Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2010 6 13 /11 /novembre /2010 15:52

http://jaysesblogs.blogspot.com/2008/02/th2me-mondialisation-et-uniformisation.html

index.jpg

1958

Projet Orion, U.S.A.F :

Drogues, hypnose et ESB
Visant : Portée courte, dans la personne
Fréquences : Modulation ELF
Transmission et Réception : Radar, micro-ondes, modulées à fréquences ELF
But : débriefing personnel de sécurité supérieure, programmation, assurance de sécurité et de fidélité
Pseudonyme : "Dreamland" (Pays des rêves)

Tandis que Lilly donne à entendre qu'il quitta le NIH à cause de l'interférence avec le gouvernement contraire à l'éthique, son Institut de Recherches de Communications (fondé en 1958 pour étudier les dauphins) fut partiellement financé par l'Armée de l'Air, la NASA, le NIHM, la Fondation de Science Nationale et la Marine. Il fut aidé dans ce travail par Grégoire Bateson

En expérimentant avec la privation sensorielle , le LSD et la ketamine, Lilly en est venu à croire qu'il était en contact psychique avec des aliens de ce qu'il appelait le Bureau de Contrôle de Coïncidence de la Terre. Les aliens guidaient les événements dans la vie de Lilly pour le pousser à travailler avec des dauphins, qui étaient des conduits psychiques entre les aliens et les humains.



1959

José Delgado inventa le stimociever, une électrode de profondeur miniature capable de recevoir et de transmettre des signaux électroniques sur des ondes radio FM. En stimulant un stimociever correctement placé, un opérateur extérieur pouvait exercer un degré surprenant de contrôle des réponses du sujet.



1960

MK-DELTA, C.I.A. :

Programmation subliminale électromagnétique réglée avec précision
Visée : Longue Portée
Fréquences : VHF HF UHF Modulé à ELF
Transmission et Réception : antennes de télévision, antennes de radio, lignes à haute tension, ressorts de matelas, modulation sur le réseau à 60 Hz.
But : programmation de comportement et d'attitudes dans la population générale
Effets : fatigue, sautes d'humeur, dysfonctionnement de comportement et criminalité sociale, sautes d'humeur
Pseudonyme : "Deep Sleep" (Sommeil profond), R.H.I.C.

Hal Puthoff, selon l'auteur Jim Schnabel (et confirmé par le docteur Puthoff), servi à la NSA au début des années 1960 pendant son tour avec la Marine, pas l'Armée comme McRae rapporta et resta plus tard comme civil. Rejoignit le SRI en 1971 comme spécialiste en physique laser. Servi comme officier dans la Marine de 1960 à 63 à Fort Meade.

Les grands titres annoncent "Khrouchtchev Dit que les Soviets Diminueront les Forces d'un Tiers; voit une 'Arme Fantastique '". (D'un article du même titre, par Max Frankel, "New-York Times", le 15 janvier 1960, p.1 comme cité dans "Tesla's Electro- magnetics and Its Soviet Weaponization" "Electro-magnétisme de Tesla et Son Application soviétique aux Armes ", papier de T. E. Bearden.)


1965

"Un projet aux Etats-Unis appelé Projet Pandora ... fut entrepris, dans lequel les chimpanzés furent exposés à des radiations micro-ondes. L'homme qui était responsable de ce projet dit, ' le potentiel pour manifester un degré de contrôle sur le comportement humain par radiation micro-ondes à bas niveau semble exister ' et il a vivement recommandé que les effets des micro-ondes soient étudiés pour des 'applications d'armes possibles". ("De "Electromagnetic Pollution: A Little Known Health Hazard. A new means of control?" (Pollution Électromagnétique : Un petit Risque pour la santé Connu. Un nouveau moyen de contrôle?") par Kim Besley, Grande-Bretagne, p 14. Recherche de Woody Blue.)

En 1965, Koslov, alors physicien à la Advanced Research Projects Agency (ARPA), suggéra à Charles Weiss, chef de la sécurité au Département d'Etat, qu'"un programme de recherche modéré et systématique " examine le "Signal de Moscou", qui fut causé par la radiation micro-ondes envoyée dans l'Ambassade américaine de Moscou. Ce programme se développa finalement dans le Projet Pandora, le premier programme de recherche de l'Amérique dans l'utilisation offensive possible de la radiation à micro-ondes anti-personnel non-ionisante.
(Steneck, Nicholas H., The Microwave Debate (Le Débat sur les micro-ondes), The MIT Press, 1984, p. 94-95)

Une arme "Rayon de la mort" a été développée par la Société McFarlane, décrite comme un accélérateur nucléaire à canon à électrons à rayons X modulé, pourrait être adaptée aux communications, télécommande et systèmes de guidage, télémétrie par radiation EM et rayon de la mort. McFarlane a prétendu que la NASA a volé le brevet d'invention en 1965. Annoncé au sujet d'auditions devant le Sous-comité de la Maison d'Appropriations du Ministère de la Défense Nationale, présidées par Rep. George Mahon (Democrate - Texas). (De "Hearing Voices" (Voix Entendantes) par Alex Constantine, Hustler, janvier 1994, p. 102-104, 113, 120, 134. Recherche par Harlan Girard.)

La C.I.A. et le Ministère de la Défense commencent le Projet MKSEARCH, un programme pour développer une capacité de manipuler le comportement humain à l'aide des drogues modifiant le cerveau.


1966

La C.I.A. initie le Projet MKOFTEN, un programme pour tester les effets toxicologiques de certaines drogues sur les humains et les animaux.

Cleve Backster est un spécialiste de détecteur de mensonges qui aida à développer des techniques d’interrogation pour la C.I.A.. À partir de 1986, il dirigea une école d’instruction de détecteur de mensonges et la Backster Research Foundation à San Diego.

En février 1966, Backster enregistra ce qu’il croit être des réactions émotionnelles dans les plantes avec une machine de détecteur de mensonges. Appelé l’Effet Backster, la validité de ces phénomènes est toujours débattue.

Le MK-Search réactive des projets précédemment abandonnés sous Richard Helms, le nouveau Directeur de la CIA. Un tel projet était Spellbinder (Ensorceleur). Son but était de créer un “tueur dormeur,” quelqu’un qui pourrait être lâché après la réception d’un mot clef planté dans son esprit sous hypnose. Selon Gordon Thomas, le projet fut un échec.


1969

Opération Often. La C.I.A. mena un certain nombre d’expériences bizarres en contrôle de l’esprit sous le nom de l’Opération Often. L’opération employait des médiums et des experts en démonologie en plus de l’assortiment normal des chimistes, biologistes et autres scientifiques conventionnels.


1970

Zbigniew Brzezinski, Directeur de la Sécurité Nationale du Président Jimmy Carter, a dit dans son livre, Between Two Ages (Entre Deux Âges), que le contrôle météorologique était une nouvelle arme qui serait l’élément clef de la stratégie. “La technologie rendra disponible aux leaders des nations principales une variété de techniques pour conduire une guerre secrète...” Il a aussi écrit “Des coups électroniques exactement prévus, artificiellement excités pourraient mener à un modèle d’oscillations qui produisent de relativement hauts niveaux de puissance sur certaines régions de la Terre ... on pourrait développer un système qui détériorerait sérieusement la performance cérébrale d’une très grande population dans des régions choisies au cours d’une période étendue.” [Cité dans le papier de Baker “ ELF Psychotronic Tyranny (Tyrannie Psychotronique ELF).]


1972

Puthoff Chef du programme d’observation à distance du SRI, 1972-85. Après qu’il soit parti, Puthoff a été remplacé par Ed May. Ancien Officier du Renseignement Naval. (Puthoff, Harold, “Programme de vision à Distance initié par la C.I.A. à l’Institut de Recherches de Stanford “, “, Journal of Scientific Exploration, Vol. 10, No 1, Spring 1996)

Le Taser, premier dispositif de choc électrique développé pour l’utilisation pour l’application de la loi, délivre des électrodes en forme de flèches barbelées dans le corps d’un sujet et des impulsions de 50 000 volts à deux millionièmes d’ampère sur un temps supérieur à 12-14 secondes. (Du Report on the Attorney General’s Conference on Less Than Lethal Weapons (Rapport sur la Conférence du Procureur Général des Armes Moins que Létales)”, par Sherry Sweetman, 1987, p. 4, qui cite “ Armes Non-Létales pour l’Application de la loi : Besoins de Recherche et Priorités. Un Rapport à la Fondation Nationale de Science par la Security Planning Corporation, 1972. Recherche par Harlan Girard.)

“Un document du Ministère de la Défense américain a dit que l’Armée a testé une arme à micro-ondes. C’était un ‘lance-flammes électronique extrêmement puissant’.” (De “ Electromagnetic Pollution “)
“Une étude publiée par le Centre de Recherche et de Développement d’Équipement de Mobilité de l’armée de terre des Etats-Unis, intitulé ‘ l’Analyse des Micro-ondes pour la Guerre de Barrage ‘ examine la plausibilité d’utiliser l’énergie de fréquence radio dans la guerre de barrage contre-barrage... Le rapport conclut que (a) c’est possible de faire un système de barrière à micro-ondes portatif de campagne qui immobilisera complètement le personnel en plein air avec la technologie présente, (b) il y a un fort potentiel pour un système à micro-ondes qui serait capable de retarder ou d’immobiliser du personnel dans des véhicules, (c) avec la technologie présente, aucune méthode ne pourrait être identifiée pour un système à micro-ondes pour détruire le type de matériel blindé commun aux tanks.” (De “Electromagnetic Pollution” par Kim Besly, p. 15, citant The Zapping of America par Paul Brodeur.) Le rapport documente en outre la capacité de créer des brûlures au troisième degré sur la peau humaine en utilisant 3 Gigahertz à 20 watts/centimètre carré en deux secondes.

Docteur Gordon J. F. MacDonald a porté témoignage devant le Sous-comité de la Chambre sur les Océans et l’Environnement International, concernant la recherche en basse fréquence : “La notion de base était de créer entre l’ionosphère électriquement chargée dans la partie plus haute de l’atmosphère et des couches conductrices de la surface de la Terre cette cavité neutre, créer des ondes, des ondes électriques qui seraient ajustées sur les ondes cérébrales ... environ dix cycles par seconde ... vous pouvez produire des changements de modèles comportementaux ou de réponses.” [Du papier de Baker “ELF Psychotronic Tyranny”.]



1973

Les docteurs Joseph C. Sharp et Grove transmettent des mots parlés via des “audiogrammes à micro-ondes pulsées.” [EW : C’est-à-dire, voix vers le CRÂNE] (Voir “Télépathie Synthétique” dans Résonance]

Docteur Joseph C. Sharp, à l’Hôpital Walter Reed, tandis qu’il était dans une pièce isolée du bruit, était capable d’entendre l’émission de mots parlée par “audiogramme à micro-ondes pulsées.” Ces mots lui ont été émis sans aucun dispositif de traduction électronique implanté. Ils l’ont atteint plutôt par transmission directe au cerveau.

Richard Kennett est un pseudonyme utilisé par l’auteur Jim Schnabel dans Remote Viewers (Visualisateurs Distants) (Dell, 1997) pour décrire un scientifique de la C.I.A. qui a travaillé avec le projet de visualisation à distance. Dans l’insertion de photo est une image de Kennett, Pat Price et Harold Puthoff après une expérience d’observation à distance impliquant un planeur. Ailleurs (exemple : Puthoff, Harold, “Programme d’Observation à Distance initié par la C.I.A. à l’Institut deRecherches de Stanford “, Journal of Scientific Exploration, Vol. 10, No 1, Printemps 1996), l’homme dans la photo à gauche est identifié comme Christopher Green. Comme il ne peut pas y avoir trop de scientifiques à la C.I.A. avec un intérêt dans le paranormal avec ce nom, je me sens sûr dans la supposition que les deux sont les mêmes, bien que je ne l’aie pas absolument confirmé. En tout cas, voici l’information sur “Richard Kennett”, tout de Remote Viewers.

Au printemps 1973, il était un analyste avec le Bureau de la C.I.A. d’Intelligence Scientifique avec un doctorat en neurophysiologie. “En une décennie, Kennett serait l’aide l’officier d’intelligence national pour des questions de guerre chimiques et biologiques”. Son travail se concentra en évaluation de la santé des fonctionnaires étrangers, mais il a aussi exploré les lisières de la médecine et de la psychologie. C’était dans ces circonstances qu’il défia Hal Puthoff au SRI , bien qu’il ne contrôlait pas officiellement le contrat. (Pg 104-106)
Le défi initial était de voir une station de réception à micro-ondes secrète. [Cette expérience controversée est traitée en détail Ici. Selon l’information de Schnabel, cela ferait de Kennett “le challenger de la côte est” de Mind Search]. Kennett, aussi bien que l’équipe au SRI, ont été censément examinés par le Service d’Enquête de la Défense après l’observation.
Kennett fut aussi impliqué avec les expériences avec Uri Geller. (P. 139) Kennett fut aussi appelé pour regarder les scientifiques au laboratoire national Lawrence Livermore qui commençaient à avoir des “visions” après l’expérimentation avec Geller. (P. 166-169)
Kennett quitta la C.I.A. vers 1985. (P. 317)



1974

Monroe Institute. Fondé et dirigé par Robert Monroe de 1974 jusqu’à sa mort en 1995. Robert Monroe avait des contrats classifiés avec l’ U.S. Army Intelligence & Security Command (INSCOM) sur les ordres du Général Albert Stubblebine. L’Institut a étudié leurs techniques hemi-synchronisées pour voir s’ils pourraient augmenter la performance et la concentration des soldats. (Emerson, Steven, Secret Warriors (Guerriers Secrets), G.P. Putnam’ Sons, 1988, p. 103-104)

Le secteur principal de recherche au Monroe Institute implique l’utilisation d’un battement binaural pour causer des effets psychologiques différents. Un battement binaural est créé en utilisant un casque à écouteurs stéréo avec chaque haut-parleur émettant une fréquence légèrement différente. Le résultat est une tonalité à une fréquence entre les deux, qui cause prétendument le cerveau à être “entraîné” sur la fréquence, c’est-à-dire que les ondes cérébrales se règlent à la même fréquence.

Le conseil de Recherche national évalua Les revendications de l’Institut que la méthode pourrait être utilisée pour améliorer l’apprentissage. [National Research Council, , Enhancing Human Performance, Académie nationale des Sciences, 1988, p. 111-4]

“.. situé près de Charlottesville, en Virginie. Bob Monroe, l’auteur de beaucoup de livres sur des expériences hors du Corps, a longtemps eu des liens proches avec la C.I.A. James Monroe, le père de Bob, si je ne me trompe pas, a été impliqué avec la Société d’Écologie Humaine, une organisation façade de la C.I.A. de la fin des années 50 et années 60. Le Monroe Institute a fait la recherche sur l’étude accélérée et l’apprentissage des langues étrangères à l’aide des états de conscience modifiés pour la C.I.A. et d’autres organisations du gouvernement. L’intérêt du gouvernement dans plus de recherche radicale continuant à l’institut reste seulement une spéculation terriblement tentante. Des boîtes de stockage de documents officiels classifiés ont été vus à leur sortie de vente par correspondance situé à Lovingston, en Virginie.”
(Porter, Tom, Government Research into ESP & Mind Control (Recherche du Gouvernement dans l’ESP et le Contrôle de l’Esprit, Mars 1996)
Le Monroe Institute a formé les visualisateurs du gouvernement de Fort Meade dans des expériences hors du corps. Courtney Brown a aussi passé cette formation, qui implique l’utilisation des bandes Hemisync de l’Institut. Ces bandes, qui fonctionnent en utilisant un battement binaural pour entraîner les ondes cérébrales, ont provoqué Brown a sentir qu’il quittait son corps et communiquait avec des Aliens. [Brown, Courtney, Cosmic Voyage, Dutton, 1996]

En 1974, Jack Sarfatti est Directeur d’un programme de physique au Esalen Institute. Il a été financé par Werner Erhard et Jean Lanier, un ami de Laurance Rockefeller. (Sarfatti, Jack, “Parsifal Effect” , La Matrice du Destin) Sarfatti a rencontré Puharich, Uri Geller et Ira Einhorn au ranch Ossining de Puharich. Einhorn a agi comme un agent littéraire pour Sarfatti et l’a emmené à Esalen

Groupe de recherche sur physique / conscience. C’est où tout cela a commencé en 1975. PCRG a été co-fondé par Jack Sarfatti et Michel Murphy au Esalen Institute à Big Sur, en Californie en 1974. Financé par Werner Erhard, Jean Lanier et feu George Koopman, le PCRG a entraîné la création de livres comme Space-Time and Beyond, le Tao de la Physique, les Maîtres de la Danse Wu Li, Cosmic Trigger (Déclencheur Cosmique) et The Roots of Consciousness (les Racines de la Conscience). Le groupe a inclus les physiciens et les auteurs, Fred Alan Wolf, Nick Herbert et Fritjof Capra, avec Saul Paul Sirag, Henry Dakin, Robert Anton Wilson, Uri Geller, Barbara Honneger, feu Brendan O Regan, George Léonard, Gary Zukav, Ira Einhorn et l’artiste Lynn Hershmann.
Lauréat du Nobel, Brian Josephson, avec les physiciens David Finkelstein, Russell Targ, Karl Pribram, Henry Stapp, Phillipe Eberhard et Ralph Abraham, tous sont venus pour des visites plus courtes. Le groupe est maintenant ressuscité sur le World Wide Web vingt ans plus tard avec des visages tant nouveaux que vieux. Selon George Koopman, le PCRG fut l’inspiration pour le film Ghost.


1975

Dans les années 1970,
Mike Murphy devint intéressé par la parapsychologie russe et visita le pays pour rencontrer des expérimentateurs dans ce domaine. Cela a mené à une connexion proche entre Esalen et quelques fonctionnaires russes, qui installèrent un programme d’échange. Durant les années 1980, cet échange fut surnommé “diplomatie de jacuzzi”. John Mack fut censément impliqué dans cet échange.


1975 - 1977

“Des analyses non publiées de littérature sur les effets biologiques des micro-ondes ont été diffusées au Congrès américain et à d’autres fonctionnaires discutant le cas pour le contrôle à distance du comportement humain par radar. (Du Journal of Microwave Power, 12 (4), 1977, p. 320. Recherche par Harlan Girard.)



1976

Vers la fin de 1976 jusqu’à 1977, Dale Graff, alors physicien avec la Division de Technologie Étrangère de l’Armée de l’air, donna un petit contrat à l’équipe de recherche du SRI. Graff voulait reproduire quelques expériences psi soviétiques faites dans des sous-marins, aussi bien que tester l’hypothèse soviétique que psi a été transmis via des ondes électromagnétiques ELF (extrêmement basse fréquence). Ce test a été conduit en juillet 1977, avec l’aide de Stephan Schwartz

Ancien officier Naval et chercheur psychique. Schwartz a aidé à procurer un sous-marin pour une expérience de juillet 1977 avec le SRI . Ces expériences ont inclus certains de la part Dale Graff de l’Armée de l’air.
( Schnabel, Jim, Remote Viewers: The Secret History of America’s Psychic Spies (Visualisateurs Distants : l’Histoire Secrète des Espions Psychiques de l’Amérique, Dell, 1997, p. 207)

Associé de recherche avec le Cognitive Sciences Laboratory (Laboratoire des Sciences Cognitives.)

Autour de 1976, Koslov, comme assistant scientifique au secrétaire à la Marine, était mis au courant sur des contrats divers que la Marine détenait, y compris un pour le SRI . La section décrivant le contrat au SRI était intitulé “ELF ET LE CONTRÔLE DE L’ESPRIT” (ELF signifie extrêmement-basse-fréquence). Censément, Koslov fut dérangé par le titre et annula le contrat avec le SRI. “Je ne crois pas que c’est la fonction de l’armée de supporter la parapsychologie.” (Wilhelm, John, “Psychic Spying?(Espionnage Psychique?), “Washington Post” 7/8/77, B5)

Selon un autre récit, le titre était “Sensing of Remote EM sources (Physiological Correlates)”(“Perception de sources EM Distantes (Corrélations Physiologiques)”). Selon ce récit, Koslov pensait que le projet traitait du contrôle de l’esprit et examina le contrat plus en détail. Il constata qu’il traitait avec des recherches métapsychiques, ce qui le vexa aussi, et il ordonna au contrat d’être annulé. (Schnabel, Jim Remote Viewers, Dell, 1997, p. 206)

Soit Wilhelm paraphrasa et interpréta mal le section titre sur le briefing, soit l’histoire a été assainie quelque part le long du chemin avant d’atteindre le livre de Schnabel. Dans l’un ou l’autre cas, la Marine a continué à financer des recherches métapsychiques (Wilhelm, 1977) et a été un des plus grands financiers de la recherche liée au contrôle électronique de l’esprit.


1977

Christopher Bird a présenté un papier sur la radiesthésie et la capacité psychique des plantes à la conférence Mind Over Matter” (L’Esprit au-dessus de la Matière) à l’Université de l’État de Pennsylvanie, fin janvier 1977, organisée par Ira Einhorn. D’autres participants incluaient Andrija Puharich et Thomas Bearden. (Levy, p. 189)

Peu après, Einhorn et la mafia psychique concentrèrent leur attention sur le contrôle ELF de l’esprit. (Levy, pg 190). Il suggère que son accusation de meurtre puisse avoir été une installation par la C.I.A. ou le KGB pour son intérêt dans des activités par l’Amérique et la Russie dans les secteurs de guerre psychique, la technologie de Tesla et le contrôle de l’esprit. (Levy, p. 242) Puharich dit que le travail d’Einhorn n’était pas assez important pour obtenir une telle réaction. (Levy, p. 308) la probabilité est qu’Einhorn, comme beaucoup d’individus impliqués dans COINTELPRO, était simplement un “idiot utile,” qui était aussi manipulé que ceux qu’il a cherché à manipuler.

Einhorn dirigea des séminaires à l’ Esalen Institute et fut impliqué avec le Groupe de Recherche de Physique/Conscience . Il a censément travaillé avec le Membre du Congrès Charlie Rose, un grand partisan d’études psychiques, sur des projets confidentiels.

 

1978

Hungarians presented a state-of-the-art paper on infrasonic weapons to the United Nations, "Working Paper on Infrasound Weapons", United Nations CD/575, 14 Aug 1978. (From "The Road From Armageddon" by Peter Lewis.)

SPS Military Implications

Early review of the Solar Powered Satellite Project began in around 1978, and I (Rosalie Bertell) was on the review panel. Although this was proposed as an energy program, it had significant military implications. One of the most significant, first pointed out by Michael J. Ozeroff, was the possibility of developing a satellite-borne beam weapon for anti-ballistic missile (ABM) use. The satellites were to be in geosynchronous orbits, each providing an excellent vantage point from which an entire hemisphere can be surveyed continuously. It was speculated that a high-energy laser beam could function as a thermal weapon to disable or destroy enemy missiles. There was some discussion of electron weapon beams, through the use of a laser beam to preheat a path for the following electron beam.

The SPS was also described as a psychological and anti- personnel weapon, which could be directed toward an enemy. If the main microwave beam was redirected away from its rectenna, toward enemy personnel, it could use an infrared radiation wave-length (invisible) as an anti-personnel weapon. It might also be possible to transmit high enough energy to ignite combustible materials. Laser beam power relays could be made from the SPS satellite to other satellites or platforms, for example aircraft, for military purposes. One application might be a laser powered turbofan engine which would receive the laser beam directly in its combustion chamber, producing the required high temperature gas for its cruising operation. This would allow unlimited on-station cruise time. As a psychological weapon, the SPS was capable of causing general panic.

The SPS would be able to transmit power to remote military operations anywhere needed on earth. The manned platform of the SPS would provide surveillance and early warning capability, and ELF linkage to submarines. It would also provide the capability of jamming enemy communications. The potential for jamming and creating communications is significant. The SPS was also capable of causing physical changes in the ionosphere.

President Carter approved the SPS Project and gave it a go- ahead, in spite of the reservation which many reviewers, myself included, expressed. Fortunately, it was so expensive, exceeding the entire Department of Energy budget, that funding was denied by the Congress. I approached the United Nations Committee on Disarmament on this project, but was told that as long as the program was called Solar Energy by the United States, it could not be considered a weapons project. The same project resurfaced in the US under President Reagan. He moved it to the much larger budget of the Department of Defense and called it Star Wars. Since this is more recent history, I will not discuss the debate which raged over this phase of the plan.

 

1980

By the 1980's, Koslov was working with the Applied Physics Laboratory at Johns Hopkins University, where he continued to study the effects of electromagnetic radiation on humans. He is currently the vice president of the Maryland Microscopical and Scientific Instrument Society.

Dale Graff had continued to task SRI on behalf of the Air Force for the next few years. In 1980, he won a fellowship for "exceptional analyst" within the intelligence community, and planned to spend two years off to conduct research in other laboratories: SRI, a psychokenesis lab at Princeton, a J.B. Rhine affiliated lab in Durham, NC, and a Department of Energy lab where microwave weapons were being studied. His fellowship was revoked by the office of the Air Force Chief of Staff, and with the encouragement of Jack Vorona, he retired from the Air Force and moved to the DIA, where he ran the Advanced Concepts Office

"Michelle Smith" and Lawrence Pazder published "Michelle Remembers" about Satanic Ritual Abuse memories. She came to therapist Pazder because she was in distress over horrible dreams and a miscarriage.

Former California Governor, Ronald Regan wins the Presidential Election. He defeats President Jimmy Carter. Note: Carter ran on the ballot in some states as "Jimmy." El Salvador - The Archbishop of San Salvador, Oscar Romero, pleads with President Carter "Christian to Christian" to stop aiding the military government slaughtering his people. Carter refuses. Shortly afterwards, right-wing leader Roberto D'Aubuisson has Romero shot through the heart while saying Mass. The country soon dissolves into civil war, with the peasants in the hills fighting against the military government. The CIA and U.S. Armed Forces supply the government with overwhelming military and intelligence superiority. CIA-trained death squads roam the countryside, committing atrocities like that of El Mazote in 1982, where they massacre between 700 and 1000 men, women and children. By 1992, some 63,000 Salvadorans will be killed.

Dr. Richard F. Haines "What I found [in doing research for the book Project Delta] was compelling evidence to claim that most of these aerial objects far exceeded the terrestrial technology of the era in which they were seen. I was forced to conclude that there is a great likelihood that Earth is being visited by highly advanced aerospace vehicles under highly 'intelligent' control indeed." "We're not dealing with mental projections or hallucinations on the part of the witness but with a real physical phenomenon."

"Reports of anomalous aerial objects (AAO) appearing in the atmosphere continue to be made by pilots of almost every airline and air force of the world in addition to private and experimental test pilots. This paper presents a review of 56 reports of AAO in which electromagnetic effects (E-M) take place on-board the aircraft when the phenomenon is located nearby but not before it appeared or after it had departed.

"Reported E-M effects included radio interference or total failure, radar contact with and without simultaneous visual contact, magnetic and/or gyro-compass deviations, automatic direction finder failure or interference, engine stopping or interruption, dimming cabin lights, transponder failure, and military aircraft weapon system failure." Observing UFO's, Haines, Dr. Richard, Chicago: Nelson-Hall, 1980. Haines, a retired NASA senior research scientist at Ames Research Center and the Research Institute for Advanced Computer Science where he worked on the International Space Station, from the preface of his book, CE-5, 1998. Dr. Haines was also a psychologist specializing in pilot and astronaut "human factors" research for the Ames NASA Research Center in California, from where he retired in 1988 as Chief of the Space Human Factors Office.

 

1981

Eldon Byrd who worked for Naval Surface Weapons, Office of Non-Lethal Weapons, was commissioned in 1981 to develop electromagnetic devices for purposes including 'riot control', clandestine operations and hostage removal."

 

"Byrd also wrote of experiments where behavior of animals was controlled by exposure to weak electromagnetic fields. 'At a certain frequency and power intensity, they could make the animal purr, lay down and roll over.'" (Keeler, Anna, "Remote Mind Control Technology")

"Between 1981 and September 1982, the Navy commissioned me to investigate the potential of developing electromagnetic devices that could be used as non-lethal weapons by the Marine Corp for the purpose of 'riot control', hostage removal, clandestine operations, and so on." Eldon Byrd, Naval Surface Weapons Center, Silver Spring MD. (From "Electromagnetic Pollution" by Kim Besly, p 12.)

John Alexander Supported the views of Thomas Bearden. Delivered a paper to the 1981 national convention of the US Psychotronic Association

General Albert Stubblebine. Former head of the U.S. Army Intelligence & Security Command (INSCOM) 1981-84 . Masters degree in chemical engineering from Columbia. Signed classified contracts with the Monroe Institute. (Emerson, Steven, Secret Warriors, G.P. Putnam's Sons, 1988, pg 103-4).

Stubblebine often met with Noriega while he was a US intelligence asset. (Emerson, 1988, pg 110-1) Stubblebine was the former boss of Col. John Alexander, and the two have held numerous "spoon-bending" parties. Friends with Lyn Buchanan [according to a representative from PSI TECH, the two are not friends]. Stubblebine is married to ufologist Rima Laibow. (Porter, Tom, Government Research into ESP & Mind Control, March, 1996)

Soon after becoming head of INSCOM, Stubblebine began a program called the "High Performance Task Force", a series of methods to improve his officer's performance. These ranged from the neuro-linquistic programming of Tony Robbins to the hemisynch tapes of the Monroe Institute, where Stubblebine often sent his officers. (Schnabel, Jim, Remote Viewers: The Secret History of America's Psychic Spies, Dell, 1997, pg 276)

The "spoon-bending parties" were initiated by a west coast defence industry consultant, Jack Houck. (Schnabel, 1997, pg 278)

Following an incident involving an officer having a psychotic episode at the Monroe Institute, Stubblebine resigned in 1984. He was replaced by Major General Harry Soyster. (Schnabel, 1997, pg 316) Formerly Vice President for 'Intelligence Systems' of BDM of McClean, Virginia." As of 1992, Chairman of PSI-TECH.

"Laibow, Stubblebine and ufologist Victoria Lacas (with [C.B. Scott] Jones in the shadows) toured Europe and the Soviet Union, where they have established a prodigious UFO/Psi network."
(Durant, Robert J., "Will the Real Scott Jones Please Stand Up?")

Stubblebine gave a lecture at the International Symposium on UFO Research, sponsored by the International Association for New Science, in Denver, Colorado (May 22-25, 1992). This gives a good example of Stubblebine's coherence (or lack thereof) and paranoia (he often threatened to destroy the tape). Stubblebine claimed that none of the members of the remote viewing program had prior psychic abilities or interests (all other sources state that they did).

MTV - begins cable-casting.

 

1982

In May 1982, Elisabeth and Russell Targ held a workshop on psychic phenomena for twenty-five professionals. This was part of a program with Stanislav Grof, who was studying non-chemical alternatives for altered states of consciousness. The Targs goal was to show that psychic experiences did not require an altered state. (Targ, Russell and Harary, Keith, Mind Race, Villard Books, 1984, pg 99)

Grof served briefly as the branch chief of the operational unit of Star Gate from around 1982 or 83 until he resigned in summer of 1993

Electromagnetic weapons for law enforcement use in Great Britain: A 10-30 Hz strobe light which can produce seizures, giddiness, nausea, and fainting was developed by Charles Bovill of the now defunct British firm, Allen International. Addition of sound pulses in the 4.0 - 7.5 Hz range increases effectiveness, as utilized in the Valkyrie, a "frequency" weapon advertised in British Defense Equipment Catalogue until 1983. The squawk box or sound curdler uses two loudspeakers of 350 watt output to emit two slightly different frequencies which combine in the ear to produce a shrill shrieking noise. The U.S. National Science Foundation report says there is "severe risk of permanent impairment of hearing." (From "Electropollution" by Kim Besley, citing the Manchester City Council Police Monitoring Unit document.)

Air Force review of biotechnology:

"Currently available data allow the projection that specially generated radiofrequency radiation (RFR) fields may pose powerful and revolutionary antipersonnel military threats. Electroshock therapy indicates the ability of induced electric current to completely interrupt mental functioning for short periods of time, to obtain cognition for longer periods and to restructure emotional response over prolonged intervals.

"... impressed electromagnetic fields can be disruptive to purposeful behavior and may be capable of directing and/or interrogating such behavior. Further, the passage of approximately 100 milliamperes through the myocardium can lead to cardiac standstill and death, again pointing to a speed-of-light weapons effect.

"A rapidly scanning RFR system could provide an effective stun or kill capability over a large area." (From Final Report on Biotechnology Research Requirements for Aeronautical Systems Through the Year 2000. AFOSR-TR-82-0643, vol 1, and vol 2, 30 July 1982.)

 

à suivre

 

http://pascasher.blogspot.com/search?q=macy

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche