Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 00:55

Mort officielle de Ben Laden :

explosion des thèses anti-conspirationnistes

   


Attention aux « théories du complot », aux « conspirationnistes » et autres « complotistes » ! Les nouveaux inquisiteurs (journalistes) traquent sans relâche tous ceux qui osent questionner le dogme de la mort de Ben Laden. Plongée dans l’inquiétante nébuleuse « anti-conspirationniste » qui profite des incohérences grotesques de l’évènement pour demander un acte de Foi aveugle aux citoyens envers leurs élites.

Environ 6000 résultats pour « théories du complot » dans gougueule actus, c’est dire la puissance de l’offensive journalistique qui est en cours. Un tapis de bombes médiatique et de frappes chirurgicales sur les « mal pensants ». Si les Médias passent plus de temps et d’énergie à contrecarrer les ignobles théories du complot » qu’à vérifier la « parole divine » du Pentagone, c’est que la vérité ne se discute pas. Ce zèle journalistique est en revanche révélateur des objectifs réels derrière la mort de l’homme le plus recherché du monde. Il ne s’agit bien sûr pas d’enquêter ou de recouper les sources, les journalistes apparaissent au grand jour pour ce qu’ils sont vraiment, c’est à dire des « techniciens de contrôle de l’opinion ». Là est leur seul et unique but. Il y a des ordres, des consignes, à eux de les faire rentrer à coup de marteau, de menaces et de moqueries dans la tête des gens.
Si ce coup médiatique était surtout destiné à l’opinion publique américaine dans le but de remettre Obabush en selle pour un nouveau mandat, dans le reste du monde, il s’agit de s’assurer de la docilité et du niveau d’asservissement des peuples envers le « Vatican Mondialiste » qu’est Washington. Parmi les milliers de chaînes de TV, de titres de journaux ou de radios, tous se sont employés à un seul et unique but : faire avaler la « vérité » telle qu’on leur a transmise et ce sans que la moindre discussion soit possible, et encore moins tolérée.
Pour les récalcitrants, il y a la nouvelle inquisition, qui voit « des conspirationnistes partout, et des conspirations nulle part », comme le dit l’excellent Hicham Hamza sur Oumma.com
Le message est clair : si vous voulez rester dans les cadres de « la normalité sociale » telle que définie en grande partie par les médias dominants, il faut accepter tout ce qu’ils produisent sans jamais discuter. Le doute est sans doute le premier pas vers « l’hérésie ». Une « hérésie » pieusement combattue par tout ce que la France compte de journaleux sortis des pépinières de Sciences Po et des écoles de Jorunalisme, où l’on apprend le catéchisme que l’on devra réciter durant toute sa carrière.
Des milliers de médias pour une seule opinion. Voila le constat magnifique de la liberté d’expression et d’opinion de nos « démocraties » TM. Modèle standard de conception maçonnique que nos grand prêtres se chargent d’exporter à travers le monde via des missiles, des fausses révolutions et des « frappes ciblées ». L’esprit critique tant idéalisé par certains devient un instrument dangereux qu’il s’agit de ne pas laisser entre toutes les mains. Il faut CROIRE et non plus PENSER. Voila en substance les consignes des Torquemada des rédactions, dont l’armée est en rang de bataille pour traquer les « théories du complot ». La guerre est déclarée contre votre esprit, contre votre Libre Arbitre, contre votre conscience, contre vos intuitions et contre vos propres convictions. Pour les Médias, on ne peut servir deux maîtres à la fois : il faut choisir entre le Système et son libre arbitre.
Chaque apôtre du Système global doit maintenant faire allégeance aux Maîtres, et pour cela des milliers d’articles sont produits uniquement pour dénoncer ces complotistes. JAMAIS bien sûr il n’y a tentative de répondre aux « complotistes », non bien sûr puisque ces derniers sont soit « antisémites » (ou le deviendront bientôt) soit sûrement des cas psychiatriques, soit encore des égarés perdus et noyés dans un océan d’informations qu’ils sont trop débiles pour comprendre.
Chaque journaliste peut compter dans cette lourde tâche sur un allié de poids. Un « expert », comme les médias les adorent, ceux qui sont porteurs de la Vérité absolue et dont l’opinion a valeur de jugement définitif. Le « Grand Prêtre »  de l’Eglise de la Pensée Unique se nomme Bruno Fay, c’est l’ayatollah des anti-conspirationnistes. Auteur d’un livre qui fait office de Nouveau Testament pour les Médias (l’ancien testament étant la foire aux illuminés de Taguieff) : « Complocratie, Enquête aux sources du nouveau conspirationnisme. » (ed. du moment, 2011).
Dans un entretien (bulle papale ?), Bruno Fay distribue les poncifs comme Jésus a multiplié les pains, avec toujours en toile de fond non une réponse qui se situe sur le terrain des arguments, mais sur le terrain psychologique, voire psychiatrique, où encore judiciaire, parceque ces idées « représentent un danger pour la démocratie »… Vous voila maintenant prévenus…
Comme à Infoguerilla nous sommes soucieux de ne pas vous entraîner dans nos « dérives » et pour vous éviter une éventuelle séance d’électrochocs où une mise au ban social. Nous vous conseillons vivement de regarder ces articles qui devraient en toute logique vous ramener sur le droit chemin. Attention mes amis, à ne pas penser en dehors des clous, pour l’instant nous n’en sommes qu’au simple « avertissement » médiatique, mais la prochaine étape promet d’être plus coercitive. Car c’est rien de moins que notre belle démocratie que nous menaçons lorsque nous refusons les dogmes des vérités officielles. Attention, car ce terrain glissant pourrait nous mener à de graves dérives, c’est à dire de ne plus croire sur parole les élites et leurs scribes, je vous laisse imaginer les conséquences dramatiques qu’une pensée libre pourrait avoir sur notre société si parfaite et de nature Divine puisque exempte de toute faute, de tout complot, de toute injustice. CROYEZ ! NE PENSEZ PAS! CROYEZ !

Ci dessous quelques liens des principaux médias, tous unis bien sûr pour défendre une seule pensée et pour diaboliser les vils complotistes:
Mort officielle de Ben Laden : explosion des thèses anti-conspirationnistes

http://infoguerilla.fr/ http://infoguerilla.fr/

 

http://www.alterinfo.net/Mort-officielle-de-Ben-Laden-explosion-des-theses-anti-conspirationnistes_a58485.html


 

 

Lire aussi :

 

« La mort d'Oussama ben Laden est un assassinat politique »

- Noam Chomsky


Comment nous aurions réagi si des commandos irakiens avaient assassiné Bush et jeté son corps dans l'Atlantique ?

 

 

.

Quels Médias relatent cela ? BHL ne proteste pas ? Indignations sélectives ?

Jusqu’à 50 médecins et infirmières qui ont soigné des manifestants anti-gouvernementaux blessés au cours des récentes manifestations à Bahreïn ont été accusés hier de conspiration contre l’Etat.

 

Dans une escalade répressive du gouvernement du Bahrein contre ​​les manifestations, le personnel médical a été accusé de « soutenir les efforts visant à faire tomber le gouvernement » et « à nuire au public par la diffusion de fausses nouvelles » (..)

 

_._____________________________________________________________________________

 

.

Mediapart, cible de toutes les attaques

 

Après la révélation de l'affaire Woerth-Bettencourt et des quotas dans le foot français, le site d'infos a essuyé de nombreuses et vives critiques. Au centre de tout cela, la personnalité de son patron, Edwy Plenel.


Selon les sources, Mediapart est un site "qui fait mal à la société", "aux méthodes fascistes" et "aux relents totalitaires ". Depuis l'affaire Woerth-Bettencourt, et encore plus depuis la révélation d'un projet de quotas à la FFF, le site d'informations est copieusement attaqué par certains élus, éditorialistes ou simples internautes.


En première ligne, l'UMP. Agacée par la succession de révélations autour de l'affaire Woerth-Bettencourt, la majorité cogne très fort début juillet 2010. Xavier Bertrand parle de "méthodes fascistes", Nadine Morano en remet une couche: "Aujourd'hui, ce sont des méthodes des années 30 avec des sites internet qui utilisent des méthodes fascistes."


Aujourd'hui encore, Eric Woerth axe une partie de sa défense sur une attaque en règle de Mediapart. Dans un livre d'entretien avec Renaud Revel (journaliste à L'Express) à paraître ce jeudi, l'ancien ministre se montre à nouveau très dur avec son ennemi favori. Pour illustrer ses " méthodes effroyables ", il relate une anecdote.


Un journaliste contacte la direction du PMU pour obtenir des informations sur un contrat liant Florence Woerth à la société de paris. Celle-ci répond, après enquête, que ce document n'existe pas. Selon l'ancien ministre, le journaliste aurait alors répondu que s'il en était ainsi, il publierait le contrat. Finalement, sous les menaces de poursuites judiciaires, Mediapart aurait renoncé. "La méthode est effroyable. C'est de l'intimidation pure. Cet exemple est assez symptomatique des méthodes employées par ce site et les hommes qui l'animent ", en conclut Eric Woerth.

 

Des journalistes s'y mettent


Une histoire, qui fait bondir François Bonnet, directeur éditorial du site: "C'est d'une stupidité absolue. Eric Woerth débite (...) Lire la suite sur lexpress.fr

 

 

http://fr.news.yahoo.com/mediapart-cible-attaques-152745578.html

Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 23:16

La guerre des Internets a commencé

http://www.lalibre.be/pict_articles/pict_278661.jpg

http://www.lalibre.be/pict_articles/pict_278661.jpg

 

En février dernier, un groupe de députés européens baptisé LEWP (Law Enforcement Working Party) a commencé à travailler en secret sur un projet de loi qui aura pour but d’exclure d’Europe certains sites internet considérés comme illégaux

 

En février dernier, un groupe de députés européens baptisé LEWP (Law
Enforcement Working Party) a commencé à travailler en secret sur un projet de
loi [PDF] dont l’objectif est de mettre en place un grand firewall européen.
Soutenus par les lobbies américains, ce projet de loi aura pour but d’exclure
d’Europe certains sites internet considérés comme illégaux. Tous les FAI
devront alors se plier à cette loi et appliquer ce filtrage Européen.

Rien n’est encore fait (heureusement), mais en général, comme on l’a vu
avec Hadopi et d’autres loi liberticides, ce que les lobbies veulent, les
lobbies l’obtiennent… Il suffit de se mettre dans la poche quelques
députés, de surveiller le faible niveau de protestation des internautes, de
leur organiser un diner ou de leur filer de fausses responsabilités comme avec
le CNN, histoire de les occuper, de leur donner un os à ronger et ensuite,
d’attendre patiemment que tout se fasse tout naturellement. Sauf que cette
fois, les premiers à tirer sont The Pirate Bay, qui annoncent carrément que
c’est la guerre des Internets. Ces derniers reprennent sur leur site le
discours du 18 juin 1940 de Winston Churchill, remplaçant tout simplement
l’Allemagne Nazie par la MAFIAA et déclare une guerre sans merci contre les
partisans de la censure.

The Pirate Bay a tout a perdre avec un tel projet de loi, car si celui-ci est
adopté, c’est tout simplement leur site qui sera banni d’Europe… Les bien
pensants se diront : « Chouette, des sales pirates de DVD en moins » mais cela
nous concerne tous, car si ce firewall européen est mis en place, qui pourra
garantir à terme, que nous avons toujours accès à un internet libre, neutre
et surtout, comment saurons nous qu’on nous censure l’accès à telle ou
telle information ?

Lors de cette réunion du LEWP, son président a expliqué son intention de
créer un « cyberespace européen sécurisé » qui aurait des « frontières
virtuelles » auxquelles s’appliquerait un équivalent de la convention de
Schengen. Et sur ces frontières, des postes aux frontières seraient mis en
place, simplement par les FAI qui s’occuperaient de filtrer le contenu d’une
liste noire de sites.

Bref, vous l’aurez compris : Ça pue…

Maintenant, ce que TPB ne dit pas, c’est « Que doit-on faire pour empêcher
ce drame d’arriver ? »

Lorsqu’on arrive à un tel niveau, je pense qu’il faut mettre les bouchées
doubles concernant le lobbying pro-internet, mais aussi pourquoi pas demander de
l’aide à Wikileaks, les Anonymous, Telecomix (et autres groupes de hackers),
ou encore les Partis Pirates pour empêcher ces gens de nuire à l’Internet
libre tel que nous le connaissons. Vous trouvez surement ça très amusant car
cet appel de The Pirate Bay a un petit côté rebel / résistant qui parait fun,
mais ce n’est malheureusement pas un jeu et je ne trouve pas la comparaison
avec l’Allemagne Nazie, trop tirée par les cheveux (#troll). Ok, tout ceci
c’est sur Internet que ça se passe, donc on n’a pas l’impression
d’être attaqué par un pays ennemi comme les contemporains de Churchill ou de
De Gaulle l’ont vécu à une époque, mais avez vous vraiment envie, que
demain, on vous dise sur quels site internet vous avez le droit d’aller, quels
protocoles de connexion vous avez le droit d’utiliser ou qu’on surveille le
contenu de vos échanges sur Internet ? Avez vous envie qu’on vous demande des
comptes parce que vous avez utilisé TOR ou un VPN ? Avez vous envie de digérer
une information « autorisée » par l’Europe, sans pouvoir creuser plus ?

Imaginez ça appliqué au monde réel maintenant… Demain, vous n’avez pas
le droit d’aller dans tel ou tel magasin car vous n’avez pas la carte qui
vous y autorise… vous n’aurez pas non plus le droit à une correspondance
privée car le courrier serait ouvert et lu, et les conversations
téléphoniques écoutées… vous n’aurez pas le droit de sortir de chez vous
après telle heure car si vous le faites, la police viendra vous demander des
comptes, et surtout, l’information que vous lirez dans les journaux (ou que
vous verrez à la TV) sera une information triée, censurée, modifiée pour
convenir à ce qui est « autorisé ».

On nous rabâche les oreilles avec 1984 d’Orwell, les caméras de
sécurité…etc mais cette vision d’Orwell se développe encore plus vite sur
Internet car ça parait tellement floue aux yeux des gens qu’une majorité
s’en fiche du moment qu’elle a accès à son Facebook.

D’un côté la libre circulation des données… De l’autre des
frontières, de la censure et probablement de la répression. Il faudra bien
réagir à un moment, mais la vraie question, c’est comment ?

  * Est-ce en continuant un travail d’information du grand public comme
certains sites le font ? (Numerama, PcInpact, ou encore moi avec mes modestes
articles CGT 2.0 entre 2 articles lolcats ))
  * Est-ce en continuant un travail de lobby politique pro-Internet comme le
font le Parti Pirate ou la Quadrature du Net ?
  * Est-ce en se lançant dans des actions de piratage citoyen comme le font
certains groupes de hackers qui se mettent alors dans l’illégalité ?
  * Est-ce en laçant de grandes opérations de boycott ou de blocage contre
certains des ennemis d’Internet ?
  * Est-ce en déplaçant ce combat virtuel au monde réel (dans la rue) et se
lancer dans des protestations un peu plus sèches comme l’ont fait nos amis
Tunisiens ou Egyptiens ?

Quelle est la bonne solution ?

Peut être qu’elles sont toutes envisageables ? Peut être que chacun
adoptera la solution qui lui convient le mieux… L’important étant juste
d’agir.

http://www.korben.info/ http://www.korben.info/

 


http://www.alterinfo.net/La-guerre-des-Internets-a-commence_a58568.html

 

 

Lire aussi :

 

 

 

 

  http://www.zone-ufo.com/wp-content/uploads/2010/12/Julian_Assange-368x240.jpg

zone-ufo.com

 

 

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 01:55
Le rapport du WBGU :
Génocide, mode d’emploi

 


 

10 mai 2011 (Nouvelle Solidarité) — Si le WBGU (Conseil scientifique du gouvernement fédéral allemand sur les changement environnementaux globaux) que préside le professeur Hans Joachim Schellnhuber, représente le mariage entre la finance folle et un fascisme vert issu du malthusianisme extrême de l’élite financière britannique, les dix orientations proposées par le rapport « Un monde en transition – contrat social pour une grande transformation » sont le plan d’action pour les quarante ans à venir, par lequel ils comptent mettre le monde en coupe réglée, en lui imposant une austérité féroce via la transition vers une économie fondée uniquement sur les énergies renouvelables, tout en faisant de juteuses affaires par la relance massive des investissements dans la bulle verte.


Surfant sur la peur panique provoquée par les problèmes des réacteurs de Fukushima suite au tremblement de terre au Japon, dans une Allemagne prise en otage depuis des années par le malthusianisme vert, le WBGU est passé à l’offensive, proposant de faire de la prochaine conférence des Nations unies sur le développement durable, Rio + 20, prévue pour 2012, le lieu où cette « grande transformation » pourra démarrer.


A la clé, un programme accéléré visant à adopter « avant la fin de cette décennie », un « changement drastique », permettant d’éviter une hausse supposée de plus de deux degrés de la température du climat de la planète, objectif fixé lors de la conférence sur le climat de Cancun en décembre 2010. D’ici 2050, selon le WBGU, les économies devraient être presqu’entièrement décarbonées.


C’est une refonte totale de « l’architecture de gouvernance mondiale » que le WBGU y compte initier. Parmi les mesures « ambitieuses », l’Allemagne et l’Union européenne sont incitées à initier un processus par lequel toutes les agences de développement internationales (Banque mondiale, PNUD, etc.) deviendraient des « agents pour la transformation vers une économie bas carbone », ainsi qu’une réforme de fond en comble, climato-compatible, de l’ONU et de sa Charte.


L’ONU deviendrait ainsi le gardien planétaire des objectifs fixés en termes de réchauffement climatique, au même titre que gardien de la paix, de la sécurité et du développement ! Le G20 serait aussi sollicité. « Ceci serait une première dans l’histoire, reconnaît le WGBU, car toutes les grandes transformations mondiales du passé ont été le résultat d’un changement évolutif graduel », alors qu’ici il s’agit « de planifier ce qui était considéré comme non planifiable ». Autre grande première, l’abolition totale des frontières : « Politiquement, ceci requiert une transcendance sans précédent par rapport aux concepts de souveraineté établis … »


 

Etat fort et manipulation des masses


Mais comment imposer « démocratiquement » une politique qui se traduira par de fortes mesures d’austérité et en dernière analyse, par la disparition de milliards d’individus ? Avec un Etat fort, bien entendu, capable de « déterminer des priorités et de les soutenir avec des signes clairs »,au moyen de lois et d’incitations. Mais en même temps, en « donnant aux citoyens des opportunités plus grandes d’avoir une voix, de s’impliquer dans le processus décisionnel et de prendre une part plus active dans la politique ». Une fois que, comme en Allemagne, ou comme l’a fait Libération sous la rédaction de Laurent Joffrin, les médias au service des pouvoirs oligarchiques auront façonné l’opinion contre le progrès scientifique et en faveur d’un « changement de style de vie », ces populations seront non seulement prêtes à se tirer une balle dans le pied, mais à combattre tous ceux qui prendront la défense d’une société fondée sur le progrès scientifique et technique et un haut degré de culture !

Comme l’indique le titre du rapport, il s’agit d’un « nouveau contrat social » et les politiciens sont appelés à « rendre la transition voulue agréable à la vaste majorité, (…) obtenir leur consentement et inviter leur coopération ».

 

 

Profits pour les banquiers ;
sueur, larmes et mort pour les populations

 

C’est avec grande minutie que les auteurs du rapport comptent éliminer toutes les énergies carbonées et le nucléaire, et obliger la société à faire la transition vers les seules énergies renouvelables, qui, à coup de prix subventionnés et d’aides publiques et privées, deviendront la véritable poule aux œufs d’or de la finance ultra-spéculative.


Le rapport définit cette « grande transformation », dans les trois domaines prioritaires pour gros consommateurs d’énergies fossiles ou nucléaire :

  1. Les systèmes énergétiques, y compris les transports, étant donné la forte dynamique de croissance actuelle des pays en voie d’industrialisation ;
  2. Les centres urbains, car ils concentrent ¾ de la demande globale d’énergie, et en 2050, leur population pourrait doubler à 6 milliards d’individus ;
  3. L’agriculture et les forêts, responsables de près d’un quart des émissions globales de CO2.

Et c’est dans les propositions formulées qu’on imagine l’immense intérêt que peuvent tirer la Deutsche Bank et autres financiers mentionnés dans notre dossier.

La proposition 3 promeut une « politique énergétique européenne commune ». Pour décarbonner d’ici 2050, le WBGU recommande « un soutien fort aux énergies renouvelables, une extension des réseaux, des accès plus nombreux aux réseaux, des facilités de stockage », et la promotion par l’UE « de l’intégration de pays voisins, tels la Norvège et les pays d’Afrique du Nord » ! Le rapport incite l’UE à aller au-delà, vers l’Afrique sub-saharienne et l’Asie du Sud.


Pour ceux qui connaissent le projet Desertec, visant à couvrir le Sahara de panneaux solaires pour produire de l’électricité pour l’Europe, et la participation de M. Schellnhuber, de la Deutsche Bank et de Siemens entre autres à ce projet, tout ceci ne peut que faire sourire.


Prenons ensuite l’un des projets « ambitieux » de la proposition 6 destinée aux centres urbains. « La Banque mondiale, lit-on, devrait soutenir des stratégies ambitieuses » pour créer des « méga-villes neutres du point de vue de climat » rendant possibles des investissements « à deux chiffres dans les milliards » !


L’Allemagne, dit le rapport, doit promouvoir de telles méga-villes en Asie, et aussi en Europe où « Berlin et sa métropole pourraient être une région modèle ».


Notons enfin que la perspective est encore plus terrible pour ceux qui habitent à l a campagne, où, outre la lutte contre la déforestation, le rapport insiste lourdement qu’il faudra que les gens acceptent de « changer leurs habitudes alimentaires », notamment leur goût pour la viande ! A cet effet, l’Etat pourrait par exemple « introduire la pratique d’un ou deux jours par semaine sans viande dans les cantines, pour donner l’exemple » et les « subventions de l’UE à l’élevage devraient être éliminées aussi vite que possible » !


Notons en guise de conclusion qu’au stade où nous en sommes, les hommes qui ont conçu ces folies seront probablement emportés par la crise avant d’avoir pu mettre en avant leurs plans maléfiques. A nous de saisir cette occasion pour changer la donne !


http://www.solidariteetprogres.org/article7720.html


Partager cet article
Repost0
12 mai 2011 4 12 /05 /mai /2011 01:11

http://www.reopen911.info/News/wp-content/uploads/2011/05/1984.jpg

http://www.reopen911.info/News/wp-content/uploads/2011/05/1984.jpg

 

 

Les Américains vivent 1984

par Paul Craig Roberts

Le 10 mai 2011

L’histoire de la Maison Blanche sur “la mort de Ben Laden” s’est totalement décousue par elle-même. Cela fait-il une différence de savoir que dans les 48 heures qui suivirent l’annonce télévisée du président Obama de dimanche soir, l’histoire a tellement changé, qu’elle ne présente plus aucune crédibilité ?

Cela n’a jusqu’ici eu aucune importance pour la BBC, autrefois célèbre et renommée, qui le 9 Mai, 8 jours plus tard, continue de répéter la litanie propagandiste que les navy SEALS ont tué Ben Laden dans son complexe pakistanais, la où Ben Laden vivait en voisin de l’académie militaire pakistanaise, entouré de l’armée pakistanaise.

Même le président pakistanais ne trouve rien à redire de cette histoire rocambolesque. La BBC rapporte que le président lance une enquête totale pour savoir comment Ben Laden a bien pu vivre pendant des années dans une ville de garnison sans jamais être repéré.

Pour la plupart des Américains, l’histoire a commencé et fini avec ces cinq mots: “nous avons eu Ben Laden”. Les célébrations, la saveur sucrée de la vengeance, du triomphe et de la victoire sur “l’homme le plus dangereux de la planète” sont semblables à l’excitation expérimentée par les supporteurs de sport quand leur équipe de foot bat leur vieil ennemi ou quand leur équipe de baseball gagne les world series. Aucun fan ne veut entendre le jour d’après que cela n’est pas vrai, que tout cela était une erreur. Si ces Américains, des années dans le futur, apprennent que cette histoire n’a été qu’une fadaise orchestrée afin de propulser quelque agenda que ce soit, ils refuseront de le croire et diront que tout cela n’est que du défaitisme libéral-rose-coco.

Tout le monde sait que nous avons tué Ben Laden. Comment pourrait-il en être autrement ? Nous – le peuple indispensable – la nation vertueuse, la seule super-puissance au monde, les chapeaux blancs, sommes destinés à dominer. Il n’y a pas d’autre issue.

 

Personne n’a remarqué que ceux qui ont fabriqué l’histoire ont oublié de montrer la machine à dialyse rénale, machine qui de fait, a maintenu en vie Ben Laden pendant plus de dix ans. Il n’y avait aucun médecin sur les lieux.


Personne ne se rappellera qu’en Décembre 2001, Fox News a rapporté qu’Oussama Ben Laden était décédé de sa maladie.


Si Ben Laden avait contre toute attente pu survivre une autre décennie et attendre, désarmé et sans défense, l’arrivée des Navy SEALS la semaine dernière, comment est-il alors possible que “le cerveau de la terreur”, qui n’a pas seulement tenu en échec la CIA et le FBI, mais aussi 16 autres agences de renseignement ainsi que celles des alliés des Etats-Unis en Europe, Israël, le conseil national à la sécurité, le Pentagone, le NORAD, le contrôle aérien, la sécurité des aéroports, 4 fois dans la même matinée, etc, etc… n’a jamais connu un autre succès, même pas mineur ? Qu’a fait le “maître de la terreur” pendant 10 ans après le 11 Septembre ?


La “mort de Ben Laden” sert trop d’agendas qui couvrent le spectre politique pour que l’évidence de la supercherie soit reconnue par beaucoup. Les patriotes sont euphoriques que l’Amérique ait battu Ben Laden. Les progressistes ont saisi l’opportunité de cette histoire pour villipender les méthodes de justice extra-judiciare des Etats-Unis, ce qui nous brutalise tous. Quelques gens de gauche ont acheté l’histoire à cause de la satisfaction émotionnelle qu’ils recoivent des Arabes oppressés qui rendent les coups à leurs oppresseurs impérialistes. Ces gens de gauche sont très contents qu’il ait fallu une décennie entière aux incompétents américains pour trouver un Ben Laden qui se cachait en pleine vue. Pour ceux-là, l’incompétence américaine à trouver Ben Laden est simplement la preuve de l’incompétence du gouvernement qui déjà avait failli de les protéger lors des attaques du 11 Septembre.


Ceux qui ont donné les ordres et ceux qui ont écrit ces mémos illégaux et totalement incompétents qui stipulaient que la torture était autorisée par la loi états-unienne et la loi internationale, ainsi mettant Bush et Cheney dans une position où ils pourraient être légalement inquiétés, participent à l’euphorie générale en déclarant que c’est grâce à la torture et les informations ainsi obtenues que les assassins de Ben Laden ont pu le trouver. D’un seul coup d’un seul, la torture, qui était enfin retournée au pilori où elle avait été mise depuis des siècles, est de nouveau une bonne chose. Quoi que ce soit qui puisse mener à l’élimination de Ben Laden est un outil utile et valide.


Ceux qui veulent augmenter la pression sur le Pakistan pour qu’il la ferme au sujet des Américains assassinant des citoyens pakistanais au Pakistan depuis les airs ou par leurs troupes au sol, ont gagné une nouvelle matraque qui va amener le gouvernement pakistanais à se soumettre: “vous nous avez caché Ben Laden !”

Ceux qui veulent continuer à engraisser le complexe militaro-industriel et les pouvoirs de la Sécurité Intérieure (Homeland Security), comme la secrétaire d’état Clinton, utilisent la seconde ou la neuvième mort de Ben Laden comme preuve que l’Amérique a du succès dans sa guerre contre la terreur et que la guerre doit continuer sur ce chemin glorieux jusqu’à ce que tous les ennemis soient éliminés.


La cerise sur le gâteau fut la déclaration du directeur de la CIA disant que la mort de Ben Laden menerait a de nouvelles attaques sur le sol américain et de nouveaux 11 septembre par Al Qaeda qui voudra se venger. Cet avertissement, fait quelques heures à peine après la déclaration du président Obama dimanche soir, “téléphona” l’inévitable message sur internet d’Al Qaeda qui posta que l’Amérique souffrira de nouveaux 11 septembre pour a voir tué leur leader.


Si les Talibans savaient en Décembre 2001 que Ben Laden était mort, quelqu’un pense t’il qu’Al Qaeda ne le savait pas ? En fait, personne du public n’a les moyens de savoir si Al Qaeda n’est pas juste une organisation de façade créée par la CIA et qui est chargée “des annonces d’Al Qaeda”. La pertinence du fait que les annonces faites par Al Qaeda soient faites par la CIA est très forte. Les différentes vidéos reçues et diffusées ces dernières neuf années ont été démontrées falsifiées par des experts. Pourquoi Ben Laden enverrait-il de vidéos montage bidouillées ? Pourquoi Ben Laden a t’il arrêté de s’exprimer sur vidéo, mais seulement par messages audios ? Une personne qui dirige une grosse entreprise terroriste internationale devrait-être capable de produire ses propres vidéos. Il serait aussi certainement entouré de bien meilleure protection que celle de quelques femmes. Où était Al Qaeda, qui selon Donald Rumsfeld consiste en “un groupe d’assassins les plus vicieux et les mieux entrainés sur cette terre” ? Ces hommes les plus dangereux de la planète ont-ils abandonné leur leader ?


L’avertissement du directeur de la CIA concernant de futures attaques terroristes, suivi par une menace suspecte “d’Al Qaeda”, suggèrent que si le public américain continue de perdre son enthousiasme pour les guerres sans fin menées par les Etats-Unis, guerres qui sont faites aux frais du contribuable et donc du déficit budgétaire, aux dépends de la valeur du dollar, de l’inflation, de la sécurité sociale, du Medicare, des programmes de support sociaux et de salaires, de l’emploi, de la sortie de la crise etc, “Al Qaeda” se jouera encore des 16 agences de renseignement, de celles de nos alliés, du NORAD, etc, etc… et infligera de nouveau à la seule super-puissance mondiale une nouvelle défaite humiliante, qui revigorera le support des citoyens pour la “guerre contre le terrorisme”.


Je pense “qu’Al Qaeda” pourrait faire sauter la Maison Blanche, ou le congrès ou les deux, et les Américains croiraient encore à cette fadaise, tout comme les Allemands, un peuple bien mieux éduqué et plus intelligent, se sont laissés bernés par l’incendie du Reichstag, tout comme bon nombre d’historiens par ailleurs.

La raison pour laquelle je dis ceci est pour signifier que les Américains ont succombé à la propagande qui les a conditionnée à croire qu’ils sont sous attaque perpétrée par des ennemis omnipotents. La preuve de ceci est ce qui est diffusé tous les jours. Par exemple j’ai entendu sur la radio nationale publique à Atlanta le 9 Mars, que l’université Emory, une université privée assez côtée gratifia sa classe de 3 500 étudiants fraichement diplômés d’un discours de Janet Napolitano, la directrice de Homeland Security.


Ceci est une agence qui a des gardes-chiourmes payés pour palper les organes génitaux de jeunes enfants et d’adultes dans les aéroports et qui a annoncée l’extension de cette pratique des passagers aériens aux clients de galeries marchandes, aux voyageurs de bus et de trains. Qu’une université sérieuse ait invité une telle personne de bas-étage, qui n’a clairement aucun respect pour les libertés civiles et individuelles des citoyens et qui est totalement dépourvue de tout bon sens commun, pour s’adresser à une classe de jeunes diplômés d’une élite du sud des états-unis est une claire indication que le Ministère de la Vérité a prévalu. Les Américains vivent le 1984 de Georges Orwell.


Pour ceux qui n’ont pas lu ce roman classique d’Orwell, prédisant notre époque, Big Brother, le gouvernement y pouvait dire aux citoyens n’importe quel mensonge et celui-ci était accepté sans aucune discussion. Comme un lecteur perceptif me fit remarquer un jour, nous les Américains, avec notre “liberté de presse”, sommes à ce point aujourd’hui: “Ce qui est le plus alarmant aujourd’hui est la totale désinvolture de ces mensonges, comme si le gouvernement était devenu tellement confiant de sa capacité à tromper le peuple, qu’il ne fait virtuellement plus aucun effort pour paraître même crédible.”


Un peuple aussi naïf que le peuple américain n’a aucun avenir.


Article original en anglais : http://www.globalresearch.ca/index.php?context=va&aid=24698

Traduit par Résistance 71.

 

 

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=24712

 

 

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 10:48

http://admin.pourlafrance.fr/medias/images/UE-dictature.jpg

http://admin.pourlafrance.fr/medias/images/UE-dictature.jpg

   

 


Dans les liens ci-dessous vous trouverez les renseignements nécessaires concernant "Le coup d'état en préparation". Le chef de l'état, après avoir signé "le pacte de stabilité européen" avec Angéla Merkel le 10 mars 2011 je crois, a ordonné au parlement français  (n’oublions pas que la réforme constitutionnelle avait pour objectif de donner au président la maîtrise de l'ordre du jour) de changer la constitution afin d'interdire les déficits publics. Dans un silence médiatique assourdissant, les parlementaires examinent les contours de cette nouvelle loi liberticide qui interdira constitutionnellement toute politique un tant soit peu à gauche. Les services publics seront condamnés car il faudra toujours produire des budgets en équilibre. Sachant que les financements de ces derniers seront toujours en recul, car l'état censé être régulateur diminuera toujours sa participation, remboursement de la dette oblige.

 

N'oublions pas dans cette destruction de notre vivre ensemble la loi sur "La réforme territoriale", votée dans l'indifférence générale le 16 décembre 2010  (en même temps je crois que la loi «  NOME » sur la libéralisation du marché de l'électricité).  Avec cet outil législatif, les pouvoirs des collectivités territoriales sont réduits à néant. Il ne sera plus question de défendre tel ou tel service public. Toutes les compétences seront transférées dans des communautés urbaines. Plus question de garder une gestion publique de l'eau ou des déchets, la maîtrise du foncier, de l'urbanisme, du logement, tout sera entre les mains d'experts au service exclusif du grand capital.

 

Ajouter à cela la loi votée en 2000 sur les finances publiques, la fameuse LOLF, qui oblige l’état à réduire la voilure à propos des financements des différents services publics. Après toutes ces remarques, on est en droit d'être très inquiet.

 

Non, Nicolas Sarkozy n'est pas fou. Il est au service exclusif des grands de ce monde qu'il sert avec beaucoup d'application. Peu lui importe de détruire notre vivre ensemble.

 

Je crois que nous devons  réfléchir au moyen de sortir du carcan imposé par les ultralibéraux qui consiste à nous museler par le mécanisme de la dette. N'oublions pas que c'est un processus mis au point de longue date par les stratèges de la théorie du chaos pour imposer une gouvernance mondiale. Celle-ci serait assurée par les banques et par les transnationales. Je vous renvoie pour cela à mes précédents messages traitant de ces questions.

 

Les travaux de Maurice Allais, Emmanuel Todd, Frédéric Lordon, Jacques Sapir, Jacques Nikonoff, Etienne Chouard, Philippe Derudder, André-Jacques Holbecq, et de beaucoup d'autres que je ne cite pas ici, démontent la supercherie de l'inéluctabilité de la dette publique des états.

 

Il ressort de ceci  que cette arme de destruction massive a été mise en action pour détruire la souveraineté des peuples.


Souvenons nous que dans tous les pays où les ultralibéraux ont pris le pouvoir, la dette publique a connu une croissance exponentielle. Les USA avec Ronald Reagan en 1980, le Royaume-Uni sous Margaret Thatcher en 1976 ; etc,…

 

Défendre l'euro et la construction européenne comme le font, dans un étrange consensus, les grands partis et les grands syndicats, a tout lieu de nous inquiéter voire de nous interroger. La seule réponse de gauche serait de changer de l'intérieur cette forteresse ultralibérale.

 

Je ne prétends pas avoir raison, je demande seulement  que cette question puisse être posée. Il me semble important qu'elle soit connue, discutée et qu'elle  entre dans le débat public.

 

Je pense pour ma part que si nous abandonnons ces sujets en rase campagne au seul motif que Marine Le Pen en parle aussi, le ras de marée Front National pourrait avoir lieu. Surtout dans les milieux populaires qui souffrent de la  dictature de l'euro et de l'euro libéralisme.

 

Quant à l'argument concernant la défense à tout prix de la monnaie unique, il me semble un peu court. La sortie de la monnaie unique ne serait pas synonyme de désastre. D'autres pays n'ont pas le "bonheur" d’y être et ils ne sont pas ruinés pour autant. De plus, le monde des affaires, les ultra-riches, considère comme inéluctable la fin de cette expérience. "Le journal des gens sérieux", je veux parler "Des Echos", envisage presque tous les jours cette éventualité. Dans cette hypothèse ne conviendrait-il pas d'examiner sérieusement la sortie de l'euro afin de ne pas laisser aux ultralibéraux le loisir de nous imposer leurs solutions?

 

Après avoir longuement hésité aux risques liés à cette question, notamment ceux liés à la  division de la gauche, il m'a semblé important de soumettre ce débat sur la toile afin de combattre la montée du Front National. Je ne suis pas certain de détenir la vérité, mais qui peut s'en prévaloir? Par contre je trouve urgent, salutaire et fondamental de débattre de ces questions qui ne doivent pas rester l'apanage de certains initiés.

 

Dans mon précédent message je transmettais l'analyse d'un blogueur de gauche concernant certaines propositions euro compatibles de la part de toutes les gauches. J'avais pris soin de ne citer que les liens pour éviter de polémiquer sur un sujet aussi sensible. En pièce jointe je vous retransmets ce message avec un commentaire et ma réponse.

 

Dans les liens ci-dessous vous trouverez des positions intéressantes exposées dans différents blogs de gauche, (la vraie), qui alertent sur le coup d'état en préparation aux assemblées. Vous trouverez aussi d'autres liens  apportant d'autres informations sur ces questions.

 

Deux pétitions sont également proposées, une sur la petite enfance et l'autre sur le soutien à un syndicaliste.

 

Si la loi liberticide examinée actuellement à l'assemblée est votée, ces mobilisations comme beaucoup d'autres seront inutiles, anticonstitutionnelles, illégales et interdites. 

 

Pour appuyer ces propos, je vous invite à observer la chape de plomb que le FMI, la BCE et la Commission Européenne imposent  au Portugal en ce moment. Toutes les dispositions doivent être prises avant les élections du mois de juin afin de rendre inéluctable l'austérité des plans d'ajustements structurels. Quels que soient les résultats de la consultation nationale, le nouveau gouvernement n'aura pas le choix, il lui faudra appliquer ces régressions! Ceci s'appelle: "un vol de souveraineté" et il est imposé par les oligarques du système. Si on voulait faire monter l'extrême droite et favoriser la venue d'une dictature, on ne s'y prendrait pas autrement. Hitler, Mussolini et d'autres dictateurs ont pris le pouvoir dans des situations de détresses sociales semblables. 

 

 

 

 

1°)  A propos de la loi examinée actuellement.  (Sur le blog "Plume de presse"

 

« Cette mesure est une attaque d’une extrême gravité contre le salariat (93% de la population) mais n’aura aucune incidence sur les banques qui portent pourtant l’entière responsabilité de l’augmentation de la dette publique au cours des trois dernières années, analyse Jean-Jacques Chavigné pour Démocratie & socialisme. Qui peut imaginer un seul instant, en effet, que si les banques nous replongeaient dans la même galère qu’il y a trois ans, Sarkozy ne serait pas le premier à leur offrir les centaines de milliards d’euros dont elles auraient besoin pour financer leurs créances toxiques, garantir les dépôts de leurs clients et leur éviter la faillite ? Qui peut penser qu’il n’augmenterait pas aussitôt le déficit public pour satisfaire les besoins des banques ? (…) La dette publique sert, en effet, de bélier à Sarkozy et à son gouvernement pour imposer les « réformes » néolibérales qu’ils n’avaient pas encore pu nous infliger. Avec la retraite à 62 ans, les deux ans de travaux forcés qu’il essaie de nous imposer ne sont qu’un avant-goût de ce qu’il nous concocte. La privatisation de pans entiers de l’assurance-maladie, du secteur hospitalier, de la dépendance, des retraites est au menu de son plan d’austérité. La diminution des emplois publics, la destruction de l’Éducation nationale s’accentueront.

 

 

2°)  Les différents liens, exposant clairement cet enjeu fondamental pour la démocratie.

 

 

 

 

 

 

3°)  Dans le lien ci-dessous, vous trouverez la réponse de Georges Gastaud à Francis Wurtz sur ces questions d'abandon de souveraineté.

 

 

 

 

4°)  Dans le lien ci-dessous, vous trouverez un article publié par le site du Comité pour une Nouvelle Résistance-CNR concernant les propositions d'Etienne Chouard lors de la conférence donnée à Nice le 29 avril 2011.

 

 

 

 

5°)  Je redonne les liens du précédent message. Je vous invite à lire les commentaires sur le blog de Descartes, c'est très instructif.

 

·        http://descartes.over-blog.fr:80/article-front-de-gauche-comment-on-devient-federaste-73141690.html

 

·        http://www.lalettrevolee.net/article-le-front-de-gauche-pitoyable-sur-l-europe-73184857.html

 

 

 

6°)  Pour étayer et compléter mon propos, je vous soumets également des pétitions à signer qui mettent toutes en avant notre perte de souveraineté.

 

   a)  La volonté de criminaliser l'action syndicale:

 

 

   b)  Pas de bébés à la consigne. Exemple oh combien explicite de la traduction dans le droit français de la directive services( ex-Bolkestein).

·        (Signature possible en ligne) :http://www.pasdebebesalaconsigne.com/petition/?petition=4     

 

 

 

 

En espérant contribuer ainsi au débat nécessaire sur les questions fondamentales qui doivent absolument intégrer notre quotidien.

 

 

 

Lucien PONS.

 

 

 

  Le 7 mai 2011.

Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 09:37

 

jeudi 5 mai 2011


Par Pascal Boniface


Coup de fil de Christophe Bourseiller, qui me dit préparer pour l’émission « Ce soir ou jamais », un débat stratégique sur les empires. Il m’affirme avoir naturellement pensé à moi et qu’il serait ravi que je participe à l’émission. Je l’écoute, lui répond sur certains points et tout d’un coup me rend compte du mal entendu. « Désolé, je suis Pascal Boniface et non pas Gérard Challiand. » Un grand blanc s’ensuit, je sens mon interlocuteur aussi gêné que s’il venait de se rendre compte qu’il était sorti dans la rue sans avoir mis de pantalon.

En fait, depuis que Christophe Bourseiller s’occupe de la programmation de « Ce soir ou jamais » je n’ai plus jamais été invité à cette émission où j’étais convié de temps en temps. À chaque sortie de livre soit sur le football, soit sur les questions internationales, les attachés de presse ont tenté leur chance en vain. Je sais que je suis blacklisté par certains journalistes à cause de mes positions sur le Proche-Orient. Mais Frédéric Taddeï a toujours su composer des plateaux extrêmement variés et son émission est certainement l’une des plus ouvertes et contradictoires du paf. À une responsable de communication qui lui avait demandé s’il y avait un problème à mon égard, Christophe Bourseiller avait nié. Au bout de deux ans de refus de m’inviter, je l’ai appelé et il m’a de nouveau assuré qu’il n’y avait aucune exclusive à mon encontre. N’empêche que cette déclaration n’a jamais été suivie d’aucune invitation. Il a donc une forte prévention à mon égard pour une raison que j’ignore. On comprend donc qu’il soit un peu mal à l’aise de sa confusion qui m’a beaucoup amusé.

Je ne revendique aucun droit à être invité à une émission. Chaque journaliste fait ses choix en toute indépendance. Par contre, je suis assez sensible au fait que certains me boycottent uniquement parce qu’il m’est arrivé de porter des critiques à l’égard du gouvernement israélien. On n’imagine pas que quelqu’un puisse être systématiquement écarté parce qu’il aurait critiqué les mouvements palestiniens. Autant je peux comprendre que quelqu’un qui pense que je ne sais pas expliquer les situations, que je m’exprime mal, que je n’ai pas une vision claire des choses, ne m’invite pas. Chacun est libre de me trouver pertinent ou non. Je comprends parfaitement que les radios communautaires ne se précipitent pas pour m’inviter, puisqu’elles ont parmi leurs priorités éditoriales la défense du gouvernement israélien. Que des animateurs, pour les mêmes raisons, sur le service public refusent de me convier pour ce motif est beaucoup plus gênant. J’avais beaucoup plus de chance d’être sélectionné en équipe de France que d’être invité par Alain Finkielkraut sur son émission de France Culture. Je pourrais multiplier les exemples.

L’an dernier, lors de la crise entre les deux Corées, la responsable communication de l’Iris me dit que j’ai une invitation pour l’émission « Revu et corrigé » de Paul Amar. Il faut être présent en fin d’après-midi à France télévision le samedi. Cela ne m’arrange guère mais avec un taxi je calcule que je peux être rentré à temps pour le dîner prévu avec des amis. J’accepte d’autant plus que je me rappelle avoir été sollicité pour cette émission, pour être au final déprogrammé, pour des raisons que je crois deviner. Je dis donc à la responsable de la communication que j’accepte en étant à peu près certain d’être décommandé. Pari gagné ! Effectivement peu après la journaliste la rappelle en lui disant qu’ils ont changé d’approche et qu’ils ne vont pas aborder la question de la Corée lors de l’émission. Évidemment, cette question a été abordée, mais avec un autre invité. Une fois encore Paul Amar a mis son veto sur ma participation. Même pour parler de la Corée du Nord il faut avoir une position à ses yeux correcte sur Israël. Ceux qui préparent l’émission pensaient que j’avais des choses pertinentes à dire sur le sujet, mais il a mis son veto une fois de plus pour des raisons très contestables.

Tout ceci est assez amusant pour une émission qui se veut une analyse critique des médias. Le critère de choix des invités de Paul Amar pourrait être un vrai sujet pour une émission de critique des médias.


pascalbonifaceaffairesstrategiques.blogs.nouvelobs.com

 

Visitez son blog !

 

 

 

Je reçois cet avis de parution, du philosophe Manuel de Dieguez :

 

 

Infos : Israël et le destin de la démocratie mondiale

 

Les semaines se comptent sur les doigts de la main qui nous séparent d'un tournant irréversible de la politique internationale, celui qui aboutira à une confrontation ouverte, donc claire et franche, mais sans issue entre Israël et le reste de la planète

 

Israël et le destin de la démocratie mondiale,

 

 

 


Partager cet article
Repost0
9 mai 2011 1 09 /05 /mai /2011 09:09

http://www.plumedepresse.net/wp-content/uploads/finances.jpg

corsair31.wordpress.com

 

 

Le 3 mai 2011 marquera une date importante dans l'histoire de notre pays, le commencement du coup d'Etat le plus grave et le plus silencieux jamais organisé.

Le 3 mai s'ouvre donc à l'Assemblée Nationale le débat sur la réforme constitutionnelle
visant à intégrer dans la Constitution rien de moins que la pure et simple interdiction des déficits publics.

Au début de l’année 2011, le président de la République a annoncé son intention de réformer la Constitution.
Il s’agit d’y introduire l’obligation « d’équilibre des finances publiques », c’est-à-dire l’instauration permanente de la rigueur au nom de la réduction des déficits publics. Cette réforme s’inscrit dans le « pacte de compétitivité » que Sarkozy et Merkel ont fait adopter par l’Union européenne. Si elle était adoptée, cette réforme de la Constitution marquerait :

- un nouveau pas dans la subordination à l’Union européenne,
donc aux exigences du capital financier ;

- la remise en cause du peu de souveraineté (du Parlement et de la nation) subsistant après les coups déjà portés par les institutions de laVe République et l’Union européenne ;

-
la remise en cause de la possibilité pour les organisations syndicales de négocier sur la base des revendications des salariés, qui pourraient être décrétées « anticonstitutionnelles ».

Déjà, depuis l’adoption du traité de Maastricht (1992), en application des décisions de l’Union européenne, tous les gouvernements successifs
ont organisé toutes les destructions : services publics, dés industrialisation, démantèlement de l’agriculture, déréglementation des droits du travail. Tous les budgets, à tous les niveaux, de l'État aux communes, se sont vu opposer les critères de Maastricht. Le principe de la « concurrence libre et non faussée » a imposé les privatisations.

Demain, si cette réforme de la Constitution était adoptée, un gouvernement, quelle que soit sa couleur politique,
serait « contraint » — sous peine de non-respect de la Constitution — d’appliquer toutes ces exigences dictatoriales de l’Union européenne.

Ce serait une nouvelle arme pour le Medef dans son offensive pour la destruction de tous les droits collectifs des travailleurs.

Demain,
la Constitution pourrait ainsi être opposée aux droits des organisations syndicales à représenter les intérêts de la classe ouvrière et à négocier sur la base de ses revendications. Ce serait donc une atteinte d’une gravité exceptionnelle contre la démocratie.

Pour mieux comprendre ce qui est en cause, voyons ce qui se passe au Portugal ou la même politique est mise en chantier :

« Les Portugais éliront une nouvelle majorité le 5 juin, mais ils n’auront pas le choix du programme de droite ou de gauche, le vainqueur devra imposer l’austérité jusqu’en 2014 au moins.Trois semaines plus tôt, chaque grand parti s’y sera engagé individuellement auprès de l’Union européenne et du FMI. Cette perte de contrôle politique est le prix à payer pour un plan (...) décidé hier dans ses grandes lignes par la zone euro, les 27 pays de l’UE et la Banque centrale européenne. »
Ce plan, précise Le Figaro (9 avril) d’où ces lignes sont extraites, « vise à mettre l'État portugais au régime sec, à lancer un “ambitieux programme” de privatisation pour réduire la dette publique et, enfin, à assouplir le marché du travail ». Et Le Figaro de citer la déclaration du 8 avril : « La préparation (du plan d’austérité) devra commencer immédiatement, en vue d’un accord entre les partis à la mi-mai, et permettre la mise en œuvre sans délai du programme d’ajustement dès la formation du nouveau gouvernement. »

Dans de telles conditions, y a-t-il encore un enjeu à ces élections ? Le Figaro répond :
« Pour éviter toute contestation issue des urnes, les Vingt-Sept ne concrétiseront leur aide qu’une fois acquis “le soutien des principaux partis politiques”, indique la déclaration finale. Le futur chef de gouvernement ne pourra qu’appliquer scrupuleusement le remède auquel il aura lui-même souscrit. » En France, un rapport de l’OCDE (1) félicite le gouvernement et l’encourage à amplifier les mesures anti-ouvrières — en matière de salaires, Sécurité sociale, hôpitaux, marché du travail, etc. — destinées à revenir aux critères de Maastricht. Le rapport précise : « La France aurait intérêt à se doter d’un cadre budgétaire renforcé et à valeur constitutionnelle. Ce cadre inclurait une règle de déficit structurel, une programmation budgétaire pluriannuelle détaillée et un conseil budgétaire indépendant. »

Certes, la France n’est pas le Portugal...
Mais peut-on ignorer que le 3 mai, l’Assemblée nationale entame le débat sur la réforme constitutionnelle qui prétend graver dans le marbre l’interdiction des déficits publics ? Peut-on ignorer que le projet du PS pour 2012 prévoit l’adoption, au lendemain de la présidentielle, d’une « loi de finances publiques quinquennale » fixant les mesures « de maîtrise des déficits et de réduction de la dette » ? Peut-on ignorer que, d’une manière ou d’une autre, tous les candidats institutionnels sacrifient à la nécessité de « réduire les déficits »

Le plus surprenant, le plus scandaleux,
la pire offense faite à nôtre peuple est le silence total, lourd et pesant qui entoure toute cette affaire.

Vous pouvez fouiller de fond en comble le blog de Jean-Luc Mélenchon, ou de n'importe quel candidat, les articles et les communiqués de tous les partis qui se réclament de la gauche,
pas un mot, pas une allusion, alors qu'une telle infamie mériterait pour le moins un soulèvement, devrait être au centre de toute campagne contre Sarkozy et sa politiques.

Le « débat » a pourtant déjà commencé dans les commissions de l'Assemblée nationale.
Consciencieusement, les députés du Parti socialiste amendent le projet de réforme constitutionnelle, qui veut graver dans le marbre la rigueur dictée par l’Union européenne, se présentant comme les plus capables de « réduire à la fois les déficits, la dette publique et les prélèvements obligatoires » Pierre Laurent, secrétaire national du Parti communiste français, est tout aussi « responsable » et décrète « indispensable (…) la maîtrise des budgets et la réduction des déficits publics » pourvu que soient préservés « les capacités d’investissement et les budgets sociaux » (sans doute prévoit-il la distribution de sandwichs et de couvertures aux plus nécessiteux

Ainsi, si cette politique devait être menée à son terme,
nous devrions « choisir » en 2012 entre l'inspirateur de cette politique et son plus fidèle exécutant, entre DSK ou Sarkozy, ainsi quel que soit le candidat élu son programme est déjà écrit à Bruxelles ou Washington.

Ainsi serait mené à son terme le projet dictatorial inscrit dans les traités de l'Union européenne, priver les peuples de tous les attributs de la souveraineté, les plier par la contrainte à toutes les exigences du Capital, poursuivre jusqu'à son terme la destruction de tous les acquis ouvriers.

Ainsi, ils en sont parvenu à un tel niveau d'abaissement moral qu'ils s'imaginent que les peuples vont se soumettre et ramper comme peuvent le faire les Papandréou ou Zapatero et leurs amis de la « gauche européenne ».

Non à la réforme constitutionnelle !

 
 
Réforme constitutionnelle contre les déficits: passe d'armes gouvernement-PS

 

 


Les députés se prononceront le 10 mai sur la "règle d'or budgétaire"
.
De : Sos Justice <contact@sos-justice.com>
.
.
A lire aussi :

Les syndicats de médecins se sont indignés ce dimanche au lendemain de l'annonce du ministère de la Santé, qui a proposé que les médecins ayant prescrit du Mediator soient appelés à participer à l'indemnisation des victimes de ce médicament. plus
Et là, ils nous prennent pour des imbéciles !
Et quand la France est ruinée et en faillite, ils peuvent nous dire où elle prend l'argent pour aider les banques ?
Elle s'endette auprès des banques, bien évidemment ! C'est mieux pour enrichir les copains banquiers !
Partager cet article
Repost0
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:32

http://img.over-blog.com/600x431/2/43/17/64/JANV-2010/VOILE-INTEGRAL.JPG

http://img.over-blog.com/600x431/2/43/17/64/JANV-2010/VOILE-INTEGRAL.JPG

 

 

La police est incitée à la prudence !

 

Loin des rodomontades qui se sont fait entendre dans les arènes politiques lors du débat sur l'interdiction du voile intégral dans les lieux publics, la place Beauvau s'évertue à calmer l’ardeur de leurs troupes.


Une note de service du directeur central de la sécurité publique, datée du 4 avril et transmise à tous les commissariats de France et de Navarre fixe avec force détails la ligne directrice qui doit prévaloir dans l'application de l'interdiction en vigueur sur le territoire national depuis le 11 avril dernier.

 

Première consigne : éviter les excès de zèle.

Avant tout contrôle, "les forces de sécurités veilleront à apprécier avec discernement le contexte général entourant le déroulement du contrôle", précise la note. En clair : mieux vaut renoncer à verbaliser que de déclencher une émeute.

 

Deuxième directive : l'explication plutôt que la matraque.

Avant de verbaliser, les policiers doivent vérifier l'identité de la personne doit être contrôler. Elle doit donc ôter son voile. En cas de refus, les fonctionnaires doivent lui expliquer à la contrevenante qu'elle peut être conduite dans les locaux de police ou de gendarmerie. Mais attention précise la note de service, "il conviendra, lors de cette explication, de faire preuve de persuasion, de façon à ne recourir à cette faculté qu'en dernier recours". Bref, embarquer manu militari une femme voilée est fortement déconseillé.

 

Troisième instruction : pas de geste déplacé.

"Les forces de sécurité intérieure n'ont pas le pouvoir de faire ôter le vêtement qui dissimule le visage." Entre les lignes, les policiers doivent savoir qu'arracher la burqa d'une femme voilée est formellement proscrit.

 

Dernière consigne : s'abriter derrière la Justice.

Dans l'hypothèse où la contrevenante refuse obstinément de justifier son identité, les officiers de police judiciaires sont fortement incités "à prendre attache avec le procureur de la république afin d’établir la conduite à tenir". C’est-à-dire, ne surtout pas faire preuve d'initiative comme par exemple hausser le ton ou prolonger le tête-à-tête avec la contrevenante, au-delà du raisonnable. Laisser la justice prendre l’éventuelle responsabilité d’un dérapage. Courage fuyons, ce texte décidément très difficilement applicable.

 

La note du ministère de l'Intérieur aux directeurs de la sécurité publique :

 

Olivier Toscer - Le Nouvel Observateur

 

http://4.bp.blogspot.com/_B0-u_xzZ2VA/Sjq2RCRbHBI/AAAAAAAAARs/sAKQJ80mEN0/s400/4009203542-les-types-de-voile-musulman.jpg

 

eglisecorrompue.blogspot.com

Partager cet article
Repost0
2 mai 2011 1 02 /05 /mai /2011 00:13

http://www.next-up.org/images/ExtractionPuceRFID.png

http://www.next-up.org/images/ExtractionPuceRFID.png

 

 

USA TECHNO-NAZIS : CARTES D’IDENTITE NATIONALE A PUCE RFID

DES CE MOIS DE MAI 2011 !!!
 

 

USA TECHNO-NAZIS : LES CARTES D’IDENTITE NATIONALE A PUCE RFID

SERONT MISES EN CIRCULATION EN… MAI 2011 !!!
 

 

Plus tôt cette année, nous avons vu que le gouvernement putride du
> Mexique avait mis en place un plan de carte d’identité à puce
> électronique. Je vous avais alors dit que, étant donné que le Mexique
> fait partie de l’UNION NORD-AMERICAINE - avec le Canada et les
> Etats-Unis -, il ne faudrait pas longtemps pour voir la même mesure
> surgir aux Etats-Unis et au Canada. A la lumière de l’article qui
> suit, j’avais vu juste, du moins en ce qui concerne les USA. Reste à
> voir ce qui se passera au Canada dans les mois qui viennent…
>
> Depuis plusieurs années, certains citoyens américains s’inquiètent de
> la loi nommée REAL ID ACT (loi sur la « véritable identité »), une loi
> qui est capable de mettre en application et de rendre obligatoire une
> carte d’identité nationale munie d’une puce… Bien sûr, il y a eu de
> l’opposition molle, mais ce ne fut qu’une opposition de principe
> (comme dans nos pays européens, d’ailleurs). Aucun acte d’opposition
> ou de rébellion n’a surgi.
>
> C’est donc à cause de cette apathie et de ce manque total d’opposition
> face à ces technologies liberticides que LA PORTION DES CITOYENS DES
> ETATS-UNIS QUI S’INFORME, DECOUVRE AUJOURD’HUI QU’UNE CARTE D’IDENTITE
> NATIONALE ACTIVEE PAR PUCE RFID SERA MISE EN CIRCULATION DES LE MOIS
> DE MAI 2011 (DONC, DES CE MOIS-CI !) !!! LES INFORMATIONS PROVIENNENT
> DE SITES GOUVERNEMENTAUX OFFICIELS DES USA…
>
> CETTE CARTE D’IDENTITE NATIONALE ACTIVEE PAR PUCE RFID SERA UTILISEE,
> AU DEPART, DANS LE CADRE DE LA WESTERN HEMISPHERE TRAVEL INITIATIVE
> (Initiative de voyage pour l'hémisphère occidental). Cette initiative,
> ô comble des infortunées « coïncidences », découle des mesures prises
> après le 11 septembre 2001 afin de lutter contre les vilains «
> terroristes ». LA NOUVELLE CARTE A PUCE RFID SERA SURTOUT UTILISEE (DU
> MOINS, AU DEPART !) POUR FRANCHIR - DANS UN SENS COMME DANS L’AUTRE -
> LES FRONTIERES DES ETATS-UNIS…
>
> L’article qui suit insiste bien sur le fait que LES USA NE SONT PLUS
> QU’A UN DOIGT DE LA PUCE RFID IMPLANTABLE (qui, comme nous le savons,
> est cancérigène et permet le contrôle total de l’individu). Il insiste
> également sur le CARACTERE OBLIGATOIRE DE CES NOUVELLES CARTES A PUCE
> RFID POUR FRANCHIR LES FRONTIERES…
>
> Les citoyens des Etats-Unis sont en train de perdre leurs dernières
> libertés. Ils ont eu le temps nécessaire pour réagir, et ne l’ont pas
> fait. Ils vont donc hélas le payer chèrement.
>
> LES CITOYENS DE NOS PAYS D’EUROPE SERONT-ILS SUFFISAMMENT SAGES QUE
> POUR SE REVOLTER ET EVITER A TEMPS CE GENRE DE SITUATION DRAMATIQUE ?
> Notons que jusqu’à présent, la situation en Europe est IDENTIQUE à ce
> qui s’est passé aux USA : opposition de principe, seulement. SI nous
> poursuivons dans cette voie, il est donc clair que le même sort que
> les Américains nous attend !
>
> L’article, traduit pour vous en français, ci-dessous…
>
> BONNE REVOLUTION… OU BON ESCLAVAGE, BONNE TYRANNIE ET BONNE MORT !
> Vic.
 
> Source: http://www.nowtheendbegins.com/blog/?p=2719
 
> LA CARTE D'IDENTITÉ NATIONALE ACTIVÉE PAR PUCE DÉBUTERA EN MAI 2011
 
> La carte comportant la puce qui vous piste est ici
 
> Quelqu'un m'a dit un jour: "Oh vous, les conspirationnistes, vous
> aimez simplement agiter mes gens". Eh bien, je dois l’avouer, j'aime
> bien "remuer les gens" si c'est un moyen de motiver quelqu'un à se
> réveiller et à voir les murs qui se referment autour de lui afin qu'il
> ait une chance de faire quelque chose avant qu'il ne soit trop tard.
> Depuis des années à présent, des rumeurs de CARTE D'IDENTITE
> NATIONALE, CONNUE SOUS LE NOM REAL ID ACT (LOI DE LA VERITABLE
> IDENTITE), ont enflé et enflé encore, et je suis ici pour vous dire,
> braves gens, que CE N'EST PAS UNE RUMEUR, C'EST UN FAIT. ET CE FAIT
> DEVIENT UNE REALITE EN MAI 2011. Alors attachez vos ceintures, et
> faites attention à ce que je m'apprête à vous montrer.
 

 
> Vous ne quitterez pas la maison sans elle. C’est garanti.
 

 
> Ce que le gouvernement rend en fait OBLIGATOIRE
 
> Ouvrons avec ce que le gouvernement des États-Unis dit en effet que
> cette nouvelle carte aura, la vérité est habituellement plus étrange
> que la fiction, de toute façon. Ceci PROVIENT DU SITE OFFICIEL DU
> GOUVERNEMENT, www.gpo.gov , et c'est très révélateur. Tout d'abord, LE
> MINISTERE DU HOMELAND SECURITY (DHS) A EXIGE QUE CES NOUVELLES CARTES
> SOIENT « WHTI COMPLIANT » (CONFORMES A LA NORME WHTI), donc voici une
> définition de ce que c’est:
 
> «WHTI est l'acronyme de WESTERN HEMISPHERE TRAVEL INITIATIVE
> (INITIATIVE DE VOYAGE POUR L'HEMISPHERE OCCIDENTAL), LE PROJET FEDERAL
> VISANT A METTRE EN APPLICATION LA RECOMMANDATION DE LA COMMISSION DU
> 11 SEPTEMBRE AINSI QUE LE MANDAT DU CONGRES QUI EXIGE QUE TOUS LES
> VOYAGEURS, LES CITOYENS AMERICAINS TOUT COMME LES RESSORTISSANTS
> ETRANGERS, PRESENTENT UN PASSEPORT OU UN AUTRE DOCUMENT APPROUVE QUI
> ETABLIT L'IDENTITE ET LA NATIONALITE DU PORTEUR POUR ENTRER OU RENTRER
> AUX ÉTATS-UNIS. (1) Les ministères américains du Homeland Sécurity et
> de l'État ont mis en application la WHTI en plusieurs phases, en
> commençant par les voyages aériens, le 23 janvier 2007, et les voyages
> terrestres et maritimes, le 1er juin 2009. LES ZONES QUI RELEVENT DE
> LA WHTI (DU POINT DE VUE DES ÉTATS-UNIS) SONT le Canada, le Mexique,
> les Bermudes, et 17 pays des Caraïbes (Anguilla, Antigue et Barbude,
> Aruba, les Bahamas, les Bermudes, les îles Vierges britanniques, les
> îles Caïman, la Dominique, la République Dominicaine , la Grenade, la
> Jamaïque (sauf pour les voyages d'affaires), Montserrat, les Antilles
> néerlandaises, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint Vincent et
> les Grenadines, et les îles Turques et Caïques) ". Source : Semp :
> http://www.semp.us/publications/biot_reader.php?BiotID=596 .
 
 
> La Western Hemisphere Travel Initiative (Initiative de voyage pour
> l'hémisphère occidental) et la North American Union (Union
> nord-américaine)
 
 
> Waouh, c’est une zone assez vaste à couvrir, mais il y a une chose à
> laquelle vous devez faire très attention. LES TROIS ZONES PRINCIPALES
> DONT ILS SEMBLENT SE PREOCCUPER SONT LES ÉTATS-UNIS, LE CANADA ET LE
> MEXIQUE - AUTREMENT CONNUS SOUS LE NOM D'UNION NORD-AMERICAINE.
> Hmmmm .... Passons à la suite.

> Citations du gouvernement concernant le TYPE DE PUCE QUI SERA UTILISE

> Présentement, il n'y a AUCUN DEBAT quant à savoir si oui ou non la
> carte contiendra une puce qui est capable de pister les gens, LE SEUL
> DEBAT S’EST CONCENTRE AUTOUR DU FAIT DE SAVOIR QUELLE TECHNOLOGIE DE
> PISTAGE S'ADAPTERA LE MIEUX A LEURS BESOINS (note du traducteur: aux
> besoins des autorités). Voici encore quelques citations provenant du
> document officiel du gouvernement:

> "Le ministère du Homeland Security invite également les commentaires
> sur la façon dont les États incorporeraient ou pourraient incorporer
> une TECHNOLOGIE DISTINCTE ET CONFORME A LA WHTI, COMME UNE TECHNOLOGIE
> DE PROXIMITE A PUCE ACTIVEE PAR RFID, EN PLUS DE L'EXIGENCE PDF417 DE
> CODE-BARRE, DANS LE CADRE DU REAL ID".

> « Les États peuvent exploiter la MEME INFRASTRUCTURE QU’ILS AURONT
> BESOIN D’ACHETER POUR QUE LE REAL ID INTEGRE LES MRZ (Machine Readable
> Zones ou zones de lecture par des machines), LES PUCES DE PROXIMITE,
> ET LA TECHNOLOGIE DES PUCES DE VICINITE SUR UN PERMIS DE CONDUIRE ».

> "L'UTILISATION DE LA RFID est ESSENTIELLE pour le programme de la WHTI
> afin d’assurer la facilitation (de circulation) aux points de
> traversée bondés, terrestres et maritimes, des Etats-Unis. Des
> préoccupations semblables ne sont pas impliquées par le REAL ID, ce
> qui est un des facteurs qui a conduit le ministère du Homeland
> Security à sélectionner le CODE-BARRE en 2 dimensions comme
> technologie de lecture pour les machines communes sur les permis de
> conduire et les cartes d'identité. LE MINISTERE DU HOMELAND SECURITY
> ENCOURAGE LES ETATS A EXPLORER DE NOUVELLES TECHNOLOGIES SUR LEUR
> PERMIS DE CONDUIRE ET CARTES D'IDENTITE afin de promouvoir les progrès
> au niveau de la sécurité et de la technologie, AINSI QUE DES
> INITIATIVES D’E-GOVERNMENT (GOUVERNEMENT ELECTRONIQUE) qu'un état
> pourrait vouloir explorer".


> "Le ministère du Homeland Security ne croit pas que les permis de
> conduire ou les cartes de crédit non conformes soient des documents
> acceptables pour établir l'identité." CE QUI SIGNIFIE : PAS DE PUCE,
> PAS D’IDENTITE. Ceci ne vous rappelle-t-il pas quelque chose d'autre ?


> Le délai est fixé, et c’est MAINTENANT

> SELON LE SITE WEB OFFICIEL DU MINISTERE DU HOMELAND SECURITY (cf.
> http://www.dhs.gov/files/laws/gc_1172765386179.shtm ), LE DELAI POUR
> QUE TOUT CECI SOIT MIS EN PLACE EST LE 11 MAI 2011. LA CARTE
> D'IDENTITE NATIONALE PISTABLE ET ACTIVEE VIA UNE PUCE QUE NOUS AVONS
> LONGTEMPS REDOUTEE, EST A PRESENT SUR NOUS. Bien entendu, toute
> personne sensée se rendra vite compte que ces cartes peuvent
> certainement être volées, et nous ne pouvons pas avoir cela, à
> présent, n’est-ce pas ? Ensuite, toute personne sensée arrivera
> bientôt à la conclusion que la partie de la carte qui la fait
> fonctionner est la puce, doooonc... pourquoi ne pas ... et je spécule
> tout simplement, ici ... pourquoi ne pas IMPLANTER la puce dans la
> personne (cf.
> http://www.nowtheendbegins.com/pages/mark_of_the_beast/markOF_theBEAST.htm ) ?

 

Mon Dieu, quelle solution parfaite.

> En fait, appelez-la la Solution Finale (cf.
> http://www.nowtheendbegins.com/pages/mark_of_the_beast/markOF_theBEAST.htm ).

 

 

Autre chose :

 

 

source: liberty coalition


State Department wants passport applicants to reveal lifetime employment history

By David Edwards
Monday, April 25th, 2011 -- 1:09 pm
Share90 59 176Share14Share10Share3
The U.S. Department of State has proposed a new questionnaire that would make it almost impossible for some people to get a passport.

The new document (PDF) would require that certain applicants submit a list of every residence and every job they've ever had since birth.

In February, the department published a request in the Federal Register allowing 60 days for comment before the new rules go into effect.

"The Biographical Questionnaire for a U.S. Passport, form DS-5513, is used to supplement an application for a U.S. passport when the applicant submits citizenship or identity evidence that is insufficient or of questionable authenticity," according to a supporting statement (PDF) issued along with the request for comment.

"This form is used prior to passport issuance and solicits information relating to the respondent’s family, birth circumstances, residences, schooling, and employment," the statement added.

"In addition to this primary use of the data, the DS-5513 may also be used as evidence in the prosecution of any individual who makes a false statement on the application and for other uses as set forth in the Prefatory Statement and the Passport System of Records Notice (State-26)."

The document also requires some applicants to submit information about the mother's pre-natal and post-natal care, the mother's residence one year before and after the birth, the persons in attendance at the birth and religious or institutional recordings of the birth.

"The State Department estimated that the average respondent would be able to compile all this information in just 45 minutes, which is obviously absurd given the amount of research that is likely to be required to even attempt to complete the form," Consumer Traveler's Edward Hasbrouck noted.

The Consumer Travel Alliance opposes the new form as "exceeding the statutory authority of the DOS, unconstitutional, and in violation of U.S. obligations pursuant to international human rights treaties to which the U.S. is a party," according to draft comments (PDF) prepared by the group.

"[C]hoosing to require an applicant for a passport to complete the proposed Form DS-5513, which few if any applicants could complete, would amount to a de facto decision to deny that applicant a passport. And that decision would be standardless, arbitrary, and illegal," they added.

The State Department had not returned a call asking for comment at the time of publication.

 

 

http://www.alterinfo.net/L-Angleterre-est-l-ennemie-de-l-humanite_a58170.html?com#last_comment

 

 

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/doc/usr/b/9/5/990911.jpg

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com

 

 

9 mars 2011


Le Projet de Loi sur la santé d'Obama, rendra obligatoire l'implantation d'une puce RFID pour tous les Américains.  
 
Dans le Projet de Loi sur la santé, il est prévu que tous les Américains se verront implanter une micro-puce dans le but de créer un registre national d'identification, pour permettre un "meilleur suivit des patients en ayant toutes les informations relatives à leur santé". 
 
Le nouveau projet de Loi relatif aux soins de Santé (référencé HR 3200), qui a dernièrement était adopté par le Congrès, contient (à la page 1001 du projet) l'exigence selon laquelle, tous les citoyens qui en dépendent (du système de santé) devront être "identifié", par l'implantation d'une puce sous-cutanée.  
 
En fait, cela était prévu depuis fin 2004, comme le prouve un document officiel de le FDA. Ce document de la FDA ("Food and Drug Administration"), daté du 10 décembre 2004, et intitulé "Class II Special Guidance Document: Implantable Radiofrequency Transponder System for Patient Identification and Health Information" ("Document d'orientation spéciale de classe II: Système de Transpondeur Implantable à Radiofréquence pour l'Identification des Patients et les Informations Relatives à la Santé").(1) 
 
Dès 2004, l'implantation d'une puce pour les "patients", contenant des "informations relatives à la santé" était donc déjà à l'étude.(2) 
 
Dans le Projet de Loi, intitulé: "America's Affordable Health Choices Act of 2009" ("Loi de 2009 concernant les choix de santé financièrement abordables de l'Amérique") (3). On peut lire dans le paragraphe: "Subtitle C - National Medical Device Registre" ("Sous-titre C - Registre National des Dispositifs Médicaux"), qu'un fichier de toutes personnes, ayant ou ayant eu, un dispositif implanté dans le corps est prévu: 
 
"Le "Secretary" établira un "registre national des dispositifs médicaux" (appelé dans le présent paragraphe un "registre") afin de faciliter l'analyse de la sécurité (des dispositifs) après la commercialisation et les résultats des données de chaque appareil qui… ...est ou a été utilisé dans ou sur un patient…". (Le "Secretary" étant défini comme le "Ministère de la santé et des Services Sociaux"). 
 
Donc, toutes les personnes ayant reçues la micro-puce, seront répertoriées dans un nouveau fichier, qui sera mit en place exprès, il n'existait pas auparavant. Sous prétexte de mieux assurer les soins médicaux et de préserver la santé des individus, la population sera concrètement marquée avec une puce électronique et fichée. 
 
Un marquage obligatoire prévu pour tous les Américains, à partir de 2013. 
 
A la page 1006 du projet, figure une précision sur la date d'entrée en vigueur du dispositif: 


"ENTRÉE EN VIGUEUR. - Le ministre de la Santé et des Services Sociaux mettra en place et commencera la mise en œuvre du registre en vertu de l'article 519(g) de la Loi fédérale sur la nourriture, les médicaments et les produits cosmétiques, comme cela a été ajouté à partir du paragraphe, pas plus tard qu'à la date qui correspond a 36 mois après la date de promulgation de la présente Loi, sans égard au fait que les réglementations définitives pour établir et exploiter le Registre aient été promulguées ou non à partir de cette date." 
 
Par conséquent, trente-six mois à compter de la date de mise en place de la Loi, cela nous donne trois ans. Donc 2013 est l'année où le marquage obligatoire devrait commencer. Et vous noterez que, cela entrera en vigueur même si aucune réglementation sur son usage n'ait été adoptée. Qu'il y est eu ou non, un encadrement définit au préalable sur l'utilisation du "Registre". Donc, ils s'accordent clairement le droit de pouvoir faire ce qu'ils veulent. (4)  
 
Arrivera-t-on à une "instrumentalisation de l'être humain", qui verra ce dernier pouvoir être "influencé" au bon vouloir des autorités gouvernementales? 
 
Et oui, n'en déplaise à certains, Obama n'est pas le "Messie" annoncé de manière dithyrambique par beaucoup, qui voyaient en lui le "sauveur de l'Amérique". C'est bien tout le contraire qui se produit. Ce n'est qu'un pantin docile, une marionnette obéissante qui oeuvre pour assurer la mise en place d'un "Nouvel Ordre Mondial", qui ne sera là que pour assurer la main-mise des forces du Mal sur la population de la planète toute entière. 
 
Nous avons donc là un "pucage" réel et concret qui sera mit en place, ce n'est plus de la science-fiction. Nous arriverons à une "instrumentalisation" en règle des individus. Une instrumentalisation régie par des lois votées légalement par les Assemblés et les Parlements des différents pays (ça n'est prévu pour l'instant qu'aux Etats-Unis, mais par la suite cela se produira dans les autres pays, c'est certain). Et rendue obligatoires et systématiques. De plus, derrière ce système proprement Fasciste, se cache des possibilités très sournoises et insoupçonnées, qui feront envie à tous les dirigeants. C'est-à-dire de disposer d'une population parfaitement contrôlable, malléable et bien-sur corvéable à merci. 
 
Avec le système de liaison sans-fil "Wifi", qu'en sera-t-il lorsque les autorités déciderons - Toujours soi-disant "pour notre bien" ou le "bien de la Collectivité" - de se servir de la puce en question pour "influencer" les gens, d'une manière ou d'une autre? 
Vous refusez de travailler 10 heures par jours? Qu'à cela ne tienne. Que ça soit l'Etat, la Région, le Département, les employeurs... Ils n'auront qu'à pianoter sur un clavier les commandes adéquates, et le "programme" choisit, activé pour donner des ordres vers le cerveau par le biais de la puce, fera le reste. 
Quoi ! Vous refusez d'être payé 600 Euros par mois? Et bien de nouveau, il n'y aura qu'a taper sur un clavier d'ordinateur et le tour sera joué. Les employés et les ouvriers seront alors tous bien content de travailler 10 heures par jours, en gagnant 600 Euros par mois. 
 
Sans parler de la publicité, y aura-t-il des manipulation aussi de la part des fabricants et des vendeurs, (messages subliminaux dans les spots de pub pour "activer" un désir "immédiat" d'acheter) pour faire augmenter les ventes de tel ou tel produit? Quand on sait que l'augmentation de la demande favorise une montée de la côte de l'action en Bourse, vous imaginez les profits réalisés. Et l'avantage pour eux, d'avoir un système réceptif, contrôlable à distance (Wifi, GPS) pouvant avoir une action immédiate sur le cerveau humain, et le rapport avec les images publicitaires à la télévision. 
 
Parce que, un informaticien qui s'est fait implanter une puce RFID dans la main, a fait plusieurs expériences (donc sur lui-même). Et il s'est aperçu que l'on pouvait introduire, même si cela peut sembler incroyable, c'est vrai, un virus informatique dans la puce (comme vous pouvez le voir sur ce reportage de la chaine BBC ci-dessous). Il passe sa main devant le scanner, et on peut voir sur l'écran, qu'il y a un programme différent qui apparait, en plus du programme initial de la puce. Il s'agissait d'un "virus", mais si un virus peut entrer, ça veut dire que n'importe quels programmes informatiques peut y pénétrer aussi. Quand sera-t-il de l'indépendance des individus, quand un programme extérieur agira à distance sur le puce RFID? 
 
Il faut bien le dire, avec ça, en matière de manipulation de la population, les possibilités deviendront quasiment illimitées. 
Ça sera du pain bénit pour tous les dirigeants de la planète, vous pensez. Plus de contestation de la part de la population, ni de manifestations, ni de troubles de l'ordre public. Un peuple docile, travailleur et consommateur. Voilà ce qu'ils y auront gagné. 
 
Un des objectifs de tout ça: détruire "l'humain" présent en chacun de nous. 
 
Evidemment, je grossis le trait et j'ironise un peu. Mais vous avez tous comprit le principe, et le risque d'un tel procédé technologique, appliqué aux êtres humains. Car, avec se système mit en place, ce ne seront plus des "êtres humains", ce ne seront que de vulgaires "robots". Mais en fait, n'est-ce pas ce que veut "le Malin", le futur "Antéchrist" qui doit arriver pour détruire "l'Humanité"? Mais "détruire l'humanité", cela ne veut pas dire "que tout le monde va mourir". Il faut comprendre que ça sera une destruction de "l'humanité", présente dans chaque personne. Ce qui fait d'elle réellement une "personne humaine". 
 
Et c'est ici qu'il faut se souvenir de la Genèse: "Dieu a créé l'Homme à son image". Dès lors, on comprend mieux cette phrase de la Bible. Voilà pourquoi le Diable veut détruire l'humanité présente en chaque hommes et femmes. Au travers de cette destruction "de l'humain" au sens de tout ce que cela représente de libre-arbitre, de conscience, d'émotions, de liberté de choix...etc. C'est bel et bien le Créateur, Dieu lui-même qu'il veut atteindre. 
 
Sans oublier que le "marquage de la Bête" servira bien-sûr à reconnaitre ceux qui seront "pour Dieu" de ceux qui seront "contre Dieu". Ce sera effectivement "un tri" et ce seront les gens qui le feront et choisiront eux-mêmes en leur âme et conscience. "Âme et Conscience", que ces mots résonnent avec plus de force et de clarté, maintenant que nous savons ce qui nous attend, et où ils veulent en venir ! (5) 
 
(1) Consultable sur le site de la FDA. Pour voir ce document de dix pages (téléchargeable au format pdf), cliquez sur le lien:link 
 
(2) Il faut se rendre à l'évidence, tout cela fait bien partit d'un plan délibéré, toujours sous le prétexte "d'améliorer la vie des gens", et cela n'arrive bien-sur pas par hasard. 
 
(3) Consultable sur le site des Congresses' House Ways and Means (Méthodes et Moyens de la Chambre des Congrès). Pour voir ce document (téléchargeable au format pdf), cliquez sur le lien:link 
 
(4) Verra-t-on à cette époque l'arrivée de l'Antéchrist? Etant donné que c'est lui qui selon les écritures, dans l'Apocalypse, fera marqué tout le monde de la "marque de la Bête". Nous verrons, mais nous arrivons bien en ce moment dans une phase critique pour l'humanité toute entière. 
 
(5) Voir l'article: "Le chiffre 666 et la marque de la Bête". 
 
Sources: 
www.fda.gov 
www.waysandmeans.house.gov 
www.neotrouve.com

 

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com

Partager cet article
Repost0
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 07:35

http://www.letransmuteur.net/wp-content/uploads/micro-puce-sous-cutanee.jpg

 

Bonjour Eva,

 

Cet article n’est pas tout jeune… mais quand même très intéressant !

 

Cordialement,

 

Michel


 

 Puce sous-cutanée: modernité, branchitude, inquiétude


 Le Baja Beach Club,

discothèque barcelonaise de bord de mer joue.


 

Le Baja Beach Club, discothèque barcelonaise de bord de mer joue les avant-gardistes.

17 personnes se sont prêtées à une expérience pour le moins singulière. Une puce sous-cutanée leur a été injectée. Cette puce radiofréquence (RFID), selon les souhaits des gérants de la boîte, permet d'identifier en toute certitude chaque client. Au moyen d'un scanning, on peut récupérer via l'écran d'un ordinateur, leurs nom et numéro d'identification personnel ainsi que le crédit dont il dispose dans l'établissement.

Carte d'identité et portefeuille : Exit ! Le prix de l'entrée et des consommations est directement débité sur votre compte.

Cette puce VeriChip n'a rien d'inédit. Elle attendait juste d'être sollicitée. "Pour l'instant, elle ne contient qu'un numéro d'identification. Mais on peut y stocker davantage d'informations", précise Conrad Chase, co-patron de la discothèque, qui se targue d'être le premier commerçant au monde à proposer une puce greffée comme moyen de paiement.

http://www.letransmuteur.net/wp-content/uploads/micro-puce-sous-cutanee.jpg



De grands avantages...

Cette puce est déjà utilisée à des fins médicales ou sécuritaires assurent ses promoteurs : monitoring médical de patients à risque, surveillance, pistage et suivi de militaires, diplomates etc.

La Verichip est commercialisée par ADSX (Applied Digital Solutions) et fabriquée par Raytheon Microelectronics Espãna S.A, une filiale de Raytheon, un des plus importants trust d'armement à l'echelle mondiale.

"La VeriChip n'est pas un émetteur de données. Elle ne s'active que si elle est sollicitée par un scanner spécifique. Cela s'apparente davantage aux code-barres d'un produit de supermarché", explique par téléphone Keith Bolton, directeur de VeriChip Corp.

Lors d'un interview à la radio américaine, le Dr. Keith Bolton, déclarait que le but de la compagnie était de lancer le VeriChip en tant que système global d'identification implantable.

"Je veux étendre son utilisation à la vie quotidienne.[..]Je cherchais un moyen innovant de fidéliser ma clientèle. En lisant une revue d'informatique, je suis tombé sur un article sur la VeriChip.", dit Conrad Chase.

  • Raquel: "Mes parents étaient contre, mais peu m'importe. J'aime ce qui est nouveau. Avant, j'avais un piercing à la langue et aux lèvres, puis je m'en suis lassée..."

 

  • Jaime, 50 ans, employé d'un labo pharmaceutique, s'est livré à l'expérience en compagnie de son fils: "Pendant l'injection, j'ai senti comme une forte pression dans le bras, un peu inquiétante, mais ça fait partie de l'aventure. ça me fait sentir plus jeune."

 

  • "De quoi voulez-vous que j'aie peur?" demande Juan Luis. "Un ami physiothérapeute m'a tranquillisé. Et puis ça fait quinze ans que je traîne un bout de métal dans ma hanche droite, suite à une opération chirurgicale. Ce n'est pas une petite puce qui va m'effrayer!"

Une fois signé, le Baja Beach Club décline toute responsabilité médicale ou judiciaire à l'égard de cette puce qui, une fois implantée, devient propriété exclusive du porteur.

http://static.pcinpact.com/images/bd/news/10574.jpg      http://static.pcinpact.com/images/bd/news/10583.jpg



Un monde plus sûr...

Steve van Soest, un jeune Néerlandais attaché de relations publiques du Baja Beach Club annonce qu"en juillet, nous allons faire la même chose dans notre discothèque de Rotterdam, aux Pays-Bas. Les Néerlandais sont très ouverts aux nouvelles technologies, ça va marcher du tonnerre là-bas. Notre prochain objectif, ajoute-t-il, sera d'établir un partenariat avec des magasins et autres discothèques de Barcelone, de façon que cette puce puisse être utilisée dans différents endroits et pour divers usages."

Conrad Chase est encore plus ambitieux : "A long terme, je suis convaincu que ce genre de puce permettra de nous passer de papiers d'identité et de cartes de crédit. C'est un moyen imparable de lutter contre la fraude. Vous avez là les prémices d'un monde plus sûr."

Un monde où l'individu pourrait être suivi à la trace ? La perspective ne semble pas gêner les greffés.

"Cela ne me dérangerait pas que ma puce contienne toutes les informations me concernant, y compris mes comptes en banque, affirme Antoine Hazelaar, 34 ans, qui dirige un cyberguide sur le Barcelone by night. Je n'ai rien à cacher. Le seul danger serait qu'un autre puisse copier ma puce greffée."

Pendant ce temps-là...

Une large couverture publicitaire l'a rendu accessible. Après le Mexique, l'Argentine, le Brésil, le Chili, le Paraguay, l'Uruguay et l'Espagne, l'Amérique du Nord où une importante campagne publicitaire a eu lieu, Verichip sera présent également en Suisse et en Russie. Un groupe de gestion du risque, le Metro Risk Management Group fournit le marché dans tous ces pays. Les autres pays ne sont pas en reste bien sûr.

L'entreprise en question a été fondée en 1998 par des personnes de sécurité de la CIA et du FBI et s'est spécialisée dans l'anti-terrorisme, la libération d'otages et dans des questions de surveillance.

En Australie, toutes les banques et leur personnel ont accepté la microchip, qui leur est implantée d'office. Tous les militaires la reçoivent systématiquement. La Nouvelle-Zélande a aussi adopté la microchip.

En France...

Entre temps en France, soucieux de se montrer à l'écoute des personnes âgées après les 15 000 décès pendant la canicule de l'été dernier, le gouvernement Raffarin avait annoncé des mesures pour la santé du 3ème âge. Le gouvernement Raffarin va proposer aux personnes âgées un système payant d'alerte médicale, grâce à un bracelet électronique que les sujets devront porter en permanence.
Le bracelet pourra être remplacé par une puce électronique de la taille d'un grain de riz et qui sera implantée sous la peau. Il s'agit de la fameuse puce américaine baptisée Digital Angel et fabriquée toujours par ADSX.

On peut toujours rappeler qu'on peut taguer nos enfants afin de se prémunir contre les enlèvements, etc.

http://static.pcinpact.com/images/bd/news/10586.jpg      http://static.pcinpact.com/images/bd/news/10587.jpg



Pour nos SDFs...

En avril dernier, le département de la santé des États-Unis a annoncé qu'il était sur le point de tester une nouvelle technologie conçue pour aider à surveiller et à aider plus étroitement la population des sans-foyers.

Avec ce programme pilote, les SDF des villes participantes seront implantées avec les étiquettes RFID afin que les policiers et les travailleurs sociaux puissent suivre leurs déplacements, faits et gestes.

La technologie RFID a été développée par les "ressources de la santé" de l'HHS et de l'administration (HRSA) en association avec cinq États, y compris la Californie et New York : "c'est une occasion rare d'employer la technologie de pointe pour répondre à deux objectifs de la société : mieux aider notre population délaissée tout en rendant nos villes plus sûres"

Les supporters de la RFID subdermale disent que la technologie découragera les hommes et les femmes sans foyer implantés de commettre des crimes, tout en la facilitant aux travailleurs du gouvernement la fourniture des services sociaux tels que la distribution de nourriture et de médicaments.

"Une manière de pointe et d'intrusion minimale pour aider le gouvernement à conduire nos citoyens loin des périls jumeaux de la pauvreté et du crime."

Un parcours sans faute...

La microchip semble donc faire son grand bonhomme de chemin sur la planète et semble partie pour acquérir une force de conviction qui la rendra incontournable, un peu à l'instar du vaccin aujourd'hui qui était pourtant si décrié à l'époque.

De toute façon, chacun est libre sur ce point de vue. Comme le vaccin ? Ah non zut.

À moins qu'un nouveau 11 Septembre ne permette de l'imposer, au nom de la sacro-sainte sécurité. Mais ça, c'est une autre histoire...

Les humains du futur

Une question éthique très importante se pose alors : Quid de la liberté des Hommes de demain ?

 

Rédigée par veda le mardi 13 juillet 2004 à 10h20 (29611 lectures)
Source de l'INformation : Libération / Divers

 

LIEN : http://www.pcinpact.com/actu/news/Puce_souscutanee_Modernite_branchitude_et_inquietu.htm

 

http://www.letransmuteur.net/wp-content/uploads/micro-puce-sous-cutanee.jpg

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche