Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 16:36

sott.jpg
Courrier qui m'a été adressé (eva) :

Bonsoir Madame,
Voici un échange que j'ai eu avec Monsieur le Député Jacques Myard
sur la situation en Syrie.
Je vous en souhaite bonne lecture.
 
Bien à vous,
Jean-Charles


---------------------------------------------------------------------------

 

 

Monsieur le Député,


Le gouvernement français au nom d'intérêts étrangers, s'apprête à mener sous "condition de mandat de l'ONU", et au travers du Chapitre VII article 39 de la Charte des Nations-Unies, une guerre au motif et en représailles de l'assassinat de civils du village de Houla. Des informations convergentes apportent un démenti sérieux à ces graves accusations et avancent une opération secrète ayant pour intention de battre les tambours du soutien public pour une guerre contre la Syrie.


En effet, plusieurs sites d'informations non alignés le publient. L'un d'eux précise "qu'au début des années 1960, les chefs militaires des Etats-Unis dressèrent des plans pour tuer des personnes innocentes et pour commettre des actes terroristes dans des villes états-uniennes afin de créer un soutien public". En fait, pour mieux légitimer des guerres "humanitaires" et de prédation.


Cuba fut la première victime de cette opération du "nom de code Northwoods".


Le gouvernement français se livrerait-il à un jeu de dupes, trompant l'opinion publique par médias interposés aux ordres pour apporter un soutien à une puissance étrangère pour laquelle les visées du bassin du levant au large des côtes du Liban, d'Israël et de la Syrie aurait un intérêt pour sa souveraineté énergétique, notamment gazière?

 

Si telle est la politique étrangère de la France, celle-ci ne peut se référer à l'article 39 de la Charte des Nations-Unies pour engager une opération millitaire car la Syrie, prétendument agresseur à l'encontre de son propre peuple, est en réalité victime d'une opération de type "Northwoods", menée sous fausse bannière et pouvant recevoir la qualification de crime contre l'humanité. Je rappelle ici qu'il s'agit de civils dont 49 enfants, qui ont été lâchement assassinés.

 

Il est par ailleurs déconcertant que les protagonistes de cette opération criminelle se soient servis d'une photo prise le 27 mars 2003 en Irak, au sud de Bagdad par le photographe Marco di Lauro qui travaille pour Getty Images pour illustrer le massacre abominable de Houla afin d'avoir l'assentiment de l'opinion publique internationale. La désinformation par les agences de communication au service d'officines inter-gouvernementales, est totalement inacceptable est doit être fermement condamnée.

 

Dans ce contexte, l'application de l'article 39 de la charte à l'encontre de la Syrie, constitue une rupture dans le règlement pacifique et diplomatique des conflits internationaux, créant ainsi une instabilité jurique du droit international aux conséquences incalculables puisque les valeurs de responsabilités s'en trouvent totalement inversées.

 

Je n'ose croire en une telle situation et la raison commande en effet, Monsieur le Député, que le gouvernement soit interpelé sur cette grave question avant que la France ne s'engage dans une opération millitaire illégitime et aux conséquences comme vous l'écrivez dans votre communiqué de presse, "catastrophiques".

 

A une semaine des élections législatives et alors que selon un sondage Ifop pour Ouest France, celui-ci prétent que "presque 60% des Français y sont favorables, contre 42% qui récusent une telle option". Le "presque" apparaissant ici comme une tromperie caractérisée pour conditionner et inciter l'opinion publique à accepter l'option millitaire sur la Syrie; ce qui est tout simplement scandaleux.


Les électeurs pouraient s'en souvenir ...

 

Un commentaire parmis 32 réactions est significatif de ce que pensent réellement les Français sur une telle intervention. Voyez plutôt : "C'est une question bien trop sérieuse pour se permettre d'évoquer une tendance. On généralise à partir d'un sondage réalisé en ligne sur un échantillon de 1006 personnes "représentatif" de la population française. Désolé mais je ne pense pas avoir été représenté ni ceux qui n'ont pas internet (1/3 des ménages français n'ont pas internet). En clair, c'est de la propagande".


Source : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/syrie-58-des-francais-sont-favorables-a-une-intervention-militaire_1121716.html


De la "propagande". Le mot est dit. Ce ne serait pas grave si une telle propagande n'était pas suivie ici de la perspective d'une guerre dont le mobile repose une fois encore sur la convoitise de matières premières.

 

Le gouvernement Français doit refuser de s'engager dans une telle guerre de prédation et ne pas se laisser dicter par une puissance étrangère. La primauté de la souveraineté nationale jusqu'à sa politique étrangère, le commande.

 

Trés respectueusement,

 

Jean-Charles (..)

 

Sources:

http://www.voltairenet.org/Le-bassin-du-Levant-et-Israel-une

http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=31142

http://echosdesmontagnes.blogspot.fr/2012/05/syrie-houla-irak-marco-di-lauro.html


 

----- Original Message -----
Sent: Wednesday, May 30, 2012 12:04 PM
Subject: Communiqué : Syrie, une intervention militaire, veut-on ouvrir la boîte de Pandore

 


COMMUNIQUE DE PRESSE
de Jacques MYARD
Député UMP
Président du Cercle Nation et République

Le 30 mai 2012


A/S : Syrie, une intervention militaire, veut-on ouvrir la boîte de Pandore ?

François HOLLANDE a mentionné hier sur France 2 la possibilité d une intervention armée en Syrie si le Conseil de Sécurité le décidait.

Il appartient en effet au seul Conseil de Sécurité d autoriser une intervention armée, dès lors qu il estime qu il y a menace à la paix dans la région à ce titre, le Président de la République s inscrit dans la continuation de la politique étrangère de la France.

En revanche, on ne peut qu être très réservé sur les conséquences dune telle décision, même légalisée par lONU.

Sil est important de condamner, et de prendre des sanctions pour exercer des pressions sur le régime de Damas, une intervention militaire a, quant à elle, toutes les chances de déclencher une réaction en chaîne incontrôlée d affrontements, qui déstabilisera totalement le Proche et Moyen-Orient dans un commun désastre.

La Syrie nest pas la Libye ! Elle est au coeur même du conflit du Proche-Orient, de sorte qu une intervention armée ouvrira la boîte de Pandore, et créera une situation qui deviendra rapidement incontrôlable.

Il est donc urgent de garder raison, et d éviter une fuite en avant dont les conséquences seraient catastrophiques.
 

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche