Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 17:21

 

 

Link to OkeaNews

Trop

Posted: 27 Jul 2012 01:07 AM PDT

 

Trop. J'ai atteint mon niveau de tolérance maximum. L’asymptote de ma fonction personnelle de survie en milieu troikan est dépassée. Et tant pis pour le non respect des théories mathématiques. Trop de larmes quotidiennes lors des mois de février et mars dernier lorsque je rédigeais les "nouveautés" mordorandiennes. Trop de visites à Mr Lacrymal en relisant les articles et en les corrigeant. Trop d'épuisements, déjà. Trop de temps passé à brasser les infos véritables et des rumeurs scandaleuses. Trop d'incompétence chez nos gouvernants. Trop. La troïka revient. L'Allemagne ressort le Grexit du placard.
.
Barroso a décidé de se pointer hier à Athènes pour une visite de courtoisie, « Je suis là en ami ». Qu'il aille au diable. Il n'ira pas voir les miséreux. Il n'ira pas voir les toxicomanes. Il n'ira pas voir les quartiers d'Athènes en perdition. Les petits commerçants en faillite. Les petits retraités en larme lors des manifestations des 2 dernières années. Il n'ira pas visiter les commerces fermés, les hôpitaux publics en souffrance où les grévistes héroiques de l'aciérie en grève depuis plus de 8 mois.
J'aimerais qu'il se fasse enyaourter par ceux dont la vie est devenue intenable. Pire, j'ai parfois envie que tout se casse la gueule. Vite. Un reboot. Comme la fin de FightClub. Zou, tout pète et on repart à zéro. La théorie du chaos appliquée. Le théorème du boulanger à son paroxisme. Et on replantera des patates et des tomates. Retour à la case départ sans passer par la banque. Et tout le monde au même point.
.
Dans le même style : :
.
  1. Angela Merkel propose un référendum : le coup de fil de trop ? Aujourd'hui, Angela Merkel a appelé le président grec Papoulias. Une déclaration du bureau du président affirme qu'après avoir parlé avec M. Papoulias par téléphone, le Premier ministre a communiqué avec...
  2. Les 10 mythes sur la Grèce et la crise Aujourd’hui, traduction [libre et sans doute criticable] d’un article de Nick Malkoutzis sur les 10 mythes de la Grèce et de la crise. L’idée générale de cet article est de...
  3. La défaite de l’Etat grec [The New York Times] [traduction] À l'automne dernier, j'ai rencontré Andreas Deliyannis, 55 ans environ, qui avait perdu son emploi de vendeur de pièces détachées automobiles. « On ne se fait plus d'illusions. Pas sur...

 

Et en espagne, occupation de terres !

 

Résistance politique à la crise induite: Les Espagnols montrent le chemin et occupent les terres…
le juillet 26, 2012 par Résistance 71

Nouvelle occupation de terres en Andalousie

jeudi 26 juillet 2012, par SAT

url de l’article original en espagnol:

http://www.sindicatoandaluz.org/?q=node/1004

en français:

http://www.lavoiedujaguar.net/Nouvelle-occupation-de-terres-en

http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article1218

  

Après l’occupation de la finca Somonte — qui en est, le 24 juillet, à son quatrième mois —, une deuxième propriété est occupée par des journaliers au chômage. Cette fois, c’est un vaste terrain appartenant à l’armée, dans la province de Séville, non loin de la petite ville rebelle et « communiste » de Marinaleda.


Informations tirées du site Internet du Syndicat andalou des travailleurs


Osuna / Ecija Séville – Environ un millier de membres du Syndicat andalou des travailleurs (SAT) ont occupé le 24 juillet la finca Las Turquillas, qui abrite la Yeguada Militar [centre d’élevage et reproduction de chevaux] de l’armée espagnole. La ferme, qui dépend du ministère de la Défense, compte 1 200 hectares, la grande majorité en friche parce que l’armée utilise seulement 20 hectares pour le troupeau.


Après avoir parcouru le kilomètre qui sépare la route de la finca, on pénètre dans la zone militaire — indiquée par de grands panneaux — et on atteint le camp militaire où une commission du SAT a rencontré les commandants militaires. Dans ce camp militaire étaient stationnées une compagnie antiémeute de la Garde civile et des troupes militaires, raison pour laquelle l’assemblée avait décidé de ne pas forcer l’entrée de ce camp, de rester dans la zone militaire de la ferme et de commencer les travaux d’infrastructures et de logistique afin d’y rester.


Cet après-midi, des travaux d’aménagement ont été réalisés dans une partie de la ferme pour permettre à plus de cent compañeros et compañeras de rester et de passer la première nuit à Las Turquillas occupée.


Déclaration du porte-parole du SAT,

Diego Cañamero


Le porte-parole national du SAT, Diego Cañamero, a déclaré que l’objectif de l’occupation est que « la terre passe aux mains des travailleurs » et que la ferme dédiée à l’élevage des chevaux soit dorénavant utilisée par des coopératives de travailleurs et travailleuses. « Nous ne voulons pas la propriété de la terre, nous voulons son usage, a souligné Cañamero, que la terre serve à donner du travail et à créer de la richesse, et pas à recevoir des subventions de l’Europe. »


Le dirigeant syndical a souligné que la comarca [canton] de cette province de Séville, où se trouve la propriété, souffre d’« un taux de chômage de 40 pour cent » et, dans ces circonstances, « il n’est pas possible que des terrains publics ou privés puissent être à l’écart de la réalité d’un peuple qui ne sait plus quoi faire avec le chômage. Nous voulons démontrer que, aux mains de coopératives, la ferme aura un autre usage, en créant des emplois et en rendant la terre productive, et pas seulement en recevant des subventions de l’Union européenne », a déclaré Diego Cañamero.


Sur la relation avec les militaires qui travaillent dans le centre de reproduction équine de la propriété occupée, Diego Cañamero a déclaré que l’échange avait été courtois et que « nous n’avons rien contre eux ».


À propos de la surveillance des forces de sécurité qui ont accompagné l’occupation, qui s’est déroulée sans incident, le dirigeant syndical a déclaré : « Nous sommes ici pour rester, ce n’est pas une occupation symbolique. Nous sommes conscients, nous croyons en ce que nous faisons et nous le faisons pacifiquement. » Diego Cañamero a ajouté que « s’ils nous expulsent, nous reviendrons et nous le ferons jusqu’à ce que le gouvernement cède le terrain aux travailleurs ».

 

Traduction : XYZ pour OCLibertaire.

http://resistance71.wordpress.com/

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche