Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 00:02

*

 

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2012/05/17/george-bush-est-officiellement-un-criminel-de-guerre/


http://www.lepetitmondecozillon.fr/2011/12/bush-et-blair-condamnes-pour-crimes-contre-la-paix/

 

 

/...

 

 

Dans une décision historique rendue par le « Tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur » en Malaisie cette semaine, l’ex-président américain George W. Bush a été reconnu coupable de crimes de guerre avec ses associés, Richard Cheney, l’ancien Vice-président des États-Unis , Donald Rumsfeld, ancien secrétaire à la Défense, M. Alberto Gonzales, alors conseiller du président Bush, David Addington, alors conseiller général à la vice-présidente, William Haynes II, puis avocat général à la secrétaire à la Défense, Jay Bybee, puis procureur général adjoint , et John Yoo Choon, l’ancien sous-procureur général.


 

 

Bush et ses associés ont été reconnus coupables et condamnés comme criminels de guerre pour « torture et des traitements cruels, inhumains ou dégradants des victimes plaignant les crimes de guerre. » L’article irait à énumérer les charges, les définitions utilisées pour définir le criminel agit des parties accusées ont été jugés pour, et la priorité utilisée juridique, fixé par les procès de Nuremberg après la Seconde Guerre mondiale.

Alors que les critiques prétendent que le « Tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur » ne détient aucune légitimité, les lecteurs devraient se rappeler que la « Cour pénale internationale » lui-même est ourdie par des d’intérêts financiess. Et toutes les juridictions à travers le monde, dans une société véritablement libre et «démocratique», devrait être de, pour, et par le peuple.

 

Le tribunal a jugé en Malaisie ce mois-ci représente en effet un spectre beaucoup plus large des intérêts et des individus de même de la « Cour pénale internationale ». Le « Tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur » a été en mesure de tenir une audience professionnelle, ainsi assisté, couvert globalement par les médias indépendants, et en mesure d’obtenir son historique statuant lu par des millions, en soi, il est «légitime» selon les normes propres à l’élite mondiale du.

Alors que le « Tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur » est dépourvu de tout moyen pratique pour traduire en justice la personne condamnée, en termes d’une sentence judiciaire, la  »Cour pénale internationale » a lui-même ne comptait qu’une poignée de cas lui-même. Mais contrairement à la « Cour pénale internationale », qui est représenté par une hiérarchie descendante des sociétés et des institutions financières dépendant entièrement sur le patronage des masses pour perpétuer eux-mêmes, leur pouvoir, et la légitimité de leurs institutions, le « Tribunal des crimes de guerre de Kuala Lumpur » représente un paradigme bottom-up qui peut facilement imposer des sanctions paralysantes sur les sociétés, institutions et organisations qui ont contribué à l’auteur les politiques exécutées par Bush et ses associés.

 

Article comple et Soure: landdestroyer

 

 

.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche