Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 13:36
Vendredi 16 décembre 2011 5 16 /12 /Déc /2011 13:20

 

 

f421513c-daae-11e0-b726-c45ce30061fc.jpg

 Les Néerlandais sont riches et ne connaissent pas le chômage et la crise. L' image d'Epinal et écornée. Les Pays-Bas sont entrés en récession et les ménages se sont très lourdement endettés profitant d'un crédit immobilier facile. Enquête sur un modèle bien fragile.

Mardi dernier, 13 décembre, le Bureau Central des Statistiques des Pays-Bas publiait un communiqué euphorique: les Pays-Bas, avec un produit intérieur brut par habitant supérieur de 33 % à la moyenne européenne, connaissent un des taux de bien être les plus élevés de l’UE. Seul le Luxembourg, avec ses 160 et quelques pourcent, fait mieux. Gezellig ! (formidable! NDLR). 

Un cocorico économique peu convaincant pour les Néerlandais. Car ces chiffres sont de ceux de 2010 et, depuis, la crise européenne est passée par là et le moral batave est au plus bas.

Avec quelques raisons. La diminution de 0,3 % de la croissance du PIB au 3e trimestre de cette année - la première depuis 2008 - a eu l’effet d’un coup de massue.  

Le gouvernement - composé de libéraux du VVD et de chrétiens du CDA, soutenus au parlement par les populistes du PVV - avait annoncé, juste après sa formation en octobre 2010, 18 milliards d’euros d'économies. Celles-ci avaient déjà suscité des grincements de dents, les coupes budgétaires affectant surtout les aides sociales, notamment le revenu minimum d’existence. Un RSA version hollandaise qui atteint, tout de même, 923 euros par mois pour un célibataire de plus de 21 ans et 1319 euros pour une famille avec un enfant.

Mais voici que Jan Kees de Jager, ministre chrétien des finances, annonce que de nouvelles mesures “sont inévitables. La question n’est plus de savoir s’il faut prendre des mesures supplémentaires, mais bien: quelles mesures faut-il prendre, sortir de l'euro ?”, déclare-t-il. 

Ces mesures consisteraient seulement en 5 nouveaux milliards d’économies budgétaires. Encore faudrait-il que les populistes du PVV acceptent cette nouvelle potion amère. Or ils s'y refusent d'autant plus que, selon un récent sondage, 75 % de son électorat y est opposé. Une crise gouvernementale n’est donc pas à exclure. Ce serait pourtant le plus mauvais moment, si l’on en croit les chiffres du CPB (Bureau Central du Plan).

Banques fragilisées

Le CPB confirme l'entrée en récession des Pays-Bas . Et cela devrait durer. Pour 2012, il prévoit une contraction de 0,5 % du PIB. Le déficit budgétaire s’élèverait à 4,1 %, soit 2,9 % de plus que les chiffres avancés lors de l’estimation publiée en septembre... Et les prévisions pour 2.013, dont la publication est attendue en février prochain, ne devraient pas être meilleures.

Car l'économie néerlandaise est presque entièrement tournée vers l’exportation. Ses principaux clients sont ses voisins européens: Allemagne, Belgique, France, Italie, Espagne... Ce qui rend le pays particulièrement sensible à la conjoncture économique dans ces pays.

Or, pour la première fois depuis deux ans, le volume des exportations néerlandaises a baissé de près de 3 % en octobre, après une croissance nulle en septembre. La croissance industrielle connaît, elle aussi, un ralentissement: 1 % en octobre, alors qu’elle était encore de 3 % en septembre et dans les mois précédents...

La crainte - qui se répand comme une trainée de poudre - est de revivre une crise comme celle de 2008 dont les effets sur la croissance néerlandaise ont été désastreux.

Les banques néerlandaises ont également quelques soucis à se faire suite à la crise européenne: le montant total de leurs prêts à la Grèce, l’Italie, l’Irlande, l’Espagne et le Portugal s’élève à 109 milliards d’euros. Les fonds de pensions néerlandais ont investi environ 3 milliards en Grèce à la fin 2010. 

Perte du “Triple A” ?

L’agence Standard & Poor a annoncé qu’elle pourrait dégrader la note des Pays-Bas. Elle a déjà placé sous surveillance son crédit à long terme, mais sa note pour le crédit à court terme est, pour le moment, sauvegardée.

C’est bien l’hyper-sensibilité des Pays-Bas à l’égard de la santé économique européenne qui est en cause, explique Standard & Poor :

ce placement sous “credit-watch” (surveillance du crédit) est justifié par l’impact potentiel des problèmes politiques, financiers et monétaires croissants à l’intérieur de la zone euro. A tel point que ces problèmes - qui concernent toute la zone euro et pèsent de manière permanente sur l’accès au crédit - pourraient affecter l’économie néerlandaise, ses perspective de croissance et, par conséquent, ses possibilités d’une réduction soutenue de son taux d’endettement public.” 

L’agence prévoit donc de surveiller trois critères: la réponse politique des Pays-Bas à ces problèmes, l’accès au financement des banques néerlandaises et les performances monétaires du pays. Si l’un ou plusieurs de ces critères devenait insuffisant, la note serait revue à la baisse.

Perte de confiance des ménages

La consommation a, elle aussi, baissée de 1% lors du 3e trimestre 2011. Les ventes de voitures neuves ont été particulièrement touchées, mais la consommation de vêtements, de chaussures ou le chiffre d’affaire du secteur hôtellerie-restauration ont également connu une baisse significative. 

Mais aux Pays-Bas comme ailleurs, les mauvaises nouvelles volent en escadrille
Le chômage vient de connaître une forte augmentation au 3e trimestre 2011 : 17.000 personnes de plus, ce qui porte le nombre total à 438.000, soit 5,6 % de la population active. Si cela reste très bas par rapport à la France, cela n’en reste pas moins inquiétant. Ici aussi, le CPB se montre plutôt pessimiste et prévoit pour 2012 une autre augmentation d’au moins 90.000 personnes.

La dette hypothécaire : une menace à moyen terme

La sensibilité à l’économie européenne n’est pas le seul danger qui pèse sur les Pays-Bas. Le pays connaît aussi l’une des plus lourdes dettes hypothécaires de l’UE. Le ratio brut dettes-revenu est en effet de 249 %. Par comparaison, celle de la zone euro est de 98,5 % et celle de la France de 78,3 %. 

Comment en est-on arrivé là ? Le prix de l’immobilier est plutôt élevé aux Pays-Bas. Ce qui explique le faible taux de ménages propriétaires (57 %). Pour stimuler le marché, les banques néerlandaises ont mis au point des prêts hypothécaires particuliers: d’abord, les banques prêtent jusqu’à 125 % de la valeur du bien, ce qui, permet à l’acquéreur de payer également à crédit les frais de notaires, les taxes diverses et les éventuels travaux...

Des prêts contractés pour de longues périodes - 30 ans minimum. Et, cerise sur le gâteau, l’emprunteur ne paie d’abord que des intérêts, le remboursement du capital pouvant être reporté presque indéfiniment.

"A vendre"

Enfin, si les taux d’intérêt sont plutôt bas - de l’ordre de 4,5 % - ils sont déductibles fiscalement. Le remboursement mensuel moyen est de 640 euros et l’avantage fiscal moyen de 240 euros. Cette déduction, d’après une étude du Bureau Central des Statistiques, favorise surtout les plus aisés: 40 % du coût pour l'Etat de cette déduction fiscale profite à 20 % des ménages les plus riches. Car, plus le remboursement est élevé, plus le bénéfice fiscal est important. 

La crise aidant, le marché immobilier se dégrade et on ne compte plus les maisons et appartement affichant le panneau “te koop” (à vendre). De nombreux propriétaires se retrouvent ainsi avec un immeuble dont ils ne peuvent plus rembourser les traites. Et s’ils remboursent toujours 125 % de la valeur initiale de leur bien, la valeur actuelle de celui-ci a baissé.

De nombreux ex-propriétaires sont ainsi contraints de rembourser le prêt d’un immeuble qu’ils ont vendu à perte. Quand ils ont réussi à le vendre. Une situation qui est, sur de nombreux points, comparable à celle des Etats-Unis juste avant la crise des subprimes.

Contrainte de la "régle d'or"

Avec néanmoins une différence importante: la dette publique des Pays-Bas est une des plus faibles d’Europe: 64 % du PIB. En théorie, cela laisse donc de la marge aux autorités pour absorber le choc d’une catastrophe hypothécaire. Mais avec la "régle d'or" limitant le déficit budgétaire à 60% du PIB que veulent s'imposer les pays de l'Union européenne, les Pays Bas ne peuvent plus mettre à profit cet avantage relatif.

Cette situation ne peut être qu’aggravée par une augmentation du chômage ou une diminution des exportations européennes.

Les Pays-Bas qui sont toujours l’un des pays les plus riches et les plus stables financièrement du continent européen, pourraient ainsi, malgré tout, être demain l’un des pays les plus sévèrement touchés par la crise européenne. Et ceci, dans un moment où le pays s’interroge profondément, voire douloureusement, sur son identité et sur la valeur de son modèle.

Les Néerlandais n’ont jamais divisés qu’aujourd’hui entre les partisans d'un maintien de l'esprit de tolérance et ceux qui, à l'inverse, prônent le repli identitaire et la sortie de l'euro qu'aurait évoqué certains membres du gouvernement. La récession économique ne pourra qu’accentuer dans les mois, voire les années à venir, ces profondes tensions.

 Marco Bertolini pour MyEurop, Amsterdam


source : myeurop.info

http://www.wikistrike.com/article-les-pays-bas-s-enfoncent-dans-la-crise-le-gouvernement-parle-de-sortir-de-l-euro-92818201.html

 

.

 

Sur ce site,

 

 


Discours de Fidel Castro sur le danger mondial d’un conflit nucléaire en Iran "Quelques chiffres suffisent à donner une idée des efforts que consentit l’URSS pour maintenir la parité nucléaire avec les États-Unis : à sa désintégration en 1991, le Belarus disposait de 81 ogives nucléaires ; le Kazakhstan de 1 400 et l’Ukraine d’environ 5 000 qui passèrent à la Fédération de Russie, le seul État capable d’assumer les frais immenses qu’elles impliquaient, pour maintenir l’indépendance. Les traités START et SORT sur la […]


OMC: l'adhésion de la Russie officialisée La Russie a officiellement adhéré à l'Organisation mondiale du commerce (OMC), le protocole d'adhésion ayant été signé vendredi à Genève par la ministre russe du Développement économique, Elvira Nabioullina, et le directeur général de l'OMC, Pascal Lamy. La cérémonie de signature s'est déroulée en présence du nouveau premier vice-premier ministre russe, Igor Chouvalov, et de la présidente de la Confédération helvétique, Micheline Calmy-Rey, ainsi que des ministres de tous les […]
.


L'Italie, c'est d'la balle ! surtout pour Noël... ROME – Une dizaine d’enveloppes contenant des balles et adressées au chef du gouvernement italien Mario Monti, à son prédécesseur Silvio Berlusconi, ainsi qu’à des directeurs de journaux, ont été interceptées jeudi soir dans un centre postal, ont annoncé vendredi les médias. Les enveloppes, qui n’étaient pas timbrées, ont été interceptées au centre de tri de Lamezia Terme, en Calabre, dans le sud de l’Italie. Les lettres, envoyées au nom du Mouvement des prolétaires […]

 

 


Des céréales du petit-déjeuner beaucoup trop sucrées, selon une organisation Nombreux sont les parents qui achètent des céréales pour le petit déjeuner de leurs enfants. Ce qu’ils ne savent peut-être pas, c’est que ceux-ci contiennent en réalité plus de sucre que des céréales à proprement parler, alerte une organisation américaine. Au total, c'est plus de 80 paquets de céréales de petit déjeuner qu'a étudiés une organisation indépendante américaine de santé publique à but non lucratif, Environmental Working Group (EWG). […]

 


Les champs électromagnétiques provoqueraient le diabète L’association entre une exposition aux rayonnements électromagnétiques artificiels hautes et basses fréquences et l’évolution de l’état des diabétiques ou des scléroses (sep) est un fait acquis qui a été démontre sans équivoque dans de nombreuses études scientifiques [1] [2]. Cette corrélation est démontrée non seulement scientifiquement mais aussi très facilement par un constat que peut réaliser toute personne diabétique lors d’un séjour a partir de quelques […]

 

.


"Les escaliers sont plus rapides que l'ascenseur" Selon une étude canadienne, les personnes gagneraient 15 minutes par jour en optant pour une montée à pied. Outre l'exercice physique effectué lors de la montée des escaliers, il serait plus rapide de monter des marches au lieu d'attendre dans un ascenseur. L'étude, menée par des médecins de l'hôpital de Saskatchewan au Canada, conclut qu'il faut deux fois plus de temps pour se rendre à un étage par ascenseur que par la marche. La différence tient principalement à […]
.

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, bientôt extradé Le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, peine à éviter l'extradition vers la Suède. La Cour suprême britannique attend son appel sur un aspect précis de l'avis d'extradition, mais on connait déjà la fin, c’est comme un mauvais film. On se souviendra en tout cas que WikiLeaks aura transformé l'accès à l'information au niveau mondial. Google aussi, dans une certaine mesure, est une version plus légitime et plus solide financièrement que Wikileaks, c’est une […]
.

L'école de demain ouvre ses portes Adieu Bled-stylo, bonjour netbook et Electro-dico Des écrans interactifs à la place des tableaux, des ordinateurs à coté des pots de crayons... Nous avons tous imaginé à quoi pouvait ressembler l'école de l'avenir, mais, sans le savoir, la grande institution se préparait déjà à de nombreux changements. De nouveaux outils voient le jour et Maxisciences en a déjà eu un aperçu, au salon Educatec-Educatice, qui a eu lieu du 23 au 25 novembre dernier au Parc des Expositions de Paris. […]

 


"Les athlètes sont mieux contrôlés que les criminels" © belga © belga Elio Di Rupo a été vivement interpellé par Jean-Marie Dedecker hier à la Chambre des Représentants à la suite de la tragédie de la Place Saint-Lambert à Liège. "Corps de police de 50.000 hommes" "Si 600 athlètes professionnels peuvent être suivis et contrôlés chaque jour, pourquoi ne parvient-on pas à faire la même chose avec 664 multirécidivistes?", s'est interrogé le leader populiste flamand. Avant de poursuivre: "Nous avons un corps de police de […]

 

A la une

 

 

Gerhard Knies, physicien européen :"nous pouvons donner de l'électricité à l'Europe entière grâce à des centrales solaires au Sahara."

 

wueste_HA_Politik_H_137939c-copie-1.jpg

      ---------------------

Islande: 93% du peuple impose le non-remboursement des banques !

 

non_203791-copie-1.jpg

-------------------    

Suicide collectif de 1500 fermiers indiens ruinés à cause des OGM

monsanto.jpg

-------------------

La France en faillite: témoignages de militaires, pompiers, cheminots et diplomates

 

faillite1.jpg

-------- 

 

2710363-financial-pyramide-3d-concept-de-la-financ-copie-1.jpg

 

      ---------------

Arabie Saoudite : la victime d’un viol collectif condamnée par la justice à 1 an de prison et 100 coups de fouet


saudi-justice-1.jpg

  

-------------------- 


article_tania_hernandez_ccn_cuba-264x300-copie-1.jpg

      --------------------

La dette publique, histoire d’un esclavage à briser, par Michael Hudson, économiste de Wall StreetL

 

.

 

l’U.E. débat afin d’installer une boite noire sur votre ordinateur


 

71082627_p.jpg

  

Le membre du parlement europeen tiziano motti (italie) veut que tout ce que vous faites en ligne soit connecte et enregistre, pour le bien des enfants. comme une boite noire installee sur chaque ordinateur. il propose un systeme d'alerte precoce de l'activite criminelle, en particulier à chaque fois qu’une image d'enfants abusés sexuellement est détectée ; une alarme va aux autorités afin qu’elles soient en mesure de voir qui a chargé cette image. 

le membre du parlement europeen lars christian engström (suède – cf.http://en.wikipedia.org/wiki/christian_engstr%c3%b6m ) n'a pas accueilli favorablement cette proposition, et a repondu ceci : 

«si cela avait ete la chine, la coree du nord ou l'arabie saoudite qui avait propose cela, qu’aurions nous dit alors? c'est effrayant, dans une europe democratique, d’entendre un politicien suggerer une telle chose. c’est tellement absurde que j'espere vraiment que nous n’aurons jamais a en discuter serieusement au parlement ». 

tiziano motti est un homme politique qui, il y a juste un peu plus d'un an, avait reussi a obtenir qu’une majorite de deputes europeens soutienne la proposition visant a etendre la directive de stockage de donnees pour les recherches google. le but etait de proteger les enfants contre les pedophiles - la meme excuse qu'il est en train d’utiliser actuellement. 

sa proposition implique une technologie appelee logbox (cf. http://logbox.riaforge.org/). et tout comme avec la boîte noire d'un avion, la logbox est installée sur les ordinateurs, les pc portables, les smartphones et les e-readers parce que oui, tout cela peut être connecté à l'internet. 

l’ancien fondateur de piratbyran (cf. http://en.wikipedia.org/wiki/piratbyr%c3%a5n ) et actuel hactiviste de chez telecomix (cf. http://telecomix.org/ ), marcin de kaminski (cf.http://sv.wikipedia.org/wiki/marcin_de_kaminski ), dit: 

« cette proposition pretend etre fondee sur les droits des utilisateurs et pretend qu'ils sont proteges, qu'ils devraient se sentir en securite. il (motti) ecrit qu’au debut, il ne voulait pas creer une nouvelle societe big brother. mais pourtant, l'ensemble du document concerne bien cela ». 

marcin (marcink, sur irc - irc://irc.telecomix.org:6667/telecomix ) dit que motti n'a pas analysé sa proposition correctement. 

« pour lui, l'internet est un outil pour « sauver les enfants ». mais il ne se rend pas compte qu'il pourrait ruiner le tout ».

source : rusty james news

  http://www.wikistrike.com/article-l-u-e-debat-afin-d-installer-une-boite-noire-sur-votre-ordinateur-93000941.html

 hudson-copie-2.jpeg              

Fabriquer un panneau solaire thermique pour moins de 5 euro

 

fabrication_panneau1-300x225-copie-1.jpg

Le plan Merkozy sème la zizanie

Une semaine après « l’accord historique » censé sortir la zone euro de l’ornière, non seulement le projet de nouveau traité européen ne règle rien mais il introduit une instabilité économique et politique supplémentaire.

.
U.E. : VIDEO  N. FARAGE, 2 mn :
.
UE Dupont-Aignan

.

Partager cet article

Published by Eva R-sistons - dans Les pays en crise
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d' Eva, R-sistons à la crise
  • Le blog d' Eva,  R-sistons à la crise
  • : Tout sur la crise financière, économique, sanitaire, sociale, morale etc. Infos et analyses d'actualité. Et conseils, tuyaux, pour s'adapter à la crise, éventuellement au chaos, et même survivre en cas de guerre le cas échéant. Et des pistes, des alternatives au Système, pas forcément utopiques. A défaut de le changer ! Un blog d'utilité publique.
  • Contact

Recherche