Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 13:56
 

  La préparation concrète et préventive est un acte d'intelligence et de sagesse...

1- Prévoyez de l'argent qui sera accessible très rapidement afin de vous permettre d'acheter un maximum de denrées et d'équipements. Il n'est pas impératif de tout acheter maintenant, mais la préparation sera votre longueur d'avance quand le signal sera donné...   Pensez à quitter les grands centres ou grandes villes en cas de déclaration de loi martiale ou devant une catastrophe naturelle pour pouvoir être totalement autonome.  Trouvez des lieux secondaires où vous pourrez évacuer rapidement.

 2- Réunir des amis proches, un petit réseau local où tous sont engagés sur la même voie. Préparer un inventaire des ressources que chacun peut mettre à la disposition des autres, les talents, les compétences et savoirs de chacun. Faire une liste des choses à acheter en groupe (génératrices, panneaux solaires, filtreurs à eau, groupe d'achat pour la bouffe, essence, etc.)

3- Élaborer avec sa famille, et avec le réseau local, des stratégies d'opération en cas d'urgence. Exemple : L'annonce d'un crash financier ou d'une pandémie mondiale est faite dans les médias et dans l'heure qui suit, chacun a son rôle à jouer (faire l'achat des denrées alimentaires et de l'équipement, retirer tous les argents des comptes bancaires, etc.).

4- Faire le contact avec d'autres réseaux, d'autres cellules, pour partager les ressources, talents et compétences. Créer un groupe de troc ou une monnaie d'échange pour faciliter les échanges de biens et de services. Prévoir des cuisines collectives pour optimiser les ressources.

5- S'entendre, entre adultes, sur une attitude à adopter avec les enfants dans un contexte de grands bouleversements.  Élaborer des moyens pour faire face à une personne qui prend panique. 

6-  Soyez conscients que lorsque toutes les ressources seront épuisées, la foi seule pourra nous soutenir dans l'épreuve...

NOURRITURE

- Sacs et conserves de légumineuses : pois chiches, fèves rouges, etc.
- Sacs de pâtes alimentaires et de riz
- Sacs de farine tout usage et pour pain seulement
- Sacs de céréales : blé, avoine, kamut, gruau, etc.
- Boîtes de sel : pour le pain entre autres.
- Sacs de sucre : fructose ou stevia.
- Sacs de raisins secs : biscuits et grignotines.
- Cannelle et épices de votre choix : poivre, sel, basilic, muscade.
- Bouillons en poudre
- Conserves de sauce tomates (les conserves ne sont pas
   nutritives, mais améliorent le goût…)
- Conserves de crème de brocoli, champignon, etc.
- Sauce tamari ou sauce soya
- Beurre d'arachides
- Huile d'olive
- Sacs de noix : amandes, tournesol, etc.
- Protéines de soya : protéines déshydratées : en magasin
   d'aliments naturels.
- Réserve d'eau potable : voir filtreur à eau portatif.
- Semences pour vos légumes
- Germinations : luzerne, tournesol, pois chiches, etc.
- Chocolat : un aliment réconfortant et réjouissant!
- Bicarbonate de soude (pour vos recettes)

AUTRES

- Vêtements 4 saisons pour toute la famille : bottes, manteaux, imperméables.
- Couvertures et sacs de couchage : voir surplus d'armée
- Articles d'hygiène : savon, shampoing, papier tout usage, savon pour le linge (savon de pays), serviettes sanitaires, etc.
- Articles d'entretien : eau de javel, vinaigre, sacs à poubelle, gants de plastique, etc.
- Outils : marteau, hache, scie, pelle, ciseaux, cordes, etc.
- Essence
- Procédés pour filtrer l'eau : filtreur charbon, pilules, etc.
- Éclairage : allumettes, chandelles, lampes à l'huile, bouteilles d'huile, lampe de poche, etc.
- Matériaux : polytaine, bois de construction, etc.
- Articles de cuisine et de camping : ouvre-boîte, assiettes, ustensiles, réchaud de camping, tente, etc.
- Piles, radios et lampes de poche
- Articles de chasse et pêche
- Bombones de propane
- Lampes au propane

Casquette en cuivre qui protège contre les micro-ondes et fréquences-radio :
http://www.lessemf.com/personal.html

 

MÉDECINE DE BASE

v
HUILE DE MELALEUCA (TEA TREE)

Les aborigènes utilisent depuis des millénaires les propriétés très variées de cet " Arbre à Thé ". Des recherches scientifiques récentes ont montré que cette huile essentielle est antiseptique, antibactérienne, antimicrobienne et antifongique.

Indications:

Digestive : indigestion, gastro-entérite, colites, infections intestinales.
Excrétoire : cystite, infections vaginales.
Tête : rhumes, sinusite, otite, aphtes, gingivites, maux de gorge.
Respiratoire : bronchite, fièvre, grippe, toux.
Peau : Candida, acné, plaies infectées, piqûres d'insectes, abcès, brûlures,
herpès, verrues, soins de la peau grasse, mycoses des ongles.

Applications:

Externe
Appliquer l'huile essentielle pure sur les parties atteintes, plusieurs fois par jour. Si infection ou irritation, diluer l'huile essentielle dans un peu d'eau.

Interne
Verser quelques gouttes (3-4) d'huile essentielle pure dans un verre d'eau et se gargariser quelques secondes et recracher ensuite le liquide. Avaler ce mélange, en petite quantité, pourra vous fournir un bon antibiotique.

v
HYDRASTE (antibiotique naturel)

Stimule le système immunitaire, combat le rhume ou la grippe, aide à combattre le cancer. Masque la présence de drogues dans l'organisme lors de tests de dépistage. Prévient ou traite les infections gastro-intestinales, traite les infections des voies urinaires, les inflammations de la vésicule biliaire, la pharyngite, l'inflammation des voies nasales et des oreilles, les infections oculaires, les inflammations des muqueuses ou de la peau dues à des infections fongiques ou bactériennes.

Infusion: Infuser 500 mg à 1 g de racines et rhizomes séchés dans 150 ml d'eau bouillante pendant 5 à 10 minutes. Boire trois tasses par jour. Cette préparation est très amère. L'addition d'un peu de menthe ou de verveine citronnée ainsi que de miel à la préparation masquera partiellement cette forte amertume.

Teinture (1:10). Prendre de 2 ml à 4 ml, trois fois par jour.

v
IODE DE POTASSIUM (en cas de radiations nucléaires)

Un accident nucléaire peut s'accompagner d'une émission d'iode radioactif. Cet iode pénètre dans le sang par les voies respiratoires, par la peau ou par l'absorption d'aliments contaminés. La glande thyroïde, un organe régulateur très important dans notre organisme, accumule l'iode jusqu'à saturation. L'irradiation prolongée de cet organe augmente le risque de cancer et d'autres affections de la thyroïde. Ce sont les foetus, les bébés, les jeunes enfants qui courent le plus grand risque.

En cas d'accident nucléaire, ces comprimés doivent être pris le plus rapidement possible après l'annonce par les autorités de la nécessité d'un tel traitement. Chez l'adulte, la dose est de 130 mg d'iodure de potassium en une prise (2 comprimés); chez l'enfant, la dose est calculée en fonction de l'âge. Les nouveau-nés et les femmes enceintes ou en période de lactation ne prendront la dose qu'une seule fois; pour les autres personnes, la même dose doit être répétée tous les jours aussi longtemps que l'exposition à l'iode radioactif le justifie.

v
L'ARGILE

L'argile doit son activité à son fort pouvoir absorbant et sa grande richesse en silice (48%), aluminium (36%) et sels minéraux (14%). Ainsi, l'argile tapisse la muqueuse gastro-intestinale, la protège, aide à sa cicatrisation et absorbe les toxines présentes dans le tube digestif. On utilise l'argile pour toutes les pathologies gastro-intestinales et les infections intestinales. On l'emploie aussi en voie externe locale et en voie interne générale dans toutes les affections bactériennes ou virales (plaies suppurantes, abcès, brûlures, etc.). L'argile en usage externe, possède de grandes vertus pour la regénération des tissus.

Usage interne :

Faire tremper 2 c.à thé (utilisez une cuillère en plastique pour éviter toute réaction entre l'argile et le métal) d'argile blanche dans un verre d'eau pendant toute la nuit. Au matin, mélangez avec la cuillère en plastique et boire à jeun. Faire une cure de 3 semaines. (les cures d'argile sont déconseillées aux personnes ayant des problèmes de constipation).

Cataplasme pour usage externe :

Laissez tremper l'argile verte dans un peu d'eau pendant au mois une heure, puis appliquez directement sur la peau une épaisseur de 1 à 2 centimètres (ne pas appliquer de l'argile trop froide sur les articulations). Bandez et laissez agir au mois 3 heures ou le garder toute la nuit. Recommencer tous les jours jusqu'à obtention de l'effet souhaité.

v
CHARBON DE BOIS (en cas d'empoisonnement ou d'attaque bio-chimique)

Le charbon de bois pulvérisé a fait partie des remèdes reconnus par le corps médical pendant le dix-neuvième siècle et jusqu'au milieu du vingtième siècle. Le charbon de bois, qu'on obtient du bois, possède dans plusieurs situations une grande valeur thérapeutique.

Le charbon de bois réduit en fine poudre (plus la poudre est fine, meilleur sera l'effet) a la capacité d'absorber un grand nombre de toxines et de particules non désirables. Il possède aussi le pouvoir de ¨d'attirer¨ l'infection.

On retrouve le charbon de bois finement pulvérisé dans les magasins d'aliments naturels. Si toutefois une urgence se présente et qu'on n'en ait pas sous la main, on peut récupérer du charbon du foyer en autant que celui-ci n'ait pas été contaminé par de la peinture ou tout autre produit chimique.

Usage interne :

Le charbon de bois s'absorbe aussi par la bouche et fournit un contre-poison efficace contre plusieurs substances toxiques (guerre bactériologique ou chimique!).
Usage externe :

Placez une couche de 4-5 millimètres de poudre au centre d'un tissu blanc mince. Évitez de doubler le tissu pour optimiser l'effet. La meilleure façon est de concevoir un sachet noué qu'on déposera sur la partie à traiter. Immergez ensuite la compresse à plat dans de l'eau chaude et l'appliquer sur la partie infectée. Il est préférable de laisser la compresse toute la nuit, alors vous pouvez utiliser de la gaze humide pour en faire un pansement durable. Pour accroître l'effet de la compresse, on peut y appliquer un peu de chaleur à l'aide d'une bouillotte ou d'un coussin chauffant. On peut traiter de la même façon les infections au visage ou aux yeux.

v
CHLORURE DE MAGNÉSIUM (méningite, tétanos, ou autres)

Remède efficace pour tout. À prendre en cure préventive de 21 jours, arrêt 10 jours, ou pour traiter spécifiquement un symptôme. La seule contre-indication est la néphrite (reins).

Conseils d'utilisation du chlorure de magnésium : 20 gr pour 1 litre d'eau
Dissoudre un sachet (20gr.) dans un litre d'eau et agiter jusqu'à dissolution et conserver au réfrigérateur. Pour masquer le mauvais goût, ajouter du jus de citron ou du jus de fruits.

Pour traiter la méningite, la polio, le tétanos ou toutes autres maladies subites :

Pour l'adulte :
Diluer un sachet (20g) de chlorure de magnésium dans 1 litre d'eau et boire un verre de ce liquide à toutes les 60 minutes jusqu'à ce que les symptômes disparaissent.
Pour l'enfant :
Suivre le même procédé, mais diluer le sachet de chlorure de magnésium dans 2 litres d'eau (demie-dose), même fréquence.
Pour le bébé :
Mélanger le sachet dans 4 litres d'eau (quart de dose), même fréquence.

v
PROBIOTIQUES POUR STIMULER LE SYSTÈME IMMUNITAIRE (Bio K, capsules de yogourt, levure de bière, etc.)

Les probiotiques agissent par trois principaux mécanismes. Le premier consiste à moduler l'activité du système immunitaire intestinal. Ils améliorent l'immunité lorsqu'elle est faible, par exemple au moment du développement du système immunitaire chez l'enfant ou de son vieillissement chez les personnes âgées. Ils diminuent également la suractivation du système immunitaire, notamment dans les cas d'allergies ou de maladies inflammatoires de l'intestin. En second lieu, les probiotiques augmentent la fonction de barrière de la muqueuse intestinale, par exemple en accentuant la production de mucus ou des anticorps de type IgA. Finalement, les probiotiques ont des effets antimicrobiens directs, principalement en inhibant l'invasion des bactéries pathogènes et leur adhésion aux parois intestinales.

v MMS (Solution de chlorite de sodium pour purification de l'eau et pour médecine d'urgence)

Voir article sur le MMS sur ce blog.

TRUCS-MAISON

BRÛLURES (mineures)
- La gelée de vitamine E aide à la cicatrisation.
- Appliquez du blanc d'oeuf sur la brûlure et laissez sécher.
- Appliquez une compresse d'argile sur la brûlure pour l'arrêt de la chaleur et pour la cicatrisation.

CONSTIPATION
- Prendre une c.à table de son deux fois par jour.
- Mangez des pruneaux cuits ou crus

GASTRO
- Pedialyte: 360ml (12oz) de jus d'orange non sucré
600ml (20oz) d'eau bouillie refroidie
1/2 c.à thé de sel
Mélangez le tout et donnez ce liquide à volonté. Ce mélange aidera à la réhydratation du corps.

- Infusez une à deux c.à thé de gingembre frais, ou en épice, dans une tasse d'eau chaude et boire ce liquide aux quatre heures. Ne jamais déposer une herbe ou une fleur dans une eau bouillante, elle perdrait une grande quantité de ses vertus. Cette tisane risque d'enlever complètement les symtômes de la gastro en très peu de temps.

GRIPPE ET RHUME
- Faire bouillir, pendant plus d'une heure, un gros oignon coupé et quelques gousses d'ail hachées. Laissez refroidir et buvez 1 tasse de ce liquide 3 fois par jour ou au besoin.
- Pour aider à la déconsgestion, humidifiez la pièce avec de l'euchalyptus.

HYPERTENSION
- Mangez beaucoup d'ail ou prenez des capsules d'ail.
- Le poivre de cayenne aide à contrôler la pression sanguine.

INDIGESTION
- Boire des tisanes ou thé de feuilles de menthe.
- Boire des tisanes de persil.
- Prendre 1c.à thé d'huile d'olive.

INFECTION URINAIRE
- Boire du jus de canneberges (bio, sans sucre) et augmentez la consommation de vitamine C.

MAUX DE GORGE
- Tisane de gingembre, miel et une pincée de poivre de cayenne.

MAUX DE TÊTE ET MIGRAINES
- Boire des tisanes de menthe poivrée.

MAUX DE VENTRE OU COLIQUES
- Infusion de cumin, menthe poivrée, graines de fenouil écrasées ou la marjolaine. On peut utiliser ces éléments soit individuellement ou mélangés. Une c.à thé de la plante par tasse d'eau. On filtre et laisse refroidir. Pour un bébé, mettre 1 ou 2 c.à thé dans les boires.
- Infusion de feuilles de laurier. Pour les bébés, mettre au maximum 1/2 feuille pour une tasse d'eau. Pour l'adulte, vous pouvez mettre jusqu'à 4 feuilles.
- Donnez 1c.à thé d'huile d'olive le matin comme premier aliment.

MÉNINGITE
Voir chlorure de magnésium

NAUSÉES DE LA FEMME ENCEINTE
- Prendre de la levure de bière au petit déjeuner.

OTITE
- Faites bouillir un oignon pendant une quinzaine de minutes et placez-le au fond d'un bas blanc, en coton, pendant que l'oignon est encore chaud. La vapeur dégagée aidera à soulager la douleur.
- Appliquer l'huile de Melaleuca sur l'oreille externe.

POUX
- Appliquez de la vaseline abondamment sur le cuir chevelu pendant toute la nuit. Au lever, brossez minutieusement le fond du cuir chevelu avec un peigne fin et fini les poux!

ULCÈRES
- Bouillir, environ 5 minutes, des feuilles de choux. Boire le jus ainsi recueilli. Grignoter du chou cru donne aussi de très bons résultats.
- Prendre 1c.à thé d'huile d'olive 3 fois par jour.

VARICELLE
- Appliquez du miel sur les boutons, ça soulage la douleur.
- Appliquez de l'huile de vitamine E quatre fois par jour directement sur les boutons.
- Triplez l'apport en vitamine C quotidiennement.
- Bain de bicarbonate de soude et bien assécher le corps. Appliquez ensuite une lotion à la calamine.

Plantes médicinales de base

Camomille (infusion ou compresse): Anxiété, nauxées, indigestion, diarrhée, insomnie, démangeaisons, douleurs menstruelles, infections.

Aloès (gel): Brûlures et irritations de la peau.

Gingembre (infusion): Nausées et gazs.

Échinacée (teinture): Réactions allergiques ou inflammation.

Lavande (infusion): Insomnies, dépression, maux de tête, stress.

Ortie (infusion): Eczéma, muguet vaginal, syndrome prémenstruel, diarrhées, hémorroïdes, arthrite, la goutte.

OPÉRATION D'URGENCE / ÉVACUATION

Préparation de quelques bacs de plastique hermétiques (facile à transporter) contenant :

- Médecine
- Nourriture
- Vêtements
- Couvertures
- Outils
- Entretien et hygiène
- Jeux pour les enfants…

Préparez une trousse de premiers soins avec un manuel d'instructions. (bandages, Tylenol, etc.)  

Élaboration d'un plan d'évacuation :

- Qui fait quoi?
- Un lieu d'hébergement doit être prêt en cas d'évacuation.
- Les denrées et l'équipement sont prêts à transporter ou déjà entreposés dans ce lieu d'urgence.
- Élaborer des moyens de communication entre les gens du réseau et des autres cellules (lieu de rassemblement, radio-émetteur, sifflet, etc.)
- Les gens du réseau fonctionnent avec des pseudonymes…

Durée de vie des aliments stockés

Idéalement, se procurer une silleuse (empaquetage sous vide) qui donne une durée de vie beaucoup plus longue que dans les empaquetages d'origine.   Vaut mieux acheter de multiples quantités que d'acheter de gros contenant .  L'ouverture de gros contenants nécessite un remballage inutile et laborieux et réduit la durée de vie des aliments.

Un truc important pour la farine et le riz: faites congeler dans des ziploc quelques jours pour ainsi tuer les oeufs. Ensuite, bien disposer dans des sacs très hermétiques.

Voici quelques conseils de consommation des aliments stockés:

A consommez avant six mois :

- Lait en poudre (boites en carton)
- Fruits secs (en conserve)
- Gâteaux secs
- Pommes de terre

A consommez avant un an :

- Soupes de viande ou légumes en boite
- Fruits au sirop, jus de fruits en pack et légumes en conserve
- Céréales prêtes à l'emploi et céréales à cuisiner (en conserve)
- Beurre de cacahouète
- Confiture
- Bonbons à sucer, et noix en boites
- Vitamine C

Sans limite de consommation (si placés

dans des récipients et dans des conditions
adéquates)
- Farine
- Huile végétale
- Maïs séché
- Levure chimique (baking powder)
- Soja
- Café instantané, thé et cacao
- Sel
- Boissons non gazeuses
- Riz blanc
- Bouillons

Rendre l'eau potable

Il existe plusieurs méthodes pour purifier l'eau. Celles-ci séparent les éléments étrangers des éléments sains et donnent une eau d'une limpidité acceptable en détruisant les bactéries nuisibles. Deux traitements sont possibles : la purification à l'aide de moyens naturels et la purification à l'aide de moyens chimiques.

MOYENS NATURELS (les plus fiables)

1- Filtrer l'eau

La première opération consiste à filtrer l'eau, avec un micro-filtre, afin d'enlever  les matières en suspension. Si possible en utilisant un premier filtre - tamis lavable de 40 µm, ou à défaut un filtre à café ou à thé, suivi d'un second filtre le plus fin qui soit, si possible < 0.02 µm (taille moyenne d'un virus), et ce afin de pouvoir filtrer le plus d'éléments bactériologiques et chimiques.

Filtres à eau :
Filtre en céramique, de type Katadyn® : grâce à sa finesse et à la présence de sels d'argent, ce type de filtre (0,2 microns) élimine les germes de contamination fécale, les matières inorganiques (sédiments, argile) ou organiques. Il en existe plusieurs modèles selon l'usage (individuel ou familial), le lieu d'utilisation (camping, cuisine), le volume d'eau à traiter, etc. http://www.katadyn.ch/site/ca_fr/home/outdoor_products/
Voir aussi les magasins de sport/plein air et les surplus d'armée

2- Bouillir l'eau :
La meilleure façon de purifier l'eau est de la faire bouillir. Ce procédé détruit toutes les bactéries présentes, à condition que la période d'ébullition soit suffisamment longue. Portez à ébullition pendant plus de 2 heures, les premières minutes d'ébullition éliminent l'essentiel de la pollution. Afin de restaurer l'eau qui, lorsqu'on la fait bouillir, devient fade à cause de la perte de molécules d'oxygène, il est nécessaire de l'agiter vigoureusement pour lui redonner cet oxygène perdu. Si l'eau garde un mauvais goût, elle retrouvera un goût acceptable si l'on y ajoute des morceaux de charbon de bois provenant du feu de camp. Ceux-ci devront bien sûr être enlevés de l'eau avant qu'on la boive.

MOYENS CHIMIQUES

Il existe des comprimés contenant du chlore. Un seul de ces comprimés dilué dans 1 L. d'eau détruira les bactéries présentes.  Visitez les boutiques de sports/plein air et les surplus d'armée

Voir la page sur le MMS pour purifier l'eau.
 

TRUCS ET RECETTES POUR LA CUISINE

- Pour nettoyer vos fruits et légumes exposés à des produits chimiques, laissez-les tremper ¼ d'heure dans de l'eau argileuse et bien rincer.

CHAPATI (pain indien sans levure ou levain)

Ingrédients :

- 225 g [1 1/2 tasse + 1 c. à table + 2 c. à thé] de farine à pain
- 2,5 mL [1/2 c. à thé] de sel
- 15 mL [1 c. à table] d'huile
- 100 à 200 mL [3 1/2 à 7 onces] d'eau
- Farine pour rouler les chapatis

Préparation:

1. Tamiser la farine dans un bol; ajouter le sel et mélanger.
Incorporer l'huile.
2. Faire un puits, ajouter l'eau en filet en mélangeant au fur et à mesure jusqu'à obtention d'une pâte assez ferme. La pétrir 10 minutes au moins. Plus on la pétrit, plus les chapatis seront légers.
On doit avoir une pâte lisse et élastique.
3. Recouvrir la boule de pâte d'un film plastique et laisser reposer 1 heure.
4. Diviser la pâte en 8 boulettes et abaisser chaque boulette sur une plaque farinée en disque de l'épaisseur d'une crêpe.
5. Faire chauffer une grande poêle en fonte ou une crêpière.
Ne pas mettre de matière grasse, mais saupoudrer très légèrement de farine.
6. Faire cuire les chapatis quelques minutes de chaque côté, en pressant légèrement les bords avec une spatule, ce qui favorise l'apparition de bulles d'air et fait gonfler les chapatis. Il faut régulièrement retourner les chapatis quand de petites bulles
apparaissent à la surface. Les chapatis doivent présenter des taches brunes de cuisson de chaque côté.
7. Placer les chapatis au fur et à mesure de la cuisson dans une corbeille, enveloppés dans un linge.



LA GERMINATION

Il existe, dans le commerce, des germoirs en terre, en plastique ou en verre. Mais vous pouvez tout simplement utiliser un bocal en verre de taille plus ou moins grande en fonction de la quantité de graines que vous souhaitez faire germer, sur lequel vous posez un morceau de tulle ou de moustiquaire que vous fixerez avec un large élastique.


Trempage:
Au début, il est conseillé de faire germer de petites quantités de graines (1 à 2 cuillères à soupe) afin de vous familiariser avec le procédé. Donc faire tremper les graines dans le bocal ou le germoir en les recouvrant d'une eau de source de préférence très peu minéralisée. Les laisser tremper de 1 à 5 heures pour les petites graines (lin, cresson, luzerne, sésame) et de 8 à 12 heures (une nuit) pour les autres. Poser sur le bocal le morceau de tulle ou de moustiquaire que vous fixez avec l'élastique.

Après le temps de trempage, retourner le bocal pour vider l'eau et ensuite mettre le bocal sous le robinet, laisser couler l'eau tout en secouant le bocal pour assurer le rinçage de toutes les graines. Retourner à nouveau le bocal et posez-le sur un support (genre séchoir à vaisselle ou tout autre support de votre réalisation, en bois de préférence mais attention à ne pas utiliser du bois traité). Pour les germoirs achetés dans le commerce, suivez le mode d'emploi joint à l'appareil car l'utilisation est différente selon qu'il est en terre ou en plastique.  Rincer les graines 1 à 2 fois par jour, selon la température ambiante: 2 fois par exemple en été lorsque la température est supérieure à 22°C. Toujours bien retourner le bocal car il ne doit pas rester d'eau dans le récipient, les graines doivent

Isabelle

Conscience du peuple

Partager cet article
Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 13:50

http://www.112.public.lu/pictures/shared/nucl07.jpg

http://www.112.public.lu/pictures/shared/nucl07.jpg

 

 

L'IODE DE POTASSIUM est une mesure de protection à une exposition nucléaire.  Ce "médicament" est le seul reconnu par les autorités mondiales de la santé pour offrir une protection extrêmement efficace contre les radiations nucléaires.


 

Les fournisseurs d'iode de potassium sont actuellement en rupture de stocks.  Si vous trouvez une source d'approvisionnement, veuillez m'envoyer un courriel:


 

modesurvie@live.ca

 

1 comprimé de 130mg = la posologie pour 1 adulte pour une exposition nucléaire (l'efficacité du comprimé dure de 10 à 24 hres).

 

La posologie pour les enfants et les animaux de compagnie dépend du poids.  Vous référer à la documentation ci-bas.

 

Les comprimés d'iode de potassium viennent en boîte de 14 comprimés de 130 mg ou dans un format équivalent.  La livraison ne s'effectue qu'au Canada seulement. 


 

Un inventaire devrait être disponible dans les prochains jours. POUR VOUS EN PROCURER, veuillez envoyer un courriel à:


 

modesurvie@live.ca

Le prix de vente n'est pas encore fixé tant que la commande n'est pas reçue.   AUCUNE LIVRAISON NE PEUT S'EFFECTUER EN DEHORS DU CANADA.  Aucun fournisseur européen semble en distribuer, jusqu'à preuve du contraire.

 

 


                             L'IODE DE POTASSIUM

MECANISME  D' ACTION


 

Lors d'une urgence nucléaire accompagnée d'une libération d'iode radioactif dans l'atmosphère, l'iode radioactif est concentré et emmagasiné rapidement et de manière sélective dans la glande thyroïde. Cet état entraîne une exposition de la thyroïde à des rayonnements internes, pouvant causer un risque accru de cancer de la thyroïde et de nodules bénins. L'iode de potassium est un agent de blocage thyroïdien ionique qui agit sur le transport de l'iodure en provenance et à destination de la thyroïde.

 

Lorsque l'iodure de potassium non radioactif, c.-à-d. stable, est prescrit en quantité suffisante et au bon moment, il est possible de prévenir la pénétration d'iode radioactif dans la glande thyroïde. L'iodure de potassium protège uniquement la glande thyroïde contre l'iode radioactif. Il n'exerce aucun effet sur la fixation, par l'organisme, d'autres substances radioactives et n'assure aucune protection contre l'irradiation externe, quelle qu'elle soit.

 

L'action d'inhibition de l'iode radioactif absorbé par la thyroïde se manifeste rapidement et est évidente 30 minutes après l'administration orale du médicament. La rapidité d'administration de l'iodure après une exposition à de l'iode radioactif constitue un important facteur d'un blocage intense et satisfaisant de la fixation d'iode. L'effet protecteur est de 97 % lorsque le médicament est administré au moment de l'exposition, mais passe à 85 % et à 50 % si l'iodure de potassium est pris 1 heure et entre 3 et 4 heures après l'exposition.

 

Cet effet protecteur est faible si l'iodure de potassium est pris 6 heures après l'exposition. Mais encore, l'effet protecteur est de 90 % lorsque le médicament est administré 12 heures avant l'exposition, et de 70 % lorsque pris 24 heures avant l'exposition. L'effet inhibiteur d'une dose unique d'iode de potassium sur la thyroïde persiste pendant environ 24 heures. Le risque relatif d'être atteint d'un cancer de la thyroïde à la suite d'une exposition à de l'iode radioactif dépend grandement de l'âge, les enfants plus jeunes étant nettement plus vulnérables que les plus vieux.

 

L'absorption par ingestion d'aliments contaminés, particulièrement le lait, débute après le dépôt atmosphérique et son transfert dans la chaîne alimentaire. En l'absence de mesures de prévention, l'ingestion risque de représenter la principale voie d'exposition interne à l'iode radioactif. Cette exposition risque de se prolonger pendant plus longtemps, de couvrir un plus grand territoire et d'affecter une population plus vaste que l'exposition par inhalation. L'absorption par la peau est une voie de pénétration possible, mais négligeable comparativement à l'inhalation ou l'ingestion.

 

PRÉCAUTIONS

 

Dans le cas des personnes souffrant de troubles rénaux ainsi que celles qui prennent des médicaments antithyroïdiens, du lithium, du captopril, de l'énalapril, du lisinopril, ou un diurétique d'épargne de potassium, il importe de surveiller la fonction thyroïdienne ou la concentration de potassium dans le sang.

 

MISES EN GARDE

 

Une administration de doses à répétition doit être évitée chez les femmes enceintes ou qui allaitent, et chez les bébés de moins d'un mois.

 

Les symptômes de réactions allergiques (rares), tels qu'une éruption cutanée aiguë, l'essoufflement, des difficultés respiratoires, des troubles d'élocution ou des difficultés à avaler, le gonflement de certaines parties du visage et du corps, de la fièvre et des douleurs articulaires nécessitent une attention médicale immédiate.

 

L'administration à court terme d'iodure de potassium à raison de doses de blocage thyroïdien ne présente relativement pas de danger, et ce, d'une manière générale, encore plus chez les enfants que chez les adultes. Les risques associés à l'administration d'iode stable englobent la sialoadénite (une inflammation des glandes salivaires, dont aucun cas n'a été signalé en Pologne parmi les utilisateurs après l'accident de Tchernobyl), des troubles gastro-intestinaux, des réactions allergiques et des éruptions cutanées mineures.

 

INDICATIONS

 

L'iode de potassium se destine à être utilisé dans une situation d'urgence mettant en cause la libération d'iode radioactif dans l'atmosphère. Ce médicament doit être pris en complément d'autres mesures visant à éviter l'exposition à des rayonnements radioactifs, telles que l'évacuation, la protection dans un abri, ainsi que des mesures de contrôle agricoles et alimentaires destinées à limiter la vente et l'ingestion d'aliments contaminés par de l'iode radioactif.

 

CONTRE-INDICATIONS

 

Toute personne qui présente une certaine sensibilité à l'iode, qui est atteinte d'une maladie thyroïdienne et qui souffre de troubles cardiaques ne devrait pas prendre d'iodure de potassium, de même que toute personne souffrant de dermatite herpétiforme et de vasculite hypocomplémentémique – des troubles extrêmement rares associés à un risque accru d'hypersensibilité à l'iode. Les personnes atteintes d'un goitre multinodulaire, de la maladie de Graves, ou de thyroïdite auto-immune doivent être traitées avecprudence, surtout si la dose est administrée pendant plus de quelques jours. De telles maladies sont courantes chez les adultes, mais relativement rares chez les enfants.

 

POSOLOGIE ET ADMINISTRATION

 

En règle générale, la décision d'instaurer un traitement à base d'iode sera prise par les autorités en matière de santé publique, selon l'évaluation du degré d'exposition à l'iode radioactif survenue à la suite d'une urgence nucléaire. Les recommandations posologiques qui suivent doivent être interprétées avec une certaine flexibilité afin de permettre une efficacité et une innocuité optimales de la posologie selon les exigences dictées par une situation d'urgence donnée.

 

ADULTES (FEMMES ENCEINTES) ET ADOLESCENTS (+ de 70kg)
Un comprimé de 130mg.

 

ENFANTS DE 3 ANS À 12 ANS

½ de comprimé

 

ENFANTS DE 1 MOIS À 3 ANS

¼ de comprimé

 

BÉBÉS DE MOINS DE 1 MOIS

1/8 de comprimé

 

Chaque comprimé ou partie de comprimé doit être pris avec un grand verre de liquide (250 mL) afin d'aider à réduire les maux d'estomac. Les comprimés ou parties de comprimés peuvent être émiettés et mélangés à de l'eau, du lait, du jus, du bouillon, une boisson gazeuse dégazéifiée, du lait au chocolat à faible teneur en matières grasses, de la confiture ou du lait maternisé. Lorsqu'on mélange à un liquide ou des aliments, s'assurer que la dose entière soit bien ingérée.

 

L'iode de potassium doit être pris avant, pendant, ou aussitôt que possible après l'exposition. L'effet de blocage de la thyroïde d'une dose unique d'iode de potassium persiste pendant environ 24 heures. À l'exception des nouveau-nés et des femmes enceintes ou qui allaitent, on peut prendre une dose d'iode de potassium par jour jusqu'à ce que le risque d'exposition à l'iode radioactif, par inhalation ou par ingestion, se soit dissipé ou selon les directives des autorités en matière de santé publique dans le cas d'une urgence nucléaire.

 

CONDITIONS D'ENTREPOSAGE

 

Entreposer à une température de 20 à 25 ºC (68 ºF). Garder dans un endroit sec, l'emballage d'aluminium intact.

 

DURÉE DE CONSERVATION

 

Au moins 2 ans. Pendant l'entreposage, les comprimés peuvent jaunir légèrement. Cette décoloration n'affectera en rien l'efficacité de l'iodure de potassium.

 

RÉFÉRENCES

 

FDA Guidance: Potassium Iodide as a Thyroid Blocking Agent in Radiation Emergencies, Novembre 2001. U.S. Food and Drug Administration, Center for Drug Evaluation and Research (CDER).

www.fda.gov/cder/guidance/4825fnl

  

WHO Guidelines for Iodine Prophylaxis following Nuclear Accidents, mis à jour en 1999; Organisation mondiale de la santé

www.who.int/environmental_information/Information_resources/documents/iodine/guide.pdf

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 13:41
 Se mettre en "mode survie"

  

Ce texte pourrait être envoyé à toute votre liste d'envoi et à vos amis Facebook, question de contraster avec les échanges sans substance que nous recevons à la tonne!

  

Les enjeux actuels ouvrent les yeux de plusieurs personnes en ce moment.  De nombreuses familles connaissent une situation financière extrêmement difficile et vivent dans une situation de pauvreté où l'inquiétude est leur nourriture quotidienne.  

  

Malgré que les chiffres (truqués?) affichent une reprise économique et un marché de l'emploi florissant, il n'en reste pas moins que la principale préoccupation d'une majorité de familles est de mettre de la nourriture sur la table.  Ces familles doivent maintenant payer l'épicerie avec les cartes de crédit parce que c'est leur seule option!  Étouffées par un torrent de dettes, elles sont sous la menace constante de perdre ce qu'elles n'ont déjà plus!

  

Ce n'est pas étonnant que le taux de suicide soit en constante évolution et que les prescriptions d'antidépresseurs suivent le rythme de l'endettement des familles!  Et la situation actuelle ne semble guère présager un avenir meilleur, bien au contraire. 

  

Des prévisionnistes économiques, comme Gerarld Celente, ont actuellement une opinion tranchante sur l'avenir économique et social de notre monde.  Celente, interrogé régulièrement par les grands médias américains, invite les gens à quitter les grandes villes pour trouver la possibilité de "survivre" à l'effondrement grandiose qui devrait s'opérer dans les prochains mois.  Sa position est claire: d'ici la fin 2010, le quotidien de millions de personnes va être bouleversé! 

  

Sur un ton amer et urgent, il presse les citoyens à prendre toutes les mesures possibles pour protéger leurs familles à ce qui vient: crise économique majeure, déclaration d'une guerre (nucléaire) mondiale, famines, révolutions civiles, catastrophes climatiques, etc.

 

Celente croit que nous devons nous mettre en "mode survie" dès maintenant et que nous devons nous préparer physiquement, émotionnellement et spirituellement à faire face à de très grandes épreuves: "seulement les forts vont pouvoir survivre", dit-il.

 

Ce prévisionniste a rejoint les rangs des "sonneurs de trompettes" et des "réveilleurs de morts"!  

 

Il faut être vraiment absorbé par la vie mondaine et les pièges du quotidien (les jeux, la télévision, la course à la beauté du corps, la drogue, etc.) pour ne pas entendre les alarmes et les avertissements qui viennent de partout: tant de la communauté scienfique, économique que journalistique.  Même la NASA nous prévient d'une "grande dévastation" d'ici les deux prochaines années...

 

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=942184

 

Toute personne dotée de discernement, de lucidité et de courage doit s'offrir en ce moment même une sérieuse réflexion, laquelle devrait aboutir à des changements importants dans le quotidien.   Évidemment, ce discours est ridiculisé et la réalité qu'il comporte est banalisée, mais comme la cigale de la fable, sa moquerie et son insouciance lui coûteront la vie!

 

Une mise en action inconfortable, hasardeuse et périlleuse, mais combien impérative et salutaire...

 

Voici quelques suggestions pour tendre vers l'autosuffisance, vers un "mode survie":

 

* Quittez les grandes villes puisque l'autosuffisance y est peu envisageable.  Dans l'éventualité d'un chaos social, de révolutions civiles et de l'instauration de la "loi martiale", la survie dans les grands centres représentera un danger quotidien.

 

1- Réduire vos dettes: 

 

Si vous devez 6000$ sur une carte de crédit, avec un taux d'intérêt de 20%, et que vous ne payez que le paiement minimum, il vous faudra 54 ans pour vous libérer de votre carte de crédit.   Au cours de ces 54 ans, vous allez avoir payé 26 168$ en frais d'intérêt en plus des 6000$ de capital emprunté.  Ce seul paiement de votre arsenal de crédit pose un sérieux obstacle vers l'autosuffisance. Une bonne côte de crédit est-elle vraiment nécessaire pour vivre "en dehors de la Matrice"?

 

Les dettes vous lient à un état d'esclavage qui n'est pas du tout souhaitable dans les mois et les années qui viennent...

 

2- Réduire votre consommation

 

Il est l'heure de revenir à un mode de vie minimal, à une consommation stricte et intelligente!   Nous avons oublié, et négligé, le savoir ancestral pour troquer avec la "facilité" et "l'immédiat", mais ceci a un coût énorme dans nos vies. 

 

3- Trouver des sources d'énergie alternatives

 

L'éventualité annoncée par les scienfiques d'une interruption des services d'électricité et des réseaux de communication, dûe aux tempêtes solaires à venir, devrait nous motiver à trouver des sources alternatives d'énergie.

http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=952690

 

4-  Produire votre propre alimentation et investir dans la préservation des aliments

 

Avons-nous oublié comment faire de la soupe, du pain, des confitures, des conserves, comment pêcher du poison?

 

Plusieurs ne savent pas comment faire un jardin, comment faire la transformation des aliments et comment les conserver.   Faire des réserves de nourriture, de semences, de prévoir une autosuffisance alimentaire n'est rien d'autre que la normalité pour nos grands-parents qui savaient envisager un hiver rigoureux!

 

5- Récupérer tout ce qui vous tombe sous la main

 

Comme la leçon que l'on tire des films "Le livre d'Élie" et "La route", le monde de demain risque d'être privé de toute l'abondance qui nous entoure aujoud'hui.  Une simple bouteille de shampoing pourrait devenir quelque chose d'extrêmement convoité et donc, une richesse que l'on ne considère pas actuellement.  Récupérez tout ce que vous pensez être utile dans un avenir où tout viendra qu'à manquer.

 

6- Acquérir le savoir ancestral, apprendre à devenir autonome

 

Nous avons perdu la plupart des compétences visant à être autonome à tous les niveaux, nous sommes dans un état de dépendance qui pourrait menacer notre survie.  Nous avons tout à réapprendre et internet représente un accès illimité à des connaissances perdues.  Il est donc judicieux de consulter des sites qui enseignent comment faire du pain, comment guérir des maux avec une pharmacie limitée et naturelle, comment préparer la viande sauvage, comment faire un jardin, comment installer des énergies alternatives, etc.

 

7- Pensez à une économie alternative, pensez échanges et communauté

 

Nous vivons dans une individualité, un égoïsme généralisé, qui nous a isolée dans une misère solitaire.  Nous devons penser à sortir de cet état d'isolement pour "vivre ensemble", pour mettre en commun nos talents et nos ressources.  Il se peut que d'ici quelques temps, la vie communautaire représente notre seul et unique soutien.  Commencez à tisser des liens avec des gens qui ont cette même préoccupation d'autosuffisance, initiez des cuisines collectives, des réunions fraternelles qui visent à mettre les bases d'un mode de vie coopératif.  Amasser des trucs qui pourront servir à faire du troc, entraînez-vous à échanger vos talents et vos ressources dès maintenant. 

 

Des monnaies locales et des groupes de troc existent déjà dans plusieurs régions du Québec et ailleurs dans le monde.  Faites une recherche pour trouver ces groupes, avec ces mots-clé: "Jardin d'échange universel", "Système d'échange local", "monnaie alternative".

 

Pour accéder à une description plus élaborée d'une démarche vers l'autosuffisance, consultez le document "L'Arche de Noé":

http://iodepotassium.blog.mongenie.com/

 

"Agissez ainsi d'autant plus que vous savez en quel temps nous sommes: le moment est venu de vous réveiller de votre sommeil".

Romains 13:11

 

Isabelle

Conscience du peuple

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 02:10

 

http://idata.over-blog.com/4/07/43/21//knees-deep-in-shit---another-bullshits/bacterie-tueuse.jpg

http://idata.over-blog.com/4/07/43/21//knees-deep-in-shit---another-bullshits/bacterie-tueuse.jpg

 

Assainir les aliments

Bactérie tueuse: les scientifiques piétinent

La bactérie Escherichia coli entéro-hémorragique O104-H4 a déjà fait 18 morts en Europe, principalement en Allemagne, pays qui semble être le foyer de l’épidémie. Si la souche de cette bactérie mortelle a pu être identifiée par les scientifiques, son origine reste une énigme.

L’Espagne et ses concombres avaient été désignés coupables de la sévère épidémie de diarrhées hémorragiques qui sévit en Europe depuis plusieurs jours, mais il n’en est rien. Les scientifiques allemands qui se penchent sur la souche rarissime de la bactérie mortelle Escherichia coli entéro-hémorragique confient s’être trompés.

Des accusations et une reculade qui ont provoqué de vives tensions au sein de l’Union européenne. Alors que les consommateurs boudent les crudités espagnoles depuis plusieurs jours dans une atmosphère de psychose, Madrid a demandé des dédommagements estimant que ses agriculteurs auraient perdu 200 millions d'euros de chiffre d'affaires en une semaine et que 70.000 emplois sont menacés par les répercussions de cette affaire sanitaire sans précédent.

La communauté scientifique en difficultés

Mais si les concombres espagnols ont été disculpés, alors comment s'est propagée l'épidémie? Aujourd’hui, ce qui inquiète le plus l’Europe, ce sont les difficultés de la communauté scientifique, qui ne parvient toujours pas à trouver l’origine de l’épidémie, et qui vient à peine d’identifier précisément la bactérie tueuse. Hier, le Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC) a confirmé qu’il s’agissait d’une souche rare d’une bactérie Escherichia coli entéro-hémorragique O104-H4 appartenant à la famille des Escherichia coli producteurs de shigatoxines (STEC). Un seul cas de contamination a été examiné dans le monde jusqu’à présent, chez "une femme en Corée du Sud en 2005". Cette souche est "très rare" et n’a "jamais été vue dans une épidémie auparavant", a indiqué l’Organisation mondiale de la santé.

Pourtant, le temps presse. Les scientifiques continuent alors de plancher pour résoudre l’énigme de l’origine de la bactérie. Ils étudient actuellement des centaines d’échantillons et examinent des légumes mais aussi des fruits et de la viande, précise Le Monde. Ils ont remarqué un fait assez mystérieux en se penchant sur les cas de contamination en Allemagne : la bactérie toucherait davantage les femmes. Pour le moment, ce constat soulève les interrogations et les théories se contredisent.

2.000 cas de contamination en Allemagne

En attendant, 18 personnes sont déjà mortes, dont 17 en Allemagne et une en Suède. John Dalli, le commissaire européen à la Santé, a indiqué que "le foyer de l’épidémie est limité à la zone de Hambourg", rapporte La Croix. Hier, 2.000 cas de contamination ont été signalés outre-Rhin, soit 500 cas de plus que mercredi.

La maladie se manifeste par des hémorragies du système digestif. Dans les cas les plus graves l’infection dégénère en syndrome hémolytique et urémique (SHU) entraînant une destruction des cellules sanguines et des atteintes rénales. L'homme se contamine principalement par la consommation d'aliments infectés et l’incubation est de 7 à 15 jours après cette consommation.


Quelques mesures de précaution peuvent être prises comme le lavage des mains avant les repas et après avoir été aux toilettes, le nettoyage des fruits et légumes ou encore des plats et surfaces ayant été en contact avec les aliments.

Source:
http://www.maxisciences.com/bacterie-tueuse/bacterie-tueuse-les-scientifiques-pietinent_art15005.html
 
Source trouvé: http://www.conscience-du-peuple.blogspot.com/

 

Comment la bactérie E coli devient-elle une bactérie tueuse?


Plus d'un millier de personnes en Allemagne et en Europe ont été infectées en ingérant des aliments contaminés par un sous-type de la bactérie Eschericia coli appelé "entéro-hémorragique". On fait le point sur cette bactérie avec l'Inserm.


Généralement inoffensives

Les bactéries Escherichia coli (ou colibacilles) sont normalement des bactéries intestinales inoffensives pour l'homme lorsqu'elles restent cantonnées au tube digestif. On les trouve en grande quantité dans les selles des hommes et des vertébrés. Elles sont également présentes secondairement dans l'eau et les sédiments.La souche E. coli entéro-hémorragique, qui est responsable de l'épidémie qui s'est déclarée en Allemagne, est quant à elle hébergée par les ruminants. Elle n'est pas pathogène pour les animaux mais elle peut se retrouver dans l'eau et être transmise à l'homme par ingestion de viande ou d'aliments contaminés tels que les légumes et l'eau, et être responsable de diarrhées banales ou sanglantes qui peuvent évoluer vers des complications graves.

Comment la bactérie devient-elle une bactérie tueuse?

Dans les souches de bactéries pathogènes, il existe une toxine, dite toxine de Shiga, qui agit sur un récepteur présent à la surface des cellules humaines. La bactérie Escherica coli entéro-hémorragique n'est pas pathogène pour les ruminants, car ils ne possèdent pas ce récepteur spécifique. Mais lorsque la bactérie pénètre chez l'être humain par la voie orale, puis dans son l'intestin, elle se multiplie et produit la toxine. Il s'ensuit une diarrhée sanglante et le passage de la toxine dans le rein, avec, dans 5 à 8% des cas, une destruction des globules rouges et la survenue d'une insuffisance rénale.

La particularité de cette souche décrite récemment en Allemagne (la souche de type O104:H4) est d'être très virulente et de toucher essentiellement des femmes de plus de 18 ans, alors que les autres E. coli entéro-hémorragiques atteignent plus souvent les enfants.

Comment l'éliminer?

Cette bactérie n'est vraiment pas simple à éliminer, car l'administration d'antibiotiques libère probablement la toxine dans l'organisme. Les traitements sont plutôt symptomatiques de la diarrhée, avec en parallèle une épuration de la toxine dans le sang. Les bactéries, et notamment les colibacilles, restent globalement une menace pour l'être humain, notamment grâce à des adaptations permanentes de leur génome et une résistance accrue aux antibiotiques. E. coli est responsable de 2 millions de morts dans le monde chaque année (y compris en France), sous forme de diarrhées ou de pathologies extra-intestinales telles que les septicémies.

Les mesures de prévention

La Direction générale de la santé rappelle les mesures à suivre pour éviter la contamination par la bactérie E.coli:

* Le lavage des mains doit être systématique avant la préparation des repas, en sortant des toilettes ou après avoir changé les couches d'un nourrisson. [Note de LADVS: La Doctoresse Clark conseille aussi de se désinfecter les mains avec de l'alcool de grain (par exemple, de la vodka), donc de l'alcool alimentaire (et surtout pas avec de l'alcool isopropylique - alcool modifié ou dénaturé -) cancérigène.

* Les légumes, les fruits et les herbes aromatiques doivent être soigneusement lavés, particulièrement lorsqu'ils sont consommés crus. [Note de LADVS: Ils peuvent aussi (voir plus bas) utilement être passés au Zappicator pour aliments.]

* Les plats cuisinés et les restes alimentaires doivent être suffisamment réchauffés et consommés rapidement.

* Les enfants ne doivent pas boire d'eau non traitée (eau du puits...)

* La conservation des aliments crus doit se faire séparément des aliments cuits ou prêts à être consommés.

* Les ustensiles de cuisine et le plan de travail doivent être soigneusement lavés, en particulier lorsqu'ils ont été en contact préalablement avec de la viande crue.

 

Source : http://fr.sott.net/articles/show/3910-Comment-la-bacterie-E-coli-devient-elle-une-bacterie-tueuse-

 

 

Aux dernières nouvelles ce ne serait plus la faute au concombre espagnol (accusé à tort, causant ainsi un immense préjudice à l'agriculture espagnole et aux distributeurs de légumes) mais celle au soja allemand...

 

Quoi qu'il en soit, qe faire d'autre pour se protéger? Outre ce qui est dit ci-dessus, il est bon de savoir aussi le Dr Hulda Clark a inventé un appareil qui s'appelle le Zappicator pour aliments et qui se branche au Zappeur. Selon ce qu'elle explique, 10 à 20 minutes suffisent lorsque l'on place les aliments (salades concombres, tomates, etc., tout ce que l'on veut zapper) sur le plateau de l'appareil et que l'on envoie certaines fréquences pour neutraliser toutes les bactéries, parasites, etc. qui peuvent se trouver sur les aliments. De plus, l'appareil repolarise les atomes qui constituent les aliments en question en direction du Pôle Nord.

 

http://artdevivresain.over-blog.com/article-comment-neutraliser-une-bacterie-tueuse-75754883.html

 

 

Partager cet article
Repost0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 05:34

ADDITIFS DANGER PAR Corinne Gouget

 

 

VIDÉO: ICL


S’alimenter est devenu une cause de mortalité courante ! Les produit de consommation sont des produits toxiques composés pour la plupart avec des additifs de l’aspartame, huile de palme, des colorants;  toutes ces interconnexions sont autant de facteurs déclencheurs de cancer du sein ou de tumeurs au cerveaux chez l’enfant, de ruptures d’anévrismes, de maladie d’Alzheimer de cancer de la peaux. Nos chaines de production alimentaires et notre industrie pharmaceutique nous empoisonnent avec la complicité du gouvernement qui ferme les yeux au nom des profits financiers en jeu.
Nous devons réclamer plus de transparence sur les étiquettes et l’interdiction des additifs et de l’aspartame, des OGM, de l’huile de palme et tous autres poisons.
Pour plus d’information: www.santeendanger.net
Trouvé sur Webinfos

 

http://noxmail.us/Syl20Jonathan/?p=24343

 

ADDITIFS DANGER PAR Corinne Gouget

 

voila un guide des additifs alimentaires
http://sm.coppier.free.fr/additifs/danger.php3

 

 

 

Existe t'il une liste officielle des additifs nocifs ?
Non. En revanche, la France et l'Union Européenne ont adopté le principe de la liste "positive" recensant tous les additifs autorisés dans l'industrie alimentaire et ayant fait l'objet de tests médicaux. Toute substance non inscrite sur la liste officielle est interdite d'utilisation.

 

A priori, la procédure d'agrément semble très rigoureuse...

D'où vient le problème ?
Toute substance ayant un numéro CE (par exemple E324) a été examinée par le Comité Scientifique pour l'Alimentation. Ce comité d'experts européens fixe pour chaque substance sa dose maximale admissible, son rôle et la liste des aliments pouvant en bénéficier.
Chaque pays conserve le droit de refuser l'utilisation sur son sol d'un additif qu'il estime dangereux. En France, les dossiers sont soumis au Conseil Supérieur d'Hygiène Publique et à l'Académie de Médecine.

Oui mais...
- La dose maximale est calculée par kilo de poids corporel : si vous avez une fringale, la dose est explosée (les américains dépassent 23 fois la dose maximale journalière d'aspartame !).
- La dose maximale peut être atteinte avec un aliment de votre repas. Que se passe- t'il si un autre aliment contient le même additif ? Quel est le délai d'évacuation de l'organisme pour ces substances ?
- Plusieurs additifs sont interdits dans d'autres pays car suspectés d'être cancérigènes (ex : E 320). Sont-ils plus sains chez nous ?
- Omission d'information : il n'y a aucune obligation de déclarer la présence d'OGM dans les additifs.

Comment résoudre ces problèmes ?
Aujourd'hui, les additifs font partie intégrante de notre société de consommation et il ne serait pas concevable de les supprimer parce que quelques-uns d'entre-eux sont soupçonnés d'être dangereux...
On peut cependant éviter au maximum les produits contenant ces additifs nocifs. La généralisation d'une telle attitude inciterait les fabricants à utiliser d'autres additifs, certes moins bon marché, mais aux propriétés équivalentes et sans aucun danger pour le consommateur.

Quels sont les risques pour les hommes ?
Ici, tout est question de constitution. Certaines personnes réagiront fortement alors que d'autres n'éprouveront aucun effet secondaire... Les effets courants sont des maux de tête et une digestion laborieuse, parfois des allergies et des réactions cutanées. A noter que quelques-uns d'entre-eux ont des effets cancérigènes, mutagènes ou génotoxiques.

 

 

 

Aller au sommet de la page Les substances suspectées dangereuses... (liste non exhaustive)
Suspectés Génotoxiques (G), Mutagènes (M) ou Cancérigènes (C)
E 104 : M aux US E 110 : C aux US E 124 : G aux US E 127 : C aux US E 128 : MG aux US
E 153 : C E 230 : G aux US E 231 : GC aux US E 232 : GC aux US E 233 : G aux US
E 251 et E 252 : C E 320 ou BHA : C E 321 : C E 431 : C E 900 : C
E 905 : C E 907 : C E 952 : C aux US Aspartame
Déconseillés aux personnes sensibles aux allergies
E 131 E 132 E 160(b) E 210
E 214 E 217 E 223 Aspartame
Aller au sommet de la page Déconseillés aux personnes sensibles à l'aspirine
E 107 E 110 E 122 à E 124 E 155 E 214
E 217
Déconseillés aux asthmatiques
E 102 E 107 E 122 E 124 E 155
E 211 à E 214 E 217 E 221 à E 227 E 310 à E 312 E 621
Aller au sommet de la page Interdits aux nourrissons / déconseillés aux bébés
E 249 E 262(i) E 270 E 296 E 310 à E 312
E 320 ou BHA E 514 E 623 E 626 à E 635 Aspartame
Destruction des vitamines
B1 B12 D E
E 220 E 222 à E 227 E 320 ou BHA E 925
Autres
E 127 : hyperthyroïdieexagération de la sécrétion de la glande thyroïde avec, le plus souvent, hypertrophie de cet organe (goitre) E 142 : gain de poids E 161(g)
E 210 E 213 E 215 E 216 E 220 : pb de reins
E 302 : pb de reins E 510 : pb de reins E 518 : pb de reins E 925 et E 926 : irritations
Autres
E 154 : dégénérescence E 173 : Alzheimer  E 233 : malformations E 320 ou BHA : cholestérol E 541 : Alzheimer
E 554 à E 556 : neurotoxique E 621 : divers Glutamates Aspartame

http://sm.coppier.free.fr/additifs/danger.php3

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 04:58

http://www.belgium.be/fr/binaries/210-Assistance_judiciaire_tcm116-82960.jpg

http://www.belgium.be/fr/binaries/210-Assistance_judiciaire_tcm116-82960.jpg

HARO SUR LE CONSOMMATEUR

Tocqueville Magazine
LE FLASH

(A diffuser largement)

LUNDI 13 JUIN 2011


Depuis quelques temps, le monde économique et politique bruisse d'informations sur un futur projet de loi pour soi-disant protéger les consommateurs. C'est en fait, suivant l'usage, un déluge de réglementations qui vont nous être assénées, dans une odeur sulfureuse d'usine à gaz administrative, avec des effets contraires aux buts poursuivis.


Pour comprendre l'origine de ce nouveau tsunami administratif, il faut savoir que nous avons un Secrétaire d'État à la consommation, Frédéric Lefebvre. Pourquoi un tel Secrétaire d'État ? D'abord, c'est une question de partage du butin de la république. Au sein de la « République Fromagère », les victimes-contribuables apportent sans barguigner leur tribut d'une façon permanente et immense, ceci par les prélèvements fiscaux et sociaux que nous connaissons tous. Ainsi se construit un butin annuel dépassant largement les 50 % du PIB. Cela permet donc d'arroser largement tous les camarades, ce qui explique entre autres la quarantaine environ de ministres, sous-ministres ou sous-sous ministres, dont beaucoup sont inutiles.

LA CONSOMMATION

Une raison spécifique explique qu'il y ait un Secrétaire d'État à la consommation. Le pouvoir interventionniste est largement pollué par les idées fausses venant de Keynes. L'une de ces idées est que la croissance du PIB serait dépendante de celle de la consommation ; si la consommation augmente, la production finirait par suivre et, après un assez long détour, arriverait à favoriser la croissance du PIB ; cette croissance permettrait, alors, enfin de rembourser les dettes insupportables, d'arrêter les déficits publics et de résoudre les problèmes insurmontables que nous connaissons.

Pour un économiste, ces raisonnements sont totalement faux. La vérité est tout simplement que la consommation détruit la richesse ce qui est normal mais, bien évidemment, ne crée pas de richesse, celle-ci étant nécessaire pour consommer et devant lui préexister.

 

En plus, l'activisme de ce Secrétaire d'État permet, en période électorale, de promouvoir l'idée que le pouvoir en place protègerait le pouvoir d'achat. Nous savons tous que, si le pouvoir d'achat se détériore, c'est très précisément à cause des interventions brouillonnes du pouvoir dans le domaine économique et des impôts et charges créés par le dit pouvoir.

C'est également pour toutes ces raisons qu'il y a un code de la consommation, lequel fait partie de la quasi centaine de codes de natures diverses qui écrabouillent littéralement la population française. Le nouveau projet de loi s'y réfère souvent.

LES DETAILS DU PROJET

Présenté au conseil des ministres, il contient 25 mesures, ce qui annonce les plus grandes catastrophes compte tenu des décrets d'application, des circulaires, des contentieux : l'expérience fait penser que l'on se dirige vers un bon millier de pages ou peut-être davantage.

Parmi les mesures présentées comme les principales, s'en trouvent certaines concernant la téléphonie mobile et l'Internet. C'est comme si la téléphonie mobile et l'Internet faisaient l'essentiel de la vie ; le projet prévoit un « tarif social » de l'Internet haut débit. Ce tarif social meilleur marché serait proposé aux 2 millions de foyers vivant avec le RSA ; sans doute a-t-on l'espoir fou en haut lieu que ce tarif donnerait du pain à ceux qui n'en n'ont guère !

Les consommateurs qui refusent les prélèvements automatiques sur leurs comptes sont souvent, aujourd'hui, pénalisés, car les opérateurs facturent des frais pour l'usage des chèques ; cela paraît bien logique, tout développement de l'automatisme étant bénéfique pour tout le monde. Cette logique n'émeut guère les énarques aux manettes ; la pratique sera donc pourchassée, au détriment précisément de tous les clients !

Il se trouve des mesures concernant l'immobilier. Les locataires pourraient obtenir une diminution proportionnelle de leur loyer, s'il apparaît que la surface réelle du logement est inférieure de 5 % à celle mentionnée dans le bail. Nos lecteurs habituels savent bien que, s'il y a des problèmes dans l'immobilier, c'est justement à cause de l'inondation de lois réglementant le domaine ; ce n'est pas une contrainte supplémentaire qui améliorera le marché du logement, seule la liberté permettant de développer le secteur et de résoudre les problèmes quand il y en a.

Une bombe est lançée ; les consommateurs pourront repérer dans les contrats une clause pas nécessairement illégale mais qu'ils jugent abusive et demander au juge de la supprimer. Les économistes et les juristes savent qu'évoquer de prétendus abus est se lancer dans l'incertitude : qui peut définir réellement ce qu'est un abus ?

LA CREATION DE RICHESSE

Nous écrivons : « Haro sur le consommateur ». En fait, toutes ces mesures se retournent contre le consommateur, ne serait-ce qu'à cause du déluge de réglementations qu'elles annoncent C'est l'occasion de rappeler que la consommation ne peut se développer que si l'on crée de la richesse et que la seule façon de créer de la richesse est de la libérer.

La liberté permet aux particuliers et aux entrepreneurs de la bâtir, compte tenu des indications du marché. Les entrepreneurs jouent un rôle amplificateur. En effet, un entrepreneur, quel que soit son niveau, rassemble des éléments épars : capitaux, locaux, personnel, fournisseurs, clients, procédés etc. En les rassemblant et en les conjuguant dans la durée, il fait surgir un gisement nouveau de richesse qui n'existerait pas sans lui.

La richesse, alors, permet aux uns et aux autres de consommer ce qu'ils veulent et quand ils veulent, en envoyant de nouveaux signes générateurs d'évolutions éventuelles : c'est le cycle vertueux.

Michel de Poncins


___________________________________________________________________________________________________________

Pour envoyer un commentaire ou inscrire un ami

micheldeponcins@orange.fr

-------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Invitation au prochain DINER-DEBAT

DE RADIO-SILENCE (http://www.radio-silence.org)

Jeudi 16 juin 2011 à 19.30 h.

avec M. Philippe PLONCARD-D'ASSAC,

Ecrivain catholique, auteur de la lettre d'information LA POLITIQUE,

sur le thème: "Le mondialisme - destructeur des nations"

Lieu: Restaurant LE POUSSIN, 2 rue Poussin, 75016 Paris,

à l'angle avec l'avenue de Mozart (Métros 9 et 10, station Michel-Ange-Auteuil).

Il reste quelques places. Prix : 30 E la place (étudiants et chômeurs 25 E)

 

 


Partager cet article
Repost0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 19:21
4 nids à microbes que vous touchez tous les jours

Nous pouvons toucher jusqu'à 30 objets différents à la minute, parmi lesquels de parfaits nids à microbes comme la télécommande, le bouton de porte, les interrupteurs... Mais quels sont les objets où les microbes et bactéries se sentent le plus à leur aise ?

1. Le menu du resto

Avez-vous déjà vu le propriétaire de la brasserie du coin ou de votre pizzeria préférée nettoyer ses menus ? Certainement pas ! Alors qu'une récente étude du Journal of medical virology a rappelé que les virus comme ceux du rhume ou de la grippe peuvent survivre 18 heures sur une surface plane... comme celle d'un menu de resto !

Conclusion : ne laissez jamais le menu du resto en contact avec votre assiette, vos couverts ou votre verre. Et allez vous laver les mains dès que vous aurez passé commande.

 

http://www.topsante.com/sante-au-quotidien/maux-du-quotidien/4-nids-a-microbes-que-vous-touchez-tous-les-jours

 

 

 

La  suite  ici :

 

 

.

 

.

Partager cet article
Repost0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 05:08

http://www.etrepaye.fr/img/garantie_bancaire.png

http://www.etrepaye.fr/img/garantie_bancaire.png

 

 

Quelques précisions s’imposent à propos de mon article sur les garanties bancaires…

Les dépôts bancaires sont bien garantis jusqu’à 100 000 € par personne et par banque comme je l’ai écrit.
Conclusion : il ne faut donc jamais avoir plus de 100 000 € de dépôts dans une banque et ouvrir dans autant de banques des comptes par tranche de capital de 100 000 €.

 

Document 1 :

Cliquer ici pour accéder à la page du site du Fonds de garantie des dépôts le précisant.
Cliquer sur les documents pour les agrandir pour pouvoir les lire.

Idem pour les titres, c’est-à-dire pour les actions possédées, la limite étant alors de 70 000 € par personne et par banque. Attention : des sites donnent des informations qui ne correspondent pas à la réalité et qui peuvent induire gravement en erreur les consconsbres crédules.

La garantie des dépôts et des titres est bien illusoire car le Fonds de… garantie des dépôts ne dispose aux dernières nouvelles qui datent de fin… 2008 que de 1,8 milliards d’euros d’actifs en garantie,

 

Document 2 :

Cliquer ici pour accéder à la page du site du Fonds de garantie des dépôts le précisant.

Normalement, le Fonds de garantie des dépôts est alimenté par l’ensemble des banques mais bien entendu, elles ne versent pratiquement rien : 1,8 milliards d’euros pour garantir des milliers de milliards de dépôts !
Si une Gos banque fait faillite un jour, les autres banques seront alors incapables d’indemniser ses clients par l’intermédiaire du Fonds de garantie des dépôts, ce qui est déjà prévu : le Fonds sera alors amené à emprunter sur les marchés avec la garantie de l’Etat, le remboursement de ces prêts étant effectué par les constribuables évidemment,
Document 3 :

Cliquer ici pour accéder à la page du site du Fonds de garantie des dépôts le précisant.

 


Le Fonds de garantie des dépôts doit rembourser les victimes des banques au plus vite, mais bien entendu, il est prévu des délais qui peuvent s’allonger,
Document 4 :

Cliquer ici pour accéder à la page du site du Fonds de garantie des dépôts le précisant.

 


Dans le cas de la faillite de Gos banques, les malheureux consconsbres risquent de se retrouver devant des agences fermées et des numéros de téléphone qui ne répondent pas, ce qui est généralement très mal vécu mais (encore) prévu par le Fonds,
Document 5 :

Cliquer ici pour accéder à la page du site du Fonds de garantie des dépôts le précisant.

Le temps n’est plus à la polémique mais à la spéculation pour sauver sa peau, sachant que le pouvoir d’achat des pensions de retraite sera de plus en plus faible, les prix de l’immobilier étant appelés à s’effondrer (actuellement, d’après l’Insee, plus de la moitié de la valeur des biens ne correspond pas aux coûts), le capital financier pouvant sombrer avec les Gos banques.
 

 

Spéculer, c’est voir loin et juste pour gagner la bataille vitale, celle de toute une vie.
Spéculons.

 

http://www.jpchevallier.com/article-consconsbres-et-banques-confirmations-et-precisions-76432978.html

 

 Consconsbres et banques : confirmations et précisions…

Partager cet article
Repost0
12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 16:40

 

http://www.lhotellerie-restauration.fr/lhotellerie/articles/M_2742_01_Novembre_2001/ClientMecontent.JPG 

http://www.lhotellerie-restauration.fr/lhotellerie/articles/M_2742_01_Novembre_2001/ClientMecontent.JPG

 

(Cliente mécontente, en colère !) 

 

Tati, l'enseigne qu'il faut FUIR

si l'on veut être tranquille

 

Comment la société TATI se moque du consommateur

par eva R-sistons

 

 

 

Insupportable !

 

J'ai fait une seule commande sur Internet voici quelques mois, et je le regrette !  Comme vous le savez, je dénonce la société capitaliste, consumériste, je dénonce ses méthodes et je plaide pour la simplicité de vie, le troc, l'échange, la solidarité. Donc, je n'ai pas demandé à recevoir les informations commerciales, promotionnelles, publicitaires, comme toujours en pareil cas.

 

Or, je reçois toutes sortes d'offres publicitaires de cette société ! Que faire ? Se désinscrire à la newsletter ? Impossible ! Tati ne reconnaît pas mon adresse pour la désinscription, seulement pour l'envoi de ses saletés de pubs auxquelles, bien sûr, je ne donnerai jamais suite, excédée que je suis par leurs méthodes agressives ! Bref, ma boîte à lettres courriels est inondée de pubs, malgré ma non inscription, mon refus de les recevoir, et ma désinscription de la newsletter (newsletter imposée contre mon gré) !

 

Comme il est impossible d'écrire à cette société, j'ai dû écrire à la rubrique marketing, comme si j'étais une société proposant un produit ! A deux reprises ! La première, on m'annonce qu'on va faire le nécessaire. Mensonge ! Les saletés de pubs sont toujours là ! Ensuite, deuxième courrier, on m'annonce qu'on a pris en compte ma demande, mais.... MAIS qu'on ne peut rien pour les sociétés partenaires auxquelles, bien sûr, on s'est permis de communiquer mon adresse, ce qui est un abus ! Et je continue à recevoir le déluge de torchons publicitaires, de TATI lui-même, pas seulement de ses partenaires. Bref, on abuse du client, on lui ment, on le harcèle... C'est intolérable !

 

J'exige de TATI qu'elle trouve le moyen de me désinscrire à ces pubs de merde, à cette newsletter imposée contre mon gré, et qu'elle cesse de mentir en osant dire qu'elle ne peut me désinscrire car elle ne connaît pas mon adresse, alors que c'est à CETTE adresse que je reçois ses torchons publicitaires !

 

Si elle ne trouve pas le moyen de cesser de me harceler en permanence, je dénonce ses méthodes auprès des sociétés de consommateurs comme je le fais auprès de mes nombreux lecteurs (je vais atteindre 900.000 visiteurs uniques, et très vite, bientôt, le millionième !).

 

Au nom des consommateurs, que sous mon vrai nom je défends, je dénonce ces méthodes intolérables et j'appelle mes Lecteurs et mes Lectrices à fuir cette enseigne sangsue !

 

Eva R-sistons aux sociétés comme Tati, et faisons-le savoir !  

 

http://sos-crise.over-blog.com

 

TAGS : Tati, publicité, abus, harcèlement, mensonges, vente, Internet

 

 

Voilà, c'est ici que je ne peux me désisncrire, on ne connaît mon adresse mails que pour m'inonder de pubs, pas pour me désinscrire ! Ces méthodes sont intolérables !

 

 

Vous recevez ce mail car vous êtes abonné à la newsletter de TATI.fr ou à celle d'un de ses partenaires.

 

 

Désinscription
à la Newsletter :

La Newsletter vous permet de recevoir des informations sur les dernières tendances, les nouveaux produits et les exclusivités TATI.

Cependant, vous êtes libre de vous désinscrire à tout moment.

Si tel est votre cas, merci de confirmer votre désinscription en validant le formulaire suivant :

 

Je souhaite me désinscrire
.
La dernière pub date de ce jour,
les précédentes partent directement à la corbeille
Pour Vous Tati a selectionne LES Indispensables Du Jardin

Vous recevez ce mail car vous êtes abonné à la newsletter de TATI.fr ou à celle d'un de ses partenaires.

 

 

Mensonge ! Je ne veux jamais être abonnée !

 

  Quant aux bas prix ? Un service client à... 0,34 la mn !

 

Ecrivez, ne téléphonez jamais à ces requins !

 

eva R-sistons à l'intolérable

 


Partager cet article
Repost0
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 17:07

Logement, santé, transports, fiscalité... Jamais les dépenses contraintes des ménages n'ont autant augmenté. Et ce n'est qu'un début, selon les calculs exclusifs réalisés par "L'Expansion" sur le pouvoir d'achat.

L'escalade des dépenses n'est pas finie. Factures mensuelles pour un ménage de 4 personnes au revenu moyen. Sources : Automobiles Clubs, Unis, Ufip, EDF, GDF Suez, Snui, Arcep, SymphonyIRI Group. (1) Pour un patient trentenaire : cotisation à une mutuelle de santé gamme 2 + dépenses restant à sa charge après remboursement de sa mutuelle pour une couronne dentaire, une paire de lunettes de vue à 150 euros, une consultation de généraliste, trois consultations de spécialistes à dépassement d'honoraires moyen et les franchises médicales sur 12 boîtes de médicaments. Source : Mutuelles.com. (2) Pour une Renault Clio à essence. (3) Pour un appartement moyen de 83mètres carrés.

Pour la deuxième année consécutive, le pouvoir d'achat des ménages risque de subir un sérieux coup de rabot en 2011. Du jamais-vu depuis la conversion de la gauche à la rigueur en 1983 et 1984. Mais si la baisse de 2010 (- 0,2 % selon l'Insee) s'expliquait avant tout par la crise, celle qui se profile en 2011 sera due surtout à l'accélération de l'inflation. De fait, jamais autant de factures n'ont grimpé simultanément. "Toutes les charges auxquelles un ménage ne peut échapper - logement, transports, alimentation, santé - augmentent bien plus vite que les revenus, et ce n'est pas fini", confirme Elisabeth Waelbroeck-Rocha, directrice générale du Bipe. La faute d'abord aux matières premières, qui flambent pratiquement toutes. Globalement, elles valent deux fois plus cher que fin 2008, et une baisse paraît peu probable. Avec de multiples effets en aval sur l'alimentation, le textile, les carburants, etc. A cela s'ajoutent les hausses de tarifs publics déjà dans les tuyaux, comme l'électricité, et les augmentations d'impôts, qu'il faudra bien supporter pour réduire les déficits publics. Toutes ces dépenses incompressibles pourraient s'envoler d'au moins 10 % environ d'ici à la fin de 2013, presque deux fois plus vite que les revenus. Résultat : leur part dans le budget des ménages va encore croître, alors qu'elles en représentent déjà la moitié pour les familles les plus modestes. Si bien que la consommation ne sera plus un moteur, mais un frein à la croissance.

 

Logement : + 7 % hausse minimale attendue d'ici à 2013Une note énergétique qui fait exploser le budget

La crise du logement est un mal français dont les symptômes sont de plus en plus visibles dans le budget des ménages. D'après les calculs du Crédoc, les charges liées à l'habitat (loyer ou remboursement de crédit, énergie, assurances...) engloutissent chaque mois presque le quart du revenu des ménages, loin devant les transports et l'alimentation. Pour les 30 % de Français les plus modestes, ce poste absorbe désormais la moitié des revenus ! Paradoxalement, ce n'est pas la flambée du prix de la pierre qui a fait le plus mal. Avec la baisse des taux d'intérêt et l'allongement de la durée des prêts, les mensualités des crédits sont restées relativement stables. Parallèlement, la relance de la construction neuve par le dispositif Robien a soulagé les pressions haussières sur les loyers, notamment dans la périphérie des grandes villes. Deux facteurs qui devraient encore jouer dans les années qui viennent.


Pour les Français les plus modestes, le loyer absorbe la moitié des revenus.

En revanche, toutes les factures liées à l'habitation ont grimpé en moyenne de près de 10 % depuis 2007, d'après nos calculs. Et une inflexion de tendance est peu probable. La note énergétique va continuer d'enfler, alors que près de 3,3 millions de ménages brûlent déjà plus de 10 % de leurs revenus pour se chauffer. Les tarifs réglementés du gaz et de l'électricité, gelés jusqu'à l'élection présidentielle de 2012, devraient à nouveau flamber. Les investissements nécessaires pour moderniser le parc nucléaire et les réseaux de transport du courant ainsi que le coût du développement des énergies renouvelables vont embraser les prix. A EDF, on parle d'une hausse de 30 % d'ici à 2015 ! Le prix du gaz va également grimper, dans le sillage du cours du pétrole. Même si le prix du mètre cube s'est effondré sur les marchés au comptant, le tarif payé par les particuliers dépend des contrats de livraison à long terme signés entre GDF Suez et ses fournisseurs, qui sont indexés sur le prix du brut. Et aujourd'hui la barre des 100 dollars le baril semble un solide pivot.


Transports : + 10 % hausse minimale attendue d'ici à 2013Prix de l'essence et frais d'entretien s'emballent

Très chère voiture... Même s'ils ont mis un coup de frein à leurs déplacements, depuis quatre ans les Français ont vu s'accroître les dépenses consacrées à l'automobile. Le propriétaire d'une Renault Clio à essence neuve qui parcourt un peu moins de 10 000 kilomètres par an a été obligé de débourser presque 210 euros par mois en 2010, contre 160 en 2007. Résultat : cette année encore, les automobilistes ont dépensé plus d'argent pour se déplacer que pour se nourrir. "Le transport représente désormais 14 % du budget total des ménages, soit le deuxième poste le plus lourd après le logement", calcule Elisabeth Waelbroeck-Rocha.

La vie quotidienne, toujours plus chère

En 2011, les dépenses de transport ont dépassé celles de l'alimentation

REUTERS/Pichi Chuang

1 sur 3

 

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/pouvoir-d-achat-plus-chere-la-vie_256497.html

 

(Article référencé sur le site "Les mots ont un sens")

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche