Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 00:17

 


Commentaire envoyé sur l'article
http://sos-crise.over-blog.com/article-30197432-6.html#anchorComment


UIMM-GIM :
D’où vient l’argent du compte suisse ?



Curieuse affaire que celle de la caisse noire de l’UIMM. Voici qu’on nous révèle un compte secret en Suisse (Le Parisien du 7 avril) qui est clôturé depuis une bonne année. Et voilà une nouvelle affaire qui n’a rien de bien méchant puisque le président du Groupe des industries métallurgiques (GIM), Etienne Bernard, explique tranquilllement que ce compte n’avait "plus de sens". Que se passait-il dans ce compte ? Etienne Bernard répond : "Je n’en sais rien, je ne peux interroger les morts".
La vraie question est pourtant bien de savoir d’où venait l’argent qui alimentait ce compte ainsi que d’autres. Là, personne ne répond. Or, nous révélions dans un numéro de Politis daté du 30 avril (voir l’article en accès libre "Mauvais fonds") les mécanismes qui ont permis d’alimenter ces fameux comptes de l’UIMM-GIM. Et nous parlions déjà de ce GIM et aussi de la fédération des industries mécaniques (FIM), qui regroupe une cinquantaine de syndicats patronaux. GIM et FIM, disions-nous, n’ignoraient rien des mécanismes permettant d’alimenter la caisse noire et les fameux comptes. Pas besoin d’aller en Suisse pour le découvrir.
Le GIM (1), principal syndical patronal, détenait depuis plus de quarante ans un compte bancaire à la PKB de Genève dans le plus grand secret, apprend-on. Mais, heureux hasard, le compte a été clôturé en 2008. Pourquoi ? En raison du scandale de l’UIMM, révélé en septembre 2007. Osons dire que ces puissantes organisation ne voulaient qu’on en sache trop sur la provenance des fonds amassés, c’est-à-dire plus de 700 millions d’euros identifiés dans le cadre de l’enquête du juge Roger Le Loire.
Le juge chargé de l’enquête sur la caisse noire de l’UIMM détient pourtant de précieux témoignages sur la provenance de ces fonds. Dont celui d’Annick Lepage, ancienne chargée de mission de Mécavenir, association chargée de la formation professionnelle au sein de la FIM. Annick Lepage avait notamment une intéressante mission : elle consistait à mettre fin à des "dysfonctionnements importants" dans un centre de formation. En clair, elle décrit un certain nombre de détournements de fonds de la formation professionnelle.
Elle présente en 1997 un dossier dit "sensible" par sa direction, qui sera transmis à Jean-Loup Giros. Qui est-il ? L’ex-président du GIM, l’ex-trésorier de la FIM et l’ex-président de l’Aforp, un important centre de formation du GIM. Le même GIM qui avait un compte secret en Suisse… Et qui s’agitait dans les années 2000 quand l’une de ses salariées rendait compte des comptes domiciliés à la Caisse des dépôts.
Le même Jean-Loup Giros, auquel à succéder Etienne Bernard (président du GIM depuis 2004), déclare au passage (Le Parisien du 8 avril) que le compte du GIM en Suisse n’a "servi à rien" : "Jamais, depuis sa création, ce compte n’a été actif". Ah bon ? Mais comment a-t-il été alimenté ? Pas seulement par les cotisations des 2700 entreprises adhérentes. Et où sont les autres comptes ? "Mon dossier a provoqué de nombreuses réunions avec les hautes instances de la Fédération des industries mécaniques, de l’Union des industries métallurgiques et minières et le Groupement des industries métallurgiques (sic)", explique cette dame qui ne comprenait pas à l’époque qu’elle avait découvert une partie d’un circuit fort nauséabond.
Que nous dit le dossier sensible signé par un dirigeant de la FIM ? D’abord que l’existence de comptes domiciliés à la Caisse des dépôts par le biais de l’association des anciens élèves d’un centre de formation, avec des mouvements de fonds importants, était chose courante. "des membres de la famille des "permanents du système" (qui) bénéficient des retours sur commissions par le biais de la création d’entreprise qui produisent des fausses factures ; des permanents d’organisations professionnelles (qui) se font rémunérer par des interventions en tant que "conseiller en …" Des bricoles qui ont été évaluées à plus de 1,2 millions d’euros en un an et demi. Pas mal.
Annick Lepage a aussi le culot d’affirmer que les membres de la FIM, de l’UIMM et du GIM étaient "parfaitement au courant du système mis en place". En 2000, écrit Le Parisien, le nouveau délégué général du GIM, Pierre Chasseguet, "décide de remettre d’équerre les finances de cette vieille maison et embauche un expert-comptable chargé d’auditer les comptes chaque année mais sans pour autant les divulguer". Ce sont les services de Jean-Loup Giros et de Pierre Chasseguet, note Annick Lepage, qui "établissait le montage de mon dossier de licenciement". Pas très moral tout ça. C’est sans doute pour cette raison que le dossier d’Annick Lepage n’est pas encore sur la place publique…

HISTOIRE D’UNE 3ème CAISSE NOIRE CACHEE !!!!!!!!!!!!!
Extrait de : UIMM : un siècle de pressions patronales
Par David Servenay | Rue89 | 21/03/2008 | 18H13
Une première affaire de caisse noire, au Luxembourg
Autre aspect, révélé dans les Dossiers du Canard de 1988, une caisse noire au Luxembourg. Cette fois-ci, c'est une association entre l'UIMM et Assimilor (Association des chambres syndicales de la sidérurgie et des mines de fer de Lorraine) qui décident de placer 1,35 million de francs (reliquat des restructurations dans la région) en actions. Robert Eisenkopf, comptable de l'entreprise Wendel et des associations patronales, est chargé de cette tâche délicate.
Il place ces fonds au Luxembourg, dans une succursale de la Chase Manhattan Bank. Manque de chance, le 14 juin 1977, le comptable est intercepté dans l'express Luxembourg-Paris, alors qu'il consulte des documents bancaires dans le train. Incapable de justifier de la moindre autorisation d'ouverture de compte à l'étranger, il raconte tout aux douaniers.
Finalement, après une semaine de prison, il est libéré suite à l'intervention de Maurice Papon, alors ministre du Budget. En échange, l'UIMM accepte de régler une amende de 2,7 millions de francs. Conclusion du Canard : « Pas de procès, pas de scandale. »

2008 - Une crise profonde, avant une normalisation ?
 
Ironie de l'histoire, le 19 août 1997, une partie des archives du Crédit Lyonnais partent en fumée dans l'incendie de trois hangars au Havre. Les experts sont formels : ce n'est pas un accident. Or, dans ces entrepôts, outre les archives de neuf banques relatives à la période de Vichy, se trouvait aussi une partie des archives du GIM de la région parisienne.
Tout cela ne répond pas à la question de savoir où sont passés les 19 millions d'euros distribués en liquide par l'UIMM, entre 2000 et 2007 ? D'autant plus que la cotisation à l'Epim est passée de 0,2 pour mille à 0,4 pour mille en 2001. Dans ces conditions, comment croire à la défense du septième délégué général, Denis Gautier-Sauvagnac ?

Partager cet article
Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 23:22


Distribution de tentes aux Américains sans logis
La nouvelle american way of life ...



Sécuritarisme aussi en France : le plan vigipirates est en permanence en alerte orange. Le mélange militaro-policier est prêt depuis longtemps mais c'est difficile de manipuler un peuple qui a une forte expérience des révolutions
.

Aux USA la majorité est tellement engoncée dans le sécuritaire, alors qu'en France c'esr plutôt une minorité.


Je suis au courant JCG, malheureusement ...
Je ne suis pas aussi positif que vous concernant "la tradition de révolution"...


Il est vrai que ça "semble" bouger, c'est une apparence uniquement car combien de luttes ne sont pas médiatisées, ou médiatisées de très courte durée ...Les médias sont on ne peut plus corrompus et contrôlés, c'est sans aucun précédent ! On nous parle des grosses boites et des gros conflits, par exemple on prend le soin de ne pas parler trop des salariés de Peugeot qui se sont mis en grève par solidarité avec ceux de Toyota ... (histoire de ne pas créer de vocations)

Aux USA et sur le continent Américain avec lequel je suis de plus en plus en contact (je me remets à l'Anglais dare dare), c'est pire encore qu'en Europe croyez-moi .

Pour la première fois dans toute l'histoire des USA uniquement 57% sont défavorables au socialisme, là où il y a encore un an nous en aurions compté 85% de défavorables...


N'oubliez-pas que les citoyens Américains sont armés et n'aimeraient pas que leur "Américan dream" soit cassé. Le gouvernement US marche sur des œufs, et il en est conscient ...

Imaginez donc pour des citoyens US habitués à rebondir rapidement, endettés on ne peut plus, dépossédés de leurs maisons, ayant perdu leur emploi, leur fond de pension de retraite réduit à peau de chagrin, les investissements pour les études des enfants réduits à néant, au chômage donc sans assurance santé, sans aucune perspective d'amélioration à court terme, et une économie qui continue à décliner alors que leur pays joue les états providence à l'attention d'intérêts privés alors qu'il ne l'a jamais fait pour ses citoyens ...


Je pense au contraire que les pires risques pour les gouvernements se situent de l'autre côté de l'Atlantique .


Dans le cas précis de la France, tant que le système social est maintenu en l'état les gens n'ont pas de nécessité vitale et immédiate de réagir .
Ailleurs ce n'est pas la même chose... (Eva : Et quand ce Système social sera démantelé par Sarkozy ?)


Sarko a un bol de cocu que la crise ne soit pas intervenue après qu'il ait fini de détruire tout le système social, sinon il pourrait craindre le pire ... (Et voilà qui va dans le sens de ce que j'ai écrit à l'instant, Eva)

Je suis mort de rire de lire des crétins arrivant encore à chanter les louanges du capitalisme ultime sur des sites internet, ça existe encore ...

De bons gros lobotomisés pur jus, prêts à crever la terre entière pour que rien ne change ...
http://hrivnac.free.fr/wordpress/

Hé oui, souvent ils sont Atlantistes, pro-sionistes de droite et de gauche, islamophobes pour faire diversion, et ils désirent une guerre mondiale plus que tout au monde ...

Hé bien oui, une chasse aux sorcières risquerait de dévoiler la corruption de nos chers grands partis ...

Tout ne se joue pas au Moyen Orient en apparence, mais le moyen orient est la porte de sortie, la diversion dont rêvent tous nos élites corrompus .
C'est bien pour cela qu'il faut être très vigilent avec le Pakistan, l'Iran, l'Inde, Gaza. Ce sont les cibles privilégiées de tous les corrompus de la planète ...

En Europe ils ne sont pas emmerdés pour la même chose qu'aux USA:

Aux USA le danger ce sont les citoyens pour leur propre survie, en Europe ce sont les citoyens au cas ou on leur invente une guerre de toute pièce.
Les Américains n'ont jamais connu la guerre chez-eux, les Européens oui, c'est bien là toute la différence entre les deux peuples, le social étant la circonstance aggravante aux USA ...

Gaza était un "ballon d'essai" uniquement pour tâter le terrain, désormais les "élites" des deux côtés de l'atlantique cherchent une porte de sortie et peinent à la trouver . Bonne chance à eux , ha ha ha ha

Sarko pourra décorer ses copains de la légion d'honneur, ils risquent de ne pas faire de vieux os s'il bouge un orteil ...



Il y a un an, les financiers savaient déjà que l'économie allait s'écrouler. Les actions, les placements foireux ont continué à se vendre jusqu'en octobre 2008.
Il y a un an, nous, (les amis) avions déjà prévu le retour des années 30, ceux que les USA ont connu.

Pour l'appât du gain le monde s'entretue... Quelques centaines de personnes peuvent faire mourir 6 milliards (de personnes) de faim.



Des types qui ont TOUT perdu ça ne se modère pas comme des petits robots, j'en suis la preuve en plus modéré :

-"Imaginez donc pour des citoyens US habitués à rebondir rapidement, endettés on ne peut plus, dépossédés de leurs maisons, ayant perdu leur emploi, leur fond de pension de retraite réduit à peau de chagrin, les investissements pour les études des enfants réduits à néant, au chômage donc sans assurance santé, sans aucune perspective d'amélioration à court terme, et une économie qui continue à décliner alors que leur pays joue les états providence à l'attention d'intérêts privés alors qu'il ne l'a jamais fait pour ses citoyens ..."

Ce commentaire ce n'est pas du fantasme, c'est du pragmatisme à la sauce enfoiré .C'est exactement ce qui est en train de se passer aux USA, ils avaient tout et ils perdent tout .

Attends un peu d'içi fin 2009 début 2010, les prix de l'essence vont remonter en flèche, on parie ?


Les USA connaissent la crise depuis bien avant 2001, le frère de GW Bush et un de ses cousins étaient chargés de la sécurité du WTC et l'autre de sa "rénovation" .

Le rapport avec le 11 septembre ?
Il est là le rapport !
Les tours jumelles étaient un leurre, le principal était de détruire le WTC7, là où se situaient les opérations financières .
Pour remettre les choses dans l'ordre, mais tout cela n'a pas suffit ....


http://suntzu.vox.com/library/post/crise-av%C3%A9r%C3%A9e-s%C3%A9curitarisme-loi-martiale-r%C3%A9pression.html#comment-6a00fa96a53a4c0002011017bd22ce860e  (extraits)




Partager cet article
Repost0
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 08:57



Chère Eva,

 A la lecture de plusieurs articles de vos blogs, et d'autres ( Observatoire Nationale du NWO (entre autres), il apparait clairement que le monde n'a plus le libre arbitre de sa destinée sans passer par l'arbitrage beaucoup moins libre de celui de l'argent...
 A l'approfondissement de certains de ces articles, plusieurs groupes, bildeberg, cfr, commission trilaterale et autre soujascents, ont de curieux pouvoirs de conseils sur le monde, quant a ses orientations ses choix et ses projets, et ce, grace a de curieux pouvoir sur l'argent et le systeme par lequel il est créé, le systeme fractionnaire.
 Le monde serait donc dans une phase de son histoire, ou le systeme fractionnaire et le processus de creation de l'argent rendent les homme esclaves de ce même argent, et une poignée d'entre eux les maitres de cet argent. Mal équilibré, mal perçu, esclavagiste et inégal, ce mode de vie ne peut être que transitoire au regard de sa fonction exponentielle. Le system est voué a mourir, a eclater, il n'est pas viable.
 La solution qui nous est proposée sans l'être, puisque nous sommes dans l'ignorance du systeme, c'est un "nouvel ordre mondial" plus juste et plus respectueux que le system fractionnaire actuel. En finir avec la spéculations, et les marchés financiers douteux, posseder l'ensemble des biens et de ressources de la terre afin d'en controler la repartition. Les structures du pouvoir de ce nouvel ordre mondial seraient deja en place depuis longtemps. CFR, TRilatérale, codex alimentarius, fmi, oms, omc...
  Pour que ce nouvel ordre mondial fonctionne correctement et puisse assoir son pouvoir, il faudrait remplacer le systeme fractionnaire par une monnaire stable, unique (Améro ou autres) pour ainsi pacifier le commerce, reunir le monde autour d'un même objectif et ainsi idéalement instaurer la paix (celon eux).
 Seulement, si le systeme fractionnaire ne peut être equitable, il n'en demeure pas moins qu'il sert des interets, et que certains ne veulent pas lacher ces interets. C'est un changement de mentalité des populations qu'il faudrait pour que le changement de notre mode de fonctionnement se fasse de manière pacifiste. Or pour ça, le temps nous manque et le systeme risque de s'écrouler de lui même de manière incontrôlée avant même que nous ayons trouvé entre nous un consensus sur la question "comment faire demain". Ceux qui ont donc le pouvoir on donc décidé pour nous ;la chute du système doit donc être provoquée, controlée et la mondialisation instaurée de force.
  Ordo abe chaos. LA seule manière de faire accepter un tournant majeur aux hommes sera de les y contraindre par le chaos. Dans ce chaos artificiel (type 11 septembre volontaire ou catastrophe naturelle prévisible et caché type 2012) regnerait des lois deja en preparation ou dejà votée comme la loi S1959, le patriot act, la loi martiale et ce, de manière a maitriser les peuples effarés et révoltés. Il faudra les rendres suffisamment dépendant pour être guider aveuglément vers l'etape finale d'un nouvel ordre mondial preparé depuis longtemps. Les hommes seront demandeurs de leur propre assouvissement, ils auront besoin d'un ordre dans le chaos, et ceux qui auront provoqué le chaos de toute piece, retabliront LEUR ordre !
Tout semble tellement inévitable... Que pouvons nous faire ? Certains mouvement ou courant d'idées ( Le mouvement  Zeitgeist et son partenaire le project Venus par exemple ) tentent  de proposer des solutions alternatives viables, moins couteuses en vie humaine, plus respectueuse de libertées et plus idéalistes (film : l'argent dette), en informant la masse de la situation dramatique dans laquelle nous sommes. Mais ces projets et leurs propositions ont ils encore le temps de ce faire connaitre ? Les instigateurs du NWO laissent ils la place a des idees alternative ? Demain internet sera-t-il encore une source possible d'info ? Vos blog seront-ils considérés comme terroriste et moi comme un sympathisant pour vous avoir tenu un discours de la sorte  ? Le projet de loi "Cybersecurity Act of 2009" me laisse penser le contraire...
Passé ce constat ma chère Eva, je me dis que si nous en somme la, alors convaincre ne serait ce que ces proches de cet etat de fait, et les emmener a se preparer au chaos est impératif.
" Chérie ! FAut faire des reserves !  l'oncle sam va nous tomber dessus avec son NWO..."
JE me le sent mal. C'est cas de divorce, je vais être le fou de la belle famille... Celui qui perd la tête... et qui perdra toute credibilité familliale.
Alors Eva ! Qu'elles sont les argument qui frappent ? Qu'est-ce qui va pousser une jeune mere de famille a-politisée et ignorante ou un vieux chef de famille sur-politisé et encré dans ces convictions gauchistes ou de droite a faire son kit de survie ? Quels sont les vrai arguments pour justifier certaines phrases comme "faites des provisions", "c'est une question de mois, c'est pour 2009" comme le laisse entendre tes blogs ?

JE me sens un peu démuni face a ça... Peut être dans un premier temps as tu des  corrections a apporter sur mon appréhension des choses ? Ai je bien compris l'interet de ton blog ? Le sens des alarmes que tu nous proposes ? Ai-je une bonne vision d'ensemble des choses ou ai-je raté un épisode ? Qu'est-ce qui fait que c pour demain ? Peut on encore éviter le chaos sans alarmer ma femme et notre petite de 8 mois en leur faisant préparer leur kit de survie maintenant ? Qu'est ce qui te fait dire que le systeme ne peut pas durer encore 50 voire 100 ans, temps pendant lequel, sans effrayer nos familles avec des kits de survie nous pourrions militer vers une prise de conscience ?
Merci de bien vouloir prendre le temps de me repondre Eva.
Peut être que ta reponse sera utile a d'autres qui se la pose aussi ?
Bonne soirée à toi.
Merci pour ton travail acharné.

Théo
Partager cet article
Repost0
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 02:47




L’UTOPIE OU LA MORT. Un peu de théorie


« L’utopie ou la mort » est le titre d’un livre de l’agronome René Dumont publié au début des années 70 et qui est à l’origine du développement de l’écologie politique. Il fait écho aux avertissements lancés par le Club de Rome en 1969 et qui mettait l’accent sur la finitude des ressources de la planète et prévoyait l’explosion démographique qui s’est produite depuis. Un cri, un appel : il est urgent de changer nos modes de production et nos modes de consommation ! Changer nos conceptions du monde ! Quarante ans ont passé et nous n’avons rien fait d’autre qu’aller vers le pire !


Ce livre a été déterminant pour l’évolution de ma conception du monde personnelle. C’est de conception du monde dont il sera question dans cet article. Qu’est-ce qu’une conception du monde ? Qu’est-ce qu’un système de valeur ? Qu’est-ce qu’un projet de monde ? Qu’est-ce que la notion de compossibilité ? Qu’est-ce que cela implique ?


Tout être humain a une conception du monde. Cette conception peut être vague, inconsciente, bourrée de contradictions, nourrie d’évidences ou mûrement réfléchie, éprouvée en théorie comme en pratique, sans cesse soumise à l’épreuve de la remise en question, elle n’en existe pas moins. Et toute conception du monde s’accompagne d’un système de valeurs discriminatoires entre « bien » et « mal », avec plus ou moins de cohérence et de sens de la nuance entre ces deux extrêmes.


Tout humain est également porteur d’un projet de monde qui est la manière dont il désire voir se dérouler son avenir. Que ce soit la réalisation d’un plan de carrière avec famille à l’avenant, que ce soit le désir de cocooner devant la télévision pour le restant de ces jours, que ce soit devenir maître du monde ou bâtisseur d’utopie, il s’agit de projets de monde. Deux projets de monde ont ensemble un haut degré de compossibilité quand leur réalisation est possible simultanément sans que l’un nuise à l’autre. Soit parce qu’ils sont complémentaires et la réalisation de l’un contribue à la réalisation de l’autre, soit parce qu’ils n’empiètent pas l’un sur l’autre, ils n’occupent pas le même territoire et ne se rencontrent pas.


Qu’est-ce que cela implique ? Pour le comprendre dans le contexte actuel, il faut faire appel à d’autres notions, issues d’un autre ouvrage déterminant pour la construction de ma conception du monde, il s’agit de « La nouvelle alliance » de Stengers et Prigogine. Je ferai une étude approfondie de cet ouvrage en tant qu’il amène des outils indispensables à la critique de l’économisme dans sa prétention à se vouloir science héritière des sciences exactes, avec toutes les aberrations qui en résultent. Les premiers de ses outils permettant de définir les domaines fort limités dans lesquels quelle que science que ce soit peut prétendre à une relative exactitude et domaines qui ne concernent certainement pas le vivant et encore moins les complexes sociétés humaines. Ici je me bornerai à sortir trois notions de ma boite à outils : la notion d’irréversibilité, la notion de point de bifurcation et celle d’horizon temporel de Liapounov.


Pour illustrer les fondements de la mécanique classique (La Science Exacte par excellence), je prendrai cette assertion mécaniste de Descartes : « Je prends le chien, je démonte le chien, je remonte le chien et c’est toujours le même chien ».  Bien sûr, c’est absurde et cela fait rigoler et pourtant, pour les adeptes du mécanisme il y avait là un idéal potentiellement réalisable que seule notre imperfection nous empêchait d’atteindre. Mais la mécanique classique va plus loin puisque ses équations impliquent l’existence d’un temps absolument réversible. Autrement dit tout phénomène soumis aux équations de la mécanique classique est sensé pouvoir remonter le temps. Le vieillard pouvoir revenir vers la jeunesse, la bille remontera la pente qu’elle a descendu, la bougie fondue se reconstituera, etc… Il n’en va pas ainsi dans la réalité, les phénomènes qui font notre quotidien sont irréversibles, il y a la grande marche en avant de l’évolution sans retour en arrière possible.


La notion de point de bifurcation et celle d’horizon temporel sont deux notions intrinsèquement liées. Je prendrai comme exemple une prévision lue dans un journal (que je ne citerai pas) et qui prenait l’évolution du taux de croissance de la population de ces dernières années pour prédire qu’en 2050 le nombre d’habitants de la planète serait de…je ne me rappelle plus, cela n’a aucune importance, car de telle prédiction n’ont aucune valeur, elles sont parfaitement absurdes et dénuées de tout intérêt.  Techniquement cela s’appelle des projections linéaires et s’accompagne du postulat implicite « toutes choses égales par ailleurs… ». Autrement dit s’il n’y a pas plus de guerres, pas plus de famines, pas de manque d’eau, pas plus de besoins fondamentaux non satisfaits,  pas plus d’épidémies, etc… la population devrait être en 2050…Regardez autour de vous, chaque jour les « choses cessent un peu plus d’être égales par ailleurs ». Et l’horizon temporel est ce point limite qui marque le moment où la projection linéaire cesse d’être valable parce que « les choses ne sont plus du tout égales par ailleurs» et que leurs influences conjuguées ont fait bifurquer le système : l’ont fait entrer dans un autre régime de fonctionnement à priori imprévisible, seulement évaluable en termes de probabilité. Le système est alors en état d’instabilité, il obéit à d’autres lois que celle d’actions-réactions des forces de la mécanique, c’est le moment où le battement de l’aile d’un papillon à Madagascar peut provoquer une tempête à Honolulu.


Pourquoi est-ce que j’introduis toute cette théorie qui peut sembler rébarbative ? Parce qu’elle est indispensable pour comprendre la situation concrète qui est celle de notre planète et de ses habitants, là, présentement. Parce qu’il s’agit pour nous de devenir les papillons qui battent des ailes au bon endroit, au bon moment. Autrement dit il s’agit de comprendre comment avec un minimum de force produire un maximum d’effets, autrement dit encore comment créer des phénomènes de résonance efficaces, susceptible de changer le cours des choses. C’est le moment où jamais, il nous reste fort peu de temps pour comprendre où agir, comment et avec qui ?


Je vous laisse digérer cela, mon prochain article sera une tentative de mettre ces notions en perspectives dans les circonstances concrètes du monde contemporain. Je ne promets rien, je n’ai qu’une vision parcellaire –comme tout un chacun- de cette situation. J’essayerai cependant de tirer le meilleur de cette vision limitée, en espérant que d’autre viendront la compléter et l’enrichir de leur connaissances et de leurs expériences.


Anne


http://les-etats-d-anne.over-blog.com/article-30375290.html

Partager cet article
Repost0
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 01:42


Le point de vue d'un Lecteur :
Droite-Gauche, même combat
contre... l'intolérable !


J'aimais à penser, lorsque les temps étaient plus favorables, lorsque l'économie nous permettait de rêver à des horizons encore plus luxueux, lorsque les seuls débats engagés et valeureux étaient des débats politico-stériles, que malgré les apparences, ces hommes de droite (patrons, libéraux, commerçants, ...) pensaient EXACTEMENT la même chose que les hommes de gauche (fonctionnaires, syndicalistes, prolétaires, ...) à quelques virgules près. C'est idiot me disais je. Comment penser que depuis des années, des hommes, convaincus, se battaient par armes interposées, par livres et par journaux interposés, par médias audiovisuels interposés... pour quelques virgules ?! Tout était si bien huilé, si normal... trop normal peut être... la nature n'aime pas la normalité.

Mais enfin: comment expliquer que des gens de droite puissent vouloir le progrès social, et que des gens de gauche puissent vouloir une économie encore plus radicale ? Comment justifier que des politiques dits de droite gouvernent dans des gouvernements dits de "gauche", et vice versa... A quoi correspondent ces "cases" droite - gauche ? Pourquoi n'arrivais je pas à me sentir, ni de droite, ni de gauche?

Ces cases, largement définies par quelques-uns puis devenues "lieux communs", ont été nos ghettos; Elles nous ont clairement empêché de comprendre que le véritable ennemi n'était pas tel qu'on nous l'avait défini (la menace communiste, le rêve capitaliste); que ce qui nous différenciait n'était pas tant nos idéaux, nos conviction que ces cases virtuelles dans lesquelles nous avions été mises. 
Une case, c'est simple à identifier, à gérer, à administrer!

Etrangement, je pensais que dans une démocratie, tout le monde avait bien le droit de penser... pire de s'exprimer, et que nous n'étions pas obligé de nous apprécier... pire de nous aimer. Alors pourquoi tant de haine entre ces hommes? 

Il aura fallut qu'une crise économique grave (surtout pour ces administrateurs de misère sociale) survienne, pour qu'enfin ces cases disparaissent, que les gens se rendent compte que la droite, la gauche, le centre, aucune importance, que nos idées pouvaient bien être différentes, pour autant nous nous battrons ensemble, car maintenant le véritable ennemi est à découvert et nettement identifié...

Ces rancœurs virtuelles, ces schémas archaïques... Ces débats stériles entre personnes bien portantes, pour savoir s'il est préférable de subventionner les entreprises ou de voter les 35 heures, s'il vaut mieux autoriser le préservatif ou s'il vaut mieux prêcher l'abstinence... tout ça n'a plus aucun sens.

Aujourd'hui les gens le savent, les ennemis sont là, en face de nous. Et étrangement, nous commençons à comprendre ceux qui, de loin, ont toujours refusé ce système "occidental", cette économie sauvage, destructrice et sans limite, portée par quelques uns d'entre NOUS. 

Les idées et les conclusions se rejoignent. L'écologie, l'entraide entre pays "développés" et pays sous développés, les frappes chirurgicales, la paix au proche orient... tout (ou presque) est faux, falsifié, détourné... aux profits de nos gentils "administrateurs".

Il ne faut plus perdre de temps, agir maintenant que nos yeux sont ouverts; avant que d'autres "administrateurs" bien égoïstement intentionnés ne nous construisent de nouvelles prisons dorées sur les ruines de ceux qui sagement essayaient de nous alerter sur le danger de notre situation ?


Patrice, jeune chef d'entreprise
Amerindien du Canada par la naissance,
Français catholique marié à une Arabe musulmane.
Partager cet article
Repost0
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 15:29



Devant l'ampleur de la crise économique, mais aussi de la confiance en nos représentants, ces derniers commencent à s'émouvoir (ils ne peuvent pas faire moins) et essaient  très timidement de commencer à réfléchir sur des dispositions législatives ou règlementaires tendant à assainir les dispositions financières devenues scandaleuses au fil du temps des chefs d'entreprise.

Mais comment nos élus pourraient-ils prendre des mesures drastiques, je dis bien drastiques et pas ridicules quand ils sont eux-mêmes dans la situation de ces chefs d'entreprise. Avant de commencer à dénoncer la paille dans l'œil des dirigeants privés, qui eux au moins produisent, ne faudrait il pas assainir la poutre dans les salaires, les comportements et autres dorures de la République, de l'œil des élus et des représentants de l'état. Quelle justification donner aux écarts astronomiques des gratifications données sous plusieurs formes à un député ou à un sénateur au regard d'un salaire versé à un professeur d'université. En quoi, le président de l'I.M.A (Institut du monde arabe) est-il fondé à percevoir cent fois la rémunération d'un fonctionnaire en additionnant rémunérations et avantages divers. Quand, en outre cet élu cumule plusieurs casquettes et donc les avantages financiers qui y sont associés cet écart relève de la même indécence que celle dénoncée actuellement par le président de la République pour le privé. Aussi je vous propose la situation suivante :

 

  1. la fonction d'élu ne doit, en aucun cas, relever d'une professionnalisation 
  2. en conséquence un citoyen désigné par ses pairs pour les représenter ne pourra pas être candidat à plus de deux mandats dans sa vie
  3. la notion "d'homme providentiel" doit disparaître, chaque citoyen est en capacité d’aider au fonctionnement de la communauté
  4. de façon évidente un seul et unique mandat renouvelable une seule fois
  5. les rémunérations seront celles de la fonction publique augmentées des indemnités pour sujétions spéciales dûment réglementées
  6. l’attrait de l’argent sous toutes ses formes doit être proscrit car il est la source de tous les maux.
  7. les retraites dorées et obscènes que les députés se sont octroyées doivent disparaître puisqu'il n'y a plus de professionnalisation de la fonction. Les années passées au service de l'état seront additionnées aux annuités prises en compte pour la retraite dans le cadre de leur emploi originel

Bien entendu vous allez qualifier d'utopie et d'irréalisable ma proposition, c'est donc que vous êtes les premiers intéressés à ce que les pactoles volés à l'Etat soient versés dans vos poches au mépris absolu de tous ceux qui triment toute une vie pour survivre en calculant le moindre centime, sans aucun espoir pour s'en sortir, en pointant au chômage quand ils n'ont plus d'emploi, en payant leurs vacances, leur restaurant, leur voiture, leur loyer, leur chauffage...........Messieurs les élus "Bon appétit" (Ruy Blas de Victor Hugo)

 

NB : les principes de cette proposition sont fondés sur deux vertus républicaines : Honnêteté et équité

Raoul
 

Partager cet article
Repost0
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 04:40


Lettre au Président Sarkozy,
d'une citoyenne en colère !



Place, à nouveau, à une Lectrice. En colère contre le Président Sarkozy qui, par sa politique, aggrave les conséquences liées à la crise. Par exemple en dressant les Français les uns contre les autres, ou en restreignant les Libertés - pour sauver un Système destructeur pour la planète, les citoyens, les générations futures. 
Eva


                





MONSIEUR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE


 

Monsieur le Président,

Votre ministre, M. Darcos, par des réformes aventureuses,
a entrepris de détruire l’école de la République.
Votre ministre, Mme. Pécresse, consacre tous ses efforts
à casser l’Université publique et mettre à mal notre recherche.

Est-ce de l’incompétence ou le font-ils exprès ?

Mais, j’y pense, Monsieur le Président,
Ces ministres, c’est vous qui les avez choisis !

Dites-moi, Monsieur le Président, est-ce de l’incompétence
ou - oserai-je vous le demander - l’avez-vous fait exprès ?

"Pays des droits de l’Homme", "terre d’accueil",
la France faisait notre fierté.
Or, à plusieurs reprises, des juridictions internationales
l’ont condamnée pour l’état de ses prisons
ou sa brutalité envers les immigrés.
Notre beau pays s’en trouve déshonoré et défiguré.

Dites-moi, Monsieur le Président, est-ce de l’incompétence
ou - oserai-je vous le demander - l’avez-vous fait exprès ?

Vous faites ficher, on arrête, on emprisonne sans preuves évidentes ;
des militants sont condamnés pour crime de lèse-majesté,
d’autres pour délit de solidarité.
Vous voulez maîtriser les médias, des journalistes sont renvoyés.
Vous limitez la possibilité d’exercer efficacement le droit de grève,
mais vous reconnaissez celui de licencier, de délocaliser.
Vous instaurez un climat de peur et d’insécurité,
et là, vous blessez gravement notre LIBERTE.

Dites-moi, Monsieur le Président, est-ce de l'incompétence
ou - oserai-je vous le demander - le faites-vous exprès ?

 
Vous déclarez votre attachement à la "méritocratie".
Vous voulez supprimer la carte scolaire au risque de créer l’école à deux vitesses,
Vous diminuez le nombre de RASED formés pour les enfants en difficulté.
Vous asphyxiez les associations d’éducation populaire.
Vous réduisez les droits au chômage, pourtant fruit de votre politique,
vous cassez le droit du travail arraché de haute lutte.
Vous établissez des privilèges fiscaux dignes de l’Ancien Régime.
Et là, vous blessez gravement l’EGALITE 

Dites-moi, Monsieur le Président, est-ce de l’incompétence
ou - oserai-je vous le demander - le faites-vous exprès ?


Vous nous dressez les uns contre les autres,
Français et immigrés régularisés contre étrangers sans papiers,
usagers contre grévistes, salariés du privé contre ceux du public,
vrais exploités contre faux privilégiés,
croyants contre athées et agnostiques.
Là, vous blessez gravement la FRATERNITE.

Dites-moi, Monsieur le Président, est-ce de l’incompétence
ou - oserai-je vous le demander - le faites-vous exprès ?


LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE, voilà le tryptique de notre République.
Vous en êtes le gardien. En seriez-vous le fossoyeur ?


Je pourrais continuer, parler de notre chère indépendance,
du respect de notre constitution et des choix exprimés par le peuple,
du périmètre de l’Etat, amoindri et mis "au service de la finance",
de la disparition de nos services publics,
de vos attaques permanentes contre la laïcité.
Ce serait fastidieux...
Une majorité de Français, Monsieur le Président,
vous a confié Marianne ; c’est un fait incontestable.
Mais, aujourd’hui, beaucoup pensent que vous l’aimez mal.
Vous la serrez trop fort... Vous l’étouffez, notre Marianne...
Arrêtez , arrêtez , s’il vous plaît, Monsieur le Président !

Danièle DUGELAY, enseignante

____________________________________________________________


Danièle m'avait envoyé ce courriel,
pour introduire sa Lettre à Sarkozy :


Chère Eva,  

il y a longtemps que je n'ai pas fait de commentaires sur ton site (NB : R-sistons à l'intolérable). Que veux-tu que j'ajoute : c'est parfait ! Grâce à toi, on apprend plein de trucs...

J'avais écrit un texte, une sorte de bilan incomplet, sous une forme un peu particulière, pour tenter de donner un peu plus conscience à mes concitoyens de ce qui se passait au niveau national.

Bien sûr, moi je sais qu'en réalité c'est au niveau international que cela se joue, mais je pensais que mes lecteurs éventuels seraient plus sensibilisés si on leur parlait déjà de leur pays.

La réponse que Sarko pourrait donner à mes questions conduirait bien sûr à parler du Nouvel Ordre Mondial. A ce propos, as-tu entendu qu'ils ont enfin prononcé ces 3 mots à l'occasion du G20 ? Je ne sais plus quel responsable politique a même dit très finement : "Cela existe bien pour le foot, pourquoi pour la finance ?".

Pour revenir à nos moutons, je ne pensais pas que ce texte pourrait t'intéresser puisque ton site parle surtout de politique mondiale. Je l'ai donc proposé à Agoravox depuis plus d'une semaine : ce n'est pas vraiment non plus ce qu'ils recherchent puisqu'ils veulent essentiellement des témoignages. Je suppose que c'est pour cela qu'il reste dans leurs textes en attente avec une petite croix orange.

Cependant, depuis que j'ai lu ton mail "hors blog habituel", je me dis qu'il peut t'intéresser. Peux-tu me dire si c'est le cas ? Je te remercie et je t'embrasse.

Danièle.

Les Lecteurs doivent pouvoir s'exprimer.
Avis aux amateurs !
Ce blog est citoyen.
Eva

Partager cet article
Repost0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 22:43
http://www.lulu.com/author/display_thumbnail.php?fCID=770179&fSize=zoom_&1175379509


Une parenthèse sur ce blog. Emouvante. Une mère pleure ses deux jeunes fils, disparus prématurément, l'un dans un accident, l'autre de maladie. Et elle écrit des livres, témoignages et poèmes. Et elle a aimé ce blog, et elle l'a mis dans ses favoris. Découverte... qui nous intéresse tous. Car avec la crise, tôt ou tard, nous serons confrontés à la douleur. D'une façon ou d'une autre.

Leçon de courage...

Eva


________________________________________________________________


Bonjour Eva, je viens de te citer pour le meilleur des 8 blogs préférés... Félicitations

AR
Commentaire n° 1 posté par Arlette Philbois aujourd'hui à 09h04

_____________________________________________________________


http://www.lulu.com/author/display_thumbnail.php?fCID=770179&fSize=zoom_&1175379509

Le livre témoignage de Arlette Philbois : "Pleure pas maman !"
est  disponible chez
EDITIONS www.mille-poetes.com


  • : Le blog de Arlette Philbois
  • versleciel
  • : artiste Poésie art littérature Poemes Poésie
  • : Bienvenue, Vers le ciel est un recueil de poésies publié en juillet 2007. Il a été conçu suite aux décès de mes fils Ludovic (22 ans) et Tony (22 ans). L'écriture est un moyen de surmonter sa douleur, même si tous les jours ce n'est pas facile. Voici une opportunité de le lire mon recueil "Vers le ciel" ici sur overblog. Question que je me pose, et si les mots venaient du ciel ? Merci pour votre visite.





http://www.lulu.com/author/display_thumbnail.php?fCID=770179&fSide=back&fSize=zoom_&1175379509


PREFACE :

Que d’émotions devant les propos rapportés d’un jeune voyageur faisant ses adieux. Que d’amour émanant du fond d’un cœur meurtri. Que de tristesse, que de larmes et, que de sérénité, que de tendresse dans des yeux fatigués, que de sagesse émanant d’un être aimant et aimé : "Dieu réunit ceux qui s'aiment d'un amour profond et véritable qui dépasse l'entendement".
Tels furent les propos du jeune Tony qui garda espoir, se fiança et fêta son ultime anniversaire dans le chant de ses proches. C’est aussi dans le chant qu’il rejoignit son frère Ludovic.

Arlette Philbois, c’est en mère qu’elle va nous raconter et non nous conter, car cela n’a rien à voir avec la fiction, l’arrivée et le départ de ses deux fils. Ludovic fut emporté par un accident de voiture, un voyage rapide et dur à accepter. Alors que Tony sera rongé par la maladie. Il apprivoisera le mal comme on apprivoise un être dont on ne peut se débarrasser et croira à la vie. Car à son jeune âge  on se dit qu’il est encore tôt, qu’on ne peut s’en aller ainsi sans rien avoir vu de la vie.

« Pleure pas maman », est un  ouvrage que peu de gens arrivent à écrire, je le sais, car le courage me manque depuis 28 ans, car c’est depuis 28 ans que j’ai perdu ma mère par une absurde erreur médicale lui ayant causé une forte hémorragie cérébrale. J’en ai alors vu du sang, j’ai vu l’être le plus cher se vider comme qui dirait un ballon qu’on a dégonflé. Cette effroyable expérience ne dura qu’une semaine, dans mon cas. Mais celle d’Arlette dura bien des mois et elle a eu le courage de l’écrire, nous rapportant les propos de son fils aimé.

Arlette Philbois, mettra fin à la souffrance de la chair de sa chair. Elle aidera son fils à mourir sans plus de souffrance, avec dignité, accomplissant une promesse, celle de s’occuper de son petit quand il serait à l’état de légume : «- Maman, promets que si un jour il m'arrivait un grave accident, que je serais à l'état de légume, tu m'aideras à mourir sans souffrance ? » Elle a longtemps cru au miracle après avoir perdu espoir dans la médecine. Ni l’un ne l’autre n’a pu vaincre le mal. Dans son désespoir, elle a cherché à en comprendre la cause. Destin ou hasard ? La vie ne serait-elle qu’un jeu du  OUI JA ?      

Beaucoup d’interrogations resteront en attente. 

Abdelouahid Bennani, poète



Je suis plus puissant que Dieu.
Je suis plus méchant que le diable.
Le pauvre en possède.
Le riche en manque.
Et si vous me mangez, vous mourrez.
Qui suis-je?

70% des enfants du niveau primaire ont trouvé la solution à l'énigme

  • versleciel
  • : Femme
  • : france picardie oise
  • : art nature littérature Poésie Artiste
  • : Voici mes quelques vers pour embellir la vie, et ouvrir son coeur et son âme, pour la douceur... Et vivre simplement l'instant présent


http://versleciel.boosterblog.com/


Covix vient de me citer pour ce Award des jolis blogs parmi 8 autres, merci à lui. A mon tour voici mes coups de coeur.

Ce prix est le "award des jolis blog" ou "one lovely blog award"
je suis très touché par cette attention.
C’est à mon tour de  choisir 8 blogs à qui décerner.


 


Le blog de petite Elfe "Les vieux"

Damien Verhee, Lescruesdesecrits " Evidemment"

Le blog d'Eva "R - sistons à la crise"

Le blog de Sam "Un homme"

Le blog de Samia " difficile de choisir, je les apprécie tous"

Mon deuxième cadeau
~~~~~~~~~~~~~~~

Vous retrouverez le lien de votre blog sur mes préférés


Félicitations à tous

Arlette vous souhaite une bonne journée



L'âme du poète

L'âme du poète

Passeurs d'espoirs

Passeurs d'espoirs


La Sérénité dans la diversité

La Sérénité dans la diversité


Etre pour les autres.

Etre pour les autres.


En quête de muses...
En quête de muses... 




http://versleciel.boosterblog.com/


 2) aindiana VOTER POUr MOI ICI
 





Partager cet article
Repost0
8 avril 2009 3 08 /04 /avril /2009 05:12
                                      1548665768.jpg 
 





___________________________________________________

Le texte d'une Lectrice
des Blogs R-sistons,
Rita Pitton, 
enseignante et écrivain. 




                  
Crise économique, ou de contrat social ? 

>>>  En fait de mesures concrètes, la nomenklatura aux commandes ne propose que ravalement de façade… G 20… Jet d’encre… Paroles creuses moulinées dans le vent… Poudre de perlimpinpin…
>>>
>>>
>>>
>>> L’essentiel : ne pas toucher aux privilèges de l’oligarchie ! Privatiser les profits et nationaliser les pertes. Protéger spéculations, rentes et monopoles. Sans oublier les gaspillages, au bénéfice des sponsors électoraux. Dans le murmure apaisant de la cascade des distributions de dividendes, bonus, stocks options et enveloppes ventrues déposées dans le silence des paradis fiscaux …
>>>
>>>
>>>
>>> Bien sûr, ne pas oublier les manœuvres de diversion…
>>>
>>>
>>>
>>> Sacrifier, pour calmer frustration de l’opinion publique tournant à la fureur, des “boucs émissaires”. Exposer au pilori quelques dirigeants, pas trop toutefois, qui se sont attribués des bonus, alors que les caisses de leurs entreprises, en cessation de paiement, étaient remplies par la collectivité. Prouver qu’il y a justice et volonté, dans la sphère politique.
>>>
>>>
>>>
>>> Les actionnaires, les membres des conseils d’administration, qui ont pompé les dividendes à tour de bras, dans l’hémorragie des délocalisations et des plans sociaux, eux, ne seront jamais inquiétés. Même pas évoqués.
>>>
>>>
>>>
>>> Du cirque…
>>>
>>>
>>>
>>> Je ne me fais pas de souci pour ces dirigeants et leurs bonus. L’ingénierie fiscale et financière, adossée à des paradis fiscaux, est sans limite. Ils les récupèreront sans problèmes. Via filiales à l’étranger, sociétés écrans et jeux d’écriture.
>>>
>>>
>>>
>>> Autre bruyante esbroufe. S'attaquer à grands coups de hache à l’arbre qui cache la forêt : le bouclier fiscal !
>>>
>>>
>>>
>>> Bouclier ?... Gigantesque passoire aux trous “extra larges”, pudiquement désignés sous le nom de “niches fiscales”. Des centaines. Permettant d’échapper à l’impôt sur les bénéfices et les revenus qui, de plus, ne seront jamais inclus dans l’assiette fiscale de l’impôt sur la fortune (ISF).
>>>
>>>
>>>
>>> Tout le monde le sait, mais les médias s’étouffent : les plus grosses fortunes de France ne paient pas d’ISF. Leur patrimoine étant déclaré sous forme “d’outil professionnel” ou “de travail”.
>>>
>>>
>>>
>>> Je vous propose une recette, parmi mille et une astuces faisant le délice des fiscalistes. Recette aussi simple que la tarte aux pommes :
>>>
>>> Si vous achetez un château, entouré de vastes terres, plantez-y quelques vignes pour produire du vin, même de la piquette dont on fera du vinaigre. Et, le tour est joué.
>>>
>>>
>>>
>>> Devenus producteur de vin, vous serez riches sans payer d’impôt sur la fortune, s’agissant d’un “outil de travail”. De plus, si le vin ne se vend pas, avec un peu de patience, vous pourrez obtenir des dédommagements d’un Etat débordant de sollicitude et de tendresse, depuis des lustres, pour les grands propriétaires terriens.
>>>
>>>
>>>
>>> Boule de glace sur la tarte : faites enregistrer les bâtiments en “monument historique”. Vous obtiendrez des subventions pour en refaire la toiture ou consolider les douves garnies de carpes. Cela financera votre chasse aux perdreaux ou aux faisans, procurant des joies ineffables à vos invités…
>>>
>>>
>>>
>>> Dans sa monumentale étude, remarquablement bien documentée (9), Les hauts revenus en France au XX° siècle, Thomas Piketty démontre que tous les partis au pouvoir n’ont cessé, pendant des décennies, de camoufler, entraver, l’identification de la source, tout particulièrement des “revenus du capital”, énonçant les :
>>>
>>> “… difficultés encore aggravées par l’évolution de la législation fiscale : la multiplication des régimes d’imposition dérogatoires en faveur des revenus du capital implique qu’il est de plus en plus malaisé de prendre en compte tous les revenus annexes des personnes en question (certains de ces revenus n’ont même plus à être déclarés).”
>>>
>>>
>>>
>>> Le problème est moins le niveau des hauts revenus, hauts salaires, bonus ou pas, malgré leur caractère choquant par leur disproportion en comparaison de la moyenne des revenus dans notre pays. Facilement "traçables", car provenant en principe du “travail”, du moins ceux officiellement déclarés, leur visibilité fiscale est effective.
>>>
>>>
>>>
>>> Plus urgent à traiter, est celui des immenses revenus du “capital”. Et, dans capital, il y a aussi “spéculation” et “corruption”. Soigneusement occultés, dissimulés. Expliquant que dans un pays riche, les caisses soient vides au moment de la redistribution des richesses produites par la collectivité.
>>>
>>>
>>>
>>> Qu’il y ait des riches, rien de plus normal. Voire de plus rassurant sur la santé économique d’une collectivité. A condition que cette “richesse” récompense le créateur, l’innovateur, le créateur d’emplois et de valeur ajoutée pour la collectivité. Non pas une richesse fondée sur la spéculation, le délit d’initié, la corruption et la rente.
>>>
>>>
>>>
>>> Qu’il y ait des pauvres dans une société riche, enfermés dans la précarité, l’humiliation et la souffrance, est inadmissible Le capitalisme ou le libéralisme économique dévoyés sont une rupture du contrat social.
>>>
>>>
>>>
>>> Combattre les inégalités (10) ?... Tant que les castes politiques actuelles tiendront le pouvoir, rien ne changera. Ils ne remettront jamais en cause un système fiscal aussi inique qu’archaïque. Jusqu’à l’explosion.
>>>
>>>
>>>
>>> Les plus faibles revenus seront accablés d’une fiscalité confiscatoire, s’apparentant au racket du gangstérisme. Proportionnellement à leurs revenus, ce sont les plus faibles qui payent le maximum d’impôts, via la TVA. Ecrasés de taxes comme du temps de La Gabelle, sous l’Ancien Régime. Au moindre achat, systématiquement, qu’ils le veuillent ou non, ils versent 20% aux caisses de l’Etat.
>>>
>>>
>>>
>>> A cette pression constante, s’ajoute leur broyage par un système financier spoliateur, versant intérêts et agios usuraires aux banques. Qui, avec ces confortables marges, inonderont de bonus leurs dirigeants, en jouant l’argent arraché aux plus modestes dans la spéculation. Au lieu de l’investir dans la création et la consolidation d’entreprises.
>>>
>>>
>>>
>>> Nous vivons, nous le savons, non pas une crise économique, mais une profonde crise de “contrat social”, de valeurs, de redistribution de la richesse collective. Les dérives mégalomaniaques et cyniques de ce “capitalisme sauvage”, auquel nous assistons, au bénéfice d’une seule minorité, à l’encontre du principe fondateur de solidarité, est inacceptable. La collectivité ne l’admettra pas.
>>>
>>>
>>>
>>> « Le capitalisme ne triomphe que lorsqu’il s’identifie à l’Etat, qu’il est l’Etat » (11).
>>>
>>>
>>>
>>> Objectif atteint. "Kleptocratie" assumée. Sans complexe. Il l’affirme, haut et fort : L’Etat, c’est moi !
>>>
>>>
>>>
>>> Prenant soin, à la différence de Louis XIV, de conserver précieusement son argenterie…


Sur Rita Pitton :


Le Monde de Rita
RP_001.JPG
Eloge de la
spiritualité




Vous pouvez le commander aux Éditions l'Originel

 http://ritapitton.hautetfort.com/ 

 

voir  http://eva-communion-civilisations.over-blog.com/article-22440788.html
Lien : http://ritapitton.hautetfort.com/archive/2008/08/31/communion-des-civilisations.html

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche