Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 06:16
« Georgia Guidestones »

Traduction d’un article provenant du site Forbidden Knowledge. Lisez aussi cet article : Informations supplémentaires sur Georgia Guidestones.

stones

Il existe un grand monument en granite posé sur une des plus hautes collines du comté d’Elberton, en Géorgie, USA. Qui est référé là  bas en tant que « La Chose ». Gravée en huit différents langages sur ces quatre pierres énormes qui supportent la clé de voute commune il y est écrit « 10 Guides ». Ce monument est aussi référé en tant que « Georgia Guidestones », le « Stonehenge Américain », ou plus approprié – « La Chose », que j’appelle cette pile de rochers gargantuesques. Bien que ce monument est inconnu pour la plupart des gens, c’est un lien important avec la « Hiérarchie Occulte », qui domine le monde dans lequel nous vivons.

L’origine de ce monument étrange est couverte de mystère, parce qu’il n’y a pas de vraie identité de l’homme ou les hommes qui ont demandé sa construction. Tout ce que nous savons est que, en 1979, un personnage bien habillé et très articulé a visité les bureaux d’« Elberton Granite Finishing Company » et expliqua qu’il voulait construire un édifice pour « transmettre un message à  l’humanité ». L’individu s’identifia en tant que « R. C. Christian », mais plus tard il fut apparent que c’était qu’un surnom et non son nom réel.

Il disait qu’il représentait un groupe d’hommes qui voulaient offrir une direction à  l’humanité, mais presque trente ans plus tard, personne ne sait qui était vraiment « R. C. Christian », ou les noms de ceux qui représentaient le groupe d’hommes en question. Plusieurs choses sont apparentes. Les messages gravés sur les « Pierres Guides de Géorgie » ont un impact dans quatre domaines en particulier: (1) La gouvernance et l’établissement d’un gouvernement mondial, (2) Le contrôle de la population et de la reproduction, (3) L’environnement et la relation de l’homme avec son environnement et (4) la Spiritualité.

« La Chose » est localisée sur la ferme de Wayne and Mildred Mullenix sur l’Autoroute 77 de l’état de Géorgie – presque 10 km au nord d’Elberton et 3km au sud de Hart-Elbert County Line et 10km au sud de Hartwell.

D’après la recherche du Webmaster de Forbidden Knowledge, l’individu étrange « R. C. Christian » l’a érigé en reconnaissance à  Thomas Paine et les philosophies occultes qu’il épousa. Les Pierres de Géorgie sont utilisées lors de cérémonies occultes et célébrations mystiques jusqu’à  ce jour! Tragiquement, un chef religieux dans le domaine a eut le courage de parler contre le « Stonehenge Américain » et il a récemment relocalisé son ministère.

Le Message des Pierres de Géorgie
guidestones

Le message est inscrit en: Anglais, Espagnol, Swahili, Hindî, Hébreu, Arabe, Chinois et Russe.

Sur la clé de voute il y a un message plus bref qui est écrit en: Babylonien, Grec Classique, Sanskrit et en Hiéroglyphes Egyptiens.

message
Le Message en Anglais

1. Maintain humanity under 500,000,000 in perpetual balance with nature.
2. Guide reproduction wisely – improving fitness and diversity.
3. Unite humanity with a living new language.
4. Rule passion – faith – tradition – and all things with tempered reason.
5. Protect people and nations with fair laws and just courts.
6. Let all nations rule internally resolving external disputes in a world court.
7. Avoid petty laws and useless officials.
8. Balance personal rights with social duties.
9. Prize truth – beauty – love – seeking harmony with the infinite.
10. Be not a cancer on the earth – Leave room for nature – Leave room for nature.

ce qui donne en français,

1. Maintenez l’humanité sous 500,000,000 en équilibre perpétuel avec la nature
2. Guidez la reproduction sagement – améliorez la forme et la diversité
3. Unifiez l’humanité avec un nouveau langage vivant
4. Dirigez la passion – la foi – la tradition – et toutes choses avec un tempérament raisonnable
5. Protégez les gens et les nations avec des lois équitables et des justes tribunaux
6. Laissez toutes les nations résoudre intérieurement les disputes extérieures dans un tribunal mondial
7. Evitez les lois insignifiantes et les fonctionnaires inutiles
8. Faites la part des choses entre besoins personnels et responsabilités sociales
9. Récompensez la Vérité – la Beauté – l’Amour – qui cherche l’harmonie avec l’infini
10. Ne soyez pas un cancer pour la Terre – laissez de la place pour la nature – laissez respirer la nature (autre interprétation)

guidestones reason

taille 1

taille 2

Limiter la population de la Terre à  500 millions va demander l’extermination de 90% des gens dans le monde. La référence du Stonehenge Américain afin d’établir un tribunal mondial annonce qu’il y a une action afin de créer un Tribunal Criminel International et un Gouvernement Mondial. Les Pierres accentuent le besoin de préserver la nature et anticipent le mouvement environnemental des années 90, et la référence « pour trouver l’harmonie avec l’infini » reflètent l’effort de remplacer les croyances Judéo-Chrétiennes par une nouvelle spiritualité.

Le message du Stonehenge Américain est la source du « Développement Durable ». Chaque fois que vous entendez ces mots « Développement Durable », vous devriez les remplacer par « socialisme » pour mieux comprendre ce qui est dit.

Yoko Ono, la veuve de John Lennon, a souvent été citée lorsqu’elle référait au Stonehenge Américain, en disant:

« Je veux que les gens sachent à  propos des pierres … Nous allons dans un monde ou nous pouvons nous auto détruire et peut être le globe n’existera plus … c’est un bon moment de nous réaffirmer, connaissant toutes les belles choses qui sont dans ce pays et les Pierres de Géorgie symbolisent ça. »

Quel est la vraie signification du Stonehenge Américain, et pourquoi est-il couvert de messages importants? Parce que cela confirme le fait qu’il y a un groupe qui a un but.

(1) Réduire dramatiquement la population du monde
(2) Faire la promotion de l’environnementalisme
(3) Etablir un gouvernement mondial
(4) Faire la promotion d’une nouvelle spiritualité

Il est certainement probable que le groupe qui demande la création des « Pierres Guides » de Géorgie est un parmi plusieurs groupes similaires qui travaillent ensemble dans la direction d’un nouvel ordre mondial, un nouveau système économique, et une nouvelle spiritualité mondiale. Derrière ces groupes, cependant, il y a des forces spirituelles noires. Sans comprendre la nature de ces forces obscures il est impossible de comprendre le déroulement des évènements mondiaux.

Le fait que la plupart des américains n’ont jamais entendu des « Georgia Guidestones » est un signe que nous sommes en péril.

 

http://www.nouvelordremondial.cc/2008/11/05/les-pierres-guides-de-la-georgie/

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 05:12

Géopolitique et stratégie

« Un membre du Parlement anglais a laissé échapper dans l’emportement : tout homme a un prix auquel il se laisse acheter » Kant


Pierre Dortiguier
Lundi 22 Novembre 2010

 

Une inspiration réformatrice chrétienne de la vie politique.
L’expression française de « Désordre organisé » est d’inspiration chrétienne et philosophique, puisqu’elle vient du fondateur grenoblois de la revue Esprit, Emmanuel Mounier (1905-1950) que peu de professeurs citent encore, et qui fut à la tête du personnalisme. Ce mouvement de réforme voulait donner, après la première guerre mondiale, une âme à la vie politique, ou mieux, selon les termes par lesquels Rousseau avertit, au livre quatrième de l’Emile, du danger qui mine les régimes en place : « Ceux qui voudront traiter séparément la politique et la morale n’entendront jamais rien à aucune des deux ». Ce sont deux piliers d’un effort commun, interne et externe, semblable, selon une métaphore favorite de cette génération qui idéalisait l’architecture spirituelle, à l’arc-boutant des cathédrales. Bien sûr, le Grenoble d’Emmanuel Mounier n’était pas celui d’aujourd’hui et il n’eût pas reconnu sa ville devenue plaque tournante des vices de notre civilisation, mais aussi un centre, scientifique plus encore qu’artistique, universitaire international de bonne réputation.
 
Ngô Đình Diệm (1901-1963) disciple d’Emmanuel Mounier et martyr.
Son disciple et patriote déclaré fut le premier Président de la République du Vietnam à partir de 1955, et dont l’esprit d’indépendance causa la chute, étant tombé sous les coups des agents des américains à Saïgon, ceux-ci préférant corrompre la liberté et donner aux communistes le privilège de la lutte nationale ainsi amoindrie par la lutte des classes permanente ou la jalousie sociale, faiblesse chronique d’un pays égalitaire de nom. Chacun sait que nous parlons de la ville dite d’Hô Chi Minh, surnom porté par Nguyễn Sinh Cung, leader marxiste-léniniste et ancien correspondant de l’espionnage U.S. contre les japonais pendant les années quarante. A cet égard n’oublions pas que celui qui proclama l’indépendance au pays et le tira de la servitude coloniale fut l’Empire japonais en 1945.  Ngô Đình Diệm et Henry Cabot Loge Contre Ngô Đình Diệm et ses frères, dont l’un était l’archevêque de Hué et l’autre formé à l’école du nationalisme européen, qui voulut rétablir un ordre moral au Sud Vietnam en réprimant drogue, prostitution, etc, l’administration Kennedy, avec son représentant Henry Cabot Loge (1902-1985), fit se soulever les bouddhistes sous prétexte de résistance à une politique catholique et le caractère spectaculaire en fut l’immolation des bonzes. Une des voix les plus éloquentes pour faire entendre cette corruption comme le terreau de la politique de désordre organisé aboutissant au monde de la stagnation présente, fut l’aussi belle qu’instruite et fidèle femme du Président. Seul un frère survécut, l’archevêque de Hué qui termina ses jours en France, près de Montauban, en odeur de sainteté.
La mort de deux frères exécutés dans le dos, et celle du Président sur son trajet de prisonnier à la base militaire, ouvrit la porte au protectorat américain. Le gain en fut pour les États-Unis que les patriotes grossirent les rangs des communistes, sous un Front Patriotique en permettant de ruiner ainsi toute énergie nationale dans une géopolitique asiatique autonome. Ce crime politique ordonné par le protectorat U.S. contre le Ceaucescu asiatique s’est produit le 1er novembre 1963. Et de manière identique. Une rafale et votre compte en banque est approvisionné, celui de l’État en revanche est vidé ! Vietnam, Roumanie, demain... Iran, aujourd’hui Irak, Afghanistan, même combat, disent les révolutionnaires de profession. C’est cela le désordre organisé.
 
L’Américanisme, hérésie oubliée des Catholiques.
Quiconque retourne à Jean-Jacques Rousseau – à moins d’être de la secte des Illuminés de l’École de Francfort stipendiée par les États-Unis, comme l’aura été le fonctionnaire U.S. Herbert Marcuse (1898-1979), pour meubler les cerveaux aux lignes du design que vous observez quotidiennement dans votre presse, ou même en déambulant dans nos rues, en respirant l’odeur de nos entreprises et l’esprit des sociétés - ne peut qu’approuver ces lignes sur l’égoïsme de ceux qui nous gouvernent et nous défendent démocratiquement. Parlant des polonais qu’il entend éduquer ainsi, le philosophe genevois écrit : « Vous développerez en eux ce levain qui n’est pas encore éventé par des maximes corrompues, par des institutions usées, par une philosophie égoïste qui prêche et qui tue...  » et de préciser dans un avertissement : «  sans ces précautions n’attendez rien de vos loi s : quelques sages, quelques prévoyantes qu’elles puissent être, elles sont éludées et vaines ; et vous aurez corrigé quelques abus qui vous blessent, pour en introduire d’autres que vous n’aurez pas prévus.  » 1
C’est de cette «  philosophie égoïste qui prêche et qui tue », selon la rhétorique rousseauiste, qu’est constituée cette déviation que le Pape Léon XIII entend par Américanisme, dans sa Lettre à l’archevêque de Boston 2. Il s’agit évidemment d’une défense des vertus religieuses que des opposants américains estiment passives, alors que seule la vertu active est digne d’intérêt, selon l’esprit de la société nouvelle. Le Pontife répond par le bon sens que toute vertu est active puisqu’elle repose sur une décision du libre-arbitre. Mais pour nous l’intérêt est dans la description de ce qu’est l’Américanisme, et c’est une citation traditionnelle qui le fixe à notre attention, à présent que le monde rechercherait, selon Zbigniew Brjezinski, le leadership des États-Unis : « Cette surestimation (over-esteem) », d’après Léon XIII que nous citons en sa version anglaise, « de la vertu naturelle trouve une méthode d’expression dans l’entreprise de diviser toutes les vertus en actives et passives, et que l’on prétend que tandis que les vertus passives trouvaient une meilleure place dans les temps passés, notre âge doit être caractérisé par l’active.[sous entendu : la vertu]. Qu’une pareille division et distinction ne puisse être maintenue est patente car il n’y a pas, il ne peut y avoir, de vertu passive ».
Cette surestimation donc de certaine vie active, artificiellement détachée de l’ensemble des facultés humaines, est mentionnée ici comme toile de fond de la corruption nécessaire à la marche de ce type de société. Le pape juge que la société américaine ainsi définie par elle-même est privée d’une grâce supérieure et quelques lignes plus haut cite une phrase d’un Père de l’Église que la tradition nomme saint Augustin : «  Extraordinaire est la force, et rapide le cours, mais hors du vrai chemin ».
Trouverions-nous présentement une analyse de la sorte ? Aucunement. On dénonce les excès sexuels comme la pédophilie, les perversions, comme des occasions de scandale et d’agitation ruinant une bonne réputation ; mais c’est entre l’être et le paraître que s’écoule une inévitable corruption que chacun peut lire, éprouver ou supposer bien plus élevée que ce qui lui en est dit. Mais quant à découvrir l’espace de cette scène, il n’en est point question, à vouloir rester « politiquement correct ».
 
Exemple de corruption des Grands de l’Europe.
De Gaulle était probe, reconnaissent ses adversaires, le Maréchal, son parrain militaire aussi. Et la liste n’est pas exhaustive. Tout le monde ne peut évidemment, comme tel chef d’État dormir avec une relique du bras de sainte Thérèse d’Avila dans sa chambre ! Il est également difficile en visitant le palais d’été de Bad Ischl, près de Salzbourg, comme nous eûmes l’occasion avec l’Archiduc d’Autriche Markus Salvator, et en voyant le lit de camp où dormait l’Empereur après l’assassinat de sa femme par un « anarchiste » bien préparé, que cet illustrissime Autrichien eût pu être corrompu. Assassiné oui, comme ce fut le cas pour ses deux héritiers, au village de Meyerling le 30 janvier 1889 et à Sarajevo, ce pétard qui fit exploser le monde. Le premier maquillé en suicide, son garde-chasse croate étant mort accidentellement après la guerre à Zagreb ! Le second reconnu et honoré par la visite de François Mitterrand en Bosnie. Remarquez bien qu’il y a deux mesures dans les jugements des puissants du jour, puisque le « Serbe » Gavrilo Prinzip, athée, vit sa peine commuée en quelques années de prison et termina son existence brûlé par la tuberculose cependant que celui qui prit le surnom de Tarak Aziz, assez malade, de rite assyrien, n’aura pas le même destin !
Nous ne voulons pas opposer une dynastie républicaine à une monarchique, ni ironiser facilement sur ce mot du ministre, Président du Conseil et deux fois maire de Lyon Édouard Herriot, que nous redisait au lycée Henri IV le professeur de philosophie et médecin Henri Dreyfus-Le Foyer : «  Je vous le dis le cœur sur la main », à quoi quelque conservateur lui rétorqua : « Mais on a deux mains ! ». Ce préliminaire étant accordé, nous allons passer en revue quelques personnalités de la construction européenne qui n’ont point pu arrêter le mouvement d’une main désireuse de puiser dans le cours américain, fût-il, «  hors du vrai chemin . »
Ambrose Evan Pritchard
Les documents déclassifiés U.S. sont ainsi autant de révélation sur le soutien accordé par l’administration à Paul-Henri Spaak (1899-1972) père de la célèbre artiste Catherine Spaak, avocat de l’Europe supranationale qui dit ainsi, en novembre 1957, la main certainement sur le coeur et l’autre occupée, en qualité de Secrétaire général de l’OTAN combien le rapport « des trois sages » le satisfait : «  par ce qui a été dit par les trois Sages d’abord, par la dernière phrase du rapport, dans son paragraphe I, du rapport que je commande, il est fait allusion à la nécessité pour l’OTAN d’adopter une politique mondiale, ce qui implique pour les petits pays ou pour les pays moyens des responsabilités tout à fait nouvelles auxquelles ils vont devoir s’adapter et, pour eux aussi, cela représente quelque chose de complètement différent de ce qu’ils ont l’habitude de faire. Je m’empresse aussi, je crois devoir le faire, de souligner cette expression « une politique mondiale », c’est ce que les rapporteurs semblent réclamer c’est peut-être ce que vous confirmerez ».
Est-ce que le Premier ministre de Belgique s’exprime librement ou servilement ? Comment pourrait-il être libre si l’on en croit le document U.S. : il est dû au journaliste américain et entré au Daily Telegraph en 1991, Ambrose Evan Pritchard : «  Les chefs du mouvement européen (European movement) Retinger, le visionnaire Robert Schuman et l’ancien Premier ministre de Belgique Paul-Henri Spaak étaient tous traités comme des mercenaires (fhred-hands) par leurs sponsors américains. Le rôle américain était joué grâce à une opération de couverture. Les fonds de l’ACUE venaient des fondations Ford et Rockfeller aussi bien que de groupes d’affaires, aux liens étroits avec le gouvernement américain. » 3


Pierre Dortiguier pour Geopolintel


Notes

(1) Jean-Jacques Rousseau : Considérations sur le Gouvernement de Pologne et sur sa réformation projetée en avril 1772, etc., chap.IV, Éducation.
(2) Encyclique, « Testem nostrae benevolentiae », « témoin de notre bienveillance », du 22 janvier 1899, « en ce qui concerne les opinions nouvelles, la vertu, la nature et la grâce, à propos de l’Américanisme ».
(3) « The leaders of the European Movement - Retinger, the visionary Robert Schuman and the former Belgian prime minister Paul-Henri Spaak - were all treated as hired hands by their American sponsors. The US role was handled as a covert operation. ACUE’s funding came from the Ford and Rockefeller foundations as well as business groups with close ties to the US government. » Daily Telegraph, 19 septembre 2000.
 


Lundi 22 Novembre 2010


http://www.geopolintel.fr/article322.html http://www.geopolintel.fr/article322.html

 

http://www.alterinfo.net/Le-desordre-organise-democratie-et-corruption_a51960.html

Partager cet article
Repost0
23 novembre 2010 2 23 /11 /novembre /2010 05:02

276801.jpg

Après la Grèce, la mise sous tutelle de l'Irlande ( aide financière pour sauver les banques en échange d'un plan d'austérité, sauf pour les entreprises ), sonne le glas de la gouvernance nationale. Les uns après les autres, les pays européens vont tomber sous l'emprise du FMI et de la Banque Mondiale, autant dire que ce sont les financiers qui vont désormais décider de la politique sociale en Europe.

 

 

C'était déjà le cas depuis quarante ans, mais nous avions l'illusion d'une démocratie. Ils n'ont même plus besoin d'illusion.

 

 

Voilà ce qui était annoncé pour ce mois de novembre. Non, ce ne sera pas une guerre mondiale telle que nous l'imaginions, avec des tanks, des missiles nucléaires et des armes chimiques. Bien que ce soit toujours possible, une telle guerre n'est pas profitable. Ils ont besoin des infrastructures existantes et ne peuvent se permettre une destruction généralisée.


 

C'est tout de même une guerre mondiale, qui se joue, mais une guerre contre les peuples, une guerre idéologique et économique, une guerre des classes. Et ils l'ont d'ors et déjà gagnée. Leurs armes ont été d'une simplicité déconcertante : individualisme, corruption, endettement, divisions, immigration, métissage, communautarisme, loisirs...


Une stratégie sur le long terme, payante, car plus aucune résistance n'est possible, sinon suicidaire.


 

Cette guerre, même si elle est gagnée ( à part grosse surprise incommensurable ), n'en n'est pas finie. Ce ne sont là que les premiers pas du Nouvel Ordre Mondial qui, je vous le rappelle, table sur une diminution drastique de la population mondiale et un contrôle total de ceux qui resteront. Les jours sombres sont loin d'être finis.

 

 

Après la soumission ( volontaire ) des états à la finance internationale, nous assisterons à la destruction du système financier international, ce qui se traduira par une lutte fratricide pour la seule survie. Quelques épidémies et guerres locales, surtout en Asie, achèveront cette deuxième phase de l'offensive de la classe "supérieure".


 

La troisième phase, consistant à contrôler totalement les survivants apeurés et à la chasse des derniers récalcitrants, achèvera la venue de ce Nouvel Ordre.

 

Le tout, je le rappelle, se jouera sur fond de changement climatique, avec la venue d'une période de cycles solaires faibles qui engendrent déjà des changements fondamentaux. Leur calendrier n'est en rien dû au hasard.

 

 

Il me reste à nous souhaiter bon courage. Préparez vous un minimum, car le krach total devrait survenir avant la fin 2012 ( d'où le matraquage médiatique sur cette date ).

.

 Par Ferlinpimpim - Publié dans : Nouveau Désordre Mondial

.


http://changementclimatique.over-blog.com/article-la-fin-de-la-democratie-61470846.html

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 05:14

http://dutron.wordpress.com/2010/07/04/avec-blanc-et-joyandet-deux-fusibles-ont-fondu-chez-sarkozy/

 

Le 21/11/2010


Nous y voilà à l'ultime étape menant au nouvel ordre mondial greffée ( comme je l'ai indiqué en date du 30/06/2010 lorsque je m'adressai alors aux officiers) sous la présidence française au G20 (11/2010 à 11/2011).

 

Cette ultime étape sera très très lourde de conséquences et ce n'est évidemment pas un hasard si une semaine avant la présidence française effective au G20, la Fed a préparé le terrain aux hostilités (situation de banqueroute universelle - intervention militaire en Iran, catalyseur du 3 è conflit international - guerre civile européenne) en prenant une décision historique, inédite, aux conséquences désastreuses qui se traduira par de l'hyperinflation, une flambée des tarifs des matières premières, un krach obligataire), celle consistant en le rachat pour pas moins de 600 milliards de dollars en bons du Trésor américain.

 

L'élite de la franc-maçonnerie place la France en 1 ère ligne pour mener l'ultime étape menant au nouvel ordre mondial et à une gouvernance mondiale dictatoriale, fait preuve de coordination et de synchronisation : les présidents (durant la période liée à la présidence française au G20) des instances supranationales clés que sont le Fmi, la Bce et l'Omc sont tous français et membres du groupe de Bilderberg, cherchez l'erreur !

 

La stratégie d'isolement de l'état d'Israël et accessoirement de la France par-rapport aux Etats-unis a été parfaitement illustrée lors de menaces émanant d'al qaïda ces 27 et 29 octobre 2010 (une nouvelle configuration 9/11) pour la 1 ère fois exclusivement adressées à l'attention de la France et d'Israël et que d'un autre côté (contrairement au 09/11/2009) le 1 er ministre israélien Benyamin Netanyahu n'a pas directement rencontré le président américain barack Obama lors de sa visite du 7 au 11/11/2010 aux Etas-unis.

 

LE MESSAGE AUDIO CORRESPONDANT (partie 1) : http://www.blog-video.tv/video-10631360ec-Archive-tele-du-21-11-2010-09-59-48.html

LE MESSAGE AUDIO CORRESPONDANT (partie 2) : http://www.blog-video.tv/video-10631cc7b9-Archive-tele-du-21-11-2010-10-14-46.html

Partager cet article
Repost0
22 novembre 2010 1 22 /11 /novembre /2010 04:35

 

Eva: Je vous ai posté l'autre jour "L'aurore rouge", et maintenant deux Lecteurs me signalent ce Protocole de Toronto, que j'avais déjà eu l'occasion d'évoquer. Je finis donc par le publier, grâce à cette version raccourcie... pas le temps de la lire en ce moment ! On y parle des Plans des promoteurs du Nouvel Ordre Mondial. Alors, ne boudez pas votre plaisir !

. 

1 - Le Protocole de Toronto

On va commencer l'Année fort sur ce blog. Et n'oubliez jamais que si nous vous disons des Vérités, nous possédons aussi beaucoup d'humour. Y compris dans nos provocations avec la bestiole. Comme vous le savez, nous sommes presque tous d'ascendance judaïque. Mais sans dieu ni maître. Nous sommes des Êtres libres comme l'était Abraham. Il faut savoir que le Patriarche était un grand Savant versé dans la science cosmogonique. Lire ICI pour comprendre. Le fait déjà qu'il ait épousé sa soeur et possédât de nombreux serviteurs prouve qu'il possédait un statut d'élite. Et pourtant c'était un homme simple comme doit être toute personne évoluant dans ce monde, quelque soit son Savoir ou son Rang. Ainsi on peut dire qu'Abraham fut le premier "Chevalier" israélite se conduisant avec honneur même lorsqu'il livrait bataille. Souvenez-vous de son comportement avec Melchisedek. Ce que les Ecritures en ont fait au travers des scribes lévites est une chose mais ce qu'il fût vraiment en est une autre bien différente. Et si Yeshoua le cite si souvent, c'est que pour Lui, c'était une référence. Abraham était un homme juste possédant beaucoup d'humour, une qualité essentielle pour survivre dans ce monde de brutes.  Car la Bête est en train de finaliser son Plan. Ou du moins, va-t-elle essayer la méchante ! Regardez le monde actuellement. Que se passe-t-il ? Ca pète dans tous les coins. BOUM ! BOUM ! BOUM ! Les mercenaires de la Satanée sont à l'oeuvre. Eux, par contre, n'ont aucun sens de l'humour. Ils sont taraudés par la Haine. Ils voudraient que tous les pays obéissent à leurs diktats... que toute la Planète leur soit inféodée. Hélas pour eux, nous approchons de l'ère du Verseau et un grand Nettoyage va avoir lieu. Mais en attendant, notre terre connaîtra de grandes effusions de sang provoquées par ces ténébreux. Laissons-les s'embourber dans leurs crimes innombrables. Ils ne gagneront pas. Au final, ce sont les Fils de la Lumière qui l'emporteront et les fils de l'Ombre seront précipités dans la géhenne. C'est écrit. Seulement, ils ne savent pas lire. Et c'est tant mieux pour nous.

Voilà donc le Protocole de Toronto qui ressemble beaucoup aux Protocoles des Sages de Sion par certains côtés bien que ces derniers aient été écrits voilà plus de 100 ans. Nous poserons en suivant l'Aurore Rouge. Voyez ce que la Bête a projeté pour vous... 

 

 

 

LE PROTOCOLE DE TORONTO - 1

(6.6.6.)

 

 

FICTION OU REALITE ? Qui peut dire ? Quoi qu’il en soit, selon certaines informations obtenues en provenance de France, mais surtout, à la révision des événements survenus depuis les vingt-cinq dernières années, il apparaît que le scénario décrit dans ce "Document" nous permet de mieux comprendre ce qui, jusqu'à aujourd’hui, paraissait des plus incompréhensibles à plus d’un.

Nous livrons en entier ce "Document" avec, en plus, une analyse des nouvelles conditions économiques actuelles qui, en elles-mêmes, semblent plus que confirmer l’authenticité de ce dernier.

Fin Juin 1967: A Montréal, c’est l’Expo 67; à Ottawa, ce sont les derniers préparatifs du "Centenaire de la Confédération"; aux Etats-Unis, c’est la contestation à la Guerre du Vietnam et, à travers le pays, le "Flower Power". Nous sommes près des événements de Mai 68 en France, de l’explosion du Nationalisme au Québec, du Festival Woodstock aux Etats-Unis... mais en même temps, cette fin Juin de 1967 marque les derniers préparatifs de la mise au point du Plan de la "Chute des Nations" par les hautes instances de la Franc-Maçonnerie Anglo-Saxonne à Toronto (Canada).

Cette réunion secrète, hautement "Confidentielle", est organisée par les "6.6.6." (c’est ainsi qu’ils se nomment eux-mêmes), c’est à dire ceux qui dirigent les 6 plus grandes banques mondiales, les 6 plus grands consortiums énergétiques de la planète (dont le pétrole fait partie), et les 6 plus grands consortiums de l’agro-alimentaire (dont fait partie le contrôle des principales routes alimentaires du monde).

Ces 6.6.6. étant les plus hauts responsables de la finance internationale vont définir, à l’intérieur de leur réunion, une "Stratégie commune" en vue de la mainmise absolue sur le "Commerce Mondial"; sur la possession de l’Arme Energétique (porte ouverte sur le XXIe siècle); et sur le contrôle international de l’agro-alimentaire (lequel comprend aussi, pour eux, les consortiums pharmaceutiques comprenant, à leur tour, le marché mondial des "Vitamines" et des "Vaccins").

Leur "plan" se résume à trois orientations majeures: "L’Economique, le Politique et le Social pour les années 70 et 80. S’il réussit, il doit irrémédiablement déboucher sur la prise du "Pouvoir Mondial" par la mise en place du "Nouvel Ordre Mondial"; le même dont le Président américain George Bush fera tant la promotion au début des années 90.

 

Titre du Document des 6.6.6.  : "PANEM ET CIRCENSES":

(Du pain et des Jeux du Cirque)

  •  
    •  
      •  
        •  
          •  
            •  
              •  

                 

But du Projet Mondialiste : Le "Génocide du Vital au Profit du Rentable Occulte".

Moyens de Financement du Projet :  Entre autre

- se servir de l’Aide Humanitaire,

- de l’Aide Alimentaire Internationale

- afin definancer les "Multinationales" des 6.6.6.

  •  
    •  
      •  
        •  
          •  
            •  
              •  
                •  
                  •  

                     

LE DOCUMENT:

 

Toutes les périodes historiques ayant mené à la décadence des civilisations étaient toutes marquées, sans exception, par "L’Esprit d’Errance des Hommes". Aujourd’hui, nous devons faire en sorte que cet "Esprit" se traduise par une "Société Mondiale du Loisir" sous toutes ses formes. Ce "Loisir" doit se composer du [Sexe], des [Drogues], du [Sport], des [Voyages/l’Exotisme], et des [Loisirs] en général, mais accessibles à toutes les couches de la Société. L’Homme doit arriver à croire qu’il est "Moderne", et que sa modernité est composée de sa capacité, et de sa possibilité de pouvoir jouir largement, et maintenant de tout ce qui l’entoure.

Pour parvenir à cet objectif, il est impératif de pouvoir infiltrer les Médias (Radio, Télévision, Journaux), les milieux de la "Mode" et la "Culture" (les milieux de la Nouvelle Musique) par lesquels nous influencerons, à coup sûr, toutes les couches des Sociétés Occidentales. Ainsi en tenant sous la coupe des "Sens" la jeunesse (les adultes de demain), nous aurons par conséquent la voie libre pour infiltrer, et transformer en profondeur, sans être inquiétés, le Politique, le Système Légal et l’Education; ce qui nous permettra de modifier en profondeur le cours, l’orientation future des Sociétés visées par notre "Plan".

Les populations, nous le savons, n’ont pas de mémoire historique. Ils répètent inlassablement les erreurs du passé sans se rendre compte que ces mêmes erreurs avaient conduits leurs pères, avant eux, aux mêmes déchéances qu’ils vivront en pire avant la fin de ce siècle. Voyez, par exemple, ce que leurs grands-pères ont vécu au début de ce siècle grâce au travail acharné de nos prédécesseurs. Après avoir connu, sans limites, la libération des moeurs, l’abolition de la morale (en d’autres mots, l’errance de l’esprit), ils expérimentèrent la "Crise Economique", puis la "Guerre". Aujourd’hui leurs petits-enfants et leurs enfants se dirigent droits vers un aboutissement semblable, pire encore car cette fois-ci, il nous permettra enfin de mettre sur pied notre "Nouvel Ordre Mondial" sans qu’aucun d’entre eux ne soient à même de s’en rendre compte, trop préoccupés qu’ils seront tous à satisfaire exagérément leur besoins sensuels les plus primaires.

Une "Norme" générale plus qu’importante, et qui a déjà fait ses preuves au début de ce présent siècle dans la construction, et la mise en place du [Système Communiste] par les regrettés Hauts Officiers de nos loges, est la rentabilité de "l’Exception". En principe, nous le savons, l’Exception prouve la Règle générale qui lui est contraire. Mais dans notre vocabulaire, l’Exception c’est ce qui doit être imposée à tous. Nous devons faire en sorte de faire des "Exceptions" dans différentes sphères de la Société, comme devant être de nouvelles "Règles" générales applicables à tous, un objectif premier de toutes les futures contestations sociales menées par la Jeunesse des Nations.

Ainsi l’Exception deviendra le détonateur par lequel toute la société historique s’effondrera sur elle-même dans un essoufflement et une confusion sans précédent.

Les fondements de la "Société Occidentale", dans leur essence, proviennent en droite ligne, de l’héritage Judéo-Chrétien. C’est précisément ce même héritage qui fit de la "Famille", le "Noeud", la "Pierre Angulaire" de tout l’édifice social actuel. Nos prédécesseurs qui avaient financé les écrivains révolutionnaires de la fin du XIX° siècle et du début du XX° siècle avaient compris l’importance de fractionner, puis de faire éclater ce "Noyau vital" s’ils voulaient, en Russie, parvenir à mettre en place le nouveau "Système Communiste" d’alors. Et c’est précisément ce qu’ils firent en faisant minutieusement produire par les philosophes et les écrivains non-conformistes de l’époque: "Un Manifeste à la gloire de l’Etat-Dieu"; celui-ci ayant la primauté absolue sur l’individu, sur la "Famille".

Pour aboutir avec certitude à la construction d’un Gouvernement Mondial, [Un Nouvel Ordre Mondial Communautaire] où tous les individus, sans exception, seront soumis à "l’Etat Mondial" de "l’Ordre Nouveau", nous devons, en premier lieu, faire disparaître la "Famille" (ce qui entraînera, du même coup, la disparition des enseignements religieux ancestraux), et en deuxième lieu, niveler tous les individus en faisant disparaître les "Classes Sociales", en particulier, les "Classes Moyennes". Mais nous devons procéder de manière à ce que tous ces changements apparaissent comme étant issus de la volonté populaire; qu’ils aient l’apparence de la "Démocratie".

En se servant de cas isolés, mais en les amplifiant à l’extrême avec l’aide de contestations étudiantes noyautées par nous, de journalistes favorables à notre cause et de politiciens achetés, nous parviendrons à faire mettre en place de nouveaux Organismes ayant toutes les apparences de la "Modernité", tel un "Bureau de la Protection de l’Enfance" protégé par une "Charte des Droits et Libertés".

Pour la réussite de notre "Plan Mondial: [Le Plan Rouge]", il nous faut faire implanter dans toutes les Sociétés Occidentales des années 70’, des "Bureaux pour la Protection de l’Enfance" dont les fonctionnaires (de jeunes intellectuels sans expérience, fraîchement sortis d’Universités où sont mis en évidence nos principes mondialistes), feront respecter à la lettre, sans discernement, la "Charte des Droits de l’Enfant". Qui osera s’opposer à cela sans en même temps être identifié aux barbaries du Moyen Age ?

Cette "Charte" laborieusement mise au point dans nos "Loges", nous permettra enfin de réduire à néant toute autorité parentale en faisant éclater la famille en individus farouchement opposés les uns aux autres pour la protection de leurs intérêts personnels. Elle encouragera les enfants à dénoncer des parents trop autoritaires parce que trop traditionnels, trop religieux. Elle contribuera ainsi à soumettre les parents à une "Psychose Collective de la Peur"; ce qui provoquera inéluctablement, d’une manière générale dans la société, un relâchement de l’autorité parentale. Ainsi nous aurons réussi, dans un premier temps, à produire une société semblable à celle de la Russie des années 50’ où les enfants dénonçaient à l’Etat leurs parents, et cela sans que personne ne s’en aperçoive.

En transférant ainsi à l’Etat le "Rôle Parental", il nous sera plus facile, par la suite, de nous accaparer, une par une, de toutes les responsabilités qui avaient été, jusqu'à date, du ressort exclusif des parents. C’est ainsi que nous pourrons faire considérer par tous comme étant un abus contre l’enfant, l’enseignement religieux traditionnel d’origine Judéo-Chrétienne.

Dans un même temps, mais à un autre niveau, nous ferons inscrire dans les plus hautes Lois des Nations, que toutes les Religions, les Cultes et les Pratiques religieuses de tous genres, y compris la "Sorcellerie et la Magie" doivent toutes être respectées au même titre les unes que les autres.

Ce sera par la suite d’une aisance déconcertante que de transférer ce rôle de l’Etat par rapport à l’enfant aux plus hautes instances internationales, telles les Nations-Unies.

Comprenons bien ceci: "Notre but n’est pas de protéger les enfants ou qui que ce soit d’autre, mais bien de provoquer l’éclatement, puis la chute des Nations qui sont un obstacle majeur à la mise en place de notre "Nouvel Ordre Mondial". C’est la raison pour laquelle les "Bureaux de Protection de l’Enfance" doivent être investis d’une autorité légale absolue. Ils doivent être en mesure, comme bon leur semblera, mais toujours sous le prétexte de la protection de l’enfant, de pouvoir retirer ces derniers de leurs milieux familiaux originels, et les placer dans des milieux familiaux étrangers ou des Centres gouvernementaux déjà acquis à nos principes mondialistes et a-religieux. Par conséquent, sera ainsi achevée la brisure définitive de la "Cellule Familiale Occidentale". Car sans la protection et la surveillance de leurs parents originaux, ces enfants pourront ainsi être définitivement handicapés dans leur développement psychologique et moral, et représenter, par voie de conséquence naturelle, des proies facilement adaptables à nos visées mondialistes.

Pour la réussite assurée d’une telle entreprise, il est primordial que les fonctionnaires travaillant dans ces "Bureaux" au service de l’Etat, soient jeunes, sans expérience passée, imbus de théories que nous savons vides et sans efficacité, et surtout, soient obsédés par l’esprit missionnaire de grands protecteurs de l’enfance menacée. Car pour eux, tous les parents doivent représenter des criminels en puissance, des dangers potentiels au bien-être de l’enfant ici considéré comme étant un "Dieu".

Un "Bureau de la Protection de l’Enfance" et une "Charte des Droits de l’Enfant" n’ont aucune raison d’être sans enfants menacés. De plus, les exceptions et les exemples historiques utilisés pour leur mise en place finiraient, tôt ou tard, par disparaître s’ils n’étaient pas constamment alimentés par de nouveaux cas se produisant sur une base continue. En ce sens, nous devons infiltrer le "Système d’éducation" des Nations pour y faire disparaître, sous le couvercle de la "Modernité" et de "l’Evolution", l’enseignement de la Religion, de l’Histoire, de la Bienséance tout en diluant, en même temps, sous une avalanche d’expérimentations nouvelles dans le milieu de l’Education, celui de la langue et des mathématiques. De cette manière, en enlevant aux jeunes générations, toute base et toute frontière morales, toute connaissance du passé (donc toute fierté nationale), donc tout respect d’autrui, tout pouvoir par la connaissance du langage et des sciences (donc sur la réalité), nous contribuerons à fabriquer une jeunesse largement disposée à toutes les formes de délinquance. Dans ce nouvel univers morcelé par la peur des parents, et leur abandon de toute responsabilité face à leurs enfants, nous aurons la voie libre pour former, à notre manière et selon nos objectifs premiers, une jeunesse où l’arrogance, le mépris, l’humiliation d’autrui seront considérés comme étant les nouvelles bases de "l’Affirmation de Soi" et de la "Liberté". Mais nous savons, à même l’expérience du passé, qu’une jeunesse semblable est d’ores et déjà condamnée à son autodestruction car celle-ci est foncièrement "Individualiste", donc "Anarchiste" par définition. En ce sens, elle ne peut aucunement représenter une base solide pour la continuité de quelque société que ce soit, et encore moins une valeur sûre pour la prise en charge de ses vieillards.

Dans la même foulée, il est aussi impératif de faire créer une "Charte des Droits et Libertés Individuelles", et des "Bureaux de Protection du Citoyen" en faisant miroiter aux masses, que ces innovations font partie intégrante de la "Modernité" des "Sociétés Nouvelles" du XX° siècle. De la même manière, et en même temps, mais à un autre niveau, faire voter de nouvelles Lois pour le "Respect et la Liberté Individuelles". Comme dans le cas de la "Famille", mais sur le plan de la "Société", ces Lois entreront en conflit avec les Droits de la Collectivité, menant ainsi les sociétés visées, droit à leur autodestruction. Car ici, l’inversion est totale: "Ce n’est plus la société (le droit de la majorité) qui doit être protégé contre des individus pouvant la menacer, mais bien plutôt (le Droit de l’Individu) qui se doit d’être protégé contre les menaces possibles de la majorité". Voilà le but que nous nous sommes fixés.

La suite...

Posté par Adriana Evangelizt

 

http://nom666.over-blog.com/article-7351999.html

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 05:15

aurore-rouge1.jpg?w=300&h=198

http://lesouffledivin.wordpress.com/2010/09/07/le-projet-politique-du-nouvel-ordre-mondial/



Père Régimbald et Serge Monast en 1985 nous annoncent le Nouvel Ordre Mondial. Révélations importantes à une époque où Internet n'existait pas encore...
http://911nwo.info/index.php?s=p%C3%A8re+r%C3%A9gimbald (17 mn)*
*Vidéo archive : Serge Monast – tout comme le Père Régimbald- fut l’un des pionniers de la lutte contre le
Nouvel Ordre Mondial, alors même que celui-ci n’était encore dans les médias de l’époque qu’une
« théorie du complot » limitée à 2 ou 3 énergumènes plus ou moins dérangés, avant de devenir
aujourd’hui l’objectif, voire l’obsession, des Grands de ce Monde et de leurs (très) puissants Maîtres.
A lire absolument !
Nous avions dans de précédents articles dédiés, relaté les travaux pionniers du Père Régimbald sur le
Nouvel Ordre Mondial et les Illuminati, dès les années 80.
Voici ci-dessous un texte particulièrement intrigant, censé selon le journaliste Serge Monast, mort
subitement et surtout prématurément tout comme son compatriote le Père Régimbald, avoir été concocté
dans une loge crypto-maçonnique dénommée « 666 » :
But du Projet Mondialiste: ÉTABLISSEMENT DE L’OCCULTE MONDIAL
Moyens de Financement du Projet : Contrôle du F.M.I., du G.A.T.T., de la Commission de Bruxelles, de
l’OTAN, de l’O.N.U. et d’autres Organismes Internationaux.
Les dernières dix-huit années furent très profitables pour l'avancement de nos projets mondiaux. Je peux
vous dire, Frères, que nous touchons maintenant presque au but.
La chute des États-Nations n'est plus qu'une question de temps, assez court, dois-je vous avouer en toute
confiance.
Grâce à nos Agents d'infiltration et à nos moyens financiers colossaux, des progrès sans précédents ont
maintenant été accomplis dans tous les domaines de la Science et de la Technologie dont nous contrôlons
financièrement les plus grandes corporations.
Depuis les réunions secrètes avec M. de Rothschild dans les années 56, et qui avaient pour but de mettre
au point le développement, et l'implantation mondiale des "Ordinateurs", il nous est maintenant possible
d'entrevoir la mise en place d'un genre "d'Autoroute Internationale" où toutes ces machines seraient
reliées entre elles.
Car, comme vous le savez déjà, le contrôle direct et individuel des populations de la planète, serait à tout
le moins totalement impossible sans l'usage des Ordinateurs, et leur rattachement électronique les uns
par rapport aux autres en un vaste "Réseau Mondial".
Ces machines d'ailleurs ont l'avantage de pouvoir remplacer des millions d'individus. De plus, elles ne
possèdent ni conscience, ni morale aucune ; ce qui est indispensable pour la réussite d'un projet comme
le nôtre.
Surtout, ces machines accomplissent, sans discuter, tout ce qui leur est dicté. Elles sont des esclaves
parfaits dont ont tant rêvé nos prédécesseurs, mais sans qu'ils aient été à même de se douter qu'un jour,
il nous serait possible d'accomplir un tel prodige.
Ces machines sans patrie, sans couleur, sans religion, sans appartenance politique, sont l'ultime
accomplissement et outil de notre Nouvel Ordre Mondial. Elles en sont la "Pierre angulaire" !
L'organisation de ces machines en un vaste "Réseau mondial" dont nous contrôlerons les leviers
supérieurs, nous servira à immobiliser les populations. Comment ?
Comme vous le savez, la structure de base de notre Nouvel Ordre Mondial est composée, dans son
essence, d'une multitude de "Réseaux" divers couvrant chacun toutes les sphères de l'activité humaine sur
toute l'étendue de la planète.
Jusqu'à ce jour, tous ces "Réseaux" étaient reliés entre eux par une base idéologique commune : celle de
l'Homme comme étant le "Centre" et "l'Ultime Accomplissement" de l'Univers.
Ainsi, grâce à tous ces "Réseaux" unis par le lien de la "Nouvelle Religion de l'Homme pour l'Homme",
nous avons pu facilement infiltrer tous les secteurs humains dans tous les pays Occidentaux, et en
modifier la base "Judéo-Chrétienne".
Le résultat est qu'aujourd'hui, cet Homme, qu'il fasse partie du Politique, de l'Économique, du Social, de
l'Éducation, du Scientifique ou du Religieux, a déjà, depuis notre dernière Réunion de fin Juin 67,
abandonné son héritage passé pour le remplacer par notre idéal d'une Religion Mondiale basée
uniquement sur l'Homme.
Coupé ainsi qu'il est dorénavant de ses racines historiques, cet Homme n'attend plus, en définitive, que lui
soit proposé une nouvelle idéologie. Celle-ci, bien entendue, est la nôtre ; celle du "Village
Communautaire Global" dont il sera le "Centre".
Et c'est précisément ce que nous lui apporterons en l'encourageant à faire partie, "Corps et Ame", de ce
"Réseau Électronique Mondial" où les frontières des États-Nations auront été à tout jamais abolies,
anéanties jusqu'à leurs racines les plus profondes.
Pendant que cet homme égaré sera absorbé par son enthousiasme aveugle à faire partie de sa nouvelle
"Communauté Mondiale" en faisant partie de ce vaste "Réseau d'Ordinateurs", pour notre compte, nous
verrons, à partir des leviers supérieurs qui lui seront cachés, à le ficher, à l'identifier, à le comptabiliser, et
à le rentabiliser selon nos propres objectifs.
Car à l'intérieur de cette "Nouvelle Société Globale", aucun individu ayant un potentiel de "Rentabilité"
pour nous, ne pourra nous échapper.
L'apport constant de la "Technologie Électronique" devra nous assurer de tous les moyens pour ficher,
identifier, et contrôler tous les individus des populations de l'Occident.
Quant à ceux qui ne représenteront aucune "Rentabilité Exploitable" par nous, nous verrons à ce qu'ils
s'éliminent d'eux-mêmes à travers toutes les guerres intestines locales que nous aurons pris soin de faire
éclater ici et là en nous ayant servi, et de la "Chute de l'Économie" des États-Nations, et des "Oppositions
et des Revendications" des divers groupes composant ces mêmes États.
Voici donc la manière détaillée par laquelle nous procéderons d'ici 1998 pour paver la route à la naissance
de notre "Gouvernement Mondial".
1. - Décupler la "Société des Loisirs" qui nous a été si profitable à date. En nous servant de l'invention du
"Vidéo" que nous avons financé, et des jeux qui lui sont rattachés, finissons de pervertir la morale de la
jeunesse. Offrons-lui la possibilité de satisfaire maintenant tous ses instincts.
Un être possédé par ses sens, et esclave de ceux-ci, nous le savons, n'a ni idéal, ni force intérieure pour
défendre quoi que ce soit.
Il est un "Individualiste" par nature, et représente un candidat parfait que nous pouvons modeler
aisément selon nos désirs et nos priorités. D'ailleurs, rappelez-vous avec quelle facilité nos prédécesseurs
ont pu orienter toute la jeunesse allemande au début du siècle en se servant du désabusement de cette
dernière !
2. - Encourager la "Contestation Étudiante" pour toutes les causes rattachées à "l'Écologie".
La protection obligatoire de cette dernière sera un atout majeur le jour où nous aurons poussé les États-
Nations à échanger leur "Dette Intérieure" contre la perte de 33 % de tous leurs territoires demeurés à
l'état sauvage.
3. - Comblons le vide intérieur de cette jeunesse en l'initiant, dès son tout jeune âge, à l'univers des
Ordinateurs. Utilisons, pour cela, son système d'éducation. Un esclave au service d'un autre esclave que
nous contrôlons.
4. - Sur un autre plan, établissons le "Libre-Échange International" comme étant une priorité absolue pour
la survie économique des États-Nations.
Cette nouvelle conception économique nous aidera à accélérer le déclin des "Nationalistes" de toutes les
Nations ; à les isoler en factions diverses, et au moment voulu, à les opposer farouchement les uns aux
autres dans des guerres intestines qui achèveront de ruiner ces Nations.
5. - Pour nous assurer à tout prix de la réussite d'une telle entreprise, faisons en sorte que nos Agents
déjà infiltrés dans les Ministères des Affaires Intergouvernementales et de l'Immigration des États-Nations
fassent modifier en profondeur les Lois de ces Ministères.
Ces modifications viseront essentiellement à ouvrir les portes des pays occidentaux à une immigration de
plus en plus massive à l'intérieur de leurs frontières (immigrations que nous aurons d'ailleurs provoquées
en ayant pris soin de faire éclater, ici et là, de nouveaux conflits locaux).
Par des campagnes de Presse bien orchestrées dans l'opinion publique des États-Nations ciblées, nous
provoquerons chez celles-ci un afflux important de réfugiés qui aura pour effet, de déstabiliser leur
économie intérieure, et de faire augmenter les tensions raciales à l'intérieur de leur territoire.
Nous verrons à faire en sorte que des groupes d'extrémistes étrangers fassent partie de ces afflux
d'immigrants; ce qui facilitera la déstabilisation politique, économique et sociale des Nations visées.
6. - Ce "Libre-Échange" qui, en réalité, n'en est pas un car il est déjà contrôlé par nous tout au sommet
de la hiérarchie économique, noyautons-le en "Trois Commissions Latérales" :
[celle de l'Asie, celle de l'Amérique, celle de l'Europe]. Il nous apportera la discorde à l’intérieur des États-
Nations par la hausse du chômage relié aux restructurations de nos Multinationales.
7. – Transférons lentement, mais sûrement, nos multinationales dans de nouveaux pays acquis à l’idée de
« l'Économie de Marché », tels les pays de l’Est de l’Europe, en Russie et en Chine par exemple. Nous
nous fichons bien, pour l’instant, si leur population représente ou non un vaste bassin de nouveaux
consommateurs.
Ce qui nous intéresse, c’est d’avoir accès, en premier lieu, à une « Main-d’oeuvre-Esclave » (à bon marché
et non syndiquée) que nous offrent ces pays et ceux du Tiers-monde. D’ailleurs, leurs gouvernements ne
sont-ils pas mis en place par nous ?
Ne font-ils pas appel à l’aide étrangère, et aux prêts de notre « Fond Monétaire International » et de notre
« Banque Mondiale » ?
Ces transferts offrent plusieurs avantages pour nous. Ils contribuent à entretenir ces nouvelles populations
dans l’illusion d’une « Libération Économique », d’une « Liberté Politique » alors qu’en réalité, nous les
dominerons par l’appétit du gain et un endettement dont ils ne pourront jamais s’acquitter.
Quant aux populations occidentales, elles seront entretenues dans le rêve du [Bien-Être Économique] car
les produits importés de ces pays ne subiront aucune hausse de prix.
Par contre, sans qu’elles s’en aperçoivent au début, de plus en plus d’industries seront obligées de fermer
leurs portes à cause des transferts que nous aurons effectués hors des pays occidentaux.
Ces fermetures augmenteront le chômage, et apporteront des pertes importantes de revenus pour les
États-Nations.
8. – Ainsi nous mettrons sur pied une « Économie Globale » à l’échelle mondiale qui échappera totalement
au contrôle des États-Nations.
Cette nouvelle économie sera au-dessus de tout ; aucune pression politique ou syndicale ne pourra avoir
de pouvoir sur elle.
Elle dictera ses propres « Politiques Mondiales », et obligera à une réorganisation politique, mais selon nos
priorités à l’échelle mondiale.
9. – Par cette « Économie Indépendante » n’ayant de Lois que nos Lois, nous établirons une « Culture de
Masse Mondiale ». Par le contrôle international de la Télévision, des Médias, nous instituerons une
« Nouvelle Culture », mais nivelée, uniforme pour tous, sans qu’aucune « Création » future ne nous
échappe.
Les artistes futurs seront à notre image ou bien ne pourront pas survivre. Fini donc ce temps où des
« Créations Culturelles Indépendantes » mettaient à tout moment en péril nos projets mondialistes
comme cela fut si souvent le cas dans le passé.
10. – Par cette même économie, il nous sera alors possible de nous servir des forces militaires des États-
Nations (telles celles des États-Unis) dans des buts humanitaires.
En réalité, ces « Forces » nous serviront à soumettre des pays récalcitrants à notre volonté. Ainsi les pays
du Tiers-Monde et d’autres semblables à eux ne pourront pas être en mesure d’échapper à notre volonté
de nous servir de leur population comme main-d’oeuvre-esclave.
11. – Pour contrôler le marché mondial, nous devrons détourner la productivité de son but premier
(libérer l’homme de la dureté du travail). Nous l’orienterons en fonction de la retourner contre l’homme en
asservissant ce dernier à notre système économique où il n’aura pas le choix de devenir notre esclave, et
même un futur criminel.
12. – Tous ces transferts à l’étranger de nos Multinationales, et la réorganisation mondiale de l’économie
auront pour but, entre autres, de faire grimper le chômage dans les pays occidentaux.
Cette situation sera d’autant plus réalisable parce qu’au départ, nous aurons privilégié l’importation
massive des produits de base à l’intérieur des États-Nations et, du même coup, nous aurons surchargé ces
États par l’emploi exagéré de leur population à la production de services qu’ils ne pourront plus payer.
Ces conditions extrêmes multiplieront par millions les masses d’assistés sociaux de tous genres, d’illettrés,
de sans abris.
13. – Par des pertes de millions d’emplois dans le secteur primaire ; à même les évasions déguisées de
capitaux étrangers hors des États-Nations, il nous sera ainsi possible de mettre en danger de mort
l’harmonie sociale par le spectre de la guerre civile.
14. – Ces manipulations internationales des gouvernements et des populations des États-Nations nous
fourniront le prétexte d’utiliser notre F.M.I. pour pousser les gouvernements occidentaux à mettre en
place des « Budgets d’Austérité » sous le couvercle de la réduction illusoire de leur « Dette Nationale » ;
de la conservation hypothétique de leur « Cote de Crédit Internationale » ;
de la préservation impossible de la « Paix Sociale ».
15. – Par ces « Mesures Budgétaires d’Urgence », nous briserons ainsi le financement des États-Nations
pour tous leurs « Méga-Projets » qui représentent une menace directe à notre contrôle mondial de
l’économie.
16. – D’ailleurs toutes ces mesures d’austérité nous permettront de briser les volontés nationales de
structures modernes dans les domaines de l'Énergie, de l’Agriculture, du Transport et des Technologies
nouvelles.
17. – Ces mêmes mesures nous offriront l’occasion rêvée d’instaurer notre « Idéologie de la Compétition
Économique ». Celle-ci se traduira, à l’intérieur des États-Nations, par la réduction volontaire des salaires,
les départs volontaires avec [Remises de Médailles pour Services rendus] ; ce qui nous ouvrira les portes
à l’instauration partout de notre « Technologie de Contrôle ».
Dans cette perspective, tous ces départs seront remplacés par des « Ordinateurs » à notre service.
18. – Ces transformations sociales nous aideront à changer en profondeur la main d’oeuvre « Policière et
Militaire » des États-Nations. Sous le prétexte des nécessités du moment, et sans éveiller de soupçons,
nous nous débarrasserons une fois pour toutes de tous les individus ayant une « Conscience Judéo-
Chrétienne ».
Cette « Restructuration des Corps Policiers et Militaires » nous permettra de limoger sans contestation, le
personnel âgé, de même que tous les éléments ne véhiculant pas nos principes mondialistes.
Ceux-ci seront remplacés par de jeunes recrues dépourvues de « Conscience et de Morale », et déjà
toutes entraînées, et favorables à l’usage inconsidéré de notre « Technologie de Réseaux Électroniques ».
19. – Dans un même temps, et toujours sous le prétexte de « Coupures Budgétaires », nous veillerons au
transfert des bases militaires des États-Nations vers l’Organisation des Nations-Unies.
20. – Dans cette perspective, nous travaillerons à la réorganisation du « Mandat International des
Nations-Unies ».
De « Force de Paix » sans pouvoir décisionnel, nous l’amènerons à devenir une « Force d’Intervention »
où seront fondues, en un tout homogène, les forces militaires des États-Nations.
Ceci nous permettra d’effectuer, sans combat, la démilitarisation de tous ces États de manière à ce
qu’aucun d’entre eux, dans l’avenir, ne soient suffisamment puissants (indépendants) pour remettre en
question notre « Pouvoir Mondial ».
21. – Pour accélérer ce processus de transfert, nous impliquerons la force actuelle des Nations-Unies dans
des conflits impossibles à régler. De cette manière, et avec l’aide des Médias que nous contrôlons, nous
montrerons aux populations l’impuissance et l’inutilité de cette « Force » dans sa forme actuelle.
La frustration aidant, et poussée à son paroxysme au moment voulu, poussera les populations des États-
Nations à supplier les instances internationales de former une telle « Force Multi-Nationale » au plus tôt
afin de protéger à tout prix la « Paix ».
22. – L’apparition prochaine de cette volonté mondiale d’une « Force Militaire Multi-Nationale » ira de pair
avec l’instauration, à l’intérieur des États-Nations, d’une « Force d’Intervention Multi-Juridictionnelle ».
Cette combinaison des « Effectifs Policiers et Militaires », créée à même le prétexte de l’augmentation de
l’instabilité politique et sociale grandissante à l’intérieur de ces États croulant sous le fardeau des
problèmes économiques, nous permettra de mieux contrôler les populations occidentales.
Ici, l’utilisation à outrance de l’identification et du fichage électronique des individus nous fournira une
surveillance complète de toutes les populations visées.
23. – Cette réorganisation policière et militaire intérieure et extérieure des États-Nations permettra de
faire converger le tout vers l’obligation de la mise en place d’un « Centre Mondial Judiciaire ».
Ce « Centre » permettra aux différents « Corps Policiers des États-Nations » d’avoir rapidement accès à
des « Banques de Données » sur tous les individus potentiellement dangereux pour nous sur la planète.
L’image d’une meilleure efficacité judiciaire, et les liens de plus en plus étroits créés et entretenus avec le
« Militaire », nous aideront à mettre en valeur la nécessité d’un « Tribunal International » doublé d’un
« Système Judiciaire Mondial » ; l’un pour les affaires civiles et criminelles individuelles, et l’autre pour les
Nations.
24. – Au cours de la croissance acceptée par tous de ces nouvelles nécessités, il sera impérieux pour nous
de compléter au plus tôt le contrôle mondial des armes à feu à l’intérieur des territoires des États-Nations.
Pour ce faire, nous accélérerons le « PLAN ALPHA » mis en oeuvre au cours des années 60 par certains de
nos prédécesseurs.
Ce « Plan » à l’origine visait deux objectifs qui sont demeurés les mêmes encore aujourd’hui :
Par l’intervention de « Tireurs fous », créer un climat d’insécurité dans les populations pour amener à un
contrôle plus serré des armes à feu.
Orienter les actes de violence de manière à en faire porter la responsabilité par des extrémistes religieux,
ou des personnes affiliées à des allégeances religieuses de tendance « Traditionnelle », ou encore, des
personnes prétendant avoir des communications privilégiées avec Dieu.
Aujourd’hui, afin d’accélérer ce « Contrôle des Armes à Feu », nous pourrons utiliser la « Chute des
Conditions Économiques » des États-Nations qui entraînera avec elle, une déstabilisation complète du
Social ; donc augmentation de la violence. Je n’ai pas besoin de vous rappeler, ni de vous démontrer,
Frères, les fondements de ce « Contrôle » des armes à feu.
Sans celui-ci, il deviendrait presque impossible pour nous de mettre à genoux les populations des États
visés. Rappelez-vous avec quel succès nos prédécesseurs ont pu contrôler l’Allemagne de 1930 avec les
nouvelles « Lois » mises en application à l’époque ; Lois d’ailleurs sur lesquelles sont fondées les Lois
actuelles des États-Nations pour ce même contrôle.
25. – Les dernières « Étapes » se rapportent à la « PHASE OMEGA » expérimentée à partir des
expérimentations effectuées au début des années 70. Elles renferment la mise en application, à l’échelle
mondiale, des « Armes Electro-Magnétiques ».
Les « Changements de Climat » entraînant la destruction des récoltes ; la faillite dans ces conditions, des
terres agricoles.
L’avenir du « Contrôle des Populations » de ces États passe obligatoirement par le contrôle absolu, par
nous, de la production alimentaire à l’échelle mondiale, et par la prise de contrôle des principales « Routes
Alimentaires » de la planète. Pour ce faire, il est nécessaire d’utiliser
l’Electro-Magnétique, entre autre, pour déstabiliser les climats des États les plus productifs sur le plan
agricole. Quant à l’empoisonnement de la nature, elle sera d’autant plus accélérée que l’augmentation des
populations l’y poussera sans restriction. la dénaturation, par moyens artificiels, des produits alimentaires
de consommation courante; l’empoisonnement de la nature par une exploitation exagérée et inconsidérée,
et l’utilisation massive de produits chimiques dans l’agriculture ; tout cela, Frères, mènera à la ruine
assurée des industries alimentaires des
États-Nations.
26. – L’utilisation de l’Electro-Magnétique pour provoquer des « Tremblements de Terre » dans les régions
industrielles les plus importantes des États-Nations contribuera à accélérer la « Chute Économique » des
États les plus menaçants pour nous ; de même qu’à amplifier l’obligation de la mise en place de notre
Nouvel Ordre Mondial.
27. – Qui pourra nous soupçonner ? Qui pourra se douter des moyens utilisés ? Ceux qui oseront se
dresser contre nous en diffusant de l’information quant à l’existence et au contenu de notre
« Conspiration », deviendront suspects aux yeux des autorités de leur Nation et de leur population.
Grâce à la désinformation, au mensonge, à l’hypocrisie et à l’individualisme que nous avons créé au sein
des peuples des États-Nations, l’Homme est devenu un Ennemi pour l’Homme.
Ainsi ces « Individus Indépendants » qui sont des plus dangereux pour nous, justement à cause de leur
« Liberté », seront considérés par leurs semblables comme étant des ennemis et non des libérateurs.
L’esclavage des enfants, le pillage des richesses du Tiers-Monde, le chômage, la propagande pour la
libération de la drogue, l’abrutissement de la jeunesse des Nations, l’idéologie du « Respect de la Liberté
Individuelle » diffusée au sein des Églises Judéo-Chrétiennes et à l’intérieur des États-Nations,
l’obscurantisme considéré comme une base de la fierté, les conflits inter-ethniques, et notre dernière
réalisation : « les Restrictions Budgétaires » ; tout cela nous permet enfin de voir l’accomplissement
ancestral de notre « Rêve » : celui de l’instauration de notre « NOUVEL ORDRE MONDIAL ».
Écrit Fin Juin 1985.
Ce qui intrigue dans ce texte ce n’est pas seulement son contexte comme les relais pro-NWO et autres
idiots utiles le font constamment remarquer en fustigeant un contexte paranoïde ou extrême-droitiste (ou
extrême-gauchiste, voire extrême-centriste ou nihiliste, c’est selon), mais le fond du texte lui- même, les
informations prédictives qu’il dévoile et qui se retrouvent pour une partie très importante vérifiés par les
faits, plus de 25 ans après leur première publication…
Ce qui importe ici c’est de lire ce qui est écrit noir sur blanc, ce qui a été écrit il y a plus de 25
ans et qui se trouve recoupé par les faits eux-mêmes.
Ci-après : Comment manipuler la populace, en 10 leçons…
(page suivante)
Comment manipuler la populace, en 10 leçons
1/ La stratégie de la distraction
Élément primordial du contrôle social, la stratégie de la diversion consiste à détourner l’attention du public
des problèmes importants et des mutations décidées par les élites politiques et économiques, grâce à un
déluge continuel de distractions et d’informations insignifiantes. La stratégie de la diversion est également
indispensable pour empêcher le public de s’intéresser aux connaissances essentielles, dans les domaines
de la science, de l’économie, de la psychologie, de la neurobiologie, et de la cybernétique. « Garder
l’attention du public distraite, loin des véritables problèmes sociaux, captivée par des sujets sans
importance réelle. Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser ; de retour à la
ferme avec les autres animaux. » Extrait de « Armes silencieuses pour guerres tranquilles ».
2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette méthode est aussi appelée « problème-réaction-solution ».
On crée d’abord un problème, une « situation » prévue pour susciter une certaine réaction du public, afin
que celui-ci soit lui- même demandeur des mesures qu’on souhaite lui faire accepter. Par exemple : laisser
se développer la violence urbaine, ou organiser des attentats sanglants, afin que le public soit demandeur
de lois sécuritaires au détriment de la liberté. Ou encore : créer une crise économique pour faire accepter
comme un mal nécessaire le recul des droits sociaux et le démantèlement des services publics.
3/ La stratégie de la dégradation
Pour faire accepter une mesure inacceptable, il suffit de l’appliquer progressivement, en « dégradé », sur
une durée de 10 ans. C’est de cette façon que des conditions socio-économiques radicalement nouvelles
(néolibéralisme) ont été imposées durant les années 1980 à 1990. Chômage massif, précarité, flexibilité,
délocalisations, salaires n’assurant plus un revenu décent, autant de changements qui auraient provoqué
une révolution s’ils avaient été appliqués brutalement.
4/ La stratégie du différé
Une autre façon de faire accepter une décision impopulaire est de la présenter comme « douloureuse mais
nécessaire », en obtenant l’accord du public dans le présent pour une application dans le futur.
Il est toujours plus facile d’accepter un sacrifice futur qu’un sacrifice immédiat. D’abord parce que l’effort
n’est pas à fournir tout de suite. Ensuite parce que le public a toujours tendance à espérer naïvement que
« tout ira mieux demain » et que le sacrifice demandé pourra être évité. Enfin, cela laisse du temps au
public pour s’habituer à l’idée du changeme nt et l’accepter avec résignation lorsque le moment sera venu.
5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas âge
La plupart des publicités destinées au grand public utilisent un discours, des arguments, des personnages,
et un ton particulièrement infantilisants, souvent proche du débilitant, comme si le spectateur était un
enfant en bas âge ou un handicapé mental. Plus on cherchera à tromper le spectateur, plus on adoptera
un ton infantilisant. Pourquoi ? « Si on s’adresse à une personne comme si elle était âgée de 12 ans, alors,
en raison de la suggestibilité, elle aura, avec une certaine probabilité, une réponse ou une réaction aussi
dénuée de sens critique que celles d’une personne de 12 ans ». Extrait de « Armes silencieuses pour
guerres tranquilles ».
6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Faire appel à l’émotionnel est une technique classique pour court-circuiter l’analyse rationnelle, et donc le
sens critique des individus. De plus, l’utilisation du registre émotionnel permet d’ouv rir la porte d’accès à
l’inconscient pour y implanter des idées, des désirs, des peurs, des pulsions, ou des comportements…
7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise
Faire en sorte que le public soit incapable de comprendre les technologies et les méthodes utilisées pour
son contrôle et son esclavage. « La qualité de l’éducation donnée aux classes inférieures doit être la plus
pauvre, de telle sorte que le fossé de l’ignorance qui isole les classes inférieures des classes supérieures
soit et deme ure incompréhensible par les classes inférieures. Extrait de « Armes silencieuses pour guerres
tranquilles ».
8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité
Encourager le public à trouver « cool » le fait d’être stupide, vulgaire, et inculte…
9/ Remplacer la révolte par la culpabilité
Faire croire à l’individu qu’il est seul responsable de son malheur, à cause de l’insuffisance de son
intelligence, de ses capacités, ou de ses efforts. Ainsi, au lieu de se révolter contre le système
économique, l’individu s’auto dévalue et culpabilise, ce qui engendre un état dépressif dont l’un des effets
est l’inhibition de l’action. Et sans action, pas de révolution!…
10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Au cours des 50 dernières années, les progrès fulgurants de la science ont creusé un fossé croissant entre
les connaissances du public et celles détenues et utilisées par les élites dirigeantes. Grâce à la biologie, la
neurobiologie, et la psychologie appliquée, sans compter les enquêtes de surveillance d'écoute et de
renseignement.. le « système » est parvenu à une connaissance avancée de l’être humain, à la fois
physiquement et psychologiquement. Le système en est arrivé à mieux connaître l’individu moyen que
celui-ci ne se connaît lui- même. Cela signifie que dans la majorité des cas, le système détient un plus
grand contrôle et un plus grand pouvoir sur les individus que les individus eux-mêmes

 

http://911nwo.info/index.php?s=p%C3%A8re+r%C3%A9gimbald


Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 05:10

 


Alex Jones : La Terreur Fabriquée [VOSTFR]
http://www.conspipedia.fr

Petit plaidoyer de Alex Jones nous démontrant une nouvelle fois que le terrorisme est instrumentalisé et utilisé par les États. Tous ses propos sont documentés, ceux qui sont intéressés peuvent dépasser le stade du déni et vérifier par eux-mêmes.envoyé par la-matrice_org. - L'actualité du moment en vidéo.
Partager cet article
Repost0
21 novembre 2010 7 21 /11 /novembre /2010 04:46

Strauss-Kahn, l'ennemi des peuples, interviewé :

 

Patrick Cohen reçoit dans le 7/9 de France Inter, Dominique Strauss-Kahn, Directeur Général du FMI .
(8h20 - 15 Novembre 2010).
http://www.dailymotion.com/video/xfn2d2_dominique-strauss-kahn_news#from=embed
Merci à Maria, ma plus fidèle collaboratrice, qui me fournit régulièrement en "bons" liens !
Partager cet article
Repost0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 10:54

Note d'eva: Après avoir envoyé le précédent post, j'ai décidé de rédiger un article pour mon blog R-sistons. Voici donc la publication complète.

 

 

 

Au menu de ce post:

- Introduction d'eva

- Triptyque de mort,

Nouvel Ordre Mondial: Permis de tuer et d'enfermer ?

par eva R-sistons

- Batteries animales. Animaux emmurés vivants.

- Flichiatrie. Tous emmurés vivants ?

(par l'Union Syndicale de la Psychiatrie)

- Liens à lire sur le sujet

- Pétition Kokopelli. Et article:

Sauvons nos semences naturelles !

 

Elevage en batterie - Usine à imitation de viande

Elevage en batterie - Usine à imitation de viande - Une vie de martyr pour les animaux

http://spqr7.wordpress.com/2009/07/

 

Introduction d'eva :

 

Bonjour

 

Alors que je suis en plein pré-déménagement, suite à la tempête, démontant tout et mettant tout en sûreté dans un garde-meubles en attendant de déménager vraiment, je reçois un lien d'article qui va dans le sens de ce que je voulais écrire voici plusieurs semaines, mais reporté faute de temps, ne serait-ce que parce que ma vision des choses est bien plus globale, elle englobera en effet tous les aspects de notre vie et sera assortie de très nombreux liens (d'où mon retard à publier, en plein transfert de mes affaires). Ce post sera pour moi le plus important de ce blog. Je l'assortirai d'un appel à un changement radical de vie si nous voulons sortir du piège que quelques familles toutes puissantes, complètement dingues et insensibles à la souffrance individuelle, préparent à notre intention. Et ce post  donnera une interprétation très personnelle des projets du Nouvel Ordre Mondial (on parle aujourd'hui de "nouvelle gouvernance mondiale" car le mot NOM, via le Net, est déconsidéré, comme on parle maintenant de "vidéo-protection" et non plus de vidéo-surveillance !). Je suis en train de pressentir ce qui va se passer, et ce sera très osé - très neuf, mais je crains d'avoir raison trop tôt ! Par exemple, je vous avais fait part de mes craintes concernant la possibilité, un jour, de voir remplacée l'école publique par le télé-enseignement (privé). Alerte ! Ils veulent tous nous enfermer, nous paralyser, nous ligoter ! Et ils osent appeler ça la démocratie ? Même les Staliniens si dénoncés par l'Occident libéral n'auraient jamais osé mettre en place un tel maillage, un tel rétrécissement, un tel asservissement ! Et la société stalinienne, elle, offrait travail, logement, protections sociales de la naissance à la mort, à tous ! 

 

Citoyens ! Plutôt mourir debout, que couchés, enfermés à vie, dans une cage qui ne sera même pas dorée ! Nous ne pouvons accepter d'être abêtis, détruits par des fous qui prennent totalement possession de tous les aspects de notre vie pour en faire un enfer !

 

Eva R-sistons à l'intolérable, plus que jamais

 

NB Voici quelques lignes en attendant mieux

 

 

soleil-vert.jpg

Soleil Vert

 

TRIPTYQUE  MORTIFERE

Nouvel Ordre Mondial:

Permis de tuer et d'enfermer ?

par eva R-sistons

 

Triptyque ! Je comptais vous adresser quelques lignes sur un triptyque dément, et voici que je reçois un post sur le renfermement à domicile. Il prolonge ce triptyque d'une manière terrible !

 

De quoi s'agit-il ? Il y a les OGM. Dans le Sud, des centaines de milliers de paysans, ruinés, se suicident à cause des OGM, à cause de l'enchaînement à des servitudes trop onéreuses pour eux. Finies les méthodes séculaires, éprouvées ! Il faut engraisser Monsanto et ses semences éphémères, chimiques. Vous refusez ? Vous voulez du bio ? Mais le vent vous l'interdira, tout sera contaminé ! 

 

L'agro-alimentraire. On nous impose l'alimentation industrielle, toujours plus chimique, frelatée, emplie de nombreux colorants, additifs, etc. La culture, les semences naturelles ? En attendant d'être proscrites, elles sont traquées ! Aux USA, on va vers une interdiction des potagers, pour mieux nous enchaîner à l'alimentation industrielle source de maladies, de cancers, de stress, etc. Et bientôt l'alimentation sera irradiée pour mieux nous empoisonner !

 

Big Pharma. OGM, air pollué, aliments frelatés, nous sommes exposés à chaque instant. On voudrait réduire le nombre d'habitants sur terre, qu'on ne s'y prendrait pas autrement ! Et en plus, les Décideurs spéculent maintenant sur les matières premières de base. Famine assurée pour beaucoup ! En tous cas, tout est fait pour nous rendre malades. Si on ne l'est pas assez, on envoie artificiellement une épidémie, comme le Sida: Et dans certains pays africains, par exemple, plus de 30 % des habitants sont contaminés. Donc, il faut se soigner. Comment ? Avec les remèdes éprouvés de nos grands-mères, avec des plantes, avec des substances naturelles ? Pas du tout. Avec des produits chimiques qui soignent (?) en créant d'autres maladies !  Et on traite les conséquences de nos maux, jamais la cause: Pour mieux nous asservir à une médecine coûteuse, d'ailleurs de plus en plus à notre charge ! Enfin, la médecine naturelle sera bientôt un souvenir, et nous n'aurons même plus le droit de consommer des compléments alimentaires !

 

Tout, TOUT est fait, aujourd'hui, pour nous tuer à petits feux. Indignons-nous, nous dit l'immense Stéphane Hessel ! Résistons ! Comme disaient jadis les militants anti-nucléaires, "soyons actifs avant d'être radio-actifs" !

 

Nous devons tous entreprendre une grande campagne de sensibilisation. Si nous ne faisons rien, ils auront notre peau !

 

Élevage de volailles en batterie

http://www.larousse.fr/encyclopedie/nom-commun-nom/%C3%A9levage/46365

 

Et de surcroît, l'urbanisation se poursuit, au détriment de nos campagnes. L'heure est aux mégapoles, aux ghettos, à la concurrence, au télé-emploi (quand il y en a un), au télé-enseignement, à la télé-médecine... et maintenant, voici la flichiatrie, à domicile ! Et sans consentement, s'il vous plaît. On veut manifester contre l'intolérable ? On déplaît aux Apprentis sorciers ? On est assigné à résidence, surveillé, contrôlé... et bien sûr soumis, conditionné par l'Information Officielle ! Tous confinés, nous sommes en effet obligés de subir. Et c'est ce qu'ils veulent ! De quel Droit prennent-ils possession de tous les aspects de notre vie, nous imposant tout, Van Rompuy a même décrété que les Nations ne devaient plus exister ? Accepterons-nous INDEFINIMENT de TOUT perdre, peu à peu ? 

 

Il est temps de réagir, et massivement. Sinon, nous serons condamnés à vivre comme les animaux de batterie, et promis à une mort certaine !

 

Eva R-sistons à l'intolérable

 

 

Animaux emmurés vivants:

100 % cage au sol grillagé

En France plus de 40 millions de lapins vivent en cage sur un sol grillagé, source d’inconfort permanent et de blessures aux pattes.

lapins élevés en cage

Les élevages comptent en moyenne plus de 6000 animaux. Les lapins sont très craintifs : la plupart des éleveurs diffusent le son d’une radio dans leurs bâtiments pour couvrir les bruits soudains (bruits de cages, mise en route des ventilateurs, etc.).

Les animaux disposent de peu de place : la surface d’une feuille de papier A4 chacun durant leur vie entière.

Leurs cages sont dépourvues de tout aménagement. Il leur est impossible de se dresser, de se cacher, de bondir, de ronger, de fouiner…

En phase d’engraissement, le moindre déplacement dérange les autres lapins et les agressions sont fréquentes, occasionnant blessures et infections.

Reproduction

Les reproducteurs sont sélectionnés dès leur naissance.
Ils sont choisis puis conditionnés pour être envoyés dès leur premier jour de vie vers les élevages où ils seront parents ou grands-parents.

lapins élevés en cage

Les lapines vivent isolées les unes des autres et sont inséminées 10 jours après chaque mise bas. Elles donnent naissance à une dizaine de petits par portée ; plus d’une soixantaine par an. Elles souffrent en outre de lésions aux pattes et de déformations du squelette. Environ un tiers des mères meurent chaque année.

7 lapereaux sur 100 éliminés

Dès la naissance, les petits sont triés : ils sont répartis en fonction de leur taille et de leur poids. 8 à 9 sont placés avec chaque lapine. Les malades, les plus petits et ceux en surnombre sont assommés sur le rebord d’une caisse ; il arrive que certains agonisent ensuite au milieu des morts-nés.

Il arrive que certains lapereaux naissent en dehors des nids.

lapins élevés en cage

Les lapereaux sont sevrés et séparés des mères à un peu plus d’un mois, juste avant la mise bas suivante de la mère. Les mises bas s’enchainent tous les 42 jours ou 49 jours.

5 minutes par vie de lapin

L’éleveur consacre en moyenne 4,3 heures de travail par an à une lapine (et ses petits). En un an 50 petits par lapine sont envoyés à l’abattoir, donc les 4,3 heures sont réparties chaque année entre 51 lapins : cela représente moins de 5 min pour un lapin sur toute sa vie. Cette durée inclut le temps passé au nettoyage du bâtiment, à la distribution de nourriture, etc. (1)

Plus de 25 % de lapins morts

La nourriture des lapins est supplémentée en vitamines, minéraux, antibiotiques et autres médicaments. Pourtant, un quart des lapins meurent avant d’atteindre l’âge où ils sont abattus.

lapins élevés en cage

Ce taux de mortalité est un chiffre officiel de la filière issus des résultats technico-économiques de 2007. (2)

L’abattoir

Vers deux mois et demi, les lapins sont entassés dans des caisses et conduits à l’abattoir. Ils y sont étourdis, saignés, dépecés, éviscérés.

Les images d’abattoir sont des scènes pouvant apparaître comme choquantes. Ce sont pourtant les images ordinaires de la mort des lapins.

abattoir lapins élevés en cage

Voir une vidéo d’abattage de lapins.

Voilà un bref résumé de la courte « vie » d’un lapin

 

(1) Annick Azard (ITAVI Service Economie), La production cunicole française – Caractérisation des systèmes de production et perspectives d’évolution, juin 2006, p. 32.
(2) ITAVI, Gestion Technico-economique des éleveurs de lapins de chair – Programmes RENACEB et RENALAP – Résultats 2006, septembre 2007, p. 60.

 

http://michellechagnon36.wordpress.com/2010/10/15/vie-de-lapins-l214-ethique-et-animaux/

 

 

 

Psy.jpeg

http://blogbernardgensane.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/11/15/a-se-durcit-101-%E2%80%A8.html

L'avenir radieux

de la "flichiatrie".

Emmurés vivants ?

15 nov. 2010

Texte diffusé par l'Union syndicale de la psychiatrie. — L’Etat français néolibéral, après une campagne médiatique sécuritaire commandée avec acharnement par celui qui l’incarne, compte réformer la loi de 1990 sur les soins sans consentement

 

Contrairement à l’analyse qui en est faite par de nombreux confrères psychiatres, le danger principal de ce projet de loi ne réside pas dans la multiplication des hospitalisations à la demande de l’autorité publique, qui signerait le retour du grand renfermement asilaire. L’internement coûte cher, et le personnel soignant comme les places manquent : que la surpopulation devienne la règle à l’hôpital comme c’est le cas en prison, est une hypothèse improbable - on n’a pas encore trouvé par quel mécanisme schizophrénique faire rentrer deux patients dans une seule chambre d’isolement… 


Non, la conséquence la plus redoutable de cette loi (si elle est adoptée) va être la généralisation des soins sans consentement en ambulatoire [1], et la société de contrôle panoptique qu’elle annonce et va entraîner irrémédiablement dans son sillage… Ce que cette loi présage, ce n’est en effet ni plus ni moins que le grand renfermement…  à domicile


Tels sont les symptômes avant-coureurs de cette évolution sociale tout à la fois psychologique et politique, d’un enfermement chez soi et en soi croissant, compatible avec la poursuite d’objectifs économiques nécessitant un parfait conformisme des masses à l’ordre public dominant :  

- L’inviolabilité du domicile n’existe plus depuis la loi Perben II de 2004 : la police peut rentrer chez n’importe qui à toute heure du jour et de la nuit. Cette intrusion est redoublée par la toute récente loi LOPPSI II, qui permet désormais l’espionnage par la police de toutes les communications électroniques privées.  

- Le chef de l’Etat français lui-même, dans un discours qui a fait date, a promis l’aide technique de la géolocalisation pour surveiller les dangereux schizophrènes (c’est devenu un pléonasme pour le bon peuple). L’assignation à domicile (ou à proximité) par bracelet électronique est déjà largement étendue depuis 1997 comme peine substitutive à l’enfermement carcéral.  

- L’hospitalisation à domicile psychiatrique a été expérimentée et s’est développée dans de nombreux départements depuis 2004 [2].  

- Il appartient aux médecins de prononcer les arrêts de travail, comportant des heures fixes de présence quotidienne obligatoire à domicile [3]. Cette disposition vise à faciliter les contrôles, notamment à l’initiative des employeurs [4], pour lutter contre la fraude aux arrêts de travail abusifs. Il est particulièrement intéressant de constater comme le recours banalisé à la caution scientiste de la médecine permet ainsi d’enfreindre la liberté d’aller et de venir, droit pourtant constitutionnel [5] !  

- Rappelons comment la propagande testée en 2008 autour de la grippe A, a répandu l’idée d’un confinement généralisé de la population, et planifié un état d’exception où les droits du travail et de la justice pourraient être bafoués du jour au lendemain.  

- Un apartheid physique s’étend à l’échelle mondiale entre les riches, les méritants, les élus d’un côté, et les pauvres, les malades, les parias de l’autre : centres de rétention, murs de séparation entre ou à l’intérieur des états, délimitant des zones vertes et rouges[6], multiplication des résidences et maintenant des villes sécurisées ;  

- Conséquence directe de la privatisation de l’existence comme du bouleversement des moyens de communication, se développent également le télétravail, la télémédecine, le téléachat, l’enseignement à domicile, l’éducation thérapeutique…  

- Garante de la santé mentale de toute la population, la psychiatrie s’occupe désormais de « traiter » tout trouble du comportement, autrement dit toute déviance par rapport à la norme sociale telle que, par exemple, le trouble oppositionnel (ce qui évoque irrésistiblement la psychiatrie du goulag soviétique, où l’opposition politique constituait une maladie mentale [7]). 

De la police intérieure pinelienne en passant par l’intériorisation surmoïque freudienne de la contrainte externe, jusqu’aux neurosciences qui permettent d’inscrire médicalement aujourd’hui toute défaillance, toute différence à l’intérieur même du cerveau voire du capital génétique de chacun : la métaphore médico-psychologique ne pouvait rester lettre morte après deux siècles de délire positiviste… Flicage psychiatrique et techno-scientiste destiné effectivement à tous nous surveiller : le fichage informatique se généralise [8], tandis que les députés du parti du chef de l’Etat français prônent le fichage de l’ADN à la naissance et du comportement des enfants dès la maternelle. Désormais, le management comportementaliste par l’autoévaluation et l’amélioration continue de ses performances consacre partout la psychologisation hygiéniste du ministère de l’intérieur : chacun est devenu son propre policier, son propre médecin, son propre chef d’entreprise privée individuelle, s’auto-contrôlant et s’auto-développant pour se soumettre aux normes biologiques de la neuro-économie. 

Le repli sur soi obéit à la loi du marché et accomplit la sélection naturelle… Sauve qui peut ! Mais en rangs : la guerre économique mondiale nécessite que soit garanti jusqu’au bout le moral des troupes. Voici pourquoi la psychiatrie est désormais au cœur des enjeux politiques, instrumentalisée par le pouvoir psycho-économique, pour lequel seule compte la loi égoïste du profit et de la concurrence : la santé mentale positive néolibérale, n’est-ce pas savoir profiter des opportunités pour s’adapter à une situation à laquelle on ne peut rien changer[9] ? Chacun pour soi, chacun chez soi, et tous pour la compétition économique (comme l’explique la présidente de la fondation neuro-scientiste FondaMental, autre députée du parti au pouvoir) [10] !  

- La loi de 1990 est une loi d’exception, dérogeant au droit commun : la seule où une mesure de privation de liberté est décidée non par un juge, mais par le représentant de l’Etat… Exception qu’aggravera la réforme annoncée, puisque le Préfet ne sera jamais tenu de suivre l’avis médical, et choisira lui-même l’expert psychiatre, exercice qu’il pourra répéter indéfiniment - jusqu’à ce que le Juge des libertés et de la détention, indépendant comme chacun sait de toute pression exécutive, ose s’y opposer. Bref, toute personne extériorisant son « trouble » hors de chez elle, ou se mettant hors d’elle, risquera demain légalement d’être « traitée », c’est-à-dire neuroleptisée, à vie…  

- Il n’est pas hors de propos de rappeler enfin, last but not least, que le pic de Hubbert est déjà vraisemblablement derrière nous : la production de pétrole va se tarir inexorablement dans les 20 ans à venir… Cette crise énergétique ultime, sauf lapin sorti in extremis du chapeau par quelque allègre magicien, annonce le grand retour de la marche à pied, excellente au demeurant pour la santé physique et mentale du plus grand nombre, mais gênante pour que le plus grand nombre aille faire ses courses au centre commercial de plus en plus excentré, comme pour aller voir son psychiatre en consultation...    

Que peut-on conclure de tous ces éléments juxtaposés,
vers quelle perspective menaçante convergent-ils ?
.
N’est-ce pas celle toute tracée par les idéologues ultra-libéraux de la post-modernité bien-pensante et bêlante, du TINA [11] de lady Thatcher à la fin de l’Histoire de mister Fukuyama [12] ? Le bonheur individuel du développement personnel, le must de l’épanouissement psycho-technique ne résident-ils pas dans le cocooning et l’hyperconsommation, chacun enfermé chez soi devant le miroir narcissique de ses écrans magiques, communiquant instantanément avec le monde entier par mails, blogs, textos et facebook - et grâce à cette bonne vieille télévision qui nous captive toujours de son star-système hypnotique, la réussite par l’argent facile et le succès médiatique, de l’enfant-roi au chef de l’Etat français bling-bling ?   

Vers quelle post-humanité monstrueuse, vers quelle convergence funeste de l’hyper-individualisme de la jouissance immédiate et de l’hyper-étatisme du contrôle médicalisé et policé de nos consciences tendons-nous ainsi inexorablement ?   

Le sociologue et philosophe Hartmut Rosa [13] a bien décrit cette « immobilité fulgurante » dans laquelle nous allons tous être bientôt emmurés vivants [14]… L’apocalypse intériorisée avant même l’heure dernière !   

L’isolement à domicile, pour résumer, c’est que du bonheur : bénéfice économique (évitement de l’hospitalisation et marché florissant de la sécurité), bénéfice sécuritaire (préservation de la tranquillité publique), bienfait psychologique (promotion du confort narcissique), bienfait écologique (amortissement de la crise énergétique)… La paralysie sociale, la noyade collective programmées dans la bonne humeur communicative du troupeau normopathique !   

L’avenir radieux de la psychiatrie : le grand renfermement à domicile ! Et les moutons seront bien gardés, en attendant de se jeter à l’eau comme un seul homme, le dernier homme, le meilleur pour la fin… Dans sa folie de plus en plus furieuse, l’Etat français néolibéral prendrait-il les psychiatres, ces garde-fous du désordre symbolique, pour d’ultimes Panurges ?     

Olivier LABOURET - Médecin Psychiatre
Union Syndicale de la Psychiatrie - Collectif contre la Nuit Sécuritaire et Conseil Scientifique d’Attac


------
[1] Pouvant comporter des soins à domicile, article L.3211-2-1 du projet de loi.
[2] Circulaire DHOS du 4 février 2004. 
[3] Article L.323-6 du Code de la sécurité sociale, instauré par la Loi de financement de la sécurité sociale 2007.
[4] Loi relative à l’assurance maladie du 9 août 2004.
[5] Décision du Conseil Constitutionnel du 12 janvier 1977.
[6] Lire W. Brown, Murs. Les murs de séparation et le déclin de la souveraineté étatique, les Prairies ordinaires, 2009 ; N. Klein, la Stratégie du choc, Actes sud, 2008.
[7] Lire W. Boukovsky, Une nouvelle maladie mentale en URSS : l’opposition, Seuil, 1971.
[8] Fichage simultanément policier, financier, social et sanitaire, dont les trois finalités visent à éliminer toute déviance individuelle : interconnexion croissante, prédiction de tout « trouble » ou délit, contrôle des populations à problèmes sous le masque de la lutte contre la fraude et contre la délinquance (pauvres, jeunes, étrangers, malades, militants…).
[9] Lire le rapport du Centre d’analyse stratégique, la Santé mentale, l’affaire de tous, novembre 2009.
[10] Voir Un monde sans fous, documentaire de P. Borrel, Cinétévé, avril 2010.
[11] There is no alternative.
[12] La Fin de l’histoire et le dernier homme, Flammarion, 1992.
[13] Accélération. Une critique sociale du temps, la Découverte, 2010.
[14] Sauf renouveau politique altermondialiste et alterpsychiatrique !
Annexes

.

                            A lire en complément (cliquer sur les liens):  

.

http://acoeuretacris.centerblog.net/6584650-animaux-domestiques-le-cochon-

Le gouvernement US veut empêcher cultures locales, fermes bio, potagers

Les plantes médicinales bientôt interdites dans l’UE. Vite, réagissons tous ! 

Alerte,l'UE (Van Rumpuy) l'a décidé: Les nations ne doivent plus exister

Vital,sauvons nos potagers ! Libérons les semences - Pétition (Kokopelli)

Sauvons Kokopelli,

sauvons nos semences naturelles !

http://blog.environnemental.info/wp-content/uploads/2007/01/semence-kokopelli-6.jpg

http://blog.environnemental.info/page/100/?cat=vtwkpueaze

Libérons les semences

.

A l'initiative de l'association Kokopelli
La semence, essence même de la vie, est aujourd’hui menacée. 12 000 ans de construction collective patiente et réfléchie ont abouti à la création d’un patrimoine végétal, technique et culturel inestimable, commun à toute l’humanité. Cet héritage court aujourd’hui le risque d’être confisqué par une infime minorité.

L’aliénation de la semence par l’agro-industrie, constitue un danger sans précédent pour l’avenir : l’indépendance alimentaire et la santé des peuples. Les vendeurs de pesticides bricolent dans leurs laboratoires des chimères génétiquement modifiées, qu’ils osent appeler semences, générant des plantes dépendantes entraînant une régression technique pour les paysans, les jardiniers et les amateurs.
Les lobbys, aidés par l'Etat, pour obtenir le monopole de ce qui appartient à tous, veulent supprimer le droit inaliénable de chacun de ressemer sa récolte. Les sélections de terroir garantissent des plantes saines et savoureuses. La semence industrielle est malade, elle ne peut vivre sans pesticides, engrais chimiques ou manipulations génétiques. Polluante pour l’environnement, elle est le point de départ de la mal-bouffe. Comme les générations qui nous ont précédés, nous avons le devoir de transmettre à nos successeurs, la possibilité d’orienter et de choisir leur avenir.

- Conscient que le maintien de la biodiversité est facteur de sécurité, d’indépendance alimentaire et de nourritures abondantes pour demain,
- Conscient que la semence est un bien commun à tous les peuples,
- Je demande que la loi AFFIRME le droit inaliénable de toute personne de cultiver, semer, multiplier, acheter, échanger, offrir, céder, transmettre, tout végétal (graine, bouture, plant, tubercule, etc.) sans restriction légale d'aucune sorte.
- Je revendique le droit de me procurer et de consommer librement la nourriture issue du produit des semences de population, de pays, de famille, dites anciennes : toutes, graines de vie.

En signant cette pétition, je défends ma liberté, un patrimoine et permet, avec l’association Kokopelli, la transmission de la biodiversité et de la fertilité aux générations futures.

Outre votre signature immédiate, vous pouvez télécharger la pétition pour l'imprimer pour la diffuser autour de vous, et si vous avez un site Internet, faire un lien vers cette page : http://www.univers-nature.com/signez/?code=cat

 

 

http://blog.environnemental.info/wp-content/uploads/2007/01/9782020663373.jpg

 

http://blog.environnemental.info/page/100/?cat=vtwkpueaze

 

“Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants.”

Nous sommes de plus en plus nombreux à faire nôtre cette phrase de St Exupéry.

3 minutes robinet ouvert = 12 bouteilles de 1,5l qui s’écoulent. Ça fait réfléchir et ça donne envie d’agir. Tout le monde peut changer ses comportements. Ce guide simple, pratique, complet décrit tous les gestes au quotidien. Nous faisons des erreurs dans toutes les pièces de la maison, au bureau, à l’école, partout. Si tous les habitants de la planète vivaient comme un français, il faudrait 2 planètes de plus pour vivre tous ensemble !

Chaque geste compte, chaque geste même en apparence anodin est utile, comme Théodore Monod l’a bien montré : des micro-solutions locales, mais appliquées et répliquées et dupliquées par des milliers de gens à des milliers d’exemplaires, chaque jour, inlassablement, un nouveau savoir-vivre, peut engendrer des macro-solutions à l’échelle globale !

 

 

 

Les articles les plus lus

.

 

Echo Nature
Le nouveau magazine d'information environnementale

 

http://www.univers-nature.com/signez/?code=cat

 

 

 

 


27-01-2006

Les anciennes variétés potagères au tribunal

Durant des millénaires, les paysans ont produit leurs semences, en ont amélioré, sélectionné et créé de nouvelles variétés, qu'il s'agisse de céréales, de légumes ou de fruits, pour une adaptation toujours plus grande à leurs conditions de cultures locales. Avec l'arrivée du XXe siècle, les choses ont progressivement évolué, et les agriculteurs se voient de plus en plus dépossédé de cet héritage, à savoir des dizaines de milliers de variétés différentes de plantes, par les industriels de la semence. Ainsi, en l'espace d'un siècle, des milliers d'anciennes variétés ont disparu en Europe et en Amérique du Nord.

Aujourd'hui, mis à part quelques petits producteurs et/ou distributeurs disséminés ici et là, il est difficile de se procurer des variétés anciennes, véritable patrimoine de l'humanité. La situation pourrait même se compliquer car l'association Kokopelli, qui propose plus de 1 200 variétés anciennes de légumes, fleurs et céréales issues de l'agriculture bio, est assignée en justice par la société Graines Baumaux qui considère comme déloyale la concurrence de l'association.
Il est vrai que pour être légalement commercialisée, une variété potagère doit être inscrite sur le catalogue officiel des espèces et variétés de légumes, et que les semences anciennes, proposées par l'association Kokopelli, ne figurent pas toutes sur ce catalogue dont les portes sont grandes ouvertes aux variétés hybrides…

Au-delà de l'assignation de Kokopelli devant les tribunaux, c'est le droit de chacun à cultiver, semer, acheter, transmettre, consommer, tout végétal qui est mis en cause. Si Kokopelli devait cesser cette diffusion, d'autres structures pourraient suivre le même chemin, remettant en cause la conservation de centaines de variétés spécifiques, faute d'un relais de distribution.

Pourtant, à l'heure où le réchauffement climatique est de plus en plus perceptible, un réservoir de variétés dites anciennes pourrait s'avérer utile pour permettre à l'agriculture de s'adapter à l'évolution du climat. Pour cela, il suffirait de supprimer l'obligation d'inscription au catalogue officiel qui, rappelons-le, est payante (1), ce qui aurait pour effet de libérer l'accès, de tous, à toutes les semences.
C'est d'ailleurs ce que demande, à sa façon, Kokopelli dans une pétition intitulée 'Libérons les semences', en estimant que 'le maintien de la biodiversité est facteur de sécurité, d’indépendance alimentaire et de nourritures abondantes pour demain'.
Pascal Farcy
Photo fruits anciens © Stephen Clément – CDTA et diversité de tomates © Dominique Guillet


1- Le coût de l’inscription au catalogue officiel, pour une variété de céréales, s'élève à plus de 8 000 € pour les 10 premières années. Ce coût prohibitif empêche l'inscription des variétés anciennes, très nombreuses.

 

http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2164

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 17:11

http://www.bdactu.com/article.php3?id_article=154Construction de l’Europe fédérale

L'Europe fédérale ? elle vient de naître..

plus que la révision du traité réclamée par Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, ou les exigences budgétaires de David Cameron, le véritable événement du récent sommet de Bruxelles est le pas décisif de l'Europe  vers l'avènement d'un super Etat.

 

Pendant que la presse britannique se  concentrait sur les enjeux nationaux, de véritables événements historiques se produisaient en Europe. Le Royaume-Uni est peut-être dirigé pa son premier gouvernement de coalition depuis 70 ans, mais l'Europe fait encore mieux. L'Union Européenne vient d'accomplir un  pas décisif sur la voie de l'Etat unique en transférant les politiques budgétaires et fiscales du niveau national au niveau fédéral.

 

Une décision prise en catimini

 

Le fait qu'une des décisions les plus controversées de l'histoire européenne moderne ait été prise dans une telle discrétion et presque sans débat n'est que la marque de style hiérarchique adopté par les élites européennes.

En dépit de tous ses défauts, la version européenne et élitiste de la démocratie représentative pourrait rester dans l'histoire comme une méthode bien plus efficace que les modèles américain et britannique, plus populistes, lorsqu'il s'agit de gérer les délicats compromis exigés par la nouvelle donne géopolitique mondiale.

 

L'histoire commence -comme la plupart des événements récents - par la crise financière. après la faillite de Lehman Brothers en 2008, il était presque inévitable que l'Europe soit gagnée par la panique et voit sa monnaie fortement menacée.

 

La crise a frappé l'Europe à l'automne  2009 et a atteint son apogée durant le week-end du 8/9 mai 2010, lorsque le gouvernement grec s'est trouvé dans l'impossibilité de rembourser des crédits arrivant à échéance le lendemain. Les dirigeants européens ont compris que la faillite de l'Etat grec entraînerait dans sa chute toutes les banques du pays mais également celles d'Irlande, du Portugal, d'Espagne et d'Europe centrale. En l'espace de quelques jours, si ce n'est de quelques heures, les euros des banques grecques, espagnoles et italiennes ne vaudraient plus qu'une fraction de ceux des banques allemandes et néerlandaises. L'euro aurait cessé d'exister.

 

Dans la nuit du 9 mai, l'Europe était au bord de l'abîme. Ses dirigeants ont mis au point un mécanisme financier d'un montant de 750 milliards d'euros afin d'aider les pays ne pouvant plus se refinancer auprès d'investisseurs privés. Plus important encore, Angela Merkel a fini par s'asseoir sur ses principes pour accepter la suspension de la "clause de non-renflouement", ajoutée in extrémis dans le traité de Lisbonne afin de garantir aux allemands qu'ils ne seraient pas financièrement responsables des largesses des gouvernements du "club med".

Tout aussi incroyable, le Trésor britannique a accepté de participer au programme de crédit européen afin de contrôler les projets budgétaires depuis Bruxelles, créant de fait un budget fédéral européen.

"çà a été vraiment une nuit des miracles" reconnaît Emma Bonino, ancienne commissaire européenne italienne.

 

Le plan de sauvetage de l'euro n'avait aucune chance de survivre si les gouvernements ne s'étaient pas engagés un minimum à pérenniser les garanties collectives sur la dette des pays de la zone euro. Ces garanties n'auraient jamais pu fonctionner sans mécanisme de transfert budgétaire dans le zone euro, et ces transferts n'auraient jamais été acceptés par Allemagne et les autres Etats créanciers sans un renforcement du contrôle central sur les budgets nationaux, ce que personne n'avait encore suggéré.

 

Le principe de ces mécanismes a été approuvé la semaine dernière à Bruxelles. La plupart des journaux ont titré sur des questions secondaires comme la défense du rabais britannique de David Cameron ou l'insistance d'Angela Merkel à réviser les traités européens. Pourtant la vérité est que Allemagne a cédé, une fois encore. Les gouvernements européens ont tous accepté l'idée qu'aucun pays ne pourrait être contraint de sortir de la zone euro pour défendre sa monnaie.

 

Tôt ou tard, l'union politique

 

Même si personne, pas même les dirigeants européens, ne peut préciser les termes de cetaccord, il en résulte que l'UE devrait créer des mécanismes de soutien financier mutuels et permanents pour toute la zone euro et qu'ils figureront dans les prochains traités européens.

 

Loin de protéger les contribuables allemands des déboires financiers de leurs partenaires, les demandes répétées d'Angela Merkel et Nicolas Sarkozy pour une révision des traités renforce l'engagement des pays européens sur de futurs renflouements. En modifiant explicitement la clause de non-renflouement, les révisions demandées permettront de doter le budget fédéral européen d'un statut légal irrévocable.

 

Pourquoi les allemands accepteraient-ils de nouvelles obligations si coûteuses ?

Il y deux raisons :

la première est que les milieux industriels et financiers allemands dépendent fondamentalement de la stabilité et de la prospérité de la zone euro.

La seconde est que l'union politique est un objectif que les élites politiques et économiques allemandes se croient destinées à accomplir depuis longtemps.

 

Les allemands ne sont pas stupides, ils n'accepteront pas de jouer les garants permanents des pays les plus imprudents sans un net renforcement du contrôle des finances. La création d'un budget fédéral nécessite un certain degré de centralisation politique qui parait peut-être encore difficile à imaginer mais semble de plus en plus inévitable.

 

Comment concevoir par exemple, que des pays puissent présenter une telle disparité sur l'âge de la retraite,leur niveau de pensions, et leur système de sécurité sociale si les coûts de ces différentes politiques sont garanties conjointement ?

 

D'un point de vue strictement économique, la convergence de l'âge de la retraite à 67 ans en Europe est donc l'une des conséquences les plus bienvenues de la crise financière.

 

L'intégration européenne a toujours progressé par à-coup et une grande avancée vers le fédéralisme politique et budgétaire  est devenue irréversible après cette année de crise .

C'est exactement ce que les artisans avaient en tête..!

.

http://millesime.over-blog.com/article-l-europe-federale-elle-vient-de-naitre-60893020.html

 

Les auteurs Liens Accueil Albums de presse Fait avec Spip Contact Chroniques Alexandre & Alexandra IL, le cri mécanique Dessins de presse Bob Surfer dans le cyberespace Les auteurs Liens Albums de presse Fait avec Spip

On va redonner le pouvoir démocratique et républicain aux actionnaires

http://www.bdactu.com/article.php3?id_article=198

 

 

L’Europe fédérale…

http://fn49.unblog.fr/2010/09/26/de-l-empire-du-dessein-inavoue-de-lallemagne/

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche