Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 02:42
par Bernard Dugué (son site)


H1N1 : Il va falloir vacciner tout le monde ! Voilà ce que vient de déclarer la professeure Van der Werf, DR à l’Institut Pasteur. Cette annonce confirme la déclaration il y a une semaine d’Antoine Flahaut alors que la ministre Bachelot affirmait qu’en la matière, aucune décision n’a pour l’instant été arrêtée. Mais que faire en cas de vaccination obligatoire, peut-on refuser ?


 


Deux questions se posent en cas de pandémie. Celles relevant de la sphère médicale et celles concernées par le volet juridique et social. Ce dernier volet est évident car une vaccination étant un acte médical, et donc un acte, éventuellement contraint et susceptible de voir une opposition d’un individu, alors la sphère juridique est concernée. Et si ce n’était pas le cas, alors nous ne serions pas dans un Etat de droit mais une dictature. (
pour info, lien vers propos de Van der Werf)

Pour ce qui est du volet médical, deux volets sont à prendre en compte. D’une part les faits et d’autre part les conclusions des experts de l’OMS. Sur le plan des faits, on ne sait pas encore quelle est l’incidence du virus H1N1 excepté le taux de mortalité dû à cette infection. Si les chiffres sont fiables, le virus aurait fait une dizaine de mort pour 15 000 cas recensés ce qui représente un taux proche de celui de la grippe saisonnière. Avec une différence mise en avant par les autorités ; la grippe touche essentiellement des personnes âgées voire très âgées, en fin de vie, alors que la grippe A emporte des sujets (qu’on doit définir comme étant) d’âge moyen (et non pas valides, car on sait très bien qu’à 40 ou 50 ans, un sujet peut être plus fragile qu’un octogénaire). L’OMS maintient pour l’instant le niveau 5 sur une échelle de 6. Mais il y a un biais, c’est que cette échelle a été étalonnée pour un autre virus, connu pour être plus dangereux, le H5N1, alias grippe aviaire. Notons également l’imprécision sur l’incidence. Flahaut déclara il y a trois semaines que le risque était de 30 000 décès avec un taux de contamination de 35 % ; ce qui erroné, faites le calcul, on est plus proche de 15 000. En plus, comment accorder une fiabilité des chiffres alors que par le monde, seulement dix décès ont été constatés et que de plus on ne sait rien sur les antécédents pathologiques de ces sujets.(...)

la suite sur le blog de Bridge

A y lire également :


  • alain soral : conférence à savigny (video)
  • ouspensky, conférence (extrait)
  • le plan secret de vaccination contre la grippe porcine de sarkosy
  • 2009 continue de ressembler au krach de 1929
  • parce qu'opposé au sionisme, dieudonné ostracisé
  • wooter basson, docteur la mort
  • l'asperatus, un nouveau type de nuage impressionnant...
  • le monde selon attali (video)
  • grippe porcine : "vacciner tout le monde" préconise une spécialiste de pasteur
  • liste complète


    http://panier-de-crabes.over-blog.com/article-32278900.html



    _______________________________________________________________________________

    Des enfants vaccinés de force au Maryland


    Des enfants rassemblés comme du bétail dans un palais de justice du Maryland pour des vaccinations forcées pendant que la police armée et avec des chiens d'attaque monte la garde.

    À la suite des menaces de l'État du Maryland contre les parents qui refusent de faire vacciner leurs enfants, les enfants ont été rassemblés dans un palais de justice du Comté Prince George qui était gardé par du personnel armé avec des chiens d'attaque. À l'intérieur, les enfants ont été vaccinés de force, beaucoup contre leur volonté, sous les ordres du Ministre de la justice de l'État, de divers juges de l'État et du directeur local de la Commission scolaire ; tous conspirant illégalement afin de menacer les parents d'emprisonnement s'ils n'acceptaient pas de soumettre leurs enfants aux vaccinations.

    L'État du Maryland utilise maintenant les tactiques de la Gestapo pour imposer sa volonté médicale sur la population, dépouillant ainsi les parents de tous leurs droits pour décider comment ils souhaitent protéger leurs propres enfants contre les maladies contagieuses. Les autorités sanitaires de cet endroit ont déjà annoncé leur intention d'enlever essentiellement les parents et de les jeter en prison, de leur enlever leurs enfants pendant trente jours s'ils continuaient à refuser de faire vacciner leurs enfants. Tout ceci sera dirigé sous la menace des armes, avec du personnel armé et des chiens d'attaque prêts, pour s'assurer que personne ne puisse sortir de la ligne et éliminer toute tentative du public dissident contre les politiques « orwelliennes » de vaccinations.

    De toute évidence, toute cette campagne contre ces parents est entièrement illégale. Il n'existe aucune loi dans le Maryland qui exige la vaccination des enfants, ainsi, les parents qui refusent de le faire ne pourraient pas légalement être inculpés de violation de la loi. À la place, les autorités sanitaires et scolaires du Maryland utilisent des méthodes semblables à celles de la Gestapo, en menaçant d'inculper les parents de violations concernant l'absentéisme des enfants, les criminalisant pour oser protéger leurs enfants des produits chimiques dangereux qui se retrouvent dans les vaccins (y compris le thimerosal, un additif chimique contenant une forme neurotoxique du mercure).

    Le désespoir de la médecine organisée devient de plus en plus apparent

    Comme de plus en plus de parents deviennent informés des dangers des vaccinations et leurs liens avec l'autisme, les autorités sanitaires des États se tournent de plus en plus vers « la médecine à la pointe du fusil » afin de forcer les gens à se soumettre aux poisons de la médecine conventionnelle. Les parents qui tentent de sauver leurs enfants de ces produits chimiques mortels sont arrêtés et leurs enfants sont enlevés par les Services de protection des enfants (voire http://www.newstarget.com/Abraham_Cherrix.html), et les oncologistes qui n'étaient auparavant armés que de machines radioactives et d'injecteurs de chimiothérapie, s'arment maintenant de marshalls américains et d'autres forces policières locales qui utilisent des armes à feu chargées pour faire appliquer « la volonté de l'État » contre les parents qui résistent.

    Même l'Association américaine des médecins et des chirurgiens (AAPS) a annoncé sa très forte opposition à la campagne de vaccination de la « médecine à la pointe du fusil » du Maryland. Dans un communiqué de presse publié le 16 novembre, l'AAPS déclare :

    « L'Association américaine des médecins et des chirurgiens aujourd'hui a condamné le « rassemblement des vaccins » effectué dans le comté de Prince George au Maryland cette semaine, et a promis de faire son possible pour soutenir les parents qui refusent de faire « immuniser » leurs enfants. »

    « Cette prise de position élimine le consentement informé et tous les droits parentaux », a dit Kathryn Serkes, directeur politique pour l'Association américaine des médecins et des chirurgiens (AAPS), un des rares groupes de médecins nationaux qui refusent les subventions corporatives provenant des compagnies pharmaceutiques.

    Dans un scénario ressemblant à un rassemblement de bétail, le procureur général de l'État a distribué des citations à comparaître à plus de 1600 parents d'enfants qui n'ont pas fourni de certificat d'immunisation pour leurs enfants. Mais au lieu de trimballer sa seringue dans le bétail, ce procureur de l'État a choisi de menacer avec sa seringue afin de garder le « troupeau » bien en ligne.

    Vous pouvez lire le reste du communiqué de presse à : http://www.aapsonline.org/press/nr-11-16-07.php

    Médecine forcée : pourquoi les revendeurs de drogue doivent-ils maintenant compter sur les tactiques de la Gestapo ?

    La médecine conventionnelle (pharmaceutique) est le seul système médical dans le monde qui est à ce point impopulaire chez les consommateurs informés qu'il doit être administré à la pointe du fusil. Il n'y a aucun autre système médical n'importe où dans le monde qui doit recourir à de telles tactiques pour recruter des « malades ».

    À l'événement du Maryland, le 17 novembre, les activistes Jim Moody et Kelly Ann Davis de SafeMinds (www.SafeMinds.org) ont réussi à paraître devant les caméras des nouvelles télévisées et faire entendre leur opposition à la politique de vaccins obligatoires. Pourtant, d'une manière étonnante, la plupart des parents se sont alignés comme du bétail prêt à se faire « marquer », sans même poser de questions sur le bon jugement ou la légalité du système même dans lequel ils acceptaient maintenant de participer.

    Un blog de la liberté de la santé appelé le Centre pour l'intérêt commun (www.CommonInterest.info) a aussi couvert l'événement et a rapporté qu'un activiste local nommé Donovan Hubbard a enregistré l'événement sur vidéo et projette de rendre disponible le vidéo en ligne. (NewsTarget aimerait contacter Donovan et/ou faire de la publicité pour son vidéo. Si vous connaissez une manière de le contacter, s'il vous plaît, appelez-nous à (520) 232-9300 pour nous le faire savoir).

    Quel est la suite à la « médecine à la pointe du fusil » ?

    À mesure que la vérité continue de sortir concernant les dangers extrêmes de la vaccination et des produits chimiques, les compagnies pharmaceutiques deviennent de plus en plus désespérées afin de contraindre le public à utiliser leurs produits. Elles travaillent maintenant de très près avec les autorités des États (y compris les Gouverneurs de plusieurs d'entre eux) afin de rendre obligatoire l'utilisation des vaccins chez les jeunes enfants. Le résultat est une criminalisation des parents qui refusent d'exposer leurs enfants à ces produits chimiques dangereux.

    http://www.newstarget.com/022267.html
    http://americanbadass607.wordpress.com/2007/11/24/follow-up-on-maryland-forced-vaccinations/

    http://tw.youtube.com/watch?v=FqQFVi01iBs&feature=related

    Traduit par Oscar Blais
    pour le site www.pleinsfeux.com



    http://consciencedupeuple2007.blog.mongenie.com/index.php?idblogp=516016

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Anne Wolff 08/06/2009 10:39

Que faire pour que cela n'arrive pas chez nous. Comment faire pour sensibiliser les médecins et les obliger à prendre leurs responsabilités qui est d'appliquer le serment d'Hypocrate avant d'obéir aux ordres d'une dictature, quand bien même ces ordres seraient relayés par les pontes de leur corporation. Plus j'avance et plus je me rends compte de la nécessité d'informer les scientifiques de l'état du monde, de casser les barrières de leur conditionnement, de rouvrir leur regard et leur perception du monde à un champ plus vaste que le domaine étroit et pointu de leur spécialité. Le monde est notre affaire à tous. Utilisons nos intelligences pour comprendre et informer, et pur faire comprendre à chacun qu'il a droit de regard sur les décisions qui se prennent en son nom. C'est vital.Anne

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche