Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2012 2 06 /03 /mars /2012 03:56

Et sur le blog atlasalternatif, également :


Parallèlement à cette réunion, selon le Canard enchaîné du 29 février des représentants des services de renseignements américains, britanniques, français, turcs, saoudiens et qataris ont participé à  une réunion secrète pour préparer un coup d'Etat à Damas pour lequel un budget serait prévu, avec une forte mobilisation des services français, sans garantie toutefois de pouvoir rallier des hauts gradés syriens à ce projet.  

 

 

Bachar al-Assad, Président de la République arabe syrienne.Bachar al-Assad, Président de la République arabe syrienne.Syrie : Programmation d’un coup d’État…


Nous avions évoqué, dans nos articles précédents, l’acharnement occidental organisé contre Bachar al-Assad. Le Président Obama, le Président Sarkozy, le ministre qatari des Affaires étrangères al-Thani et le Président tunisien al-Marzouki, pour ne citer qu’eux, appellent le Président Bachar al-Assad à quitter son peuple et son pays.

 

Voici ce que leur répondait déjà en août 2011, le Président al-Assad : « De tels propos ne doivent pas être tenus à l'égard d'un Président qui a été choisi par le peuple syrien et qui n'a pas été installé par l'Occident, un Président qui n'est pas fabriqué aux Etats-Unis. Ces paroles se disent à un peuple soumis qui accepte de recevoir des ordres de l'étranger… ».


Dans son édition du 29 février 2012, le Canard Enchaîné parle d’un « complot barbouzard » destiné à faire tomber le Président syrien !

 

En marge de la Conférence qui s’est tenue vendredi 24 février à Tunis, des représentants des services de renseignements américains, britanniques, français, turcs, saoudiens et qataris ont participé à une réunion secrète. Pendant leur entrevue, ils auraient évoqué la préparation d'un coup d'Etat.

 

Selon un officier français cité par le journal, « Le coup d’Etat contre Assad serait la meilleure solution. Il est impossible de répéter le scénario libyen et de bombarder l’armée syrienne qui est plus ferme et plus forte que l’armée de Kadhafi. Les chars syriens marchent en toute liberté dans les villes rebelles et les Nations Unies ne nous donneront pas, cette fois-ci, un feu vert ».


Ainsi, le rôle de certains pays occidentaux et de certains pays du Golfe dans la crise syrienne n'est plus un secret. Les langues se délient dans les coulisses politiques et médiatiques, dévoilant les actions programmées dans le cadre du grand complot ciblant le régime syrien.


En mars 2011, des bateaux chargés d’armes en provenance du Liban avaient été interceptés par la marine syrienne.

 

Nous avons là un mode opératoire bien rodé : provoquer une « révolution de couleur » comme la CIA et le financier sioniste George Soros savent si bien les organiser en surarmant quelques agitateurs bien payés puis, prétextant une répression, intervenir militairement.

 

Si on ajoute que le gouvernement syrien se tient fermement dans le camp de la Résistance face à l’USraël, on comprend alors que ce pays est, de fait, un pays en guerre depuis longtemps.

 

Le peuple syrien – qui dans sa grande majorité est resté à l’écart de ces provocations en signe de solidarité avec son Président – ainsi que les mesures du gouvernement (réformes, élections) ont fait échoué cette tentative.

 

Contrairement à ce que nos médias sionisés souhaitent nous faire croire, les manifestations anti-régime rassemblaient, tout au plus, 100 000 opposants.  

 

Nous apprenons ce jour que Baba Amr, quartier de Homs et bastion des insurgés, est bien tombé mercredi 29 février : « L'armée syrienne contrôle la totalité de Baba Amr, les dernières poches de résistance sont toutes tombées », rapporte l’AFP qui cite les services de sécurité à Damas.


L’agression contre la Syrie s’inscrit dans le plan de remodelage du Moyen-Orient voulu par le sionisme.

 

Dans le contexte actuel, ces agressions sont présentées comme une « aide » aux « forces démocratiques », mais il n’en ait rien.

 

Ainsi, la destruction du Front de la Résistance (Syrie, Hezbollah, Iran) apparaîtrait comme un prolongement du « Printemps arabe ». Seule la cohésion du peuple syrien et l’intelligence politique de son gouvernement ont permis d’éviter le pire.


Le but ultime de l’USraël est de maintenir et accentuer sa domination, de l’Afrique au Pakistan. La dureté et la duplicité de l’ennemi sont en proportion de l’enjeu : un changement radical dans l’équilibre mondial et la fin de toute une époque…


Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste
URL : www.partiantisioniste.com/articles/1048

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche