Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2011 5 11 /02 /février /2011 01:29

 

soulaiman photo.jpg

Coup d'Etat en Égypte  10/02/2011

Urgent :

L'armée vient de prendre le pouvoir en Égypte
après une décision de
l'État major des armées.
Mubarak est donc écarté,
ainsi que le vice président Souleimane.
Comment va réagir le peuple ?
Attendre la suite des évènements...
claudio
http://www.alterinfo.net/notes/Coup-d-Etat-en-Egypte_b2685157.html
.
.
Commentaire :

voila tout etait ecrit d'avance les ricains ont donne le feu vert a l'armee
de prendre le pouvoir pour couper court a la revolution.
Les des sont jetés israel a reussi son coup .
.
.
Quelle source ? A vérifier !
Voici ce que je trouve (eva) :

 

  1. L'armée égyptienne se prépare à prendre le pouvoir en Égypte

    Portail : Débats politiques, économiques, sociaux, etc. Thilelli.
    thilelli.niceboard.com/n2606-l-armee-egyptienne-se-prepare-a-prendre-le-pouvoir-en-egypte - En cache
  2. L'armée égyptienne se prépare à prendre le pouvoir en Égypte

    2 messages - 2 auteurs - Dernier message : 12 mai 2007
    Soutenue par Washington qu'un changement total de politique au Caire risque ...
    thilelli.niceboard.com/t2606-l-armee-egyptienne-se-prepare-a-prendre-le-pouvoir-en-egypte - En cache
  3. Coup d'Etat en Égypte | Brèves | alterinfonet.org Agence de presse ...

    10 févr. 2011 ... Urgent : L'armée vient de prendre le pouvoir en Égypte après une décision de l'État major des armées. Mubarak est donc écarté, ...
    www.alterinfo.net/notes/Coup-d-Etat-en-Egypte_b2685157.html
  4. Egypte : le temps des pharaons est terminé, et l'armée au pouvoir ...

    30 janv. 2011 ... Cela ne veut pas du tout dire que l'armée prend le parti de la rue ! ... pris le pouvoir car c'est bien un coup d'Etat en douceur qui vient...
    www.matierevolution.fr/spip.php?article1885 - En cache
  5. L'armée pourrait intervenir en cas de chaos en Egypte - lesoir.be

    9 févr. 2011 ... Selon le ministre égyptien des Affaires étrangères, l'armée pourrait ... les accuse de prendre le risque de faire basculer l'Egypte dans le chaos. ... Le peuple a dit son mot et le pouvoir vient du peuple et c'est normal ...
    www.lesoir.be/.../l-armee-pourrait-intervenir-en-cas-de-chaos-en-egypte-821010.php
  6. L'armée vient de lâcher Moubarak - Actualités - Page 2 sur ...

    20 messages - 14 auteurs - Dernier message : 31 janv.
    Bubulle_2010 ce n'est pas l'intérêt des états-unis, l'Égypte est un allié des ... pas le risque de laisser les frère muz prendre le pouvoir. ...
    www.jeuxvideo.com/.../1-69-2137339-2-0-1-0-l-armee-vient-de-lacher-moubarak.htm

 

  .

Extrait d'un post

de Georges Malbrunot (le Figaro) du 31 janvier 2011

 

Même si ces deux noms circulaient l'an dernier encore comme de possibles successeurs de Moubarak, pour beaucoup d'Égyptiens, ce choix sous la contrainte sonne comme un repli du régime sur son appareil sécuritaire. À moins que cette option sécuritaire corresponde au scénario en cours, estime le diplomate précité. Selon lui, «l'armée est en train de prendre le pouvoir. Ce n'est plus Moubarak qui dirige, mais l'appareil sécuritaire qui va le conserver dans un rôle analogue à celui de la reine d'Angleterre, jusqu'à la fin de son mandat en octobre. Et parallèlement, le duo Souleiman-Chafiq devra s'atteler à mettre en œuvre des réformes économiques et sociales et surtout une révision de la Constitution». Un scénario optimiste, proche des souhaits de Washington, mais qui ne tient pas compte d'un éventuel dérapage, au cas où l'armée recourrait à la force pour écraser la révolte. Dimanche soir, un expert militaire occidental affirmait que l'armée avait averti par SMS qu'elle allait désormais tirer sur les manifestants.

 

http://blog.lefigaro.fr/malbrunot/2011/01/egypte-le-general-souleiman-po.html

 

 

 

Jeudi, 10 Février 2011 21:31

Le départ de Moubarak n’est plus à écarter

Le départ de Moubarak n’est plus à écarter  
IRINN- La dictature de Moubarak n’est plus. Selon une information, qui vient de tomber sur les telex, les Egyptiens sont parvenus, au bout de leurs 17 jours de résistance, à chasser Moubarak du pouvoir, après 32 ans de règne de partage.
http://french.irib.ir/info/moyen-orient
.
.
L'Armée renforce ses positions autour de la place.
France24 11 févier 2011, 2 h
Moubarak dénonce les influences étrangères (les USA l'auraient "poussé à la porte")
"L'Egypte va exploser, l'Armée doit sauver le pays".
El Baradeï, après le discours de Moubarak
On ne sait toujours pas ce qui se trame en coulisses.
Il semble que l'ON veuille manipuler le Peuple
en lui faisant croire que l'Armée prend le pouvoir
afin de démobiliser les manifestants ??
(Notes d'eva)

Hosni Moubarak délègue des pouvoirs

mais ne démissionne pas (10.2.11, vers minuit)

 

 

Confronté depuis le 25 janvier à des manifestations sans précédent dénonçant la pauvreté, la corruption et l'oppression, le président égyptien Hosni Moubarak a annoncé jeudi un transfert de pouvoirs au vice-président Omar Souleïmane. Lire la suite l'article

 

Son discours n'a pas convaincu les manifestants qui réclament sa démission immédiate et, place Tahrir, dans le centre du Caire, ils ont brandi des chaussures en signe de mépris en scandant "à bas, à bas Hosni Moubarak" et "dégage, dégage".

Le raïs a réaffirmé qu'il ne briguerait pas de nouveau mandat lors de l'élection présidentielle de septembre et il a déclaré que les discussions avec l'opposition, encore impensables il y a deux semaines, avaient dégagé un consensus préliminaire de nature à régler la crise.

L'Egypte se dirige vers un transfert de pouvoir pacifique, a dit Moubarak, affirmant qu'il croit en l'honnêteté des revendications et des intentions des manifestants.

Dans une allocution de vingt minutes, il a dit refuser que des puissances étrangères dictent la conduite des événements en Egypte, allusion à Washington qui a invité son allié de longue date à une transition rapide et ordonnée.

Hosni Moubarak a exprimé sa compassion pour ceux qui ont perdu des proches dans les manifestations et il a dit s'engager à ce que les défunts, dont le nombre est estimé à 300 par les Nations unies, ne soient pas morts en vain.

Il a annoncé qu'il allait "déléguer au vice-président de la République les prérogatives du président de la République d'une manière fixée par la Constitution".

Le vice-président Souleimane, ancien chef des services de renseignement, n'est pas très populaire parmi les manifestants qui réclament une rupture totale avec un système dominé par les militaires.

"TOUR DE PASSE-PASSE"

Souleïmane est intervenu à la télévision après Moubarak, et a déclaré qu'il existait une feuille de route pour la transition, soulignant qu'il superviserait un "transfert pacifique de pouvoir".

"Vos revendications sont légitimes et justes (...) Il n'y a aucune honte à entendre vos voix et opinions, mais je refuse tout diktat de l'étranger", a affirmé Hosni Moubarak.

"J'ai annoncé ma détermination à remettre pacifiquement le pouvoir après la prochaine élection (...) Je conduirai l'Egypte et son peuple vers la sécurité".

Après un précédent discours de Moubarak, la semaine dernière, de nombreux Egyptiens appartenant aux élites urbaines à l'avant-garde des manifestations s'étaient déclarés satisfaits de la promesse d'un changement en temps voulu, ajoutant qu'ils étaient désormais attachés à ce que les activités économiques suspendues par les manifestations puissent reprendre.

Mais à quelques heures de la "Journée des Martyrs" prévue vendredi à la mémoire des victimes des manifestations, la colère dans les rues du Caire et d'Alexandrie fait redouter des dérapages, alors que l'armée, déployée dans les rues depuis deux semaines, a annoncé qu'elle prenait la situation en main pour protéger la nation.

"Il ne paraît pas comprendre la magnitude de ce qui se passe en Egypte. A ce stade, je ne pense pas que cela suffira", commente Alanous al-Charek, de l'Institut international d'Etudes stratégiques à propos du discours du raïs. "Il a réalisé un tour de passe-passe. Il a transféré l'autorité à Omar Souleïmane tout en conservant en quelque sorte sa position de dirigeant".

"Etant donné l'intense déception que provoque ce discours en Egypte, le pays est entré ce soir dans une période inquiétante de tension extrême et de danger qui ne peuvent être réglés que par un changement de régime crédible acceptable par la majorité des Egyptiens", note pour sa part Mohamed El Erian, de Pacific Investment Management Co.

Dans la journée, les forces armées avaient publié un "Communiqué No 1" annonçant qu'elles intervenaient pour protéger la nation. Certains Egyptiens ont considéré cette intervention comme un coup d'Etat militaire après deux semaines de manifestations sans précédent.

L'annonce de ce que Moubarak pourrait céder le pouvoir avait suscité des manifestations de joie sur la place Tahrir, mais une partie de la foule n'a pas tardé à affirmer haut et fort qu'elle ne voulait pas de régime militaire.

Jean-Stéphane Brosse, Guy Kerivel et Nicole Dupont pour le service français

 

Confronté depuis le 25 janvier à des manifestations sans précédent dénonçant la pauvreté, la corruption et l'oppression, le président égyptien Hosni Moubarak a annoncé jeudi un transfert de pouvoirs au vice-président Omar Souleïmane. Lire la suite l'article

 

http://fr.news.yahoo.com/4/20110210/tts-egypte-top-ca02f96.html


Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Actualité (et alternative)
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche