Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 05:38


Royal Bank of Scotland perd 2/3 de sa valeur en un jour

La banque britannique Royal Bank of Scotland, désormais contrôlée majoritairement par l'Etat, a indiqué lundi 19 janvier, dans un rapport d'activités, qu'elle s'attendait à une perte annuelle de 7 à 8 milliards de livres (7,7 à 8,8 milliards d'euros). 
Lire ici

Titres bancaires : Alerte !


Un lecteur et commentateur régulier m'envoie ce poste par mail :

Après les banques Dexia et Fortis, c'est au tour de la KBC de "boire la soupe....."

13 Euros actions (- 18%)

Aux alentours de 14 heures, le titre du bancassureur affichait un repli de 15% à 13,65 euros, tombant fatalement au plus bas. Un peu plus tôt, l'action a perdu jusqu'à 26%. La réaction du bancassureur s'est fait attendre mais il nie désormais, via un communiqué, les différentes hypothèses avancées par le marché depuis vendredi.
 


Ensuite, il m'envoie un second poste dans la foulée :

Juste le temps de respirer et c'est la grande BNP qui se met à saigner également....

25 euros/Actions (-10%)

ça sent le sapin les amis, j'ai un contact chez Fortis qui m'a dit que si la BNP saute, l'Europe sera à la dérive complète.....

Fast your seat belt (Attachez vos ceintures)


Commentaires : les états ne vont pas laisser les banques majeures se planter. Elles feront tout pour l'éviter. C'est hélas ce qui rend la situation encore plus catastrophique à terme pour les états. Mais tout cela est programmé de haute main. J'y reviendrai rapidement après l'investiture quasi prophétique d'Obama annoncé comme "celui que les Etats-Unis et le monde attendent". Cet homme va préparer la venue d'un suivant et ce mandat d'Obama sera marqué par bien des catastrophes
. Je vous le prédis déjà...

Par ailleurs, je lis ceci sur lecho.be :

Obligations: sus aux rendements

Après le marché de la dette souveraine, les investisseurs tâtent d'autres segments : les obligations liées à l'inflation et la dette d'entreprise.…  (ce sujet en entier est réservé aux abonnés payants !! Ca me fait rire, sinon pleurer. Il faut payer pour apprendre comment perdre tout son argent dans les 1 ou 2 ans qui viennent. C'est le comble du cynisme ou de l'incompétence ou de la cupidité des vendeurs de placements financiers ET DE CERTAINS MEDIAS QUI DEVRAIENT UN JOUR ETRE POURSUIVIS SOIT POUR INCOMPETENCE, SOIT POUR TROMPERIE).


La course aux emprunts d'états, voilà qui va alimenter le plus grand crash de tous les temps...  Ce sera la bulle des obligations d'états tombant en cessation de paiement car lancer dans une course aux rendements pour séduire les investisseurs mais catastrophique pour les dépenses publiques et le contribuable.

Leveilleur




Renflouer le secteur bancaire :
D'où va venir tout cet argent ?


Les états du monde entier se sont lancés depuis le début de 2009 dans de nouveaux renflouages du secteur bancaire. Le processus de nationalisation partielle entamé en octobre 2008 se poursuit. Les Etats-Unis ont ouvert la danse mais cela commence également en Europe avec l'Allemagne, l'Angleterre, la Finlande. D'autres pays vont suivre immanquablement et rapidement. Les montants donnent le tourni.

D'où va provenir le cash pour assurer tous ces soutiens ? Des marchés financiers via des levées de fonds obligataires émis par les Etats et/ou les institutions internationales ? Via la création de monnaie ?
Sans doute des deux à la fois. Les ressources financières "réelles" ne pourront suffire et il est patent que la création d'argent électronique donc virtuel va encore être utilisée. Tout cela commence à sentir le brûlé. La planète finance est engagée dans un processus qui va la mener au bord du gouffre. Il n'y a plus beaucoup de doute que cette crise qui a débuté en 2008 va être encore bien plus importante et dévastatrice que celle de 1929 qui sert d'étalon en la matière. Il ne fait plus beaucoup de doute non plus que si c'est le cas, des mesures sans précédents devront être prises au niveau mondial qui ressemblera en fait à un gigantesque plan de redressement judiciaire à l'échelle planétaire.



Nouvelle tempête
sur les cours des financières


Nous nous y attendions. Les dépréciations d'actifs commencent à se manifester dans les banques en ce début 2009. Les montants avancés sont toujours plus myriphiques. Après Citigroup (18,7 milliards$ de pertes) et Bank of amerika, c'est au tour de RBS (Royal Bank of Scotland) de passer aux aveux.  La banque Royal Bank of Scotland dévoilera lundi une perte pour l'année 2008 qui pourrait atteindre 25 milliards de livres (27 milliards d'euros), croit savoir le Daily Telegraph. Dément et historique ! Lire ICI

Les 37 milliards de livres (41 milliards d’euros) injectés directement dans les grandes banques britanniques en octobre dernier n’ont pas suffi à débloquer le marché du crédit. Pour relancer un système financier qui fonctionne toujours au ralenti et soutenir une économie en crise, Londres devrait annoncer dans les prochaines heures un second plan massif de soutien aux banques, visant à assurer sur les deniers publics leurs actifs à risque, selon la presse britannique. Lire ICI


Mais aussi les banques allemandes sont très loin d'avoir nettoyé leur bilan, selon un article inquiétant du « Spiegel ». Les vingt plus grands établissements bancaires du pays auraient au total 300 milliards d'euros d'actifs toxiques dans leurs livres, et n'auraient déprécié jusqu'ici qu'un quart de cette somme, selon l'hebdomadaire allemand, qui cite une étude menée par la Bundesbank et l'autorité de supervision du secteur financier, la Bafin. Le reste des titres problématiques serait encore valorisé à des hauteurs irréalistes. Il faut donc s'attendre, dans les mois qui viennent, à de nouvelles corrections sévères. Le ministère des Finances aurait pour sa part évalué à quelque 1.000 milliards d'euros l'ensemble des actifs douteux détenus par le secteur bancaire. Dans ces conditions, Peer Steinbrück, le ministre des Finances, se refuse à créer une « bad bank », une structure de défaisance qui se chargerait de liquider les portefeuilles toxiques. Dans le pire des cas, cela conduirait à doubler la dette de l'Etat fédéral, selon lui. 
LIRE ICI.


Côté danois, même manège. Ce sera un plan de 18 milliards d'euros pour soutenir le secteur bancaire et bien sûr "relancer le crédit".
Lire Ici


Bref, partout on sauve, on intervient pour empêcher à tous prix l'effondrement financier qui selon certains est inéluctable vu les montants en jeux au niveau planétaire, notamment pour les montants des produits dérivés toxiques qui valent plusieurs fois le PNB de tous les pays du monde entier.

Mais ce n'est pas tout, parallèlement, les états se trouvent contraints de soutenir d'autres secteurs en difficulté, comme celui de l'automobile. Lire ICI pour Renault et PSA.

Aux Etats-Unis, l'industrie sidérurgique à quant à elle aussi demandé un soutien massif.


Chaque jour, le plus pessimiste des prévisionistes voit ses prédictions dépassées par la réalité.


Nul doute que la deuxième vague du grand chambardement économique et financier mondial a commencé ce premier trimestre 2009. Des faillites de grands établissements pourraient surgir entraînant dans leur sillage d'autres d'entre elles par contagion, car toutes ne pourront pas être sauvées, il ne faut pas se faire d'illusion. Deux banques régionales américaines ont déjà déposé le bilan en ce début 2009.
LIRE ICI. Rappelons pendant ce temps que des états comme la Californie sont déjà en état "d'urgence financière". Bien des collectivités mais aussi des fonds de pension, des états vont se trouver rapidement en situation critique dès cette année 2009.

Avec la dégradation du contexte économique, nous allons sans aucun doute assister à une accélération des faillites d'entreprises ce qui préfigure ENCORE un autre tsunami de dévaluations financières à venir sur les CDS (Credit default Swap) qui sont une sorte d'assurance crédit en version dérivée (véhicule de produits spéculatifs). Les montants en jeu dans ce type de produits dérivés sont colossaux et vont se retrouver sans contrepartie solvable, selon LEAP 2020. Et nous ne parlons ici que des conséquences financières.


Derrière tout cet argent qui s'envole, toutes ces entreprises qui ferment se trouve des travailleurs, donc des contribuables et des consommateurs. La spirale diabolique de la déflation va prendre encore un coup d'accélérateur même si officiellement personne ne s'en fait l'écho dans les grands médias en reliant tous les points en proposant une vraie prospective sur ce qui nous attend.

Les médias financiers préfèrent mettre en avant que ce jour les bourses sont malgré tout en hausse "nette" ...

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/



"vendez tout, la livre est morte"

telle est la phrase prononcée par Jim Rogers un associé de Georges Soros tous deux considèrés comme des carnassiers de la finance. Soros est quant à lui connu pour ses spéculations contre les états et leur monnaie. On pourrait dire que cette phrase veut faire paniquer le monde et qu'il ne faut pas écouter car ils vont profiter de la panique. J'aimerais dire cela et en rester là dans cette note. Malheureusement, la situation des banques anglaises est totalement catastrophique. Le système entier de la city est bel et bien au bord du gouffre et l'état britannique avec lui.

Je n'ose imaginer l'onde de choc que ce séisme va produire à l'échelle mondiale lorsqu'un pilier de l'économie historique tel que l'angleterre va s'écrouler et ce sera tout bientôt. Les conséquences au niveau planétaire sont sans doute incalculables ...

http://lapromo.neufblog.com/leveilleur/2009/01/la-phrase-du-jo.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche