Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2011 7 16 /01 /janvier /2011 15:31

Tunisie: entre révolution et confiscation

Le peuple tunisien, qui a chassé un tyran, vit dans l'incertitude et la peur. Que va faire l'armée, et que va faire la police ? Qui organise les pillages et la terreur ? A quel jeu souterrain les puissances intérieures et étrangères qui ont soutenu Ben Ali se livrent pour garder ce pays dans le giron du capitalisme mondialisé ? A la révolte provisoirement victorieuse va-t-on voir succéder une révolution authentique organisant le pouvoir effectif du peuple ou bien une confiscation par des équipes à la solde de ces puissances ?

.

mail Sarkozy-Ben Ali: Je t'aimais tant...

"Une révolution, ce n'est ni une bourrasque de violence ni un simple changement des équipes au pouvoir; une "révolution", c'est, dans la vie d'un peuple, ce qu'est une "conversion" dans la vie d'un homme, c'est-à-dire un changement radical des fins, des valeurs et du sens de la vie et de l'histoire."

(Roger Garaudy)

Posté par Alaindependa

 

http://alainindependant.canalblog.com/archives/2011/01/16/20138298.html

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Said de Mauritanie 19/01/2011 12:37



Par la volonté d’un grand peuple


Le peuple tunisien vient de donner au monde une grande leçon de dignité.


Par sa persévérance, son courage et son sens du sacrifice, il a provoqué la chute d’un dictateur
sanguinaire. Une première dans le monde arabe et musulman, le peuple s’est exprimé et a chassé du pouvoir, son usurpateur.


Pourtant, le pouvoir de Ben Ali était considère jusqu'à récemment comme un modèle de développement
économique. Le dictateur avait mobilisé les medias publics de son pays pour le glorifier, glorifier la moindre de ses paroles, et la moindre de ses réalisations. Des slogans tels que la Tunisie
nouvelle ou les Grandes réalisations du 7 novembre ne trompent plus personnes en Tunisie ou ailleurs. Le peuple tunisien a répondu aujourd’hui à l’appel de son poète Abou El Kacem Echabi de
grimper au sommet des montagnes et refuse désormais de vivres dans les crevasses


L’armée tunisienne a egalement joué un rôle déterminant à la chute de Ben Ali. Une armée
républicaine qui a pris ses responsabilités en refusant de rester à la solde d’un dictateur qui veut à tout prix s’accrocher au pouvoir.


Le grand mérite de cette armée, qui après avoir chassé le tyran et contrôlé la situation en Tunisie
c’est bien entendu, son respect des dispositions constitutionnelles.


Des élections libres seront bientôt organisées en Tunisie, non pas sous la supervision d’un Général
candidat, mais des institutions constitutionnelles.


Il faut noter toutefois que le premier mérite revient avant tout au peuple tunisien qui ne veut pas
que sa victoire lui soit volée.


Une leçon supplémentaire à méditer par les peuples et les armées du Monde Arabe.


 


Saïd BEDY


Citoyen arabe de la Mauritanie


 



Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche