Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 22:36

 

Monti refuse de remettre l'Italie "dans les mains des incapables"

 

Par: rédaction
20/01/13 - 14h51  Source: afp.com
© afp.

 

Le président du Conseil italien démissionnaire Mario Monti a expliqué dimanche sa décision d'entrer en politique par le désir de "ne pas remettre l'Italie dans les mains des incapables". (..)



Les deux motifs principaux qui ont poussé l'ancien commissaire européen à endosser les habits d'homme politique après avoir été un super-technicien, ont été la peur que les sacrifices consentis par les Italiens "soient balayés" ainsi que la division du pays.

(..)

La liste Monti est créditée dans les sondages de scores jusqu'à 15% aux élections du 24 et 25 février. Le scénario le plus probable est une alliance avec le Parti démocrate (PD) donné favori, dans un gouvernement dirigé par son secrétaire et candidat Pier Luigi Bersani. M. Monti devait présider dans la journée à Bergame (nord) le premier grand meeting électoral de sa liste.

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1565383/2013/01/20/Monti-refuse-de-remettre-l-Italie-dans-les-mains-des-incapables.dhtml

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 19:33

 

SCOOP-TWITTER. Panique à l’Elysée :
La France veut interdire… Twitter

Publié le 10 janvier 2013

50

 

TWITTERNe dit-on pas très souvent que la critique est aisée ? Surtout, bien sûr, celle qui vient de l’Occident quand il faut épingler ceux considérés comme États anti-démocratiques qui pratiqueraient la censure à haute échelle. Que n’a-t-on pas dit de la Chine, à propos de Google et tous les autres moteurs de recherche ou réseaux sociaux ? Souvenez-vous, il s’agissait de dire que ce pays, une « dictature » selon la terminologie occidentale, empêchait à ses ressortissants de s’exprimer. Tiens donc, nous y voilà ! La France envisagerait d’interdire Twitter, semble-t-il. La liberté d’expression attendra dans ce cas-là car, un certain lobby mettrait la pression sur l’Elysée.


Tel est pris qui croyait prendre ? A partir du moment où ce réseau social est régi par la législation américaine et couvert par le 1er amendement, il est quasi impossible de le sanctionner à moins de l’interdire. La France osera-t-elle franchir le pas, le faire au risque de paraître pire que la Chine et surtout à cheval sur des principes obsolètes ? Mais c’est quoi cette histoire qui ressemble à un renoncement et à l’expression même des indignations sélectives qui tendent surtout à revaloriser la haine et le racisme ? S’il faut sauter sur tous les HashTags (#), par exemple #jenaimepaslesnoirs etc, il est évident que les promoteurs de ce genre de « publication » s’en donneront encore à cœur joie. J’avoue que, même comme je suis noir et fier par ailleurs, ce genre de hashtag me laisse de marbre. Fichtre.

S’il faut vraiment qu’à tout bout de champ on s’indigne, on attaque, on se plaint, être en somme à fleur de peau sous prétexte que le racisme est florissant ici ou là, mieux vaut se désinscrire dudit réseau social et ne plus profiter de ses bienfaits. Parce que, chercher à le contrôler est simplement une tentative hypocrite de se faire mousser pour monopoliser l’attention sur soi. De voir la ministre Najet Vallaud-Belkacem se lancer dans cette brèche avec autant d’entrain est triste, ridicule et puéril. L’inutilité de l’action est assez criard et se présente par ailleurs comme une ingérence dans les affaires d’autrui. Finalement, on ne peut plus rien dire, faire, ou rire de tout. Là est la vraie intolérance, elle ne réside pas du côté de ces petits posteurs du dimanche à qui on donne une importance qu’ils n’ont pas.

Diantre. Porter cette affaire devant la justice est aussi risible. On a l’impression que les donneurs de leçons veulent être partout à la fois, avoir le don d’ubiquité, un œil de lynx et museler ce qui ne leur plaît pas. Sans défendre Twitter qui m’apporte pas jour plus de 1000 visiteurs et sans soutenir les petits plaisantins- si on veut racistes-, il faut parfois prendre de la hauteur et ne pas chercher à tout diligenter. Convoquer les dirigeants de Twitter ou leurs représentants et conseils est même l’ultime syncrétisme d’une chinoiserie, devrais-je dire, franco-niaiserie aussi pathétique que la première nommée ? C’est la tentation du pire, le contre-exemple typique de ce qu’il ne faut pas faire.

Dérive raciste sur Twitter ? Que nenni. Ceux qui prêtent attention à tous les salmigondis qui y sont véhiculées jouent le jeu morbide de l’indignation. A cette allure, dire encore du mal de la Chine qui veut fliquer l’Internet alors qu’on fait pareil en se cachant derrière un supposé racisme, c’est vraiment osé ! La police de la pensée n’a jamais fait avancer quoi que ce soit. Au contraire même, vouloir contrôler tout aboutit à ne rien contrôler. Il est interdit d’interdire…

 

http://allainjules.com/2013/01/10/scoop-twitter-panique-a-lelysee-la-france-veut-interdire-twitter/

 

.

 

.

Partager cet article
Repost0
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 04:43

 

 

 

petit-prince.jpg

 

 

Quand j'étais jeune, j'aimais le titre du film "Si tous les gars du monde", oui, si tous les gars (euh, au Moyen Age, le féminin était... garce !! Ouïe !) du monde voulaient se donner la main... la coopération universelle, quoi (comme Castro et Chavez, diabolisés par l'Occident, en rêvent. Quel bel exemple de fraternité universelle) !

 

Mais voilà, notre monde est dessiné par des fous, au sommet : Adorateurs du Veau d'Or, sans scrupules, hérissant le monde de murs (et de barbelés), comme le dernier en date construit par la grande "démocratie" (sic) israélienne pour se protéger des Syriens. Ou comme "la plus grande démocratie du monde" américaine envers son voisin mexicain parce que les victimes du Système tentent de franchir la frontière pour avoir les miettes de l'Oncle Picsou Sam... Et cela donne cette vidéo, où désormais nous sommes tous et toutes, considéré(e)s comme d'affreux terroristes !

 

Notre monde est tombé sur la tête...

Que dirait le Petit Prince de St Exupéry, s'il revenait,

ou Candide, de Voltaire ?

Sauve-qui-peut !

Ou disons non à l'intolérable, évidemment !

Eva R-sistons

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 03:48

 

Dimanche 6 janvier 2013

Obama dans les pas de BushLe FBI continue de mettre en avant la pratique de l’enlèvement à l’étranger de personnes suspectées de terrorisme, avec à la clé le transfert forcé vers les États-Unis, et ce en marge de toute règle de droit et en violation même des propres lois étasuniennes.

 

C’est le quotidien Washington Post qui a vendu la mèche en relatant le dernier épisode du genre qui a vu trois Européens (deux Suédois et un Britannique) se faire kidnapper dans la petite république africaine de Djibouti parce que suspectés d’être membres d’al-Shabaab, un groupe armé islamiste actif dans la Somalie limitrophe. Le ministre des affaires étrangères suédois a confirmé en août l’arrestation et l’extradition clandestine qui a suivi d’Ali Yashin Ahmed, 23 ans, et de Mohamed Yusuf, 29 ans. Ces deux personnes sont depuis détenues illégalement et régulièrement interrogées par le FBI.

 

Les deux accusés auraient été présentés devant un tribunal de Brooklyn le 21 décembre de l’année dernière. La police fédérale étasunienne a en effet annoncé dans un communiqué la comparution des deux Suédois et du Britannique – Madhi Hashi, 23 ans – devant les juges d’une cour new-yorkaise. Le lieu et les conditions de leur détention n’ont en revanche pas été révélés. Selon l’avocat de Yusuf, il n’y a aucun motif juridique valable pour juger son client aux États-Unis, et les autorités suédoises et britanniques n’ont relevé aucune activité criminelle au cours des déplacements des accusés au Yémen, en Somalie et à Djibouti. Les trois hommes ont été apparemment arrêtés pour un motif futile en août dernier mais une fois sous les verrous, ils ont été interrogés par des agents spéciaux étasuniens. Deux mois après leur arrestation, ils ont été inculpés au cours d’une audience secrète d’une juridiction fédérale à New-York puis transférés dans un lieu tenu là-aussi secret.

 

Djibouti, le petit pays de la corne de l’Afrique contrôlé politiquement et militairement par les États-Unis, héberge la grande base du camp Lemonnier, nœud stratégique d’où partent les drones espions étasuniens et les soi-disant opérations antiterroristes.

 

« Ces enlèvements sont encore plus fréquents qu’avant », affirme à la presse étasunienne Clara Gutteridge, activiste du groupe pour la défense des droits humains « equal justice forum », expliquant que ces détentions secrètes sont utilisées par les États-Unis en complément des raids sanglants toujours plus nombreux effectués au Proche-Orient, en Asie centrale et dans plusieurs contrées africaines. Du reste, Obama s’est bien gardé de fermer le camp de concentration de Guantanamo, où depuis des années des « suspects » kidnappés à travers le monde entier sont déportés, torturés puis interrogés. Malgré les efforts des juristes aux ordres de la Maison blanche, il n’a été possible d’offrir un parcours juridique légal aux personnes suspectées de terrorisme enlevées à l’étranger. Mais rien n’arrête décidément l’Oncle Sam qui pratique, en sus, des bombardements aveugles à l’aide de drones au Pakistan, au Yémen, en Somalie et en Afghanistan. Des armes qui n’existaient pas au temps de Bush… L’ancien président était contraint d’utiliser des équipes au sol, agents spéciaux ou militaires.

 

Le nombre d’enlèvements effectués au terme du premier mandat d’Obama ne fait bien évidemment l’objet d’aucun communiqué officiel. En 2009, malgré la condamnation des agissements de la précédente administration républicaine, Obama a autorisé la poursuite des enlèvements illégaux de suspects en pays étrangers et leur déportation aux États-Unis où ils sont copieusement interrogés. Il paraîtrait néanmoins que les simulacres de noyade ne sont plus d’actualité…

 

Capitaine Martin 

 

Et la guerre qui ne dit pas son nom, avec les drones... au Pakistan, par ex. Jolie démocratie ! Note d'eva

 

 

Articles récents

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 03:42

 

 

 

.
.
Commentaire d'un Lecteur :

Cette vidéo est connue mais il est bon de la rappeler….
A cela tu peux rajouter la fable du créateur de FaceBook qui est exactement la même histoire.
Et en plus la société capital risque qui l’a financé est une filiale de la CIA.
Tu peux rajouter le HOLD’UP de la société française Gemplus fabricant les cartes à puces bancaires et téléphoniques qui est passé sous girons Américains et où tous les actionnaires français et chercheurs se sont fait évincer.
A cela rajoute le scandale encore peu connu des Smartphones et Iphones qui sont capables de transmettre même éteints (sur la réserve téléphonique) de l’audio et de la vidéo) via des logiciels virus installés en parallèles des applications achetées dans les « apple stores ».

Et cela sur d’autre serveurs que ceux des opérateurs téléphoniques sur lequels nous sommes abonnés.
Moralités éloigne ton portable à plus de 10cm d’une conversation sensible même s’il est à l’arrêt.

Donc notre société interdit de s’exprimer en dehors de la pensée admise mais en plus si tu le fais en comité restreint tu es espionné.

 

.

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 03:37
Un bébé en garde à vue,
accusé d'avoir mendié


Philippe Alain
Dimanche 6 Janvier 2013


Un bébé en garde à vue, accusé d'avoir mendié

 

On croyait avoir tout vu en ce qui concerne les pratiques policières françaises contre les roms. Et bien non, il va falloir se faire une raison. Après les expulsions et les traques qui ont repris de plus belle avec Hollande et Valls (1). Après les cyclistes verbalisés pour pneus lisses (2). Après les enfants violentés, pourchassés et humiliés par la police (3). Voici le bébé de 12 mois enfermé pendant plus de 4 heures, accusé d’avoir mendié.

Les faits se passent en cette fin d’année 2012. Mirela (4), rom originaire de Roumanie sollicite la générosité des passants afin qu’ils lui donnent quelques pièces qui lui permettront d’acheter de quoi manger pour elle et son enfant. Sa main gauche est tendue, la paume ouverte vers le ciel, sa main droite tient fermement la poussette de son enfant de 12 mois.
Mirela vit dans un “camp”, appellation politiquement correcte pour désigner en réalité, un bidonville qui ressemble aux favelas de Rio ou d’ailleurs. La France est la 5ième puissance économique au monde, mais elle est incapable d’intégrer correctement les 15 000 roms présents sur son territoire dont la moitié sont des enfants. Comme des centaines de familles, Mirela n’a nulle part où aller. Le 115 lui répète inlassablement chaque jour que toutes les places d’hébergement d’urgence sont occupées. Condamnée à rester dans un bidonville avec son enfant, elle doit trouver de l’argent pour survivre et n’a pas les moyens de mettre son bébé à la crèche. Tout le monde pourrait s’en douter.
Tout le monde, sauf nos chers policiers-assistantes-maternelles-la-main-sur-le-cœur qui, outrés par la présence d’un enfant dans la rue décident de prendre le problème à bras-le-corps et l’enfant sous leurs bras protecteurs. Bien que Mirela ne fasse que tendre la main aux passants, ils trouvent son attitude insupportable et contraire aux lois de la république.
Dans la France de Hollande, Valls et Bauer, un enfant rom dans les bras de sa maman est en effet devenu un danger public. Alors les policiers vont les emmener manu militari au poste où ils vont humilier, insulter et menacer la maman.

On lui demande tout d’abord de présenter ses papiers d’identité ainsi que ceux de son enfant, ce qu’elle fait. La procédure qui suit ne peut donc pas être une vérification d’identité puisque selon l’article 78-3 du code pénal, « La personne qui fait l'objet d'une vérification ne peut être retenue que pendant le temps strictement exigé par l'établissement de son identité ». Alors pour faire bonne figure et justifier les longues heures d’attente que la maman et son bébé vont passer au poste, la police va falsifier la vérité et relater par écrit des faits matériellement impossibles.

Cela ne devrait pas tarder, mais la mendicité n’est pas encore interdite en France. Un Officier de Police Judiciaire (OPJ) va donc l’accuser, tenez vous bien, d’avoir « organisé la mendicité d’autrui en vue d’en tirer profit », avec cette circonstance aggravante que les faits auraient été commis à l’égard de son enfant de 12 mois. On croit rêver, mais non, c’est bien écrit noir sur blanc.

Un bébé de 1 an, ça pleure, ça rit, ça crie, c’est un trésor que l’on protège et que l’on chérit. On y tient comme à la prunelle de nos yeux, quand il a mal, on a mal, quand il sourit, on est heureux. Et bien non. Selon la police, les roms détestent leurs enfants, ils les haïssent même, au point d’en faire des mendiants, dès l’âge de … 12 mois…

Incroyable, mais vrai, la police français voit vraiment des choses extraordinaire.
L’OPJ qui a rédigé le rappel à la loi aurait dû passer un coup de fil au Guinness des records.
Un bébé roumain de 12 mois, qui marche, tend la main, parle en français et court après les passants pour leur demander de l’argent, si ce n’était pas écrit sur un document officiel de la police, personne n’y croirait, n’est-ce pas ?

Le rappel à la loi qui est donné à Mirela explique que les faits qui lui sont reprochés sont passibles de 5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende (article 225-12-6 du code pénal). Elle est également sous la menace d’une interdiction de séjour en France d’au mois 10 ans. (article 225-20 et 21 du même code pénal). Magnanime, l’OPJ va quand même laisser repartir la maman et son enfant plus de 4 heures après leur arrestation, en précisant bien à Mirela qu’elle sera poursuivie devant le tribunal si elle commet une autre infraction dans les 3 ans à venir…

On pourrait penser qu’il s’agit là d’un dérapage de quelques policiers particulièrement zélés, sensibles aux conditions de vie des enfants roms et qui ont raté leur vocation d’assistante sociale. Pas du tout. Ce détournement de la loi afin de traquer, de condamner et d’expulser des familles roms n’est pas nouveau. Il est dans le droit fil de la politique raciste lancée par Sarkozy contre les roms et reprise à leur compte par Hollande et Valls.
Lors de l’été 2011, déjà, des mamans roms qui mendiaient avaient été arrêtées et séparées de leurs enfants plusieurs semaines. A l’époque, c’est la « privation de soins » qui avait été évoquée par les policiers, mais le tribunal de Bobigny avait décider de relaxer les mamans injustement incriminées. (5)
A l’époque, la police se trouva fort dépourvue quand la sentence du tribunal fut venue. L’un d’entre eux en avait les larmes aux yeux: «Le phénomène n'est pas facile à appréhender. Il existe peu de recours pour protéger ces enfants. Si la privation de soins n'aboutit pas, notre champ d'action se retrouve bien restreint». Le policier assistante maternelle en chef avait prévenu: «Nous n'avons pas l'intention d'abandonner ces enfants. Si la privation de soins ne fonctionne pas, nous trouverons autre chose» (6)

Ouf, nous sommes soulagés, ils ont trouvé autre chose: le réseau mafieux de mendicité organisé par la maman qui force son bébé de 12 mois à courir après les passants pour leur extorquer de l'argent… Plus c'est gros, plus ça passe. Après le cancer, la sécurité routière, les violences faites aux femmes, je propose que l’on érige en grande cause nationale la protection des enfants roms et que l’on mette sur le coup tous les policiers de France et de Navarre. Plus sérieusement, au lieu de se prendre pour ce qu’ils ne sont pas et n’ont jamais voulu être, des assistantes maternelles, les policiers et leur hiérarchie feraient mieux de s’occuper de la vraie délinquance qui elle, ne cesse de progresser.


Le gouvernement qui n’a de socialiste que le nom, ferait mieux pour sa part de lutter contre la pauvreté plutôt que de pourchasser les pauvres.


Bébés roms qui êtes nés sous une mauvaise étoile, en ce début d’année traditionnellement consacré aux vœux, la France, le Président Hollande et son bras droit Manuel Valls vous souhaitent une bonne et heureuse année 2013… En Roumanie.

Philippe Alain
http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain

(1) http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/110812/enfants-roms-lautre-tweet-de-valerie
(2) http://www.mediapart.fr/journal/france/261012/roms-le-harcelement-des-policiers-de-lessonne
(3) http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-alain/061012/des-enfants-pourchasses-violentes-et-humilies-par-la-police
(4) le prénom a été changé
(5) http://lci.tf1.fr/france/justice/mendiantes-roumaines-au-tribunal-la-chasse-aux-roms-continue-6808956.html
(6) http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/10/25/01016-20111025ARTFIG00350-la-police-face-au-casse-tete-des-enfants-mendiants.php?cmtpage=4

 

http://www.alterinfo.net/Un-bebe-en-garde-a-vue-accuse-d-avoir-mendie_a85378.html

 


Partager cet article
Repost0
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 17:08

 

Travaux de renforcement de la clôture le long de la frontière israélo-syrienne, le 28 juillet dernier.
Travaux de renforcement de la clôture le long de la frontière israélo-syrienne, le 28 juillet dernier. Crédits photo : Yaron Kaminsky/ASSOCIATED PRESS
http://www.lefigaro.fr/international/2011/08/16/01003-20110816ARTFIG00451-israel-renforce-ses-defenses-sur-la-frontiere-avec-la-syrie.php
.

Israël veut ériger une clôture avec la Syrie

Il y a 5 heures - JournalMetro.com

JÉRUSALEM – Les forces islamistes radicales ont pris le contrôle de la région, a affirmé dimanche Benjamin Nétanyahou, et Israël souhaite ériger une clôture fortifiée le long de sa frontière avec la Syrie afin de s’en protéger.

 

Le premier ministre israélien a soutenu que son pays avait besoin d’une barrière comme celle qui est située le long de la frontière avec l’Égypte. La clôture métallique a permis, selon lui, de stopper le flux de migrants clandestins africains.

Benjamin Nétanyahou a ajouté que le régime syrien était «instable» et qu’Israël s’inquiétait des armes chimiques qui se trouveraient au pays.

 

http://www.juif.org/go-news-182016.php

.

Sur ce site,

Officier de Tsahal : "la troisième intifada a commencé"

et les commentaires sont intéressants. Dès qu'on n'est pas aligné, on est traité de "vermine" ! (eva)

 

.

En somme, une démocratie entourée de barbelés. Etonnant, non ? Lorsqu'on mène une politique juste, on n'a pas besoin de barbelés, de murs ! (eva)

.

.

Et à propos de la Palestine occupée,

 

Abbas ordonne de changer “Autorité palestinienne” par “Etat de Palestine”  05/01/2013

Abbas ordonne de changer “Autorité palestinienne” par “Etat de Palestine”



Le chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a ordonné, par un décret, à tous ses organismes et institutions d’employer désormais dans les documents officiels et gouvernementaux le nom d’”Etat de Palestine” au lieu de l’Autorité palestinienne, rapporte samedi l’agence Wafa.

“Selon le décret, tous les timbres, en-têtes, toutes les enseignes, pancartes porteront désormais le nom d’Etat de Palestine à la place d’Autorité palestinienne”, lit-on dans le communiqué.

Cela fait suite à la reconnaissance par l’Onu de l’Autorité palestinienne en tant qu’Etat observateur non membre de l’organisation. M.Abbas a également ordonné de l’appeler lui-même président de Palestine.

http://www.alterinfo.net/notes/Abbas-ordonne-de-changer-Autorite-palestinienne-par-Etat-de-Palestine_b5097157.html
.
Sur ce site,

Le procès du fils Kadhafi aura lieu

au cours du prochain mois  05/01/2013

сын Муаммар Каддафи сын Саиф аль Ислам Саиф аль-Ислам Каддафи ливия
 
Photo : EPA

Le procès de Seif al-Islam, le fils de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, qui est en état d'arrestation sur le territoire libyen, aura lieu au cours du prochain mois. C'est ce qu'a déclaré ce samedi le ministre de la Justice de la Libye.

 

Selon le ministre libyen, l'ancien premier ministre de la Libye Al-Baghdadi al-Mahmoudi et Abdallah Al-Senoussi, l'ancien chef du renseignement sous le régime de Kadhafi, seront également traduits en justice. Le ministre de la Justice a également indiqué que toutes prisons en dehors de la juridiction de l’État vont disparaître en Libye dans un proche avenir, ainsi qu'une pratique des arrestations accompagnées d'abus de pouvoir sera abolie.

 

french.ruvr.ru
.
Commentaire

Exactement le même scénario qu'en Irak. Les Américains, derrière les rideaux, seront très impliqués dans ces procès. Ils produiront de faux témoins. Le résultat de ce procès-bidon: pendaison assurée. On cherchera à faire disparaître toute trace de l'ancien régime afin que les Libyens ne puissent réclamer leur retour. Le pétrole libyen est trop important pour les Américains qu'ils ne risqueront pas de le perdre. Je regrette de le dire mais tout est terminé pour la Libye pour au moins les 100 prochaines années c'est-à-dire jusqu'à la dernière goutte de pétrole.
Claudia
.
.
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 02:02

 

 

Je suis né à Rodez dans l’Aveyron il y a 51 ans, et je suis installé en pays catalan depuis une vingtaine d’années.

J’habite à Collioure, un superbe village du bord de mer.


Artiste et militant

Plusieurs sujets me passionnent vraiment, mais la création artistique y tient une place très importante. Artiste moi-même, essayiste et peintre abstrait essentiellement, j’ai exprimé dans mon dernier livre, Le voyage éphémère, l’idée que l’artiste n’est pas seulement l’amuseur, le décorateur, ou l’acteur complaisant d’une société de spectacle abrutissante.

Il a, et de très loin, une part de responsabilité dans la construction de la société qu’il habite, puisqu’il en est, soit l’acteur engagé dénonçant les chaos irréversibles, soit la marionnette rémunérée pour complaire au public. Se taire et ne rien faire, c’est déjà capituler. Le silence n’est qu’une ombre complice. D’où mon engagement militant.

Je regarde toujours avec effarement la construction forcée et militarisée du soi-disant ordre mondial, qui découle davantage de Dark Vador que du Mahatma Gandhi. Et dont la construction européenne fait tristement partie.

Le totalitarisme étasunien est très préoccupant, car il met en péril des peuples entiers. Sous couvert de droits de l’homme qu’ils ne respectent même pas, et de démocratie qu’ils foulent aux pieds magistralement, ces donneurs d’ordre et de leçons, de par leur histoire, ne sont qu’hégémonie et barbarie institutionnalisées. Sortir de cette tutelle macabre est d’une urgence absolue, et l’une des raisons majeures de mon engagement à l’UPR.


J’ai milité au Front de gauche, mais ma désillusion a été totale.

J’ai milité au Front de gauche pendant plusieurs années. Mais ma désillusion a été totale. Au début, les idées exprimées correspondaient à mes convictions. Puis, peu à peu, tout s’est effrité.


Il y a quelques années, lors d’un rassemblement, j’ai posé deux questions à M. Mélenchon :

1°) « Que pensez-vous de la puce RFID ? »

À mon grand étonnement, il m’a répondu qu’il ne savait pas ce que c’était.

J’ai reformulé la même question. Mais, visiblement agacé, il s’est retourné pour changer d’interlocuteur.

J’étais abasourdi. Comment un homme politique pouvait-il ignorer un tel sujet, ou bien l’éluder aussi facilement ?


2°) « Pourquoi appelez-vous systématiquement à voter pour le PS ? »

Un peu plus tard dans la même soirée, je lui ai dit que je trouvais dommageable, et non révolutionnaire, pour le Front de Gauche d’appeler à voter PS systématiquement au second tour des élections. Je lui ai demandé pourquoi il agissait ainsi.

Nouvelle volte-face du personnage, visiblement très agacé. Je commençais à déchanter sérieusement.

Mais c’est la guerre contre la Libye qui m’a définitivement écarté de son prétendu « Front de Gauche ».

M. Mélenchon a fait partie des va-t’en guerre à prétexte humanitaire. Et, lorsque les atrocités commises par l’OTAN et ses mercenaires ont été dénoncées sur les sites d’information comme Agoravox et bien d’autres, il n’a pas bronché. Pas l’ombre d’un regret.

Pourtant, le génocide de Syrte est comparable à celui de Guernica, dont Picasso a dépeint l’horreur.

Bien triste désillusion alors, à propos de ce tribun délibérément docile au nouvel ordre mondial !

Malgré ses déclarations emphatiques, M. Mélenchon a fait du prétendu « Front de Gauche » une machine à broyer les idées pertinentes pour les recycler en objets divers, tels que des brosses à reluire et autres chiffons utiles à cirer les godasses d’un PS complice de la nouvelle inquisition mondialiste.


Chaque pays doit avoir le droit de décider de son avenir en toute indépendance


J’éprouve un intérêt grandissant pour la sauvegarde et le respect des diversités culturelles, expressions humaines de tous les peuples et de tous les pays.

Je pense que le droit fondamental de chaque pays est de décider de son avenir, en toute indépendance, de par ses décisions irrévocables et démocratiques, et sans avoir à se justifier de ses choix fondamentaux devant tel ou tel organisme étranger impérialiste.

L’Amérique Latine, dans son ensemble, me passionne justement pour ça, et plus particulièrement les pays de l’ALBA. J’aime lire les informations venant de Russie ou de Chine, et de bien d’autres pays, pour avoir un avis différencié de l’actualité.


Il faut rompre avec 4 mauvaises habitudes électorales et prendre notre destin en main

Quatre animaux, quoique sympathiques, me semblent correspondre, de façon humoristique, aux mauvaises habitudes électorales :

1) le mouton apathique, qui suit le troupeau sans trop se poser de questions
2) le pigeon, qui écoute les bonimenteurs et se fait toujours pigeonner
3) l’autruche, qui ne veut rien savoir et qui pense échapper au danger en laissant son croupion bien en vue
4) et le perroquet quasi convaincu, qui débite inlassablement ce que les médias lui ordonnent de dire pour paraître respectable en public.

Un sursaut citoyen est donc nécessaire, mais de façon raisonnée et intelligente.

http://www.u-p-r.fr/responsables?resp_id=58

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 00:05

 

 

topor-liberte-dexpression1.jpg 

 

Le totalitarisme qui rôde,

la subtile et performante dictature hédoniste

 

"Le totalitarisme qui nous fait face est le plus implacable qui soit. De toutes les dictatures, la dictature hédoniste est de loin la plus performante et la plus solide de toutes. Aboutissement logique d’un long processus historique, sociologique et psychologique, la domination moderne s’est imposée comme une idéologie totale, omniprésente, dont chaque individu se fait aujourd’hui le vecteur à son insu, dans son langage, dans son comportement, dans son mode d’appréhension du monde.
Aucune sphère de la société, publique ou privée, n’est épargnée par ce vaste élan de subversion qui ravage les structures et les institutions traditionnelles, impose un rythme effréné, et induit un déracinement à la fois spatial et temporel des hommes, transformés en nomades dans un monde purgé de son sens, amputé de son Histoire, privé de son avenir.

L’aliénation est ainsi totale, et à mesure que les derniers remparts à l’hégémonie moderne s’effondrent, de nouvelles promesses hédonistes émergent, ouvrant comme seules perspectives d’avenir les satisfactions éphémères, organiques, conditionnées et perverses de la consommation et de la sexualité.

 
Accompagnant ce mouvement, la standardisation des personnalités par les médias de masses systématise les comportements individuels qui s’inscrivent ainsi dans un paradigme global purement matérialiste dont la fonction première est d’isoler l’individu de l’ensemble de ses appartenances, substituant le bien au lien, la possession à la relation.

Un tel totalitarisme neutralise alors l’ensemble de ses oppositions tout en alimentant son essor en s’appuyant sur les archaïsmes psychologiques d’individus qui se trouvent bombardés pluri-quotidiennement d’injonctions publicitaires et normatives qui excitent les plus bas instincts et leur offrent dans le même temps des débouchés pour décharger ces pulsions, que ce soit dans l’acte d’achat ou l’acte sexuel. La mobilisation de ces processus primaires – et parfaitement inoffensifs pour le Système – entraînant par ricochet une dégradation générale de l’intellect dont la source sublimatoire se trouve tarie par le « jouir-sans-entrave » qui s’y manifeste.

Dès lors, c’est un cercle vicieux qui s’enclenche. Standardisés et aliénés, les individus renforcent par leurs comportements et leurs discours une pression sociale qui broie insidieusement le collectif et normalise le processus de décivilisation.

 

C’est là le caractère le plus abject de ce totalitarisme : sa domination ne repose ni sur la coercition, ni sur la force. Elle s’appuie sur l’adhésion collective, sur un contrat tacite et inconscient par lequel l’individu renonce à son âme, à ses responsabilités, en échange des quelques satisfactions immédiates à ses désirs, des désirs étant par ailleurs conditionnés par le Système (à travers les phénomènes de mode par exemple).

C’est la mort du corps social, tué de l’intérieur par ceux-là mêmes qui en dépendent."

Extrait de : "Résister à l'Empire"


-> http://la-dissidence.org/2012/11/14/vincent-vauclin-au-milieu-des-ruines-les-dissidents-face-a-lempire/


.

 

 

totalitarisme-chaussures-copie-1.jpg

 

 

.

Totalitarisme,

dictature du capitalisme,

voir aussi ici :

 

Vidéos :

 

Totalitarisme qui rôde, dictature hédoniste, stratégie du choc, le Mal en politique

 

 

 

http://www.decitre.fr/gi/25/9782916721125FS.gif

Ponérologie Politique
La science du Mal

 

VIDEO  ICI :

 

Dimanche 30 décembre 2012

 

 

La ponérologie politique ou la science de la genèse du Mal
appliquée à des fins politiques

La ponérologie politique ou la science du Mal appliquée à des fins politiques

.

Jamais nous ne sommes trouvés

en position aussi précaire,

aussi proches de la destruction totale

 


Laura Knight-Jadczyk et Henry See pensaient que la situation terrible à laquelle cette planète et ses habitant-es sont confrontés pouvait avoir un lien avec la question de la psychopathie. Les phénomènes abordés dans La ponérologie politique — en rapport avec les groupes et la façon dont ceux-ci sont corrompus par des déviants pathologiques qui s’y infiltrent sous l’aspect de la normalité — leur étaient très familiers. Ils savaient qu’il se passait quelque chose d’étrange, mais ils ne savaient pas encore le nommer ou le catégoriser. Ils avaient trouvé certaines dénominations et catégorisations dans des textes sur la psychopathologie, mais qui n’abordaient pas la dimension sociale, jusqu'à ce qu'ils aient accès à l’ouvrage d'Andrzej Lobaczewski. Dans La ponérologie politique – La science de la genèse du mal, appliqué à des fins politiques (Political Ponerology), Lobaczewski présente le sujet d’une manière radicalement différente des autres textes sur la psychopathie, en suggérant que l’influence des psychopathes et autres déviant-es n’est pas qu’une simple influence parmi tant d’autres affectant la société, mais que, si les circonstances sont favorables, elle détermine la manière dont nous vivons, ce que nous pensons, et la façon dont nous jugeons ce qui se passe autour de nous.


Quand on comprend la véritable nature de cette influence : qu’elle est sans conscience, sans émotion, égoïste, froide et calculatrice, dénuée de tous standards moraux ou éthiques, on est horrifié, mais en même temps, tout commence à s’éclairer soudainement. Notre société perd de plus en plus son âme parce que les personnes qui la dirigent et qui donnent l’exemple sont sans âme — ils n’ont littéralement aucune conscience. Quand vous en venez à comprendre que les rênes du pouvoir politique et économique sont entre les mains de personnes sans conscience qui ne possèdent pas de faculté d’empathie, cela permet de regarder ce que nous appelons le "Mal" d’une façon totalement nouvelle. Le "Mal" n’est plus seulement une question morale; il peut alors être analysé et compris scientifiquement.

 

 

extrait d'un formidable article :

 

 http://femmesdelafrancophonie.org/2008/03/la-ponrologie-p.html

 

  .

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2012 4 20 /12 /décembre /2012 00:21

 

Le gouvernement français peut-il couper internet en cas de French Revolution ?

par Pierre saintrailles (son site) mercredi 19 décembre 2012


En cas de forte crise sociale débouchant sur des débordements, le gouvernement a-t-il le droit et les moyens de couper Internet, purement et simplement pour éviter au peuple de s'organiser ?

Cette double question mérite de s'interroger un peu à la lumière des coupures qui ont affectées la Syrie (fin novembre 2012) ou bien encore l'Egypte (2011), l'Iran (2009) ou la Birmanie (2007).


A chaque fois désormais, la même configuration se répète :

face à une agitation sociale vive et trop organisée, le gouvernement d'un état vacillant coupe les principaux systèmes de communication pour se donner du temps et reprendre du terrain sur son adversaire (son peuple...)

Scénario catastrophe impossible en France... A moins que...

 

Une coupure techniquement possible

Techniquement, le système des télécommunications (téléphonie, internet...) semble pouvoir être réduit à la portion congrue si le gouvernement français le désire. Difficile de dire qu'une coupure totale est possible mais une baisse de 90% du trafic (comme en Egypte, par exemple) est tout à fait envisageable.

Que le réseau fonctionne par le filaire, la fibre optique ou les ondes, il est contrôlable. La preuve ? Le 6 juillet 2012, les abonnés d'Orange ont la désagréable surprise de ne plus pouvoir se servir de leur téléphone (souvenez-vous !). Le PDG de France Télécom expliquera quelques jours plus tard qu'un problème logiciel avait affecté le coeur du réseau. Le marché d'internet (navigation web, courrier électronique, messagerie instantanée et réseaux sociaux) et de téléphonie mobile se réparti en France entre 4 gros fournisseurs : Orange (France Télécom), SFR (Vivendi), Bouygues Telecom (Bouygues) et Free. On sait que Free est dépendant d'Orange (ainsi que la plupart des petits opérateurs, pas du tout indépendants...) Il suffit donc de convaincre Orange, SFR et Bouygues simultanément pour connaitre un black-out total.

Du fait de l'implantation de France telecom, cet opérateur peut même probablement à lui seul tout bloquer.

 

Les vidéos du web
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
PlayArrow
www.pilot-capless.fr
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
PlayArrow
http://www.dailymotion.com
PlayArrow
http://www.wideo.fr
PlayArrow
www.easyflirt.com
Il y a 3 mois - 24 minutes

Discours de clôture de Jean-Marc Ayrault lors des journées parlementaires

www.dailymotion.com [?]

Une coupure sérieusement envisagée ?

Aux Etats-Unis, Barack Obama a signé un décret sur le contrôle d’Internet en cas de catastrophes naturelles. Au nom de la sécurité nationale, le gouvernement américain se donne les pleins pouvoirs sur le Web…

En Chine, la censure fait rage. Une des méthodes les plus classiques consiste à interdire certains mots sur les moteurs de recherches, qu'ils soient internationaux ou nationaux. La recherche du mot clef aboutie à une page d'erreur et la répétition de la même recherche bloque temporairement l'IP.

Nul doute que la Chine, au dispositif de contrôle très centralisé, a les moyens de couper complètement le net, si nécessaire...

En France, les choses sont moins tranchées. Échaudé par les controverses violentes suscitées par la loi Hadopi, aucun texte de loi et aucun politique ne réclame un tel pouvoir.

 

Une coupure pour quoi faire...

Le gouvernement français n'a pas le droit de couper internet. Mais, en cas de difficulté très fortes, hésiterait-il à le faire, sachant qu'il en a techniquement les moyens et qu'il peut toujours invoquer une panne ?

Si l'on reprend les grandes manifestations des dernières années, on s'aperçoit qu'elles se sont parfois essoufflées devant le travail d'usure du gouvernement. Si celui-ci s'aperçoit que cette tactique n'est pas possible (soit que le mouvement social est trop fort, soit trop durablement installé), une coupure des communications apparaît comme une arme redoutable. Même sans Machiavel aux manettes, qui peut vraiment penser que cette méthode serait obligatoirement écartée ?

Difficile de trouver la parade... La vigilance doit être entière, notamment dans la surveillance des rapports entre les grands groupes qui gèrent les communications et l'Etat. Les médias (ceux qui ne sont pas encore aux mains des grands groupes de télécommunications) sont les seuls à pouvoir faire ce travail.

 

Quoi qu'il en soit, les révolutionnaires de demain doivent savoir qu'ils sont à la merci d'un outil que l'on pourrait croire neutre... mais qui très clairement n'est pas dans leur camp.

 

http://www.agoravox.fr/actualites/technologies/article/le-gouvernement-francais-peut-il-127765?debut_forums=0#forum3573327

 

.

Commentaire :


.
(..) Pas encore lu l’article ... mais au début de l’article, j’ai lu vite fait que l’auteur dit : « coupure internet comme en Syrie » ... La Syrie est attaquée de toutes parts, de l’intérieur et de l’extérieur ...
Internet a été coupé par mesure de sécurité et remis en route ensuite ...
Imaginons que la France soit attaquée par les premières puissances ... et de l’intérieur, des mercenaires venus de l’étranger pour foutre le bordel, tuer .... etc...


Par Hijack

 

.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche