, Human Genetics, and Eugenics à Berlin. Le directeur, Eugen Fischer, collaborait avec Charles Davenport dans la gestion de la Fédération Internationale des Organisations Eugéniques. Pour l’occasion du Congrès international d’eugénisme à Rome en 1929, ils écrivirent une note à Mussolini l’encourageant à aller de l’avant avec l’eugénisme à «une vitesse maximale». (Source

La Rockefeller Foundation aida le programme eugénique allemand et finança le programme sur lequel Josef Mengele travaillait avant d’être mis en charge d’Auschwitz. L’idée eugénique nazi fut calquée sur le modèle américain avec ses propres lois eugéniques déjà en vigueur dans plusieurs états dont la Virginie, visant les handicapés de toutes sortes et autres jugés inférieurs pour ne pas les laisser se reproduire, incluant les populations autochtones. Le Canada n’est pas en reste avec ses propres politiques envers les autochtones et le scandale des écoles résidentielles.

Ainsi donc, l’ignoble docteur SS Josef Mengele avait supervisé des expérimentations faites par les équipes de docteurs SS sur les détenus d’Auschwitz, avec l’aide de IG Farben qui conduisait aussi ses propres expérimentations sur des humains, alors que la compagnie pharmaceutique Bayer suivait avec intérêts les développements.

IG Farben était la seule compagnie allemande dans le Troisième Reich qui opérait son propre camps de concentration. Au moins 30 000 travailleurs-esclaves sont morts dans ce camps. C’est n’est pas par coïncidence que IG Farben a construit des installations à Auschwitz, c’est dû au fait que ses travailleurs (pour un total d’environ 300 000 personnes) étaient principalement des esclaves.

Les gestionnaires de IG Farben furent jugés et déclarés criminels de guerres par le Tribunal de Guerre de Nuremberg de 1946-47, ainsi que 24 gestionnaires de Hoechst, Bayer et BASF qui furent trouvé coupables de meurtres à grande échelle, esclavagisme et autres crimes contre l’humanité. Après la guerre, IG Farben a été scindé en différentes entités, soit BASF, Bayer AG et Hoechst (maintenant devenu Aventis qui développe les OGM, entre autres). Bayer a été rétabli sous le nom de Farbenfabriken Bayer AG en 1951, changeant son nom pour celui qu’on connait maintenant, Bayer AG en 1972. Bien que le Bayer d’après WWII est une entité légale différente de celle qui a précédé IG Farben et celle qui s’est ensuite jointe à IG Farben, une ligne directe de continuité peut être tracée entre le personnel, l’infrastructure et la technologie de ces trois incarnations. Ces compagnies pharmaceutiques ont un passé très trouble et on devrait en être conscient. Ceci est à retenir et sera important pour la suite de ce dossier en plusieurs parties à venir.

 

Adolf Hitler et le Troisième Reich ont été financés en partie par la droite américaine. Parmi les plus importants personnages ayant financés le Parti nazi allemand dans les années 1930 et les années suivantes se trouvent la famille Harriman, l’arrière grand-père de George W. Bush, George Herbert Walker et son grand-père Prescott Bush. À travers l’industrialiste Fritz Thyssen, la W.A. Harriman and Company et la Union Banking Company propriété de Precott Bush, la famille Bush a vendu pour plus de $50 millions de bonds allemands à des investisseurs américains. Selon le Sarasota Herald-Tribune, «La fortune familiale des Bush provient du 3e Reich». L`histoire remonte à 1924, quand Interessen Gemeinschaft Farben (I.G. Farben), une compagnie allemande manufacturant des produits chimiques, commença à recevoir des prêts provenant des banquiers américains, créant graduellement l’immense cartel I.G. Farben.

En 1928, Henry Ford et la Standard Oil Company (les Rockefellers) ont fusionné leurs avoirs avec IG Farben et dès le début des années trente, il y avait plus d’une centaine de corporations américaines qui avaient des branches et partenariats en Allemagne. Les fonds financiers de I.G. Farben en Amérique étaient contrôlés par un holding nommé Americain I.G. Farben, et figuraient sur son conseil d’administration des gens comme Edsel Ford, President de Ford Motor Company, Chas. E. Mitchell, President de Rockerfeller’s National City Bank of New York, Walter Teagle, President de Standard Oil New York, Paul Warburg, Chairman de la FED (Federal Reserve) et frère de Max Warburg, financier de l’effort de guerre en Allemagne, Herman Metz, un directeur de la Bank of Manhattan, contrôlée par les Warburgs, et un nombre d’autres membres, dont trois qui furent jugés et accusés de crimes de guerre pour leurs crimes contre l’humanité.

Un article du Philadelphia City Paper (1/18/01) par Robert Lederman a révélé que, «Les Rockefellers, DuPonts, General Motors, et Henry Ford, banques et les compagnies de transport opérées par la famille Bush ont été des joueurs cruciaux dans l’établissement du pouvoir industriel derrière le 3e Reich». Ces compagnies ont versé des millions de dollars dans IG Farben, le géant chimique qui fut au cœur de la machine de guerre d’Hitler. IG Farben avait une branche américaine, contrôlée par les Rothschild, par l’intermédiaire des Warburg (Paul Warburg, qui dirigeait, durant sa création, la banque centrale privée qu’est la Réserve Fédérale en 1913, siégeait aussi en tant que directeur d’American IG). IG Farben était chargée de l’organisation du camp de travaux forcés à Auschwitz et était en réalité une division de la Standard Oil, laquelle appartenait officiellement aux Rockefeller (l’empire des Rockefeller fut fondé par les Rothschild).

Les lois raciales

 

Les Rockefeller avaient leur protégé à la direction de l’Institut Kaiser Wilhelm, le docteur fasciste Ernst Rudin, un psychiatre suisse. Quelques mois plus tard, Hitler prend le contrôle de l’Allemagne et l’appareil Rockefeller-Rudin devient une section de l’État nazi. Le régime nommera Rudin à la tête de la Société d’hygiène raciale (Racial Hygiene Society). Rudin et son équipe, faisant partie du Groupe de travail d’experts en hérédité (Task Force of Heredity Experts) chapeauté par le chef SS Heinrich Himmler, ont façonné les lois de stérilisation allemande. Décrite comme étant une loi Modèle Américain (American Model law), elle est adoptée en juillet 1933 et est fièrement publiée dans l’édition du mois de septembre 1933 de la revue Eugenical News (USA) avec la signature de Hitler. Le Dr Alexis Carrel du Rockefeller Institute et un prix Nobel ont publiquement applaudi Hitler pour prôner le meurtre massif de patients souffrant de problèmes mentaux et de prisonniers. En 1932, le mouvement eugénique mené par les Britanniques désignera le poulain des Rockefeller, le Dr Rubin, pour être le président de la Fédération de l’eugénisme au niveau mondial. Le mouvement réclamera l’élimination ou la stérilisation de ceux qui ont une hérédité déficiente causant un fardeau public.

Sous les nazis, les compagnies de produits chimiques IG Farben et la Standard Oil of New Jersey  des Rockefeller formaient une seule firme de fait, fusionnées par des centaines d’arrangements de cartel. IG Farben était dirigé par la famille Warburg, partenaire bancaire de la famille Rockefeller et dans le design de l’eugénisme de l’Allemagne nazie. Suivant l’invasion de la Pologne en 1939, la Standard Oil promettait de conserver leurs fusions avec IG Farben même si les États-Unis entraient en guerre. Cela sera exposé en 1942 par le comité d’enquête de Harry Truman et le président Roosevelt pris des centaines de mesures légales durant la guerre pour faire cesser le cartel de Standard-I.G. Farben d’approvisionner la machine de guerre ennemie. (Source)

Rockefeller est ses copains banquiers privés étaient impliqués dans l’eugénisme et les exterminations de masse jusqu’au cou. L’ancien président de la Standard-Germany, Emil Helfferich, témoigna après la guerre que les fonds de la Standard Oil ont aidés à payer les gardes SS du camp d’Auschwitz. Suivant la Deuxième guerre mondiale, le mouvement eugénique des Rockefeller a fait un changement de façade pour se distancer des nazis maintenant discrédités. En 1950, les Rockefeller réorganisent le mouvement eugénique américain et y ajoute le contrôle du nombre de la population mondiale et des groupes d’avortement. La Société d’eugénisme (Eugenics Society) change son nom pour la Société pour l’étude de la biologie sociale (Society for the Study of Social Biology). «Le nom a été changé parce qu’il devenait évident que les changements de nature eugénique en viendraient à justifier d’autres raisons que l’eugénisme, et que d’y attacher cette étiquette aurait pour effet de nuire plus que d’aider à leur adoption. Le contrôle des naissances et l’avortement se sont révélés être des grandes avancées eugéniques de nos temps. Si elles avaient été avancées pour des raisons avouées d’eugénisme, cela aurait retardé ou arrêté leur acceptation», commentait Frederick Osborn, responsable du fonctionnements de l’organisation à cette époque. (Source)

Le reste est histoire. L’eugénisme perd la face publiquement, mais l’idéologie ne meurt pas parmi l’élite, elle devient seulement «underground». Elle sera renommée «science génétique» et sera abritée sous son toit. Cette idéologie recommence à montrer son visage hideux sous différentes formes dans nos sociétés, dont le thème de la dépopulation mondiale, tel que discuté tout autant dans leurs propres documents que dans leurs rencontres, par de nombreux personnages fortunés et influents, programmes gouvernementaux et militaires et d’organisations mondiales.


François Marginean

 

Sur ce blog très intéressant, lire aussi:

 

Bill Gates dévoile ses désires de dépopulation...

Blog de neila-dreama-free :Free spirit... Esprit libre... Daily-censorship, Bill Gates dévoile ses désires de dépopulation...

Cobayes humains, nazis, Eugénisme, Dépopulation

En 1951, un village français a-t-il été arrosé de LSD par la CIA ?

Blog de neila-dreama-free :Free spirit... Esprit libre... Daily-censorship, En 1951, un village français a-t-il été arrosé de LSD par la CIA ?


Suicide d'un biochimiste de l'armée américaine

hskdfh gihs ghjhf

 

 

S

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 05:55

 

La barbarie est de retour.

Et on appelle ça un pays civilisé ?

( eva )

 

 

j
Santé,
voir aussi :

La santé vendue aux grands groupes financiers, témoignage d'une infirmière

 

Signez la pétition,

nos labos de proximité vont disparaître !

eva

 

.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2011 6 26 /11 /novembre /2011 12:37
Vendredi 25 novembre 2011 5 25 /11 /Nov /2011 16:55
Un virus qui peut tuer la moitié de la population mondiale a été fabriqué en laboratoire...
tem-avian-virus-influenza.n.jpg Cette découverte est annoncée aujourd'hui, mais nous savons que ce virus a été conçu depuis plusieurs années dans des laboratoires militaires.  Pourquoi avoir créé ce monstre génétique capable de tuer des milliards d'êtres humains?  La campagne du Center for Diseases Control (CDC) sur le thème de "L'Apocalypse Zombies" pourrait prendre tout son sens...
Un virus qui a le potentiel de tuer jusqu'à la moitié de la population mondiale a été créé dans un laboratoire.  Le virus est une souche de la grippe H5N1, grippe aviaire, qui a été génétiquement modifiée pour devenir beaucoup plus contagieuse.  Il a été créé par Ron Fouchier du Centre médical Erasmus à Rotterdam, Pays-Bas, lequel a présenté son travail au public lors d'une conférence sur l'influenza en septembre dernier.
Fouchier dit que la souche circule chez les animaux, notamment les oiseaux, mais qu'elle affecte rarement les humains.  Dans les dix années depuis l'émergence de la grippe aviaire en Asie, moins de 600 cas ont été signalés chez les humains.  Mais la souche H5N1 est particulièrement vicieuse, tuant environ la moitié des patients diagnostiqués.  Ce qui l'empêche de devenir une menace majeure pour la santé publique c'est qu'elle n'est pas facilement transmissible chez l'homme.  Ou du moins, jusqu'à présent...
Les chercheurs de l'équipe de Fouchier ont utilisé des furets pour tester la réponse humaine à la grippe.  Ils ont transmis la H5N1 d'un à l'autre pour rendre le virus plus adaptable sur de nouveaux hôtes.  Après 10 générations, le virus avait muté pour devenir aéroporté, ce qui signifie que les furets malades ont infecté les bêtes à proximité.
Une étude génétique a montré que la nouvelle souche avait seulement 5 mutations par rapport à l'originale et qu'elles se sont toutes produites dans leur milieu naturel.  La souche de Fouchier est aussi contagieuse que la grippe saisonnière humaine qui tue des dizaines de milliers de personnes chaque année.
"Je ne peux pas penser qu'un autre organisme pathogène est aussi effrayant que celui-ci", a déclaré un généticien microbien qui a travaillé sur la maladie du charbon pendant de nombreuses années.  Il ne croit pas que l'anthrax est aussi effrayant que cette souche.

Source:

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2011 4 10 /11 /novembre /2011 07:04

Stérilisation forcée d’une jeune femme Rom

Gilles Devers
Mercredi 9 Novembre 2011


Stérilisation forcée d’une jeune femme Rom
Stérilisation forcée d’une jeune maman parce qu’elle est Rom. Ca se passe en Europe, et la CEDH vient de condamner la Slovaquie (requête n° 18968/07) pour traitement inhumain.

C’est l’histoire d’une jeune femme slovaque, d’origine Rom, née en 1980. En août 2000, elle s’est présentée au centre hospitalier de Prešov, pour l’accouchement par césarienne de son second enfant.

Lors de la dernière phase du travail, on lui demanda si elle désirait d’autres enfants et on lui expliqua que, dans ce cas, elle-même ou le bébé mourrait. Plus qu’inquiétée par une information rapide et partielle, elle a signé le formulaire de consentement à la stérilisation. La Cour note : « Sa signature à côté des mots imprimés « La patiente demande la stérilisation » apparaît tremblante, et son nom de jeune fille est écrit en deux mots ». Elle soutient que cette opération – irréversible – n’était pas justifiée, et qu’elle lui a été de fait imposée car elle est Rom.

La jeune femme n’a pas reçu des informations complètes sur son état de santé, sur la stérilisation envisagée et/ou sur d’autres méthodes de remplacement. Or, il n’y avait aucune urgence.

Cette stérilisation, relève la Cour, ainsi que la façon dont on lui a demandé d’y consentir, ont éveillé chez elle des « sentiments de peur, d’angoisse et d’infériorité », avec des répercussions  physiques et psychologiques graves.

Pour la Cour, les médecins ont fait preuve d’un manque de respect flagrant de son droit à l’autonomie et au choix en tant que patiente, ce qui constitue un traitement inhumain, au sens de l’article 3 de la Convention.

roms_1271141422.jpg

La Cour aligne ensuite la Slovaquie pour ses pratiques anti-rom.

« Tant le Commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe que la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) ont signalé de graves lacunes dans la législation et la pratique relatives aux stérilisations en général en Slovaquie, et ont déclaré que la communauté rom, gravement désavantagée dans la plupart des domaines de la vie, était plus susceptible d’être affectée par ces lacunes ». Des études internes ont formulé des recommandations spécifiques concernant la formation du personnel médical à l’égard des Roms.

Pour ce qui concerne cette jeune femme, la Cour estime que le fait de se référer simplement à son origine ethnique, sans plus de précision, dans son dossier médical est révélateur « d’un certain état d’esprit de la part du personnel médical quant à la façon dont il convenait de traiter la santé de la requérante en tant que Rom ».

Aussi, il y a eu violation de l’article 8 concernant le défaut de garanties juridiques, au moment de la stérilisation de la requérante, qui auraient pris spécialement en considération la santé reproductive de l’intéressée en sa qualité de Rom.

roms,consentement médical,discrimination

Les enfants Roms font les gros yeux au gouvernement slovaque

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche