Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 04:38

http://www.come4news.com/images/users/2918/Al-Jazeera_Libye.png

http://www.come4news.com/images/users/2918/Al-Jazeera_Libye.png

Aljazeera en Correctionnelle :

Justice, Citation Directe pour Aljazeera

COMMUNIQUE DE PRESSE :
 
Paris 30/04/2011
Partie civile Ayant pour avocat et élisant domicile au Cabinet de :Maître Isabelle COUTANT PEYRE, Avocat au Barreau de Paris.
L’association Mouvement d’amitié et de coopération entre les peuples européens et libyen (M.P.S.L.), association créée en application de la loi du 1er juillet 1901, ayant son siège social 16, rue des Ecoles 75005 Paris.
A DONNER CITATION A : Monsieur Zied Tarrouche, responsable de la chaîne de télévision AL JAZEERA, prise en son siège de représentation en France, 33 avenue du Maine BP 190, 75015 Paris
D'avoir à comparaître devant Mesdames Messieurs les Président et Juges composant la 17ème CHAMBRE CORRECTIONNELLE du TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE PARIS, siégeant au Palais de Justice de ladite ville, 4, Boulevard du Palais 75001 Paris
à l'audience du 4 JUILLET 2011 à 9 heures.
Pour répondre des faits suivants :
 
Le lundi 21 février 2011, sur la chaîne qatari Al Jazeera, le Cheikh Yusuf al-Qaradawi était interviewé sur la situation en Libye à 23 heures 40 GMT.
Les propos échangés, selon leur traduction en français, ont été les suivants   (pièces n° 1 et 2):
La présentatrice :
Ici avec nous dans le studio Cheikh Yusuf al-Qaradawi, président de l’union mondiale des oulémas de musulmans.
Bienvenue Cheiks ici avec nous dans le studio. Il se peut que le dernier développement de la journée soit la force aérienne, l’aviation militaire contre les citoyens non armés dans la capitale libyenne, Tripoli, des avions Mirage et non des petits avions, ces avions de combat transportent des missiles et des canons anti-chars sont maintenant utilisés
contre les manifestants ? Qu’est ce que vous dites à propos de ce qui se passe ?




Yussuf al-Qaradawi :
Au nom de Dieu… (prière)
Que peut-on dire ? Je n’ai pas vraiment envie de dire quelque chose à Kadhafi parce qu’on ne parle qu’à un être possédant la raison…Cet homme n’est plus raisonnable….Tu attaques le peuple avec des avions O Kadhafi. Tu attaques les civils, les gens dans les rues ! et tu les soumets au bon vouloir des mercenaires qui viennent prendre l’argent du peuple libyen….Pour servir ta personne, pour allonger ta continuité au pouvoir….Nous suivons les évènements en temps réel. Le monde a changé et ces gens ne changent pas…
 
Le présentateur (Mohamed Krishan l’interrompant) « Désolé, Kadhafi dit qu’il n’est pas Ben Ali ni Moubarak, nous allons nous battre jusqu’au dernier homme et le sang va couler »
 
Le Cheikh Yusuf al-Qaradawi :
« Se battre contre qui ? se battre contre son peuple ? Je promulgue une fatwa….Les officiers et soldats qui peuvent tuer Mouammar Kadhafi, celui parmi eux qui peut tirer un coup de feu sur lui, qu’il le fasse …. »
 
La présentatrice :
On dit que celui qui tire sur son peuple comme un colonisateur doit être traité comme un colonisateur . Dans ce contexte, quel est le message pour le peuple libyen ?
 
Le Cheikh Yusuf al-Qaradawi 
….Je lui dis, persiste dans ta position….Je recommande au peuple libyen de continuer (la bataille)…
 
Le présentateur Mohamed Krishan
Ceci pour le peuple libyen…(désolé) qu’en est-il du devoir de solidarité pour les Arabes. Il y a, paraît-il, une réunion de la Ligue arabe. Avez-vous un appel à lancer dans ce sens ?
 
Le Cheikh Yusuf al-Qaradawi 
…Je veux que les ambassadeurs de tous les pays du monde se dissocient de ce régime (de Kadhafi). J’appelle toute personne ayant la capacité de dire un mot de vérité ou à faire un acte positif, à ne pas épargner ses efforts.
 
Le présentateur Mohamed Krishan
Merci beaucoup votre Eminence Cheikh Yusuf al-Qaradawi  d’être venu au studio face à cette violence sans précédent en Libye.
 
La présentatrice : Y-a-t-il un dernier mot que vous voulez dire ?
 
 
Le Cheikh Yusuf al-Qaradawi : …(Prière et invocation contre Kadhafi)…Amen
 
La présentatrice …Amen, je vous remercie.
 
Membre de la confrérie des frères musulmans, le Cheikh Yusuf al-Qaradawi est président de l’union mondiale des oulémas (savants) musulmans, et dirige le Conseil européen de la fatwa.
 
Selon le dictionnaire Larousse, en droit islamique une fatwa est une consultation juridique, donnée par une autorité religieuse, à propos d’un cas douteux ou d’une question nouvelle ; décision ou décret qui en résulte.
 
Les propos suivants, « Je promulgue une fatwa….Les officiers et soldats qui peuvent tuer Mouammar Kadhafi, celui parmi eux qui peut tirer un coup de feu sur lui, qu’il le fasse …. », émanant d’une autorité religieuse compétente, et diffusés par la chaîne de télévision Al Jazeera captée dans le monde entier et notamment en France depuis le 21 février 2011 à compter de 23 heures GMT sont susceptibles de constituer des faits de complicité de délit de provocation au meurtre, faits prévus et réprimés par 121-6 et 121-7 du Code pénal et les articles 23, 24 1°, et 42 de la loi du 29 juillet 1881.
 
 
Ces propos diffusés dans le monde entier et notamment sur le territoire français à compter du 21 février 2011 sont restés accessibles par la suite sur le site internet de la chaîne Al Jazeera, et ont été diffusés en tous cas depuis temps non prescrit. Ils ont été repris sur de multiples sites internet (Pièce n° 3)
 
L’association Mouvement d’amitié et de coopération entre les peuples européen et libyen (M.P.S.L.) qui a pour objet « promouvoir et développer l’amitié, la solidarité entre les peuple européen et libyen par l’organisation d’évènements multiformes de communication, d’information, de visites, d’échanges et par tout autre moyen » subit un préjudice direct du fait des propos poursuivis et est recevable et fondée à se constituer partie civile et à réclamer réparation du préjudice subi, qu’elle évalue symboliquement à un euro, et à demander la publication sur le site internet de la Chaîne Al Jazeera d’un communiqué.(Pièces n° 4, 5 et 6)
 
 
Par ces motifs
 
Vu les articles 121-6 et 121-7 du Code pénal et les articles 23, 24 1°, et 42 de la loi du 29 juillet 1881,
 
Il est demandé au Tribunal de :
 
- Statuer sur les réquisitions de M. le Procureur de la République.
 
- Faire application de la loi pénale.
 
En conséquence,
 
- Déclarer l’association « Mouvement d’amitié et de coopération entre les peuples européen et libyen » (M.P.S.L.) recevable et bien fondée en sa constitution de partie civile ;
 
- Déclarer Monsieur Zied Tarrouche, responsable de la chaîne de télévision AL JAZEERA, prise en son siège de représentation en France, 33 avenue du Maine 75015 Paris, complice d’incitation au meurtre de Mouammar Kadhafi, guide de la Jamahiriya libyenne, délit commis depuis le lundi 21 février 2011 à partir de 23 heures GMT, et prévu et réprimé par les articles 121-6 et 121-7 du Code pénal et les articles 23, 24 1°, et 42 de la loi du 29 juillet 1881, et le condamner à telle peine qu’il lui plaira et aux entiers dépens.
 
- Interdire la diffusion des émissions d’Al JAZEERA en toute langue en France et dans les pays de l’Union européenne et ordonner la fermeture de ses représentations dans les mêmes espaces de manière similaire à l’interdiction imposée à la chaine libanaise Al MANAR
 
- Le condamner à payer à l’association « Mouvement d’amitié et de coopération entre les peuples européen et libyen » (M.P.S.L.) la somme de un euro à titre de dommages-intérêts et celle de 10.000 euros au titre de l’article 475-1 du Code de procédure pénale, augmentée des dépens comprenant la consignation.
 
- Ordonner la lecture pendant une durée d’une semaine du communiqué suivant en arabe et anglais au début de chaque bulletin quotidien d’information diffusé par la Chaîne AL JAZEERA et ordonner sa publication sur le site internet de la Chaîne AL JAZEERA.net pendant une durée d’un mois en français, arabe et anglais :
«Communiqué »
 
« Suite à la Fatwa prononcée en direct par notre invité Cheikh Yusuf al-Qaradawi le lundi 21 février 2011, donnant l’ordre d’assassiner Mouammar Kadhafi sur la base d’informations non vérifiées par nos soins, informations rapportées à cet invité par nos deux présentateurs, et qui par la suite n’ont jamais été établies.
Vu la grande influence dans le monde musulman de Cheikh Yusuf al-Qaradawi, président de l’Union mondiale des oulémas de musulmans.
Vu aussi sa grande influence en Europe due à son titre de président du Conseil européen pour la Fatwa et la Recherche (CEFR) basé à Dublin.
Vu les réactions violentes provoquées par les appels de Cheikh Yusuf al-Qaradawi diffusés par la Chaîne AL JAZEERA contre la publication des caricatures de Mahomet dans la presse danoise et occidentale.
La Chaîne AL JAZEERA reconnaît son imprudence dans l’organisation de l’interview de Cheikh Yusuf al-Qaradawi le lundi 21 février 2011
S’excuse pour sa rediffusion et son absence de distance vis-à-vis de cette Fatwa
S’excuse d’avoir diffusé par bandeau, visible par les téléspectateurs du monde entier, son autorisation à quiconque de rediffuser ses émissions gratuitement et librement.
Et s’engage, à respecter dorénavant les lois interdisant l’appel au meurtre sous toutes ses formes
AL JAZEERA présente ses excuses. »
- Ordonner la lecture du même communiqué l’occasion du journal quotidien d’information diffusé par Al JAZEERA pendant un mois, en français, arabe et anglais. 
- Ordonner l'exécution provisoire du jugement à intervenir nonobstant opposition ou appel
-----------------------------------------------------
 
 
 
TURBULENCE AL JAZEERA
DEMISSION BEN JEDDOU ET ALKACEM
 
Une procédure en correctionnelle a été déposée par une association d'amitié Europe Libye contre aljazeera et quardaoui pour diffusion répétée d'appel au meurtre de kaddafi
ça complète cette info
 
 
 
 
 
 
 
 
La chaine qatarie Al-Jazeera dans la tourmente
 
Source : APS
« La chaîne al-Jazeera est au centre d’une vive polémique qui l’oppose à deux de ses journalistes vedettes ayant démissionné de leurs fonctions en dénonçant le « manque de professionnalisme et d’objectivité » de ce média dans la couverture et le traitement des événements qui font actuellement l’actualité.
 
Le journaliste Ghassan Ben Jeddou, en charge depuis plusieurs années de l’important bureau d’al-Jazeera à Beyrouth, a été le premier à claquer la porte. Il soutient, selon le journal libanais Es-Safir qui a rapporté ses propos, que cette chaîne fait dans la « propagande » et s’est transformée, au fil du temps, en « chambre d’opération pour la mobilisation et la déstabilisation ». Cette chaîne, a-t-il dit, « est passée d’une chaîne de télévision à une cellule d’opérations encourageant l’incitation et la provocation ».
 
Le vent de contestation qui souffle dans les salles de rédaction d’al-Jazeera a été également marqué par la démission de l’animateur de l’émission « al-Ittidjah al-mouâakass » ( sens inverse), le Syrien Fayçal Kacem. Face à la situation prévalant dans plusieurs pays arabes, confrontés à des soulèvements populaires, al-Jazeera a mobilisé les gros moyens pour se livrer à une couverture médiatique d’envergure mais qui fait « abstraction », soutiennent des experts en communication, des critères fondamentaux de tout exercice journalistique, que sont l’objectivité et la véracité des faits rapportés.
 
Le type de couverture mis en oeuvre pour traiter des soulèvements enregistrés en Libye, au Yémen et en Syrie, tout en détournant la caméra des événements au Bahreïn, renseigne sur le « parti pris flagrant » dont fait usage cette chaîne, relèvent-ils. En l’espèce, cette chaîne a « usé et abusé » d’informations et d’échos sonores « tendancieux et fallacieux » puisés pour la plupart de sites Internet ou recueillis auprès de témoins, « sans aucune vérification » au préalable pour authentifier les informations rapportées, affirment-ils.
 
D’autres spécialistes arabes des médias télévisuels estiment qu’al-Jazeera fonctionne en « décalage flagrant » avec la pratique journalistique universellement reconnue et qui consiste à « rapporter des faits avec rigueur et, autant que faire se peut, objectivité ».
 
Le politologue Mohamed El Oifi, maître de conférence à l’Institut des sciences politiques de Paris, soutient que cette chaîne couvre les événements marquant la scène arabe en mêlant « engagement et militantisme ».
 
Ce constat est également partagée par Claire Talon, chercheuse à Sciences politiques Paris (chaire Moyen-Orient) et auteure d’un livre sur al-Jazeera, qui affirme que cette chaîne entretient des « relations troubles » avec l’administration américaine.
 
Elle cite dans cet ordre d’idées, le processus de diffusion en « exclusivité » des cassettes réputées reproduire les positions d’al-Qaïda, alors qu’elles sont soumises au préalable au visionnage de l’ambassade des Etats-Unis au Qatar.
 
Cette universitaire précise, en outre, dans un entretien publié récemment par l’hebdomadaire français Témoignage Chrétien, que leur diffusion est programmée lorsque les situations sont favorables à la « propagande américaine » dans la région du Proche-Orient, en Afghanistan et ailleurs. L’ambassadeur américain à Doha considère, par ailleurs, qu’al-Jazeera est un « outil diplomatique efficace », selon les notes rapportées en décembre dernier par Wikileaks.
 
La divulgation de ce câble diplomatique égratigne au passage l’Etat du Qatar, soupçonné d’utiliser cette chaîne comme « monnaie d’échange » dans ses négociations en matière de politique étrangère. De nombreux observateurs et spécialistes des pratiques du monde audiovisuel étaient unanimes à considérer qu’al-Jazeera « n’est pas au-dessus de tout soupçon », notamment dans sa manière de colporter la rumeur lancée par le Conseil national de transition libyen à propos de l’implication de l’Algérie dans des actes de mercenariat.
 
Malgré les démentis officiels apportés, en toute occasion, par le ministère algérien des Affaires étrangères, « la chaîne qatarie s’entête à ne donner de crédibilité qu’à la version du CNT libyen que nombre de ses membres ont déjà infirmée », relèvent-ils.
 
Ces spécialistes semblent aujourd’hui confortés dans leur position, compte tenu du traitement « particulier » auquel se livre cette chaîne concernant la couverture des soulèvements populaires dans certains pays arabes, mais également par la vague de protestation qui gagne en ampleur, exprimée par plusieurs journalistes et autres techniciens, à tous les étages de l’édifice al-Jazeera. »
--------------------------------
 
 
Objecteurs de conscience à AL JAZEERA Démissions en masse
La démission de Fayçal al-Qassem, Abbas Nasser, et Ghassan Ben Jedou d’AL JAZEERA   pour protester contre la chute du chaine moralement et professionnellement
 Selon un certain nombre de journaux Fayçal al-Qassem (vedette sans égal), Abbas Nasser, et Ghassan Ben Jedou ont annoncé leur démission, décrivant AL JAZEERA   tendancieuse. 
Selon des informations circulant les démissions ont eu lieu en réaction à l’approche sélective de deux poids deux mesures   suivi par AL JAZEERA   dans la couverture des révolutions dans le monde arabe, des sources divers ont indiqu2 que les démissions ont eu lieu après la diffusion par la chaine d’images représentants des citoyens irakiens piétinés sous    Saddam Hussein en les faisant passer pour des citoyens syriens de Banias ressèment torturés, cette scène est par ailleurs similaire à une scène suffixée il y quelques semaines par aljazeera faisant passer des prisonniers de guerre en Irak, pour des prisonniers au Yémen.
Selon des observateurs, le Dr Azmi Bishara, a était vu sur l’écran entrain de recevoir des instructions d’un présentateur saoudien lui ordonnant qu’Al Jazeera doit éviter la Jordanie,blanchir l’ Arabie saoudite, et le Bahreïn, puis les deux interlocuteur se sont mis d’accord sur la consécration de 45 minutes du programme pour attaquer la Syrie.
Si on ajoute la partialité presque totale dans la couverture des événements de la Libye que restera –t- de crédible à
ALJAZEERA
Paris MSPL 16 rue des écoles paris France Tel : 00 33 (0) 6 12 53 99 13 Mail : msplibyen@gmail.com

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche