Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 05:28

 

http://www.lencrenoir.com/wp-content/uploads/2010/04/fmi_cari2.jpg

 

FMI / Banque Mondiale: qui de l'Europe ou des Etats-Unis cèdera?

Astrid Gouzik - Marianne | Jeudi 26 Mai 2011

La question aurait été posée à la fin du mois de juin, mais l'inculpation de DSK a précipité les événements. Qui lui succèdera à la tête du FMI? Si l'Europe en conserve la direction générale, la pression des pays émergents sera telle que les Etats-Unis pourraient, en 2012 à la fin du mandat du président de la Banque Mondiale, Robert Zoellick, être contraints de laisser la Banque Mondiale à un pays émergent. A moins que...


Christine Lagarde a officiellement annoncé mercredi, lors d’une conférence de presse, sa candidature pour succéder à Dominique Strauss-Kahn à la tête du Fonds Monétaire International. Et la ministre de l’Economie française part franchement favorite, devançant déjà les autres candidats. Ainsi le mexicain Agustin Carstens  le kazakh Grogori Marchenko, et le sud-africain Trevor Manuel font figure de challengers.

L'équilibre des forces... de 1944

« Le FMI, c’est une organisation internationale qui a pour particularité d’être régie par les principes d’une banque. On vote au prorata  de la contribution au capital. Si un pays contribue à hauteur de 40% du capital, alors sa voix vaut 40% des votes », expliquait l’économiste Jacques Sapir, il y a quelques jours.
Or l’Institution regroupe 187 pays membres qui doivent se partager les voix pour élire le successeur de Dominique Strauss-Kahn. Dans ce panorama, l'ensemble du vote des Européens pèse lourd (30,9% des votes juste devant les Etats-Unis avec 16% des votes et le  Japon avec 6,02% ) et le système est bien rôdé.
 
En effet, depuis la conférence de Bretton-Woods en 1944, qui a abouti à la création du FMI et de la Banque Mondiale, les Etats-Unis et l’Europe ont conclu une entente, officieuse et pourtant notoire : la Banque Mondiale reviendra aux Américains, et le FMI aux Européens.
 
Et depuis la crise économique, rien de nouveau. Mais les revendications commencent à se faire entendre, surtout du côté des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud), réclamant « un droit d’accès » à ces postes-là. Les postes financiers, que l’on rechigne souvent à confier aux pays émergents. Dominique Strauss-Kahn avait pourtant émis le souhait qu'un représentant des pays émergents lui succède. Il s'agissait d'un des points de la réforme qu'il avait mis en place au FMI: le rééquilibrage des droits de vote au sein de son conseil d’administration. Mais depuis l'affaire, ces réformes sont restées en suspens.

Christine Lagarde a bien saisi l'enjeu que représentent les pays émergents et redouble de prudence. Lors de la conférence de presse organisée mercredi, elle  se gardait bien de se présenter comme la candidate de l'Europe. Au contraire, elle insistait habilement sur le fait que le FMI était avant tout un ensemble de 187 pays. Reste que Christine Lagarde est Européenne, et que si elle est nommée directrice générale, le poste reviendra bien encore une fois à un Européen (et à un Français pour la cinquième fois). Mais la tactique est fine. A défaut d'un soutien inconditionnel, elle sait qu'elle ne doit pas se heurter à un rejet massif de sa candidature pour la simple raison qu'elle est la candidate des pays riches.
 
C'est là qu'intervient le vote décisif des Etats-Unis.

Le jeu des chaises musicales

En effet si la pression devient trop forte, si la gronde des pays émergents se fait trop bruyante, il va bien falloir céder. Que ce soit dans quelques jours au FMI, ou en 2012 à la Banque Mondiale, l’un des deux grands va probablement devoir laisser sa place. C’est un peu le jeu des chaises musicales. Seulement deux chaises pour trois entités. Qui des Etats-Unis, de l’Europe et des pays émergents se retrouvera assis au FMI et à la Banque Mondiale ?

Et le jeu, l’Europe en a bien intégré les règles. C’est ce qui explique que l’Union européenne se rallie à Christine Lagarde pour conserver l’Institution chargée de la stabilité monétaire internationale. Angela Merkel estime qu’« il serait préférable que l’Europe continue à occuper ce poste ». 

Pour le moment, seuls le Japon et les Etats-Unis n’ont pas exprimé clairement leur soutien à la candidature française. Peut-être trop conscients du fait que si le FMI reste aux Européens, ce sera à eux de se résoudre à faire une concession sur la Banque Mondiale l’année prochaine. Toutefois il existe  une autre alternative. Un accord pourrait être négocié entre l'Europe et les Etats-Unis: vous ne vous opposez pas à notre candidate pour le FMI, on vous laissera conserver la présidence de la Banque Mondiale lorsque le mandat de Robert Zoellick touchera à sa fin, en 2012.

Et dans ce cas, les pays émergents se seraient faits duper... Ils devraient continuer à se consoler avec d'autres organismes. Après tout, ces pays du « reste du Monde » sont représentés à la tête des organisations internationales : c’est un Coréen (Ban Ki-moon) à l’ONU, une Chinoise (Margaret Chan) à la tête de l’OMS, un Sénégalais (Jacques Diouf) à la FAO… Mais surtout pas quand cela touche de trop près à la finance !

http://www.marianne2.fr/FMI-Banque-Mondiale-qui-de-l-Europe-ou-des-Etats-Unis-cedera_a206586.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche