Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 12:11

 

« Le grand vol des banques », témoignage d’un « insider » sur l’Apocalypse financière qui vient – La mort de l’euro

Source Infoguerilla  (Merci à Pascal Roussel, Denissto et Eddie pour l’info) – Il y a quelques heures seulement, il y eut beaucoup de bruit et de moquerie des grands médias sur le témoignage du trader

d’Alessio de la BBC. Mais celui d’Attila Szalay-Berzeviczy, actuel dirigeant de la banque UniCredit, est d’un autre calibre et fait passer le témoignage du trader de la BBC pour une « comptine pour enfants ». Il faut savoir que si Szalay-Berzeviczy est l’actuel chef d’UniCredit global securities, il fut l’ancien président de la bourse hongroise. C’est donc un homme parfaitement au courant du système qui s’est exprimé sur le portail hongrois index.hu.

A la lecture de son témoignage, d’aucuns comprennent combien les moyens de subsistance qu’offre la finance sont devenus quelque chose d’extrêmement fragile. Le second grand ponzi est en train de détruire leurs boulots, leurs carrières, et leur mode de vie tout entier.

« L’Euro est pratiquement mort »

Par rapport au témoignage du trader de la BBC, où l’on objectait la « naïveté », l’inexpérience ou le désir d’attirer l’attention du public, avec Szalay-Berzeviczy c’est le sommet de l’exécutif d’Unicredit qui s’exprime, un parfait initié des rouages du système.
Question : que va-t-il se passer en cas de défaut de paiement grec ? Parmi les assertions stupéfiantes (stupéfiantes dans le sens qu’un banquier actuel ose dire la vérité) on a relevé : « l’Euro est pratiquement mort » et « l’Europe est face à un séisme financier à cause du défaut grec… » « L’Euro est au-delà de tout sauvetage … » « La seule question qui reste est combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce ». « Un défaut de la Grèce va immédiatement déclencher un séisme de magnitude 10 à travers toute l’Europe »… « Les détenteurs d’obligations du gouvernement grec devront amortir leur investissement entier, les nations d’Europe du Sud vont arrêter de payer les salaires et les pensions et les guichets automatiques seront vides en quelques minutes ». En d’autres termes : bienvenue dans l’Apocalypse….


Mais attendez, il y a encore autre chose. D’après Bloomberg : « L’impact d’un défaut grec pourrait rapidement se répandre à travers le continent, il pourrait inciter à une ruée sur les banques les ‘plus faibles’ des pays ‘les plus faibles’ ». « Une telle escalade de la panique peut balayer l’Europe conduisant à l’éclatement de la zone Euro », ajoute Szalay-Berzeviczy.

Szalay-Berzeviczy est juste arrivé en Hongrie après un voyage à l’étranger, et n’est pas joignable jusqu’à tard aujourd’hui, explique un officiel d’Unicredit, qui a demandé à ne pas être identifié car il est n’est pas autorisé à parler à la presse. Tel est le commentaire de Bloomberg qui a cherché à contacter Szalay-Berzeviczy à son bureau de Budapest, voulant avoir d’autres explications.

Maintenant voici le texte, traduit par Google du hongrois à l’anglais. Certaines nuances peuvent être perdues, mais le message est en gras :

La monnaie commune européenne est virtuellement morte. L’euro est dans une situation de condamné. La seule question qui reste est : combien de jours l’action d’arrière garde et sans espoir des gouvernements européens et de la Banque Centrale Européenne pourra entretenir les esprits de la Grèce ? Pour le moment, quand Athènes sera déclarée en faillite, un séisme de magnitude 10 va secouer l’Europe, qui sera l’ouverture d’une nouvelle ère dans la vie du vieux continent. En effet, une banqueroute de la Grèce signifie non seulement que les détenteurs de titres du gouvernement grec ne vont pas récupérer l’argent investi, mais aussi, à l’intérieur, que l’Etat grec sera incapable de rembourser ses dettes. Pour le moment, parmi les Grecs, seuls les docteurs, policiers, militaires, ministres et employés gouvernementaux locaux ne recevront pas leurs salaires, tout comme les séniors ne s’attendent pas à passer de bons moments. L’ATM est vidé en quelques minutes. Les banques locales sont coincées car détenant des titres du gouvernement déclenchant une crise de liquidité immédiate et la dévaluation du système bancaire grec dans un effondrement total. Ainsi l’épargne des déposants est totalement perdue (…) les gens ne seront pas en mesure de retirer de l’argent (…) Le peuple manquera de carburant et de nourriture. La Grèce est pratiquement à l’arrêt complet pour une décennie et il y aura une baisse spectaculaire du niveau de vie dans le pays entier.
Le problème est que, dans ce cas, la catastrophe ne peut pas s’arrêter à la frontière grecque. Avec sa vitesse et son élan, la crise grecque va toucher l’ensemble de la zone euro, l’Europe et enfin secouer le monde. Un canal par lequel se répandrait l’infection. Bien sûr, un tel scénario serait l’effondrement du système bancaire. En effet, les banques internationales vont devoir subir des centaines de milliards d’euros de pertes et seront tôt ou tard obligés de verrouiller les échanges avec les autres banques, qui ont à voir avec un pays où –selon les attentes des investisseurs – l’arc de crise grec frappera à nouveau.
Et quand les banques ne se font plus confiance les unes aux autres, qu’elles arrêtent de se prêter les unes aux autres, les marchés financiers internationaux s’arrêtent. Cela signifie que toutes les institutions financières sont laissées seules avec leurs clients.
Les pays pauvres avec des banques faibles vont commencer à paniquer avec des retraits de fonds de détail. Cela va avoir des répercussions sur les marchés interbancaires, et l’on risque une crise de liquidité immédiate. Toutes les institutions financières pourraient être mises en faillite. (…)

La suite pour les courageux (ou les hongrois) ici :

http://index.hu/gazdasag/penzbeszel/201 … ankrablas/

 
35 Comments

Publié par le 25 janvier 2012 dans Non classé

 

Trader Noé – Une analyse et une réflexion au cas où…

Hier, sur le E-mini SP 500, le niveau des 1303 points présentait un point support important, juste avant celui des 1295 points. Le cours a rebondi dessus, et tant que le E-mini SP 500 évolue au-dessus de son support ascendant (formé dès le 20 décembre 2011), il n’y a pas d’inquiétude à avoir (boursièrement parlant) sur le marché US, qui se porte bien mieux que les marchés européens.

Dernièrement, nous avions parlé de la valeur EDF, mais aussi Crédit Agricole et Société Générale. Ces trois sociétés ont été dégradées par les agences de notation…

Le marché E-mini SP 500 reste haussier et nous sommes sur la résistance des 1315 points. Le dépassement de cette dernière nous inciterait à surveiller d’autres résistances : à 1340 et peut être 1400 points.

Quel est l’intérêt de dégrader les sociétés européennes dans un marché haussier ?

Ce soir, nous aurons le verdict de la FED.

C’est juste une réflexion. Mais si la FED présentait un nouveau plan d’assouplissement, un QE 3 par exemple ?

1/ Dernièrement, le congrès n’avait pas accepté de relever le plafond de la dette US.

2/ Les agences interviennent fortement depuis ce début d’année, sachant pertinemment qu’au moindre problème, le déclenchement des CDS aurait lieu.

3/ Une agence a même anticipé une nouvelle dégradation de l’Italie avant la fin de ce mois. (Voir ce blog.)

4/ Le marché US reste haussier tant que le E-mini SP 500 évolue au-dessus des 1295 points.

Un QE 3 ou une approche similaire pourrait permettre de soutenir les indices tout en épongeant une bonne partie des pertes éventuelles, suite à un déclenchement des CDS…

Pour rappel, les tensions sur la Grèce pourraient peser sur plusieurs banques dont Unicredit.
Nous avions proposé un article en septembre dernier à ce sujet. La rédaction de LIESI va le rafraîchir pour le remettre en ligne… Ce pourrait être très judicieux.
Imaginons que les Américains fassent tout pour redynamiser leur économie et qu’un gros problème “européen” survienne. Le Dr Alan Greenspan justifierait son propos prophétique quand il affirmait que la croissance américaine était pénalisée à cause de l’Europe.

 
5 Comments

Publié par le 25 janvier 2012 dans Non classé

 

Quand David se prend pour Goliath !

Le parquet de Trani (sud) accuse les trois grandes agences de notation, SP, Fitch et Moody’s, d’abus de marché. Les magistrats reprochent notamment à Fitch d’avoir laissé entendre ces derniers jours que la notation de l’Italie avait de grandes chances d’être dégradée d’ici le 31 janvier.

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/01/24/97002-20120124FILWWW00511-perquisitions-chez-fitch-a-milan.php

Un super dégradation juste avant ou pendant le prochain sommet européen ? Trader Noé l’avait évoqué récemment dans l’une de ses analyses. Ils sont vraiment très ingénieux.

 
39 Comments

Publié par le 24 janvier 2012 dans Non classé

 

Le bal des agences se poursuit…

S&P va probablement dégrader la note de la Grèce ! Histoire d’accélérer la descente aux enfers de l’Europe !
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/01/24/97002-20120124FILWWW00492-grece-menaces-sur-la-note-par-sp.php

et bien sûr, on veut nous faire croire qu’il n’y a pas de chef d’orchestre. Ce ne sont pas les lecteurs de ce blog qui croiront à cette fable du hasard permanent en matière de haute finance.

 
18 Comments

Publié par le 24 janvier 2012 dans Non classé

 

Bataille Navale & Jeu de Go

Par Menthalo -La Chine et la Russie arriveraient-ils à leurs fins ?

Le 16 mars 2009, quelques jours avant le sommet du G20,  Zhou Xiaochuan, le Gouverneur de la Banque Centrale Chinoise publiait sur le site de la Banque un texte en Chinois et en anglais, pour qu’il ait le plus grand impact possible. Il disait que le commerce international ne devait plus reposer sur une monnaie d’échange de référence, mais sur de « real assets », des biens tangibles. Si le Dollar n’était pas nommé, il était très clairement désigné et les analystes économiques ont beaucoup parlé à cette époque des souhaits de la Chine de revenir à un étalon Or. D’autres ont évoqué le Bancor, basé sur un panier de matières premières (Or, Argent, Pétrole, ..) . Depuis, cette position de la Chine n’a cessé de s’affirmer.

Pétrole contre de l’Or

L’Inde, qui avait annoncé la semaine dernière, qu’elle achèterait le pétrole iranien en roupies, vient de déclarer qu’elle échangerait ce pétrole contre de l’or. Les indiens achètent pour 12 Milliards de $ par an de pétrole iranien, ce qui représente 7 Millions d’onces au cours actuel ou 202 tonnes d’or.
L’Inde est le plus gros consommateur mondial d’Or avec 20% de la demande, soit environ 800 tonnes par an. Celle-ci a augmenté de 15% en volume d’une année sur l’autre et du fait de la hausse des prix de 46% en valeur (us$), d’après la plus récente étude du World Gold Council.
Si l’Inde met en oeuvre la politique qu’elle vient d’énoncer, elle augmente sa consommation d’un quart, et elle représenterait désormais 25% de la demande mondiale d’or.
Les prix de l’or vont-ils pouvoir baisser comme le souhaitent les Banksters du comex ?

Les autorités anglo-américaines ont interdit à l’Iran d’acheter de l’Or.
Quelle blague ! L’Iran est le bienvenu à acheter sur le marché de Munbaï ou de Shanghaï, qui se sont libérés des dicktats américains.
La plupart des marchés asiatiques étaient fermés hier pour les fêtes de la nouvelle lune du Nouvel An Chinois. Les volumes ont donc été plus faibles, sauf à Tokyo qui a vu une très forte hausse des volumes sur les futures Gold du TOCOM, le marché japonais.
Cette décision anglo-américaine interdisant à l’Iran de trader l’Or sur le COMEX et le Marché de Londres, va marginaliser plus encore le Comex et affaiblir le LME, tous deux étant considérés comme des marchés de voleurs, où chaque barre d’or réelle est vendue à près de 350 clients différents.

Les Emirats Arabes Unis jettent le masque

Les Emirats arabes Unis viennent à leur tour d’annoncer officiellement que les échanges de pétrole avec la Chine se feraient désormais en Yuan.
Cette nouvelle est une attaque nucléaire contre le Dollar. La Banque Populaire de Chine a ouvert un swap direct avec Dubai et les Emirats Arabes Unis de 35 Milliards de Yuan contre 200 millions de UAE dirhams, valable 3 ans. Cela représente 5,5 milliards de Dollars de transactions pétrolières qui échappent au contrôle des Banques de la City et de WS, et une nouvelle défaillance dans le système mis en place par Kissinger et les Bilderberg en 1973. Pour mémoire, un accord avait été conclu avec l’OPEP pour une augmentation substantielle des prix du pétrole, sous réserve que ce flux d’Eurodollars transitent par les banques de Londres et qu’un pourcentage soit automatiquement réinvesti en Bons du Trésor américains.
Cet accord est désormais ouvertement rompu par les Emirats Arabes Unis et Dubaï.
De nombreuses rumeurs et confidences circulaient depuis deux ou trois ans sur une action concertée sur le marché londonien de l’or et de l’Argent, où différents intervenants représentant des intérêts arabes, asiatiques, allemands … semblaient travailler de façon presque militaire pour faire des raids sur les stocks de Métaux Précieux du LME. Aujourd’hui, en révélant cet accord avec la Chine, les UAE dévoilent leur jeu.
Dans le même temps, la compagnie géante ARAMCO, compagnie d’état de l’Arabie Saoudite, a signé un accord majeur avec la Compagnie chinoise SINOPEC. Cette dernière va construire une raffinerie en Mer Rouge, prévue pour être opérationnelle dans deux ans. L’Arabie Saoudite est le principal fournisseur de pétrole et la Chine, le plus gros consommateur. Cet accord direct entre les deux puissances exclut les intermédiaires et permet à la Chine de renforcer les relations bi-latérales. Dans deux ans, les échanges commerciaux se feront en Yuan.
La Chine importe près de 250 millions de tonnes de pétrole par an.
Bataille Navale  contre “Jeu de GO”
Alors que le porte-avions américain et son escadre viennent de passer le Détroit d’Ormuz pour entrer en Mer Rouge et rejoindre le reste des forces navales américaines et franco-britanniques, on peut à juste titre se demander si cette parade militaire des forces navales de l’OTAN s’adresse à l’Iran ou aux Emiratis.
Les Etats Unis ont mis en place des sanctions monétaires contre l’Iran, qui semblent pour l’instant contournées, alors que depuis deux ans, la politique diplomatique et monétaire chinoise avec ses partenaires économiques (Vénézuella, Brésil, Russie, Inde, Iran, Japon, Corée, Allemagne, Turquie, Kazachstan, … ) inflige une cuisante défaite financière à la Réserve Fédérale, au Trésor Américain et aux Banques anglo-américaines, sans tirer un seul coup de canon.
Les Américains par leur présence militaire massive en Mer Rouge et en Méditerranée, essayent de démontrer qu’ils sont encore la Puissance dominante. C’est la politique de la Canonnière alors que les Chinois avancent leurs pions sur le plateau du “jeu de go”, qu’ils maîtrisent parfaitement.
Manipulation Massive des BANKSTERS sur le Silver
SLV a 300 millions de parts, chacune valant une once d’Argent.
Jim Willie révèle que pour faire s’effondrer les cours de l’Argent sur le Comex la première semaine de mai, le volume d’échange sur SLV a représenté exactement 300 Millions d’onces. Les banksters ont donc vendu massivement la totalité du stock officiel sur les futures pour faire s’effondrer les cours.
Voilà une excellente raison pour ne pas investir dans ce genre de produit (or ou argent papier) qu’il s’appelle SLV, GLD , BV ou autres.  Quand vous y investissez, c’est pour préserver la valeur de votre capital et profiter d’un marché en forte hausse.
Mais ceux qui détiennent vos capitaux, jouent contre vous avec votre propre argent. Ne confiez votre argent à personne d’autre que vous même.
 

68 Comments Publié par le 24 janvier 2012 dans Non clas

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans La crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche