Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 07:28

 

Dans la foulée de la publication de l’article sur le Mécanisme européen de stabilité (MES), et dans la perspective du vote par le Sénat le 28 février du projet de loi instituant le mécanisme, les Dessous de Bruxelles publient une lettre-type à destination des sénateurs. N’hésitez-donc pas à copier-coller ce texte et à l’envoyer par mail à votre sénateur (voir la liste ci-après).

26 février

Une lettre type aux sénateurs pour le rejet du MES

 

Madame la sénatrice, Monsieur le sénateur,

Comme de nombreux européens, je m’inquiète de voir se généraliser en Europe des politiques d’austérité qui ont pour conséquence directe de faire payer aux peuples européens le coût d’une crise dont ils ne sont en rien responsables.

En Grèce, les prétendus « plans de sauvetages » n’ont eu pour conséquence que d’enfoncer davantage le pays dans la récession, en imposant des coupes violentes dans les salaires, les allocations sociales, les retraites, la privatisation des services publics et la précarisation du droit du travail.

Dans le même temps, les sommes versées par la Troïka ne servent pas à reconstruire l’économie du pays, sinon à « sauver » le flux des intérêts qui saigne l’économie grecque et alimente ses créanciers.

Le projet de Mécanisme européen de stabilité, sur lequel vous devez vous prononcer mardi 28 février après les députés, ne fera rien d’autre qu’institutionnaliser les méthodes employées par la Troïka dans les pays surendettés, avec les résultats catastrophiques que l’on connaît :

- Il conditionne toute aide financière à la mise en œuvre de politiques drastiques d’austérité, qui accentuent la récession et la crise économique et sociale.

- Il présuppose des politiques de rigueur au sein des membres du MES, pour que le MES puisse emprunter sur les marchés financiers. A ce titre, il s’articule avec le Pacte budgétaire, qui impose de mécanismes anti-démocratique de contrôles et de sanctions budgétaires au sein de la zone euro et au-delà.

- Sur le plan démocratique, le MES est une nouvelle institution technocratique, une sorte de FMI européen qui ne rendrait de compte à aucun peuple, aucun parlement, aucun tribunal, seulement à un Conseil de « gouverneurs ». Il participe à la dérive antidémocratique des institutions européennes.

En conséquence, je souhaite ici vous informer de mon opposition ferme à ces dispositions et vous demander de refuser la ratification du traité européen instituant le M.E.S. (mécanisme européen de stabilité) sur lequel vous devez vous prononcer le 28 février.

Une véritable solidarité européenne ne peut se réduire à saigner l’économie des pays surendettés, sous le prétexte d’une dette dont la légitimité n’est même pas questionnée.

Des alternatives existent et doivent être mises en débat à partir d’un examen minutieux des origines et des conséquences des dettes publiques : réformes fiscales progressistes, intervention massive de la BCE pour retirer aux marchés la clé du financement des Etats, annulation de la dette illégitime, …

Le choix de l’austérité généralisée pour l’Europe engage nos sociétés pour les décennies à venir. A ce titre, l’adoption du MES et du Pacte budgétaire par voie parlementaire n’est pas acceptable. Des décisions de cet ordre méritent un véritable débat citoyen et une consultation populaire, car c’est tout notre avenir qui est concerné.

Je serai bien sûr attentif au vote des élus lors des prochains rendez-vous électoraux.

Je vous prie d’agréer, madame la sénatrice, monsieur le sénateur, l’expression de ma considération distinguée,


Signature et adresse personnelle

* * *

Vous trouverez ci-après une liste des contacts mail des sénateurs

Ain j.berthou@senat.fr ; s.goy-chavent@senat.fr ; r.mazuir@senat.fr

Aisne p.andre@senat.fr ; y.daudigny@senat.fr ; a.lefevre@senat.fr

Allier g.deriot@senat.fr ; m.schurch@senat.fr

Alpes de Haute-Provence c.domeizel@senat.fr

Hautes-Alpes senateur.pbr@orange.fr

Alpes-Maritimes m.daunis@senat.fr ; c.giudicelli@senat.fr ; jp.leleux@senat.fr ; l.negre@senat.fr ; r.vestri@senat.fr

Ardèche y.chastan@senat.fr ; m.teston@senat.fr

Ardennes benoit.hure@wanadoo.fr ; m.lamenie@senat.fr

Ariège bel1.jean-pierre@wanadoo.fr

Aube p.adnot@senat.fr ; y.gaillard@senat.fr

Aude roland.courteau@wanadoo.fr ; marcel.rainaud@laposte.net

Aveyron am.escoffier@senat.fr ; a.fauconnier@senat.fr

Territoire de Belfort jp.chevenement@senat.fr

Bouches-du-Rhône s.andreoni@senat.fr ; s.ghali@senat.fr ; b.gilles@senat.fr ; jn.guerini@senat.fr ; s.joissains@senat.fr ; i.pasquet@senat.fr ; r.povinelli@senat.fr

Calvados a.dupont@senat.fr ; jl.dupont@senat.fr

Cantal p.jarlier@senat.fr ; j.mezard@senat.fr

Charente n.bonnefoy@senat.fr ; m.boutant@senat.fr

Charente-Maritime c.belot@senat.fr ; Michel.Doublet@wanadoo.fr ; d.laurentsenateur17@orange.fr

Cher f.pillet@senat.fr ; r.pointereau@senat.fr

Corrèze b.bourzai@senat.fr ; r.teulade@senat.fr

Côte-d’Or a.houpert@senat.fr ; f.patriat@senat.fr ; f.rebsamen@senat.fr

Côtes-d’Armor y.botrel@senat.fr ; r.kerdraon@senat.fr ; Gerard.Lecam@wanadoo.fr

Creuse jj.lozach@senat.fr ; r.nicoux@senat.fr

Dordogne c.berit-debat@senat.fr ; b.cazeau@senat.fr

Doubs m.bourquin@senat.fr ; c.jeannerot@senat.fr

Drôme besson.jean@wanadoo.fr ; d.guillaume@senat.fr ; bernard.piras@wanadoo.fr

Essonne m.berson@senat.fr ; cl.campion@senat.fr ; v.delahaye@senat.fr ; jv.place@senat.fr

Eure h.maurey@senat.fr ; l.poniatowski@senat.fr

Eure-et-Loir j.billard@senat.fr ; g.cornu@senat.fr ; a.de-montgolfier@senat.fr

Finistère m.blondin@senat.fr ; jl.fichet@senat.fr ; f.marc@senat.fr ; p.paul@senat.fr

Gard jp.fournier@senat.fr ; f.laurent-perrigot@senat.fr ; Simon.Sutour@wanadoo.fr

Haute-Garonne b.auban@senat.fr ; a.chatillon@senat.fr ; f.laborde@senat.fr ; jj.mirassou@senat.fr ; jp.plancade@senat.fr

Gers a.demontesquiou@senat.fr ; r.vall@senat.fr

Gironde a.anziani@senat.fr ; f.cartron@senat.fr ; mh.des-esgaulx@senat.fr ; x.pintat@senat.fr

Hauts-de-Seine i.debre@senat.fr ; a.gattolin@senat.fr ; jacques.gautier@senat.fr ; b.gonthier-maurin@senat.fr ; p.kaltenbach@senat.fr ; r.karoutchi@senat.fr ; h.marseille@senat.fr

Hérault mt.bruguiere@senat.fr ; r.couderc@senat.fr ; r.navarro@senat.fr ; robert.tropeano@orange.fr

Ille-et-Vilaine e.herve@senat.fr ; v.kles@senat.fr ; d.de-legge@senat.fr ; j.le-menn@senat.fr

Indre jf.mayet@senat.fr ; l.pinton@senat.fr

Indre-et-Loire mariefrance.beaufils@wanadoo.fr ; jj.filleul@senat.fr ; j.germain@senat.fr

Isère j.chiron@senat.fr ; a.david@senat.fr , bernard.saugey@wanadoo.fr ; m.savin@senat.fr ; a.vallini@senat.fr

Jura g.bailly@senat.fr ; senat.barbiergilbert@wanadoo.fr

Landes jl.carrere@wanadoo.fr ; d.michel@senat.fr

Loir-et-Cher j.gourault@senat.fr ; j.lorgeoux@senat.fr

Loire c.cukierman@senat.fr ; b.fournier@senat.fr ; jc.frecon@wanadoo.fr ; m.vincent@senat.fr

Haute-Loire contact@jean-boyer.com ; g.roche@senat.fr

Loire-Atlantique r.dantec@senat.fr ; j.guerriau@senat.fr ; m.meunier@senat.fr ; a.trillard@senat.fr ; y.vaugrenard@senat.fr

Loiret jn.cardoux@senat.fr ; e.dolige@senat.fr ; jp.sueur@senat.fr

Lot gerard-miquel@wanadoo.fr ; senateur-requier@orange.fr

Lot-et-Garonne p.camani@senat.fr ; h.tandonnet@senat.fr

Maine-et-Loire c.bechu@senat.fr ; c.bouchoux@senat.fr ; c.deroche@senat.fr ; d.raoul@senat.fr

Manche p.bas@senat.fr ; j.bizet@senat.fr ; jp.godefroy@senat.fr

Marne y.detraigne@senat.fr ; f.ferat@senat.fr ; rp.savary@senat.fr

Haute-Marne c.guene@senat.fr ; b.sido@senat.fr

Mayenne j.arthuis@senat.fr ; f.zocchetto@senat.fr

Meurthe-et-Moselle evelyne-didier@orange.fr ; jf.husson@senat.fr ; d.reiner@senat.fr

Meuse c.leonard@senat.fr ; c.namy@senat.fr

Morbihan o.herviaux@senat.fr ; j.labbe@senat.fr ; m.le-scouarnec@senat.fr

Moselle grosdidier@mairie-woippy.fr ; p.leroy@senat.fr ; Gisele.Printz@wanadoo.fr ; jm.todeschini@senat.fr

Nièvre d.boulaud@senat.fr ; g.gorce@senat.fr

Nord d.bailly@senat.fr ; d.bataille@senat.fr ; mc.blandin@senat.fr ; m.delebarre@senat.fr ; m.demessine@senat.fr ; jr.lecerf@senat.fr ; jacques.legendre@wanadoo.fr ; Alex.turk@wanadoo.fr ;r.vandierendonck@senat.fr

Oise c.cayeux@senat.fr ; p.marini@senat.fr ; yves.rome@cg60.fr ; l.rossignol@senat.fr

Orne jc.lenoir@senat.fr

Paris l.aichi@senat.fr ; d.assouline@senat.fr ; n.borvo@senat.fr ; jp.caffet@senat.fr p.charon@senat.fr ; j.desessard@senat.fr ; ph.dominati@senat.fr ; c.jouanno@senat.fr b.khiari@senat.fr ; mn.lienemann@senat.fr ; r.madec@senat.fr ; y.pozzodiborgo@senat.fr

Pas-de-Calais n.bouchart@senat.fr ; o.duriez@senat.fr ; c.genisson@senat.fr ; jc.leroy@senat.fr ; d.percheron@senat.fr ; jm.vanlerenberghe@senat.fr ; d.watrin@senat.fr

Puy-de-Dôme m.andre@senat.fr ; jb.magner@senat.fr ; a.neri@senat.fr

Pyrénées-Atlantiques f.espagnac@senat.fr ; g.labazee@senat.fr ; jj.lasserre@senat.fr

Hautes-Pyrénées j.durrieu@senat.fr ; f.fortassin@senat.fr

Pyrénées-Orientales c.bourquin@senat.fr ; f.calvet@senat.fr

Bas-Rhin f.grignon@senat.fr ; f.keller@senat.fr ; a.reichardt@senat.fr ; r.ries@senat.fr ; e.sittler@senat.fr

Haut-Rhin jm.bockel@senat.fr ; jl.lorrain@senat.fr ; p.schillinger@senat.fr ; c.troendle@senat.fr

Rhône fn.buffet@senat.fr ; g.collomb@senat.fr ; c.demontes@senat.fr ; m.dini@senat.fr ; g.fischer@senat.fr ; e.lamure@senat.fr ; jj.pignard@senat.fr

Haute-Saône y.krattinger@senat.fr ; jp.michel@senat.fr

Saône-et-Loire r.beaumont@senat.fr ; jp.courtois@senat.fr ; JeanPaul.Emorine@wanadoo.fr

Sarthe jp.chauveau@senat.fr ; mp.cleach@senat.fr ; r.duluart@senat.fr

Savoie t.repentin@senat.fr ; jp.vial@senat.fr

Haute-Savoie jp.amoudry@senat.fr ; jean-claude.carle@wanadoo.fr ; p.herisson@senat.fr

Seine-Maritime p.gelard@senat.fr ; m.massion@senat.fr ; c.morin-desailly@senat.fr ; revet.charles@wanadoo.fr

Seine-et-Marne m.billout@senat.fr ; n.bricq@senat.fr ; v.eble@senat.fr ; m.houel@senat.fr ; jj.hyest@senat.fr ; c.melot@senat.fr

Seine-Saint-Denis a.archimbaud@senat.fr ; e.assassi@senat.fr ; v.capo-canellas@senat.fr ; p.dallier@senat.fr ; c.dilain@senat.fr ; g.roger@senat.fr

Deux-Sèvres m.becot@senat.fr ; a.dulait@senat.fr

Somme m.deneux@senat.fr ; d.dubois@senat.fr ; p.martin@senat.fr

Tarn j.alquier@senat.fr ; j-m.pastor@wanadoo.fr

Tarn-et-Garonne y.collin@senat.fr

Val-de-Marne e.benbassa@senat.fr ; c.cambon@senat.fr ; l.carvounas@senat.fr ; l.cohen@senat.fr ; c.favier@senat.fr ; c.procaccia@senat.fr

Val-d’Oise d.gillot@senat.fr ; robert.hue-senat@wanadoo.fr ; h.portelli@senat.fr ; a.richard@senat.fr

Var py.collombat@senat.fr ; hfalco@mairie-toulon.fr ; c.hummel@senat.fr ; f.trucy@senat.fr

Vaucluse Alain.Dufaut@wanadoo.fr ; c.haut@wanadoo.fr ; a.milon@senat.fr

Vendée p.darniche@senat.fr ; jc.merceron@senat.fr ; b.retailleau@senat.fr

Vienne a.fouche@senat.fr

Haute-Vienne jp.demerliat@senat.fr ; jc.peyronnet@senat.fr

Vosges j.pierre@senat.fr ; c.poncelet@senat.fr

Yonne p.bordier@senat.fr ; a.villiers@senat.fr

Yvelines ma.duchene@senat.fr ; p.esnol@senat.fr ; a.gournac@senat.fr ; g.larcher@senat.fr ; s.primas@senat.fr ; c.tasca@senat.fr

Guadeloupe j.cornano@senat.fr ; f.desplan@senat.fr ; j.gillot@senat.fr

Guyane je.antoinette@senat.fr ; g.patient@senat.fr

Martinique m.antiste@senat.fr ; s.larcher@senat.fr

La Réunion j.farreyrol@senat.fr ; m.fontaine@senat.fr ; m.vergoz@senat.fr

Mayotte t.mohamed-soilihi@senat.fr ; a.soilihi@senat.fr

Saint-Barthélemy m.magras@senat.fr

Saint-Martin lc.fleming@senat.fr

Saint-Pierre-et-Miquelon k.claireaux@senat.fr

Iles Wallis et Futuna r.laufoaulu@senat.fr

Polynésie française r.tuheiava@senat.fr

Nouvelle-Calédonie p.frogier@senat.fr

Français établis hors de France (Série A) r.delpicchia@senat.fr ; a.ferrand@senat.fr ; c.frassa@senat.fr ; c.lepage@senat.fr

Français établis hors de France (Série C 2) c.cointat@senat.fr ; r.yung@senat.fr

Français établis hors de France (Série 1) jp.cantegrit@senat.fr ; h.conway-mouret@senat.fr ; l.duvernois@senat.fr ; j.garriaud-maylam@senat.fr ; c.kammermann@senat.fr ; jy.leconte@senat.fr

 

.

 

 
Petit mode d'emploi :
 

1 - Vous lisez le texte ci-dessous, si vous êtes OK avec, vous continuez, si vous n'êtes pas d'accord vous êtes prêts pour la dictature, détruisez mon @ de votre carnet d'adresses.
 
2 - Vous copiez/collez le texte ci-dessous et vous remplacez ce qui est en rouge par le nom de votre département, votre nom et votre @ (en bleu)
 
3 - Vous envoyez à TOUS les Sénateurs de votre département: http://www.senat.fr/somelus.html + à tout votre carnet d'adresses départemental en copie, avant lundi prochain (je n'ai pas trouvé l'ordre du jour sur le site du Sénat, et ne sais donc pas encore quel jour dans la semaine ce dossier sera traité).

4 -  Vous allez voir qui a voté quoi au Sénat dans la semaine et vous diffusez le vote de vos Sénateurs à tout votre carnet d'adresses départemental.
 
 

Monsieur et Madame les Sénateurs (de votre département) ,

 Comme des millions de personnes dans toute l'Europe, je m'inquiète des dérives autoritaires, des politiques d'austérité et de la casse systématique des services publics qui sont mis en œuvre, sous prétexte d'une dette dont la légitimité n'est d'ailleurs toujours pas questionnée. Nous voyons bien la réalité des conséquences de ces politiques en Grèce, où un véritable pillage du pays a lieu. Je ne développerai pas cette situation tragique que vous connaissez.

Je vous écris concernant le traité européen instituant le M.E.S. (Mécanisme Européen de Stabilité) sur lequel vous devrez vous prononcer le 28 février. Vous savez que ce mécanisme donnera à nouveau des pouvoirs complètement
anti-démocratiques à la Commission Européenne. Vous savez que les États européens seront soumis à une discipline budgétaire qui obligera à tout brader à la finance : service public après service public. À travers ce véritable pillage
organisé, c'est toute la cohésion sociale et la qualité de vie dans notre pays, déjà bien entamée, qui seront mis à mal. Je m'étonne du silence qui entoure ce traité crucial et m'indigne de l’absence de consultation populaire à ce sujet.

 Des chèques en blanc à des personnes désignées !
Au sein de ce mécanisme, les décisions seront prises par le Conseil des gouverneurs composé exclusivement des ministres des finances de la zone euro. Aucun veto, ni aucune autorité des parlements nationaux n’est prévu sur ces ministres lorsqu’ils agissent au titre de gouverneurs. De plus, ils jouiront en cette qualité d’une immunité totale leur permettant d’échapper à toute pour
suite judiciaire. Pourtant, ils disposeront alors librement des caisses de l’État qui devront accéder de façon « irrévocable et inconditionnelle » à leurs demandes. Il est aussi intéressant de noter que le budget de création du MES pouvant être réclamé aux États-membres dans un délai de sept jours seulement n’est pas plafonné et peut donc augmenter de façon illimitée sur simple décision du Conseil des mêmes gouverneurs. Aucun membre ou employé de cette structure ne sera élu par la population ni responsable devant elle.

 Une autorité pleine, entière et incontestable !
Plus fort encore, le MES peut attaquer en justice, mais ne pourra pas être poursuivi, pas même par les gouvernements, les administrations ou les tribunaux. Le manque de transparence concerne aussi les documents « inviolables », qui ne seront rendus publics que si le Conseil des gouverneurs le souhaite. Négation des compétences fiscales et budgétaires des parlements nationaux, déni des principes de base de la démocratie, impossibilité d’opposer un veto, immunité judiciaire totale, opacité des documents… Autant de procédés antidémocratiques qui m'amènent aujourd’hui à vous demander d’adopter une position claire quant à ce traité.

Allez-vous l’accepter ou le rejeter ?
J'attends une réponse claire de votre part à mon adresse mail : lucien.pons01@laposte.net,  afin de la transmettre aux citoyens de notre département. Votre absence de réponse sera considérée aussi comme une réponse.

Cette société devient étouffante d'injustice et témoigne de l'abandon des populations.
Je vous le demande, Monsieur le Sénateur, Madame la Sénateur, au nom de tous les citoyens dans ce pays, au nom de la souveraineté populaire, au nom de la justice sociale, au nom de la République et de la démocratie : Par respect du peuple qui vous a tous élu, vous devez rejeter ce texte, ainsi que la modification de l'article 136 du traité sur le fonctionnement de l'Union.


Signature :

 
 

Partager cet article

commentaires

Eva R-sistons 28/02/2012 04:34


Merci Roland, eva

Eva R-sistons 28/02/2012 04:34


Com 1 : tant mieux ! eva

Roland 27/02/2012 15:57


un modèle "amélioré" pour l'envoi à des sénateurs ou sénatrices du PS :


Madame la sénatrice, Monsieur le Sénateur,


Comme de nombreux européens, je m’inquiète de voir se généraliser en Europe des politiques d’austérité qui ont pour conséquence
directe de faire payer aux peuples européens le coût d’une crise dont ils ne sont en rien responsables.


En Grèce, les prétendus « plans de sauvetages » n’ont eu pour conséquence que d’enfoncer davantage le pays dans la
récession, en imposant des coupes violentes dans les salaires, les allocations sociales, les retraites, la privatisation des services publics et la précarisation du droit du travail.


Dans le même temps, les sommes versées par la Troïka ne servent pas à reconstruire l’économie du pays, sinon à
« sauver » le flux des intérêts qui saigne l’économie grecque et alimente ses créanciers.


Le projet de Mécanisme européen de stabilité, sur lequel vous devez vous prononcer mardi 28 février après les députés, ne fera
rien d’autre qu’institutionnaliser les méthodes employées par la Troïka dans les pays surendettés, avec les résultats catastrophiques que l’on connaît :


 Il conditionne toute aide financière à la
mise en œuvre de politiques drastiques d’austérité, qui accentuent la récession et la crise économique et sociale.


 Il présuppose des politiques de rigueur au
sein des membres du MES, pour que le MES puisse emprunter sur les marchés financiers. A ce titre, il s’articule avec le Pacte budgétaire, qui impose de mécanismes anti-démocratique de contrôles
et de sanctions budgétaires au sein de la zone euro et au-delà.


 Sur le plan démocratique, le MES est une
nouvelle institution technocratique, une sorte de FMI européen qui ne rendrait de compte à aucun peuple, aucun parlement, aucun tribunal, seulement à un Conseil de « gouverneurs ». Il
participe à la dérive antidémocratique des institutions européennes.


En conséquence, je souhaite ici vous informer de mon opposition ferme à ces dispositions et vous demander de refuser la
ratification du traité européen instituant le M.E.S. (mécanisme européen de stabilité) sur lequel vous devez vous prononcer le 28 février.


Une véritable solidarité européenne ne peut se réduire à saigner l’économie des pays surendettés, sous le prétexte d’une dette
dont la légitimité n’est même pas questionnée.


Des alternatives existent et doivent être mises en débat à partir d’un examen minutieux des origines et des conséquences des
dettes publiques : réformes fiscales progressistes, intervention massive de la BCE pour retirer aux marchés la clé du financement des Etats, annulation de la dette illégitime, …


Le choix de l’austérité généralisée pour l’Europe engage nos sociétés pour les décennies à venir. A ce titre, l’adoption du MES
et du Pacte budgétaire par voie parlementaire n’est pas acceptable. Des décisions de cet ordre méritent un véritable débat citoyen et une consultation populaire, car c’est tout notre avenir qui
est concerné.


Vous savez que le PS, majoritaire au Sénat a dans ses mains, s'il a le courage d'agir clairement et ne pas se défausser
hypocritement, la possibilité de sauver la France et l'Europe de cette dérive pernicieuse, et de rendre la main au débat citoyen et aux consultations populaires, toute la France aura demain ses
regards sur vous, majorité du Sénat, notre avenir, l'oserais dire l'avenir de la Civilisation, le mot j'en suis persuadé n'est pas de trop, quand on voit tout ce qui est impliqué et se prépare
dans  ces dérives perverses, notre avenir est entre vos mains, ne décevez pas les français et leurs enfants ! ils vous en seront reconnaissants.


Je serai bien sûr attentif au vote des élus lors des prochains rendez-vous électoraux.


Je vous prie d’agréer, Monsieur le sénateur, madame la sénatrice, l’expression de ma considération distinguée,



Lettre type 27/02/2012 14:08


ça va être la fête du SPAM chez nos amis du Sénat !

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche