Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 04:02

 

 

Jeudi 16 décembre 2010 4 16 /12 /2010 23:37

Sommaire:

 

- Candide n'a pas fini de rire - ou de pleurer

par eva R-sistons

- Démocrature

- Le 15 décembre 2010, Internet français est mort

- Sélection de liens (à venir)

Censure administrative du Web
http://terresacree.org/sauve16122010.html
.
Candide n'a pas fini de rire - ou de pleurer
par eva R-sistons
.
.
L'actualité: Faut-il en rire, ou en pleurer ?
.
Hein, elle est pas belle la vie ? C'est ce que nous dit encore et toujours FR2 qui sait si bien endormir les citoyens pour mieux les abêtir et les berner. Championne toutes catégories, au point de ne même pas évoquer la colère des Européens dans la rue,  en braquant juste les projecteurs sur la seule Grèce ! Et les "amoureux" de l'euro (l'expression est de Jean-Louis Gombaud sur Public Sénat, pour parler des entêtés de l'euro) veulent aussi nous faire croire que tout va bien: Oui, y'a bon l'euro, massacrons les Européens s'il le faut, continuons les lendemains qui déchantent pour les peuples, mais gardons ce symbole de la belle et grande unité européenne ! Ils ne vont tout de même pas avouer qu'ils se sont trompés, ces européistes impénitents, avec à leur tête des personnages aussi emblématiques que la chose des Bilderberg, Van Rompuy, la  potiche aux Affaires Etrangères Catherine Ashton , l'inconsistant Barrosso, ou les tant décriés Sarkozy et Berlusconi ! Mettre des pays totalement différents, fonctionnant à leur vitesse propre, avec une monnaie unique, le pari était osé. Des fous l'ont fait, et l'ont imposé aux peuples. Valse des prix, des étiquettes, des dettes, du modèle social - les banques exultent, les peuples serrent la ceinture.
.
Or donc, voici Candide de Voltaire en Europe. Que voit-il ? Une crise. Une crise ? Des banques gloutonnes, prospères et repues, des actionnaires gras et replets, des traders joyeux, de hauts dirigeants menant très grande vie, et cette fine fleur qui mendie auprès des Etats de nouvelles subsides, des milliards, des centaines de milliards, des milliers de milliards. Et il regarde de plus près: Voici les peuples  en colère, manifestant dans les rues, voici les citoyens faméliques, dégraissés, délocalisés, flexibilisés, précarisés, voici les sans domicile, ou les sous-tentes, ou les locataires glacés de voitures en stationnement prolongé... Voici le grand prêtre de l'austérité et de la gouvernance mondiale, le ci-devant Strauss-Kahn, chou-chou de la Droite et des Médias courtisans, futur candidat d'une Gauche se disant toujours socialiste, envers tout et contre tous, proclamant à qui veut l'entendre : "Stabilisons l'économie mondiale !" Et Candide, candidement - cela va sans dire -,  se demande comment le chéri de la Droite, du Nouvel Ordre Mondial et des Grandes Organisations internationales broyeuses de peuples, peut se présenter à Gauche. Les Français sont-ils tombés sur la tête ? Ils ne veulent plus de Sarkozy, et ils se jettent dans les bras de son clone... !!!
.
Les Français se méfient de l'Amérique, des "colons" israéliens, des citoyens de Sa Gracieuse Majesté la Reine d'Angleterre, et ils ont élu le champion des Américains, des Anglais et des Israéliens; ils sont les défenseurs des Droits de l'Homme, et ils stigmatisent leurs citoyens musulmans, et ils chassent les Roms, ou les Etrangers qui ne rapportent pas, et maintenant, ils criminalisent ceux qui osent boycotter les criminels ! Fou, fou, fou ! 
.
Alors, Candide tente de se  consoler avec l'Espagne socialiste. Patatra ! Pour rassurer les Marchés, elle traite ses citoyens comme Franco. Franco pas mort ! Les aiguilleurs du Ciel vont en enfer....
.
Candide aime bien les Chaînes Parlementaires. Il y hume l'air politique du temps; Au Journal de 22 h, il dresse l'oreille :"La Construction européenne est une erreur économique... Elle fait peur aux citoyens et elle ne rassure même plus les Marchés... L'Allemagne s'affirme, et euh, la France, euh... D'épouvantables politiques de rigueur sont mises en place, si ça continue des gouvernements seront renversés et il y aura des troubles dans les rues... la spéculation va spéculer sur tout ça, après la Grèce et l'Irlande à qui le tour, on ne croit plus en l'euro, on augmente les impôts, la TVA, les prélèvements, les intérêts, on diminue les salaires, le nombre de fonctionnaires, les protections sociales, l'Etat arrête les investissements, l'euro n'existe pas vraiment, on y croit de moins en moins, il faut se préparer à un échec, il faut réussir à maintenir le Système, mais il faut tout faire pour que dure dure dure dure l'euro, c'est un rêve, l'euro, un rêve, un rêve, un rêve.... ils sont pas beaux, les rêves européens ? Y'en a qui sont amoureux de l'euro, eh oui, faut le maintenir coûte que coûte, on ne tue pas comme ça les rêves et les Systèmes... même si on s'aperçoit que c'est un échec, un échec, un échec... Le Marché a compris, lui, il est malin le Marché, il spécule, spécule, pécule, pécule, éjacule, éjacule.... et les agences de notation notent, notent, notent... Alors, il est pas beau le Système ?
.
"Le mot de la fin" ? Demande la journaliste du 22 H. à un invité... "C'est catastrophique au point de vue économique, au point de vue social, au point de vue de la construction européenne, et même pour le Marché... la construction européenne ne sera plus un modèle pour les pays du Sud... !" . Basta ! tempête la journaliste, "assez de catastrophes", et elle siffle la fin de la partie...
.
Outre Atlantique, Candide a vu, il en vient: Effondrement total. Perfusion chinoise... Circulez, il n'y a presque plus rien à voir...

Candide, de Voltaire
http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/Candide_ou_lOptimisme/11020388
.
Et la Côte d'Ivoire ???
.
Alors, fin de la partie ? Pas du tout !
.
L'Europe a plein de projets ! Pas d'Europe sociale ou de la Défense, mais d'Europe transatlantique, pour unir une zone euro qui s'effondre à un dollar qui s'effondre. Il y a des mariages heureux ! Candide rigole. Décidément, l'inspiration n'est pas de ce bas-monde...
.
Et pourtant, il vitupère, l'Occident, il a la dragée haute, on n'entend que lui ! Les dictatures se suivent, mais il n'a d'yeux que pour la Côte d'Ivoire. Voilà qui intrigue notre candide héros de Voltaire... Pourquoi donc l'UE et l'Amérique en plein effondrement s'intéressent-ils tant à la Côte d'Ivoire ? Après tout, en Afrique, un dictateur de plus ou de moins...
.
Il est curieux, Candide ! Et voilà qu'il découvre qu'un des deux candidats est "socialiste", et l'autre "un pote à DSK", un ancien dirigeant du FMI. Ah, c'était donc pour ça que les vertueux occidentaux protestent contre le résultat des élections ? Pardi, ils veulent à la tête de la Côte d'Ivoire un "démocrate" au service des tyranniques multinationales, pour piller le pays et ses richesses en toute quiétude ! Hé hé, le "dictateur" socialiste est l'ami des Chinois, et donc, on s'en mêle, on s'emmêle, faut prendre le pays aux Chinois, faut mettre une jolie jolie marionnette au service du FMI de DSK, des banksters, des Amerloques et de leurs toutous européens... Hein, elle est pas vertueuse, la démocratie occidentale ?
.
Le trafic d'organes, ce n'est pas joli joli. Mais les dirigeants du Kosovo qui s'y prêtent, ce n'est pas grave, c'est moins grave qu'une femme adultère criminelle qu'on lapide. Il est comme ça, l'Occident, mettez une base de l'OTAN sur votre sol, et les démocrates occidentaux tolèreront tout: Dictatures, mafias, corruption, trafics d'organes... Elle est pas belle, la démocratie ?

L'Arabie saoudite n'est pas tendre avec les femmes. Qu'à cela ne tienne ! On fera silence sur le traitement des dames chez les bons zamis saoudiens, et on vitupèrera contre le sort des femmes en Iran. Morale de l'histoire: Si vous n'êtes pas les potes des Amerloques, gare à vous ! Surtout si votre sous-sol regorge de juteuses opportunités...
.
Au Liban, un dirigeant est assassiné. Les Syriens gênent les Israéliens ? Va pour les Syriens devant un tribunal. Et hors du Liban, les Syriens ! Mais le Hezbollah est dedans. Et il gêne les Israéliens ! Va pour le Hezbollah devant un tribunal... Allez, dehors, ouste ! Quand le meurtre d'un dirigeant est servi, servi... L'Occident ne sait plus quoi inventer pour se débarrasser de ses gêneurs... Et tant pis si le Liban est à feu et à sang, en proie à la guerre civile ! L'Occident ne recueillera pas les cadavres, mais le pays. Grand Israël bastion avancé de la grande décadente civilisation judéo-chrétienne ! 
.
Décidément, Candide ne comprend rien de rien à ce qu'il voit. Ceux qui imposent leur volonté partout, au besoin en bombardant les récalcitrants, exigent qu'on adopte leur "démocratie". Ils érigent leur contre-modèle en modèle partout ! Et en plein effondrement du dit modèle ....
.
Décidément, le - comment dit-on, déjà ? - monde moderne, le nouveau monde, le nouvel ordre mondial, est tombé sur la tête.
.
Du temps de Voltaire, finalement, ça allait moins mal....
.
Mais qui donc ose encore parler de progrès ? Pas Candide, en tous cas...
.
Eva R-sistons
.
http://r-sistons.over-blog.com
.
TAGS: Candide, Voltaire, euro, Public Sénat, Iran, Etats-Unis, Liban, Israël,   Occident, crise, banksters, Chine, Côte d'Ivoire, Nouvel Ordre Mondial, Syrie, FMI, DSK, Europe, Marché, TVA, dette, Chaînes Parlementaires, FR2, Van Rompuy, Europe, C Altshom, Berlusconi, Sarkozy, Barrosso, Europe, Bilderberg, Droits de l'Homme, dictature, Kosovo, OTAN...

14. From the cover of Trends in Ecology and Evolution, volume 22 issue 3


Démocrature


Ce joli néologisme désigne “un régime qui, sous l’apparence d’une démocratie, fonctionne en réalité comme une dictature.

Une constitution est en place, des élections ont lieu régulièrement, la liberté d’expression est garantie dans les textes, cependant les élites en place manipulent ces institutions afin de conserver leurs privilèges.

Cela peut être aussi le cas lorsqu’il existe une collusion entre les médias et le pouvoir en place.” source. Ou plus simplement, comme j’ai pu le lire ailleurs, c’est “le gouvernement des plus forts par les plus forts et pour les plus forts“.

Ce terme est généralement employé pour désigner républiques bananières, Russie (sous Poutine), Chine, … Il s’applique de plus en plus facilement à l’égard de la France.

Des amateurs de bananes, il y en a partout...

Exagéré ?

Vous rappelez-vous certains problèmes de népotisme ? Les menaces sanglantes envers les adversaires politiques de notre président ? Les intimidations de journalistes, le démantèlement de RFI et plus généralement les tentatives pour limiter la liberté de la presse ?

Plus récemment, la réforme des retraites à été voté malgré une mobilisation exceptionnelle : plus de 3 000 000 de personnes sont descendus, manif après manif, dans les rues.

Moins d’un mois avant, des sondages estimaient que 67% de français approuvaient les grèves et les manifestations, et que 65% désapprouvaient la « fermeté de Nicolas Sarkozy face aux grèves et aux manifestations ». Malgré ce criant désaveux, notre monarque est passé outre…

Mais la presse écrite, malgré quelques sombres histoires de fadettes et d’étranges vols d’ordinateurs, n’inquiète pas vraiment Sarkozy.

Le web est bien plus dangereux, il faut donc à tout prix le museler. Hadopi n’ayant pas eu l’effet escompté, voilà qu’il remet le couvert avec la LOPPSI. Voici un bref résumé de cette loi voté hier soir dans la plus grande indifférence :

* Filtrage d’internet décidé uniquement par le Ministère de l’Intérieur
* Sans intervention de l’autorité judiciaire
* Liste noire secrète des sites web filtrés
* Aucun contrôle possible par une entité extérieure

Le prétexte ayant permis le vote de cette loi était la lutte contre la pédopornographie. Prétexte non seulement absurde, mais même dangereux selon l’Ange Bleu (Association Nationale de Prévention et d’Information Concernant la Pédophilie). Ce filtrage d’internet ravale la France au rang des pays les plus liberticides en matière d’information.

Et le flash-ball dans tout ça ?

A l’instar de nombreux pays regardés par le citoyen lambda comme des parodies de démocratie, les exactions policières ne cessent de se multiplier. Le flash-ball devient un symbole de cette violence. Arme supposée non-létale, son emploi se généralise à une vitesse alarmante.

“Autant qu’une arme, le flash-ball est un thermomètre politique. Pour température, il indique l’évolution et la mutation du maintien de l’ordre, c’est-à-dire de la façon dont le pouvoir entend maîtriser et réprimer toute velléité de contestation.

Son usage de plus en plus fréquent et les blessures qu’il provoque incarnent tout aussi parfaitement la politique sécuritaire agressive souhaitée de longue date par Nicolas Sarkozy.” analyse article XI. Je vous invite également à lire cette interview de Hacène Belmessous : « Le pouvoir sarkozyste mène une guerre à deux faces dans les banlieues, une guerre totale ».

Il y a de quoi avoir peur… Nicolas Sarkozy se prépare visiblement à réprimer une révolte populaire (une révolution ?) à l’aide de l’armée, dans la violence et le sang.

Démocrature. Exagéré disiez-vous ?


Source : le glob du Bageo


N.O.M. : le Nouvel Ordre Mondial



Notre Association défend les droits de l'Homme et de toutes les espèces vivantes. Elle est APOLITIQUE.
Deviens lanceur d’alertes


Dans l'oeil du cyclone!


Auteur : La Quadrature du Net
http://terresacree.org/sauve16122010.html



 
http://graindesel.fr.gd/D-e2-mocrature.htm
Censure d'Internet
Titre original/LOPPSI:
Censure administrative du Net adoptée

Filtrage d'internet français
décidé uniquement par le Ministère de l'Intérieur


France : L'Internet libre est mort. Il devient un intranet censuré par l'Etat comme en Chine


Note de Roland webmestre belge :

Internet français : Date du décès le 15 décembre 2010 à 22h20

Ce soir, j'ai assisté en direct streaming de l'Assemblée Nationale au vote de l'article 4 de la Loppsi ... dans un hémicycle quasi vide :

1. Filtrage d'internet décidé uniquement par le Ministère de l'Intérieur
2. Sans intervention de l'autorité judiciaire
3. Liste noire secrète des sites web filtrés
4. Aucun contrôle possible par une entité extérieure

Avec Hortefeux aux manettes ...

Parodie de Démocratie.

Je publierai les noms des quelques parlementaires défaillants qui ont exécuté l'internet français. Le Pays aura des questions à leur poser.



Censure administrative du Web


L'Assemblée nationale a adopté l'article 4 de la LOPPSI mettant en place le filtrage administratif d'Internet, via le cheval de Troie de la protection de l'enfance.

Un tel dispositif permettra de généraliser la censure des contenus sur Internet, tout en laissant les pédophiles et la pédopornographie prospérer. Le rejet de la supervision par le juge illustre clairement la volonté de l'exécutif de contrôler Internet.

Loppsi, non à la censure du net

Les députés ont cédé en laissant au gouvernement la possibilité de recourir au filtrage du Net sans supervision de l'autorité judiciaire.

Sans moyen pour les citoyens de contrôler les conditions dans lesquelles les sites seront censurés ou de s'opposer aux décisions, le pouvoir exécutif pourra désormais faire la police sur le Net au mépris des droits fondamentaux. Il s'agit d'une dérive d'autant plus inquiétante que le filtrage administratif pourra être étendu à d'autres domaines.

« Alors que le gouvernement semble chercher à interdire WikiLeaks sans respecter le droit au procès équitable, il est extrêmement inquiétant de voir les députés donner leur aval au filtrage administratif du Net.

Nul ne pourra contrôler la façon dont ces mesures de filtrage seront mises en place, par une liste noire secrète, et il n'y aura pas moyen de les contester. De telles mesures constituent une violation patente de la la liberté d'expression et de communication, notamment dans le cas d'inévitables censures collatérales, et contreviennent à la séparation des pouvoirs »1, indique Félix Tréguer, chargé des affaires juridiques et institutionnelles à La Quadrature du Net.

Le filtrage de sites pédopornographiques revient à se donner bonne conscience au mépris de la liberté de communication. En effet, le blocage de sites n'empêchera en rien les criminels de prospérer en se livrant à la production et à la distribution de contenus à caractère pédopornographique2.





« Le gouvernement a fait le choix hypocrite et honteux de ne rien faire pour retirer les contenus pédopornographiques en ligne, tout en prétendant régler le problème. Au même titre que l'HADOPI n'apporte rien aux artistes et évite la question du financement de la création à l'ère numérique, le blocage de l'accès aux sites ne règlera absolument rien au problème de la pédopornographie.

Le cheval de Troie de la protection de l'enfance ouvre la porte, par ce vote, à la censure généralisée du Net. Le rejet par les députés du contrôle par le juge en est la preuve éclatante », conclut Jérémie Zimmermann, porte-parole de La Quadrature du Net.

http://terresacree.org/sauve16122010.html

 

 

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 03:53

Share 101   12

Il ya dix ans, le FBI a implanté “un certain nombre de portes d’accès dérobés” dans la pile IPSEC (Internet Protocol Security) d’OpenBSD.

C’est la personne payée pour les implanter qui le révèle aujourd’hui:

IPSEC est un protocole de communication sécurisé utilisé par des sites du monde entier. Sécurisé sous réserve que personne ne dispose d’un passe-partout permettant de déverrouiller les sécurités. Or c’est précisément ce genre d’accès dérobé que le FBI a fait implanter.

Le témoignage de Gregory Perry fait froid dans le dos:

Je voulais porter à votre connaissance le fait que le FBI a implémenté un certain nombre de backdoors et de mécanismes de récupération de clés dans l’OCF (OpenBSD/FreeBSD Cryptographic Framework), dans le but avéré de pouvoir surveiller les échanges de site à site en VPN (Virtual Private Network).

C’est probablement la raison pour laquelle vous avez perdu votre financement de la DARPA, ils ont très probablement eu vent de ces backdoors et ne voulaient pas créer de produits dérivés sur cette base.

Si ces allégations de Gregory Perry, ancien directeur technique de NETSEC sont avérées, tous ceux qui ont utilisé ce protocole peuvent avoir été espionnés électroniquement par le FBI sans le savoir.

Dans un e-mail adressé au responsable du projet OpenBSD Theo de Raadt, Gregory Perry affirme avoir été payé par le FBI pour faire le sale boulot. Ou son devoir de patriote, tout dépend de quel point de vue on se place. Dix ans s’étant écoulés, Gregory Perry explique ne plus être tenu par son accord de non divulgation et vouloir que tout le monde soit au courant.

Theo de Raadt a envoyé à son tour un e-mail à la communauté OpenBSD pour lancer la chasse aux backdoors du FBI:

Il est allégué que certains ex-développeurs (et l’entreprise pour laquelle ils ont travaillé) ont accepté de l’argent du gouvernement américain pour implanter des backdoors dans notre pile réseau. Dans la mesure où notre première pile IPSEC était disponible gratuitement, des portions importantes du code sont maintenant disséminées dans de nombreux autres projets/produits. En 10 ans, le code IPSEC a connu beaucoup de changements et de correctifs, donc nous ne savons pas exactement quel est l’impact réel de ces allégations.

Le problème est sans doute beaucoup plus vaste. Si cela s’est produit une fois, combien d’autres de ces backdoors existent dans les protocoles et outils internet prétendument sécurisés? Nous aimerions vraiment le savoir. [Ars Technica]

 

http://www.gizmodo.fr/2010/12/15/flicage-dinternet-le-fbi-a-implante-des-backdoors-dans-les-protocoles-securises.html

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 03:30

 

 

 

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 02:05

GB: des manifestants étudiants s'en prennent au siège du Parti conservateur

http://www.lepoint.fr/monde/gb-des-manifestants-etudiants-s-en-prennent-au-siege-du-parti-conservateur-10-11-2010-1260838_24.php

 

 

Lundi 13 Décembre 2010


Grande Bretagne : Scotland Yard, à la chasse aux étudiants protestataires
L'augmentation des droits d'inscription à l'université, soumis au vote des députés, les étudiants britanniques n'en veulent pas. Ils l'ont fait savoir en organisant une quatrième manifestation contre le projet de loi, ce jeudi, à Londres. Pourtant, la police britannique y a donné une touche sécuritaire, pour avoir les mains libres et arrêter les étudiants contestataires, dont les revendications sont purement d'ordre syndical. 
Comble d'ironie, dans un pays, qui se dit l'avocat des droits de l’Homme et de la liberté, la police s'est attelée à identifier et arrêter les étudiants qui avaient pris part aux manifestations de jeudi.  Dans ce même cadre, les agents de la police métropolitaine, à Londres, ont diffusé, dimanche 12 décembre, des photos de 14 étudiants protestataires, pour demander au peuple et aux médias du pays de les aider à trouver les protestataires.
Un responsable de la police a vu, chez ces étudiants, des criminels qui ne montrent aucun respect de la loi et qui ont fait dégénérer les manifestations. De tels gestes et mesures sont éloquents: l'attitude de la police vis-à-vis des étudiants est entrée dans une nouvelle phase, optant pour des méthodes plus musclées, puisque le gouvernement est incapable de donner une réponse logique aux revendications des étudiants. Les lycéens et les étudiants britanniques avaient, déjà, organisé deux manifestations identiques, en protestation contre les projets du gouvernement conservateur de David Cameron, à propos de l'enseignement et de l'éducation. Le gouvernement de David Cameron a défendu son projet, en le qualifiant de nécessité douloureuse, face à un déficit budgétaire record et une économie fragilisée, alors que les étudiants suggèrent que le locataire du 10 Downing Street réduise les dépenses qui ne sont pas nécessaires, notamment, les coûts astronomiques qu'impose le train de vie luxueux de la famille royale britannique, financés par les contribuables. C'est dans un tel contexte que pourrait s'expliquer l'attaque contre la Rolls du prince Charles. Le marasme économique a rendu les Britanniques plus sensibles, voire, critiques, vis-à-vis des frais colossaux de la famille royale britannique. Des bilans financiers montrent qu’en 2008, 40 millions de livres ont été imposés aux contribuables britanniques, pour financer les dépenses de la famille royale. Etant donné que la crise économique semble s'aggraver, il est très probable que l'opposition intensifie les pressions, pour réduire le train de vie de la famille royale.


Lundi 13 Décembre 2010


http://french.irib.ir http://french.irib.ir

 

http://www.alterinfo.net/Grande-Bretagne-Scotland-Yard-a-la-chasse-aux-etudiants-protestataires_a52602.html

 

 

 

 

http://www.alterinfo.net/Grande-Bretagne-Scotland-Yard-a-la-chasse-aux-etudiants-protestataires_a52602.html

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 21:28

 

 

big-brother-watching-you-300x300-1-.png
http://www.espritcritik.fr/article-aka-aki-le-nouveau-reseau-social-diaboliquement-dangereux-49134823.html
Quand le réseau en connaîtra sur vous plus que vous même...

l

mercredi 8 décembre 2010 par junendo

(Source : Junendo)

Connaissez vous le site Internet akinator ? Si ce n’est déjà le cas, je vous invite à aller y jeter un coup d’oeil : http://www.akinator.com/aki_fr/

Le principe est simple : vous pensez à un personnage historique ou de l’actualité, ou bien à une chose avant de démarrer. Ensuite vous entamer le programme et akinator commence à vous posez des questions et attends des réponses en oui ou non ou avec de légères nuances (oui peut être...). En général, en 10 questions akinator arrive à trouver à qui vous pensiez et vous propose même une photo du résultat ! Ce système utilise la technique de l’entonnoir où à chacune de vos réponses le champ des possibilités dans leur base de données se réduit. En général on ressort très étonné de cette expérience, surpris qu’un système informatique ait pu « deviner nos pensées ».

Si j’en viens à développer ce point, c’est pour envisager le fait que le système Internet en général (y compris téléphonie mobile avec les smartphones, télévision numérique par Internet...etc) a la possibilité technique de se transformer en un « akinator géant ». En effet comme vous le savez probablement, lorsque vous êtes sur le réseau, vous laissez des traces à travers tous les sites ou programmes que vous visitez. Intuitivement on peut approcher le fait qu’un jour, Internet pourrait, à travers tous les clics que nous effectuons d’une part (qui correspondent finalement à « oui » si l’on clique et « non » si l’on ne clique pas), et le nom des pages sur lesquelles nous allons d’autre part (chaque page Internet à un nom et une description) , devenir un immense réseau de « capteurs » qui arrivera probablement à nous connaître, puisque le monde Internet est en train de devenir transparent et de se fondre invisiblement au coeur de chacune de nos vies, mieux que nous même.

L’essentiel est dit : l’évolution du réseau va probablement dans le sens d’une connaissance intime de chacun de ses utilisateurs, à travers la manière dont ils utilisent les technologies dans leurs clics et les pages qu’ils consultent. Qu’arrivera t’il alors lorsque chacun sera comme « fiché » sur le réseau, et que, transparence faisant, son « profil », comme sur Facebook sera peut être partagé avec toute la communauté ?

Je reste assez méfiant quant à ce soit disant « progrès » puisque c’est ici la matière ultra densifiée (matière « électronique » où des dizaines de millions de transistors et de mémoires « intelligentes » fourmillent sur quelques millimètres carrés) qui nous devinera jusqu’au moindre recoin de notre âme, inversant l’ordre naturel d’un « Créateur » qui connaît intimement, et sans jugement, chacun de ses fragments.


Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 19:52

 

 

0dsk5 On connaissait déjà la pensée unique, revenue en force voici quelques jours avec le titre du Monde annonçant « la rigueur unique » en Europe. On avait testé le choix unique en 2005, lorsqu’il était nécessaire de dire « Oui » au référendum sur la Constitution européenne sous peine d’être considéré comme un simple d’esprit. Voilà aujourd’hui le jeu unique, celui de la présidentielle 2012.

Il s’agit d’un dé à deux faces, offert gratuitement et quotidiennement aux futurs électeurs: pile c’est Sarkozy, face c’est DSK. Chacun devra l’avoir en poche (et en tête) jusqu’à l’échéance décisive, afin de ne pas se tromper et de ne pas s’égarer en cours de route. On peut l’offrir comme cadeau de Noël, c’est gratuit.

Dans sa dernière livraison, Le Point l’annonçait tout de go : « Sarkozy-DSK, le match a commencé ». Ah bon ? Depuis quand ? Qui en a décidé ainsi ? En vertu de quelles règles non écrites ? Le premier tour aurait-il déjà eu lieu dans l’indifférence générale ? Les citoyens de ce pays auraient-ils donc voté à l’insu de leur plein gré ? Foutaises et balivernes. La seule confrontation attendue est celle qui a été planifiée, organisée, décrétée par les médias, sur la base de ces sondages qui donnaient Edouard Balladur au deuxième tour de la présidentielle, en avril 1995, date à laquelle l’ex-Premier ministre ne passa pas la barre du premier tour.

Daniel Cohn-Bendit l’a dit haut et fort : lui aussi rêve d’un match DSK-Sarkozy pour la présidentielle 2012. Au passage, il savonne allègrement la planche d’Eva Joly avant même que la candidate écologiste présumée ait eu le temps de s’y installer. Passons. Au train où va la campagne en faveur d’un face à face DSK-Sarkozy, on peut même se demander s’il ne serait pas légitime de supprimer carrément le premier tour de la présidentielle pour ne garder que celui qui intéresse l’élite.

Les médias et les experts n’ont pas de mémoire. Sous prétexte de posséder une science qui leur permet de prédire l’avenir politique sans avoir besoin d’en passer par le choix du peuple, ils rejouent une comédie où tout est ficelé par avance. A quoi bon écouter ce que peuvent dire Jean-Luc Mélenchon et André Chassaigne (les deux frères ennemis du Front de gauche), François Bayrou, Nicolas Dupont-Aignan, Christine Boutin, ou d’autres ? Dès lors que certains ont décrété que tous ces candidat(e)s ne seraient pas au deuxième tour fatidique, leurs contributions idéologiques sont jugées nulles et non avenues. Les voix dissidentes sont systématiquement éliminées, afin de ne garder que les deux poulains de deux écuries supposées concurrentes.

La seule hypothèse recevable, c’est le « mano a mano Sarko/DSK ». L’avantage d’une telle confrontation, c’est qu’elle permet de rêver à un vrai-faux débat. Car enfin, entre l’actuel Président de la République et le chef du Fonds Monétaire International (FMI), où sont les vraies différences et les vraies oppositions ? Certes, l’un est de droite et l’autre de gauche. Et alors ? Une fois établi ce simple constat, que peut-on  en conclure ?  Qui peut dire que l’un est plus ou moins néolibéral que l’autre ? Et si oui, est-on sûr que le plus néolibéral des deux soit celui auquel certains pensent spontanément ?

En vérité, jouer le deuxième tour de la présidentielle de 2012 en décembre 2010 est une imposture intellectuelle doublée d’un déni de démocratie. Le citoyen normalement constitué se contrefout d’une échéance qui viendra en temps voulu, après un premier tour qui permettra d’évoquer les grandes questions qui se posent au pays (on peut toujours l’espérer) et d’où sortiront deux personnages entre lesquels il faudra choisir en fonction de leurs engagements d’alors.

Prétendre que l’élection présidentielle constitue la forme supérieure de la vie démocratique d’un pays, c’est une autre question. Mais de toute façon, on n’en est pas là. Évitons donc d’en faire l’unique paramètre de la vie publique, sauf à vouloir renforcer l’idée qu’entre l’élite et le peuple, il y a un gouffre.

Jack Dion (Marianne2)
http://www.gaullisme.fr/?p=11051
Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 04:34

http://news.fr.msn.com/m6-actualite/article.aspx?cp-documentid=155432054

Passagers bloqués le 3 décembre 2010 à l'aéroport de Palma de Majorque

 

Espagne: un aiguilleur du ciel: « C'est comme si on vivait à nouveau sous Franco »

Par Chris Marsden
10 décembre 2010



Un certain nombre d'aiguilleurs du ciel espagnols ont contacté le World Socialist Web Site pour décrire le terrorisme d'Etat utilisé contre eux en vertu des mesures d'urgence imposées par le parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) au pouvoir.

Les aiguilleurs du ciel ont paralysé les aéroports espagnols vendredi, en appelant leur employeur pour dire qu'ils étaient souffrants. Un peu plus tôt ce jour-là, le gouvernement avait approuvé la législation ouvrant la voie à une privatisation partielle de l'autorité de l'aviation, AENA, ainsi que la gestion d'aéroports individuels par des opérateurs privés. Cette loi comprend un nouvel allongement de la durée de travail des aiguilleurs du ciel.

Par leur mobilisation, les aiguilleurs du ciel s'opposent aux mesures d'austérité plus larges du gouvernement. Les scènes provoquées par l'opération militaire ordonnée par le gouvernement pour briser la grève font froid dans le dos.

Un aiguilleur du ciel a raconté par courriel au WSWS samedi que les travailleurs sentaient qu'ils devaient agir étant donné qu'ils avaient déjà dépassé les 1 670 heures légales de travail qu'ils doivent à présent faire et qu'on leur demandait d'en faire plus encore.

Il poursuit, « Les tours de contrôle sont à présent sous les ordres de l'armée. Pour le moment ce sont des civils qui travaillent, juste pour le service minimum, mais nous ne savons pas jusqu'à quand. C'est comme si on vivait à présent sous Franco, Pinochet, Staline, Mao, Pol Pot ou tout autre dictateur. »

Décrivant la situation dans laquelle il se trouvait au moment où il écrivait, il dit, « Maintenant, nous sommes tous dans un hôtel sous protection policière pour notre sécurité, attendant que l'AENA vienne ici avec la police militaire pour nous ramener au travail ou en prison. »

Un peu plus tard il a envoyé un autre courriel, après avoir été forcé de reprendre le travail sous la surveillance de la police armée. Déclarant « Nous n'avons pas les mêmes droits que n'importe quel autre pays libre, car nous ne sommes pas libres, »a-t-il poursuivi, « La Stasi est de retour en Espagne. Ils ont menacé de prendre quelques uns d'entre nous et de nous emmener nous faire interroger un par un par la police militaire. [Ils ont dit qu'ils] les menaceraient de peines de prison de dix ans et de la confiscation de tous leurs biens et, si cela ne suffisait pas, de la perte de leur famille en leur montrant des photos de leurs enfants. »

Un de ses collègues a ajouté dans un autre courriel, « J'ai la tristesse de vous dire que nous nous sentons mal depuis février dernier. On n'arrive pas à dormir correctement. On n'arrive pas à se reposer correctement. On nous change nos vacances et nos jours de congé et on nous réquisitionne pour travailler n'importe quel jour et dans n'importe quelle équipe. On nous force, ce n'est pas du volontariat. »

« On est fatigué, épuisé, brisé, » poursuit-il. « On veut en finir avec cette situation, mais on ne sait pas comment... De nouveaux décrets sont inventés jour après jour.

« Cette grève sauvage c'était à cause d'un sentiment de désespoir et d'agitation qui a commencé à Madrid et qui a reçu le soutien de tous les centres et tours de contrôle. »

Il a conclu par un appel: « S'il vous plaît, aidez-nous. On travaille sans se reposer, nous contrôlons le trafic aérien dans des conditions mentales très mauvaises. Je supervisais le travail quand 12 gardes civils [police militaire] et un capitaine sont entrés dans la tour de contrôle pour nous intimider... S'il vous plaît aidez-nous. »

C'est la première fois depuis la fin de la dictature de Franco en 1975 qu'un gouvernement déclare l'état d'alerte. Les lois permettant l'imposition de tels pouvoirs d'urgence avaient été laissés dans les textes de lois après que la constitution soi-disant démocratique eut été rédigée en 1978 par le gouvernement d'Adolfo Suarez, ancien partisan de Franco. Cela avait été possible grâce aux efforts déterminés du Parti communiste et du PSOE pour stabiliser le régime capitaliste et de démobiliser la classe ouvrière.

L'état d'alerte permet au gouvernement d'arrêter le personnel des « industries stratégiques » qui refusent de travailler. Loin de s'opposer à cette attaque contre la classe ouvrière, les syndicats espagnols et l'IU (Izquierda Unida, la Gauche unie) conduite par le Parti communiste ont soutenu le gouvernement en isolant les aiguilleurs du ciel et en répétant les calomnies selon lesquelles ce serait une élite privilégiée prenant l'Espagne en otage tandis que les autres travailleurs subissent les coupes budgétaires.

Le premier ministre Jose Luis Rodriguez Zapatero a menacé de prolonger la législation d'urgence qui a placé les aéroports sous régime militaire et contraint les aiguilleurs à reprendre le travail sous la menace des armes. Zapatero a déclaré que l'état d'alerte resterait actif pendant 15 jours puis a ajouté, « Mais suivant la manière dont la situation évolue, le gouvernement prendra la décision de prolonger cette mesure et le fera bien sûr en tenant compte de l'opinion publique et en collaboration avec les partis politiques. »

La manière dont sont traités les aiguilleurs du ciel établit un précédent pour des attaques similaires contre d'autres groupes de travailleurs se mettant en grève pour protester contre les mesures d'austérité du gouvernement.

Le ministre espagnol des Travaux publics et du Transport, Jose Blanco a instigué une campagne de victimisation de masse, visant 442 aiguilleurs sur les 2 300 employés par l'autorité des aéroports espagnols. Blanco a appelé à ce qu'une sanction « appropriée » soit appliquée à ce « comportement irresponsable » dont des amendes et des licenciements.

Le PSOE, tout comme ses homologues socio-démocrates de par le monde s'est une fois de plus révélé être l'outil politique de l'oligarchie financière. Les syndicats ont, pour leur part, confirmé leur rôle de principal obstacle à une contre-offensive des travailleurs contre la destruction de leur gagne-pain et de leurs droits démocratiques. La rapidité avec laquelle les directions syndicales ont accepté le recours à des mesures d'Etat policier contre les aiguilleurs du ciel montre qu'ils ne reculeront devant rien pour défendre le patronat des menaces venant d'en bas: Ils iront jusqu'à approuver une dictature policière et militaire.

 

(Article original publié le 7 décembre)

Haut
Le WSWS accueille vos commentaires

 

 

http://www.wsws.org/francais/News/2010/dec2010/espa-d10_prn.shtml

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 03:50



mercredi 8 décembre 2010 par Zone-7

(Source : Souriez vous êtes filmés)

JPG - 19.2 ko

Bientôt 1200 panneaux publicitaires à cristaux liquides (ACL) dans le métro ! Les Amis d’Orwell ont reçu mardi 30 novembre Alexandre Baret, de Résistance à l’agression publicitaire. Il nous explique les enjeux de ces nouvelles pub vidéo installées par la RATP depuis cet été.

Mercredi 24 novembre, plusieurs dizaines de militants sont descendus dans les couloirs du métro pour dénoncer les 400 "écrans publicitaires espions" ACL (Automatique à cristaux liquides, LCD en anglais). Équipés de bombes de peinture et de marqueurs, ils ont recouvert 118 panneaux dans 16 stations. Ils tentent d’alerter la population contre ces publicités vidéo d’un nouveau genre contenant des caméras qui analysent les comportements des éventuels consommateurs. Elles sont capables de déterminer notre sexe ou notre âge et de suivre notre regard. À terme, il est prévu que ces panneaux envoient des publicités sur notre téléphone portable par les systèmes CPL et Bluetooth. Ces derniers préoccupent d’ailleurs des scientifiques sur leurs effets sur la santé.

Alexandre Baret, de Résistance à l’agression publicitaire, nous relate l’historique de la mise en place des ces panneaux dans le métro parisien qui ont suscité de nombreuses contestations. Il rappelle pourquoi il s’y oppose et leurs enjeux, Métrobus ayant planifié 1200 écrans au coût de 20 000 € l’unité.

- Ecouter l’émission

En savoir plus http://www.danger-ecranpub.tk/

Les Amis d’Orwell, l’émission de Souriez, est diffusée sur Radio libertaire, 89.4, un mardi sur deux, de 16 h à 17 h. Ecouter toutes les émissions

http://www.newsoftomorrow.org/spip.php?article9409


Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 03:19
loppsi 2 loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure pour les prequisitions électroniques à distance
http://www.fcointe.com/blog/index.php/2009/05

 

 

Sur http://www.facebook.com/note.php?note_id=345017700258 :

 

Voici les principales dispositions du projet de loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure, dite Loppsi II, qui fera l'objet d'un vote mardi à l'Assemblée, après la fin de l'examen dans la nuit de jeudi à vendredi:

 

-          Création d'un délit d'usurpation d'identité sur internet

-          Obligation pour les fournisseurs d'accès à internet de bloquer des contenus de pédopornographie

-          Modification du code pénal pour sanctionner la diffusion sur internet d'images incitant les enfants à des jeux dangereux

-          Modification du régime de la vidéo protection: il est ainsi prévu d'étendre la vidéosurveillance sur la voie publique à des personnes morales de droit privé et d'assouplir les conditions de visionnage des images

-          Pour les infractions les plus graves au code de la route:

·         instauration d'une peine complémentaire de confiscation du véhicule si l'auteur en est propriétaire

·         interdiction, pendant cinq ans au plus, de conduire un véhicule non équipé d'un système d'anti-démarrage par éthylotest en cas de blessures involontaires ou d'homicide commis au volant

-          Création d'une nouvelle incrimination pénale en cas de trafic de points de permis de conduire

-          Expérimentation des scanners corporels durant une période de trois ans

-          Possibilité pour le préfet d'instaurer un couvre-feu pour les mineurs non-accompagnés de 13 ans entre 23H00 et 6H00

-          En cas de refus par les parents d'un mineur de signer un contrat de responsabilité parentale, possibilité pour le président du conseil général  de suspendre le versement des allocations familiales

-          Aggravation des peines encourues pour les vols commis à l'encontre des personnes vulnérables: peines portées à sept ans d'emprisonnement et 100.000 euros d'amende. Si le vol est commis avec des violences à l'encontre d'une personne vulnérable, les peines sont portées à 10 ans d'emprisonnement et 150.000 euros d'amende

-          Création d'un délit de distribution d'argent à des fins publicitaires sur la voie publique

-          Création d'un délit de "vente à la sauvette"

-          Obligation faite aux bars de nuit et discothèques de mettre à disposition des éthylotests

-          Développement de l'utilisation de la visioconférence dans le cadre des procédures pénales

-          Possibilité d'installer des salles d'audience pour visioconférence dans les centres de rétention administrative réservés aux étrangers en situation irrégulière (afin de décharger les policiers des escortes vers les tribunaux).

 

 

Loppsi II : Un amendement donne le droit à l'administration de vendre à des sociétés privées les fichiers préfectoraux sans en avertir les propriétaires de véhicules.

Les principaux points :


JUSTICE


INTERNET/INFORMATIQUE


SECURITE ROUTIERE


VIDEOSURVEILLANCE

 

POLICE MUNICIPALE

 

SECURITE PRIVEE

 

VIOLENCES SPORTIVES

 

TRANSPORTS  PUBLICS

 

LOGEMENTS  ILLICITES (squatters)

(Rappel : - Evacuation des campements illicites en cas de risque grave pour la salubrité, la sécurité ou la tranquillité publique - Incrimination des squatters (passibles d'un an de prison et de 15.000 euros d'amende).

Partager cet article
Repost0
15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 02:49

LE CONTRÔLE D’INTERNET

image: bannière vu par les américains essayant d’accéder au serveur de Wikileaks aux USA. Aucune loi ne leur permet de faire cela et Wikileaks n’a enfreint aucune loi.
Il y a près d’une semaine, des supporteurs de Wikileaks, du moins on dit qu’ils le sont, ont réussi à fermer le site de Mastercard. Hier, ils ont réussi à fermer Amazon en Europe pour quelques heures.Tout cela arrive juste après que les gouvernements disent qu’il faut contrôler internet car il y a de dangereux terroristes. Vous vous souvenez, les USA voulaient passer une loi donnant à Obama le pouvoir de fermer internet. Et tout cela tourne autour de Wikileaks qui reçoit son information dont on ne sait où. Mastercard et Amazon affirment que ces attaques cybernétiques sont d’un grand niveau de complexité et demandent de grandes ressources technologiques. Est-ce que Wikileaks est une création de la CIA ? Peut-être aussi que la CIA se sert de l’opportunité Wikileaks pour forger des attaques sous faux pavillon ! M’enfin, ça sent la magouille à plein nez.
Mais assurément, et de plus en plus rapidement, on nous retire nos libertés pour de faux prétextes.
C’est ce que je pressent de plus en plus…Wikileaks aurait été créer par la CIA afin de prendre le contrôle d’internet pour raison de « sécurité national »…
Un dossier à suivre de très près car ils ont p-e trouvé LE moyen de reprendre le contrôle sur internet…et nous somme tous ici concernés

 

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=14322

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche