Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 03:06
Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 16:14

 

Un nouvel (*) article de Rainer Hoffman sur le massacre de Houla
« L’extermination » par les rebelles sunnites
http://www.silviacattori.net/article3336.html

Le journaliste allemand du Frankfurter Allgemeine Zeitung Rainer Hermann confirme ici son premier article selon lequel le massacre de Houla a été perpétré par les rebelles sunnites. Et non par l’armée régulière syrienne comme cela a été rapporté.



17 juin 2012

Funérailles d’une des victimes civiles de Houla © AFP

Le massacre de Houla marqua un tournant dans le drame syrien. Il y eut un grand nombre de réactions indignées à travers le monde lorsqu’on appris que 108 personnes avaient été tuées à Houla le 25 Mai, dont 49 enfants. Les demandes pour une intervention militaire afin de faire cesser le bain de sang en Syrie se firent de plus en plus forte tandis que la violence s’en est allé crescendo depuis lors. Basés sur les « nouvelles » délivrée par les médias des pays du Golfe et les dires des observateurs de l’ONU le jours suivant le massacre, l’opinion mondiale condamna quasiment sans exception l’armée régulière syrienne et les milices Shabiha proche du régime pour le massacre perpétué.

Au cours des semaines qui suivirent, et sur la base de témoins des événements, le Frankfurter Allgemeine Zeitung contesta cette version officielle des événements. Il rapporta que les civils tués étaient soit des alaouites soit des chiites. Ils furent tués de sang froid par des sunnites à Taldou, une ville située dans la plaine de Homs, tandis que de violents combats faisaient rage aux check points entourant le village entre l’armée régulière syrienne et l’« Armée Syrienne Libre ». Notre article fut passé sous silence par de nombreux médias à travers le monde et rejeté par les autres sous prétexte qu’il n’était pas crédible. Ce qui nous amène à poser quatre questions :
Pourquoi l’opinion mondiale a-t-elle suivi jusqu’à maintenant une autre version des événements ?
Pourquoi le contexte de la guerre civile rend-il douteux ce qui est vraisemblable ?
Pourquoi les témoins sont ils crédibles ?
Quels sont les autres faits qui renforcent notre version des faits ?

© F.A.Z.

Premièrement, pourquoi l’opinion mondiale suit elle une autre version des faits ? Il n’est pas douteux que durant les premiers mois du conflit, alors que l’opposition ne possédait pas d’armes et se trouvait sans défense, toutes les atrocités qui furent commises le furent par le régime. On assuma donc qu’il était évident que cela continuerait ainsi [1]. De plus les médias syrien gouvernementaux n’ont aucune crédibilité. Par exemple ils se servent de l’étiquette « gangs de terroristes armés » depuis le début du conflit. Du coup personne ne les croit, même quand c’est effectivement le cas. Deux chaines de médias, Al Jazeera et Al Arabia sont devenues les chaînes d’information de référence alors que leurs propriétaires, le Quatar et l’Arabie Saoudite, sont deux États activement impliqués dans le conflit en cours. Nous avons de très bonnes raisons de faire nôtre le dicton : « Dans une guerre c’est la vérité qui meurt en premier ».

Deuxièmement, pourquoi dans ce contexte de guerre civile, la version douteuse est-elle celle qui apparaît comme vraie ? Depuis quelques mois de très nombreuses armes furent infiltrées en Syrie et les rebelles ont des armes de calibres moyens depuis très longtemps. Chaque jour plus de 100 personnes sont tuées en Syrie, pour moitié environ entre chaque camp. Les milices qui opèrent sous la bannière de l’« Armée Syrienne Libre » contrôlent de larges parties des provinces de Homs et de Idlib et elles tentent d’étendre leur domination sur d’autres parties du pays. L’augmentation du chaos a fait apparaître une vague de kidnapping criminels et a favorisé le règlement de vieilles disputes. Si on regarde les pages de Facebook où parlent des Syriens : tout le monde a des histoires quotidiennes de nettoyages ethniques à raconter, des histoires de gens assassinés uniquement parce qu’ils sont alaouites où sunnites.

La plaine de Houla, qui se trouve entre la ville sunnite de Homs et les montagnes des allaouites, est majoritairement peuplée de sunnites ; elle a une longue histoire de tensions entre sectes. Le massacre se produisit à Toulda, un des plus grand villages d’Houla. De tous les noms des civils tués, 84 sont connus. Ce sont ceux des pères, mères et 49 enfants de la famille Al Sayyid et des deux branches de la famille Abdarrazzaq. Les habitants de la ville affirment que les victimes étaient des alaouites ou bien des sunnites convertis au chiisme. A quelques kilomètres de là, près de la frontière Libanaise, cela les rend suspect d’être des sympathisants du Hezbollah, haïs par les sunnites. Furent également tués à Toulda des parents du membre du parlement, fidèle au gouvernement, Abdalmuti Mashlab.

Les maisons de ces trois familles sont situées dans différentes parties de Taldou. Tous les membres de ces familles furent sélectionnés puis assassinés sauf un. Aucun voisin ne fut blessé. Une connaissance du terrain était indispensable pour mener à bien ces tueries. L’agence Associated Press cite le seul survivant de la famille Al Sayyid, Ali, 11 ans : « Les meurtriers étaient chauves et avaient de longues barbes ». Cette description est celle de djihadistes fanatiques et non pas des milices Shabiha. Ali raconta qu’il survécut car il fit semblant d’être mort et qu’il se macula avec le sang de sa mère.

Les sunnites rebelles liquident toutes les minorités.

Le 1er avril, la soeur Agnès-Maryam, du monastère de Jacob (« Deir Mar Yakub ») qui se trouve au Sud de Homs dans le village de Qara, a décrit dans une longue lettre ouverte le climat de violence et de peur qui régne dans la région. Elle concluait que les rebelles sunnites avait pour objectif l’élimination planifiée de toutes les minorités. Elle décrit les expulsions des alaouites et des chrétiens de leurs maisons, qui sont ensuite occupées par les rebelles, les viols de jeunes filles que les rebelles s’attribuent comme trophées de guerre. La soeur vit de ses yeux les rebelles tuer un marchand dans une rue de Wadi Sajjeh à l’aide d’une voiture piégée et ensuite les entendre déclarer aux cameramen d’Al Jazzera que c’était un crime du gouvernement. Finalement elle raconte comment des rebelles sunnites ont enfermés dans une maison du district de Khalididja à Homs des chrétiens et des alaouites pris en otages pour la faire exploser pour ensuite attribuer cette horreur au gouvernement syrien.

Pourquoi, donc, les témoins syriens de mon article peuvent ils être considérés comme fiables ? Parce qu’ils n’appartiennent à aucun parti en conflit, parce qu’ils sont pris au milieu de ce conflit et qu’ils ont tout intérêt à faire cesser au plus vite toute escalade de la violence. Plusieurs de ces gens ont déjà été tué ce qui explique pourquoi aucun ne veut plus révéler son identité. Dans une période où une vérification indépendante des faits sur place n’est pas possible, il ne peut y avoir aucune certitude que chaque détail des faits décrits se soit exactement passé de la manière ainsi décrite. C’est ainsi que même si le massacre d’Houla s’est bel et bien passé de la manière décrite, on ne peut pas en tirer de conclusion pour les autres massacres. Comme pour les événements du Kosovo, chaque massacre devra être l’objet d’une enquête spécifique après ces événements.

Quels sont les autres faits qui corroborent notre version des faits ? Le Frankfurter Allgemeine Zeitung ne fut pas le seul ni le premier à rapporter une nouvelle version du massacre de Houla. D’autres rapports ne purent entrer en compétition avec les grands médias internationaux pour faire entendre leur version des faits. Celui du journaliste russe Marat Musin par exemple, qui travaille pour la petite agence ANNA et qui se trouvait à Houla les 25 et 26 mai, non seulement fut en partie témoin de ce qui se produisit là-bas mais il publia également les témoignages d’autres témoins oculaires des faits. Autre exemple : le journaliste hollandais arabophone, indépendant et vivant à Damas, Martin Janssen, contacta le monastère de Jacob à Qara, qui a accueilli de nombreuses victimes du conflit et dont le travail humanitaire des nonnes est exemplaire.

Les rebelles ont présenté aux observateurs de l’ONU leur version du massacre

Les nonnes lui racontèrent comment, le 25 mai ,plus de 700 rebelles armés, venant de Rastan, débordèrent un check point de l’armée sur la route de Taldou et comment ils empilèrent les corps de leurs victimes civiles et militaires devant la mosquée et comment, le jour suivant, ils racontèrent leur version du massacre,qu’ils attribuèrent à l’armée gouvernementale, aux oreilles complaisantes et gagnées à leur cause des grands médias internationaux tout comme des observateurs de l’ONU. C’est ainsi que le Secrétaire Général de l’ONU annonça au Conseil de Sécurité de l’ONU que les circonstances exactes de ce massacre n’étaient pas claires. Cependant l’ONU pouvait confirmer : « il y a bien eu des tirs d’artillerie et de mortier. Il y eut également d’autres formes de violence, des exécutions rapprochées ainsi que graves abus ».

On peut reconstituer la suite des événements de la manière suivante : le 25 mai, après la prière du Vendredi, plus de 700 rebelles armés, sous la direction de Abdurrazzaq Tlass et Yahya Yusuf, arrivèrent en trois groupes de Rastan, Kafr Laha et Akraba ; ils attaquèrent trois check points tenus par l’armée régulière autour de Toulda. Les rebelles, numériquement les plus forts, et les soldats de l’armée, en majorité sunnites, se battirent violemment ; ces engagements coûtèrent la vie à deux douzaines de soldats, en partie des conscrits. Durant et après ces combats les rebelles, aidés par des habitants de Toulda, supprimèrent les familles Sayyid et Abdarrazzaq.
Elles avaient refusé de se joindre à l’opposition.

Rainer Hermann
Frankfurter Allgemeine Zeitung, 13.06.2012.

Partager cet article
Repost0
17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 03:17

 

  Je dédie cet article aux Contributeurs de Wikipedia,

qui s'occupent de ma fiche (méconnaissable) depuis le 14 mars 2012


Nous ne sommes pas des moutons!

 

Les moutons manipulés

Par eva R-sistons

 

 

Nous sommes des moutons ! Oui, nous sommes des moutons...

 

Shakespeare,

fin connaisseur de l'âme humaine,

le disait déjà, à sa manière :

 

"Des FOUS conduisent des AVEUGLES".

 

Les Médias nous conditionnent tous les jours.

Ils nous servent tous les jours des mensonges,

et nous les croyons !

Gare à ceux qui ouvrent les yeux,

et surtout gare à ceux qui veulent aider les aveugles à voir !

 

Ainsi, les Etats-Unis seraient

"la plus grande démocratie du monde",

alors qu'ils enferment maintenant leurs citoyens

sans justifier leur mesure d'internement en prison,

sans laisser la victime se défendre,

et la détention est illimitée, sans jugement.

Et le charmant Obama décide lui-même

qui doit être éliminé par drone, à l'étranger...

Mais qui le dit ? Personne...

Les Etats-Unis sont une "démocratie" !

 

La guerre contre la Syrie,

pour se débarrasser d'un Régime non aligné,

et pour saisir son gaz,

est une guerre "humanitaire".

Comme en Libye ! Aujourd'hui ruinée,

en proie au massacre des partisans de Kadhafi,

et au nettoyage ethnique...

Les guerres impérialistes, économiques, de prédation,

et avec les armes de destruction massive de l'Occident,

qui en parle ?

Elles se parent de toutes les vertus, nos jolies guerres,

et les moutons bêlent...

 

Car les moutons gobent tout !

Ils sont aveugles,

ils ne savent pas que des fous, au sommet, 

ont sur eux droit de vie et surtout de mort.

Qui sont ces fous ?

C'est l'oligarchie,

elle détient argent et pouvoir.

Des Rockefeller sont même en train

de s'emparer d'une partie des terres encore disponibles...

Hier encore, on parlait des "200 familles".

Ce sont elles, d'ailleurs, qui décident des guerres à mener,

même - et surtout - mondiales.

Aujourd'hui, pas de débats.

Les infâmes BHL ont remplacé les Sartre et les Aragon.

 

Il n'y a même plus d'intellectuels,

ou ils sont condamnés au silence.

Un BHL sort-il un navet,

que les médias aux ordres se précipitent pour encenser;

et tant pis pour ceux qui ont quelque chose à dire, eux...

Les moutons croient les faux philosophes,

et les Médias entretiennent la supercherie.

Le Cinéma, les Livres d'Histoire, Wikipedia... aussi.

Alors, elle est pas belle, la vie ?  

 

Gare aux chercheurs de vérité,

gare aux amoureux du Vrai, du Beau, du Bon,

les rôles sont inversés, on les prend pour des fous

ou pour des imbéciles ou pour des salauds.

Même sur un support chargé d'éclairer les consciences,

comme Wikipedia,

même dans les livres scolaires censés former,

la vérité est piétinée, tournée en dérision...

La Pensée Unique, mensongère, s'étale impunément.

Et les moutons font des petits moutons.

 

Mais des petits moutons qui n'ont plus d'emplois,

plus de toit, plus de sous, plus de perspectives, plus d'idéal,

et qui se vautrent devant la télé débile,

et qui se vautrent devant des jeux violents,

et qui boivent, qui boivent,

qui se droguent, qui se droguent,

qui se suicident, qui se suicident...


Mais les Médias disent que tout va bien,

que la crise est bientôt finie,

que Sarkozy est super Sarkozy,

Que BHL est un grand philosophe,

qu'Obama est un grand démocrate,

que les guerres sont jolies, démocratiques, humanitaires,

que la mondialisation est bienheureuse,

que l'avenir sera radieux,

et aussi que nous devons, avec Sarkozy ou BHL,

aspirer au Nouvel Ordre Mondial

qui "résoudra tous nos problèmes".

 

Et ceux qui ne sont pas dupes

sont traités de "conspirationnistes", de "bruns-rouges",

d'"antisémites", ou de je ne sais quoi encore...

 

Les Médias mentent, les livres d'Histoire sont partiaux,

Wikipedia ne comprend rien,

les amoureux de la vérité sont traînés dans la boue, 

les moutons ont leur bol de riz et leur match de foot,

et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

 

  Vraiment ?

 

Eva R-sistons

 

.


http://zeguigui.blogspot.fr/2012/01/un-mouton-noir-labatoir.html 

 

.mouton-noir-intello-abattoir.jpg



Un peu d'actualité alternative ?

Moutons, s'abstenir !

 

Jamais les Grecs n’auront voté sous une telle pression internationale, qui tourne quasiment au chantage, accuse le quotidien de gauche To Ethnos. Car les partenaires d’Athènes ont choisi leur homme : le conservateur Antonis Samaras plutôt que le leader de gauche Alexis Tsipras.
http://www.presseurop.eu/fr/content/article/2184081-un-vote-sous-haute-surveillance

 

(Le Nouvel "Ordre" Mondial avance !).

 

PARIS (Reuters) - ... Lagarde souhaite qu'une nouvelle "étape forte" de la construction de la zone euro soit rapidement franchie, avec la mise en commun des politiques budgétaires et des mécan...Afficher la suite

 

 
www.bfmbusiness.com
www.telegraph.co.uk
Central bankers are preparing radical action to stem the turmoil if Sunday

 

Lisez les 3 premières pages (ou davantage si le cœur vous en dit) du superbe discours d'Amin Maalouf pour son élection à l'Académie Française au fauteuil laissé vacant par Claude Levi-Strauss. Ou la confirmation de l'analyse de FA sur l'alliance historique entre François Ier et Soliman le Magnifique.
http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20120614/1718788_57bc_af-discours-maalouf1406.pdf

Vous pouvez aussi lire le très beau discours de Jean-Christophe Rufin, désigné pour l'accueillir dans l'auguste institution.
http://medias.lemonde.fr/mmpub/edt/doc/20120614/1718796_94b4_af-discours-rufin1406.pdf

 

 

Interventions très intéressantes d'Olivier Berruyer ... où l'on voit que tout fédéraliste qu'il est, il partage le constat de l'impasse européenne actuelle, et pronostique explosion de l'union monétaire, et de l'UE tout court ....
 
www.youtube.com

Les complotistes à l’oeuvre…

boum0.jpg?w=645

ALERTE ROUGE : CA VA SECOUER DUR

Merkel ou Hollande ? Prolongation ou pas du Machin européen ?

_______________________________________________________________________

 

safe_image.php?d=AQB6OQus-MytW7V2&w=155&
 

 

 

safe_image.php?d=AQDUYFzJJRlOZ1FQ&w=155&
realinfos.wordpress.com

 

safe_image.php?d=AQCWVss0vXhH3LVe&w=155&
www.slate.fr
L’Espagne, le Portugal, la Grèce et les leçons du modèle argentin.
 
safe_image.php?d=AQCaonnSJlyZv8Sl&w=155&
www.romandie.com
Accord des pays de Schengen pour des contrôles aux frontières
safe_image.php?d=AQARGQw5F8aRJMI2&w=155&
www.radio-canada.ca
Un soldat américain s'est donné la mort pratiquement chaque jour depuis le début de
Pour toutes ces infos, lien ici :
.

.

Posté par : CercleDesVolontaires

Interview de Jean Bricmont par Raphaël Berland et Jonathan Moadab
Jean Bricmont : Guerre en Syrie ?

« On va vers une espèce de folie »

 

Jean Bricmont revient sur la fausse "bonne idée" de la guerre humanitaire. Il dénonce un conditionnement idéologique provenant des médias de masse, qui visent à rendre acceptable une intervention extérieure à la population.

 

Quelques citations :


"Toutes les guerres sont motivées par des motifs altruistes"

"La paix mondiale dépend d’un ordre international qui était construit après la guerre, qui est basé sur le respect de la souveraineté nationale de chaque pays pour éviter justement ce qui a mené à la Seconde guerre mondiale."

"On a toujours cette politique de grande puissance qui invoque toujours des mobiles nobles mais qui d’une certaine façon risque de nous mener vers une guerre sérieuse."

"Une politique de paix, ça serait une politique de coopération, de dialogue avec les autres pays y compris avec la Russie, la Chine, l’Iran, la Syrie évidemment. Et cette politique est impossible aujourd’hui. Même si François Hollande voulait une autre politique, ça serait impossible à cause des médias en France."

"On va armer les rebelles en Syrie de façon à créer le chaos dans ce pays"

 

"Mon opposition à l’intervention est basée sur des tonnes d’arguments qui n’ont rien à voir avec le régime d’Assad, je ne trouve même pas nécessaire d’avoir un débat sur ce régime."

"Il faut dire que [Pierre Piccinin] a été un peu téméraire d’aller dans un pays en guerre civile ou en guerre étrangère si elle n’est pas civile, et croire qu’il allait faire le tour de tous les mouvements de rébellion sans avoir d’ennui avec la police."

"La Syrie pourrait ne pas être en crise, tout ce que je dis ne serait pas changé à la virgule près."

"Je remarque que même dans ce qu’on pourrait appeler les "milieux de gauche", tout le monde se moque de BHL. Mais tout le monde partage ses idées. Quand il y a eu la guerre en Libye, presque l’entièreté de la classe politique et aussi les soi-disants radicaux genre NPA etc. étaient d’accord avec l’intervention. En fait, ils demandaient l’intervention. Et maintenant, pour la Syrie, on a le même scénario." (..)

 

Jean_Bricmont_5_logo.jpg Jean Bricmont est Docteur en Sciences et a travaillé comme chercheur à l’Université Rutgers puis a enseigné à l’Université de Princeton, situées toutes deux dans l’Etat du New Jersey (États-Unis). Il enseigne aujourd’hui la physique théorique en Belgique et est l’auteur de « Impérialisme humanitaire : Droits de l’homme, droit d’ingérence, droit du plus fort ? »

 

 Jean Bricmont : Guerre en Syrie ? « On va vers une espèce de folie »

Voir aussi :

http://www.silviacattori.net/article3336.html

 

.

 

 

La note de la dette de la France est dégradée

francedegradation.jpg?w=645Jusqu’à hier soir, la note de la dette souveraine de la France était de A. Ce matin, l’agence de notation américaine Egan-Jones annonce qu’elle abaisse cette note à BBB+ du fait de « la pression croissante exercée sur le pays par la crise de la zone euro ». C’est une dégradation de deux crans et une perspective négative à la clé !

Extrait du commentaire joint à cette dégradation : “comme la France a tendance à soutenir ses banques, elle pourrait bientôt se trouver confrontée à d’importantes charges supplémentaires”. Pour la dette publique, Egan-Jones a constaté une “tendance désastreuse et le pire est encore à venir”. Le nouveau président va “se retrouver pressé de tenir ses promesses de campagne ce qui en fin de compte affectera la qualité de crédit” du pays, ajoute l’agence…


liesilogolettre.jpg?w=645

Numéro 256 -  15 Juin 2012       Recherche d’un chaos contrôlé de l’Europe – Organisation de la déconfiture européenne – Et maintenant ? L’UNION BANCAIRE – Prescience extraordinaire des employés bruxellois de la Synarchie – Importance du 17 juin 2012 ? – Organisation de la déconfiture américaine – Comité X / Bloc de commandement russe.

.

valmy
        Comité Valmy   info@comite-valmy.org    -   www.comite-valmy.org  


       
Après le 1er tour des législatives : Relever le drapeau de la souveraineté
         Les questions sociale et nationale sont indissociables ! Claude Beaulieu -
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2569  

        L’AVENIR DU PCF : CHANGER DE STRATÉGIE par André Gérin
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2576

        Paul Vaillant-Couturier (1936) : "NOUS CONTINUONS LA FRANCE"
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2502

        Les communistes français et la question nationale - Etienne Fajon
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2546

        L’OTAN prépare une vaste opération d’intoxication par Thierry Meyssan
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2564

        Coups d’état : annoncé en Syrie, tus en Italie - Giancarlo Scottuzzi*
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2571

        Syrie : le message d’un missile russe… Général Amin Hoteit
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2574

        De la guerre contre l’Espagne de 1898 à la guerre contre la Syrie. Le primat étasunien de la désinformation.
        Domenico Losurdo - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2573
       
        Drones sicaires pour la kill list - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2570

        Vers la fin d’un partenariat clanique à relent affairiste - René Naba
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2572

        Euro, terminus ? par Frédéric Lordon - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2563

        Syrie: Israël au service de l’opposition armée ? - Le Temps d’Algérie
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2568

        De Chirac à Sarkozy : L’acharnement colonial de la France contre la Côte d’Ivoire - Comaguer
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2567

        La Russie veut sauver le plan de Kofi Annan, l’Occident veut le saboter  Par Ghaleb Kandil
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2566

        ELECTIONS LEGISLATIVES : Premières réflexions sur les résultats du premier tour - Jean Lévy
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2565

        Georges CORM : « L’instrumentalisation du religieux, poison récurrent du Moyen-Orient »
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2562

        Journalistes envoyés à la mort en Syrie (ou de l’art consommé de la propagande) Mounadil al Djazaïri
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2560

        Les Etats-Unis à la Russie : Laissez tomber ou nagez dans une mer de sang syrien -Tony Cartalucci
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2557

        Liban: L’autre visage du complot - Soraya Hélou - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2556

        Quelle issue politique face à l’effondrement de « l’Euroland » ? Collectif communiste Polex
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2553

        L’AMBIANCE EST GLAUQUE * De Guy Mollet à François Hollande : les harkis « socialistes » du gros                 Capital anglo saxon ? -  http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2536

        Le nœud coulant de l’illégitimité pour étrangler la démocratie - Pedro DA NOBREGA
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2552

        Les nouveaux serviteurs de la bourgeoisie - Mohamed Belaali
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2545

        CGT : la succession de Bernard Thibault analysée par le Front Syndical de Classe   
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2540

        La fausse solution des eurobonds par Frédéric Lordon
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2537

        Lavrov à Chine nouvelle : Les relations sino-russes au plus haut    
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article2541  
.

No Comments »


posté le 11 juin 2012 à 21 h 55 min in News by albator65

Une mairie de l’Isère, soutenue par la chambre régionale des comptes, a décidé ne plus rembourser les quelques 636.000 euros d’intérêts d’un « emprunt toxique » contracté auprès de la banque Dexia, selon l’avis de la juridiction consulté par l’AFP.

« Ils ont trompé notre confiance. C’est inacceptable que les contribuables payent pour des financiers qui nous ont menti », déclare à l’AFP le maire Nouveau centre de Sassenage, Christian Coigné. Depuis le 15 décembre 2011, la mairie a décidé de ne plus rembourser les intérêts d’un prêt, renégocié avec la banque Dexia en 2010, dont le montant est passé en un an de 170.000 euros à plus de 636.000 euros, selon le maire.

Les intérêts, qui sont indexés pour moitié sur le franc suisse, ont en effet subi la hausse vertigineuse de la devise. « Ils nous avaient sécurisés en nous disant que le franc suisse ne bougeait jamais. Au lieu de nous aider à baisser notre dette, ils l’ont augmentée volontairement », soutient le maire, qui a reçu dans sa démarche l’appui de la chambre régionale des comptes de Rhône-Alpes.

Pour le maire, qui a assigné la banque devant le Tribunal de grande instance de Nanterre pour « abus de confiance » et « faux », cet avis est synonyme de sursis.
Une première audience est prévue en septembre.

 

 

Pour Max Keiser en traduction

 

.

http://www.platanas.be/images/michel-collon-investigaction.png

http://www.platanas.be/images/michel-collon-investigaction.png

.
Nouveau sur Investig'Action -
www.michelcollon.info

PRINTEMPS ERABLE
Le carré rouge flotte sur le Québec - Bruno Drweski
Quels sont les enjeux du mouvement populaire ?

Un étudiant québécois explique les raisons du mouvement - Anonyme
Vidéo claire et limpide : vous avez trois minutes pour tout comprendre.

Lettre ouverte au Premier ministre du Québec - Hervé Philippe
Un chercheur universitaire dévoile l'absurdité du système éducatif.

Charest veut transformer le Québec en « Right-to-study state » - Pierre Dubuc
Comment Charest calque sa politique sur les Etats esclavagistes du sud des Etats-Unis.

Répression au Québec : pour qui roule la police ? - John J. Charest
« Vous nous voulez civilisés, nous vous savons barbares »

APARTHEID ISRAELIEN
Revoir la question palestinienne : entretien avec Ilan Pappe - Paul Weinberg
C'est aux Palestiniens de reconnaitre le droit pour les Israéliens de vivre sur ces terres, pas l'inverse.

Pourquoi le Parlement européen doit déchirer les accords d'échanges avec Israël - David Cronin
Comment l'Union européenne cherche à intégrer un Etat d'apartheid.

Le boycott d'Israël est la bonne méthode - Ilan Pappe
Le célèbre historien israélien explique brillamment pourquoi il soutien la campagne BDS.

MOYEN-ORIENT
Les bombardements terroristes de Damas : du 'Made in USA' - Bill Van Auken
« Notre objectif est d'arriver à un point de basculement pour renverser le régime d'Assad »

Le chemin de Damas de Pierre Piccinin - Bahar Kimyongür
Celui qui dénonçait hier la propagande de guerre appelle à une intervention de l'Otan. Etonnant ?

« Le changement viendra au Bahreïn, mais quand ? » - Marc Botenga
Une activiste des droits de l'homme explique les enjeux de la révolution oubliée.

AFRIQUE
La guerre entre les deux Soudans - Galal Nasser
Pour les médias, c'est encore une histoire compliquée d'Africains qui s'entretuent. Vraiment ?

VALLS, SUPER FLIC
Vous avez aimé Claude Guéant ? Vous adorerez Manuel Valls - Alain Gresh
Au ministère de l'Intérieur, le changement n'est pas pour maintenant.

Alain Bauer, marchand de peur et gourou de Valls - Mathieu Rigouste
A quoi peut-on s'attendre avec Manuel Valls ? Quelques réponses...

ECONOMIE
Le chapeau de Bolívar. Les leçons d'économie de Chavez pour l'Europe - Richard Gott
Comment le Sud peut devenir un modèle pour le Nord.

L'AUTRE HISTOIRE
In memoriam - Jean Bricmont
Pourquoi on ne commèrera pas l'anniversaire de l'invasion US du Sud Vietnam.

Génocide et propagande : un guide vous permet de détecter les « bonnes » victimes - Dominique Arias
Un nouveau livre vous permet de déceler les ficelles de la propagande de guerre : salutaire !

CHACUN CHEZ SOI?
Note à l'attention des chefs d'Etat de l'UE : immigrer n'est pas un crime - David Cronin
Fuir la pauvreté et les persécutions n'est pas illégal. Violer les lois internationales par contre...

Combattre le FN, sans oublier de combattre ses idées... - Alain Batchy
Le racisme structurel, héritage du colonialisme, n'est pas l'apanage du FN.

L'islamophobie : un « viol d'identité collectif » - Fatma Kassoul
Les élections l'ont montré: le climat n'est pas bon en France. Entretien avec Abdelaziz Chaambi.

BELGIQUE
La longue marche de Houria, la femme d'Ali Aarrass - Luk Vervaet
Que feriez-vous si votre mari était victime d'une terrible erreur judiciaire ?

VIDEO
NATO : Flashmob for Peace - Intal
Les peuples du monde s'unissent contre l'armée des multinationales.
.
Crimes médiatiques ou les conséquences meurtrières de la désinformation
arton16970-903ed.jpg
Guillaume DE ROUVILLE
illustration : "TV kills the brain" par gianluca

Depuis la chute du mur de Berlin, l’emprise des médias atlantistes sur les opinions publiques occidentales, au lieu de décliner en raison de la disparition de la menace communiste, s’est développée au point de supprimer quasiment toutes les voix dissidentes des canaux d’information non marginaux ou alternatifs. En France, pays un peu plus rétif que ses voisins à la mainmise atlantiste, ce travail de nettoyage médiatique a été achevé par Nicolas Sarkozy avec l’aide de personnalités néoconservatrices comme Christine Ockrent ou Philippe Val (legs sur lequel le nouveau Président très atlantiste ne reviendra évidemment pas).

Il en résulte un unanimisme de l’information dont on pourrait s’accommoder en invoquant l’imperfection des Homo Sapiens s’il n’avait pour objectif principal de cacher des crimes de masses dont les élites dirigeantes des démocraties occidentales se rendent coupables avec une impunité déconcertante.

Les crimes médiatiques sont une composante à part entière des crimes politiques plus généraux qui ensanglantent la scène internationale où nos dirigeants déchaînent leur volonté de puissance. Sans une complicité active des médias atlantistes avec les élites occidentales les guerres en Irak et en Afghanistan, le dépeçage de la Libye et la descente aux enfers de la Syrie, n’auraient pas pu être réalisés aussi facilement.

Ainsi, il y a eu crime médiatique quand l’Otan a décidé d’attaquer l’Afghanistan dans la foulée des attentats du 11-Septembre parce que les médias ont refusé sciemment d’interroger les motivations de l’administration Bush dans cette guerre et de questionner la responsabilité directe des néoconservateurs dans ces attentats.

Il y a eu crime médiatique quand les États-Unis et leurs alliés ont envahi l’Irak en 2003 parce que les médias ont relayé volontairement de fausses informations sur la présence d’armes de destruction massive.

Il y a eu crime médiatique quand les médias ont inventé la fable du bombardement de Benghazi par Kadhafi pour envahir la Libye, quand ils ont laissé, sans broncher, les dirigeants occidentaux, avec la caution morale de quelques intellectuels atlantistes (dont J.B. Botul), donner le pouvoir à des milices wahhabites proches d’Al-Qaeda et créer une guerre civile afin d’accomplir des objectifs géostratégiques dont les peuples d’Occident et d’Orient ne verront jamais les bénéfices (moraux ou matériels).

Il y a crime médiatique quand les médias attribuent de manière opportune la paternité des massacres en Syrie (Houla) au clan au pouvoir pour faire tomber un régime qui ne répond plus à leurs objectifs dans la région ; il y a crime médiatique quand l’Occident peut, sans que les médias ne s’en émeuvent, armer des groupes terroristes, organiser des massacres de civils et apporter la guerre civile et religieuse dans un pays en paix.

Il y a eu crime médiatique quand les médias ont choisi de taire le soutien des États-Unis à un coup d’État au Honduras en 2009 et que ce silence couvre les cris des torturés et des suppliciés.

Il y a un crime médiatique quand les médias passent sous silence les implications pour les libertés fondamentales de la loi NDAA votée par l’administration Obama en décembre 2011 qui autorise les détentions arbitraires (des citoyens américains ou étrangers) comme au temps de l’absolutisme royal en France.

Il y a crime médiatique quand aucun grand média ne cherche à expliquer les raisons et les dessous de la guerre contre le terrorisme ni l’alliance des Occidentaux avec les défenseurs du terrorisme islamique (Arabie Saoudite et Qatar).

Il y a eu crime médiatique dans tous ces exemples parce que les médias mainstream ont délibérément choisi de se faire les porte-parole d’une élite à la quelle ils appartiennent ou à laquelle ils s’identifient, élite qui commet, de manière répétée, des crimes de guerre ou des crimes contre l’humanité contraires aux valeurs des Lumières.

L’incompétence n’est pas une excuse suffisante pour écarter la responsabilité directe des médias dans les crimes que nous avons mentionnés (d’autant que les médias alternatifs ont offert ou offrent des analyses précises et pertinentes sur l’ensemble de ces événements). L’incompétence ne peut pas être, en effet, à ce point partagée, voire unanime, tandis que la soumission volontaire à la parole officielle peut l’être en raison du commun dénominateur qui caractérise l’ensemble des médias qui comptent pour forger l’opinion des bourgeois cultivés : l’idéologie atlantiste. En effet, sans une idéologie commune et puissante capable de souder ensemble les intelligences humaines les plus diverses, autant d’erreurs et d’approximations dans l’information ne pourraient pas être commises de manière répétée et à propos de la plupart des événements cruciaux.

Nul besoin ici de mentionner tous les crimes médiatiques commis par les médias atlantistes tant la liste est longue et presque sans fin. Nous voulions juste rappeler l’évidence suivante au moment où le traitement médiatique du drame syrien semble atteindre en Occident un degré d’abjection rarement égalé : la désinformation tue des innocents.

Aux citoyens de rendre leurs journalistes comptables de celle-ci lorsque cette désinformation est manifestement volontaire, à défaut d’en accepter la part d’ombre pour soi-même et de démobiliser sa conscience face à la brutalité du monde. Aux citoyens de s’organiser pour faire tomber les tyrannies médiatiques qui dominent les opinions publiques occidentales. Pour que cessent les crimes des mass media.

Guillaume de Rouville

http://lidiotduvillage.org/2012/06/13/crimes-mediatiques-ou-...

URL de cet article 16970
http://www.legrandsoir.info/crimes-mediatiques-ou-les-consequences-meurtrieres-de-la-desinformation.html
.
par Tony Cartalucci
Les USA à la Russie
.: « Laissez tomber » ou nagez dans notre mer de sang syrien. Alors qu’il s’avère indubitable que la violence qui se déchaîne de plus en plus en Syrie a été préméditée par les planificateurs occidentaux plusieurs années avant que ne se déroule le printemps arabe, et alors que la façade des prétendues « aspirations démocratiques » s’effondre dans le bain de sang perpétré par les extrémistes sectaires qu’ils ont eux-mêmes armés, les officiels US et les gourous des think tanks politiques (...) lire la suite
.
par Caleb IRRI
Le premier tour est donc terminé. Les commentateurs reconnaissent assez largement une victoire de la gauche qui s’approche de la majorité absolue à l’Assemblée Nationale, tandis qu’ils soulignent, faussement étonnés, la percée du FN qui se maintient dans des triangulaires tout de même assez nombreuses : 32 en tout. Les projections en sièges à l’Assemblée estiment donc de 310 à 356 sièges pour la « gauche parlementaire », tandis que la « droite parlementaire en obtiendrait 224 à 261. Avec le Modem de 0 à 3 (...) lire la suite
par Éric TOUSSAINT, Damien MILLET
En accord avec les exigences du FMI, les gouvernements des pays européens ont fait le choix d’imposer à leurs peuples des politiques de stricte austérité, avec des coupes claires dans les dépenses publiques : licenciements dans la fonction publique, gel voire baisse des salaires des fonctionnaires, réduction de l’accès à certains services publics vitaux et de la protection sociale, recul de l’âge de l’accès à la retraite… Le coût des prestations des services publics augmente (transports, eau, santé, (...) lire la suite
par Ahmed BENSAADA
Dans le chic quartier de Zamalek, tout juste à coté de la pâtisserie Fauchon, « The Bakery Shop » (TBS) est le « temple » cairote du beigne nord-américain. Cette boutique, dans un élan d’engagement social et de ferveur démocratique, a décidé de se joindre à la grande kermesse des premières élections présidentielles libres du pays. Elle a promis d’offrir gracieusement des gâteaux aux personnes montrant « patte blanche », c’est-à-dire un doigt teinté d’encre indélébile, preuve irréfutable de la participation au (...) lire la suite
Le témoignage personnel d'un journaliste britannique
par Alex Thomson
Dans la guerre de propagande qui bat son plein sur la Syrie, la mort de journalistes peut-être une bonne affaire et les opposants armés au gouvernement syrien l’ont bien compris qui n’hésitent pas à conduire des journalistes européens vers ce qui aurait dû être leur mort assurée. C’est la mésaventure qui est effectivement arrivée à Alex Thomson, un journaliste de la chaîne de télévision anglaise Channel 4 et qu’il relate dans son blog. 9 JUIN 2012 - Debout devant l’hôtel Safir à Homs pendant que les 4X4 (...) lire la suite 

 

  Pour ceux qui ne veulent plus rester moutons

Pour les contributeurs wikipedia qui veulent cesser d'être aveugles,

ou qui veulent devenir intelligents,

un bon lien, un super site d'information :

Les moutons...

enragés !

 

 

 

http://lesmoutonsenrages.fr/

 

Partager cet article
Repost0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 19:42

 

 

Affiche de Ségolène Royal

 

La dame digne et la dame indigne

par eva R-sistons

 

Il était une fois une dame courageuse, digne, intègre, compétente, faisant honneur à la France, et aux femmes dont elle a porté haut les couleurs, osant pour la première fois, dans un pays machiste, représenter à la Présidentielle l'un des deux grands partis français.  Belle page de notre Histoire !

 

Lorsqu'elle s'est présentée, les Médias aux ordres de l'Etranger ont tout fait pour enfoncer la candidate indépendante. Son propre parti ne l'a pas soutenue, et un journaliste soi-disant de gauche, Laurent Joffrin, a même publié en pleine campagne électorale "La Gauche bécassine". Et pourtant, presque seule contre tous, elle frôle la victoire. Une performance unique !

 

Et les coups tordus continuent de pleuvoir : Martine Aubry lui vole la victoire au Congrès de Reims, elle est malmenée au PS, et pourtant son Désirs d'Avenir séduit nombre de Français. Sur le plan privé, la mère et l'épouse irréprochable trouve sur sa route une femme, qui séduit son compagnon et devient sa maîtresse.

 

Elle continue le combat politique avec une dignité qui force l'admiration. Celle qui a failli l'emporter à la Présidentielle, malgré tous les obstacles à surmonter seule, n'a toujours pas la place qu'elle mérite dans le paysage politique français. Elle pouvait être Premier Ministre, mais dans l'ombre, une femme veillait pour l'écarter de la route du nouveau Président. Celle qui a pris son compagnon. Celle qui travaille pour un journal de Droite. Celle qui est maladivement jalouse. Celle qui aujourd'hui va jusqu'à tout faire pour nuire à  l'ex compagne de F. Hollande pourtant si méritante, et à l'empêcher de tenir un rôle politique dans notre pays, en soutenant un candidat félon §. Quitte à mettre dans l'embarras le Président lui-même, quitte à jeter le discrédit sur le PS en pleine campagne électorale, quitte à risquer de faire perdre le camp de son compagnon.  Voilà où peut mener l'indignité, une jalousie maladive.

 

La dame courageuse, compétente et digne, c'est Ségolène. Elle restera dans l'Histoire, qui lui rendra justice. Celle par qui le scandale arrive, celle qui après avoir séduit le compagnon de Ségolène cherche maintenant à priver l'ex candidate à la Présidentelle d'une victoire électorale largement méritée, sombrera dans les poubelles de l'Histoire, sa place. 

 

J'appelle tous mes Lecteurs, toutes mes Lectrices de La Rochelle à soutenir la dame si digne, Ségolène;  pas une voix ne doit lui manquer. La félonie et la jalousie ne doivent pas triompher !

 

Quant à François Hollande, il sait ce qui lui reste à faire : Rendre Valérie à son mari. Et trouver une compagne digne de ce nom...

 

Eva R-sistons

 

§ : Ségolène Royal était devant l'autre candidat du PS. Elle SEULE pouvait représenter le Parti. Mais le candidat dissident était appuyé, en sous-mains, par la femme indigne... 

 

Valérie Trierweiler en fait-elle trop?

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/valerie-trierweiler-en-fait-elle-trop_1115454.html

 

Et à l'instant, je trouve ce post :

 

Ségolène Royal : Valérie #Trierweiler l’indigne ou le maillon faible de François Hollande

Publié le12 juin 2012

51

 

Mais de quoi a peur Valérie Trierweiler ? Comment peut-on désavouer ainsi son compagnon par jalousie intempestive et plutôt ridicule ? Ah, que Ségolène Royal n’arrive au perchoir ? Qu’elle s’installe à Paris ? Non mais, quelle mouche a donc piqué cette femme ? Pendant qu’on y est, nous attendons toujours ses excuses…mais, non, elle en rajoute une couche en confirmant son tweet à l’AFP. Pauvre Hollande !


Comme a réagi le sage Jean-Louis Bianco, cette femme est indigne. Elle n’a pas sa place à l’Elysée. En s’en prenant à Ségolène Royal avec ce soutien qu’elle apporte à un félon, elle fragilise plutôt François Hollande. Derrière un grand homme se cache une grande dame, dit le dicton. A François Hollande de prendre les mesures qui s’imposent.


 

Mais franchement, de quoi elle se mêle pour agir ainsi publiquement ? Que veut-elle ? N’a-t-elle pas volé déjà Hollande et fait assez de mal dans le couple François-Ségolène pour en rajouter ? Soyons crus et ne mâchons pas nos mots, cette femme, en acceptant de sortir avec François Hollande était encore mariée et savait très bien que l’actuel président vivait avec Ségolène Royal. Donc, elle ferait mieux de la fermer.


Vive Ségolène Royal !


 

Rajout 16h53 : selon nos informations (à confirmer), c’est Valérie Trierweiler qui a poussé Olivier Falorni, l’adversaire de Ségolène Royal à la Rochelle-Ré de maintenir sa candidature malgré l’avis du Parti socialiste. Tiens ! En grande dame qu’elle est, Ségolène Royal n’a pas souhaité commenter le message de soutien de Valérie Trierweiler au candidat dissident.

 

Ségolène Royal : Valérie #Trierweiler l’indigne ou le maillon faible de François Hollande

 

 

 

http://www.nalair.fr/index.php/tag/valerie-trierweiler/

.. ..............

Partager cet article
Repost0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 11:13

 

Des "petits partis" dans la cour des grands. Et seul l'UPR n'a pas sa fiche Wikipédia ! Il se murmure que la CIA veille...  Rien n'est jamais sûr, mais là, le parti-pris est clair puisque l'UPR a sa fiche ... seulement en Anglais !!! (eva)

.

Notoriété Internet des partis politiques français selon Alexa Rank, juin 2012 - Classement Internet, pour info

 

8 premiers partis en France, dans l'ordre: FN, PS, UMP, Front de Gauche, Parti Pirate, UPR de F. Asselineau, Europe Ecologie les Verts, Debout la République de N. Dupont-Aignan,...

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 03:46

 

 

Le fait que les hommes tirent peu de profit des leçons de l'Histoire...

c'est la leçon la plus importante que l'histoire nous enseigne..."
"Le monde est dangereux non pas à cause de ceux qui font le mal,

mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire”
Albert Einstein (1879-1955)


"Dans les temps de tromperie universelle,

dire la vérité devient un acte révolutionnaire."
George Orwell, (1903-1950), auteur de 1984.

 

 

.
U.P.R. "Pourquoi l'Europe est-elle comme elle est ?"22/01/11 par lucinthesky33
http://www.u-p-r.fr/ François ASSELINEAU , Haut Fonctionnaire , Diplômé d’HEC et sorti vice-major de l’ENA en 1985 , Inspecteur Général des Finances , nommé en 2005 Délégué Général à l'Intelligence Economique à Bercy , Il a créé un nouveau parti politique l’Union Populaire Républicaine (UPR), le 25 mars 2007 :
http://u-p-r.fr

.

 

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 00:42

 

 

 

 

 

Bigard 11 Septembre : Les chasseurs américains
par JeanMarieBigard

Pour voir l’épisode précédent et les épisodes suivants, suivez le lien. Le prochain épisode est attendu pour le 30 juillet.

Partager cet article
Repost0
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 00:01

Le Point.fr - Publié le 07/06/2012 à 21:37 - Modifié le 08/06/2012 à 08:15

La DCRI est chargée de l'enquête sur les meurtres commis par le djihadiste. Alors qu'elle est elle-même mise en cause.

La famille d'Imad Ibn Ziaten, assassiné par Mohammed Merah à Toulouse, a été reçue par les juges antiterroristes le 14 mai.

La famille d'Imad Ibn Ziaten, assassiné par Mohammed Merah à Toulouse, a été reçue par les juges antiterroristes le 14 mai. © Mehdi Fedouach / AFP

Le 18 octobre 2007, Mohamed Merah faisait l'objet d'un contrôle routier aux abords d'un quartier de Toulouse. Au volant d'une BMW, le conducteur et son passager attiraient l'attention des gardiens de la paix Laurent S. et Agnès B., accompagnés de l'adjoint de sécurité Anthony C. Passé au fichier des personnes recherchées, le nom de Mohamed Merah apparaît en gras. Sur la note, 50600980 RG, il est indiqué "NE PAS ATTIRER L'ATTENTION. SÛRETÉ DE L'ÉTAT". Les trois policiers se regardent, interloqués, mais poursuivent leur contrôle. "Dans ce cas de figure, les consignes sont claires : on fait comme si de rien n'était", explique un fonctionnaire de police.

Ils prennent contact avec le service concerné, les renseignements généraux. Ils reçoivent pour instruction de faxer le P-V ainsi que la fiche de recherche. Cet élément versé à la procédure des juges du pôle antiterroriste du TGI de Paris, qui instruisent l'enquête sur les meurtres commis par Mérah, ne manquera pas d'accréditer l'idée que Mohamed Merah était repéré depuis bien longtemps par les services de sécurité. Malgré cela, il a pu commettre tranquillement ses crimes du 11 au 19 mars 2012, plongeant sept familles dans l'horreur. Si officiellement, du ministre de l'Intérieur aux magistrats, on promet la vérité aux familles, quelques éléments troublants instillent le doute chez les parties civiles.

La DCRI juge et partie

Mise en cause depuis le début de l'affaire Merah, la DCRI n'existait pas en 2007. En revanche, son rôle dans la gestion du cas Merah n'a pas empêché les magistrats de lui confier l'enquête sur les faits de meurtre élargie à ses propres dysfonctionnements. "Est-ce que la DCRI va s'interroger elle-même sur commission rogatoire ?" interroge un des avocats des parties civiles. "On aurait préféré que les magistrats confient l'enquête à l'IGPN, par exemple", confie un autre reçu récemment par les juges antiterroristes.

"C'est une question légitime qui a été soulevée par les parties civiles, le 15 mai dernier, devant le juge Yves Jannier", se souviennent maîtres Jean Toumalet et Marie-Laure Ingouf, avocats à l'époque de la famille Legouad, dont le fils Mohamed, caporal du 17e RGP, a été assassiné par Merah.

Les jeunes conseils offensifs - ils avaient demandé dès le 15 mai la levée du secret-défense - ont depuis été remplacés par Georges Holleaux, un des avocats du ministère de l'Intérieur, époque Nicolas Sarkozy, et également de SOS attentats, l'association créée par Françoise Rudetzki. Maître Holleaux est également l'un des avocats des familles des victimes de l'attentat de Karachi. Il a pour particularité de continuer à croire à la responsabilité d'al-Qaida, la thèse de Jean-Louis Bruguière, pourtant remise en cause par l'enquête du juge Trevidic. Sur ce revirement, la famille Legouad, contactée par Le Point.fr, n'a pas donné suite à nos demandes d'entretien.

Expertise

Si la recherche de la vérité ne fait aucun doute, comment expliquer l'absence d'expertise sur les armes et les munitions saisies dès le 20 mars, certaines rendues volontairement par Merah ou retrouvées sur ses indications et d'autres saisies après sa mort. Selon un expert en armes, requis régulièrement par la justice, le Colt 45 échangé par Mérah contre une radio lors des négociations avec le Raid était semi-automatique et avait été modifié, comme le font les forces d'élite, type GIGN, Raid ou encore GIPN. Selon lui, il est "difficile de croire que Merah ait pu apprendre cette technique dans un camp d'entraînement au Pakistan. Pour en avoir le coeur net, encore faut-il mener l'enquête. À ma connaissance, rien n'a été fait de ce côté-là."


http://www.lepoint.fr/societe/merah-une-enquete-a-haut-risque-07-06-2012-1470689_23.php

Partager cet article
Repost0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 06:59

 

Europe : Comment Merkel a piégé Hollande
 
 

François Hollande et Angela Merkel

 

Séverin Millet, http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/10/francois-hollande-rencontrera-angela-merkel-des-le-15-mai_1699544_1471069.html

 

 

Romaric Godin


Chacun s'est étonné de la dureté d'Angela Merkel à l'égard des propositions de Paris. C'est pourtant la conséquence logique de la position de Berlin depuis le 6 mai.

 

Texte AFP, donc voici seulement un extrait. Texte passionnant ! (eva)

 

(..)

 

Piège tendu 

 

Il s'agissait donc d'un dialogue de sourd, mais les observateurs français n'y ont vu qu'une avancée de Paris. En réalité, pendant ce temps, la chancelière tissait son piège. Elle a d'abord désamorcer le danger intérieur en s'entendant avec le SPD pour une adoption avant l'été du pacte budgétaire, moyennant un impôt sur les transactions financières . Du coup, ce pacte que François Hollande ne veut pas ratifier tel quel le sera sans doute par les sociaux-démocrates. Il perd là un appui précieux pour faire pression sur la chancelière.

 

Désamorçage européen

 

(..)

 

http://www.latribune.fr/actualites/economie/20120608trib000702848/europe-comment-merkel-a-piege-hollande.html

 

.

--------.

Menthalo – FITCHRE !

Hier, Bernanke s’exprimait publiquement au Sénat.

“La situation en Europe pose des risques significatifs au système financier et économique américain et doit être suivi de près. La Fédérale Réserve se tient prête à mettre en œuvre les actions appropriées pour protéger le système économique et financier américain en cas d’escalade des stress financiers.”

Que Bernanke évoque de manière itérative le risque que l’Europe fait courir au système américain révèle deux choses. La première, c’est que le risque systémique est à un niveau très élevé. Est-il nécessaire de reproduire le graphe du niveau de risque systémique publié il y a 3 jours ?

La seconde, c’est que l’Europe s’effondrera avant les Etats-Unis. La Fed se dégageant d’ores et déjà de toute responsabilité sur le krach américain à venir… C’est pas moi, c’est eux !

Ce discours tient de la préparation psychologique des élites, puisqu’il n’était pas en l’état compréhensible aux masses.

Quelques heures après cette allocution du gouverneur de la Fed, FITCH a dégradé brutalement la note de l’Espagne. Non pas de un cran, comme il est d’usage, mais de TROIS !

Soit l’agence Fitch est un ramassis d’imbéciles incompétents et corrompus, qui jusqu’alors, ne faisant pas leur travail d’analyse, s’étaient tous fourvoyés sur la solidité du réseau bancaire espagnol et sur la qualité de la gestion de l’Etat et des régions de la péninsule ibérique, soit il s’agit de la phase de mise-à-mort dans la chorégraphie tauromachique de l’arène économico-monétaire entre l’Europe et les Etats-Unis. Ce qui n’empêche nullement Fitch d’être une agence foncièrement corrompue, comme la plupart de ses semblables, dont le but premier n’est autre que de racketter Etats et entreprises en échange de leurs Bonpoints sur un carnet de notation. Cette escroquerie patente et latente faisant partie intégrante du système mafieux de la ploutocratie américaine ou occidentale, au même titre que la DTCC, la SEC, le CFTC, le FOMC, la WB, le FMI, les médias, etc., etc. Une immense pyramide de Ponzi, symbole même de la franc-maçonnerie.

Cette dramaturgie téléphonée, puisque  attendue dans les milieux bien informés et parfaitement lisible dans les graphes de l’Eurodol, outre son côté grand-guignolesque, révèle surtout l’état de santé de l’Amérique, de ses banques et du système dans son ensemble.

Il révèle un DEGRE D’EXTREME URGENCE.

L’Euro a fait son Pull-Back à 1,26 comme prévu et annoncé. Il va pouvoir retomber à 1,23 avant d’aller à 1,17  Si ce n’est à 0,9 dans la phase critique imminente à venir. Notez que nous revenons à parité, ce qui doit s’avérer nécessaire pour la réforme monétaire, sans que je comprenne ni pourquoi, ni quand elle interviendra en 2012 ou au début 2013 ?

Le 17 juin, élections législatives en France et élections en Grèce. Il y a eu temporisation jusqu’à cette date.

Le 19 et 20 juin, nous savons qu’il y aura une réunion de la Fed. Avant, pendant ou après le Krach ?

Les réunions secrètes aux plus hauts niveaux de la finance internationale se multiplient. Ne vous y trompez pas. Si pour le commun des mortels et les masses travailleuses, rien n’est apparu encore, la guerre est finie. Elle a été gagnée et perdue probablement fin-avril ou début mai. La fusion Rocky-Rothschoum n’est elle pas en réalité une fusion-acquisition, ou une forme de dommages de guerre ? Les négociations actuelles de l’oligarchie portent sur l’après-guerre.

Pour nous, pauvres mortels, il nous reste à subir l’effondrement des marchés. Un Krach façon 1987, où les valeurs vont perdre 20% de manière spectaculaire, ruinant les petits épargnants pour que quelques immenses fortunes ramassent nos sociétés de service pour rien, avant peut être une fermeture des marchés.

Dans les semaines qui viennent, votre monde va muter, sans qu’on sache encore les termes du nouveau paradigme. (..)

Le compte à rebours est enclenché…


 

.---------

 

  .

PNG - 77.5 ko
Renflouement, austérité, hyperinflation : le triangle de la mort
http://www.solidariteetprogres.org/Renflouement-austerite-hyperinflation-le-triangle-de-la-mort_08842

 

 

..

.

CHERCHER sur http://www.bfmbusiness.com/programmes-replay/podcasts?page=2

BFM : Les Experts - 08/06
08 juin 2012.......................................................................... X

(après 25:00 - "dernier quart d'heure" - Mutualisation des dettes de tous les pays, Bad bank, fonds de rédemption, ... DETTE PERPETUELLE )

www.bfmbusiness.com
.

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 06:25

 

 

8 juin 2012
Le Monde diplomatique

De nos archives, octobre 1966

Socialisme européen,
l'histoire d'une trahison

Ce week-end, les Français éliront leurs députés ; un second tour se déroulera le dimanche 17 juin, au moment même où les électeurs grecs choisiront leur futur gouvernement. Si la compétition oppose, une nouvelle fois, un Parti socialiste (et ses alliés) à une droite qui lorgne vers le Front national, les termes du débat sont profondément marqués par la plus grave crise économique qu'ait connue le système capitaliste depuis 1929 et à laquelle le Parti socialiste peine à s'adapter.

Dans les années 1960, au Royaume-Uni, le Parti travailliste pouvait s'appuyer à la fois sur une classe ouvrière fière de sa place et sur un réformisme qui pouvait tirer argument de la croissance du niveau de vie. Il était alors divisé entre une aile gauche socialisante et une aile droite pragmatique, qui finalement arrivaient à coexister. Mais le parti sera incapable d'anticiper les transformations induites par le capitalisme financier qui triomphera avec Mme Margaret Thatcher et auquel il finira par se rallier avec M. Anthony Blair. Le grand historien Eric Hobsbwam, dans un article publié en octobre 1966 sous le titre « Royaume-Uni : le conflit entre la droite et la gauche du parti travailliste tend à s'aggraver » - et disponible, avec son dossier, dans notre DVD-ROM d'archives - revie nt sur l'originalité du mouvement travailliste britannique et sur son histoire qui éclaire les ratés de la gauche dans ce pays et en Europe.

par Eric Hobsbawm

Tant sur le plan politique que sur le plan idéologique, les destinées du parti travailliste diffèrent considérablement de celles de la plupart des partis sociaux-démocrates du continent : politiquement, il a eu la chance unique d'opérer dans un pays où le prolétariat, même si l'on interprète ce terme dans son sens strict pour désigner uniquement les travailleurs manuels, a longtemps constitué la majorité absolue de la population - ses deux tiers environ actuellement - et dont les institutions favorisent le jeu d'un système parlementaire à deux partis. Mise à part la Scandinavie, la Grande-Bretagne a été depuis 1945 le seul Etat européen à posséder un parti social-démocrate capable de former à lui seul un gouvernement, ou seulement même paraissant en mesure de le faire.

Idéologiquement, le parti travailliste offre ceci de particulier qu'il s'appuie sur un mouvement du travail qui était déjà puissant et bien établi avant la montée du marxisme dont le rôle fut si déterminant pour la formation des partis de la classe ouvrière en d'autres pays. Le parti fut créé en 1900 essentiellement en tant qu'expression de la conscience de classe prolétarienne dont on croyait qu'elle nécessitait une représentation politique séparée des travailleurs par les travailleurs. Il n'avait aucun programme, si ce n'est qu'il était prêt à défendre les intérêts de la classe ouvrière partout où ils pouvaient être menacés. En pratique cela revenait principalement à défendre les droits légaux des syndicats. L'idéologie lui faisait défaut. Ou plutôt c'était une coalition de tous les groupes existant au sein du mouvement prolétarien ; ainsi, avant 1914, il comprenait une large majorité de syndicats, principalement libéraux-radicaux, et que lques petites sociétés de socialistes s'échelonnant des marxistes aux fabiens et qui exerçaient une influence disproportionnée par rapport à leurs modestes dimensions.

En 1918 il acquit un programme en même temps qu'il s'engageait d'une manière formelle, quoique vague, dans le socialisme ; mais il conserva le même contenu idéologique indéterminé. Les chefs du syndicat libéral demeurèrent en son sein, et même le parti communiste récemment créé manifesta le désir de s'y joindre en tant qu'organisme affilié. L'union la plus large possible à partir de la conscience de classe restait l'idéal, et partant la réalité du parti travailliste.

Le choc de la première guerre mondiale et de la révolution russe n'a pas provoqué la scission du mouvement du travail britannique, comme il advint sur le continent. Mais il divisa, ou plutôt détruisit, l'ancien alignement libéral-radical, drainant à gauche vers le parti travailliste les anciens travailleurs libéraux, et, pour la première fois, un nombre important d'intellectuels. S'il eut un effet, ce fut bien celui de renforcer la cohésion d'un mouvement du travail unique qui était désormais devenu officiellement socialiste, même s'il ne l'était que modérément (...)

Lire la suite de cet article de Eric Hobsbawm :

http://www.monde-diplomatique.fr/1966/10/HOBSBAWM/27484

 

 

Sur ce site,

 

Terra Nova, l’American Jewish Committee et la guerre contre l’Iran

vendredi 8 juin 2012, par Alain Gresh

Terra Nova est un « think tank progressiste indépendant » (sic), situé dans la mouvance du Parti socialiste mais qui se glorifie d’une indépendance consistant, le plus souvent, à mettre en cause les positions trop « dogmatiques » (c’est-à-dire trop à gauche) des socialistes. Et qui leur conseille, entre autres, de prendre leurs distances à l’égard des classes populaires réactionnaires et lepénistes (lire Alexander Zevin, « Terra Nova, la “boîte à idées” qui se prend pour un think tank », Le Monde diplomatique, février 2010).

Et, visiblement, Terra Nova s’inquiète d’un infléchissement (tout relatif) de la position du nouveau gouvernement sur l’Iran. Celui-ci a été signalé par George Malbrunot dans son blog L’Orient indiscret, « Laurent Fabius, réaliste sur le Moyen-Orient » (30 mai) :

« Sur l’Iran, “il n’y a pas lieu d’avoir compétition dans la fermeté”, déclare Laurent Fabius. Traduction pour les non initiés : Paris n’en rajoutera plus en se plaçant parfois au-delà des demandes américaines sur le dossier du nucléaire, ce qui revenait à épouser les thèses va-t-en guerre de Benjamin Nétanyahou, le Premier ministre israélien. Comme s’en sont plaints récemment au Washington Post deux anciens de l’administration américaine. Cela étant, sur le fond, la France restera ferme face à Téhéran, a insisté le ministre des Affaires étrangères, rappelant la double approche française : “des sanctions maintenues, et en même temps, des canaux de discussion afin de convaincre Téhéran de bouger”. »

Rappelons que, lors de son arrivée à la présidence, Nicolas Sarkozy avait mis ses pas dans ceux de George W. Bush et qu’il avait fait savoir, à plusieurs reprises, que les très relatives ouvertures du président Barack Obama sur le dossier iranien étaient trop importantes ; la France, disait-il, était la garante d’une fermeté dont pouvait se féliciter le gouvernement israélien. Pour mettre en œuvre cette politique de fermeté, le dossier iranien au ministère des affaires étrangères avait été monopolisé par la direction générale des affaires politique, le département ANMO (Afrique du Nord — Moyen-Orient) étant laissé à l’écart. Ce qui caractérise la direction générale des affaires politiques depuis au moins une décennie, c’est qu’elle était solidement aux mains de néoconservateurs — des Américains avec un passeport français comme aurait dit Eric Besson. Des gens dont on dit, en matière de plaisanterie dans les couloirs du Quai d’Orsay, qu’ils n’ont jamais rencontré un Iranien de leur vie. Son responsable depuis juillet 2009 en est Jacques Audibert. Cet homme est peut-être sur un siège éjectable et la rumeur avait même couru qu’il n’allait pas participer au cycle de négociation sur le nucléaire iranien qui a eu lieu en mai à Bagdad.

L’important n’est pas là. L’infléchissement, même partiel, du discours français inquiète tous les néoconservateurs, de France, des Etats-Unis et d’Israël et c’est le sens du colloque organisé par Terra Nova : « Peut-on stopper la prolifération nucléaire en Iran à des fins militaires ? ». Le colloque est organisé avec l’American Jewish Committee France. Imagine-ton, un instant, Terra Nova organisant un colloque sur la Palestine (ou sur les révolutions arabes) avec une organisation musulmane saoudienne ou égyptienne, même avec sa filiale française ? La directrice de l’AJC Simone Rodan-Benzquen défend le gouvernement de Nétanyahou et explique benoîtement qu’il faut être deux pour faire la paix et elle s’émerveille : « En Israël, comment ne pas voir l’évolution du Likoud qui évoque aujourd’hui sans ambiguïté la création d’un Etat palestinien ? »


Et ce colloque verra-t-il vraiment un débat, ou ses conclusions sont déjà écrites ? A part Jacques Audibert, y participeront trois experts qui méritent, si l’on peut dire, le détour :


— Michel Taubmann, présenté comme journaliste et directeur de la revue Building, mais qui, à ses moments perdus s’emploie à réhabiliter ce pauvre DSK victime d’un odieux complot. Venu de l’extrême gauche, c’est un néoconservateur assumé, qui a défendu la guerre en Afghanistan en 2001 et l’invasion de l’Irak en 2003. Il a été le rédacteur en chef de la revue néoconservatrice Le Meilleur des mondes. Lui qui ne connaît à peu près rien au Proche-Orient, ignore les langues qu’on y parle, a commis une biographie du président Ahamdinejad. Il y affirme : « Ahmadinejad a été choisi comme président de la République en 2005, parce qu’il est l’homme de l’affrontement avec les démocraties et du combat pour la destruction de l’Etat d’Israël. » Une telle ignorance des affaires internes iraniennes ne saurait surprendre d’un tel expert. Et le fait qu’aujourd’hui Ahmadinejad est mis sur la touche et perd les élections législatives en Iran l’amènera-til à conclure que l’Iran va faire la paix avec Israël ?


— Frédéric Encel, que le livre de Pascal Boniface qualifie à juste titre d’intellectuel faussaire, dont la seule légitimité est celle que lui donnent des médias complaisants. Partisan fervent d’Israël, conseiller du président du Conseil représentatif des institutions juives de france (CRIF, celui qui pense que le danger en France ce n’est pas Le Pen mais Mélenchon), intervenant régulier dans toutes les initiatives communautaires, il est un des experts (payé ?) d’une officine israélienne, Réalité-UE, qui orchestre une préparation psychologique aussi bien aux Etats-Unis qu’en Europe. Sur Encel, on pourra lire mon court article, « Apartheid », dans Le Monde diplomatique de novembre 2000), et l’article de Vincent Geisser dans « Frédéric Encel ou l’irrésistible ascension d’une géopolitique militante et sécuritaire ».


— last but not least, Bruno Tertrais. C’est le seul des trois dont on peut dire qu’il connaît le dossier, même s’il n’a jamais dissimulé ses positions assez fortement anti-iraniennes. Il est aussi parmi les experts officiels qui parlent pour Réalités-EU, ce qui ne manquera pas d’étonner.


Quelles conclusions ressortiront de ces travaux ? Il n’est pas besoin d’être devin pour le savoir. Mais quelques questions se posent : que va faire un représentant officiel Audibert dans cette galère ? Défendra-t-il les positions de l’ancien pouvoir ou de l’actuel ? Est-il vraiment du rôle de Terra Nova de défendre les positions des néoconservateurs américains ? Est-ce sa manière d’enrichir le débat intellectuel en France ? Alors qu’un nouveau cycle de négociations sur le nucléaire iranien se prépare à Moscou, alors que les néoconservateurs américains et le gouvernement Nétanyahou multiplient les critiques contre Obama et cherchent à préparer l’opinion mondiale à la guerre, Terra Nova rêve-t-il du temps où la France socialiste faisait la guerre au président égyptien Gamal Abdel Nasser, le « nouvel Hitler », et pacifiait l’Algérie ?

En kiosques
Sur le site

Tous les numéros du « Monde diplomatique » sur DVD-ROM

L'intégralité de nos archives depuis 1954 : 44 euros

- 700 numéros du journal, plus de 400 cartes ;

- 50 000 documents accessibles via un puissant moteur de recherche (thème, pays, auteur, date, titre, texte intégral)...

Pour commander en ligne :

http://www.monde-diplomatique.fr/t/dvdromid

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche