Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 20:49

Diego garcia, l’histoire des Chagossiens. Méconnue !

Guerre contre l’ Iran, déportation de populations au profit de bases militaires, Non-droit, second Guantanamo... Graves questions ! Eva R-sistons ouvre le dossier. Un dossier méconnu, et une cause à relayer !
 
 
 
 
 

L’archipel des Chagos, dans l’Océan Indien,

ou comment les Chagossiens furent déportés

pour permettre l’installation de bases militaires. 

Par eva R-sistons à l’intolérable.

 

 

Il était une fois un petit paradis perdu en plein Océan indien, d’une beauté incomparable. 1500 descendants d’esclaves vivaient là, au milieu des cocotiers, chassant, pêchant, cultivant, heureux au milieu d’une nature généreuse leur donnant tout à profusion.  

  

Oui, mais un jour les Anglais et les Etats-Unis décident d’y installer une base militaire. Le territoire est stratégique ! Alors, les deux pays s’entendent sur le dos des habitants. Petits arrangements entre amis sans scrupules ! Je te donne l’île, car les sujets de sa Gracieuse majesté avaient mis la main sur ce bout de terre, et tu me vends des armes à prix... d’amis, bien sûr !

 

Nous sommes dans les années 60 ; La persécution des Chagossiens commence : Animaux gazés. Privations de travail. Intimidations. Et pour finir, maisons brûlées, terres confisquées, déportations en plusieurs vagues. Les descendants d’esclaves, habitués à la soumission, à la résignation, ne se défendent pas. Et ils retrouvent les cales de navires ; Les négriers sont de retour ! Plusieurs préfèrent se suicider.

 

En 1973, tout est terminé. Les troupes américaines ont pris possession de l’île. Les derniers Noirs encore sur place sont débarqués à l’île Maurice ou aux Seychelles : Direction les bidonvilles, le chômage, la misère, l’alcool, la drogue, où ils retrouvent leurs pairs usés par l’inactivité et par le désespoir. Fin du premier acte.

 

Deuxième acte. La G.B. était restée silencieuse sur les atrocités. C’est simple, il n’y avait pas d’habitants sur l’île, seulement des travailleurs temporaires ! Un peu comme pour les Américains avec les Amérindiens ou pour Israël avec les Palestiniens : Une terre sans peuple pour les colons... Personne ne pose de questions. Jusqu’au jour où un avocat, Me Gilford, plus curieux que les autres, met la main sur certains documents. Et il prend la cause des Chagossiens à coeur. Certes, ce n’était pas la première fois si les Anglais déportaient par la force des habitants. Mais Me Gilford ne veut pas en rester là.

 

Les descendants d’esclaves brisent à nouveau leurs chaînes, ils s’organisent, ils manifestent devant la Haute Cour de Londres. Les documents secrets cessent de l’être. Et le Tribunal suprême reconnaît la citoyenneté britannique aux Chagossiens, et qu’ils doivent être protégés. Un décret stipule que la déportation est illégale et que les Chagossiens peuvent rentrer chez eux... mais pas sur la base militaire. Autrement dit, ils ne peuvent pas rentrer chez eux. Bref, ils sont priés d’aller ailleurs. Comprenne qui pourra ! Les Tribunaux ont parfois leurs raisons que la raison ne connaît point....

 

Troisième acte. Les Chagossiens, devenus citoyens britanniques, obtiennent le passeport et peuvent donc être protégés. Kafkaïen ! Car ils ne sont pas plus avancés. En théorie, ils sont citoyens de l’Ouest, du monde "libre". A condition, évidemment, de ne pas retourner chez eux.... Donc, Sa Gracieuse Majesté signe des décrets interdisant aux Chagossiens de retourner dans leur île. Le monde libre n’est sans doute libre que pour les Blancs... On tourne en rond.

 

Quatrième acte. Un personnage intervient, un obscur Premier Ministre, Paul Béranger, mais c’est justement celui qui dirige l’île Saint Maurice, lequel convoite l’île Diego Garcia. Le monde est terriblement petit, parfois, et fort compliqué ! Et comme le sieur Béranger est coriace, cela n’arrange pas les affaires de la gracieuse Reine. Il va jusqu’à menacer de poursuivre Londres devant le Tribunal de la Haye !

 

Les Chagossiens ont désormais le passeport britannique, ils peuvent prétendre à une retraite décente, et même à la gratuité des transports ; Mais toujours pas pour retourner à Diego Garcia !

 

Ile de Diego Garcia: Le vrai visage du capitalisme anglo-saxon. Monstrueux ! 

Base militaire

et prison à la mode de Guantanamo

 

 

Epilogue ? Le procès définitf s’ouvre le 30 juin prochain à Londres. Alors, retour ou pas ? Les intérêts géo-politiques et militaires vont-ils être supplantés par les Droits humains ? Ce serait bien la première fois ! En attendant, les affaires de l’Oncle Sam, sur l’île, sont florissantes.... Et quel bonheur de préparer les futures agressisons impériales au soleil, à l’ombre des cocotiers, et dans des lagunes enchanteresses ! Le Club Med à la pointe du fusil, et avant de répandre la terreur aux quatre coins de la planète ! Car c’est de l’île Diego Garcia, déjà, qu’étaient parties attaques aériennes contre l’Irak puis contre l’Afghanistan. On chuchote d’ailleurs que la guerre contre l’Iran s’y prépare activement...

 

L’archipel des Chagos est inaccessible, et bien situé. Zone hautement stratégique ! Bref, les champions de la Démocratie imposée à coups de bombardements ont installé des bases militaires permanentes, comme un peu partout d’ailleurs, et puis des vaisseaux de guerres croisent dans le secteur, on murmure aussi qu’ils sont bourrés d’armes nucléaires, et pour finir on assure que Guantanamo a fait des émules sur l’île enchanteresse. Bases militaires, prisons illégales, zones de non-droit, tout y est. Alors, y aura-t-il une place pour les Chagossiens, s’ils obtiennent gain de cause ? 

 

Les mauvaises langues prétendent aussi que le pays de sa très Graceuse majesté laisse traîner les choses en longueur pour gagner du temps. Et en espérant que les derniers témoins de la déportation auront disparu , et que les jeunes n’auront plus envie de retourner dans la belle île... militarisée. 

 

En attendant, c’est en perpétuant leur culture que les Chagososiens tentent de raviver la mémoire des forfaits anglo-saxons...

 

Cela sera-t-il suffisant ? L’avenir nous le dira.

 

L’avenir est toujours radieux pour les peuples !

 

eva R-sistons à la déportation d’innocents et à l’installation de Club Med’ militarisés....

 

 

Le dossier complet :

http://r-sistons.over-blog.com/article-ile-de-diego-garcia-le-vrai-visage-du-capitalisme-anglo-saxon-monstrueux-51076065.html

 

 

 

 

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche