Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 20:18
Dimanche 20 mars 2011 7 20 /03 /Mars /2011 19:53

 

http://mai68.org/spip/spip.php?article378

Bienvenue en zone libre...

Relaxe pour Xavier Mathieu

Xavier Mathieu est convoqué par la justice pour "refus de prélèvement d'ADN". La méthode n'est pas nouvelle puisque désormais le fichage génétique est élargi à tous les délits, et en particulier appliqué systématiquement aux militants arrêtés dans le cadre de mouvements sociaux.

 


Le jugement de Xavier, prévu initialement le 8 mars a été renvoyé au 3 mai prochain.


Le temps de mettre en place une pétition, qui doit être signée le plus largement possible pour appeler à la relaxe:

  

http://www.mesopinions.com/petition-pour-la-relaxe-de-xavier-mathieu-petition-petitions-4bd70fe8a599a35d4dba90d91287e6a7.html#signer-petition

.
A l'attention de Monsieur le Président du tribunal correctionnel de Compiègne.
 
Le 3 mai 2011, une nouvelle fois Xavier Mathieu, un des porte-parole des travailleurs de Continental Clairoix en lutte contre leurs licenciements, est convoqué devant le tribunal correctionnel de Compiègne.
Cette fois c’est pour avoir refusé de se soumettre au relevé de son empreinte ADN, après la condamnation de la cour d’appel d’Amiens, aux côtés de cinq autres camarades, à une simple amende, suite à la manifestation à la sous-préfecture de Compiègne en Avril 2009.

Cette demande de soumettre à un tel test, dans un fichier qui à l’origine ne devait concerner que les délinquants sexuels les plus graves (pédophiles, violeurs), est en soi une humiliation et une atteinte à la dignité de tous les militants à qui cela est demandé.
Si cette affaire de test ADN qui avait été classée il y a un an, au moment des fortes mobilisations, est ressortie aujourd’hui à l’initiative du parquet, sous le contrôle du gouvernement, c’est que le pouvoir veut s’acharner sur les travailleurs de Continental, et en quelque sorte les punir d’avoir tenu tête jusqu’au bout à la coalition implicite entre ce géant de l’industrie et le gouvernement.
Et au-delà il s’agit de considérer comme des délinquants méritant un fichage systématique les travailleurs qui refusent de baisser la tête et entendent se battre pour leurs droits.
Aussi les soussignés demandent qu’on mette fin à ces discriminations insupportables, à cet acharnement indigne, que le parquet arrête ses poursuites, et qu’au moins le tribunal prononce la relaxe et qu’on arrête de vouloir transformer en délinquants qui doivent être fichés ceux qui ont le
courage de se battre pour leurs droits et leur dignité.

 

 

Voici le communiqué de la CGT à ce sujet : 

 

"A l'attention de Monsieur le Président du tribunal correctionnel de Compiègne.

"Discrimination syndicale
Non au fichage des syndicalistes

 

La mission des syndicalistes est la défense des intérêts individuels et collectifs des salariés. Cet engagement est confronté à la violence des mesures de délocalisations, de fermetures d’entreprises, de plans dits « sociaux », de privatisations, de licenciements, de promesses non tenues, d’attaques contre les retraites, toutes ces décisions qui plongent des milliers de salariés dans la détresse.

 

C’est une violence inouïe qui brise des vies, ruine l’économie de régions entières et casse des acquis sociaux. Les conséquences dramatiques pour les salariés les poussent, faute d’être entendus, à des actions de plus en plus déterminées, des grèves, des manifestations de masse, des occupations…

 

Les syndicalistes, assumant les responsabilités confiées par les salariés, sont en première ligne des actions. Les pouvoirs publics ne s’y trompent pas et tentent, à travers eux, de briser toute résistance.

Plusieurs d’entre eux ont été condamnés à des amendes et de la prison suite à des actions dans le cadre de leur fonction syndicale. Ils ont été condamnés pour s’être opposés à la politique de casse de leur entreprise. Ces condamnations injustes ne suffisent pas au Gouvernement qui aujourd’hui permet le fichage des syndicalistes au même titre que de dangereux délinquants.

 

En effet le fichage génétique par le prélèvement d’ADN mis en place en 1998 afin de lutter contre les crimes sexuels a été élargi en 2001 et 2003 à la plupart des infractions prévues au code pénal. Sont ainsi fichés des auteurs de crime, de viols, de trafics de drogue,... et des militants syndicaux.

 

La CGT ne s’était pas trompée en dénonçant les dangers de cette dérive sécuritaire qui permet le fichage de militants politiques, associatifs et syndicaux de même que des personnes simplement soupçonnées de délit.

 

Des syndicalistes refusent d’être assimilés à des criminels et ont décidé de ne pas se soumettre au prélèvement d’ADN mais ce simple refus est considéré comme un délit punissable jusqu’à 15 000 € d’amendes et 12 mois de prison.

 

Deux d’entre eux sont appelés à comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel ;

 

Philippe Galano le 17 mars à Perpignan - rassemblement à 12 H devant le palais des congrès,

Xavier Mathieu le 3 mai à Compiègne - rassemblement à 8 H 30 devant le Tribunal de Compiègne.

 

C’est absurde et dangereux, absurde car ils ne représentent aucun risque pour la société, dangereux car c’est considérer les mobilisations sociales comme des délits. Le fichage des syndicalistes vise à instaurer un contrôle politique de l’action collective. En cette période de crise économique, de casse des acquis sociaux et de montée des inégalités le gouvernement tente ainsi d’intimider les salariés susceptibles de se mobiliser.

 

La CGT demande la relaxe pour Philippe Galano et Xavier Mathieu elle appelle à soutenir les actions de solidarités déjà engagées et demande le retrait du fichage ADN pour les salariés condamnés dans le cadre d’une action syndicale.

 

http://rupturetranquille.over-blog.com/article-relaxe-pour-xavier-mathieu-69799930.html

 


Partager cet article
Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 16:21

fascisme luke dees

 

 

 

grenouille

A méditer et à diffuser!!!

http://lafeerhaisy.canalblog.com/archives/2008/07/14/9921224.html

 

 

  

L'esclave libéré

 

Après le Printemps arabe,

à quand le Printemps des peuples contre l'Occident

menteur, prédateur, voleur, pilleur, impérialiste, assassin

du Droit, des Etats souverains, des libertés, des emplois,

  des protections sociales, des services publics,

assassin de la nature, de la concorde sociale, des peuples...

provoquant partout où il passe

chaos, désespoir, souffrances, ruines et morts ?

eva R-sistons

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 mars 2011 7 20 /03 /mars /2011 06:23

.

 

18 mars 2011 (Nouvelle Solidarité) – Depuis la révolte du Wisconsin, notamment la manifestation de samedi 12 mars, réunissant pour la deuxième fois plus de 100000 personnes dans la capitale Madison, pour contester les mesures d’austérité et l’abrogation des droits syndicaux imposées par le gouverneur Scott Walker, l’esprit de grève de masse se répand comme un feu de brousse à de nombreux Etats américains.

Californie. Le lundi 14 mars, 30000 enseignants ont manifesté dans la capitale de la Californie, Sacramento pour contester les coupes de 1,4 milliards de dollars frappant l’éducation. Les étudiants et les professeurs chantaient : « taxons les riches », « taxons les grandes sociétés ».

Michigan. Dans ce que la presse locale décrit comme « la plus grande démonstration de force de l’année », quelque 4000 syndicalistes ont manifesté le 16 mars dans la capitale du Michigan, Lansing. Ils contestent les mesures anti-syndicales prônées par le gouverneur de l’Etat, Rick Snyder. Le président du syndicat de l’automobile UAW Bob King a souligné que ce « n’était qu’un jour dans une longue bataille ». Pour lui, les républicains font du « Robin des bois à l’envers : prendre aux pauvres pour donner aux riches ! ». Comme au Wisconsin, une fois les discours terminés devant les manifestants, la foule a pénétré, en chantant, le bâtiment abritant le gouvernement de l’Etat dont ils ont occupé plusieurs étages.

Autre pomme de discorde, l’éducation. Snyder a décidé d’attribuer un pouvoir quasi-illimité à des comptables chargé de gérer, au-dessus du pouvoir des élus, les municipalités et les écoles des districts en état d’urgence financière. La chambre du Michigan a adopté la loi qui doit être promulguée par Snyder. David Hecker, le président de l’American Federation of Teachers de l’Etat estime que oui, certaines communes ont de graves difficultés, mais ce n’est pas en éliminant le pouvoir des élus que le problème se résoudra.

Un étudiant dont les parents sont des professeurs a exprimé sa vive colère devant les plans visant à réduire les salaires des enseignants. « Ils bossent durs », disait-il de ses parents. « J’ai souvent vu mes parents bosser jusqu’à très tard le soir ». Les étudiants de l’Université du Michigan ont fait savoir que Snyder, qui doit s’adresser aux universitaires, n’est pas le bienvenu à la fac. Lors d’une occupation des bâtiments de l’administration, ils ont exhibé des panneaux où l’on pouvait lire : « Nous ne voulons pas Rick » et « du financement pour les écoles, pas pour les imbéciles ». Une pétition en ligne contre Snyder a déjà recueilli 4091 signatures mercredi soir.

Ohio. Dans l’Ohio, des dizaines de manifestations ont eu lieu dans l’Etat contre la loi 5 votée au sénat, une loi qui menace d’abroger le droit des syndicats des fonctionnaires d’obtenir des accords par branche. A Grafton, les syndicats ont manifesté contre les plans du gouverneur Kasich de privatiser la prison de la ville ainsi que quatre autres prisons. A Strongville, un millier de personnes du nord-est de l’Ohio ont manifesté. La manifestation fut rejoint par des enseignants et les sapeurs-pompiers. Un enseignant à la retraite rappella que les conventions collectives avaient donné le pouvoir aux enseignants de décider le nombre d’élèves par classe, permettant aux enseignants de faire du bon travail. Sans limite, « on retournera avec plus de 40 élèves par classe, et c’est tout simplement inacceptable » disait-il. Dans la ville de Warren, les pompiers ont manifesté devant les bureaux du journal local Warren Tribune Chronicle, accusé de ne pas rapporter les actions et les revendications des opposants à la loi.

Oklahoma. Le 16 mars, un demi millier d’enseignants ont manifesté dans la capitale Oklahoma City contre les législateurs qui exigent des écoles des meilleurs résultats tout en leur donnant moins d’argent pour avoir des locaux et des enseignants. Les manifestants portaient des calicots avec « ne démantelez pas l’éducation » et « Je ne suis pas l’ennemi public N° 1 ». Le gouvernement de l’Etat veut « réformer » le système des retraites des enseignants. La manifestation fut rejointe par les pompiers dont les retraites sont également menacés.

Nevada. Les étudiants de plusieurs universités, y compris ceux de Las Vegas et de Reno, manifesteront le 21 mars dans la capitale, Carson City, pour contester le budget du gouverneur Brian Sandoval qui compte réduire de 162 millions les dépenses pour l’éducation et instaurer une hausse draconienne des frais d’inscription.

New York. Plusieurs milliers de personnes ont manifesté cette fin de semaine un peu partout dans l’Etat. Tous réclament l’annulation de la décision du gouverneur Cuomo de réduire de 1,5 milliards de dollars le budget pour l’éducation. A la place, disent-ils, augmentons l’impôt sur les millionnaires. Une banderole disait : « protégéons les enfants, pas les millionnaires ».

Mercredi, des enseignants, des étudiants et des parents de quatre coins de l’Etat se sont retrouvés lors de larges rassemblements à Albany (1000 personnes), Watertown, Yonkers (1500 personnes) et Buffalo. Les pancartes disaient « Renflouez les enfants, pas les grandes banques » et « divisés nous mendions, unis nous faisons face ». A Watertown, un dirigeant syndical disait : « Nos amis de Wall Street nous ont détruit et nous sommes les boucs-émissaires ».

Pennsylvania. Le 17 mars, 200 enseignants ont manifesté contre l’annonce faite par le gouverneur Tom Corbett de supprimer 118 postes dans l’enseignement pour combler le déficit. Le 5 avril, une grande manifestation aura lieu dans la capitale Harrisburg contre les réductions budgétaires. Les syndicats d’enseignants comptent ce jour-là être reçus par les élus pour se faire entendre.

Colorado. Dans la région de Denver, des centaines de familles ont fait une marche avec les bougies le 17 mars en forme de« deuil » pour la perte d’éducation pour leurs enfants et pour protester contre les coupes budgétaires.

Wisconsin. Dans cet État où tout a commencé, la campagne des démocrates visant à réunir les signatures nécessaires pour pouvoir révoquer le détesté gouverneur Scott Walker, a pris de l’avance. L’organisation de Howard Dean, Democracy for America, qui compte 25000 membres dans l’Etat annonce qu’elle a déjà recueilli 800000 dollars pour cette campagne et que 2500 volontaires vont se retrousser les manches pour réunir les signatures. Pour sa part, le site internet « United Wisconsin » a déjà reçu le soutien de 162000 personnes en faveur de la révocation du gouverneur.

Cette pression de plus en plus massive du peuple américain peut maintenant se concrétiser par la seule réforme bancaire capable de sortir les Etats-Unis et le monde de la faillite généralisée : celle, dans le cadre d’une procédure de banqueroute ordonnée, d’un retour aux critères Glass-Steagallséparant rigoureusement les activités spéculatives des banques d’affaires, des banques de dépôt.

Déjà le 17 mars, après la résolution introduite au sénat de l’Etat par le démocrate Rick Perry au Kentucky, c’est le démocrate Bert Atkins qui a introduit une résolution explicite pour un retour à la loi Glass-Steagall à la chambre de l’Etat du Missouri (HCR 49).

 

Signez ici notre pétition pour un « Glass-Steagall global »

Partager cet article
Repost0
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 00:12

NOM-globe-a-table-p.png

 

 

Abus de pouvoir et développement des interdits :

 

faire de nos luttes un projet commun

 

 

(Note d'eva : Les Décideurs, en imposant guerres, crises,

vaccins,  lois liberticides, destruction nature,

cadre de vie, médecine naturelle etc...

abusent de leur pouvoir !)

 

 

Nos dernières nouvelles


A l'heure où de nombreux médias révèlent le poison alimentaire que le modèle unique industriel veut nous imposer, les catastrophes écologiques se multiplient et secouent notre planète.

Y a-t-il entre ce modèle imposé et ces terribles conséquences : un rapport?

Ces nouvelles sont peu rassurantes mais méritent d'être mises en lien avec ce que nous vivons tous: abus de pouvoir et développement des interdits

 

 

Une région bientôt rayée de la carte?

 

Bonjour, si vous n'avez pas vu encore ce film sur les gaz de schiste.(45'), ça vaut le coup de le voir La région est concernée, un permis de Cahors a été accordé (Tarn-et-Garonne, Dordogne, Lot sont notamment concernés).
Faites passer ce lien, il faut que tout le monde le voit pour se battre!!!
Les maires peuvent arrêter tout ça en signant un arrêté.

http://monmulhousebio.fr/?p=1013

Sébastien VIVES
Cet ordinateur fonctionne à l'électricité à 100 % d'origine renouvelable, garantie sans nucléaire, fournie par Enercoop http://www.enercoop.org

 

 

Interdiction de se soigner naturellement ?


Voici le nouveau complot industriel que nous tendent les lobbies et les Etats complices

Le collectif pour la défense de la médecine naturelle vous propose une pétition pour porter une plainte contre cet abus de pouvoir permanent

Guérison défendue voir pétition en ligne

http://cdurable.info/+Signer-la-petition-du-Collectif-pour-la-defense-de-la-medecine-naturelle,1878+.html

 

 

Coopérer ou sombrer ?


Cette question peut nous permettre de faire un choix pour une motivation de survivre socialement au-delà de nos différences de partis ou bien contiuner à faire confiance à un système de modèle unique qui s'accroche....et qui tend à nous éliminer les uns après les autres...

 

Mieux connaître l'agriculture bio-dynamique pour travailler en relation étroite avec elle est une base solide pour le développement d'une économie sociale , solidaire et équitable .

 

 

Le but de l'agriculture biodynamique : soigner la terre et nourrir les hommes .

En observant le vivant, cette agriculture cherche et trouve des méthodes qui le respectent. La biodiversité est nécessaire et pas incompatible avec l'économie sociale, solidaire et équitable bien au contraire.

Bien que nous ne soyons pas tous appelés à devenir des paysans agriculteurs ou des maraîchers , nous cuisinons et nous avons besoin de nourriture, par conséquent les buts de cette agriculture nous concerne en tant que socle d'une économie éthique .

Voici pourquoi mieux connaître cette agriculture est le moyen de travailler en relation étroite sur des bases solides.

 

 

Du Samedi 11 Avril 2011 au Mardi 19 Juillet

Des clefs pour comprendre et appliquer la biodynamie


http://lienenpaysdoc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=119:aude-stage-viticulture-biodynamie-&catid=13:agenda&Itemid=59

Partager cet article
Repost0
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 03:42

 

Appel de l’Assemblée mondiale

des mouvements sociaux (AMS) 


Mobilisation générale le 20 mars 2011
pour soutenir le processus révolutionnaire
dans les pays arabes !

1er mars

printer Enregistrer au format PDF

Après des avancées et victoires concrètes en Amérique latine ces dernières années, c’est aujourd’hui sur le monde arabe que souffle un vent de liberté et d’espoir. La révolution tunisienne n’a pas seulement abattu un dictateur sanguinaire, elle a aussi montré la voie d’un autre monde débarrassé de l’oppression et de l’exploitation. L’un après l’autre, les peuples arabes rompent avec la logique de la peur et reprennent leur destin en mains en faisant irruption sur la scène politique.


PDF - 90.5 ko
Traduction en Grec

Symbole pour tous les peuples en lutte pour la liberté, la dignité et la justice sociale, on ne peut qu’espérer que ce processus révolutionnaire se propage au-delà du monde arabe. Mais l’histoire nous a appris à ne jamais sous-estimer les forces du capital. Jour après jour, les puissances impérialistes, mais aussi les forces réactionnaires internes, s’organisent pour contrer ce mouvement d’émancipation et reprendre le contrôle. Celles-ci sont en train d’utiliser tous les outils à leur disposition pour empêcher que ces mouvements réussissent ou qu’ils s’approfondissent. Et les capitalistes disposent d’outils très puissants : ils contrôlent les banques, les médias et le pouvoir économique.

Face à cette menace permanente et organisée, face à ce capitalisme globalisé, les peuples n’ont pas d’autres choix que de se soutenir mutuellement et de lutter ensemble. Aujourd’hui, les peuples arabes ont urgemment besoin de notre soutien actif. Qui n’a pas entendu cet appel à l’aide et à la solidarité ?

L’Assemblée des mouvements sociaux (AMS) |1|, réunie le 10 février lors du Forum social mondial 2011 à Dakar, appelle les forces et acteurs populaires de tous les pays à développer une action de mobilisation le 20 mars 2011 |2|, coordonnées au niveau mondial, pour soutenir le processus révolutionnaire dans le monde arabe. |3|

Mouvements sociaux du monde entier, le 20 mars 2011, soyons au rendez-vous avec les peuples arabes qui se lèvent aujourd’hui pour revendiquer une véritable démocratie et construire un pouvoir populaire.

Mouvements sociaux du monde entier, le 20 mars 2011, mobilisons nous massivement pour envoyer un message fort aux puissants de ce monde : aujourd’hui, comme les peuples tunisien et égyptien nous l’ont montré, les peuples du Sud et du Nord en ont assez de payer pour leur crise et sont prêt à reprendre leur destin en main pour avancer vers la justice sociale et le respect des droits de la nature.

Mouvements sociaux du monde entier, faisons en sorte que la journée du 20 mars 2011 soit le symbole et le début de la reconquête de la souveraineté populaire confisquée depuis trop longtemps par les forces capitalistes.

Pour plus d’infos : Fathi Chamki : fatcham@yahoo.fr
Merci de communiquer toutes les actions en préparation à Vanessa Jarlot : vanessa.jarlot@cadtm.org


Notes

|1| L’AMS est une coalition internationale de différents mouvements qui, ensemble, luttent contre le capitalisme, le patriarcat, l’impérialisme, le racisme et toutes les formes d’oppression. Plus d’infos ici : http://www.cadtm.org/AMS,239

|2| Le 20 mars 1956 est la date de l’indépendance formelle de la Tunisie

|3| Pour lire la déclaration de l’AMS lors du FSM Dakar de 2011 : http://www.cadtm.org/Declaration-de...

 

 

http://chiron.over-blog.org/ext/http://www.cadtm.org/Mobilisation-generale-le-20-mars

 

 

Sur ce blog,

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 00:47

.

Aurélien Bernier - Désobéissons à l'Union européenne !

 

 

DÉSOBÉISSONS À L'UNION EUROPÉENNE !

 

Le dernier livre d’Aurélien Bernier, porte-parole national du M’PEP, vient de sortir.
 

 

Le 10 mars 2010.

 

Délocalisations, destruction méthodique des droits sociaux, incapacité à protéger l'environnement, refus de la démocratie...
Après l'adoption du traité de Lisbonne en 2008, on pouvait croire que l'Union européenne avait atteint le fond du trou libéral. Erreur ! Depuis la crise financière, elle creuse ! Même l'idéal de solidarité entre États vole aujourd'hui en éclat. Une vague d'austérité sans précédent déferle sur l'Europe, qui place elle-même ses peuples sous la tutelle des marchés financiers.
Faut-il attendre que l'extrême droite tire les bénéfices de l’incompétence des « élites » européistes, converties à l’ultralibéralisme ? Certainement pas. La gauche doit assumer la désobéissance à l'ordre juridique instauré avec l’Union européenne : non pas seulement lorsqu'il s'agit de faucher des OGM ou d’accueillir des sans-papiers, mais aussi et d’abord lorsqu’il est question de sortir concrètement de l’ultralibéralisme à l’européenne.

La quasi-totalité des mesures proposées par la "vraie" gauche sont incompatibles avec le droit européen. Mais personne n’ose le dire ! Il ne sert à rien de s’indigner des menaces sur les services publics et le programme du Conseil national de la Résistance si nous ne brisons pas cette omerta et ne restaurons pas la primauté du droit national sur le droit communautaire. Sans désobéissance européenne, pas de politiques écologique et sociale.

Le choix est donc simple : soit il faut dissoudre une fois pour toute la gauche dans l’Europe, soit il faut assumer la rupture. Cette rupture a un nom : la désobéissance européenne !
Le livre d’Aurélien Bernier pose le débat interdit, en montrant qu'il ne nous conduira pas à l'apocalypse, mais à une véritable révolution progressiste par les urnes.

Pour accéder à la couverture et à la 4e de couverture, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?article1999



 

 

Pour soutenir financièrement le M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/BulletinSoutienFinancierV2.pdf

Pour adhérer au M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/IMG/pdf/110209_bulletin_adhesion_2011.pdf

 

 

Délocalisations, destruction méthodique des droits sociaux, incapacité à protéger l'environnement, refus de la démocratie...
Après l'adoption du traité de Lisbonne en 2008, on pouvait croire que l'Union européenne avait atteint le fond du trou libéral. Erreur ! Depuis la crise financière, elle creuse ! Même l'idéal de solidarité entre États vole aujourd'hui en éclat. Une vague d'austérité sans précédent déferle sur l'Europe, qui place elle-même ses peuples sous la tutelle des marchés financiers.
Faut-il attendre que l'extrême droite tire les bénéfices de l’incompétence des « élites » européistes, converties à l’ultralibéralisme ? Certainement pas. La gauche doit assumer
la désobéissance à l'ordre juridique instauré avec l’Union européenne : non pas seulement lorsqu'il s'agit de faucher des OGM ou d’accueillir des sans-papiers, mais aussi et d’abord lorsqu’il est question de sortir concrètement de l’ultralibéralisme à l’européenne.
La quasi-totalité des mesures proposées par la "vraie" gauche sont incompatibles avec le droit européen. Mais personne n’ose le dire ! Il ne sert à rien de s’indigner des menaces sur les services publics et le programme du Conseil national de la Résistance si nous ne brisons pas cette omertà et ne restaurons pas la primauté du droit national sur le droit communautaire. Sans désobéissance européenne, pas de politiques écologique et sociale.
Le choix est donc simple : soit il faut dissoudre une fois pour toute la gauche dans l’Europe, soit il faut assumer la rupture. Cette rupture a un nom : la désobéissance européenne !
Le livre d’Aurélien Bernier pose le débat interdit, en montrant qu'il ne nous conduira pas à l'apocalypse, mais à une véritable révolution progressiste par les urnes.


http://abernier.vefblog.net/23.html#Sortie_du_livre_Desobeissons_a_lUnion_europeenne

Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 17:41
Mercredi 9 mars 2011 3 09 /03 /Mars /2011 17:07


arp02.jpg

 

Reçu ce commentaire que je publie seul pour le mettre en valeur,

fait unique dans l'histoire de ce blog.

Tout est dit, en quelques mots.

Puisse ce commentaire circuler

et parler au coeur et à l'intelligence de tous !

Il est à déguster.

Il résume parfaitement le fond de mon combat pour la France,

moi la Gaullienne de Gauche.

Ce combat est existentiel !

Pour la Francé éternelle, celle que nous aimons,

celle qui est un modèle pour le monde entier.

Ne la laissons pas avilir par des misérables

ne comprenant rien à notre pays,

ou par de non moins misérables adorateurs du Veau d'Or,

ou par des agents de l'Etranger

aspirant à détruire ses spécificités, son originalité.

Vive la France,

vive la France républicaine,

vive la Liberté, l'Egalité, la Fraternité !

Votre eva

 

 

7706-arp-logo.jpg



Ce message vous est envoyé par un visiteur grâce au formulaire de contact accessible en bas de page de votre blog: r-sistons.over-blog.com

Article Les francais sont fous fous fous
Des Français fous, fous, fous, une U.E. et un monde fous, et des sages !

(Nom commentateur que je ne communique pas)

 

 

Votre article est d une rare lucidite et je vous en felicite.

 

Comment tirer les francais de cette tragique spirale de l erreur qui les mene de plus en plus a droite et de plus en plus bas de Chirac a sarkozy et de Sarkozy a Marine Le Pen ou a strauss-kahn, c est a dire vers leurs pires ennemis qui detruisent la France eternelle celle de Voltaire, de Rousseau ,de la Revolution francaise, de victor Hugo, de Jaures de Moulin et du general de Gaulle ?

 

La France des droits de l homme et de la liberte, terre d asile pour tous les opprimes qu admiraient tant les etrangers de par le monde, cede la place a une France repliee sur elle-meme, reactionnaire, raciste et xenophobe qui hait les noirs et arabes, ceux la meme qui font aujourd hui la revolution contre leurs dictateurs, amis de nos lamentables dirigeants,  au nom des principes universels de liberte, d egalite et de fraternite qui furent autrefois les notres.

 

Quelle pitie! Quelle decheance! Quelle honte!

 

Comment reveiller nos compatriotes de ce mauvais reve ?


Le visiteur qui vous envoie cet e-mail n'a pas eu connaissance de votre adresse de messagerie.


 

Reçu depuis :

 

Je suis tout a fait d accord pour la publication de mon commentaire dans votre blog..En lisant votre article j ai ete frappe par le fait qu il était parfaitement en phase avec mes préoccupations actuelles sur l incapacité de nos compatriotes depuis plusieurs décennies  a sortir par le haut de leur  profonde  crise sociale politique et morale. Contre toute logique, ils se précipitent de manière suicidaire vers les politiciens les plus démagogues et  les moins aptes a résoudre leurs problèmes, cela  sans aucun discernement et en oubliant les valeurs et les principes qui ont fait la renommée internationale de notre pays,il est vrai hélas a une autre époque.

 

 

arp02.jpg

 

Humiliée et violentée par un président liberticide aux ordres des grands affairistes, strangulée par une « construction européenne » négatrice des acquis sociaux, de l’emploi productif, des services publics, de la laïcité républicaine et de la souveraineté populaire et nationale, pillée par une oligarchie financière exclusivement soucieuse de ses profits, la France républicaine issue des Lumières, de la Révolution française, des combats du monde ouvrier et des conquêtes de la Libération, est en danger de mort.

L’indépendance nationale n’est plus qu’une farce quand la France est vassalisée par l’oligarchie germano-américaine qui domine l’Union Européenne et que 80% des lois adoptées au parlement sont des directives traduites en français, de cette euro dictature.

La république n’est plus qu’un mot quand l’exécutif bafoue la séparation des pouvoirs, quand la protection sociale est dépecée au nom de l’euro, quand une masse d’ouvriers, d’enseignants, de chercheurs, d’ingénieurs, d’étudiants, d’agriculteurs, d’artisans, de petites et moyennes entreprises, de retraités, se sentent de trop dans leur propre pays transformé en monopoly.

La nation n’est plus que fiction notamment quand le gouvernement, le MEDEF et l’UE basculent notre pays au tout anglais et marginalisent insidieusement la langue de Molière en favorisant la colonisation culturelle du pays.

La « modernité » n’est qu’un leurre grossier quand une part croissante de la jeunesse est vouée au chômage et à la précarité.

Quant au « rôle international de la France », c’est une formule creuse masquant désormais la soumission aveugle de nos gouvernants aux entreprises guerrières de Washington et de l’OTAN qu’il contrôle !

Face à ce renoncement national, l’opposition établie ne critique le pouvoir que pour la forme.

En adoptant au parlement le Traité de Lisbonne, copie conforme de l’euro constitution, la « gauche » officielle a aidé Sarkozy à enterrer le Non à la constitution européenne prononcé par le suffrage universel le 29 mai 2005. Sous des formes plus doucereuses, Europe Écologie et le PS, dont de hauts dirigeants président l’OMC et le FMI, veulent comme Sarkozy dissoudre la République dans l’Europe de la mondialisation financière. La collusion UMP-PS est d’ailleurs si flagrante qu’une masse d’électeurs fait la grève des urnes. Usurpant le drapeau tricolore pour cacher son programme économique néo-libéral, le FN attend son heure pour imposer sa dangereuse, « alternative » ségrégationniste et sans issue, qui insulte et usurpe les trois couleurs de la République !

Confrontés à cette urgence civique, les républicains patriotes, qui soutiennent partout dans le monde la démarche de libération des peuples et des nations, le monde du travail, et les retraités, toutes sensibilités politiques confondues, qui savent encore dire Non, doivent s’unir comme le firent les antifascistes de toutes sensibilités qui fondèrent le Conseil National de la Résistance. Il faut également méditer l’injonction de notre première Constitution Républicaine : « quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est pour le peuple et pour toute portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs ». Il ne s’agit pas de faire l’apologie de la violence : c’est au contraire le pouvoir actuel, le plus anti-national et anti-social que notre pays ait subi depuis 70 ans, qui violente la France au nom de sa « rupture » réactionnaire. C’est à l’inverse au nom d’une rupture progressiste et patriotique que le présent Appel invite le peuple français à une insurrection républicaine pacifique et démocratique : car un régime et une U.E. qui font la guerre aux nations souveraines et au monde du travail et qui bafouent les principes de tout contrat social républicain, ne sauraient être légitimes !


C’est pourquoi les initiateurs de cet appel, qu’ils se réclament de Charles de Gaulle, du PCF de Missak Manouchian et d’Ambroise Croizat, de la CGT de Benoît Frachon, du radicalisme de Jean Moulin et de Pierre Mendès France, du socialisme de Jaurès, invitent les Français à s’unir sur les principes d’indépendance nationale, de progrès, de démocratie et de coopération internationale qui inspiraient le programme du Conseil National de la Résistance. Alors que les résistances se multiplient dans le pays, alors que le régime en place est de plus en plus honni, il urge de porter dans les mobilisations sociales les grandes exigences de la rupture progressiste à venir.

-Dénonçant le mensonge de « l’Europe sociale », il faut affranchir notre pays de cette prison des peuples qu’est l’Union Européenne avec son armée impériale, sa monnaie unique (étouffante) asphyxiante, son inféodation à l’OTAN et à la politique belliqueuse de Washington ; en rendant leur souveraineté à la France et aux autres pays d’Europe. Cette rupture républicaine avec l’UE favorisera l’émergence de nouveaux traités internationaux respectueux des peuples et des travailleurs, des traités comparables à ceux de l’ALBA, qui expriment actuellement le processus d’émancipation et d’alliance des peuples et des nations d’Amérique Latine.

-Il faut promouvoir une grande politique économique et sociale, relancer le produire en France (industrie, agriculture, pêche…), reconstruire la Recherche, la protection sociale (retraites, sécurité sociale, logement…), l’école laïque et les services publics, mettre en place un secteur nationalisé industriel et bancaire géré démocratiquement, établir un plan national de ré industrialisation du pays et de développement équilibré des territoires ; car l’ennemi de l’environnement n’est pas le travail humain mais la quête effrénée du profit égoïste !

-Il faudra en outre restaurer et élargir les acquis sociaux mis en place par le Conseil National de la Résistance, augmenter les revenus issus du travail, établir la  justice fiscale, liquider la pauvreté de masse, construire des logements sociaux autrement qu’en ghetto ; 

-Il faut faire vivre une République sociale fondée sur la souveraineté populaire, favoriser la participation populaire aux affaires publiques et au monde du travail, mettre fin à l’euro régionalisation du territoire, garantir la laïcité des institutions ainsi que l’indépendance des médias et leur accès ouvert à tous les courants républicains;

-Sans céder aux communautarismes, la République laïque doit proscrire toute forme de discrimination sociale, raciste, religieuse, idéologique ou sexiste. Ouverte aux apports culturels du monde entier, l’école de la République doit rendre accessible à tous les jeunes le grand patrimoine historique et culturel français, langue y compris, dans sa dimension universaliste et humaniste ;

-Loin de persécuter les immigrés, de piller la main-d’œuvre qualifiée des pays du Sud et de laisser les nouveaux négriers exploiter la misère, et servir de la main-d’œuvre « bon marché » au patronat au dépend du maintient de salaires à peine décents, il faut éradiquer les rapports néocoloniaux avec l’Afrique, aider au co-développement des peuples, faire de la Francophonie une arme de résistance à la langue et à la pensée unique mondiale, soutenir les peuples qui luttent pour le droit à disposer d’eux-mêmes et à vivre en paixsans subir blocus, ni occupation militaire ;

En résistant ensemble aux financiers qui dévastent la France à l’abri du prétendu drapeau européen, en construisant sur tout le territoire national une large Convergence Nationale Républicaine, rendons l’espérance à tous ceux qui, en France et dans le monde, veulent briser la dictature de l’Argent Roi pour vivre enfin dans la liberté, l’égalité et la fraternité !

L’Arc Républicain de Progrès appelle à commémorer le Non au référendum du 29 mai  2005 à l’occasion du 5ème anniversaire de cette magnifique expression de la souveraineté populaire qui a été niée illégitimement et violée, en se rassemblant le 29 mai 2010 à 15 heures à Paris devant l’Opéra Bastille.


L’Arc Républicain de Progrès rassemble:  


le comité Valmy, le Pôle de Renaissance Communiste en France, Résistance et Renouveau Gaulliste,  le Front Syndical de Classe en tant que membre associé, le Collectif Républicain des Gaullistes de Gauche, le Rassemblement des Citoyens pour la République ainsi que les Clubs « Penser la France ».

 

 

Jeudi 8 avril 2010 4 08 /04 /Avr /2010 04:03
Partager cet article
Repost0
9 mars 2011 3 09 /03 /mars /2011 16:06

  Révoltés, les Français ? Une majorité d’entre eux (58%) “souhaite” une révolte aujourd’hui en France, révèle mercredi 16 février un sondage en ligne réalisé par Harris Interactive pour l’Humanité-Dimanche. Les principaux motifs de mécontentement sont la situation de l’emploi (85%), le coût de la santé (78%), le pouvoir d’achat (77%), les différences sociales en France (76%), les perspectives d’avenir des enfants (75%), les dernières affaires comme Woerth-Bettencourt et Michèle Alliot-Marie (66%), et les libertés publiques (59%).  -  FRANCE : la Révolte gronde… http://jacquoulecroquant.blog.lemonde.fr/2011/02/17/france-la-revolte-gronde/

Révolte, la France n'est pas à l'abri

Les principaux motifs de mécontentement sont la situation de l’emploi (85%), le coût de la santé (78%), le pouvoir d’achat (77%), les différences sociales en France (76%), les perspectives d’avenir des enfants (75%), les dernières affaires comme Woerth-Bettencourt et Michèle Alliot-Marie (66%), et les libertés publiques (59%).

.
Comme le racontait Coluche, « c’est l’histoire d’un type, un type normal », enfin presque puisque la mise en application de l’idéologie et des thèses développées par ce « type » n’ont pas vraiment été une grande réussite économique et historique.

Il s’agit de Karl Marx et c’est un homme des année 1850…. comme tous les vieux économistes dont on nous parle, d’Adam Smith et sa main invisible sensée « botter le cul des marchés » avec sa capacité d’autorégulation à Ricardo (théorie de l’avantage relatif) sont des économistes de la filature du coton et de la révolution industrielle.

Economiquement ils sont aussi dépassés que le serait technologiquement une Ford T sur une autoroute française un jour de grand départ en vacances.
Alors que vient faire Marx ? Surtout dans la révolution Tunisienne.
Notre cher Karl a un jour fait un constat d’une très grande acuité et d’une très grande justesse historique en expliquant la notion d’infrastructures économiques et de Superstructures Politiques. Pour faire simple pour Karl Marx, c’est l’infrastructure économique qui conditionne à terme la superstructure politique et les institutions.
C’est la vie quotidienne des gens, des entreprises et de tout ce qui constitue le corps social d’un pays qui conditionne l’évolution de ses structures politiques (mais également religieuses, philosophiques, etc…).
On a entendu que la révolution du Jasmin était une révolution Internet, une « e-révoltion » en quelques sortes. En réalité Internet, le web 2.0, les forums, la blogosphère ou encore les réseaux sociaux comme facebook ne restent que de simples outils à la disposition des peuples, de la même façon que le fut la révolution de l’imprimerie avec Gutenberg en 1452.
La révolution naît de l’utilisation par les masses de ces nouveaux instruments.
Or que nous disent les masses de l’autre côté de la méditerranée ?

Elles nous disent qu’elles ne supportent plus les « superstructures de leurs différents Etats ».
Elles nous disent qu’elles n’en peuvent plus des régimes « forts » qualificatifs utilisés pour ne pas nommer une dictature …. dictature.
Elles nous disent qu’elles souhaitent s’épanouir dans la Démocratie, revendiquent des droits et bien sûr une envie d’accéder au bien être matériel.
Elles nous disent qu’elles n’en peuvent plus des ces vieillards qui les dirigent depuis des décennies entre culte de la personnalité et corruption généralisée.
Elles nous disent que les superstructures de leurs Pays respectifs ne sont plus adaptées à la vie quotidienne des gens (du manque d’avenir économique confinant souvent à l’extrême pauvreté (Egypte) à la spoliation massive des peuples par des oligarchies).
Elles nous disent que les peuples reprennent leurs destins en mains.
Elles nous disent également qu’elles ne souhaitent ni l’islam intégriste ni toute forme d’extrémisme religieux qui leur volerait une liberté tout juste retrouvée (bien que le péril islamiste demeure).

Un jeune garçon s’immole par le feu et des pays entiers s’embrasent.
Des Pays du Golfe au Maghreb, partout les superstructures craquent sous le poids d’oligarchies et de systèmes dépassés.
Le souffle de cette révolution démocratique ne s’arrête pas aux pays arabes.

Aujourd’hui en Chine les appels à manifester se multiplient. Les autorités chinoises sont sur les dents. Rien ne dit que politiquement le gouvernement chinois pourra payer le prix d’un écrasement de la contestation dans le sang comme cela avait été le cas sur la place Tian'anmen.
Or qu’adviendra t-il de la question Tibétaine sans répression ? Qu’adviendra t-il de la question Ouigour du Xinjiang sans répression ? La Chine peut connaître un bouleversement majeur et des secousses sociales d’ampleur insoupçonnée. Comme l’a indiqué le Directeur Général du FMI Dominique Strauss Khan, un mouvement populaire en Chine aurait des conséquences désastreuses pour l’économie mondiale.
Qu’en sera-t-il de l’Inde et de sa société ancestrale basée sur le système des castes ?

Evoquons enfin l’Europe et les Etats-Unis que tous les observateurs pensent à l’abri de tels mouvements. Est-ce si sûr ?
Nous pourrions connaître des difficultés similaires mais pour des raisons différentes.
Le refus du peuple Islandais de se laisser dicter sa conduite par le FMI et les banques Britanniques, le refus Irlandais matérialisé par une déroute sans précédent du parti au pouvoir et ayant « négocié » avec l’Europe et le FMI le plan de soutien à leur pays sont deux exemples frappant.
Que nous disent-ils ces deux peuples occidentaux et européens ?
Nous ne payerons pas pour maintenir à flot notre oligarchie financière qui nous entraîne dans la faillite.
Que dira le peuple Grec lorsque les citoyens Islandais et Irlandais obtiendront de meilleures conditions qu’eux ?
Le peuple grec dira, nous ne payerons pas pour des erreurs que nous n’avons pas commises.
Que dira le peuple Portugais qui supporte déjà des plans de rigueur ?
Que dira le peuple Espagnol à qui l’on demande des sacrifices quotidien pour sauver les banques ibériques de la déroute de la spéculation immobilière qui ravage l’Espagne ?
Que dira le peuple Britannique ?
Que dira le peuple Allemand ?

En ce début d’année 2010, les peuples des pays arabes ont lancés au monde un superbe espoir démocratique. L’onde de choc qui se propage n’en est qu’à son début et déjà les marchés s’affolent sur la montée des incertitudes.
Le prix du baril de pétrole s’envole, sans qu’à ce jour le principal producteur (l’Arabie Saoudite) ne soit touché. Si c’était le cas, les prix seraient propulsés vers des sommets insoupçonnés. Or le Roi Abdallah est malade, tout comme la société Saoudienne, ou les autorités tente d’acheter la paix sociale avec un plan d’aide pour la population de plus de 30 milliards de dollars.
La Chine est dans une situation très précaire socialement. Une transition vers plus de démocratie y est d’ores et déjà très complexe. C’est pourtant une suite logique, qui sera générateur de tensions énormes et augmente la probabilité d’un Krach boursier sur des niveaux de cours actuellement très élevé qui aurait des répercussions planétaires.
Les peuples européens et occidentaux de façon générale commencent à refuser d’être tenus pour responsables des errements de la finance.
Au bout du chemin peut être le refus populaire de payer des dettes pour lesquels personne ne se sent redevable, un Krach obligataire sans précédent et la ruine des créanciers.

En 2007 une candidate à l’élection présidentielle parlait de la démocratie participative. Elle fût raillée à cette époque par ceux là même qui nous expliquaient la théorie du choc des civilisations et l’importance des régimes forts dans la stabilité du monde.
Avoir raison trop tôt c’est souvent avoir tord.
Pourtant en Islande la démocratie participative est expérimentée puisque après avoir défilées devant le Parlement avec des batteries de cuisine, le 27 décembre 2010, 25 personnes dont un syndicaliste, un pasteur, un metteur en scène, un agriculteur ont été élus par le peuple Islandais pour rédiger la nouvelle constitution de ce pays.
Il est donc parfaitement imaginable que les superstructures des pays occidentaux soient amenées à évoluer de façons importantes dans les prochaines années, les peuples souhaitant être plus « acteurs » de leur citoyenneté.
L’affaire Wikileaks est symptomatique de cette évolution vers une société plus ouverte, plus démocratique et moins secrète ou le peuple regarde ses dirigeants également dans ce qu’ils ont de composantes secrètes. Nous ne sommes pas à l’abri.
Dans les pays occidentaux aussi existe la pression d’une jeunesse « technophile », éduquée et bien souvent au chômage. Nous ne sommes pas à l’abri.
Dans notre pays il existe aussi une grande pauvreté enfin comptabilisée. Quelques chiffres qui font froid dans le dos. Notre population totale est d’environ 65 millions de personnes. La population active (les personnes en âge de travailler) est d’environ 25 millions de personnes. Sur ces 25 millions d’hommes et de femmes, environ 4 sont au chômage, 1.8 millions bénéficient du RSA (nouveau RMI), 6 millions travaillent et gagnent moins de 750€ par mois. La moitié de notre population active vit dans une grande précarité. Nous ne sommes pas à l’abri.
Aux Etats-Unis, 43 millions de personnes ne survivent que grâce aux timbres de nourriture (Food Stamps). Ils ne sont pas à l’abri.
L’inflation augmente au-delà de ce que les chiffres officiels indiquent. Nous serons aussi touchés par ce phénomène dans nos sociétés occidentales. Les parents peuvent nourrir leurs enfants sous nos latitudes. Certes, mais les budgets des ménages seront réagencés pour faire face aux dépenses incontournables au détriment d’autres poste amplifiant un risque récessif. Sans augmentation de salaire l’inflation appauvri. Là non plus nous ne sommes pas à l’abri.
On peut cependant penser que nos sociétés démocratiques sont mieux armées pour faire face à ces évolutions car elles sont plus flexibles, plus adaptables, plus ouvertes.
La révolution partant de cette petite Tunisie est sans doute un évènement historique qui aura une portée majeure dans l’évolution des superstructures de fonctionnement des Etats. Cela perturbera de façon importante les échanges et les « habitudes » économiques. Notre monde change et s’adapte à sa nouvelle modernité. Ce besoin de changement s’est cristallisé autours du sacrifice du jeune Boizizi incarnant une misère désormais globalisée et mondialisée.

Si Karl Marx était un homme d’aujourd’hui ont peut raisonnablement imaginer qu’il dirait :
« Internautes de tous les pays unissez-vous !» 

Charles Sannat en exclusivité pour Minuit Moins Une - Le blog de la crise qui arrive
Partager cet article
Repost0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 03:01
Les Mésopotamiens protestent contre le manque de produits de base, la corruption et l’occupation : une résistance dont les médias ne parlent guère

 

Les Irakiens aussi se soulèvent, mais…silence radio

 

Joachim Guilliard

Traduit par Michèle Mialane
Edité par Fausto Giudice

 

 

Le monde arabe est en ébullition. Ces dernières semaines, l’Irak a lui aussi connu une vague massive de contestation ignorée par les médias occidentaux. À la différence des manifestations dans les autres pays, elles ne sont presque pas médiatisées ici - peut-être parce que d’aucuns croient vraiment que la Mésopotamie est « libérée » depuis la chute de Saddam Hussein en 2003 ? Rien que vendredi dernier, au cours des manifestations qui ont eu lieu dans tout le pays, au moins 29 personnes ont été tuées et des centaines d’autres blessées, selon l’agence de presse UPI. On parle de 300 arrestations. Le Washington Post avançait le chiffre de 23 morts- en faisant preuve d’une grande compréhension envers les forces gouvernementales.

 


La répression a fait d’autres morts que les manifestants. On compte également de nombreuses victimes assassinées pour des raisons d’ordre politique ou de prétendus « rebelles » abattus lors de razzias. Selon les médias qu’a consultées le portail Internet « Iraqi Body Count », il y aurait eu 388 civils tués en janvier et 254 en février, mais l’expérience prouve que leur nombre est sans doute plusieurs fois supérieur.
 
Dès l’été 2010 les Irakiens étaient descendus dans la rue pour protester contre le manque de denrées alimentaires, d’eau et d’électricité ainsi que contre la corruption, d’une ampleur démesurée. Cette nouvelle contestation, nourrie par le dénuement matériel et la colère contre des dysfonctionnements particuliers, et ici aussi le fait d’une jeunesse militante, place les politiciens de la «Zone verte» de Bagdad et leurs parrains US retranchés dans leur ambassade devant une forme de résistance qui les soumet à forte pression.
 
Même si ces dysfonctionnements quotidiens constituent le principal grief, beaucoup ont des revendications qui vont bien au-delà. Les manifestations sont bien sûr dirigées contre le maintien de 50 000 soldats US ainsi que contre les murs qui partagent la ville et en général contre le régime ethno-sectaire mis en place par l’occupant.
 
Soutenu par Washington, le régime réagit avec une brutalité à la hauteur des problèmes. Plus de 40 manifestants et journalistes ont été tués au cours des deux premiers mois de l’année. Dès les premières contestations, début février, plusieurs personnes ont été blessées par balles dans la province de Diwaniyah, au Sud du pays, dont au moins une mortellement touchée. Quelques jours plus tard, à Kout, plusieurs manifestants ont été atteints par des tirs, après quoi une foule déchaînée a incendié un bâtiment officiel. Cependant le mouvement a gagné pratiquement toutes les villes de petite et moyenne importance du pays, y compris du Kurdistan, au Nord.  
 
Le général Abdulaziz Al Koubaïssi, chef du personnel au Ministère de la Défense, a quitté le gouvernement en signe de protestation contre la brutalité du régime et face à une caméra de la chaîne satellitaire Al-Sharquiyah, il a arraché les insignes de son grade. Selon lui, l’armée déclare que le gouvernement actuel de Nouri El-Maliki est corrompu « de fond en comble», et qu’il subira le même sort que Zine El-Abidine Ben Ali en Tunisie et Hosni Moubarak en Égypte. Al Koubaïssi a été arrêté sur-le-champ, mais quelques officiers se sont ralliés à lui, ont quitté l’armée et se sont joints aux contestataires. On a également emprisonné Mountadher Al Zaïdi, le journaliste qui s’était rendu célèbre en lançant son soulier sur le président George W. Bush.
 
Comme dans d’autres pays, la répression n’a fait qu’attiser la contestation. En de nombreux endroits des manifestants exaspérés ont attaqué des bâtiments officiels et des postes de police et exigé la démission des autorités locales ou du gouvernemeur de la province. Les contestataires dénonçaient également les arrestations arbitraires et les mauvais traitements infligés aux prisonniers, et réclamaient la libération des prisonniers politiques et le libre accès aux prisons secrètes des unités spéciales de Maliki. Les manifestations se sont accompagnées de plusieurs mouvements de grève, par exemple dans l’industrie du cuir à Bagdad et dans une usine textile à Kout. Il y a eu aussi des mouvements ouvriers - entre autres- à la Northern Oil Company, à Kirkouk, et dans les centrales électriques de Bassorah.
 
Quoi qu’il en soit, les dernières manifestations commencent à porter leurs fruits. Pour la première fois les secours alimentaires mensuels sont arrivés à l’heure, et chaque foyer a reçu l’équivalent de 12 dollars en dinars irakiens pour compenser la diminution des rations. Désormais, 1000 kilowatts-heure gratuits seront attribués chaque mois à tous les foyers (voir junge Welt du 18 février dernier). Les gouverneurs de trois provinces, accusés de corruption, incompétence etc. ont démissionné - ils étaientdu reste tous trois membres de la Dawa, le parti de Maliki. Il est vraisemblable qu’on procédera à des élections anticipées dans les provinces dont les gouverneurs ont été le plus fortement taxés d’incompétence et de corruption.
 
En dépit de tout cela, aujourd’hui vendredi 4 Mars, de nouvelles manifestations sont prévues à Bagdad et dans d’autres villes irakiennes, ainsi que dans pratiquement tous les pays de la région.

Bagdad le 4 Mars
L'accès à la Zone verte avait été totalement verrouillé

 

 

http://chiron.over-blog.org/ext/http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=4140

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 15:50

Gouvernement de Guerre ? Juppé aurait-il suivi ?

1er mars 2011 par Diatala

D’un avis général, les journaleux, les intellos et les experts en expertises bidons, ceux qui envahissent et pourrissent les plateaux télé et les studios radio se prennent dorénavant pour les cadors de la politique, les César de l’information, l’élite médiatique sans laquelle le téléspectateur ou l’auditeur resterait à jamais l’inculte et l’idiot indécrottable qu‘il n‘a jamais cessé d‘être. Mais ces charlots de l’information ou de la rhétorique partisane n’investiguent jamais. Bêtement, tous analysent des faits non confirmés que les agences de presse de la désinformation et de la propagande guerrière leur balancent pour les abreuver afin qu‘ils chantent du haut de leur tas de fumier le cocorico de l‘obscurantisme.


Quant aux experts et aux pseudo-intellos, leurs discours ne peuvent être que partiaux puisqu’ils ne sont que les porte-parole d’institutions, de partis idéologiques ou de multinationales pour qui ils travaillent et s‘activent comme de gentilles petites fourmis.


Que font-ils ? Et bien ils devisent et tchatchent sur des sophismes, des mensonges et de la propagande. Même si l‘information est de toutes évidences mensongère aux yeux d’un grand nombre ils continuent de caqueter ; et piou piou piou et piou piou piou et piou !!!!...


Leur fatuité les a rendu stériles, mais surtout schizophrènes, car leur réalité reste incluse dans une illusion de mots et d’images qui est pour eux la seule matière modelable pour tenter d’exister et de se rassurer, de se leurrer et de nous leurrer. Ne croyez pas qu’ils cherchent à nous informer ; non, ils s’écoutent parler, se masturbent le cerveau gauche pour entretenir leur ego. Et les autres ne sont là que pour nous désinformer et surtout nous manipuler en profondeur. Si ces brochettes de pseudo-politologues polluent les médias en étalant leur incurie, ils deviennent un grave danger pour les peuples occidentaux et leur liberté de pensée. Il est donc urgent de cesser, si ce n’est de les écouter, au moins de les croire ; notre avenir et celui de nos enfants en dépend.


Mais dans le pire…il faut toujours en extraire le meilleur ; et heureusement la plupart du temps le superficiel occupe leur esprit. La géostratégie, la géopolitique et la politique sont ainsi occultés par le non-évènement, les potins, les sondages et les petites phrases de la place du commerce.


Les évènements qui ont soulevés et qui soulèvent actuellement les pays arabes sont les dernières pierres qui doivent être apportées à l’édifice du NOM. 
Piller officiellement le reste du Moyen-Orient et l’Afrique, en prétextant œuvrer pour la libération des peuples et la démocratie, est la stratégie finale de cette élite criminelle qui verra malgré tout la construction de sa nouvelle Babylone s‘écrouler pour l’ensevelir.


La France qui est devenue la dernière roue du carrosse a été écartée des décisions étasuno-israéliennes concernant les récentes émeutes qui ont été totalement instrumentalisées par les services secrets et les médias corrompus. Cet isolement a été à l’origine de tous ces cafouillages, de cette impuissance au sein de l’Etat et les protagonistes se sont faits piéger à leur insu pour que le discrédit les enveloppe à jamais de la marque indélébile du « Complice de dictateurs ». C’est vrai, comment réagir et communiquer quand vous ignorez la feuille de route établie par l’Empire...décadent ?


Mais il semble qu’aujourd’hui le plan stratégique ait été communiqué à l’ensemble des valets occidentaux et que ceux-ci s’activent à le mettre en place.


Qu’a dit in fine dimanche soir le président de la République à part le discours sophiste et démagogique qui consiste à nous dire que l’Occident, crédule, a accepté des dictateurs comme rempart contre l’extrémisme religieux et contre le terrorisme de type al qaïdien ? Rien. Rien d’intéressant si ce n’est qu’il faut accepter et se préparer à envahir la Libye et d’autres pays ? «  […] Aider les Peuples qui ont choisi d’être libres car l’indifférence serait une faute morale et stratégique. Il faut tout faire pour que l’espérance qui vient de naître ne meure pas. […] et que « l’Europe adopte une stratégie commune face à la crise libyenne pour éviter que des dictatures pires ne se mettent en place dans ces pays ».
En décodé le message est clair, et un remaniement s’imposait pour que chacun à sa place obéisse à la voix de son maître et que le peuple accepte un nouvel Iraq ou Afghanistan.


Les Etats-Unis viennent d’envoyer leurs forces armées dans la région tout en positionnant des navires de guerre autour de la Libye, tous les ressortissants étrangers quittent le pays, la propagande, les mensonges et la diabolisation des tigres de papier, comme pour l’Iraq ou Al Qaïda, s’intensifient. L’imminence d’une attaque n’est donc plus à démontrer si des forces antagonistes ne l’empêchent pas.    

Dans ces conditions il n’est absolument pas certain qu’Alain Juppé ne se soit pas opposé à un tel scénario. Et les derniers soap-opéras qui ont secoué le monde gouvernemental sont ainsi devenus opportuns pour que l’étoile filante du ministère de la Défense se retrouve balancé aux Affaires étrangères, à la Diplomatie.  

 

Cette fois nous devons refuser que notre pays entre en conflit ou en guerre pour suivre bêtement l‘ultime plan suicidaire impérialiste qui nous conduira au chaos mondialisé.


L’Europe n’est plus qu’un vague souvenir, la Terre est martyrisée et souillée, les démocraties sont agonisantes, les peuples s’appauvrissent de jour en jour, le Tiers-Monde est de plus en plus indigent et les massacres d’innocents entrent désormais dans les faits divers.

 

Est-ce un constat satisfaisant pour des êtres humains qui se veulent responsables et intelligents ? Devons-nous rester de bons esclaves dociles et impuissants, mais observateurs, donc, coupables ? Et tout ça pour satisfaire aux fantasmes diaboliques d’une poignée de malades afin qu’ils s’enrichissent encore davantage sur le dos d’une humanité servile et d’une terre qui seront bientôt toutes les deux exsangues.

 

Notre destin nous appartient et il ne peut plus nous être imposé.

 

http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article5002

 

 

Quand, s’inspirant de son collègue égyptien Abdel Gamal Nasser, le colonel de l’armée libyenne, Mouammar el-Kadhafi, alors âgé de vingt-sept ans, renversa le roi Idris Ier, il prit d’importantes mesures (...)

En savoir plus »

Source :Silvia Cattori Reconnu par la critique musicale comme l’un des meilleurs saxophonistes de jazz contemporains, Gilad Atzmon n’est pas seulement un musicien accompli. Il est également reconnu par son lectorat comme (...)  image 1

En savoir plus »

À la différence de l’Égypte et de la Tunisie, la Libye occupe la première place de toute l’Afrique en Indice du développement humain et en espérance de vie. L’éducation et la santé y reçoivent une attention spéciale (...)

En savoir plus »

Tant que les hommes et les peuples ne comprendront enfin que seul un rejet mental et culturel des structures de pouvoir qui consacrent quelques-uns maîtres des vies et des biens sur le reste des humains utilisés plus ou moins comme (...)

En savoir plus »

Profitant de la révolte du peuple libyen contre le régime de Kadhafi devenu despotique et anachronique, l’impérialisme américain et son caniche européen tentent par tous les moyens d’intervenir en Libye pour installer un (...)

En savoir plus »

La Libye Le territoire libyen est immense (1,8 M. km2, soit trois fois la France) et sa population, clairsemée (6,8 millions d’habitants), est très urbanisée (86 % de citadins et 14% de ruraux). Ce peuple jeune a un taux de (...)

En savoir plus »

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche