Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2011 6 03 /12 /décembre /2011 11:11

http://media.melty.fr/article-704054-ajust_614/france-triple-a-un-canular-de-standards-and.jpg

 

http://media.melty.fr/article-704054-ajust_614/france-triple-a-un-canular-de-standards-and.jpg

 

 

La note de la France abaissée par une petite agence de notation

Le Point.fr - Publié le 01/12/2011 à 09:40 - Modifié le 01/12/2011 à 09:41

Egan-Jones a abaissé la note française à un simple A. Paris avait perdu son AAA en juillet auprès de cette agence américaine.

 

La France passe du triple A au simple A !


Source AFP : L'agence de notation américaine Egan-Jones a abaissé, mercredi, la note attribuée à la dette de la France à "A", cinq crans en dessous du "triple A" des trois grandes du secteur, Standard & Poor's, Moody's et Fitch. La note, qui était jusque-là de "AA-", a été abaissée de deux crans au vu des perspectives pour la croissance économique, les finances publiques et le secteur bancaire du pays. La France avait perdu son "AAA" chez cette agence en juillet.


Pour la dette publique, Egan-Jones a constaté une "tendance désastreuse et le pire est encore à venir". Elle table sur une dette publique à 108,6 % du produit intérieur brut en juin 2012, et à 117,1 % en juin 2013, contre 100 % en juin 2011. "À mesure que la croissance de l'UE ralentira et que le chômage en France montera, les pressions budgétaires augmenteront", a estimé Egan-Jones.

 

 

L'agence parie sur une intervention du gouvernement pour renflouer une ou plusieurs banques du pays d'ici à la fin de l'année. Elle a souligné "la propension de la France à soutenir ses banques", même si l'ampleur des problèmes chez celles-ci est "difficile à quantifier". "Un déclencheur important sera probablement la clôture des comptes en fin d'année des banques françaises ; préparez-vous à ce qu'un programme de soutien important soit annoncé dans les quelques semaines à venir", a expliqué l'agence.

 

http://www.lepoint.fr/economie/la-note-de-la-france-abaissee-par-une-petite-agence-de-notation-01-12-2011-1402577_28.php

http://www.lepoint.fr/economie/la-note-de-la-france-abaissee-par-une-petite-agence-de-notation-01-12-2011-1402577_28.php

 

 

Sur ce site :

 

.

La loi Pompidou Giscard de 1973 fut la première graine de l’esclavage des peuples par la dette. Elle fut ensuite introduite au niveau européen dans l’article 104 du traité de Maastricht (puis article 123 du traité de Lisbonne).


Aujourd’hui avec plus de 1700 milliards d’euros de dette (dont une grande partie ne sont que des intérêts acumulés), les Français payent trés cher cette loi (49 milliards d’intérêt par an – chiffre Octobre 2011). Loi qui a été créée dans l’intérêt unique des banques sur le dos du peuple.


http://www.nationspresse.info/

 

 

.

Samedi 3 décembre 2011 6 03 /12 /Déc /2011 11:35

L'ex-PDG de la Société générale veut nous punir d'avoir trop dépensé ? Un comble !

 Dans un édifiant article, NouvelObs.com publie la lettre que l'ancien PDG de la Société générale, Daniel Bouton, a envoyée en février à Valéry Giscard d'Estaing, qui présidait une commission sur l'avenir de l'hôtel de la Marine, place de la Concorde.

S'il a la bonne idée de s'opposer à la vente de ce joyau de notre patrimoine national, il propose d'en priver les Français, et de le louer pendant quelques années. Son argument ? Donner une leçon aux Français.

« Je me permets de souligner la vertu pédagogique [...] d'une proposition reconnaissant la nécessité pour ma génération qui a été beaucoup trop cigale, mais aussi, hélas pour la génération suivante de se priver pendant plusieurs décennies de certains de ces immeubles comme l'hôtel de la Marine.

Le bail de longue durée ne serait que la reconnaissance de la situation misérable de nos finances publiques. »

Le bilan du donneur de leçon

Originale cette idée de punir le peuple pour avoir trop dépensé... Surtout de la part de ce grand commis de l'Etat. Les PDG de banques osent tout, c'est même à ça qu'on les reconnait. Jugez plutôt.

Daniel Bouton a été directeur de cabinet d'Alain Juppé, ministre délégué au Budget de 1986 à 1988. Ses trois budgets :

  • 1986 : croissance 2,3% ; déficit : 42 milliards d'euros (valeur 2010) ;
  • 1987 : croissance 2,4% ; déficit : 46 milliards d'euros (valeur 2010) ;
  • 1988 : croissance 4,7% ; déficit : 49 milliards d'euros (valeur 2010) ;

Total : 137 milliards d'euros

A la fin de la cohabitation, il est resté à Bercy, comme directeur du Budget jusqu'en 1991. Ses trois autres budgets :

  • 1989 : croissance 4,2% ; déficit : 53 milliards d'euros (valeur 2010) ;
  • 1990 : croissance 2,6% ; déficit : 57 milliards d'euros (valeur 2010) ;
  • 1991 : croissance 1,0% ; déficit : 58 milliards d'euros (valeur 2010) ;

Total : 168 milliards d'euros

Le brillant inspecteur des finances a donc préparé et/ou validé des budgets conduisant à plus de 300 milliards d'euros de dette, hors intérêts. Chapeau bas.

Fort de ce brillant résultat, il est allé diriger la Société générale. Dois-je vraiment développer ? La catastrophe Kerviel a eu lieu, et le rapport d'enquête interne a pointé l'absence de contrôle sérieux sur les transactions et l'absence de réactions de la hierarchie.

Après avoir touché encore 5 millions d'euros en 2007, Daniel Bouton levait 1,3 million d'euros de stock-options fin 2008, en pleine crise financière mondiale. Scandale face à cet enrichissement peu « pédagogique ». Pas grave, il tente de se faire attribuer encore 1,7 million d'euros de stock-options en 2009, avant d'y renoncer sous une incroyable pression politique.

Il se décide enfin à partir en avril 2009. Il touche 730 000 euros de retraite par an, à vie, essentiellement financée par la SG.

Une idée pédagogique

J'ai une idée. Gardons l'hôtel de la Marine, et comme ce n'est pas tant le peuple qui a été cigale que ses dirigeants et élites qui ont été d'une incompétence et d'une irresponsabilité crasses, il me semblerait bien qu'on vous prive de votre retraite chapeau, et qu'on saisisse, au moins pour quelques temps (le temps d'y voir clair sur la situation de cette banque) la plupart de vos biens, « mal acquis » au vu de la situation réelle de la plupart des banques.

Je me permets de « souligner la vertu pédagogique d'une proposition reconnaissant la nécessité » pour des dirigeants qui ont été beaucoup trop cupides « de se priver pendant plusieurs décennies de certains de leurs immeubles », cela participera à l'édification morale des suivants.

Source: rue89 éco

.
.

James Turk : Nous nous attendons à un cataclysme dans les semaines à venir 

Les actions plongent et la situation en Italie est devenue hors de contrôle. James Turk nous donne son avis sur les événements actuels. Lorsqu'on l'interroge sur le sort de l'Italie et si nous devrions nous attendre à de nouvelles faillites bancaires, Turk répond: "Nous avons constaté une évolution majeure de la crise, ici en Europe. Les rendements obligataires italiens à 10 ans ont grimpé à plus de 7%. L'obstacle des 7% est considéré comme un seuil critique, car une fois que la Grèce et l'Irlande ont dépassé les 7%, ils ont été forcé de se tourner vers l'Union européenne pour obtenir un renflouement. 
Donc, l'idée est que désormais l'Italie a besoin d'un renflouement à son tour, mais voici le problème : 
L'Italie a € 2 000 milliards d'euros de dette ! 
C'est un montant supérieur au total de la dette détenue par la Grèce, l'Irlande, le Portugal et l'Espagne réunies !"
Il est clair que la baisse de 2% aujourd'hui de l'euro face au dollar américain est un signe d'avertissement qu'une crise majeure se prépare. J'ai déjà mentionné que l'effondrement du groupe Dexia et de MF Global ne seraient pas aussi importants que la chute de Lehman, mais les marchés nous disent qu'une crise majeure est maintenant en préparation. 
Soyez donc prêts pour un autre type d'effondrement identique à celui de Lehman qui mettra l'ensemble de la structure financière à genoux.
(Conviction de Gold-up : Nous pensons à la chute d'une des 4 institutions financières présentés ici)
Les médias ont dépeint ces problèmes comme une crise du capitalisme, mais ils ont faux sur toute la ligne. Ce que nous assistons est une crise du socialisme. Les gouvernements ont fait un nombre inconsidéré de promesses qui ont été réalisées sur de l'argent emprunté venant principalement des banques...
Dans les années 1970, les banques ont fait d'énormes prêts à divers pays, et particulièrement en Amérique latine. Le président de la Citibank a été couvert de ridicule quand il dit: «Les pays ne font pas faillite» et parce que la faillite n'a pas été déclaré officiellement, beaucoup de ces prêts devaient être radiés.
Cela nous amène à l'Italie. L'UE et le FMI imposent à l'Italie d'adopter des mesures d'austérité, mais ce "conseil" arrive 5 ans trop tard. Le gouvernement italien ne peut pas réduire ses dépenses assez vite pour améliorer leur situation financière. "L'effondrement de l'Italie va faire très mal très rapidement."
Lorsqu'on l'interroge sur l'or, Turk a répondu: "Nous approchons d'une situation dans laquelle le prix de l'or est d'une importance secondaire. 
Ce qui est d'une grande importance est de savoir si vous en êtes propriétaire et sous quelle forme. 
Nous avons assisté à une forte volatilité, tant à la hausse qu'à la baisse, et comme l'Italie tombe, et que tout est dit et fait, le seul moyen pour les gens de survivre à ce type de cycle est de posséder de l'or à l'extérieur du système bancaire".
Les marchés sont comme une toupie en perte de vitesse
La baisse de l'euro de plus de 2% aujourd'hui est un appel au réveil que la toupie oscille. La seule question est de savoir quand le sommet va tomber ? Aussi, en prévision de cet événement, vous devez posséder l'or physique.
"Mon observation est que les gens doivent être préparés pour certains événements volatiles et cataclysmiques au cours des semaines à venir."
http://gold-up.blogspot.com/2011/11/james-tusk-nous-nous-attendons-un.html
.

8 façons de montrer à vos amis que l'Euro se meurt... avant Noël ?


Nous entrons en fin de partie du grand jeu de Monopoly-Euro. Je me souviens encore de l'affront de mes amis et ma famille quand je leur disais que nous étions proche d'un effondrement économique sans précédent. A l'époque, je ne pouvais pas m'appuyer sur des articles de la grande presse économique internationale mais uniquement sur des analyses personnelles et celles de spécialistes marginaux indépendants. Si vos proches vous prennent encore pour un(e) fou(folle) quand vous leur conseillez d'aller vider leur compte bancaire avant qu'ils n'aient plus que les yeux pour pleurer, communiquez-leur cette page... 


Voici 8 façons de montrer à vos amis que vous avez raison...


1- Wolfgang Munchau du Financial Times estime qu'il reste 10 jours de vie à l'Euro :

"Si le sommet européen peut déboucher sur un accord le 9 Décembre, la zone Euro survivra. Dans le cas contraire, la monnaie unique risque un violent effondrement. Même si le Conseil européen est en mesure de s'entendre sur un programme ambitieux (improbable), ses dirigeants devront continuer à se surpasser durant les mois et les années à venir."

Finalement, Münchau estime que ...

"La vente aux enchères du bon du Trésor italien a été désastreux ce vendredi et le temps nous est compté. La zone Euro a 10 jours, tout au plus."


2- James Kirkup, rédacteur en chef adjoint de la section politique du Telegraph titre que :

"les diplomates britanniques vivant en Europe doivent se préparer à un effondrement bancaire et même des émeutes liées à la crise de la dette."
"Le Trésor a confirmé plus tôt ce mois-ci la mise en place d'une planification d'urgence dans le cas d'un effondrement."
"Un ministre de premier plan révèle l'ampleur de la préoccupation du gouvernement, et que l'effondrement de l'euro n'est maintenant qu'une question de temps."


3- Les économistes Peter Boone (directeur principal chez Salute Capital Management) et Simon Johnson (ex-chef économiste au FMI) estiment sur Bloomberg que :

"des paniques bancaires et une fuite de capitaux à grande échelle hors de l'Europe sont à prévoir"

"l'Allemagne et quelques autres vont quitter l'euro pour former leur propre monnaie"


4- Le quotidien The Economist se lâche en annonçant "une disparition imminente" :

"A moins que l'Allemagne et la BCE n'agissent rapidement, l'effondrement de la monnaie unique est imminente"
"Les chances que la zone euro se brise ont augmenté de façon alarmante"

"N'importe quel événement, telle que la défaillance d'une grande banque, l'effondrement d'un gouvernement ou des adjudications ratées d'obligations, pourrait provoquer sa disparition"

5- Le Wall-Street Journal prépare ses lecteurs à "considérer l'effondrement de l'Euro comme une chose sérieuse" : 

"les marchés sont de plus en plus convaincus que les autorités perdent le contrôle de la crise la plus effrayante en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale"
"Les avocats financiers confirment que c'est une question de plus en plus populaire pour eux en ce moment."

6- Moody: "la probabilité de défauts de paiement multiples de pays de la zone n'est plus négligeable"

"la crise du crédit bancaire menace la solvabilité de tous les pays souverains européens"


"La crise des liquidités se poursuit, la probabilité de défaut va continuer à augmenter"

7- Les taux de rendements des dettes souveraines européennes à 10 ans ressemblent à du crédit Cetelem :

Lundi 28 Novembre à 17h05 : 

Belgique : 5,58%
Espagne : 6,56%
Italie : 7,20%
Irlande : 8,20%
Portugal : 13,44 %
Grèce : 30,90 %

Même le bonhomme en gazon propose mieux à ses pigeons pour leurs achats de Fin d'Année...



8- Vidéo : Pour BFM Business, l'euro sent le sapin... de Noël (Vidéo sur le site)


Suivez attentivement l'évolution de la paire de devises EUR/USD : tous les professionnels du Forex parient sur une tendance baissière. Sous 1,28 dollar, l'euro enfonce ses clous dans le cercueil.


Que faire maintenant ?
1ère étape : Transmettre cet article à vos proches
2ème étape : Transformer votre épargne à long terme en valeurs tangibles 
3ème étape : Suivre très attentivement les prochains articles de Gold-up (postez vos commentaires à tout moment ou toute question ci-dessous)
http://gold-up.blogspot.com/2011/11/8-facons-de-montrer-vos-amis-que-leuro.html

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche