Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2011 4 19 /05 /mai /2011 15:22

  Attention : Article actualisé

fmi1.jpg

tchadonline.com

 

Introduction d'eva R-sistons

 

 

 

Par souci d'objectivité,

je publie ce texte dérangeant reçu à l'instant.

Et si les grands banquiers avaient profité

du point faible de DSK,

pour le perdre alors qu'il commençait

à dévier de la ligne habituelle du FMI ?


A noter le rappel de la réaction de l'Argentine:

Encore une fois, c'est la seule solution

pour se sortir du bourbier financier !

N. Kirchner (hélas décédé depuis..) a refusé les diktats du FMI,

il a cessé de rembourses les dettes sans fin

qui avaient ruiné son pays,

sa femme a repris le flambeau.

L'Argentine a retrouvé la prospérité !

 

votre eva R-sistons

 

charge_lula_moeda_fmi.jpg

fontanablog.blogspot.com

 

 

 

Le patron du FMI pris au piège

 

Par Make WHITNEY

 


Il n'y a aucun moyen de savoir si la femme de chambre de 32 ans qui affirme avoir été agressée et forcée à un acte sexuel par le patron du FMI, Dominique Strauss-Kahn, dit la vérité.


Laissons çà à la meute médiatique qui a déjà endossé l'habit du juge, du jury et du bourreau.


Il est toutefois possible de dire que cette affaire paraît louche, tout comme l'affaire Eloit Spitzer paraît louche.


Spitzer, qui se souvient ?


Il était l'adversaire le plus résolu de Wall Street et le probable candidat à la tête de la SEC (organisme de contrôle boursier US-NdT), un poste où il aurait excellé. En fait, il n'y a aucun doute que si Spitzer avait été nommé à la tête de la SEC, la plupart des plus grands banquiers de Wall Street seraient actuellement en train de casser des cailloux dans un pénitencier fédéral.


Il y avait donc suffisamment de raisons pour suivre chaque geste de Spitzer pour voir s'il n'y avait pas moyen de le salir. Et il se trouve que l'ex-gouverneur de New-York a facilité la tâche de ses ennemis en achetant les services d'une call-girl de luxe nommée Ashley Dupre dans l'hôtel Mayflower. Lorsque l'information a éclaté, les médias sont tombés sur lui comme une nuée de sauterelles pour examiner à la loupe tous les moindres détails.

Pendant ce temps, les escrocs de Wall Street ont pu pousser un soupir de soulagement et retourner à leur spécialité : arnaquer les investisseurs et voler les économies de toute une vie aux gens.

 

  DSK avait lui aussi des ennemis haut-placés, et c'est pour cela que toute cette affaire pue.

 

D'abord, DSK était le candidat probable du P S face à Sarkozy lors des prochaines élections présidentielles. Le chef du FMI avait une avance sur Sarkozy qui a connu de nombreux scandales personnels et a plongé dans les sondages d'opinion.

 

Mais si Strauss-Kahn a été piégé, c'est probablement par la coalition des banquiers occidentaux, le groupe obscur de porcs égoïstes dont la politique a maintenu une grande majorité de la population mondiale dans la misère et le désespoir depuis 200 ans.

Strauss-Kahn s'était récemment écarté de la "ligne du parti" et était en train de modifier le cours du FMI. Sa conversion était défendue par l'économiste progressiste Joseph Stiglitz dans un article récent intitulé :

"Le changement du FMI"

voici un extrait :

 

"Le fait remarquable lors de la réunion annuelle de printemps du FMI a été l'effort souligné du Fonds de se démarquer de ses anciens principes sur le contrôle des capitaux et la flexibilité du marché du travail. Il semble qu'un nouvel FMI ait progressivement émergé, en douceur, sous la direction de Dominique Strauss-Kahn".

 

"Il y a un peu plus de 13ans, lors de la réunion du FMI à Hong-Kong en 1997, le Fonds avait tenté d'amender sa charte pour s'accorder plus de possibilité pour pousser les pays vers une libéralisation des capitaux et des marchés. Le moment choisi ne pouvait être pire : la crise de l'Asie de l'est ne faisait que commencer - une crise provoquée par la libéralisation des capitaux et des marchés dans la région, qui eu égard à son fort taux d'épargne, n'avait aucune raison d'être -.

 

Ce choix avait été défendu par les marchés financiers occidentaux - et par les ministres des finances occidentaux qui sont à leur service -. La déréglementation financière était la principale cause de la crise globale qui a frappé les Etats-Unis en 2008, et la libéralisation des finances, des capitaux et des marchés ailleurs à favoriser la prolifération de la crise "made in Amérique" à travers le monde. La crise a démontré que les marchés libres et non faussés ne sont ni efficaces ni stables".

 

Ainsi Strauss-Kahn tentait d'adopter une politique plus positive, dans une direction qui n'exigerait plus des pays qu'ils ouvrent leurs économies aux ravages provoqués par les capitaux étrangers qui s'engouffrent - en faisant monter les prix et en créant des bulles - et qui se désengagent aussi rapidement en laissant derrière eux un fort taux d chômage, une consommation en chute libre, des industries brisées et une profonde récession.

 

Strauss-Kahn avait tracé une voie "plus douce", une voie qui n'obligerait pas les dirigeants étrangers à privatiser leurs industries nationalisées ni à briser les syndicats.

Naturellement, ses initiatives n'étaient pas chaudement accueillies par les banquiers qui comptent sur le FMI pour légitimer leur actuel pillage du reste du monde. Ce sont ces gens-là qui pensent que la politique actuelle est "très bien comme elle est"

parce qu'elle produit les résultats qu'ils espèrent, à savoir plus de profits pour eux et plus de misère pour les autres.

 

Encore Stiglitz, qui cette fois-ci donne le "baiser de la mort" à son ami DSK :

 

"Strauss-Kahn a été un dirigeant sagace pour le FMI...Strauss-Kahn a conduit son allocution devant le Brookings Institution peu avant la récente réunion du FMI : "Au final, l'emploi et la justice sont les bases d'une stabilité et prospérité économique, d'une politique de stabilité et de paix. C'est le coeur du mandat du FMI. il doit être placé au coeur de notre programme".

 

C'est çà ! Maintenant, le FMI va se transformer en un agent de redistribution des richesses (pour) "renforcer les négociation collectives, restructurer les emprunts immobiliers, restructurer les impôts et les politiques de dépenses pour stimuler l'économie par le biais d'investissements à long terme et la misse en oeuvre de politiques sociales qui accordent une égalité des chances" ?  (selon Stiglitz)

 

Bonne chance mon gars..!

 

Peut-on imaginer combien ce genre de discours peut énerver ceux qui sont au sommet ?

Combien de temps pensez-vous qu'ils supporteraient ce genre de fadaises avant de décider que DSK a besoin de prendre quelques congés ?


Pas longtemps !

 

Lisez ceci de World Campaign et jugez par vous-mêmes si DSK était devenu "un problème" qu'il fallait régler pour que les affaires, qui consistent à extirper la richesse des plus pauvres de la terre, puissent se poursuivre tranquillement:

Pendant des décennies, le FMI a été associé par les altermondialistes à tout ce qui n'allait pas dans la manière que les plus riches géraient le reste du monde, surtout les pays les plus pauvres, avec leur obsession d'exiger des politiques d'austérité en échange de leurs prêts, et d'une philosophie de l'écoulement de la richesse vers le bas, qui a permis aux élites de maintenir le statut quo tout en maintenant la majorité dans la misère.


A la suite de la crise financière globale et des mesures de contrôles, le patron du FMI a fait quelques déclarations étonnantes sur comment le FMI et le monde devaient changer de politique.

 

Dans un article publié ce jour (17 mai) dans le Washington Post, Howard Schneider écrit qu'après que le crash de 2008 ait abouti à un retour à la réglementation des sociétés financières et à plus d'engagements des gouvernements dans l'économie , selon DSK " nous n'avons parcouru que la moitié du chemin, alors qu'il a dirigé le Fonds vers une remise en cause fondamentale de la pensée économique.Il a récemment exposé un récapitulatif général de ses conclusions :

il faut renforcer le contrôle des marchés par l'état ; les politiques globales doivent produire une meilleure redistribution des revenus; les banques centrales doivent limiter l'expansion trop rapide des emprunts et des prix de l'immobilier (il y aura un retour de balancier du marché vers l'état) a déclaré DSK lors d'une intervention à George Washington University la semaine dernière.;

"La mondialisation a donné beaucoup de résultats..mais elle a aussi un côté sombre, la fossé qui se creuse entre les riches et les pauvres. A l'évidence, il nous faut une nouvelle forme de mondialisation, pour empêcher que "la main invisible" des marchés dé réglementés ne se transforme en un "poing invisible".;!

 

Répétez après moi . "...remise en cause fondamentale de la pensée économique"

(Une plus grande) "redistribution des revenus" ..(plus) "de régulation des sociétés financières" ,

"les banques centrales doivent limiter l'expansion trop rapide des emprunts et des prix de l'immobilier"

 

C'est une blague ?

 

Relisez encore une fois le passage et je pense que vous serez d'accord avec moi pour dire que DSK a signé là son propre arrêt de mort.

 

Il n'y aura pas de révolution au FMI, Fadaises. L'institution fut créée avec l'intention claire de dépouiller les gens et elle fait un excellent travail à cet égard. Il n'y aura pas de changement de politique non plus.

Pourquoi faire ?

(il est à noter que l'Argentine ne pouvant plus supporter ce que lui imposait le FMI  l'a tout simplement "viré)


Est-ce que les banquiers et les grosses pontes multinationales auraient soudainement acquis une conscience et décidé de donner un coup de main à l'humanité en souffrance ?

Et puis quoi encore ?

 

DSK à franchi la ligne rouge. C'est pour cela qu'ils l'ont piégé et écrasé.

 

 

Rumeur:

Le gouverneur de la Banque d'Israël, Stanley Fischer, semble être le candidat le mieux placé pour remplacer DSK à la tête du FMI. Il en a été le n° 2 de 1994 à 2001; Après avoir quitté le FMI il a travaillé chez Citigroup comme vice-président, puis comme président ce Citigroup international jusqu'en 2005.

Quant à la BCE ce serait Mario Draghi qui aurait été désigné par les ministres des finances (aux ordres) pour succéder à Jean-Claude Trichet. (voir mon article).

 

à l'évidence l'establishment place ses pions en prévision notamment du projet de réforme du système monétaire international  ( réforme selon SA conception...!).

 

Le patron du FMI, pris au piège

 

http://millesime.over-blog.com/article-le-patron-du-fmi-pris-au-piege-74064022.html

 

 
.
Cet article vient de sortir aussi sur mondialisation.ca, cela me confirme dans le fait que j'ai bien fait de partager avec vous ces questions. Beaucoup ont parlé de complots, je n'y avais pas prêté attention. Mais là, je trouve que c'est une piste intéressante. Il ne fait pas bon contrarier les tenants du Nouvel Ordre Mondial !   A vous de juger.  eva R-sistons
.
.
Le chef du FMI attrapé dans un piège à miel

par Mike Whitney

Le 17 mai 2011

(..) (Lien : http://wcampaign.org/issue.php?mid=625&v=y  )

Répétons: “… repenser fondamentalement la théorie économique… (une meilleure) distribution des revenus… (plus) de régulation des compagnies financières… Les banques centrales doivent faire plus pour prévenir l’augmentation trop rapide des prix des emprunts et des biens…”

Vous vous moquez de moi ? Relisez ce passage encore et encore et je pense que vous tomberez d’accord avec moi que Strauss-Kahn a signé son propre arrêt de mort.

Il n’y aura aucune révolution au FMI. C’est du pipeau. L’institution a été créée avec l’intention claire d’escroquer les gens et elle a fait un super boulot en ce domaine jusqu’ici. Il n’y aura pas de changement de politique non plus. Pour quelle raison ? Pour avoir les banquiers et les rats obèses de l’industrie soudainement développer une conscience et qu’il décident de prêter main forte à l’humanité souffrant depuis si longtemps ? Allons, allons, soyons réalistes !

Strauss-Kahn a rompu les rangs et s’est aventuré en terrain inconnu. Voilà pourquoi il a été piégé et écrabouillé comme un insecte.

(Note de l’auteur: Strauss-Kahn a été remplacé à la tête du FMI par son numéro 2, John Lipsky, l’ancien vice chairman de la banque d’investissement JP Morgan. Comment le trouvez-vous ce “changement auquel on peut croire” ?…)


Article original en anglais : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24784

Traduction : Résistance 71

                 

                  

Je reçois ce texte, actualisé, qui confirme mon intuition qu'il y a bien là une piste fondamentale. Je ne me prononce pas, je n'en ai pas les moyens, je constate. Bref, je suis très interpellée ! Et vous ? Eva

 

Sommaire du numéro 230 de LIESI

NOMfedds_dees-nom-copie-1.jpgUne analyse objective des événements du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord est désormais impossible si l’on occulte le document historique mis pour la première fois en évidence par l’agent des services secrets canadiens W.G. Carr: à savoir la correspondance du 15 août 1870 entre Albert Pike (pontife du rite palladique luciférien) et Mazzini (chef de la Haute Vente – la Maçonnerie italienne). Le plan ourdi à la fin du XIX° siècle entre les deux hommes disait que trois guerres mondiales et de grands désordres sociaux étaient nécessaires pour obtenir un Nouvel Ordre Mondial. Plus, qu’une Troisième Guerre mondiale commencerait au Moyen-Orient et opposerait les islamistes aux sionistes et à leurs alliés.

Dès lors que l’on touche à l’occulte, on a la certitude que les grands médias n’apporteront JAMAIS l’éclairage nécessaire à la compréhension des événements actuels. Récemment, deux journalistes nous ont dit avoir perdu leur emploi au motif qu’ils avaient souhaité dire la vérité sur la face cachée du mondialisme. En réalité, la démo(n)cratie, c’est la censure et le génocide légalisé tant que cela sert la cause du mondialisme babélien.

 

Notons au passage que le drame nantais, probablement perpétré par un père sous l’emprise d’une mère qui dirige encore une secte où des pressions psychologiques peuvent aller jusqu’à ordonner le meurtre de sa famille, est insidieusement exploité par la grande presse pour jeter l’anathème sur tous ceux qui font référence à l’Apocalypse, aux prophéties des saints, bref à une grille de lecture eschatologique de l’Histoire, la seule pourtant qui permette d’anticiper l’avenir. La manœuvre est trop grossière pour ne pas la dénoncer. Un saint comme le curé d’Ars, prophétisant en 2011 la destruction de Paris par le feu du ciel, serait aujourd’hui considéré comme un déséquilibré, un homme psychologiquement instable, à suivre et éventuellement à interner. Plus que jamais, les hommes d’aujourd’hui ne veulent pas que le Tout-Puissant règne sur la terre comme au Ciel. Nos démocrates crient à l’unisson : « Nous ne voulons pas qu’Il règne sur nous ».

Albert Pike : le « gourou » du cartel bancaire

« La troisième guerre mondiale doit être fomentée en profitant des différences causées par l’agentur des Illuminatis entre les Sionistes politiques et les dirigeants du monde islamique.La guerre doit être menée de telle manière que l’islam (les musulmans, le Monde Arabe) et le sionisme politique (l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Pendant ce temps, les autres nations, une fois de plus divisées sur cette question, seront contraintes de se battre jusqu’à l’épuisement complet, physique, moral, spirituel et économique…»

Albert Pike – 1870.

Qui pouvait anticiper la géopolitique actuelle en 1870, date à laquelle le sionisme n’était encore qu’un rêve d’intellectuels ? Qui dispose des moyens nécessaires pour mettre en branle un tel plan sur plusieurs générations ? L’argent n’est-il pas le nerf de la guerre ? Or qui contrôle l’ARGENT, sinon ce que des présidents américains ont appelé un CARTEL BANCAIRE ? Pourquoi cette haute finance pose-t-elle ses bombes sur quasiment toute l’Afrique du Nord et s’apprête-t-elle à déstabiliser le Proche-Orient via la Syrie et l’Egypte, selon le modèle de cette fameuse lettre de 1870 ?

Qui pouvait anticiper la géopolitique actuelle en 1870, date à laquelle le sionisme n’était encore qu’un rêve d’intellectuels ? Qui dispose des moyens nécessaires pour mettre en branle un tel plan sur plusieurs générations ? L’argent n’est-il pas le nerf de la guerre ? Or qui contrôle l’ARGENT, sinon ce que des présidents américains ont appelé un CARTEL BANCAIRE ? Pourquoi cette haute finance pose-t-elle ses bombes sur quasiment toute l’Afrique du Nord et s’apprête-t-elle à déstabiliser le Proche-Orient via la Syrie et l’Egypte, selon le modèle de cette fameuse lettre de 1870 ?

L’establishment applique le plan Pike pour le Moyen-Orient en impliquant les alliés des sionistes
Opposition russe aux manœuvres de l’Ouest
Un jeu d’alliances en vue d’une guerre future
L’Arabie saoudite est la principale cible après l’Egypte
Vers une alliance Arabie saoudite/Pakistan ?
L’affaire Ben Laden : une déstabilisation du PAKISTAN
Fragiliser le Pakistan
Yémen et Arabie saoudite sont dans la lunette de tir… Suite du plan de 1870

Signification de l’accord historique entre le Fatah et le Hamas

Publié par liesiletter le 19 mai 2011 in Non classé

avatar38.jpg?w=50&h=50Dans la nuit, notre rédaction a reçu un courriel sous format PDF d’un lecteur, banquier, exerçant de hautes fonctions au sein de la Banque mondiale. Relevons le passage le plus marquant :

« J’ai dîner avant hier avec un collègue travaillant au FMI. Nous avons bien évidemment évoqué l’affaire DSK et partageons la même conclusion : il y a eu un complot pour l’évincer. Vous devriez faire des recherches sur les réformes qu’il a engagées et dont peu ont parlé. Celles-ci ne plaisaient pas, mais pas du tout, à ce que vous appelez d’ailleurs à juste titre dans votre lettre confidentielle le cartel bancaire… Je pense qu’il y a là aussi un message adressé à tous ceux qui sont en poste… »

dsk1.jpg?w=240&h=172Dominique Strauss-Kahn a démissionné jeudi de ses fonctions de directeur général du Fonds monétaire international (FMI). Il a affirmé dans une lettre au conseil d’administration être innocent des faits d’agression sexuelle pour lesquels il est incarcéré. Le Français est le troisième directeur général de suite du Fonds monétaire international à démissionner avant d’achever son premier mandat de cinq ans, ce qui a donné une instabilité à ce poste à laquelle l’institution n’était pas habituée. M. Strauss-Kahn succédait à l’Espagnol Rodrigo Rato, qui avait annoncé son départ en juin 2007. Il avait invoqué « des raisons personnelles ». Le FMI a joint une lettre dans laquelle M. Strauss-Kahn explique ses raisons.« C’est avec une infinie tristesse que je me sens contraint aujourd’hui de présenter au conseil d’administration ma démission de mon poste de directeur général du FMI« , a-t-il écrit dans ce courrier. « Je tiens à dire que je nie avec la plus grande fermeté possible toutes les allégations qui ont été faites contre moi. Je veux protéger cette institution que j’ai servie avec honneur et dévouement, et en particulier, je veux consacrer toute ma force, tout mon temps, et toute énergie à prouver mon innocence », a-t-il ajouté. M. Strauss-Kahn avait pris ses fonctions en novembre 2007 pour un mandat de cinq ans.

source  http://liesidotorg.wordpress.com/

http://www.contre-info.com/sommaire-du-numero-230-de-liesi#more-12259

 

 


Les liens étranges entre le procureur en charge

de l’affaire DSK et Nicolas Sarkozy !

 

      

Ca y est,  on a bien cherché et on a trouvé l’emprunte de Nicolas Sarkozy dans le scandale DSK, son plus grand rival pour les présidentielles 2012 ! Cyrus Vance Jr, le procureur de New-York, dans le scandale impliquantDominique Strauss-Kahn, a un lien avec la famille Sarkozy ! Un peu tiré par les cheveux, vous allez voir, donc on vous conseille de bien vous accrocher pour comprendre !  

Selon des informations publiées sur Mediapart, il existerait un lien entre Nicolas Sarkozy et l’affaire DSK : Cyrus Vance Jr, qui n’est autre que le procureur, dont la tâche est de prouver la culpabilité de Dominique Strauss-Kahn ! 
Cyrus Vance Jr a un père : Cyrus Vance. Jusque là tout va bien. Cyrus Vance senior a été ministre sous le président Carter de 1977 à 1980. Et devinez qui était son collègue ? Franck Georges WisnerCe nom ne vous dit rien ? Il est l’homme qui a épousé Christine de Ganay en 1977, la 2nde femme de… Pal Sarkozy ! Elle a été (pendant 3 ans) la belle-mère de Nicolas Sarkozy ! Celui-ci continue de lui rendre visite aux Etats-Unis. Le couple Wisner-Ganay a eu plusieurs enfants, dont David Wisner, porte-parole et correspondant de la campagne présidentielle de Sarkozy aux Etats-Unis. CQFD ! Vous avez dit tiré par les cheveux ?

http://news.celemondo.com/2011/05/les-liens-etranges-entre-le-procureur-en-charge-de-laffaire-dsk-et-nicolas-sarkozy/

Selon des informations publiées sur Mediapart

 

.

Note d'eva :

 

Il est clair que N. Sarkozy ne tolère pas le moindre rival.

Le croc de boucher pour de Villepin, l'éloignement au FMI pour DSK. Il est question qu'il rentre en France ? Il risque de prendre la place du Président ? On s'arrange pour le perdre.

C'est une hypothèse, certes.

 

- Reste que l'acharnement à défendre DSK et le mépris pour la victime présumée sont, en France, indécents.

- Reste que DSK se croyait tout permis : L'impunité (ou au moins la tolérance) pour les puissants est intolérable (lire à ce sujet : http://www.rue89.com/2011/05/19/kahn-lang-bhl-sabban-les-pires-avocats-de-strauss-kahn-204535)

- Reste que si DSK a été compromis à cause d'une supposée intention de rendre moins brutales les mesures du FMI sur les peuples, ce serait monstrueux, machiavélique.

-- Reste surtout que les Décideurs, au sommet, sont de véritables crapules, et prêtes à éliminer tous ceux qui ont le moindre scrupule, le moindre désaccord. Nos vrais ennemis sont tout en Haut. Ce sont eux qui doivent être traînés devant la Cour Pénale Internationale. Eva R-sistons


 

 

debt_cartoon_lg.gif

http://idata.over-blog.com

 .

 

 

En attendant,

 

DSK est placé dans une cellule anti-suicides,

 

et sur le blog de Charlotte

(à visiter, cliquer sur sa délicieuse frimousse, un peu plus bas ) :

 

.

Selon une source proche de la défense citée par le New York Post, les avocats de Dominique Strauss-Kahn pourraient axer leur stratégie de défense sur le fait que la femme de chambre était consentante.

 

Le blog de mamie sceptix/Charlotte

 

 

 

 

DSK pourrait plaider l'acte sexuel consenti

 

Et les coups de griffes ?

Au fait, DSK ne déjeunait plus avec sa fille ?

Il faisait les deux en même temps,

"trousser" et déjeuner  ? icon_lol.gif eva 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 03:53

 

 

 

«C’est humilier la France que d’avoir un homme qui soit comme lui, qui se vautre dans le sexe et ça se sait depuis fort longtemps ». Bernard Debré.


Pour Gilles Savary, député européen PS, sur son blog: «A vrai dire tout le monde sait que Dominique Strauss-Kahn est un libertin, qui se distingue de biens d’autres, par une propension à ne pas le cacher. Dans l’Amérique puritaine, imprégnée de protestantisme rigoriste, on tolère infiniment mieux les jeux d’argent que les plaisirs de la chair. Du coup, il y est aisé d’y piéger une personnalité aussi peu résistante aux attraits de la gente féminine que Dominique Strauss-Kahn. (…) A vrai dire, dans l’entourage de DSK, on s’attendait à des coups tordus. Si c’en est un, il est proprement insensé!» Quand on connaît un candidat politique pervers sur le plan des moeurs on doit avoir la décence de ne pas le soutenir, car il est censé, en cas de victoire, de représenter la FRANCE dans le monde.

Ces propos illustrent parfaitement l’état moral de la société française. Ces gens sont totalement dépravés et ils estiment être une référence pour la France qui, ils l’ont oublié, est une nation chrétienne. S’il n’y avait pas eu de Clovis converti, de sainte Clotilde, de saint Rémi ou de sainte Jeanne d’Arc, ces politiciens laïcards et sans aucune morale ne seraient rien.

Dominique Strauss Kahn, placé à la présidence du FMI sur les recommandations de N. Sarkozy, aura cette fois bien de la peine à échapper à un scandale sexuel. Depuis des années, LIESI a toujours soutenu le principe selon lequel les personnalités politiques ou économique placées à la tête d’organisations clé par et pour servir les intérêts de l’establishment mondialiste, ont toujours un « cadavre » dans le placard. Cette confidence nous fut faite en 1995 par un ancien agent de la CIA. Nous nous rappelons fort bien ses propos : « Tous les chevaux de course que nous sollicitons pour occuper un poste important aux yeux du peuple, peuvent être envoyés à l’abattoir dès que nous le voulons ». Par « chevaux de course », il désignait essentiellement les personnalités politiques.

Cela fait des années que les médias distillent des informations sur DSK et ses mœurs particulières. A l’époque où nous travaillions pour un service secret privé, nous avions eu des rapports consternants à propos d’une ancien secrétaire d’Etat de Nixon, très connu, et qui s’amusait avec des petites filles en Amérique latine avant que les « services » effectuent l’innommable. Tout cela est du niveau du caniveau et explique notre dégoût personnel pour ce milieu politique, quel que soient les partis politiques d’ailleurs. Ils sont TOUS tenus. Les plus intéressants et honnêtes n’émergeront jamais. Tous ceux qui sont placés en tête d’affiche ont un petit doigt dans le système mafieux.Il suffit de voir les démarches mondialistes que ces derniers soutiennent ou alors feignent de combattre mais pactisent officieusement avec des forces de la Synagogue.

Un homme lucide aujourd’hui a compris qu’il n’y a humainement plus rien à faire. La volonté de se débattre dans ce marécage fait penser à un homme qui voit au loin un tsunami et une vague de 30 mètre de haut et qui commence à constuire un château de sable au lieu de préparer le jugement de son âme par son Créateur.

Pour DSK, la question qui se pose est de savoir s’il fut lâché. Car les choses sont claires : pour Jacques Attali: DSK ne pourra pas « être candidat à la primaire » du Parti socialiste ni rester à la tête du FMI. « On va avoir une candidature de Martine Aubry contre François Hollande » à la primaire socialiste, a déclaré sur Europe 1 cet ancien conseiller de François Mitterrand, et président de Planet finances. « La présidentielle est loin, loin, loin d’être jouée. On a beaucoup de surprises (…) le président actuel est loin d’être vaincu », a-t-il ajouté.
Il a estimé que le directeur général du Fonds monétaire international allait « laisser la place à un directeur général intérimaire ». « Il plaide non coupable et il peut parfaitement l’être » (…) « Mais, il ne pourra pas être candidat à la primaire, ni même au FMI qui va lever son immunité », a poursuivi M. Attali.
Il a évoqué la possibilité d’une « manipulation » dont aurait été victime Dominique Strauss-Kahn, en soulignant que le patron du FMI était descendu dans un hôtel de la chaîne française Sofitel.

Celui que M. Mélenchon appelait « l’affameur des peuples » se croyait tout permis. Il a eu tort. La chute de DSK est-elle aussi un message pour son ami N. Sarkozy qui a eu, lui aussi, une vie people scandaleuse? Voilà une importante question car d’aucuns voient déjà de sombres calculs politiques, mais c’est sans doute plus compliqué qu’il n’y paraît. D’ailleurs, certains signalent ce matin que l’Elysée et le Quai d’Orsay chercheraient le moyen d’évoquer une « immunité diplomatique ». Si cette information se vérifie, elle ne ferait que confirmer la connivence entre les deux principaux partis français « collabo » du MONDIALISME, cette machine à broyer les Etats nations, à créer des chômeurs en pagaille, à imposer sa religion démoniaque (la démo(n)cratie), à détruire les bases morales de la familles, etc.

La chute de l’étoile DSK, qui n’a cessé d’oeuvrer CONTRE les intérêts de la France pour servir des maîtres haineux du principe de l’ETAT NATION, ne doit pas occulter le fait que le FMI est en faillite, comme d’ailleurs la plupart des institutions supranationales créées après la Seconde Guerre mondiale. Cet événement survient dans un contexte où le président Obama est lui aussi dans une situation des plus délicates après l’affaire de son extrait de naissance. Nous vivons une époque où de nombreux scandales peuvent surgir des profondeurs si les initiés décident de frapper un grand coup pour imposer autre chose que le spectacle politique avilissant des dernières décennies. Cela pourrait fort bien coïncider avec un début de réforme monétaire. Ce serait très incomplet de ne pas rapprocher l’éviction de DSK de ce qui a lieu actuellement sur le marché du SILVER. C’est du moins ce qu’une source frayant avec le cartel bancaire vient de souffler à notre rédaction.

 

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/05/15/dsk-un-pion-du-cartel-bancaire-vient-de-tomber/

 

 

 

Et sur ce blog :

 

Nicolas Sarkozy devrait se méfier car DSK est tombé, non pas à cause de ses faiblesses, mais parce qu’il ne jouissait plus de la « protection » des puissants

 

 

D’un côté la descente aux enfers de DSK, de l’autre, une meute de loups prêts à le remplacer

Tandis que Dominique Strauss-Kahn vit une véritable descente aux enfers, les seconds couteaux de la politique européenne ont l’espoir d’occuper son poste. On dira que le malheur des uns fait le bonheur des autres, mais le contexte actuel est assez misérable. Sans le dire vraiment, beaucoup attendent avec impatience le verdict d’inculpation de DSK. S’il est officiellement inculpé vendredi, la place serait alors vacante.Elle est pour l’instant occupée par… un ancien vice-président de JP Morgan, John Lipsky… quel hasard !


On apprend ce soir que l’hypothèse Christine Lagarde est une option envisageable pour que les Européens conservent un de leur représentant à la tête de l’institution financière. Un compromis veut en effet qu’un ressortissant du « Vieux continent » dirige le Fonds alors qu’un Américain est en poste à la Banque Mondiale. On se souvient que C. Lagarde a de nombreuses connexions aux Etats-Unis, ce qui plaide incontestablement en sa faveur.Début mai, la ministre des Finances confiait songer à de nouvelles perspectives et récemment un de ses proches avouait l’intérêt de Lagarde pour la direction du FMI. Des diplomates euréopéens assurent qu’elle est « une candidate crédible » mais il faut « attendre de voir si Nicolas Sarkozy la présente », comme l’avait fait le président français pour Strauss-Kahn en 2007. « Cette idée serait même pensée depuis quelques semaines, lorsqu’une démission d’ici à juillet de DSK devenait une option envisageable, afin qu’il puisse se consacrer à l’élection présidentielle de 2012″. Cette option est prise au sérieux puisque selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, citant une source proche du gouvernement allemand, Christine Lagarde aurait le soutien de Berlin. « Mais cette nomination n’est pas encore acquise. D’autres prétendants sont envisagés par la presse allemande, parmi lesquels l’ancien président de la Bundesbank, Axel Weber, et l’actuel dirigeant de Deutsche Bank, le Suisse Josef Ackermann ».

 

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/05/17/dun-cote-la-descente-aux-enfers-de-dsk-de-lautre-une-meute-de-loups-prets-a-le-remplacer/

 

.

 

Rumeurs sur la succession de DSK

 

Le gouverneur de la Banque d’Israël, Stanley Fischer, semble être le candidat le mieux placé pour remplacer DSK à la tête du Fonds Monétaire International (FMI). Stanley Fischer a déjà été le numéro deux du FMI de 1994 à 2001. De janvier 1988 à août 1990, il a été le vice-président du département sciences économiques et économiste principal à la Banque Mondiale.

 

Après avoir quitté le FMI, Fischer a travaillé chez Citigroup de février 2002 à avril 2005, comme vice-président puis comme président de Citigroup international.

Stanley Fischer est devenu gouverneur de la Banque d’Israël le 1er mai 2005; sa fonction lui a été renouvelée pour un second mandat en mai 2010. On se souvient qu’en acceptant un second mandat à la tête de la Banque d’Israël, Stanley Fischer avait sous-entendu qu’il ne le mènerait pas forcément à son terme.


Officiellement, le porte-parole de la Banque d’Israël se refuse à tout commentaire sur l’éventuelle nomination de S. Fischer à la tête du FMI. En revanche, ses proches confirment qu’il a reçu de nombreux messages et appels de soutien de la part de personnalités de la communauté financière internationale.


En 2010, Stanley Fischer a remporté le prix international du Banquier de l’Année. Cette récompense lui a été attribuée par Euromoney, l’une des principales publications du monde de la banque et de la finance. Il s’est vu aussi décerner le titre de meilleur gouverneur de banque centrale pour l’année 2010 au Moyen Orient. (Source: Jacques Bendelac)


Tout cela confirme l’accélération du projet de réforme monétaire internationale de l’establishment.

 

http://liesidotorg.wordpress.com/

 

 

 

A lire aussi :

 

DSK sera remplacé par des "durs" et l'euro sera attaqué au profit du... dollar

 

.

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 16:29

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/05/16/15c18a3e-7fea-11e0-ae9c-765696900207.jpg

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/05/16

DOCUMENT. Ce qui est reproché à Dominique Strauss-Kahn

 

LePoint.fr

.

 

 

Le tribunal de New York a décidé de maintenir DSK en détention, lundi. Voici les accusations qui pèsent sur lui (traduction Le Point.fr) :

"Le peuple de l'État de New York contre Dominique Strauss-Kahn (M62).

Le détective Steven Lane, matricule 03295 de la brigade de détectives de l'Unité spéciale de Manhattan, constate ce qui suit. Le 14 mai 2011, vers midi, à l'adresse 45 West 44th Street, dans le comté et l'État de New York, la plaignante a déposé plainte sur les chefs d'accusations de :

1. Acte sexuel criminel au premier degré (deux chefs d'accusation)
2. Tentative de viol au premier degré (un chef d'accusation)
3. Abus sexuel au premier degré (un chef d'accusation)
4. Séquestration au second degré - preuve par ADN admise (un chef d'accusation)
5. Agression sexuelle au troisième degré - preuve par ADN admise (un chef d'accusation)
6. Attouchement sexuel - preuve par l'ADN admise (un chef d'accusation)

L'accusé a tenté d'avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec une autre personne ; l'accusé a tenté par la force d'avoir des rapports vaginaux avec une autre personne ; l'accusé a forcé une autre personne à un contact sexuel ; l'accusé a séquestré une autre personne : l'accusé a obligé une autre personne à un contact sexuel sans le consentement de cette dernière ; l'accusé a de façon intentionnelle et sans raison légitime touché les parties sexuelles et autres parties intimes d'une autre personne dans le but d'avilir une autre personne et d'abuser d'elle, et dans le but d'assouvir le désir sexuel de l'accusé.

Ces attaques ont été commises dans les circonstances suivantes : le soussigné déclare que le soussigné a été informé par une personne connue des services du procureur que l'accusé 1) a fermé la porte de la pièce et a empêché la plaignante de quitter cette pièce ; 2) a attrapé la poitrine de la plaignante sans son consentement ; 3) a tenté de retirer de force le collant de cette personne et de toucher la zone de son vagin de force ; 4) a forcé la bouche de la plaignante à toucher son pénis à deux reprises ; 5) a pu commettre ces actes en utilisant sa force physique.

Toute fausse déclaration est passible d'un délit de classe A prévu par l'article 210.45 du code pénal."

 

suite (l'acte)

 

http://www.lepoint.fr/politique/document-ce-qui-est-reproche-a-dominique-strauss-kahn-17-05-2011-1331638_20.php

 

http://fr.news.yahoo.com/document-reproch%C3%A9-%C3%A0-dominique-strauss-kahn-104200250.html

 

Partager cet article
Repost0
17 mai 2011 2 17 /05 /mai /2011 00:38
Ils n’ont pas vengé Oussama ben Laden!

Les Pakistanais émettent des doutes

sur le rôle des Talibans dans l’attentat

pour venger ben Laden

Les Pakistanais émettent des doutes sur le rôle des Talibans dans l’attentat pour venger ben Laden
Nous venons d’assister aux premières actions meurtrières visant à venger la mort d’Oussama ben Laden au cours d’un raid mené par les forces spéciales US à Abbottābād au Pakistan
En l’espèce, il s’agit de deux attentats commis au Pakistan contre une école de police et un centre de formation paramilitaire et tuant près de 80 personnes.
Après tout, le chef d’al Qaïda ne méritait-il pas d’être vengé de manière spectaculaire ?
Pourtant, si on en croit l’article que je vous propose, ce double attentat n’avait rien à voir avec des représailles pour la mort d’Oussama ben Laden dans un pays où, nous explique l’article, on éprouvait assez peu de sympathie pour le chef d’al Qaïda.
Le double attentat s’expliquerait tout simplement par des réalités politiques et militaires propres à la région où il a été commis.
Propagande, quand tu nous tiens
Par Ariel Zirulnick, Christian Science Monitor 13 mai 2011 traduit de l’anglais par Djazaïri
Les Talibans Pakistanais ont revendiqué le double attentat suicide de vendredi matin au nord-ouest du Pakistan qui a cause la mort d’au moins 80 personnes, affirmant qu’ils avaient pour but de venger la mort de ben Laden.
“C’était le premier acte de vengeance pour le martyre d’Oussama; Attendez-vous à des attaques plus importantes au Pakistan et en Afghanistan,” a déclaré le porte parole des Talibans pakistanais Ensanullah Ehsan, d’après l’Agence France Presse (AFP).
Mais malgré la colère de l’opinion pour le raid des Etats Unis qui a tué ben Laden dans son compound d’Abbottābād, les attaques prétendument vengeresses des talibans ne semblent pas résonner comme telles chez les Pakistanais. 
La police locale a dit au New York Times qu’elle doutait que les Talibans soient vraiment responsables de cette action, qu’ils considèrent comme une réaction ç une attaque de l’armée pakistanaise contre des militants Talibans dans la région montagneuse voisine appelée Mohmand et a été effectuée par un groupuscule qui combat l’armée dans la région.
Sikandar Hayat Khan Sherpao, un membre de l’assemblée provinciale de Khyber-Pakhtunhwa, explique que le centre d’entrainement a été la cible fréquente d’attaques par des militants. « Fondamentalement, la menace vient de Mohmand où il existe encore des poches de militants qui restent actives, » dit-il.
“Je pense que cette attaque ne vient pas en représailles pour l’incident d’Abbottābād. C’est surtout que depuis un mois et demi, une nouvelle opération militaire a commencé à Mohmand où l’armée fait campagne contre les militants, » dit-il. « Alors on peut voir cette attaque comme une riposte à l’opération en cours à Mohmand. »
De fait, le Washington Post a annoncé qu’une source Taliban s’exprimant sous couvert d’anonymat a contesté le motif de l’attaque déclaré par son organisation, déclarant qu’elle « avait pour but de punir l’armée pour l’offensive de Mohmand, pas pour la mort de ben Laden. »
Les attentats ont eu lieu à Shabqadar Tehsil, dans le district de Charsadda au nord-ouest du Pakistan, une région tribale que le Pakistan a du mal à contrôler et est devenue un refuge pour les organisations militantes.
Selon le Washington Post, les forces spéciales US ont participé la formation de forces paramilitaires dans ces installations. Les organisations militantes pakistanaises sont farouchement opposées à la coopération entre les gouvernements et les forces de sécurité des Etats Unis et du Pakistan.
On s’attendait à des attentats vengeurs – la semaine dernière, les Talibans Pakistanais avaient menace d’attaquer les forces de sécurité du pays – mais il y a eu peu de manifestations après la mort de ben Laden. Il n’y a guère se sympathie pour lui chez la majorité es pakistanais qui ont eu plus de tués dans des attentats à la bombe ces dernières années que les Américains n’en ont eu le 11 septembre, rapporte l’AFP.
L’indignation de l’opinion a surtout découlé du fait que les Etats Unis ont réalisé le raid sans l’accord et à l’insu du Pakistan, pas du fait que le raid s’est soldé par la mort de ben Laden. Le fait qu’une attaque contre des Pakistanais ait été une réponse à des actions unilatérales des Etats Unis ne peut qu’accroître la colère de la population contre les Etats Unis, selon le Washington Post.
 Le premier ministre pakistanais, Yousuf Raza Gilani, a laissé entendre cette semaine dans un entretien exclusive avec Time magazine, que la colère de plus en plus forte de l’opinion pourrait l’obliger à agir contre les intérêts des Etats unis.
« Je ne suis pas un dictateur militaire; je suis une personnalité publique, » a déclaré le premier ministre à Time, qui s’exprimait dans le palais où il réside sur les hauteurs d’Islamabad. « Si l’opinion publique est contre vous [voulant dire par là ses alliés Américains], alors je ne pas lui résister et rester de votre côté. Je dois être avec mon opinion publique. »
Le Pakistan se retrouve dans une situation difficile depuis le raid contre ben Laden – alors que les Etats Unis exigent des explications pour savoir comment ben Laden pouvait avoir vécu dans le pays pendant des années sans être repéré, l’opinion pakistanaise exige de son gouvernement qu’il pose des limites à ce que les Etats Unis peuvent faire en territoire pakistanais.
Le journal pakistanais The Nation avait rapport avant l’attentat que le chef de l’armée, le général Ashfaq Parvez Kayani allait probablement diminuer la dépendance vis-à-vis des Etats Unis pour la formation et assistance en matière de sécurité et coopérer désormais au niveau du minimum nécessaire pour garantir que le Pakistan continuera à recevoir de l’aide US. Dans le même temps, les Etats Unis exigent que l’armée rompe ses liens avec des organisations militantes – une exigence qui sera difficile à satisfaire.
La liste des demandes américaines équivaut à une transformation du jour au lendemain de la posture stratégique adoptée de longue date par le Pakistan et qui consiste à se servir d’organisations comme instruments contre ses voisins. Ces demandes interviennent au moment où le général Kayani fait face à une montée de la pression anti-américaine de la part des généraux de son haut commandement qui veulent une ligne dure, ont déclaré deux personnes que nous avons rencontrées avec lui.
 Eliminer les dirigeants de ces organisations – des auxiliaires de longue date de l’armée et des services secrets pakistanais – entraînerait un tel retour de flamme de la part des militants qu’il pourrait s’en suivre une « guerre civile » au Pakistan, déclare un ancien haut responsable Pakistanais qui a été consulté par le général Kayani après le raid contre ben Laden. Dans les rangs hiérarchiques subalternes, beaucoup éprouvent plus de sympathie pour les groupes militants que pour les Etats Unis.

http://mounadil.wordpress.com/ http://mounadil.wordpress.com/

 

http://www.alterinfo.net/Les-Pakistanais-emettent-des-doutes-sur-le-role-des-Talibans-dans-l-attentat-pour-venger-ben-Laden_a58728.html

Partager cet article
Repost0
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 23:16

http://static.lexpress.fr/pictures/217/111571_dominique-strauss-kahn-c-menotte-est-escorte-par-des-policiers-a-sa-sortie-du-commissariat-de-harlem-le-16-mai-2011.jpg

http://static.lexpress.fr/pictures/217/111571_dominique-strauss-kahn-c-menotte-est-escorte-par-des-policiers-a-sa-sortie-du-commissariat-de-harlem-le-16-mai-2011.jpg

 

La bataille judiciaire ne fait que commencer pour le patron du FMI, qui serait visé par sept chefs d'accusation. Il encourt 74 ans et trois mois de prison.

Il attend son tour dans la salle d'attente du tribunal, lundi, aux côtés d'une série de suspects poursuivis pour des infractions mineures. La décision tombe : Dominique Strauss-Kahn est maintenu en détention. La juge Melissa Jackson a refusé sa libération sous caution, tandis que les conseils du Français proposaient un million de dollars. "Cette décision peut sembler légitime, abstraction faite de la qualité de DSK, commente Didier Rebut, professeur de droit pénal à l'université Paris II et membre du Club des juristes. La juge a traité DSK comme n'importe quel étranger et a tiré les conséquences de sa crainte qu'il puisse se soustraire à la justice. Elle a appliqué la règle normale sans tenir compte des garanties de représentation de l'homme politique."

Rappelons que cette procédure d'arraignement a uniquement pour but de se prononcer sur le maintien en détention ou la libération, au besoin sous caution, du suspect. La juge ne s'est pas intéressée au fond du dossier. Elle s'est contentée d'entendre les arguments du parquet et de la défense en faveur ou contre le maintien en détention. Le parquet avait plaidé pour, évoquant le risque de fuite, ce qui avait d'ailleurs été le cas dans l'affaire Polanski. Ce risque a d'ailleurs été l'élément déterminant sur lequel la juge s'est fondée pour décider de son maintien en détention.

La course aux preuves

Vendredi, un "grand jury" décidera, à partir des éléments fournis par le procureur, si DSK sera renvoyé devant un tribunal. "Si le parquet a déjà saisi le grand jury, c'est que la procédure s'annonce rapide", souligne Didier Rebut. Les parties s'affronteront ensuite à coups de preuves recueillies par tous les moyens qu'elles ont à leur disposition. "La

 

(...) Lire la suite sur LePoint.fr

http://fr.news.yahoo.com/dsk-maintenu-d%C3%A9tention-apr%C3%A8s-182400741.html

 

http://www.sudouest.fr/images/2011/05/16/399763_1-460388-01-02.jpg

sudouest.fr

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 20:21

L’association ANTICOR est née en 2002, « après le choc du 21 avril » expliquent ses animateurs. Quelques élus venus de tous les partis républicains font un lien entre la présence de J.-M. Le Pen au second tour et ce qu’ils appellent « l’état de délitement éthique de notre République ». L’association proclame qu’« il est possible de faire de la politique autrement, sans pratiquer le clientélisme, sans tricher, en parlant vrai et en éliminant de la scène politique tous ceux qui ont commis des délits dans l’exercice de leur fonction élective ». Ils espèrent ainsi contribuer à réconcilier les citoyens avec leurs élus. Notons aussi que Eric Halphen, spécialiste des affaires politico-judiciaires (comme celle des HLM de Paris et du financement occulte du RPR) a été le premier magistrat à venir soutenir l’action d’Anticor. Il est aujourd’hui son Président d’honneur.


Sous le titre « La France pillée », Anticor vient de publier un rapport qui étudie l’enchevêtrement des réseaux d’intérêts entre le monde politique et les puissances de l’argent. Le rapport est basé sur l’audition de personnalités, de chercheurs, de représentants syndicaux, de journalistes, de victimes de la corruption. Il comprend aussi l’analyse de rapports publics, de décisions de justice, de quelques données officielles et de quelques enquêtes concernant des affaires emblématiques.


Publié en cinq épisodes sur le site des Inrockuptibles, ce rapport fournit des éclairages très intéressants sur la politique fiscale, sur la question des grands contrats publics avec le privé, sur les conflits d’intérêts, sur l’indépendance du contrôle public exercé sur les prises de décisions, sur les errements des politiques décentralisées (avec le cas des délégations de service public du chauffage urbain dans des communes de gauche de la région parisienne) et enfin sur la dépénalisation des « affaires » et l’inexécution des peines.

.
A lire :

* Le premier volume de ce rapport consacré à l’influence des lobbyistes dans la vie publique, aux cadeaux fiscaux et aux emprunts toxiques placés par les banques auprès des collectivités locales.

* Le dossier « Délinquances économiques et financières, délinquance des élites » réalisé par Thierry GODEFROY (CNRS, Cesdip) sur le site Délinquance, justice et autres questions de société .

* Un précédent billet publié sur ce blog sur les représentations de la corruption en France.

 

http://insecurite.blog.lemonde.fr/2011/05/03/lobbies-conflits-dinteret-et-corruption

 

 

 

L’association ANTICOR est née en 2002, « après le choc du 21 avril » expliquent ses animateurs.

Quelques élus venus de tous les partis républicains font un lien entre la présence de J.-M. Le Pen au second tour et ce qu’ils appellent « l’état de délitement éthique de notre République ».

 [Article complet : insecurite.blog.lemonde.fr]

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 02:08

 

 

.

Bernard-Henry Levy, tour à tour Ministre des affaires Etrangère, Ministre de la Défense et maintenant Ministre de l'Intérieur appelle au boycott d'une région Française.

 

 

http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-bhl-l-indecrottable-philosophe-73663697.html

 

http://chatlibre.blog.lemonde.fr/files/2011/03/_110317_bhl_clown.1300462022.jpg

 

http://chatlibre.blog.lemonde.fr/files/2011/03/_110317_bhl_clown.1300462022.jpg

Partager cet article
Repost0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 22:54

« The 9/11 Black Box », présenté au Festival de Cannes



 

La direction du 64e Festival de Cannes a décidé de mettre à l’honneur deux films d’opposants iraniens : Ceci n’est pas un film, de Panahi et Mirtahmasb, sera présenté en séance spéciale, tandis que Au Revoir, de Mohammad Rasoulof, s’ajoute à la sélection d’Un Certain Regard.


Conformément à sa ligne politique, le Festival a accepté cinq films présentés par l’Iran, mais a décidé de leur donner le moins d’importance possible.


Parmi ceux-ci, The 9/11 Black Box (La Boîte noire du 11-Septembre) de Mohamedreza Eslamloo, avec Thierry Meyssan dans le rôle principal.


Le titre du film fait référence à une interview de Mahmood Ahmadinejad, en marge de la dernière Assemblée générale des Nations Unies. Il avait alors déclaré que l’on ne doit pas avoir peur d’ouvrir la boîte noire du 11-Septembre pour comprendre les guerres d’Afghanistan et d’Irak.


Thierry Meyssan a reçu le Prix spécial du jury lors du 29ème Fajr Film Festival pour son étonnante prestation d’acteur et pour son engagement en faveur des Droits de l’homme.


The 9/11 Black Box sera projeté deux fois aux festivaliers de Cannes.


Le Festival de Cannes, la Mostra de Venise et le Festival de Berlin sont en conflit avec l’Iran qu’ils accusent de réprimer certains cinéastes. Ainsi, Jafar Panahi avait été arrêté et emprisonné trois mois pour ses contacts avec des services secrets étrangers. Son incarcération l’avait empêché de sièger au jury du Festival de Cannes 2010.


Pour une toute autre raison, le Festival de Cannes ne souhaite pas donner de publicité à un film critique sur le 11-Septembre dans lequel joue Thierry Meyssan joue son propre rôle. En effet, en 2002, l’American Jewish Congress avait appelé Hollywood au boycott du Festival pour contraindre le gouvernement français à interdire la vente de L’Effroyable imposture. Il avait fallu que le président du jury d’alors, Woody Allen, intervienne pour calmer le jeu. Le ministre de la Culture et Éric de Rothschild avaient également signé un communiqué commun pour sauver le Festival. Les organisateurs ne souhaitent évidemment pas raviver la polémique aujourd’hui.

==

 

- « Hollywood appelé au boycott de Cannes par une organisation juive », par Claudine Mulard, Le Monde, 12 mai 2002

 
-

 « Réponse à l’American Jewish Congress », Communiqué du ministère français de la Culture, 14 mai 2002

 

 

http://www.voltairenet.org/article169793.html

 

 

Le film de Thierry Meyssan « The 9/11 Black Box » au Festival de Cannes

Après Fahrenheit 911 de Michael Moore en 2004, Le Pouvoir des Cauchemars en 2005, voici un nouveau film-choc présenté au Festival de Cannes, sur le thème du terrorisme et d’al-Qaída. Et quel film ! C’est Thierry Meyssan lui-même qui joue son propre rôle dans ce documentaire politique qui, d’après le peu que nous savons, questionne ouvertement la version gouvernementale américaine sur le 11-Septembre.
Force est de reconnaître une certaine indépendance d’esprit de la part du comité de sélection qui a pris la décision de projeter par deux fois The 911 Black Box, film récemment primé lors du Fajr Film Festival en Iran.
Il n’est reste pas moins que tout semble être mis en oeuvre pour que sa diffusion cannoise passe le plus inaperçu possible ! Il est d’ailleurs impossible de trouver une  quelconque référence à ce film sur le site du Festival

 

 

 

 A (oser) lire:

Réedition conjointe revue et augmentée
des 2 ouvrages controversés de Thierry Meyssan aux éditions Demi Lune
Vu ICI
Partager cet article
Repost0
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 22:18
http://img.over-blog.com/320x232/0/53/63/21/Placide/11-02-22-kadhafi.jpg

http://img.over-blog.com/320x232/0/53/63/21/Placide/11-02-22-kadhafi.jpg

Kadhafi porté disparu

 

 

Le dirigeant libyen n'est plus apparu en public depuis le 30 avril et l'Otan reconnaît avoir perdu sa trace. Le doute s'est installé jusqu'au plus haut sommet de l'Otan. "Nous ne savons pas ce que Kadhafi fait maintenant." La petite phrase émane du général Claudio Gabellini, qui s'exprimait mardi soir depuis le QG de l'Alliance atlantique à Naples, dans le sud de l'Italie. Un aveu lourd de sens, quelques heures après d'intenses bombardements des forces alliées sur des bunkers appartenant au colonel en plein Tripoli. "L'Otan ne vise pas des individus", a cru bon de rappeler le général Gabellini, précisant que les cibles de l'Otan étaient uniquement "militaires", à savoir des "bunkers de commandement et de contrôle". Reste que la nuance est mince. "On ne frappe pas les objectifs militaires en fonction de qui s'y trouve ou de qui ne s'y trouve pas", a prévenu, mercredi matin, le ministre italien de la Défense, Ignazio La Russa, dans une interview au quotidien Il Messaggero. Le responsable politique s'est montré très explicite : "Si, par exemple, il s'agit d'un lieu d'où partent les ordres pour frapper les civils, un raid est alors licite. Et si Kadhafi se réfugie dans une base militaire, cette base militaire ne devient pas pour cette raison intouchable. C'est même le contraire." C'est dit ! Fuite dans le désert Résultat, la rumeur court de plus belle. Le raïs n'est plus apparu en public depuis le 30 avril, peu après un raid aérien visant un bâtiment de son complexe, Bab al-Aziziyah, où son fils cadet, âgé de 29 ans, et trois de ses petits-enfants ont péri. Les rebelles se sont engouffrés dans la brèche pour affirmer que le colonel avait fui dans le désert Ash Shuryaf, à 400 kilomètres au sud de la capitale libyenne. Aucun élément n'est venu étayer leurs propos. Quoi qu'il en soit, Muammar Kadhafi semble avoir perdu le (...)  

 

Lire la suite sur LePoint.fr

 

http://fr.news.yahoo.com/nouvelles-kadhafi-093700630.html

 

Réapparu !

 Il est apparu à la  télé lybiyenne le 11/05/2011.

 

   Apparition TV de Kadhafi à Tripoli le 11 Mai 2011, l'ONU demande un cessez le feu immediat

  

Tripoli (LVO) :  Dix jours après le massacre du fils de Mouammar Kadhafi, Seif Al-Arab ainsi que ses trois petits enfants par l'OTAN, Le Guide de la révolution Libyenne est apparu en direct à la télévision Nationale sain et sauf, alors que les médias affirmaient que l'OTAN n'avait plus de nouvelle de Kadhafi depuis le bombardement de la maison de son fils et sous entendaient en avoir fini avec le chef de la révolution Mouammar Kadhafi hafidhahoullah.

 


 
.
Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:57

Villes abandonnées

Publié par Marc Lafontan | Libellés : Histoire

 

 

Pripyat, Ukraine - 100km de Kiev

Abandonnée depuis 1986, juste à coté de Chernobyl.

 

Sanzhi, New Taipei, Taiwan

Abandonnée depuis 1980

Était destinée à devenir un centre chic et futuristique, mais il y eut tellement d'accidents pendant la construction attribués à des causes surnaturelles que plus personne n'a voulu venir travailler sur place .

 

 

Craco, Basilicata, Italie.

Abandonnée depuis 1963

Situé au sommet d'une colline, secoué par plusieurs tremblements de terre qui ont entrainé des glissements de terrain, le village a été abandonné pour des terrains plus bas.

 

 

Kolmanskop, Namibie

Abandonné en 1954

Ville bâtie par des architectes allemands en plein désert autour d'une mine de diamants. Une fois la mine épuisée, le désert a repris sa place et enfouit cette ville sous le sable.

 

 

Ghost Island,  Nagasaki, Japon

Abandonné en 1974

La compagnie Mitsubishi avait bâtie cette ville de 5000 habitants autour d'une mine de charbon située sur l'île .. 

 

Centralia, Pennsylvanie, Usa

Abandonnée en 1962

Ville minière de charbon..le feu a pris dans la mine en 1962 et brûle encore actuellement rendant toute vie sur place impossible. La chaleur et les fumées toxiques s'échappent par toutes les crevasses du sol.

 

 

Humberstone, Désert Atacama, Chili

Abandonné en 1960

Raffinerie de salpétre. Les conditions de vie étaient vraiment extremes et dés que les fertilisants chimiques ont pris le marché mondial, tout le monde est parti, faute de job.

 

Bodie Californie, Usa

Abandonnée depuis 1942

La ville fantôme western dans tout son stéréotype, avec ses 65 saloons ..

 

 


Kayaköy Muğla, Turquie

Abandonné depuis 1923

Est située juste à la frontière grecque et turque.Bpmbardée et abandonnée pendant la guerre qui a oppsoé les deux pays . Semble avoir de nouveau quelques nouveaux habitants puisque une communauté de jeunes fermiers bios et artisans alternatifs se sont récement re-installés .

 

Détroit, Usa

Pas vraiment abandonnée, mais est passée de 2 millions d'habitants à 800 000 actuellement, avec plus de 40% de ses buildings, maisons et commerces abandonnés. On parle de raser plus de 30% de la ville pour en faire des terres agricoles, en attendant des quartiers au complet ( certains encore habités) sont abandonnés sans eau ni électricité ni police.

 

 

Elysée, France

Prévision : sera abandonné en 2012

Le jour où les habitants eurent compris à quel point la pyramide de parasites psychopathes qui les gouvernaient n'avaient aucun intérêt à leurs malheurs, ils décidérent de créer une gouvernance locale basée sur l'entraide, le troc, le jardinage et l'éducation rendant obsoléte toute autre structure de gouvernement et leurs édifices . L'Élysée fut convertie en povcon land, un monument dédié à la philosophie et la tolérance

Message plus ancien Accueil

 

 

 

 

 

Profil

Marc Lafontan
Forêt boréale, Lac St Jean Québec
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche