Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 04:49

banks.jpg

 

 

 

Je vous envoie ce mail, à vous et à d'autres, afin de vous proposer une sorte de "test" d'engagement, afin de voir si la possibilité d'une action commune et unie, préparée ensemble par l'intermédiaire d'une simple question, pouvait voir le jour rapidement. il s'agit de proposer à tous la même question, en partant de l'idée du retrait des liquidités bancaires du plus grand nombre d'individus possibles, un même jour, tous ensemble, pour prouver à nos dirigeants et leurs alliés (les banques) d'une part que le système repose sur la somme des individus composant le peuple, et d'une autre qu'il a le pouvoir d'exiger les changements qu'il désire lorsqu'il est uni.

Ce "test" est expliqué dans le texte que je vous joins à ce mail, et il faut le prendre pour ce qu'il vaut, c'est à dire un "ballon d'essai" destiné à prouver qu'il est possible de créer des actions communes capables d'avoir un poids, une valeur de référence pour tous ceux qui veulent agir ensemble, mais ne savent pas comment s'y prendre.

je vous invite donc à relayer ce test, s'il vous paraît utile, et puis seulement de laisser les choses se faire d'elles-mêmes. on ne sait jamais, si cette initiative pouvait permettre de faire prendre conscience aux mécontents, aux déçus, aux faibles et aux isolés qu'ils sont plus forts lorsqu'ils sont unis, alors peut-être d'autres plus compétents que moi pourraient prendre le relais pour créer ce qui manque à une démocratie qui se veut l'émanation de la volonté du peuple : un lieu unique de contestation et de dialogue où se rejoindraient tous ceux qui veulent changer les règles d'un jeu dans lequel ils sont condamnés à perdre pour toujours.

peut-être certains trouveront cette idée aussi naïve que stupide, ou bien trop simpliste, mal adaptée... mais pour ceux à qui rêver ne fait pas peur, qu'ils tentent le coup, nous n'avons rien à perdre...

on verra bien

Caleb Irri
http://calebirri.unblog.fr

PS : vous pouvez également, pour suivre ma démarche, suivre le lien suivant : http://calebirri.unblog.fr/pour-mieux-comprendre-le-sondage/

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 04:40

http://manifdegauche.wordpress.com/

Communiqué du collectif Coup pour Coup 31

 

Au printemps 2009, un mouvement social massif avait lieu sur toutes les universités de France contre la LRU. Il s’agit d’une lutte historique de par sa longueur, sa massification et la dureté du rapport de force. Au Mirail, ce mouvement social a vu apparaître l'emploi de nouvelles méthodes de gestion de la contestation par la direction de l'université. Elle n'a pas hésité à la fin du mouvement à collaborer avec la police. S'en est suivi une série de convocations au commissariat. 7 personnes ont été mises en examen. Leur procès a été reporté au 3 février 2011. Le seul but est d’incriminer des acteurs et actrices de la lutte sociale.


 

Quand le pouvoir chasse ceux qui luttent !


 

Cette attitude se place dans un cadre plus général de répression contre toutes celles et tous ceux qui luttent aujourd’hui. Partout l’arsenal répressif se durcit. Dans les usines, les entreprises, les quartiers populaires, les universités... le gouvernement et le patronat affirment la même logique : la volonté de répondre aux contestations populaires par le déchaînement des forces répressives.
Le pouvoir n'hésite pas à s'acharner contre des militant-e-s de lutte comme les Freescale, les Contis, les Molex, les syndicalistes de Dalkia... qui se battent pour la sauvegarde de leurs emplois. Il s'acharne par le biais de la justice contre des militant-e-s révolutionnaires : comme Georges Ibrahim Abdallah, militant antisioniste libanais... Et va même jusqu'à faire le procès des quartiers populaires en mettant en spectacle des procès fallacieux où il condamne sans preuves ni aveux comme pour les inculpés de Villiers-le-Bel.
Il n'hésite plus à tirer à balles réelles, par le biais de sa police, sur les habitants des quartiers populaires. À tirer au flashball sur des étudiant-e-s manifestant-e-s, quitte à leur faire perdre la vue d'un oeil, comme Joan en mars 2009...

 

 

La solidarité est notre arme !


 

Ainsi, l'Etat et le patronat comptent sur notre isolement et notre désunion pour asseoir ses capacités d'attaque. Face à celles-ci, il est nécessaire de réunir nos capacités de résistance et de faire vivre la solidarité.
La lutte à l'Université du Mirail pour l’arrêt des poursuites à l’encontre des personnes mobilisées est le combat contre une politique répressive généralisée. La répression que subissent nos camarades est une déclaration de guerre adressée à toutes et tous ceux/celles qui n’ont pas renoncé à lutter pour l'égalité et la justice sociale. La meilleure arme contre la répression sont les luttes sociales. Nous ne les laisserons pas nous piétiner sans réagir, car nous ne connaissons que trop bien la logique du pouvoir : en criminaliser un-e pour en terroriser cent.

 



  AGET-FSE, CNT, Coup Pour Coup 31, Sud Etudiant

Partager cet article

Repost0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 03:53

jeudi 14 octobre 2010, par Comité Valmy


Voir en ligne : S’affranchir de l’U.E., Bastille des peuples, bâtir l’union du peuple de France !


Les élections régionales auront apporté des enseignements utiles pour ceux, dont nous sommes, qui souhaitent contribuer à l’élaboration d’une nouvelle démarche de rassemblement populaire. Celle-ci est rendue nécessaire par un choix politique qui perdure depuis plus de soixante ans, malgré sa faillite flagrante et ses conséquences calamiteuses pour le peuple. Ce choix stratégique, celui de l’Europe supranationale et atlantiste, s’est traduit au fil du temps par le renoncement à la souveraineté populaire et à l’indépendance, par l’abandon de la République une et indivisible, laïque et sociale ainsi que par la négation de la démocratie.

Ces multiples trahisons, que chaque citoyen peut constater, sont le résultat du ralliement dogmatique de quasiment tous les partis politiques de notre pays à l’intégration dans l’Europe fédérale des Länder en gestation. Ce choix obsédé du fédéralisme européen, sans que la base militante de ce parti en soit clairement informée ni même majoritairement consciente, est également devenu celui du noyau central de la direction du Parti Communiste Français, de fait rallié au système.

A l’opposé, ce choix de la soumission consentie et de la vassalisation n’est manifestement pas celui du peuple de France. En refusant massivement de persévérer dans le jeu truqué que la droite et la fausse gauche européiste lui ont imposé pendant des décennies, il rejette aujourd’hui le programme commun de la « gauche » et de la droite fédéralistes. Lucide, en les isolant de plus en plus clairement, le peuple marque sa défiance envers les partis de la fausse alternance et de l’aliénation à la pensée unique. Lors de ces élections, les abstentions, les votes blancs et nuls, ont rassemblé 55,38% des électeurs inscrits. La majorité des citoyens de notre pays a ainsi démontré les progrès de la prise de conscience et de l’insoumission dans le peuple, ainsi qu’une grande maturité politique de celui-ci.

En effet, l’élément essentiel de ces résultats électoraux, le plus significatif, est bien l’importance de cette « abstention rejet » du peuple de France qui exprime le refus du système politique néo-libéral et euro atlantique. Celui-ci, fondé sur une économie de marché débridée et sur « la concurrence libre et non faussée », détruit méthodiquement plus d’un siècle de conquêtes sociales et démocratiques.

Comme l’ont démontré la forte participation des électeurs à ce scrutin et la victoire, par la suite violée, de la souveraineté populaire qui a dit non lors du référendum sur la constitution européenne en mai 2005, les citoyens français ne se désintéressent pas de la démocratie et des élections. Si les professionnels de la politique et l’oligarchie au pouvoir persévéraient à interpréter les abstentions, lors des élections européennes puis régionales, essentiellement comme les conséquences d’une indifférence plébéienne, des problèmes de mauvaises communication ou de compréhension, ils se prépareraient des lendemains difficiles. En l’absence d’autre choix que celui de politiques « du pareil au même », l’abstention ou le vote blanc est apparu comme une démarche de Résistance civique et républicaine ; nous voyons dans son caractère massif, réfléchi et volontaire, l’expression d’une réelle combativité populaire.

Divers sondages récents confirment le haut niveau actuel de conscience politique des Français. Ainsi dans un article repris dans l’Humanité nous pouvons noter que « 71% des Français déclarent avoir une mauvaise opinion de l’économie de marché, 69% du capitalisme et 66% des banques », que « 64 %, plus de 6 sur 10 ont le sentiment que la situation va pousser la population à se révolter pour manifester violemment son mécontentement »… Ces chiffres soulignent combien le peuple est en avance par rapport à la plupart des élus et aux dirigeants des partis censés le représenter, notamment à « gauche » et dans la « gauche de la gauche » autoproclamée.

Le mécontentement populaire évoqué par ce sondage est profond. S’il tend à se généraliser dans le monde du travail, son expression est, pour le moment freinée en raison de l’absence, au sommet des appareils, de dirigeants politiques et syndicaux déterminés à mener de manière conséquente la lutte de classe, qui de nos jours, a pris un caractère national tout en s’inscrivant dans le combat pour le rétablissement de la souveraineté populaire. Cependant, le mouvement populaire qui couve pourrait surgir à tout moment, dans la rue, dans les entreprises et ailleurs. Comme cela a déjà été dit : « une étincelle peut mettre le feu à la plaine ». Dans cette hypothèse, c’est la base populaire militante qui devra s’organiser afin de suppléer à la carence des chefs de partis faillis, incapables, renégats ou achetés, ainsi qu’à celle des syndicalistes jaunes qui accompagnent l’euro-dictature. En sera-t-elle capable ?

De nombreux réseaux militants existent et sont mobilisés, il est souhaitable qu’ils recensent leurs convergences et définissent s’ils le souhaitent, un processus menant à leur coordination. Des groupes de gaullistes, qui demeurent attachés à « une certaine idée de la France », à l’indépendance nationale et à la souveraineté populaire, se sont formés. Des comités républicains et laïques sont présents dans tous le pays. Les bases d’une recomposition politique républicaine sont présentes et se développent, même si dans certains cas un travail de clarification politique et idéologique s’avère indispensable.

Dans la mouvance communiste, la situation est complexe. L’assise politique du groupe « mutant » qui, à la tête du PCF, s’appuie sur l’appareil de permanents salariés, rétrécit d’autant plus vite que le nombre des élus du PCF diminue régulièrement, résultat d’une politique d’alliance inconséquente et d’une ligne politique européiste et social-démocrate, coupée du peuple et de la nation. Difficiles à chiffrer, les militants communistes qui, souvent sans rien renier de leur idéal et de leurs convictions révolutionnaires, ont été amenés à s’écarter du PCF et de la voie de dégénérescence politique de ses dirigeants, sont certainement plus nombreux que ceux qui sont demeurés dans le parti. Ils représentent une force potentielle. Des groupes d’opposition à la ligne liquidatrice dominante se multiplient partout. Certains s’organisent dans le Parti, tandis que d’autres ont préféré se situer à l’extérieur de celui-ci. Une démarche de concertation, de rassemblement et d’unité d’action est souvent souhaitée. Cette volonté unitaire est fort justement exprimée, en particulier par nos amis du PRCF. Le caractère crucial de la situation actuelle et la nécessité pour notre pays d’avoir un parti communiste politiquement armé pour y répondre, devrait inciter à ne pas perdre de temps dans cette démarche et à laisser de coté les quelques problèmes d’ego qui peuvent exister.

Au sein du Comité Valmy, des militants des différentes sensibilités républicaines travaillent ensemble et s’enrichissent mutuellement. Avec la constitution de l’Arc Républicain de Progrès, ce rassemblement s’élargit en s’inspirant de l’exemple de la Résistance et des principes du programme du CNR, se construit autour de la perspective d’union du peuple de France et de la constitution d’une convergence nationale et républicaine. Cette démarche politique implique le rejet de l’euro, monnaie unique, ainsi que le retrait de la France de l’Union européenne et de l’OTAN.

L’Arc Républicain de Progrès estime qu’une insurrection populaire, républicaine, pacifique et démocratique est aujourd’hui possible et souhaitable. Elle serait bien en phase avec la réalité actuelle et ses potentialités de ruptures progressistes. Nous réaffirmons notre confiance dans le peuple de France, riche, entre autres, des expériences de la Révolution de 1789, de la Commune de Paris ainsi que de celle de la Résistance nationale et antinazie.


Claude Beaulieu 18 avril 2010

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?auteur3

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 06:32

 

boycott-israel-j-tank.jpg


Venez nombreux demain samedi signer la pétition contre l'apposition du  portrait du soldat israélien Gilad Shalit sur le fronton du Conseil régional:
 rendez-vous à 14h place de la République, au début du petit pont menant vers la place Broglie, à  côté de la station de taxis. Strasbourg
  
Venez également  à notre stand  pour soutenir la campagne Boycott-Desinvestissement-Sanctions et nos camarades inculpés abusivement (voir article ci-dessous: " Quand dénoncer la colonisation israélienne est passible de poursuites")

 

Perrine
  
__________________________________________________________________________________________________________________________________
Scandaleux! Le Conseil régional d’Alsace affiche le portrait du soldat israélien Gilad Shalit
.
Ainsi, malgré les nombreux courriers reçus par le président Philippe Richert afin qu’il ne confonde pas les journalistes de France 3, des otages, avec un prisonnier de guerre,  la façade du Conseil affiche depuis ce vendredi, au dessus de la porte d’entrée, le portrait du soldat israélien Gilad Shalit!
C’est affaiblir la juste cause des journalistes et de leurs accompagnateurs que de pratiquer cette confusion.
Rappelons que l’État d’Israël maintient 11 000 prisonniers dans ses geôles, dont des femmes, des enfants mineurs et des dizaines d’élus.
Philippe Richert doit enlever ce calicot provocateur.
  
________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 

Criminalisation

Quand dénoncer la colonisation israélienne est passible de poursuites

Par Eric Simon (14 octobre 2010)

Des dizaines de plaintes pour « incitation à la discrimination raciale, nationale et religieuse » ciblent élus et militants associatifs. Tous participent à la campagne « BDS » qui appelle au boycott, au nom du droit international, des produits israéliens fabriqués dans les territoires occupés. Qui se cache derrière cette criminalisation de la solidarité ?

  •  Depuis plusieurs mois, une avalanche de plaintes pour « incitation à la discrimination raciale, nationale et religieuse » – près de 80 ! - s’est abattue sur les militants de la campagne « Boycott Désinvestissement Sanctions » (BDS). Tous ont participé à des actions pacifiques sur des supermarchés. Ils invitaient les clients à ne pas acheter les produits « made in Israël », dont un nombre non négligeable viennent des colonies de Cisjordanie et sont donc, en principe, sous le coup de diverses résolutions internationales. La dernière en date est celle de la Cour de justice de l’Union européenne qui a, le 25 février 2010, statué que « les produits originaires de Cisjordanie ne peuvent bénéficier du régime douanier préférentiel de l’accord CE-Israël ». Une résolution restée, comme les précédentes, sans suites...

Un ancien déporté accusé d’antisémitisme

« Nous agissons en tant que citoyens pour imposer le droit international qui n’est pas appliqué contre un pays qui le viole constamment, martèle la sénatrice verte Alima Boumediene-Thiéry, parce qu’il ne reste plus que les actions citoyennes pour imposer la force du droit et la justice contre l’impunité dont bénéficient les autorités israéliennes. Sans justice, il ne peut y avoir de paix ! » Outre la sénatrice et Omar Slaouti, membre du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) convoqués au tribunal de Pontoise (Val d’Oise) ce 14 octobre, les procès concernent Sakina Arnaud, de la Ligue des Droits de l’Homme, dont le jugement sera rendu le 22 octobre à Bordeaux, trois militants de Perpignan, et cinq militants de Mulhouse.

Les plaignants ont ajouté à cette charrette rien moins que Stéphane Hessel, co-rédacteur de la Déclaration Universelle des droits de l’homme, puis ambassadeur de France, notamment en Israël. En clair, tous sont accusés d’être des antisémites. Il fallait quand même oser, surtout pour Stephane Hessel, ancien résistant français déporté à Buchenwald... Il est vrai que les attaques ont été lancées par des organismes qui n’ont peur, ni de l’outrance, ni du ridicule.

 

Des plaignants à la réputation sulfureuse

Qui sont-ils ? Si l’on excepte la Chambre de commerce et d’industrie Israël-France, dont c’est le rôle de défendre ses intérêts et, comme le souligne son site, « de limiter l’impact de la tempête politique et de la houle économique internationale sur les relations économiques et industrielles israélo-françaises », les autres plaignants poursuivent un tout autre objectif. L’ancien policier Sammy Ghozlan et son « Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme » (BNVCA) sont restés célèbres pour avoir en 2004 informé la presse de « l’agression antisémite » contre une jeune fille dans le RER D, sans aucune vérification (un comble pour un ancien policier)… Avec le dénouement que l’on sait : la victime en question avait affabulé. En 2008, il récidive dans l’amateurisme piteux en faisant passer pour une attaque antisémite une bagarre entre gangs de jeunes dans le 19ème arrondissement de Paris. Enfin, en octobre 2009, après avoir laissé plané le soupçon d’antisémitisme sur le comédien François Cluzet qui avait popularisé le cas du franco-palestinien Salah Hammouri, il a condamné « les propos délirants de Jacques Attali qui fait preuve d’ignorance, de négationnisme en assurant que les juifs mentent sur l’antisémitisme qu’ils subissent, laissant croire qu’il s’agit d’une propagande d’Israël ». Quand on est capable d’attaquer Attali pour négationnisme, on peut bien faire passer Hessel pour antisémite…

L’association Avocats Sans Frontières, présidée par Me Gilles William Goldnadel et qui n’a rien à voir avec l’ONG internationale du même nom, est tout aussi outrancière dans ses attaques, mais relève d’une stratégie beaucoup plus politique. Goldnadel, que l’on situe volontiers à l’extrême-droite du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), est celui qui a le plus dilué le terme « antisémitisme » en l’accolant à tous les critiques des politiques israéliennes, surtout s’ils sont de gauche. Parmi ces cibles célèbres, directes ou indirectes puisqu’il ne fut parfois « que » l’avocat de « plaignants », on compte le journaliste Daniel Mermet, le philosophe Edgar Morin et le chercheur Pascal Boniface. Ils ont évidemment tous gagné leurs procès. Mais le procédé permet de laisser planer un soupçon censé les délégitimer aux yeux de l’opinion. C’est là le but premier du personnage.

 

Quand on retrouve l’extrême-droite

L’antisémitisme idéologique visant les juifs français, généralement lié à l’extrême droite ? Goldnadel n’en a cure. On peut le comprendre : ses idées politiques foncièrement réactionnaires et sa haine quasi rabique de la gauche l’ont porté vers des amitiés ou des actes qui sentent parfois le soufre. Qu’on en juge : c’est au nom de la lutte pour le « Droit à la Sécurité » qu’il s’est lié avec Anne Kling, dirigeante du parti d’extrême-droite « Alsace d’Abord » et antisémite sans complexe, auteure d’un ouvrage éclairant sur « La France LICRAtisée ». Ce livre aux relents nauséabonds est préfacé par une vieille connaissance : Alain Soral, l’éminence grise d’un Dieudonné qui fut la cible de Goldnadel. Mais Alain Soral a toujours été épargné par notre avocat malgré ses sorties « antisionistes ». Logique : on n’attaque pas l’ami qui lui a permis de faire connaissance avec Marine Le Pen.

En 1999, Goldnadel avait signé la pétition « Les Européens veulent la Paix » initiée par la Nouvelle Droite contre l’intervention de l’OTAN au Kosovo avec une belle fourchette de fachos, la plupart peu judéophiles, certains flirtant même avec les négationnistes. Certains signataires égarés avaient retiré leur paraphe. Goldnadel n’a jamais eu ce scrupule. Il préside également l’association France-Israël, dont la structure jeune est tenue par son poulain Alexandre Gitakos. Ce jeune militant ultrasioniste a accompagné la renaissance du GUD sur les universités, un groupuscule violent connu pour son idéologie clairement antisémites, mais d’abord et avant tout anti-gauches !

 

Interventions ministérielles ?

Pire, ces personnages croient pouvoir compter sur des soutiens de poids : François Fillon et Michèle Alliot-Marie. Cette dernière tempête désormais contre les « scandaleux mouvements de boycott des produits israéliens ou casher » (dixit Fillon) alors que la campagne BDS n’a jamais ciblé ces derniers. Qu’importe, la garde des Sceaux réclame « davantage de sévérité ». Et les conséquences suivent. La plainte du magasin Carrefour contre Sakina Arnaud, à Bordeaux début 2009, est requalifiée par le procureur de « dégradation » - un autocollant sur un produit - en « incitation à la discrimination raciale, nationale et religieuse » suite à l’intervention de la Garde des Sceaux…

Le Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens a rendu public le 11 octobre une pétition de soutien contre « la répression » et pour « la liberté d’expression ». Elle regroupe déjà 110 signatures de politiques, de gauche - Olivier Besancenot (NPA), Marie-George Buffet (PCF), Eva Joly, Daniel Cohn-Bendit, Cécile Duflot (Europe Ecologie), Martine Billard (Parti de gauche) ou la députée socialiste Patricia Adam... - mais aussi de l’UMP (Adrien Gouteyron, sénateur de Haute-Loire), des intellectuels (comme le philosophe Edgar Morin), et des journalistes (Hubert Debbash, PDG de l’hebdomadaire Témoignage Chrétien, ou encore Laure Adler).

Parallèlement, des lettres de soutien « Moi aussi, je boycotte » circulent, notamment en Alsace. Les signataires, tel le sénateur vert du Haut-Rhin Jacques Muller, s’y déclarent « totalement solidaire des prévenus » et donc prêts à être mis en examen : « Comme pour l’Afrique du Sud du régime d’apartheid, le boycott proposé par cette campagne me semble désormais l’ultime moyen, parfaitement pacifique, de faire pression sur le gouvernement actuel d’Israël pour l’obliger à respecter les Droits de l’Homme et le droit international, sans lesquels nous serions tous menacés par la loi du plus fort, c’est à dire par la barbarie. Je cesserai bien entendu de boycotter l’Etat d’Israël et ses produits quand il cessera de priver le peuple palestinien de ses droits fondamentaux. »

Eric Simon

En savoir plus

Signer la pétition de soutien du Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens

 

 

 

Envoyé par Perrine

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 06:29

Mobilisation générale !

 

 

.

En 1945, alors que notre pays sortait de cinq ans de guerre et de destructions, le gouvernement d’union issu de la Résistance patriotique et anti-nazie mettait en place les grandes réformes démocratiques que nous défendons aujourd’hui. Sous la présidence du Général De Gaulle, le ministre communiste Ambroise Croizat, métallurgiste CGT, instituait la Sécurité sociale, les conventions collectives, le nouveau Code du travail et les retraites par répartition, alors que Marcel Paul nationalisait Renault et l’énergie, que M. Thorez mettait en place le statut des fonctionnaires et celui des mineurs, que Joliot-Curie relançait la Recherche publique, qu’H. Wallon reconstruisait l’Education nationale déshonorée par Vichy, etc.

Tout cela fut rendu possible parce que les résistants de toutes tendances s’étaient unis dans le Conseil National de la Résistance sous la présidence de Jean Moulin. Le CNR adopta un programme dont les grands axes, toujours actuels, étaient la restauration de l’indépendance nationale, le progrès social, le rôle central des travailleurs dans la vie politique et l’élargissement de la démocratie, l’éradication du racisme et du fascisme, la relance de la production industrielle et agricole au moyen de la nationalisation des banques et des monopoles capitalistes de l’industrie, la défense de la paix mondiale et la coopération sans exclusive de la France avec tous les peuples du monde.

Or ce sont précisément les grandes réformes de 1945, bases de « l’exception française », que Sarkozy s’est chargé de détruire au bénéfice de l’aristocratie de l’argent et par l’Union européenne : en novembre 2007, à peine Sarkozy élu, l’éminence grise du MEDEF, le financier Denis Kessler, « vendait la mèche » ; dans l’éditorial de la revue Challenges, D. Kessler félicitait cyniquement Sarkozy de « démanteler le programme du C.N.R., ce compromis entre gaullistes et communistes ».

Et c’est cette entreprise oligarchique et ultra-libérale de démantèlement des acquis de la Résistance qui s’étale cyniquement sous nos yeux : services publics privatisés et étranglés, laïcité bafouée, viol de la souveraineté nationale et populaire (adoption du Traité de Lisbonne, copié-collé de la Constitution européenne rejetée par le suffrage universel), libertés saccagées, xénophobie d’Etat indigne de la France, abandon de la diplomatie indépendante et du principe d’une défense nationale pour soumettre la France à l’OTAN et aux guerres américaines, dépeçage des hôpitaux publics et des remboursements médicaux, et aujourd’hui… mise à mort des retraites par répartition pour leur substituer les fonds de pension… Entièrement acquis à l’oligarchie financière, ce pouvoir antinational détruit le pays issu de la Révolution française et de la Résistance.

Si l’on ajoute à cela que les conjurés du gouvernement UMP, du haut patronat et de l’UE font l’impossible pour substituer à la langue française le tout-anglais de la finance (commerce, encadrement des grandes entreprises, recherche, université, pub, chanson, cinéma, enseignes des supermarchés, etc.), on constate que l’heure est de nouveau à la Résistance civique et patriotique de tous les vrais républicains.

Cette orientation rétrograde inspire la contre-réforme Woerth : alors que d’indécents cadeaux fiscaux sont consentis aux méga-fraudeurs des grandes fortunes, Woerth veut forcer les salariés (âge légal retardé, lourdes décotes, allongement des annuités), soit à partir à 64, 65… 67 ans, soit à percevoir des pensions gravement amputées !Mais au-delà des prétextes budgétaires, Woerth exécute les Accords européens de Barcelone, signés en 2002 par Chirac et Jospin, et dont le but officiel est de « porter à 67 ans en moyenne l’âge du départ à la retraite dans toute l’Union Européenne ». C’est ce projet orchestré par Bruxelles qu’accomplissent, non seulement l’Axe Merkel-Sarkozy, mais Zapatero (PS espagnol), Papandréou (PS grec), Socrates (PS portugais). Ce méga-plan d’austérité est exécuté sous la férule de Strauss-Kahn, le patron du FMI. A l’abri de son étiquette « socialiste », le richissime DSK plie impitoyablement les pays de l’Est et du Sud aux exigences des marchés financiers mondialisés.

Dans ces conditions, l’ARP estime que les « négociations à la marge » proposées aux syndicats par Woerth pour leur faire lâcher prise, ne sont que des faux semblants. L’ARP s’affirme solidaire des salariés et des syndicalistes qui exigent le retrait pur et simple de la contre-réforme Woerth.

L’ARP félicite également la majorité de Français qui, tout en rejetant massivement le régime Sarkozy, n’est pas dupe des gesticulations du Parti Socialiste qui affiche son accord de fond avec le pouvoir. Mme Aubry s’est ainsi prononcée à Tourcoing pour la fin de la retraite à 60 ans. Comment en serait-il autrement ? Digne héritière de Delors, l’eurocrate qui mit en place le Traité de Maastricht, Aubry a voté Oui au Traité de Lisbonne ; comme DSK, elle est une intégriste de la funeste « construction européenne » qui ravage notre pays depuis des décennies.

D’ailleurs, qui peut encore croire au mensonge de « l’Europe sociale » que propagent en chœur le MODEM, les dirigeants du PS et d’Europe-Ecologie, mais hélas aussi les directions du PCF et des Confédérations affiliées à la CES, -sans parler des euro-trotskistes du NPA- ? En fait d’« Europe sociale », et pour défendre l’euro des financiers sous la férule d’Angela Merkel, l’U.E. coordonne l’offensive ANTI-sociale à l’échelle de tout notre continent ! Pour financer les retraites, au contraire, il faudrait dès aujourd’hui sortir de l’euro, comme l’affirment de plus en plus les mouvements populaires.

C’est pourquoi l’Arc Républicain de Progrès, soutenue par ses composantes gaulliste, communiste, patriote et républicaine, appelle les travailleurs et les citoyens de toutes sensibilités :

· A rejeter sans appel le projet Woerth qui mène à la mort des retraites par répartition et à l’instauration des retraites par capitalisation « à l’américaine »… pour ceux qui pourront payer ;

· A se dresser par tous les moyens démocratiques contre ce régime sarkozyste qui sape les fondements de la République et de la Nation :

· A refuser tout soutien aux dirigeants du PS qui préfèrent l’euro aux acquis sociaux et ne critiquent Sarkozy que sur la forme,

· A se défier radicalement du FN : derrière un discours pseudo-« social », le programme du FN fixe l’âge du départ en retraite « à 65 ans, à titre indicatif » ; en réalité, le Front soi-disant « National » divise la nation sur des bases raciales, alors que l’heure est à l’union des vrais républicains.

Au-delà de l’indispensable résistance sociale et civique, l’Arc Républicain de Progrès appelle les citoyens et les travailleurs, pas seulement les salariés, mais les agriculteurs, les artisans, les étudiants, les intellectuels, les petits patrons étouffés par les banques, à ENTRER EN RESISTANCE. Agissons pour :

· Sortir la France de cette U.E. de malheur et construire de nouveaux traités internationaux respectueux des nations et des travailleurs : ainsi ont procédé les pays latino-américains regroupés dans l’ALBA, l’Alternative Bolivarienne des Amériques ;

· Oeuvrer à une alternative politique républicaine, patriotique et progressiste faisant vivre d’une manière nouvelle les principes du C.N.R. ; pour cela défendons ensemble les bases de la nation républicaine : les services publics et les acquis sociaux, le « produire en France » industriel et agricole, l’antifascisme et l’antiracisme, la laïcité républicaine, la souveraineté nationale, l’Education nationale, l’Université et la Recherche, sans oublier la langue française, que 81% des Français considèrent comme le socle n°1 de l’existence nationale.

· Soutenir la résistance des autres peuples européens, grec, espagnol, italien, roumain, etc., eux aussi pressurés par l’intégration euro-atlantique voulue par la haute finance ;

· Exiger le rappel des troupes françaises engagées avec l’OTAN dans l’occupation de l’Afghanistan ;

Que la lutte engagée le 7 septembre 2010 par les salariés de notre pays marque une étape décisive dans le rassemblement majoritaire de notre peuple dans l’action pour que renaisse une France républicaine digne de sa grande devise révolutionnaire.

Liberté, Egalité, Fraternité !

(1) L’Arc Républicain de Progrès regroupe pour une intervention citoyenne commune :

Le Comité Valmy, présidé par Claude Beaulieu (info@comite-valmy.org)

Le Pôle de Renaissance Communiste en France, présidé par Léon Landini, ancien officier des F.T.P.-M.O.I. (prcf.predel@wanadoo.fr)

Résistance et Renouveau Gaulliste,  présidé par Geneviève Blache ( pgblache@wanadoo.fr )

Le Comité Républicain des Gaullistes de Gauche, présidé par Gilles Bachelier

Le Rassemblement des Citoyens pour la République, présidé par François Bunner ( contact@r-c-r.org )

Les Clubs « Penser la France », animés par Jean- Luc Pujo ( penserlafrance@yahoo.fr )

Le Front syndical de Classe, présidé par Roger Sylvain, participe à l’ARP en qualité d’observateur. ( frontsyndical.classe@laposte.net )

rubon21

Posté par Alaindependant

 

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2010/10/15/19339554.html

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 06:07

resister-NOM.jpg

 

 

On se croirait revenu dans la Rome Antique , le Consul a ordonné , les sénateurs ont agi !! 186 réactionnaires ont voté le recul de la retraite à 62 ans et avec cela un nouveau coup porté à des décennies de combat syndical ; pendant ce temps les plus riches deviennent encore plus riches regardez le PDG de Carrefour , et puis les autres, tous les autres Bettancour , mais bien d’autres !

 

186 serviteurs de sa majesté viennent en une courbette , de réaliser ce que le larbin de Bettancour avait mis en musique , pauvre république que reste t’il de toi !

Mais tout n’est pas fait , notre pays a montré à plusieurs reprises dans l’histoire que les gens savent se redresser, encore faut ils que leur force et leur volonté ne soit pas taillée en brèche par des combats de petits chefs dont Sarko se joue depuis qu’il est au pouvoir , pourtant je suis sûr que les masses prendront conscience de leur réelle puissance , la multitude est capable de renverser des montagnes à la seule condition qu’elle soit certaine que ses responsables ne la trompe pas , mais encore une fois si c’est le cas il faut les changer s’approprier le mouvement et surtout ne se faire aucune illusion sur 2012 , ce ne sont pas les urnes qui regagneront ce qui est perdu , je n’y crois plus ( a moins que l’on me démontre le contraire mais il faudra des preuves et des vraies !), c’est la rue qui l’emportera !

 

Beaucoup de progressistes en sont maintenant convaincus les partis de gauche notamment au PC ( je sais que beaucoup partagent mon sentiment) mais encore au NPA et toute la gauche pure , la culture et l’analyse des élus n’est que poudre aux yeux , sans les masses qui contrôlent il ne se passera rien , au contraire , nous reculerons , parfois même les militants des partis sont ridiculisés par ceux la même qu’ils ont aidé à être élus .


Un seul mot d’ordre : arrêtons et dans la rue .,il doit y avoir une lame de fond pour balayer tout çà et récupérer notre dû ,ne pas avoir peur de notre force , mais la canaliser le mieux possible pour la rendre efficace , pour que les plus humbles enfin puissent redresser la tête ,ensemble, tous ensemble pour vivre tout simplement vivre, mais vivre !


De : JC DEPOIL
dimanche 10 octobre 2010

 

http://chiron.over-blog.org/article-que-le-peuple-reprenne-le-pouvoir-sans-lui-rien-ne-se-fera-58663919.html

 

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article107500

 

Liste des manifestations du samedi 16 octobre 2010

JPEG - 44.3 ko
JPEG - 54.9 ko

horaires, lieux : Cliquez ici

Faites le plein : Cliquez ici

Retraites:20 propositions pour construire Le projet politique qui nous fait défaut pour gagner

 

 

 

Et sur le blog de Chiron,

 

 

 

Vendredi 15 octobre 2010 5 15 /10 /2010 18:10

LES CAISSES SONT VIDES !!!!

De bonnes raisons de descendre dans la rue et … d'y rester !  

 

Sortez vos calculettes*_, voici quelques chiffres intéressants dont on ne vous parle jamais...
... En 2009,
*922 milliards* d’euros ont été produits en France, par les salariés du privé et du public.
 Plus du quart de cette somme, 26% exactement, soit *242 milliards*, ont été distribués aux actionnaires.

 Une seule ponction de ces 242 milliards, fruit du travail commun accaparé par les actionnaires, une simple ponction, permettrait de financer, largement, la Sécurité Sociale et d’améliorer les retraites...

 Mais ce n’est pas tout...

 En 2009 toujours, le patronat a été exonéré de *140 milliards* d’euros de cotisations sociales, de taxe professionnelle et autres cadeaux fiscaux.

*146 milliards *d’euros d’exonérations ont encore été offerts aux grandes entreprises et aux sociétés financières qui ne paient pas de cotisations sociales sur les sommes, énormes, qu'elles utilisent, uniquement pour spéculer en Bourse...
Au total, en 2009, 242 + 140 + 146 = *528 milliards* sur les *922* produit par le travail des salariés, sont allés grossir, directement, les profits capitalistes...
Alors ?...

 Pas d’argent pour payer nos retraites, notre Sécurité Sociale et notre service public de santé ?...

 De qui se moque-t-on ?
Le budget de l’état 2009 est de ... *
370 milliards*...
 Par comparaison, les *528 milliards* qui sont allés cette même année dans les poches des capitalistes, industriels et financiers, représentent près d ' *une fois et demi le budget national* !... (1,4, exactement).

Le gouvernement annonce que le "déficit" de la Sécurité Sociale atteindra 21,4 milliards en 2011.
*21,4 contre 528 ! Comparez...*

Ce n’est pas assez !

Il veut aller beaucoup plus loin encore...

L’objectif, pour le budget de l ' État 2011, c’est d’assurer un nouveau tour de vis de 40 milliards en réduisant, de façon drastique, les dépenses publiques et sociales.
Nous savons ce que cela veut dire.

Alors voilà des chiffres !
Il faut arrêter de gober ces bobards sur les prétendus déficits ; qui n’existent que par la volonté, politique, de mettre à l’abri des efforts demandés aux salariés les profits capitalistes.

Ne les laissons pas faire !
 C’est maintenant qu’ il faut agir, sans attendre, et plus fort encore !
Tout le monde dans la rue le 16!!!!  

 

Source : Danielle GAUTIER

 

 

http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/article-les-caisses-sont-vides-pas-pour-une-infime-minorite-de-profiteurs-58971654.html

 

 

Partager cet article

Repost0
16 octobre 2010 6 16 /10 /octobre /2010 05:50

Voici un post paru sur mon blog R-sistons

voici 2 ans,

une Lectrice me conseille de le republier.

Tel qu'il est, je vous l'offre,

cordialement, votre eva

 

 

Jeudi 28 août 2008 4 28 /08 /2008 19:50


Spécial
Résistance

La formidable idée d'Aspeta, à relayer par tous ! Et à mettre en pratique sans faute !

appelle à une Grève Générale Reconductible
le 10 Novembre 2008,
.
- Pour qu'une action citoyenne forte contraigne le pouvoir a considérer les revendications et les craintes d'un nombre grandissant de Français dans beaucoup de domaines comme des priorités fondamentales,

- Pour
qu'un vaste mouvement collectif persuade nos dirigeant de ne pas tenter de sacrifier notre modèle social sur l'autel d'un libéralisme érigé en dogme,

- Pour
que les réformes indispensables a envisager ne se fassent pas systématiquement au détriment des plus vulnérables de nos compatriotes,

- Pour
que soient respectées définitivement les valeurs Républicaines fondatrices de la nation.

ASPETA ne peut que soutenir un tel projet !

Mais,
sera assez puissant pour que basculent sans violence les logiques mercantiles appliquées à la gestion de l'état,

- Quel moyen de pression est véritablement efficace pour parvenir a changer rapidement une situation devenue inacceptable,

- Quel argument majeur utiliser pour convaincre l’ensemble de nos hommes politiques d'enfin réagir en faveur du peuple ?
- Quel levier

ASPETA n'en voit qu'un seul.

Et c'est l'Argent …

... Que nous refuserons de dépenser !


Parce qu'en effet,

- En privant globalement le système de cet outil de chantage principal qu'est l'Euro, il ne pourra plus fonctionner librement à sa guise comme il se le permet depuis trop longtemps,
- Les hautes sphères financières affolées par le risque imminent d'une pénurie de dividendes nécessaires à leurs ambitions devront modérer leurs exigences auprès de nos hommes politiques par crainte d'une récession beaucoup plus coûteuse que profitable,
- Le déséquilibre monétaire ainsi engendré serait d'une telle ampleur qu'il deviendra impossible au gouvernement de tenir des engagements populistes qui ne tiennent finalement que sur des règles impliquant obligatoirement la consommation à outrance de tous les travailleurs.

ASPETA vous propose donc ...

- Refusez tout type d'achat pour tous ensemble faire trembler l'économie,
- Agissez concrètement grâce à l'impact évident de ce moyen de lutte simple et pacifique,
- Inquiétez véritablement des logiques de gestion d'état devenues inéquitables et corrompues
,
- Servez vous
de votre pouvoir d'achat déjà amplement réduit comme l'élément décisif d'une réelle démarche contestataire,
- Imposez activement cette lutte légitime en utilisant l'énergie indispensable à vos adversaires,

Transformez vos Euros ...
... en armes de persuasion massive !

elles furent imaginées en 1992 par le canadien Ted Dave pour protester contre la société de consommation et ce qu'elle entraîne, l'environnement, le juste partage des richesses, les raisons budgétaires sont à la base de son initiative, ajoutez a toutes ces nobles raisons d'y participer celle qui consiste a utiliser la puissance économique considérable de toute une journée sans rien acheter.

Si ce jour la,
DIX MILLIONS de Français privaient l'économie de CINQ Euros chacun,
c'est CINQUANTE MILLIONS d'Euros qui ne pourraient plus être utilisés par le capital.
Soit,
pratiquement UN POUR CENT du produit national brut journalier,

un chiffre imposant et de nature a faire infléchir
les dictats mercantiles de nos élites financières !

Ne Dépensez plus , Pensez !





 


ASPETA se méfie du président des Français,

Bien que démocratiquement élu par une majorité
de convaincus des bienfaits du système libéral,

il représente un réel danger.

Celui que ce pays soit inféodé aux dictats imposés
par des élites mercantiles dont les règles fondamentales
ne visent qu'a l'édification d'un ordre nouveau,

qui servira davantage encore leurs seuls intèrets.

Pourtant rien n'est perdu ...

Les résitances s'organisent,
.
elles cherchent des solutions et se mobilisent
afin de participer a une reflexion citoyenne
.
qui proposera des alternatives cohérentes.
.

 

La France est en train de changer ...




_________________________________________________________________________________________



Nous sommes toutes et tous le Conseil National de la Résistance ;-)



On ne peut pas attendre que l’inspiration vienne. Il faut courir après avec une massue.
(Jack London)

Que faire, aujourd’hui, pour donner un coup d’arrêt à la liquidation, par Sarkozy et le Medef, de notre République et de son modèle social hérité du CNR?

Ce coup d’arrêt ne peut être donné que par une très large mobilisation populaire dans tout le pays et au même moment…

La capacité de révolte de notre peuple est intacte, comme le montrent, partout en France les foyers de résistance qui se développent sous des formes différentes (collectifs, associations, fondations…).

Les conflits sociaux se multiplient. Mais ne convergent pas…

L’alternative politique au capitalisme sauvage se dessine peu à peu. Mais pas assez vite…

Le mouvement social manque de cohésion et de puissance, faute d’une perspective politique réelle.

Il est morcelé et les états-majors syndicaux, ont choisi d’engager, entre eux, une course à la représentativité qui les éloigne de leur base et les fragilise.

La perspective politique, elle, tarde à prendre forme car la réflexion est menée sans l’adhésion des masses populaires.

Les divisions intestines, le culte de l’individualité et des appareils ont détourné trop de citoyens du terrain politique.

Convergence des luttes ET irruption citoyenne du peuple dans le champ politique doivent être obtenues. Maintenant…

Or situation dans laquelle se trouve notre pays nous offre cette possibilité dans les semaines à venir!

L’initiative d’une Grève Générale Reconductible, le 10 novembre 2008 doit être relayée dans tout le pays pendant les congés d’été.

La rentrée de septembre sera l’occasion de la décider partout et deux mois de travail permettront encore d’en assurer le succès.

Sa réussite repose, sur l’engagement, immédiat des forces de chacune et chacun d’entre nous.

Elle donnera une cohésion au mouvement social en donnant l’impulsion indispensable à la mise en place d’un cadre commun de discussions pour coordonner les luttes, organiser la résistance et reprendre les conquêtes.

L’intervention populaire pourra aussi imposer un cadre de réflexion unitaire et attractif qui pourra facilement être élargi aux citoyens, pour la création d’une vraie alternative aux politiques actuelles.

Elle pèsera sur les rassemblements des organisations politiques de fin d’année et aura comme prolongement la nouvelle séquence électorale qui s’ouvre avec les élections de 2009, 2010 et 2012.

Ce camouflet sera enfin un signal très fort en direction des autres pays de l’Union Européenne que Sarkozy préside jusqu’en décembre…

Diffusez cet appel par tous les moyens possibles et imaginables :

Soyons le Conseil National de la Résistance ;-)

Résister, c’est créer. Créer, c’est Résister.

www.conseilnationaldelaresitance.fr

14 juillet 2008.

 

La casse du modèle social français, issu du glorieux
Conseil National de la Résistance, doit
cesser.

La mondialisation capitaliste qui nous exploite a franchi
les bornes du supportable.


Quand le pouvoir légal usurpe les pouvoirs du peuple, le peuple a
le devoir de se rebeller.

La grève générale reconductible du 10 novembre 2008 ne sera
pas décrétée par en haut,

c'est vous, partout, qui allez la faire naître et participerez
ainsi à la construction

d'une véritable alternative à l'exploitation que nous subissons toutes et tous.

Conseil National de la résistance

 


Le 10 Novembre,


... Un Boycott Général de la consommation !



 

Prévenez-nous des actions entreprises dans le cadre de cet événement "Nuit des Résistances" ! * Envoyez-nous un mail à : nuitdesresistances@gmail.com . * Postez un commentaire sous un des articles. Nous pourrons ainsi publier une liste des actions prévues partout en France les 13 juillet.


dimanche 24 août 2008

APPEL aux ARTISTES & CREATEURS

 Initiatives


Résister, c'est créer !
Lucie Aubrac.


CITOYENNES, CITOYENS des ARTS, des LETTRES & de la CULTURE

 

Le Conseil national de la Résistance 2008, composé de femmes et d'hommes libres,appelle à vous associer et à soutenir officiellement le mouvement de Grève Générale Reconductible du 10 novembre 2008 pour s'opposer radicalement à la politique de casse sociale en œuvre actuellement et construire une alternative citoyenne solidaire et écologique.

Le Peuple n'est plus souverain et souffre de la liquidation de notre république laïque, sociale, économique et culturelle et d'un état de pauvreté généralisée,alors que toutes et tous nous devrions vivre et non « survivre» dans une société solidaire et respectueuse des humains et de leur environnement.

Face à la division des états-majors syndicaux dépassés,

Face à des partis politiques impuissants à raviver la flamme de la Résistance,

Face à la politique d'un pouvoir qui use de lois scélérates en contradiction avec la Constitution de 1946 et de son Préambule,

Le CnR réactivé pour l'heure,souhaite vous associer à un large mouvement populaire pour stopper cette dérive néolibérale.

Vu la situation, nous n'avons pas droit à l'erreur. Cette fois ci doit être la bonne !

Pour ouvrir une alternative citoyenne pour un autre monde, dans laquelle chacun peut vivre et non survivre dans le respect de Lois et de Libertés individuelles et collectives nous nous devons de mobiliser au delà des organisations et mouvements traditionnels.

Artistes et créateurs, convaincus de la place que vous devez occuper dans la défense de nos libertés et des acquis sociaux aujourd'hui menacés, nous vous demandons de soutenir officiellement la démarche du CnR 2008.

Fidèles à la Constitution de1946 et à son Préambule,

pour une SOCIETE HUMAINE, en PAIX pour TOUTES et TOUS.

Cnr2008 appel aux ARTS et à La Culture Populaire

Vous pouvez réagir à cet appel en commentaire ou bien en allant sur notre forum dans le billet qui lui est consacré.


Droit syndical, préavis de grève et 10 novembre 2008...

 - Bilans


Nul besoin d’être syndiqué pour être en grève. De plus, le préavis d’un seul syndicat protège tous les salariés (y compris les non syndiqués et les syndiqués d’un autre syndicat) dans tout le secteur concerné.

Lire la suite...


Objectifs tranversaux et revendications communes pour le mouvement... débattons ici aussi.



Arguments

Quels objectifs communs pour le mouvement du 10 novembre?

Quelles revendications communes?

Venez en discuter avec nous sur le forum: cliquez sur l'image

Ecrivons à nos syndicats.

- Initiatives

La réussite de notre projet dépendra de notre investissement à toutes et tous. Et de la force collective que nous montrerons.

Le courrier électronique est notre ami

Note du 30 jullet: Et par un prompt renfort

Nous sommes de plus en plus nombreux. Donc de plus en plus efficaces.

Nous venons de recevoir aux formats Word et Rtf des fichiers contenant la presque totalité des adresses mails des sections locales et fédérales de presque tous nos syndicats. ;-)

Ils sont disponibles en annexe de ce billet. Vous pouvez les télécharger et les diffuser avec ce message. Ils ont été mis à notre disposition par nos syndicats pour que nous puissions facilement les contacter . Merci à qui a été patiemment les chercher.

Utilisons-les pour gagner nos syndicats à notre cause, les informer et demander des renseignements sur la façon d'agir pour obtenir des mots d'ordres locaux...

Lire la suite...


Appel à constitution des CnR départementaux: On recrute.

Initiatives

Le CnR ;-) est ouvert à toutes et tous. DEMANDEZ VOTRE INSCRIPTION A LA LISTE DE DIFFUSION ET DE TRAVAIL!

 Ainsi que nous y avons été invités par le commentaire suivant, nous appelons à la constitution de Comités départementaux de la Résistance (CdR, ou CnR+ numéro du département), dont nous publions dans ce billet, la liste des contacts, actualisée quotidiennement :-)
Nous couvrons ce jour,
38 départements et le Royaume Uni... Venez vous inscrire!

Lire la suite...


Boîte à outils

Arguments

Nous vous proposons dans ce billet tout un attirail de documents pour communiquer autour de la grève générale reconductible du  10 novembre 2008. Il sera mis à jour et complété régulièrement. Venez le consulter de temps en temps...

Rappel : en colonne de gauche écrivez aux partis politiques, aux syndicats et aux organisations en cliquant sur l'arobase.

Et ici le billet indiquant la meilleure façon de résister

Servez-vous et envoyez nous, vous aussi vos productions

Téléchargez l'affiche de Sophie en annexe en grand format ;-)

Lire la suite...

Musique de la Résistance: pour l'enregistrement d'un album engagé.

 Initiatives

Intermittents du spectacle, festivaliers, fans, producteurs, musiciens, nous avons besoin de vous.

Nous lançons un appel à la réalisation d'un album d'artistes engagés et  militants, dont les bénéfices alimenteraient une caisse de solidarité pour la journée d'action du 10 novembre 2008.

Lire la suite...



TOUS ENSEMBLE LE 10 NOVEMBRE A PARIS  POUR LA GRANDE MANIF INITIEE PAR LE C.N.R.

Résister, c’est créer. Créer, c’est Résister.

www.conseilnationaldelaresistance.fr

http://panier-de-crabes.over-blog.com/



Rappels :

http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/
http://nuitdesresistances.wordpress.com/
http://aspeta.blogspot.com/ 




Et  sur mon blog de résistance à l'intolérable, ou ailleurs, mes textes de résistance, à copier, imprimer, relayer, mettre en liens... Vous pouvez tout copier, en indiquant juste le lien de mon blog :
http://r-sistons.over-blog.com/article-21883428.html





Mon texte, repris par exemple sur lesogres.infos :
http://lesogres.org/article.php3?id_article=3550



Texte essentiel pour militer, à reproduire :
http://r-sistons.over-blog.com/article-18440791.html


2 textes offensifs sur R-sistons, dont l'un de résistance à la guerre :
http://r-sistons.over-blog.com/article-21977664.html
http://r-sistons.over-blog.com/article-21851413.html


et encore :
- http://r-sistons.over-blog.com/article-13401013.html  (résister, tout simplement)
- http://r-sistons.over-blog.com/article-18915143.html (tous journalistes, contre la désinformation)
- http://r-sistons.over-blog.com/article-12736511.html
- http://r-sistons.over-blog.com/article-12537520.html


Un autre de mes textes, pour militer, sur :


http://anick.vefblog.net/2.html#Une_maniere_de_resumer_les_choses_
a_vous_dapprofo-com728106



Partager cet article

Repost0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 23:01
 retraite-et-terrorisme.jpg
Ferme Agrobiologique Daudon - Saumane - 05700
 

Résoudre loyalement le problème des retraites



Sur l'ensemble de 40.000.000 citoyens il serait bien surprenant qu'une minorité de ceux-ci ne soient pas capables de procéder à une réforme des retraites (fonction de la production et non des cotisants) équitable pour l'ensemble des citoyens.
Ne comptons pas sur les grèves initiées par les syndicats qui n'ont que trop peu d'adhérents et ne représentent donc pas la volonté citoyenne. Seul pour régler ce problème national nous reste le Réf d'Initiative Citoyenne permettant à quelques citoyens avisés, de bonne foi et humanistes de lancer une projet de loi salutaire à tous et après contrôle et acceptation par le Conseil Constitutionnel de lancer un RIC pour acceptation ou refus de ce projet de loi par les citoyens.

Exigeons une véritable démocratie :

Lors de manifestations il est troublant de constater un écart de un à trois, entre chiffres de la police et ceux des syndicats. Il n’est pourtant pas difficile de filmer tout le défilé et de procéder à un comptage contradictoire . Il est inadmissible que dans une démocratie les citoyens ne puissent pas disposer d’une information exacte.



-Quelques chiffres

Selon les chiffres donnés par les syndicats les 8 grandes centrales syndicales comptent# 3,1 millions d’adhérents.

Selon leurs chiffres ils y auraient eu # 3 millions de manifestants samedi 02 octobre.

Lors des législatives de 2007 les députés UMP ont obtenu 11.834.310 voix soit 4 fois plus.

Les syndicats et partis de gauche appel à la poursuite et le développement de la grève et des manifestations de rue pour faire retirer une loi votée par les représentants de presque 12 millions de Français.

Ils préconisent le « Pouvoir à la rue » ce qui est une conception singulière de la Démocratie.



-« Une démocratie irréprochable » nous était annoncée par N.SARKOZY en 2008.. !
Elle n’est malheureusement pas au rendez-vous !!!

En effet, on ne peut parler de démocratie pour un système dans lequel – pendant les 5 ANS qui séparent deux législatives - les citoyens ne peuvent plus reprendre la parole pour décider de ce qui pourtant les regarde en pouvant imposer un référendum d’initiative citoyenne ou populaire. (RIC/RIP).
Par exemple sur le statut de la poste ou la réforme des retraites et alors qu’en plus cette réforme n’était pas inscrite dans le programme UMP des législatives !



Pourtant plus de 82% des Français sont favorables au principe du référendum d’initiative citoyenne.(*1) , et les députés, qui sont censés être des représentants du peuple, devraient être à leur écoute puisque « la loi est l’expression de la volonté générale » selon l’article 6 de la DDHC de 1789 qui est inscrite dans le préambule de notre Constitution.



En Suisse le 07 MARS 2010 par RIC, sur l’initiative des syndicats et des partis de gauche , le peuple a pu voter à 73% OUI à l’abrogation d’une loi de décembre 2009, qui, sans son intervention, aurait entraîné une baisse des pensions.
Le gouvernement devra revoir sa copie.

En Italie qui dispose du RIC abrogatif seulement, jusqu’à 12 lois ont été soumises à abrogation le même jour avec 5 abrogées. (*2)



-Les approximations subjectives des leaders socialistes sur le « référendum d’initiative populaire. »

Mmes AUBRY, ROYAL, M. FABIUS et bien d’autres déclarent dans tous les médias que le RIP est inscrit dans la Constitution mais qu’ils ne peuvent pas l’utiliser car les lois organiques qui en préciseront les modalités pratiques n’ont pas été adoptées depuis plus de 2 ans. Or cela est totalement FAUX.

L’article 11 prévoit une procédure sur l’initiativede 20% de parlementaires(184) qui déposent une proposition de loi, la soumettent au Conseil constitutionnel, puis collectent les signatures de soutien de 10% des inscrits(4,5millions !).Ce barrage énorme franchi, la proposition ne va pas devant le peuple, mais devant le Parlement et il suffit que la Majorité la fasse « examiner » - même sans vote de rejet- à l’assemblée et au Sénat, pour que le recours au référendum soit écarté.



(Voir les vidéos sur http://www.ric-france.fr/VideosChoc.php 2.3, 2.5, 2.6 notamment)



Comment peut-on même simplement imaginer que la Majorité n’évitera le référendum toujours très dangereux pour le Pouvoir ?!
La preuve en a été donnée ce 05 octobre sur Europe 1, par Eric WOERTH, qui avec un certain mépris a déclaré :

« ça n’a pas de sens un référendum. (…) Quand on ne sait pas quoi faire, on appelle à un référendum et là c’est le cas. »

Le seul moyen d’obtenir un référendum sur les retraites par exemple serait de disposer du référendum d’initiative citoyenne or le PS (et toute l’opposition !) n’ont jamais mis une proposition de loi en sa faveur à l’ordre d’un jour de l’assemblée nationale.

-On voit pourtant mal comment l’UMP aurait pu voter contre à partir de 2002 alors que le RIP était expressément inscrit dans la profession de foi du second tour de J.CHIRAC et en 2007 alors que N.Sarkozy, dans son discours d’investiture a évoqué : « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place… » (Voir extrait vidéo http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv )

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 03:12

greve-gle-8.jpg

 

L'action collective contre la casse du système des retraites : manifeste
pour une grève générale, dure et totale.
par Samuel METAIRIE

Aujourd'hui, mardi 12 octobre, c'est jour de manif. La France se mobilise
pour son avenir contre ce qu'on appelle une réforme dans la novlangue
libérale, contre la casse du système des retraites. Battant le pavé, muni
de banderoles et d'accoutrements d'opposant au régime, l'on se prend à
rêver d'un changement, clamant des slogans révolutionnaires. Plus, le
sourire qu'apporte cette union du peuple dans les revendications nous fait
prendre (...)

->
http://www.legrandsoir.info/L-action-collective-contre-la-casse-du-systeme-des-retraites-manifeste-pour-une-greve-generale-dure-et-totale.html

..........................................................

14 octobre 2010
Les impératifs du bien commun sous gouverne de l'Etat
Autant d'Etat que nécessaire et autant de marché que possible.
par Oscar FORTIN

QUEBEC - La préoccupation que nous retrouvons derrière ce titre est celle
de l'harmonisation des forces du marché avec les exigences du BIEN COMMUN
d'une société. Dans nos démocraties modernes les libertés individuelles
sont respectées et les initiatives privées encouragées. Elles le sont
toutefois dans le cadre du respect des droits des autres et de la prise en
compte des exigences du BIEN COMMUN dont l'État a l'ultime responsabilité.

Le débat auquel donne lieu (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Autant-d-Etat-que-necessaire-et-autant-de-marche-que-possible.html

..........................................................

14 octobre 2010
Santé, Retraite, Famille et Solidarité par la répartition et la
redistribution
Peut-on financer le social en France ?
par JANCAP

Tous les indicateurs économiques et sociaux nous démontrent que la
progression des dépenses sociales entre 2000 et 2040 peut aisément être
financée, même avec une croissance faible de 1,7 % par an. A condition que
l'on affirme le choix de société de la redistribution et de la répartition,
celui de la République sociale qui génère meilleure croissance,
développement durable et bien être intergénérationnel. Et que l'on cesse
enfin de mentir au peuple.

Il faudrait quand même que l'on (...)

-> http://www.legrandsoir.info/Peut-on-financer-le-social-en-France.html

..........................................................

13 octobre 2010

La Paix des Riches : Acte II de la stratégie du Choc en Colombie.
par Archibald EMOREJ

La stratégie du choc, qu'est-ce donc ?

Fruit des militaires français, intellectuels s'il en est, englués dans la
guerre anti-subversive en Algérie, cette stratégie n'est autre que la
dialectique de la torture et sa synthèse dans la mise en pratique de
l'adage la fin justifie les moyens. Victorieuse mais défaite par le pouvoir
politique d'un général, la stratégie a traversé toutes les mers et de
Santiago du Chili à Abou Ghraib, sans se perfectionner plus que la simple
question des (...)

->
http://www.legrandsoir.info/La-Paix-des-Riches-Acte-II-de-la-strategie-du-Choc-en-Colombie.html

..........................................................

13 octobre 2010

« Les Français pensent que … »
par Patrick MIGNARD

Phrase « passe partout »,…expression magique, rituelle, dans la
bouche des politiciens qui d'un seul coup, d'un seul, s'accaparent d'une
pensée collective. Phase qui exprime leur fantasme : ils croient savoir et
croient être les dépositaires d'une pensée. Phrase qui résume notre
capitulation : on se laisse déposséder de notre parole, de notre pensée.

Cette phrase résume mieux qu'aucune autre les limites de ce que nous
appelons la « démocratie ». (...)

-> http://www.legrandsoir.info/Les-Francais-pensent-que.html

..........................................................

12 octobre 2010

Ah ! les s…, les l…, les l… ! (Ne sont pas désignés ici
Pujadas, Mougeotte, Apathie, Revel).
par Vladimir MARCIAC

Le 30 juin 2010, alors que le présentateur du JT de France 2 David Pujadas
quittait les bureaux de France Télévisions, une délégation l'attendait sur
le trottoir pour lui remettre le trophée le plus convoité du Parti de la
presse et de l'argent (PPA) : « la Laisse d'or ». L'objet, composé d'un
collier en métal doré avec lanière lui fut offert avec une boîte de cirage,
une brosse et un plumeau.

Les organisateurs récompensaient le « journaliste le plus servile (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Ah-les-s-les-l-les-l-Ne-sont-pas-designes-ici-Pujadas-Mougeotte-Apathie-Revel.html

..........................................................

12 octobre 2010

Quel est le premier souci des présidents des Etats-Unis ?
par Pascal SACRE

Réponse : leur population.

Le premier souci des présidents des Etats-Unis, comme celui des présidents
et ministres en Europe, en Grande-Bretagne, en Australie, au Canada, c'est
la sécurité et la santé de leur population.

Si un sondage sur cette question devait être organisé, je ne pourrais
imaginer d'autre réponse majoritaire.

C'est le sentiment inné du plus grand nombre de gens, conviction tenace
malgré les dizaines de scandales récents contredisant cette illusion.

A (...)

->
http://www.legrandsoir.info/Quel-est-le-premier-souci-des-presidents-des-Etats-Unis.html

..........................................................

11 octobre 2010

L'hypocrisie des Etats Occidentaux face à l'Iran
par Pascal SACRE

Messieurs nos délégués occidentaux, rasseyez-vous, et répondez aux
questions du président iranien ! Au nom de quoi tous les citoyens d'Europe,
des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d'Australie, du Canada devraient-ils
accepter une guerre avec le régime iranien ?

Pourquoi les Occidentaux devraient-ils haïr Mahmoud Ahmadinejad au point
de vouloir une guerre contre son pays [1] ? Parce que l'Iran est une
dictature religieuse intolérante à toute contestation, et réprimant toute
(...)

->
http://www.legrandsoir.info/L-hypocrisie-des-Etats-Occidentaux-face-a-l-Iran.html

..........................................................

11 octobre 2010

A propos des « dix stratégies de manipulation de masses » attribué à Noam
Chomsky
par Jean BRICMONT

Un texte intitulé « Les dix stratégies de manipulation de masses »
(http://www.pressenza.com/npermalink...) et attribué à Noam Chomsky circule
abondamment sur le net ces jours-ci. Par ailleurs, on voit déjà, en réponse
à ce texte, des critiques de Chomsky comme « adepte de la théorie du
complot », dans la « grande » presse (1).

Le 10ème principe reflète d'ailleurs bien les fantasmes, fréquents dans
l'extrême gauche, sur la connaissance que le « (...)

->
http://www.legrandsoir.info/A-propos-des-dix-strategies-de-manipulation-de-masses-attribue-a-Noam-Chomsky.html

..........................................................

11 octobre 2010

Et s'ils voulaient nous affamer ?
par Caleb IRRI

L'agriculture est notre bien le plus précieux. À une époque où les
possibilités techniques offrent au monde l'occasion de pouvoir produire
suffisamment pour tous, il s'avère qu'en réalité plus d'un milliard d'êtres
humains souffrent de la faim. Le monde produit pourtant plus de nourriture
qu'il n'en est consommée, et les gâchis sont énormes. L'inégalité entre les
nations, puis à l'intérieur de ces nations elles-mêmes, est telle que des «
émeutes de la faim » ont parfois lieu ici ou là. Ces (...)

-> http://www.legrandsoir.info/Et-s-ils-voulaient-nous-affamer.html

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2010 5 15 /10 /octobre /2010 02:34

  european-fascism-be-j.jpg

Elargir les luttes : 
Contre le gouvernement, et contre l'Europe.
Tous les Européens ensemble !

par eva R-sistons

.


L'Union Européenne, ennemie des peuples, "chose" des banquiers, veut-elle supprimer, aussi, le droit de grève ?

Entre deux nettoyages de ma terrasse sinistrée par la tempête qui a frappé le Sud-Est, je capte au vol une déclaration de Christine Lagarde au sujet de Ryanair. Notre égérie américaine déplore la décision du PDG de la Compagnie aérienne, et elle saisit l'occasion pour réclamer des lois, des mesures communes pour tous les pays européens, notamment concernant la question des charges sociales. Pardi ! Les salariés ont encore trop de droits, trop de privilèges, trop de prébendes, c'est bien connu; il faut y mettre fin. En clair, nivellement par le bas. Toujours plus bas. Jusqu'où ?

Lecteurs, lectrices, citoyens, l'Europe est l'ennemie des peuples. Elle confisque tous les pouvoirs entre ses mains, elle liquide nos dernières souverainetés,  elle détruit toutes les protections sociales, le Pompier polonais est revenu... en douce, et durement puisqu'il sacrifie l'emploi de notre pays en important des travailleurs de l'UE sous-payés, elle prépare l'avènement du Nouvel Ordre Mondial, dictature planétaire des Grandes Banques et des Multinationales. Pas après pas. Sans concertation des citoyens (c'est la démocratie à la sauce occidentale), en piétinant leurs besoins et leurs aspirations. Tout est décidé derrière notre dos et sur notre dos, et au seul bénéfice de ceux qui ne savent plus quoi faire de leur argent tant ils en ont. Notre société n'a jamais été aussi immorale, aussi contraire aux intérêts des populations. Par exemple, jadis, toutes les gares étaient desservies, chaque commune aussi petite soit-elle avait son bureau de poste, les médecins prenaient le temps de suivre leurs patients et se rendaient à leur domicile, etc etc, aujourd'hui tout ce qui était possible avant, ne l'est plus; Le mépris du citoyen est tel, que les décisions les plus importantes ne lui sont même plus soumises ! Et par exemple, les budgets de chaque pays européen seront décidés à Bruxelles (on sait dans quel sens), et les parlements n'auront plus qu'à donner leur accord avec des godillots au service de leur seule carrière.  Quand l'imposture va-t-elle éclater au grand jour ?

Il est fort bien que les jeunes, désormais adultes à treize ans quand il s'agit du pénal, le soient aussi pour décider du monde dans lequel ils veulent vivre, mais il serait encore mieux qu'ils ne se battent pas seulement pour la retraite et pour leur emploi: Leur adversaire ne doit pas être uniquement le gouvernement, mais aussi, peut-être surtout, l'Europe. Car tout se joue maintenant à un niveau plus élevé, et nous avons le devoir d'ELARGIR l'horizon politique des lycéens. Sinon, demain, ils ne pourront même plus manifester et faire grève sans se retrouver en garde à vue ou à l'Hôpital, voire à la morgue.

Mes amis, je vous encourage tous à relayer cette injonction: Faisons en sorte que nos descendants comprennent les VRAIS enjeux... Ils dépassent largement le cadre français ! Et bien sûr ils atteignent l'universel avec le Nouvel Ordre Mondial assassin... 

Et, d'ores et déjà, c'est au niveau européen que les combats devraient être menés contre le sacrifice des populations aux intérêts démesurés de quelques-uns...

Eva R-sistons
.
N.B.:
- Aujourd'hui, le Pouvoir aux abois s'en prend aux enfants de France, il tire sur eux ! Trop jeunes pour la politique, pas trop pour se faire tirer dessus !
- La Cour Européenne des Droits de l'Homme épingle la France. Fiers d'être Français, sous Sarkozy 1er !
- Il est intolérable que les Agences de notation dictent leur politique aux Etats, désormais !

TAGS: Union européenne, plombier polonais, souveraineté, droit de grève, Bruxelles, Ryanair, Nouvel Ordre Mondial, multinationales, jeunes, démocratie, occident, lycéens, banquiers
  .  . 
Vers la suppression du droit de grève
par l’Union européenne ?
mercredi 13 octobre 2010
par Jean-Yves CREVEL

Ce dont rêvent, de moins en moins discrètement, beaucoup de membres du gouvernement, le PDG de Ryanair le réclame directement à la puissance occupante, la Commission européenne, sans mâcher ses mots. Il exige de voir réformer les services de contrôle aérien (entre autres) ainsi :


-  retirer le "droit de grève" pour les services essentiels tels que les services de contrôle aérien,

-  licencier le personnel des services de contrôle aérien qui participe à des grèves illégales (de la même manière que Ronald Reagan a limogé et remplacé le personnel des services de contrôle aérien aux États-Unis dans les années 1980),

-  déréglementer les services nationaux de contrôle aérien en Europe pour permettre au personnel non-gréviste de garder le ciel ouvert en Belgique, France et en Espagne tandis que leur personnel surpayé et laxiste se met en grève, encore et encore.

-  réformer la législation EU261 sur les droits des passagers pour soulager les compagnies aériennes des compensations et obligations dans des cas de force majeure qui sont clairement indépendants du contrôle des compagnies aériennes."

Les arguments du patron de Ryanair :

"Il est temps que le « droit de grève » au sein des services de contrôle aérien soit supprimé de même qu’il l’est pour d’autres services essentiels comme la police et les pompiers. Si ces gens ne veulent pas travailler, alors il suffit de les remplacer par des contrôleurs militaires ou autres qui souhaitent travailler.

La Commission européenne doit agir maintenant pour mettre fin à ce chaos des services de contrôle aérien. Combien de fois encore les compagnies aériennes européennes et leurs passagers seront perturbés par des fermetures inutiles de l’espace aérien, des grèves et ralentissement du travail avant que la Commission Européenne prenne finalement des mesures ?

Les grévistes français des services de contrôle aérien sont l’équivalent moderne de bandits de grand chemin. Ils ne se soucient pas des consommateurs, ils ne se soucient pas des passagers, ils se mettent sans cesse en grève car ils savent qu’ils ont le pouvoir de fermer le ciel européen et de tenir les gouvernements de l’UE et les passagers en otage.

Il est ridicule que les services de contrôle aérien belges, français et espagnols soient autorisés à plusieurs reprises de faire grève sans aucune pénalité financière, tandis que les compagnies aériennes soient tenues par des obligations et règles de compensations pour les passagers et absorbent les coûts de ces perturbations inutiles."

Et de sérieux atouts

Contrairement aux peuples qui n’ont que le droit de la fermer, Michael O’Leary a de sérieux atouts pour se faire entendre de la Commission européenne :

-  il est à la tête d’une fortune estimée à plusieurs centaines de millions d’euros.

-  En 2004, il a acheté une licence de taxi pour sa Mercedes-Benz afin d’utiliser les voies de bus dans Dublin.

-  Ryanair contourne le droit social belge et applique le droit irlandais.

-  Les conditions de travail de la compagnie aérienne sont déplorables.

-  Les droits syndicaux des salariés de Ryanair ne sont pas respectés, etc...

"Nous avons besoin d’une récession"

C’est ce qui ressort des propos de ce monsieur, érigé en modèle par le magazine Fortune qui l’a nommé "homme d’affaires européen de l’année" :

"Nous avons besoin d’une récession. Nous avons eu 10 ans de croissance. Une récession nous débarrasse des compagnies aériennes déficitaires, ce qui signifie que nous pourrons acheter des avions moins chers." Novembre 2008

"Dans les compagnies à bas coûts ; en classe affaires, tout sera gratuit - ce qui inclut les fellations." Conférence de presse, 2008

Ainsi, on comprend mieux pourquoi sont mis en œuvres de folles politiques aboutissant immanquablement à la destruction de l’économie. Ce n’est ni par incompétence, ni par hasard, c’est pour arranger les grandes et toutes petites affaires de personnages comme Michael 0’Leary.


Reproduction libre en citant le lien : Decapactu 552


 

Post-scriptum :

Notes :

Aux termes de l’article 155, paragraphe 1, du TFUE, le dialogue entre les partenaires sociaux au niveau de l’Union peut conduire, si ces derniers le souhaitent, à des relations conventionnelles, y compris des accords. Les partenaires sociaux peuvent, conformément à l’article 155, paragraphe 2, du TFUE, demander conjointement que les accords qu’ils concluent au niveau de l’Union dans les matières relevant de l’article 153 du TFUE soient mis en oeuvre par une décision du Conseil sur proposition de la Commission.

 

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=552

 

http://r-sistons.over-blog.com/article-vers-la-fin-du-droit-de-greve-le-vrai-enjeu-europeen-genocide-financier-58928474.html

 

 

________________________________________________________________________________________

 

 

obama-guerre-copie-4.jpg

 

 

Prix Nobel de la Paix : Une imposture, un...

 

L'article d'eva sur les Nobel...

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche