Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 02:36

Inner-directed et other-directed

septembre 4th, 2011


http://2.bp.blogspot.com/_caBFL8RmMjI/Sb-Ql8rJQ2I/AAAAAAAABLA/RgFozZm3yWo/s400/page+1+okapi+autorit%C3%A9.gif

http://2.bp.blogspot.com/_caBFL8RmMjI/Sb-Ql8rJQ2I/AAAAAAAABLA/RgFozZm3yWo/s400/page+1+okapi+autorit%C3%A9.gif

  

Un précédent billet (voir Autorité patriarcale et autorité archaïque) montrait comment l’évolution ultra-rapide de l’autorité au cours du XXe siècle a abouti à un type d’homme sensiblement différent de celui des générations précédentes. Nous voudrions en donner ici quelques illustrations.

Rappelons d’abord que l’on n’est pas soit inner soit other-directed à 100 %, que l’une ou l’autre position peut dominer selon les circonstances, mais que dans notre société, la position other-directed est très répandue. Imaginons donc diverses situations à caractère plus ou moins politique et voyons comment des personnes fortement inner ou fortement other-directed, s’y conduisent.
 
  
Pour qui voter ?
  
Avant de voter, l’inner-directed s’enquiert des programmes. C’est ce que le candidat envisage de faire qui guidera son choix. Ses caractéristiques personnelles comptent moins que son projet. Jusqu’aux années 1970 et 1980, c’est sur leur programme que les candidats s’exprimaient.
  
L’other-directed ne se préoccupe pas de cela. Il regarde si le candidat est beau, s’il a du charme, s’il est célèbre… Un champion olympique de n’importe quoi qui va serrer des mains sur des marchés est sûr de se faire élire.
  
  
Guerre civile ici ou là…
  
Qu’auraient fait des dirigeants inner-directed quand les Poldaves se sont révoltés contre leur dictateur ? Ils auraient commencé par envoyer discrètement, nuitamment, dans un coin de Poldavie, des bateaux d’armes, de matériel, et des instructeurs. Sans tambour ni trompette. But : aider les Poldaves, en espérant leur reconnaissance plus tard. Puis, à mesure que la situation se développerait, ils montreraient davantage leur rôle, histoire de forcer un peu la reconnaissance escomptée…
  
Pour des dirigeants other-directed, agir discrètement n’a aucun sens. Si on agit, c’est pour être vu (et de préférence admiré). Pour impressionner l’électeur, il faut du spectaculaire. Aider des gens et leur laisser, à eux seuls, le mérite de la victoire ? Vous plaisantez ! Incapable de ressentir de la gratitude, l’other-directed n’imagine pas qu’on puisse lui en témoigner.
  
  
Informations prématurées
  
On a beaucoup entendu récemment, des informations importantes dont on nous précisait aussitôt que « ce n’était pas encore sûr ». Pour un inner-directed, publier une information avant d’être sûr qu’elle est vraie est un acte stupide et irresponsable. Mais pour l’other-directed, ce qui compte dans l’information, c’est qu’elle fasse parler de lui. S’il attend qu’elle soit vérifiée, c’est un autre qui la publiera et en tirera gloire.
  
  
La crise des subprimes
  
Cette crise est inconcevable dans un monde où les gens seraient inner-directed. Dans un tel monde, emprunter et prêter y sont spontanément cadrés et limités.


Emprunter

  
Inner-directed, je vérifie que je pourrai rembourser. Si je ne peux pas, je sais que le banquier ne me fera pas de cadeau. La maison que je n’aurai pas pu payer, il me la prendra, avec ma voiture et tous les meubles. Personne ne m’oblige à m’endetter et il vaut mieux continuer à me passer de ce qui me manque que de me retrouver en prison ou dépossédé de tous mes biens.
  
Du point de vue du banquier, si je suis inner-directed, je prévois que ces personnes à qui je propose un prêt pour devenir propriétaire ne pourront pas rembourser. Ma banque deviendra propriétaire de leurs maisons mais, s’il y en a beaucoup, elle ne pourra pas les vendre. Au total, on aura perdu de l’argent. Prêter dans ces conditions n’est pas raisonnable.
  
Prêter
  
Other-directed, réfléchir aux suites de mes actes m’ennuie. C’est le regard de mes voisins qui me préoccupe. Le banquier qui vient me voir n’a pas grand mal à me faire imaginer propriétaire de ma maison. Un propriétaire, c’est tout de même autre chose ! Respect !
  
Certes, je m’inquiète un peu des remboursements, mais il m’assure qu’ils sont calculés en fonction de mes revenus. Il ne me cache pas qu’ils augmenteront dans quelques années, mais mes revenus aussi, très certainement. Et puis si je n’y arrive pas, je pourrai toujours revendre ma maison. Bref, allons-y ! Sur le moment le regard du banquier m’importe, je ne vais pas me dégonfler devant lui !
  
Quelques années plus tard, mes voisins et moi sommes à la rue. La banque est propriétaire de nos maisons, et elle n’arrive même pas à les vendre car il y en a trop.
  
Du point de vue du banquier, si je suis other-directed, ce qui arrivera à ma banque dans quelques années m’importe peu. Ce qui m’intéresse, c’est le regard que portera sur moi cette année mon employeur. Si j’ai placé tant de prêts, ça veut dire tant de bénéfices à venir, et pour moi félicitations et prime.
  
Titrisation
  
Le banquier se rend compte qu’il a placé des prêts qui ne seront jamais remboursés. Un banquier inner-directed, guidé par les valeurs qu’il a intériorisées au temps de son éducation, assumerait ses pertes en cherchant seulement à les limiter sans voler personne.
  
Le banquier other-directed n’a pas intériorisé une échelle de valeurs contraignante. Il veut sauver le regard de ses supérieurs sur lui. Il imagine alors de vendre à d’autres ses créances pourries. Mais comment leur faire acheter cela ? En fabriquant des « titres » qui comportent plein de « choses », dont ces créances de particuliers. Et on les vend à d’autres other-directed, plus sensibles que les inner-directed au charme du vendeur.
  
Dettes nationales
  
Ce que le petit démarcheur banquier a fait à des individus, les dirigeants des banques l’ont fait à des pays. Si on dit à des Méditerranéens : « Ne vous inquiétez pas, on vous prête, pas de problème ! », ils empruntent. Si les responsables politiques sont très inner-directed, ils se méfient et pensent à long terme : les banques ne sont pas des mères généreuses qui donnent leur bon lait par amour. S’ils sont très other-directed, ils voient d’abord l’admiration qui leur sera témoignée pour avoir réalisé tel ou tel projet spectaculaire ou grandiose (des jeux olympiques par exemple). Ils pensent à court terme et empruntent imprudemment.
  
Les banquiers, s’ils sont inner-directed, réfléchissent qu’on peut saigner à blanc des individus mais que, pour un pays, c’est une autre affaire. Il y a des limites (les limites, c’est le propre de l’autorité traditionnelle ; l’absence de limite, c’est le propre de l’autorité archaïque). S’ils n’ont pas de limite, ils s’en tiennent à : « vous avez emprunté, vous devez rembourser ; votre population crèvera de faim, ce n’est pas notre affaire. »
  
Les dirigeants du pays soumis à cette pression, s’ils étaient suffisamment inner-directed, diraient : « D’accord, nos prédécesseurs ont été imprudents, mais vous n’y êtes pas pour rien : vous avez versé beaucoup de dessous de table, vous avez fait beaucoup de fausses promesses, vous avez largement faussé les comptes. Parmi nos créanciers nous allons donc faire des choix : certains seront payés (nos fonctionnaires, nos retraités, nos malades), d’autres attendront.
Les banques qui spéculent contre nous et augmentent leurs taux d’intérêt sous prétexte que nous ne sommes plus aussi rentables, ces banques peuvent attendre longtemps.
Nous n’annulons pas nos dettes, mais nous les rembourserons quand nous pourrons. Avec les énormes sommes que nous vous versons chaque année, on peut faire beaucoup. Advienne que pourra. »
  
À l’inverse, on peut imaginer que des dirigeants other-directed vivent la situation ainsi : pendant des années, Maman (les Marchés) nous a encouragés à faire n’importe quoi, payant sans jamais protester, et puis soudain, elle se fâche et veut qu’on lui rende tout ce qu’elle nous a donné. Qu’est-ce qu’on peut faire ? Rien du tout ! C’est Maman ! C’est les Marchés ! On ne peut rien face aux Marchés comme on ne peut rien face à Maman. Sauf lui dire zut ! Et voir si elle a le courage de nous tuer…

Conclusion
  
La distinction entre personnes dirigées de l’intérieur par une structure de valeurs intériorisée dans l’enfance et personnes dirigées par le regard des autres, instant après instant, est particulièrement utile.
  
Elle n’explique cependant pas tout, elle ne prétend pas être une clé universelle pour comprendre notre temps. Mais il est bon de l’avoir en tête pour regarder ce qui se passe. En se rappelant qu’inner et other-directed n’y peuvent rien ; c’est leur façon d’être au monde et il est donc inutile de leur adresser des objurgations pour qu’ils changent. En revanche, on peut ne pas se laisser surprendre par leurs actes.
  
  
Patrice Ranjard
© Patrice Ranjard pour La Lettre du Lundi 2011

Partager cet article
Repost0
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 22:33

Austérité en France: et si on s’attaquait aux élus?

Pourquoi pas? Pourquoi ne pas faire des économies avec nos élus vu que nous battons des records dans le domaine? Ils ont trop! C’est un fait, et sachant qu’il faut tous les payer, au lieu de dégraisser dans le public envoyant nombre de smicards au pôle emploi, envoyons des élus à la même adresse! Il n’y à qu’a comparer par rapport aux autres pays, mais je vous laisse découvrir cela en fin d’article, c’est dingue!

nombre elus france

La France n’a pas de pétrole, mais elle a des élus… beaucoup trop d’élus…

Il y a les mandats de proximité, souvent populaires, comme celui de maire ; les mandats moins bien identifiés par le public (conseiller général ou conseiller régional) ; et les mandats nationaux (députés, sénateurs, parlementaires européens), souvent perçus comme lointains et ne comptant pas forcément parmi les plus appréciés, du fait du gouffre institutionnel et financier qui se creuse entre la « France d’en bas » et la « France d’en haut ».

La France compte la plus importante concentration d’élus de la planète.

Une pléthore d’élus

  • Députés : 577
  • Sénateurs : 343
  • Conseillers régionaux : 2 040 (en comptant les 51 membres de l’assemblée territoriale corse, auxquels s’ajoutent les 131 représentants des assemblées de la Nouvelle-Calédonie, de Polynésie et de Wallis et Futuna).
  • Conseillers généraux (+ conseillers de Paris) : 4 042
  • Maires : 36 635
  • Conseillers municipaux : 519 417
  • Députés européens : 78
  • Élus intercommunaux : 38 000 environ*.

Total : 601 132 élus

Données en juin 2011.

*Les chiffres des élus intercommunaux sont très difficiles à obtenir. Il semble que la Direction générale des collectivités territoriales (DGCT) du ministère de l’Intérieur n’en ait même pas un état précis !

 

Un élu pour 108 habitants

Selon l’INSEE, au 1er janvier 2011, notre pays était peuplé de 65 027 000 habitants. On compte aujourd’hui en France, environ un élu ou – pour être plus exact car il y a souvent cumul – un mandat électoral pour 108 habitants. Si la démocratie se mesurait à l’aune du nombre d’élus, notre pays serait un modèle universel !

Avec un mandat pour 108 habitants, le taux de représentation français est quatre fois et demi supérieur à celui des États-Unis. Pourtant, la vie démocratique américaine n’a rien à envier à la nôtre. Plus d’un électeur français sur cent est conseiller municipal !

Un parlementaire pour 71 000 habitants

Au seul échelon parlementaire (Assemblée nationale et Sénat confondus), le ratio français est d’un élu pour quelque 71 000 habitants. La France entretient quelque 400 parlementaires de plus que les États-Unis.

Si la France n’est pas le pays qui compte le plus de députés par habitant, elle se situe néanmoins dans le peloton de tête. La Chambre des représentants des États-Unis dispose de beaucoup plus de pouvoirs que notre Assemblée nationale, tout en ayant, proportionnellement, 6 fois moins d’élus. En Allemagne, le Bundestag, qui a pourtant accueilli de nouveaux députés au moment de la réunification, compte moins de députés par habitant que notre Assemblée nationale.

Au Sénat, la situation est très similaire. Le Bundesrat allemand compte 178 élus. Les États-Unis se contentent de deux sénateurs par État, soit seulement 100 sénateurs, mais très influents. Au Brésil, il y a trois sénateurs par État, soit 81 au total.

En France, deux sénateurs par département seraient encore en surnombre par rapport à ces pays Il n’empêche : en 2004, il a été décidé d’augmenter le nombre de sénateurs, en contrepartie de la baisse de la durée de leur mandat, ramené progressivement de neuf à six ans. Le nombre de sénateurs passera en septembre 2011 de 321 à 348.

Il est un pays, l’Espagne, qui a un nombre de sénateurs particulièrement élevé (264) au regard de sa population (46 millions d’habitants) : cela s’explique par la diversité et l’autonomie de ses régions, dans le cadre de sa structure fédérale. Il se trouve que, même par rapport aux sénateurs de l’Espagne fédérale, les nôtres, censés représenter équitablement les territoires, sont en surnombre.

Comparaison internationale du nombre de parlementaires par habitant
  Députés + Sénateurs Nombre d’habitants du pays (en millions) Nombre d’habitants représentés par chaque parlementaire
États-Unis 435 + 100 303 566 000
Brésil 513 + 81 190 320 000
Allemagne 622 + 178* 83 104 000
Espagne 350 + 264 46 75 000
France 577 + 343 65 71 000

*Membres suppléants et titulaires


Source: lecri.fr
http://lesmoutonsenrages.fr/2011/08/30/austerite-en-france-et-si-on-sattaquait-aux-elus/#more-10757

Partager cet article
Repost0
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 18:40

 

http://www.lavoixdunord.fr/stories/image460x00/mediastore/VDN/France_Monde/A2011/M08/_110810-diallo-dsk.jpg

http://www.lavoixdunord.fr/stories/image460x00/mediastore/VDN/France_Monde/A2011/M08/_110810-diallo-dsk.jpg

Une plainte de Nafissatou Diallo en France pour subornation de témoin (extraits)

Publié le 22-08-11 à 22:18    Modifié le 23-08-11 à 08:47     par Le Nouvel Observateur avec AFP     16 réactions

L'accusatrice de DSK va déposer plainte contre un adjoint au maire de Sarcelles et proche de l'ex-directeur du FMI, François Pupponi.

 

Nafissatou Diallo, l'accusatrice de Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle à New York, va déposer plainte en France mardi pour tentative de subornation de témoin contre un adjoint au maire de Sarcelles, a-t-on appris lundi 22 août auprès de l'avocat Me Thibault de Montbrial.

(..)

En juillet Kenneth Thompson, l'avocat de Nafissatou Diallo à New York, "s'est entretenu avec des témoins potentiels de l'affaire DSK" notamment "avec une femme originaire de Sarcelles" présente aux Etats-Unis, a dit Thibault de Montbrial.

"Elle a apporté des précisions qui allaient dans le sens et l'intérêt de Mme Diallo et du parquet"

(..)

Mais début août "un des adjoints au maire de Sarcelles, précisant qu'il avait été 'envoyé par ses chefs', a sollicité de façon pressante un des proches" de cette femme et a demandé "ce que ça coûterait pour qu'elle se taise", a raconté l'avocat français.


Une maîtresse de Sarcelles

Selon Me de Montbrial, cette "tentative de subornation de témoin" vise à bloquer les deux procédures, l'une pénale l'autre civile en cours à New York.

(..)

 

Lire le post ici :

.

Le Nouvel Observateur - AFP

 

http://tempsreel.nouvelobs.com//actualite/l-affaire-dsk/20110822.OBS8949/une-plainte-de-nafissatou-diallo-en-france-pour-subornation-de-temoin.html

 

 

Justice des puissants, encore et toujours !

 

L'affaire Banon bientôt classée ? Le parquet de Paris dément

22 08 11 Tristane Banon

 

 

Affaire Diallo-DSK : La Justice des Puissants

(eva R-sistons)

Partager cet article
Repost0
20 août 2011 6 20 /08 /août /2011 14:56

http://photo.europe1.fr/infos/international/23.03.attentat.israel.jerusalem.930.620-467757/8289429-1-fre-FR/23.03.Attentat.Israel.Jerusalem.930.620_scalewidth_630.jpg

Attentats en Israël, le temps est Mossad...

 Avec humour... on va tenter d'éclaircir un peu les zones d'ombre qui stagnent sur les "triples et peut-être quadruple" attentats "synchronisés".

  

La première chose qui frappe, ce sont les changements de versions qui s'opèrent au fur et à mesure que de plus amples détails nous sont divulgués... si l'on puit dire.

 

Premier point litigieux : A l'origine, le bus visé transportait des militaires. Or selon la version Tsahal, ce bus contenait des "civils innocents", voir ICI à l'épisode 17 h 37.

 

Question 1 : Pourquoi d'un bus de militaires on passe à un bus de civils ?

 

Question 2 : Et pourquoi ICI peut-on lire que c'était un bus de civils rempli de militaires ?

 

Quand rien n'est clair, tout est confus.

 

Le porte-parole de l'armée israélienne insiste d'ailleurs lourdement à l'épisode 15 h 05 : Ces attaques terroristes étaient dirigées "contre des civils".

 

Oui, c'est important de le signaler pour l'opinion publique internationale qui aurait pu moins s'émouvoir pour un car de trouffions. A mâlin, mâlin et demi.

 

Second point litigieux : On nous apprend qu'un soldat israélien a été tué alors qu'il venait en aide aux passagers du bus victime de l'attaque. Sans plus de détails. Alors qu'à l'intérieur du bus des soldats tiraient sur les assaillants.

 

Question 1 : Pourquoi ce soldat était-il seul ?

 

Question 2 : D'où venait-il ?

 

Troisième point litigieux : Les assaillants étaient vêtus d'uniformes de l'armée israélienne ou égyptienne avec un véhicule et LOURDEMENT armé.

 

Question 1 : Alors pourquoi bombarder Gaza en représailles ?

 

Question 2 : Où sont les indices prouvant que c'étaient des Palestiniens ?

 

En fait, les indices brillent tellement par leur absence que l'attaque sur Gaza nous semble fortement diligentée pour une raison tout à fait étrangère à l'attentat que quelqu'un a cependant bien perpétré. Mais qui cela peut-il être ? Nous avons notre idée...

 

 Question 3 : Comment des hommes lourdement armés non-israéliens peuvent-ils entrer en Israël et ne pas être fouillé ?

 

 Question 4 : Quelle est la marque du véhicule et son immatriculation ?

 

A force de passer sur les détails, on perd sa crédibilité. Il y a beaucoup trop de flou dans ce scénario.

 

 Quatrième point litigieux : Après le premier incident, un second survient. En effet, un véhicule de police a éxplosé, en chemin, sur une mine. Plusieurs engins piègés avaient été disposé sur la route.

 

Question 1 : Encore une fois, comment un non-israélien aurait-il pu poser ces mines sur une route israélienne sans se faire remarquer, quand on sait combien les Palestiniens sont sujets à l'espionnite et aux fouilles incessantes ?

 

Là, on pourrait déjà induire que c'est peut-être des individus qui font partie du paysage. Des gens en qui, par leur apparence, on a toute confiance...

 

 Question 2 : Si la voiture a explosé, combien de policiers sont blessés ou morts ?

 

Question 3 : Quels sont leurs noms ?

 

Jusqu'ici trop de flou. Trop de vague. Trop de brouillard.

 

Cinquième point litigieux : Une troisième attaque va survenir à 13 h 10 avec le tir d'une roquette anti-char, visant et manquant un véhicule civil. Mais quelques minutes plus tard, un commando d'assaillants effectue un nouveau tir, dans les mêmes conditions et tue cinq civils. DEUX ROQUETTES ANTI-CHARS ont donc été utilisées par le commando fantomatique.

 

Question 1 : Les roquettes anti-chars ne sont pas des stylo-billes que l'on peut camoufler dans sa poche. On est obligé là de reposer la même question que pour les mines. Comment des individus non-israéliens ont-ils pu passer en territoire israélien avec un véhicule ou à pied en portant, au moins, deux roquettes anti-chars, plus la lourde artillerie citée plus haut ?

 

Question 2 : L'Ennemi ne venait-il pas de l'INTERIEUR ?

 

Sixième GROS point litigieux (Très Litigieux) : Nous lisons que les attaques ont été coordonées. et apparement savament préparées. De véritables assauts commandos, "à l'ancienne", perpétrés par des hommes qui ont réussi à franchir toutes les barrières ou clôtures de électriques. Et à déjouer l'appareil sécuritaire israélen.

 

Le Mystère s'épaissit...

 

Question UNIQUE sur ce point 6 : A moins de porter des uniformes de l'armée israélienne, comment est-ce possible ?

 

D'autant que "selon un agent du Shin-Bet, il disposait de renseignements faisant état de projets d'attaques, mais sans savoir où ni comment les terroristes allaient frapper. Face à ce type de confrontation "asymétrique", Israël perd sa supériorité stratagique. L'effet de surprise a joué à fond. "

 

Ou l'Art de nous prendre pour des C... ! On connait ce genre d'arguments balancés par les services secrets. Ils pourraient s'intituler "Comment chloroformer le populo ?" On y a eu droit pour l'assassinat de Rabin dont tout le monde savait qu'il allait avoir lieu mais personne ne l'a empêché. L'Ennemi venait de l'Interieur. Donc, pas touche. Les colons, c'est sacré.

 

Si on regarde bien, c'était aussi le même schéma pour les attentats du 11 septembre. Les pseudo-terroristes étaient sur le sol américain depuis des années, surveillés par la CIA, le Mossad et le FBI qui veillaient à ce que tout se déroule bien comme prévu par les Invisibles.

 

 Septième point litigieux : Au total, 8 personnes au moins ont trouvé la mort et près d'une vingtaine ont été blessés coté israélien lors des attaques perpétrés par des commandos infliltrés. 7 des assaillants ont été tués après les attaques. On peut lire ICI une des dernières versions de l'histoire. Même le Maariv se pose des questions : Pourquoi (malgré l'avertissement) les attentats n'ont pas été empêchés et pourquoi la route n'a pas été coupée immédiatement à la circulation civile ?" Dans l'immédiat, le seul nom de victimes que nous possédons est celui d'un militaire, Moshe Naftali.

 

Question 1 : Quels sont les noms des 7 autres israéliens décédés ?

 

Question 2 : Quels sont les noms des 7 assaillants tués ?

 

Il est évident qu'il n'existe aucune preuve matérielle pouvant incriminer les Palestiniens. Mais malgré tout, Ehud Barak affirme que les attaques venaient de Gaza. Ceci est bien sûr un mensonge. La sophistication de l'entreprise, le matériel employé ainsi que les tenues militaires et la facilité avec laquelle les assaillants se sont déplacés à l'intérieur du territoire israélien prouve que ces attentats sont l'oeuvre d'individus qui ont les coudées franches pour aller où bon leur semble.

 

Vu la situation à laquelle Netanyahou est acculé, on peut tout envisager. Y compris que des colons militaires aient voulu se venger parce que certaines implantations doivent être détruites et que d'autres sont sur la sellette pour subir le même sort.

 

Mais en attendant, 14 Palestiniens sont morts en moins de 24 h dont un enfant de cinq ans. Et l'armée sioniste viendra nous parler de son "éthique" et de son respect des humains. A part, leurs endoctrinés, qui peut les croire ?

Attentats en Israël, le temps est Mossad...

par Collectif Etoile Rouge 

Il semblerait que près de 14 personnes aient trouvé la mort lors d'un triple atttentat commis hier dans le sud de l'Etat sioniste israélien par des éléments de la résistance populaire arabe palestinienne.

La sympathie du Collectif Etoile Rouge va tout naturellement aux combattants de la résistance populaire palestinienne qui luttent depuis des dizaines d'années contre une occupation militaire féroce et une colonisation systématique orchestrée par les éléments les plus impérialistes du sionisme. S'il fut un temps ou le sionisme pouvait représenter une idéologie d'émancipation du peuple juif soumis à la vindicte des antisémitismes de tous types, le sionisme moderne a désormais complètement changé d'essence et, de libérateur, s'est fait oppresseur.

Mais si nous devons regarder au delà du simple fait politico-militaire que constituent ces attentats et la risposte sioniste qui a suivi, il faut maintenant se demander à qui profite le crime ?!

Or, à un mois de la demande de reconnaissance d'un Etat palestinien par l'ONU, alors que l'ensemble des forces politiques palestiniennes semblaient avoir trouvé un accord et que les opinions publiques internationales étaient prêtes à faire pression sur l'Etat sioniste israélien, ces attentats arrivent à point nommé pour justifier un futur véto américain, victimiser l'Etat sioniste et justifier de nouvelles implantations de colonies ainsi qu'une nouvelle asphyxie économique et sociale des territoires palestiniens.

De là à voir dans les attentats d'hier une manipulation ocrchestrée par les services secrets sioniste, le Mossad, il y a un pas que nous n'hésitons pas à franchir. A qui profite le crime ? La réponse est claire et limpide: aux fauteurs de guerre sionistes et aux partisans de la ligne dure du gouvernement sioniste. Et puis, c'est bien connu, rien de tel qu'une bonne guerre pour fire oublier les problèmes sociaux !

Le Collectif Etoile Rouge appelle le prolétariat juif et arabe à ne pas tomber dans le piège grossier tendu par les conservateur du Likoud par l'intermédiaire des services du Mossad !

VIVE L'UNITE REVOLUTIONNAIRE DES PROLETARIATS JUIF ET ARABE !
LIBERTE POUR LE PEUPLE PALESTINIEN !

Collectif Etoile Rouge

 

Sources LE POST 

Posté par Adriana Evangelizt

 


Partager cet article
Repost0
17 août 2011 3 17 /08 /août /2011 23:51

Un test pour se positionner politiquement




Le Politest a été imaginé par un groupe d'anciens étudiants de Sciences Po, passionnés par le débat politique et inquiets du niveau de l'abstention.

En analysant ce qui fait qu'on se sent plus proche d'une tendance que d'une autre, ils ont élaboré une grille d'analyse des positionnements politiques qui permet de distinguer la droite et la gauche, ainsi que la plupart des partis.



Grâce au Politest, vous allez pouvoir déterminer si vous vous situez à gauche ou à droite, ainsi que le (ou les) parti(s) politique(s) dont vous êtes le plus proche.

Pour cela, vous allez devoir vous positionner sur douze thèmes
en choisissant, parmi plusieurs propositions,
celle qui correspond le mieux à ce que vous pensez.




Il est accessible en cliquant sur ce lien



ASPETA éspère évidemment que votre résutlat a ce test ne révèlera pas que vos opinions politiques sont de nature a voter en 2012 pour l'actuel président

Pour éviter que ne se reproduise l'échec global de son bilan catastrophique et que de nouveau la Nation soit pas prise en otage par un système mafieux qualifié par son propre camp



comme étant le comble de la médiocrité




dans un article de Courrier International
que vous pourrez lire en cliquant içi

 

 

Un test pour se positionner politiquement

 

Un blog original à visiter !

Epuré et intelligent...

( eva )

http://aspeta.blogspot.com/

.

Partager cet article
Repost0
13 août 2011 6 13 /08 /août /2011 17:17

C'est pas la journée des peuples indigènes pour tous..

Publié par Marc Lafontan |





José Carlos Meirelles et la police brésilienne au poste de la rivière Envira envahi par les trafiquants de drogue.

 

Le poste de contrôle brésilien destiné à protéger les Indiens isolés– ceux qui ont été filmés d’avion en début d’année– a été attaqué par des individus lourdement armés, soupçonnés d’être des trafiquants de drogue. Le poste a été pillé et les équipements détruits.
Les craintes concernant le sort des Indiens ne cessent d’augmenter depuis que des employés de la FUNAI (le département des affaires indigènes du gouvernement brésilien) ont trouvé le sac à dos de l’un des trafiquants qui contenait une flèche cassée. Une enquête rapide des fonctionnaires du gouvernement n’a montré aucune trace des Indiens qui ont fait la une des média en février dernier.
Partager cet article
Repost0
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 05:06
Au Texas, un lac devenu rouge sang inspire les tenants de l'Apocalypse

Alors qu'une sécheresse frappe l'État américain, un réservoir de San Angelo en grande partie asséché s'est coloré sous l'effet d'une bactérie.

Un paysage désolé d'herbes jaunies et de sol craquelé où s'amoncellent des milliers de cadavres de poissons-chats, de crapets-soleils ou de tortues d'eau. Et une étendue d'eau d'un rouge opaque. Voici à quoi ressemble actuellement le réservoir de l'O.C. Fisher Lake de San Angelo, un lac artificiel de l'ouest de l'État du Texas. Construit dans les années 1950, il faisait encore il y a peu la joie des pêcheurs et des plaisanciers.

Cette couleur étrange serait due, selon les responsables locaux de l'environnement, à des bactéries primitives Chromatiaceae, plus communément appelées bactéries pourpres sulfureuse, qui se développent dans les eaux privées d'oxygène.

Ce phénomène a entraîné sur Internet nombre de messages alarmistes des tenants de la fin des temps, qui y ont vu un lien avec un verset biblique de l'Apocalypse annonçant la transformation de la mer en sang.

Une importante sécheresse sévit depuis neuf mois aux Etats-Unis et frappe en particulier l'État du Texas où les lacs s'assèchent les uns après les autres et où la nourriture se fait rare pour les animaux. La presse locale fait ainsi état de nombreuses incursions d'ours noirs affamés et de sangliers dans les centres urbains. Quelque 75% de l'État fait face à ces conditions exceptionnelles, le niveau de précipitation enregistré étant le plus bas depuis 1895.

Agrandir le plan



Retrouvez cet article sur Figaro.fr

 

http://fr.news.yahoo.com/au-texas-lac-devenu-rouge-sang-inspire-tenants-113000051.html

 

 

_____________________________________________________________________________________________

 

.

Et le tiers de la mer devint du sang...
Lorsque j'ai publié l'article concernant l'eau devenue rouge sang au Texas, j'étais loin de me douter que ce phénomène ne s'était pas seulement manifesté de façon isolée.  Regardez bien ce qui suit:

Texas (1 août 2011):
http://abcnews.go.com/Technology/video/texas-reservoir-turns-blood-red-14224911



Australie (mai 2011):

http://au.news.yahoo.com/thewest/a/-/article/9354491/public-pond-turns-blood-red/





Chine (2008 et en 2011) Manifestation reliée, dans les deux cas, à des tremblements de terre.

http://sp.dzxw.net/0512/news/20080513/942.html




Norwalk, Ohio (29 avril 2011):
http://www.informedia.info/environment/river-in-norwalk-runs-blood-red


norwalk river turns red River in Norwalk Runs Blood Red


Alberta, Canada (septembre 2010):
 http://news.travel.aol.com/2010/09/01/canadian-rockies-waterfall-turns-blood-red/
Airline Seating

Irak (août 2010):
 http://www.abdolian.com/thoughts/?p=3967




Glacier en Antartica (24 février 2010):

http://blogs.discovermagazine.com/badastronomy/2010/03/02/sign-of-the-apocalypse-blood-waterfalls/
 
bloodfalls

 

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2011 1 01 /08 /août /2011 03:31

http://b8.img.v4.skyrock.net/b8d/al-jam3/pics/1466811484.jpg

http://b8.img.v4.skyrock.net/b8d/al-jam3/pics/1466811484.jpg

Boutons ces Françaises hors de France

Les Indivisibles

25 juillet 2011

 

Cher Alain, c’est avec soulagement que j’ai pris connaissance de votre tribune publiée en ligne sur le site du Monde le 6 juillet. Enfin quelqu’un qui ose ! Vous n’êtes pas président d’une éminente association antiraciste, la Licra, pour rien, vous. Quel talent, quel courage, quelle audace dans la lutte ! Un chef, un vrai. Un problème, une solution. Trop de mamans voilées volontaires pour accompagner leurs rejetons et ceux des autres en balades, visites de musée, et autres sorties scolaires ? Face à cette dangereuse menace, vous n’y allez pas par quatre chemins. C’est vrai que les attaques se multiplient contre le rempart laïc sur le front scolaire. Entre les demandes de déplacement de dates nationales de concours d’écoles d’ingénieur pour cause d’incompatibilité de calendrier religieux et ces mamans osant venir la tête couverte d’un fichu pour conduire nos doux chérubins à la découverte du vaste monde, c’en est trop !  

C’est beau de voir un homme se dresser pour défendre la « laïque », aujourd’hui menacée, plus d’un siècle après sa sublime victoire sur l’enseignement des bonnes sœurs et des curés. C’est que la menace se précise. De dangereuses renégates, que dis-je des infidèles au dogme laïc, entendent accompagner leurs enfants en sortie scolaire ? C’est scandaleux, d’autant qu’il faudrait être bien naïf pour croire que cette poignée de mamans agit seule et sans dessein. Elles ont derrière elles une armée de barbus (forcément) intégristes, violents, hirsutes, prosélytes, qui entendent hérisser la France de dômes de mosquées, évangéliser, euh pardon, islamiser nos enfants, mettre à terre nos églises !!! C’est horrible, j’ai si peur ! Ils se croient chez eux ces gens, mais ils ne connaissent ni notre histoire, ni les bases de la laïcité, encore moins celles de la modernité, de l’égalité entre les sexes, cette belle égalité que nous pratiquons quotidiennement dans l’égalité salariale, dans l’absence de violences conjugales, dans nos belles publicités qui ornent le mur de nos métros et de nos bus, valorisant la femme.

Comment cela, elles sont françaises et donc chez elles ? Que nenni. C’est une idée que je ne peux assimiler, donc je la refuse, c’est plus simple. Ce projet salvateur de circulaire que vous défendez montre le chemin, la lumière : un texte national ciblant spécialement ces mères blasphématoires, prêtes à faire du lavage de cerveau à nos enfants, aux millions de petits êtres sans défense scolarisés dans le public en France. Cela je ne le supporterai pas. Mais comme j’entends déjà d’ici les bêlants droits-de-l’hommiste crier à la catégorisation, donc au racisme, et même à l’illégalité – ces mamans ne sont pas agents publics, on peut se le dire entre nous que vous faites dire n’importe quoi aux textes – voire à l’inconstitutionnalité, je vous propose d’aller plus loin. C’est vrai, cette loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat date de 1905, autant dire la préhistoire, et puis les temps ont changé, il faut s’adapter. Le législateur du siècle dernier ne pouvait prévoir l’invasion à laquelle nous serions soumis, on ne peut lui en tenir rigueur, mais on peut corriger le tir.

Ce qu’il nous faut c’est un vrai beau projet de loi pour un vrai beau projet de société. Un texte qui ciblerait non pas une religion, mais toutes. Il suffirait de faire cocher quelques cases aux enfants lors des dossiers d’inscription dans le public pour connaître l’état des pratiques religieuses familiales. Si un quelconque début de spiritualité familiale transparaissait, l’enfant serait automatiquement débouté de sa demande, de la maternelle aux grandes écoles, et fiché. Trop risqué, de récréations en goûters d’anniversaire, ce sont des générations d’écoliers qui basculeraient dans la religion – qui plus est pas celle de leurs pères ou mères ! Chaque enfant serait dirigé vers l’établissement confessionnel, non pas de son choix, mais correspondant aux convictions religieuses parentales. Des vérifications surprises seraient réalisées auprès des inscrits dans le public pour purges régulières : « alors, mon petit, ce n’est pas trop dur ramadan ? », « alors, mon petit, comment s’est passée la bar-mitsva de ton frère ? » ou « alors, mon petit, c’était bien le baptême dimanche ? ». Ce serait un sacré progrès, non ?

Neijma pour Les Indivisibles

 

http://lesindivisibles.fr/documentation/nos-articles/boutons-ces-francaises-hors-de-france

 

 

 Alain Jakubowicz, président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra)

"Ce n'est pas à la laïcité de s'accommoder de la religion"

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/07/06/ce-n-est-pas-a-la-laicite-de-s-accommoder-de-la-religion_1544884_3232.html

 

 

 

Sur ce site :

 

Les précaires du nucléaire ont leur dose 31/07/2011
Une faille dans l'autorisation des pesticides 31/07/2011
En Inde, les ouvriers du textile relèvent la tête 31/07/2011
Boutons ces Françaises hors de France 31/07/2011
Les banques suisses pourraient assumer l'évasion fiscale

 

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2011 6 30 /07 /juillet /2011 04:00
Norvège : la police décrit l'arrestation du tueur

LEMONDE.FR avec AFP, Reuters 

 

 

 

"On voyait des impacts de munitions dans l'eau à la pointe sud de l'île. Il y avait des détonations en permanence", raconte Haavard Gaasbakk.

"On voyait des impacts de munitions dans l'eau à la pointe sud de l'île. Il y avait des détonations en permanence", raconte Haavard

Gaasbakk.REUTERS/FABRIZIO BENSCH


Encore traumatisée par le massacre perpétré vendredi par Anders Behring Breivik, la Norvège commence à s'interroger sur l'efficacité et surtout la rapidité avec laquelle sa police est intervenue pour mettre un terme à la fusillade qui a fait soixante-huit morts sur l'île d'Utoya. Il aura en effet fallu quatre-vingt-dix minutes aux forces de l'ordre pour stopper la tuerie, la police reconnaissant elle-même qu'elle était arrivée une heure après qu'elle eut été informée de la fusillade, notamment parce qu'elle n'avait pas d'hélicoptère adapté.

Au cours d'une conférence de presse, le chef de l'équipe qui a mené l'intervention s'est pourtant dit "fier" du travail accompli par ses hommes. "Ils ont été extrêmement solides et ont fait preuve de beaucoup de courage sur toute la ligne", a estimé Haavard Gaasbakk. Leur mission n'a pas été sans heurt. "En route vers l'île, a expliqué le policier, notre bateau a eu des problèmes de moteur. Au même moment, des embarcations privées venaient vers nous pour nous dire ce qui se passait. On les a fait venir à nous et on les a réquisitionnées."

D'après le récit de Jacob Bjertnaes, un autres des agents qui ont participé à la capture d'Anders Behring Breivik, les dix policiers envoyés se sont séparés à leur arrivée en deux groupes de cinq, l'un se déployant vers le nord, l'autre se dirigeant vers l'endroit d'où provenaient les coups de feu. Autour d'eux, des rescapés affolés.

"On voyait des impacts de munitions dans l'eau à la pointe sud de l'île. Il y avait des détonations en permanence", raconte Haavard Gaasbakk. Après avoir parcouru 350 mètres jusqu'à une zone boisée, les policiers ont crié pour attirer sur eux l'attention du tireur. "Subitement, il se tenait devant nous, les mains levées haut au-dessus de sa tête. Son arme était au sol, à quinze mètres de lui", témoigne Jacob Bjertnaes.

D'après le journal norvégien Verdens Gang, qui cite des sources anonymes, Anders Breivik lance alors au policier : "J'ai fini maintenant". Toujours selon le journal, il se serait alors transformé en "moulin à paroles". L'homme est arrêté et tenu en respect par un des policiers, pendant que les autres se consacraient aux premiers secours.

PLUS DE MOYENS POUR LA POLICE

Face aux critiques, le premier ministre norvégien s'est engagé, mercredi, à procéder à un examen approfondi des mesures de sécurité. La police d'Oslo et celle du district où a eu lieu la fusillade vont ainsi recevoir 20 millions de couronnes (2,6 millions d'euros) pour créer cent nouveaux postes, a annoncé mercredi le principal syndicat policier.

Anne Holt, ancienne ministre de la justice norvégienne, n'a pas attendu la fin des condoléances pour critiquer la lenteur des forces de l'ordre. Dans une interview à la BBC dimanche, au moment où le bilan était de quatre-vingt-six morts sur l'île – avant qu'il soit revu à la baisse – elle avait lâché : "Il a tué une personne chaque minute. Si la police était intervenue ne serait-ce qu'une demi-heure plus tôt, trente vies auraient pu être sauvées."

"J'AI SUPPLIÉ QU'ON ME PRENNE AU SÉRIEUX"

Dans la presse locale, les témoignages de parents de victimes commencent à sortir. Ils tendent à confirmer l'hypothèse selon laquelle la police d'Oslo a pu être dépassée et désorientée par la double attaque. Le père de deux adolescents présents sur l'île d'Utoya a ainsi raconté au journal local Fremover que la police ne l'avait pas cru quand il les avait alertés du carnage en cours sur l'île. Il s'est entendu rétorquer que ses enfants "n'avaient qu'à appeler eux-mêmes" lorsqu'il a tenté d'avertir la police qu'une fusillade avait éclaté.

Après qu'il eut reçu un appel téléphonique alarmé de sa fille, Geir Johnsen s'est heurté à un mur d'incrédulité. "Ce qui s'est passé, c'est que je n'ai absolument pas été cru quand j'ai expliqué ce que ma fille sur Utoya m'avait raconté. On m'a dit que si c'était le cas, les enfants n'avaient qu'à appeler eux-mêmes. Même quand j'ai supplié qu'on me prenne au sérieux", a-t-il raconté.

Freddy Lie, un autre père qui a perdu une fille et dont une autre a été blessée sur l'île, a expliqué lundi que la police lui avait dit "c'est à Oslo que ça se passe" (..)

 

suite ici :

Massacre en Norvège


http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/07/27/la-gare-centrale-d-oslo-partiellement-evacuee-pour-cause-de-colis-suspect_1553167_3214.html#xtor=AL-32280184

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2011 4 28 /07 /juillet /2011 05:58
Anders Behring Breivik,
un fruit pourri tombé du panier de Geert Wilders

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e0/Anders_Behring_Breivik_in_diving_suit_with_gun_(self_portrait).jpg/220px-Anders_Behring_Breivik_in_diving_suit_with_gun_(self_portrait).jpg

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/e/e0/Anders_Behring_Breivik_in_diving_suit_with_gun_%28self_portrait%29.jpg/220px-Anders_Behring_Breivik_in_diving_suit_with_gun_%28self_portrait%29.jpg

 

 

 

 

Si le jeune norvégien Anders Behring Breivik a froidement tué 76 de ces concitoyens, sans se sentir criminel et coupable, c’est pour « défendre l’Europe et son pays ». Le but du carnage ? Pour cet ancien responsable de communication, il s’agit de provoquer une prise de conscience et de faire connaître à la terre entière son manifeste. « Les gens doivent savoir ce que les merveilleuses doctrines multiculturalistes ont fait à l’Europe : la destruction systématique de la chrétienté européenne, des traditions, de la culture, de l’identité nationale, et de la souveraineté. Ces mécanismes politiques n’ont pu conduire qu’à l’islamisation de l’Europe », écrit-il.

2083, Une déclaration européenne d’indépendance, le manifeste de 1518 pages de Breivik qu’il orne de la croix de Saint Georges, symbole de l’Ordre des Templiers et de la City de Londres, décrit sa stratégie pour bouter les Musulmans hors d’Europe avant 2083, 400e anniversaire de la bataille de Vienne quand l’armée ottomane battit les troupes chrétiennes.

Inutile d’analyser le nouveau discours avec une grille de lecture du passé car il s’agit d’un chef d’œuvre de la novlangue orwellienne. En se disant judéo-chrétienne, cette mouvance ne veut pas dire l’amour de l’humanité mais le rejet du musulman. Au nom d’un prétendu combat contre le fascisme, elle combat, en citant Churchill, cet Islam qu’elle caricature comme une simple idéologie totalitaire et s’en prend au Coran qu’elle veut interdire autant que Mein Kampf d’Hitler.

Constatons d’abord que le profil de cet ancien fils de diplomate, analyste financier et trader, est bien le fruit pourri d’une idéologie synthétique promue par ce que l’on peut qualifier – d’après celui qu’il aurait tant aimé rencontrer – d’ « international Geert Wilders », souvent qualifié de « droite populaire ».

Reconnaissons ensuite que même si Breivik a pu agir en solitaire, il est loin d’être seul. Cette mouvance, comme nous l’avons déjà amplement documenté sur ce site, dispose d’appuis considérables à l’étranger, en particulier à Londres (la baronne Cox), aux Etats-Unis (les néo-conservateurs Daniel Pipes et David Horowitz), dans certains rangs du Vatican (les Légionnaires du Christ), sans oublier une poignée de colons juifs extrémistes habitant les territoires occupés.

Après le massacre en Norvège, sur les sites pro-Wilders au Pays-bas, en particulier sur le Forum voor de vrijheid, certains sympathisants de Wilders se sont carrément réjouis du massacre perpétré par le nouveau croisé Breivik : « dans ce cas les attentats sont la seule réponse juste à un État totalitaire de gauche où les gens de droite sont bâillonnés. Si l’on ne peut plus conduire le débat avec des paroles, faisons-le avec des bombes. Honneur à celui qui a commis ces actes. » Le débat a été si vif que Wilders, via Twitter, s’est vu obligé de condamner le carnage d’Oslo aussitôt, et que les médias ont demandé à Wilders de préciser ce qui le différentie de Breivik.

Il n’empêche que celui qui est récemment devenu le chef de cabinet de Geert Wilders n’est autre que le belge Paul Beliën, animateur du journal online le Brussels Journal où, d’après le magazine Spiegel online, de longs chapitres du manifeste de Breivik ont été publiés ces dernières années. Précisons que Beliën est une annexe des néo-conservateurs anglo-américains en Europe et travaille directement avec Daniel Pipes qui par ailleurs a pris financièrement en charge la défense juridique de Wilders. Beliën est notamment le correspondant du Wall Street Journal et du quotidien de la secte Moon, le Washington Times. Son militantisme pour la dissolution de la Belgique s’explique aisément puisque son épouse est Alexandra Colen, une députée fédérale belge du parti séparatiste Vlaams Belang.

D’autres chapitres du manifeste de Breivik sont des longues citations de Fjordman qui ont été publiés sur le site Gates of Vienna (Portes de Vienne, également en référence à la victoire des Ottomans de 1683), autre tribune pour Wilders et sa mouvance.

Le site internet libertiesalliance, proche de l’International Freedom Alliance, l’organisation lancée par Wilders en juillet 2010 pour mondialiser sa mouvance, propose d’ailleurs en lien aussi bien Gates of Vienna que la English Defense League (EDL) britannique dont Breivik se voit si proche.

En France, Tommy Robinson, le porte-parole de l’English Defense League a participé en décembre 2010 à Paris aux Assises de l’Islamisation, organisées conjointement par Riposte laïque et le Bloc identitaire.

 

http://www.solidariteetprogres.org/De-l-incendie-du-Reichstag-au-carnage-d-Oslo-le-terrorisme-au-service-de-l_07954

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche