Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2011 4 21 /07 /juillet /2011 19:07

Le 14 juillet, le défilé, l’armée française… c’est d’abord la « prise de la Bastille » !
 

Jean Lévy

lundi 18 juillet 2011, par Comité Valmy


Voir en ligne : POUR UN NOUVEAU SERVICE REPUBLICAIN ET NATIONAL - Comité Valmy

 

Dans la polémique qui s’est développée, à partir des déclarations d’Eva Joly, ni à droite, ni à « gauche », personne n’a évoqué l’essentiel : l’origine de cette Fête nationale.

 

En fait, il a fallu attendre la loi du 6 juillet 1880 pour que la République décide de célébrer la « prise de la Bastille » pour en faire son symbole, et décréter son jour anniversaire, le 14 juillet, Fête nationale.

Car, il faut le rappeler, le 14 juillet 1789, le peuple de Paris s’insurgeait contre le pouvoir royal, l’absolutisme d’un régime millénaire, celui d’une aristocratie, qualifiée de droit divin, qui régnait sans partage sur une population de 26 millions, qualifiée, pour l’immense majorité, de « manants » sans droits, « taillables et corvéables » à merci.

Le 14 juillet fut le premier coup de boutoir qui fissura un système, au profit d’une autre classe, la bourgeoisie qui possédait l’argent, et lui permis d’accéder au pouvoir. Les ouvriers, les « manouvriers », à l’époque regroupaient seulement un groupe humain de 600.000 personnes...

Mais ce fut l’irruption armée des couches populaires dans la vie politique, qui fut déterminante dans l’abolition d’un régime d’oppression, honni et corrompu, d’une minorité de privilégiés, nobles et dignitaires de l’Eglise, regroupés autour du Roi.

C’est cette rupture avec un ordre ancien que la République voulut honorer en faisant du 14 juillet, la Fête de la Nation. Car, au-delà des changements politiques, cet évènement a permis à une population, attachée d’abord à son terroir, de devenir une Nation « du Nord au Midi », solidaire dans son attachement à la France, vecteur de son unité nouvelle.

Ce sentiment prit toute son ampleur, quand, pour faire face à la ruée de l’Europe des rois coalisés, face à l’armée des Princes au service de l’envahisseur, l’armée du peuple, ou plus précisément, le peuple en armes, bouta à Valmy les tenants de l’ordre ancien et proclama la République le 21 septembre 1792.

Mais il fallu attendre 130 ans pour associer l’armée française à la Fête nationale, à la commémoration du 14 juillet. Ce fut seulement en 1919, qu’une telle décision a été prise « pour honorer nos poilus », comme on disait alors.

Comme quoi, associer un défilé militaire à la célébration du 14 juillet, n’allait pas forcément de soit.

Et en ce sens, la polémique née des déclarations d’Eva Joly, proposant de substituer un défilé populaire au défilé de l’armée française, pose plus largement la question de la perception de celle-ci dans l’opinion publique.

Disons qu’à droite comme à « gauche », la diatribe visait essentiellement au bénéfice politique que chacun estimait pouvoir en tirer, à quelques mois de l’élection présidentielle.

Cependant, au-delà de ces considérations électoralistes, il n’est pas inutile de préciser nos positions.

Eva Joly a voulu se présenter comme une candidate pacifique, voire « pacifiste ». Mais de telles convictions auraient plus d’ampleur, si la député européenne n’avait pas rallié le camp belliciste en approuvant l’intervention militaire française en Libye…

Et si ses défenseurs « verts » n’avaient pas profité de l’occasion pour faire de l’anticommunisme, et l’amalgame entre les défilés de l’armée soviétique à Moscou, du temps de l’URSS, comme contre modèles et symboles du « militarisme rouge » et, bien sûr, du « totalitarisme ».

Comme si la victoire écrasante de l’Armée rouge sur l’envahisseur hitlérien, n’avait pas été déterminante quant à la réussite du débarquement allié en Normandie…

Mais passons et venons en aux propos des uns et des autres sur l’assimilation de l’armée, de notre armée, à la Nation.

Disons, d’abord, que les forces militaires ne sont que l’instrument armé des objectifs et de la stratégie politique et diplomatique du pouvoir en place. Aussi, selon les époques et les circonstances, l’armée a été diversement utilisée par les différents gouvernements de notre pays.

Faut-il rappeler que « l’armée de Versailles », libérée par Bismarck, a massacré le peuple de Paris en 1871, alors que celui-ci s’était courageusement dressé avec la Commune, contre l’envahisseur prussien, refusant la capitulation imposée par Thiers ?

Quelle armée fallait-il honorer ?

Faut-il rappeler que le gouvernement de Vichy, en zone dite « libre », organisait des défilés militaires dans nos villes de « l’armée d’armistice », tolérée par Hitler, drapeaux et musique en tête, alors que Pétain livrait notre pays, ses industries et ses travailleurs, à l’Occupant allemand, alors que « l’armée des ombres », celle de la Résistance, livrait combat aux troupes nazies et à ses soutiens français ?

Quelle armée fallait-il honorer ?

Faut-il rappeler que l’Etat Major de l’armée française oeuvrait, en 1940, pour la capitulation, alors que certains chefs militaires résistaient héroïquement en France au-delà de l’armistice, et que d’autres refusaient la défaite, tels de Gaulle, de Larminat ou Leclerc, considérés comme « traîtres » par le maréchal Pétain, qui les faisait condamner à mort par contumace …

Quelle armée fallait-il honorer ?

Et si nous limitons notre rappel historique à la période qui suit la Libération, posons-nous la question : quel rôle, de la Quatrième à la Cinquième République, les différents gouvernements ont-ils fait jouer à l’armée française, en Indochine comme en Algérie, en passant par l’Afrique noire ?

Nos forces militaires ont été engagées dans de guerres coloniales, contre des peuples se battant pour leur indépendance.

Faut-il honorer les chefs de notre armée, en insurrection contre la République, dont de Gaulle disait en 1961 :

« Un pouvoir insurrectionnel s’est établi en Algérie par un pronunciamiento militaire.
Ce pouvoir a une apparence : un quarteron de généraux en retraite. Il a une réalité : un groupe d’officiers, partisans, ambitieux et fanatiques. Ce groupe et ce quarteron possèdent un savoir-faire expéditif et limité. Mais ils ne voient et ne comprennent la nation et le monde que déformés à travers leur frénésie. Leur entreprise conduit tout droit à un désastre national. »

Rappelons-le : tous ces généraux et tous ces colonels avaient été les commandants en chef, durant les sept ans, de la guerre d’Algérie, massacrant au napalm et torturant avec la « gégène » les combattants algérien et la population.

Et ce sont les soldats du contingent qui s’opposèrent, victorieusement, au putsch des généraux !

Hier, l’issue de la révolte, avec une armée de métier comme seule force militaire, aurait pu être différente…

Or, durant ce temps, quelques militaires prestigieux, tel le général de la Bollardière, dénonçant cette guerre et les horreurs qui s’y commettaient, étaient considérés comme « traîtres » et sanctionnés comme tels.

Quels chefs militaires fallait-il honorer ?

Tous ces exemples expriment l’ambiguïté des propos qui assimilent le peuple et son armée. Sauf, quand les déclarations éclairent, au contraire, la persistance d’une idéologie colonialiste et militariste. C’est vrai à droite, à l’UMP comme au Front National, chez tous ceux, autour de Nicolas Sarkozy et de Marine Le Pen, qui ont la nostalgie de nos expéditions outre-mer, et pour qui la colonisation conserve toutes ses vertus.

La « françafrique », ses réseaux, les intérêts capitalistes, dont elle est le vecteur, sont toujours là pour « justifier », en Côte d’Ivoire comme en Libye, les interventions militaires de la France.

Mais à « gauche »,au Parti socialiste, les déclarations de ses leaders qui vont dans le même sens, montrent une égale nostalgie des expéditions coloniales menées par Guy Mollet et François Mitterrand en Algérie, qualifiée alors de « française ».

Et aujourd’hui, de Martine Aubry à François Hollande en passant par Laurent Fabius, chacun y va de sa déclaration :

« le 14 juillet, c’est d’abord un hommage donné à la République donc à notre armée, qui se bat aujourd’hui sur beaucoup de terrain » proclame la première

« Montrer (par le défilé militaire )que nous avons besoin d’une défense nationale et que nos militaires agissent pour nous et sont […] au service de la patrie, c’est une chose utile. » déclare le dernier.

Belles envolées lyriques de la part de politiciens qui bradent notre souveraineté, réduisent l’indépendance de la France, en oeuvrant pour une Europe intégrée, dominée par l’Allemagne, et pour une armée soumise à l’Otan

Telles sont les réflexions

de « canempechepasnicolas »

suscitées par la « polémique » politicienne autour de l’armée française, du 14 juillet …

et, pour nous, mais ignorée de tous,

le jour de la prise de la Bastille

 

Source : http://canempechepasnicolas.over-blog.com/article-le-14-juillet-le-defile-l-armee-francaise-c-est-d-abord-la-prise-de-la-bastille-par-jean-le-79614454.html

 

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1666

 

 

 

 

 

Au Comité Valmy, par eva :

 

 

Bonjour - Vous publiez de temps à autre l'un de mes posts, mais sans  donner le lien de mon blog, en donnant juste mon nom. Pouvez-vous svp aussi donner le lien de mon blog,  comme ici pour le blog de canempechepasnicolas ? Merci ! Cordialement, eva

 

 

.

 

   Comité Valmy   info@comite-valmy.org    -   www.comite-valmy.org                                                                                                                                                 nouveautés

        La maison Euro brûle ! Comment sortir de l’Euro avant qu’il ne soit trop tard ? André Gérin
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1652

        JUIN 1968 : DE GAULLE AVEC LES FRANÇAIS CONTRE LES « GAULLISTES »
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1671

        Faut -il un choc des civilisations ? F d B - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1670

        L’Euro, l’Europe et la mauvaise mémoire... Descartes - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1669

        "La socialisme impérialiste dans l’Allemagne contemporaine" (1919)
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1676

        Syrie : Groupes armés : la preuve par l’image - Par Louis Denghien
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1677

        la gauche devrait se réjouir d’assister à la déroute d’une expédition coloniale - La débâcle de l’OTAN en Libye             (Counterpunch) - Alexander COCKBURN - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1675

        Méthode Coué - Qui contrôle le port de Brega ? http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1674

        La coalition pour la Libye se paye sur la bête par Kharroubi Habib
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1673

        Contacts entre USA et émissaires de Kadhafi - Maurizio Matteuzzi -
         http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1672

        Les robots killer de l’empire - Manlio Dinucci - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1668

        Côte d’Ivoire : Blé Goudé défie Ouattara par Michelle Nougoum
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1667

        Le 14 juillet, le défilé, l’armée française…c’est d’abord la « prise de la Bastille » ! Jean Lévy
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1666

        Hollande : "le péril est devenu imminent" pour l’euro - Il prône un "fédéralisme budgétaire et fiscal
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1665

        Le plus grand mouvement de protestation français depuis 1968 - par Bruno Drweski
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1662

        Venezuela : Chavez prend de nouvelles mesures pour renforcer la souveraineté alimentaire
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1661

        Imbroglio afghan - Comaguer - - Comaguer - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1664

        Le rapt de l’Histoire - Badia Benjelloun - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1656

        Fracturation des sous-sols, version rock ’n roll GASBUGGY, la bombe A dans le gaz de schistes
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1655

        REMPLACER LES INTERVENTIONS MILITAIRES PAR UNE VÉRITABLE POLITIQUE DE CO-                                      DÉVELOPPEMENT - par GUY POUSSY - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1660

        TUNISIE : L’avocat Monem Turki traîne la cinéaste Nadia El Fani en justice
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1654

        Apprentissage des langues, Penfield et CIA par François Gauthier ( FFI-Québec)
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1659

        Premier entretien de Seif El Islam Kadhafi accordé à un journal arabe : « L’Algérie n’est pas un peuple de mercenaires et nous l’acceptons comme médiatrice » - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1653

        Gaza : La symbolique de la flottille par René Naba - http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1658

        CGT Cheminots - NON A LA POURSUITE DE L’INTERVENTION MILITAIRE FRANÇAISE EN LIBYE !
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article1657

        Étrange Russie : F Delorca - http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve577

        La re-colonisation de l’Afrique a déjà commencé - Vidéo Thierry Meyssan
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?breve579

        Jean-Luc Mélenchon : « Maastricht est un compromis de gauche »
        http://www.comite-valmy.org/spip.php?article258

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche