Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 décembre 2011 4 22 /12 /décembre /2011 05:44
Le bilan de Sarkozy en 15 chiffres

 

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/media/00/02/73ac50dc1b92e33f1b67b6ed0a3d1fcc.jpg

http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/media/00/02/73ac50dc1b92e33f1b67b6ed0a3d1fcc.jpg

Une infographie circule sur les blogs de Jegoun (taullier socialiste de la blogosphère politique), Yann Savidan, Arnaud Mouillard, Melclalex, jeandelaxr ou encore Dagrouik. Efficace, issue du site de campagne de François Hollande, elle tire un bilan économique consternant du quinquennat Sarkozy en 15 chiffres.

 


Le bilan de Sarkozy en 15 chiffres
1. De 1175.9 (1er trimestre 2007, Insee) à 1788 milliards d’euros à la mi-2012 (prévisions Bercy/Banque de France et rapport du projet de loi de finances pour 2012).

2. Liste établie par le journal Le Monde sur la base des travaux de la commission des finances de l’Assemblée nationale présidée par Jérôme Cahuzac. Par ailleurs, les prélèvements obligatoires sont passés de 43.3% du PIB -818.9 milliards- en 2007 à 44.5% -920.9 milliards- en 2012 (Insee/conseil des prélèvements obligatoires et rapport du projet de loi de finances pour 2012).

3. Hausse entre 2002 (Nicolas Sarkozy était ministre de l’Intérieur) et 2010 (rapport thématique de la Cour des comptes, 2011).

4. En utilisant le seuil de pauvreté à 60 % du niveau de vie médian, chiffres Insee/Observatoire des inégalités. En 2008, 7.836 millions de personnes vivaient sous le seuil de pauvreté. En 2009, 8.173 vivaient sous le seuil de pauvreté.

5. 66000 suppressions de postes entre 2007 et 2011 auxquelles il faut ajouter les 14000 suppressions programmées à la rentrée 2012.

6. Classement mondial effectué par RSF.

7. Rapport 2011 de Médecins du Monde.

8. Chiffres de l’Insee (2010).

9. De 9,5 milliards d’euros de déficit en 2007, nous sommes passés à 18.2 milliards à la fin 2011 (rapport du projet de loi de financement de la sécurité sociale).

10. De 39.1 milliards d’euros de déficit en 2007, nous sommes passés à 75 milliards à la fin 2011 (prévisions Bercy).

11. Le taux de croissance cumulé sur la période 2007-2011 est de 2.6% (avec un taux de 1.7% pour 2011). Fin 2006, le taux de croissance était à 2.5% (Chiffres Insee).

12. En 2002, la France comptait 4.045.000 emplois industriels. Elle en compte 3.292.000 au troisième trimestre 2011, soit une baisse de 750.000 (chiffres de l’Insee 2011).

13. Chiffres de l’Insee (2010).

http://www.politis.fr
http://www.alterinfo.net/Le-bilan-de-Sarkozy-en-15-chiffres_a68321.html
Voir mon post,

NS-escalier.jpg

Voir aussi :
.
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 10:23
Lettre d'info n° 272 de l'AFPS du 19 au 25 décembre 2011

Retrouver votre lettre d'info dès janvier 2012. Bonnes fêtes à vous toutes et tous.



A la Une

 

 

Libre, enfin libre ! Jean-Claude Lefort, Comité de soutien à Salah Hamouri
Je veux, tout d’abord dire à Salah, au nom de son Comité national de soutien, toute la joie qui est la nôtre aujourd’hui de le savoir libre.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18862.html

 

Rajouté par eva (Salah Hamouri sur ce blog,

entre autres. Cliquer sur Recherche over-blog, Salah hamouri) :

Et salah hamouri, qui en parle ? 2 poids 2 mesures avec sarkozy

Et salah hamouri, qui en parle ? 2 poids 2 mesures avec sarkozy

article - 06/06/11 - Et salah hamouri, qui en parle ? 2 poids 2 mesures avec Sarkozy - http://schlomoh.Blog.Lemonde.Fr salah hamouri, plus de six ans de prison et toujours aucune…

Le franco-palestinien salah hamouri libéré dimanche - rétablir la vérité

article - 15/12/11 - Le Franco-Palestinien salah hamouri libéré dimanche - Rétablir la vérité - Le Franco-Palestinien salah hamouri sera libéré dimanche PORTRAIT Cet…

Après la libération de salah hamouri pour "délit d'intention", pensons à m. Barghouti

Après la libération de salah hamouri pour "délit d'intention", pensons à m. Barghouti

article - 19/12/11 - Après la libération de salah hamouri pour "délit d'intention", pensons à M. Barghouti - Maintenant, tous les prisonniers Palestiniens Publié le 19…

http://sos-crise.over-blog.com/article-apres-la-liberation-de-salah-hamouri-pour-delit-d-intention-pensons-


Action


Pour continuer la lutte pour les droits fondamentaux du peuple palestinien, adhérez dès maintenant à l'AFPS (bulletin ci-joint)

Boycott – Désinvestissement – Sanctions (BDS)
L’AFPS est engagée dans la campagne BDS (Boycott, désinvestissement, sanctions) avec ses partenaires du Collectif national pour une paix juste entre Palestiniens et Israéliens". Nous devons construire une campagne unifiée et coordonnée pour imposer des sanctions contre Israël en tant que puissance occupante tant qu’il refuse d’appliquer le droit international, les résolutions des Nations unies et l’avis de la CIJ concernant le mur d’annexion en Cisjordanie, la colonisation constante de la Cisjordanie dont Jérusalem-Est et le siège de Gaza.


Campagne « Boycott Désinvestissement Sanctions » relaxe pour les douze militants de Mulhouse. AFPS 68
Une victoire très importante pour le mouvement de solidarité avec le peuple palestinien Une victoire importante pour la liberté d’expression et d’agir Le courage des magistrats face aux pressions de la chancellerie
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18863.html

Boycott de produits israéliens à Mulhouse : les 12 prévenus relaxés. AFP
Le tribunal correctionnel de Mulhouse (Haut-Rhin) a relaxé jeudi les 12 militants du collectif Boycott 68 qui avaient été jugés mi-novembre pour avoir appelé au boycott de produits israéliens lors de deux rassemblements dans un supermarché du département.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18845.html


Culture

Lacoste écarte une artiste palestinienne d’une compétition photographique
La marque française de prêt-à-porter a exigé que le travail de Larissa Sansour, artiste originaire de Bethléem, soit retiré d’un important concours de photographie.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18868.html


Témoignage/Opinion
Salah est rentré chez lui. vidéo
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18870.html

Trois ans après, Qu’est ce qui a changé à Gaza ? Ziad Medoukh
Alors que tous les peuples s’apprêtent à fêter la fin de l’année écoulée et l’avènement de la suivante, une partie oubliée de ce monde célèbre le troisième anniversaire de l’agression israélienne contre sa population civile.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18871.html

21 personnes ont été arrêtées à la manifestation du vendredi 16/12 à Nabi Saleh
Mustafa Tamimi a été assassiné par les forces d’occupation israéliennes le 9 décembre, à Nabi Saleh, lors d’une manifestation populaire contre le vol de la terre palestinienne.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18859.html

La nouvelle vie des ex-prisonniers. Janie Gosselin, La Presse

Une tête mise à prix. Des restrictions de déplacement. Des interrogatoires. Mais aussi des mariages et des célébrations. Près de deux mois après la libération d’un premier groupe de prisonniers palestiniens dans l’échange pour le soldat Shalit, et à la veille de la deuxième phase, La Presse s’est penchée sur leur nouvelle vie loin des barreaux.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18854.html

Israël et la montée des islamistes en Egypte. Hicham Mourad
Pour la deuxième fois en deux jours, des dirigeants des Frères musulmans ont évoqué leur volonté de revoir l’accord de paix conclu avec Israël en 1979.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18856.html

Actualité

Libération de Salah Hamouri. AFPS
L’Association France Palestine Solidarité (AFPS) se réjouit de la libération de Salah Hamouri dans le cadre de la seconde vague de prisonniers politiques libérés ce dimanche 18 décembre, et tient à remercier toutes celles et ceux qui se sont mobilisés durant plusieurs années pour obtenir qu’il soit relâché.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18864.html

Salah Hamouri dément les propos de Richard Prasquier, président du CRIF. Comité national de soutien à Salah Hamouri
Nous avons été bien inspirés, en écrivant dans le dernier communiqué publié saluant la libération de Salah, que désormais nous le mettions « sous la protection de son Comité de soutien et aussi de l’opinion publique. »
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18869.html

470 Palestiniens arrêtés par les forces de l’occupation israélienne en deux mois, depuis la libération des 477 prisonniers politiques. ISM-France/Addameer
Un rapport d’Addameer, le groupe de soutien aux prisonniers palestiniens, révèle que depuis l’échange de prisonniers conclu par le gouvernement sioniste et les autorités du Hamas, et qui a vu la libération, en échange du soldat Shalit, le 18 octobre dernier, de 477 prisonniers politiques palestiniens, le chiffre effarant de 470 Palestiniens ont été arrêtés à ce jour. L’Etat sioniste a donc "récupéré" pratiquement le nombre de détenus libérés.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18860.html

Salah Hamouri - Gilad Shalit : destins croisés. Henri Guirchoun
La libération du Franco-Palestinien Salah Hamouri met en exergue la différence de traitement de la France vis-à-vis des otages.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18857.html

En Israël, la justice militaire juge le militant palestinien Bassem Tamimi. La Croix
Bassem Tamimi, Palestinien déclaré « défenseur des droits de l’homme » par l’Union européenne, est jugé depuis dix mois.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18867.html

Déception palestinienne pour la seconde vague de libération
Selon Riad Ashkar, directeur de l’information du ministère palestinien des prisonniers, le deuxième groupe de 550 prisonniers prévu dans l’accord d’échange ne comporte que 55 enfants de moins de 18 ans et 6 prisonnières sur 11 en captivité.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18852.html

"Vers une normalité trop longtemps interdite" Entretien avec Elias Sanbar
Le drapeau palestinien flotte au fronton de l’Unesco, dans le ciel parisien, depuis le 13 décembre. Ambassadeur de la Palestine auprès de cette organisation, l’historien, essayiste et poète Elias Sanbar revient, avec L’Orient-Le Jour, sur l’importance de cet événement.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18855.html

Palestine : «  Nos institutions sont prêtes  ». Entretien avec Ghassan Katib (Denis Sieffert)
Rencontre à Ramallah avec Ghassan Al-Khatib, porte-parole de l’Autorité palestinienne, qui évoque la stratégie palestinienne après l’offensive à l’ONU.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18853.html

Palestine à l’ONU et grincements de dents français. Nicolas Falez - blog l’Oranger de Jérusalem
"Si les Palestiniens avaient saisi la proposition française, aujourd’hui ils auraient un état. Un état non-membre des Nations Unies mais un état"... C’est le commentaire acide d’un diplomate français, près de trois mois après le dépot de la demande palestinienne de reconnaissance d’un état indépendant au Conseil de Sécurité de l’ONU.
Lire la suite  : http://www.france-palestine.org/article18844.html

Pour l’ONU, la liberté d’expression est brimée tant en Israël que dans les Territoires occupés. Nicolas Falez , RFI
Le rapporteur spécial de l’ONU pour le droit à la liberté d’opinion et d’expression achève sa première visite au Proche-Orient. Franck La Rue s’est rendu en Israël du 12 au 17 décembre après les Territoires palestiniens où il était du 6 au 11 décembre. Il a conclu sa tournée à Jérusalem ce dimanche par une conférence de presse au cours de laquelle il a fait état des multiples dysfonctionnements relevés.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18861.html

Israël : l’ONU critique le traitement des manifestants palestiniens. AFP
Le rapporteur spécial de l’ONU sur le droit à la liberté d’opinion et d’expression a bouclé dimanche sa toute première mission en Israël et dans les Territoires palestiniens en appelant Israël à la retenue lors des manifestations palestiniennes.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18866.html

Israël : la dérive des "jeunes des collines". Danièle Kriegel - Le Point
De jeunes colons religieux refusent de quitter leurs installations illégales. Ils s’en prennent désormais à l’armée israélienne.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18865.html

L'AFPS proche de chez vous

 

Vous souhaitez agir, adhérer, militer,vous informez... il existe certainement un groupe local de l'AFPS proche de chez vous.
Pour contacter l'un des 95 groupes locaux de l'AFPS, vous pouvez cliquez sur le lien suivant : http://www.france-palestine.org/rubrique27.html

 

2 nouveaux groupes locaux de l'AFPS : AFPS Meurthe et Moselle nord http://www.france-palestine.org/article.php3?id_article=1991
et Collectif Palestine 65 AFPS : http://www.france-palestine.org/article.php3?id_article=2000


Outre le site http://www.france-palestine.org/, plusieurs groupes locaux de l'AFPS ont eux aussi un site dont voici la liste :

- Lille : http://www.nord-palestine.org/
- Marseille : http://www.palestine13.marsnet.org/
- Rennes : http://www.bretagnenet.com/afps_rennes/
- Lorient : http://www.afpslorient.com/
- Nantes : http://afps44.france-palestine.org/
- Deux-Sèvres : http://www.rezocitoyen.org/-Association-France-Palestine-Solidarite-79-.html
- Pau : http://afpspau.wordpress.com/
- Bordeaux : http://palestine33.free.fr/
- Perpignan : http://palestine-perpignan.org/default.aspx
- Alpes de Haute Provence : http://www.afps04.fr/
- Grenoble : http://www.afps-isere-grenoble.org/
- Amiens : http://sites.google.com/site/assofrancepalestineafpsamiens/home
- Metz : http://afps57.free.fr/
- Reims : http://afps-reims.fr/
- Gentilly : http://afpsgentilly.wordpress.com/
- Albertville : http://www.afps-albertville.fr/
- Evry : http://www.evrypalestine.org/
- Dijon : http://solidarite-palestine21.over-blog.com/
- Villeneuve d'Ascq : http://www.afps-villeneuvedascq.org/


Échos des groupes locaux
Consulter la rubrique écho des groupes locaux sur le site de l'AFPS : http://www.france-palestine.org/rubrique32.html


Sin le Noble mobilisé pour le peuple palestinien. Association SIN AFS et AFPS de Douai
L’exposition photos de Geneviève Caré : « Palestine, murmures », à Sin le Noble, le vendredi 9 décembre en soirée, a permis un rassemblement de nombreuses forces du Douaisis et de la Région en soutien au peuple palestinien. Une centaine de personnes étaient présente salle Mandela à l’initiative de Sin AFS et du Groupe de Douai de l’Association France Palestine Solidarité Nord-Pas de Calais.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18841.html

Action BDS samedi 10 Décembre 2011. Collectif Palestine Orne
Le Collectif Palestine Orne, sous l’impulsion de l’AFPS 61, a relancé la campagne BDS à Alençon en organisant une deuxième opération chez LECLERC, ce samedi 10 décembre 2011. Opération qui s’incrit dans la lignée de toutes celles réalisées (une douzaine) depuis deux ans, presque jour pour jour.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18838.html

Derrière des enjeux de santé, l’Institut israélien de Technologie TECHNION, cache ses activités de recherche militaire et sa participation à l’occupation des territoires palestiniens. AFPS Paris centre
A l’occasion du centième anniversaire de l’Institut israélien de technologie Technion et du soixantième anniversaire de l’association Technion France (qui a pour mission de promouvoir cet Institut dans les milieux scientifiques, industriels et économiques français) se tenait, ce 12 décembre 2011, une journée scientifique sur « les enjeux de la médecine personnalisée » afin de mettre en exergue le modèle israélien dans la recherche et le développement de biomarqueurs en interface avec les partenaires français.
Lire la suite : http://www.france-palestine.org/article18837.html


Rendez-vous
L'Agenda complet de l'AFPS :



----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lettre d'information de l'Association France Palestine Solidarité. Envoyée à 3 251 adhérents ayant une adresse de messagerie, à 3 745 inscrits à partir du site http://www.france-palestine.org à la liste d'information, à 179 parrains d'enfants palestiniens et à plus de 300 associations. (Renseignez-vous pour parrainer un petit Palestinien, vous ferez vivre aussi, avec peu, toute une famille ! note d'eva)

Dans une volonté d'information large, afin que nos lecteurs puissent avoir des outils d'analyse de la situation en Palestine et aussi en Israël, l'AFPS traduit et publie des auteurs divers. L'opinion des auteurs que nous publions ne reflète pas nécessairement celle de l'AFPS.

<br>Association France Palestine Solidarité (AFPS)
<br>21 ter Rue Voltaire 75011 Paris
<br>Tél. : 01 43 72 15 79
<br>Fax. : 09 56 03 15 79


<br>Suivez l'AFPS sur <a href="http://www.france-palestine.org">www.france-palestine.org</a>, <a href="http://www.facebook.com/pages/AFPS-Association-France-Palestine-Solidarit%C3%A9/124250694261509">Facebook</a> et <a href="http://www.twitter.com/afpsofficiel">Twitter</a>

 

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 21:41
Mort de Kim Jung Il :
Pourquoi l’Occident accrédite t-il la thèse officielle nord coréenne ?
par Mitsuhirato

mardi 20 décembre 2011
par La rédaction
Les médias ont accepté sans sourciller la version officielle nord-coréenne selon laquelle la mort de Kim Jung Il serait naturelle tout en étant due à une grande détresse physique et mentale et à une crise cardiaque, le tout dans un train. Les spéculations et la diabolisation vont, elles aussi, bon train, mais aucun questionnement sérieux sur les vraies causes du décès.

Par ailleurs, le gouvernement japonais s’est réuni en catastrophe, en pleine nuit, dès l’annonce de la nouvelle. De Barack Obama à Alain Juppé, la plupart des réactions occidentales se font dans l’improvisation, voire trahissent un certain affolement.


Les militaires nord coréens, clairvoyants, auraient-ils compris que sans l’arme nucléaire, la Corée du Nord serait tôt ou tard agressée par la USA, voire subirait un traitement comparable à la Libye ? (dont la principale erreur aura finalement été de renoncer à l’arme nucléaire et de croire que sa collaboration avec la CIA pouvait lui garantir la paix avec l’OTAN).

 

Les militaires nord coréens se sont accommodés de Kim Jung Il, en conservant la réalité du pouvoir, ce qui leur a permis d’acquérir et de maîtriser un armement suffisamment dissuasif pour décourager les agresseurs éventuels.


L’hypothèse la plus sérieuse serait qu’ils seraient passés à l’action pour maintenir le statu quo, craignant qu’à laisser les choses évoluer, l’Occident se livre à des agressions plus ou moins déclarées, ou crée des troubles tout en corrompant suffisamment de dirigeants politiques pour renverser ou prendre le contrôle du régime dans le but de réunifier les Corée.


Cette hypothèse rejoint alors des informations en provenance du Japon, qui, si dissonantes soient-elles avec les médias officiels, se sont toujours révélées fiables.


En substance :


« Kim Jong Il aurait été assassiné samedi dans le cadre de la lutte des grandes puissances en Asie orientale, selon les sources des sociétés secrètes asiatiques et du renseignement militaire japonais. Le meurtre de Kim aurait été suivi par une série d’arrestations de hauts fonctionnaires de police au Japon liée à la Corée du Nord ainsi que l’éviction de six agents de la CIA, selon ces sources japonaises.


Sa mort a désarmé l’ancien 1er ministre ultra-libéral japonais Yasuhiro Nakasone (numéro 1 de la finance anglo-saxonne [liée au pouvoir nord-coréen] au Japon), selon les sources de la pègre japonaise.

 

En Corée du Nord, en attendant, il y a maintenant une bataille de succession entre d’un côté, la faction corrompue complice des financiers occidentaux, qui veulent placer au pouvoir leur larbin formaté Kim Jong Un puis mettre en place une banque centrale soumise et,

 

de l’autre côté, une faction militaire qui veut être indépendante du contrôle de la finance internationale et de la pègre japonaise.  

 

Ces évènements en Asie s’inscrivent donc dans la vaste entreprise de créer une dictature mondiale. »

 

http://www.decapactu.com/spip/article.php3?id_article=648

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 04:44

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/370457-455896.jpg?v=1289419709

http://www.planetenonviolence.org/photo/art/default/370457-455896.jpg?v=1289419709

Cet ouvrage montre pourquoi il est important de se débarrasser du mythe selon lequel Israel protège tous les juifs et constitue ainsi leur patrie naturelle à tous. Car c'est précisément ce mythe qui empêche de nombreuses personnes, y compris les juifs d'Israël, de reconnaître l'authenticité de la position adoptée par les rabbins antisionistes, d'admettre que cette position est tout à fait fidèle à la tradition juive. La reconnaissance de la légitimité de l'antisionisme religieux est essentielle au débat sur Israël et le sionisme. Étant donné que les sionistes, tant juifs que chrétiens, nient toute légitimité à l'antisionisme, ce débat demeure étouffé de nos jours

  Préface de JOSEPH AGASSI -   En Europe, au XIXème siècle, beaucoup pratiquaient à la fois le laïcisme et la religion. D'autres pratiquaient le laïcisme au lieu de la religion. Le nationalisme a ainsi pu se transformer en une religion laïque, faisant de l'État un monstre qui a causé les pires catastrophes du XXème siècle.
   Le présent ouvrage stimule le débat sur le nationalisme à l'égard de mon propre pays. L'auteur se penche sur la remise en question du mythe selon lequel Israël protège tous les juifs et constitue ainsi leur patrie naturelle à tous. À juste titre, le livre démontre que ce mythe est anti-juif. Les Israéliens, pour la plupart, prennent ce mythe pour le sionisme, soutenant que nous ne pourrons véritablement accéder à l'indépendance que le jour du rassemblement intégral des diasporas. Dans ce contexte, la question vitale pour les juifs du monde est la suivante : les intérêts d'Israël concordent-ils avec ceux des juifs de la diaspora ou entrent-ils au contraire en conflit avec eux?
   Or, pour l'idéologie sioniste actuelle, il s'agit là d'une question tabou. Le pire est que cette idéologie considère l'antisémitisme comme inéluctable et Israël comme le seul endroit au monde où les juifs puissent se trouver en sécurité. Ce concept est essentiellement antidémocratique : il nie a priori la valeur de l'émancipation des juifs dans l'ensemble du monde moderne. Il sert aussi à justifier l'exigence sioniste de voir tous les juifs soutenir Israël, souvent aux dépens des intérêts nationaux des pays dans lesquels ils vivent. La plupart des dirigeants de la diaspora n'ont pas de meilleur programme que de défendre Israël en se fondant sur le principe vicié suivant : « mon pays, qu'il ait raison ou tort ».
   Les gouvernements israéliens se comportent donc comme les dirigeants d'une communauté qui se trouve encore dans un ghetto et balaient du revers de la main les intérêts des non-juifs d'Israël, de sorte qu'Israël demeure perpétuellement en état de guerre, car un ghetto muni d'une puissante armée est dangereux.
   Cet ouvrage montre pourquoi il est important de se débarrasser du mythe en question. Car c'est précisément ce mythe qui empêche de nombreuses personnes, y compris les juifs d'Israël, de reconnaître l'authenticité de la position adoptée par les rabbins antisionistes, d'admettre que cette position est tout à fait fidèle à la tradition juive. La reconnaissance de la légitimité de l'antisionisme religieux est essentielle au débat sur Israël et le sionisme. Étant donné que les sionistes, tant juifs que chrétiens, nient toute légitimité à l'antisionisme, ce débat demeure étouffé de nos jours.
   L'importance de se familiariser avec l'antisionisme fondé sur la Torah n'est que trop évidente ; l'ignorer ne fait que renforcer le culte de la vache sacrée du sionisme moderne. Et cela comprend les thèses de la nature centrale d'Israël dans la vie juive partout dans le monde et du droit du gouvernement israélien de parler au nom des juifs de la diaspora. Ce culte stipule également que les juifs non israéliens ne peuvent exprimer aucun désaccord avec quelque position officielle d'Israël que ce soit. Dernièrement, un congrès sioniste a assimilé toute opposition au sionisme à de l'antisémitisme, une déclaration qui a de graves conséquences pour de nombreux juifs dans le monde entier, y compris en Israël. Rendre illégitime la moindre remise en question des positions officielles d'Israël est tout simplement scandaleux, et la critique que contient cet ouvrage n'est qu'un début de cette remise en question.
   On ne saurait nier l'importance, sur le plan intellectuel, d'une pensée claire, notamment de la capacité d'établir des distinctions entre les concepts. Peut-être son importance sur le plan pratique est-elle moins évidente. C'est là que le présent ouvrage devient particulièrement utile. Se fondant sur des documents historiques importants mais peu connus, il démontre toute la différence qui existe entre ces concepts : le sionisme, le judaïsme ; Israël en tant qu'État, en tant que pays, en tant que territoire, en tant que Terre sainte; les juifs (les Israéliens et les autres), les Israéliens (juifs et non-juifs), les sionistes (juifs et chrétiens) et les antisionistes (encore une fois juifs et chrétiens). Quand on parle d'État juif pour désigner Israël, par exemple, cela donne lieu à une confusion aussi réelle que dangereuse entre la foi et la nationalité.
   On n'a pas besoin d'être religieux pour protester contre le recours par Israël à des arguments religieux. Je ne suis pas religieux et je ne cède pas à la mode actuelle parmi les intellectuels israéliens d'éreinter le sionisme et son histoire. Or, en tant que patriote israélien et en tant que philosophe, je considère qu'il est essentiel d'intégrer le discours de l'antisionisme judaïque dans le débat public sur notre passé, notre présent et notre avenir, un débat dont nous avons grand besoin.
   Joseph Agassi
   Membre de la Société royale du Canada
   Université de Tel-Aviv et Université York, Toronto
   Pages Web: http://www.tau. ac.il/-agass/
   Ce livre est édité par les Presses de l'Université Laval
   Le Sionisme en question – Analyse critique et psychanalyse d’une idéologie nationaliste

http://www.planetenonviolence.org/Au-nom-de-la-Torah-Une-Histoire-de-L-Opposition-Juive-au-Sionisme-Yakov-M-Rabkin_a776.html

 

 

Extraits de deux échanges par courriels

En rouge, mes questions ou interrogations

Le reste, en noir : Les réponses

NB : D. : Dieu pour les Juifs (on ne le nomme pas)

 

 

Bonsoir Eva

 

Merci pour votre rapide et vive réaction, malgré le peu de temps dont vous disposez.


Je suis touchée par votre sincérité dans la recherche et votre noble désir de fraternité pour tous les humains. Qui est encore humain aujourd’hui ? Chacun, quelque soit sa philosophie, religion, est égoïste, pense avoir raison et tire la couverture de son côté. Hélas, le monde est gouverné dans des buts et par des sentiments tous autres.


Vous avez évoqué le racisme, la haine, le rejet… cela existe dans toutes les sociétés, dans toutes les communautés, même dans les communautés Juives, mais il ne faut pas en vouloir, ni au Créateur, ni à la Thora, Talmud y compris. Il faut s’en prendre :


· à la mauvaise interprétation de certains Juifs n’étant pas à la hauteur pour saisir le sens


· et au fait d’en sortir de son contexte des parties de phrases de discussions qui n’ont pas été reprises pour fixer la Halokhoh (le Code de Loi Juif),


· aux anti-Juifs qui les ont repris pour alimenter leur haine des Juifs.

 

 

Voyez le blog YECHOUROUN.


Croyez-moi, je, et les Juifs de mon espèce, nous en souffrons plus que vous de voir ou d’entendre ou de lire ce que certains Juifs, qui pour le reste appliquent les règles de la Thora, osent faire, dire ou écrire !

 

Je sais, c’est très difficile de comprendre le Judaïsme, son rôle spirituel vital pour le monde, surtout que les sionistes, grâce à leur propagande active à tous niveaux depuis plus d’un siècle, ont réussi à faire penser et parler les gens, comme eux veulent.


Nous le disons aussi, qu’aujourd’hui les Musulmans sont traités comme les Juifs le furent dans le passé. Mais pas de leurre, les Juifs de Thora, donc forcément antisionistes, restent méconnus et méprisés, même là où il n’y en a pas. Nous le savons par expérience ; dès que nous osons critiquer ou dénoncer les crimes que les sionistes font aux Musulmans palestiniens en notre nom, au nom des Juifs, la presse se tait, et des coups nous attendent de la part des dirigeants de communautés qui sont des gros sionistes, agents du lobby sioniste, Mossad… Nous agissons comme nous pouvons.


Je réponds à bâtons rompus aux questions dans votre mail.


 Svp, on dit Israël "il" ou "elle" ?

Nous ne disons pas « Israël ». Quand les médias disent ou écrivent ce mot, ils veulent dire l’entité sioniste en Palestine Occupée, ou le régime sioniste, qui est un mouvement politique nationaliste et non une Foi ou ‘religion’. C’est une bande de renégats qui cherchent à se faire passer pour les représentants de tous les Juifs pour faire marcher leur industrie de l’ ‘Holocauste’ (Cest-à-dire ?) Il faut savoir que les sionistes continuent de culpabiliser certains pays d’avoir contribué à la mort des Juifs durant la 2e guerre mondiale, dans le but de réclamer des ‘dédommagements’ ‘à moi la monnaie’, alors que c’est la relation avec le sionisme qui a provoqué la colère de D’ qui a puni avec ce malheur (camps, génocide…). Cet argent que les sionistes réclament n’arrive pas aux victimes, mais au régime de l’entité sioniste pour renforcer leur armement !!! , nom que nous n’employons pas  

 

Quel mot employer ? Pas Shoa: Industrie de l'holocauste. C'est à dire ?

Je te conseille le livre de Norman Finkelstein : The Holocaust-industry .

Au fait, «Israël» est le nom de l’entité sioniste; en 48, les sionistes ont volé aux Juifs le nom de Yisroel, autre nom du patriarche Yaqov (Jacob) pour ainsi appeler leur Etat. Ce n’est pas sans dessein, puisque cela leur permet de tromper plus facilement les nations qui pensent qu’il y a une relation avec les Juifs. Quand la Thora parle de Yiroel, elle indique toujours le peuple Juif, Benei-Yisroel, les enfants d’ « Israel », comme c’est imprimé dans la Bible. 

 

On peut dire que le terme Juif est usurpé par les "faux" Juifs - sionistes ? 

C’est mieux de dire ‘Juifs’ pour ceux qui sont fidèles à la Thora et respectent le Décret Divin de l’Exil, et ‘sionistes’ pour ceux qui  transgressent ce Décret et volent la place qui revient aux Palestiniens qu’ils tuent ou chassent de leur terre, ainsi que ceux (d’origine Juive ou non) qui soutiennent les sionistes. Il faut savoir qu’il y a plus de sionistes d’origine non-Juive, surtout des chrétiens et aussi des Arabes, que de sionistes avec une origine Juive.

Naturellement, je ne peux pas tout écrire maintenant : comment le Peuple Juif vit l’Exil décrété par D’ pour lui et les conditions pour être autorisés à résider en Terre Sainte, et aussi comment beaucoup de Juifs sont atteints du virus du sionisme, et encore moins compréhensible, comment des rabbins ont pu se laisser acheter par les sionistes et soutiennent aujourd’hui les crimes, apès avoir falsifié la Thora Ecrite - et Orale (Talmud ?).

 

Le sionisme est la pire épreuve que le Peuple Juif a connue. Je vous conseille quand vous avez un peu le temps de parcourir les archives du blog YECHOUROUN, mais aussi le blog multilingue JESJOEROEN : http://www.bloggen.be/jesjoeroen/ .


Ø Yahvé doit être très en colère contre "son peuple": Il se prosterne devant le Veau d'Or au lieu d'être fidèle aux Lois données à Moïse

C’est certain que D’ est en colère ! Nous n’employons pas en langage écrit et parlé le Nom Divin ; nous disons Hashem, ou le Saint Créateur ou D’ieu. Le sionisme est le veau d’or d’aujourd’hui, et l’idolâtrie est interdite dans le Judaïsme. Une chose est certaine : il y a une Justice. D’ connait les pensées de nos cœurs, les motivations de nos actes, notre effort pour la Justice et Il récompense avec largesse; et les méchants, Il ne les laissera pas impunis.


Ø Le site juif.org ? 

C’est un site sioniste, du vrai poison.


Ø Je suis venue sur le site pour comprendre, découvrir, aimer, partificiper, j'ai discuté avec eux, mais c'est affreux...

Vous vous faites beaucoup de tort à discuter avec des moqueurs ( les défenseurs du sionisme ?) ou simplement mal disposés ou pas prêts d’entendre la vérité, vous avez donné beaucoup de cœur et d’énergie, et vous avez réalisé très peu. J’avais également un temps participé à des forums, et j’ai arrêté. Je choisis les sites où je veux intervenir. Quand cela me presse, j’écris et j’envoie à publier à qui veut bien.

 

2e discussion :


J'ai été passionnée par votre réponse qui m'a appris beaucoup de choses, je sentais confusément que les Juifs étaient tiraillés mais comme vous dites atteints du virus du sionisme - malades de la "peste", donc ! Pourquoi êtes-vous si minoritaires, alors que les Juifs étudient tant la Parole ?   
 

« C’est l’œuvre du Satan », me souffle mon époux. Il faut savoir que la terreur sioniste est grande. Sionisme et Etude semblent contradictoires. Il faut savoir que le sionisme prend de plus en plus l’aspect frumm (‘pieux’) et ses adeptes se servent de l’aspect extérieur du Judaïsme pour induire en erreur les Juifs faibles mais aussi les non-Juifs non avertis.  Je me demande parfois comment certains étudient dans les maisons d’Etudes pour ne pas être clair sur la nocivité et le danger du sionisme, et ne pas voir l’injustice qui se fait en Palestine et ailleurs au nom des Juifs et de la Thora !  

 

Le sionisme serait donc un cancer de l'humanité - et pour les Juifs eux-mêmes. Le sionisme serait donc le poison du Judaïsme ?

Le sionisme ne vient pas du Judaïsme, mais le Judaïsme pourrait être du poison pour ceux à qui il n’est pas destiné ou qui s’en prendrait dans des buts malveillants (tu comprends cela?)

 

Judaïsme (Juifs fidèles) contre sionisme (Juifs infidèles) ? 

C’est une grande question si on peut encore appeler les sionistes ‘Juifs’. D’ seul sait qui parmi eux n’est qu’entrainé dans l’hérésie et jusqu’où, et qui parmi eux a vraiment consciemment embrassé cette idéologie, au point que la Teshouveh (repentance et retour à la fidélité à D’) n’est plus possible. On est Juif ou sioniste. On n’est pas Juif selon les lois de Nuremberg. Seule la Thora est l’Autorité du Juif et c’est elle qui définit le Juif.

 

http://www.sidic-paris.org/sidicinformation/img/juif.gif

http://www.sidic-paris.org/sidicinformation/img/juif.gif

 

NOTES :

 

 

Le blog :

 

ברוך הבא! السلام عليكم! Bienvenue sur le blog de l'association d’étude YECHOUROUN, Judaïsme contre Sionisme. Nous proposons des textes ...

Sur ce blog, l'article (1) publié à partir de mon post (2) sur Charia et Talmud

1)  L'article  (voir 2)  que j'ai publié est analysé sur
DIFFAMATION DU CORAN: EST-CE LA FAUTE DU TALMUD ? Klik op de afbeelding om de link te volgen

DIFFAMATION DU CORAN: EST-CE LA FAUTE DU TALMUD ?

Nous venons de prendre connaissance de l’article d’Eva R-sistons « De la Charia au Talmud »  http://sos-crise.over-blog.com/et y réagissons.

Nous partageons son indignation de la diffamation du Coran dans les médias occidentaux. Certaines accusations et diffamations contre le Talmud sont très similaires à celles contre le Coran. Pour autant ses incriminations contre le Talmud ne sont nullement justifiées. La lecture sioniste religieuse du Talmud n’en est pas la seule possible.

Pendant des siècles, le Talmud a été étudié, développé et appliqué, sans entrave aucune, par les Juifs des pays sous domination musulmane. Maïmonide,  grand Maître du Talmud, a écrit ses Œuvres en Espagne mauresque et en Egypte, même partiellement en langue arabe. Il y a eu des générations entières de rabbins, savants talmudistes, en Turquie et au Maroc.

Par contre, les temps ne sont pas encore très éloignés où le Talmud (qui fut  à reprise publiquement brûlé par les autorités médiévales, influencées par le clergé) fut diffamé à grande échelle en Europe, dont la France.

Les propos diffamatoires de l’abbé Rohling et de l’apostat Briman (Justus), bien que magistralement réfutés par le Rabbin Josef S. BLOCH, aidé de deux hébraïsants chrétiens assermentés, dans son ouvrage  « Israel und die Völker (Israël et les Nations) » ont eu longue vie dans les milieux réactionnaires.

Les faux de Rohling et Briman ont été moult fois plagiés, ils ont été importés en Orient par des ecclésiastiques anti-Juifs et traduits en arabe. Les Wahhabites en assurent depuis  une large diffusion.

Effectivement tout est relatif (Albert Einstein !) : Les Sionistes sont à nous ce que les Wahhabites sont à l’Islam.

L’abus satanique  que les sionistes religieux et le piètre « philosophe » BHL font du Talmud ne donne pas raison aux détracteurs de cet ouvrage.

Le Talmud n’est pas un ouvrage destiné à un public non-instruit, même Juif. Une compréhension valable suppose une étude méthodique approfondie.

Nous n’avons aucun intérêt à une polémique « théologique » ou « intra religieuse » entre Judaïsme et Islam.

Au contraire, à partir de positions de rabbins, savants talmudistes par excellence, non seulement nous nous opposons au sionisme, mais nous faisons même appel à une alliance stratégique amicale entre Judaïsme  et Islam contre le Sionisme. Notre premier partenaire musulman de choix est le Centre Zahra France.

APPEL A L’INITIATION D’UNE ALLIANCE STRATEGIQUE AMICALE ENTRE JUDAÏSME ET ISLAM CONTRE LE SIONISME

2) Mon article

http://postedeveille.typepad.com/.a/6a01156fb0b420970c014e895cdc9c970d-800wi

http://postedeveille.typepad.com/.a/6a01156fb0b420970c014e895cdc9c970d-800wi

 

 

De la Charia au Talmud

par eva R-sistons

 

 

Encore ce soir, sur Mots Croisés de Calvi (FR2),

on fustige la Charia.

 

Encore et toujours !

 

Mais jamais un mot sur un livre rempli de haine

et incitant au racisme, le Talmud.

 

La Charia, c'est beaucoup de choses étrangères à notre culture occidentale,

comme la finance islamique rejetant l'usure, elle, et éthique,

c'est aussi, par exemple, la lapidation qu'on ne se prive pas d'épingler,

en oubliant de dire qu'elle figure dans les autres religions monothéistes,

chrétienne avec l'interpellation de Jésus

contre la lapidation de la femme adultère,

mais aussi, dans la partie hébraïque de la Bible,

on voit les prophètes juifs lapidés par les leurs.

Donc, tout est relatif !

 

Mais ce qui m'est insupportable,

dans un souci d'équité,

c'est que les critiques portent non sur toutes les religions,

mais sur une seule, l'Islam !

 

Les citoyens Juifs qui sont si prompts à dénoncer la Charia,

feraient bien de balayer devant leur porte

au lieu de critiquer sans cesse les autres.

Ainsi, alors même qu'ils traquent le moindre

soupçon de risque de racisme anti-Juif,

leur Charia à eux, le Talmud,

regorge de textes d'un racisme inouï !

Dans ce Livre qu'on recèle pour ne pas montrer l'odieuse vérité,

comme les vidéos d'ailleurs qui abordent des points du Talmud,

les "Goys", les "Gentils", les Non-Juifs sont présentés comme des animaux

soit à asservir, à tenir en esclavage,

soit à éliminer, à liquider. Carrément !

 

Alors oui, je m'insurge,

car partout on parle de la Charia,

mais il y a bien pire, tellement "pire",

le Talmud cher à tant d'Hébreux !

Jamais je n'ai lu des textes aussi racistes,

aussi haineux, aussi répugnants... 

C'est le Talmud que l'Occident

devrait dénoncer, plutôt que la Charia !

Mais non, tout est à sens unique.

Pour les uns le silence,  l'instrumentalisation ou la censure,

pour les autres la dénonciation constante, et même la diabolisation,

 

Ce scandale doit cesser !

A l'heure où la moindre critique d'Israël

est taxée d'"antisémitisme",

et où l'on incite au rejet et à la haine des Musulmans,

il est temps de dénoncer les vrais textes racistes,

qui se trouvent dans le Talmud

prônant le rejet de l'autre et son élimination.

Quand aura-t-on un comportement équitable ?

Le 2 poids 2 mesures est d'autant plus dangereux,

qu'il masque la vraie menace - contenue dans le Talmud.

 

Tant que la vérité sera masquée ou détournée,

le monde sera dangereux.

 

Assez d'hypocrisie !

Faisons éclater la vérité

car comme il est dit dans la Bible chrétienne,

seule la vérité affranchit !


Eva R-sistons aux mensonges, au racisme, et à l'injustice !



http://www.the-savoisien.com/blog/public/img18/talmud_hate_racism.gif

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img18/talmud_hate_racism.gif

 

 

Voici le mot que j'avais envoyé

(NB J'y joins notes et documents; § 1 et 2)

 

(..)

- Je vomis le racisme, pour moi une seule race, humaine, et je respecte chaque tradition (c'est la diversité, si plaisante)
- Je déteste le sionisme car il induit haine, racisme, rejet, guerres etc. Je suis une femme de paix, de communion, pour la communion des civilisations, pour la fraternité ! Et je suis en ce moment très en colère contre Israël dont je sais qu'il va déclencher via l'Iran la future guerre mondiale (j'ai la passion de la vie je déteste tout ce qui est mortifère, toute vie mérite respect). Svp, on dit Israël "il" ou "elle" ?
- En 1940 j'aurais risqué ma vie pour sauver les victimes juives; aujourd'hui l'antisémitisme est remplacé par l'islamophobie également horrible. D'une façon générale, j'ai tendance à défendre ceux que TOUS attaquent (donc aujourd'hui les Musulmans).
- Yahvé doit être très en colère contre "son peuple": Il se prosterne devant le Veau d'Or au lieu d'être fidèle aux Lois données à Moïse
- J'ai participé à une discussion ici :

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dominique-de-villepin-l-homme-106115?pn=1000#forum3151403 § 1

 

- Vous ne pouvez pas imaginer comme je SOUFFRE de voir cette haine, ce rejet, ce désir de guerres que je trouve sur des sites comme juif.org (commentaires - j'y suis allée sincèrement pour discuter, comprendre, aimer..) et j'ai été dégoûtée de voir comment on réagissait (cf je soutenais l'idée que l'Iran ne voulait pas la guerre !). Je souffre quand j'apprends de la bouche d'une Juive que les "Juifs sont les + grands voleurs de la terre", ou que l'on invite à traiter les Goys comme des animaux à exploiter ou à éliminer ! Et cela me met très en "colère", une colère qui vient de mon amour de la vie, de l'autre, de mon sincère désir de communion !

Je n'ai strictement rien à voir avec la caricature que les sionistes font de moi ! (NB Voyez à quoi je ressemble sur ma vidéo "revitalisons nos villages" eva R-sistons Daily Motion § 2). Je ne demande qu'à créer des liens ! Qu'à comprendre et à partager la fraternité avec tous ! Et je vomis par-dessus tout les guerres ! Alors je suis très remontée contre les sionistes qui vont nous conduire à la guerre mondiale génocidaire ! Voilà "ma" vérité !

Je vais regarder votre site. Je crois qu'hélas vous êtes très minoritaires, n'est-ce pas ? Pourtant en son temps, Yahvé reconnaîtra les siens, les fidèles ! Pour l'éternité !

Cordialement, eva

Seul Yahvé voit mon coeur et connaît ma sincérité.

 

 

§ 1 

 

Extraits discussion forum interventions d'eva:


 

  R-sistons

 

Ceci dit, hélas St Just dit tout haut bien des vérités qui choquent car nous sommes victimes de la Pensée Unique et même de la Police de la Pensée ! Et si conditionnés... En tant qu’esprit libre, je dois reconnaître que j’ai du évoluer et finir par penser l’inverse de ce que je croyais au début !

Par ex, il y a une dizaine d’années j’étais en conversation avec une Juive qui dirigeait une agence immobilière, nous étions place de Lentche à Marseille. Je lui dis : "Je vous fais confiance .. vous êtes Juive, ce sont des gens fiables, corrects, j’ai une haute opinion d’eux..." Elle me rentre dans le lard avec une virulence que je n’oublierai jamais ! "Mais ce sont les plus grands voleurs de la terre !". J’étais en état de choc. Quoi ? J’en étais restée au grand peuple de la Bible, aux principes, à l’éthique... Ca m’a interpellée... Je me suis mise en route... pour comprendre ! Et donc, avec le temps, avec Internet, j’ai évolué. Et je peux dire que St Just (intervenant sur ce forum, note d'eva) est sincère, honnête ! Je vous invite à découvrir une citoyenne juive indépendante (on vient de m’en parler), libre penseuse - j’adore les libres penseurs, c’est décapant ! - :

 

Dana Goldstein

http://laveritablenaturedujudaisme....


Et c’est ce que peu à peu je découvre, effarée ! Voir
http://sos-crise.over-blog.com/arti...

J’ai cheminé, vous voyez, en femme libre, et toujours attachée seulement à 3 valeurs : Vérité, Justice, Paix ! Le racisme me fait horreur. Pour moi, une seule "race", humaine. Alors scinder en 2 l’humanité... et rejeter les autres, c’est terrible ! Heureusement, il y a aussi des Roni Bauman, des Stéphane Hessel, des Esther Benbassa... Tous ne sont heureusement pas des inconditionnels du Talmud et tournés aujourd’hui vers un seul but : La guerre contre l’Iran... qui nous conduira à l’apocalypse nucléaire ! Je rappelle quand même que si

- on doit aux Juifs l’usure, certes, mais on oublie - eux les premiers - qu’il y a une remise des dettes au bout de 50 ans dans la Torah

- Israël promeut une politique (c’est un euphémisme) déstabilisatrice, manquant de sagesse (euphémisme) alors que l’on trouve dans la Torah... des paroles de Sagesse, celle de Salomon, les Proverbes !

Ainsi donc on a avec eux tout et son contraire. Mais hélas, avec un gouvernement d’extrême-droite à Tel-Aviv, le "Tout" prévaut ! Pas étonnant que le FN se promène en Israël... dis-moi qui sont tes amis je te dirai qui tu es !

 

Je t’écris avec tristesse ces choses, car elles sont dures - mais authentiques, hélas. Pourquoi presque personne ne le sait ? Car il est difficile de se procurer un Talmud, et pour cause ; et toutes les vidéos qui montrent les versets en question, sont aussitôt supprimées. Pourquoi cacher la vérité ? Il faut assumer ce que l’on pense !

Il ne faut pas confondre racisme et relais de la vérité.

Ceci dit, beaucoup ne sont pas des adeptes du Talmud, heureusement ! A commencer par les libéraux. Mais c’est sûr qu’avec un livre comme le Talmud, si on l’applique, cela crée un mur entre les individus, un rejet !

 

 

Rbeyeur, heureusement l’étoile jaune, c’est fini ! Aujourd’hui c’est l’étoile verte qui est d’actualité ! Le CRIF dirige la France et orchestre, avec l’UMP et avec les adeptes du saucisson-pinard, la diabolisation des Musulmas et des Arabes qui remplace l’antisémitisme d’antan ; et tout cela va déboucher sur le choc de civilisations souhaité par le Nouvel Ordre Mondial qui lui, aspire à ce que Juifs et Musulmans s’entretuent, pour le plus grand profit des eugénistes ! C’est abominablement pervers ! Il y a 3 ans, j’ai mis en place un blog communion des civilisations. Tout est dit ! eva

 

Si je ne me trompe pas, donc, ce sont des Rabbins qui ont écrit les textes du Talmud, pas le croyant moyen.

(..)
D’abord, DES Rabbins, pas tous. Il y en a, les + fidèles, qui dénoncent le sionisme.
Ensuite, que viennent-ils faire là ? Je parle des rabbins AUTEURS du Talmud

Au fait, pourquoi ce Livre Saint est-il quasiment introuvable ? Il n’est pas fier de son contenu ? Il est vrai que les associations militant contre le racisme auraient de quoi s’occuper, avec un tel contenu ! Mais comme il est quasiment introuvable, on l’ignore. Mais on n’ignore pas la Charia, dont on fait un plat de subsistance dans tous les Médias, et ce texte, lui, est au grand jour...

je voudrais bien un jour, car je suis une curieuse et une impertinente, que quelqu’un fasse une étude comparative des 2 textes (Talmud et Charia, note d'eva). Chiche ? Ils font partie du patrimoine commun de l’humanité, non ? Eva

@Rbeyeur

L’Etoile juive c’est fini, l’Histoire ne se reproduit pas

Ensuite, la Police de la Pensée veille

Enfin, en France, cela n’arrivera pas, alors que la France est ... dirigée par le CRIF qui a tout en mains. Le CRIF, hélas ! Car pour moi, souverainiste (de gauche, et verte), AUCUN groupe, QUEL qu’il soit, ne doit accaparer le pouvoir, les médias, etc, surtout défendant des intérêts étrangers au pays (donc tuant l’indépendance). Faut-il instituer la discrimination positive ?

Et la réalité, aujourd’hui, c’est que l’étoile verte a remplacé la jaune. Les deux sont aussi abominables, et les leçons de l’Histoire n’ont pas servi ! De surcroit, et c’est le comble, ce sont souvent les ex étoiles jaunes qui diabolisent les futures, vertes ! Je ne comprends pas !!!!

Décidément, je vomis le racisme, d’où qu’il vienne... "Si tous les gars du monde voulaient se donner la main" au lieu de se tirer dessus, le monde irait mieux !

 

au fait, ne pas confondre les grands textes de la Thora (Prophètes mettant en garde les Puissants, Proverbes, Cantique des Cantiques, Psaumes...) et le Talmud. C’est le jour et la nuit ! eva

 

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dominique-de-villepin-l-homme-106115?pn=1000#forum3151403

 

 

 

§ 2  La vidéo

 

 


 

 

En réponse au mot reçu :

 

 

Bien chère Eva,

 

Via Alterinfo, un site tenu par des Musulmans, j’ai eu connaissance de vos articles dont j’apprécie la plupart.

 

Quant à l’article Toujours la Charia, mais jamais le Talmud ! Assez le 2 poids 2 mesures ! ,

 

il mérite un commentaire que vous pouvez trouver dans le blog YECHOUROUN-JUDAISME CONTRE SIONISME :

 

http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=1517707

 

Solidarité,

 

 

juif03.jpg

Le peuple "élu" - par qui, et pour quoi ? - La vocation du Juif

par eva R-sistons, Lundi 27 juillet 2009

 

 

Additif, mot reçu de la personne avec qui j'ai dialogué,

suite à ce post, et qui accepte d'être nommée, Hadassah

 

 

Avec l’aide du Tout-Puissant

 

Chère Eva,

 

Je resterai brève, faute de temps.

 

·         Mes félicitations pour ton blog! L’image d’un Juif avec un Sepher Thora serait belle s’il n’y avait pas le signe sioniste dessus, cette fameuse étoile à 6 branches. Tu vois, encore un exemple où le sionisme s’infiltre dans les choses les plus pieuses!

 

·         Dana Goldstein : c’est horrible ! Ce site fait le jeu du sionisme et alimente l’antisémitisme. Ça se dit Juive et ça renie la Révélation ! Je sais qu’il y a beaucoup de Juifs et ‘Juifs’, à mon grand regret, qui pensent comme elle sur certains points, mais cela va à l’encontre de ce que le Peuple Juif est appelé à être et à réaliser dans le monde. La vocation Divine des Juifs est d’être « un peuple saint et un royaume de prêtres », une population pilote, exemplaire, au service de l’humanité (Note d'eva : C'est ce que j'avais compris, et c'est le contraire du sionisme). J’en conviens que nous sommes encore loin de réaliser cette Divine tâche. J’y travaille.

 

Garde l’image du ‘grand Peuple de la Bible, ses principes, son éthique’. La Thora est immuable, et le Peuple Juif véritable, que le monde ne connaît pas (car discret) et qui est confondu avec les sionistes ou les bandits de ce monde ayant un nom à consonance Juive, avec l’aide du Tout-Puissant sortira vainqueur de ce quatrième et dernier Exil aussi. Ne regarde pas ce que les renégats (qui n’ont de Juif que l’origine qui est déjà incertaine) font, mais fais seulement confiance à D’ Lui-même Qui n’est pas un homme pour mentir.

 

·         Titre : Juive sincère, non sioniste. C’est bien, mais c’est mieux antisioniste ; car non sioniste, c’est passif, et antisioniste c’est actif. Quant à mettre mon nom Hadassah, je te laisse le choix. J’ai le courage de mes opinions.

 

·         (..) Il y en a déjà assez qui colportent la haine du Juif ; ils se copient ou passent l’un à l’autre des extraits de Talmud (la Thora Orale) hors contexte sans savoir ce qui est écrit avant et après et ce qu’il faut en comprendre, et ce qui a été retenu pour fixer la pratique du Judaïsme. http://www.bloggen.be/yechouroun/archief.php?ID=1517707

 

 

·         Michel Collon : je le connais et l’apprécie, et l’ai félicité dans un mail il y a belle lurette.

 

·         La photo sur le site : c’est bien moi.

 

Je te souhaite encore beaucoup de succès dans ta recherche !

 

Amitiés,

 

Hadassah

 

 

Reçu cette vidéo, 2 mn :

 

Les Juifs américains

sont-ils menacés aux Etats-Unis ?

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2011 1 19 /12 /décembre /2011 20:41

 

Lundi 19 décembre 2011

flagcongo.pngLe 9 décembre (soit avec quatre jours d'avance sur le calendrier prévu), la commission électoral congolaise (CENI) proclamait le président sortant Joseph Kabila vainqueur du scrutin électoral par 49 % des voix contre 33 à Etienne Tshisekedi, 79 ans, ancien premier ministre de la transiion démocratique sous Mobutu (mais aussi ministre de l'intérieur de Mobutu peu après l'assassinat de Lumumba) et président de l'Union pour la Démocratie et le progrès social (UDPS), lequel a immédiatement contesté ces résultats.

 

Vital Kamerhe, autre candidat malheureux a saisi la cour suprême. Selon Kamerhe, 3 000 à 5 000 cartes d'électeurs ont été distribuées à des mineurs par des kabilistes. En outre, des centaines de PC électoraux prouveraient les bourrages d'urnes. Sur le bureau de vote « Collège Jean Calvin » à Lubumbashi (Code/BV: 12001/C), par exemple, la commission électorale accorde 369 voix sur les 494 exprimées à  Joseph Kabila contre 74 attribuées à Etienne Tshisekedi, alors que le procès verbal "authentique" signé par les membres du centre présenté par Vamerhe le crédite  Kabila de seulement 169 voix.

 

Semblant pencher en faveur de Tsishekedi, le 14 décembre, les Etats-Unis ont dénoncé de "graves irrégularités" par la voix de la porte-parole du département d'Etat Victoria Nuland

 

A l'inverse, le 16 décembre, alors que la Cour Suprême de Justice ne s’était pas encore prononcée, les chefs d’État des pays de la région des Grands Lacs, réunis à Kampala, rendaient leur verdict: l’Ouganda, le Kenya, la Tanzanie, la Zambie, le Burundi, la République Centrafricaine, ont reconnu (à l'exception du Rwanda qui a attendu plus longtemps) la réélection du président Joseph Kabila et appelé «ceux qui ne sont pas satisfaits du résultat de l’élection à l’accepter et à travailler pour reconstruire le pays.» L'Afrique du Sud s'est jointe à eux assez rapidement,  probablement pour contrer les tentations d'ingérence des Etats-Unis.

 

En Belgique,  la diaspora congolaise, qui n'a pas le droit de voter au Congo lorsqu'elle a la double nationalité, a largement manifesté en faveur de Tshisekedi. Parmi eux le 17 décembre beaucoup brandissaient des drapeaux nationalistes flamands ainsi que le portrait du chef de la droite indépendantiste flamande, Bart De Wever. Tony Busselen du Parti du travail belge rappelait, quant à lui, dans un reportage du 13 décembre les liens de Tshisekedi avec la dictature de Mobutu, et estimait que malgré ses concessions aux Occidentaux Kabila, qui reste sur une ligne de coopération avec la Chine et les pays émergents, demeurait le seul candidat crédible de la mouvance lumumbiste, de la gauche congolaise et  du refus de l'ingérence occidentale.

 

Le scepticisme des Occidentaux semble se nourrir de certaines dérives autoritaires du régime de Kabila qui avait été pourtant leur homme pendant une décennie (soutenu notamment par le Rwanda après l'assassinat de son père). L’enrichissement de son entourage. La répression de journalistes et d’opposants. L’assassinat en 2010 de Floribert Chebeya, militant des droits de l’homme. Puis l’imposition d’un scrutin présidentiel à un seul tour pour favoriser le chef d’Etat sortant.

 

Il est peu probable toutefois, compte tenu de l'équilibre des forces sur le continent africain, que Washington et les Européens se rallient d'emblée aux prétentions de Tshisekedi (qui a appelé l'armée a lui obéir doit prêter serment parallèlement à Kabila au stade des Martyrs de Kinshasa vendredi). Certains plaident pour une partage du pouvoir entre le président sortant et son principal opposant comme cela s'est fait en 2007 au Kenya et en 2008 au Zimbabwe. L'ancien ministre belge Louis Michel s'est prononcé en ce sens.

 

Delphine Jaen

 

 

Côte d’Ivoire, qui est Dominique OUATTARA (et sa femme) - Décapant !

 

http://www.vigile.net/Cote-d-Ivoire-qui-est-Dominique

 

.

Partager cet article
Repost0
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 16:30

Réflexion sur la Révolution des Neiges en Russie

 

Alexandre Latsa
11:49 14/12/2011
"Un autre regard sur la Russie" par Alexandre Latsa

Les événements politiques et citoyens qu’a connu la Russie ces derniers jours ont sans doute une fois de plus été traités par le mainstream médiatique de façon excessive et erronée. Printemps russe, révolution des neiges, craquement du régime Poutine, révolution arabe a Moscou...

Les qualifications excessives et souvent obsessionnellement dirigées contre la figure du premier ministre sont certes en adéquation totale avec quelques slogans que j’ai pu entendre lors de cette manifestation mais semblent bien loin de la réalité du terrain tout autant que de ce que pensent a ce jour la grande majorité des Russes. Cette fois-ci, le mainstream médiatique francophone n’a pas égalé le mainstream anglophone, dont une des principales chaînes de télévision a commenté les manifestations en Russie en utilisant des images d’émeutes en Grèce. On sait pourtant que les palmiers sont rares dans les rues de Moscou :), et que la police russe ne porte pas d’uniformes grecs. Tout commentaire est inutile, il suffit de regarder le reportage.

Reprenons depuis le début. Suite aux élections législatives du 4 décembre, des cas de fraudes électorales ont été mis en évidence. Pour autant une analyse sérieuse et non émotionnelle montre que des différences entre les sondages, les sondages d’après votes, les estimations et les résultats ne seraient palpables que dans le Caucase ou éventuellement à Moscou, comme je l’avais mentionné ici. Il a été rappelé que la structure traditionnelle et conservatrice tchétchène (rôle des teïps par exemple) peut être un facteur de vote difficile à comprendre. Les autres fraudes dénoncées concerneraient donc essentiellement Moscou ou le score de Russie Unie aurait été gonflé, comme l’a affirmé en cours de dépouillement un sondage de sortie des urnes publié par l’institut FOM et qui a mis le feu aux poudres. Très curieusement ce sondage n’est plus en ligne aujourd’hui sur leur site, mais il a été repris sur de nombreux blogs. Quoi de plus simple à manipuler qu’un sondage d’après vote par un institut? Les mouvements de protestations n’ont donc concerné essentiellement que Moscou et Saint-Petersbourg, qui ont rassemblé les ¾ des manifestants du pays.

Qu’en est-il, en réalité,  de la fraude dénoncée et propagée sur la toile, via les réseaux sociaux ou Youtube, et que les journalistes occidentaux citent sans relâche depuis les élections? 7.664 incidents de diverses natures ont été recensés sur l’ensemble des bureaux de vote durant ces élections (en Russie et à l’étranger). Parmi ces incidents, les cas récencés qui concernent des plaintes pour fraude au niveau de la comptabilisation des voix sont 437. Regardons maintenant ce que dit le site de l’association "indépendante" GOLOS, spécialisée dans la surveillance des élections: 66 cas recensés de différence entre les décomptes des observateurs et les résultats finaux, qui portent chaque fois sur des écarts de 100, 200 ou 300 voix, selon les cas. Même analyse pour Vedemosti qui publie une analyse détaillée de Moscou dans laquelle une 30aine de cas a été recensés par les observateurs d’Iabloko (parti d’opposition) pour toute la capitale. Peut-on imaginer que ces 20.000 voix en litige (estimation haute) ont permis à Russie Unie de doubler son score à Moscou? A-t-on remarqué que les observateurs "indépendants" ou ceux de GOLOS ou d’Iabloko n’ont pu observer à ce jour quelque fraude que ce soit dans le reste des 3.374 bureaux de vote de la capitale? Peut- on imaginer que ces quelques cas de fraudes dans tous le pays aient pu inverser totalement le résultat du scrutin? On peut sérieusement en douter. Depuis les élections, personne n’a contesté les irrégularités, fraudes et  dysfonctionnements systémiques relevés par les différents observateurs de partis politiques et des associations. Mais on ne peut pas encore comparer Moscou à Chicago, ou 100.000 voix avaient disparu lors d’une élection en 1982. En outre, beaucoup d’observateurs internationaux ont eux validé les élections, que l’on regarde par exemple ici, la, ici ou la.

A propos d’Amérique: l’association GOLOS, très en pointe pour dénoncer les fraudes en Russie, est financée par les très puissantes associations américaines USAID et NED.  GOLOS vient d’être pris la main dans le sac, si je puis dire, puisque la presse russe vient de publier un échange mail entre la responsable de GOLOS et des responsables de l’USAID, leur demandant combien l’association pourrait facturer (lors de précédentes élections en Russie) pour… Des dénonciations de fraudes et d’abus.

Mais le Buzz informatique sur des élections massivement truquées à bien fonctionné et ce sont sans doute environ 35.000 personnes qui se sont rendus à une grande manifestation samedi dernier à Moscou (j’y ai assisté)  afin de demander de nouvelles élections. La manifestation s’intitulait la révolution des neiges, et les participants portaient des œillets blancs mais également des fleurs. Cette association de symboles fait étrangement penser aux symboles des révolutions de couleurs (appelées également révolutions des fleurs) qui ont eu lieu en Serbie en 2000, en Géorgie en 2003 ou en Ukraine en 2004. Plus étrange encore, le site de la mystérieuse et nouvelle association qui organisait le mouvement s’intitulait de la même façon BelayaLenta. C’est un nom de domaine internet qui a été déposé aux Etats-Unis en octobre 2011...

Cette manifestation était extrêmement intéressante à mon sens. Elle réunissait une galaxie très hétérogène de mouvements politiques et d’associations. Une partie des gens était venu voir ce qui se passait et étaient surpris de l’ampleur du rassemblement. Je décrirais le participant moyen comme un moscovite de la classe moyenne supérieure, jeune et plutôt de sexe masculin, présent car convaincu de s’être fait voler ses voix, lorsqu’il n’était pas simplement hostile au premier ministre Vladimir Poutine. Le meeting était co-organisé par les éternels opposants libéraux Boris Nemtsov, Michael Kassianov et Vladimir Milov, fédérés au sein du Parnas, ainsi que par Serguei Udaltsov, le leader du mouvement d’extrême gauche Front de gauche, également ancien membre de la coalition libérale/communiste "l’Autre Russie", qui rassemblait ultras d’extrême-gauche, nationaux-bolcheviques et libéraux pro-occidentaux.

Les associations libérales et pro-occidentales étaient présentes. Le parti-communiste et Russie Juste étaient aussi représentés, ainsi que divers mouvements d’extrême gauche: des anarchistes , le front de gauche et des mouvements tiers-mondistes. Mais il faut ajouter un autre élément tout à fait inattendu pour un observateur étranger, la présence en force de représentants de l’extrême droite la plus dure, néo-nazis , nationalistes ou encore monarchistes. Les francophones qui liront ce texte se demanderont sans doute comment des gens aussi différents ont pu défiler côte à côte sans heurts. Il y a eu beaucoup de slogans anti-Poutine, mais pas de casseurs en fin de manifestation. Cette animosité à l’égard du premier ministre, dans les slogans, s’est donc exprimée dans des domaines très différents. Pour certains, c’est un autocrate, pour d’autres au contraire il n’est pas assez nationaliste, trop libéral ou pas assez à gauche. Un symbole était absent de cette manifestation, le blogueur Alexeï Navalny, qui semble parfaitement représenter cette synthèse inattendue entre libéraux et radicaux d’extrême droite. Ce blogueur très populaire à l’ouest (plus qu’en Russie), ancien du mouvement libéral Iabloko, est à l’origine du slogan "Russie unie parti des escrocs et des voleurs" qui est repris par les opposants à Vladimir Poutine. C’est aussi Navalny qui a lancé le slogan "vote pour n’importe qui sauf pour Russie Unie". Il a aussi participé cette année à la marche russe, cette marche de l’extrême droite, se "félicitant de pouvoir éduquer cette jeunesse radicale". Mais il s’est également fait pirater sa boite mail, ce qui a permis de mettre en évidence qu’il était (tout comme Golos cité plus haut) salarié de l’association américaine NED (une des structures essentielles de soutien aux révolutions de couleur durant ces dernières années dans l’espace postsoviétiques), mais également en lien étroit avec Alexandre Belov, le représentant d’une structure d’extrême-droite viscéralement anti Kremlin: l’ex-DPNI.

A part l’influence de GOLOS et Navalny, il faut noter que les Etats-Unis ont promis récemment d’augmenter les aides aux associations qui opèrent en Russie, en affirmant que ces aides ne viseraient pas à miner la stabilité politique du pays. Ce dont on peut très sincèrement douter.

J’ai assisté à cette manifestation et deux réflexions principales me viennent à l’esprit.

D’abord le meeting s’est terminé dans le calme: c’était une démonstration de maturité de la société russe, tant au niveau des manifestants que de l’état. Désormais le mythe de l’état répressif sans cesse mis en avant n’est plus valide. Les manifestants ont respecté le cadre légal, tout s’est déroulé sans incidents notables.

Ensuite les revendications sérieuses et constructives de beaucoup de manifestants (médecine gratuite et reforme de l’éducation par exemple), semblaient correspondre aux demandes d’un électorat proche du parti communiste ou de Russie Juste, les partis du nouveau bloc de gauche. Ce bloc de gauche qui va occuper environ 1/3 de la nouvelle assemblée semble donc être la réelle force d’opposition qui a émergé des élections du 4 décembre, bien plus qu’une hypothétique et fantasmatique coalition orange/brune/rouge, réunie dans un meeting organisé par d’éternels perdants ou par des leaders de groupuscules. Il est plausible que désormais la vie politique russe puisse se structurer autour de deux grands blocs: un centre droit autour de Russie Unie et un grand courant de gauche.

Ces deux réflexions me font penser que la vie politique russe devrait ainsi garder sa stabilité, en renvoyant les projets américains de révolution de couleur en Russie aux oubliettes de l’histoire.

L’opinion de l’auteur ne coïncide pas forcément avec la position de la rédaction.

 

* Alexandre Latsa est un journaliste français qui vit en Russie et anime le site DISSONANCE, destiné à donner un "autre regard sur la Russie". Il collabore également avec l'Institut de Relations Internationales et Stratégique (IRIS), l'institut Eurasia-Riviesta, et participe à diverses autres publications..

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 03:56
La Vérité est toute autre avec preuves à l’appui (statistiques).
ASSELINEAU sur le terrorisme islamique !

Nicolas Sarkozy, sous influence américaine, a modifié le livre blanc en une doctrine dans la défense et la sécurité nationale, une guerre contre l’islam (terme employé dans le livre blanc : « terrorisme révélant du djihadisme »).

Pourtant en Europe, les actes terroristes islamistes sont rares :

http://www.liberation.fr/monde/01012351351-en-europe-les-actes-terroristes-islamistes-sont-rares

 

 

http://www.alterinfo.net/ASSELINEAU-sur-le-terrorisme-islamique-_a67742.html

 

 

 

 

.

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2011 4 08 /12 /décembre /2011 16:23

5 décembre 2011

Comment le mouvement anti-guerre a-t-il laissé faire ? Comment des militants avertis en sont-ils parvenus à gober tout ce que Sarkozy, TF1, Le Monde, France 24 et le Figaro leur balançaient sur Kadhafi ? Comment se peut-il que des êtres doués d’une conscience et d’une intelligence aigues n’aient pas tiré les leçons de la tragédie afghane ou irakienne qui se déroule encore sous leurs yeux ? Comment l’extrême gauche européenne en a pu arriver à applaudir la coalition militaire la plus prédatrice du monde ? Comment se fait-il que le lynchage d’un chef d’Etat tiers-mondiste, torturé à coups de pieds, de poings et de crosses de fusil, sodomisé avec un tournevis, le supplice d’un grand-père de 69 ans qui a vu quasi toute sa famille anéantie, bébés compris, ait réuni dans une même chorale les « Allah ou Akbar » de djihadistes voyous, les « Mazel Tov » du philosophe légionnaire franco-israélien Bernard-Henri Lévy, les tchin-tchin des Messieurs de l’OTAN, l’explosion de joie cynique d’Hillary Clinton diffusée sur la chaîne CBS et les hourras des pacifistes européens ?






On se rappellera que pour empêcher l’invasion de l’Irak dont le régime était bien plus despotique que celui de Mouammar Kadhafi, nous étions parfois dix millions à travers le monde. De Djakarta à New York, d’Istanbul à Madrid, de Caracas à New Delhi, de Londres à Pretoria, nous avons mis notre hostilité envers la dictature baathiste en sourdine pour arrêter l’acte le plus irréparable, le plus destructeur, le plus lâche, le plus terroriste et le plus barbare qui soit, à savoir la guerre.


En dehors des nombreuses manifestations de soutien à la Jamahiriya libyenne organisées sur le continent africain et dans une moindre mesure en Amérique latine et en Asie, la solidarité avec le peuple libyen, a été quasi inexistante. Ce peuple composé d’une myriade de tribus, de coutumes et de visages, ce peuple qui a commis le crime d’aimer son dirigeant et dictateur, d’appartenir au mauvais camp, à la mauvaise tribu, à la mauvaise région ou au mauvais quartier, n’a eu droit à aucune compassion. Les médias aux ordres ont ignoré l’existence de ce peuple qui, le 1er juillet encore, était un million dans les rues de Tripoli à défendre sa souveraineté nationale, sa révolution authentique et ce, au nez et à la barbe des chasseurs bombardiers de l’OTAN. Au même moment, un autre peuple, quasi identique à celui de Tripoli, un peuple tout aussi innocent qui pourtant n’a jamais mobilisé plus de quelques dizaines de milliers de manifestants même avec l’appui massif des commandos qataris [1], des propagandistes du djihad venus d’Egypte, de Syrie ou de Jordanie [2], même avec les techniques de cadrage trompeuses des caméras d’Al Jazeera amplifiant l'effet de foule, fut désigné « peuple à lui tout seul ». Ce peuple-là bénéficia de toutes les faveurs et de toutes les attentions. De toutes les armes et de toute l’impunité aussi. L’humanisme paternaliste et intéressé de l’OTAN à l’égard de ce pauvre peuple a ému nos gauchistes au point de leur faire dire : « Pour une fois, l’OTAN avait raison d’intervenir ».


Sans doute que le mirage des bouleversements sociaux que l’on appelle abusivement « printemps arabe » a contribué à brouiller les pistes, sans doute que la volte-face (coïncidant avec la démission de nombreux journalistes indépendants) des chaînes satellitaires arabes comme Al Jazeera qui sont désormais le joujou des pétromonarchies du Golfe et des stratèges américains ont semé la confusion, sans doute que la propagande de guerre était cette fois mieux préparée, sans doute que les rodomontades de Mouammar Kadhafi et de son fils Saïf Al Islam sciemment mal traduites par les agences de presse internationales ont aidé la propagande occidentale à rendre ces hommes détestables. Tout cela ne peut cependant expliquer l’incroyable silence approbateur des mouvements alternatifs européens prônant le changement social.


 
Défendre le faible contre le puissant


Depuis l’aube de l’humanité, s’il est une vertu qui a toujours élevé l’homme, c’est le sens de la justice. Quand la justice vient à manquer, parfois, les hommes sont pris d’une soif inextinguible et se battent pour elle au prix de leur vie. Dans l’histoire, divers courants philosophiques et mouvements sociaux ont un jour pris fait et cause pour la justice.


De nos jours et dans nos contrées, les femmes et les hommes qui brûlent pour Dame Thémis se disent souvent de gauche. Ils ont fait de la défense du faible contre le puissant leur combat, parfois leur raison d’être. Ils rejettent catégoriquement la loi du plus fort. Scrutant l’histoire, ces amoureux de la justice se placent quasi par réflexe du côté des Spartiates face aux troupes perses du roi Xerxès, du côté des Gaulois ou des Daces face aux légions romaines, du côté des Aztèques ou des Incas face aux Conquistadores de Pizarro ou de Cortes ou encore du côté des Cheyennes face à la cavalerie étasunienne du colonel Chivington ou du général Custer [3]. Le Juste n’est pas dupe. Il sait que c’est au nom de nobles causes comme la civilisation, la modernité ou les droits de l’homme que le colonisateur a réduit les « Barbares » en esclavage et exterminé près de 80 millions d’Indiens d’Amérique. Il sait aussi qu’en défendant le droit à la vie des Amérindiens par exemple, il cautionne indirectement des sociétés qui menaient des luttes fratricides ou des guerres d’annexion, qui pratiquaient le sacrifice humain ou le scalp. Le Juste est conscient que si l’on s’oppose à la guerre en Irak, on reconnaît implicitement la souveraineté nationale de l’Irak et donc, le maintien au pouvoir du régime de Saddam Hussein. Ce paradoxe n'a pas empêché le Juste de s'indigner du traitement réservé par le régime baathiste irakien ou par la Jamahiriya libyenne à leurs opposants. Il a légitimement dénoncé les abus de pouvoir de certains privilégiés du système Kadhafi, à commencer par le Guide lui-même, sa famille et son clan, les tortures et les exécutions sommaires perpétrées par les services de sécurité libyens, les opérations de séduction que le régime a lancées vers les puissances impérialistes dont il a graissé la patte des chefs d’Etat. Mais lorsque les opposants libyens se sont compromis aux pires ennemis de l’humanité, lorsqu’ils sont devenus de vulgaires agents de l’Empire et se sont à leur tour livrés à des actes de barbarie notamment contre les loyalistes, leurs familles, les Libyens noirs et les émigrés subsahariens, nos Justes n’ont pas bronché. Ils n’ont pas dénoncé l’imposture. Ils auraient pu dire : « plutôt que de faire la guerre en Libye, sauvons la Corne de l’Afrique sacrifiée par les marchés financiers ». En détruisant le pays le plus prospère et le plus solidaire d’Afrique pendant que la Corne de l’Afrique agonisait par la famine et la sécheresse, l’Empire nous a offert une occasion unique de lui porter un coup en pleine figure. Mais au lieu de rappeler cette cruelle réalité aussi intelligible et concrète qu’un slogan de lutte, nos Justes se sont terrés dans leur silence, se contentant de rabâcher les mêmes vieux clichés sur le régime libyen pour se donner bonne conscience et justifier leur couardise. 


Pourtant, le Juste ne se tait jamais avec les lâches comme il ne hurle jamais avec les loups. Il ne renvoie jamais dos à dos le petit et le grand tyran. Non pas qu’il apprécie le petit tyran mais il estime que dans un monde où le Léviathan atlantiste est caractérisé par une voracité, une violence et une félonie sans égal, il est indigne de s’allier à lui pour écraser le petit tyran, en l’occurrence Kadhafi.


Si la résistance anti-régime qui s’est déclarée en Cyrénaïque, fief des monarchistes, des salafistes et autres agents pro-occidentaux, avait repris à son compte le moindre slogan anti-impérialiste, si elle avait été un tant soi peu patriotique, progressiste, intègre, conséquente et organisée, dès lors, la question de soutenir celle-ci ne se serait pas posée étant donné qu’avec un tel programme et un tel profil, à défaut de pouvoir la corrompre, l’OTAN aurait au moins tenté de soutenir le camp adverse, à savoir celui de Kadhafi. Or, dès le début de l’insurrection, il paraissait évident que la présence en son sein de quelques intellectuels et cyber-dissidents potiches bénéficiant d’un appui médiatique exceptionnel (alors que visiblement ils ne représentaient qu’eux-mêmes et leurs protecteurs occidentaux) ne faisait pas d’elle un mouvement démocratique et révolutionnaire.


Par conséquent, en Libye, le Juste devait défendre Kadhafi malgré Kadhafi. Il devait le défendre non pas par sympathie pour son idéologie ou ses pratiques mais par réalisme. Parce que malgré certains aspects douteux de ses manœuvres diplomatiques et de son mode de gouvernance, pour la Libye, l’Afrique et le Tiers-monde, Kadhafi représentait avec ses investissements économiques, ses programmes sociaux, son système laïc, ses tentatives (certes ratées) d’instauration d’une démocratie directe garantie par la Charte verte de 1988, sa politique monétaire bravant la dictature du franc CFA et finalement, ses forces armées, la seule alternative réelle et concrète à la domination coloniale à défaut d’avoir mieux dans une région dominée par des courants obscurantistes et serviles.


Silvio Berlusconi reçoit Muammar Kadhafi arborant la photo d’Omar Mukhtar, le héros de la résistance libyenne à la colonisation italienne. L’image montre la pendaison du héros libyen après son arrestation par les fascistes italiens, en 1931. Kadhafi obtient de l'Italie des excuses et une indemnité de 5 milliards de dollars pour le crime de colonialisme.


 
La niaiserie des « ni-ni »


Ni l’OTAN ni Slobodan. Ni Sam ni Saddam. Ni les USA, ni les Talibans. A chaque guerre, ils nous servent la même recette. Face à un prédateur comme jamais l’humanité n’en a connu auparavant qui désormais maîtrise terre, mer et ciel, un ennemi sans foi ni loi qui s’est juré de mettre l’humanité à genoux et de faire régner le siècle américain, leur devise est un vibrant « ni-ni ». Alors que le pot de fer a atomisé le pot de terre, tout ce qu’ils trouvent à dire, c’est un simple « ni-ni ». Cette posture d’apparence innocente a pour seul effet de décourager et de démobiliser les forces démocratiques et pacifistes. Elle offre donc un chèque en blanc aux forces qui dirigent les opérations de conquête de la Libye.


Parmi les « ni-ni », certains intellectuels se réclamant du trotskisme comme Gilbert Achcar ont hélas applaudi la guerre de conquête de l’OTAN [4]. D’autres comme le Nouveau Parti anticapitaliste (NPA) ont adopté une posture schizophrénique, oscillant entre critique « protocolaire » de l’OTAN (faut quand-même pas qu’on passe pour des pro-impérialistes tout de même) et approbation de sa mission d’élimination de Kadhafi [5]. D’autres militants proche de la même mouvance [6], ont été jusqu’à lancer des appels à l’armement des mercenaires djihadistes à la solde de l’OTAN, ces mêmes fanatiques qui veulent en découdre avec le nationalisme de Kadhafi considéré comme une menace à leur projet panislamique, qui brûlent son Livre vert taxé d’ « œuvre perverse », « communiste et athée » destinée à « remplacer le Coran ». D’après certains membres d’une 4e Internationale aussi hypothétique qu’inoffensive, le CNT serait malgré tout une « force révolutionnaire ». Peu importe que le CNT soit composé de tortionnaires anciennement kadhafistes, de maffieux et d’islamistes équarrisseurs de « mécréants laïcs », peu importe que le CNT soit nostalgique du fascisme et du colonialisme italien [7] et veuille offrir la Libye aux Empires sur un plateau d’argent, peu importe que le CNT soit financé et armé par la CIA, les commandos SAS britanniques, les royaumes du Qatar et d’Arabie saoudite et même par le président soudanais Omar El-Béchir lui-même poursuivi par la CPI pour crimes contre l’humanité, peu importe que l’OTAN commette des crimes contre la population civile libyenne, nos amis trotskistes ont tranché : le CNT, c’est l’avant-garde révolutionnaire... Nostalgiques de la guerre d’Espagne comme toujours, certains d’entre eux me disaient qu’il fallait offrir aux rebelles libyens de nouvelles brigades internationales. Sans doute se sont-ils réjoui que le matamore des beaux salons grand amateur de tirades antifranquistes, le bien nommé BHL les ait écoutés. Brandissant le glaive de la liberté qui reflète sa sainte image et la bannière frappée de l’invincible rose des vents, le Durruti milliardaire a dérouté les troupes de Kadhafi en bombant son torse glabre. Il est entré dans Tripoli sans se presser à la tête de sa Brigade internationale, à cheval sur un missile Tomahawk…


N’est-il pas piètrement ridicule pour des gauchistes qui n’ont jamais touché à une arme de leur vie et qui crachent sur toutes les guérillas marxistes du monde parce qu’elles seraient staliniennes, de faire campagne pour l’acheminement d’armes fabriquées à l’usine d’armement belge, la FN de Herstal, à destination de mercenaires indigènes à la solde des nos élites ? Camarades trotskistes, dites-nous donc combien d’armes vous avez fait parvenir à « vos » libérateurs ? Combien de brigadistes avez-vous envoyé sur le champ de bataille ? Combien de porteurs de valises avez-vous recrutés ? Honnêtement, qui des barbus supplétifs de l’OTAN ou des combattants enrôlés dans l’armée de Kadhafi sous la bannière du panafricanisme ressemblent plus aux Brigades internationales ? Comment un tel aveuglement, un tel pourrissement idéologique et moral a pu se produire parmi des forces qui se disent radicales et progressistes ?


Après nous avoir sidéré et parfois écœuré par ses frasques, son orgueil et ses excentricités, Mouammar Kadhafi aura à la fin de sa vie au moins eu le mérite de renouer avec son passé révolutionnaire. Au moment le plus critique de son existence, il a résisté à l’OTAN. Il est resté dans son pays en sachant que l’issue du combat lui serait fatale. Il a vu ses enfants et petits-enfants se faire massacrer et pourtant, il n’a trahi ni ses convictions ni son peuple. Peut-on en espérer de voir un jour le tiers du quart de la bravoure, de l’humilité et de la sincérité de Kadhafi parmi nos camarades de l’extrême-gauche européenne dans leur lutte contre l’ennemi commun de l’humanité ?
 


Bahar Kimyongür
Le 4 décembre 2011



Notes


[1] De l’aveu même du général Hamad ben Ali al-Attiya, chef d’état-major qatari. Source : Libération, 26 octobre 2011
[2] Des rebelles « libyens » parlant des dialectes issus de différents pays arabes étaient régulièrement montrés sur les chaînes satellitaires arabes.
[3] Dans tous ces cas, des tribus en lutte avec leurs frères ennemis ont fait appel ou se sont alliées aux envahisseurs. L’alliance OTAN/CNT libyen n’est que l’ultime épisode de la longue histoire des guerres de conquête appuyées par des populations indigènes.
[4] Interview de Gilbert Achcar réalisée par Tom Mills du site britannique New Left Project, 26 août 2011. Version française de l’interview disponible sur le site www.alencontre.org
[5] Communiqués NPA des 21 août et 21 octobre 2011.
[6] Ligue internationale des travailleurs – Quatrième Internationale (4e Internationale), Parti ouvrier argentin…
[7] Le 8 octobre 2011, le président du Conseil national de transition libyen (CNT) Mustafa Abdel Jalil a célébré le centenaire de la colonisation de la Libye par l’Italie aux côtés du ministre italien de la défense, Ignazio de la Russa, issu du Mouvement social italien (MSI), un parti néofasciste. Cette période de déportations, d’exécutions et de pillages fut d’après Abdel Jalil une « ère de développement ». Source : Manlio Dinucci, Il Manifesto, 11 octobre 2011



Le président du CNT Moustafa Abdeljalil célèbre le centenaire de l'occupation italienne à l'occasion de la venue en Libye du ministre de la Défense italien, Ignazio La Russa (Peuple de la Liberté, ancien sénateur néofasciste du MST).


Source : michelcollon.info

 

 

Investig'Action - www.michelcollon.info

Chers lecteurs,

Notre newsletter hebdomadaire revient ! Merci à tous ceux qui nous ont demandé des nouvelles, on a bien senti qu'elle vous manquait !

En mai dernier, le Collectif Investig'Action vous annonçait une pause de quelques mois dans la newsletter du site www.michelcollon.info. En effet, nous décidions de consacrer toutes nos forces à la publication du livre d'entretiens avec Mohamed Hassan, consacré à l'évolution du monde arabo-musulman et à ses relations avec les USA et l'Europe. Avec l'aide de toute l'équipe, Michel Collon et Grégoire Lalieu y ont travaillé plusieurs mois afin qu'il soit parfait.

C'est terminé ! Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie de ce livre à nos yeux très important pour déchiffrer les bouleversements actuels et prévoir les prochains conflits. Son titre : La stratégie du chaos - Impérialisme et islam. Nous sommes convaincus qu'il pourra jouer un rôle important dans vos analyses et débats. Disponible : ce vendredi 16 décembre. Davantage d'infos très bientôt...

Entre temps, l'actualité chargée nous a menés à publier aussi deux livres de poche : Libye, Otan et médiamensonges, de Michel Collon et Syriana, la conquête continue, de Bahar Kimyongür. Deux analyses indispensables pour déchiffrer les médiamensonges et mettre en garde contre les prochaines guerres "humanitaires".

A présent, vous allez pouvoir lire à nouveau nos articles. Gratuitement. Mais tout ceci demande beaucoup de travail et si vous le pouvez, soutenez-nous financièrement, c'est très nécessaire en ce moment !

D'avance merci et bonne lecture !

Michel, Grégoire, Vanessa
et toute l'équipe Investig'Action

++++++++++++++++++++++++

CONFUSIONS DANS LA GAUCHE

La reconquête de la Libye et la putréfaction morale de l'extrême-gauche européenne - Bahar Kimyongur
« Comment des militants avertis en sont-ils parvenus à gober tout ce que Sarko, TF1 et le Figaro balançaient sur Kadhafi ? »

De la guerre idéologique - Front Syndical Classe
« Feindre d'agir au nom des valeurs de gauche pour diviser le front progressiste : là est la confusion ! »

AFRIQUE

Gbagbo et la CPI: Florent Geel de la FIDH dans ses oeuvres sur France 24 - Komla Kpogli
« Le premier droit de "l'homme africain", c'est le devoir de combattre toute soumission »

La Chine, meilleure alliée stratégique de l'Afrique? Les cas camerounais et ivoirien - Jean-Paul Pougala
L'un reste aligné sur l'Occident, l'autre a décidé de s'ouvrir à Pékin. Qui a fait le bon choix ?

TRAHISONS DEMOCRATIQUES

L'Union européenne dit adieu à la démocratie - Corinne Gobin
Nos gouvernants ne sont-ils pas en train de s'engager vers une situation de haute trahison envers leur population ?

Elections contestées et "désordres" en Russie - Jean-Marie Chauvier
Pas encore un régime totalitaire. Certainement pas un retour à l'ère soviétique.

L'EMPIRE EN GUERRE

"Il faut qu'un Européen gouverne en Syrie". Rencontre avec un opposant syrien - Simon de Beer
La nostalgie des colonies?

Toute l'Europe sous le poids du "bouclier" USA/OTAN- Tommaso Di Francesco - Manilo Dinucci
Le dispositif tant voulu par Washington ne va pas protéger l'Europe mais créer de nouvelles tensions.

ATTENTION, MEDIAS !

Les médias et la crise de l'Euro: inépuisable pensée unique - Gregory Mauzé
Harmonie médiatique pour mieux satisfaire les affligés et affliger les satisfaits ?

L'AUTRE HISTOIRE

Les Frères musulmans, origines et perspectives - Abdelkrim Ghezali
Une brillante analyse pour mieux comprendre ce mouvement, au-delà des idées reçues.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2011 3 07 /12 /décembre /2011 20:22

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2011/12/merkel-bismarck-allemagne-montebourg2.jpg

http://www.rue89.com/sites/news/files/assets/image/2011/12/merkel-bismarck-allemagne-montebourg2.jpg

 

 

VIDÉOS SUR LA NOUVELLE QUESTION ALLEMANDE : LA TENTATION IMPÉRIALE

Par le Mouvement politique d’éducation populaire (M’PEP).


Le 7 décembre 2011.


En France comme en Allemagne et en Europe, les interrogations se multiplient à propos du rôle des dirigeants allemands dans la crise de l’euro. Dans le livre de Jacques Nikonoff et du M’PEP, « Sortons de l’euro ! » (Mille et une nuits, 2011), une partie entière est consacrée à ce sujet qui commence aujourd’hui, enfin, à être l’objet d’un débat public. Lors de l’université d’automne du M’PEP à Sommières (30), début novembre, une session a porté sur « La nouvelle question allemande ». Annie Lacroix-Riz et Jacques Nikonoff y sont intervenus sur le sujet. Gérard Bélorgey, de son côté, développe une réflexion très proche comme la consultation de son blog en témoigne.

Annie LACROIX-RIZ, professeur émérite d’histoire contemporaine (université Paris VII-Denis Diderot), agrégée d’Histoire, ancienne élève de l’École normale supérieure, spécialiste de l’histoire des relations internationales. Elle a notamment publié : « Industriels et banquiers français sous l’Occupation : la collaboration économique avec le Reich et Vichy », Armand Colin, 1999 ; « Le Choix de la défaite : les élites françaises dans les années 1930 », Armand Colin, 2006, 2e édition augmentée, 2010 ; « L’intégration européenne de la France. La tutelle de l’Allemagne et des États-Unis », Le temps des cerises, 2007 ; « Le Vatican, l’Europe et le Reich de la Première Guerre mondiale à la Guerre froide (1914-1955) », Armand Colin, 1996, 2e édition complétée et révisée, 2010 ; « Le procès Pétain, modèle de la “farce” de l’épuration », Faites entrer l’Infini, n° 51, 2011.

Jacques NIKONOFF, professeur associé à l’Institut d’études européennes de l’Université Paris 8, ancien élève de l’École nationale d’administration (ENA), ancien président d’Attac, porte-parole national du M’PEP. Dernier ouvrage publié : Sortons de l’euro !, Mille et une nuits, 2011.


Vous trouverez notamment deux articles :

  • « Ni germanolâtrie, ni germanophobie, mais comment faire bouger Merkel ».
  • « Pour l’Europe de Merkel : l’intox à tout va ».

Gérard Bélorgey est né en 1933. Il a partagé sa vie professionnelle entre le service public (après l’ENA il a notamment été préfet, délégué à l’emploi, directeur des affaires économiques de l’outre-mer, président de sa chaîne de radiotélévision, RFO), l'enseignement et la publication d’ouvrages de sciences politiques (il est aujourd’hui membre du comité de rédaction et collaborateur régulier de la Revue Politique et Parlementaire). Il a également assumé des missions dans de grandes entreprises en restructuration (Boussac, Usinor/Sacilor), puis a été conseil d’organismes professionnels.


Pour accéder à l’ensemble des vidéos réalisées lors de l’Université d’automne du M’PEP, cliquez ici :
http://www.m-pep.org/spip.php?rubrique319

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2011 2 06 /12 /décembre /2011 01:02

 

Egypte : à la croisée des chemins


http://www.ledauphine.com/fr/images/A33670CB-CEDC-45E1-9BA3-0A78016760CB/LDL_06/cote-a-cote-musulmans-et-chretiens-coptes-ont-manifeste-hier-sur-la-place-tahrir-pour-reclamer-le-d.jpg  http://www.ledauphine.com/fr/images/A33670CB-CEDC-45E1-9BA3-0A78016760CB/LDL_06/cote-a-cote-musulmans-et-chretiens-coptes-ont-manifeste-hier-sur-la-place-tahrir-pour-reclamer-le-d.jpg

mercredi 30 novembre 2011, par Tariq Ramadan


Voici venir des jours décisifs. Les Egyptiens se rassemblent sur la place Tahrir, exigeant que l’armée se retire du pouvoir. Ils exigent un véritable processus démocratique et transparent au sein duquel la société civile puisse trouver sa place et son rôle légitimes. Il devient évident que cela n’est pas vraiment l’intention de l’armée, ni sa vision de l’avenir. Après avoir accepté la démission du premier ministre, la junte au pouvoir a nommé Kamal al-Ganzouri, un ancien lieutenant de Moubarak âgé de 77 ans. Le choix d’un tel candidat montre comment l’armée essaie de contrôler la situation. Tantaoui et ses sbires ne sont tout simplement pas prêts ni disposés à soutenir une transition démocratique véritable. En coulisses, ils cherchent des alliés et tentent de conclure des accords afin de se protéger et de continuer à contrôler l’Etat.


Les personnes qui manifestent sur la place Tahrir ont besoin de soutien. Ils ont clairement compris que l’Egypte est à la croisée des chemins ; si une libération véritable est au programme, alors c’est ici et maintenant que les choses vont être décidées. Faire partir Moubarak n’était que le premier pas ; désormais, les manifestants affrontent le régime, ses structures, ses intérêts et même ses alliés. Ces jours, ils sont en train de défier les forces les moins visibles, et les plus complexes, qui sont au cœur de l’appareil d’Etat égyptien, tant sur le plan national qu’international. Ce faisant, ils font non seulement face à des différends sur le plan intérieur, mais affrontent également des défis internationaux liés au Moyen-Orient (le conflit israélo-palestinien, les intérêts occidentaux et asiatiques, d’autres mouvements populaires, etc.). Cela ne sera pas facile : après des mois de résistance non violente (avec la retenue apparente de l’armée), nous assistons à présent à la répression, aux arrestations, à la torture et au meurtre émanant tant de la police que des forces armées. Ils se sont éventuellement excusés, mais quelque chose a changé. Il est essentiel pour les femmes et les hommes qui continuent de manifester sur la place Tahrir de rester non violents, de rester fidèles à la philosophie, ainsi qu’à l’esprit, des premières manifestations : pas d’armes, mais de l’assurance, du courage et de la dignité.


Vendredi dernier, la manifestation était appelée celle de la “dernière chance”. Nous devrions rester optimistes et faire des analyses en profondeur concernant la situation dans toute sa complexité. En coulisses, l’armée est en train de jouer un jeu peu loyal qui n’a rien à voir avec un potentiel avenir démocratique. Certains affirment qu’il faut de la patience ; il s’agit d’une période de transition. Cela est partiellement juste - la transition requiert du temps, des compromis et des efforts - mais ce n’est pas tout à fait ce qui se passe en Egypte. On entend des appels à la démocratie, on réitère des promesses (faites par la junte, annonçant qu’elle quittera le pouvoir en juin), et on fixe une date pour des élections, tandis que l’on négocie et fait des affaires visant à se partager le pouvoir et les intérêts. L’armée joue un rôle central : elle est en contact avec toutes les grandes organisations et tous les courants importants qui composent la société civile égyptienne. Parmi eux, bien entendu, les Frères Musulmans. Les tensions sont vives au sein de l’organisation islamiste : certains de ses dirigeants sont proches de la jeune génération et tiennent à soutenir les manifestants en appelant à une réforme complète et entière du régime tandis que d’autres (la majorité de la classe dirigeante actuelle) tiennent à protéger leur futur statut et rôle au sein de la société et sont prêts à négocier avec les forces armées afin de sortir de la situation actuelle. Il se sont parfois distancés des manifestations et ont joué un rôle ambigü entre la société civile et l’armée. De l’autre côté, on ne devrait pas oublier que les Américains ne sont jamais loin des négociations. Les forces armées égyptiennes sont un allié important et, bien que nous entendions des appels américains à ce que les civils s’emparent du pouvoir, la position étasunienne est loin d’être claire. Un accord entre l’armée et les Frères Musulmans pourrait s’avérer intéressant pour le gouvernement américain. Plus encore s’ils parviennent à convaincre un “civil” capable de plaire à la rue et de préserver leurs intérêts, tel que Mohammed el Baradei, afin d’assumer le pouvoir. Le printemps égyptien ressemble de plus en plus à de froids calculs politiciens au sein desquels les espoirs du peuple sont accessoires, si même ils ont quelque valeur.


L’Egypte n’est pas la Tunisie. Depuis le début déjà, j’étais pessimiste quant au fait que les Egyptiens suivraient les pas des Tunisiens. Ils m’ont donné tort. Mais la situation actuelle pourrait me donner raison à nouveau : les apparences peuvent être trompeuses. Il y a eu des manifestations, les espoirs ont été très élevés et Moubarak a finalement quitté le pouvoir ; mais nous sommes loin de l’exemple tunisien. Il serait intéressant d’analyser la situation égyptienne à la lumière de ce qui se passe en Syrie, au Yémen et en Libye (où les négociations secrètes entre le CNT, les gouvernements américain et européens donnent un aperçu de ce qui se trame réellement) bien plus que la situation en Tunisie ou même au Maroc, où le parti islamiste jouera désormais un rôle nouveau dans le paysage politique.


Des forces contradictoires - sur le plan national et international - cherchent à gagner du temps ; de puissants intérêts sont en jeu. Au Moyen Orient, les défis sont nombreux, tout comme le sont les intérêts conflictuels. D’authentiques et véritables démocraties en Egypte, en Syrie, au Bahrein, en Libye, ainsi qu’au Yémen sont loin de devenir une réalité. En fait, la démocratie authentique et véritable est loin d’être l’objectif de nombreuses personnes parmi les protagonistes de la région. La bataille ne sera pas facile. Il n’empêche que nous devrions demeurer cohérents et courageux dans notre soutien aux populations civiles qui refusent d’abandonner leurs revendications. Elles sont dans la rue en Egypte, en Syrie, au Bahrein et au Yémen ; elles se sont battues en Libye. Les défendre est absolument essentiel. Les personnes innocentes n’ont pas été tuées en vain ; quel que soit le résultat des calculs très malsains, faits en coulisses, quelque chose est en train de se produire dans le monde arabe. Aujourd’hui ou demain, il n’est pas seulement de l’espoir, mais encore une vérité historique : les peuples arabes trouveront certainement le chemin de leur accession au pouvoir et à la liberté. Que les forces armées, les pouvoir occidentaux et asiatiques, ou bien encore les pantins politiques puissent préserver leurs intérêts immédiats n’empêchera pas, au demeurant, les citoyens d’obtenir leurs droits, ainsi que leur dignité. Il s’agit d’une question de temps, et de courage. Ces jours-ci, le courage est partout dans les rues arabes.

 

Merci encore à S.H. pour cette fidèle traduction

 

http://www.tariqramadan.com/Egypte-a-la-croisee-des-chemins.html

 


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche